Vous êtes sur la page 1sur 34

23/04/2018

COMMUNICATION SUR LE
E-COMMERCE
RÉALISÉ PAR : ENCADRÉ PAR :
ABDELKRIM Hiba M. ZERHOUNI
ABOU EL ALLAM Youssef
DANDANE Oumaima
ELBAKKOURI Manal
ELFARSSY Hajar
INTRODUCTION
ÉTYMOLOGIE

Commerce Électronique
Commerce
Éléctronique
ÉTYMOLOGIE

Commerce Électronique
Provient du mot latin Provient du mot latin
«commercium», qui «électron» qui fait
insinue relations, référence aux particules
échange, liaison, élémentaires stables
communication. de charges négatives.
DÉFINITION

Commerce électronique
On appelle «Commerce électronique» (ou e-commerce)
l’utilisation d’un média électronique pour la réalisation de
transactions commerciales. La plupart du temps il s’agit de la
vente de produits à travers le réseau internet, mais le terme
de e-commerce englobe aussi les mécanismes d’achat par
internet.
HISTORIQUE

I. L'EDI OU ÉCHANGE DE DONNÉES INFORMATISÉES


Cette technologie date de 1948. A l'époque elle consistait en l'échange
de messages normalisés d'une entreprise à une autre par le biais d'un
réseau de télécommunication. Son intérêt fondamental était
l'automatisation de l'échange de documents comme la prise de
commande, le suivi des colis envoyés ou la facturation en évitant ainsi
les hasards et les délais du courrier et les ressaisies manuels.
HISTORIQUE

L'EDI est donc l'échange de données informatisées par un réseau


de partenaires et de fournisseurs ; il standardise la présentation, le
format des messages et des documents pour faciliter la
circularisation entre les entreprises membres, permettant ainsi
l'automatisation des approvisionnements, la gestion des stocks, la
logistique, les ventes, les ordres bancaires…
HISTORIQUE

II. L'AVÈNEMENT DE L'INTERNET


L’internet a permis à ces internautes de passer rapidement d'un site à
un autre et de chercher l'information aux moyens de mots ou des
phrases clés. La popularité d'Internet a incité de nombreuses
entreprises à établir leurs présences sur le Web.
HISTORIQUE

Certaines entreprises et c'est là se trouve la véritable source


d'expansion du commerce électronique, ont franchi une étape de plus
en utilisant Internet pour vendre leurs marchandises directement. Les
consommateurs et les entreprises peuvent à présent, effectuer des
transactions en direct.
PROBLÉMATIQUE
→ Quel est l’environnement légal du commerce
électronique?
→ Quelles sont les conditions générales de ventes
sur les sites marchands ?
→ Quelles limites pour le E-Commerce au Maroc ?
→ Peut-on positionner l’E-Commerce comme levier
de croissance face à un marché ouvert et
accéléré ?
PLAN
PARTIE I : LE CADRE JURIDIQUE DES PRATIQUES
D’ACHAT ET DE VENTE SUR INTERNET
1. L’environnement légal de l’e-commerce
2. Les conditions générale de vente sur Internet
PARTIE II : DIAGNOSTIC DU COMMERCE
ÉLECTRONIQUE MAROCAIN
1. Les limites du e-commerce au Maroc
2. Le e-commerce un levier de croissance
incontournable.
L’ENVIRONNEMENT LÉGAL DU
E-COMMERCE AU MAROC

 Les entreprises qui utilisent des sites Web pour la conduite de leur e-commerce
doivent aussi adhérer aux mêmes codes qui guident les autres entreprises,
sinon les mêmes conséquences négatives les affecteront, en particulier perte
de confiance des e-consommateurs qui se traduit généralement par des pertes
commerciales.

 C'est dans ce sens que des nouvelles lois ont été adoptées
récemment au Maroc afin de créer un environnement
législatif propice à l'évolution du commerce numérique et
assurer un climat de confiance numérique entre les
différents intervenants.
L’ENVIRONNEMENT LÉGAL DU
E-COMMERCE AU MAROC
L'élaboration des lois marocaines relatives au commerce électronique est bâtie
sur les références suivantes :

» Les lois types de la CNUDCI (la Commission des Nations


Unies pour le droit commercial international) sur l'e-commerce
et sur la signature électronique.
» La directive Européenne n° 1999/93 CE du parlement
Européen portant sur un cadre communautaire pour les
signatures électroniques et l'e-commerce.
LES PRINCIPALES LOIS DU E-
COMMERCE AU MAROC
LES PRINCIPALES LOIS DU
E-COMMERCE AU MAROC
La loi n° 53-05 relative à l'échange électronique des données juridiques
:
Avant le 29 octobre 2007 :
Le droit marocain ne renferme pas de lois spécifiques sur le commerce électronique.
Ce type de commerce continue à être réglementé par le Code de commerce habituel
et donc il est considéré comme la vente par correspondance ou les téléachats.
Depuis le 29 octobre 2007 :
Les entreprises et les e-consommateurs, peuvent payer leurs transactions
par Internet moyennant une carte de crédit. Cette décision est celle adoptée
par le système bancaire marocain, représenté par le Groupement
Professionnel des Banques Marocaines.
LES PRINCIPALES LOIS DU
E-COMMERCE AU MAROC
La loi n° 53-05 relative à l'échange électronique des données juridiques :
30 novembre 2007 :
Un mois après la « permission » pour le paiement par Internet, il y eu l’adoption du
Dahir n° 1-O7-129 portant promulgation de la loi n° 53-05, relative à l’échange
électronique des données juridiques. Les principaux apports de cette loi sont :
o L'équivalence entre les documents établis sur papier et sur support électronique.
o Reconnaissance des moyens de preuve sous forme électronique.
o Définition légale de la signature électronique et l'équivalence entre elle et la
signature manuscrite.
o Fixer le cadre juridique applicable aux opérations effectuées par
les prestataires des services de certification électronique ainsi que
les règles à respecter par ces derniers.
LES PRINCIPALES LOIS DU
E-COMMERCE AU MAROC
La loi 09-08 relative à la protection des données personnelles:
Toujours dans le cadre de renforcer son dispositif juridique relatif au commerce
électronique, et en vue de se conformer aux standards internationaux dans le
domaine de la confiance numérique.
18 février 2009 :
le Maroc s'est doté de la loi 09-08, relative à la protection
des personnes physiques contre le traitement abusif de leurs
données à caractère personnel. La règle d'or prévue par
cette loi est la nécessité du consentement préalable.
Autrement dit, le traitement des données à caractère
personnel ne peut être effectué que si la personne
concernée a donné son consentement formel.
LES PRINCIPALES LOIS DU
E-COMMERCE AU MAROC
La loi 09-08 relative à la protection des données personnelles:
Outre le consentement, la nouvelle loi accorde et garantie à chaque
personne le droit d'accéder aux bases contenant leurs données
personnelles, de s'opposer à certains traitements, de demander la
rectification des données erronées ou la suppression des données
périmées. Par ailleurs, il faut souligner qu'avec l'adoption de la loi 09-08,
le Maroc se place parmi les premiers pays arabes et africains disposant
d'un système de protection aussi complet, et se positionne parmi les
destinations sûres du point de vue de la circulation des
données personnelles.
LES CONDITIONS GÉNÉRALE
DE VENTE SUR INTERNET
LES CONDITIONS GÉNÉRALE DE VENTE

Elles constituent un document écrit comportant un ensemble


de clauses dont l’objet est d’encadrer les relations
contractuelles d’un professionnel et de ses clients,
professionnels ou particuliers, à qui ils fournissent des
marchandises ou pour qui ils exécutent des prestations de
service.
LE CONTRAT ÉLECTRONIQUE
En vertu de la loi 31-08 édictant des mesures de protection
du consommateur, le contrat e-commerce est un contrat de
vente commerciale conclu à distance par internet et met en
relation deux parties : un cybercommerçant et un
consommateur dont l’acte d’achat peut ne pas constituer un
acte de commerce, bien qu’il puisse être commerçant de
profession.

Le particularisme du contrat e-commerce réside dans la


technique utilisée pour la perfection du contrat sans la
présence physique des contractants. Il s’agit donc d’un
contrat de vente à distance dont les règles de formation sont
fixées par la loi 53-05 relative à l’échange électronique de
données juridiques.
LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE

Selon les dispositions de l’article 417-2 du Code des


obligations et contrats, «la signature [...] identifie celui qui
l'appose et exprime son consentement aux obligations qui
découlent de cet acte. [...] lorsqu'elle est électronique, il
convient d'utiliser un procédé fiable d'identification
garantissant son lien avec l'acte auquel elle s'attache».
LA SIGNATURE ÉLECTRONIQUE
En cas de litige, la méthode de signature électronique est jugée fiable
par les tribunaux, trois conditions suivantes doivent être satisfaites.

Une signature électronique sécurisée

Le dispositif doit être justifie par l’ANASCE

Le certificat électronique doit avoir été délivré


par un prestataire de services
L’ARGENT ÉLECTRONIQUE
Selon l’article 16 du projet de loi bancaire, la monnaie électronique est
un moyen de paiement qui s’ajoute aux autres moyens de paiement
comme le chèque, la lettre de change, l’avis de prélèvement etc.

Il la définit comme étant toute valeur monétaire


représentant une créance sur l’émetteur qui est stockée
sur un support électronique, émise contre la remise de
fonds d’un montant dont la valeur n’est pas inférieure à
la valeur monétaire émise et acceptée comme moyen
de paiement par des tiers autres que l’émetteur de la
monnaie électronique.
LES LIMITES DU
E-COMMERCE
LES LIMITES DU E-COMMERCE

 Dématérialisation du produit;

 Manque de confiance;

 Peur de l’arnaque;

 Problèmes liés à la livraison;


LES LIMITES DU E-COMMERCE

 Service après-vente médiocre;

 la non-conformité du produit;

 La divulgation de données personnelles.


PEUT-ON POSITIONNER LE E-COMMERCE
COMME LEVIER DE CROISSANCE FACE À UN
MARCHÉ OUVERT ET ACCÉLÉRÉ?
LE E-COMMERCE, UNE SOLUTION D’AVENIR?
L’avancée d’internet dans le milieu des affaires est non seulement incontournable
mais également irréversible. Il est incontestable que le commerce électronique a
connu une croissance rapide depuis que les premiers utilisateurs ont commencé
à naviguer sur le Web à la recherche de produits et de services. Aujourd’hui, les
ventes effectuées sur Internet représentent une part importante des ventes
commerciales totales.
Ce dernier est considéré comme solution efficace et moins
coûteuse puisqu’on retrouve bien sûr les coûts liés à la
marchandise. Cependant, on supprime tous les coûts liés à l’aspect
physique de la vente. Pas de loyer ou hypothèque et pas besoin de
sécurité lorsqu’on opère depuis chez soi.
LES OPPORTUNITÉS DU E-COMMERCE
1) Le mobile

2) Le « web-to-store »

3) Les places de marché (marketplaces)

4) L’internationalisation

5) La connaissance et la satisfaction client.


LES MENACES DU E-COMMERCE
1) Le manque de compétences

2) Le paiement

3) L’inexistence d’un cadre juridique

4) Pas de possibilité pour le client de tester le produit avant de l’acheteur

5) La livraison ou la logistique

6) L’analphabétisme
LES MESURES ADÉQUATES PERMETTANT
À CE COMMERCE DE PROSPÉRER
Pour leur part, les commerçants doivent penser à s’investir dans un
effort de traduction de leurs sites en langue arabe, actuellement sous-
représentée malgré son fort potentiel. De même, ils devraient s’orienter
vers le mobile, en proposant des applications facilitant l’accès depuis
Smartphones, recruter de nouveaux clients , l’ouverture à l’international
est une chose favorisée par le commerce en ligne, développer le secteur
de consommation .
Enfin, des efforts doivent aussi être fournis afin d’offrir aux acheteurs une
meilleure expérience utilisateur et leur inspirer confiance. Un atout qui
peut s’avérer très porteur s’il est bien cultivé.
CONCLUSION
MERCI DE VOTRE ATTENTION👍
DES QUESTIONS?