Vous êtes sur la page 1sur 29

Document Technique d’Application

Référence Avis Technique 2/10-1410


Annule et remplace l’Avis Technique 2/04-1090

Façade rideau
Curtain walling STABALUX H/ZL –
Auβenwand
Façade bois

Relevant de la norme NF EN 13830

Titulaire : STABALUX SARL


19A, rue Lovisa
FR-67000 Strasbourg
Tél. : 03 88 56 03 90
Fax : 03 88 56 04 28
E-mail : info@stabalux.com
Internet : www.stabalux.com

Commission chargée de formuler des Avis Techniques


(arrêté du 2 décembre 1969)
Groupe Spécialisé n° 2
Constructions, Façades et Cloisons Légères

Vu pour enregistrement le 16 septembre 2010

Secrétariat de la commission des Avis Techniques


CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR-77447 Marne la Vallée Cedex 2
Tél. : 01 64 68 82 82 – Fax : 01 60 05 70 37 – Internet : www.cstb.fr

Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr)
© CSTB 2010
Le Groupe Spécialisé n° 2 «CONSTRUCTIONS, FACADES ET CLOISONS LEGERES» de
la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 8 juin 2010,
le procédé STABALUX H/ZL – Façade bois présenté par la société STABALUX. Il a
formulé sur ce procédé le Document Technique d’Application ci-après qui annule et
remplace l’Avis Technique 2/04-1090. Ce Document Technique d’Application est
formulé pour les utilisations en France européenne.

Le comportement et l’entretien prévisible des profilés extérieurs sont


1. Définition succincte analogues à ceux d’une façade légère aluminium ou acier inoxydable.
Le remplacement d’un remplissage accidenté nécessite la dépose
1.1 Description succincte complète des couvre-joints serreurs contigus.
Façade rideau dont l’ossature secondaire est réalisée en bois et dont La réparation confère à l’élément de façade réparé la même durabilité
les remplissages sont maintenus par des profilés couvre-joints ser- que celle attendue d’un élément d’origine dans la mesure où tous les
reurs. organes de fixation démontés sont renouvelés.

1.2 Identification 2.4 Fabrication et contrôle


Les emballages font référence à la marque STABALUX. Les dispositions prises par la Société STABALUX sont propres à assurer
la constance de qualité des profilés.
Les dispositions de fabrication et d’autocontrôle adoptées par les
2. AVIS sociétés applicatrices du système permettent de compter sur une
constance de qualité suffisante.
2.1 Domaine d’emploi accepté
Façades légères pour bâtiments d’usage courant (de logement, 2.5 Mise en œuvre
d’enseignement, de bureaux, d’hôpitaux) et utilisables dans les condi- La mise en œuvre est réalisée par des entreprises spécialisées avec, à
tions d’exposition pour lesquelles l’action résultante unitaire corres- leur demande, l’assistance technique de la Société STABALUX.
pondant à la pression de vent normal est inférieure à 2000 Pa sauf
justification particulière selon la norme NF EN 13830. Elle fait appel à des dispositifs extérieurs de montage (nacelles, écha-
faudages...) et de levage.
Le présent Avis ne vise pas les fenêtres intégrées dans la façade.
Elle nécessite certaines précautions, notamment pour la mise en place
2.2 Appréciation sur le produit, composant ou de chevauchement des garnitures d’étanchéité dans les angles et au
raccordement des profilés drainants, la mise en place de la bavette et
procédé le serrage des vis de fixation.
Stabilité 2.6 Cahier des Prescriptions Techniques
Les façades ne participent pas, par nature, à la stabilité générale des
bâtiments, laquelle incombe à la structure de ces derniers. 2.61 Conditions de conception
La stabilité propre des façades sous les charges climatiques et sous le • Les éléments d’ossature secondaire, leurs fixations et les remplis-
poids des remplissages est convenablement assurée dans le domaine sages seront calculés et vérifiés en utilisant les règles de calculs et
d’emploi accepté. les normes en vigueur.

Stabilité en zone sismique • Les flèches sous combinaisons de charges non pondérées devront
être calculées suivant le NF DTU 33.1.
La satisfaction aux exigences parasismiques de la façade légère utili-
sant le procédé STABALUX H/ZL (façade bois) doit être appréciée au • Comme pour toute façade rideau, ce procédé utilisé en façade devra
cas par cas selon les règles PS92 (NF P06-013) chapitre 15 dans les satisfaire aux exigences de la norme NF EN 13830 qui définit les
mêmes conditions que pour une façade légère traditionnelle. spécifications et méthodes de détermination du point de vue résis-
tance mécanique, résistance aux chocs, sécurité, habitabilité.
Sécurité en cas d’incendie • Les fenêtres incorporées en façade doivent satisfaire aux exigences
La convenance du point de vue de la sécurité en cas d’incendie doit des normes NF P20-501 et plus particulièrement de la norme NF
être examinée, cas par cas, en fonction des divers règlements concer- P20-302 (satisfaction aux critères de résistance mécanique com-
nant l’habitation, les établissements recevant du public, les immeubles muns et spécifiques). Les fenêtres non traditionnelles doivent béné-
de grande hauteur etc... Dans les bâtiments pour lesquels il existe une ficier d’un Avis Technique à caractère favorable. Elles ne sont pas
exigence C+D, les dispositions adoptées devront être soumises, cas visées dans le cadre du présent Document Technique d’Application
par cas, à l’avis d’un laboratoire agréé. hormis pour les dispositions de mise en œuvre.
Le calfeutrement en nez de plancher devra être réalisé selon l’IT 249. • Les glaces utilisées devront être calculées par application du NF
DTU 39.
Sécurité aux chocs • Les vitrages isolants doivent faire l’objet de la Certification CEKAL.
Elle est normalement assurée par les vitrages dits de sécurité selon le • Le drainage des traverses devra être réalisé conformément au NF
NF DTU 39 fixés par profilés serreurs dans le système STABALUX H/ZL DTU 39.
60 uniquement.
• Les remplissages devront avoir une masse maximale déterminée en
Sécurité des intervenants considérant une déformation différentielle entre les 2 composants du
vitrage de 0,5 mm maximum et précisée dans le dossier technique.
La mise en œuvre des bâtis d’ossature secondaire relève de techniques
usuelles. 2.62 Conditions concernant la fabrication
Isolation thermique Les entreprises réalisant la fabrication des éléments de façade doivent
être équipées de l’outillage spécifique et assistées techniquement par
Le procédé est susceptible de respecter les exigences minimales fixées
la Société STABALUX.
par la réglementation thermique en vigueur. Ces exigences concernent
aussi bien la thermique d'hiver que la thermique d'été, elles s'expri- Toutes les opérations de découpe, perçage des garnitures d’étanchéité
ment sous forme de valeurs maximales admissible du coefficient de devront être réalisées avec soin, à l’aide de l’outillage spécifique.
transmission surfacique, U, et du facteur solaire, S.
2.63 Conditions concernant la réparation et la
Isolement acoustique maintenance
Les performances seront à vérifier au cas par cas en fonction des La Société STABALUX France est tenue de fournir à ses clients, utilisa-
exigences et règlements. teurs du procédé STABALUX H/ZL (façade bois), une notice de mainte-
nance (examens à effectuer, leur périodicité) et d'entretien détaillée
2.3 Durabilité - Entretien (produits d'entretien ou de nettoyage identifiés par leur nature chi-
Le choix de bois préservés au minimum pour la classe d’emploi 2, mique), en référence au NF DTU 33.1.
suivant la norme NF EN 335-2 permet de compter sur un bon compor-
tement des profilés d’ossature en bois situés en ambiance intérieure.

2 2/10-1410
3. Remarques complémentaires
Conclusions du Groupe Spécialisé
Appréciation globale Cette première révision ne traite que de la façade (la verrière fera
l’objet d’un autre Avis Technique).
L’utilisation du procédé STABALUX H/ZL – Façade bois, dans le
domaine d’emploi accepté, est appréciée favorablement.

Validité
Jusqu’au 30 juin 2013. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n° 2
M. COSSAVELLA

Pour le Groupe Spécialisé n° 2


Le Président
M. KRIMM

2/10-1410 3
Dossier Technique
établi par le demandeur

Tableau 1 – Poids des vitrages

A. Description Poids de vitrage


pour bois massif, résineux
1. Principe Système Stabalux H, p. ex. b = 60 mm
Epaisseur
Façade rideau dont l’ossature secondaire est réalisée en bois (ossature Support de vitrage
totale tvitrage
non fournie par le demandeur) et dont les remplissages (vitrages, EdR,
(vitrage
fenêtres) sont maintenus par des profilés couvre-joints serreurs (cf. GH 5053 GH 5055
symétrique)
figures 1 et 4). GH 5053 avec deux avec trois
Il existe deux systèmes : avec vis à goujons et goujons et
collier cylindre en cylindre en
Le système H : système avec rainure dans le bois. bois dur bois dur
Le système ZL : système avec profil intermédiaire. mm daN daN daN
20 168 476 602
2. Matériaux - Produits et Composants 22 157 446 529
24 148 420 494
• Bois massif raboté 4 faces (non fourni) de résistance mécanique 26 133 397 494
correspondant au moins à la classe C24 de la norme NF EN 338, 28 119 376 494
préservé au minimum pour la classe de risque 2 de la norme NF EN 30 108 357 494
335-2.
32 98 329 494
• Bois lamellé collé (non fourni), conforme à la norme NF EN 386, ou 34 89 329 494
sous marque ACERBOIS-GLULAM, avec adhésif de type I au sens de 36 84 329 477
la norme NF EN 301, de résistance mécanique correspondant au 38 à 50 84 329 458
moins à la classe GL24 de la norme NF EN 1194, et préservé au mi- 52 à 54 --- 329 458
nimum pour la classe d’emploi 2 de la norme NF EN 335-2.
• Dispositifs de maintien des remplissages :
Poids de vitrage
- Couvre-joints serreurs et capots d’habillage :
pour bois massif, résineux
Profilés extrudés en aluminium EN-AW-6060 AIMgSi (selon NF EN
755-2) fournis en présentation brute, pour anodisation ou la- Système Stabalux ZL, p. ex. b = 60 mm
Epaisseur
quage, ou en acier inoxydable 1.4301, 1.4404, 1.4571 (suivant
totale tvitrage Support de vitrage
norme NF EN 10088) grain 220.
(vitrage
- Visseries à tête et rondelle d’étanchéité de 4 mm d’épaisseur, Ø GH 5053 GH 5055
symétrique)
6,5 mm x 70, 80, 90, 100, 110, ou 120 référencées respective- GH 5053 avec deux avec trois
ment Z0327, Z0329, Z0331, Z0333, Z0335 et Z0337 en acier avec vis à goujons et goujons et
inoxydable (cf. figure 8). collier cylindre en cylindre en
bois dur bois dur
- Visseries à tête sans rondelle d’étanchéité, Ø 6,5 mm x 70, 80,
90, 100, 110, ou 120 référencées respectivement Z0727, Z0729, mm daN daN daN
Z0731, Z0733, Z0735 et Z0737 en acier inoxydable (cf. figure 8). 20 à 30 84 329 458
32 à 34 --- 329 458
• Profilé intermédiaire de 10 mm d’épaisseur par 50 ou 60 mm de
largeur, en polystyrol noir, référencé respectivement ZL5053,
ZL6053 (largeur 60 mm) et ZL8053, utilisé dans la variante système 3. Eléments
ZL définie au § 3 ci-après et servant de support au profilé
d’étanchéité intérieur (cf. figure 13).
3.1 Ossature secondaire
• Profilés d’étanchéité, en EPDM de couleur noire de catégorie C selon
L’ossature secondaire est réalisée à partir de bois de section rectangu-
la norme NF P 85-301 et dont les caractéristiques sont les
laire (cf. figures 7, 7a et 7b).
suivantes :
Dans la variante ZL, la largeur du bois est au minimum de 50 mm
- allongement à la rupture : 220%,
dans le système 50 et au minimum de 60 mm dans le système 60 et
- contrainte de rupture : 8,7 MPa, au minium de 80 mm dans le système 80. La surface d’appui du profilé
- dureté : 60-70 Shore A. intermédiaire ZL5053, ZL6053 ou ZL8053 est respectivement de
50 mm, 60 mm ou 80 mm.
Les raccordements sont réalisés avec la colle Z0094 pâte pour sou-
dure (référence STABALUX : Z0094). Dans la variante H, la largeur du bois est de 50 mm dans le système
• Dispositifs de support de calage d’assise des remplissages 50, de 60 mm dans le système 60 et de 80 mm dans le système 80.
(cf. figures 9 et 10) : Sur la face avant, une rainure de largeur 5,5 mm et de profondeur 16
mm permet d’accueillir le profilé EPDM d’étanchéité. Les angles sur
- Dispositifs de support de calage d’assise des remplissages d’une cette face sont à pan coupés de 2,5 mm par 2,5 mm et de 2 mm par
cornière et d’un plat soudé, références :
2 mm au niveau de la rainure.
Pour système H et ZL :
Celle-ci est constituée de montants et de traverses qui sont assemblés
- GH 5053 avec vis à collier (cf. figure 9) ou GH 5053 avec goujon de façon traditionnelle.
et cylindre au bois dur (cf. figure 10). La profondeur ou diamètre Le dimensionnement est réalisé suivant les règles de calculs CB 71
du GH 5053 se détermine selon l’épaisseur du vitrage.
(avec charges admissibles selon la norme NF P 21-400) ou l’EURO
- GH 5055 avec goujon et cylindre au bois dur (cf. figure 10). La CODE 5 (NF EN 1995).
profondeur ou diamètre du GH 5055 se détermine selon
l’épaisseur du vitrage. 3.2 Dispositifs de maintien des remplissages
• Remplissages Dans le cas de la variante ZL, une cale en matière synthétique (réfé-
rences ZL 5053, ZL6053 et ZL 8053) est interposée pour restituer le
- Vitrages isolants sous certification CEKAL - Epaisseur à partir de rainurage servant de maintien du profilé EPDM intérieur d’étanchéité.
20 mm.
Dans le cas de la variante H, le profilé EPDM intérieur d’étanchéité est
- Éléments de Remplissage type CB-E à bords amincis, bénéficiant directement clippé dans la rainure du bois.
d’un Avis Technique à caractère favorable en cours de validité.
Les remplissages sont maintenus par les profilés serreurs équipés de
- Fenêtres traditionnelles en acier, en aluminium, ou en bois, ou profilés EPDM extérieurs d’étanchéité.
non traditionnelles bénéficiant d’un Avis Technique.
Certains profilés couvre-joints serreurs, comportent deux rainures
- Le poids maximum par remplissage, est donné par STABALUX, en destinées au clippage de la garniture d’étanchéité extérieure.
dehors des valeurs données dans le tableau 1.
Les serreurs ont des largeurs de 50, 60 et 80 mm.

4 2/10-1410
Les fixations sont réalisées par les vis définies au § 2 ci avant et répar- Les coefficients de transmission thermique surfacique et linéique desti-
ties au pas de 250 mm maximum. nés au calcul du coefficient U moyen de la façade et de la verrière
Lorsque le remplissage doit assurer la fonction garde-corps, les utili- selon les règles Th-U sont donnés ci-après :
sables sont les variantes système H et système ZL en 60 mm.
Les orifices de drainage et de ventilation sont pratiqués dans le joint Tableau 2 – Valeurs des coefficients bf U f ψ g de la jonction
du serreur horizontal, et éventuellement dans le capot d’habillage. Ces Vitrage – profilé de façade, système H et ZL, largeur apparente
opérations sont réalisées en atelier ou sur chantier. 60 mm, épaisseur du vitrage 28 mm
La répartition et la section des orifices sont conformes au NF DTU
33.1.
ψ g en
Les raccords de coupes des capots décoratifs sont décalés par rapport Largeur Uf χ en
Désignation W/(m.K)
à ceux des capots serreurs. bf (m) W/(m².K) W/m
Ug = 1,1
W/(m².K)
3.3 Remplissages
Système
Les alvéoles constituées par l’ossature secondaire sont équipées géné-
H, 6090,
ralement sur chantier :
GD6202, 1,5 0,08
• de vitrages isolants maintenus à l’aide des profilés couvre-joints UL 6009,
serreurs sur 4 côtés, OL6013
• de fenêtres dont le dormant est maintenu à l’aide des profilés Façade Système 0,06 0,003
couvre-joints serreurs sur 4 côtés (cf. figure 25),
ZL, 6090,
• des EdR (parois verticales uniquement) à bords amincis, maintenus ZL6053,
à l’aide des profilés couvre-joints sur 4 côtés, 1,5 0,08
GD6025,
• deux remplissages adjacents doivent avoir des chants de même UL6009,
épaisseur en principe (voir le fabricant pour des cas spécifiques). OL6013
La prise en feuillure des vitrages isolants est de :
avec :
• 12 mm minimum pour le procédé H et ZL 50,
χ est la transmission due à la présence de la vis
• 15 mm minimum pour le procédé H et ZL 60 + 80.
Le serrage des vis du couvre-joint serreur est réalisé à la visseuse Ug est le coefficient surfacique en partie centrale du vitrage en
jusqu’à écrasement de la garniture extérieure de 1,5 à 1,8 mm. Cette
valeur est contrôlée à l’aide d’un gabarit. W/(m2.K)

bf est la longueur projetée de la menuiserie en m.


3.4 Garnitures d’étanchéité
Les garnitures d’étanchéité présentent des ergots permettant leur
positionnement dans les rainures des profilés supports.
Calcul du facteur solaire, S
Le calcul du facteur solaire de la façade ou de la verrière doit être
Les joints intérieures de traverse sont montés filants, au niveau du
effectué conformément aux règles Th-S.
croisement avec les montants. Elles comportent une bavette proté-
geant le chant supérieur des remplissages contre l’eau liquide. Les
joints de montant viennent en butée nette sur les joints de traverse. 5. Fabrication
Les jonctions des garnitures intérieures sont réalisées par collage.
Les joints extérieurs de montant doivent être filants et les joints de 5.1 Ossature bois
traverses interrompus.
Les montants et traverses bois sont fabriquées par des entreprises
spécialisées de menuiserie/charpente bois.
3.5 Calages d’assises
Les tolérances de rectitude des montants et traverses en bois doivent
Ils sont réalisés suivant les indications données au § 2 ci avant.
être inférieures à ± 2 mm sur la plus grande longueur du remplissage
Leurs implantations sont réalisées conformément aux prescriptions du et sur une longueur de 3 m.
NF DTU 39.
5.2 Garnitures EPDM
3.6 Ossature à facette Toutes les garnitures décrites sous 2. Matériaux – produits et compo-
La réalisation d’ossature à facette est possible dans les conditions sants sont fournies par la société STABALUX et montées par des en-
suivantes : treprises spécialisées de menuiserie/charpente bois.
• pour les angles entre 0 et 3°, utilisation des profilés d’étanchéité
standards, pour les systèmes H et ZL 50, 60 et 80 mm, 6. Mise en œuvre (cf. figures 14 à 25)
• pour les angles entre > 3 et 15°, utilisation de joints spécifiques
seulement pour les systèmes H et ZL 60 et 80 mm. La mise en œuvre de l’ossature bois est réalisée par une entreprise
spécialisée selon les règles de l’art et en respectant les tolérances
suivantes :
4. Thermique • Les tolérances du gros-œuvre doivent respecter les tolérances pré-
vues dans la norme XP P 28-003.
Isolation thermique
• Le taux d’humidité des bois doit être au plus égal à 18% en poids.
Le coefficient de transmission surfacique de la façade ou de la verrière
se calcule conformément aux règles Th-U, comme étant une moyenne • Verticalité dans le plan de la façade sur une longueur de 3 m :
pondérée des coefficients surfaciques des éléments par les surfaces ± 1 mm.
correspondantes. • Verticalité dans le plan perpendiculaire à la façade sur une longueur
Le coefficient de transmission surfacique d'un élément de façade ou de de 3 m : ± 1 mm.

verrière Ucwi se calcule d'après la formule ci-après : • Entraxe entre montants ou traverses : ± 1 mm.
• Désafleurement entre traverse et montant : ± 1 mm.
∑U A + ∑ψl
U cwi = La mise en œuvre des procédés STABALUX est réalisée par des entre-
A cwi prises spécialisées selon les directives et documents techniques de
STABALUX.
où : Les principales opérations sont :
U = Coefficient surfacique des constituants : vitrage, panneau • Dans le cas du système ZL, mise en place du profilé intermédiaire
opaque et profilé de façade ou de verrière, en W/(m².K). ZL qui sera pré-percé par l’entreprise par des trous de diamètre
7 mm.
A = Surface correspondante en m².
• Mise en place des garnitures d’étanchéité intérieures et raccorde-
Ψ = Coefficient linéique de la jonction : profilé de façade - ment par collage.
vitrage ou panneau opaque, en W/(m.K).
• Mise en place des supports de cale d’assise et des cales. Les vis de
l = linéaire correspondant en m. fixation doivent pénétrer dans les traverses bois d’au moins 40 mm.
Dans le cas de bois de densité supérieure à 500 kg/m3 un avant trou
Acwi = surface de l'élément de façade. est à réaliser.

2/10-1410 5
• Levage des remplissages (vitrages, EdR, fenêtres), mise en place
dans les alvéoles de l’ossature secondaire et maintien provisoire par B. Résultats expérimentaux
les couvre-joints serreurs horizontaux.
• Passeport produit ift façade rideaux selon EN 13830 : 2003, n° 100
• Mise en place des couvre-joints serreurs verticaux équipés des 30231/7-0.3f, concernant la variante Stabalux H, largeur apparente
garnitures d’étanchéité extérieures. Les vis de fixation au pas de 50 mm.
250 mm maximum, doivent pénétrer dans les montants et traverses
• Passeport produit ift façade rideaux selon EN 13830 : 2003, n° 100
bois d’au moins 40 mm. Dans le cas de bois de densité supérieure à
30231/8-0.3f, concernant la variante Stabalux H, largeur apparente
500 kg/m3 un avant trou est à réaliser. Le serrage est effectué par
60 mm.
une visseuse à butée limitant l’écrasement entre 1,5 et 1,8 mm de
la rondelle d’étanchéité d’épaisseur 4 mm. • Passeport produit ift façade rideaux selon EN 13830 : 2003, n° 100
30231/5-0.3f, concernant la variante Stabalux ZL, largeur apparente
• Calfeutrements en rives de façade.
50 mm.
• Passeport produit ift façade rideaux selon EN 13830 : 2003, n° 100
7. Réparation et entretien 30231/6-0.3f, concernant la variante Stabalux ZL, largeur apparente
60 mm.
7.1 Réparation • Passeport produit ift façade rideaux selon EN 13830 : 2003, n° 112
Les opérations de réparation s’effectuent selon les dispositions usuelles 43188/1-01, concernant la variante Stabalux H, largeur apparente
en façade légère. 80 mm
• Passeport produit ift façade rideaux selon EN 13830 : 2003, n° 112
7.2 Entretien 43188/2-01 concernant la variante Stabalux ZL, largeur apparente
• Vitrages 80 mm.
- Entretien courant : lavage à l’eau claire suivi d’un essuyage à la • Essais de comportement sous charge des dispositifs de calage
peau de chamois. d’assise – Rapport Feldmann+ Weynand S-179-07-01 Rev1 du
- Nettoyage des salissures : tâches de peinture, nettoyage au sol- 09/01/09 et S-203-09-01 du13/05/09
vant ou diluant approprié et rinçage à l’eau claire. • Rapport CSTB 09-050 des calculs des coefficients de transmission
- Tâches diverses : nettoyage à la poudre à nettoyer (dureté shore thermique.
6).
- Tâches exceptionnelles : consulter le fournisseur.
• Eléments en aluminium anodisé :
C. Références
L’ensemble des références relatives aux procédés STABALUX BOIS
- Entretien courant : lavage à l’éponge humide ou à l’eau savon-
porte à ce jour sur environ 150 000 m2 en Europe, dont 10 000 m2 en
neuse.
France.
- Nettoyage des salissures : dépôts peu importants, lavage à l’eau
additionnée d’un agent mouillant, suivi d’un rinçage à l’eau claire
et essuyage. Dépôts plus importants, lavage à l’eau additionnée
d’un agent mouillant à fonction détergente, suivi d’un rinçage et
d’un essuyage.

6 2/10-1410
Figures du Dossier Technique

profilé porteur bois,


montant
joint intérieur sur
montant en façade
joint extérieur sur
montant en façade

vissage

profilé porteur bois,


traverse

serreur
joint intérieur sur
traverse en façade
joint extérieur sur
traverse en façade

Figure 1 – Vue éclatée du système stabalux H, profilés avec rainure

2/10-1410 7
e > prise en feuillure

étancher les zones de étancher les zones de


contact entre joint contact entre joint

Figure 2 – Croisement de joints sur montant latéral et croisement de joints sur montant courant avec rainure

Système 50 Système 50 Système 60 Système 60 Système 80 Système 80


joint de montant joint de traverse joint de montant joint de traverse joint de montant joint de traverse
p. ex. GD 5201 p. ex. GD 5203 p. ex. GD 6202 p. ex. GD 6204 p. ex. GD 8202 p. ex. GD 8204

Figure 3 – Joints intérieurs pour le système H, profilés avec rainure

8 2/10-1410
joint intérieur sur
montant en façade

joint extérieur sur


montant en façade
profilé porteur bois,
traverse

joint intérieur sur


traverse en façade

joint extérieur sur serreur


traverse en façade

Figure 4 – Vue éclatée du système Stabalux Z avec profilé intermédiaire

2/10-1410 9
e > prise en feuillure

étancher les zones de étancher les zones de


contact entre joint contact entre joint

Figure 5 – Croisement de joints sur montant latéral et croisement de joints sur montant courant avec profilé intermédiaire

Système 50 Système 50 Système 60 Système 60 Système 80 Système 80


joint de montant joint de traverse joint de montant joint de traverse joint de montant joint de traverse
p. ex. GD 5025 p. ex. GD 5030 p. ex. GD 6025 p. ex. GD 6030 p. ex. GD 8025 p. ex. GD 8030

Figure 6 – Joints intérieurs pour le système ZL avec profilé intermédiaire

10 2/10-1410
50 60 80
22,25 5,5 27,25 5,5 37,25 5,5
2,5 2 2,5 2 2,5 2
16

16

16
2

2
2,5

2,5

2,5
usinages usinages usinages

Figure 7a – Surface d’appui du joint pour système Stabalux H, profilé avec rainure

50 60 80

usinages usinages usinages

Figure 7b - Surface d’appui du joint pour système Stabalux ZL, avec profilé intermédiaire

2/10-1410 11
Système Stabalux H Système Stabalux H

Vis à bois avec rondelle Vis à bois avec rondelle


d’étanchéité 4 mm d’étanchéité

Tête cylindrique Ø 10 mm Tête cylindrique Ø 10 mm


à six pans creux à six pans creux

Z 0327 L = 70 mm Z 0723 L = 50 mm
Z 0329 L = 80 mm Z 0725 L = 60 mm
Z 0331 L = 90 mm Z 0731 L = 90 mm
Z 0333 L = 100 mm Z 0733 L = 100 mm
Z 0335 L = 110 mm Z 0735 L = 110 mm
Z 0337 L = 120 mm Z 0737 L = 120 mm

Système Stabalux ZL

Ecrou borgne
Rondelle d’étanchéité

Goujon fileté M6
40
40

Manchon M6

Système Stabalux H Système Stabalux ZL

Figure 8 – Vis pour système Stabalux H et système Stabalux ZL

12 2/10-1410
support de vitrage

joint intérieur

traverse support de vis à collier Ø10mm,


A vitrage perçage Ø7mm
vis à collier

45 80
A
minimum de la profondeur
du vissage, mesuré à partir
du bord avant du bois

Figure 9 – Support de vitrage GH 5053 avec vis à collier

2/10-1410 13
support de vitrage

joint intérieur

traverse support de vitrage goujon Ø10mm


GH 5053
A cylindre au cylindre au
goujon
bois dur bois dur

50 80
A
support de vitrage goujon Ø10mm
cylindre au bois dur GH 5055
diamètre intérieur Ø10mm cylindre au cylindre au
diamètre extérieur Ø30mm bois dur bois dur

80 80

Figure 10 – Support de vitrage GH 5053 et GH 5055 avec goujon et cylindre au bois dur

14 2/10-1410
joints
aluminium
acier inox
2,5

DL 6073 DL 8073
1,5

GD 6174
1

60

6
1,5

20
GD 6175

DL 5044 / DL 6044 / DL 8044


18

14

6
DL 5011 / DL 6011/ DL 8011 OL 6069
DL 5043 / DL 6043 /DL 8043
15

10

5
OL 6056 OL 6066
25

GD 5024 / GD 6024 / GD 8024


6

autres joints possibles voir


15

DL 5061 / DL 6061 / DL 8061 colonne 1


UL 6005
OL 50212 / OL 60212/ OL 80212
serreurs inox
5
8

DL 5059 / DL 6059 / DL 8059 GD 5024 / GD 6024 tête de vis visible


18

autres joints possibles voir


colonne 1
OL 5013 / OL 6013 / OL 8013
6

DL 5071 / DL 6071 / DL 8071


Système 50 H = 50
Système 60 H = 55
25
6

15
DL 5067 / DL 6067 / DL 8067
OL 5014 / OL 6014 / OL 8014 OL 6063 / OL 8063
5

GD 5024 / GD 6024 / GD 8024


Système s60 H = 50
Système 50 H = 47

OL 5017 / OL 6017 / OL 8017


UL 6007 L / UL 8009 L
4
5

GD 5054 / GD 6054 / GD 8054


25

20
5

OL 6064
GD 1924 OL 5015 / OL 6015 / OL 8015 OL 5016 / OL 6016 / OL 8016
5

UL 5009 / UL 5009 L UL 5009 / UL 5009 L


GD 1925 UL 6008 L / UL 8009 L
UL 6009 / UL 6009 L UL 6009 / UL 6009 L
UL 8009 / UL 8009 L UL 8009 / UL 8009 L
5
5

GD 1928 GD 5024 / GD 6024 / GD 8024 GD 5024 / GD 6024 / GD 8024 GD 5024 / GD 6024 / GD 8024
autres joints possibles voir autres joints possibles voir autres joints possibles voir
colonne 1 colonne 1 colonne 1

capots aluminium capots aluminium capots inox


serreurs aluminium serreurs aluminium / inox serreurs aluminium / inox serreurs aluminium

tête de vis visible tête de vis invisible tête de vis invisible tête de vis invisible

Figure 11 – Serreurs et joints extérieurs

2/10-1410 15
vitrage vertical, montant, vissage caché vitrage vertical, traverse, vissage visible
H_400301_001-1.dwg H_400301_005-1.dwg

vitrage vertical, traverse, vissage visible,


serre-vitre inox vitrage vertical, traverse, vissage surbaissé
H_400301_005-4a.dwg H_400301_005-2.dwg

vitrage vertical, montant, vissage caché, vitrage vertical, traverse, vissage visible
profilé isolant -- H_400301_001-1a.dwg profilé isolant -- H_400301_005-1a.dwg

Figure 12 – Coupes types du système Stabalux H

16 2/10-1410
vitrage vertical, montant, vissage caché vitrage vertical, traverse, vissage visible
ZL_H_510301_001-1.dwg ZL_H_510301_005-1.dwg

vitrage vertical, traverse, vissage visible,


serre-vitre inox vitrage vertical, traverse, vissage surbaissé
ZL_H_510301_005-4a.dwg ZL_H_510301_005-2.dwg

vitrage vertical, montant, vissage caché, vitrage vertical, traverse, vissage visible,
profilé isolant -- ZL_H_510301_001-1a.dwg pofilé isolant -- ZL_H_510301_005-1a.dwg

Figure 13 – Coupes types du système Stabalux ZL

2/10-1410 17
étancher la fixation
de traverse

pare-vapeur

drainage par le joint console + fixation


de montant vers le bas selon statiques

tôle d'appui du film pare-vapeur

tôle pliée

isolant périphérique

joint d'étanchéité
de la construction

Figure 14 – Détail de construction système Stabalux H

Fixation d’un montant central devant la dalle

18 2/10-1410
Figure 15 – Détail de construction système Stabalux ZL

Fixation d’un montant central devant la dalle

2/10-1410 19
Figure 16 – Détail de construction système Stabalux H

Fixation d’un montant central sur une platine au dalle – variante 1

20 2/10-1410
Figure 17 – Détail de construction système Stabalux H

Fixation d’un montant central sur une platine au dalle – variante 2

2/10-1410 21
habillage façade p. ex.
en pierre naturelle

protection le cas échéant


isolant
pare-vapeur
béton fini

scellement
(acrylique)

console / fixation
selon statique
tôle percée

tôle d'habillage

équilibrage des
pressions de vapeur

Figure 18 – Détail de construction système Stabalux H

Liaison au plafond

22 2/10-1410
Figure 19 – Détail de construction système Stabalux H

Liaison de la façade à l’acrotère

2/10-1410 23
crépis

pare-vapeur

tôle pliée
(avec anti bourdonnement)

montant selon
statique

traverse selon
statique

fixation de traverse
selon statique

prendre en compte la dilatation

prévoir une tolérance pour le


démontage du capot
tôle pilée
compri-bande
panneau de liaison à la construction

isolant au vent
isolant thermique de la construction

Figure 20 – Détail de construction système Stabalux H

Liaison horizontale au mur avec raccord isolant thermiquement

24 2/10-1410
Figure 21 – Détail de construction système Stabalux H

Raccordement haut avec verrière

2/10-1410 25
Figure 22 – Détail de construction système Stabalux H

Raccordement haut avec verrière et chéneau

26 2/10-1410
Figure 23 – Détail de construction système Stabalux ZL

Raccordement haut avec verrière et chéneau

2/10-1410 27
°
3°-15

Figure 24 - Détail de construction système Stabalux H

Angle sortant de façade, angle rentrant de façade, façade polygonale

28 2/10-1410
Fixation haute d'une
fenêtre bois

Fixation latérale d'une fenêtre bois

Fixation basse d'une


fenêtre bois

Liaison basse d'un élément de porte bois

Figure 25 – Détail de construction système Stabalux H

Exemple d’intégration de fenêtres et portes dans les façades

2/10-1410 29