Vous êtes sur la page 1sur 4

Grille d’analyse

Accident du travail / Maladie professionnelle


Identification de l’entreprise La victime
Siret Nom, prénom
Raison sociale
Identification du dommage
Analyse AT/MP Date/heure
Date de l’analyse Type AT MP Incident

Participants Nbre jours d’arrêt


(Nom, prénom, fonction)
Siège des lésions
(ex : bras, mains, tête)

Nature des lésions


(ex : coupure, brûlure, lumbago)

1 - RECUEILLIR LES FAITS / CIRCONSTANCES DU DOMMAGE


A- Récit détaillé de l’accident (ajouter croquis ou photo)

B- Activité Quelle était la tâche prescrite à la victime ? Que faisait-elle au moment des faits ? Y a-t-il eu quelque chose d’inhabituel ?

C- Organisation Horaires, cadences, délais, interaction avec un tiers ? Objectifs ? Autonomie ? Quelles particularités ? Moyens de communication ? Relations dans les équipes ?
Contraintes extérieures ?

Matériel utilisé ? Risques spécifiques ? Moyens de prévention mis en œuvre ? EPI ? Etat du matériel ? Origines de la panne ou défaillance ?
D- Matériel

E- Humain Qui est la victime ? Niveau de formation ? Ancienneté ? Poste occupé ? Horaires de travail ? Type de contrat ? Restrictions d’aptitudes ? Circonstances particulières ?
Autres personnes impliquées ?

F- Environnement Etat des sols ? Bruit ? Température ? Eclairage ? Vapeurs ? Poussières ?


2 - RECHERCHER LES CAUSES ET LES FAITS DÉCLENCHEURS
Causes identifiées
Cadences, autonomie, objectifs, répartition, dépendance, poste amont/aval, prise en compte des aléas, mode dégradé…
A- Organisationnelles

Matériel : machines, outils, maintenance, état, mode d'emploi - Environnement : bruit, température, éclairage
B- Techniques

Formation, mode d'apprentissage, information, management


C- Humaines

3 - DÉFINIR LES MESURES DE PREVENTION / PLAN D'ACTIONS


Mesures de prévention Moyens alloués Pilote de
Délai
Date de
matériels, financiers, humains l'action Clôture
A- Organisationnelles
B- Techniques
C- Humaines

Quelles mesures nécessitent l'accord de la direction ? Moyens nécessaires Décisions de la direction


matériels, financiers, humains

4 - CONTROLER L'EFFICACITE DES ACTIONS DE PRÉVENTION


Avez-vous un Document Unique d'Evaluation des Risques - DUER ? Oui Non

Si oui, le(s) risque(s) étai(en)t-ils identifié(s) dans le DUER ? Oui Non

Suite à cet accident, avez-vous mis à jour votre DUER ? Oui Non

Analyse AT/MP > v171108


NOTICE EXPLICATIVE
de la grille d’analyse AT/MP
Finalité
Une analyse des accidents du travail et des maladies professionnelles permet de comprendre ce qui s’est passé et de
mettre en place des améliorations afin qu’ils ne se reproduisent plus au sein de l’établissement.
Cette analyse doit être formalisée selon une méthodologie définie au préalable
et doit être réalisée de manière systématique. Les incidents, appelés aussi
presqu’accidents peuvent être analysés selon la même méthode afin de prévenir
la survenue de situations dangereuses dans l’établissement.
Les 4 étapes de l'analyse doivent être réalisées en groupe de travail. Seront
associés à cette analyse, la victime (si c'est possible), les Instances Représentatives
du Personnel le cas échéant (CHSCT ou les Délégués du Personnel), les éventuels
témoins, un ou plusieurs collègues de la victime, les membres de l'encadrement
pouvant valider le plan d'actions associé et toute autre personne que vous
jugerez utile (médecin du travail, responsable maintenance...)
L’analyse doit être réalisée dans les plus brefs délais et pourra être complétée au
retour de la victime.

1 - RECUEILLIR LES FAITS / CIRCONSTANCES DU DOMMAGE


A PROSCRIRE :
La collecte d'informations se réalise : > les jugements de valeur sur les personnes
>> par l'observation, > les opinions, les impressions, les suppositions
> les solutions a priori
>> par la mesure : poids, distance, température, dimensions… > les faits décrivant un autre événement
>> par des entretiens avec la victime, les collègues et/ou les témoins,
>> par la recherche documentaire : fiches techniques, dossiers machines, modes opératoires…
Un accident ou une maladie professionnelle, c'est une histoire dont on connaît la fin. Pour la reconstituer, on cherche
à connaître quel était le travail demandé, quel en était le déroulement habituel et aussi ce qui a changé ou ce qui s'est
passé d'inhabituel.

?
Ecrire le récit de l’histoire avec des faits observables, vérifiables et indiscutables.
Pour aller plus loin :
Classer toutes les informations recueillies dans les 5 rubriques suivantes :
>> Activité : Quelle était la tâche prescrite à la victime ? Que faisait-elle au Vous pouvez utiliser une méthode
moment des faits ? Y a-t-il eu quelque chose d’inhabituel ? de recueil des faits telle que
Itamami, Ishikawa, 5M, QQOQCP…
>> Organisation : Quelle organisation ? Quelles particularités ? Moyens de
communication ? Relations dans les équipes ? Contraintes extérieures ?
>> Matériel : Quel matériel était utilisé ? Quels sont les risques spécifiques ? Quels sont les moyens de prévention
mis en œuvre ? EPI ? Quel est l’état du matériel ? Origines de la panne ou défaillance ?
>> Humain : Qui est la victime ? Niveau de formation ? Expériences ? Circonstances particulières ? Restrictions
d’aptitudes ? Autres personnes impliquées ?
>> Environnement : Etats des sols ? Bruit ? Température ? Eclairage ? Vapeurs ? Poussières ?

2 - RECHERCHER LES CAUSES ET LES FAITS DÉCLENCHEURS


Parmi les faits recensés, déceler les causes qui sont à l’origine de l’accident. Le comportement d’un salarié est induit par son
environnement et l’organisation du travail. Pour aller plus loin :
L'accident du travail ou maladie professionnelle ne Vous pouvez utiliser une méthode d’organisation des faits :
résulte jamais d'une cause unique mais bien d'une arbre des causes, 5 pourquoi…
combinaison de plusieurs facteurs : organisationnels,
techniques et humains.
Cette démarche ne doit pas conduire à la recherche
de responsabilités.
3 - DÉFINIR LES MESURES DE PREVENTION / PLAN D'ACTIONS
A partir des causes, lister toutes les mesures qui peuvent être mises en place pour éviter l'accident ou la maladie :
Ces mesures doivent respecter
les 9 principes généraux de prévention C’est souvent plus l’habitude
EXEMPLE
(article L4121-2 Code du Travail) que la nécessité qui oriente nos
choix !!!
Risque d’intoxication par solvant

1. Eviter ou éliminer le risque Suppression du risque :


2. Evaluer les risques qui ne peuvent être évités Suppression de l’opération de nettoyage
3. Combattre les risques à la source par solvant

PLE
4. Adapter le travail à l’homme

EFFICACITÉ
Réduction du risque :
5. Tenir compte de l’évolution de la technique
Utilisation en zone confinée
6. Remplacer ce qui est dangereux par ce qui ne l’est pas ou
ce qui l’est moins
Confiner le risque :

EM
7. Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble
Captage à la source (aspiration)
cohérent : la technique, l’organisation du travail, les
conditions de travail, les relations sociales et influence
des facteurs ambiants Protection individuelle :

EX
8. Prendre des mesures de protection collective en leur Masque
donnant la priorité sur les mesures de protection
individuelle Consigne de
9. Donner des instructions appropriées aux travailleurs faire attention !

Autres exemples :
Supprimer l’accès à une machine plutôt Positionner ce qui est souvent utilisé à Supprimer les produits dangereux plutôt Réparer le chariot de manutention
que d’en interdire l’accès hauteur d’homme que de fournir des gants de protection plutôt que de porter les colis à la main

>> Les mesures peuvent être des solutions organisationnelles, techniques et/ou des solutions humaines.
>> Attention à ne pas déplacer le risque ou à en générer de nouveaux.
>> En fonction des causes identifiées, les mesures de prévention doivent être formalisées dans un plan
d'actions comprenant les solutions validées, les moyens associés, les délais de réalisation et les
responsables de la mise en œuvre de chacune d’elles.
>> C’est l’occasion de vérifier l’efficacité de l’organisation des secours et d’ajouter des mesures
de prévention adaptées.

4 - CONTROLER L'EFFICACITE DES ACTIONS DE PRÉVENTION


A la suite de l’analyse, le DUER - Document
Unique d’Evaluation des Risques doit être mis à
jour en intégrant les éléments de l’analyse Pour aller plus loin :
AT/MP. Une communication sur l’accident ou la maladie professionnelle pourra
Périodiquement, vérifier l’application des être faite, vers l’ensemble des salariés et sur les différents sites, avec les
mesures de prévention du DUER et leur efficacité en constats et les actions de prévention réalisées.
fonction de l’évolution des activités. Cette communication permettra de sensibiliser les salariés et de les
Si des AT/MP similaires se reproduisent, l’évaluation des inciter à signaler un dysfonctionnement dès sa survenue.
risques et les mesures de prévention associées doivent
être remises en question.

Analyse AT/MP > Notice > v171108


EN SAVOIR PLUS ? BESOIN D’ACCOMPAGNEMENT ?
http://www.carsat-nordpicardie.fr
analyseat@carsat-nordpicardie.fr