Vous êtes sur la page 1sur 11

Les Obligations.

1. Définition
Nous avons déjà vu que nous possédions des droits et des obligations et qu'à chaque droit
correspond une obligation.

Exemple: tes parents achètent une voiture.

Droits Obligations

Pour tes parents …………………………………… ……………………………………

Pour le garagiste …………………………………… ……………………………………

L'obligation est un lien de droit qui astreint (………………………) une


personne envers une autre à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose

Le débiteur est la personne qui devra exécuter l’obligation.


Le créancier est la personne envers qui l’obligation doit être exécutée.

 Donner: j'ai embouti la voiture de monsieur X.

Obligation: ……………………………………………………………………………………
Débiteur: ……………………………………
Créancier: ……………………………………

 Faire: un entrepreneur a remis une soumission pour réaliser une route.

Obligation: ……………………………………………………………………………………
Débiteur: ……………………………………
Créancier: ……………………………………

 Ne pas faire : je vends un terrain à monsieur X et celui-ci, à ma demande,


s'engage à ne pas construire pendant un certain délai.

Obligation: ……………………………………………………………………………………
Débiteur: ……………………………………
Créancier: ……………………………………

[Texte]
2. Les sources des obligations
Différentes causes peuvent entraîner des obligations.

α. La LOI:
Exemples:

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

β. Le CONTRAT: c'est à dire de la volonté commune de deux individus ..


Exemples:

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

 Définition du contrat : le contrat est une convention souscrite par deux ou


plusieurs personnes et qui fait ressortir les droits et les obligations de chacune d'elles. C'est
un accord de volonté.

γ. Le QUASI-CONTRAT:

Exemple: mon voisin part en vacances. Pendant son absence, une fuite d'eau se
déclare dans son salon. Pour éviter l'extension des dégâts, je fais appel au plombier. Qui va
payer ?

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

 Définition du quasi-contrat : le quasi-contrat est un acte licite fait dans l'intérêt


d'un tiers et sans accord de volonté de ce dernier.

δ. Le DELIT: demander la restitution de ton bien si on te l'a pris. En cas

Exemple : pendant un match de football, un supporter a injurié mon joueur préféré. Je


lui donne un coup de parapluie sur la tête. Je serai obligé(e) de ………………………………
Remarque : un délit n'existe pas uniquement parce qu'un dommage existe (coup sur la
tête). Si je roule à gauche, je commets aussi un délit mais sans dommage.

 Définition du délit : le délit est de nature pénale. Il résulte d'une infraction à


une loi (qui interdit un acte sous peine de sanctions).

[Texte]
ε. Le QUASI-DELIT: si plusieurs personnes ayant des droits relatifs à un

Exemple: une ardoise se détache de ma toiture et blesse un passant. Le fait est illicite et
dommageable. Cependant je n'avais pas l'intention de nuire : c'est donc un quasi-délit. Je
serai cependant tenu(e) de………………………………………………

Remarque: pour qu'un tel fait produise des obligations, il ne faut pas qu'il y ait faute de
la victime (ex.: lancer des pierres sur ma toiture ; une ardoise se détache alors et blesse le
lanceur) ni qu'il s'agisse d'un cas fortuit ou de force majeure (ex.: un tremblement de terre fait
s'écrouler ma maison et une ardoise blesse le passant).

 Définition du quasi-délit: un quasi-délit est un acte dommageable dont la


responsabilité incombe à une personne qui n'a pas eu l'intention de nuire. La victime a le droit
de réclamer la réparation du préjudice d’où, naissance d'une obligation.

Pour les délits et quasi-délits, l'obligation de réparer les dommages tient à la responsabilité
civile de l'individu. Pour être encourue, la responsabilité civile suppose qu'il y ait:

- dommage matériel ou moral subi par le demandeur ;


- faute de la part du défendeur ;
- relation de cause à effet entre la faute et le dommage.

Nous étudierons plus spécialement la responsabilité civile dans un chapitre ultérieur.

[Texte]
3. La classification des Obligations.
Les obligations peuvent être classées selon différents critères.

1) SELON LEUR OBJET

Les obligations de donner


Les obligations de faire
Les obligations de ne pas faire

2) SELON LA MODALITE DE LEUR EXECUTION

Les obligations pures et simples: donc sans condition ni terme. Elles doivent être exécutées
immédiatement.

Exemple:

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

Les obligations conditionnelles: elles dépendent d'un événement futur et incertain (condition
suspensive ou résolutoire).

Condition suspensive: le droit du créancier ne débutera que si une condition est remplie.

Exemples :

Tes parents ont souscrit une assurance incendie pour leur maison. Ils ont donc l’obligation de
payer chaque année leur prime d’assurance. Par contre l’obligation du vendeur ne naîtra qu’à
partir

 Condition suspensive:

…………………………………………………………………………………………………

Tu as plus de 18 ans et tu t’engages à acheter telle chaîne HI-FI pour autant que tes parents te
prêtent la somme nécessaire. La vente n’est donc conclue que

 Condition suspensive:

…………………………………………………………………………………………………

[Texte]
Condition résolutoire: la réalisation d’une condition entraîne l’extinction (la fin) du droit du
créancier.

Exemples:

M Y, célibataire donne sa maison à son neveu. Il est prévu d’annuler ce contrat si M Y se


marie.

 Condition résolutoire:

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

Une personne a vendu un immeuble en se réservant le droit de le reprendre avant 5 ans contre
remboursement du prix et des frais : la décision du rachat fait disparaître l'obligation.

Condition résolutoire:

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

Les obligations à terme : dont l'exécution est retardée jusqu'à une date déterminée ; donc
l'obligation existe mais n'est exigible que plus tard.

Exemple:

Mme R vend des marchandises pour 500 DHS, paiement à un mois. Il exécute son obligation
en livrant les marchandises mais son client n'exécutera la sienne (paiement de la somme) que

…………………………………………………………………………………………………

[Texte]
3) SELON LES CREANCIERS ET DEBITEURS

Les obligations à un seul débiteur et un seul créancier

Les obligations conjointes: elles sont contractées par plusieurs personnes (créanciers ou
débiteurs) et se divisent entre les différents créanciers ou débiteurs.

Exemples:

Larbi et Ismael empruntent 25dhs à Mina. Chacun est tenu de rembourser ………………

X a prêté 15000DHS à Y. Au décès de Y, sa dette sera divisée entre ses deux enfants à raison
de ………………………………………… chacun.

Les obligations solidaires: chacun des débiteurs est tenu pour la totalité de la dette  très
grande sécurité pour le créancier.

Exemple:

Omar a prêté 250 dhs à Issa et Ali, débitrices solidaires. A l'échéance, il pourra réclamer le
montant total à n'importe laquelle qui se retournera contre l'autre pour récupérer son argent
(125dhs).

Les obligations indivisibles: ce sont celles qui par leur nature ou par leur objet ne sont pas
susceptibles d'exécution partielle.

Exemple:

…………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………….

Une obligation divisible (comme par exemple le prêt d'une somme d'argent) peut être déclarée
indivisible par convention.

[Texte]
4. L’exécution des Obligations.

1) L'EXECUTION VOLONTAIRE = le paiement

Le paiement en droit est la réalisation de l'engagement que l'on avait pris.


Le paiement entraîne l'extinction de l'obligation.

 Qui peut payer ?

Le débiteur ou un tiers sauf si l'obligation a été contractée en considération de la personne.

Exemples:

- Tu es majeur. Tu achètes une voiture et tu ne sais pas la payer. Tes parents offrent de payer à
ta place ……………………………………………………………

- Tu demandes à tel peintre de dessiner un portrait. S'il ne sait pas exécuter cette œuvre, il ne
pourra pas demander à un autre peintre de la réaliser.

 A qui le paiement doit-il être fait?

Au créancier ou à son mandataire.

Remarque: le paiement à un incapable n'est pas valable ; le débiteur court le


risque de devoir payer deux fois!

 Que doit-on payer ?

Tout ce qui est dû, normalement en une seule fois.

 Où doit-on payer ?

En principe au domicile du débiteur sauf si un autre endroit a été convenu lors de la


convention.

 Quand doit-on payer ?

Dès la naissance de la convention ou à l'échéance convenue.

[Texte]
2) EN CAS D'INEXECUTION

Que faire lorsque le débiteur n'exécute pas son obligation ou le fait de façon partielle ?
Cela dépend de l'objet de l'obligation.

 Obligation de donner

La chose est un "certum"

Il s’agit d’un bien …………………………: un bien qui ne peut être remplacé par un autre.

Exemples: tel cheval, telle maison..

Le créancier aura recours à l'EXECUTION FORCEE :

1- LA MISE EN DEMEURE du débiteur par un acte officiel (lettre recommandée,


huissier...).

2- L'OBTENTION D'UN TITRE EXECUTOIRE qui autorise le créancier à recourir à la


force publique, si nécessaire (par jugement).

3- L'EXECUTION DIRECTE ET L'EXECUTION PAR EQUIVALENT:

l'exécution directe : = faire exécuter l'obligation elle-même.


l'exécution par équivalent : = réclamer des dommages et intérêts ou une indemnité en argent.

4- LA SAISIE: si l'exécution directe ou l'exécution par équivalent n'est pas possible, le


créancier peut exercer une contrainte sur les biens du débiteur par une saisie mobilière
effectuée par huissier. Le créancier se fera payer sur le prix de la vente aux enchères de ces
biens.

La chose est un "genus"

C’est-à-dire un bien …………………………: un bien qui peut être remplacé par un autre
bien. Exemples: une chaise, un lave vaisselle....

Le créancier pourra recourir à l'exécution forcée ou se faire autoriser en justice à acheter


ailleurs la même marchandise, au frais du débiteur.

Exemple: j'ai acheté un frigo de telle marque. Le vendeur ne veut pas me le livrer. Je pourrai
me faire autoriser en justice à ………………………………………………………………

[Texte]
 obligation de faire et obligation de ne pas faire

Le seul recours du créancier est de réclamer des dommages et intérêts soit pour l'inexécution
du contrat, soit pour le retard dans son exécution.

Dommages et intérêts compensatoires pour compenser l'inexécution.

Exemple: M X est boucher. Il fabrique des salaisons qu’il stocke dans un frigo. Il a
passé un contrat de dépannage avec un électricien pour être dépanné dans les 4 heures. Si une
panne survient et que l'électricien ne vient pas, il sera condamné à réparer le préjudice subit
et donc à ……………………………………………………………

Dommages et intérêts moratoires pour compenser l'exécution tardive.

Exemple: M G a acheté des marchandises payables dans le mois. S’il paye deux mois
plus tard, il devra au fournisseur des dommages et intérêts. On estime en effet que le vendeur
aurait pu placer cet argent et en retirer des intérêts.

CONDITIONS POUR L'OCTROI DES DOMMAGES ET INTERETS

- Il faut un préjudice matériel ou moral

Exemples: perte d'argent, calomnies.

- Il faut que l'inexécution soit due au débiteur par négligence ou de façon


volontaire.

Dans l’exemple de M X boucher, l'électricien n'est pas venu réparer les frigos parce
qu'un chauffard l'a renversé et cela l'a obligé à rentrer en clinique. L'inexécution n'est donc
pas ………………………………………; il n'y aura donc pas de dommages et intérêts.

- Il faut que le débiteur soit mis en demeure, sauf stipulation contraire.

Dans l’exemple de M G, il ne paye pas sa dette. Le vendeur doit lui faire savoir que si
le paiement n'est pas effectué (par huissier ou lettre recommandée), il lui réclamera des
dommages et intérêts, sauf s'il est mis dans ses conditions de vente sur ses factures : "Tout
retard de paiement donne lieu à des intérêts, sans mise en demeure préalable".

[Texte]
5. L’extinction des Obligations.
Nous avons donc vu comment naissent les obligations (origine dans la loi, les contrats, les
quasi-contrats, les délits, les quasi-délits). Il nous reste à voir comment elles s'éteignent, c'est
à dire comment on peut valablement s'acquitter de ses obligations. La loi énumère les divers
modes d'extinction.

1) LE PAIEMENT

2) LA CONFUSION ou l'extinction d'une dette par la réunion dans le chef de la même


personne des qualités de débiteur et de créancier de la même dette.

3) LA COMPENSATION ou l'extinction de deux dettes entre deux personnes à la fois


débitrice et créancière l'une de l'autre, à concurrence de la dette la moins élevée.

Exemples:

…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………

Conditions pour que la compensation puisse avoir lieu:

- Il faut que les deux dettes concernent les MEMES PERSONNES.


- Les dettes doivent porter sur des BIENS FONGIBLES
(…………………………………………)
- Les dettes doivent être LIQUIDES (c'est-à-dire déterminées et non conditionnelles).
- Les dettes doivent être EXIGIBLES toutes les deux à une MEME ECHEANCE.

4) LA NOVATION ou la substitution d'un engagement à un engagement ancien qui par


le fait même s'éteint.

Condition:

Il faut que les parties aient eu l'intention d’éteindre l'obligation ancienne et d'en faire naître
une nouvelle.

La substitution peut être de trois ordres:


 Changement D'OBJET

Exemple:

Tes parents achètent une nouvelle voiture de couleur bleu-foncé ; Ils la recevront début juin.
Le premier avril, le garagiste leur signale qu’il y a impossibilité d’obtenir pour juin une
voiture de cette couleur et leur propose une autre couleur. Tes parents peuvent accepter, ce qui
remplacera l’ancien contrat par un nouveau.

 Changement DE DEBITEUR : il faut l'accord du créancier.


 Changement DE CREANCIER : il faut l'accord du débiteur (sauf pour les
effets de commerce).

[Texte]
5) LA REMISE DE DETTE ou la renonciation gratuite du créancier à ses droits vis-à-
vis du débiteur.

Il existe différentes formes:

- TACITE : reprise du document représentant la créance. Le créancier remet le


reçu au débiteur.
- EXPRESSE
- TOTALE
- PARTIELLE: concordat : un entrepreneur en faillite peut, avec l'accord de ses
créanciers, rembourser une fraction de sa dette.

6) LA PRESCRIPTION

7) L'IMPOSSIBILITE D'EXECUTION: Perte de la chose due


«A l'impossible, nul n'est tenu!»

Conditions:
- L'obligation doit avoir pour objet un bien NON FONGIBLE.
- Il faut qu'il y ait impossibilité absolue:

. chose détruite matériellement :exemple: ………………………………………………


. chose mise hors commerce: exemple: …………………………………………………
. chose disparue par suite d'un vol.
. dans l'obligation de faire ou de ne pas faire, le débiteur est dans l'impossibilité absolue
d'accomplir sa prestation: exemple: ………………………………………………………

- La perte ne doit pas être imputable au débiteur et doit avoir eu lieu avant la mise en
demeure.

[Texte]