Vous êtes sur la page 1sur 68

SOMMAIRE

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018

04 L’éditorial L’épreuve du feu


06 Entre nous Vos réactions à l’actualité
08 Image de la semaine
Corée. La paix des deux Corée
10 L’interrogatoire Abdelkader Ibrahimi:
“Mes diffamateurs n’en ont que pour le
drapeau israélien et le Mossad”
12 Laser

Premier plan
18 Maroc-Iran Chronique d’une rupture
20 Diplomatie Pourquoi Mohammed VI
s’implique dans le bassin du Congo
24 Prix Nobel Un scandale sexuel menace
l’Académie suédoise
26 En couverture 
20 Diplomatie Pourquoi Mohammed VI s’implique
dans le bassin du Congo
Boycott. Les raisons d’un ras-le-bol
38 Ghalia Benabdeljelil
La cheville ouvrière
Business du deal du siècle
36 L’essentiel
38 Managers Ghalia Benabdeljelil :
La cheville ouvrière du deal du siècle
40 Maroc-Tunisie La guerre du cahier
scolaire aura lieu 

Premier plan
42 Interview Hakim Marrakchi et Assia Benhida :
“La CGEM ne peut pas avoir de positionnement 40 Maroc-Tunisie
La guerre du cahier
politique” scolaire aura lieu
46 À contre-courant
Vive la grève des consommateurs !

Le Mag
48 Foot La folle montée du Youssoufia Berrechid

Culture
52 Art contemporain Mo Baala, celui qu’on
n’attendait pas
56 Musique Jad, une plume qui roule
58 Livre L’appel du sud
60 Sortir A bout de souffle

62 Com’ d’entreprise
64 Zakaria Boualem La chronique
du Guercifi le plus célèbre de la planète
66 Ta vie en l’air
Aveuglement et condescendance
42 Interview “La CGEM ne peut pas avoir de
positionnement politique”

Retrouvez votre magazine en ligne sur www.telquel.ma


N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 3
ÉDITORIAL

Directrice de la publication
et des rédactions: Aïcha Akalay
Rédacteurs en chef :
Mehdi Michbal (Print),
Mokhtar Omary (TelQuel Arabi),
Zakaria Choukrallah (TelQuel.ma)
Rédacteur en chef adjoint  :
Yassine Majdi (TelQuel.ma)
Conseiller de la rédaction :
Hassan Hamdani
Chef des actualités:
Mohammed Boudarham

L’épreuve du feu Secrétaires de rédaction :


Ahmed Mediany, Ayla Mrabet,
Fadwa Islah, Yann Ngomo
Rédaction : Bilal Mousjid, Charki
Lahrach, Elsa Walter, Ghassan
El Kechouri, Ghita Ismaili, Houssam
Hatim, Kaouthar Oudrhiri, Jassim
Ahdani, Margaux Mazellier, Omar
es réseaux sociaux se mobi- sonne qu’il estime visée. Loin, très loin de l’es-

L
Kabbadj, Reda Benomar, Thomas
Savage, Thibault Bluy
lisent pour faire pièce à Aziz prit et l’attitude d’un leader politique.
Cahier Passion : Eléonore Bénit,
Akhannouch. Caricatures, Emilie Taillandier
vidéos humoristiques ou Dans la même veine, alerter sur le dan- Chroniqueurs : Réda Allali,
Fatym Layachi, Omar Saghi
d’insultes… tout y passe ger que fait peser Aziz Akhannouch sur Contributeurs : Abdeslam Kadiri,
pour faire du ministre de l’Etat en mélangeant ostensiblement po- Anis Hajjam, Jamal Boushaba,
Kenza Sefrioui, Naoufel Tber,
l’Agriculture le coupable dé- litique et business, c’était se rendre cou- Salima Marzak, Saïd Ahmane
signé dans une campagne de boycott popu- pable d’un crime de lèse-majesté. Nous Révision : Abdelmoula Arafa
laire. Les quelques voix qui tentent d’appor- l’avons écrit il y a plus d’un an et ses commu- Documentation, iconographie :
ter de la contradiction à ce lynchage général nicants nous l’ont reproché des mois durant. Khadija El Alaoui

sont tout de suite accusées d’être arrosées par Aziz Akhannouch donne le la à cette armée qui Directeur artistique : Wassim Wahid

les nombreux billets bleus d’un chef de parti fait dans le storytelling et Responsable technique :
Nawal Hallaji
au compte bien garni. S’il faut écouter le mes- reproche aux journalistes Maquettiste : Ahmed Asmar
sage envoyé à travers cette campagne, com- toute critique. Cette cam- Crédit photos : Rachid Tniouni,
Yassine Toumi, AFP, AIC PRESS, MAP
prendre le malaise qu’elle
Conception graphique :
exprime, il faut tout au- Rampazzo & Associés
tant se méfier des vin- SA RÉPONSE AU BOYCOTT ÉTAIT Pour contacter votre ère
correspondant
par E-mail, tapez la 1 lettre
dictes populaires et bien
AÏCHA AKALAY
se garder de hurler avec
CELLE D'UN HOMME D'AFFAIRES du prénom, suivie d’un point puis
de son nom @telquel.ma

les loups. Oui, il y a du EN SURPUISSANCE, PAS D'UN TelQuel, TelQuel.ma & TelQuel
Arabi sont des publications du
sentimentalisme dans HOMME POLITIQUE groupe TelQuel Media SA
notre posture. A tort ou à Président - directeur - général :
Khalid El Hariry
raison, c’est un homme Rue Charam Achaykh N°34,
qui est durement attaqué, nul besoin d’en ra- pagne de boycott démontre le fondement de 5ème étage, Palmier - Casablanca.
Tél. : 05 22 25 05 09 (LG)
jouter. Surtout que Aziz Akhannouch a aussi nos inquiétudes. Cette crise est une épreuve du Fax : 05 22 25 13 37
E-mail : contact@telquel.ma
de vraies qualités -comme le sens de la pa- feu pour le patron du RNI. A lui d’en tirer les Dossier de presse 24/01
Dépôt légal 0165/2001
role donnée- louées par ses collaborateurs. enseignements qu’il faut. Nul ne peut lui repro- Directrice commerciale print :
Wafaa El Ouilani
Mais l’heure des choix a sonné pour lui. cher d’être fortuné, encore moins d’avoir des
Chef de pub print : Lamia Ezzouek
affaires, mais il sera blâmé si, en tant que res-
Chargée de publicité digitale :
Aziz Akhannouch a-t-il les moyens ponsable politique, il est aussi aux commandes Mirale Tazi
-autres que financiers entendons-nous- d’une entreprise leader dans un secteur straté- Business development
Managers : Meryem Britel,
de ses ambitions ? Il l’a clairement exprimé: gique, et dont les intérêts sont parfois contra- Yassine Lazrak
sa volonté est d’arriver premier aux pro- dictoires avec ceux de l’Etat. D’autant plus s'il Chef de projet : Nouhad Mougaa

chaines échéances législatives. Mais comment fournit aux Marocains un produit pesant lourd Chef de projet numérique :
Salma Essalmani
s’y est-il pris jusqu’à présent ? En travaillant, sur leur budget quotidien. Sa réponse à la cam- Trafic Manager : Naoufal Rafiq
indéniablement. Et en dominant. Au sein de pagne de boycott était celle d’un homme d’af- Responsable administrative
et financière : Hanane Himmich
son parti, il a installé un nouveau système sur faires dans la surpuissance, pas celle d’un Administration : Fatima
les cendres de l’ancien sans prendre de gants homme politique sensible au mécontentement Boutouzzaze, Abdelhak El Faiz,
Khalid Er-Rouif, Souad Ghomari,
avec ceux qui ont occupé les rangs du RNI de ceux dont il doit gagner les voix. Aujourd’hui, Hanane Khelf, Abdelkrim Rassiane,
Abdennasser Maatalla
bien avant lui. Ce que les anciens disent, dont il ne peut y avoir d’autre baume que le temps. Responsable distribution :
Amine Bennouna
certains ont des parcours intéressants et ho- A lui de saisir cette opportunité pour rompre
Abonnement : abo@telquel.ma
norables, c’est qu’il est nécessaire de souffler avec sa communication ultra-calculée et guin-
un vent nouveau, mais attendre de tous qu’ils dée en acceptant la contradiction, de se sentir CTP et impression GMS Print
se comportent en affidés ne peut être accepté. comptable auprès des Marocains. Et, plus im- Distribution Sochepress
Le numéro précédent
Or, Akhannouch a une cour et des obligés, et portant, de mettre de la distance entre sa poche a été tiré à
si l’on ose s’attaquer à ses idées, c’est sa per- et son maroquin. @Telquelofficiel 17 000 exemplaires

4 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


MAKING OF
E-MAIL courrier@telquel.info FAX 05 22 25 13 37 - COURRIER POSTAL Rue Charam Achaykh N°34, 5e étage, Palmier - Casablanca

IL Y A 10 ANS TWEETS

Dans le numéro 322 paru le 3 mai 2008, TelQuel “Y a pire que


consacrait sa couv’ à l’incendie qui a ravagé
l’usine Rosamor Ameublement, située dans le Ferkouss :
quartier périphérique de Lissasfa, à Casablanca. ceux qui
Sous-équipés, les pompiers ont mis des heures à adorent
venir à bout des flammes. Une catastrophe
industrielle sans précédent, qui a engendré pas Ferkouss”
moins de 56 morts, pour la plupart des ouvriers Politicophobe
restés bloqués dans les bâtiments de l’usine et @yassineELARSI
Le 29 avril
qui ont péri asphyxiés par les fumées toxiques.
Les premiers éléments de l’enquête parlent des
circonstances du drame, qui mettent l’accent sur
des conditions de travail précaires et des “Le MCO
mesures de sécurité inexistantes. Une situation en 1er
loin d’être exceptionnelle, même aujourd’hui, division !!!
dans les usines du plus beau pays du monde.
Les grands
clubs ne
Réagissez sur
commencent à devenir
très pesantes...
inquiétant, c'est l'absence
totale de condamnation
meurent
facebook.com/telquelofficiel de ces manifestations jamais !!”
Tournez manège anti-migrants par les Ali Belhaj
Hassan Laamel autorités publiques (en
Au lieu de lutter @Belhaj_Ali
Droit dans le mur en pratiquant le mépris et Europe), quelle sera la Le 29 avril
Rachid Elalamy l'irrespect chaque jour que pour que les suite ?
Le souci majeur Dieu fait, et se contente ouvriers puissent disposer
est que toutes les de suivre la mouvance d'actions, ils rentrent dans
crises et les tensions sont quelle qu'elle soit, et de le cercle vicieux : grève,
gérées de manière l'autre côté, des augmentation de salaire,
méprisante et dédaigneuse responsables inefficaces augmentation de prix,
par les membres du face à un peuple miséreux grève et rebelote…
gouvernement. Ça manque et démoli par l'ignorance
de vision politique et de et la pauvreté. Tout en Génération perdue
maîtrise des implications sachant que je ne Mustapha
économiques et sociales à consomme pas de lait et Mouakil
court terme. La faute au fait que votre “lait” est de Parmi les
d’oublier l’intérêt général qualité très médiocre, migrants que les illuminés
et le service public en voire nulle, comment vont des Alpes voudraient
laissant toujours supposer s'en sortir les familles qui refouler, il y a aussi
TELQUEL N° 809, PARU LE 27 AVRIL
que l’on ne défend que ses ont des gamins en pleine beaucoup de jeunes
intérêts d’affaires à chaque croissance pour en Marocains. Le Maroc est
acte du gouvernement. On acheter au quotidien ? indépendant depuis 60
va dans le mur à continuer Faut essayer de se mettre ans, et la question qu'il
sur cette voie. à la place des gens faut se poser c'est
parfois, tout en sachant pourquoi il produit 60%
Tous coupables que personne n'est d'une génération sans
Imane Lahmil innocent dans ce pays. Et présent ni avenir…
D'un côté, c'est si vous vous en foutez,
épatant de voir le imposez aux gens de ne Silence complice
spectacle de l'hypocrisie pas pondre à tout-va, car Ilyas Shahel
sociale, à savoir un peuple les manifestations de la Ce qui est
qui se sent méprisé tout misère humaine encore plus TELQUEL N° 809, PARU LE 27 AVRIL

6 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


L’IMAGE DE LA SEMAINE

CORÉE

La paix des
deux Corée
Diplomatie. Vendredi 27 avril, les dirigeants
sud-coréen et nord-coréen se sont rencontrés
à Panmunjom au milieu de la zone
démilitarisée qui les sépare, symbole du conflit
qui oppose les deux pays. Accompagnés de
leurs deux épouses, Kim Jung Un et Moon Jae
In se sont adonnés à un spectacle bien
orchestré. Tout en se tenant la main, les deux
hommes ont traversé la symbolique barrière
en fer qui sépare les deux pays. Les
deux dirigeants se sont ensuite longuement
entretenus loin de leurs services de sécurité.
Suite à cette réunion informelle, les deux chefs
d’Etat ont annoncé “une dénucléarisation
complète de la péninsule” ainsi que la tenue
cette année de négociations en vue d’un traité
de paix mettant fin à la guerre de Corée
(1950-1953). Pour autant, les observateurs ne
parlent pas de réunification, mais plutôt de
construction de la paix.
PAR LA RÉDACTION @TelquelOfficiel

LE PRÉSIDENT NORD-CORÉEN KIM


JUNG UN SERRANT LA MAIN AU
PRÉSIDENT SUD-CORÉEN MOON
JAE IN AU NIVEAU DE LA LIGNE DE
DÉMARCATION MILITAIRE QUI DIVISE
LEURS DEUX PAYS AVANT LEUR
RENCONTRE AU VILLAGE DE
PANMUNJOM.
CRÉDIT PHOTO : AFP/KCNA VIA KNS
8 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018
N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 9
L’INTERROGATOIRE
MENÉ PAR JASSIM AHDANI @Jah_76

Abdelkader Ibrahimi
PRÉSIDENT DE L’INSTITUT SUPÉRIEUR DE FORMATION
EN SÉCURITÉ PRIVÉE ET EN KRAV-MAGA
“Mes diffamateurs n’en ont que
pour le drapeau israélien et le Mossad”
Smyet bak ? teur. La liberté de culte n’est-elle pas ga-
Saïd Ibrahimi. rantie dans notre droit positif ? Je ne fais
pas de prosélytisme. Et le judaïsme a de
Smyet mok ? toute façon cessé d’être prosélyte depuis
Khadija Amenouar. des lustres. Quant à ce que vous sous-en-
tendez, je ne suis pas un “m’rayqi” (vénal,
Nimirou d’la carte ? ndlr). Je ne reçois d’aide financière ni de
A 109750. l’intérieur ni de l’extérieur. La BNPJ a d’ail-
leurs enquêté sur mes comptes bancaires.
On vous classe parmi les 14 meilleurs
instructeurs de Krav-maga dans le monde. Qui sont ces éminents experts
C’est une sorte de Fight-Club ? internationaux à vous avoir
Je ne me suis jamais permis rendu visite ?
ANTÉCÉDENTS
de me classer. Sinon, je me Je peux par exemple citer
rangerais dans le top 3. Avec 1985 Emmanuel Traxel, garde du
ma méthodologie d’entraî- Naissance à Guercif corps d’Emmanuel Macron et
nement, je peux former des 1993 gendre de Jacques Chirac. Il
commandants en l’espace de Commence à m’a remis l’Etoile européenne
trois mois. Notez bien que pratiquer les arts du dévouement civil et mili-
j’ai humblement accueilli de martiaux taire, une première pour un
gros calibres internationaux. 2006 extracommunautaire. Mais
Le genre d’experts qui ne se aussi Claude Da Fonseca, ca-
© DR

Co-introduit
déplacent pas pour les beaux l’International pitaine dans l’armée française
yeux de quelqu’un. Taekwondo et ex-garde du corps de Nico- le cofondateur officiel du Krav-maga, qui
Federation (ITF) au las Sarkozy, ou encore Ame- est de Sefrou. Cette dernière visite a rendu
Maroc
On y viendra. Mais avant, que rico Da Silva, coordinateur fou le camp anti-normalisation avec Is-
fait un Guercifi comme vous 2015 dans la police nationale de raël, proche du PJD (rires).
au fin fond du Moyen-Atlas ? Fonde le Comité France. J’ai même reçu la mé-
Mon père est de Boumia. Il national de Daijido daille d’or de la Fédération En effet, on vous accuse de “menacer la
est agent des Eaux et Forêts 2016 française des médaillés de la sécurité et la stabilité du pays” et de
et je le suivais dans ses dif- Crée l’Institut jeunesse, des sports et de l’en- “militariser des Marocains pour le compte
férentes affectations. Ici, à supérieur de gagement associatif. des sionistes”. Qu’en dit la DGSN ?
Aghbalou n’Serdan (pro- formation en sécurité Si j’étais un chantre du PJD, on aurait pro-
vince de Midelt, ndlr), je di- privée et en Et les Israéliens alors ? bablement célébré mes prouesses. J’ai
Krav-maga
rige des formations en sécu- Yaïche Almalich, chargé de toujours déclaré la venue de toute per-
rité rapprochée et en 2018 surveillance des prisons en sonne étrangère. Les autorités locales
Krav-maga. Mais le siège de Reçoit l’Etoile Israël, est devenu un ami. Il peuvent en attester. Quant aux armes uti-
mon institut est à Khénifra. européenne du est originaire d’Oujda et nous lisées pour les entraînements, la DGSN
dévouement civil et sommes allés ensemble nous s’est rendu compte qu’elles sont en plas-
militaire, ainsi que la
On dit que vous vous êtes Médaille recueillir sur la tombe de son tique. J’aurais été incarcéré si les accusa-
converti au judaïsme. L’islam d’engagement grand-père, dans le cimetière tions étaient fondées.
ne fait pas recette ? associatif du juif de Casablanca. J’ai éga-
C’est une question de foi, ministère français de lement accueilli Yehuda Avez-vous été affecté par le traitement
la Jeunesse et des
liant l’individu à son créa- sports Afekhfer, fils d’Eli Afekhfer, médiatique qui s’en est suivi ?
10 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018
Je pense que la presse marocaine ne voit pas De manière clandestine ou bien réglo, le Systema russe. Personne ne vous a
le positif dans l’histoire. Elle sert toujours la peu m’importe. Voyez tous ces gens qui soupçonné de rouler pour le FSB ?
moitié vide du verre, car les Marocains sont se sont intéressés à moi, uniquement Mes diffamateurs n’en ont que pour le
avides de buzz. J’ai reçu des menaces de grâce à des vidéos sur YouTube, tandis drapeau israélien et le Mossad. Ils
mort, dont certaines proviennent du Hamas. que de mon pays, je n’ai essuyé qu’hu- savent pertinemment que les Russes ne
Qu’ils libèrent la Palestine s’ils en sont ca- miliation après humiliation. C’est font qu’une miette de ceux qui les ac-
pables au lieu de s’acharner contre moi. Ce comme si les nôtres étaient allergiques cusent à tort.
qui m’a le plus déçu, c’est que mon maître et au succès.
ex-mentor, Abdelali Mejdaoui, aujourd’hui Votre institut porte également le nom
entraîneur des Forces spéciales émiraties, a En 2014, vous avez tenté de vous immoler d’Alpha. Pourquoi ne pas avoir choisi Aleph,
rallié la thèse des proches du PJD. par le feu. Vous vous êtes pris pour Bouazizi ? première lettre de l’alphabet hébreu ?

LE PV

A
bdelkader Ibrahimi a été récemment sous les feux des projecteurs.
Quoique disposant des autorisations nécessaires comme il l’assure, la
visite effectuée par quelques responsables sécuritaires israéliens à son
camp d’entraînement n’est pas passée inaperçue. Reclus dans son petit bourg,
le jeune homme découvre avec nous, stupéfait, les “fake news” relayées par les
gazettes nationales à son sujet. “On veut me tailler le costume d’un Zafzafi bis.
Paraît-il que c’est vendeur”, ironise-t-il. Au fil de l’échange, le pharmacologue et
topographe de formation (il fait partie de ceux qui ont travaillé sur les premiers
rails du tramway casablancais) finit par se défaire du sarcasme et se désole des
méfaits d’une “presse jaune” qui lui en a fait voir de toutes les couleurs. Depuis
sa première convocation par la DGSN le 18 mars dernier, presque plus personne
ne souhaite souscrire à ses stages d’entraînement, vu les graves allégations
colportées contre lui. A leur tête, celle d’“intelligence avec Israël”. Père de trois
filles, il n’exclut pas de hisser les voiles lorsque l’enquête le concernant sera
bouclée. “Les enquêteurs se sont, dès le premier jour, comportés avec moi de
façon digne”, assure-t-il. Et tant pis pour son Talmud, confisqué par les hommes
de Hammouchi lors de la perquisition à son domicile. 

Mais pourquoi inclure le drapeau israélien à J’ai été arrêté pour avoir manifesté, puis Bonne idée ! En fait, Alpha est le nom que
votre insigne ? acquitté par le juge. J’avais vivement pro- j’ai donné au camp où je fais passer la for-
Au karaté, on brandit le drapeau nippon. Au testé contre le refus des autorités de me mation, car c’est la première lettre de mon
taekwondo, celui de la Corée du Sud. Ne sont- donner l’autorisation d’ouvrir l’unique prénom. Il s’agit aussi d’un code morse
ils pas aussi bouddhistes que ceux qui mas- salle d’entraînement d’Aghbalou. Puis militaire connu. La presse a fait l’amal-
sacrent sauvagement les musulmans de les habitants se sont joints à moi en scan- game et certains ont même affirmé que
Birmanie ? Je m’amuse à placer mes dant des revendications sociales. Je j’ai inclus le terme “Israël” dans la déno-
contempteurs, ignorant que les juifs sont leurs m’énerve vite, comme la majorité de ceux mination officielle. C’est absurde !
cousins, devant leurs propres contradictions. qui font des arts martiaux, à cause de la
hogra subie. Mais j’ai appris depuis à Vous êtes un polygame qui s’assume. Que
Vos diplômes sont reconnus à l’international. mieux canaliser mon énergie. dit le judaïsme sur cette question ?
Pourquoi pas au Maroc ? Contrairement à l’islam, la polygamie
Il faudrait déjà que le Maroc reconnaisse la Ça parle politique durant vos sessions n’existe pas dans le judaïsme. Je n’y vois
nature des disciplines que j’enseigne. Dans de stage ? pas d’inconvénient, tant que la législation
le cas contraire, j’irais chercher ailleurs où Nos statuts l’interdisent formellement. de mon pays m’autorise à jouir de ce
poursuivre mes activités. Ce n’est pas de la Idem pour les discussions sur fond de droit. En public, je raisonne uniquement
fausse modestie si j’affirme être un pionnier religions ou d’ethnies. J’ai même ex- en termes de lois. Les Marocains doivent
dans mon domaine. pulsé le secrétaire général à cause du réapprendre à différencier entre la
Restons sur votre “cas contraire”. non-respect de ce principe. croyance strictement privée de quelqu’un
L’hrig (l’immigration clandestine), Vous êtes l’inventeur du Frapdo, un et son droit d’appartenance à la nation
ça vous tente ? mélange entre le Krav-maga israélien et qui nous unit.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 11


LASER ILS ONT DIT

TANT QU’ON
APPRENDRA AUX LE BILLET DE…
ENFANTS DANS LES
MANUELS SCOLAIRES MEHDI MICHBAL
QUE ‛FATIMA EST Thank you President
DANS LA CUISINE Le tweet de Donald Trump fait peur.
Mais il est fort réjouissant. Et flatte
ET HICHAM EST notre égo de locataires de pays du
MÉDECIN’, ON Tiers-monde au PIB qui ne dépasse
pas le chiffre d’affaires d’une seule
N’AVANCERA PAS” compagnie de la Silicon Valley. Si le
patron de la première puissance du
monde vous menace, vous fait du
Yasmine Benamour, DG du Groupe HEM, lors de rentre dedans sans prendre de gant,
la conférence CGEM-SFI sur la participation des femmes c’est que vous en valez la peine. Car
à la vie économique au Maghreb, le 27 avril à Casablanca.
vous lui faites peur. C’est bon à savoir.
© DR

Tous égaux devant les fourneaux ! Au milieu de toutes ses grandes


occupations, Donald Trump a donc
trouvé le temps de tweeter pour
défendre le dossier de candidature de
“La CGEM a besoin de leader et son pays au Mondial 2026. Et de
menacer de représailles diplomatiques
non pas de technicien d’entreprise” et économiques tout pays qui ne
voterait pas pour lui.
Salaheddine Mezouar, candidat à la présidence de la CGEM, le 30 avril Une menace à la limite de la légalité,
dans La Vie Eco. qui laisse entendre que le Maroc ira à
© TOUMI

Et le leader, c’est vous de toute évidence. la phase du vote, contrairement à ce


que les 40 millions d’analystes sportifs
marocains craignaient. Sinon, pourquoi
sortir la grosse artillerie, dévoiler son
arsenal, si on sait que son adversaire
sera éliminé avant même de pouvoir
livrer bataille ? Elle démontre aussi que
les Américains ont dépassé la phase
du mépris vis-à-vis du bid marocain, et
qu’ils prennent désormais au sérieux
ce petit poucet d’Afrique du Nord qui
ose rivaliser avec les grands.
La sortie de Trump peut certes influer
sur le vote de petites nations
© TNIOUNI

dépendantes des Etats-Unis, de leur


blé, de leur oseille, mais risque aussi
© TNIOUNI

de générer un vote sanction massif,


“33% des citoyens un scrutin de défiance vis-à-vis de
cet homme qui représente certes
sont incapables “Depuis le début de la une grande nation, mais qui agit à la
de couvrir leurs crise syrienne, nous avons manière d’un dictateur de
république bananière. Hautain,
dépenses mensuelles rapatrié 651 Marocains méprisant, son tweet est un joli
cadeau pour nous Marocains en ces
(ayant rejoint les
sans s’endetter” jihadistes, ndlr)”
temps de flou et de déprime
générale. On ne l’en remerciera
Nizar Baraka, lors du meeting de l’UGTM jamais assez. Merci de nous avoir
à Rabat, le 1er mai. Abdelkrim Benatiq, ministre chargé des MRE, parés de l’image de David luttant
le 30 avril au parlement. contre Goliath. En espérant gagner,
Pour le plus grand bonheur des banquiers…
et des moul hanout ! En business class ? comme dans le récit biblique.

12 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


LASER INDISCRETS
PAGE COORDONNÉE PAR MOHAMMED BOUDARHAM @MBoudarham
© TOUMI

IMMORENTE SOUSCRITE
DANS LA DOULEUR
Bourse. Les résultats de l’introduction
en Bourse de la foncière Immorente
Invest sont décevants. Si la filiale de CFG
Group a réussi à lever les 400 millions
de dirhams ciblés, l’opération n’a pas
connu, selon nos sources, un grand
succès. Elle a en effet été souscrite 1,5
fois au grand maximum, ce qui constitue
une première sur la place casablancaise.
Marsa Maroc, dernière introduction en
© DR

Bourse en date, a été souscrite plus de


dix fois pour une offre de 12 milliards de
dirhams, contre un montant demandé
UPDATE ACADEMY, UN SCANDALE
d’à peine 1,9 milliard.   FINANCIER VENU DE FÈS
Arnaque. Financer des Casablanca. Du Plus de 600 millions de
projets en collectant des crowdfunding qui ne dit dirhams, levés par la firme
fonds sur Internet : voici pas son nom, doublé d’un fassie via sa plateforme
l’idée vendue par Update système de parrainage à la électronique, ont déjà
Academy, société créée à Ponzi, qui s’adresse aussi disparu dans la nature.
Fès en 2015 et qui promet bien à des investisseurs Idem pour le promoteur de
en retour à ses marocains qu’étrangers. l’entreprise. Les victimes
souscripteurs des Après trois ans d’activité, de cette arnaque d’un
rendements mirobolants, à ces derniers, au nombre de genre nouveau au Maroc
faire rougir les meilleurs 124 000, ont découvert le ont porté le dossier devant
© AFP

gestionnaires d’actifs de pot-aux-roses. Trop tard. la justice. A suivre.


UN ÉCO-MUSÉE À JERADA
Patrimoine. L’Agence de LIONEL ZINSOU FAIT FAUX
développement de l’Oriental est en BOND À ATTIJARIWAFA BANK
discussion avec la Fondation nationale Banque. Durant son dernier conseil
des musées, dans le cadre d’un projet d’administration tenu en mars, le groupe
de valorisation du patrimoine industriel Attijariwafa bank devait coopter un nouvel
administrateur indépendant, qui n’était autre que
de Jerada. L’objectif est de transformer
Lionel Zinsou, ancien Premier ministre du Bénin et
les anciennes mines en éco-musée. La figure de proue de l’Afro-optimisme. Mais ce dernier
Fondation a demandé une mission ne s’est pas présenté au conseil, selon nos sources,
d’expertise à l’Institut français d’Oujda. même si sa cooptation a été annoncée dans l’ordre
Contacté par TelQuel, Mehdi Qotbi, du jour de la réunion des sages de la banque
président de la Fondation, dit être royale. Un nouveau conseil d’administration est
intéressé par le projet mais affirme prévu pour le 10 mai, mais la cooptation de Zinsou
© DR

manquer encore de moyens et de ne figure pas à l’ordre du jour.


personnel pour le mener à bien.  

14 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


LASER MAROC
PAGES COORDONNÉES PAR MOHAMMED BOUDARHAM @MBoudarham

© AFP
HAMMOUCHI DÉFEND LA
DIGNITÉ DE SES HOMMES
DGSN. Toute personne qui véhicule
des calomnies contre la police “dans le
© AFP

dessein de porter atteinte à la dignité


de ses fonctionnaires” devra en
L’OFFENSIVE TRUMP, LE SILENCE répondre devant la justice. C’est la
teneur d’un communiqué diffusé le
MAROCAIN 28 avril par les services de Abdellatif
Hammouchi. La DGSN affirme qu’elle
n’hésitera pas “à recourir à toutes les
Mondial 2026. “Il serait Blanche à l’ordre, le document apprécierons, toute l’aide qu’ils procédures […] contre toute atteinte ou
honteux pour les pays que nous contenant un avertissement peuvent nous apporter pour agression quelle qu’en soit la nature
et quelle que soit la personne ou la
avons toujours soutenus de explicite envers les activités des cette candidature”, a-t-il indiqué.
partie qui l’a commise”. M.B.
s’opposer à la candidature gouvernements des pays Côté marocain, aucune réaction
américaine, pourquoi devrions- candidats “qui pourraient officielle jusqu’à présent, Rabat
nous soutenir ces pays alors affecter l’intégrité de la préférant se concentrer sur le SAJID CHERCHE (ENFIN)
qu’ils ne nous soutiennent pas, y procédure de candidature et fond en s’attirant de nouveaux UN REMPLAÇANT À
compris aux Nations Unies ?”, créer une influence illégitime sur soutiens. L’ancien chef de ZOUITEN
écrivait le président américain cette procédure”. Lors d’une gouvernement espagnol, José
Donald Trump sur son compte conférence de presse conjointe Luis Rodríguez Zapatero, a ONMT. Mohamed Sajid s’est enfin
Twitter le 26 avril. A moins de avec le président nigérian déclaré que le “Maroc est un décidé à chercher un successeur à
deux mois du verdict, ce tweet Muhammadu Buhari, Donald pays qui progresse, avec des Abderrafie Zouiten à la direction générale
ressemble à une menace Trump a appelé le Nigeria et réformes et un amour pour le de l’Office national marocain du tourisme.
proférée contre les pays qui l’Afrique à soutenir la candidature football”. Pour faire la promotion L’appel à candidature, lancé le 30 avril,
pourraient ne pas soutenir la américaine à l’organisation de la du dossier de candidature stipule que les prétendants doivent
triple candidature américaine Coupe du Monde 2026, Maroc 2026, le président de la justifier de 20 ans d’expérience, dont 10
pour organiser la Coupe du semblant lier ce soutien à une FRMF, Fouzi Lekjaâ, a entamé dans un poste de responsabilité et 5 en
tant que directeur central. Les
Monde 2026. Avec un guide de aide économique le 30 avril une tournée
prétendants ont jusqu’au 17 mai pour
procédure à l’appui, la FIFA a américaine. “Nous regarderons européenne qui va commencer
déposer leurs dossiers et l’heureux élu
rappelé le locataire de la Maison très attentivement, et nous ce 7 mai par la Lituanie. H.H. sera nommé à la fin du mois.  M.B.

CARNET
Le patron du cabinet L’homme d’affaires, à la Il a été porté à la présidence
de conseil Casablanca tête du club depuis février de la Fédération marocaine
Media Partners se lance 2018, vient de remplir des traiteurs (FMT), créée
dans la production l’objectif qu’il s’était fixé lors d’une AG constitutive le
cinématographique. lors de la dernière AGE : 1er mai à Casablanca. Cette
il reprend la production faire remonter le Mouloudia fédération, qui regroupe déjà
de Night Walk, premier d’Oujda en première division plusieurs centaines de
Mustapha long-métrage du réalisateur Mohamed de la Botola. Le club de Mohammed professionnels, ambitionne de
Mellouk Amine Tazi. En chantier depuis Houar l’Oriental retrouve ainsi l’élite Rahal Soulami mettre de l’ordre dans le
Homme d’affaires Président du DG du groupe Rahal
2014, ce film est dorénavant Mouloudia d’Oujda après deux saisons passées secteur. Mohammed Rahal
sur de bons rails. en deuxième division. Soulami était candidat unique.

16 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


LE PARQUET GÉNÉRAL “GRACIE” 198 000
AUTOMOBILISTES
Justice. Le Parquet général a ordonné l’abandon de la procédure
de la contrainte par corps, pour amendes impayées, dans plus de

© TNIOUNI
198 000 dossiers en relation avec des infractions routières. Au total,
les procureurs ont réexaminé plus de 306 000 dossiers et conclu
TROIS CHOSES À RETENIR…
que 169 184 tombaient sous le coup d’une prescription, alors que
20 457 ont été annulés pour non-respect des procédures. L’examen Un 1er mai raté pour
de 46 288 autres dossiers va être approfondi. Le 8 février, le patron
du Parquet général avait adressé une circulaire aux procureurs leur
El Othmani
demandant de réétudier les dossiers de la contrainte par corps en Une fête des travailleurs
© AFP

relation avec les amendes des infractions routières. M.B. sans accord
Saâd-Eddine El Othmani voulait fêter
le 1er mai avec, à la clé, la signature
d’un accord tripartite gouvernement-
syndicats-CGEM. Il a offert une
augmentation de certains bas salaires
du public de 300 DH sur trois ans, une
revalorisation des allocations
familiales de 100 DH à partir de juillet
pour les fonctionnaires, et après la
tenue du conseil d’administration de
la CNSS pour le privé, une prime de
700 DH pour ceux qui exercent dans
des zones enclavées. Les syndicats,
qu’El Othmani a rencontrés à deux
reprises, ont opposé une fin de
non-recevoir à l’offre
© TNIOUNI

gouvernementale. Le 1er mai, ils ont


remis sur le tapis leurs revendications.

LA GREEN TECH VALLEY N’EST PAS Pour une poignée de dirhams


de plus
ENCORE MÛRE Les syndicats les plus représentatifs
(UMT, UGTM, CDT et UNTM) campent
Aménagement. Le projet Green été présenté en janvier 2016 par la corriger une situation”,  nous dit sur leurs positions et revendications.
Tech Valley à Rabat est à l’arrêt, en Société Marita Immobilière (SMI), une source autorisée. Ils réclament une augmentation des
attendant d’être déplacé sur un filiale de Marita Group, Quel sort alors pour l’argent déjà salaires du public de l’ordre de
autre site. “Il y a deux semaines, le appartenant à l’homme d’affaires injecté dans le projet par le 600 DH, des allocations familiales
roi est passé devant le chantier, où Rahal Boulgoute. Selon nos groupe de Rahal Boulgoute et ses à 400 DH par enfant au lieu de 200
il a constaté que le bâtiment sources, le plan d’aménagement, partenaires, la Banque islamique actuellement. Les syndicalistes
cachait la Marina”, nous explique qui remonte à dix ans, a bien été de développement et le Fonds demandent également une baisse
une source proche du dossier. “Le respecté. “Dans le temps, le plan arabe de développement de l’IR et le respect des libertés
roi a demandé à l’agence du d’aménagement a autorisé le économique et social (FADES) ? syndicales.
Bouregreg de travailler avec les projet et tout a été fait en bonne et “Ce qui a été construit n’est pas
promoteurs du projet pour leur due forme. Mais la réalité urbaine une perte. Cela va être récupéré Le dialogue est maintenu
donner un autre site”, poursuit a changé. Quand on fait un plan et transformé en parkings”, nous Saâd-Eddine El Othmani est déçu.
notre source. Niché sur la rive nord ou une maquette, tout ne se voit dit une source proche du dossier. Les syndicats aussi. Pour autant, tout
du fleuve Bouregreg, Green Tech pas. L’intervention royale vise à D’autant que, nous précise-t-on, n’est pas perdu. Le dialogue social,
Valley promettait la construction le chantier n’était pas avancé. pratiquement en panne depuis l’ère
d’un “green mall” de 120 A quelque chose malheur est Benkirane, devra reprendre dans les
commerces, une cité médicale,
une résidence hôtelière et un
LE PROJET EST À L’ARRÊT bon. “On est en contact avec
Rahal Boulgoute et ses
jours à venir. “Pour les fonctionnaires
du public, un compromis pourrait
quartier d’affaires pour un EN ATTENDANT D’ÊTRE partenaires. Ils ont tout à fait être trouvé. Mais ce n’est pas évident
investissement de 2,5 milliards de DÉPLACÉ accepté la décision”, nous assure pour le secteur privé”, nuance une
DH. C’est ainsi que le projet avait notre source. B.M. source syndicale M.B.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 17


PREMIER PLAN
PAR THOMAS SAVAGE @thomasgsavage

MAROC-IRAN

Chronique
d’une rupture
Le 1er mai, le Maroc a annoncé la rupture de ses
relations diplomatiques avec l'Iran, qu'il accuse
d'avoir facilité une livraison d'armes au Front
Polisario, via son allié, le Hezbollah libanais.
Retour sur ces liaisons dangereuses.
Le Maroc accuse

S
l'Iran d’avoir
ur le tarmac de l’aéro- rita. “Le Maroc dispose de preuves facilité la
Le “point de basculement” a lieu le 12
port de Rabat, à peine irréfutables, de noms identifiés et de livraison mars 2017, selon Nasser Bourita,
descendu de l’avion en faits précis qui corroborent cette d’armes au Front lorsque le Maroc arrête à Casablanca
provenance de Téhé- connivence entre le Polisario et le Polisario par Kacem Mohamed Tajeddine, “un des
ran, Nasser Bourita Hezbollah contre les intérêts su- l’intermédiaire grands financiers du Hezbollah qui
convoque les agences prêmes du royaume”, assure encore de son allié, agit en Afrique”, sur la base d’un man-
le Hezbollah
de presse au ministère le chef de la diplomatie marocaine. dat d’arrêt international émis par les
libanais.
des Affaires étrangères pour une an- États-Unis pour blanchiment d’argent
nonce qui va surprendre son monde Du 7e art aux missiles air-sol et appartenance à une organisation
en ce 1er mai. “Je viens de rentrer de Dans une nouvelle déclaration de Nas- terroriste. “Le Maroc arrête entre 5
Téhéran où j’ai eu une rencontre ser Bourita, la diplomatie marocaine et 10 personnes par jour, recherchées
avec le ministre iranien des Affaires revient à la charge avec plus de dé- au niveau international. C’est notre
étrangères, M. Javad Zarif, que j’ai tails. “En 2016, il y a eu la visite de manière d’agir pour la sécurité in-
informé de la décision du Royaume hauts dirigeants du Hezbollah dans ternationale, en donnant de l’impor-
du Maroc de rompre ses relations les camps de Tindouf pour rencon- tance aux mandats d’Interpol. C’est
diplomatiques avec la République is- trer des responsables militaires du dans ce cadre que Kacem Mohamed
lamique d’Iran”, déclare le ministre Polisario”, dit-il. Selon une source ma- Tajeddine a été arrêté par le Maroc.
marocain. Il indique également qu’il rocaine autorisée, le processus de rap- Il n’a pas été ciblé, il a simplement
va recevoir dans la foulée le chargé prochement est ancien, avec des pre- fait escale à Casablanca entre Co-
d’affaires de l’ambassade d’Iran à Ra- miers contacts en 2016. “Ça a nakry et Beyrouth, et il a été arrêté
bat pour lui demander de quitter le commencé par la participation à un en transit”, explique notre source.
territoire “sans délai” et que l’ambas- festival du film organisé par une Kacem Mohamed Tajeddine est dé-
sadeur du Maroc à Téhéran, Hassan agence proche du Hezbollah, où un tenu une semaine avant d’être “récu-
Hami, a quant à lui déjà quitté l’Iran. film pro-Polisario a été projeté. Ça a péré” par les Américains. Par “ven-
Le Maroc accuse la République isla- été suivi de quelques articles et com- geance”, selon les termes du ministre
mique d’avoir facilité la livraison mentaires dans des médias et chaînes marocain des Affaires étrangères, le
d’armes aux séparatistes sahraouis proches du Hezbollah”, raconte notre Hezbollah aurait alors “commencé à
du Front Polisario par l’intermédiaire source. “En novembre 2016, le Hez- renforcer sa relation avec le Polisa-
de son allié, le Hezbollah libanais. bollah a mis en place un comité de rio contre le Maroc”.
Une “première livraison d’armes a soutien à la cause sahraouie, puis ils “Au début, nous avons observé des vi-
été récemment fournie au Polisario”, ont eu une première réunion pour sites de responsables militaires du
via un “élément” à l’ambassade ira- faire de cette commission le noyau Hezbollah, puis des délégations du
nienne à Alger, affirme Nasser Bou- d’une structure arabe”, poursuit-elle. Polisario qui partaient à Beyrouth.

18 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


d’ailleurs pas complètement le com- diriger ces fausses accusations. Le
muniqué du ministère des Affaires ministère marocain des Affaires
étrangères iranien. C’est le moment étrangères était libre de chercher un
pour le Maroc de rompre ses relations argument plus convainquant pour
diplomatiques avec l’Iran, comme il rompre ses relations avec l’Iran.” Le
l’a déjà fait en 2009. Selon une Polisario, quant à lui, affirme par la
source diplomatique marocaine qui voix de son responsable, Mhamed
s’est confiée à TelQuel, le Maroc Khaddad, qu’il “n’a jamais eu de re-
considère premièrement “qu’un lations militaires avec le Hezbollah
membre d’une ambassade ira- et l’Iran. C’est un mensonge gro-
nienne qui détient un passeport di- tesque pour impliquer le Maghreb
plomatique représente l’Iran”, deu- dans la crise du Moyen-Orient. Ce
xièmement que “le Maroc peut que cherche le Maroc, c’est à se dé-
comprendre un acte isolé lié à un rober au processus de négociations
excès de zèle, mais pas une straté- auquel vient d’appeler le Conseil de
gie étalée sur deux ans que le Hez- sécurité de l’ONU”. L’Algérie, pour sa
bollah ne peut mener seul”, et troi- part, a réagi le 2 mai en convoquant
sièmement qu’il “a mené les l’ambassadeur marocain à Alger. À
démarches diplomatiques néces- cette occasion, le ministère des Af-
© AFP

saires par le passé pour alerter, no- faires étrangères algérien a rejeté les
tamment en faisant intervenir l’am- propos de Nasser Bourita qui mettent,
Fin 2017, il y a eu le début de quelques bassadeur du Maroc à Téhéran lors selon lui, “indirectement en cause l’Al-
entraînements militaires, mais éga- des premiers rapprochements.” gérie” et qu’il qualifie de “totalement
lement des entraînements à la gué- infondés”. Réponse cinglante de Ra-
rilla urbaine. Au mois d’avril 2018, il Réactions en chaîne bat : “Quand il s’agit du rôle de l’Al-
y a eu la livraison de missiles aé- La majorité des pays du Golfe ont sou- gérie dans l’affaire du Sahara et de
riens”, continue notre source. Nasser tenu la décision du Maroc de rompre son soutien flagrant au Polisario, le
Bourita détaille quant à lui qu’il s’agit ses relations diplomatiques avec Maroc n’a pas besoin d’insinuer l’im-
de Sam 9, de Sam 11 et de Strela, des l’Iran, à commencer par l’Arabie Saou- plication de ce pays ni de le ƓPHWWUH
armes antiaériennes de fabrication dite. Le royaume sunnite a lui-même en cause indirectement’”. “Évidem-
russe. Le Maroc s’emploie alors à vé- rompu ses relations avec la république ment que l’Algérie est au courant, et
rifier ces informations. Nous ne sau- chiite en janvier 2016. qu’elle donne son aval. L’Algérie tente
rons pas comment, officiellement désespérément de ne pas apparaître
pour ne pas mettre en danger des comme l’unique parrain du Polisa-
sources dont nous ignorons jusqu’à rio. Auparavant, il y avait la Libye
la nationalité. En partance de Braz- La majorité des pays du et Cuba qui soutenaient le Polisario.
zaville, Nasser Bourita s’envole pour
Téhéran pour faire part de ces infor-
Golfe ont soutenu la Désormais, ils sont seuls. Donc, un
soutien du Hezbollah, bien sûr que
mations à son homologue iranien. décision du Maroc ça les intéresse, puisque ça desserre
“Nous pensions qu’en Iran, on allait l’étau autour d’eux,” commente une
nous dire qu’ils ne connaissaient pas source marocaine.
cet individu à l’ambassade d’Iran à Contactée par Telquel Arabi, la di- En prorogeant, le 27 avril, par une ré-
Alger. Mais non, ils le connaissaient rection du Hezbollah a d’abord ré- solution du Conseil de sécurité de
bien. Ils ont simplement affirmé qu’ils agi par l’ironie. “Oui, c’est vrai, d’ail- l’ONU, le mandat de la Minurso de
n’avaient pas de contrôle sur lui et leurs on est aussi responsables du seulement six mois, contre un an au-
que le Hezbollah avait très bien pu trou dans la couche d’ozone”, dé- paravant, la communauté internatio-
faire ça dans son coin. Les faits n’ont clare la personne au bout du fil. Plus nale semblait presser les acteurs du
donc même pas été contestés”, rap- tard, le parti chiite libanais répon- conflit à s’asseoir autour de la table
porte une source marocaine proche dra formellement par un communi- pour trouver une solution. Tous les
du dossier. “Les remarques attribuées qué : “Le Hezbollah nie tout à fait acteurs, y compris les pays voisins,
au ministre des Affaires étrangères les allégations et les accusations. Il note le texte onusien. Mais ce nou-
marocain sur une coopération entre est regrettable que le Maroc ait re- veau bouleversement de l’échiquier
un diplomate iranien et le Front Po- cours aux pressions des États-Unis, diplomatique relance une nouvelle
lisario sont inexactes”, ne dément d’Israël et de l’Arabie Saoudite pour fois la partie.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 19


PREMIER PLAN
PAR THOMAS SAVAGE @thomasgsavage

DIPLOMATIE 

Pourquoi Mohammed VI
s'implique dans le bassin
du Congo Pour son premier déplacement officiel en Afrique
depuis novembre dernier, Mohammed VI était l'invité
spécial d'un sommet pour la préservation du “deuxième
poumon” de la planète : le bassin du fleuve Congo.
Résurgence de l'esprit COP22, mais pas que.

C
’est rarissime. À Braz- du Congo qui s’étend sur près de tiques. Lors de ce “Sommet africain
zaville le 29 avril, Mo- 4 millions de kilomètres carrés, est de l’action”, il avait été décidé de créer
hammed VI a signé de “un régulateur du climat de la pla- trois commissions climat régionales,
sa main le protocole nète et fait de l’Afrique le 'deuxième pour le Sahel, les États insulaires et
instituant la Commis- poumon' du monde” après l’Amazo- le bassin du Congo. Il a été décidé que
sion Climat du bassin nie. L’évènement permet aussi de cette dernière commission serait pré-
du Congo à l’issue du présenter le Maroc en champion de sidée par Denis Sassou-Nguesso
sommet de chefs d’État et de gouver- la lutte contre les changements cli- (DSN). Et ce n’était pas vraiment un
nement de la Commission climat et matiques en Afrique, en présence du hasard. Le projet de Fonds bleu pour
du Fonds bleu du bassin du Congo. président en exercice de l’Union afri- le bassin du Congo a en fait été pensé
La dernière fois qu’un roi du Maroc caine, Paul Kagamé, et du président par la Fondation Brazzaville. Cette
signait un accord multilatéral, c’était de la Commission de l’UA, Moussa ONG a été créée en 2014 par l’homme
en 1994 lorsque Hassan II apposait Faki Mahamat. Mais pour com- d’affaires français Jean-Yves Ollivier,
son sceau sur l’Accord général sur les proche de DSN, commerçant de ma-
tarifs douaniers et le commerce tières premières et ex-conseiller aux
(GATT). À Kintélé, quartier nord de
Brazzaville, sur les berges du fleuve
Pour comprendre Affaires africaines de Jacques Chirac
lorsqu’il était Premier ministre. Au
Congo, une dizaine de chefs d’État l'implication du roi, il faut conseil consultatif de la Fondation
africains ont fait le déplacement pour remonter à la COP22 siège par exemple Cécilia Attias,
plancher sur ce “Fonds bleu” et cette épouse de l’homme d’affaires maro-
“Commission climat” qui doivent per- cain Richard Attias, également proche
mettre de mener des projets de dé- prendre l’implication personnelle du du président congolais.
veloppement durable dans cet en- roi, de sa famille, ainsi que la mobili- “À la COP22, la réglementation nous
semble géographique qui regroupe sation de la diplomatie marocaine et interdisait, en tant qu’ONG, de pré-
dix pays, et dont le Maroc ne fait na- du gouvernement sur ce dossier, il faut senter ou de faire passer sans par-
turellement pas partie. remonter aux origines de ce fonds, rainage notre initiative. Pour cette
Pourtant, Mohammed VI a parcouru quelque temps avant l’annonce de sa raison, nous avons sollicité les pré-
5000 kilomètres depuis Rabat, sur- création, il y a deux ans à Marrakech. sidents congolais et gabonais [...] qui
volé le désert du Sahara et franchi ont accepté de le soutenir. C’est ainsi
l’équateur, pour atterrir le 28 avril à Le club de Brazzaville que lors de la réunion entre les pré-
Brazzaville en qualité d’“invité spé- Le 16 novembre 2016, Mohammed VI sidents de l’Afrique centrale et le roi
cial” du président de la République réunissait les chefs d’État africains à Mohammed VI, le chef de l’État
du Congo, Denis Sassou-Nguesso. quelques centaines de mètres du vil- congolais a été désigné pour en
L’enjeu est de taille, puisque, comme lage de la COP22 pour une parenthèse suivre le déroulement et contrôler la
l’a rappelé Mohammed VI dans un africaine en pleine conférence inter- marche”, racontait en 2017 Jean-Yves
discours devant ses pairs, le bassin nationale sur les changements clima- Ollivier à l’ADIAC, l’Agence d’infor-

20 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


© MAP
Mohammed VI
mation d’Afrique centrale. “Ce qui est et le président que le Fonds bleu pour le bassin du l’Environnement, qui entérinait la
congolais Denis
certain, c’est qu’il y aura au Maroc Sassou-Nguesso, Congo est sur les rails. Je demande feuille de route en vue d’opération-
prochainement une session intermé- au centre de l’adhésion de toute l’Afrique et l’ob- naliser la Commission climat et le
diaire pour présenter deux, voire conférences tention, enfin, des financements qui Fonds bleu pour le Bassin du Congo.
quatre, projets qui seront matériel- de Kintélé à ont été promis”, invoquait Denis Sas-
lement présentés à la COP23 à Bonn. Brazzaville sou-Nguesso dans son discours à la Le Palais en caution
C’est dire que nous sommes dans un le 29 avril. COP23 de Bonn le mois suivant. Dans DSN dit donc vrai lorsqu’il affirme
espace de temps très court qui doit l’assistance, le président guinéen Al- à Bonn que le projet est sur les rails.
nous éviter de polémiquer vaine- pha Condé est le seul chef d’État pré- Le train avance simplement à faible
ment”, annonçait Jean-Yves Ollivier sent, rapporte le ministère de l’Envi- allure quand le mot d’ordre était l’ur-
dans la même interview. ronnement congolais. gence à la gare de départ. Et tout
En mars 2017 à Oyo, la ville natale porte à croire que c’est finalement
Faux départ de DSN, Salaheddine Mezouar avait Mohammed VI qui actionne la
Ni deux, ni quatre, mais zéro projet tout de même signé le mémorandum pleine vapeur. Sinon, comment ex-
pour le bassin du Congo ne sera pré- d’entente pour la création du Fonds pliquer que sur les 20 considérants
senté à Bonn. La COP23, présidée par bleu pour le bassin du Congo. Ce introductifs à la déclaration des
les Iles Fidji, est un non-évènement. fonds doit être l’outil financier pour chefs d’État à l’issue de leur sommet
Le Maroc a peiné à assurer la transi- permettre à la commission créée à de Brazzaville, 5 “rend[ent] un vi-
tion entre les deux conférences cli- Marrakech de transformer les éco- brant hommage à Sa Majesté le Roi
matiques, en tardant notamment à nomies des pays du bassin, liées à Mohammed VI” ou “salu[ent] le lea-
confirmer dans leurs fonctions le pré- l’exploitation des forêts, en écono- dership et la disponibilité du
sident de la COP22, Salaheddine Me- mies s’appuyant davantage sur les Royaume du Maroc” ?
zouar, et la championne du climat, ressources issues de la gestion des “Le Maroc s’est senti concerné dès le
Hakima El Haité, puis en la limo- eaux. En octobre 2017, la nouvelle départ par ce projet, en mobilisant
geant fin octobre 2017, à 15 jours de secrétaire d’État marocaine au Dé- tout son appareil diplomatique pour
la COP23, pour sa gestion de projets veloppement durable, Nezha El le mettre en œuvre lors de la COP22,
à Al Hoceïma. “Mon message à cette Ouafi, était à Brazzaville pour une et nous avons été présents sur toutes
tribune de la COP23 est de vous dire conférence des ministres africains de les étapes”, nous assure le ministre

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 21


PREMIER PLAN

des Affaires afri-


caines, Mohcine
Jazouli. “Le Maroc
a toujours été très
impliqué dans les
questions environne-
mentales, et en particulier
lorsqu'elles touchent un vo- CENTRE-AFRIQUE
let socio-économique, en l'oc- CAMEROUN
currence les 200 millions d'ha- GUINÉE

A
ÉQUATORIALE

ND
bitants du bassin du Congo”,

GA
ajoute-t-il. Et de préciser : “Le

OU
NG
SAO TOMÉ GABON
Maroc a notamment été présent à ET PRINCIPE RWANDA

CO
RÉPUBLIQUE
travers le 4C, le Centre marocain de DÉMOCRATIQUE
compétence changement climatique, DU CONGO
BURUNDI
qui a défini les termes de référence LE BASSIN
d’une étude de préfiguration qui va
permettre de délimiter les besoins de DU CONGO
ce grand périmètre”, ajoute-t-il. Le
ministre nous apprend qu’il pilote ANGOLA
avec sa collègue Nezha El Ouafi un
appel d’offres pour sélectionner les giques du bassin du Congo
consultants qui auront six mois pour (CESBC). Il ajoute : “Mais rien
effectuer cette étude et déterminer n’est encore gagné. Le Fonds

SOURCES : FAO, CESBC, AFP


notamment les besoins de finance- bleu n’est qu’un mécanisme de
ment du fonds, ainsi que ses bail- financement. Il a besoin d’être
leurs. Les estimations non officielles lié à une vraie stratégie de préser-
font état d’un besoin de financement vation et d’utilisation durable des
global de 3 milliards d’euros, à rai- terres forestières et de gestion de la
son de 100 millions d’euros par an. ressource en eau. La promotion de
La sœur de Mohammed VI, Lalla l’économie circulaire est mention-
Hasnaa, a d’ailleurs été désignée par née, mais cela ressemble à une “refusé” de si-
les chefs d’État présents à Brazza- simple annonce sans un engage- gner le proto-
ville, “ambassadrice de bonne vo- ment des États dans des politiques cole. C’est pour-
lonté pour la mobilisation des res- 'zéro déforestation' et sans faire tant le plus vaste
sources financières”, aux côtés de mention de l’amélioration de la gou- pays de la région et il
Jean-Yves Ollivier. vernance forestière”. La forêt abrite détient 40% des ressources
d’une part une biodiversité hors du EN CHIFFRES hydrographiques du bassin, ainsi que
Puits de carbone ou puits commun, mais elle est surtout un deux-tiers des forêts de la sous-ré-
sans fond ? immense puits de carbone. “Trois 2e
“poumon de la gion. “La RDC n’a pas signé tout sim-
“L’implication du roi du Maroc est ans d’émission mondiale de carbone planète” après
l'Amazonie plement parce que son président
une vraie bonne chose, car il apporte sont stockés dans ces zones d’après n’était pas présent, or, il était prévu
une caution face à la méfiance des les scientifiques britanniques qui 3
millions de km2
que les présidents soient signataires.
partenaires internationaux, qui hé- ont découvert ces tourbières. Par de forêt Le texte va être circularisé pour que
sitent à porter des financements en conséquent, la destruction de ces fo- chacun des pays dont le chef d’État
raison des graves problèmes de gou- rêts ou leur conversion à d’autres 4700
kilomètres de fleuve était absent puisse le faire dans son
vernance. Les dirigeants des pays usages les transformerait en émet- pays”, assure Mohcine Jazouli. José
du bassin du Congo souffrent en ef- trices de carbone alors que leur pré- 200
millions d’habitants
Makila, vice-Premier ministre de la
fet d’une réputation exécrable en la servation garantirait la fourniture RDC, a quant à lui bien traversé le
matière. Les investisseurs peuvent des services écosystémiques aux po- 10 000
espèces végétales
fleuve Congo de Kinshasa à Brazza-
craindre que cela soit une ma- pulations et à la planète tout en- ville pour représenter Joseph Kabila,
nœuvre de capture de la finance car- tière”, explique l’expert. 3 ans et a fait savoir que “rien ne saurait
bone mondiale”, relève Aimé Dieu- Un autre détail obscurcit déjà l’hori- de stockage de la
production mondiale être fait sans que la RDC puisse
donné Mianzenza, économiste et zon du Fonds bleu : le 29 avril, la Ré- de carbone mettre du sien dedans”, rapportent
président du Centre d’études straté- publique démocratique du Congo a les médias d’Afrique centrale.

22 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


PREMIER PLAN
PAR FANNY HEDENMO @TelquelOfficiel

PRIX NOBEL
Un scandale sexuel
menace l’Académie
suédoise
Au cœur d’un scandale sexuel sans précédent, l’avenir
de l’Académie suédoise est compromis. Le prix Nobel
de littérature sera-t-il décerné cette année ?

L
e prix Nobel de littérature sont au cœur d’un scandale sexuel.
pour l'année 2016 est at- Une enquête judiciaire est en cours,
tribué à Bob Dylan”. promettant de révéler les mystères
L’annonce a été accueil- d’une véritable boîte de Pandore.
lie entre applaudisse-
ments et indignation. “19e membre de l’Académie”
Pourtant, quelle que soit Apparu à l’automne 2017, le hash-
ce que chacun pouvait penser, tous tag #MeToo a bouleversé les inter-
étaient d'accord : Bob Dylan, l'au- nautes du monde entier. Déclenché Il s’agit d’un Français résidant à
teur-compositeur américain emblé- par les allégations de viol et de har- Stockholm depuis une quarantaine
matique, était un choix audacieux. cèlement contre le magnat du ci- d'années, directeur d’un centre
Ce jour-là, Sara Danius, écrivaine et néma hollywoodien Harvey Weins- culturel dans le cœur de la capitale.
spécialiste de la littérature et de l'es- tein, le mouvement a traversé Ce centre, fermé depuis novembre,
thétique, avait annoncé la nouvelle l’Atlantique pour prendre une était hautement prisé par le gotha
devant un parterre de journalistes. grande ampleur en Suède, où les ac- de l’art et de la culture suédois, mais
Elle avait intégré l'Académie en 2013, restait inconnu du grand public, dé-
avant de devenir, deux années plus voué exclusivement à l'élite cultu-
tard, la première femme dans l’his- relle. “C'était comme le living-room
toire de l’Académie à accéder au L’accusé est allé jusqu’à de l'Académie suédoise, l'endroit où
poste de secrétaire permanente.
Cette révolution interne à l’institu-
tripoter les fesses de il fallait être si on voulait être dé-
couvert”, dit une écrivaine dans l'en-
tion a fait, dès lors, l’unanimité au la princesse Victoria quête, ajoutant qu’en coulisses, “M.
sein de l’opinion publique suédoise. Arnault s'est autoproclamé
Les médias titraient, à l’époque, que 19e membre de l'Académie”.
l’Académie créée par le roi Gustav III cusations ont concerné des person-
en 1786 avançait enfin sur le chemin nalités du monde des médias, de Viols et malversations
de la modernité… du moins, en ap- l’industrie de la musique, du théâtre, Et pour cause, les faits corroborent
parence. Une série d’événements dé- sans épargner la sacrosainte Acadé- cette thèse : Jean-Claude Arnault est
voilés par une journaliste d’investi- mie suédoise. Le 21 novembre, le marié à Katarina Frostenson, poète,
gation suédoise viendra ébranler le journal Dagens Nyheter a publié occupante de la 18e chaise de l'Aca-
confort de cette Académie jusque-là une enquête avec les témoignages démie et associée du centre culturel.
sans histoires. Ses 18 membres, nom- de 18 femmes accusant un certain Le couple a reçu un soutien financier
més à vie et protégés par des décrets Jean-Claude Arnault de viol, de har- de plus d’un million de couronnes
royaux datant de plus d’un siècle, cèlement et d'agressions sexuelles. suédoises accordé par l’Académie,

24 TELQUEL N°809 DU 4 AU 10 MAI 2018


face au mystère entourant l’Académie
a produit une réaction en chaîne. Le
20 avril, l'autorité suédoise pour la
répression des fraudes a annoncé l’ou-
verture d’une enquête préliminaire
sur des crimes économiques présu-
més. Depuis, plusieurs membres de
l’Académie ont déposé des demandes
de démission, dont Sara Danius,
poussée vers la sortie par les autres
académiciens. Des voix se sont éle-
vées au sein même du gouvernement
pour dénoncer la mise au ban d’une
membre de l’Académie pour un crime
qu’elle a contribué à dénoncer.

Nobel, pas Nobel ?


A ce jour, l’activité de l’Académie est
gelée. En effet, seuls 10 membres
restent actifs, rendant impossible le
choix de nouveaux lauréats, car,
comme le précisent les règles de
l’Académie, il faut au moins 12
membres pour choisir les candidats
au prix Nobel de littérature. Contacté
© AFP

par TelQuel, Daniel Sjölin, écrivain


Il est possible que et analyste des actualités littéraires
en plus d’avoir été hébergé dans les le prix Nobel de muniqué, le 23 novembre. “Des aca- à la télévision publique suédoise, es-
appartements de l'Académie situés littérature ne soit démiciennes, des filles des acadé- time que “8 nouveaux membres,
à Paris et Stockholm. pas décerné cette miciennes, des épouses des choisis avec réflexion et dans l’ur-
année.
Plusieurs femmes disent avoir été académiciens et du personnel de la gence, pourraient remettre l'Acadé-
violées et agressées par Jean-Claude chancellerie de l'Académie ont été mie sur le bon parcours. Toutefois,
Arnault dans ces appartements. exposés à une intimité indésirable la question est de savoir qui voudra
D’autres témoins parlent d’attouche- de la part de la personne concer- intégrer l'Académie maintenant que
ments publics, d'humiliations et de née”, a déclaré Sara Danius. Elle a sa réputation est souillée ”, dit-il.
harcèlements sexuels. Les retentis- également annoncé que tous les Une autre option est également en-
sements de ces témoignages se pour- liens avec le centre culturel seraient visageable selon Daniel Sjölin :
suivent. Les dernières révélations coupés, et qu'un avocat serait “l'Académie fera tout pour empêcher
datent d’avril 2018, lorsque le jour- nommé pour mener une enquête. de tomber en disgrâce face à la Fon-
nal Svenska Dagbladet a dévoilé que dation Nobel - qui pourrait à tout
l’accusé est allé jusqu’à tripoter les La loi du silence moment décider de charger une
fesses de la princesse Victoria, héri- Face aux questions des journalistes, autre institution d’attribuer le prix
tière du trône suédois, lors d'un évé- les autres membres ont préféré se de la littérature”. D’ailleurs, Carl-
nement organisé par l'Académie sué- taire, invoquant la tradition de l'Aca- Henrik Heldin, président du conseil
doise en 2006 ! démie suédoise, et se référant aux d'administration de la Fondation No-
Peu de temps après la publication règles de confidentialité. Seule la bel, a confirmé dans les médias
de l'article, le couple Arnault a fui le poète Kristina Lugn, membre de qu'une discussion est en cours dans
pays. Jean-Claude a nié toutes les l’Académie, interrogée par la chaîne ce sens. Une option tout aussi plau-
accusations portées contre lui par française TF1, a osé briser l’omerta : sible serait de ne pas décerner le prix
l'intermédiaire de son avocat. Très “C'est vrai ce qu'ils disent de lui. Ce Nobel cette année. Selon un membre
rapidement, l'Académie suédoise est qu'il a fait aux jeunes filles. Mais de l’Académie interrogé par la radio
pointée du doigt. Cette dernière n’a l'Académie n'y est pour rien”. La le- suédoise Sveriges Radio, cette possi-
pas tardé à réagir, par voie de com- vée de boucliers du public suédois bilité est fortement envisagée.

N°809 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 25


PREMIER PLAN EN COUVERTURE
PAR RIDA ANÇARI @r_ancari
ET GHITA ISMAILI @TelquelOfficiel

26 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


BOYCOTT
LES RAISONS
D’UN
RAS-LE-BOL
De nombreux consommateurs ont répondu à l’appel
au boycott de Sidi Ali, Centrale Danone et Afriquia.
En colère contre la cherté de la vie pour la majorité.
Remontés contre les positions dominantes dans
l’économie pour les plus avertis.

T
out a commencé le 20 avril mettre d’accord pour boycotter un pro-
dernier avec un appel sur duit pendant un mois, jusqu’à ce qu’on
Facebook. Un post ano- baisse son prix”, annonce la publication
nyme, accompagné du relayée le jour même par une dizaine de
hashtag #laisses_le_cail- pages Facebook, comptant pour chacune
ler, appelle les Marocains d’entre elles des milliers de “likes”. En
à boycotter Sidi Ali, moins d’une semaine, le mouvement a pris
Centrale Danone et Afri- de l’ampleur auprès des Marocains qui ont
quia. “Une nouvelle campagne va être lan- fait leur cette nouvelle arme de protesta-
cée, ce sera la première du genre dans tion : le boycott. “Ce mouvement est certes
© DR

l’histoire du Maroc. Nous allons tous nous né sur Facebook sans aucune raison, vu

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 27


PREMIER PLAN EN COUVERTURE

qu’il n’y a pas eu d’augmentation ré- restation, ni condamnation. Rien


cente des prix du lait et de l’eau. Et dans la loi n’interdit le boycott. Ils
la hausse des prix des carburants ne sont donc tranquilles derrière leurs
date pas d’aujourd’hui, mais de la ordinateurs, leurs tablettes ou leurs
libéralisation du marché par le gou- smartphones.” Sans former la masse
vernement. Il a pourtant pris de du mouvement, on retrouve d’ail-
l’ampleur car le consommateur en leurs parmi les relayeurs d’anciens
a marre et craint pour sa poche”, es- activistes du 20-février et des sou-
time Bouazza Kherrati, le président tiens du Hirak, devenus des vecteurs
de la Fédération nationale des droits conscients de la portée prise par le
des consommateurs (FNDC). phénomène du fait de l’impossibilité
de le gérer de manière sécuritaire.
Sans danger et impactant Ce qui a été le cas pour plusieurs
Mais si le boycott a été un tel succès, mouvements de protestation : “De-
ce n’est pas uniquement parce qu’il puis 2015, les différents appareils de
parle directement au porte-monnaie l’Etat tentent de contenir les protes-
des Marocains. “Actuellement, on as- tataires de plus en plus nombreux à
siste au passage de la conquête de manifester dans l’espace public. Le
l’espace public vers un espace vir- chiffre de 20 000 protestations par
tuel de protestation. Les habitants an devient difficilement gérable
ordinaires sentent le risque d’une pour le ministère de l’Intérieur. La
éventuelle répression, intimidation police, depuis, réprime presque sys-
ou arrestation, ils se replient et se tématiquement les organisateurs de
Un des
réfugient dans les réseaux sociaux peut pas vous matraquer car vous photomon- sit-in ou de manifestations qui ne
pour exprimer leur mécontente- n’achetez pas un produit, contraire- tages utilisés disposent pas d’autorisation d’occu-
ment, mais cette-fois-ci d’une ma- ment à une manifestation dans la sur les réseaux per l’espace public”, rappelle
nière individuelle”, explique le socio- rue. Message reçu 5 sur 5, nous sociaux pour Abderrahmane Rachik, en se référant
logue Abderrahmane Rachik. Le confirme Abderrahmane Rachik, qui appeler au aux diplômés chômeurs, au Hirak et
boycott a donc confirmé le pouvoir a une connaissance pointue des mou- boycott. au mouvement social de Jerada.
de mobilisation des réseaux sociaux, vements sociaux plus traditionnels :
déjà constaté lors d’un mouvement “Les boycotteurs savent que leur im- Un Hirak virtuel ?
comme celui du 20-février. Un pou- plication dans le mouvement ne leur Hirak. Le mot est lâché. Comparé par
voir dopé par une forme de protes- coûte rien, ni en temps ni en argent des boycotteurs aussi bien à un
tation à peu de frais, comme l’ont si- ni en déplacement… Leur contribu- 20-février économique qu’à un Hi-
gnalé des meneurs du boycott sur les tion virtuelle n’est pas risquée, au- rak anti-cherté de la vie, le boycott
réseaux sociaux pour motiver les cune confrontation avec la police, est considéré comme la réponse du
gens. Teneur de leur message : on ne pas d’éventuelle intimidation, ni ar- berger à la bergère des consomma-
teurs qui n’ont pas de relais pour por-
ter leurs griefs. Dans le cas du Hirak,
Prix du litre de lait c’étaient les relais politiques et ad-
en épicerie ministratifs. A une échelle moindre,
ce sont les institutions chargées de
Centrale Sidi Ali Aïn Atlas protéger les droits du consommateur
Danone
dans le cas du boycott. Pour Bouazza
7 DH
Chergui 6 DH
5 DH
Kherrati, cette situation est le résul-
tat direct d’une écoute défaillante de
9 DH
Aïn Saïss Sidi
Harazem
la part des responsables depuis des
années : “Cela fait 20 ans que nous
5 DH

5 DH
sommes dans le mouvement consu-
mériste et que nous envoyons des si-
Jaouda Mondariz gnaux d’alarme au gouvernement

7 DH
5 DH Aïn Soltane

5 DH
et aux producteurs. Nous savions
qu’un jour ou l’autre le consomma-
teur réagirait”. “Le mandat des
membres du Conseil de la concur-

28 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


Effets du boycott.
L’OMERTA DES
ENTREPRISES

S
i les sociétés ciblées par le
boycott refusent de
© TNIOUNI

communiquer sur leurs


pertes, l’effet de la
campagne est déjà palpable sur le
marché boursier. La Bourse de
Casablanca a réagi une première fois,
le 30 avril, en sanctionnant les actions
de Centrale Danone et Afriquia Gaz
(entreprise qui appartient à Aziz
Akhannouch tout comme Afriquia) qui
ont baissé respectivement de 5,69%
et 5,97%, “Les investisseurs sont
dans une approche prospective. S’ils
estiment que les flux futurs d’une
boîte seront positifs, ils achètent la
valeur, sinon, ils la proposent à la
vente. C’est ce qui fait que les cours
baissent”, souligne un analyste de la
place. Des cours qui se sont stabilisés
depuis. Les pertes pour les sociétés
boycottées sont tout aussi palpables
sur le terrain où les produits mis au
Les stations ban sont délaissés par les
Afriquia
rence s’est achevé en octobre 2013. affrontement direct entre produc- auraient subi
consommateurs. Un simple sondage
Depuis, personne n’a été nommé. Si teurs et consommateurs, comme des pertes dans plusieurs cafés de Casablanca
nous étions opérationnels, nous au- c’est le cas avec le boycott en cours”, conséquentes. de différents standings permet de
rions pu nous saisir de plusieurs dos- souhaite Bouazza Kherrati. constater que la petite bouteille de
siers”, regrette Abdelali Benamour, Sidi Ali, servie avec le café ou vendue
président de l’institution. Sans dou- Le mépris des politiques séparément, a été remplacée par
ter un seul instant de la bonne vo- “La déclaration du directeur Achat d’autres marques. A défaut de
lonté de Benamour, il faut tout de de Centrale Danone, Adil Benki- réponse des entreprises boycottées,
même souligner que le Conseil de la rane, qualifiant les boycotteurs de les médias ont dû se lancer dans
concurrence n’a jamais eu de marge traîtres à la nation dépasse le l’exercice de l’estimation, à l’image
de manœuvre pour mener à bien sa simple dérapage. Elle est sympto- d’Akhbar Al Yaoum. Le quotidien a
mission : assurer la transparence et matique d’une mauvaise évaluation évalué les pertes du groupe de Aziz
l’équité dans les relations écono- du statut d’une entreprise aux yeux Akhannouch à 1,4 million de dirhams
miques. A titre d’exemple, l’instance des Marocains. Centrale Danone par jour. Ceci sur la base de
a dans ses tiroirs des dossiers concer- n’est plus une entreprise marocaine données recueillies auprès de 38
nant le prix du lait ainsi qu’une sai- mais étrangère. Il n’y a donc pas stations-services, sises dans des
sine concernant le prix du carburant. lieu de faire appel au patriotisme”, centres commerciaux Marjane et
Ils prennent la poussière. “Nous Acima, qui auraient perdu plus de
sommes dans une politique de libé- 30% de leur chiffre d’affaires. Akwa
ralisation des prix sans que des a démenti l’information d’Akhbar
garde-fous ne soient mis en place. Il
faut que le Conseil de la concurrence
On ne peut pas vous Al Yaoum, une source au sein du
groupe déclarant que “même nous
redevienne actif et que le Conseil su- matraquer car vous on n’a pas ces chiffres-là”. C’est loin
périeur de la consommation promis n’achetez pas un produit d’être la fin du mutisme puisque ce
voit enfin le jour. Avoir des régula- cadre parlait en off sans fournir
teurs est le seul moyen d’éviter un aucune donnée chiffrée.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 29


PREMIER PLAN EN COUVERTURE

© DR
Don Bigg.

Soutien.
LES ARTISTES ENTRENT
EN LIGNE

L
e Mouvement du 20-février et qui les ont ensuite méprisés”,
avait eu peu d’échos auprès affirme le rappeur, en référence aux
des artistes car il avait une déclarations du ministre de
portée politique forte et l’Economie, Mohamed Boussaïd, qui a
critique vis-à-vis du pouvoir. Le qualifié les boycotteurs “d’étourdis”.
boycott, avec son message plus terre Dounia Batma a, quant à elle, publié
à terre, moins engagé et un long message sur Instagram : “Je
“engageant”, a par contre entraîné suis pour la campagne de boycott. Je
l’adhésion de figures médiatiques qui suis contre la cherté de la vie et des
estime Hamid Faridi, spécialiste en soutiennent le mouvement de prix qui augmentent jour après jour”,
communication politique. On en ap- protestation via les réseaux sociaux. a dénoncé la chanteuse. Dans sa
pelle à la nation comme à l’époque Don Bigg, qui n’avait pas soutenu le publication, elle s’en prend aussi,
où on vous expliquait qu’il fallait vo- 20-Février en disant que ce dernier comme Al Kayssar, aux propos du
ter Istiqlal ou ne pas consommer les était infiltré, a ainsi justifié le boycott ministre de l’Economie : “Le boycott
produits français pour ne pas être dans un post Facebook : “Le peuple a n’est pas une trahison… et nous ne
un traître. Sauf que le paradigme a le droit de boycotter le produit qui lui sommes pas des étourdis”. Pour la
changé par la force de la démogra- semble cher. Si cela dérange, il n’y a chanteuse Asmaa Lamnawar, les
phie. “Le pays est jeune, il n’a pas qu’à baisser les prix”. Pour Issam Marocains résidant à l’étranger
vécu cette époque et n’est donc plus Kamal, le fondateur du groupe soutiennent la campagne de boycott,
dans ce patriotisme exacerbé au- Mazagan, soutenir le boycott “relève étant donné qu’ils l’ont “débutée
tour des produits marocains”, de l’évidence” car il est “issu de la avant tout le monde, en étant obligés
contextualise un politologue. “La classe moyenne”, catégorie touchée de traverser la mer pour améliorer
Centrale a oublié que les boycot- par le coût de la vie. “Nous ne (leur) situation sociale et celle de
teurs étaient des clients et qu’il faut demandons que du respect”, nous (leur) proche vivant sous le seuil de
toujours écouter ses clients. L’entre- déclare Al Kayssar, l’une des plus pauvreté”. Latifa Raafat explique,
prise aurait pu demander aux ini- anciennes figures du rap marocain. quant à elle, ne pas craindre de
tiateurs du boycott d’expliquer Un “respect” que l’artiste estime ne soutenir le boycott car elle ne
pourquoi la Centrale était visée en pas avoir obtenu de la part de “ceux participe à aucune “campagne
particulier. Ceux qui appellent au pour lesquels les Marocains ont voté publicitaire”.
boycott auraient été contraints de
clarifier leur discours”, explique
Faridi. L’entreprise a, depuis, pré-
senté ses excuses aux Marocains via A cette communication d’entreprise ne doit jamais caractériser les gens
communiqué et, Adil Benkirane, via ratée, s’est ajoutée une communica- en communication politique, encore
vidéo. Mais le mal est déjà fait, selon tion politique défaillante. “A chaque moins les stigmatiser, comme cela
un spécialiste du marketing qui “parle fois qu’un politique est intervenu, il a été le cas avec les réactions de
d’une image de marque ternie”. n’a fait qu’alimenter le boycott. On Mohamed Boussaïd ou Moncef

30 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


Belkhayat. Cela ne fait que mettre teurs”, analyse notre spécialiste en
de l’huile sur le feu”, analyse une spé- communication de crise.
cialiste de communication de crise, Aziz Akhannouch s’est C’est ainsi que Aziz Akhannouch s’est
ayant dans son portefeuille clientèle retrouvé à cristalliser la retrouvé à cristalliser la colère sur les
de hauts responsables. Ces deux inégalités sociales, incarnant ce senti-
hommes politiques, membres du
colère sur les inégalités ment de hogra vécu par beaucoup de
RNI, venaient au secours de leur pa- sociales Marocains vis-à-vis des hommes d’af-
tron Aziz Akhannouch, visé par le faires, accusés de leur proximité avec
boycott en tant que propriétaire le pouvoir. “Savoir si c’est le cas ou non
d’Afriquia. La déconnection des santes, voire méprisantes, tenues en ne changera rien à l’opinion des boy-
hommes politiques vis-à-vis des ci- plein Salon de l’agriculture, terrain cotteurs. C’est une règle : la moitié de
toyens est sans cesse remise sur le conquis pour lui, où il est apparu plus la vérité est dans la perception qu’ont
tapis et relève quasiment du cliché. que jamais comme le symbole d’un les gens”, conclut notre expert.
Mais là, elle a particulièrement cho- mélange des genres entre politique et
qué car elle réduisait les “Marocains, affaires. Avec, en filigrane, des soup-
et notamment les classes les plus dé- çons de conflit d’intérêt, justifiant
favorisées, à de vulgaires consom- pour certains le boycott de l’entreprise 1er mai.
mateurs qui devraient acheter et se
taire”, souligne Hamid Faridi.
d’Akhannouch en particulier. “Il a ré-
agi trop vite et non pas en tant que
L’EAU HONNIE

E
Aziz Akhannouch est lui-même parti politique, mais en tant qu’homme n plein Derb Omar, les
à la faute. A chaud, sans connaître en- d’affaires. Il aurait dû formuler un membres de la CDT et
core l’ampleur du mouvement, le bor- ‘Je vous ai compris’ à la De Gaulle leurs familles s’apprêtent à
nant à une énième dénonciation inof- pour se donner le temps et se posi- défiler à l’occasion du 1er
fensive sur les réseaux sociaux, il a tionner sur le terrain de sa fonction mai. Sur l’estrade, la mère d’un
déclaré que “ce n’est pas un jeu, allez politique. Il ne s’est pas adressé aux membre du Hirak raconte son
jouer ailleurs”. Des paroles infantili- électeurs, mais à des consomma- calvaire pour voir son fils détenu à
Oukacha. Personne ne parle du
boycott, ce n’est pas le sujet du jour,
Le patron du RNI a eu une même s’il s’est invité, l’air de rien,
réaction d’homme d’affaires
face au boycott, s’adressant
dans le défilé où aucun des
aux consommateurs participants n’a de Sidi Ali à la main.
et non aux électeurs. Tous se sont rabattus sur d’autres
marques. Certains syndicalistes
interrogés justifient leur refus
d’acheter cette eau minérale car
elle est, selon eux, le produit d’une
exploitation d’un bien qui appartient
aux habitants de Sidi Ali et dont ils
ne profitent pas économiquement.
Au milieu des gens en colère contre
la Société des eaux d’Oulmès, on
trouve aussi ce vendeur d’eau
mélangée à du jus de citron. “En
plein boycott, elle s’est affichée à la
télé avec sa marque la dame qui
possède Sidi Ali ! Je suis solidaire, je
sers mon eau citronnée dans de
petites bouteilles de Aïn Atlas, pas
question d’utiliser des bouteilles
vides de Sidi Ali”, nous déclare-t-il
mi-moqueur mi-indigné. Son débit
de mitraillette ne nous a pas laissé
le temps de lui signaler que Aïn
Atlas appartient aussi au groupe de
© TOUMI

Miriem Bensalah.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 31


PREMIER PLAN EN COUVERTURE

REPORTAGE

L’essence
du boycott
A Casablanca, les bouteilles de Sidi Ali, le lait de Mohammed V, la veille du 1er mai, un
Centrale Danone et le carburant d’Afriquia sont défilé inhabituel de camions chargés
de Aïn Saïss livrait les cafés alignés le
devenus presque indésirables. “Nous sommes avec long de l’artère. Les cafetiers avaient
le peuple”, scandent tel un mantra des boycotteurs certes pour habitude jusqu’ici de s’ap-
provisionner en Aïn Saïss, servie avec
que nous avons sondés. Témoignages. le café, car cette eau minérale est
moins chère que Sidi Ali. Mais, depuis

D
ans le quartier Maârif à des eaux minérales, qui est servie à la quelques jours, plus aucun client ne
Casablanca, le constat est clientèle de l’établissement. “Nous commande Sidi Ali pour couper son
sans appel : les petites sommes avec le peuple”. C’est avec sirop de menthe. Un serveur ne s’en
bouteilles d’eau de Sidi Ali cette formule, devenue presque un offusque pas. Il est au contraire parti-
sont pratiquement ab- mantra, que l’un des serveurs entame san du boycott par solidarité mais
sentes des tables de cafés. “Avant le son argumentaire pour nous expliquer aussi car cela ne nuit pas à son chiffre
boycott, nous écoulions plus de 100 les raisons de substitution de la petite d’affaires. Il ne voit rien à y redire tant
bouteilles de Sidi Ali par jour. Mais, bouteille de Sidi Ali. “Nous l’avons
depuis le lancement de cette cam- remplacée il y a presque une semaine. La petite bouteille
pagne, les clients refusent d’en Les clients n'en voulaient plus. Ils la de Sidi Ali
accompagnant le
consommer”, nous explique le serveur payaient mais ne la consommaient café a été
d’un café situé non loin des Twin. pas. C’est pourquoi les gérants ont remplacée par
“Quand nous demandons aux clients décidé de l’enlever et de la rempla- d’autres marques
pour quelle raison ils boycottent la cer”, nous détaille-t-il. dans de nombreux
marque, ils nous répondent qu’ils sont Au centre-ville cette fois, le kiosquier cafés de
avec le peuple. D’autres deviennent en face du Royal Mansour, sur l’ave- Casablanca.
même agressifs et sont fermés à toute nue des FAR, fait la moue quand on
discussion”, ajoute-t-il. Pour ne pas l’interroge sur les packs de Sidi Ali en-
perdre ses clients, le propriétaire du tassés devant les journaux : “Et en-
café a dû remplacer la marque pro- core, vous n’avez rien vu. J’ai stocké
priété de la famille de Miriem Bensa- des packs à mes pieds derrière le gui-
lah par l’eau minérale Aïn Ifrane, pro- chet. Pas de chance, j’ai passé com-
duite par Brasseries du Maroc. mande un jour avant le lancement du
boycott. J’en ai pour 2000 dirhams
“Nous sommes avec de marchandise que je risque de
le peuple” perdre si personne ne m’achète ces
Non loin de là, sur le boulevard bouteilles”. En temps ordinaire, il ven-
Zerktouni, le café Amistad, apparte- dait rapidement son stock de Sidi Ali,
nant à l’ex-international marocain Sa- son kiosque étant situé sur une artère
laheddine Bassir, a aussi changé de très fréquentée. Aujourd’hui, il écoule
fournisseur d’eau minérale. Désor- péniblement deux ou trois bouteilles
mais, c’est la marque espagnole Mon- par jour à des touristes logeant dans
dariz, dernière arrivée sur le marché les hôtels alentours. Sur le boulevard

32 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


qu’il vend de la Oulmès, toujours com- sont encore remplis des produits lai- tout sourire. Le même ton calme est
mandée par ses clients, même si elle tiers de Centrale Danone. “Regardez au rendez-vous du côté des travail-
est commercialisée par la même so- par vous-même tout ce lait de la leurs des stations Petrom, Shell ou
ciété que Sidi Ali. Centrale Danone dans le réfrigéra- encore Winxo. Un des agents sollici-
A quelques pas de ce café, un com- teur. Nous n’en vendons quasiment tés se réjouit même de l’ampleur que
merçant a un discours plus virulent. plus”, affirme un épicier. la campagne de boycott est en train
“Je ne commande plus ni Sidi Ali, ni de prendre. “Le peuple marocain en-
Bahia, ni Oulmès, ni Aïn Atlas”, af- Afriquia, le trop-plein caisse beaucoup et ne réagit pas. Il
firme-t-il avec fermeté. S’il boycotte En ce 1er mai, la station Afriquia de la ne faut pas non plus qu’on abuse de
toutes ces marques commercialisées route d’El Jadida propose les prix les sa gentillesse”, nous confie-t-il.
par la Société des Eaux minérales plus bas à la pompe (9,83 DH/litre de Chez Afriquia par contre, la crispation
d’Oulmès, c’est qu’il reproche à l’en- gasoil) comparé aux stations-services est de mise. A l’intérieur de cette sta-
treprise de lui avoir imposé la livrai- de Total, Petrom, Shell, Winxo à tion “officielle”, selon l’expression de
son d’Oulmès à chaque commande de proximité. Quoi qu’il en soit, cela n’a son responsable pour signifier qu’elle
Sidi Ali. Une pratique évoquée par visiblement pas fait changer d’avis appartient au groupe d’Akhannouch,
d’autres commerçants de la ville. Au- les automobilistes qui continuent de une dizaine de travailleurs sont re-
jourd’hui, il veut se venger et participe boycotter cette marque. Chez les groupés dans un bureau. La tension
activement au boycott, après avoir concurrents, l’activité est plutôt nor- est palpable, mais pas question d’en
dans un premier temps juste arrêté male. “Nous n’avons rien remarqué savoir plus sur les motifs de convoca-
de passer commande de Sidi Ali car de particulier ces derniers jours”, tion de cette réunion. Interrogé sur
ses clients ne l’achetaient plus. nous confie un agent de Total Maroc, les retombées éventuelles du boycott
“C’est parce qu’on ne veut plus de sur la station, le responsable se refuse
Sidi Ali que nous allons rendre ces à tout commentaire. “Adressez-vous
30 paquets au livreur”, nous confie plutôt au département de la commu-
le propriétaire d’une laiterie, inter- À la station Afriquia de nication et du marketing”, nous lance
pellé sur le sort des packs entassés à
l’entrée de cette mahlaba. Même
la route d’El Jadida, la notre interlocuteur avant de nous de-
mander de quitter les lieux.
constat chez les épiciers et grandes tension est palpable Du côté des automobilistes qui font la
surfaces de la ville. Les réfrigérateurs file chez les autres stations-services,
la majorité suit de près l’affaire du
boycott. “C’est la première fois que le
© TNIOUNI

peuple se met d’accord sur quelque


chose”, nous confie l’un d’entre eux.
“Oui, je boycotte Afriquia et je conti-
nuerai à le faire parce que je fais par-
tie du peuple”, nous déclare un autre
client venu faire son plein de gasoil
chez Winxo.
Cette campagne de boycott n’est ce-
pendant pas vue du même œil par tout
le monde. “Au début, l’appel au boy-
cott de ces produits m’a séduit. J’avais
même poussé mes parents et ma fa-
mille à faire de même parce que j’étais
convaincu de la légitimité de cet ap-
pel. Aujourd’hui, je ne vois plus les
choses comme ça”, nous explique un
jeune étudiant. “Les parties qui ont ap-
pelé à ce boycott sont inconnues. C’est
peut être purement politique au final,
nous n’en savons rien”. Ce consomma-
teur se pose au fond les mêmes ques-
tions que certains décideurs qui sont
toujours dans le noir quant aux tenants
et aboutissants de ce boycott.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 33


PREMIER PLAN EN COUVERTURE

INTERVIEW

“ON CIBLE DES JEUNES


MÉCONTENTS DE LEUR
SITUATION SOCIALE”
Abderrahmane Rachik
Spécialiste des mouvements sociaux, le sociologue
analyse la nature du boycott et ses motivations.
Certains commentateurs ont Abderrahmane professionnels de la protestation, et,
déjà baptisé ce boycott de Rachik. enfin, les gens ordinaires ou les sui-
“20-février économique”. veurs, qui constituent la majorité nu-
Comment voyez-vous l’évolution mérique et permettent ainsi d’assu-
de ce mouvement ? rer le succès de ce type de campagne
Cette campagne de boycott n’a rien de boycott. Le choix de la théma-
à voir avec les valeurs universelles et tique, du discours et les circonstances
les positions politiques du Mouve- pour convaincre les deux dernières
ment du 20 février. Les slogans catégories ciblent plus particulière-
étaient liés à la démocratisation de ment les jeunes mécontents de leur
la vie politique, à la justice, à la di- situation sociale.
gnité, à l’instauration d’une mo-
narchie parlementaire, à la lutte Le discours véhiculé sur les
© DR

contre la corruption... Les acteurs et réseaux sociaux relatif à la


les sympathisants étaient visibles défense du pouvoir d’achat des
dans l’espace public, ce sont donc cotter la société Afriquia. Parce catégories sociales populaires
deux formes de protestation complè- que le président du RNI, Aziz est-il légitime sachant que Sidi Ali
tement différentes. Il ne faut cepen- Akhannouch, exigeait la participa- n’est pas un produit de première
dant pas négliger les effets écono- tion de l’USFP alors que Benkirane nécessité ?
miques du boycott sur l’image de s’y opposait. Mais la campagne de La défense des catégories sociales fra-
marque et sur la commercialisation boycott n’a pas pris, sa diffusion n’a giles est légitime. La contestation de
des produits stigmatisés. pas été contagieuse comme l’actuelle. l’augmentation excessive des prix des
produits de première nécessité est
Peut-on dire que c’est la première Quelle est selon vous la typologie compréhensible. Je peux, par
fois au Maroc qu’on assiste à un des boycotteurs ? exemple, comprendre qu’on dénonce
mouvement social né sur les On peut identifier trois types de pro- l’augmentation du prix des lentilles
réseaux sociaux et dont les testataires : il y a ceux que nous ap- ou de la sardine, qui sont plutôt im-
promoteurs refusent tout appel à pelons les professionnels de la pro- portantes pour la vie quotidienne des
manifester dans la rue ? testation, ayant des objectifs, des catégories sociales pauvres. Mais le
Une milice électronique au cours de stratégies, des revendications pré- boycott de l’eau minérale, et plus par-
2016, après la victoire électorale du cises, des programmes ou des posi- ticulièrement Sidi Ali, relève plutôt
PJD et le blocage qui s’en est suivi tions politiques ou idéologiques. Une d’une autre stratégie dissimulée que
lors de la négociation pour la forma- dizaine de professionnels est suscep- de la défense du pouvoir d’achat du
tion d’un gouvernement de coalition tible de mobiliser d’autres groupes “peuple”. Les professionnels du boy-
par Benkirane, avait appelé à boy- qu’on appelle les sympathisants des cott sont invisibles. Ils se cachent der-

34 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


rière un discours simpliste et popu-
liste pour galvaniser les jeunes
mécontents de leur situation sociale.
Certains adhèrent spontanément au
boycott comme étant un instrument
naturel dans l’espoir de mettre fin à
l’augmentation continue des prix de
consommation de base, et d’autres ex-
priment un discours haineux et stig-
© AFP

matisant contre des personnes phy-


siques et contre l’ordre social établi. Pour Rachik, le
nationales en favorisant les autres boycott ne peut des boycotteurs ?
Cela expliquerait-il que l’on vise (nationales et étrangères) qui com- pas être On dirait que certains de nos poli-
des entreprises appartenant à mercialisent le même produit ? Le assimilé à un tiques réagissent avec leur affect,
Aziz Akhannouch et Miriem choix de viser les entreprises de Aziz 20-février leurs émotions et non avec leur rai-
Bensalah ? Akhannouch et Miriem Bensalah est- économique car son. Les dernières déclarations ne
il n’a rien à voir
Si on admet qu’il n’y a pas d’arrière- il le fruit du hasard ? avec les valeurs font que galvaniser les individus der-
pensée chez les Facebookiens ayant politiques de ce rière leur tablette, ordinateur ou
lancé cette campagne de boycott, Comment jugez-vous le discours mouvement. smartphone. La gestion politique du
nous sommes en droit de nous po- tenu par certains politiques mécontentement collectif est un art
ser la question suivante : pourquoi comme Mohamed Boussaïd ou de la communication et ne doit pas
le choix de boycotter trois entreprises Moncef Belkhayat à l’encontre céder à la provocation.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 35


BUSINESS L’ESSENTIEL
PAGE COORDONNÉE PAR ELSA WALTER @elsa5walter

Le monopole des banques vu par BAM


Etude. Dans une étude “la crise financière de offrant une nouvelle catégorie
publiée le 27 avril, Bank 2008, le renforcement du de produits et de services.
Al-Maghrib juge le secteur cadre réglementaire et Une concurrence accrue
bancaire marocain “relati- l’accroissement de portée par un maillage

© DR
vement concentré”. Une l’ouverture financière”. territorial des agences
“situation de concurrence L’ouverture du secteur aux bancaires, et reflétée par le
monopolistique” que banques participatives progrès notable du taux de BMCI fermera 18
connaissent également renforcerait également bancarisation, passé de 37% agences d’ici fin juin
plusieurs pays développés l’inclusion financière, en en 2006 à 68% en 2015. S.C.
et émergents. En comparai- Banque. Après avoir annoncé
son avec la région MENA, en février qu’elle fermerait 10
le secteur bancaire au agences de son réseau,
Maroc est plus concentré composé d’environ 350 agences
qu’en Egypte, au Liban et à travers le royaume, la BMCI
en Tunisie, mais moins en fermera finalement 18 d’ici
qu’en Algérie, en Jordanie fin juin. La filiale marocaine,
et au Qatar. Selon la détenue à 66,74% par le groupe
banque centrale, la français BNP Paribas, n’est pas
concurrence s’améliore sur épargnée par le vaste mouve-
ment de restructuration engagé

© TOUMI
la période 2000-2015. Cela
s’explique notamment par par la maison-mère, qui devrait
fermer 200 agences à travers le
monde à l’horizon 2020.
C’est la baisse des recettes fiscales de l’impôt sur les sociétés Certains cadres s’inquiètent de
n’avoir à ce jour aucune

-16,9% au premier trimestre 2018. L’ensemble des recettes fiscales


sur la période s’établit à environ 57 milliards de dirhams, en
baisse de 1,5% par rapport au premier trimestre 2017.
information sur leur redéploie-
ment suite à ces fermetures
programmées. S.M.

LE GRAPHIQUE
Emploi des femmes : l’Afrique du Nord à la traîne
Genre. Seulement 26% de femmes Afrique du Nord est à la traîne par rapport à

© DR
composent la population active marocaine. la moyenne mondiale à 41%. En comparaison,
La tendance est à la baisse par rapport aux l’Afrique du Sud et le Nigéria la dépassent, en
années 2000 où le taux s’établissait autour intégrant 45% de femmes dans leur popula- La SCR s’installe
de 30%. Le Maroc est pourtant, avec la tion active. Selon Paula Tavares, spécialiste au Rwanda
Tunisie, le pays d’Afrique du Nord affichant des questions de genre à la Banque Mondiale,
le meilleur taux, comparativement à l’Algérie “si les femmes participaient autant au Réassurance. La Société
qui n’intègre que 18% de femmes au marché marché du travail que les hommes, pas centrale de réassurance va
de l’emploi. Avec moins 24% de femmes moins de 28 milliards de dollars pourraient ouvrir son premier bureau de
participant à la vie économique, la région être ajoutés à la croissance mondiale”. E.W. représentation d’Afrique de
l’Est à Kigali. Elle s’est déjà
implantée en Afrique de
Pourcentage de femmes dans la population active au Maghreb l’Ouest, à Abidjan, en 2014. Le
choix du Rwanda est guidé par
“les perspectives de développe-
Source: Rapport Banque Mondiale “Women,

MOYENNE ment” et de croissance du pays,


MONDIALE précise un communiqué de la
26% 26% 25% SCR, qui souhaite confirmer
23% 41%
Business and the Law 2018”.

son “positionnement comme


18% réassureur national de
référence à vocation interna-
tionale et partenaire conven-
Maroc Tunisie Libye Egypte Algérie
tionnel leader à l’échelle
africaine”. E.W.

36 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


BUSINESS MANAGERS
PAR REDA BENOMAR @TelquelOfficiel

Ghalia Benabdeljelil
LA CHEVILLE OUVRIÈRE
DU DEAL DU SIÈCLE
Espiègle et chaleureuse, Ghalia Benabdeljelil est loin de l’image que l’on se fait du
monde abrupt de la finance et de ceux qui le peuplent. Ayant fait partie de la petite
équipe qui a conclu le deal Saham-Sanlam, la directrice des projets stratégiques de l’assureur
revient sur son riche parcours à l’international ainsi que sur ses débuts chez Saham.
De JP Morgan au BCG Triple casquette
Ghalia Benabdeljelil a commencé son parcours professionnel au Boston Chez Saham depuis bientôt deux ans, Ghalia Benabdeljelil y est en
Consulting Group (BCG) Paris, avant d’être mutée au bureau de Tokyo tant que directrice des projets stratégiques. “Le groupe est très
pour un échange d’un an. “Il y avait très peu de femmes, d’étrangers polymorphe. Depuis mon arrivée, j’ai changé quatre fois de
et d’anglophones… C’est le pays le plus différent où j’ai vécu. J’ai supérieur hiérarchique”, confie la jeune cadre de 32 ans.
dû m’adapter, prendre des cours de japonais pour lire et écrire Avec le temps, elle s’est vu confier un deuxième rôle,
la langue et pouvoir interagir”, confie-t-elle. Après sa prépa celui de directrice de cabinet de MHE. “Il faut savoir
chez les jésuites de Ginette à Versailles en internat, elle qu’il est très peu présent, pris par ses activités
intègre HEC et prépare un double diplôme à Polytechnique. ministérielles. Je suis donc chargée de lui
Elle enchaîne ensuite sur un stage à Londres chez JP remonter les sujets importants au sein du
Morgan puis chez la Société générale à New York. Il faut groupe, surtout sur l’aspect business”,
dire que la débâcle de Lehmann Brothers, dont elle a été explique-t-elle. Depuis peu, elle assure aussi le
témoin lors de son passage à Londres, l’a fait relativiser rôle de directrice générale de la fondation
sur la ‘carrière’. “Pour nous autres étudiants, c’était le Saham, pour lui “insuffler une nouvelle
Saint Graal de travailler chez JP Morgan. Je me dynamique”.
souviens de mon voisin sur le floor, un senior qui
était là depuis vingt ans. Du jour au lendemain, on
lui a dit qu’il devait partir dans la journée”, Un dîner chez MHE
raconte-t-elle. “C’était très dur, cela m’a permis Les négociations du deal du siècle ont
de prendre du recul sur la carrière, été menées dans les bureaux de Hicham
l’entreprise, et cela a aussi désavoué le Naciri, parce qu’il ne fallait pas que les
mythe du financier intouchable”. salariés de Saham soient au courant. “Les
Sud-africains sont exceptionnels dans le
business, fermes mais droits.  Très
Retour au bercail différents des autres partenaires que l’on
Lorsqu’elle a voulu rentrer au Maroc, a pu tester. Il faut aussi dire qu’il n’y
Ghalia a passé une série d’entretiens tout avait pas ‘deal breaker’, ils connaissent
en continuant d’officier chez BCG Paris. le groupe de l’intérieur”, explique la
Ses tentatives sont décevantes, et elle met jeune cadre de Saham.  Anecdote
en stand-by son idée de rentrer au bercail, croustillante : arrivée à l’étape des
intègre le groupe Kering - appartenant à valorisations, elle s’attendait à ce que le
François-Henri Pinault et détenteur des groupe se fasse accompagner par une
marques Gucci, Yves Saint Laurent ou banque d’affaires. Ce ne fut pas le cas. “On
encore Alexander McQueen - et y fait son était quatre à travailler dessus en interne.
petit bonhomme de chemin. “‘Dans Le jour où j’ai envoyé la valorisation à
© AIC PRESS

quelques années, tu dirigeras une Wendel, parce qu’il fallait qu’on rachète
marque de Luxe’, m’a dit un jour Pinault”, leurs parts, j’avais un peu peur parce
raconte Ghalia Benabdeljelil. Entre-temps, que c’est moi qui avais valorisé tous
son CV atterrit sur le bureau des les actifs”, raconte-t-elle. “Après la
dirigeants de Saham, qui lui font une offre conclusion du deal, on a été invités
qu’elle accepte. “Je ne regrette pas mon à dîner chez MHE avec les
retour au Maroc en général, bien que les Sud-africains”, confie-t-elle. Elle
moyens ne soient pas les mêmes, la taille ne nous dira pas si le
de l’entreprise non plus”.  champagne a été sabré…

38 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


BUSINESS
PAR SOUFIANE CHAHID @TelquelOfficiel

MAROC-TUNISIE

La guerre du cahier
scolaire aura lieu
Suite à une plainte déposée par trois producteurs marocains de cahiers
scolaires, le ministère de l’Industrie a pris des mesures provisoires antidumping sur
les importations tunisiennes. Le 30 avril, une première audition publique s'est tenue
au ministère pour que chaque partie puisse se défendre.

A
utour des cahiers qui Au vu de l’importance de ce marché, lement qu'ils ne sont pas dans une
remplissent les car- les producteurs tunisiens vendent position dominante sur le marché,
tables d'écolier, une moins cher à l’export que sur leur puisque leur part de marché ne repré-
guerre commerciale marché local. C'est ce qui caractérise senterait que 30%.
fait rage. D’un côté, la situation de dumping. Durant une
les industriels maro- audition publique qui s’est tenue le Le grand remplacement
cains qui crient à la 30 avril au siège du secrétariat d'Etat Un importateur de cahiers tunisiens,
concurrence déloyale venue de l'est. au Commerce extérieur et qui fait qui a préféré gardé l'anonymat, nous
De l’autre, des industriels tunisiens suite à cette décision, la défense des confie que les producteurs marocains
et importateurs de ces cahiers qui re- trois plaignants marocains a qualifié “n’ont pas les moyens de fournir au
jettent cette accusation, arguant que la politique de dumping des exporta- marché des cahiers de qualité”. Les
le véritable problème des producteurs teurs tunisiens de “prédatrice et ci- industriels marocains chercheraient-
locaux vient plutôt de leur gestion in- blée”. Nous assistons “à une entre- ils à imputer leurs déboires à la
terne. Le 7 mars dernier, une décision prise de démolition des producteurs concurrence déloyale des Tunisiens ?
du ministère de l’Industrie a mis le “Nous avons investi 78 millions de
feu aux poudres. Elle prévoit d’appli- dirhams en outils de production de-
quer des droits antidumping provi- puis 2009’, se défend Abdeljalil
soires sur les importations tuni- “11 sociétés marocaines Benddane, directeur général de
siennes. Ces taxes peuvent atteindre ont disparu à cause de cette Mapaf. Pour nous le prouver, le di-
jusqu'à 51% pour certains pro- rigeant du plus gros producteur na-
duits. Après une plainte de trois pro- concurrence déloyale” tional de cahiers scolaires nous ouvre
ducteurs marocains de cahiers sco- les portes de son usine casablancaise,
laires — Mapaf, Medpaper et nous montrant fièrement ses ma-
Promograph —, le département de locaux,” insistent les producteurs ma- chines récemment installées. “Nous
Moulay Hafid Elalamy avait ouvert rocains. De leur côté, les industriels avons les mêmes machines alle-
une enquête en mai 2017. Après dix tunisiens et les importateurs maro- mandes que les Tunisiens, et prati-
mois d'investigations, les conclusions cains se sont défendus en affirmant quement les mêmes coûts de produc-
publiées par le ministère sont sans que pour une qualité comparable, le tion”, nous assure-t-il.
appel : il y a bien un dumping de la cahier tunisien restait plus cher. Le problème viendrait-il donc de la
part des producteurs tunisiens, avec En outre, la défense des présumés politique de distribution ? D’après un
des dommages importants pour les pratiquants de dumping remet en importateur de cahiers tunisiens, “les
producteurs locaux, ce qui justifie question le lien de causalité en rele- producteurs locaux ne respectent pas
l'application de droits à l'importation. vant qu'entre 2013 et 2016, les impor- les chaînes de vente. Ils vendent au
Selon le département de l'Industrie, tations tunisiennes n’ont augmenté grossiste, au semi-grossiste et au dé-
l’exportation vers le marché marocain que de 11% dans un marché qui s’est taillant au même prix, ce qui en-
représente 90% du total des exporta- accru globalement de 18%. Les im- gendre une guerre des prix sur le
tions tunisiennes de cahiers scolaires. portateurs marocains avancent éga- marché”. Un non-sens selon Abdelja-

40 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


© AFP
Pour les trois
plaignants,
lil Benddane. “Il est vrai qu’on traite si rien n'est fait, protéger notre marché, nous voulons laires ou les ramettes de papier A4,
directement avec toute la chaîne de c'est l'ensemble une concurrence loyale. Nous avons nous serions morts.”
distribution, mais pas au même prix. des producteurs déjà investi plus de 250 millions de
On ne peut pas casser son marché à locaux de cahiers dirhams entre 2011 et 2012, mais Risque de pénurie
scolaires qui
un grossiste”, explique-t-il. risquent de
notre outil de production tourne à Si les importations tunisiennes se ta-
Pour les industriels tunisiens, la mettre la clef peine à 45% de sa capacité.” Si les rissent sous l’effet des mesures du mi-
marge qu’ils arrivent à dégager sur la sous la porte. producteurs tunisiens pratiquent une nistère, les producteurs locaux pour-
vente de cahiers au Maroc est due à concurrence déloyale sur le marché ront-ils combler ce manque ? Un
une “meilleure stratégie d’achat de marocain, pourquoi ne sont-elles que importateur se montre alarmiste :
matière première”. Le directeur gé- trois sociétés marocaines à avoir “Nous nous dirigeons vers une pénu-
néral de Mapaf admet que les Tuni- porté plainte ? Pour Mohcine Se- rie de cahiers à la prochaine rentrée
siens puissent faire des économies frioui, “la plupart des producteurs scolaire.” Le directeur de Mapaf, au
d'échelle et “qu’ils achètent des quan- sont des PME, ils n’ont pas de comp- contraire, est plus confiant : “Nous
tités plus importantes, car ils ont une tabilité analytique. De plus, c’est voulons juste tourner à notre pleine
plus grosse production”, mais qu'“ils très coûteux de porter plainte. Ces capacité.” Mohcine Sefrioui nous
peuvent [seulement, ndlr] négocier sociétés n’ont pas les moyens de re- confie quant à lui : “Nous ne sommes
10 à 20 dollars moins cher la tonne cruter un cabinet d’avocat”. Selon pas contre l’importation de cahiers
de papier”. Des dizaines de dollars la défense des producteurs, “11 so- d’autres provenances, comme le
par tonne de papier qui ne justifie- ciétés marocaines de cahiers sco- Portugal et l’Espagne. Nous sommes
raient pas, selon lui, “des marges de laires ont disparu à cause de cette des industriels, nous ne sommes pas
30% sur leurs produits”. concurrence déloyale”. dans une logique d’augmentation
Pour les trois plaignants, c'est l'en- des prix, mais d’augmentation des
La faute à Medpaper ? semble de la branche nationale de capacités pour faire activer l’écono-
Comment le marché marocain du ca- producteurs de cahiers scolaires qui mie d’échelle.”
hier scolaire en est-il arrivé là ? Pour risquerait simplement la faillite. La question reste en suspens, car la
l’importateur tunisien interrogé Abdeljalil Benddane tire la sonnette guerre des cahiers scolaires est loin
par TelQuel, le Marocain “Medpaper d’alarme : “Les cahiers scolaires re- d’être terminée. D’autres audi-
s’est tourné vers les importateurs présentent 40% de notre activité, et tions doivent être programmées par
pour défendre son marché, alors qu’il la concurrence tire les prix vers le le secrétariat d'Etat au Commerce ex-
aurait dû investir dans son outil de bas. Nous perdons de l’argent sur térieur, pour confronter les argu-
production”. Une accusation que ré- cette branche d’activité. Si nous ments des uns et des autres, et déci-
fute Mohcine Sefrioui, PDG de n’avions pas d’autres activités an- der du maintien ou de la suspension
Medpaper : “Nous ne voulons pas nexes, comme les fournitures sco- des mesures antidumping prises.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 41


PREMIER PLAN INTERVIEW
PROPOS RECUEILLIS PAR BILAL MOUSJID @bilalmousjid

HAKIM MARRAKCHI & ASSIA BENHIDA


“La CGEM ne peut pas
avoir de positionnement
politique”
A trois semaines de l’élection du nouveau patron des patrons, Hakim
Marrakchi et sa colistière Assia Benhida sont plus que jamais confiants face à
Salaheddine Mezouar, dont ils jugent la candidature incompatible avec les
statuts de la CGEM. Interview croisée avec le binôme.

A
l ’annonce de Faisant allusion à votre candidature, les problèmes en les vivant au quo-
la candidature Salaheddine Mezouar a récemment tidien n’est pas un gage de succès.
de Salaheddine déclaré que la CGEM a besoin d’un Nous avons besoin de gens qui
Mezouar à la pré- leader et non d’un technicien. Vous connaissent le terrain. Notre leader-
sidence de la considérez-vous comme un leader ? ship sera incontestable. Je remercie
CGEM, beaucoup HAKIM MARRAKCHI : Je ne sais pas notre concurrent de nous challen-
de patrons, estimant que l’ancien s’il me visait (rires). La CGEM a bien ger et de nous permettre de gagner
chef du RNI est “le candidat du évidemment besoin de leader. Assia cette élection.
pouvoir”, s’attendaient à voir ses et moi sommes des gens qui connais-
éventuels concurrents se retirer sons très bien les entreprises. C’est A-t-on essayé à un moment de vous
afin de lui laisser la voie libre. Mais dissuader de vous présenter contre
cette tradition, observée par le pa- Mezouar ?
tronat depuis le départ de Hassan “NOUS SOMMES ÉLIGIBLES. HAKIM MARRAKCHI : La candidature
Chami en 2006, a été rompue par de Mezouar était sur le tapis depuis
Hakim Marrakchi, qui a maintenu
NOUS NE SOMMES PAS cinq ou six mois. Si on m’avait dis-
sa candidature. Armés d’un pro- RADIOACTIFS” suadé, je ne serai pas là.
gramme et de leur expérience au
sein du patronat, le DG de Maghreb Il n’y a pas eu de pressions non plus ?
Industries et sa coéquipière, Assia le cas de tous les entrepreneurs, car HAKIM MARRAKCHI : Des pressions
Benhida, tentent de convaincre les ils ont mis leurs sous, ont investi. d’amis non politiques, oui. Si je peux
chefs d’entreprise face à un Me- J’appelle donc les entrepreneurs à demander à Assia d’aller voir une par-
zouar coopté au dernier moment, faire le bon choix. D’un autre côté, tie adverse pour lui dire qu’elle ferait
estampillé RNI et “qui n’a pas de être entrepreneur ou technicien ne mieux de se retirer car elle ne gagnera
programme”. Dans cet entretien, veut pas dire qu’on n’est pas stratège. pas, elle le ferait volontiers. Mais qu’il
Hakim Marrakchi et Assia Benhida On le démontre et notre programme y ait des gens bien placés ou haut pla-
reviennent pour TelQuel sur les le démontre aussi. Et personne n’a cés, même de la part du parti que re-
principaux enjeux de la course à la osé dire que notre programme n’est présente M. Mezouar, qui ont essayé
présidence de la CGEM. pas bon. Etre leader sans connaître de me dissuader, en aucun cas.

42 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


© TOUMI

Le binôme Assia
ASSIA BENHIDA : C’est intéressant que Moi, je suis un homme de l’entre- Benhida et Hakim ce sont deux orientations complè-
Marrakchi est
vous nous posiez la question, car à prise. Je viens avec un programme. candidat à la tement différentes.
un certain moment, on pensait, dans Lui n’en a pas. Débattra-t-on de mon présidence de HAKIM MARRAKCHI : Le corps élec-
la presse, que nous ne nous présen- programme ? Il peut débattre avec la CGEM. toral n’est pas le public. Le corps
terions pas. Et dès que Hakim Mar- vous de son programme quand il électoral, ce sont les entrepreneurs.
rakchi a confirmé qu’on était candi- l’aura, comme je peux débattre avec Donc, on va s’adresser aux entre-
dats, avant même qu’on ait déposé le vous du mien. Mais pourquoi devrais- prises membres de la CGEM.
dossier, nous avons eu d’un seul coup je débattre avec lui qui n’a pas de pro-
un élan de soutien et des gens qui gramme ? Ça ne sert à rien. Lors des élections précédentes, tous
nous ont dit qu’ils croyaient en nous ASSIA BENHIDA : Il ne faut pas se les concurrents se retiraient au profit
et que la CGEM devait continuer à tromper de propos aussi. On est d’un seul candidat, qu’il était
être portée par des chefs d’entreprise. dans une campagne électorale convenu d’appeler le candidat du
certes, mais pour le patronat ma- Palais. La question se pose-t-elle
Les membres de la CGEM sont rocain. L’enjeu est d’expliquer nos aujourd’hui à la CGEM ? Mezouar
habitués au consensus. Comment convictions, d’être à l’écoute des est-il un candidat du Palais ?
vivent-ils cette élection avec deux patrons d’entreprise dans les diffé- HAKIM MARRAKCHI : Il faut lui po-
candidats ? rentes régions et dans les différents ser la question. Il y a à peu près
HAKIM MARRAKCHI : Bien. Il faut dire secteurs, de pouvoir interagir avec 2600 entreprises qui peuvent ap-
que la nature de notre opposant, son les médias pour que notre pro- porter leur soutien à n’importe le-
passé politique de commis de l’Etat, gramme et notre candidature soient quel ou aux deux candidats, et nous
intimident. Et il y a des gens qui visibles. L’enjeu est là. Ne nous sommes allés chercher des soutiens
sont surpris. Ça répond aussi à votre trompons pas d’objectif. On candi- partout. On n’a pas eu de problèmes.
question sur le leadership, on relève date pour expliquer notre vision Rares même sont ceux qui nous ont
le challenge. aux chefs d’entreprise, pour les refusé leur soutien. Il y a deux en-
convaincre et partager avec eux nos treprises qui ne m’ont pas répondu
Il vous a lancé un autre challenge en convictions. La question est qu’est- et parmi ces deux entreprises, il y
vous invitant à un débat public. ce qu’on veut faire de la CGEM ? A avait des gens qui avaient sollicité
Pourquoi n’avez-vous pas accepté ? travers les candidats qui vont être ma candidature. Je n’ai pas eu leur
HAKIM MARRAKCHI : C’est un homme retenus, c’est un choix pour l’ave- soutien physique mais, en tout cas,
politique, habitué au débat public. nir de la CGEM qui va être fait, car ça veut dire que je ne suis pas, et As-

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 43


PREMIER PLAN INTERVIEW

aujourd’hui au centre de l’attention


pendant l’élection, avant d’être
délaissées demain. Cette attention
pour la PME est-elle passagère ?
ASSIA BENHIDA : Dieu merci qu’on
soit des PME. On ne pourra pas
dire qu’on a tenu un propos qui ne
nous correspond pas et qu’on ne
porte pas.
HAKIM MARRAKCHI : Lorsqu’il m’a
reçu, un de mes gros soutiens à la
présidence de la CGEM m’a dit :
“Les grands groupes n’ont pas de
problèmes, on se porte plutôt bien.
Mais les PME se portent mal”.

Votre programme est décliné en cinq


axes. Est-ce que vous avez pris en
considération le débat sur le nouveau

© GHASSAN EL KECHOURI / TELQUEL


modèle de développement
économique ?
HAKIM MARRAKCHI : Sa Majesté a
ouvert le débat. On s’approprie
notre part.
ASSIA BENHIDA : Il y a une ambition
Hakim Marrakchi, et une vision très claire qui a été dé-
sia non plus, persona non grata. directeur général quarts sont de petites entreprises. finie par Sa Majesté et qui a été po-
Nous sommes éligibles. Nous ne de Maghreb Si les petits entrepreneurs pensent sée. Maintenant, les différents ac-
sommes pas radioactifs. Et nous Industries. que nous les représentons mieux, il teurs économiques et les parties
allons travailler pour tout le faut et il suffit qu’ils votent pour prenantes de la société y réflé-
monde, parce que c’est l’intérêt de nous. Maintenant, notre candida- chissent. Et on pense que ces cinq
tout le monde. ture est tout aussi bien portée par axes peuvent y contribuer pour ce
de grands groupes. qui est du rôle de la CGEM en tant
Votre programme est axé sur la PME. ASSIA BENHIDA : Dans le programme, que syndicat qui défend les intérêts
Est-ce que parce que ces PME ont un il y a aussi bien des mesures très des entreprises. Le choix des thé-
poids dans le vote final ? transverses, qui concernent l’en- matiques et des cinq axes est très
HAKIM MARRAKCHI : Les PME ont semble des secteurs et des typologies puissant. Puissant parce que vou-
bien entendu un poids dans le vote d’entreprise, que des mesures extrê- loir libérer l’entreprise en s’ap-
final, mais on est axés sur la PME mement concrètes qui adressent, puyant sur le renforcement de tous
pour une raison simple : c’est l’effi- elles, des problématiques liées aux les leviers ou agir pour favoriser la
cacité économique. Si on veut être régions, aux fédérations et aux diffé- compétitivité, c’est aussi agir pour
plus compétitif, si on veut créer da- rents secteurs d’activité, mais aussi accompagner leur développement
vantage de richesse, si on veut être des problématiques liées à la TPE et au niveau régional et leur croissance
plus innovant, c’est dans les PME que la PME. La CGEM, comme le disait à l’international, agir pour le déve-
ça se passe, partout dans le monde. Hakim Marrakchi, est bien la CGEM loppement et l’évolution des com-
Si on veut réduire les délais de paie- de tout le monde. A travers notre ex- pétences et de l’employabilité, agir
ment, il faut renforcer les PME. Si on périence et notre engagement passé pour que la CGEM soit davantage
veut que notre pays aille mieux, il à la CGEM, on a su se mobiliser pour proche et influente. On s’est nour-
faut renforcer les PME. Ce n’est pas les grandes entreprises mais aussi ris de notre militantisme au sein de
du tout antinomique avec les grandes pour les PME. la CGEM pour définir ce choix.
entreprises. Sur 2600, 3000 ou 3500
entreprises qui seront en mesure de Il y a beaucoup de PME, membres de Vous avez déclaré à des confrères
voter dans trois semaines, les trois la CGEM, qui se plaignent d’être que la solidarité ne devrait pas être
44 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018
financée par la production. Pour tuts de la CGEM qui traitent par-
créer des richesses, le Maroc a faitement le sujet. La CGEM ne
besoin d’une meilleure productivité “LIBÉRER LA PRODUCTION, peut pas avoir de positionnement
dans le travail. Les salaires politique, c’est antinomique avec
comparés à la productivité coûtent
LIBÉRER L’ENTREPRISE, C’EST ses statuts. Et je ne vise personne.
cher. Cela veut-il dire que le AUSSI LIBÉRER LE TRAVAIL” Et puis, la CGEM est multidimen-
Marocain doit travailler plus pour sionnelle. Elle a une dimension
gagner le même salaire ? première qui est de négocier avec
HAKIM MARRAKCHI : La question ne le gouvernement. Elle a ensuite
se pose pas par rapport à l’argent défends les entreprises. De ce point une dimension régionale et nous
qu’ils perçoivent, mais ce que ça de vue-là, je vais avoir une relation avons huit parlementaires à la
coûte pour les faire travailler. Ce de confiance avec les syndicats pour Chambre des conseillers qui tra-
n’est pas la même chose. Le salaire qu’on arrive à une solution qui soit vaillent avec tous les groupes. Pour
que je perçois, c’est à peu près 45% plus à même de libérer à la fois le défendre les entreprises, on doit
du montant qui est payé par l’en- travailleur et l’entreprise. absolument être neutre. Je ne
treprise pour que je travaille. Si je dirai pas apolitique, mais non
taxe le travail, ça veut dire que je La CGEM est-elle apolitique ? partisan.
préfère qu’il aille ailleurs. Libérer Et est-elle réellement neutre ? ASSIA BENHIDA : Et c’est cette neu-
la production, libérer l’entreprise, HAKIM MARRAKCHI : II y a au tralité qui est attendue par un cer-
c’est aussi libérer le travail. Moi, je moins deux articles dans les sta- tain nombre de chefs d’entreprise.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 45


À CONTRE-COURANT

Omar
Saghi

VIVE LA GRÈVE DES


CONSOMMATEURS !

F
aut-il introduire, plus d’un siècle après baine. Les Marocains si peu citoyens engagés sont
le 1er Mai, journée des travailleurs, une en train de devenir des consommateurs éclairés. La
journée des consommateurs ? Au Ma- campagne de boycott, loin de concerner d’abord
roc en tout cas, leur rôle, bien que ré- des zones reculées ou des classes marginalisées,
cent, est devenu décisif. Et l’on com- touche cette classe moyenne naissante. D’où la force
prend pourquoi le mouvement de du mouvement, son impact potentiellement nocif.
boycott de certains produits peut provoquer un dé- Ces mêmes Marocains apolitiques, consommateurs
but d’inquiétude auprès des dirigeants des entre- plutôt que citoyens engagés, ces mêmes Marocains
prises concernées comme auprès de certains poli- quiétistes en politiques, sont en train de dire
tiques. On ne connaît pas la source, ou les sources, quelque chose et d’inventer de nouvelles manières
du mouvement. Il semblerait que les motifs invo- d’agir sur la scène publique.
qués soient faux. Que le boycott soit peu suivi. Ou
très suivi… Bref, la campagne de boycott s’apparente En visant des compagnies et des marques
à une légende urbaine, une sorte de rumeur qui se particulières, que rien ne distingue des
gonfle d’elle-même. C’est en tant que rumeur, c’est- concurrents, les consommateurs visent en
à-dire d’inconscient politique, qu’il faut essayer de réalité leurs propriétaires, c’est-à-dire cette
comprendre de quoi est-elle le nom. classe politique marocaine technocratique et oligar-
chique, qui a fait nos succès, et qui peut aussi, par
Le Maroc, à la différence de plusieurs de ses mégalomanie et aveuglement, faire nos échecs. Ils
voisins, a pris depuis des décennies un che- disent, en refusant telle eau minérale, ou tel pot de
min propre : au lieu de politiser la société, le ré- yaourt, que le mélange des genres est à manier avec
gime au contraire s’est évertué à la maintenir indif- précaution. Nos ministres-entrepreneurs ont mar-
férente et fragmentée ; au lieu d’ignorer l’économie ginalisé des élus porteurs de la souveraineté des
de marché, palais, gouvernements urnes. Ils gèrent le Maroc comme on
successifs et patronat se sont au gère une entreprise. Mais même une
contraire attelés à s’y intégrer, à LA CAMPAGNE entreprise doit contenir un minimum
jouer le jeu de la mondialisation, à d’équité. Les boycotteurs réagissent
s’adapter à la chaîne de valeur mon-
DE BOYCOTT comme des actionnaires de l’entre-
diale sans prétention ni mégaloma- S'APPARENTE À prise Maroc qui réclament une meil-
nie inutiles. Les résultats sont tan- UNE LÉGENDE leure distribution des marges.
gibles, et l’apolitisme traditionnel URBAINE D’un point de vue purement écono-
des Marocains paraît même applau- mique, la campagne de boycott est
dir la méthode : après tout, nos mi- peut-être irraisonnée, faite de ru-
nistres-banquiers et nos ministres-capitaines d’in- meurs et de mimétisme aveugle. Mais politiquement,
dustrie ont réussi là où les ministres-colonels, les elle exprime l’émergence d’une classe moyenne ma-
ministres-élus professionnels et les ministres-po- rocaine consciente de sa force, en train d’inventer une
pulistes ont échoué, chez nous ou chez les voisins. politique de consommateurs fatigués par la surexploi-
Or, à côté de l’industrie automobile ou du TGV, une tation du marché intérieur. Le boycott est un message
des réussites de cette politique si peu politicienne, efficace lancé par les consommateurs à destination
c’est l’émergence d’une réelle classe moyenne ur- de ceux qui ne jurent que par l’efficacité.

46 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


ABONNEZ-VOUS ET ÉCONOMISEZ
JUSQU’À 65%
VEUILLEZ COCHER LA CASE DE L’OFFRE CHOISIE

EURE
1 AN 1 AN 1 AN
OFFRE
OF OFFRE
OF OFFRE
OF MEILFLFRE
O
100% DIGITALE 100% PAPIER INTÉGRALE
E
499 DH SOIT 599 DH SOIT 699 DH SOIT
T

-40% -40% -65%


SUR LE TARIF EN KIOSQUE SUR LE TARIF EN KIOSQUE SUR LE TARIF EN KIOSQUE

VOS MAGAZINES SUR VOS MAGAZINES VOS MAGAZINES SUR


LE WEB + MOBILE PAPIER LIVRÉS PAPIER + WEB
+ TABLETTE CHEZ VOUS + MOBILE + TABLETTE

6 MOIS 6 MOIS 6 MOIS


OFFRE 100% DIGITALE OFFRE 100% PAPIER OFFRE INTÉGRALE
AU PRIX DE AU PRIX DE AU PRIX DE
299 DH 359 DH 399 DH

LE MAROC TEL QU’IL EST, AVEC VOUS, TOUT LE TEMPS

Oui, je m’abonne à TelQuel Chèque bancaire* (barré non endossable)


Ci-joint mon règlement à l’ordre de TelQuel Media par : Carte bancaire (connectez vous à abo.telquel.ma)
Virement**
Mme M.
BMCE Agence Lalla YACOUT PART PRO
Nom et prénom : IBAN/ 011.780.0000.14.210.00.61112.64 MAD
Adresse : SWIFT/ BMCE MAMC

Signature obligatoire :
Code Postal : Ville :
Tél. :
Email : Fait à

*Joignez à ce coupon un chèque bancaire à l’ordre de Le : / /


TelQuel Digital et envoyez le tout à :
TelQuel Media 34, rue Charam Achaykh,
Quartier Palmier, Casablanca. Pour plus d’informations, vous pouvez nous joindre au 05 22 25 05 09,
par mail sur : abo@telquel.ma ou connectez-vous à abo.telquel.ma
** Joignez à ce coupon une copie de l’ordre de virement
et envoyez le tout à TelQuel Media 34, rue Charam Achaykh, L’abonnement sera activé à la réception du chèque ou de la copie de l’ordre de virement.
Quartier Palmier, Casablanca ou par mail à : abo@telquel.ma Les offres 100% Papier et Intégrale sont limitées au Maroc
LE MAG
PAR THIBAULT DE SEILHAC @TelquelOfficiel

Les joueurs, le staff et les


supporters du Youssoufia de
Berrechid peuvent laisser
éclater leur joie. Pour la
première fois en 91 ans
d'existence, le club évoluera
en première division.

Foot
La folle montée
du Youssoufia
Berrechid
Le Youssoufia Berrechid a validé sa montée en première
division de la Botola Pro après un match nul 2-2 face au
Rachad Bernoussi ce dimanche 29 avril. Le club presque
centenaire de Oulad Hriz jouera ainsi pour la première fois
de son existence parmi l'élite du football marocain.

Q
uatre-vingt-onze. C’est le nombre villes comme Casablanca ou Rabat”, surenchérit-il.
d'années qui séparent la création du Après avoir concédé le point du match nul 2-2 face au
Club Athletic Youssoufia Berrechid Rachad Bernoussi ce dimanche 29 avril, profitant ainsi
(CAYB), fondé en 1927, de sa mon- de la défaite du Raja Beni Mellal 2-0 sur le terrain du
tée en première division de Botola. Wydad de Temara à l'issue de la 29e journée de divi-
91 longues années d'existence auront sion 2 (GNF II), le Youssoufia a finalement décroché
été nécessaires à l'une des plus an- son ticket pour la première division suite à une saison
ciennes équipes du ballon rond du royaume pour en- maîtrisée de bout en bout. Les messages de félicitations
fin atteindre les sommets du football marocain. “Quand du monde du football abondent depuis. Un communi-
j'ai entendu que le Youssoufia Berrechid était officiel- qué de la Fédération royale marocaine de football
lement monté en première division, j'ai tout de suite (FRMF) est même venu féliciter les montées du Yous-
pensé à feu Driss Bamous (ancien joueur des FAR de soufia Berrechid et du Mouloudia d'Oujda, premier de
Rabat, capitaine de la sélection marocaine lors de la GNF II, mais pas d'attention particulière pour autant
Coupe du Monde 1970 et ancien président de la Fédé- à l'égard du club de Oulad Hriz. Contacté par TelQuel,
ration royale marocaine de football de 1986 à 1992), Fouzi Lekjaâ, président de la FRMF, commente à ce
lui qui est né dans cette ville. Je suis sûr qu'il aurait sujet : “Je n'ai pas d'impression particulière quant à
été heureux en apprenant cette nouvelle”, réagit la montée du Youssoufia Berrechid en première divi-
Najib Salmi, vétéran des journalistes sportifs maro- sion. Pour moi, tous les clubs sont pareils. On est tou-
cains. “Berrechid est une ville dans laquelle de nom- jours heureux quand une équipe fait une bonne sai-
breux grands joueurs marocains ont vu le jour. C'est son, est sur une bonne dynamique, travaille dur tout
une bonne chose que le football rural fasse partie de au long de l'année et se voit finalement récompensée
la fête, ça fait bouger le paysage footballistique du de ses efforts. Mais je ne suis pas plus content de leur
pays. On verra d'autres clubs que ceux des grandes réussite que pour un autre club.”

48 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


© AYOUB GHAMRAOUI
Mhibila, tracteur et tiki-taka modernité (PAM). “Comme la plupart des membres
“On s'appelle, nous les supporters du Youssoufia du comité du club. Nous sommes presque tous élus
Berrechid, les Mhibila (les fous), parce que nous sommes au conseil municipal de Berrechid sous les couleurs du
fous amoureux de notre club. C'est une référence aussi PAM”, précise Abdelilah Nejmi. C'est donc Noureddine
à l'hôpital psychiatrique de la ville, symbole de la com- El Baidi qui a mis les moyens pour que l'équipe at-
mune et l'un des premiers en Afrique.” Abdelilah Nejmi, teigne enfin l'élite, “en recrutant des joueurs que l'on
vice-président et porte-parole du club, est sur un petit suit depuis longtemps, en mobilisant les habitants de
nuage. Nous le rencontrons dans un Berrechid et en récupérant en dé-
café à proximité du stade, lieu de ren- but de saison notre coach actuel,
dez-vous pour le Youssoufia après Saïd Seddiki, qui connaissait déjà
chaque victoire. Il nous raconte la ge-
LE CLUB, CRÉÉ EN la maison”, souligne le vice-pré-
nèse de cette saison exceptionnelle : 1927, EST MONTÉ sident. Stratégie payante, car sous
“Ça fait 15 ans que nous rêvons de EN PREMIÈRE les ordres de cet ancien joueur du
monter en première division. C'est Raja de Casablanca, l'équipe de Ber-
lorsque nous sommes montés en GNF DIVISION EN 2018 rechid est à ce jour la meilleure dé-
II que les choses ont commencé à chan- fense et la deuxième meilleure at-
ger. C'est à cette époque que je suis ren- taque de deuxième division. Mieux
tré dans la direction du club ainsi que le président ac- encore, le Youssoufia a su se maintenir à la première
tuel, Noureddine El Baidi”. Ce dernier, homme d'affaires place du classement pendant la quasi-totalité de la sai-
dans le secteur de l'immobilier, est aussi président du son. “Ce qu'on aime, c'est développer un jeu direct, en
conseil provincial de Berrechid et de la commission de une touche de balle, à la barcelonaise”, précise le vice-
formation à la FRMF, et parlementaire à la Chambre président du club, pour qui le beau jeu et le spectacle
des représentants sous l'étiquette Parti authenticité et sont des facteurs importants.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 49


LE MAG
Berrechid a offert un accueil triomphal aux
joueurs du Youssoufia à leur retour, après
le match nul 2-2 contre le Rachad
Bernoussi, synonyme de montée en
première division.

© AYOUB GHAMRAOUI
La remontée, une promesse électorale
Cependant, certaines rumeurs viennent entacher la
belle saison du Youssoufia Berrechid. Ainsi, il se mur-
mure que le club aurait truqué, voire acheté, certains
matchs cette saison. Une hérésie pour le journaliste
Najib Salmi : “Il n'y a aucune preuve. Est-ce que
quelqu'un a déjà porté plainte, ou y a-t-il des infor-
mations concrètes à ce sujet ? Je pense que c'est de
la malveillance envers un sans-grade. Ça me fait de
la peine pour eux. Laissons-les fêter leur ascension.”
Abdelilah Nejmi, pour sa part, ne comprend pas ces
accusations : “On a la meilleure équipe du champion-
nat avec les meilleurs joueurs, on n’a pas besoin de
ça. Si on le faisait, on aurait acheté la semaine der-
nière la rencontre contre Bernoussi. Pareil pour les
matchs faciles. Par exemple contre le Maghreb de
Fès ou le Wydad de Fès, on a fait match nul chez eux.
Je ne sais pas d'où viennent ces rumeurs, mais je
pense que c'est de la jalousie et que c'est normal.” Le
Youssoufia peut compter depuis plusieurs années sur
la ville de Berrechid et plus particulièrement sur le
président de la commune, Abderrahim Kamili, lui
aussi étiqueté PAM. La montée en première division
était aussi un objectif qu'il s'était fixé lors des der-
nières élections communales de 2015. “C'est ce que
demandait la population”, commente ce dernier. Même si l'heure est à la fête
“Aujourd'hui, toute la ville est heureuse, que ce soit pour le CAYB, l'objectif sera de
les habitants de la commune de Berrechid ou ceux se maintenir en Botola Pro la
qui sont originaires de la ville et qui sont actuelle- saison prochaine.
ment à l'étranger.” Cette ferveur s'est fait ressentir

50 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


Le futur stade du CAYB devrait être
opérationnel pour le début de la
prochaine saison de Botola et aura
une capacité d'environ 6000 places.

© THIBAULT DE SEILHAC / TELQUEL


après le match nul contre le Rachad Bernoussi, sy- stade. C'est le président du club, Noureddine El Baidi,
nonyme de montée pour le Youssoufia. Des milliers qui nous fait visiter la future enceinte qui devrait être
de supporters étaient venus fêter le retour des joueurs opérationnelle pour le début de la saison prochaine.
dans la ville, “un rassemblement spontané”, précise Le stade sera d'une capacité de 6000 places et béné-
le vice-président du club. Avant d'ajouter : “De plus ficiera d'un gazon flambant neuf, d'un système d'éclai-
en plus de gens viennent au stade rage dernière génération, ainsi que
nous supporter. On a même des d'un espace VIP, une tribune de
groupes ultras affiliés au club !”. presse, un sauna et des bains de
“Moi je ne suis ni pour le Raja ni L'OBJECTIF POUR refroidissement pour les joueurs.
pour le Wydad, je suis pour le LE YOUSSOUFIA Il permettra ainsi d’engendrer des
Youssoufia !”, proclame fièrement BERRECHID EST DE recettes, élément essentiel pour la
un habitant de Berrechid avant de survie économique du club. Son
nous préciser : “Ici, habituelle- SE MAINTENIR EN financement étant assuré actuel-
ment, les gens sont soit wydadis PREMIÈRE DIVISION lement par les subventions du
soit rajaouis, il n'y a pas beaucoup conseil provincial, la municipalité
de supporters de l'équipe de Ber- de Berrechid et la FRMF. Les trois
rechid. Mais petit à petit, avec les bons résultats de mettant près de six millions de dirhams dans la tré-
l'équipe, les gens commencent à la soutenir”. Ce n'est sorerie du club.Un montant que Noureddine El Baidi
pas l'avis d'un autre Hrizi que nous croisons en ville : espère encore voir augmenter. Le club est aussi à la
“La montée du Youssoufia ? Ça ne me réjouit pas recherche de sponsors et peut d’ores et déjà compter
tant que ça. Moi, je suis rajaoui, il n'y a pas la place sur des accords de principe avec des industriels de la
pour deux clubs dans mon cœur.” ville nous apprend-on.
Cette montée historique ne fait pas uniquement le bon-
Objectif : se maintenir chez l’élite heur des supporters de Berrechid. La commune espère
L'objectif pour le Youssoufia Berrechid est désor- aussi avoir des retombées économiques et sociales. “On
mais de se maintenir en première division. Pour ce est désormais sous les feux des projecteurs. On espère
© AYOUB GHAMRAOUI

faire, le club a anticipé sa montée, et pour ne pas re- qu'il y aura une évolution de ce fait sur le plan écono-
produire les erreurs des équipes qui multiplient les mique ou dans d'autres secteurs. Je pense que le foot-
allers-retours entre première et seconde divisions, ball pourra être un vecteur de développement pour
ils ont entamé il y a dix mois la rénovation de leur notre ville”, espère Abderrahim Kamili.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 51


CULTURE ARTS
PAR JAMAL BOUSHABA @TelquelOfficiel

Art contemporain
Mo Baala, celui qu'on
n’attendait pas
Dans les œuvres de cet artiste autodidacte découvert lors la Biennale de
Marrakech en 2016, pas l’once d’une naïveté ou de marocanisme de bazar, mais
au contraire une esthétique parfaitement internationale, tendance afro-américaine,
totalement inhabituelle sous nos cieux. Rencontre.

O
n n'interviewe pas Mo Baala. On Nous sommes attablés dehors — l'intérieur étant de
l'écoute parler. Des heures durant. toute façon submergé d'œuvres plus ou moins ache-
Dans son antre, son gîte-atelier, vées et de matériaux de travail plus ou moins iden-
sis dans un douar de la banlieue tifiés. Il y a là un ami à lui vaguement artiste — en
de Marrakech, sur la route de quelle discipline, je ne sais plus — qu'il héberge. Plu-
l'Ourika. Il a commandé une tan- tôt silencieux. Et Aniko Boehler, son actuelle com-
gia — cuite et recuite au ferrane pagne et agent. Elle intervient souvent — trop ? —
public, dans la vieille tradition. On la déguste arro- dans la discussion. Sous prétexte de traduction et/
sée de thé à la menthe ultra-sucré, comme il se doit. ou de précisions. Il faut dire que Baala ne parle pas

52 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


© PHOTOS COMPTOIR DES MINES GALERIE
Collage de cuir
découpé sur textile.
L'effet de cette
nouvelle série de
bestiaire est d'une
étrangeté et d'une
poésie saisissantes.

le français. Mais sa très volubile darija, à l'accent rou- Un conteur merveilleux


dano-marrakchi prononcé, fait tout à fait mon af- Mo Baala se raconte. C'est un merveilleux conteur. Sa
faire. Nous sommes régulièrement interrompus par petite enfance malheureuse, au sein d'un couple qui
les manifestations d'affection, un tantinet trop im- se déchire. L'amour de sa grand-mère roudania qui
pétueuses des trois grands chiens de la maison. Des l'extirpe de ce milieu toxique. Il sait nous entraîner,
bâtards, évidemment. en compagnie de sa grand-mère bénie, le long des
plaines et des collines du Haouz, de seyyed en seyyed,
Portrait de l'artiste. ces marabouts qui essaiment la campagne marocaine,
Un trentenaire à et sous les koubbas desquelles les femmes d'antan ai-
l'allure d'éternel
adolescent. maient à se réfugier, en quête d'une spiritualité pan-
théiste apaisant leur âme simple, ou, plus simplement,
pour échapper aux lourdes charges de leur condition.
Est-ce ces déambulations premières, pour ne pas dire
primitives, qui ont donné le goût à l'adolescent qu'il
deviendra des longues randonnées solitaires dans la
campagne ? Il est disert sur un certain séjour de quelque
six mois, là-haut dans la montagne, en compagnie de
jeunes bergers berbères dont il dit avoir patiemment
recueilli les dires et les poèmes, matière à un travail
d’un recueil à venir. Car le plasticien précocement plé-
biscité qu'il est aujourd'hui a des ambitions d'écriture
Le plasticien précocement très affirmées. Certes, il n'a fréquenté l'école que de six
à neuf ans, mais au cours des mille et une vies labo-
plébiscité a des ambitions rieuses qu'il a vécues, il a pris le temps et la peine de
lire. Beaucoup et sauvagement. Le temps nous dira si
d'écriture très affirmées Mo Baala l'écrivain sera aussi étonnant que le Baala
artiste contemporain. Il cite volontiers Tolstoï.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 53


CULTURE ????
Ces personnages et ce mystérieux
alphabet, sur fond de patron de
couture, nous narrent des histoires
qu'il nous faut décoder.

animaux, qui allaient lui servir à ses


somptueux collages. Et ce, en deux-

© PHOTOS COMPTOIR DES MINES GALERIE


trois mouvements, tout en conti-
nuant à discourir.

Le “nouveau Basquiat” ?
À trente ans, lors d'une exposition à
la Galerie 127, dans le cadre de l'édi-
tion 2016 de la défunte Biennale de
Les “masques” peints sur toile de Baala sont de véritables livres ouverts sur un Marrakech, le talent singulier de l'ar-
subconscient fort chargé. tiste autodidacte éclate aux yeux de tous. Personne
ne l'attendait. Pas l'once d'une naïveté, encore moins
de marocanisme de bazar, dans son expression.
D'aucuns ont même crié au “nouveau Basquiat” !
Point trop n'en faut, évidemment. Mais il est aussi
intrigant qu'indéniable que le vocabulaire utilisé
par Mo Baala relève d'une esthétique parfaitement
internationale, tendance afro-américaine. Mais pas
que. Certes, le street-art est à la base d'une grande
partie de sa production, notamment tout ce qui re-
lève du lettrage. Mais un lettrage épuré jusqu'à l'ex-
trême. Rendu, par son “appauvrissement” volon-
taire, son côté “apprentissage scolaire”, à sa fonction
première de “signe signifiant”. Et les fautes d'ortho-
graphe comprises dans ces messages SOS dont il
emplit ces grandes feuilles jaunies par le temps —
vieux patrons de couture —, ne font que rajouter à
l'authenticité de la démarche. Une bonne partie de
l'exposition que nous propose aujourd'hui le Comp-
toir des mines galerie — premier vrai solo show de
l'artiste au Maroc — est constituée de ces papiers
au minimalisme et à la maladresse si spirituelles. Il
y aura, bien évidemment, également, ces puissantes
peintures, à la composition, aux motifs et à la gamme
chromatique, à la fois si libres, si spontanés, mais
Le vocabulaire de Mo Baala relève tellement maîtrisés, qui ont tant épaté le public, de-
puis un certain temps déjà.
d'une esthétique parfaitement Mais, fidèle à la réputation d'incubateur-révélateur
de la jeune scène de l'art contemporain marocain que
internationale et afro-américaine cette institution marrakchie a acquise en si peu de
temps — de l'avis même de la presse internationale —,
le Comptoir ne pouvait s'arrêter à ça. L'exposition
On sait qu'adolescent, pour survivre, Mo Baala a nous révèle surtout de magnifiques collages en et sur
exercé tous les métiers manuels qu'offrent les mé- textile d'une originalité et d'un raffinement inusités
dinas de Taroudant et de Marrakech. Cela fait dé- sous nos cieux. Étrange et ô combien troublant bes-
sormais partie de sa légende. Il a même été cordon- tiaire que je viens de découvrir et que je renonce, par
nier ! Si j'en parle, c'est que j'ai été littéralement conséquent, à décrire. Faute de recul. Trop d'enthou-
bluffé par la dextérité avec laquelle je l'ai vu décou- siasme nuit à l'analyse.
per, aux ciseaux, dans du cuir, et sans le moindre Exposition de Mo Baala - Comptoir des mines, Marrakech.
dessin préalable, ses fameux personnages et autres A partir du 5 mai 2018

54 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


CULTURE MUSIQUE
PAR ANIS HAJJAM @AnisHajjam

Découverte
Jad, une plume
qui roule
“All Day All Night” est le titre annonciateur du nouvel album de Faudel,
composé et produit par RedOne. Derrière cette chanson, un Marocain
prometteur, le jeune parolier Jad qui en signe le texte en français.

A
ceux qui trépident sur le dance- “Touche pas à mon poste” du survolté Cyril Hanouna.
floor en vociférant le refrain d’un La fabrique musicale s’inscrit dans la lignée de “C’est
titre trémoussant, voici la partie la vie” de Khaled, estampillée RedOne il y a six ans.
nodale du texte de Jad, auteur du
single qui marque le retour de Une histoire de familles
Faudel : “Avancer toujours, la C’est sur ce premier single du prochain opus de Fau-
nuit comme le jour/ Les yeux del qu’apparaît le jeune parolier Jad Benyahia, 25
vers le ciel, on est toujours debout/ Je suis de retour, ans au compteur. L’auteur ne connaît pas le pro-
du son en mode lourd/ Goodbye et bonjour, on est ducteur, d’autres si : “J’ai croisé RedOne par per-
number one/ Ouvrir les yeux, sourire à la vie/ Vivre sonnes interposées. Mon père Kaïss et mon oncle
plus fort, le jour comme la nuit/ Tous ensemble/ All Anouar sont des amis d’enfance des frères Khayat,
Day All Night, le kiff à l’infini.” Mais où était-elle pas- Nabil, Adil et Nadir. Ils apprenaient à jouer de la
sée cette gueule d’ange au sourire omniprésent ? Fau- guitare ensemble, notamment dans les escaliers de
del victime collatérale de Nicolas Sarkozy ? En ralliant l’immeuble où ils habitaient à Tétouan, leur ville
en 2007 le candidat UMP à la présidentielle française, natale. Comme mon père partageait sur sa page
le chanteur se fait incendier par une partie de la presse Facebook tous mes essais musicaux, il a reçu un
et des électeurs. Depuis, contraint de faire profil bas,
on n’entend plus parler de lui, hormis quelques appa-
ritions scéniques en dehors de la France.
Ce silence studio aura duré dix ans. En 2012, Moham- Le titre, qui s'inscrit dans
med VI lui octroie la nationalité — comme un an plus
tard à Khaled —, ce qui l’encourage à poser ses valises
la lignée de "C'est la vie
à Marrakech. Le voilà Franco-maroco-algérien. Pre- de Khaled", a été lancé
nant du bon temps dans la cité ocre, Faudel double
de volume. C’est là, lors d’un raout nocturne en 2016, le 26 avril sur la chaîne C8
que celui qui dispose d’une statue de cire au musée
Grévin rencontre Nadir Khayat dit RedOne. Les yeux
de l’interprète de “Tellement N’bghik” s’écarquillent. jour un appel de Adil Khayat qui souhaitait me
La discussion s’engage pendant le dîner. Le courant joindre. Il était très intéressé par ma manière ur-
passe et l’idée d’une collaboration prend forme. baine d’écrire. C’était le déclencheur de l’aventure.
Quelque temps plus tard, le faiseur de tubes (Jenni- Je me suis alors rendu à Tétouan pour rencontrer
fer Lopez, Usher, Enrique Iglesias, Lady Gaga, Mary l’équipe de RedOne. On a rapidement commencé à
J. Blige…) se met à usiner plus de vingt titres pour le travailler sur l’album de Faudel qui était dans le
retour inespéré de Faudel. L’avant-goût — “All Day pipe. J’ai passé plusieurs jours à peaufiner les pa-
All Night” — est lancé officiellement jeudi 26 avril sur roles de ‘All Day All Night’. J’ai enchaîné sur
la chaîne française C8 en ouverture de l’émission d’autres titres qui sortiront l’été prochain.”

56 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


Petit-fils du célèbre
écrivain, poète et
journaliste Mohammed
Benyahia Tanjaoui, Jad
est tombé très tôt dans
la marmite artistique.

© DR
Jad, détenteur d’un master en commerce internatio- De la tektonik à la variété en passant par le rap
nal à Madrid, a de qui tenir sa passion. “Je suis tombé, Mais comment franchir le pas ? “Lorsqu’on m’a dit que
bébé, dans la marmite artistique”, s’amuse-t-il. Son je devais avoir l’oreille musicale, j’ai tout de suite ac-
grand-père est le célèbre Mohammed Benyahia Tan- cordé du temps à l’écoute et à la découverte de nou-
jaoui, écrivain, poète et journaliste disparu en no- velles créations musicales. Après avoir été bercé comme
vembre 2016 à l’âge de 81 ans. Son père, Kaïss Benya- tous les jeunes de mon âge par la tektonik, j’ai fait mes
hia, est musicien, chargé de mission au sein du cabinet débuts comme DJ en 2008. J’ai participé à plusieurs
royal et ex-directeur de la communication de la Fon- concours et j’ai fini vainqueur de la compétition qui ré-
dation Mohammed V pour la solidarité. Cela s’étale à unissait les meilleurs DJ’s du Maroc. J’ai ensuite flirté
d’autres membres de la famille : “J’ai eu la chance de avec le rap qui m’a apporté un énorme plaisir, celui
grandir dans un milieu d’art et de lettres où j’ai pu d’écrire en exprimant mes sentiments et les partager.
m’imprégner des meilleures ondes possibles. Moham- En 2011, j’ai donné naissance à des textes que j’ai chan-
med, mon grand-père paternel, a écrit les textes de tés et enregistrés la tête dans un placard, histoire
chansons pour des légendes égyptiennes : Mohamed d’avoir une bonne qualité de son. Cette ‘technique’ m’a
Addelouahab (Allahou Akbar) et Abdelhalim Hafed accompagné pendant six ans. Il faut dire aussi que ma
(Mina Al Misri Ila Al Maghribi). Mais aussi pour Ab- famille m’a toujours soutenu. En 2017, je me suis re-
delwahab Doukkali (Habibati, Mawlidou Al Qamar) trouvé partie prenante dans un projet regroupant deux
et pour d’autres encore. Mon grand-père maternel, stars internationales, Faudel et RedOne.” Un rêve qui
Mohammed Ouahi, a publié plusieurs recueils de poé- se réalise à pas sûrs. Loin d’être un fier-à-bras, Jad se
sie et des romans. Kaïss mon père, lui-même musi- construit une carrière d’auteur-compositeur en appre-
cien de pop et de jazz, s’est illustré durant les années nant, en explorant, en se remettant en question : “Ce
1980 et 1990 sur la scène rbatie en tant que bassiste- n’est que le début d’une aventure, d’une vie qui, j’espère,
chanteur. Sarra ma mère chantait les grands clas- me mènera sur d’autres rives où je pourrai mettre da-
siques arabes et mon oncle Ouassil, paix à son âme, vantage en valeur mon Urban style.” Aujourd’hui, ce
m’apprenait à aimer le son de la guitare. Beaucoup fils et petit-fils de… se fait un prénom : “Mes projets en
d’amour, de confiance et de créativité. La musique cours ? Je suis en train de travailler sur un album dont
m’accompagnait comme mon ombre. Des images de plus de la moitié est déjà en boîte.” Et que l’amour de
cette époque sont ancrées dans mon tréfonds.” la musique perdure !

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 57


CULTURE LIVRES
PAGES COORDONNÉES PAR KENZA SEFRIOUI @KzaSefrioui

L’appel du sud
Beau-livre. Chantal Destrez retrace le parcours du peintre orientaliste Jacques Majorelle,
de la Lorraine au Niger, en passant par Marrakech.

Un artiste obstiné
r Jacques
Majorelle, un rêve En 1917, démobilisé en raison de sa maladie, Jacques
jamais atteint, Majorelle y fait un premier voyage. Il est ensuite in-
Chantal Destrez, vité à Rabat par Lyautey. Il apprécie Tanger, trouve
Senso Unico,
280 p., 550 DH Rabat splendide mais chère et file sur Marrakech où
il s’installe en médina. Il en dira “j’aime cette ville de
toute mon âme”. Considéré comme “le peintre du
Maroc”, il s’intéresse, contrairement aux orientalistes
“romantiques”, moins aux paysages qu’aux gens. A
travers ses portraits, ses foules, ses casbahs, il déve-
loppe une peinture “à la fois exotique et documen-
taire” qui contribue largement à faire connaître le
pays en Europe.
Chantal Destrez souligne le goût de la liberté de l’ar-
tiste, et sa capacité extrême de concentration qui
l’amenait à rester fidèle à une région, à creuser un su-
jet. Dans l’Atlas, estimait-il, “il y a du travail pour
plusieurs générations”. Fusains, huiles sur toile ou
carton, couleurs rehaussées de poudre de cuivre et
d’or, il n’a cessé de se renouveler, en s’intéressant
même aux arts traditionnels et décoratifs. Ses affiches
plaident pour faire du Maroc une destination touris-
tique. Tantôt “anachorète, mystique”, tantôt attiré
Jacques Majorelle par la sensualité, Jacques Majorelle cherche la pu-
dans son jardin, dans

S
on grand-père, Auguste, était un célèbre reté des lignes, qu’il trouve tant dans les références à
les années 1950.
faïencier. Son père, Louis, fut ébéniste, un l’Antiquité grecque ou égyptienne que dans l’esthé-
© Fondation Jardin
des grands noms de l’Art nouveau. C’est la Majorelle, Marrakech. tique de l’Afrique noire.
peinture qui donnera à Jacques Majorelle (1886- Son œuvre ultime ? Son jardin à Marrakech, confiait-
1962) l’occasion de briller à son tour dans cette il en 1948, “ogre vorace sur lequel je m’épuise depuis
dynastie d’artistes. Après une formation dans vingt-deux ans et qu’il faudrait encore vingt ans pour
les bouillonnantes Écoles de Nancy puis de Pa- qu’il fasse crever d’envie les anges du Paradis”.
ris au début du XXe siècle, le jeune homme, qui
rêve d’ailleurs, part à la découverte du monde.
Une vie ne lui suffira pas. Après l’Espagne et Dans le texte. L’enchantement de Marrakech
l’Italie, c’est l’Égypte : “Nul autre pays de l’Orient “Quelle paix et quel style dans ce paysage au pied du grand et majestueux Atlas
islamique n’apporte davantage de rêve à une dont l’azur rosé se confond avec celui du ciel. […] Et que n’ai-je vu encore ici à
Europe en cours d’industrialisation.” Marrakech grâce à mon ami [Si Kaddour ben Ghabrit] : l’ignoré tombeau des
Mais, insiste Chantal Destrez, ce n’est pas un Saadiens, merveille saisissante de pureté et d’élégance. Que de larmes j’ai déjà
Orient rêvé qui intéresse Jacques Majorelle : “Il versées ici, larmes de joie et d’extase, silencieuses actions de grâce à la beauté.
a besoin pour peindre d’analyser la réalité vivante Dans les rues, le soir, et dans ces souks, le maxillaire contracté et les yeux
sous ses yeux.” Ce Beau-livre, richement docu- brillants, je reste ivre et frémissant, délirant sous la douceur des formes qui
menté, retrace le parcours intense de cet homme passent, de la lumière magique qui s’irise dans les gerbes de poussière que
soulève la foule. Quelle volupté, quelle splendeur que ces jaunes puissants
à la santé fragile, qui s’imposa une discipline de soulignés des violets tendres des ombres s’étalant en arabesques mouvantes.
fer pour aller à la rencontre des pays qui l’atti- Savantes harmonies des blancs nuancés où s’enchâssent des rouges cerise et
raient. Toujours plus au sud, jusqu’au Niger. Avec des verts grinçants. Valeurs puissantes et simples des noirs profonds et
une étape majeure par le Maroc, notamment à limpides déchirés et sabrés de flaques ensoleillées..”
Marrakech.

58 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


Les souks
Les tableaux de Jacques Majorelle s’intéressent aux gens, aux lieux de
vie et d’échange. Il a notamment beaucoup peint les souks.
Souk à Bab Debar (Marrakech, 1921), huile sur carton, 45,8x 55,5 cm (p. 81)
La découverte de l’Afrique noire Christie’s Images/Bridgeman Images, Londres, collection particulière
De 1945 à 1955, Jacques Majorelle voyage en
Mauritanie, au Mali, au Soudan, en Guinée, au
Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Niger. Ses observa-
tions libèrent son style et lui inspirent “un sens du
mouvement impossible à exprimer devant les
coutumes si codifiées du Maroc”.
Le Griot (1947), détrempe, technique mixte et rehauts
métalliques, 93 x 78 cm (p. 237)
Musée des Beaux-Arts de Nancy, © photo Adam Rzepka

Entre réalisme et sublimation


Le trait de Jacques Majorelle fait référence aux formes inspirées de l’Art
nouveau, notamment dans le traitement des éléments végétaux, mais est
aussi d’une précision qui évoque la photographie.
Les Allamates (1931), gouache, détrempe, technique mixte et rehauts de poudre d’or
et d’argent, 286 x 398 cm (pp.108-109). Collection Attijariwafa bank

Les arts décoratifs


Passionné d’arts décoratifs, Jacques Majorelle a travaillé le cuir brodé,
décoré des miroirs et dessiné des décors peints, notamment pour le nouvel
hôtel de La Mamounia.
Plafond en bois, réalisé en 1931 d’après un carton de 1924, Hôtel La Mamounia,
Marrakech (p. 155)
La lumière
En Égypte, dans le village de Marg et le long de la
vallée du Nil, Jacques Majorelle découvre l’art de
la lumière : “Il tente de rendre les contrastes assez
violents de la lumière dans ces pays du sud. En
hiver, on y passe sans transition de la chaleur
bienfaisante du soleil à l’ombre fraîche où il
installe son chevalet.”
Marg, Égyptiennes (1912), huile sur toile, 162 x 130 cm (p. 41)
Musée de l’École de Nancy, photo © Studio Image

N°793 DU 5 AU 11 JANVIER 2018 TELQUEL 57


CULTURE SORTIR
PAR HOUSSAM HATIM @HoussamHatim

© DR
A bout de souffle
Spectacle. Comment parler aux jeunes qui rejoignent le camp des
terroristes ? Pour répondre à cette question qui lui revient sans cesse,
l’islamologue et chercheur franco-marocain Rachid Benzine a écrit le
roman Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ?, qu’il a ensuite adapté au
théâtre. Jusqu’au 8 mai, l’Institut français organise une tournée au
Maroc de sa pièce à succès, Lettres à Nour. Celle-ci raconte, sous la
forme de théâtre épistolaire, l’histoire de Nour. Elevée par un père
philosophe, musulman pratiquant - vivant sa religion comme un
message de paix et d’amour-, Nour (campée par Mounya Boudiaf) est
partie en Irak rejoindre un lieutenant de Daech, qu’elle a épousé
discrètement. Pendant deux ans, une correspondance s’établit entre
un père épris des Lumières et une jeune femme qui, nourrie de
connaissances, exprime sa révolte et sa soif d’un monde nouveau.
Avec une écriture aussi belle que douloureuse, le public assistera à
un échange terrible et bouleversant entre deux êtres qui ne peuvent
renoncer l’un à l’autre. 
Le 8 mai à la salle Bahnini, 20h, à Rabat.

A la rencontre de Feydeau ET AUSSI…

La famille en mots
Théâtre. Vivante, virevoltante conjugal pour poser ses valises Littérature. Pour la 8e édition de
et décalée : c’est ainsi qu’on à l’Hôtel Terminus. Le résultat la Cigogne Volubile – le
pourrait décrire la pièce de propose un affrontement entre Printemps des livres jeunesse du
théâtre Hôtel Feydeau, en tour- deux mondes : hommes versus Maroc, auteurs, illustrateurs,
née au Maroc, mise en scène femmes, enfants contre parents conteurs, libraires, comédiens et
© DR

par le célèbre Georges Lavau- ou encore maîtres contre do- musiciens proposeront
dant. Celui-ci a fait un montage mestiques. Mais surtout, des co- rencontres pédagogiques et
Il était une fois théâtral à partir d’extraits de médiens qui jouent avec brio, professionnelles, ateliers de
Casablanca cinq pièces en un acte du maître et livrent avec finesse une belle création, projections, expositions
Patrimoine. Les amoureux du vaudeville : Feu la mère de critique de la bourgeoisie. et spectacles de contes pendant
de Casablanca pourront redécou- madame, Mais n’te promène trois jours. Dédiée aux jeunes
vrir leur ville sous de nouvelles fa- ΄ Le 4 mai à 20h au Théâtre national
donc pas toute nue, Léonie est Mohammed V de Rabat.               lecteurs de 4 à 12 ans, la Cigogne
cettes. La 10e édition des Journées en avance, On purge bébé, Cent ΄ Le 7 mai à 20h au Théâtre de l’Institut Volubile abordera cette année la
du Patrimoine de Casablanca, or- millions qui tombent. Des français de Meknès. thématique de la famille.
ganisée par Casamémoire, l’asso- pièces qui correspondent à la ΄ Le 9 mai à 20h30 au Théâtre national Du 10 au 12 mai, aux Instituts
ciation marocaine de sauvegarde Mohammed VI d’Oujda.
période où Feydeau est ΄ Le 12 mai à 21h au Studio des Arts français du Maroc.
du patrimoine architectural du XXe contraint de quitter le domicile Vivants à Casablanca.
siècle au Maroc, promet de belles Les chants de Hassani
surprises. Le thème de cette édi- Exposition. Dans la nouvelle
tion sera “Ma ville, mon patri- exposition personnelle de
moine”. Comme chaque année, Hassani, “Chants de nuit”,
des visites guidées gratuites, en- l’artiste-peintre dévoile un
cadrées par 300 guides béné- parcours regroupant trois
voles, formés par Casamémoire, périodes importantes de son
seront proposées autour de 5 cir- œuvre : ses séries autour de
cuits préétablis. Cette année, c’est l’échiquier, ses grands aplats
la ville de Bordeaux qui sera à monochromes et ses “corps
l’honneur, et proposera une série singuliers” et silhouettes
d’animations pour célébrer le 30e génériques, qui évoquent la
anniversaire de jumelage entre condition existentielle et
les deux villes. universelle de l’être humain.
© TOUMI

Du 9 au 13 mai à Casablanca.
Jusqu’au 16 juin à l’Artorium.

60 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


com D’ENTREPRISES

La 1ère édition des 5 km AUTOMOBILE


de Californie  
L’association Nour Sport et Ça roule bien pour
Gymnasia unissent leurs forces
et organisent, dimanche 6 mai,
Renault !
une course à pied de 5 km Le groupe Renault s’attend à réaliser un
avec comme message excellent exercice au regard des indicateurs
principal : la course familiale à qui affichent déjà de belles performances.
Californie dans sa première Ainsi, au premier trimestre 2018, les im-
édition. Cet évènement sportif matriculations mondiales ont progressé de
sera organisé en partenariat 4,8% à 935 041 véhicules sur un marché
avec le ministère de la en hausse de 2,7%, et le chiffre d’affaires a
Jeunesse des Sports et la enregistré une hausse de 0,2% à 13,2 mil-
Fédération royale marocaine liards d’euros. Les marques Renault et Da-
du sport pour tous. Plus cia ont établi chacune un nouveau record
de 1000 participants (hommes, de ventes au cours de ce trimestre. Les ob-
PARTENARIAT femmes et enfants) y sont jectifs du groupe Renault pour 2018 sont :
attendus. augmenter le chiffre d’affaires, maintenir
Hyundai, sponsor auto une marge opérationnelle supérieure à
de la Coupe du Monde Boeing affiche une 6,0% et générer un free cash-flow opéra-
excellente forme tionnel de l’automobile positif.
Hyundai Motor Company, le plus grand constructeur Au premier trimestre 2018,
automobile de Corée du Sud, annonce qu’il est le spon- Boeing a réalisé un chiffre
sor officiel de la Coupe du Monde de la FIFA-Russie 2018, d’affaires de 23,4 milliards de
qui aura lieu du 14 juin au 14 juillet. A cette occasion, le dollars, reflétant une
constructeur automobile et le musée mondial du foot- augmentation des livraisons
ball de la FIFA organisent un concours international pour d’avions commerciaux et du
permettre aux fans de découvrir l'incroyable patrimoine mix, ainsi que la progression
de la Coupe du Monde de la FIFA, ainsi que les cultures des activités de service et du
des supporters du monde entier. 32 vainqueurs dans le volume des contrats de
monde seront ainsi récompensés par deux billets pour défense. “Ces solides
suivre la finale, en plus d'un éventail de vols et d'héber- performances s’ajoutent aux
gements au choix. L’annonce des gagnants se fera via un perspectives positives du
site Web interactif affichant chacune des meilleures par- marché dans l’ensemble de
ticipations en ligne des 32 pays qualifiés. nos activités”, affirme Boeing
Pour plus d'informations, rendez-vous sur : worldcup.hyundai.com dans un communiqué.

SHOPPING

H&M ouvre son premier flagship


store au Maroc
H&M a le plaisir de vous annoncer l’ouverture de son premier
flagship store au Maroc, situé sur le bd Massira à Casablanca. Ce
nouvel espace permettra aux clients de profiter désormais d’une
offre large et diversifiée de mode pour tous. Il met en vedette les
dernières nouveautés de H&M pour femmes, hommes, enfants
et jeunes, des accessoires de beauté et bien-être et, pour la
toute première fois, une grande sélection d’articles de maison.
En outre, un grand écran digital y affichera régulièrement tous
les événements H&M ainsi que les campagnes spéciales pour
être au fait de toutes les nouveautés. Fondé en Suède il y a plus
de 70 ans, H&M possède aujourd’hui 4700 magasins dans le
monde dans 69 marchés, chacun avec la même mission : celle
d’offrir mode et qualité aux meilleurs prix et de manière durable.

62 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


DIGITALISATION

Le catalogue de services Cloud


et sécurité d’Inwi Business
Acteur majeur de la transformation digitale au Maroc, Inwi
Business propose aux entreprises des solutions Cloud et
Sécurité performantes, simples et adaptées. Inwi Business
a conclu dans ce sens des partenariats avec des leaders
mondiaux (Huawei, Dell/EMC et VMWare), afin de permettre
aux entreprises marocaines d’entamer leur transformation
digitale sans investissement d’infrastructure préalable. En
outre, Inwi Business s’associe, en matière de sécurité
informatique, à des acteurs de premier plan au niveau
mondial et lance son portefeuille d’offres intitulé “Inwi
Cyber Défense”. “Nous contribuons au développement d’un
Cloud souverain marocain, et nous répondons également à
un défi majeur posé par la directive de la DGSSI en matière
de lutte contre la cybercriminalité.”

EAUX MINÉRALES Grande Féria aux Jardins


de l'Atlas
Al Karama fête ses 10 ans Palmeraie Luxury Living a
et lance un nouveau format organisé récemment une
grande féria au sein de son
La société des eaux minérales Al Karama projet résidentiel les Jardins de
(groupe Ynna Holding) a présenté, à l’occa- l’Atlas situé à Marrakech. A cette
sion du SIAM 2018, le bilan de son 10e anni- occasion, le leader de
versaire et profité de cet évènement majeur l’immobilier de luxe a proposé
pour lancer un nouveau format classique et de nombreuses animations sous
familial de sa marque Amane Souss. Créée le thème de la fête foraine, des
en 2007, Al Karama est un acteur majeur de initiations ludiques dédiées aux
l’eau en bouteille. Experte dans l’embouteil- enfants, ainsi qu’un espace
lage et le conditionnement d’eaux plates, la gourmandise. Il a aussi organisé
société emploie 200 personnes et compte une exposition inédite et un test
dans son portefeuille deux marques emblé- drive co-brandé de plusieurs
matiques : l’eau minérale Aïn Soltane, une modèles Jaguar. SIAM 2018
référence incontournable des familles maro-
caines, et l’eau de table Amane Souss, mise Participation remarquée
en bouteille au sud du Maroc. ERRATUM de Cosumar
Dans notre dossier spécial
Finance participative, paru Le groupe Cosumar, agrégateur de la filière sucrière
dans l'édition N°809 du marocaine, a participé à la 13e édition du Salon Inter-
magazine TelQuel, l'interview national de l’Agriculture de Meknès qui a eu lieu du 24
de M. Koudama Zeroual, au 29 avril 2018. Lors de cet évènement majeur, Cosu-
directeur général Assurances mar a confirmé son engagement auprès des partenaires
Takaful - Wafa Assurance a de son écosystème en organisant une série de confé-
été illustrée par une photo qui rences axées sur les grands projets pour une filière su-
n'est pas la sienne, mais celle crière plus performante et compétitive. Un espace a été
de M. Mohamed Maarouf, spécialement aménagé à cet effet par le groupe pour
directeur général de BTI Bank. accueillir ces moments de concertation et de partage
Nous nous excusons auprès stratégiques. Il a été par ailleurs procédé à la signature
des personnes concernées et des conventions de mise en œuvre du projet de la re-
auprès de nos lecteurs pour traite des agriculteurs entre Fimasucre et la CIMR. Co-
cette erreur d’inadvertance. sumar a également organisé un show artistique sur le
“sucre tiré et soufflé”, animé par un chef pâtissier.

N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018 TELQUEL 63


ZAKARIA BOUALEM
PAR RÉDA ALLALI @zboualem

NOM BOUALEM
PRÉNOM ZAKARIA
DATE DE NAISSANCE 1976
LIEU GUERCIF
SIGNE PARTICULIER MAROCAIN À TENDANCE PARANOÏAQUE

UNE BONNE PARTIE DE LA qui l’a aidé à y voir plus clair. En traitant les boy-
cotteurs de traîtres à la nation, il a convaincu le
POPULATION SE SENT ABANDONNÉE Boualem que ces derniers ne pouvaient pas avoir
PAR SON PAYS ET PAR SES entièrement tort. C’est un test imparable, l’expé-
rience l’a prouvé. Ce brave dirigeant du MarocMo-
INSTITUTIONS, Y COMPRIS CELLES derne a reçu aussitôt le soutien d’un collègue, qui
QUI SONT CENSÉES LE PROTÉGER a traité ces citoyens de benêts, et tout s’est soudain
éclairci. Pour être un bon Marocain, il faut consom-

L
es choses sont allées très vite, ça a mer sans ronchonner, les amis, voilà la vérité. C’est
été spectaculaire. Il a suffi que Za- même votre raison d’être, chers locataires : la
karia Boualem oublie de se connec- consommation, rien de plus. Oubliez les services
ter quelques jours pour découvrir, publics, la dignité et autres enfantillages, et conten-
à son retour, un mouvement de tez-vous d’acheter ce qu’on vous sert, sans poser
boycott particulièrement flam- de question, sous peine de traîtrise ou de débilité,
boyant. Vous connaissez l’histoire, et même pas merci.
il est inutile de la rappeler. Ou plutôt si : il faut
consigner tout ce qui se passe ici même. C’est im- Les choses deviennent donc de plus en plus
portant, puisque nous passons à vive allure d’une évidentes. On va les expliquer à ces hauts
polémique à l’autre au risque de tout mélanger, de dirigeants : une bonne partie de la population
tout confondre dans un grand brouhaha numé- souffre horriblement pour garder la tête hors de
rique permanent où Ban Ki-moon côtoie Nabil l’eau, et constate l’enrichissement d’une poignée
Ayouch, et où le bisou de Nador se confond avec de concitoyens avec une certaine perplexité, pour
le derrière hachakom de Jennifer Lopez. rester poli. Elle se sent abandonnée par son pays
et par ses institutions, y compris celles qui sont
Cette fois, c’est du sérieux, les amis : per- censées le protéger. Alors, quand on lui offre la pos-
sonne n’avait rien vu venir. Trois entre- sibilité de faire savoir son état d’esprit, elle se dit
prises sont visées, la Toile est en feu. Comme qu’elle ne va pas laisser passer une si belle occa-
souvent, le Boualem a commencé par ne rien com- sion de partager un peu l’angoisse. Elle le fait avec
prendre, c’est désormais une habitude. Plus le d’autant plus de décontraction que c’est une ma-
temps passe, et plus il réalise qu’il ne comprend nière de protester qui n’attaque pas nos sacralités,
pas grand-chose, le bougre, à moins que ce ne soit et ne conduit donc pas à la zerouatification intem-
sa franchise qui lui joue des tours, dans une étrange pestive, c’est un détail important. D’où le soutien
époque où il est crucial d’avoir une opinion et le de personnages comme Dounia Batma qui, pour la
faire savoir à vive allure au reste du monde, qui re- première fois de son existence, ne se contente pas
tient son souffle. Pourquoi ces entreprises préci- de soutenir l’existant avec enthousiasme. Certes, il
sément ? Pourquoi maintenant ? On lui a expliqué y a quelque chose d’arbitraire dans ce boycott, mais
que ces entreprises faisaient des marges indécentes, nous parlons d’une population qui baigne dans l’ar-
qu’il fallait mettre un frein à cet enrichissement bitraire depuis qu’elle a ouvert les yeux dans le plus
absurde, et qu’il fallait taper sur les leaders pour beau pays du monde. Et oui, il règne le plus grand
que les autres se ressaisissent, et plein d’autres ar- mystère sur l’origine de cette initiative, mais faites
guments qui, mis bout à bout, l’ont plongé un peu confiance à Zakaria Boualem, ce n’est pas le plus
plus dans la confusion. Il faut remercier ce haut important : l’essentiel est de comprendre le mes-
cadre d’une entreprise visée par cette opération sage, et merci.

64 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018


ƣƀࡣީߘ
‫ۑۑۑ‬ƎƄ࢖ߥࡩƄ߃඲ඣൺ
ࡼࡷቧሼܾ‫ކ‬
ƎܻީࠀଛଓƄࠦ༨༦

ar.telquel.ma Ŏŋ îńĻ ïĎİńĿí


TA VIE EN L’AIR

Fatym
Layachi

AVEUGLEMENT
ET CONDESCENDANCE
es contingences de la vie ne t’affectent blement contreproductive. Dans toutes les réactions,

L
que rarement. Tu as plus de facilités à peut-être pertinentes par ailleurs, la première chose
te passionner pour un tuto de maquil- qui t’a frappée c’est la condescendance des dirigeants.
lage sur YouTube que pour le journal Et tu as du mal à interpréter cette condescendance
de 20h, que tu trouves presque encore en autre chose que de la provocation. Comment, à
plus soporifique qu’un mariage où tu l’heure des réseaux sociaux, au moment où partout
t’ennuies. Alors forcément tu n’es pas au courant de dans le monde la parole se libère, peut-on encore es-
tout ce qui se passe dans le monde. Il se passe bien pérer calmer des gens en les provoquant ? Jeter de
assez de choses dans ton petit monde. Mais bizarre- l’huile sur le feu, ça n’a jamais rien arrangé. Les in-
ment, en ce moment, tu sens des frémissements qui dustriels devraient le savoir pourtant. Alors, pendant
ne te laissent pas indifférente. Une campagne de boy- ce temps, des vidéos circulent sur WhatsApp. Des
cott a démarré sur les réseaux sociaux appelant à ne textes récoltent des likes sur Facebook. Des chiffres
plus consommer certaines marques de lait, d’eau et sont postés sur Twitter. Tu ne dis pas que tout a for-
de carburant. Les raisons ne sont pas forcément bien cément du sens. Tu n’as d’ailleurs pas tout compris à
expliquées, mais ça n’a pas l’air d’empêcher les gens cette affaire. Il y a peut-être de la manipulation bas-
d’y adhérer ou de la dénoncer. sement politicienne derrière tout ça. Mais quand tu
entends un type expliquer de manière logique et fac-
Le boycott enflamme la Toile mais pas (en- tuelle qu’il a le sentiment que le système lui vole vingt
core) les discussions de salon des potes de ton dirhams par jour, donc six-cents dirhams par mois,
père, pourtant proches des boycottés. Tout cela tu te dis qu’il y a truc qui cloche forcément. Ce truc
leur semble bien loin. Alors ils ne qui cloche est bien plus grand que
se sentent pas concernés. Leurs ces vingt dirhams.
rideaux en shantung doivent iso- LA MANIÈRE DE
ler de ce qu’ils considèrent n’être
que de petits bruits. Alors ça crie
RÉAGIR AU BOYCOTT Ce boycott est peut-être l’ex-
pression maladroite d’un ras-
au complot. Ça traite ceux qui ne EST ASSEZ DOUTEUSE le-bol qui se généralise et
sont pas d’accord avec eux de dis- ET PROBABLEMENT d’un malaise plus profond. Et
sidents, de “traîtres à la nation”. CONTRE-PRODUCTIVE ce serait encore plus maladroit,
Il serait d’ailleurs peut-être temps voire inconscient, de continuer de
de changer de disque. Celui-là croire que tout peut se balayer
s’enraille à en devenir risible. D’habitude tu pourrais d’un revers de main condescendant. Tu ne comprends
ne pas prêter attention à ces campagnes et à leurs dé- peut-être pas grand-chose, tu n’as sûrement pas un
tracteurs. Mais cette fois, tu n’as pas envie de te avis pertinent sur ce qui se passe, mais il y a un vers
contenter de ce raisonnement binaire et faussement de Victor Hugo qui te revient en mémoire de tes an-
manichéen. Toi, cette histoire de boycott, tu n’en nées lycée. Ce vers te hante comme une rengaine :
connais pas les raisons. C’est peut-être une manipu- “Votre aveuglement produit leur cécité”. Le poète
lation après tout. Tu n’en sais rien. Tu as du mal à parlait du “peuple qui devient impopulaire” à force
comprendre la logique. Tu n’es pas sûre qu’il y en ait de se sentir méprisé. Ce vers te fait un peu peur pour
une d’ailleurs. Mais ce dont tu es sûre, c’est que la ma- l’avenir du plus beau pays du monde, qui s’égare sur
nière de réagir face à ça est assez douteuse et proba- des routes que tu trouves bien sinueuses.

66 TELQUEL N°810 DU 4 AU 10 MAI 2018