Vous êtes sur la page 1sur 24

MADJER

MADJER ALGÉRIE 2-3 ALLÔ M. ZETCHI ARRÊTEZ LE MASSACRE CAP-VERT LE MCA VEUT OUERTANI ET SALHI

ALGÉRIE

MADJER ALGÉRIE 2-3 ALLÔ M. ZETCHI ARRÊTEZ LE MASSACRE CAP-VERT LE MCA VEUT OUERTANI ET SALHI

2-3

ALLÔ M. ZETCHI

ARRÊTEZ LE MASSACRE

CAP-VERT

ALGÉRIE 2-3 ALLÔ M. ZETCHI ARRÊTEZ LE MASSACRE CAP-VERT LE MCA VEUT OUERTANI ET SALHI VERS
ALGÉRIE 2-3 ALLÔ M. ZETCHI ARRÊTEZ LE MASSACRE CAP-VERT LE MCA VEUT OUERTANI ET SALHI VERS
LE MCA VEUT OUERTANI ET SALHI VERS LE RETOUR DE BETROUNI ACHOUR Il est arrière
LE MCA VEUT
OUERTANI
ET SALHI
VERS LE RETOUR
DE BETROUNI
ACHOUR
Il est arrière gauche
UN FRANCO-ALGÉRIEN
BIENTÔT À ALGER

L'arrière gauche du RCK a signé pour 3 ans

HAIS

ALGER L'arrière gauche du RCK a signé pour 3 ans HAIS 2 e RECRUE Belkaroui devrait

2 e RECRUE

Belkaroui devrait signer demain

Après Lakroum et Draoui Taoussi file à l'ESS «IL M'ÉTAIT IMPOSSIBLE DE RESTER AU CRB»
Après Lakroum et Draoui
Taoussi
file à l'ESS
«IL M'ÉTAIT IMPOSSIBLE
DE RESTER AU CRB»

«Pour le bien de l'EN, Je ne démissionnerai pas»

«L'erreur de Chaouchi est monumentale» «Certains joueurs ne se sont pas donné à fond»

Medjani : «On n'est pas prêts pour la Gambie»

www.competition.dz SAMEDI 2 JUIN 2018 30 DA N°5375 ISSN 1111

pas prêts pour la Gambie» www.competition.dz SAMEDI 2 JUIN 2018 30 DA N°5375 ISSN 1111 QUOTIDIEN
pas prêts pour la Gambie» www.competition.dz SAMEDI 2 JUIN 2018 30 DA N°5375 ISSN 1111 QUOTIDIEN

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

12 joueurs liquidés MELLAL EXPLIQUE LA PURGE “ LE SOCIAL, C'EST FINI” «Djerrar, c'est logique»
12 joueurs liquidés
MELLAL
EXPLIQUE LA PURGE
LE SOCIAL,
C'EST FINI”
«Djerrar, c'est logique»
«Guitoune pourrait
être échangé contre
Belmokhtar»
«Djabout
ne partira pas
gratuitement»
«Ça avance bien avec les
3 Africains et les 2 émigrés»
YATTOU :
«J’en ai marre
d’attendre, je vais
négocier avec les
autres clubs»
DJABOUT
«Je veux mes
5 salaires et
ma libération»
Son salaire a été revu à la baisse
RAÏAH POUSSÉ DEHORS

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

2

À LA UNE

ALGÉRIE 2 CAP-VERT 3 Stade olympique du 5-Juillet (Alger). Buts. Bensebaïni (5'), Bounedjah (28')
ALGÉRIE 2 CAP-VERT 3 Stade olympique du 5-Juillet (Alger). Buts. Bensebaïni (5'), Bounedjah (28')

ALGÉRIE

2

CAP-VERT

3

Stade olympique du 5-Juillet (Alger). Buts. Bensebaïni (5'), Bounedjah (28') Algérie. Gomes (13'), Mendes (67' et 71') Cap Vert

Chaouchi Belkhiter Bensebaïni Mandi Chafaï (Medjani 82') Bentaleb Ferhat Brahimi Mahrez Soudani (Bennacer 57') Bounedjah (Slimani 73') Ent. : Rabah Madjer.

Dias Tavares C. Pereira Rodrigues (Conclaves 83') De Almeida Lima (Tavares J. 59') Marcedo Tavares H. (Borges 90') Rocha Gomes Mendes Ent. : José Luis Aguas

Affluence faible, pelouse en bon état, arbitrage égyptien de Mohamed Maârof assisté de Samir Gamal et Youcef Bosaty Averts. Tavares H. (38'), De Almeida (80') Cap Vert

Monsieur Zetchi

LE CALICE JUSQU'À LA LIE ! Sans attendre le traditionnel quart d'heure d'observation, les Mahrez

LE CALICE

JUSQU'À LA LIE !

Sans attendre le traditionnel quart d'heure d'observation, les Mahrez et consorts sont entrés rapidement dans le vif du sujet.

Aït-Menguelet vole la vedette aux Verts

Une circulation monstre sur plusieurs centaines de mètres

a été enregistrée hier aux alen- tours de l'enceinte olympique du 5-Juillet. Des centaines de véhicules ont créé une longue file en quête d'une place au parking. Cette déferlante popu- laire au stade n'est pas le résultat d'un engouement pour les Verts, mais ce sont des familles qui ont tenu à assister au concert artistique du célèbre chanteur kabyle Lounès Aït- Menguelet. Quand Aït- Menguelet fait de l'ombre à Madjer et ses capés.

Bentaleb en capitaine

Dans une sortie le moins que l'on puisse dire inattendue, le sélectionneur national Rabah Madjer a promu le milieu de terrain Nabil Bentaleb au rang de capitaine d'équipe. Alors que tout le monde s'attendait à ce que Brahimi, Mahrez ou Soudani héritent du brassard du capita- nat.

Plus d'une heure d'échauffement des Cap-Verdiens

STOPPEZ LE MASSACRE !

STOPPEZ LE MASSACRE ! PAR NAOUFEL A. Désespérant. Tel est le cas de la sélection nationale

PAR NAOUFEL A.

Désespérant. Tel est le cas de la sélection nationale version Rabah Madjer. Face à un Cap Vert, loin d'être un foudre de guerre, et en présence de nos stars étrangères, à l'instar des Mahrez, Brahimi, Bentaleb, Soudani et Bounedjah, les Verts se font lamentablement avoir sur leur propre terrain sur le score de 3 buts à 2. La déception est grande. Selon une philosophie incompréhensible d'un Madjer complètement "hors-jeu", l'équipe d'Algérie est tombée dans les profondeurs. Lamentable. Au train où vont les choses, l'on risque de ne pas aller à la CAN. Le risque est grand. Le président de la FAF, Kheiredine Zetchi, se doit de prendre ses responsabilités. C'est le temps de réagir. Il faut stopper le massacre. L'histoire vous le retiendra. Elle vous en sera reconnaissante même, car il y

a urgence en la matière. Le

plus génial des techniciens ne saura donner une lecture à la façon de jouer de Madjer.

L'Algérie va de mal en pis. Est-

il concevable de ne pouvoir

jouer correctement contre une équipe si moyenne comme le Cap Vert. La FAF doit absolument prendre ses responsabilités. Il y va du prestige de l'EN dangereusement terni par une

qualité de jeu catastrophique. Les prochaines heures doivent absolument être porteuses de bonnes nouvelles. De sorte que le staff technique des Verts subisse des

changements.

N. A.

Des instructions fermes données par le staff technique afin de déstabili- ser les Cap-Verdiens d'en- trée. Une stratégie qui ne tardera pas à donner ses fruits puisque les Algériens sont parvenus à ouvrir précocement la marque sur une tête impa- rable de Bensebaïni repre- nant un joli retrait de Mahrez (5'). La joie algé- rienne sera de courte durée puisque les Cap-Verdiens remettront huit minutes plus tard le score à égalité. Un véritable chef-d'œuvre de Gomes après un bolide

en pleine lucarne ne lais- sant aucune chance à Chaouchi. Après avoir tremblé une bonne dizaine de minutes, les Verts ont repris, par la suite, leur suprématie sur le terrain. Et c'est dans la logique des choses que Bounedjah redonne l'avantage au score aux siens reprenant victorieusement un corner parfaitement botté par Brahimi (28'). Déstabilisés, voire déroutés, les visi- teurs vont subir la furia algérienne. Le score aurait pu être plus lourd si Soudani empêché deux

fois par le poteau (30' et 34') et Ferhat (41') avaient su se montre plus réalistes devant. Les deux équipes partent au traditionnel repos d'un quart d'heure avec ce petit avantage au score des Algériens.

Les désespérants Chaouchi et la défense Tout comme sa précéden- te, la deuxième période débutera sur les chapeaux de roues pour les Verts. D'où cette tête puissante de Bounedjah qui sera repoussée par le poteau du

portier adverse (55'). Même cas de figure pour Bentaleb dont la balle per- cute le poteau après un tir bien placé des 25 mètres (62'). La réaction visiteuse interviendra deux minutes plus tard sur cette tête de Gomes qui rase la trans- versale. A la 67e minutes, le Cap Vert remet les pen- dules à l'heure par Gomes concluant une belle combi- naison collective. Fidèle à ses habitudes, Chaouchi

commet une bourde per- mettant à Mendes de mar- quer le troisième but (71').

N. A.

Faible affluence et le coach sévèrement conspué

LE PUBLIC DU «TRIBUNAL» SANCTIONNE MADJER

Le public du stade olympique du 5-Juillet appelé communément "Le Tribunal" aura réservé un verdict sans merci contre le sélectionneur national Rabah Madjer. Sa présence hier ne devait pas dépasser

dans les meilleurs des cas le chiffre du millier de sup- porters. Quel camouflet ! Le pre- mier responsable tech-

nique de l'EN n'est plus désiré. Son absence est une sanction sans appel. Un message fort pour le sélec- tionneur national dont les différentes sorties avec les Verts ne semblent pas avoir convaincu. La défaite d'hier a conforté ce public dans ses convictions. Si certains ont tenté d'expli- quer la défection du public par les pluies qui ont affec- té hier soir le nord du pays

et le respect de la prière des "Tarawih", il n'en demeure pas moins que les spécialistes et observateurs s'attendaient à une telle "sanction" envers Madjer. Ce n'est pas, en effet, la première fois que le public algérois affiche son opposi- tion à la désignation du champion d'Europe en 1987. Lors des rendez-vous amicaux remportés dans la

même enceinte contre la République centrafricaine et la Tanzanie, les Verts avaient évolué devant des gradins presque vides. En dépit des résultats positifs, les Algérois avaient sévère- ment conspué le succes- seur d'Alcaraz. Et c'était le cas également hier. A l'ex- ception des premières minutes du match pendant lesquelles les supporters

minutes du match pendant lesquelles les supporters avaient encouragé l'EN, ils ont renversé la casquette

avaient encouragé l'EN, ils ont renversé la casquette juste après le but de l'égali- sation du Cap Vert. Depuis, c'était un véritable cauchemar pour Madjer qui aura entendu de toutes les couleurs.

«Allô Porto, maranech m'lah» Mécontents, les supporters algériens ont longtemps répété le refrain "Allô Porto" tout en ajoutant :

"Maranech m'lah". Une manière pour eux de taquiner le premier respon- sable technique de l'EN dont l'expression "Allô Porto" est en passe devenir un triste label pour celui

qui ne cesse de susciter les réactions des médias et de l'opinion publique par des sorties plutôt excentriques.

N. A.

Les joueurs de la sélection nationale cap-verdienne ont bien marqué le match amical contre l'Algérie. Un peu plus d'une heure avant le début de la rencontre, les Gomes et consorts ont fait leur appari- tion sur le terrain. Leurs échauffements ont duré donc plus d'une heure, ce qui a sus- cité les commentaires des uns et des autres.

Le match a débuté 10 minutes en retard

Programmées initialement à 22 heures 15, les retrouvailles entre l'équipe nationale algé- rienne et son homologue du Cap Vert ont débuté bien en retard de dix bonnes minutes. Le directeur de jeu égyptien Mohamed Maârof a donné, en effet, le coup d'envoi de la ren- contre à 22 heures 25.

Mahrez et Mendes, les retrouvailles

L'attaquant algérien Riyad Mahrez (Leicester City) et son homologue du Cap Verts Ryan Mendez (Kayserispor) ont dis- cuté pendant plusieurs minutes avant le début de la rencontre. Ils se sont même permis des accolades, ce qui dénote qu'ils constituent d'anciennes connaissances. Renseignement pris, les deux joueurs tissent une amitié de longue date. Ils se sont côtoyés au sein du Havre AC pendant la saison 2010/2011. A la fin de la pre- mière période, les deux hommes ont rejoint les ves- tiaires côte à côte.

Les supporters réclament Halilhodzic

Il semble que le public algérien

n'est pas prêt à oublier l'ancien sélectionneur national, Vahid Halilhodzic. Le nom de ce der- nier a été longtemps scandé, les supporters ont tenté de faire passer leur message de déception de la situation des Verts. " Halilhodzic maranech m'lah", n'ont pas cessé de chan- ter les supporters. En guise de réclamation du retour de Halilhodzic, sans poste après son départ du Japon, les sup- porters ont scandé : "Allahou Akbar Halilhodzic".

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

À LA UNE

3

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 À LA UNE 3 MADJER “ SI JE DÉMISSIONNE, JE VAIS
MADJER “ SI JE DÉMISSIONNE, JE VAIS CONDAMNER L'ÉQUIPE NATIONALE Le sélectionneur national Rabah Madjer
MADJER
“ SI JE DÉMISSIONNE,
JE VAIS CONDAMNER
L'ÉQUIPE NATIONALE
Le sélectionneur national Rabah Madjer s'est exprimé hier soir après la défaite face
au Cap-Vert et a parlé de son avenir, il compte rester en poste pour le moment.

PAR MEHDI KABI

C'est une nouvelle défaite qu'a essuyée l'équipe nationale et cette fois en match amicale face au Cap-Vert. Le premier responsable du staff technique des Verts, Rabah Madjer a répondu aux questions des journalistes après la rencontre d'hier et s'est exprimé sur son avenir. "Je suis déçu par le résultat. Il est vrai que c'est une défaite qui fait du mal, mais ce n'est qu'un match amical, ce n'est pas officiel, donc on ne doit pas s'em- baller. En tout cas, personnellement, je vous demande de ne pas vous inquiéter et ce que c'est une défaite tout à fait normale, ça arri- ve." Il a ensuite ajouté : "Ce n'est pas par ce que j'ai perdu un match que je dois m'inquié- ter pour mon avenir. Je ne vais pas démis- sionner, si je le fais je plongerai l'équipe dans la crise. Je ne peux pas me permettre de lâcher l'équipe nationale dans de telles cir- constances. Je ne vais pas démissionner maintenant. " Il faut dire que Rabah Madjer a beaucoup été critiqué et il ne veut pas quitter son poste pour le moment.

«Chaouchi a fait une grosse erreur, mais il n'est pas le seul» Le gardien de but du Mouloudia Club d'Alger a commis une grosse erreur lors de la rencontre d'hier face au Cap-Vert. Faouzi Chaouchi dégage le ballon dans l'axe et offre le troisième but à l'adversaire. "Il est vrai que Chaouchi a fait une erreur monumentale. On va en parler afin de savoir ce qui a cloché. Mais il faut savoir qu'il n'est pas le seul à avoir fait des erreurs. Il y a beaucoup de

joueurs qui ne se sont pas donné à fond et on va tenter de régler ce problème lors des pro- chains jours et ainsi être prêts face au Portugal. On doit revoir les choses et c'est à ça que servent les matchs amicaux", a déclaré Rabah Madjer.

«Le public a oublié ce que j'ai donné à cette équipe» Le sélectionneur national s'est ensuite expri- mé sur la réaction des supporters présents au stade du 5-Juillet-1962 : "Franchement, je ne comprends pas la réaction des supporters. En plus ce n'est pas tout le public qui a critiqué, c'est juste une partie et c'est toujours la même. Je comprends aussi la réaction d'Yacine Brahimi qui était énervé et qui a montré le drapeau aux supporters et leur a dit qu'il était Algérien lui aussi. En tout cas, la réaction du public n'est pas un problème, il est libre de faire ce qu'il veut", dira encore Madjer avant d'ajouter : "Je ne comprends pas comment les supporters m'insultent, après tout ce que j'ai apporté à l'Algérie. J'en veux à ce public."

«Le plus important, ce sera le match devant la Gambie» Rabah Madjer a continué : "Ce n'est qu'un match amical qu'on a perdu. Ça va nous ser- vir afin de préparer le premier match officiel pour la prochaine coupe d'Afrique des nations. Ce n'est pas un problème d'avoir perdu, le plus important c'est de gagner face à la Gambie. Même si on perd contre le Portugal, ce n'est pas important, ce qui compte c'est le match face à la Gambie et rien

d'autre. En tout cas, on va voir ce qui s'est passé et quels sont les problèmes afin de tout régler rapidement et être dans de meilleures conditions pour la suite."

«On a raté cinq buts, ça ne voulait pas rentrer» Le sélectionneur national a ensuite parlé de la rencontre : "On a raté 5 buts sur le poteau, si on avait marqué les cinq buts ça aurait été autre chose. On était en pleine forme en pre- mière mi-temps et on a montré de belles phases de jeu. On était bien présents sur le terrain et on a donné du mal à notre adver- saire. Ce n'est qu'en seconde mi-temps qu'ils ont eu plus de chance que nous. Ils ont profi- té de nos erreurs et n'ont eu que quatre occa- sions. Ils ont marqué trois buts et ce sont regroupés en arrière. Ils ne nous ont pas lais- sé d'espaces et ça ne nous a pas aidés. Même avec l'entrée de Slimani, rien n'a changé et on n'a pas réussi à faire la différence." Il a conti- nué : "Ils ont gagné contre l'équipe d'Algérie et c'est une bonne chose pour eux. En tout cas, je suis déçu du résultat et même plus que le public. Mais comme je l'ai dit, ce n'est qu'un match, amical et le plus important ce sera de nous préparer pour le match contre la Gambie."

«Cela fait sept mois seulement que je suis en place» Il a ensuite réclamé plus de temps. "Le Cap- Vert a un jeu européen, c'était un match de préparation, maintenant on va jouer face au Portugal. Mais le plus important c'est le match face à la Gambie. Notre objectif est de

nous qualifier à la coupe d'Afrique des nations et d'aller loin. Cela fait 7 mois seule- ment que l'on se prépare et que je suis en poste, il faut nous laisser du temps. Même si on a perdu une rencontre ce n'est pas grave. En tout cas, On va renforcer notre équipe face au Portugal. Une défaite, ça nous donne à réfléchir. Ce qui se passe est anormal, on est là pour préparer l'équipe nationale, on n'a pas commencé à jouer les matchs officiels, je n'arrive pas à comprendre cet acharnement."

«On a une bonne équipe pour aller loin en coupe d'Afrique des nations» Madjer a continué : "Cette équipe a connu des problèmes par le passé. On a beaucoup travaillé sur le plan psychologique. On est meilleurs qu'avant. On perdait sur notre ter- rain avec des scores lourds. On a une équipe et on peut aller loin. On a un beau jeu. On a vu qu'avec cinq passes on était en face de leur cage. Nous on voulait à tout prix mar- quer des buts et eux se sont regroupés derriè- re. Eux, ils ont eu quatre occasions, ils ont marqué trois et ils en ont raté une."

«Je travaille dans de très bonnes conditions» Le sélectionneur national a ensuite conclu :

"Je travaille dans de très bonnes conditions que ce soit avec mon staff ou avec la fédéra- tion. Ce n'est pas à cause d'une rencontre que tout va changer. Il faut nous faire confiance, on réussira à nous qualifier et aller loin en coupe d'Afrique des nations."

M. K.

et aller loin en coupe d'Afrique des nations." M. K. MEDJANI : «ON N'EST PAS PRÊTS

MEDJANI : «ON N'EST PAS PRÊTS POUR LA GAMBIE»

Entretien réalisé par

ASMA H. A.

Le défenseur international algérien, Carl Medjani, s'est exprimé sur l'échec des Verts en match amical face au Cap- Vert.

Vous avez perdu votre match de préparation face au Cap-Vert, que s'est-il passé au juste ?

Dans le football de haut niveau quand vous ne marquez pas vous encaissez, c'est dommage ça nous plonge encore plus dans le doute, mais le match qu'il faudra gagner c'est face à la Gambie. En tout cas, Je m'en fous de cette défaite, le plus important c'est de bien préparer le match face à la Gambie.

Est-ce normal de perdre à domicile contre une équipe comme le Cap- Vert

?

Perdre à domicile n'est jamais bon, mais le Cap-Vert est devant nous au clas-

sement africain et sur ce match ses joueurs ont été meilleurs que nous. Mais c'est sûr qu'on soit déçus d'avoir perdu notre match à domicile.

Qu'est-ce qui n'a pas marché, selon vous ?

Je pense que l'on n'a pas su tuer le match quand il fallait. Si on tue le match, qu'on gagne trois ou quatre à un, peut- être que l'on aurait plié le match. Maintenant, on ne l'a pas fait et ça montre toute la fébrilité de notre équipe. Il faut travailler, c'est la seule solution.

Comment allez-vous aborder le Portugal après une défaite pareille ?

C'est compliqué, car les jours qui vont venir vont être difficiles pour nous. On sait très bien que le peuple ne va pas être content et après les supporters vont s'acharner sur nous. Mais comme je l'ai dit, le match contre le Portugal c'est un match gala, c'est un très bon test pour nous mais c'est surtout une très bonne

préparation pour eux pour la Coupe du monde. Nous, notre objectif c'est d'être prêts pour la Gambie et aujourd'hui on ne l'est pas mais il faudra qu'on le soit au mois de septembre.

Le public n'a pas caché sa colère après cette défaite…

On comprend la réaction du public. Mais il ne faut pas qu'il réagisse comme ça. Il est vrai que l'on n'a pas montré grand-chose sur le terrain mais il faut qu'il nous soutienne. En tout cas, comme je l'ai dit, on comprend sa réaction après notre prestation.

Pensez-vous que cette équipe est prête pour la CAN ?

Dire que l'on va gagner la coupe d'Afrique des nations est un mensonge. Je l'ai déjà dit, on ne peut pas être sûr de la remporter pour le moment. On n'est pas encore prêts mais on va tout donner afin d'être les meilleurs possibles. A. H. A.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

4

À LA UNE

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 4 À LA UNE Chafaï seul local dans le onze de

Chafaï seul local dans le onze de départ

MADJER

revoit ses plans

Décidément, les choses changent constamment en sélection depuis quelque temps.

Après les tactiques lors du précédent stage et le passage vers le 3-4-3 puis le retour au 4-2-3-1 contre l'Iran, cette fois l'entraîneur national s'est illustré par un changement mais cette fois plus intrigant, puisque le coach a tout simplement étonné les présents en alignant un onze quasiment composé de joueur évoluant à l'étranger. Alors qu'il faisait des joueurs locaux son cheval de bataille et n'hésitait pas à évoquer ce point tout en affichant sa fierté en conférence, il a fallu que Zetchi intervienne et décharge le coach de la mission chez les A' pour que Madjer change complètement de stratégie, il s'est tout simplement rabattu sur les pros, puisqu'au coup d'envoi du match d'hier, un seul joueur de champ local était visible sur la pelouse, à savoir Farouk Chafaï, les 9 autres évoluent tous à l'étranger, preuve que Madjer a décidé de changer de stratégie, d'abandonner celui qu'il nous a présenté comme étant un "principe", à savoir batailler pour redorer le blason du joueur local, finalement son limogeage "maquillé" des A' nous a permis de découvrir la face cachée du coach qui va désormais penser à son objectif, et a son avenir, le pire c'est que le changement n'a rien apporté, l'équipe a concédé une defaite amère avant un déplacement très compliqué au Portugal qui ne va pas arranger les choses pour l'ancien joueur de

Porto.

S. M. A.

Les sifflets du public ont irrité Brahimi Yacine Brahimi et Mokhtar Belkhiter ont réalisé un

Les sifflets du public ont irrité Brahimi

Yacine Brahimi et Mokhtar Belkhiter ont réalisé un grand match hier. Pour le Portugais, ce fut normal, puisqu'à chaque fois qu'il est en sélection, il se donne à fond et fait de son mieux pour aider l'équipe à gagner. A un moment donné, Brahimi ne supportait plus les sifflets du public, ce qui est compréhensible, il a réagi en montrant le drapeau sur son maillot, façon de dire : "On représente le pays, vous devez nous soutenir au lieu de nous siffler", ou alors, c'est nous l'Algérie et pas l'adversaire, c'est nous que vous devez supporter." Bref, ce geste a été remarqué par tous, même Madjer en a profité pour se défendre lors de la conférence de presse.

Madjer lui a donné une lourde responsabilité qu'il n'a pas supportée

CHAOUCHI PAIE

les pots cassés

Madjer qui en fait le meilleur gar- dien d'Afrique, il l'a dit à maintes reprises, et apparemment cela n'a pas eu l'effet escompté, pire encore, puisque le gardien a joué sous une énorme pression, qui l'a amené à commettre une énorme bourde sur l'une des 3 buts du Cap Vert, lors- qu'il a relancé en plein axe offrant le cuir, avec complicité de ses équi- piers axiaux, aux attaquants cap- verdiens qui n'ont pas eu de mal à marquer le but de la victoire. Chaouchi a été donc victime de l'in- sistance de son entraîneur, il a cru bien faire en le responsabilisant, mais dans les conditions actuelles dans une équipe en plein doute, cela a eu l'effet opposé, Chaouchi était perdu, il n'a pas supporté la

pression et a dû payer les pots cas- sés. Reste à savoir maintenant comment va être le moral d'un Chaouchi qui

a déjà montré des signes d'inaptitu-

de au CTN depuis le début dub stage lui qui ne sait toujours pas où il va jouer l'an prochain, Madjer sera face à un réel casse-tête face au Portugal, il a déjà essayé Moussaoui qui n'a pas donné satis- faction, il n'aura plus que 2 options, continuer à faire confiance à Chaouchi et prendre un énorme risque, ou changer encore une fois de gardien, une 3e fois en 3 matches, et mettre Salhi sans la moindre garantie face à une équipe qui n'est plus à présenter. S. M. A.

Les U21 interdits du tournoi

Charef contraint

de se rabattre sur les U20 pour Tarragone

Coup de tonnerre à la FAF, l'équipe nationale U21 ne pourra pas prendre part aux prochains Jeux Méditerranéens.

une liste elargie, en attendant que Charef ne fasse le tri, d'autant plus que ces U20 récemment éliminés des éliminatoires de la CAN 2019 contre le Ghana seront appelés dès aujourd'hui a entrer en stage à Alger, ce qui nous donne 3 sélections algériennes toutes en stage à la même période à Alger, un fait rarissime pour être signalé.

Alors que Boualem Charef le sélectionneur des U21 avait déjà commencé la préparation du stage et a arrêté un plan dce préparation visant à présenter un groupe homogène à partir du 21 juin prochain, une communication du Comité olympique algérien a tout chamboulé et a poussé le coach national à changer de plan. En effet, l'Algérie ne pourra pas jouer le tournoi avec ses U21, les Verts devront y aller avec leur catégorie U20 entraînée par Salim Sebaâ et Hocine Achiou. Du côté de la FAF on affirme que le changement a été opéré au niveau du comité d'organisation du tournoi qui a dû contacter la FAF pour les informer d'inscrire les U20 au lieu des U21, ceci dit, un petit coup d'œil dans le palmarès du tournoi depuis près de 50 ans nous a permis de constater que les équipes championnes du tournoi de foot ont toutes aligné des U20, voire même des U19.

Une liste élargie de 40 U20 envoyée Qu'à cela ne tienne, la FAF, et face à ce sérieux casse-tête et comme première réaction, a fait en sorte de communiquer une seconde liste de 40 U20,

a fait en sorte de communiquer une seconde liste de 40 U20, U n e 2

Une 2 e chance pour les U20 dès aujourd'hui Les matches Algérie-Egypte, des 3 et 6 de ce mois, auront moins d'importance que prévu, Charef voulait que ces deux parties soient deux matches sur

qui il va se baser pour préparer

le tournoi de Tarragone, il ne

s'attendait sûrement pas à vivre un scénario pareil, de se retrouver dos au mur et contraint de jouer deux matches pour la forme, pas plus, il va devoir changer de cap et donner son attention

aux U20 qu'il a récemment accompagnés au Ghana et qui se sont écroulés à Cap Coast après avoir concédé le 0 à 0 au 5-Juillet, il s'agit là d'une 2e chance pour les poulains du duo Sebaâ-Achiou qui auront 3 semaines pour préparer le tournoi espagnol, ils auront profité du repos qu'il faut et vont devoir cravacher pour arriver en force avant le coup d'envoi du tournoi. Rappelons que le tirage au sort

a mis les Verts dans le groupe

A avec le pays hôte l'Espagne

ainsi que la Macédoine.

S. M. A.

PAR SMAÏL M. A.
PAR SMAÏL M. A.

Faouzi Chaouchi a vécu une soirée cauchemardesque hier au stade du 5-Juillet.

Alors qu'il était habitué a être applaudi dans le stade du MCA son club, la fin du contrat avec le Mouloudia était suffisante pour que le public du "Tribunal" se lâche et lâche en même temps l'enfant de Bordj Menaiel malmené et insulté par un public visiblement chauffé à blanc. Il faut dire que la prestation de Faouzi n'était pas à la hauteur des espérances, les espérances d'un

blanc. Il faut dire que la prestation de Faouzi n'était pas à la hauteur des espérances,
blanc. Il faut dire que la prestation de Faouzi n'était pas à la hauteur des espérances,

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

USMA 5  Il a tout conclu avec Serrar BELKAROUI Le Rwandais Bayisenge et l’Allemano-Congolais
USMA
5
Il a tout conclu avec Serrar
BELKAROUI
Le Rwandais
Bayisenge et
l’Allemano-Congolais
Mandiangu attendus
aujourd’hui
signera demain
L’arrivée de Hichem Belkaroui à l’USMA se
précise. Il a tout conclu avec Abdelhakim
Serrar et il ne reste désormais que la
signature du contrat qui sera faite demain.
En plus de l’Algéro-Belge
Mohamed Mezghrani, deux
autres joueurs s’engageront
avec l’USMA cette semaine.
Il s’agit du Rwandais Emery
Bayisenge ainsi que
l’Allemano-Congolais
Christopher Mandiangu. Le
premier (24 ans) est le
capitaine de la sélection
rwandaise. Il évolue en
championnat marocain avec
la jeunesse d’El-Massira et
joue comme défenseur
central. Tandis que le
second (26 ans) est un
attaquant polyvalent et
actuellement. Il dispose
deux nationalités, la
congolaise et l’allemande. Il
a
fait sa formation à la

PAR ASNIS S.

Libre de tout engagement après avoir

résilié son contrat avec le FC Moreirense, Hichem Belkaroui pourrait rebondir

à l’USMA. En effet, le

directeur général, Abdelhakim Serrar, a jeté son dévolu sur ce défenseur car il a le profil pour renforcer l’arrière-garde de la formation usmiste, mais aussi pour pallier le départ d’Ayoub Abdellaoui, qui ira monnayer son talent en championnat suisse avec le FC Sion. Selon les informations dont nous disposons, on croit savoir que les deux hommes se sont rencontrés avant-hier pour entamer le deuxième round des négociations. Ils sont parvenus à trouver un

terrain d’entente et le joueur a donné son accord définitif pour porter le maillot usmiste à partir de cet été, d’autant plus que le challenge sportif de l’USMA, qui ambitionne

d’aller le plus loin possible en coupe de la Confédération africaine, l’intéresse beaucoup. Désormais, il ne reste au défenseur international que signer son contrat pour officialiser son arrivée au club algérois. Notre source nous a révélé qu’elle se fera demain au siège de l’ETRHB à Dar El-Beïda.

Naâmani ne viendra pas Maintenant que l’arrivée de Hichem Belkaroui et celle du défenseur Rwandais Emery Bayisenge se

précisent, Abdelhakim Serrar devrait renoncer au recrutement de Mohamed Naâmani, avec lequel il était en contacts très avancés. Ce dernier a même donné son accord de principe pour rejoindre l’USMA à partir de cet été. L’autre raison qui a poussé le DG usmiste à ne pas recruter le défenseur international, c’est pour la simple raison qu’il dispose d’une licence africaine avec le CRB et du coup, il ne pourra pas prendre part aux matchs de la coupe de la CAF avec l’USMA. Une source proche du dossier nous a révélé que Naâmani est bien parti pour rejoindre l’ESS et devrait signer son contrat après son retour du Portugal.

A S.

Il est arrivé hier à Alger

MEZGHRANI

SIGNERA

DEMAIN

Comme tout le monde le sait, l’Algéro-Belge Mohamed Mezghrani sera la future recrue de l’USMA lors de ce mercato. Il a tout conclu avec le directeur général Abdelhakim Serrar et il ne lui reste que la signature du contrat pour officialiser son arrivée au club algérois. A cet effet, nous avons appris que le joueur est arrivé hier après-midi, vers 16h, à Alger pour régler les quelques clubs petits détails avant de passer à l’action, c’est-à-dire signer un contrat de 3 ans au profit de l’USMA. Ce se fera demain, a-t-on appris d’une source proche du dossier. Il est utile de rappeler que Mohamed Mezghrani joue comme latéral droit avec le RKC Waalwijk, pensionnaire de la deuxième division hollandaise. Il sera recruté pour relancer la concurrence avec Rabie Meftah. A .S.

Borussia Monchengladbach, avant d’aller joueur dans plusieurs clubs européens. Selon les informations qui nous sont parvenues, les deux joueurs en question ont pratiquement tout conclu avec le directeur général Abdelhakim Serrar. Ils sont attendu aujourd’hui où au plus tard demain pour finaliser et signer par la

suite leur contrat. Selon les informations qui nous sont parvenues, Bayisenge et Mandiangu ont de grandes qualités et sont capables d’apporter le plus pour l’équipe en prévision de la suite de la compétition de

la coupe de la CAF mais

aussi en vue de la saison prochaine. A. S.

IL S’EST ENGAGÉ POUR 3 SAISONS

la saison prochaine. A. S. IL S’EST ENGAGÉ POUR 3 SAISONS Hais : «Content de rejoindre

Hais : «Content de rejoindre un grand club comme l’USMA»

«LA CONCURRENCE NE ME FAIT PAS PEUR»

En plus d’Aymen Mahious, l’USMA s’est également offert les services d’un autre international olympique. Il s’agit du latéral gauche du RC Kouba, Rayane Hais, qui a signé avant- hier un contrat de trois saisons. Tous les observateurs sont unanimes à dire que la direction du club algérois a fait la bonne affaire puisqu’il s’agit d’un talentueux joueur qu’on lui prédit un avenir radieux, lui qui

a réalisé une très bonne saison

avec le RCK et s’est imposé comme un titulaire indiscutable

malgré son jeune âge. La preuve,

il était convoité par plusieurs

clubs de la Ligue 1 Mobilis, citant entre autres la JSK et l’ESS. Hais se dit content de rejoindre l’USMA. Une nouvelle expérience qui va sans nul doute donner une autre envergure à sa carrière. Il affirme que la concurrence ne lui fait pas peur et qu’il est venu pour s’imposer.

Tout d’abord, présentez-vous au public usmiste…

Rayane Hais. J’ai 21ans et je suis international olympique. Je joue comme latéral gauche et je peux évoluer comme défenseur central. J’ai fais mes débuts au sein de l’école du Paradou, avant de rejoindre l’USMA où j’ai joué pendant trois ans au sein des deux catégories cadets et juniors. Par la suite, je suis venu au RCK. Un club qui m’a

fait un nom.

Comment se sont déroulés les contacts avec l’USMA ?

J’ai été contacté par Serrar. Les négociations n’ont pas duré longtemps et on a vite trouvé un accord. J’ai signé un contrat de trois saisons, et bien voilà je suis officiellement usmiste.

Quel est votre sentiment en s’engageant avec l’USMA ?

C’est sûr que je suis content puisqu’il s’agit d’un grand club

qui n’est pas à présenter. Son grand challenge sportif m’a incité de venir, malgré que j’ai été convoité par d’autres clubs de la Ligue 1 Mobilis comme la JSK et l’ESS. C’est aussi un retour au bercail dans la mesure où j’avais déjà joué dans les jeunes catégories de l’USMA. J’espère que cette nouvelle expérience donnera une autre envergure pour ma carrière.

Quelles sont vos ambitions avec l’USMA ?

Je suis venu pour apporter le plus et gagner des titres. Je veux être au niveau des attentes parce que je sais très bien que les supporters attendent beaucoup de moi. Je suis aussi venu pour jouer, en dépit de la rude concurrence qui existe au sein de l’équipe.

Justement, la concurrence ne vous fait pas peur ?

je suis venu de la Ligue 2 Mobilis, mais la concurrence ne me fait jamais peur. Je suis un joueur ambitieux et avec le sérieux et le travail, je finirai par m’imposer. Au contraire, je crois que la rude concurrence qui existe dans mon poste va me pousser à doubler d’efforts pour améliorer mes qualités techniques et physiques.

On vous laisse le soin de conclure…

Je n’oublierai jamais le RCK, un club qui m’a fait un nom. Je souhaite à ce grand club qu’il puisse accéder à la Ligue 1 Mobilis la saison prochaine. Je suis très content de tenter une nouvelle expérience à l’USMA. Je ferai de mon mieux pour ne pas décevoir tout le monde, que ce soit les dirigeants, le staff technique ou les supporters. A. S.

Jamais. Certes, je suis jeune et

MEDJAHED

«Il est pétri de qualités»

Nabil Medjahed a côtoyé Rayane Hais durant toute la saison écoulée au RC Kouba. C’est d’ailleurs lui qui l’a promu en équipe sénior après avoir été séduit par ses qualités techniques et physiques. Le technicien franco- algérien n’a pas hésité à nous donner son avis à propos de l’arrivée du jeune latéral gauche à l’USMA. Il nous affirme que Hais jouit d’un énorme potentiel qui le qualifie à jouer à l’USMA. «Je le connais très bien après l’avoir côtoyé durant toute une saison au RC Kouba. Il évoluait en équipe espoir, je l’avais vu et franchement, je n’avais pas hésité à la promouvoir en équipe senior. Il a d’ailleurs joué prati- quement tous les matchs de la phase retour. C’est un joueur pétris de quali- tés. Sa belle saison réalisée avec le RCK a suscité l’admiration de la JSK et de l’ESS qui le voulaient, mais il a finalement opté pour l’USMA. Je suis content pour lui, je crois qu’il jouit d’un énorme potentiel qui le qualifie à s’imposer comme titulaire. Je lui sou- haite bonne chance, espérons que cette nouvelle expérience va donner une autre envergure à sa carrière », dira Medjahed. A. S.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

LIGUE 1 MOBILIS

6
6
www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 LIGUE 1 MOBILIS 6 MELLAL : «3 AFRICAINS prochainement à Tizi
www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 LIGUE 1 MOBILIS 6 MELLAL : «3 AFRICAINS prochainement à Tizi

MELLAL :

«3 AFRICAINS

prochainement à Tizi Ouzou»

Le président Chérif Mellal ne veut toujours pas dévoiler l'identité des joueurs africains qui renforceront les rangs des Jaune et Vert dans les jours à venir.

PAR N. BOUMALI

Il a parlé d'un Burundais, d'un Guinéen et d'un Ivoirien, mais il refuse toujours de fournir plus de détails sur les trois joueurs africains. Au cours d'une discussion que nous avons eue hier avec lui il s'est juste contenté de nous dire que des invita- tions ont été envoyées aux 3 joueurs africains et que dès qu'ils récupére- ront leurs visas d'entrée en Algérie ils rallieront la ville de Tizi Ouzou afin de poursuivre leur négociations avec nous en vue de leur transfert à la JSK. "Comme je vous l'ai déjà dit, on a envoyé les invitations aux joueurs africains ciblés et ils seront prochainement à Tizi Ouzou pour qu'on les voie avant de conclu- re avec eux", a indiqué Mellal.

«Il y a 2 attaquants et un milieu» Comme nous l'avons rapporté précédemment, la direction de la JSK est sur la piste d'un milieu africain qui peut jouer en récupéra- teur et en relayeur. L'information nous a été confirmée hier après-midi par le président Mellal. "C'est vrai qu'en plus de deux atta- quants africains qui sont attendus dans les jours à venir, il y a aussi un milieu de terrain. Ils sont trois, mais on ne recrutera nor- malement que deux. On les verra à l'œuvre avant de prendre une décision définitive concernant les deux joueurs afri- cains qu'on engagera en cette intersaison."

mettent sur ses traces. Les contacts avec les 2 émigrés sont en bonne voie et ils devront rallier prochai- nement la ville de Tizi Ouzou."

«Courtrai a refusé de nous céder Attal à titre définitif, mais on insiste pour le prêt» Après avoir émis le souhait de recruter Attal, le président Mellal est passé aux choses sérieuses puisqu'il a chargé le coordinateur du club Kamel Marek d'entamer les négociations avec les respon- sables belges. Voulant savoir s'il y a du nouveau concernant Attal, Mellal dira : "C'est Marek qui s'oc- cupe de ce dossier. Les respon- sables de Courtai ne veulent pas nous le céder à titre définitif, mais on insiste de l'avoir au moins à titre de prêt. Les négociations viennent juste de débuter et incha Allah on parviendra à un accord", espère le président de la JSK.

à un accord", espère le président de la JSK. «On a les moyens pour racheter le

«On a les moyens pour racheter le contrat d'Attal» Le président Mellal veut frapper un grand coup en cette intersai- son. C'est pour cela qu'il fait tout pour s'offrir les services d'Attal. La lettre de libération de ce dernier avoisine les 500 000 euros, mais malgré ça, le président de la JSK est dis- posé à mettre le prix qu'il faut pour racheter le contrat de l'ex-enfant de la JSK. "On a les moyens pour racheter le contrat d'Attal. Le club belge tient à lui, mais on fera tout pour qu'il soit avec nous."

«On a fait une offre à Raïah et il nous a demandé un temps de réflexion avant de nous rendre sa réponse» Ayant reçu le milieu Malik Raïah dans la soirée de jeudi der- nier, le président Mellal confie qu'il lui a fait une proposition financière et que celui-ci lui a demandé un temps de réflexion avant qu'il ne décide s'il poursuivra ou non son aventure avec les Jaune et Vert. "Effectivement, on a fait une offre à Raïah. Il nous a demandé un temps de réflexion avant de nous rendre sa réponse. La décision finale lui revient", souligne le président de la JSK.

«Les contacts avec

les 2 émigrés sont en bonne voie» Le président de la JSK annonce l'arrivée de deux émigrés pour les jours à venir. L'un évolue au poste d'arrière droit et l'autre au milieu gauche. Pour éviter la surenchère des autres clubs, Mellal n'a pas voulu nous dévoi-

ler les noms de ces deux joueurs. "Il suffit qu'on parle d'un joueur pour que tous les autres clubs se

«C'est Doudane qui négociera avec Yattou» Sur le milieu Nassim Yattou auquel la direction n'a fait aucune offre, Mellal explique : "C'est Doudane qui négociera avec lui. Jusqu'au moment où je vous parle je ne sais pas s'il a

parlé avec lui au téléphone ou pas."

«Djabout et Guitoune ne partiront pas gratuitement» Libérés pour insuffisances tech- niques, l'attaquant Adel Djabout et le défenseur Ali Guitoune devront ramener les clubs qui veulent les engager pour négocier leurs lettres de libération respectives. "Evidemment que Djabout et Guitoune ne partiront pas gratui- tement. Guitoune on l'a recruté au mois de janvier dernier, mais il n'a pas pu s'imposer dans l'équipe. Djabout n'a pas pu se mettre en valeur et c'est pour cela qu'on a décidé de le libérer."

«La libération de Djerrar est logique» La libération de Djerrar a été diffé- remment commentée sur les réseaux sociaux. Mellal que nous avons interrogé sur ce joueur déclare : "Sa libération est logique. On n'a lésé aucun joueur. J'avais dit dès le départ que je libérerai tous les joueurs qui n'ont pas donné satisfaction et j'ai tenu ma parole."

«Le social est fini à la JSK» Malgré toutes les pressions exercées sur lui pour qu'il garde de force cer- tains jeunes du cru, le président Mellal n'a pas cédé. "Le social est fini à la JSK. L'ère où certains imposaient les joueurs est terminée. Celui qui n'a pas sa place ne sera pas retenu et cela quel que soit le prix à payer."

«Gouaïche veut Guitoune en plus d'une somme d'ar- gent contre Belmokhtar» Faisant de Belmokhtar l'une de leurs priorités en cette intersaison, les res- ponsables des Jaune et Vert font tout pour parvenir à un accord avec le président du DRB Tadjenanet, Tahar Gouaïche. Après leur avoir demandé 1,2 milliard de centimes pour leur remettre la lettre de libération de son ailier gauche, Gouaïche leur a propo- sé un échange contre Guitoune en plus d'une somme d'argent impor- tante. Mellal auquel nous avons demandé si Gouaïche leur a proposé l'option d'échange, il confirme :

"Gouaïche veut Guitoune et cela en plus d'une somme d'argent impor- tante contre Belmokhtar. Les négo- ciations se poursuivent toujours."

«La piste de l'entraîneur local est envisageable» Bien qu'il soit en contact avec un entraîneur français dont il a tu le nom en plus d'un autre entraîneur étranger, le président de la JSK avoue que la possibilité d'engager un entraîneur local n'est pas du tout à écarter. "J'ai toujours dit qu'il y a trois entraîneurs qui nous intéressent dont l'un est local. Cela dit, la piste du coach local est envisageable. Je ne veux pas me précipiter dans le choix de l'entraîneur, car on a le temps devant nous", a-t-il conclu.

N. B.

Son salaire a été revu à la baisse

Raïah

partant

Selon une source autorisée, les chances que le milieu Malik Raïah renouvelle son contrat au profit des Jaune et Vert sont très minimes, voire inexistantes. Et pour cause, il n'est pas du tout satisfait par la proposition financière qui lui a été faite par ses responsables. Percevant un salaire de 120 millions de centimes par mois, l'enfant de Draâ Ben Khedda a été surpris par l'offre qui lui a été faite par son président dans la soirée de jeudi dernier. Jugeant que son rendement a baissé cette saison par rapport aux saisons précédentes, Mellal lui a proposé un salaire inferieur à celui qu'il percevait auparavant. Raïah lui a demandé un temps de réflexion pour qu'il pèse le pour et le contre avant de prendre une décision définitive, mais d'après notre source, Raïah devra annoncer son départ aujourd'hui ou dans les tout prochains jours. Après 6 ans avec les seniors, il estime qu'il est temps pour lui de changer d'air surtout avec tout ce qu'il a enduré depuis le mois de janvier dernier. Au dernier mercato hivernal, il avait menacé de partir, mais les dirigeants s'étaient opposés à son départ.

CSC, NAHD Tout indique que Raïah ne restera pas à la JSK la saison prochaine. Non seulement la proposition qui lui a été faite par les dirigeants n'a pas été à la hauteur de ses attentes, mais il n'a plus envie aussi de poursuivre son aventure avec le club de son cœur. Les offres pleuvent sur lui et d'après une source digne de foi, le MOB, le CSC, l'ESS, le NAHD, la JSS et le MCO souhaitent tous l'avoir en cette intersaison. Sauf revirement de dernière minute, il officialisera prochainement son départ.

N. B.

DÉCÈS

Les familles OULBANI et Boukais parents

et alliés de Mekla ont la douleur de faire

part du décès de leur frère et époux Oulbani Djamel à l'âge de 55 ans. La

veillée funèbre est prévue ce samedi 2 juin 2018 au domicile mortuaire sis à Mekla-Centre et l'enterrement se déroulera le dimanche 3 juin à midi au cimetière du village natal d'Agouni Bouafir.

A Dieu nous lui appartenons à Lui nous retournons.

PAR ISLAM Z. Comme on le faisait savoir dans notre édition d'hier, Djabout a été
PAR ISLAM Z.
Comme on le faisait savoir
dans notre édition d'hier, Djabout
a été l'une des surprises de la liste
des joueurs libérés. Le joueur
qu'on a eu hier au bout du fil
avoue que personne ne lui a
annoncé et qu'il attend mainte-
nant un coup de fil des diri-
geants.
Pour une surprise, ça c'en est une,
les dirigeants du club phare du
Djurdjura n'ont pas hésité un seul
instant pour mettre certains
joueurs importants dans la liste
de ceux qui ont été remerciés.

Parmi eux, on retrouve Adil

Djabout, second meilleur buteur de l'équipe la saison passée.

D'ailleurs, il ne s'y attendait pas vraiment mais il n'a pas manqué de faire savoir que ce n'était pas la fin du monde pour autant. "C'est vrai qu'au départ c'était comme un coup de massue car je l'ai appris à travers la télé et les réseaux sociaux. Par la suite, je trouve cela tout à fait normal. Ils sont libres de faire ce qu'ils veu- lent. Me concernant, j'aurais au moins aimé qu'on daigne m'appe- ler pour me dire que j'ai été libé- ré. J'ai tenté d'appeler Doudane mais il ne répond pas. Ça aurait été plus correct de nous le dire en face et l'apprendre par les diri- geants eux-mêmes. Cependant, c'est comme ça, on doit faire avec ce qui se passe actuellement."



Tafni négociera aujourd'hui

Alors qu'il devait négocier et renouveler son contrat il y a quelques jours déjà, le jeune milieu de terrain Massinissa Tafni ne l'a finalement pas fait puisque le rendez-vous avait été reporté. Cependant, d'après une source autorisée, le joueur est attendu aujourd'hui pour négocier son nouveau contrat et signer dans la foulée son engagement de deux ans.



Guemroud veut des garanties sportives

Le latéral droit de la JSK n'a toujours pas prolongé son contrat avec le club. Il devait négocier hier avec les dirigeants mais le joueur qui a déjà eu une offre de la part de ses responsables veut avoir des garanties sportives car il ne veut pas rester à jouer les doublures, ce qui est tout à fait légitime pour lui. Maintenant, il sait aussi que le départ de Redouani lui ouvre la voie aussi et à partir de là, les choses devraient rapidement évoluer dans le bon sens. I. Z.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

JSK

7

sens. I. Z. www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 JSK 7 1 Burundais, un Guinéen, un Burkinabé

1 Burundais, un Guinéen, un Burkinabé ou un Ivoirien attendus à Tizi ouzou

Bien que la direction du club scrute beaucoup le marché local pour se renforcer, la JSK n'oublie pas la piste étrangère pour autant et 3 joueurs africains sont attendus à Tizi Ouzou bientôt.

Les Canaris sont en train de faire de leur mieux pour essayer de se renforcer comme ils peuvent pour la saison prochaine. En effet, déjà deux joueurs ont été recrutés, à savoir Benkhelifa et Souyad. Cela ne fait que commencer d'ailleurs. La direction du club et bien qu'elle soit sur plusieurs dossiers de joueurs pour le nouvel exercice et on parle de joueurs évoluant en Ligue 1 Mobilis, elle n'oublie pas pour autant le fait qu'il faut faire le nécessaire pour se renforcer par des joueurs de grande qualité. La piste étrangère est également scrutée et dans ce sens, on apprend que le premier responsable de l'équipe s'est penché sur quelques pistes car après avoir chargé Dabo de lui dénicher un attaquant de qualité, à Tizi Ouzou on attend l'arrivée de 3 joueurs africains pour venir tenter de décrocher des contrats à la JSK. D'après une source bien informée, ce sera un Burundais, un Guinéen, un Burkinabé ou un Ivoirien vont venir bientôt.

2 attaquants et un

milieu de terrain La même source nous a également fait savoir que les étrangers en question évoluent dans différents postes puisqu'il y a deux attaquants et un milieu de terrain. Maintenant, il faudra s'attendre à ce que le club fasse passer des tests techniques et physiques aux joueurs pour ne pas se faire arnaquer car on l'a vu depuis Malo et Diawara, le recrutement d'étrangers à la JSK n'est vraiment pas à la hauteur des attentes au sein de la formation la plus titrée d'Algérie. Affaire à suivre.

2 signeront

directement, le 3 e fera des tests La direction de la JSK attend donc très bientôt 3 joueurs africains de différentes nationalités et selon nos sources, 2 d'entre eux vont directement signer un contrat avec la JSK. Concernant le 3e joueur, la direction va le faire passer par la case des tests afin d'évaluer son niveau et voir s'il peut signer à la JSK ou pas.

I. Z.

Il réagit à sa libération

DJABOUT :

«Ils n'ont même pas daigné me l'annoncer»

fait que Djabout n'est pas du tout inquiet par rapport à son avenir et il est très serein. "Franchement, le fait d'être libéré, et comme je l'ai dit, m'a fait mal au début mais après, c'est normal. Maintenant, concernant mon avenir et avec tout modestie mon téléphone n'arrête pas de sonner. J'ai beaucoup de contacts pour rebondir la saison prochaine. A présent, je vais prendre attache avec Doudane pour le rencontrer et trouver la meilleure solution pour tout le monde." Comme on le faisait savoir hier, la direction du club des Jaune et Vert n'entend pas laisser Djabout et Guitoune partir gratuitement surtout quand on sait qu'ils pourraient rap- porter une bonne rentrée d'argent. I. Z.

«Je veux ma libération et mes 5 mois de salaire» Désormais éjecté de l'effectif de la JSK, l'ancien meilleur buteur de la Ligue 2 Mobilis n'a pas manqué de rappeler que le plus important pour lui maintenant c'est de faire le néces- saire pour récupérer sa lettre de libé- ration et la bonne chose, c'est qu'il n'a pas abordé la CRL se contentant de dire : "Je pense que ce sont eux qui ont décidé de me libérer. Après, moi, je veux récupérer ma lettre de libération et surtout mes 5 mois de salaire que le club me doit toujours."

«J'ai beaucoup de contacts, je ne m'en fais pas pour mon avenir» Autre paramètre important, c'est le

Alors qu'il veut jouer à la JSK

L'ESS OFFRE 200 MILLIONS

pour Belmokhtar, le CSC propose 220

L'attaquant du DRBT, Belmokhtar, reste un dossier d'actualité au sein de la formation kabyle. Toutefois, la concurrence s'accentue et la surenchère bat son plein.

Il y a quelques jours enco- re, on faisait savoir que la piste Belmokhtar était toujours d'actua- lité pour la JSK. D'ailleurs, la direc- tion et pour montrer son sérieux n'a pas manqué de prendre attache avec la direction du DRBT pour racheter son contrat. Le joueur a déjà fait savoir qu'il était très emballé à l'idée de jouer chez les Jaune et Vert. Toutefois, la concur- rence revient de manière féroce dans le dossier puisque selon nos

de manière féroce dans le dossier puisque selon nos informations, deux clubs sont revenus dans le

informations, deux clubs sont revenus dans le dossier. En effet, l'ESS a fait une nouvelle offre pour le joueur avec un salaire de 200 millions tandis que le CSC cham- pion en titre a fait une offre plus importante en proposant un salai- re de 220 millions au joueur. De quoi relancer bien des choses dans ce dossier pour les responsables

des Jaune et Vert. Il faut dire que la direction du club a très vite jeté son dévolu sur le joueur du DRBT et ce dernier n'a jamais manqué de faire connaître sa position par rapport à un tel transfert.

«Si la JSK m'estime bien, je signerai» Dans une brève déclaration, le joueur n'a pas manqué de faire savoir que si la JSK l'estime à sa juste valeur, il signera sans aucun problème. "Je l'ai déjà dit, la JSK est un grand club et chaque joueur veut porter son maillot. Maintenant, pour moi, c'est facile, si la JSK m'estime bien, je n'hésite- rai pas à signer au profit de cette équipe." Mellal sait ce qui l'attend pour faire signer ce joueur de gran- de qualité et qui pourrait apporter un plus à la JSK.

I. Z.

Marek : : «Courtrai ne veut ni prêter ni vendre Attal»

De passage sur radio JSK, Kamel Marek, le coordinateur sportif du club,

est revenu sur le mercato de l'équipe et notamment sur la piste d'Youcef Attal actuellement à Courtrai. Il assure que

le joueur ne viendra pas. "On a contac-

té le père du joueur et ce dernier nous

a dit que le joueur voulait venir mais il

se trouve que son entraîneur qui est un Flamand ne le faisait pas jouer et c'est

ce qui fait que le joueur voulait partir. Par la suite, on a contacté le directeur général de l'équipe, Mathias Leterme.

Il nous a dit que le club avait racheté

son contrat. Au départ, il nous a dit que le club n'est pas vendeur. Après, le manager du joueur a parlé avec Mathias Leterme qui lui a dit qu'il ne veut ni le vendre ni le prêter. Le dos- sier Attal est clos."

«Meziani a un contact en Europe» Concernant la piste de Meziani, l'ancien joueur du MOB a été clair :

"Meziani a une touche en Europe,

s'il ne va pas à l'étranger il signera chez nous. On s'est mis d'accord

avec ses responsables."

«Salhi nous a donné son accord» Par rapport à Salhi qui fait beaucoup parler de lui, Marek s'est voulu

rassurant : "Doudane est en contact permanent avec Salhi. Il nous a donné son accord. D'ailleurs, lors de leur dernière discussion, le président de la FAF était avec le joueur et l'a félicité d'avoir rejoint la JSK."

«Raïah rendra sa réponse dans 2 à 3 jours» Concernant Malik Raïah, la situation est différente puisque la direction a fait une offre. "Raïah n'était pas bien sur le plan psychologique et il voulait même partir lors du mercato hivernal. J'étais son agent. Maintenant, le président Mellal lui a fait une offre et il rendra sa réponse dans deux à trois jours."

«On mise sur Guemroud» Enfin, concernant Guemroud, Marek assure : "Il devait venir négocier jeudi dernier mais il ne l'a pas fait. Mellal lui a déjà fait une proposition et on a éga- lement parlé à son manager. J'ai aussi discuté avec le joueur et je lui ai dit qu'on misait sur lui."

I. Z.



Yattou négociera aujourd'hui ou au plus tard demain

Le milieu de terrain de la JSK Nassim Yattou n'a toujours pas entamé les pourparlers avec ses dirigeants pour prolonger son contrat. Cependant, selon une source bien informée, cela ne devrait plus prendre beaucoup de temps puisque la source en question assure que le joueur négociera aujourd'hui ou au plus tard demain sa prolongation. Pour rappel, les fans de la JSK ont exigé de la direction son maintien pour la saison prochaine.

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 8  Salhi (MOB) officiellement contacté Nous avons appris de
www.competition.dz
Samedi 2 juin 2018
8

Salhi (MOB)
officiellement
contacté
Nous avons appris
de source sûre que
le MCA a officielle-
ment contacté le
latéral gauche du
MOB, Salhi. En fin de
contrat, les négo-
ciations de prolon-
gation de son
contrat avec le MOB
patinent. Le joueur
est courtisé par plu-
sieurs clubs huppés
et exige une grande
augmentation pour
rempiler, une chose
que le MOB ne peut
pas lui offrir, KSK si.
En effet, le départ
de Boudebouda et la
possible séparation
avec Karaoui le
pousse à recruter 2
latéraux gauches de
qualité. On sait
qu'un émigré va
débarquer bientôt,
Salhi pourrait lui
aussi être engagé.

Un arrière gauche, un milieu défensif, un attaquant et ça ira

Le Mouloudia proche de clore son recrutement

Ce n'est un secret pour personne, le Mouloudia d'Alger est le premier club en L1 qui a assuré lors de ce mercato estival trois recrues de qualités et KSK va encore renforcer son équipe par trois joueurs pour clôturer l'opération recrutement. L'opération recrute- ment du Mouloudia se déroule doucement, mais sûrement puisque c'est pour la première fois depuis des années qu'un responsable du club consulte son entraî- neur pour ensuite atta- quer le dossier. Kamel Kaci-Saïd a réussi en un laps de temps très court à assurer trois nouvelles recrues de qualité en l'occurrence Haddouche, Arous et Ben Athmane sans oublier les cadres de l'équipe qui ont prati- quement tous renouvelé mis à part Karaoui qui sera de retour le 7 juin pour renouveler et aussi pour reprendre les entraînements avec l'équipe. Par ailleurs, une sour- ce nous a révélé que la direction du club va encore recruter aux moins trois joueurs avant le premier jour de la date de la reprise des entraînements prévu le 8 juin prochain au com- plexe sportif d'Aïn

Benian. Selon notre source, Kamel Kaci-Saïd compte renforcer l'équi- pe par un attaquant, un arrière gauche et milieu défensif. Pour l'atta- quant, le MCA attend toujours le feu vert de la FAF pour renforcer son compartiment offensif, alors que pour l'arrière gauche, on a appris qu'un Franco-Algérien est attendu la semaine prochaine. Pour le milieu de terrain sera probablement le désor- mais ancien joueur du Nasria Mehdi Ouertani qui a épaté le staff tech- nique du MCA lors du Derby de la phase retour de la saison écou- lée. D'un autre côté, il est fort possible aussi que le MCA va se renforcer avec deux joueurs en attaque si bien sûr la direction du club arrive à concrétiser par cer- tains joueurs qui sont sous contrat avec leurs clubs. Une chose est sûre, le Mouloudia d'Alger va se renforcer avec trois joueurs avant le premier jour de la reprise, ce qui permettra au vieux club algérois de se préparer comme il se doit pour le match du TP Mazembe en Ligue des champions africaine.

M. A.

LIGUE 1 MOBILIS

en Ligue des champions africaine. M. A. LIGUE 1 MOBILIS Le nouveau président du CA sera

Le nouveau président du CA sera choisi le 13 juin

VERS LE RETOUR DE BETROUNI ACHOUR

L'actionnaire majoritaire de la SSPA/MCA, à savoir Sonatrach, a décidé d'apporter des changements au niveau de la tête du conseil d'administration et donc Ladj ne sera plus le président du MCA.

PAR AMINA Z.

L'assemblée générale des actionnaires est fixée pour le 13 juin. Le nom du nouveau président sera annoncé. En effet, les actionnaires de la SSPA/MCA, à savoir l'action- naire majoritaire qui est Sonatrach représenté par son directeur finan- cier exécutif, Ahmed Gaceb l'un des actionnaires comme Kamel Longar et le président du CSA, Torki, ils ont reçu des invitations pour se rencon- trer le 13 juin prochain. A l'ordre du jour, ça parlera du nouveau prési- dent qui va remplacer Ladj à la tête du conseil d'administration. On aura certainement à parler d'argent,

car les Mouloudéens doivent parler de la nouvelle saison et donc, il va falloir tout préparer pour assurer une saison au top. Car, après la belle saison réussie cette année, tout le monde mise beaucoup sur l'an prochain et tout le monde croit très fort que le Doyen est capable de s'imposer et d'assurer des merveilles à l'avenir.

Ghrib n'est plus là, donc la voie est libre… Par ailleurs, comme l'un des sujets à l'ordre du jour, il y aura le choix du nouveau président, alors, les action- naires connaîtront l'identité du nou- veau. On parle du retour de

Betrouni Achour. Ce dernier comme tout le monde le sait, n'avait pas accepté de travailler avec Omar Ghrib quand ce dernier signe son retour, mais il voulait bosser par contre avec Kaci-Saïd, donc, il se peut que Betrouni Achour revienne à la charge. Du moins, c'est ce qu'on entend ses derniers temps concer- nant l'identité du président qui suc- cédera à Ladj. En tous les cas, il fau- dra attendre la tenue de l'assemblée des actionnaires pour confirmer oui ou non, si Betrouni sera le président du CA ou se sera un autre. Affaire à suivre…

A. Z.

Kaci-Saïd : «Le stage est prêt, il reste 5% dans le recrutement»

: «Le stage est prêt, il reste 5% dans le recrutement» Le Mouloudia d'Alger ira à

Le Mouloudia d'Alger ira à Vichy puisque le Lac des Tignes ne répond pas aux attentes. Le recrutement va reprendre au Doyen dans les prochaines heures. Car Kaci-Saïd a décidé de prendre quelques jours de repos pour souffler avant de reprendre. Mais, pour KSK, tout va dans le bon sens et c'est de bon augure. Kaci-Saïd est fier d'avoir réussi à convaincre des joueurs qui ont fait la convoitise de plusieurs clubs. D'ailleurs, en parlant avec lui à cet effet, Kaci-Saïd déclare : " Hamdoulah, on a ciblé certains joueurs qui correspondent au profil qu'on recherche. On a voulu Hadouche, on l'a eu. Idem pour Arous et Ben Athmane. On est sur la bonne voie. Ce qui est

Il est un arrière gauche

Un Franco-Algérien attendu cette semaine

Après avoir écarté la piste des Lamara et le non- renouvellement de contrat de Brahim Boudebouda, la direction du vieux club algérois est sur les traces, d'un joueur franco-algérien qui est attendu avant la reprise des entraînements pour signer son contrat avec le MCA. En effet, une source sûre nous a révélé que le directeur sportif du MCA Kamel Kaci-Saïd est sur les traces d'un arrière gauche franco-algérien qui évolue en L2 française qui serait intéressé de jouer dans le championnat algé- rien et en particulier au Mouloudia d'Alger. KSK ne veut pas dévoiler l'identité de ce joueur, mais ce qui est sûr c'est que ce Franco-Algérien a aussi la nationalité maro- caine et c'est un bon joueur qui pourrait apporter un plus aux côtés de la défense du Mouloudia d'Alger puisque Bernard Casoni a insisté pour le recrutement d'un arrière gauche. En somme, la venue de ce Franco- Algérien est prévu à la fin de cette semaine et la ques- tion qui se pose KSK va-t-il refaire le coup de Zeghdane et recruter un joueur de qualité comme il a fait en 2014 ? M. A.

sûr, c'est que c'est un recrute- ment bien réfléchi et bien étu- dier. " Kaci-Saïd a tenu aussi à rassurer les supporters que tout est fin prêt pour permettre à Casoni et ses troupes de réussir une préparation d'enfer. Il le fera savoir comme ça : " Le stage, on le passera à Vichy et on aura trois matches amicaux au pro- gramme. Mais, avant, les joueurs travailleront une semaine à Alger. Après les fêtes de l'Aïd, ils iront en France, incha Allah. " Rien n'a été laissé au hasard, pour Kaci-Saïd, "le stage est prêt, il reste 5% dans le recrutement, donc tout va bien. " Il reste le recrutement de Bourdim dont l'affaire suit son court, il reste le gardien, soit Salhi ou Chaouchi ? Kaci-Saïd doit trancher, surtout que les Oranais se sont mis sur la piste de Chaouchi. Bref, 5% du dossier recrutement. Mais, en même temps, Kaci-Saïd doit ren-

contrer les joueurs libérés pour négocier avec eux, sans oublier Karaoui et Bouhenna avec les- quels, il faut négocier de nou- veaux contrats.

KSK veut qu'Umbro prenne en charge le stage Kaci-Saïd ne veut pas dépenser de l'argent surtout s'il y a possi- bilité de régler les choses autre- ment. On apprend de source proche du directeur général sportif du MCA, qu'il compte rencontrer prochainement les responsables de l'équipementier Umbro avec lequel il compte négocier pour qu'il prenne en charge le coût du stage. Et donc, dans les prochains jours, Kaci- Saïd rencontrera les responsables d'Umbro pour trouver le moyen de pousser l'équipementier à payer le stage… A. Z.

Baba va rencontrer

aujourd'hui Chaouchi

Le président du MCO Belhadj Baba compte rencontrer le gardien international du MCA, Faouzi Chaouchi, aujourd'hui pour le convaincre de signer dans le club phare de l'Ouest, lui qui ne continuera pas son aventure avec le Mouloudia d'Alger. Comme tout le monde le sait, le président du Mouloudia d'Oran veut à tout prix enrôler le gardien Chaouchi après que Kaci-Saïd a décidé de ne pas lui renouveler son contrat. Selon certaines informations, Chaouchi n'était pas chaud de jouer à Oran, car il voulait rester au Mouloudia, mais finalement après sept ans dans le vieux club de la capitale, Chaouchi ne

continuera pas son aventure au Mouloudia. Selon une source généralement bien informée, le président Baba a décidé de prendre en personne le dossier du désormais ancien gardien du MCA puisqu'il compte se déplacer à Alger pour convaincre le gardien des Verts Chaouchi de signer son contrat avec le Mouloudia d'Oran. Une chose est sûre, c'est aujourd'hui qu'on saura si vraiment Chaouchi quittera le MCA et optera pour le MCO ou bien il va continuer son aventure avec le doyen des clubs algériens si bien sûr KSK décide de le garder.

M. A.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

MCA

9

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 MCA 9 Il avait marqué le 2 e but du derby
Il avait marqué le 2 e but du derby de la phase retour avec le
Il avait marqué le 2 e but du derby de la phase
retour avec le Nasria
LE MOULOUDIA
VEUT OUERTANI
Le Mouloudia
d'Alger est sur les
traces du milieu de
terrain du Nasria
Mehdi Ouertani.
PAR MOHAMED A.
Le Franco-Algérien, qui
est en fin de contrat avec son
club, intéresse le vieux club
algérois et il est fort possible que
ce joueur signe au Mouloudia
avant le 7 juin prochain. Depuis
le début de la saison, le staff
technique fait du gros travail
avec l'équipe, mais aussi en
supervisant certains joueurs
pour un éventuel renfort durant
le mercato estival. Kamel Kaci-
Saïd était au courant et d'ailleurs
le recrutement se fait en
collaboration avec le staff
technique puisque Haddouche
et Arous ont été exigés par
Casoni. Pour Mehdi Ouertani
qui a évolué lors des deux
dernières saisons au NAHD fait
partie du plan du staff
technique. Selon une source
digne de fois, nous avons appris
que le directeur général sportif a
contacté le joueur qui est
attendu cette semaine pour
négocier avec le MCA et aussi
son club le Nasria. Selon notre
source, Ouertani serait très
intéressé de porter les couleurs
du Mouloudia d'Alger après
qu'il a eu une discussion avec
certains membres du staff
technique du MCA. Bernard
Casoni et ses adjoints ont été
épatés par les qualités de ce
joueur lors du derby de la phase
retour contre le Nasria où il était
un vrai poison pour les joueurs
du Mouloudia et il a même
inscrit le deuxième but de son
équipe qui leur a permis de
glaner les trois points de la
victoire. Ainsi donc, Mehdi
Ouertani qui entre dans les
plans du staff technique sera
certainement la quatrième
recrue du MCA cette semaine si
bien sûr Amar Bourdim ne
signera pas dans les prochaines
heures.
M. A.
Dieng : «Je rêve
de battre le
TP Mazembe»
KARAOUI
«Je rentre
le 7 juin»
Du Mali où il passe ses vacances en famille, le milieu de
terrain du MCA, Aliou Dieng assure qu'il compte se
surpasser dans le travail pour être encore meilleur dès
son retour à Alger. Le joueur est bien décidé à réaliser
son rêve, celui de vaincre le TP Mazembe.
Comment se déroulent vos
vacances chez vous au Mali ?
Je suis à Bamako chez moi en
famille. J'avais hâte de rentrer
pour passer un peu de temps en
famille. Je dis à tous les
Algériens et les Musulmans :
va profiter de ce stage pour bien
recharger les batteries, une
bonne préparation va nous
permettre d'assurer une saison
grandiose.
passé à côté. C'est le match qui
m'a vraiment affecté et je suis
bien décidé de rectifier le tir lors
de la nouvelle saison. Je connais
l'importance de ce derby aux
yeux des fans.
Athmane, Arous et
Hadouche…
Saha Ramdhankoum. Chez nous,
on passe très bien le Ramadan.
En parlant de la saison passée,
qu'est ce qui a flanché pour
voir un MCA méconnaissable
en fin de saison ?
Et comment avez-vous vécu
l'élimination de la coupe
d'Algérie ?
La reprise des entraînements
est prévue le 8 juin, donc votre
retour se rapproche ?
On doit reprendre, on n'a pas
vraiment le choix que de le faire.
En plus, on va jouer un match
très important contre le TP
Mazembe qu'il va falloir bien
préparer. Donc, on reprendra le
travail avec la ferme intention de
le réussir Incha Allah. Ce ne sera
pas facile, mais on doit tout faire
pour s'imposer.
C'était un moment dur de voir
de la violence dans les gradins.
On avait la tête avec nos
supporters. Espérant que ce
genre de galère, on ne le vivra
plus. Il faut vraiment que tout le
monde se mette dans la tête que
c'est juste un match de foot entre
deux équipes.
Je pense que si le MCA a
choisi ses joueurs, c'est
qu'ils peuvent apporter le
plus attendu à l'équipe.
Et donc, on espère
qu'ils seront d'une
grande aide pour
nous afin d'assurer
une saison
grandiose. On a
envie de passer à un
niveau supérieur et
être au top du top à l'avenir.
Quelles sont vos
ambitions pour la saison
prochaine ?
Le match qui vous a procuré
beaucoup de joie ?
Vous pensez au TP Mazembe
souvent, n'est-ce pas ?
Mon rêve est de jouer et de
vaincre le TP Mazembe. Je veux
réaliser ce rêve. Et pour le faire
on doit travailler sans relâche et
faire tout pour assurer. On va
profiter de la moindre occasion
pour bien se préparer. La
prochaine saison, on doit se
montrer très forts pour nous et
pour nos supporters.
Les camarades se sont donnés
à fond tout au long de la saison
et sur tous les fronts. Puis, ils ont
vu leurs rêves s'évaporer un par
un. La demi-finale de la coupe
d'Algérie perdu, ils ont fait
beaucoup de dégâts. On a tenté
de remonter la pente, mais ce
n'était pas possible. En plus, on
est passé par un passage à vide
qui avait du mal à passer, la
malchance et tout cela, tout ça a
fait qu'on est passés à côté. Ceci
dit, il ne faut pas un instant
douté que ce groupe a baissé les
bras. On s'est surpassés,
malheureusement, on n'a pas pu
maintenir le rythme. Incha Allah,
on va rectifier le tir lors de cette
nouvelle saison.
Sur cette saison passée, quel
match vous a le plus marqué ?
Le MCA se préparera en
France…
Oui, je le sais, Incha Allah, on
C'était le derby contre
l'USMA. Je venais de débarquer
au Mouloudia, je voulais
vraiment me surpasser lors de ce
big derby, important pour les
Mouloudéens, et les supporters,
mais à vouloir bien faire, je suis
C'est cette victoire arrachée
devant l'ESS en Ligue des
champions. On était dans une
période très difficile, dure à
vivre, mais on a su faire la part
des choses et on a su comment
réussir le pari à Sétif. Ce fut un
moment intense, car après avoir
enregistré un nul chez nous
contre les Marocains, on gagne
en déplacement et on arrache la
seconde place au classement,
c'est vraiment le summum de la
joie.
Le MCA s'est offert les
services de trois joueurs
jusque-là, à savoir Ben
Commencer par vaincre le
TP Mazembe. Ce serait
l'extase. Ce qui est sûr, c'est
que si on arrive à battre les
Congolais, on aura pris une
belle option pour la
qualification. Il faudra donc
tout faire pour continuer en
Ligue des champions. Ensuite,
on doit commencer la saison en
force avec la ferme intention de
bien assurer. La coupe d'Algérie
a toujours été la compétition
adorée par les Chnaoua et donc,
on doit tout faire pour assurer,
sans oublier la coupe arabe. On
doit se montrer à la hauteur et
s'imposer sur tous les fronts. Il
faut se surpasser pour réussir un
bon coup dans cette compétition.
A. Z.
Il est rentré en France pour
passer quelques jours en famille tout
en profitant de ces vacances avant la
reprise des entraînements. Mais
comme il n'a toujours pas rencontré
Kaci Saïd pour négocier, Karaoui ne
se prend pas la tête, car il pense
que tout ira bien et il compte
venir à Alger la veille de la
reprise pour tout régler.
Contacté par nos soins afin
d'avoir de ses nouvelles, Amir
Karaoui dira : "Comme
vous le savez, je suis
rentré en France
chez moi pour pro-
fiter de ces
vacances en
famille, surtout
en ce mois sacré",
et concernant les
négociations avec
Kaci Saïd, Karaoui
dira : "Le boss
m'avait dit qu'il
reportait le rendez-
vous car il ne se sen-
tait pas bien. Je lui ai
dit que je voulais ren-
trer en France chez moi.
Il m'a dit que dès mon
retour, on allait se ren-
contrer. Donc, pas de
souci." Et quand est-ce
que Karaoui sera à Alger
? Le concerné déclare : "J'y
serais la veille ou le jour
même de la reprise. On va
discuter et Incha Allah, on
trouvera un terrain d'en-
tente qui arrange les deux
parties et qui nous permet-
tra du même coup d'officia-
liser pour se concentrer uni-
quement sur la préparation.
Donc, si tout va bien, je
serais le 7 juin à Alger, car la
reprise est prévue le 8.
Inchallah, on va tout
régler."
A. Z.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

10

CRB

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 10 CRB  Les dettes s'accumulent Sans solutions immédiates, le CRB



Les dettes

s'accumulent

Sans solutions immédiates, le CRB risque de se retrouver dans une situation dont la sortie sera très difficile. En plus des 3,5 milliards de centimes de dettes envers la CRL, la LFP vient de rappeler le montant des dettes que le CRB lui doit. Celles-ci sont d'une valeur de 1,8 milliard de centimes. Cette dette concerne des anciennes amendes impayées et autres engagements financiers envers la LFP. Très clairement, celui qui devra gérer le club la saison prochaine aura du pain sur la planche.

La LFP a refusé de remettre les droits TV au club

Une source officielle nous a indiqué que la LFP a, tout logiquement, refusé de remettre au club les droits TV du précédent exercice. Le montant est de 700 millions de centimes dont le CRB devait bénéficier, mais à cause des dettes considérable envers la CRL, rien n'a été fait.

Une lettre lui a été envoyée

On s'active pour maintenir Bouhafs

Pour des personnalités influentes au CRB, la seule solution efficace qui se présente immédiatement pour sauver le club est de faire revenir Hadj Mohamed sur sa décision de partir aussi précocement.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Une source bien informée nous a indiqué ce week-end que des person- nalités influentes au CRB ont envoyé une lettre à Hadj Mohamed récem- ment afin de tenter de le faire revenir sur sa décision. Dans cette lettre, on lui a expliqué la nécessité de son retour immédiatement, dont la stabili- té du club est intimement liée ; sans quoi, aucune solution ne pourrait être trouvée dans un futur proche. Notre source nous a affirmé que Bouhafs a bel et bien reçu cette lettre et on n'attend de lui désormais qu'une réponse. Ces personnes sont convain- cues que la réponse de Bouhafs sera favorable, puisque dans cette même lettre, on lui a expliqué tout ce qui devrait se faire dans le cas où il revien- ne. C'est-à-dire que sa présence ne sera nécessaire que pour réorganiser le club sur le plan administratif et régler des dossiers qui sont en blocage depuis longtemps. Enfin, concernant le volet financier, toujours dans la même lettre, on a indiqué à Bouhafs qu'il ne dépensera pas un sou de son propre argent.

qu'il ne dépensera pas un sou de son propre argent. Déléguer la gestion du club En

Déléguer la gestion du club En plus de la nécessité de revenir au club, dans cette lettre, il est mentionné entre autres de tout mettre en œuvre afin qu'il y ait une transition de prési- dence du club cohérente et transpa- rente. En effet, ces personnalités ont donné des garanties à Bouhafs de prendre entièrement à leur charge la gestion financière du CRB, mais avant, il devra lui-même déléguer la gestion du club à une autre personne et de veiller à ce que les anciens dos- siers soient réglés. Pour ce qui est de la personne qui va

assurer la transition, rien n'a été men- tionné, aucune personne n'a encore été désignée. Et concernant le volet financier, le travail est en train de se faire depuis plusieurs jours. Pour cela, on frappe à toutes les portes afin de trouver un maximum de ressources financières dans l'immédiat.

La motivation En plus de devoir sauver le CRB, ce qui a également motivé ces personna- lités à mettre la main à la pâte est le fait que le club puisse bénéficier de rentrées financières assez consé- quentes dès que plusieurs dossiers administratifs seront réglés. Ainsi, la principale ressource est la subvention du MJS des deux précé- dents exercices qui sont en attente en raison de la non-remise des deux der- niers bilans comptables. Donc, le retour de Bouhafs avec une réelle intention de bien faire permettrait au club de souffler un peu en ces temps difficiles.

D'anciens joueurs mettent à contribution leur expérience Ce qui donne de l'envergure à cette initiative est le fait que d'anciens joueurs se soient mis de la partie. Comme nous l'avions indiqué dans une de nos récentes livraisons, ces anciennes stars du Chabab mettent à contributions leur vécu de brillants sportifs ainsi que leur expérience afin de sauver très vite le club. Selon notre source, ces ex-joueurs seraient sur le point de convaincre plusieurs per- sonnes à leur venir en aide financière- ment avec la possibilité de les rem-

bourser dès que la situation du club sera régularisée.

Pour eux, Bouhafs va accepter leur offre Les initiateurs de cette action sont convaincus que Mohamed Bouhafs va accepter leur offre, et ce, pour deux principales raisons. La première rai- son est le fait que Hadj Mohamed avait bel et bien l'intention de quitter le club au bout de la saison prochaine ; et la seconde raison est le fait que leur proposition de sortie de crise soit concrète. Ainsi donc, pour ce prési- dent qui, selon des indiscrétions, refu- serait qu'on l'insulte et qu'on le dénigre alors qu'il fournit des efforts financiers considérables, aura ainsi une opportunité pour quitter le CRB d'une manière honorable et d'avoir la possibilité de laisser derrière lui une certaine stabilité.

On prépare le nouveau président Ces personnalités sont convaincues que sans cette initiative, il sera quasi- ment impossible de sauver le CRB aussi rapidement. Ils considèrent que dans les circonstances actuelles, le retour de Bouhafs est la solution adé- quate. Pour eux, si Bouhafs accepte leur offre et adhère à leur stratégie, ils vont sans aucun doute réussir à mener le club à bon port. Entre temps, ce groupe est en train de préparer celui qui va lui succéder. Le nom du futur premier responsable du club sera connu dès que Bouhafs répondra à cette offre. Affaire à suivre… S. B.

TAOUSSI : «Il m'était impossible de rester au CRB»

Rachid Taoussi, que nous avons joint par téléphone hier soir, nous a confirmé son départ du CRB. Il indique que malgré les nombreuses offres qu'il a reçues, dont notamment celle de la JSK, la destination qui l'intéresse le plus c'est Sétif.

Interrogé par nos soins à propos de son avenir au CRB, Taoussi répond : "Comme que je l'ai déclaré il y a quelques jours, le 31 mai 2018 était la date butoir que j'ai fixée, rien n'a changé au CRB après. Ça n'a pas bougé d'un iota. Donc je devais partir. Il m'était impossible de rester dans de telles conditions, on donc a dû résilier le contrat à l'amiable, dans la matinée de ce vendredi. J'ai cédé deux salaires. C'est dommage parce que je suis venu au CRB pour faire mieux, pour atteindre des objectifs très intéressants, mais la situation dans laquelle je faisais mon tra- vail était tellement contraignante que ça n'a pas bien marché. Au lieu de me consacrer entièrement à ma tâche d'entraîneur, je me suis souvent retrouvé à m'occuper des soucis

des joueurs, sans présence concrète de la direction. Sinon, j'aurai pu faire beaucoup mieux, que ce soit en coupe de la CAF ou en championnat, même si j'avais à ma disposition un effectif modeste. Malheureusement, l'adminis- tration n'était pas bien struc- turée. Fort heureusement pour le CRB, il y avait Toufik Chouchar, Nabil Saâdi et par la suite Ahmed Djaffar, sinon le club aurait vécu une crise immense."

quer, cela a fait partie des choses qui m'ont poussé à partir."

fait partie des choses qui m'ont poussé à partir." «Je demande pardon aux supporters du Chabab»

«Je demande pardon aux supporters du Chabab» A propos des supporters Taoussi déclare : "Parmi les plus belles choses que je garde en tête, ce sont les supporters à qui je demande pardon. J'aurais tant souhaité leur faire plaisir. Qu'ils sachent que j'ai un énorme res- pect pour eux et que je suis très honoré d'avoir bossé dans ce grand club. Je leur demande de comprendre pourquoi je suis parti. Je ne pouvais pas poursuivre mon aventure sans que je sache vers où j'avance. J'ai attendu assez. Je devais au moins avoir mon plan de recrutement afin que je puisse établir quoi faire pendant l'in- tersaison, mais au CRB, il n'y a personne actuellement pour m'assurer cela. Tout le monde s'est désengagé."

«J'ai reçu plusieurs offres dont une de la JSK» Rachid Taoussi dévoile les clubs qui le sollici-

«Si Bouhafs s'était plus impliqué, on serait allé loin en coupe de la CAF» Taoussi poursuit : "C'est dommage qu'il y ait eu tous ces problèmes. A un moment, c'était devenu pour moi un vrai calvaire que de gérer au quotidien toutes ces crises. Si Bouhafs s'était plus impliqué, on aurait pu faire un meilleur parcours et aller loin en coupe de la CAF. Notre élimination a été provoquée notamment par nos problèmes récurrents. Ajoutez à cela le fait que la plu- part des cadres soient partis mais aussi l'ab- sence d'un responsable avec qui communi-

taient depuis la fin de saison. "J'ai reçu plu- sieurs offres", a-t-il affirmé avant de pour- suivre : "Parmi ces offres, je citerai celle du club tunisien l'Etoile du Sahel. Ici, en Algérie, il y a eu la JSK. J'ai pu discuter avec les diri- geants de ce club qui m'ont exposé leur pro- jet que j'ai trouvé très ambitieux, mais il ne convenait pas à ce que je souhaitais avoir dans un futur proche. La JSK, c'est plutôt un projet à long terme, qui exige certains aspects sur lesquels on n'a pu tomber d'accord. Nous avions plus de divergences que de conver- gences. C'est pour cela que j'ai décliné leur offre."

«L'ESS est le club qui me convient» Pour ce qui est de sa prochaine destination, le technicien marocain nous a affirmé que ce sera l'ESS. "L'ESS est un club mondial, c'est le club qui me convient le plus actuellement", affirme Taoussi avant d'ajouter : "Avec l'ESS, je pourrai atteindre rapidement les objectifs pour lesquels je suis venu en Algérie. Ça me tient à cœur de laisser mon emprunte ici en Algérie et de ne pas quitter ce championnat sans avoir rien réalisé. C'est ma principale motivation qui me fait pencher vers ce club." S. B.

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 NAHD 11 Le joueur a négocié avec Arama, alors qu'il
www.competition.dz
Samedi 2 juin 2018
NAHD
11
Le joueur a négocié avec Arama,
alors qu'il est sous contrat

Ghacha,
devrait finaliser
demain soir
HARRAG IRRITE
Ould Zmirli
PAR MOHAMED ADRAR
Alors qu'il a été déclaré intransfé-
rable par la direction du club, qui a
tenu à hausser le ton vis-à-vis de tous
les clubs qui veulent s'attacher ses ser-
vices, le milieu de terrain nahdiste
Chemseddine Harrag aurait bel et
bien entrepris des négociations avec le
champion d'Algérie constantinois.
Accompagné de son manager, en l'oc-
currence Rachid Redjradj, Harrag
aurait discuté avec le manager général
du CSC, arrivant même à un accord de
principe entre les deux parties.
Alors qu'il devait signer au
Nasria dans la soirée d'hier,
l'attaquant blidéen Houssem
Eddine Ghacha a retardé son
engagement avec le NAHD
jusqu'à demain soir. La raison
de cette tergiversation est
toute simple, le joueur ne sera
en audition au niveau de la CRL
que demain en cours de jours,
lors d'une séance où il devrait
récupérer ses papiers, pour
devenir libre de tout
engagement. Ce n'est donc
qu'après avoir récupéré sa
lettre de libération que le n°7
blidéen pourra signer au NAHD.
Un rendez-vous a été d'ailleurs
pris entre le joueur et les
dirigeants du Nasria dans la
soirée de ce dimanche pour
finaliser et voir le jeune
Ghacha s'engager pour deux
saisons au profit du NAHD.

Il sera sévèrement
sanctionné
Seulement, ces négociations ne sont
pas restées secrètes, puisque le
président Ould Zmirli ainsi que les
dirigeants du NAHD ont été
informés des démarches
Constantinoises, bien illégales, vu
que l'ex-Harrachi est toujours sous
contrat avec le NAHD jusqu'au mois
de juin 2020.
Ayant très mal apprécié le fait que
leur joueur ait négocié avec un autre
club alors qu'il se trouve sous
contrat, et bien rémunéré et bien à
jour, les dirigeants nahdistes ont
décidé de sévir en sanctionnant le
joueur de façon bien sévère, sachant
que négocier avec un autre club
alors que l'on est sous contrat est
interdit par les lois de la FIFA. M. A.
Amachi très proche
du Nasria
La piste africaine privilégiée
pour le poste d'avant-centre
Le Top 3 de la saison Nahdiste - 1 re place
LE NASRIA
vise une grosse
pointure en pointe
Gaya, le dernier
rempart
Alors que les cibles de la cellule
de recrutement du Nasria sont
connues, elles seraient dans le bon
chemin. Reste toutefois le poste
d'avant-centre, où la direction du
club semble privilégier la piste
africaine. Aucun nom n'a d'ailleurs
filtré jusqu'à présent, mais il
semblerait bien, selon une source
digne de foi, que les Nahdistes soient
sur les traces d'un attaquant africain,
qui évoluerait en Europe, en plus
d'un autre attaquant sénégalais qui
évoluerait pour sa part dans le
championnat du Sénégal. Les Sang et
Or ne veulent d'ailleurs pas recruter
un avant-centre, en local, pour la
simple raison que la mercuriale
aurait atteint des pics insensés, où
des joueurs tout juste moyens valent
des sommes faramineuses que le
président nahdiste refuse de
débourser pour des éléments qui ne
pourront pas apporter grand-chose à
l'équipe.
Poursuivant dans notre
série des tops et des
flops de la saison, nous
voilà donc avec cette
première place des tops
de la saison 2017/2018,
et qui de mieux que le
jeune portier Merbah
Gaya pour mériter le titre
de meilleur joueur de la
saison au Nasria.
au coup d'envoi, avant la blessu-
re de Boussouf aux échauffe-
ments. Gaya est titularisé, pour
une prestation de haute facture.
Depuis, il a tout simplement ali-
gné les grosses performances,
notamment lors des gros matchs,
où il sauvera son équipe à
maintes fois, en étant un des
artisans de cette belle saison de
son équipe.
En fin de contrat avec son club
formateur, à savoir le
Mouloudia d'Alger, le jeune
milieu de terrain offensif
Abdelaziz Amachi serait très
proche du Nasria. En effet,
séduits par les qualités du
joueur, les dirigeants du
Nasria auraient entrepris les
démarches afin d'attirer le
jeune n°28 mouloudéen dans
leurs filets. Les discussions
entre les deux parties seraient
d'ailleurs à un stade très
avancé, puisqu'on annonce la
signature imminente du jeune
Mouloudéen au NAHD.
L'entourage du joueur parle lui
aussi d'un accord imminent
entre les deux parties et de
l'engagement du joueur avec le
NAHD. Amachi sera toutefois
mis face à une rude
concurrence avec les Chouiter,
Khacef, Yousfi, Dib et autres
Addadi.

Aïn M'lila pleure Dib
La piste Mouaki toujours
d'actualité, mais…
Comme rapporté par nos soins dans
nos précédentes éditions, la cellule
de recrutement du Nasria a coché
sur ses papiers le nom de l'attaquant
de l'US Biskra, en l'occurrence
Mouaki Dadi El-Hocine. Le coach
Billel Dziri a d'ailleurs insisté pour
que l'ex-Usmiste soit recruté dès cet
été, pour venir renforcer le
compartiment offensif de l'équipe.
Seulement le joueur n'est pas encore
libre, puisqu'il est soumis à la
libération. Le n°7 de l'USB a toutefois
pris le soin de déposer son dossier
au niveau de la CRL, afin de
récupérer son dû, mais également,
afin de récupérer sa lettre de
libération. Une démarche qui risque
de prendre encore quelque temps,
puisque Mouaki fait partie des
derniers éléments à avoir déposé sa
quête au niveau de la CRL, qui est en
train de traiter les dossiers suivant
l'ordre de leur dépôt.
L'enfant de Tadmait a été
clairement le dernier rempart de
l'équipe durant cette saison, lui
qui a sauvé la mise à maintes
reprises. Gaya aura réalisé une
très grande saison, et des perfor-
mances que personne n'attendait
de lui, d'autant plus qu'à son
arrivée au NAHD, le jeune por-
tier nahdiste était considéré
comme une simple doublure de
l'international Azzedine
Doukha, et de l'expérimenté
Khiredine Boussouf, avant qu'il
ne réussisse à mettre tout le
monde d'accord, à la faveur de
prestations de très haute facture.
Gaya aura défié tous les pronos-
tics, pour finir la saison avec 24
titularisations, 2160 minutes de
jeu et pas moins de 10 clean
sheet, en ayant grandement
contribué à la consécration de la
défense nahdiste comme étant la
meilleure du championnat avec
24 buts concédés seulement.
Faisant partie des meilleurs
joueurs de l'ASAM la saison
dernière, le jeune Brahim Dib a
rejoint les rangs du Nasria, en
s'y engageant pour les trois
prochaines saisons. La
nouvelle a d'ailleurs fait le tour
de la ville d'Aïn M'lila dans la
soirée de mercredi dernier, où
tout le monde semblait
regretter le départ d'un joueur
qui a tout donné pour l'ASAM
durant toute une saison, et qui
a réussi une saison de toute
beauté. Les M'lilis regrettent
fortement le départ du jeune
milieu de terrain de 24 ans, qui
pourrait bien être la révélation
de la prochaine saison au
Nasria.

Oukkal en période
de renforcement
des muscles
De l'ombre à la lumière
Pour revenir sur la saison du
jeune Merbah Gaya, on ne peut
pas dire qu'elle avait commencé
de fort belle manière, bien au
contraire, le N°16 Nahdiste a
bien vécu un véritable cauche-
mar dés sa première titularisa-
tion, commettant une grosse
bourde qui avait contraint son
équipe à concéder le match nul
face au PAC à domicile. La
seconde titularisation de Gaya
ne fut pas plus heureuse, puis-
qu'il sera l'auteur d'un but gag
contre son camp. Voyant que ça
allait très mal pour lui, Gaya
Merbah avait même décidé de
quitter le club, avant de se ravi-
ser suite aux conseils de son
manager et sa maman qui a tout
fait pour réconforter son jeune
fils. Le tournant de la saison
aura été ce match face à l'USMH,
lorsqu'il était donné remplaçant
Le meilleur gardien
du championnat ignoré
par Madjer
De l'avis de tous ceux qui ont
suivi cette saison 2017/2018 qui
vient de s'écouler, Merbah Gaya
aura été incontestablement le
meilleur gardien de but du
championnat. Le mérite revient
certes au joueur lui-même, à son
entraineur Billel Dziri qui a cru
en lui, en lui faisant confiance,
même lorsque ça n'allait pas trop
bien pour lui, mais aussi à son
coach Merouane Messai qui a su
l'accompagner dans les bons
comme dans les mauvais
moments. Aujourd'hui, Merbah
Gaya est passé de l'ombre de
l'anonymat, à réserviste en équi-
pe nationale. Il n'en demeure pas
moins que le jeune portier nah-
diste mériterait bien qu'il soit
convoqué parmi le trio retenu en
équipe nationale, lui qui n'a rien
n'à envier à ceux qui s'y trouve
aujourd'hui sous la coupe de
Rabah Madjer. Gaya mériterait
bien un signe de Madjer, d'au-
tant plus que le Paciste
Moussaoui, le Belouizdadi Salhi
et le Mouloudéen Chaouchi sont
bien loin d'avoir réalisé une
meilleure saison que le jeune
nahdiste, très loin meme. M. A.
M. A.
Pour sa part, son coéquipier
Lyes Oukkal, qui avait été
quant à lui victime d'une
rupture des ligaments croisés
du genou le 4 novembre
dernier au stade du 1er-
Novembre de Mohammadia, et
qui s'était fait opérer du genou
deux mois plus tard au mois de
janvier n'a pas encore entamé
sa période de rééducation.
L'enfant de Bordj Menaïel
serait en période de
renforcement des muscles, en
attendant d'entamer sa
rééducation dans deux
semaines environs.
M. A.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

12

CSC

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 12 CSC BOUGUELMOUNA, HADDAD, SALHI ET CHAHROUR avec les Clubistes Selon

BOUGUELMOUNA, HADDAD, SALHI ET CHAHROUR

avec les Clubistes

Selon les échos qui nous parviennent de la maison clubiste, l'attaquant Bouguelmouna (USMBA), le polyvalent Salhi (MOB) et l'arrière Chahrour (PAC) ont donné leur accord final au manager Arama pour porter la saison prochaine les couleurs de son club.

PAR RABAH GATTOUCHE

Reste à savoir quand ces quatre joueurs vont atterrir à Constantine et signer leur contrat avec le club phare de Cirta. Wait and see.

Bencherifa et Zerara ont rempilé La direction du CSC a annoncé, en début de soirée par le biais de son organe préféré, que le défenseur Bencherifa et le demi- défensif Zerara ont

renouvelé leur contrat qui a expiré le mois de mai écoulé. Reste à savoir pourquoi les arrières Zaâlani et Benayada, l'attaquant Belameiri et le gardien Limane, qui ne sont plus liés avec le CSC, et que l'entraîneur Amrani a décidé de garder, tardent à signer leur nouvelle licence avec le CSC.

Harrag prêt à rejoindre le CSC Selon une source crédible, le milieu du NAHD Harrag aurait donné son accord de principe au manager du CSC Arama pour porter les couleurs de son team la saison prochaine. Mais à condition que la direction de son club accepte de le libérer ou de l'échanger avec le jeune Clubiste Kebaili, que le coach de l'équipe première du NAHD Dziri veut recruter car il l'avait séduit lors du match de coupe ayant opposé les Sang et Or aux Vert et Noir à Constantine, la saison écoulée.

R. G.

aux Vert et Noir à Constantine, la saison écoulée. R. G.  Belkheir et Abid partants



Belkheir

et Abid

partants

Bien qu'ils soient toujours sous contrat, l'ailier gauche Belkheir et l'avant-centre Abid, qui ont formé le duo d'attaque du CSC la saison écoulée, veulent bel et bien partir jouer sous d'autres cieux la saison prochaine. Tous les deux veulent signer avec des clubs du Golfe. Reste à savoir si le manager et président actif des Vert et Noir Arama, qui veut les garder, réussira à les convaincre à renoncer à quitter son club.

Amrani

en Arabie

Saoudite

Jeudi passé, l'entraîneur Amrani est parti en Arabie Saoudite, où, dit-on, il va séjourner quinze jours. Avant de prendre l'avion pour La Mecque où il va faire une omra, le coach clubiste a déclaré à la presse qu'il a chargé le manager Arama de finaliser avec des joueurs de qualité qui lui ont donné leur accord pour renforcer l'effectif des Vert et Noir la saison prochaine. Reste à savoir si ces joueurs, dont il n'a pas divulgué les noms, vont pouvoir apporter un plus au CSC qui va disputer la LDC d'Afrique et sera l'équipe à battre et à abattre l'exercice prochain.

Hamoudi Brahim veut réduire le budget du CSC

Crise économique oblige, Hamoudi Brahim, le P-DG de l'ENTP, le propriétaire et bailleur de fonds du CSC, veut réduire le budget de son équipe de football. Pour arriver à ses fins, il a donné l'ordre au manager des Vert et Noir Arama de revoir à la baisse les salaires des joueurs dont les contrats ont expiré le mois de mai écoulé, et que le coach Amrani a décidé de garder. Mais aussi de ne pas recruter de joueurs gourmands qui exigent de gros salaires.

JSS

Pour Youssoufa Konaté, la JSS est appelée à maintenir le cap pour le compte de la saison prochaine. De Dakar où il passe des vacances et le mois de Ramadhan étant musulman, ce joueur a parlé de son équipe et de certains sujets abordés avant- hier au téléphone.

Entretien réalisé par

PAR L. M. AZZI

Vous êtes en vacances depuis le dernier match disputé contre le MCA… Oui, je suis parti au lendemain de ce match, c'est-à-dire dimanche. Je passe des vacances avec ma famille ici à Dakar. Nous sommes en plein mois de Ramadhan, et c'est tranquille.

Vous êtes parti avec un bilan positif réalisé par l'équipe… Tout à fait ! Je dirai que le bilan est lar- gement positif. Comme j'ai eu l'occasion de le dire dans votre journal, notre objec- tif était le podium. On jouait les premiers rôles et c'est donc logique que le club ter- mine deuxième au classement.

Grâce notamment à une série de 6 victoires… C'est grâce surtout à cette série ! Nous avons décroché six victoires d'affilée avec le coach Nabil qui reste un gagneur. D'ailleurs, il nous l'a dit à son arrivée.

Qu'est-ce qu'il vous a dit au juste ? Que l'équipe pouvait terminer deuxiè- me au classement général. Il nous a encensés dès son arrivée. Vous savez, il nous a transmis un message nous impli- quant dans sa volonté de voir les joueurs relever la tête après une période noire. Il nous a dit tout simplement que la deuxiè- me place était possible à la fin du cham-

Il nous briefe de Dakar

Konaté : «Maintenir le cap de la saison passée»

Dakar Konaté : «Maintenir le cap de la saison passée» pionnat, alors que nous étions 7e

pionnat, alors que nous étions 7e au clas- sement.

Le titre aussi était possible, il n'était pas loin… Ah oui, je suis d'accord avec vous. On a fini à la 2e place à trois points du cham- pion.

A cause des matches ratés à domicile, qu'en dites-vous ? Pas spécialement parce qu'en réalité, on a raté beaucoup de points à l'extérieur de Béchar. Franchement, on n'était pas loin de finir en tête, mais il faut relever le mérite de l'équipe qui a fait un parcours

exceptionnel notamment en fin de cham- pionnat.

Maintenant, il faut penser à la saison prochaine… Exactement ! Aujourd'hui, nous sommes en vacances pour quelque temps après ce sera le retour au travail. A la reprise, on pensera à la manière qu'il faut adopter pour bien préparer la saison prochaine.

Quel serait l'objectif, selon vous ? Il faut tout simplement maintenir le cap sur ce que nous avons fait avec l'équi- pe. Il faut bien préparer la saison au cours de laquelle on va jouer la Ligue des champions africaine, c'est le principal, après je pense que le club et l'entraîneur ont leur idée sur la question.

Justement, le club a engagé Nateche dans les bois… J'ai appris la nouvelle sur la page du club. Je sais que c'est un bon gardien, donc c'est un plus pour notre équipe. Mon souhait est qu'il puisse être d'un bon apport pour la JSS.

Qu'avez-vous à dire sur un possible transfert de Bapidi qui joue en défense ? Je ne connais pas Bapidi, mais si le club a pensé à lui, c'est que forcément c'est un bon élément. J'espère que la JSS sera plus forte avec les joueurs que le club va enga- ger et les autres.

En revanche, Bourdim est quasiment partant… Ah bon, ce serait dommage pour le club et pour l'équipe. C'est un frère pour moi et je lui souhaite plein de réussite dans sa carrière.

La sélection du Sénégal s'apprête à disputer le Mondial russe, comment le vivez-vous ? Comme tous les Sénégalais ; on est de tour de cœur avec les joueurs de notre sélection. On a espoir de les voir aller loin dans cette compétition. Nous sommes confiants quant aux chances de notre équipe versée dans un groupe difficile. Donc, ce ne sera pas facile, mais on a espoir de les voir aller loin dans cette compétition.

Que pensez-vous du niveau de la sélection algérienne ? J'ai eu l'occasion de voir un match de l'équipe d'Algérie, c'était contre l'Arabie saoudite. J'ai vu une bonne équipe mal- gré le résultat. Toutefois, j'ai constaté que des réglages lui manquaient.

Avez-vous un message aux supporters ? Je suis très content pour les supporters de la JSS avec cette 2e place décrochée par le club. Ce sont des gens bien aussi ; ils m'ont très bien accueilli à mon arrivée à Béchar. Je profite de l'occasion pour leur souhaiter un bon Ramadhan ainsi qu'au peuple algérien. L. M. A.



Djemaouni

et Bourahla

officiellement

libérés

Comme prévu, l'attaquant Antar Djemaouni et le milieu Mohamed Amine Bourahla ne font plus partie de l'effectif des Aiglons de la Saoura. En effet, le club béchari a annoncé officiellement la libération de ces deux joueurs qui n'ont jamais figuré dans les plans des entraîneurs durant la saison écoulée. Leur départ a été annoncé par Compétition, à l'instar de ceux de Mohamed Amine Madani, Zakaria Bencherifa et Khaled Tobel. L. M. A.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

MOB

13

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 MOB 13   REZKI QUITTE OFFICIELLEMENT LA PRÉSIDENCE C'est au

REZKI QUITTE OFFICIELLEMENT LA PRÉSIDENCE C'est au cours de l'AG extraordinaire des actionnaires tenue jeudi
REZKI QUITTE
OFFICIELLEMENT
LA PRÉSIDENCE
C'est au cours de l'AG extraordinaire des actionnaires
tenue jeudi dans la soirée à l'hôtel Tabet que la
démission du président du conseil de gestion de la
SSPA/MOB Mustapha Rezki a été acceptée.

De notre correspondant

BADIS BESSAI

Rezki n'est donc plus le responsable du conseil de gestion des Crabes.

Il présentera ses bilans les prochains jours Dans un autre registre, après que l'ensemble du conseil d'administration du MO Béjaia a

accepté la démission de Rezk, on

a appris que l'ex-président du

conseil de gestion présentera au cours de la semaine prochaine

ses bilans pour permettre aux nouveaux responsables d'avoir une idée plus claire et bien détaillée sur la situation du club phare de la Soummam.

«Je pars avec le sentiment du devoir accompli» Contacté au lendemain de l'AG pour nous faire part de sa réaction après que sa démission a été acceptée par le conseil d'administration mobiste, l'ex-

président du conseil de gestion du club le plus populaire de la Soummam nous a indiqué qu'il

quitte la présidence du club avec le seul et unique sentiment du devoir accompli, et qu'il souhaite seulement voir les nouveaux responsables faire le nécessaire pour honorer et faire du MOB un grand club tout en leur souhaitant bonne chance. Rezki dira : " Je ne vous cache pas qu'en dépit des difficultés rencontrées cette saison, ma décision de quitter la présidence du club fut très difficile à prendre ; je ne pouvais pas faire autrement car j'étais conscient que mes problèmes personnels me handicapent dans ma

mission. Cela dit, je reste très satisfait des choses réalisées cette saison, notamment le parcours effectué par le club avec cette accession. Je quitte donc le MOB avec l'unique sentiment du devoir accompli et également la conscience tranquille. Je tiens également à souhaiter la bienvenue à la future direction ; je souhaite de tout cœur voir cette dernière continuer la mission entamée et également réussir à mener ce grand club vers la gloire et le succès."

B. B.

LES LIBÉRÉS

cette semaine

Alors que les joueurs béjaouis sont en vacances, la nouvelle direction technique et sportive qui vient d'être mise en place compte apparemment entamer la préparation de la prochaine saison.

Rachid Malek, le nouveau DTS mobiste, semble en effet déjà avoir

une petite idée sur le plan

à suivre. On a appris que

ce dernier a déjà ciblé les

joueurs susceptibles de continuer à porter le maillot du MO Béjaia la saison prochaine et de défendre les couleurs vert et noir. Le directeur tech- nique souhaite d'abord appeler les joueurs à libé- rer pour régler définitive- ment ce problème et, par la suite, commencer le recrutement poste par poste.

Les joueurs se bousculent au portillon Tout le monde s'est en effet rendu à l'évidence que le MOB détient peut- être un effectif riche en talents bien qu'il soit l'un des moins coûteux du championnat. Quelques éléments ont en effet prouvé depuis l'entame

de la saison qu'ils n'ont vraiment pas le niveau footballistique exigé. Tous les connaisseurs savent

très bien qu'une poignée de joueurs n'ont désor- mais plus leur place dans un club qui évoluera en Ligue 1 Mobilis la saison prochaine. On s'aperçoit que quelques éléments ont squattés le banc des remplaçants depuis prati- quement le début de sai- son et d'autres n'ont dis- puté que quelques minutes de jeu durant une saison complète. C'est dire que beaucoup de joueurs risquent de prendre la porte les pro- chains jours. Ainsi, pour la nouvelle direction, le moment est venu de faire le tri dans l'effectif béjaoui ; beaucoup de joueurs seront sûrement la cible de la nouvelle direction. De nombreux joueurs ris- quent d'être libérés dès ce début de semaine.

B. B.

LES CHOSES

VONT BOUGER

Maintenant que la question de la démission de Rezki est réglée et au moment où une nouvelle direction technique et sportive s'apprête à prendre les commandes du club béjaoui, les supporters du club sont donc impatients de voir les nouveaux responsables entamer leur chantier, notamment voir leur club donner le go des transferts.

Au moment où les autres clubs ont déjà entamé leur mercato estival et certains sont même à leur quatrième recrue, les Béjaouis étaient dernièrement confrontés à quelques problèmes administratifs, notamment après la démission de Rezki de la présidence. Ainsi, suite à la mise en place d'une nouvelle direction technique et sportive, à sa tête Rachid Malek, on s'attend à voir les choses bouger dans la maison béjaouie où il parait que les nouvelles recrues mobistes sont sur le point de défiler.

Le mercato sur le point d'être entamé La dernière AG extraordinaires des

actionnaires tenue jeudi soir semble avoir permis au club béjaoui de mettre un terme aux problèmes administratifs. Au cours de cette assemblée générale, le président du conseil d'administration mobiste Amer Boudiab a pris les résolutions nécessaires en vue de la préparation de la prochaine saison en engageant Rachid Maled comme nouveau DTS. Ce dernier fera face sans aucun doute à un challenge pour former une équipe compétitive en essayant d'attirer des éléments de qualité pour former un groupe capable d'atteindre son objectif la saison prochaine, qui sera le maintien en Ligue 1 Mobilis et pourquoi pas décrocher

une place honorable au classement. Pour atteindre cet objectif, les nouveaux responsables ne devront donc rien laisser au hasard ; ils devront commencer très rapidement à chercher quelques joueurs susceptibles de rejoindre le MO Béjaia afin de renforcer l'effectif béjaoui. En effet, on a appris d'une source généralement bien informée que Rachid Malek a tout prévu ; ce dernier semble avoir déjà pris attache avec quelques joueurs et les aurait déjà convaincus de porter le maillot mobiste la saison prochaine. Ces nouvelles recrues seront apparemment présentées à partir de demain.

B. B.

Boudiab prend les commandes

Comme l'avait déjà déclaré Amer Boudiab lors de l'entretien avec les représentants des supporters béjaouis, ce dernier reste, en effet, à la tête du conseil d'adminis- tration du MO Béjaia. Ce dernier a en effet déjà entamé son chantier ; Amer Boudiab a commencé par remplacer le conseil de gestion par une direction tech- nique et sportive qui, d'ici dimanche, entamera sa mission.

Rachid Malek, nouveau DTS

Comme rapporté dans nos dernières édi- tions, l'ex-manager général de l'USM Alger Rachid Malek, qui avait négocié avec Amer Boudiab, est le nouveau direc- teur technique et sportif du club phare de la Soummam.

Salhi et Belkacemi attendus aujourd'hui

Etant hors de la liste des joueurs à libé- rer, on a appris que le nouveau DTS Rachid Malek compte s'entretenir aujour- d'hui avec les deux joueurs béjaouis Yacine Salhi et Ismail Belkacemi, afin de trouver un éventuel terrain d'entente qui permettra au club de compter sur les services de ces deux joueurs la saison prochaine.

Le nouvel entraîneur sera bientôt connu

Selon quelques informations en notre possession, le maintien d'Azzedine Ait Djoudi à la tête de la barre technique mobiste ne figure pas sur la feuille de route des nouveaux responsables béjaouis. On a appris que la nouvelle direction technique et sportive, à sa tête Malek, ne compte pas renouveler le bail du technicien et que cette dernière est apparemment très proche d'un entraîneur prêt à prendre la barre technique mobis- te. Il sera apparemment d'ici quelques jours à Bejaia pour officialiser avec les Crabes.

Cherif El Ouazzani proche des Crabes

Une source généralement bien informée nous a ainsi fait savoir que l'ex-entraî- neur de l'USM Bel-Abbes, à savoir Tahar Cherif El Ouazzani, serait sur les tablettes des nouveaux responsables béjaouis. Ce technicien a apparemment déjà été contacté et serait sur le point de prendre en charge la responsabilité de la barre technique béjaouie.

Rouabah dans le collimateur

Rachid Malek, qui ne veut apparemment pas avoir de surprise au moment de recruter un entraîneur, souhaite avoir toutes les cartes en main pour éviter tout retournement de situation. On a ainsi pu savoir qu'en plus d'être en contact avec le technicien Cherif El Ouazzani, Malek aurait apparemment d'autres coaches sur sa liste où figure le nom de l'ancien entraîneur du CA Batna Toufik Rouabah, qui fait également partie des entraîneurs ciblés par le club béjaoui.

Beldjilali pour ouvrir le bal

Le milieu de terrain de l'USM Alger Kedour Beldjilali a apparemment de fortes chances d'ouvrir le bal des nouvelles recrues mobistes. On a appris que le nou- veau DTS Rachid Malek, précédemment manager général des Rouge et Noir, aurait tout réglé avec le joueur en réus- sissant également à le convaincre de rejoindre les Crabes. Beldjilali sera donc attendu les prochains jours à Béjaia pour la dernière mise au point avec la direc- tion béjaouie et officialiser son transfert au MOB.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

14

ESS

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 14 ESS ZEROUATI A REFUSÉ LES 2,5 MILLIARDS DE HAMAR BOURDIM

ZEROUATI A REFUSÉ LES 2,5 MILLIARDS DE HAMAR

BOURDIM NE VIENDRA PAS

Amar Bourdim ne jouera pas à l'Entente de Sétif. Fortement convoité du côté d'Aïn El Fouara, le joueur natif d'El Eulma ne sera pas sétifien.

De notre correspondant

SOFIANE H.

Faisant partie des éléments que le président Hassen Hamar voulait à tout prix dans son effectif en vue de la saison prochaine, le pensionnaire de la JSS ne rejoindra pas finalement le club de la ville d'Aïn El Fouara où il avait pourtant souhaité porter ses couleurs. Pour rappel, le boss ententiste avait dis- cuté plusieurs fois avec lui. Des pourparlers qui ont abouti à l'ac- cord du joueur qui est passé par l'USMA avant de rejoindre le club du Sud il y a quelques années. Une fois avoir eu son O.-K., le premier responsable ententiste a entamé les démarches avec ses homologues de la Saoura pour tenter d'arracher le feu vert et obtenir sa libération. Fixé à 4 milliards de centimes, Hamar avait proposé dans un premier temps 2 milliards avant d'ajouter un demi-milliard, soit 2,5 milliards. Toutefois, le porte-parole de la JSS Mohamed Zerouati n'a pas voulu

comprendre et refusa la proposition de son homologue sétifien. Il faut dire à ce titre que les deux hommes n'entretiennent pas de bons rap- ports, ce qui explique peut-être le refus de Zerouati. C'est le cas égale- ment avec le manager du joueur qui ne porte pas dans son cœur le président Hamar avec lequel il était d'ailleurs en conflit. Un conflit qui a mené même les deux hommes en justice puisque Hamar avait, il y a quelques mois, déposé une plainte contre le manager en question qui le considère comme un opposant farouche à sa politique et sa gestion de l'ESS. Une chose est sûre, du côté d'Aïn El Fouara, on est persua- dé maintenant que Bourdim ne viendra pas, lui qui était pressenti suppléer l'éventuel départ d'Abdelmoumen Djabou à l'étran- ger. Cela dit, une fois que l'option Bourdim tombée à l'eau, le prési- dent Hamar s'est tourné vers d'autres pistes.

Et si Djabou restait ?

C'est le cas du joueur nigérian dont on attend incessamment la venue. Celui-ci, dont on dit beau- coup de bien, pourrait être en effet la solution pour mener le onze de l'Aigle noir, bien que le futur entraî- neur dispose d'autres solutions pour trouver un élément pouvant occuper le poste de meneur de jeu comme Akram Djahnit, Miloud Rebiaï ou encore Sid Ali Lakroum, la nouvelle recrue sétifienne de cet été. Par ailleurs, l'éventualité de voir Djabou revêtir le maillot des Noir et Blanc la saison prochaine est envisageable puisqu'on apprend que même Moumouche aurait lais- sé entendre qu'il pourrait bien être dans le groupe des Noir et Blanc de la prochaine saison, lui qui a affiché sa satisfaction par rapport au recru- tement fait par son président Hamar au cours de cet été du moment qu'on laisse entendre qu'il aurait exigé une bonne équipe afin de continuer à défendre le club de sa ville natale.

S. H.

Bendraoui, un jeune du RCK

Si l'on se fie à des informations nous parvenant de source sûre, l'Entente de Sétif compte en parallèle recruter certains jeunes joueurs pouvant donner un plus à l'avenir. Après en effet le

milieu de terrain de l'ASAM, Debbih qui serait sur le point d'opter pour le club d'Aïn El Fouara, nous apprenons qu'un joueur du RCK, répondant au nom de Bendraoui, aurait accepté l'offre de la

direction sétifienne. Il sera incessamment à Sétif pour signer son contrat d'engagement.

S. H.

Compétition / PUB ANEP 815 893 du 02/06/2018
Compétition / PUB
ANEP 815 893 du 02/06/2018
S. H. Compétition / PUB ANEP 815 893 du 02/06/2018 Il sera épaulé par Bendris Taoussi

Il sera épaulé par Bendris

Taoussi à l'ESS, c'est presque fait

Malgré tout ce qui se dit sur l'identité du futur coach de l'Entente de Sétif, en coulisse, on parle avec insistance de l'arrivée imminente du technicien marocain Rachid Taoussi. Le président Hassen Hamar, qui a reçu beaucoup de CV de coaches locaux et étrangers, ne veut pas dévoiler pour le moment le nom du prochain entraîneur d'une manière officielle. Et pour cause, il aurait tout conclu avec l'ancien sélectionneur national des Lions de l'Atlas, qui est de son côté très embal- lé à l'idée de prendre en main l'un des plus grands clubs du championnat algérien, et qui aura plu- sieurs échéances internationales intéressantes les prochaines semaines telles que la suite du par- cours de la phase de poules de la Ligue des cham- pions d'Afrique et la coupe arabe des clubs qui débute dans les prochaines semaines. Comme rap- porté par nos soins, l'annonce officielle de la dési- gnation de Taoussi à la barre technique pourrait se faire dans les tout prochains jours, avons-nous appris d'une source digne de foi. Par ailleurs, d'après ces mêmes sources, si la venue de Taoussi venait à se confirmer, celui-ci serait épaulé dans ses nouvelles fonctions par Réda Bendris qui occu- pera le poste d'entraîneur adjoint. Ce dernier fait en effet l'unanimité du coté d'Aïn El Fouara d'au- tant plus que l'ancien défenseur central de l'ESS des années 1990 et 2000 a laissé une bonne impres- sion durant son passage en Arabie saoudite avec à la clé le titre de champion du royaume de la Réserve avec l'équipe d'Al Fayçali qu'il a remporté haut la main.

S. H.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

CABBA

15

 www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 CABBA 15 ZEGHDOUD L. B. DJABOU ET ZAKARIA PAYÉS Deux

ZEGHDOUD

L. B.
L. B.

DJABOU ET ZAKARIA PAYÉS

Deux ex-pensionnaires du CABBA, en l'occurrence le défenseur Djabou et le milieu récupérateur Youcef Zakaria, qui a opté pour le MCEE, sont passés à Bordj Bou-Arréridj le weekend dernier pour encais- ser leurs dus. La somme tota- le s'élève à 490 millions de centimes, a déclaré Afafsa qui précise que le premier cité a encaissé 300 millions et que le second a pris 190 millions de centimes.

D'AUTRES DOSSIERS ATTENDENT LE CABBA

Notons que le club devra éga- lement rémunérer deux créanciers. Il s'agit de Bira et de Salim Fodhil, l'entraîneur des gardiens. On parle d'un autre dossier, celui de El-Hadj Slimani, l'ex-adjoint de Bira qui réclame lui aussi son argent.

Merzougui

s'éclipse

L'ex-président du CABBA, qui a fait 90% du travail de cette saison, Merzougui s'est éclip- sé. En fait, le concerné a eu, semble-t-il, un pépin avec le chef de l'exécutif vers la fin de la saison.

DONNE SON ACCORD DE PRINCIPE

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

La CABBA avance à pas doubles, pourrait-on dire, pour dénicher le coach qui prendra en charge son équipe la saison prochaine. En effet, d'un côté, la direction du club a arraché le OK de Mounir Zeghdoud, de l'autre côté elle attend la venue de deux techniciens en prove- nance de la Tunisie. Ainsi, l'ex- driver de la JSM Béjaïa, en l'oc- currence Mounir Zeghdoud, a

MESSAOUDANE SE CALME

Mécontent, car indirectement écarté et mal informé du lieu de l'avant dernière réunion du direc- toire, Messaoudane a décidé de quitter le directoire. Heureusement pour le CABBA, les choses sont rentrées dans l'ordre avec la réunion de jeudi au cours de laquelle il a été expliqué à Messaoudane qu'il s'agit d'un mal- entendu, ni plus, ni moins.

répondu favorablement à l'ap- pel de l'administration du CABBA pour le poste d'entraî- neur en chef pour la saison 2018-19. Du moins, c'est que nous rapporte une source sûre proche du directoire.

2 autres entraîneurs arrivent cette semaine ! Cependant, alors que l'accord avec Zeghdoud a été officielle- ment conclu à 80%, comme nous l'a confirmé un membre de la commission de recrute-

ment, deux entraîneurs tuni- siens dont les billets d'avion et les frais de séjour ont été payés par l'administration, se présen- teront cette semaine pour négocier la possibilité de prési- der le staff technique du club des Bibans. Notons qu'après l'échec des négociations avec Bououkaz et Chérif El- Ouazzani, la commission se dirige vers d'autres destina- tions pour dénicher la perle rare.

NOUREDDINE AÏDEL, UN POSTE EN SUSPENS

Bien qu'il ait été proposé au poste de manager général, ou de recruteur, au CABBA, on sépare les deux missions, Noureddine Aïdel ne sera peut-être pas désigné en tant que tel. Pour cause, d'autres anciens joueurs du CABBA se donnent le droit, voire la légitimité, de s'occuper de cette mission, à l'instar de Beddar, Mani, Loucif, etc. D'ailleurs, Aïdel, bien expérimenté et informé, c'est lui qui a déniché Hachoud, Zazoua, Bitam, Farhat, Ayoub pour le CABBA, commence à perdre espoir de gagner le poste.

DRBT

Pas de nouveaux joueurs en vue

De notre correspondant

AMAR T.

Rien n'a encore été enre- gistré, la direction, qui est en contact avec un bon nombre de joueurs, a sans doute des problèmes d'argent pour s'offrir des joueurs qui coû- tent cher. Pour cela, le DRBT n'a pas d'alternative que de vendre certains de ses joueurs pour s'offrir des élé- ments de meilleur qualité cet été. Mais il est impossible d'atteindre une somme suffi- sante pour payer les indem- nités de transferts de nou- veaux joueurs ; dans ce cas, on pense aux emprunts et aux subventions publiques. Ainsi, reconstruire l'équipe avec le départ de certains joueurs va coûter très cher. La nouvelle saison n'a pas encore débuté et voila que les problèmes financiers sur- gissent.

Belmokhtar pisté par de nombreux clubs Le joueur, au parcours un peu tumultueux du côté de Relizane avant de se stabiliser à Tadjenanet, est demandé par plusieurs clubs. Il a été approché par le CSC qui souhaite le

convaincre, comme la JSK et l'UMSA qui affichent aussi

leurs intérêts. A cet effet, le président Graïche a fait savoir au CSC et aux autres clubs qui souhaitent enrôler

le joueur qu'il exige 800

millions pour libérer le concerné. Quant à Haddad, après plusieurs saisons passées à Tadjenanet, le joueur veut rejoindre le CSC, club qui va jouer la LDC la saison prochaine, pour tenter sa chance.

Le CSC est prêt à offrir un milliard

Pour s'offrir les services de Belmokhtar, le CSC aurait proposé 1 milliard de centimes au DRBT, représentant en réalité l'achat du contrat de Belmokhtar et la signature de Haddad en même temps.

A ce sujet, le président

Graïche n'accepte pas ce marché, car il veut maintenir les cadres de son équipe et est conscient d'être au centre des critiques des supporters avec lesquels il ne veut pas entrer en conflit. L'intérêt du CSC pour Belmokhtar a pris une autre formule et il n'intéresse pas le président de Tadjenanet qui a précisé

qu'il ne changera pas le

montant qu'il a fixé pour la vente de son joueur.

Terbah : «Je n'irai nulle part ailleur» Selon certaines rumeurs, le

joueur aurait passé un contrat en cachette avec un club dont on ne veut pas dévoiler l'identité. Une infor- mation qui n'a pas plu au président qui a demandé immédiatement des explica- tions à son joueur, sachant qu'il est toujours sous contrat. Pour répondre à ces calomnies, Terbah s'est adressé avec franchise à son président en niant toutes négociations avec un autre club : "Comme tout joueur en fin de contrat, j'ai reçu des offres de quelques clubs avec lesquels j'ai refusé de discuté. Je suis toujours sous contrat jusqu'en 2019. Cette

durée pourrait être prolon- gée avec la possibilité de signer un autre contrat après avoir satisfait mes obliga- tions envers mon club." Ainsi, le joueur a décidé de prolonger par un second contrat dans les prochains jours, aspirant faire une longue carrière dans ce club. A. T.

Compétition / PUB ANEP 815 668 du 02/06/2018
Compétition / PUB
ANEP 815 668 du 02/06/2018

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

16

MCO

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 16 MCO Invité à la cérémonie organisée en l'honneur de Messabih,

Invité à la cérémonie organisée en l'honneur de Messabih, c'était l'occasion pour nous d'avoir des nouvelles de l'ancien fer de lance de l'EN de la belle époque, ainsi que de ses ambitions.

Entretien réalisé par

M. STITOU

Quelles sont vos nouvelles ?

Je suis mon train de vie habituel, à savoir m'occuper de ma vie et de celle de mes enfants. Cela n'empêche qu'une fois tous les deux mois, je me déplacer en France, pour des affaires personnelles et même pour des soins, étant donné que j'ai des arthroses majeures, ce qui m'oblige à faire des contrôles médicaux fréquemment.

Pourquoi vous êtes-vous retiré des affaires du football ?

C'est simple, je n'ai pas reçu de propositions sérieuses ! Au niveau de nos clubs, c'est l'instabilité, je ne suis donc pas en mesure de donner au football de mon pays toute cette expérience acquise durant ma carrière de footballeur et entraîneur.

Le fait de rester loin du milieu du football n'y est-il pas pour quelque chose ?

C'est une question qu'il faudrait poser à ceux qui dirigent notre sport et plus particulièrement le football en Algérie, pourquoi des gens comme moi sont loin du milieu et n'occupent aucun poste, que ce soit en club ou en sélection nationale.

Après le retour de Madjer à

BENSAOULA :

nationale. Après le retour de Madjer à BENSAOULA : la tête de l'EN, tout le monde

la tête de l'EN, tout le monde pensait que vous seriez dans son staff (il était son adjoint lors de deux précédents passages de Madjer, ndlr), pourquoi n'a-t-il pas fait appel à vous cette fois ?

Dans ce pays, rien ne m'étonne, franchement, je pense que ce sont des choix qui ont été dictés, soit par la FAF ou le ministère, probablement chacun de nous aura sa chance, alors on attend notre tour !

S'il l'on prend en considération votre riche carrière de footballeur et les diplômes que vous avez décrochés en France, notamment, ce n'est pas un gâchis que vous restiez loin de ce milieu ?

Le jour où on aura la chance de travailler, on essayera de montrer nos compétences, notamment en football.

«Pas besoin

de plateaux TV pour me faire de la pub»

«Directeur sportif du MCO, oui, mais…» «Il faut laisser le temps à Madjer»

On a vu des entraîneurs faire le tour des plateaux de télévision pour se faire embaucher après !

Mon passé en tant que joueur professionnel et international (il a participé aux Coupes du monde 82 et 86) plaide pour moi, je n'ai pas donc à me faire de la publicité sur les plateaux, comme le font d'autres, chacun est libre de faire ses choix.

Madjer fait l'objet de critiques virulentes depuis qu'il est revenu comme sélectionneur national, votre sentiment ?

Le dénigrement est un mal nécessaire, parfois il faut prendre les choses telles qu'elles sont, toujours est-il que cela pourrait booster l'actuel staff technique à faire plus d'efforts pour améliorer les performances de l'EN.

Hélas les dernières performances de l'EN sont loin d'êtres bonnes ?

Le temps donnera raison ou

tort, c'est pour cela que j'insiste pour qu'on laisse le temps à l'actuel staff de travailler dans la sérénité et après on fera le bilan.

Votre nom a été cité au MCO pour occuper le poste de directeur sportif, si jamais Naftal repenait le club, répondriez-vous favorablement à une éventuelle proposition de votre ancien club ?

Le sondage de la rue m'est favorable, c'est parce que je n'ai laissé que de bons souvenirs. Outre mon vécu de footballeur, il y a certainement mes diplômes et mon niveau intellectuel qui plaident en ma faveur. Sinon pour répondre à votre question, bien entendu il va falloir qu'on en discute, plus particulièrement du projet, les moyens humains et matériels qui seront mis à notre disposition, en plus de l'environnement s'il est sain. Une fois toutes ces conditions réunies, les négociations seront faciles après.

Un tel projet redonnerait au MCO son lustre d'antan ?

Pourquoi pas ? De nature, je ne suis pas un défaitiste, bien au contraire, je serai prêt à relever ce défi afin de redonner le sourire aux supporters du MCO et également tous les férus du ballon rond à l'Ouest. C'est la meilleure des choses qui pourrait arriver à ce grand club, qui a vu passer de grands joueurs et qui mérite de revenir au premier plan, le plus tôt possible.

Même loin du football, vous n'êtes pas épargné par les rumeurs, comme celle où l'on annonçait votre décès ?

(Il sourit !) Heureusement j'étais chez moi à Hammam Bouhadjar. Comme j'étais avec ma famille, on a bien rigolé, néanmoins pour moi, cette fausse rumeur est une bonne chose, dans la mesure où on dit chez nous que cela donne encore une longue vie à la personne elle-même !

M. S.

OM

C'est le statu quo à Médéa

Si chez les autres écuries de ce palier de la Ligue 1 Mobilis, les choses bougent en prévision du prochain exercice, à Médéa, par contre, c'est le statu quo.

PAR M. GRINI

Ce qui inquiète profondé- ment les Blues qui lancent un appel à tous les industriels et les notables de la ville pour arriver au secours de leur équipe préférée. Tout est tri- butaire à cet argent qui ne veut pas venir. Il semble que les racines de la crise financière de la saison passée s'incrustent à l'actuelle. Ce qui fait que le club phare de Titteri reste figé et ne va rien entreprendre dans un proche avenir. Une situation qui ne plaide guère à des jours meilleurs et pourra même être la cause d'un départ quelconque de l'OM la sai- son prochaine. "Si ça continue, on

de l'OM la sai- son prochaine. "Si ça continue, on va prendre racine ! " Une

va prendre racine ! " Une expression qui se lisait sur le visage d'un ancien membre du club titterien qui nous a confié : " Certes, le président a été

réconforté sur ce plan, mais il ne voit rien venir à l'horizon. Boukhelkhel craint le scénario de l'an passé lorsqu'il a été encouragé

et rassuré de prendre les choses en main, mais il s'est rendu compte par la suite qu'il est venu à se jeter dans la gueule du loup. Donc, l'OM a besoin d'argent, et ce, le plus vite possible, car ça urge. Et sans les finances, comme tout le monde le sait, la formation médéenne va revivre une situation pareille à celle de la saison écoulée. " Même son de cloche chez la majorité des Blues : " On ne veut pas des paroles et des promesses, mais du concret. " " Lorsque vous voyez les autres concurrents de ce palier s'atta- quaient au volet recrutement et de projeter où ils vont passer leur pré- paration d'avant-saison, là vous comprenez que le club de Médéa est vraiment dans de beaux draps ", se laisse dire un groupe de suppor- ters des Orange et Bleu de l'O Médéa. Disons qu'à Médéa les choses vont encore s'aggraver si ce nerf de la guerre ne viendra pas dans un si peu de temps ! M. G.

Les joueurs attendent toujours un signe

Après avoir rempli leur mission comme il le fallait en assurant le maintien, ils se retrouvent, juste après le match joué contre le club husseindéen, livrés à eux- mêmes. Aucun interlocuteur à qui ils doivent parler et exposer leurs doléances. Ils n'avaient trouvé personne à leur rencontre même le président, depuis, il n'a pas donné signe de vie, selon eux. Les joueurs qui sont restés, puisqu'il y a qui sont partis, attendent toujours un appel de la direction qui, comme nous l'avons déjà noté, observe toujours un mutisme total et énigmatique. Les joueurs se sentent délaissés et même trahis. " Lorsque nous ont dit qu'il faut réussir à sauver l'équipe, nous l'avons fait avec tout ce qui était dans nos tripes. Maintenant et dans ces moments du mois sacré, personne n'est venu s'enquérir de notre situation. On se sent délaissés et trahis, même ", une déclaration faite par ce groupe de joueurs qui reste accroupis à Médéa dans l'attente de l'obtention de leurs arriérés. Pourtant, ils veulent donner la priorité à l'OM… M. G.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

MCO 17  AÏT-OUAMAR Le président séjournera 2 jours à Alger proche des Pour régler
MCO
17

AÏT-OUAMAR
Le président
séjournera 2 jours
à Alger
proche des
Pour régler tous les dossiers en
suspense, Baba, qui ralliera la
capitale ce samedi, va rester deux
jours sur place, a-t-on appris.

Khoualed et Feham
ont signé en catimini
HAMRAOUA
PAR M. STITOU
Tandis que le président du club, Ahmed
Belhadj donne l'impression, d'être inactif
concernant l'opération recrutement, puisque
hormis le défenseur de la JSMS, Mohamed
Kaneche, qui a révélé dans la presse qu'il a
signé (le club n'a pas annoncé officiellement
ce transfert), alors que les rumeurs laissent
entendre que d'autres éléments ont signé
(Khoualed, Boudbouda, Maazouzi ?), il sem-
blerait que Baba avance dans le recrutement
en optant pour la discrétion. Car des joueurs
ciblés avant l'ouverture du marché, une fois
que leur noms ont été ébruités, d'autres pré-
sidents se sont mis sur leurs traces, ce qui
permis aux joueurs en question de faire dans
la surenchère. C'est sans doute la raison
pour laquelle Baba n'a pas souhaité ébruiter
les contacts qu'il a entrepris avec Hamza Aït-
Oumar, sociétaire de l'ESS qui est un joueur
confirmé, a eu des discussions avec le prési-
dent oranais, qui ont été jugé fructueuses,
selon des indiscrétions, et les deux parties
seraient proches d'un accord.
Une rencontre
aujourd'hui à Alger
Comme on le sait, Baba va se rendre ce
samedi à Alger où il a rendez-vous avec plu-
sieurs joueurs susceptibles de renforcer les
rangs du MCO, parmi eux, le président a
prévu de rencontrer Aït-Ouamar, selon
notre source, non pas pour négocier, mais
pour finaliser des discussions qui datent,
rappelons-le de plusieurs jours.
Ce milieu de terrain, qui a laissé une forte
impression aux supporters du MCO lors de
la dernière confrontation entre leur club et
l'ESS à Sétif, avec en sus une magnifique
reprise de volée qui avait troué les filets de
Natèche, seront certainement contents dans
le cas où cette acquisition est confirmée. Il
faut dire que ces mêmes supporters, qui ne
sont pas emballés par les joueurs qui ont été
contactés par Baba cette intersaison en émet-
tant des réserves sur leur âge ou comporte-
ment disciplinaire, ne devraient en principe
pas s'opposer au recrutement de Hamza
Aït-Oumar.
D'après des indiscrétions, Nasser
Khoualed et Feham Bouazza ont
déjà signé leurs contrats avec le
club. Toutefois, la direction s'est
mise d'accord avec eux de ne
rendre public leurs signatures que
dans les prochains jours. On ne
sait d'ailleurs pas pourquoi Baba
chercherait à dissimuler les noms
de joueurs qui sont signataires
au club ?

Pas d'intérêt pour
Aouedj
M. S.
CHAOUCHI,
NESSAKH
En dépit des rumeurs qui
l'annoncent de retour à son club
formateur, Sid-Ahmed Aouedj ne
devrait pas retourner au MCO cet
été, non pas parce que c'est lui qui
le refuse, tout simplement, c'est le
club qui ne désire pas s'attacher
ses services. Il parait que Baba n'a
pas gobé que cet élément lui fasse
faux bond l'hiver dernier.
Néanmoins, d'après d'autres
sources, dans le poste où évolue
Aouedj, le club est pourvu
d'éléments valables ; ce qui
explique le peu d'intérêt que le
MCO accorde à Aouedj qui ;
rappelons-le, vient de résilier son
contrat avec l'ESS.

on saura aujourd'hui
Cela fait plusieurs jours
que le nom du portier de l'EN
est annoncé au MCO ;
néanmoins ; ayant rejoint lundi
le centre de Sidi Moussa, Faouzi
Chaouchi n'était pas disponible
pour se déplacer à Oran afin de
conclure avec le MCO ; qui est
apparemment le seul club qui
insisterait pour bénéficier de ses
services. Entre temps, selon des
indiscrétions, des proches de
Baba étaient en contacts
permanents avec le joueur au
téléphone et d'après nos
informations, ce transfert, qui
tient à cœur Baba, sera
officialisé vu que les deux
parties ont réglé au téléphone
tous les détails.
avait rendez-vous
hier soir
Boudebouda doit
passer la visite
médicale
Ayant résilié son contrat
avec l'ESS, Chemsedinne
Nessakh, qui est désormais
libre de toute engagement,
devait rencontrer hier soir
Baba dans le bureau de ce
dernier à Aïn Turck.
Pour Brahim Boudbouda, dont le
talent n'est pas remis en cause,
c'est plutôt ; affirme un proche du
président, ses soucis récurrents
de santé qui font hésiter le MCO
pour l'engager. Toutefois selon
toujours notre interlocuteur, il est
possible qu'avant de l'engager, le
président Ahmed Belhadj exige que
le joueur passe une visite
médicale afin d'être assuré que le
joueur est apte pour jouer dès la
reprise du championnat.

Heriet récupéré ?
Avec Zaki, il ne peut
que s'améliorer
Interrogé en conférence de
presse sur sa préférence entre
Asselah et Chaouchi, le nouvel
entraîneur du MCO, répondra
sans hésitation : "Je préfère
Chaouchi." Il parait qu'en
prenant connaissance de cette
déclaration de Badou Zaki, le
portier du MCA était ravi.
Ayant toujours fonctionné au
feeling, Chaouchi a besoin de
sentir qu'il est désiré pour
donner le meilleur de lui-même.
Et puis, Zaki fut durant sa
carrière l'un des meilleurs
gardiens du continent africain, à
son contact, Chaouchi ne peut
que s'améliorer, même si à 34
ans, on n'a rien à lui apprendre.
Mais avoir un coach qui était un
grand gardien de but est une
chance pour le très controversé
Chaouchi.
Alors que le président du
MCO avait approché son ancien
élément, il y a une dizaine de
jours, les deux parties ont convenu
de passer aux négociations une
fois que le contrat qui liait
Nessakh à l'Entente soit résilié, ce
qui est fait depuis trois jours.
Ainsi, hier dans la soirée, les deux
hommes ont abordé pour la pre-
mière fois le volet financier. Certes,
Nessakh, qui entretient une bonne
relation avec Baba, préfère d'abord
écouter ce dernier ; une fois qu'il
prendra connaissance de son offre,
Hamar irrite les Oranais
Alors que Zerouati tente par tous
les moyens de dévier Nessakh vers
son club, dans le camp oranais, on
est en colère à l'encontre d'Hassan
Hamar, le président de l'ESS. En
effet celui-ci, a proposé à Nessakh,
avant de résilier son contrat, de lui
verser tous ses salaires (il n'a tou-
lui rendra une réponse définiti-
ve.
il
En fin de contrat, Hamza Heriet,
qui se plaît à Oran, sera-t-il
maintenu dans l'effectif ? Alors
que Baba ne cesse de répéter
dans la presse que des joueurs
qui sont en fin de contrat, seuls
Aoued et Benamara seront
prolongés, des parties tentent
ces derniers jours, de persuader
Baba de renouveler le contrat de
Heriat. Il parait que même Badou
Zaki ne serait pas contre cette
idée.

Avec Asselah,
les contacts ne sont pas
rompus
Tandis que tout laisse croire que
Chaouchi sera le concurrent de
Maâzouzi, selon un proche du
président, les contacts avec
Malik Asselah n'ont pas été
rompus. En effet, selon notre
interlocuteur, ce samedi, Baba a
également prévu de rencontrer
le portier de la JSK. Après avoir
négocié avec lui et Chaouchi,
Baba optera pour l'un des deux.
M. S.
Zerouati fait tout
pour l'avoir
ché qu'une mensualité sur les six
salaires que lui devait l'ESS) à
condition de rejoindre la… JSS, ce
qui a eu le don d'irriter les Oranais
qui se demandent, pourquoi
A
la recherche d'un arrière gauche,
Mohamed Zerouati ; le patron de
Hamar qui a été toujours "royale-
ment" accueilli à Oran, oserait faire
Bouchar et Belaïli
dépendent de la CRL
la
JSS, exerce, paraît-il, une forte
pression sur Nessakh pour le
dévier vers la JSS. Cependant,
ayant donné sa parole à Baba de
négocier avec lui une fois libéré de
son contrat avec l'ESS, Nessakh
refuse, indiquera un de ses
proches, de répondre aux appels
de Zerouati, qui insisterait depuis
deux jours pour le pousser à
accepter de rejoindre la JSS.
un tel coup à leur club. Pour rap-
pel, depuis le dernier déplacement
à Sétif, Baba, qui était déçu par
l'accueil réservé à son équipe au
stade du 8-Mai 1945, les relations
entre lui et Hamar, qui étaient
pourtant bonnes, se sont dégra-
dées ; ce qui explique à priori le
parti pris du boss sétifien dans
cette affaire.
M. S.
Les deux joueurs du CRB, qui sont
sur les tablettes du MCO,
n'attendent que le verdict de la
CRL pour êtres fixés sur leur
avenir. En tout cas, au MCO, on
est preneur, a-t-on appris, pourvu
que les deux joueurs soient
libres. Cette semaine, on saura
après le traitement de leur
plainte par la CRL si Bouchar et
Belaïli opteront pour le MCO.
M. S.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

18

USMBA

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 18 USMBA Alors que presque toutes les équipes ont entamé le

Alors que presque toutes les équipes ont entamé le recrutement de joueurs et d'entraîneurs pour dessiner la feuille de route de la saison prochaine qui commencera à la mi-août, ce n'est pas le cas du club phare de la ville de Sidi Bel-Abbés.

PAR DJ. ADEM

Jusqu'à maintenant, à l'excep- tion de l'accord de principe de Bouakez qui n'a pas signé le moindre papier avec le club, rien n'a été fait de la part de la direction qui s'est conten- tée de ne pas renouveler le contrat de CEO et aussi de quelques joueurs. Ce qui inquiète beaucoup les Scorpions qui, sur les différents statuts et pages des réseaux sociaux, ont montré leur inquiétude vis-à-vis l'avenir de leur club favori surtout quand on sait qu'il nous reste moins de six semaines pour le premier match du championnat.

Les joueurs veulent saisir la CRL Bien qu'on ait appris que le président Hasnaoui a signé dernièrement un chèque de 9 milliards pour régulariser les joueurs, jusqu'à maintenant rien de cela n'a été fait. On vient d'apprendre d'une source digne de foi que certains

Ni recrutement, ni planification, ni argent

L'avenir du club

inquiète les supporters

joueurs veulent déposer leur dossier à la CRL pour avoir leur lettre de libéra- tion et réclamer leur argent, avant que leurs camarades ne leur emboîtent le pas. Ce qui va sans doute compliquer la situation du club.

Hasnaoui doit bouger Devant pareille situation, le président Hasnaoui essaye de gérer tous les pro- blèmes de l'USMBA tout seul. Il a pris en charge de discuter avec les entraî- neurs avant de choisir Bouakez et aussi de négocier avec les joueurs pour leur dû. Ce qui est trop pour une seule personne qui subit beaucoup de pression. Comme les joueurs n'arri- vent plus à le joindre, ils envisagent de saisir la CRL pour récupérer leur lettre de libération, percevoir leur argent et voir ailleurs.

D. A.

libération, percevoir leur argent et voir ailleurs. D. A. ABDELLI : «J'ai vécu une saison palpitante»

ABDELLI : «J'ai vécu une saison palpitante»

Le jeune Abderrahim Abdelli, pour sa première saison en senior, n'a pas espéré faire mieux. Le produit de l'école de l'USMBA nous a dit qu'il remercie beaucoup le coach Chérif El Ouezzani qui l'a promu en senior et de lui avoir fait confiance. Cependant, il doit redoubler d'effort afin de continuer sur cette bonne lancée.

Vous avez connu une fin de saison palpitante ; comment l'avez-vous vécue ? C'était un mélange de joie et de stress car lors des derniers matchs du championnat, on n'était pas à 100% maintenus. Il fallait jouer l'avant- dernier match de championnat contre Biskra pour assurer définitivement notre maintien. Juste avant, il y avait la semaine où l'on a joué la finale de la Coupe d'Algérie où heureusement pour nous on a remporté le trophée, car on a joué trois matchs en dix jours. Ce qui a poussé l'entraîneur à chambouler son effectif afin de garder la fraîcheur physique des joueurs.

effectif afin de garder la fraîcheur physique des joueurs. Parlons de votre parcours personnel… Je n'avais

Parlons de votre parcours personnel… Je n'avais même pas rêvé de faire un tel parcours, car au début de la saison, je ne savais pas si j'allais être maintenu.

Le coach a jugé toutefois utile de me garder avec le groupe, mais je n'ai pas eu de la chance de jouer. Durant presque toute la phase aller et la moitié de la phase retour, j'ai fait une seule apparition de quelques minutes seulement. Mais le coach m'a fait confiance en m'incorporant lors du match de coupe d'Algérie contre la Saoura. J'ai fait un bon match et depuis ce jour-là, je ne figure toujours dans l'équipe.

En tant que jeune joueur, comment avez-vous géré la pression ? Pour être franc avec vous, j'avais toujours la boule au ventre, mais heureusement que le club a de très bons joueurs ; des fils de famille qui veulent le bien de l'équipe m'ont entouré et protégé. Alors, je n'ai pas senti cette pression car c'est vraiment difficile de jouer devant plus de 20.000 spectateurs sur notre stade et pour le match de la coupe d'Algérie. Ce jour-là, on était stupéfiés et émerveillés à la fois par l'ambiance qui règne et au stade 5- Juillet car jouer dans un grand stade avec plus de 80.000 spectateurs c'est vraiment génial. J'ai tout fait pour être à la hauteur. Bien que j'aie eu quelques difficultés en deuxième mi-temps, je pense que j'ai fait mon travail et on a

remporté le trophée, que voulez-vous de plus ?

La saison prochaine, vous aurez sans doute beaucoup de pression ; comment allez-vous la gérer ? Maintenant, on sera la cible des autres équipes qui vont nous attendre au tournant. Ce qui va engendrer une pression supplémentaire ; on essayera de gérer ce problème et être au top le jour des matchs.

La direction a jugé utile de vous garder dans son effectif, mais n'a pas renouvelé de contrat au coach CEO ; comment jugez-vous cette décision ? La décision du président reste administrative, mon rôle est sur le terrain et je me contente de me donner à fond afin de réjouir le public bel- abbésien et aussi apporter un plus à mon équipe.

Les Scorpions attendent beaucoup de vous… C'est ce que je viens de dire ; maintenant on sera attendus par les autres équipes et même par nos fans, surtout que leur équipe est en train de grandir de jour en jour. J'espère qu'on sera à la hauteur de leurs attentes. D. A.



Il a demandé un temps de réflexion

Sebbah proposé à l'USMBA

Après le départ quasi certain du défenseur axial et capitaine de l'équipe Farès Benabderrahman et avoir mis l'autre défenseur axial arrivé lors du mercato hivernal Salah Nour El Islam, la charnière centrale de l'USMBA est composée uniquement de Zakaria Khali. Ce qui va pousser la direction de Hasnaoui à chercher au moins deux joueurs pour les remplacer. On vient d'apprendre que les proches du boss de l'USMBA viennent de contacter le défenseur axial du MCO Mohamed Zine El-Abidin Sebbah. En fin de contrat, le pur produit de l'école de l'ASMO et sollicité par quelques clubs de Ligue 1 Mobilis a demandé, nous dit notre source, aux dirigeants du club bélabbésien un temps de réflexion avant de donner sa réponse et trancher sa décision. D. A.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Journée internationale de l'Enfance Mobilis se mobilise pour les enfants À l'occasion
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Journée internationale de l'Enfance
Mobilis se mobilise pour les enfants
À l'occasion de la Journée Internationale
de l'Enfance, célébrée le 1er juin de
chaque année, Mobilis accompagne pour
la 2e année consécutive, l'Organe National
de la Protection et la Promotion de
l'Enfance, dans l'organisation des journées
d'activités prévus du 01 au 03 Juin 2018
au niveau de la salle Ibn Zaydoun de
l'Office Riad El Feth, Alger, sous le thème
"Vivre ensemble pour assurer la joie et
l'épanouissement de nos enfants " .
Opérateur citoyen, fidèle à ses
engagements et à ses actions sociales de
solidarité, Mobilis célèbre avec les
enfants la joie de cette journée, et
consacre la soirée du 01 juin à l'ouverture
officielle de l'événement, avec un riche
programme artistique, mettant à l'honneur
l'enfant Algériens, avec la participation
d'une panoplie d'artistes engagés et amis
de l'enfance. L'événement verra par la
suite, la tenue d'un large éventail
d'activités ludique et d'ateliers concours,
le tout, avec de fortes et belles
récompenses offertes par Mobilis. Au
programme également, une série de
visites, à la rencontre des enfants
cancéreux de l'hôpital " Mustapha Bacha "
et au " Quartier des mineurs " de Koléa.
Par cette action, Mobilis confirme ses
valeurs de solidarité et de citoyenneté et
son engagement dans la société, en
contribuant à l'épanouissement et à la
préservation des droits de l'enfance.
Mobilis souhaite une bonne fête, à tous
les enfants Algériens.

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 USMH 19  BOUZIDI : Baitèche et M. Kherbache ont
www.competition.dz
Samedi 2 juin 2018
USMH
19

BOUZIDI :
Baitèche et
M. Kherbache
ont résilié leur
contrat
«Personne
de l'USMH ne
m'a contacté»
Le président du directoire
Mohammed Laib poursuit la
régularisation des joueurs
avec lesquels il a trouvé
l'accord de résilier le
contrat. Une partie des
joueurs de l'USMH qui ont
décidé de résilier leur
contrat à l'amiable ont perçu
leurs salaires. Après la
résiliation des contrats de
Nemdil et Benaldjia, deux
autres joueurs ont été
invités à résilier le leur ; il
s'agit de l'attaquant Karim
Baitèche et de l'arrière-
gauche Moumen Kherbache.
Le probable futur président
de l'USMH promet de
régulariser le reste des
joueurs la semaine
prochaine, avant d'entamer
l'opération recrutement.
L'entraîneur Youcef Bouzidi a
nié jeudi avoir été contacté par
l'USMH pour succéder à Aziz
Abbès, qui sera probablement
remercié après la tenue de l'AG
élective, prévue la fin de la
semaine prochaine.
PAR MASSINISSA HACHOUR
Bouzidi, qui avait déjà entraîné les
Jaune et Noir en 2006-2007, a été très
proche de l'USMH. La barre
technique tient en haleine les
dirigeants harrachis ces derniers
temps, à leur tête le président du
directoire Mohammed Laïb, qui
semble beaucoup plus porté vers
l'aspect technique qu'autre chose.
Selon nos informations, les choses
devraient commencer à bouger du
côté du club à partir de la semaine
prochaine.
Contacté par nos soins, l'ancien
entraîneur de la JSK a tenu à
démentir tout contact avec les
dirigeants de l'USMH. "Je n'ai aucun
contact avec l'USMH. Et je vois que
plusieurs noms d'entraîneurs
circulent depuis un moment dans
l'entourage du club et dans la presse.
Mais je tiens à vous informer que je
n'ai reçu aucun contact des dirigeants
harrachis ", nous déclare Youcef
Bouzidi que nous avons joint jeudi
soir au téléphone. Et d'ajouter : "La
majorité des clubs préparent leur
assemblée et sont préoccupés par les
problèmes administratifs et la crise
financière, comme c'est le cas avec
l'USMH qui prépare son AG élective
pour la semaine prochaine. J'espère
que le futur président redonnera la
sérénité et le calme et que les
dirigeants vont tirer dans le même
sens et éviter les erreurs qu'ils ont
commises par le passé ", souhaite-t-il.
"Les supporters de l'USMH ont
beaucoup souffert cette saison, mais
n'ont jamais abandonné leur équipe
malgré la crise. Ils sont restés
toujours fidèles à leur équipe ; que ce
soit à domicile ou à l'extérieur, ils ont
toujours répondu présent. Je pense
que la relégation de l'USMH est due
à des problèmes administratifs. Les
dirigeants et les supporters doivent
prendre cette relégation du bon côté
et essayer de repartir sur de bonnes
bases la saison prochaine", a-t-il
conclu.
Tout sera clair après l'AG
Selon nos informations, les choses
devraient commencer à bouger du
côté du club à partir de la semaine
prochaine. Pressenti à la barre
technique des Jaune et Noir pour la
saison prochaine, Youcef Bouzidi
sera probablement contacté par le
futur président qui sera élu lors de la
prochaine AG élective, prévue la
semaine prochaine.
L'ancien coach des Canaris, qui a
accompli un très bon boulot, ne
ferme pas la porte des négociations.
Sans club depuis qu'il a quitté la JSK,
l'ancien coach du NAHD a décidé
de prendre du recul et de se reposer
avant de s'engager avec un nouveau
club.
Donc, l'identité du futur entraîneur
de l'USMH sera connue après
l'assemblée générale élective. En
plus de Bouzidi, plusieurs noms
d'entraineurs circulent dans
l'entourage du club, à l'image de
Laoufi, Bouarata et Haniched.

L'AG élective
encore reportée
M. H.
Laoufi ne fait pas
l'unanimité
Bouslimani s'est réuni
avec Bechouche et Benomar
Alors qu'on croyait que l'USMH tenait son entraîneur qui succédera à Aziz
Abbès, en l'occurrence le driver de l'ASMO Salem Laoufi, ce dossier a connu
ces dernières heures un revirement de situation. En effet, l'information qui
nous est parvenue dans la soirée d'avant-hier rapporte que Mohammed Laib
a été sommé à la dernière minute de revoir sa copie ou plutôt de temporiser
et de ne pas encore engager ce technicien qui ne semble pas faire
l'unanimité, non pas seulement au sein des supporters, mais aussi auprès
d'autres dirigeants, sachant que les dirigeants ne sont pas favorables à la
venue de Laoufi qu'ils ne considèrent pas comme étant le mieux indiqué pour
jouer l'accession la saison prochaine. Ainsi, les anti-Laoufi trouvent que
l'USMH n'a pas à se précipiter pour trouver le successeur à Abbès, car il
existe d'autres pistes plus intéressantes à étudier. D'ici la tenue de l'AG
élective, les choses seront plus claires.
M. H.
Le membre du directoire et
dirigeant de l'USMH Djaâfar
Bouslimani s'est réuni jeudi avec les
membres du staff technique Nacer
Bechouche et Hacene Benomar,
auxquels il a demandé d'entamer la
préparation de la saison prochaine un
peu tôt, soit avant la fête de l'Aïd. Il les
a invités à se remettre au travail pour
préparer la nouvelle saison qui ne sera
pas de tout repos sachant que le
groupe connaît beaucoup de
changements avec le départ de 95% de
l'effectif. Ainsi, après moins d'un mois
de vacances, les joueurs harrachis
devront se retrouver prochainement
pour une prise de contact et aussi
entamer la prospection des jeunes
pour renforcer l'effectif de la saison
prochaine. Les dirigeants de l'USMH,
qui ont décidé de maintenir leur
stratégie de recrutement pour l'équipe
A, veulent mettre tous les moyens
nécessaires à la disposition de ces
jeunes catégories qui représentent le
vivier du club d'où émergent souvent
des joueurs prometteurs, à l'exemple
de l'effectif des U21, qui devra être
composé de l'ensemble des joueurs de
la saison passée et qui sera également
renforcé par quelques éléments
L'AG élective de l'USMH vient
d'être reportée une seconde
fois, elle n'aura finalement
pas lieu le 4 juin en cours.
Elle est reportée au mercredi
le 6 du même mois.
L'argument de la commission
de candidature pour justifier
ce report est d'ordre
réglementaire. Une source
bien informée nous a
indiqué, hier, que lors de la
réunion tenue entre
quelques dirigeants, il a été
décidé de la reporter à
mercredi. L'AG sera tenue
donc le lundi le 6 juin à 14h
au stade du 1er-Novembre
de Mohammadia. En
attendant, la préparation de
l'AG élective se poursuit
d'une manière sereine et le
plus normalement du monde,
nous a-t-on précisé.
Mohammed Laib, comme
nous l'avons indiqué à
plusieurs reprises, est bien
parti pour reprendre les
commandes du club et
diriger le club la saison
prochaine.

capables d'apporter un plus.
M. H.
ASO
Abdat : «Aucun
dirigeant ne m'a
proposé de
revenir»
Chlef tient à ses cadres
L'obligation
de se renforcer
PAR ZOUBIR ZEGGAI
Même si plusieurs cadres
attendent leur argent et sont pistés
par d'autres clubs, dont certains de
la Ligue 1 Mobilis, le club chélifien
ne veut pas entendre parler du
départ de ceux qui font la force de
l'équipe, vu leur expérience, eux
qui ont roulé leur bosses un peu
partout. Les responsables du club
chélifien ne veulent pas refaire l'er-
reur de laisser partir des joueurs
dont l'équipe aura bien besoin
pour jouer l'accession. Il est vrai
que ceux-ci peuvent facilement
saisir la CRL, mais ils ne l'ont pas
fait, ce qui renseigne sur leur
confiance en la direction qui a pro-
mis de les régulariser incessam-
ment. Le premier responsable du
club chélifien, qui devrait entamer
Même si les moyens ne le permettent pas
pour le moment, le comité directeur du club
chélifien sait que le renfort de l'équipe est
une obligation pour que l'ASO puise faire face
aux difficultés du championnat où la course à
l'accession se fera très rude. Dans ce sens,
l'objectif suprême exige à même d'apporter du
nouveau sang, ce qui a oblige les dirigeants à
chercher
des joueurs de talent pour la
nouvelle saison.
Des attaquants,
il en faudra
Annoncé comme probable
future recrue de l'USMH, le
défenseur Fayçal Abdat
avoue qu'aucun responsable
harrachi n'a pris attache
avec lui. Contacté par nos
soins, le joueur du MCO tient
à démentir les rumeurs.
"Aucun dirigeant de l'USMH
ne m'a contacté pour le
moment", a-t-il précisé,
avant de poursuivre : "On
m'annonce un peu partout,
mais je n'ai reçu aucune
offre officielle pour le
moment." L'ancien joueur de
la JSK et du CRB affirme qu'il
ne sait pas pour le moment
s'il reste au MCO ou s'il aura
à rejoindre un autre
club cet été.
M. H.
les négociations avec ces cadres,
sait pertinemment que ces der-
niers accepteront son offre d'au-
tant plus qu'ils sont toujours sous
contrat. Le club chélifien, qui fera
face à la concurrence des autres
équipes pour ce qui est de l'objec-
tif de faire revenir l'ASO parmi
l'élite, aura bien besoin de toutes
ses armes, dont ces éléments de
métier.
Z. Z.
Pour ce qui est de l'effectif de la saison à
venir, la direction du club se doit de trouve
des attaquants de métier car le talon 'Achille
de l'effectif chélifien réside dans son secteur
effectif étant donné qu'il est l'un des plus
faibles de la ligue deux Mobilis. A cet effet,
tout autant que le nouvel entraîneur, s'il y en
aura un, devrait se pencher beaucoup plus sur
ce point. La direction de son côté, sera dans
l'obligation de l'illuminer via la promotion de
jeunes attaquants espoirs.
Z. Z.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

20

USMB

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 20 USMB LA SAIGNÉE AVANT L’HEURE Les promesses non tenues par

LA SAIGNÉE

AVANT L’HEURE

Samedi 2 juin 2018 20 USMB LA SAIGNÉE AVANT L’HEURE Les promesses non tenues par la

Les promesses non tenues par la direction du club phare de la ville des Roses ont poussé certains joueurs libres, à leur tête le latéral gauche Belaïd, à saisir la CRL pour avoir les arriérés de leur salaire.

De notre correspondant

AMINE DJAÂFAR

Alime a promis de payer deux mois de salaire avant la fin du mois de mai, mais il n’a tenu sa promesse. A chaque fois qu’un joueur le contacte pour avoir des nouvelles concernant ses arriérés, le président blidéen avance les mêmes arguments ; il s’oblige à répéter la même chanson. La liste des joueurs ayant saisi la CRL renferment trois joueurs pour l’instant, à savoir

le portier Meziane, le défenseur central Lyes Bouhaniche, ainsi que le latéral gauche Belaid. En tout cas, le mercato estival à Blida s’annonce chaud. Si les notables de cette ville n’interviennent pas, le club va vivre un début saison terrible.

Les joueurs s’impatientent La décision prise par les joueurs libres va inciter les autres joueurs à réagir aussi et à saisir la CRL, à leur tête Si Ammar. Ghacha et plusieurs autres joueurs,

qui vivent une situation cauchemardesque, ne vont pas se casser la tête à attendre une réaction ou la charité du président blidéen. Ils vont prendre le chemin le plus court, c’est-à-dire celui vers la Chambre de résolutions des litiges qui va leur permettre d’empocher leur argent en obligeant le président Chouaib Alime de trouver une solution rapide et efficace pour mettre fin à ce feuilleton qui a duré longtemps. A. D.

L’absence d’un règlement intérieur, l’autre souci

Le président Chouaib, après son arrivée à Blida, n’a pas bien structuré son club. Pour preuve, il a négligé un détail très important qui est le règlement intérieur. Le président en question aurait dû faire signer le règlement intérieur aux joueurs pour pouvoir évaluer le rendement des coéquipiers de Ouadah, mais aussi pour inclure les infractions commises par certains joueurs, entre autres les absences injustifiés, les cartons écopés et aussi certaines mesures discipli- naires .En tout cas, ce détail qui a été négligé pas la direction de Alime a laissé le champ libre aux joueurs, y compris ceux qui n’ont joué aucune minute, pour saisir la CRL et percevoir de l’argent facile suite au manque d’expérience d’un jeune président qui a payé cash son amour pour le club. A. D.

KACEM MEHDI

«Je veux la stabilité»

pour le club. A. D. KACEM MEHDI «Je veux la stabilité» Le joueur du milieu de

Le joueur du milieu de terrain de la formation de la ville des Roses Kacem Mehdi nous a fait savoir qu’il veut opter pour la stabilité et n’a aucune intention de quitter le club qui aura besoin de ses services la prochaine saison.

Comment se passe pour vous ce mercato durant ce mois de sacré ?

La fin de cette saison est particulière pour moi, entre autres sur le plan financier car je n’ai pas perçu mon salaire. Je fus obligé de retourner en France bredouille. C’est une fin difficile et compli- quée pour nous, mais on n’a pas d’autre choix ; je dois prendre mon mal en patience jusqu’à nouvel ordre.

Avez-vous tenté de contacter le président Alime pour demander des explications ?

La situation à Blida est au statu quo, aucune nou- veauté jusqu’à présent. Cependant, j’ai décidé de rester pour une autre sai- son et ce, pour aider cette équipe sur le plan expé- rience pour pouvoir reve- nir parmi l’élite le plus vite possible.

Que pensez-vous de la réaction de certains joueurs qui ont saisi la CRL ?

Les joueurs qui ont saisi la CRL sont libres, chacun assume ses responsabilités. J’ai décidé de prendre mon mal en patience jus- qu’à nouvel ordre.

Un dernier mot ?

Je demande aux notables et aux industriels de Blida de réagir et d’in- tervenir pour mettre fin à ce calvaire.

A. D.

MCS

Le boss annonce sa démission

Nous venons d'apprendre, de source bien informée, que le staff dirigeant du club de MCS a décidé de déposer sa démission suite à la crise crise financière qui poursuit le Mouloudia depuis plusieurs saisons.

De notre correspondant

DJELLOUL KHELFALLAH

Cette saison, le démon de la crise s'annonce bien très tôt, les mensualités des joueurs non perçues à ce jour semblent enfoncer davantage l'avenir du club dans l'incertain. Ce qui va complètement fausser les calculs si jamais ça persiste. Les appels de l'administration au soutien financier de l'équipe semblent replonger cette saison dans l'indifférence. Le premier responsable et le directeur de cette entreprise sportive de la wilaya Belahcen Belahzil se voient obligés de jeter l'éponge si jamais ce malai- se financier persiste et ne trouve aucun écho. Le président-directeur général de la SSPA/MC Saida Belahcen Belahzil, a annoncé hier qu'il n'a plus "d'autre choix pour le moment que de démissionner, et ce, en raison de la situation de blocage que connaît le club depuis plusieurs mois".

Cette annonce a été faite sur les ondes de la radio locale. "Je ne peux plus continuer à présider le MCS, j'en ai marre de demander de l'argent à droite et à gauche car l'avenir du club est menacé", dira le président Belahzil avant d'ajouter. "La crise financière et la situation critique que vit actuelle le club m'ont poussé à jeter l'éponge", précise- ra-t-il.

Dissolution de la SSPA Nous avons appris d'une source générale- ment bien informée que la direction du MC saida et les actionnaires du club souhaitent se retirer définitivement des affaires du club. L'option évoquée par l'ensemble des actionnaires est la dissolution de la SSPA. Une décision qui fait suite à la demande d'une partie du public du MCS, qui aurait milité pour cette cause. Plusieurs décisions importantes vont être prises lors de la pro- chaine AG dans la mesure où le club souffre depuis bientôt quatre ans de luttes

internes. Néanmoins, certains pensent que cette décision risque de porter un sérieux coup au MCS, qui doit se préparer pour l'avenir qui sera encore plus rude

Le mutisme inquiétant du CSA Beaucoup estiment que la solution réside chez les membres de l'assemblée générale du club sportif amateur. Mais le mutisme de ses membres inquiète beaucoup les sup- porters du club. Il est vrai que depuis le début de cette crise, les membres de l'as- semblée générale du CSA-MCS, qui sont un peu plus d'une centaine, n'ont toujours pas réagi. Aucune initiative n'a été prise de la part de cette assemblée composée d'an- ciens dirigeants, de joueurs et de bienfai- teurs. Ce mutisme laisse aussi planer le doute sur l'existence de solutions actuelle- ment au sein de la famille du MCS et les membres de l'assemblée générale sont les plus indiqués pour réagir dans ce cas de figure.

L'avenir du club menacé Les membres de l'assemblée générale du club sportif amateur ne se prononcent tou- jours pas au sujet de la situation dans laquelle se trouve le MCS. Ils n'ont pas réagi suite aux évènements qui secouent actuellement le club phare de la wilaya de Saida. Le club étant en pleine crise, les sup- porters attendent certainement une réaction de la part des anciens joueurs et dirigeants composant cette AG. Alors que l'avenir du club se décidera la semaine prochaine avec cette assemblée générale extraordinaire des actionnaires, le club devra être totalement pris en charge par le Club sportif amateur. Ça sera bien évidemment aux membres de cette assemblée de statuer sur l'avenir du club à partir du moment que les action- naires vont se retirer. Mais à l'heure où nous mettons sous presse, aucune réaction de la part de ces membres n'est à signaler, et cela risque de durer encore longtemps. D. K.

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

JSMB

21

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 JSMB 21 On craint de subir le sort du président sortant

On craint de subir le sort du président sortant

Ayant tout donné pour permettre à la JSM Béjaia de rester toujours au sommet, le départ de Tiab Boualem tombe après les derniers évène- ments qu’a connus le club. Une par-

tie du public a d’ailleurs fait pres- sion afin que ce dernier démission- ne de son poste de président du CA. Les actionnaires, qui se sont réunis ce jeudi afin de statuer à propos de cette lettre de démission, ont refu- sé de présenter un remplaçant à Tiab Boualem. De sources proches du conseil d’administration de la SSA JSMB, les actionnaires qui, depuis bientôt 8 ans, avaient porté le club, notamment en versant des sommes colossales pour le mainte- nir au même niveau des autres for- mations, refusent de subir le même traitement que le président sortant.

B. E. Z.

Aux membres du CSA de jouer

Alors que le président du CSA Houassi Belkacem a refusé la pro- position des actionnaires de céder les actions au club sportif amateur, afin de prendre lui-même en charge le club, durant cette période de transition, c’est finalement aux membres de l’assemblée générale

du CSA de se réunir le plus vite pos- sible afin de permettre au club de bénéficier d’une solution qui va lui permettre de repartir de l’avant. Les membres de l’assemblée géné- rale pourront ainsi se prononcer sur cette situation. Nous avons d’ailleurs évoqué, il y a quelques jours dans nos précédentes édi- tions, les supporters qui s’interro- gent au sujet du mutisme des membres de l’assemblée générale. Ces derniers sont le seul recours pour sauver ce qui reste à sauver dans le club qui risque de vivre un été très chaud.

B. E. Z.

Démission du président du CA, absence de repreneurs

LA JSMB

dans l’impasse

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Après l’officialisation du départ du président du conseil d’administration de la SSA JSMB Tiab Boualem, la JSM Béjaia se trou- ve désormais dans une impasse. Les actionnaires qui se sont réunis jeudi

dans la matinée, au terme d’une assemblée générale de 4 heures, n’ont pas réussi à trouver une solu- tion pour permettre à la JSM Béjaia de repartir de l’avant. Tous les pro- tagonistes ont campé sur leurs posi- tions durant les travaux de cette AG extraordinaire. Le président du conseil d’administration a présenté sa démission au lendemain du match confirmant que l’USMB a raté son objectif essentie qui consis- tait à un retour en Ligue 1 Mobilis. Cette démission a été acceptée à l’unanimité par les actionnaires. Ces derniers ont jugé que c’était le bon moment pour le boss des Vert et Rouge de se retirer après plusieurs années de présidence. Les action- naires, qui se sont réunis au niveau du siège de la SCS, devaient dési- gner un nouveau président du conseil d’administration dans la mesure où le poste reste vacant avec le retrait officiel des affaires du club de Tiab Boualem. Néanmoins, les discussions qui ont duré plusieurs

heures n’ont pas abouti. En l’absen- ce d’un repreneur au sein des

pas abouti. En l’absen- ce d’un repreneur au sein des actionnaires, le club se trouve désor-

actionnaires, le club se trouve désor- mais dans une situation compli- quée. Avec le départ du président du CA et le fait que les actionnaires refusent de prendre la responsabili- té de diriger le club, la présidence revient automatiquement au prési- dent du CSA Houassi Belkacem. Mais ce dernier a refusé les proposi- tions des actionnaires, notamment celle relative à la cession des actions du club professionnel au profit du CSA. Les actionnaires ont, en plus d’avoir proposé la cession des actifs au profit du club amateur, la ges- tion du club au président du CSA. Ce dernier a aussi refusé toute idée

de prendre totalement en charge le club, tentant ainsi de convaincre les actionnaires de revenir sur leur décision de se retirer du club. Pour rappel à son arrivée, Houassi avait promis de donner une autre dimen- sion au club en apportant des res- sources financières et en renforçant le bureau par des hommes qui seront capables de redonner ses lettres de noblesse à la JSMB. Ainsi, l’occasion se présente pour ce der- nier de reprendre le flambeau et permettre au club d’aller de l’avant, surtout au vu de la situation dans laquelle il se trouve actuellement. B. E. Z.

Une semaine pour se prononcer

Il est attendu que le président du CSA Houassi Belkacem convoque les membres de l’as- semblée générale du CSA dans les plus brefs délais afin de statuer sur la proposition des actionnaires du club profession- nel. Selon la loi, les membres de l’AG doivent se réunir dans un délai qui ne dépasse pas les 8 jours, afin de trouver une solu-

tion au sujet de l’avenir du club. Alors que la JSM Béjaia est déjà très en retard par rapport aux autres formations, le temps qui file n’est pas en faveur du club de Yemma Gouraya, qui risque de vivre une saison très compli- quée. C’est pourquoi les membres de l’AG doivent se réunir le plus vite possible afin de discuter de manière de régler ces problèmes durant les prochains jours.

B. E. Z.

La rue gronde

En apprenant que le club n’a plus de président et que toutes les choses qui ont été dites depuis bientôt deux semaines n’étaient que des paroles en l’air et en l’absence de repre- neurs qui prendrait en charge le club, les supporters de la JSM Béjaia commencent à perdre patience. Ces derniers refusent

que le club revive le scénario de la saison 2014/2015, où la JSM Béjaia n’avait pas réussi à trou- ver un président à moins de 10 jours de la fin du mercato. Pour cela, ces derniers appellent les membres de l’assemblée géné- rale du CSA à se réunir le plus vite possible afin de prendre des décisions courageuses qui permettront au club de mettre fin à cette crise, qui pourrait avoir des conséquences néfastes sur l’avenir de ce der- nier.

B. E. Z.

RCR

Hamri : «Hadjar est l’homme qu’il nous faut»

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Pour le boss du Rapid Mohamed Hamri, recruter le coach Chérif Hadjar n’a pas pris beaucoup de temps ; les deux hommes se sont mis d’accord très vite car il avait l’intention et l’envie de travailler ensemble au RCR. Hamri, lors d’une conférence de presse, a tenu à remercier le coach qui lui a facilité la tâche tout en l’invitant à travailler durement afin de remettre le Rapid sur les rails et revenir en Ligue 1 Mobilis en fin de saison. « Cela fait plus d’une année que je suis en contact avec Hadjar, mais à cette époque, il était lié avec son ex-club ; alors, il m’a dit que la saison prochaine, le premier à l’avoir contacté ce sera le RCR, et cela a été concrétisé. Maintenant il est avec nous, on espère faire un bon travail ensemble.»

nous ont empêchés de parvenir à nos fins. Maintenant, après l’arrivée de Hadjar l’unique but qu’on a tracé c’est bien d’accéder en Ligue 14 Mobilis en fin de saison, et j’espère que tout ira bien pour nous. »

de saison, et j’espère que tout ira bien pour nous. » «On vient d’entamer le renouvellement

«On vient d’entamer le renouvellement des contrats» Côté effectif, vu que le coach a émis le vœu de garder l’ossature du groupe, Hamri nous a affirmé qu’il vient d’entamer les négociations de renouvellement de contrat avec les joueurs : « Pour votre information, on a décidé de garder des joueurs et de libérer d’autres. Pour ceux qui vont rester et surtout qui sont en fin de contrat, on a rendez-vous avec eux à partir de demain ; j’ai invité les joueurs un par un à Relizane pour la négociation d’un nouveau contrat avec le Rapid et ils sont presque tous d’accord de rester avec nous car ils ont trouvé une bonne atmosphère à Relizane. »

«Notre objectif est toujours l’accession» Côté objectif, Hamri a affirmé que pour lui, l’objectif du club reste toujours de jouer l’accession en Ligue 1 Mobilis, condition sur laquelle il s’est mis d’accord avec le coach. «Il faut dire que la place du Rapid n’est pas en Ligue 2 Mobilis, car au vu du témoignage de tous les connaisseurs du football, on ne mérite pas ni de descendre ni de rater l’accession. Mais des problèmes extra-sportifs

«Il faut que tout le monde soit derrière le club» Le patron du centre équestre Mina s’est penché aussi sur l’attitude de tout un groupe tout au long d’une saison ; il nous a dit que pour atteindre un objectif tel que l’accession, il faut la volonté de tout le monde. « Il faut dire que jouer l’accession est très rude car la Ligue 2 et plus difficile que la Ligue 1. Maintenant après avoir recruté un bon

entraîneur qui a de l’expérience dans son domaine tel que Cherif Hajar, il faut que tout le monde soit derrière le Rapid, que ce soit les staff technique et administratif, les joueurs et aussi les supporters pour accompagner le Rapid jusqu’à la fin de la saison qui, on l’espère, se terminera sur une bonne note.»

«On a ciblé d’autres joueurs» Hamri a par ailleurs souligné que sa direction est en train de négocier avec certains joueurs, sans toutefois dévoiler leur identité. «La saison dernière, on a constaté quelques points faibles dans l’effectif. D’ailleurs avec le coach, on s’est concerté et on a ciblé quelques joueurs que nous avons contactés. De toute façon, dans les prochains jours, de nouveaux joueurs vont signer au RCR. »

«La présence de Zaidi dans le groupe est importante» Le premier joueur qui a rempilé avec le Rapid pour deux autres saisons, à savoir le portier des Lions de la Mina Mustapha Zaidi, Hamri nous a dit que la présence des enfants du club tels que Zaidi est importante pour la stabilité de l’équipe. « Je n’ai jamais envisagé de ne pas renouveler le contrat de Zaidi car il faut dire que Zidane, avec d’autres enfants du club, il est l’un des piliers et cadres de l’équipe. Il nous a beaucoup aidés la saison dernière hors ou sur le terrain. Donc sa présence dans notre effectif est importante ; il faut que les jeunes joueurs le prennent comme exemple.

«Il y aura des sponsors prochainement» Côté argent, le boss du Rapid nous a affirmé qu’il y aura des sponsors pour financer le club prochainement. «Comme tout le monde le sait, je suis presque le seul au club à subve- nir à ses besoins surtout financiers sur mes propres deniers. C’est pour cela que je n’ai pas pu continuer sur cette cadence. Afin de donner un plus financier au club, avec l’aide de Mme le wali, on s’est mis d’accord avec quelques sociétés pour nous sponsoriser la saison prochaine. D’ailleurs, pour ne pas brû- ler les étapes, on est sur le point de finaliser leur contrat. De toute façon, les prochains jours, il y aura du nouveau.

«Je remercie Madame le wali» Je tiens à remercier Madame le wali qui m’appelle chaque jour pour demander des nouvelles du Rapid.Pour conclure, le prési- dent Mohamed Hamri a tenu à remercier les autorités locales de la wilaya de Relizane, à leur tête Mme le wali Brahimi Nacéra qui n’arrête pas de demander quotidiennement des nouvelles du club. « Pour être franc avec vous, Madame le wali fait un énorme travail dans l’ombre ; elle m’appelle chaque jour pour demander des nouvelles du club. Elle nous a promis de nous épauler et de nous accompagné tout au long de la saison pour atteindre notre objectif qui demeure l’acces- sion. Cet apport va nous encourager à redou- bler d’effort et travailler plus pour réjouir tous les Relizanais car les fans de Relizane respirent le football.»

B. B.

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Il puait tellement
www.competition.dz
Samedi 2 juin 2018
22
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
Il puait tellement que l'avion
a fait un atterrissage forcé
Le premier des
bons ménages
est celui qu'on
fait avec sa
conscience.
Victor Hugo
L'histoire, rapportée par le
quotidien belge néerlandophone
Het Laatste Nieuws, est tout
simplement hallucinante.
Mercredi, un avion de la
compagnie low cost Transavia,
qui appartient au groupe Air
France, a dû se poser en urgence
sur le tarmac de l'aéroport de
Faro au Portugal. Et si le vol, qui
reliait les Canaries à
Amsterdam, s'est dérouté, ce
n'est ni pour un problème
mécanique ou des conditions
météos dantesques. Le pilote a
en effet pris cette décision en
raison de l'odeur pestilentielle
dégagée par l'un des passagers
et qui incommodait toute la
cabine. Les émanations
corporelles dégagées par ce
passager visiblement peu
soucieux de son hygiène étaient
tellement atroces qu'elles ont
en effet rendu malades d'autres
voyageurs. "La puanteur à bord
était intenable, comme si cet
homme ne s'était plus lavé
depuis des semaines. Plusieurs
passagers se sont trouvés mal
et se sont même mis à vomir.
Pour nous épargner, l'équipage
l'a même fait rester un moment
dans les toilettes de l'avion",
raconte l'un des passagers au
quotidien belge.
Après l'atterrissage à Faro, le
passager a été pris en charge
par le personnel médical de
l'aéroport portugais. Les autres
voyageurs ont été invités à
prendre l'air et après que l'avion
a été aéré et désinfecté, il a
redécollé quelques heures plus
tard en direction des Pays-Bas.
Citation
INSOLITE
LES FLÉCHÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
avilissements
bouleversée
adverbe
chemins bor-
ferait couler
de lieu
DUDU
JJJJ OUROUR
dés d’arbres
largeur
ville de
pâte à potage
habitude prise
Moldavie
crèmes
d’étoffe
C'est une histoire qui compte beaucoup !
1
L'informaticien : Zéro, un,
,
zéro, un,
,
zéro, un,
railler sans
Le militaire : Un, deux,
,
un, deux,
,
un, deux
délicatesse
Le fonctionnaire : Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept,
engins pour
soulever
huit, neuf, dix,
valet, dame roi, as.
fin de série
9
11
mouvement
en arrière
solution
astate
SUDOKU
jaunisse
chanteur
algérien
plat italien
9
2
7
défavoriser
8
2
4
1
5
mis en
possessif
mouvement
5
sans rien
1
7
8
4
défalques
d’autre
pronom
9
5
1
8
2
ustensiles
de cuisine
4
6
2
3
3
genre
tranquillise
8
7
2
l’entre-deux
est en
continents
mesure de
5
2
4
6
1
vieille cité
effective
sans artifice
4
chiffre
7
romain
envol
met haut
4
1
9
5
8
conteste
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
lettre
7
pomme
pâleur
8
7
2
9
1
3
5
4
6
grecque
1
5
3
7
6
4
9
2
8
domiciliée
4
9
6
5
2
8
1
7
3
10
fin de verbe
3
1
9
2
5
6
4
8
7
langue
prise de
6
2
8
1
4
7
3
9
5
guerre
6
fleuve
7
4
5
3
8
9
6
1
2
élément d’un
ensemble
5
6
7
8
9
1
2
3
4
9
8
4
6
3
2
7
5
1
foyer
2
3
1
4
7
5
8
6
9
I
A S
E
I
N
F
G
M
T
F
E
M
S
I
N
A
L
C
A
LES MELÉS
I
M
M
I N
E
N
T
E
S
P
A
R
I
T
A
I
R
E
O
E
R
A
N
N
S
I
M
B
L
E
A
U
E
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
P
L
I
E
E
S
E
R
I
U
E
R
I
H
E
N
E
T
U
L
G
N
E
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
I
R
C
I
E
R
G
E
A
C
E
R
E
S
S
E
D
T
B
R
A
E
E
M
L
I
C
E
R
S
E
AGALACTIE
ICTERE
A
O
S
E
R
N
U
I
R
E
O
P
B
A
R
I
M
B
E
E
O
U
E
T
E
S
A
M
E
R
ALATERNE
LACHER
I
R
E
T
E
R
BATIMENT
R
A
C
N
I
D
N
G
I
T
T
O
R
C
G
LICE
D
O
M
E
S
A
R
A
L
BIELLE
MAIS
E
G
I
E
E
F
E
A
A
A
A
U
I
I
E
N
I
O
S
T
L
I
CLAN
MARRON
A
S
T
E
R
O
I
D
E
S
CLANISME
H
E
L
D
I
E
N
R
L
L
I
B
A
A
L
NOLISER
A
R
T
N
O
E
DELEGUEE
OFFENSE
P
E
G
R
E
E
P
A
R
T
L
L
C
R
O
E
A
M
C
A
T
H
L
E
DERME
PAIN
N
E
E
E
E
R
E
ECOLOGIE
E
I
T
E
L
S
L
N
R
E
V
C
S
E
D
O
S
R
E
T
I
R
A
S
REPERE
EGIDE
T
I
T
I
N
A
O
E
E
E
A
Z
T
E
Z
RESERVER
LES FLÉCHÉS
FEUTRAGE
SIMBLEAU
FICTIF
E
C
S
E
C
R
P
D
R
M
A
I
S
I
V
1
2
3
4
5
SOCIALE
LES MELÉS
GLUTEN
R
A
M
O
S
I
E
F
H
D
E
I
V
E
D
A
N
O
G
E
THERIDION
GONADE
TILDE
6
7
8
9
10
11
R
F
E
A
R
G
E
R
E
S
E
R
V
E
R
HADRON
FARES
HAIRE
VERVET
C
A
S
S
I
O
HAMITI
O
R
H
E
E
T
E
I
G
O
L
O
C
E
A
ICEBERG
VESTIAIRE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Samedi 2 juin 2018

USB

23

www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 USB 23 LES «INDIENS» ONT ENVAHI LA RUE De notre correspondant

LES «INDIENS»

ONT ENVAHI LA RUE

De notre correspondant

ABDOU HENINE

Après une période de démotivation et des tracta- tions dans les cafés et les réseaux sociaux, les suppor- ters biskris ont décidé d'agir en fin de semaine. Avant-hier une centaine de personnes aux neurones bien chargés d'inquiétude et de ral-bol, ont envahi la rue pour une marche pacifique qui a démarré du centre-ville s'ébranlant vers la maison du wali. Evidemment, cette marche a eu lieu en soirée après le f'tour. Vu les condi- tions climatiques de ces der- niers temps, il est difficile de faire ce genre de revendica- tion. Il faut dire que les condi- tions et les circonstances ont provoqué cette marche. La situation est tout sauf réjouis- sante à l'USB. L'équipe reste sur le tapis après le dernier

L'équipe reste sur le tapis après le dernier K.-O. asséné par cette reléga- tion en championnat.

K.-O. asséné par cette reléga- tion en championnat. Depuis, il n'y a rien de bon à l'USB ; la direction est en congé de maladie suite au malheur de son président. Cela n'a pas arrangé les affaires adminis- tratives avec des joueurs stressés par leurs arriérés de salaire impayés et à la fois tentés et courtisés par plu- sieurs clubs qui souhaitent

juste vider l'effectif biskri et profiter de cette situation qui secoue l'USB. Le genre de paramètres qui conduisent l'USB vers un avenir sombre et une anarchie destructive. Mais ce qui inquiète les "Indiens" biskris, c'est surtout la sécheresse financière où se trouve l'équipe. Pour les fans, le bureau de Saaou a fait tout son possible les trois der-

nières saisons, mais le constat est toujours le même car le député Saaou qui a fait avec les moyens du bord et beau- coup de bricolage n'avait ni sponsors ni un solide parte- naire financier. La situation de l'USB n'a pas évolué d'un iota financièrement parlant et cela a conduit l'équipe direc- tement vers la Ligue 2. A. H.

Une société nationale et le lifting du stade d'El Alia

La destitution de Saaou reste la première exigence des fans ; ces derniers ont le droit de rêver d'une USB debout sans souci d'argent. Pareil souhait exige quelque chose de grand derrière l'USB, et non pas des contrats de sponsoring momentanés à effet de sérum. Du coup, les fans ont demandé au premier homme de l'exécutif de ramener une solide société nationale pour parrainer

l'USB comme le CSC, la JSS, le MCA, etc. Les Biskris voient grand et ont com- pris que leur USB vivra beaucoup mieux avec une grosse compagnie capable d'apporter un gros budget. Enfin, la der- nière des exigences de cette marche pacifique de jeudi soir était de juger les responsables du stade du 18-Février d'El Alia. L'état calamiteux de la pelouse fut pour beaucoup dans les mauvais résul-

tats de l'USB cette saison. Les 17 points perdus à domicile coûtent cher aujour- d'hui à l'USB qui devra repasser par la Ligue 2 l'année prochaine. Le wali de Biskra, qui a écouté les fans déçus et en colère, a promis de faire de son mieux pour arranger les choses et aider l'USB dans cette mauvaise passe.

A. H.

Destituer Saaou à tout prix

Les Biskris craignent aujourd'hui de revivre le scénario du CAB qui vient de connaître le cauchemar avec cette relégation en DNA amateur.

Pourtant, l'USB est déjà passé par cette case bien avant le CAB. Après l'accession de 2005 et la relégation de 2006, les Verts et Noir ont perdu quelques années en Ligue 2 avant de sombrer en cham- pionnat amateur après pour quelques années. Il fallait attendre 2016 pour sortir la tête de l'eau. Aujourd'hui, les " Indiens " trouvent qu'il est nécessaire de se bouger dans l'espoir de provoquer un séis- me dans le haut de la pyrami- de de l'USB. La vérité est que cette marche avait pas mal d'exigences ; la première de la liste est le départ immédiat de la direction actuelle. On ne veut plus de Saaou et de son équipe dirigeante, on ne veut garder personne de la direc- tion qui a failli à sa mission principale, à savoir arracher le maintien. L'ouverture du capital de la société sportive figure aussi dans la liste des exigences des fans biskris. Il faut dire que cette frange de fans semble manipulée par certaines parties qui cherchent à avoir le monopole de l'USB sans passer par les voies régulières, car les suppor- ters ont demandé aussi la création d'un directoire pour gérer les affaires courantes en cette phase pour éviter à l'USB de sombrer davantage dans un coma profond. Ce qui est sûr, le flou persiste encore à l'USB.

Ce qui est sûr, le flou persiste encore à l'USB. A. H. ASMO Début des négociations

A. H.

ASMO

Début des négociations avec les joueurs

La direction du club de M'dina J'dida a entamé la saison prochaine avec l'opération touchant les salaires des joueurs.

PAR L. M. AZZI

D'après nos informations, les dirigeants vont commen-

cer par négocier avec les élé- ments censés renouveler leur bail avec le club. Cependant, aucune voix officielle n'a dai- gné apporter plus de lumière sur l'identité des joueurs concernés, ni les éléments appelés à quitter le navire des Vert et Blanc. Mais il est cer- tain que les responsables de l'ASM Oran sont beaucoup plus préoccupés par le cas de ces derniers qu'il faut convaincre afin de les pousser à ne pas saisir la CRL. Pour l'heure, ce genre de négocia- tions devient une urgence sur- tout qu'en parallèle, le club semble coincé maintenant que les caisses sont quasiment vides.

Ça bloque avec

Allaoui, Methezem et Y. Khodja La difficulté pressentie dans les rangs asémistes commence

à faire son effet. D'après nos

informations, les dirigeants n'ont pas réussi à convaincre les gardiens Fetheddine Allaoui et Oussama Methezem ainsi que l'atta- quant Ilyes Youcef Khodja. En effet, la moitié de ce que le

club leur doit aurait été pro- posé dans la nuit de mercredi

à jeudi. Les dirigeants se sont

heurtés à un refus de ces joueurs qui auraient réclamé la totalité de leur salaire, dont sept mois n'ont pas été régula- risés. Autrement dit, le club

n'a pas trouvé de terrain d'en- tente avec ces trois joueurs. Néanmoins, une nouvelle ten- tative des responsables actuels du club est prévue dans les

heures à venir. Autrement dit, les négociations ont mal com- mencé pour ces derniers qui vont devoir trouver de quoi satisfaire non seulement ce trio, mais le reste du groupe. Car il faut noter que beaucoup de joueurs sont dans l'expec- tative, notamment les élé- ments engagés sous l'influen-

ce de Salem Laoufi, dont l'aventure avec le club est sur le point de prendre fin. L. M. A.

Saadoune à la recherche d'un entraîneur

Mohamed Saadoune, qui a repris les com- mandes de la gestion de l'équipe en compagnie de Lahouari Benamar, semble décidé à dégraisser l'effectif. Toutefois, sa priorité reste la barre tech- nique maintenant que sa volonté est de trouver quelqu'un à la place de Salem Laoufi dont le sort serait déjà scellé. Dans son entourage, on laisse croire que le dénommé Moumouh est intéressé par Lakhdar Adjali dont le nom revient sur toutes les lèvres. L'impossibilité de joindre ce dirigeant au téléphone empêche toute précision concernant la couleur de ses choix. Le nom de Chérif El- Ouezzani revient aussi sur les lèvres en fonction de sa relation avec les membres du club amateur. Mais pour l'heure, aucune certitude ne se dégage de la bâtisse du club asémiste qui semble plus préoccupée par la façon de permettre aux diri- geants d'apurer la situation salariale de la plupart des joueurs. L. M. A.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Anis Sadoun, Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger
www.competition.dz Samedi 2 juin 2018 24 ARRET SUR IMAGE Boultif quitte la JSK pour l’ESS
www.competition.dz
Samedi 2 juin 2018
24
ARRET SUR IMAGE
Boultif
quitte la JSK
pour l’ESS

YATTOU :

«J'en ai marre d'attendre, je suis ouvert à toute proposition»

Contacté par nos soins hier soir, le milieu de terrain de la JSK pense qu'il a beaucoup attendu, en vain. Désormais, il est ouvert à toute proposition. Déçu était Nassim Yattou lors- qu'on l'a eu au bout du fil hier soir. Attendant un appel depuis plus de deux semaines, appel qui n'est jamais venu soit dit en passant, le joueur perd patience et le fait savoir : "J'ai décidé de mettre les choses au point pour que les sup- porters soient au courant de ce qui se passe. Pour moi, c'était clair, la prio- rité était pour la JSK. Après 17 jours d'attente, personne ne m'a appelé. Désormais, je suis ouvert à toute proposition car j'en ai marre d'attendre. Je ne veux pas paraître ingrat mais 17 jours sans un coup de fil, c'est beau- coup trop. Désormais, je vais négocier avec les équipes qui m'ont sollici- té."

«Je respecte trop le club pour aller à la CRL» Parlant de ses arriérés, le joueur assure : "Je peux aller à la CRL pour récu- pérer mon argent mais je respecte trop ce public, ce club, pour le faire. Si je pars, je veux laisser ma place propre car depuis que je suis venu à la JSK, je n'ai pas fait le moindre problème." Avant de faire savoir : "Si les diri- geants m'appellent, je serai prêt à aller les ren- contrer et parler de mon avenir." I. Z.

aller les ren- contrer et parler de mon avenir." I. Z. BOUALI “ Zidane a bien

BOUALI

Zidane a bien

fait de quitter le Real”

BOUALI “ Zidane a bien fait de quitter le Real” Que pensez-vous du titre de champion

Que pensez-vous du titre de champion décroché par le CSC ? Je pense que le CSC version Amrani a montré beaucoup de certitudes, l'équipe a profité de son excellent démarrage pour ne plus lâcher la première place. Malgré un passage à vide l'équipe est restée soli- daire et déterminée même si je pense que la JSS et le MCA pouvaient également décrocher le titre. Je dois également rendre hommage à Dziri Bilel qui a fait un excellent parcours avec le NAHD.

Quel est votre avis sur le sacre de l'USMBA en coupe d'Algérie ? Je suis content pour CEO qui a récolté le fruit de 2 ans de travail. L'USMBA a méri- té amplement sa coupe d'Algérie au vue de son parcours et du visage montré dans les matches qu'elle a disputés.

L'entraîneur Zinédine Zidane a annoncé sa démission du Real Madrid jeudi passé après un parcours extraordinaire. Avez-vous été surpris par cette décision ? Personnellement je n'ai pas été surpris car il y avait des prémices qui indiquaient bien que Zizou serait partant. Je pense que le premier coup c'était la défaite lour- de du Real face au Barça par 3-0 au Bernabeu et les critiques qui s'en sont sui- vies, le président du Real voulait s'immis- cer un peu dans ses choix à partir de là, je pense que Zidane a pris la décision de partir à la fin de la saison. Pour moi Zizou a bien fait de partir. En tout cas il a mar- qué l'histoire du football malgré son jeune âge. Je lui souhaite encore beaucoup de succès à l'avenir.

K. H.

L'ex-coach de la JSS, du CRB et du MCA, Fouad Bouali, est bien parti pour revenir au bercail et driver son club de cœur, à savoir le WAT. Le technicien algérien n'écarte pas cette

possibilité même s'il affirme dans cet entretien qu'il a d'autres touches avec des équipes en Algérie et même

à l'étranger.

sur le départ de Zinédine Zidane du Real Madrid, Bouali n'est pas surpris.

Votre nom circule de plus en plus du côté du WAT. Confirmez-vous ces informations ? Oui, je confirme les contacts avec le WAT. Jeudi soir j'ai rencontré les action- naires qui veulent créer la société sportive où ils m'ont fait savoir qu'ils désirent m'engager comme entraîneur à partir de cette saison sur un projet de 3 ans. Pour l'instant je n'ai rien décidé, mais je n'écar- te pas l'éventualité d'un retour à Tlemcen pour driver l'équipe.

Donc on peut dire que les négociations sont en bonne voie ? Pour l'instant je n'ai rien négocié, il y a eu certes des contacts, mais j'attends tout d'abord la création de la société sportive et discuter avec le nouveau président pour ensuite trancher.

Je suppose que vous avez d'autres touches ici en Algérie ? Vous savez les contacts j'en ai reçu beaucoup, mais tant que je n'ai pas discu- té avec le président directement je ne peux pas dire plus.

Et à l'étranger ? Il y a un manager étranger qui s'en occupe, s'il ya une bonne proposition il me fera signe.

Votre ancienne équipe, à savoir la JSS, jouera la saison prochaine la LDC. Est-ce que vous dites au fond de vous même que vous avez participé à cette qualification ? Lorsque j'ai quitté la JSS, j'ai laissé l'équipe à la seconde place et qualifiée pour les quarts de finale de la coupe d'Algérie. Je préfère laisser les gens appré- cier mon passage à Béchar.

Questionné

Vers la création de la Ligue nationale de football de jeunes

La FAF compte créer la Ligue nationale de football jeunes à partir de la saison 2019-2020. Pour cela elle a chargé la DTN

pour réfléchir sur ce projet

soit opérationnel. A cet effet la DTN compte faire participer

les DTR

ensemble avec un projet commun.

décisions ont été prises pour comme suit :

Le système de plateau a été retenu pour la catégorie U13

- Dans la catégorie " réserve " : possibilité de faire participer 5 séniors

- Pour les divisions professionnelles et Ligue nationale

amateur 5 catégories seront engagées : réserve, U20, U18, U16 et U14. Pour ce qui est des autres divisions amateurs : (U20 - U18 - U16)

Pour cette saison plusieurs

afin de le mettre en place et qu'il

et sortir

et les DTW pour faire des propositions

les championnats de jeunes

LFWA : les clubs qui accèdent et ceux qui rétrogradent connus

La Ligue de football de la wilaya d'Alger a

semaine sur son site officiel la liste des clubs

gradé et les clubs qui ont

de la saison sportive 2017-2018.

communiqué

cette

qui ont rétro-

accédé à l'étage supérieur à l'issue

1- Clubs rétrogradant de la R2 à la division Honneur :

-NR Bouchaoui -ASA Protection civile

2- Clubs accédant en R2 :

- ESF Clairval

- NR Zéralda

3-Clubs accédant de la Pré-Honneur à la division Honneur :

-JS Mer et Soleil -ES Hamiz -O Deux Moulins -RC Birkhadem

4-Clubs rétrogradant de la division Honneur à la Pré-Honneur :

-MR Baraki

-CRB Bachdjarrah

-CR Benchoubane

-WR Kouba

Boubekeur Ouahib toujours dans les mémoires

A l'initiative de deux anciens joueurs du CAK, à savoir Zaghzi et Bouhelal, un match gala a été organisé mercredi passé au stade de proximité situé au quartier la Croix à Kouba en mémoire du regretté Boubekeur Ouahib dit Bob (Allah yerahmou), frère de notre collègue journaliste Yazid Ouahib. Plusieurs anciens footballeurs koubéens, ainsi que des invités comme Mehdaoui, Zouba, Boutaleb, Teldja, Kaci-Saïd, et Tahri ont répondu présents. En marge de ce match gala, le regretté Boubekeur Ouahib a été honoré à titre posthume, des cadeaux ont été remis à ses enfants.

match gala, le regretté Boubekeur Ouahib a été honoré à titre posthume, des cadeaux ont été