Vous êtes sur la page 1sur 4

2.3 Préciser la valeur exacte du maximum de f .

3. Déterminer les branches infinies de C f .


www.courscast.com
4. Tracer la courbe C f .
Logarithme Népérien & Exponentielle 5. Montrer qu’il existe deux réels α et β , tels que
α < 0 < β . Et f (α) = f (β ) = 0.

2016-2017 6. Donner une valeur approchée à 10−2 près par défaut de


α et de β .
E XERCICE 1
7. En déduire le signe de f (x) sur ]−1, +∞[.
1. Soient u et f les fonctions définies sur R par: 8. Soit g la fonction définie sur ]−1, +∞[ par:
u(x) = x2 − x + 3 et f (x) = ln |u(x)|. g(x) = (x + 1) ln(x + 1) − x.
a. Vérifier que pour tout x de R , u(x) > 0. 8.1 Calculer g0 (x).
u0 (x) 8.2 En déduire l’expression de la primitive de f s’annulant
b. Montrer que f est dérivable sur R et que f 0 (x) = .
u(x) pour x = 0.
2. Soient v et g les fonctions définies sur ]1, +∞[ par

t
1 E XERCICE 4
v(x) = − 1 et g(x) = ln |v(x)| .
x

as
a. Prouver que pour tout x de ]1, +∞[ on a v(x) < 0. √ définie sur ]0, +∞[ par:
1. Soit g la fonction
g(x) = 2x x − 3 ln x + 6.
b. Montrer que g est dérivable sur ]1, +∞[ et que 1.1 Etudier les varitions de g sur ]0, +∞[.
v0 (x)
g0 (x) = .
v(x) 1.2 En deduire le signe de g sur ]0, +∞[.
2. Soit f la fonction définie sur ]0, +∞[ par:
E XERCICE 2 3 ln x
sc f (x) = √ +x −1. On désigne par C sa courbe dans
x
Soit la fonction f définie sur ]0, +∞[ par le repere orthogonal .
ln x
f (x) = 2 − x + .
x 2.1 Déterminer les limites de f en 0 et en +∞.
1. calculer lim f (x) et lim f (x). 2.2 Etudier les variations de f sur ]0, +∞] .
x→+∞ x→0+
3.1 Montrer que C admet une asymptote D au voisinage de
ur
2. Soit la fonction g définie sur 0, +∞ [ par
g(x) = 1 − x2 − ln x. +∞ dont on donnera une équation .

2.1 Etudier le sens de variation de g. 3.2 Etudier la position de C et D.

2.2 Calculer (1). En déduire le signe de g. 3.3 Tracer C et D.

g(x) E XERCICE 5
3. Vérifier que pour tout x de ]0, +∞ [ , f 0 (x) = .
x2
co

4. On désigne par C la courbe répresentative de f dans un I. On considere la fonction g définie sur ]0, +∞ [ par:
repére orthonormé. g(x) = x (x − 1) + ln x.

4.1 Montrer que la droite ∆ : y = −x + 2 est une asymptote 1. Montrer que la fonction g est strictement croissante sur
à C. ]0, +∞[

4.2 Etudier la position relative de C et ∆. 2. Calculer g(1) et en deduire le signe de g(x) pour x > 0.
II. Soit f la fonction définie sur ]0, +∞[ par:
OUZIN:N E CLONE PAS MON TRAVAIL SVP!

4.3 Tracer C et ∆. f (x) = (x − 1)2 + ln2 x. On désigne par C1 la courbe


#» #»
de f dans un repére orthonormé O ; i , j .
E XERCICE 3
1.1 Calculer lim f (x) et lim f (x).
x→0+ x→+∞
La fonction f est définie sur ]−1, +∞[ par :
f (x) = −2x + 5 + 3 ln(x + 1). 1.2 Montrer que f est dérivable sur 0, +∞ et
g(x)
1.1 Calculer la limite de f en − 1+ . Interpréter graphique- f 0 (x) = 2 pour x > 0.
x
ment le résultat.
1.3 Dresser le tableau de variation de f sur ]0, +∞[ .
1.2 Calculer lim f (x).
x→+∞ 2. Montrer que la restriction de h sur 0, 1 est une bijection
2.1 Calculer f 0 (x) et étudier les variations de f . de ]0, 1] sur ]0, +∞[ . On désigne par h−1 la réciproque
de h et par C2 la courbe représentative de
#» #» 
2.2 Dresser le tableau des variations de f . h−1 dans le repére O ; i , j .

www.courscast.com Ouzin 77 795 15 45 Page 1/24


E XERCICE 11 2. Déterminer l’affixe du point D image de A par la rotation
π
de centre O et d’angle .
3
A tout nombre complexe z 6= −i, on associe le nombre com-
z − 1 + 2i 3. Déterminer l’affixe du point F image de C par la transla-
plexe U = . #»
z+i tion de vecteur BD.
1. On pose z = x + iy avec (x, y) ∈ R2 .
E XERCICE 15
1.1 Déterminer la la partie réelle X et la partie imaginaire Y
de U en fonction de x et y. 1. Déterminer l’ensemble des points, M(z) tels que
|(1 + i) z + 2 − i| = 2.
1.2 Déterminer et représenter dans le plan complexe
l’ensemble (E) des points M(z) tels que U soit un 2. Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de la
nombre réel. transformation S d’écriture complexe z0 = (1 + i) z +
2 − i.
1.3 Déterminer et représenter dans le plan complexe
l’ensemble (F) des points M(z) tels que U soit un 3. En utilisant la question 2 . retrouver les résultats de la
imaginaire pur. question 1 . .

2. On pose z + i = reiθ avec r ∈ R∗+ et θ ∈ R. E XERCICE 16

t
2.1 Écrire U − 1 sous forme exponentielle à l’aide de r et θ .
√ Dans chacun des cas suivants, caractériser l’application f du
2 plan dans lui-même qui, à tout point M(z),associe le point

as
2.2 Montrer que |U − 1| = puis déterminer et
|z + i| M 0 (z0 ) tels que:
représenter dans le plan complexe
√ l’ensemble (G) des
points M(z) tel que |U − 1| = 2. a) z0 = (1 − i)z + 2 − i b) z0 = iz + 1 + 2i
c) z0 = 3z + 6i d) z0 = z − 1 + i
E XERCICE 12
E XERCICE 17
1. Résoudre dans C : z4 = 1.
sc
2. En déduire les solutions dans C de l’équation: Le plan complexe est muni d’un repère (O ; #»
u , #»
v ). Soit f
√ 4 0
l’application f : M(z) 7−→ M (z ).0
( 3 − i)z + i = 1
Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de f
3. Résoudre dans C : z5 = −i puis représenter les solutions dans chacun des cas suivants:
sur le cercle trigonométrique. √ √ 
1. z0 =

3 + i z + i −5 + 2 3
4. En déduire les solutions dans C de l’équation : √
ur
2
1 + iz − z2 − iz3 + z4 = 0. 0
2. z = (1 + i) z + 2 + i
2
5. Démontrer que la somme ième de −1 est
 πdes
 racines
 π 5 3. z0 = −2z + 6 + 12i
nulle. En déduire cos et sin .
5 5 4. z0 = z + 3 + i
π π
E XERCICE 13 i i
0
co

5. z = −2e z + 1 − e 4
4
Donner l’écriture complexe de la transformation f. 6. z0 = (1 − cos α + i sin α) z + 1
1. f est une similitude plane directe de centre O(0 ; 0), discuter suivants les valeurs de f
π
d’angle et de rapport 2.
6
E XERCICE 18
2. f est la similitude plane directe de centre I(2i), de rapport
1 2π
OUZIN:N E CLONE PAS MON TRAVAIL SVP!

et d’angle . Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormal direct


(O ; #»
u , #»
2 3
v ). On considère l’application f qui, à tout point
3. f est l’homothétie de centre I (1 + i) et de rapport −2. M (z0 ) tel que:
0

z0 = u2 z + u − 1
4. f est la translation de vecteur #»
u = (1 + 2i).
π où u ∈ C.
5. f est la rotation de centre I (2 − i) et d’angle .
4 1. Déterminer l’ensemble des nombres complexes u pour
π
lesquels f est une rotation d’angle .
E XERCICE 14 2
2. Déterminer u pour lesquels f est une translation.
Soient A et B les points d’affixes respectives :
a = 1 + i et b = −2i 3. Déterminer u pour lesquels f est homothétie de rapport
−2.
1. Déterminer l’affixe du point C image de A par le symétrie
de centre B. 4. Caractériser f lorsque u = 1 − i.

www.courscast.com Ouzin 77 795 15 45 Page 3/13


E XERCICE 19 3. Soit h l’homothétie de centre A et de rapport k = 2.
On appelle E l’image de D par h.
Le plan est rapporté à un repère orthonormal direct 3.1 Déterminer une écriture complexe de h.
(O ; #»
u , #»
v ). √
Soit l’application de C dans C définie par 3.2 Montrer que l’affixe de E est ZE = 3.

f (z) = (1 − i)z + 3 − 5i ZD − ZC
4. Calculer et en déduire la nature du triangle
ZE − ZC
On note F l’application de P dans P, à tout point M(z), CDE.
associe le point M 0 (z0 ) tel que z0 = f (z).
E XERCICE 22
1. Démontrer que l’application F possède un point fixe A
dont-on déterminera l’affixe a. Le plan est muni d’un repère orthonormé directe (O ; #»
u , #»
v ).
z0 − a On considère les points A(i),B(1 + 4i),C(2 + 3i).
2. Lorsque z 6= a, démontrer que = 1 − i.
z−a 1.a Montrer qu’il existe une SPD, S1 qui transforme A en B
AM 0 et O en C.
3. En déduire la valeur du rapport et la mesure princi- Donner l’écriture complexe de S1 et ses éléments car-
# » AM
# »0  actéristiques.
pale de l’angle orienté AM , AM .
Définir géométriquement F. 1.b S1 transforme tout point M (x ; y) en M 0 (x0 ; y0 ). Ex-

t
primer x0 et y0 en fonction de x et y.
E XERCICE 20

as
1.c Soit la droite (∆) : −x+y+1 = 0. On note (∆0 ) = S1 (∆).
Le plan complexe muni d’un Donner une équation cartésienne de (∆0 ).
√ repère orthonormal direct
(O ; #»
u , #»
v )on donne A(2i), B( 3 + i), C(−2i). 2. On donne S2 l’application de P dans P d’expression
Soit f la SPD qui laisse invariant A et transforme B en C. analytique  0
1.1 Déterminer l’écriture complexe de f et ses éléments car- x = x−y+2
actéristiques y0 = x + y
sc
1.2 Déterminer l’affixe du point D0 image du point 2.1 Donner l’écriture complexe, la nature et les éléments
D(−1 + i) par f . caractéristiques de S2 .

2. Soit g l’application du plan qui, à tout point M 0 (z0 ) tel 2.2 Donner la nature et les éléments caractéristiques de sa
que réciproque S2−1 .
√   √ 
z0 = 3−i z−2+i 1− 3 2.3 Donner la nature et les éléments caractéristiques de
S2 oS2 o.....oS2 (n fois) avec n ∈ N r {0; 1}.
ur
Donner la nature et les éléments caractéristiques de g.
3. Donner la nature et les éléments caractéristiques de E XERCICE 23
S = f og.
Le plan complexe est muni d’un repère orthonormal
(O ; #»
u , #»
v ), unité graphique 2cm. On désigne par A le point
E XERCICE 21
d’affixe zA = 1 et par (C ) le cercle de centre A et de rayon
1.
co

Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormé direct π


(O ; #»
u , #»
v )(unité graphique 4cm). i
Soit F le point d’affixe 2, B le point zB = 1 + e 3 et E le
5π point d’affixe (1 + zB 2 ).
−i
Soit A le point ZA = i et B le point d’affixe ZB = e 6 .
1.1 Montrer que le point B appartient à (C ).

1. Soit r la rotation de centre O et d’angle . 1.2 Déterminer une mesure en radians de l’angle
3 #» #»
On appelle C l’image de B par la rotation r. AB , AC .
OUZIN:N E CLONE PAS MON TRAVAIL SVP!

1.1 Déterminer une écriture complexe de r. Placer le point B. Quelle est la nature du triangle ABC;
justifier votre réponse.
π
−i
1.2 Montrer que C a pour affixe ZC = e 6 . 2. Déterminer la forme exponentielle des nombres com-
plexes (zB −zA ) et (zE −zB ). En déduire que les points
1.3 Ecrire ZB et ZC sous forme algébrique. A, B et E sont alignés.
1.4 Placer les points A, B et C. 3. Placer le point E.
√ √
2. Soit D le barycentre D {(A, 2), (B, −1), (C, 2)} . 4. Soit S : z0 = −( 3 + i)z − 1 + i(1 + 3)

3 1 4.1 Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de
2.1 Montrer que l’affixe de D est ZD = + i.
2 2 S.
Placer le point D.
4.2 Déterminer l’image du cercle (C ) et donner son équa-
2.2 Montrer que les points A, B , C et D sont cocycliques. tion cartésienne.

www.courscast.com Ouzin 77 795 15 45 Page 4/13


===========Iii QOM • VBAI - FAUX
QCM
Cocher la reponse exacte.
1. Pour tout reel X > 0' 1n( X +x2 ) est egala
D lnx+ln(x+l). D 1n(x )+lnx.
2

2. 1n( }e) est t\gal ii

D-2. D-2.!..
3. Soit f(x)= ln(-x), x<O. Alors f'(x) estegala

D _ _!__X D .!..X D-x.


4. Soit f(x)=xln(x2 ), x<O. Alors f'(x) estegalea

D2(1+In xl )l - D2(1+lnx).
1nx
5. La limite de la fonction x � en o+ estegalea
X

D+oo. D-oo. Do.


6. La limite de la fonction x � 1nx+_!_ en o+ est egalea
X

D-oo. Do. D+oo.


VRAI-FAUX
Repondre par vrai ou faux en justifiant la reponse.

1. La fonction x � x1nx -x+1 est la pr imitive de la fonction ln sur R: qui s' annule en 1.

2. La fonction ln estune bijection de R: sur R:.

xdt
J2 t
3. Pour tout reel x, lnx = -+ln2 .

1
4. lim --- = +oo.
x�o xlnx- x
+

Gonction logarithme neperie�