Vous êtes sur la page 1sur 76

Programme de formation à distance

Mastère Européen MSE - Management et Stratégie d’Entreprise (European MASTER)


délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

 Présentation & objectifs du Mastère Européen MSE


I. Les compétences visées
II. Exemples d’emplois envisageables à terme
III. Référentiel et épreuves du Mastère Européen MSE
IV. Contenu de la formation

 Méthodologie de la F.O.A.D.
V. Nos engagements
VI. L’équipe pédagogique
VII. L’équipe enseignante du Mastère Européen MSE
VIII. Disponibilité des équipes pédagogique et enseignante
IX. Début de la formation
X. Déroulement de votre formation et évaluations intermédiaires
XI. Plateforme logicielle de formation à distance et matériel pédagogique
XII. L’inscription aux examens officiels

 Frais de formation
XIII. Modalités de règlement
XIV. Les étapes de votre inscription

 Documentation Annexe
XV. Planning annuel de formation
XVI. Règlement intérieur
XVII. Programme de formation détaillé

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles
Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Présentation & objectifs du Mastère Européen MSE


Le Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la Fédération Européenne des Ecoles valide 5 années d’études
supérieures après le BAC. Il s’adresse prioritairement à des étudiants ayant validé un diplôme de Niveau II (BAC+3) dans les domaines du
management, marketing, commerce et gestion d’entreprise. Une entrée directe en 2ème année de Mastère Européen est envisageable pour
les titulaires d’un BAC+4 / 5 (sur étude de dossier).

Le Mastère Européen MSE a pour but de développer les capacités de chaque étudiant à élaborer des stratégies en adaptant une démarche
en situation réelle en entreprise, dans le cadre d‘un stage ou emploi permettant de valoriser l’analyse, la réflexion, la suggestion, la mise en
œuvre et le contrôle. Il vous permettra de suivre des cours de culture générale d’entreprise, de droit international, d’affaires internationales,
de l’environnement managérial, des ressources humaines, du marketing amont et aval, de l’analyse et gestion financières et les statistiques.

Les fonctions visées sont celles de management et de stratégie d’entreprise dans les domaines de gestion, management, marketing,
commerce, environnement international, RH, et dans des secteurs variés au sein de moyennes ou grandes organisations.

Les compétences visées


- Maîtriser les techniques de décisions stratégiques.
- Acquérir un savoir-faire pluridisciplinaire sur les différents champs fonctionnels économiques de l’entreprise.
- Analyser l’environnement managérial de l’entreprise.
- Mettre en œuvre des modèles de fonctionnement et de contrôle.
- Savoir s’entretenir en anglais.

Les débouchés et employabilité


- A court terme : Manager d’entreprise dans les domaines des services et de l’industrie, responsable d’un centre de profit,…
- A moyen terme : Cadre supérieur apte à assurer des fonctions de direction,…

Les diplômes de la Fédération Européenne des Ecoles sont basés sur des formations professionnalisantes et des spécialités variées qui
correspondent aux besoins des recruteurs et répondent aux nécessités des entreprises.

Leur ouverture sur l'Europe s'illustre à la fois dans l'architecture de chaque diplôme (basée sur les crédits ECTS) et dans le contenu des
Unités d'Enseignements. Cette dimension européenne est un atout majeur pour l'insertion des Diplômés FEDE dans la vie active ou dans la
poursuite d'études via des équivalences. Ainsi chaque diplôme peut déboucher soit sur un premier emploi, soit sur une poursuite d’études via
des équivalences.

Depuis plus de 12 ans, les recruteurs font appel aux diplômés de la Fédération Européenne des Ecoles (FEDE).

Les chiffres parlent d’eux-mêmes :

 62 % des diplômés 2012 et 2013 ont fait leur entrée dans la vie professionnelle.

 11 % ont poursuivi leurs études.

Source : www.fede.org

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 2 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

Référentiel et épreuves du Mastère Européen MSE


Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Les modules présents dans le tableau suivant sont obligatoires pour la validation du Mastère Européen MSE :

Epreuves obligatoires 1ère année U.C. Crédits Coef. Forme ponctuelle Durée

A4/5 - Les entreprises, la concurrence et l’Europe * A4/5 * 16 4 Dissertation 4h

B4 - Langue Vivante Européenne (Ecrit) B4 12 2 Ecrit 1h45

D41.1 - Culture et management d’entreprise D41.1 6 2 QCM 1h

D41.2 - Gestion des RH et des organisations D41.2 10 5 Exercices pratiques 3h

D42 - Mémoire d’entreprise D42 16 7 Grand oral 1h

Total 60 20

Epreuves obligatoires 2ème année U.C. Crédits Coef. Forme ponctuelle Durée

B5 - Langue Vivante Européenne - Oral B5 12 2 Oral 45mn

D51 - Stratégies et environnement géopolitique... D51 16 5 Exercices pratiques 1h45

D52 - Management stratégique des organisations D52 16 7 Etude de cas 2h

D53 - Soutenance : Thèse professionnelle D53 16 6 Oral 2h

Total 60 20

* L’unité capitalisable A4/5 est à passer obligatoirement par les candidats rentrant directement en deuxième année de Mastère Européen suite à des dispenses
d’épreuves.

Les modules présents dans le tableau suivant sont facultatifs. Pour les épreuves facultatives, les points au-dessus de 10/20, multipliés par 2,
s’ajoutent au total des points :

Epreuves facultatives U.C. Crédits Coef. Forme ponctuelle Durée

B4 - Langue Vivante Européenne 2 B4 6 - Ecrit 105 mn

A1 - L’Europe, unicité des valeurs, diversité culturelle A1 6 - QCM 45 min


A2 - La construction européenne, ses institutions dans le
A2 6 - QCM 45 min
cadre international
A3 - Le management interculturel et les ressources humaines A3 6 - QCM 45 min

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le programme détaillé FEDE fourni en annexe.

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 3 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

Contenu de la formation
Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Durée
Liste des Unités Capitalisables U.C. Evaluations
indicative
A4/5 - Les entreprises, la concurrence et l’Europe A4/5 3 80h
Matières obligatoires

B4 - Langue Vivante Européenne (Ecrit) B4 3 70h


1ère année

D41.1 - Culture et management d’entreprise D41.1 3 60h

D41.2 - Gestion des RH et des organisations D41.2 3 60h

D42 - Mémoire d’entreprise D42 Stage de 3 à 6 mois 60h

Tout au long de la
B5 - Langue Vivante Européenne - Oral B5 60h
Matières obligatoires

formation
2ème année

D51 - Stratégies et environnement géopolitique... D51 3 90h

D52 - Management stratégique des organisations D52 3 120h

D53 - Soutenance : Thèse professionnelle D53 Stage de 3 à 6 mois 60h

Formation intensive à l’anglais (+ une seconde langue en option offerte) Tout au long de la
Modules qualifiants facultatifs

- 40 à 50h
inclus dans votre formation

avec la puissante plateforme d’apprentissage linguistique Rosetta Stone © formation

Formation E-learning aux outils bureautiques du Pack Microsoft Office © Evaluations pré et
- 12 à 30h
(Word ©, Excel ©, Powerpoint ©, Outlook ©) post formation

Modules E-learning professionnels qualifiants : « Le Développement Personnel » : 8


Quiz à chaque fin de 25h par
modules, « Les Fondamentaux du Management » : 9 modules, « Management des -
module thématique
Personnes et des Organisations » : 22 modules.

Durée
Liste des Unités Capitalisables U.C. Evaluations
indicative
B4 - Langue Vivante Européenne 2 B4 3 70h
Matières facultatives
en option

A1 - L’Europe, unicité des valeurs, diversité culturelle A1 3 25h

A2 - La construction européenne, ses institutions dans le cadre international A2 3 25h

A3 - Le management interculturel et les ressources humaines A3 3 25h

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 4 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

Méthodologie de la F.O.A.D.
Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Nos engagements
 Un suivi individualisé, par une équipe pédagogique compétente et par des formateurs impliqués et sélectionnés pour leurs
compétences et leur expérience dans votre domaine d’apprentissage.

 Un déploiement progressif des cours, des contrôles de connaissance réguliers, et vos copies corrigées par vos professeurs
afin de vous préparer efficacement aux examens officiels.

 Des modules de formations tenus à jour afin de rester en adéquation avec la réalité du monde professionnel.

 Une assistance à votre première utilisation de la plateforme de formation, afin de vous apprendre à vous former à distance et à
vous organiser de manière efficace.

 L’inscription aux examens officiels auprès des organismes certificateurs.

 Des formations e-learning incluses pour compléter les notions obligatoires prévues dans votre programme scolaire.

L’équipe pédagogique
Jacky Portal, Co-directeur / fondateur de l’ESTC depuis 2002, sera votre contact privilégié pendant toute la durée de votre formation à
distance. Tout le soutien nécessaire à votre progression vous sera apporté par l’ensemble de l’équipe pédagogique de l’ESTC qui se tient à
votre disposition au 04.91.62.15.84, toute l’année du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 :

Jacky Portal Yohan Taxil Sandy Smadja Brice Portal Marie-Céline Bui
Co-Directeur Co-Directeur Assistante Formation Coordination FOAD Assistance Pédagogique
j.portal@estc.fr y.taxil@estc.fr s.smadja@estc.fr b.portal@estc.fr mc.bui@estc.fr
+33 (0)6.11.66.10.48 +33 (0)6.03.44.60.95 +33 (0)6.46.47.89.06 +33 (0)6.27.22.76.68 +33 (0)6.46.47.89.17

Jacky Portal : renseignements et conseils sur l’organisation pédagogique, le suivi des professeurs, l’adéquation entre les stages et le
diplôme préparé…

Yohan Taxil : questions d’ordre financières ou comptable.

Brice Portal : questions et conseils d’ordre technique, configuration du PC, aide à la prise en mains de la plateforme et de l’organisation
scolaire, la gestion des examens blancs, et les suggestions d’amélioration…

Sandy Smadja : gestion administrative : inscription aux examens officiels, conventions de stage, etc…

Marie-Céline Bui : conseillère en orientation et formation. Accompagnatrice à la recherche de stage.

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 5 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

L’équipe enseignante du Mastère Européen MSE délivré par la FEDE


Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Mme Marie VALENT sera votre tutrice et formatrice référent. Directrice de rapport d’activités, elle vous guidera
dans l’élaboration et vous préparera à la soutenance orale.

Formatrice à l’ESTC depuis 2012 : Marketing, études de marché, tutorat de mémoire, tutorat de thèse. Titulaire
d’un MASTER Commerce International.

Expérience professionnelle : 5 ans d’expérience dans la formation professionnelle, 3 ans dans le management, 11
ans dans le commercial / marketing, dont 6 ans dans un environnement international.

1ère année 2ème année

M. René Laquerbe,
UC A4/5
Titulaire d’une agrégation en économie et gestion. Spécialiste de
Les entreprises, la concurrence et l’Europe
l’enseignement du droit communautaire et du droit international.

Mme Marie-Cécile Lechable


CAPES - CAFEP Anglais (IUFM Lille – CNED) UC B4 (Ecrit) UC B5 (Oral)
17 années d’enseignement de l’anglais et de préparation aux Langue vivante 1 : Anglais Langue vivante 1 : Anglais
concours.

M. Pierre Aboud UC D41 UC D51 / UC D52


Diplôme de stratégie d’entreprise Sup de Co Luminy ; Gestion Enseignement de techniques Enseignement de techniques
Financière IAE Paris Dauphine ; Ingénieur Mathématicien professionnelles : professionnelles :
ENSIMAG Grenoble. Spécialiste de l'enseignement de l'analyse Gestion - Finances - Gestion - Finances -
financière, la gestion et comptabilité. Comptabilité Comptabilité

Mme Delphine Caizergues


Titulaire d’un MASTER RH et d’une Maitrise de commerce et vente. UC D41
Spécialités enseignées : Recrutement, Formation, Gestion Enseignement de techniques
prévisionnelle des Emplois et Compétences, Gestion du Personnel, professionnelles :
Culture et management -
Communication Interne, Responsabilité Sociétale de l’Employeur.
d’entreprise
12 ans d’expérience professionnelle en France et l’international Gestion des RH et des
(Royaume de Bahreïn, Mexique et Tunisie), spécialiste en Mobilité organisations
Internationale.

M. Philippe Massol
Doctorat immunologie Aix-Marseille II, Diplômé DESS Management UC D41 UC D51 / UC D52
& Stratégie d’Entreprise IAE Aix-en-Provence. Expérience : Audit Enseignement de techniques Enseignement de techniques
plan d’affaires, fonds d’investissement PrimeBiotech, Consultant, professionnelles : professionnelles
Chef d’entreprise. Spécialiste de la Finance, Communication, et Communication, Stratégie Communication, Stratégie
Stratégie d’entreprise.

UC D41 UC D51 / UC D52


Mme Stéphanie Peyre Enseignement de techniques Enseignement de techniques
EDHEC (École des Hautes Études Commerciales du Nord), professionnelles : professionnelles :
spécialisation marketing grande consommation. Responsable Marketing Marketing
commerciale GMS COLGATE / Responsable commerciale GMS UC D53
KRAFT / Consultante sénior NIELSEN UC D42
Soutenance : Thèse
Mémoire d’entreprise
professionnelle

Une partie de votre apprentissage et aide au montage de votre projet professionnel (ou Mémoire, ou encore Thèse), est prévue sous forme
de rendez-vous téléphoniques réguliers. Ces créneaux représentent pour vous une réelle opportunité de progresser et de garder un contact
téléphonique et privilégié avec vos professeurs. Vous n’êtes pas limité en nombre de réservation, et pourrez donc bénéficier d’autant de
rendez-vous téléphoniques que nécessaire.

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 6 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

Disponibilité des équipes pédagogique et enseignante


Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Par mail Par téléphone

L’équipe pédagogique 24h/24 (réponse sous 24/48h ouvrées) Du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00

L’équipe enseignante 24h/24 (réponse sous 48h ouvrées) Pendant les permanences téléphoniques

Début de la formation
Nous vous proposerons au début de votre formation, un entretien téléphonique d’environ 30 minutes avec M. Brice Portal qui vous guidera
dans vos premiers pas d’étudiant(e). Cet entretien aura pour but de vous aider à vous orienter parmi les différentes interfaces de la
plateforme de formation, vous apprendre la méthodologie de l’enseignement à distance et à vous organiser de manière efficace. Il aura
également pour but de définir des objectifs de formation et de passage à l’examen clairs et précis.

Déroulement de votre formation et évaluations intermédiaires (pour chacune des deux années)
En fonction des objectifs définis, vous devrez adopter le rythme de travail préconisé par l’ESTC. Une assiduité particulière est exigée afin de
respecter les dates d’examens blancs et officiels. Devoirs rendus et travail régulier sont les garants d’une bonne assimilation et progression
pédagogiques.

Quelle que soit la période de l’année à laquelle vous débutez votre formation, la méthodologie mise en place vous permettra d’organiser votre
propre planning de travail hebdomadaire. Le rythme de travail préconisé est de 10 à 15h par semaine. Votre planning annuel de votre
formation vous sera transmis et vous guidera étape par étape tout au long de votre formation (cf. le planning annuel type 2015 / 2016).

Votre année scolaire se divisera en 3 phases de 2 à 3 mois de cours chacune. Au terme de chacune des phases d’apprentissage, une
évaluation de vos compétences est prévue sous forme de QCM, études de cas et oraux. Vous pourrez évaluer les résultats de vos acquis au
moyen des notes et de l’appréciation portées sur chacun de vos travaux d’application de fin de phase d’apprentissage.

Lorsque vous aurez réalisé l’ensemble des exercices prévus à votre programme, il vous sera adressé un certificat qui justifiera des
connaissances que vous avez acquises ainsi que de la qualité de l’enseignement dispensé, conformément à l’article L. 335-15 du Code de
l’Education. Ce document viendra couronner l’investissement personnel dont vous aurez fait preuve tout au long de votre formation.

Phase n°1 Phase n°2 Phase n°3 Examen


Officiel
Examens Examens Examens
blancs blancs blancs

Plateforme logicielle de formation à distance et matériel pédagogique


Pour suivre la formation dispensée, un ordinateur connecté à internet (MAC ou PC) est nécessaire. La plateforme de formation ne nécessite
aucune installation logicielle.

Lorsque vous débuterez votre formation, vous recevrez vos identifiant et mot de passe personnels vous permettant de vous connecter de
manière sécurisée à votre compte apprenant. Vos cours accessibles 24h/24 et 7j/7 vous seront transmis sous format :

 E-learning
 Vidéo
 Présentations animées
 Cours par téléphone ou vidéoconférence selon les formateurs

Tous les cours du référentiel sont également proposés et téléchargeables gratuitement au format papier.

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 7 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

L’ESTC s’engage à vous fournir pendant toute la durée de vos études une Licence Microsoft Office 365 ®
Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

comprenant tous les outils bureautiques nécessaires à la rédaction de votre rapport d’activités. Cette licence offre la
possibilité d’installer notamment les logiciels Word®, Excel®, Powerpoint®, Outlook® sur 5 PC ou Mac + 5 tablettes
ou Smartphones.

SOLUTION LINGUISTIQUE ROSETTA STONE©

En plus de votre formation d’anglais prévue au programme, sera incluse la puissante plateforme d’apprentissage
linguistique Rosetta Stone ©, spécialiste depuis plus de 20 ans dans le domaine du blended learning. Au
programme, une formation innovante adaptée à votre niveau en : compréhension orale, prononciation, orthographe,
grammaire, vocabulaire.

L’inscription aux examens officiels


La FEDE organise 3 sessions d’examens officiels par an (janvier, juin, et octobre) dans plusieurs centres d’examens répartis dans toute la
France, dans les plus grandes villes d’Europe et certains pays d’Afrique (localisations variables selon les disponibilités de la FEDE). Mme
Sandy Smadja sera votre interlocutrice et se chargera de vous inscrire auprès d’un centre d’examens de la ville de votre choix.

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 8 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

Frais de formation
Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Prix de Frais d’inscription


Intitulés des modules obligatoires de 1ère année l’enseignement aux examens
A4/5 (1) Les entreprises, la concurrence et l’Europe (1) 46€
B4 Langue Vivante Européenne (Ecrit) 90€
D41.1 Culture et management d’entreprise 44€
D41.2 Gestion des RH et des organisations 2819€ (2) 44€
D42 Mémoire d’entreprise 65€
Pack de ressources pédagogiques Mastère Européen FEDE :
• Ouvrage numérique de référence «Entreprises, concurrence et Europe» 50€
• L'accès d'un an à l'ensemble des annales et corrigés
Sous-Total 2819€ (2) Offerts (3)
Total Enseignement + Examens 2819€ (2)

Prix de Frais d’inscription


Intitulés des modules obligatoires de 2ème année l’enseignement aux examens
B5 Langue Vivante Européenne - Oral 90€
D51 Stratégies et environnement géopolitique... 62€
D52 Management stratégique des organisations 52€
3245€ (2)
D53 Soutenance : Thèse professionnelle 90€
Pack de ressources pédagogiques DEES :
15€
• L'accès d'un an à l'ensemble des annales et corrigés
Sous-Total 3245€ (2) Offerts (3)
Total Enseignement + Examens 3245€ (2)

(1) L’unité capitalisable A4/5 est à passer obligatoirement par les candidats rentrant directement en deuxième année de Mastère Européen.

(2) Le tarif indiqué inclut la remise de 200€ dont vous bénéficiez si vous optez pour le mode de règlement par prélèvement automatique.

(3)Les frais d’inscription aux évaluations vous sont offerts. Il est cependant précisé qu’en cas d’échec à l’examen, les frais
d’inscription liés aux sessions de rattrapage, dont les montants pour chaque unité capitalisable à présenter figurent dans le tableau ci-
dessus, seront à la charge du stagiaire.

Prix de Frais d’inscription


Intitulés des modules facultatifs l’enseignement aux examens4

B4 Langue vivante Européenne 2 au choix (Espagnol, Allemand, ou Italien) OFFERT 50€


B4 Langue vivante Européenne 3 au choix (Espagnol, Allemand, ou Italien) 60€ 50€
A1 L’Europe unicité des valeurs, diversité culturelle 69€ 20€
A2 La construction européenne, ses institutions dans le cadre international 69€ 20€
A3 Le management interculturel et les ressources humaines 69€ 35€
Formation intensive à l’anglais + une seconde langue en option offerte
- avec la puissante plateforme d’apprentissage linguistique Rosetta Stone ©
OFFERT -

Formation E-learning aux outils bureautiques du Pack Microsoft Office ©


- (Word ©, Excel ©, Powerpoint ©, Outlook ©)
OFFERT -

Modules E-learning professionnels qualifiants : « Le Développement


- Personnel » : 8 modules, « Les Fondamentaux du Management » : 9 modules, OFFERT -
« Management des Personnes et des Organisations » : 22 modules.

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 9 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

4 Langues proposées au passage à l’examen : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois, Espagnol, Français, Italien, Portugais. Les épreuves
Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE
facultatives de langues vivantes (LV2 et LV3) sont composées d’une partie écrite et d’une partie orale indissociables. Ces deux parties
doivent obligatoirement être passées lors d’une même session.

Frais de dossier GRATUIT


Garantie « Zen Formation »
Possibilité de résilier votre contrat de formation à tout moment, sans engagement ni INCLUSE
pénalité financière.
Licence Microsoft Office 365 (permettant d’installer Word, Excel, Powerpoint,
GRATUITE
Outlook, etc… sur 5 PC + 5 tablettes) valable pendant la durée votre formation.
Réduction pour modalité de règlement par prélèvement automatique -200€ sur les frais de formation

Réduction cumulable anciens étudiants ESTC -100€ sur les frais de formation
Frais de gestion administrative si financement par un tiers payeur (Pôle Emploi,
+500€
OPCA, CPF,…)

Modalités de règlement

Echelonnement de votre règlement au choix

Jusqu’à 10 fois sans frais


Nombre de mensualités Le nombre de mensualités peut être inférieur en fonction de vos propres objectifs de rythme de
formation.

Le règlement de votre formation se fera chaque mois à partir du second mois, et au plus tard jusqu’à
Rythme
votre date de passage à l’examen officiel

Modes de règlement

Prélèvement automatique Chèque bancaire Virement bancaire

Au choix les 5, 15, ou 25 de chaque mois

Pour les règlements par prélèvement automatique (banques françaises uniquement), vous devrez joindre un RIB, découper et compléter
l’autorisation de prélèvement SEPA qui vous sera fournie ultérieurement avec le contrat de formation.

Les règlements par chèque doivent se faire à l’ordre de l’Ecole des Sciences et Techniques Commerciales

Les règlements par virement se feront à l’aide du RIB de l’ESTC qui vous sera fourni ultérieurement avec le contrat de formation.

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 10 sur 12
Programme de formation à distance du Mastère Européen MSE (v.2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles

Les étapes de votre inscription


Mastère Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 11 sur 12
Programme de formation à distance du MASTER Européen MSE (v. fpc2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles
MASTER Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Documentation
Annexe :
1- Planning type de
l'année de formation

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 12 sur 12
Planning scolaire 2ème semestre 2016
Dates susceptibles de mises à jour en cours d'année, nous vous informerons toujours par mail de toute modification.

Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Décembre


01 V 01 L 01 J 01 S 01 M Toussaint 01 J
02 S 02 M 02 V 02 D 02 M 02 V
03 D 03 M 03 S 03 L 03 J 03 S
04 L 04 J 04 D 04 M 04 V 04 D
05 M 05 V 05 L 05 M 05 S 05 L
06 M 06 S 06 M 06 J 06 D 06 M
07 J 07 D 07 M 07 V 07 L 07 M
08 V 08 L 08 J 08 S 08 M 08 J
09 S 09 M 09 V 09 D 09 M 09 V
10 D 10 M 10 S 10 L 10 J 10 S
11 L 11 J 11 D 11 M P 1918
11 V Armistice 11 D
P
12 M 12 V 12 L 12 M 12 S 12 L
13 M 13 S 13 M 13 J 13 D
H 13 M H
14 J Fête Nationale 14 D 14 M 14 V 14 L A 14 M
A
15 V 15 L Assomption 15 J 15 S 15 M 15 J
16 S 16 M 16 V 16 D 16 M
S 16 V S
17 D 17 M 17 S 17 L 17 J E 17 S
E
18 L 18 J 18 D 18 M 18 V 18 D
19 M 19 V 19 L 19 M 19 S 19 L
20 M
21 J
20 S
21 D
20 M
21 M
20 J
21 V
20 D
21 L
1 20 M
21 M 1
22 V 22 L 22 J 22 S 22 M 22 J
23 S 23 M 23 V 23 D 23 M 23 V
24 D 24 M 24 S 24 L 24 J 24 S
25 L 25 J 25 D 25 M 25 V 25 D Noël
26 M 26 V 26 L 26 M 26 S 26 L
27 M 27 S 27 M 27 J 27 D 27 M
28 J 28 D 28 M 28 V 28 L 28 M
29 V 29 L 29 J 29 S 29 M 29 J
30 S 30 M 30 V 30 D 30 M 30 V
31 D 31 M 31 V 31 L 31 S
Planning scolaire 1er semestre 2017
Dates susceptibles de mises à jour en cours d'année, nous vous informerons toujours par mail de toute modification.

Janvier Février Mars Avril Mai Juin


01 D Jour de l'An 01 M 01 M 01 S 01 L Fête du Travail 01 J
02 L 02 J 02 J 02 D 02 M 02 V
03 M 03 V 03 V 03 L 03 M
P 03 S
04 M 04 S 04 S 04 M 04 J H 04 D Pentecôte
05 J 05 D 05 D 05 M 05 V 05 L Lundi de Pentecôte
06 V 06 L 06 L 06 J 06 S A 06 M

Examens blancs 2ème


07 S 07 M 07 M 07 V 07 D 07 M
08 D 08 M 08 M 08 S
S
08 L Victoire 1945 08 J
P

session
09 L 09 J 09 J 09 D 09 M
E 09 V
10 M 10 V H 10 V 10 L
P 10 M 10 S
P
11 M P 11 S 11 S P 11 M 11 J 11 D
12 J 12 D A 12 D 12 M H 12 V 12 L H
13 V H 13 L 13 L H 13 J 13 S 2 13 M
S A A
14 S
A 14 M 14 M
A 14 V 14 D 14 M
15 D 15 M
E 15 M 15 S
S 15 L 15 J
S
16 L S 16 J 16 J S 16 D Pâques 16 M 16 V

E E
Examens blancs 1ère session

17 M 17 V 17 V 17 L Lundi de Pâques 17 M 17 S
18 M E 18 S 18 S E 18 M 18 J P 18 D
19 J 19 D 1 19 D 19 M 19 V 19 L
20 V 20 L 20 L 20 J 20 S H 20 M
1 2 2 3
21 S
22 D
21 M
22 M
21 M
22 M
21 V
22 S
21 D
22 L
A 21 M
22 J
23 L 23 J 23 J 23 D 23 M S 23 V
24 M 24 V 24 V 24 L 24 M 24 S
25 M 25 S 25 S 25 M E
25 J Ascension 25 D
26 J 26 D 26 D 26 M 26 V 26 L
27 V 27 L 27 L 27 J 27 S 27 M
28 S 28 M 28 M 28 V 28 D 3 28 M
29 D 29 M 29 S 29 L 29 J
30 L 30 J 30 D 30 M 30 V
31 M 31 V 31 M 31 M
Planning scolaire 2ème semestre 2017
Dates susceptibles de mises à jour en cours d'année, nous vous informerons toujours par mail de toute modification.

Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Décembre


01 S 01 M 01 V 01 D 01 M Toussaint 01 V
02 D 02 M 02 S 02 L 02 J 02 S
03 L 03 J 03 D 03 M 03 V 03 D

Déploiement d'annales et corrigés


04 M 04 V 04 L 04 M
R 04 S 04 L
05 M 05 S 05 M 05 J 05 D 05 M

pour entrainement
06 J 06 D 06 M 06 V E 06 L 06 M

Epreuves officielles FEDE


07 V
08 S
07 L
08 M
07 J
08 V
07 S
08 D
V 07 M
08 M
07 J
08 V
09 D 09 M 09 S 09 L I 09 J 09 S
10 L 10 J 10 D 10 M 10 V 10 D
R S
11 M
P 11 V
P 11 L 11 M 11 S Armistice 1918 11 L
12 M 12 S 12 M
E 12 J I 12 D 12 M
13 J H 13 D H 13 M 13 V 13 L 13 M
14 V Fête Nationale 14 L 14 J V 14 S O 14 M 14 J
A A
15 S 15 M Assomption 15 V
I 15 D
N 15 M 15 V
16 D S 16 M S 16 S 16 L 16 J 16 S
17 L 17 J 17 D S 17 M S 17 V 17 D
18 M E 18 V E 18 L 18 M 18 S 18 L
19 M 19 S 19 M I 19 J 19 D 19 M
20 J
3
20 D
3
20 M
O 20 V 20 L 20 M
21 V 21 L 21 J 21 S 21 M 21 J
22 S 22 M 22 V N 22 D 22 M 22 V
23 D 23 M 23 S 23 L 23 J 23 S
24 L 24 J 24 D
S 24 M 24 V 24 D
25 M 25 V 25 L 25 M 25 S 25 L Noël
officielles FEDE
Examens blancs

26 M 26 S 26 M 26 J 26 D 26 M
3ème session

Epreuves

27 J 27 D 27 M 27 V 27 L 27 M
28 V 28 L 28 J 28 S 28 M 28 J
29 S 29 M 29 V 29 D 29 M 29 V
30 D 30 M 30 S 30 L 30 J 30 S
31 L 31 J 31 V 31 M 31 D
Programme de formation à distance du MASTER Européen MSE (v. fpc2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles
MASTER Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Documentation Annexe :
2- Règlement Intérieur

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 12 sur 12
REGLEMENT INTERIEUR (v.2016.01)
RÈGLEMENT INTÉRIEUR D’UN ORGANISME DE FORMATION ÉTABLI CONFORMÉMENT AUX ARTICLES L6352-3 ET L6352-4 ET
R6352-1 À R6352-15 DU CODE DU TRAVAIL

PREAMBULE  Au-delà de 2 heures de retard, l’étudiant se verra refuser l’entrée en cours pour la
Article 1 – Objet et champ d’application du règlement demi- journée. Il pourra réintégrer la formation l’après-midi.
Une dérogation sera possible si les étudiants préviennent l’équipe pédagogique à l’avance. Ce
Le présent règlement s’applique à toutes les personnes participantes à une action de formation processus est le même pour le matin ou l’après-midi. Dans tous les cas, l’entreprise de l’étudiant
organisée par l’ESTC (École des Sciences et Techniques Commerciales). Un exemplaire est remis sera avertie dans la journée du retard ou de l’absence. De même, elle recevra mensuellement un
à chaque stagiaire (ou salarié). Le règlement définit les règles d’hygiène et de sécurité, les règles bilan des retards et absences.
générales et permanentes relatives à la discipline ainsi que la nature et l’échelle des sanctions
pouvant être prises vis-à-vis des stagiaires (ou salariés) qui y contreviennent et les garanties  L’absence pour motif d’action en entreprise doit faire l’objet obligatoire d’un ordre de
procédurales applicables lorsqu’une sanction est envisagée. Toute personne doit respecter les mission signé par l’entreprise, faute de quoi, l’absence est enregistrée.
termes du présent règlement durant toute la durée de l’action de formation.  L’absence pour arrêt de travail doit être justifiée par un certificat médical et une feuille
de soins. Seuls les certificats de plus de 3 jours sont étudiés. L’étudiant dispose de
La vie en communauté à l’ESTC est régie par ce règlement intérieur. L’inscription d’un étudiant vaut 48 heures pour présenter son certificat médical justifiant son arrêt et indiquant la
adhésion à ce même règlement avec engagement de le respecter. Ce dernier définit, en particulier, durée de son indisponibilité.
les droits et les devoirs de chacun des élèves de l’ESTC. L’étudiant à l’ESTC conscient de son  Pour tout autre motif la Direction détermine s’il y a lieu d’accorder une autorisation
engagement dans les études doit y répondre par des critères précis de travail, d’assiduité, de d’absence exceptionnelle.
comportement et de résultats pour maximiser ses chances de réussite scolaire et d’épanouissement
personnel en vue d’une insertion sociale et professionnelle. Au-delà d’un certain nombre d’heures d’absences, la Direction peut être amenée à prendre les
sanctions suivantes :
SECTION 1 : REGLES D’HYGIENES ET DE SECURITE  Mise à pied de 15 jours puis mise à pied de 3 mois,
 Non inscription à l’examen final : si l’étudiant ne justifie pas d’un temps total de
Article 2 - Principes généraux présence en formation d’au moins 80% sur l’ensemble de l’année, il ne pourra
La prévention des risques d’accidents et de maladies est impérative et exige de chacun le respect : faire l’objet d’une présentation à l’épreuve ou aux épreuves officielle(s).
 des prescriptions applicables en matière d’hygiène et de sécurité sur les lieux de
formation ; Article 7.3. - Formalisme attaché au suivi de la formation
 de toute consigne imposée soit par la Direction de l’ESTC soit par le constructeur ou Le stagiaire (ou salarié) est tenu de renseigner la feuille d’émargement au fur et à mesure du
le formateur s’agissant notamment de l’usage des matériels mis à disposition. déroulement de l’action. Il peut lui être demandé de réaliser un bilan de la formation. A l’issue de
Chaque stagiaire (ou salarié) doit ainsi veiller à sa sécurité personnelle et à celle des autres en l’action de formation, il se voit remettre une attestation de fin de formation et une attestation de
respectant, en fonction de sa formation, les consignes générales et particulières en matière présence au stage à transmettre, selon le cas, à son employeur/administration ou à l’organisme qui
d’hygiène et de sécurité. finance l’action.
S’il constate un dysfonctionnement du système de sécurité, il en avertit immédiatement la Direction Le stagiaire (ou salarié) remet, dans les meilleurs délais à l’ESTC, les documents qu’il doit
de l’ESTC. Le non-respect de ces consignes expose la personne à des sanctions disciplinaires. renseigner en tant que prestataire (demande de rémunération ou de prise en charges des frais liés
à la formation ; attestations d’inscription ou d’entrée en stage…).
Article 3 - Consignes d’incendie
Les consignes d’incendie et notamment un plan de localisation des extincteurs et des issues de Article 7.4. - Formations professionnelles non présentielles
secours sont affichés dans les locaux de l’ESTC. Le stagiaire (ou salarié) doit en prendre Le stagiaire ayant conclu une convention de formation professionnelle à distance s'engage à ne pas
connaissance. En cas d’alerte, le stagiaire (ou salarié) doit cesser toute activité de formation et diffuser (sur Internet ou par tout autre moyen) le cours et les exercices mis en ligne par l’ESTC. S'il
suivre dans le calme les instructions du représentant habilité de l’ESTC ou des services de secours. venait à le faire, le stagiaire serait susceptible de faire l’objet de poursuites disciplinaires et/ou
Tout stagiaire (ou salarié) témoin d’un début d’incendie doit immédiatement appeler les secours en judiciaires. Le stagiaire doit adopter un comportement respectueux, lors des regroupements, sur le
composant le 18 à partir d’un téléphone fixe ou le 112 à partir d’un téléphone portable et alerter un forum, et lors de l'envoi de courriers électroniques aux intervenants.
représentant de l’ESTC.
Article 8 – L’assiduité et le travail scolaire
Article 4 - Boissons alcoolisées et drogues L’obligation d’assiduité consiste, pour les étudiants, à se soumettre aux horaires d’enseignement
L’introduction ou la consommation de drogue ou de boissons alcoolisées dans les locaux est définis par leur emploi du temps. Ils doivent accomplir les travaux écrits et oraux qui leur sont
formellement interdite. Il est interdit aux stagiaires (ou salariés) de pénétrer ou de séjourner en état demandés par l’équipe pédagogique, respecter le contenu des programmes et se soumettre aux
d’ivresse ou sous l’emprise de drogue dans l’organisme de formation. Les stagiaires (ou salariés) modalités de contrôle des connaissances qui leur sont imposés.
auront accès lors des pauses aux postes de distribution de boissons non alcoolisées. A chaque cours, les élèves doivent avoir le matériel, les supports demandés par les enseignants et
doivent être respectueux du silence nécessaire à leur travail. De son côté l’ESTC s’engage à
Article 5 - Interdiction de fumer assurer une aide individualisée à chaque étudiant (suivi, actions…) et une aide dans l’élaboration
Il est formellement interdit de fumer dans les salles de formation et plus généralement dans de son projet professionnel.
l’enceinte de l’ESTC. A l’attention des élèves en BTS 1ère année et MASTER 1 : tout élève n’ayant pas obtenu sur
l’ensemble de l’année une moyenne générale de 7/20 pourra être renvoyé définitivement ou se voir
Article 6 – Accident proposer un redoublement.
Le stagiaire (ou salarié) victime d’un accident - survenu pendant la formation ou pendant le temps
de trajet entre le lieu de formation et son domicile ou son lieu de travail – ou le témoin de cet Article 9 – Propriété intellectuelle
accident avertit immédiatement la Direction de l’ESTC. Le responsable de l’ESTC entreprend les Il est formellement interdit d’enregistrer, de photographier ou de filmer les sessions de formation. La
démarches appropriées en matière de soins et réalise la déclaration auprès de la caisse de sécurité documentation pédagogique remise lors des cours est protégée au titre des droits d’auteur et ne
sociale compétente. peut être réutilisée autrement que pour un strict usage lié à la formation.

SECTION 2 : DISCIPLINE GENERALE Article 10 – Accès aux locaux de formation


Sauf autorisation expresse de la Direction de l’ESTC, le stagiaire (ou salarié) ne peut :
Article 7 - Assiduité du stagiaire (ou salarié) en formation  entrer ou demeurer dans les locaux de formation à d’autres fins que la formation ;
 quitter le stage sans motif ;
Article 7.1. - Horaires de formation  d’emporter un objet sans autorisation écrite ;
Les stagiaires (ou salariés) doivent se conformer aux horaires fixés et communiqués au préalable
 y introduire, faire introduire ou faciliter l’introduction de personnes étrangères à
par l’ESTC. Le non-respect de ces horaires peut entraîner des sanctions. Sauf circonstances
l’organisme ;
exceptionnelles, les stagiaires (ou salariés) ne peuvent s’absenter pendant les heures de stage.
 de manger ou d’amener des boissons dans les salles de cours, salle informatique
8h00 : Début des cours - 9h55 / 10h10 : Pause - 12h00 : Fin des cours matinée - 13h00 : Début des
ainsi que dans les bureaux du personnel ;
cours - 14h55 / 15h10 : Pause - 16h55 / 17h 30 : Fin de formation
 procéder, dans ces derniers, à la vente de biens ou de services.
Article 7.2. - Absences, retards ou départs anticipés
La présence aux cours est obligatoire. En cas d’absence, de retard ou de départ avant l’horaire Article 11 - Utilisation du matériel
prévu, les stagiaires (ou salariés) doivent avertir l’ESTC et s’en justifier. L’ESTC informe Sauf autorisation particulière de la Direction de l’ESTC, l’usage du matériel de formation se fait sur
immédiatement le financeur (employeur, administration, Fongecif, Région, Pôle emploi,…) de cet les lieux de formation et est exclusivement réservé à l’activité de formation. L’utilisation du matériel
événement. Tout évènement non justifié par des circonstances particulières constitue une faute à des fins personnelles est interdite. Le stagiaire (ou salarié) est tenu de conserver en bon état le
passible de sanctions disciplinaires. De plus, conformément à l’article R6341-45 du Code du travail, matériel qui lui est confié pour la formation. Il doit en faire un usage conforme à son objet et selon
le stagiaire (ou salarié) – dont la rémunération est prise en charge par les pouvoirs publics – les règles délivrées par le formateur. Le stagiaire (ou salarié) signale immédiatement au formateur
s’expose à une retenue sur sa rémunération de stage proportionnelle à la durée de l’absence tout anomalie du matériel.
(s’agissant d’un contrat de professionnalisation ou période de professionnalisation, une retenue sur
salaire pourrait être appliquée par l’employeur). Article 12 - Tenue vestimentaire
Le stagiaire (ou salarié) est invité à se présenter à l’ESTC avec une tenue vestimentaire correcte.
En cas de retard d’un étudiant, le retardataire doit faire connaître immédiatement à son conseiller En particulier et compte tenu des sensibilités de chacun, les étudiants devront éviter toute tenue qui
formation le motif de son retard. pourrait être interprétée comme de la provocation. Sont interdits les survêtements, les shorts, les
tongs et assimilés et les casquettes. Ces règles relèvent du simple bon sens et du respect qui est
 Jusqu’à 15mn de retard, l’étudiant a la possibilité d’entrer en cours selon
dû à l’ensemble des partenaires de l’ESTC. Il est également interdit toute provocation particulière
l’appréciation de l’équipe pédagogique et en rapport avec ses antécédents.
au plan des coupes de cheveux et/ou des teintures pouvant y être appliquées. Il est demandé aux
 Entre 15 minutes et 1 heure de retard, l’étudiant ne sera pas autorisé à entrer en
stagiaires (ou salariés) de vérifier que leur tenue vestimentaire est en adéquation avec la rigueur
cours. Il réintégrera la formation après la pause du matin ou de l’après-midi.
nécessaire à l’apprentissage d’un métier de service dans lequel l’accueil de la clientèle, et donc

École des Sciences et Techniques Commerciales


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille Tél : 04 91 62 15 84
Organisme de formation enregistré sous le n° 93 13 11 337 13
RCS Marseille 451 035 976 – SIRET 451 035 976 00021 – APE 8559A Page 1/2
l’image, est primordial. Si malgré cela, un stagiaire (ou salarié) se présentait dans une tenue ne
correspondant pas aux impératifs de l’Institut, la Direction de l’ESTC se réserve le droit d’exclure La Direction de l’ESTC informe l’employeur, et éventuellement l’organisme paritaire prenant à sa
l’intéressé jusqu’à ce qu’il soit revenu à une meilleure compréhension de ce que peut être une charge les frais de formation, de la sanction prise.
tenue correcte.
Article 17 - Garanties disciplinaires

Article 17.1. – Information du stagiaire (ou salarié)


Article 13 – Laïcité Aucune sanction ne peut être infligée au stagiaire (ou salarié) sans que celui-ci ait été informé au
Sont interdits les signes et les tenues qui manifestent ostensiblement une appartenance religieuse, préalable des griefs retenus contre lui. Toutefois, lorsque un agissement, considéré comme fautif, a
dont le port conduit à se faire immédiatement reconnaître par son appartenance religieuse tels que rendu indispensable une mesure conservatoire d’exclusion temporaire à effet immédiat, aucune
le voile islamique, quel que soit le nom qu'on lui donne, la kippa ou une croix de dimension sanction définitive relative à cet agissement ne peut être prise sans que le stagiaire (ou salarié) n’ait
manifestement excessive. Les signes ostentatoires qui constituent en eux-mêmes des éléments de été au préalable informé des griefs retenus contre lui et éventuellement, que la procédure ci-après
prosélytisme ou de discrimination sont interdits. Sont interdites aussi les attitudes provocatrices décrite ait été respectée.
susceptibles de perturber le déroulement des activités d’enseignement et de troubler l’ordre dans
l’établissement. Article 17.2. – Convocation pour un entretien
Lorsque le directeur de l’ESTC ou son représentant envisage de prendre une sanction, il est
Article 14 – Comportement procédé de la manière suivante : il convoque le stagiaire (ou salarié) - par lettre recommandée avec
Il est demandé à tout stagiaire (ou salarié) d’avoir un comportement garantissant le respect des accusé de réception ou remise à l’intéressé contre décharge - en lui indiquant l’objet de la
règles élémentaires de savoir vivre, de savoir être en collectivité et le bon déroulement des convocation ; la convocation indique également la date, l’heure et le lieu de l’entretien ainsi que la
formations. Ils doivent également faire preuve, en toute circonstance de correction tant dans leur possibilité de se faire assister par une personne de son choix stagiaire (ou salarié) ou salarié de
langage que dans leur comportement. Aucune conduite insolente, aucune violence verbale ou l’ESTC.
physique ne sera tolérée.
Article 17.3. – Assistance possible pendant l’entretien
Compte tenu du comportement irresponsable de certains étudiants à l’intérieur de la classe, suite à Au cours de l’entretien, le stagiaire (ou salarié) peut se faire assister par une personne de son
une mise en garde ou avertissement oral, le formateur peut exclure un stagiaire (ou salarié) qu’il choix, notamment le délégué du stage. Le directeur ou son représentant indique le motif de la
juge perturbateur. L’exclusion ponctuelle d’un cours s’accompagne d’un rapport écrit du formateur à sanction envisagée et recueille les explications du stagiaire (ou salarié).
la Direction qui en tiendra compte pour le suivi du stagiaire (ou salarié). Par ailleurs, ce dernier est
tenu d’expliquer sa conduite au Directeur de l’ESTC. Toute exclusion de cours est considérée Article 17.4. – Prononcé de la sanction
comme une absence pour le reste de la journée. De ce fait, conformément à l’article R6341-45 du La sanction ne peut intervenir moins d’un jour franc ni plus de quinze jours après l’entretien. La
Code du travail, le stagiaire (ou salarié) – dont la rémunération est prise en charge par les pouvoirs sanction fait l’objet d’une notification écrite et motivée au stagiaire (ou salarié) sous forme d’une
publics – s’expose à une retenue sur sa rémunération de stage proportionnelle à la durée de lettre recommandée ou remise contre décharge.
l’absence.
SECTION 4 : REPRESENTATION DES STAGIAIRES (OU SALARIÉS)
Article 15 – Utilisation de téléphones portables
L’usage de téléphones portables ou de tout autre moyen de communication permettant d’envoyer Article 18 – Organisation des élections
et/ou de recevoir des messages pour quelque utilisation que ce soit (consultation de l’heure, Dans les stages d’une durée supérieure à 500 heures, il est procédé simultanément à l’élection d’un
utilisation de jeux, de la mémoire, de la fonction calcul, etc.) est formellement interdit dans l’enceinte délégué titulaire et d’un délégué suppléant au scrutin uninominal à deux tours, selon les modalités
de l’ESTC. Il est également rappelé que l’utilisation de baladeur (MP3,…) est interdite durant les suivantes : Tous les stagiaires (ou salariés) sont électeurs et éligibles sauf les détenus. Le scrutin a
cours et dans l’enceinte de l’ESTC pour des raisons évidentes de politesse. lieu, pendant les heures de la formation, au plus tôt 20 heures et au plus tard 40 heures après le
début du stage ; Le responsable de l’ESTC a la charge de l’organisation du scrutin. Il en assure le
SECTION 3 : MESURES DISCIPLINAIRES bon déroulement. Il adresse un procès-verbal de carence, transmis au préfet de région
territorialement compétent, lorsque la représentation des stagiaires (ou salariés) ne peut être
Article 16 – Sanctions disciplinaires assurée.
Tout manquement du stagiaire (ou salarié) à l’une des prescriptions du présent règlement intérieur
pourra faire l’objet d’une sanction prononcée par le responsable de l’ESTC ou son représentant. Article 19 – Durée du mandat des délégués des stagiaires (ou salariés)
Tout agissement considéré comme fautif pourra, en fonction de sa nature et de sa gravité, faire Les délégués sont élus pour la durée du stage. Leurs fonctions prennent fin lorsqu’ils cessent, pour
l’objet de l’une ou l’autre des sanctions suivantes : quelque cause que ce soit, de participer au stage. Si le délégué titulaire et le délégué suppléant ont
 rappel à l’ordre ; cessé leurs fonctions avant la fin du stage, il est procédé à une nouvelle élection.
 avertissement écrit par le Directeur de l’ESTC ou par son représentant ;
 blâme ; Article 20 – Rôle des délégués des stagiaires (ou salariés)
 exclusion temporaire de la formation ; Les délégués font toute suggestion pour améliorer le déroulement des stages et les conditions de
 exclusion définitive de la formation. vie des stagiaires (ou salariés) dans l’organisme de formation. Ils présentent toutes les réclamations
individuelles ou collectives relatives à ces matières, aux conditions d’hygiène et de sécurité et à
Les amendes ou autres sanctions pécuniaires sont interdites. Le responsable de l’ESTC ou son l’application du règlement intérieur.
représentant informe de la sanction prise :
 l’employeur du salarié stagiaire (ou salarié) ou l’administration de l’agent stagiaire (ou SECTION 5 : LES DROITS DES ETUDIANTS
salarié) ;
 et /ou le financeur du stage de la sanction prise. Article 21 – Liberté d’association
Toute inscription à l’ESTC donne la possibilité d’être membre de l’association des élèves de l’ESTC
Tout agissement considéré comme fautif par le directeur de l’ESTC ou son représentant pourra, en Marseille (PADAWANE). La cotisation est de 20 € par an. Elle comprend la participation des actions
fonction de sa nature et de sa gravité, faire l’objet de l’une ou l’autre des sanctions ci-après par pédagogiques, mais également des réductions sur les soirées, sorties, week-end, voyages, tournoi
ordre d’importance : de football, à l’exception du Gala de fin d’année.

Échelle de sanctions : Article 21 – Liberté de réunion


La liberté de réunion s’exerce dans les conditions ci-après. Le délégué de classe informe le
Directeur de l’ESTC de l’intention de réunion et en présente l’objet et le programme. En accord avec
1er niveau : 2ème niveau : 3ème niveau : le Responsable et après autorisation, une salle est rendue disponible en dehors des heures de
CONVOCATION MISE A PIED RENVOI cours.
Aggravation de la

compte des deux


Devoirs non faits

négatif qui nuit à


retards répétés

avertissements
Comportement

compte du 1er
avertissement
Absences ou

Exclusion du

Non prise en

Non prise en
Faute grave,
manque de
respect, …
l’ambiance

premiers
situation
cours

L’acceptation de l’admission et l’inscription impliquent de la part des élèves le respect de ce règlement intérieur dont ils certifient avoir pris connaissance.

NOM et Prénom : ……………………………………………………………………… Date : ………………………………………………………………………

Signature précédée de la mention « Bon pour accord »

École des Sciences et Techniques Commerciales


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille Tél : 04 91 62 15 84
Organisme de formation enregistré sous le n° 93 13 11 337 13
RCS Marseille 451 035 976 – SIRET 451 035 976 00021 – APE 8559A Page 2/2
Programme de formation à distance du MASTER Européen MSE (v. fpc2016.1)
Management et Stratégie d’Entreprise Contact : 04.91.62.15.84
délivré par la Fédération Européenne des Ecoles
MASTER Européen en Management et Stratégie d’Entreprise délivré par la FEDE

Documentation Annexe :
3- Programme de
formation détaillé

ESTC – Pôle F.O.A.D.


142 Bd Longchamp – 13001 Marseille –  04.91.62.15.84 – @ contact@estc.fr
RCS Marseille 451 035 976 – Siret 451 035 976 00021 – APE 8559A - Organisme de formation n° 93 13 11 337 13

www.estc.fr
page 12 sur 12
8030.301 Master Européen de Management et de
Stratégie d’entreprise
8030.3011 Référentiel de formation
A - Contexte du métier et emplois visés

Contexte du métier

Pour un étudiant en Master Européen de Management et de Stratégie d’Entreprise (MSE),


l’objectif de l’analyse d’un contexte stratégique est de comprendre l’évolution des changements
dans l’environnement de l’entreprise en vue d’élaborer une stratégie adaptée aux défis
contemporains liés à la mondialisation des économies.

Cette analyse doit porter à la fois sur le contexte externe et interne afin d’identifier les
opportunités, les risques, les forces et les faiblesses de l’entreprise.

Le Master Européen de Management et de Stratégie d’Entreprise (MSE) permet aux étudiants


d’obtenir les connaissances et les savoir-faire nécessaires leur permettant de mettre en parallèle
la stratégie proposée avec les priorités de l’entreprise afin de combler les écarts éventuels entre
la situation actuelle et la situation désirée.

Emplois visés

Ce MASTER Européen prépare les étudiants aux fonctions de Management et de stratégie


d’entreprise dans les domaines :
- Ressources Humaines
- Gestion
- Management
- Marketing
- Commercial
- « Business To Business »
- Environnement International,
dans des secteurs variés au sein de moyennes ou grandes organisations.

Mise à jour Février 2015 1


B - Liste des unités capitalisables, horaires indicatifs (Sur 2 années)

Horaires

Semestre 1

Semestre 2
Liste des
indicatifs en face
unités Contenu
à face
capitalisables
pédagogique
UE A
UC A4/5 Les entreprises, la concurrence et l’Europe 80h *

UE B
70h
1ère année

UC B4 Langue Vivante Européenne (Ecrit) * *


Niveau B2 du CECR
Epreuves obligatoires

UE D
UC D41.1 Culture et Management d’entreprise 60h * *
UC D41.2 Gestion des RH et des organisations 60h * *
UC D42 Mission 60h + 400 à 800h * *
UE B
UC B5 Langue Vivante Européenne (Oral) 60h * *
Niveau B2 du CECR
2ème année

UE D
UC D51 Stratégies et environnement géopolitique, 90h *
économique et juridique
UC D52 Management stratégique des organisations 120h *
UC D53 Thèse professionnelle 60 h + 400 à 800h *
UC A1 L’Europe, unicité des valeurs, diversité 25h
Epreuves facultatives

culturelle
UC A2 La construction européenne, ses institutions 25h
dans le cadre international
UC A3 Le management interculturel et les RH 25h
UC B4 Langue Vivante Européen 2 (Ecrit) 70h
Niveau B2 du CECR

Les référentiels de formation et référentiels d’examens des unités capitalisables A4/5 et B4 sont
présentés respectivement dans les parties 8030.10 et 8030.20 du présent Guide Général des
Examens. Les unités A1, A2 et A3 sont présentées dans la partie 6030.10 du Guide Géréral
des Examens.

Mise à jour Février 2015 2


UMPMKNM

råáí¨=ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=^
rb=^=J=`ìäíìêÉ=Éí=`áíçóÉååÉí¨=bìêçé¨ÉååÉë
UMPMKNMN UC A4/5 - Les entreprises, la concurrence
et l’Europe

0h
A - Référentiel de formation 80 à 12

Contenu Capacités attendues


Les entreprises, la concurrence et l’Europe.
1. L’activité économique en fonction du droit européen des Etre capable d’expliquer les
problèmes portant sur les
affaires : le concept d’entreprise, le concept de concurrence.
notions de l’entreprise, de la
2. Le marché en cause défini par la législation communautaire concurrence et du marché, telles
(marché géographique, marché de produits). que définies par la législation
3. Les positions sur le marché et les effets que les règles communautaire et les arrêts de la
européennes de concurrence y attachent (la position Cour de justice des
dominante, la dépendance économique). Communautés européennes.

4. Règles européennes de concurrence applicables aux Savoir démontrer


entreprises : l’importance de l’évolution
- le contrôle des opérations de concentration entre des règles concernant les
entreprises comportements des
- la prohibition de comportements anticoncurrentiels des entreprises et les
entreprises (prohibition de l’entente, prohibition de l’abus concentrations entre
de position dominante). entreprises.
Connaître le rôle des autorités
5. La mise en œuvre de l’interdiction chargées d’appliquer les règles
-mise en œuvre de l’interdiction par les autorités de concurrence visant les
communautaires entreprises.
- mise en œuvre de l’interdiction par les Etats membres.
6. Règles de concurrence applicables aux Etats membres de la
Communauté européenne
- l’encadrement des aides d’Etat
- les entreprises publiques et le droit de la concurrence
- les monopoles nationaux.
7. Le Marché intérieur et l’entreprise : de l’harmonisation à la Connaître le processus d’après
normalisation. lequel est établie la conformité
Qui fait les normes, comment, avec qui ? Comment s’y des produits aux normes
prendre pour être conforme ? (les organismes chargés de la européennes dans le Marché
normalisation européenne, les procédures de choix des intérieur.
normes communautaires, le rôle des instances bruxelloises,
le rôle des instances nationales, telles que l’Afnor en France,
les organismes de certifications et d’essais).

Mise à jour Septembre 2007


B - Référentiel d’examens

A4/5 Les entreprises, la concurrence UCA4/5 16 crédits Coeff. 4


et l’Europe

L’épreuve est réalisée sous forme d’une dissertation à partir de 3-4 documents
d’appui, d’une longueur d’une page maximum pour chaque document.
La durée est de 4 heures.
Cette épreuve :
1. fait appel aux qualités rédactionnelles des candidats et leur capacité à se
conformer à des règles méthodologiques : utilisation des documents annexes,
gestion du temps, introduction, plan, nombre de parties, conclusion, vocabulaire
etc. ;
2. permet de s’assurer de la maîtrise d’un certain nombre de bases : les principaux
concepts de la Culture et de Citoyenneté européenne, la clarté de réflexion, la
comparaison de données, la capacité d’analyse et d’interprétation.

En 2015, l’épreuve de Culture et Citoyenneté Européenne UC A4/A5 sera


essentiellement tirée de l’ouvrage de référence “Les entreprises, la concurrence et
l’Europe” complété de la mise à jour éventuelle qui pourra intervenir si besoin est
sur le site de la FEDE.
L’utilisation de l’ouvrage “Les entreprises, la concurrence et l’Europe” est autorisée.
L’ouvrage utilisé par l’étudiant devra être vierge de toute annotation.

Mise à jour Septembre 2014


UMPMKOM

råáí¨=ÇÛbåëÉáÖåÉãÉåí=_
rb=_=J=i~åÖìÉ=sáî~åíÉ=bìêçé¨ÉååÉ
UMPMKOMN UC B4 - Langue Vivante Européenne
Ecrit - Utilisateur indépendant - Niveau B2 du CECR

A - Référentiel de formation

Contenu Capacités attendues

Utilisateur Indépendant Peut comprendre le contenu essentiel de sujets


Niveau B2 du Cadre Européen concrets ou abstraits dans un texte complexe.
Commun de Référence du Conseil Possède une étendue de langue suffisante pour
de l’Europe (CECR). pouvoir faire des descriptions claires, exprimer des
opinions sur les sujets les plus généraux en utilisant
des formes grammaticales complexes pour le faire.
Est capable d’utiliser un nombre limité d’articulateurs
pour relier ses phrases en un texte clair et cohérent
bien qu’il puisse y avoir quelques « sauts » dans un
texte un peu long.
Manifeste un degré relativement élevé de maîtrise de
la grammaire. Ne commet pas de fautes qui causent
des malentendus.
Est capable de décrire des descriptions claires et
détaillées d’événements réels ou imaginaires en
établissant la relation entre des idées clairement
articulées, et en suivant les conventions en vigueur du
genre en question.
Peut faire des descriptions claires et détaillées sur un
certain nombre de sujets relatifs à son centre d’intérêt.
Peut décrire le compte rendu d’un film, d’un livre,
d’une pièce.
Est capable de rédiger un essai ou un rapport qui
développe systématiquement une argumentation avec
un éclairage approprié des points importants ainsi que
des détails secondaires pertinents.
Peut évaluer des idées ou des solutions différentes à un
problème.
Peut écrire un essai ou un rapport qui développe une
argumentation, justifier ou rejeter une opinion
particulière et expliquer les avantages et les
inconvénients de choix variés.
Peut faire la synthèse d’arguments et d’informations
empruntés à des sources diverses.

Mise à jour Septembre 2007


B - Référentiel d’examens

B4 Langue Vivante Européenne ECRIT UC B4 12 crédits Coeff. 2


Utilisateur Indépendant
Niveau B2 du CECR

Le référentiel d’examens est commun pour toutes les Langues Vivantes Européennes,
qu’il s’agisse d’une Langue Vivante 1 ou Langue Vivante 2.

Les étudiants ont la possibilité de choisir parmi les langues vivantes suivantes :
- Langue Vivante 1 : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Portugais
- Langues Vivantes 2 et 3 : Allemand, Anglais, Arabe, Chinois, Espagnol, Français,
Italien, Portugais
La langue Vivante choisie par le candidat doit être différente de celle dans laquelle il
subit les épreuves du domaine européen et du domaine professionnel.

Les candidats inscrits en Master Européen peuvent également choisir, à titre


d’épreuve facultative, une seconde Langue Eivante Européenne, parmi les langues
proposées et dans les conditions présentées dans la partie 4020 du présent Guide
Général des Examens FEDE.
Dans le cadre d’une Langue Vivante 2, seule l’épreuve B4 devra être passée par le
candidat.
Le référentiel d’examens est commun pour toutes les Langues Vivantes Européennes,
qu’il s’agisse d’une Langue Vivante 1 ou Langue Vivante 2.

ECRIT (1h45) 12 crédits - coeff. 2


Nota : aucun dictionnaire n’est autorisé.
L’épreuve comprend 3 parties :

1. Questionnaire à choix multiples de 20 questions

Le support remis au candidat sera composé de deux documents authentiques, tirés de


la presse écrite, et à caractère généraliste, : politique, économique, social, culturel
etc… de 350 mots environ chacun.
Pour chaque texte, 10 questions seront posées au candidat, avec pour chaque
question 2 à 4 réponses proposées, une seule est correcte.

Mise à jour Septembre 2009


Les réponses à ces 20 questions seront reportées par le candidat sur une feuille type
QCM fournie par la FEDE.
Barème :
Réponse bonne : 3 points
Réponse fausse : 0 point
Pas de réponse : 0 point
Nombre de points possibles : 60 points.

2. Compléter un texte de 500 mots environ.

Le support remis au candidat est un texte authentique tiré de la presse écrite, à


caractère généraliste : politique, économique, social, culturel, etc… de 500 mots
environ comportant 30 « blancs » à compléter.
Pour chaque « blanc » 4 propositions sont données au candidat, une seule est
correcte.
Cette épreuve met l’accent sur la connaissance d’un vocabulaire avancé dans la langue
vivante concernée.
Les réponses seront reportées par le candidat sur une feuille type QCM fournie par la
FEDE.
Barème :
Réponse bonne : 3 points
Réponse fausse : 0 point
Pas de réponse : 0 point
Nombre de points possibles : 90 points

3. Essai en langue vivante de 400 mots

Une question en relation avec les thèmes abordés dans les support remis au candidat
en partie 1 et partie 2 de l’épreuve écrite sera traitée par le candidat sous forme d’un
essai de 400 mots environ.
Cette épreuve permettra de juger les capacités du candidat à rédiger et élaborer une
réponse structurée, logique et argumentée d’après les descripteurs du niveau B2 du
Cadre Européen Commun de Référence pour les langues du Conseil de l’Europe
(CECR).
Barème : 70 points.

TOTAL : 60 + 90 + 70 = 220 points

Mise à jour Septembre 2012


UMPMKOMO UC B5 - Langue Vivante Européenne
Oral - Utilisateur indépendant - Niveau B2 du CECR

A - Référentiel de formation

Contenu Capacités attendues

Utilisateur indépendant Peut comprendre une discussion spécialisée dans


Niveau B2 du Cadre Européen son domaine professionnel.
Commun de Référence du Rend compte de ses opinions et est capable de
Conseil de l’Europe. les défendre au cours d’une discussion.
Peut parler relativement longtemps avec un
débit assez régulier.
Explications, argumentation appropriées.
Commentaires. Emet des hypothèses.
Capable de développer un point de vue sur un
sujet en soutenant les avantages et les
inconvénients.
Utilise les techniques de la négociation.
Peut commencer une conversation, prendre la
parole au bon moment et terminer la
conversation.
Capable de comprendre, s’exprimer mais utilise
en plus une technique de persuasion, qui montre
le maîtrise non seulement de la langue mais la
capacité à utiliser cette langue étrangère de la
même manière que sa langue maternelle en
faisant référence aux techniques de
communication apprises en langue maternelle.

La Langue Vivante Européenne choisie par le candidat pour cette épreuve doit
obligatoirement être celle choisie pour l’épreuve UC B4.

Mise à jour Septembre 2007


B - Référentiel d’examens

B5 Langue Vivante Européenne ORAL UC B5 12 crédits Coeff. 2


Utilisateur Indépendant
Niveau B2 du CECR

ORAL (45 minutes)


Le candidat présente oralement une note de synthèse de 15 à 20 pages rédigée en
langue vivante européenne, à partir de la thèse professionnelle réalisée par le candidat
présentant le travail de recherche mené en entreprise dans le cadre des techniques
professionnelles, et faisant par ailleurs l’objet de l’épreuve UC D53.
Cette note de synthèse aura été préalablement transmise au centre d’examen FEDE
3 semaines avant la soutenance.
Le candidat présentera cette note de synthèse devant un jury composé d’un
professeur en langue vivante et d’un professionnel utilisant la langue vivante choisie
par le candidat.
Cette épreuve permet de valider les connaissances d’un vocabulaire technique faisant
référence à la spécialité du master présenté.
Le candidat sera jugé sur la qualité de sa prestation orale, la clarté de son exposé, ses
capacités d’argumentation, ses capacités à comprendre et répondre aux questions
axées dans le domaine professionnel, et posées par le jury, ses capacités à convaincre
le jury de ses choix et conclusions présentés, le tout en langue vivante européenne.
L’utilisation de supports de présentation (powerpoint...) est autorisée durant
l’épreuve orale.

Barème : 120 points.

Critères de notation et capacités évaluées :


Critères Capacités évaluées Nb de points
1 Degré d’aisance dans l’expression 20 pts
2 Capacité à présenter clairement et efficacement 20 pts
3 Adéquation et richesse du vocabulaire 20 pts
4 Correction grammaticale 20 pts
5 Capacité à analyser et à argumenter sur les sujets abordés 20 pts
6 Capacité à suivre une discussion technique dans sa spécialité 20 pts
Total 120 pts

Mise à jour Septembre 2012


C - Contenus et capacités attendues

UC D 41.1 Culture et Management d’Entreprise

I- Le management interculturel

Contenu Capacités attendues

1. Le management interculturel

• La nature de la culture et ses effets - Comprendre la relation entre la culture et le


sur le lieu de travail comportement
- Façons dont la culture produit des - Comprendre l’origine et l’impact des valeurs
effets à la fois variables et prévisibles fondamentales.
- Orientations psychologiques - Comprendre les dichotomies standards, la gamme
universelles de la culture de différenciation
- Comprendre que la culture produit des dilemnes
dans les organisations.
- Reconnaître ses propres valeurs et leurs sources
(comparaison de filtres culturels).

• Equipes multiculturelles - Percevoir les effets de la diversité culturelle.


- Nature de la complexité culturelle - Connaître les sources de la diversité dans une
d’une équipe internationale équipe
- Distinguer les influences spécifiques.
- Comprendre l’impact des valeurs fondamentales.
- Comprendre l’importance de la communication
non verbale (ou manque de communication).

• La culture d’entreprise ou de - Reconnaître les principes de l’identité d’une


l’organisation entreprise
- Entreprises et organisations ont une - Comprendre la situation de l’organisation et son
personnalité, définie de façon rôle dans la vie des gens.
diachronique ou synchronique, ancrée - Comprendre la question complexe de la relation
dans une culture particulière dont elles entre l’éthique et l’image de l’organisation.
reflètent les valeurs

• Culture générationnelle - Reconnaître les différences générationnelles.


- Complexité des tendances - Tirer parti des facteurs de motivation contrastée.
générationnelles - Création et gestion d’équipes multi-
générationnelles.
- Distinguer les modes de pensée et la langue des
générations.

Mise à jour Février 2015 3


2. Culture européenne

• Vision de l’Europe basée sur une - Reconnaître ce qui est commun à toute l’Europe.
identité historique collective - Reconnaître les influences majeures séparant les
cohabitant avec la diversité des cultures européennes.
traditions locales, dans une hiérarchie - Comprendre la façon dont les populations
allant du régional au national perçoivent leur identité « locale » en passant de la
nation au village.
- Comprendre la perception de l’Europe en ce qui
concerne les autres continents en termes de cours de
l’histoire.
- Reconnaître le rôle des langues dans la définition
des communautés.

• L’Europe et les régions voisines - Identifier les voisins : la Russie et ex-Union


- Dynamique de l’échange social et Soviétique, la Turquie, le Maghreb et le Moyen-
économique avec les régions à Orient.
proximité - Reconnaître le statut historique des régions
voisines
- Comprendre la perception forcément ambigüe des
voisins.

• Langue et culture - Reconnaître la relation entre langage et pensée :


- Diversité linguistique (les familles orientation de la perception et la langue comme
linguistiques) et réalité pratique vecteur de valeurs.
linguistique sous l’influence des - Etre en mesure de constater, de réfléchir et
facteurs culturels et économiques d’expliquer les différences entre les deux langues (ou
- Effets invisibles de la culture et de davantage) utilisées couramment dans un contexte
s’engager dans un dialogue créatif de travail.

Mise à jour Février 2015 4


II - Culture et style de management

Contenu Capacités attendues

1. Culture d’entreprise et
management au niveau collectif

• La culture : un outil de performance


à court et long terme
• La culture : un mode de coordination
(Mintzberg)

2. Culture d’entreprise et
management au niveau individuel

• Les différents types d’autorité (M.


Weber) - Comprendre la culture comme ciment de
• Les différents types de leadership l’organisation au niveau collectif et au niveau
(Blake et Morton, Mc Gregor, individuel.
Tannenbaum et Schmidt)

3. Culture d’entreprise, outils de


gestion et vision commune de
l’organisation

• Responsabilité sociétale et
développement durable (Saghroun et
Eglem)
• Management par la qualité
(Ishikawa)

Mise à jour Juin 2014 5


III - Culture entrepreneuriale, innovation et statuts juridiques de l’entreprise

Contenu Capacités attendues

1. L’entreprenariat (ou
entrepreneuriat)

• Définitions - Etre capable de définir la démarche


• Influence des facteurs culturels entrepreneuriale, d’identifier l’impact de
• Dimensions économiques et sociales l’environnement culturel et de prendre conscience
de l’entreprenariat du rôle économique de l’entreprenariat.
• Profil de l’entrepreneur

2. Les différents statuts juridiques de


l’entreprise

• La notion juridique d’entreprise


- Entreprise et personnalité morale
- Emergence d’un statut juridique de - Savoir identifier les conditions à remplir pour
l’entreprise acquérir la qualité de commerçant, d’artisan.
- Entreprise et autres regroupements

• L’entreprise commerciale
- La qualité de commerçant
- Les conditions d’accès à la profession
commerciale
- Le statut juridique d’un commerçant

• L’entreprise individuelle
- La création - Identifier les dispositions en faveur de l’entreprise
- Le fonctionnement individuelle.
- La fin de l’entreprise individuelle

• L’entreprise sociétaire
- La constitution de la société - Comprendre le contrat de société, la personnalité
- La personnalité juridique de la société morale, les sociétés de personnes, de capitaux. Savoir
- Les différents types de sociétés comparer les différents types de sociétés.
- Les régimes juridiques de quelques
sociétés

3. La création d’entreprise

• Faisabilité du projet
- Analyse du marché, de la demande, - Savoir analyser son futur marché.
de la concurrence

Mise à jour Juin 2014 6


- Stratégie générale d’entreprise : - Savoir élaborer une stratégie applicable.
mission et positionnement de
l’entreprise

• La mise en forme du projet


- Les risques d’exploitation
- Les principes de la politique produit - Etre capable d’assurer un avantage concurrentiel.
et de la fixation du prix
- Le business plan

• Le financement du projet - Connaître les acteurs qui participent au


- La levée des fonds financement d’un projet.
- Les aides à la création

• Le cadre légal du projet (droit des - Appréhender le cadre juridique d’une création
sociétés, du travail…) d’entreprise.

• La mise en œuvre du projet - Maîtriser une communication externe adaptée à un


- Outils de communication et marketing digital.
d’information (plan média, site
Internet, réseaux professionnels…)

• Le recrutement des collaborateurs

4. L’innovation et la créativité - Maîtriser le cycle de vie d’un produit.

Mise à jour Juin 2014 7


IV- Les différentes fonctions de l’organisation et leurs interactions

Contenu Capacités attendues

1. Les fonctions opérationnelles

a. La fonction commerciale

• La démarche commerciale : analyse - Maîtriser les différents types de besoins,


de la demande motivations, les freins et les risques
- Les besoins et le système - Maîtriser la notion de système d’informations
d’information marketing de mercatiques et savoir indiquer sa place et son
l’entreprise fonctionnement dans l’entreprise
- Etre capable de préciser les enjeux, les acteurs, les
finalités et les composantes du système
d’informations mercatiques

- Le comportement d’achat et sa - Savoir déterminer et sélectionner les critères


modélisation d’achat de la cible visée
- Etre capable de concevoir un baromètre d’analyse
des comportements d’achat et les mettre en place
dans l’organisation marketing
- Savoir définir la fréquence d’actualisation du baromètre
- Connaître le concept du CRM

- Les études exploratoires, les - Maîtriser les techniques d’études, savoir interpréter
méthodes qualitatives d’enquête et les résultats, établir un diagnostic quantitatif
l’interprétation des données d’expert.
recueillies

- Les études descriptives ponctuelles - Etre capable de définir et d’exploiter les panels de
permanentes et le traitement des consommateurs, de distributeurs, d’audience, et
données d’enquête d’interpréter les tableaux de bord.
- Savoir sélectionner les outils informatiques les plus
adaptés.

- Les études de marché causales et - Etre capable de concevoir les modalités et de


l’analyse statistique des résultats mettre en place l’étude
d’expérimentation - Connaître les principes de relation de variables statistiques
- Savoir valider les techniques de collecte et d’analyse utilisées
- Etre capable de compiler, de ventiler et d’utiliser les
données recueillies
- Savoir sélectionner les outils informatiques les
mieux adaptés
- Savoir rédiger une synthèse de l’étude

Mise à jour Juin 2014 8


• La démarche commerciale
stratégique: marketing stratégique

- L’attractivité du marché - Connaître la notion de croissance potentielle, la


courbe d’expérience, le cycle de vie du produit, les
facteurs clés du succès
- Connaître les matrices d’aide à la décision : la
matrice BCG, la matrice McKinsey, la matrice Doo
Little, la matrice Ansoff
- Savoir déterminer les opportunités du marché pour
l’entreprise en fonction de son potentiel technique,
financier et humain
- Etre capable de choisir les axes stratégiques d’entrée
au marché en fonction du poids de la concurrence

- La compétitivité et l’avantage - Maîtriser les notions d’avantages concurrentiels, de


concurrentiel marque, de brevet…
- Etre capable de concevoir la matrice de Porter.
- Savoir analyser et sélectionner les points forts et les
points faibles de l’entreprise en fonction de la
concurrence directe et indirecte du marché.

- Le choix d’une stratégie de - Connaître la clé des trajectoires, le pilotage, les plus
développement de coaching.
- Etre capable de mesurer les potentialités
quantitatives et qualitatives d’un marché.
- Savoir évaluer les capacités de l’entreprise et
proposer des axes de développement.

• La démarche commerciale
opérationnelle : marketing opérationnel

- Les objectifs et les choix - Etre capable de définir les axes de développement
fondamentaux d’une stratégie de l’entreprise.
marketing (cible, positionnement, - Savoir analyser le marché
source du marché, marchéage) - Etre capable de concevoir et de mettre en place une
stratégie de lancement ou de repositionnement d’un
produit ou d’un service.

- Le plan marketing - Savoir déterminer l’importance et la cohérence de


chaque variable du Mix dans l’élaboration du plan
marketing.
- Etre capable de proposer un plan qui tient compte
du positionnement de l’entreprise et de l’objectif
attendu.
- Savoir mettre en place des indicateurs de mesure et
de contrôle.

Mise à jour Juin 2014 9


- La stratégie de produit - Pouvoir concevoir et élaborer une gamme de
produits ou de services en fonction du
positionnement et de l’image de l’entreprise.
- Prendre en compte les facteurs d’environnement
dans la réalisation de cette gamme.

- La stratégie de prix - Etre capable de mettre en place une politique


tarifaire dans l’entreprise
- Connaître le principe du Yield management du
secteur de l’entreprise
- Savoir calculer le taux de marge et le taux de
marque les plus attractifs pour l’entreprise
- Savoir déterminer un prix d’acceptabilité
- Harmoniser la politique tarifaire de l’entreprise en
fonction de sa présence à l’international

- La stratégie de distribution - Faire l’inventaire des circuits actuels.


- Identifier les circuits de distribution les plus
performants et adaptés aux produits ou aux services
de l’entreprise.
- Déterminer les conditions commerciales pour
chaque canal de distribution.

- La stratégie de communication - Analyser la communication actuelle de l’entreprise


- Analyser la stratégie de communication des
concurrents
- Elaborer un plan de travail créatif
- Définir le budget de communication
- Choisir les supports medias et concevoir un plan
média
- Mettre en place des outils d’analyse et de contrôle
b. La fonction de distribution

• L’appareil commercial (forme de - Connaître les spécificités des différents circuits de


commerce et méthodes de ventes) distribution.
- Mesurer l’importance de chaque circuit sur le
marché.
- Savoir identifier dans chaque circuit les méthodes
de vente et de négociation actuelles.

• Le marché du point de vente (zone - Savoir déterminer la zone de chalandise d’un point
de chalandise, perception et de vente.
fréquentation du point de vente) - Savoir mesurer la fréquentation d’un point de vente.
- Savoir calculer un indice de sensibilité.
- Savoir déterminer la valeur commerciale d’un
emplacement.

Mise à jour Juin 2014 10


• La politique générale des - Connaître les différentes fonctions des
distributeurs (fonctions, mise en place intermédiaires
d’un circuit, stratégies, rémunération) - Savoir sélectionner la stratégie de mise en place
d’un circuit
- Savoir calculer la rémunération des intermédiaires

• La politique d’assortiment et la - Connaître et analyser la stratégie d’achat du


politique d’achat du distributeur distributeur.
- Déterminer les critères d’achat du distributeur.
- Faire une offre commerciale en tenant compte des
volumes, du soutien promotionnel à assurer et de
l’intensité de la concurrence.
- Analyser l’assortiment du distributeur en fonction
de la saisonnalité des ventes.
- Proposer une gamme adaptée à la clientèle du
point de vente.

• La politique du marchandisage - Analyser le merchandising actuel à travers


l’assortiment et l’implantation actuelle des produits.
- Concevoir et élaborer une recommandation
merchandising visant à optimiser le linéaire.
- Calculer le rendement au linéaire et la marge brute
du produit.

• La politique de communication du - Analyser l’historique de l’enseigne en matière de


distributeur communication
- Déterminer le poids de la PLV et de la PLA
(Publicité sur Lieu d’Achat - B to B) dans la stratégie
de communication
- Elaborer et mettre en place de nouvelles opérations
de PLV et de PLA
- Déterminer le positionnement actuel de l’enseigne
sur le marché
- Concevoir des opérations de Trade Marketing en
fonction des objectifs de communication
c. La fonction logistique et méthodes
d’approvisionnement

• La chaîne logistique
- Définition de la Supply Chain - Analyser les enjeux techniques et financiers de la
Management logistique pour l’entreprise.
• Les buts de la SCM - Concevoir la mise en place d’une supply chain
• Les différents types de flux dans le fonctionnement de l’entreprise.
• La SCM et la planification : - Déterminer la chaîne logistique la plus adaptée à la
MRP, JAT… commercialisation du produit.

Mise à jour Juin 2014 11


• La SCM et la production : - Elaborer un cahier des charges fournisseur
JAT, KANBAN intégrant tous les acteurs de la supply chain (de
• La SCM et les stocks l’informatique à la société de transport).
• La SCM et l’entreposage : - Sélectionner les fournisseurs en fonction de critères
WMS techniques et financiers.
• La SCM et le transport
• La SCM et le flux
d’information : ERP, CRM,
EDI, Intranet…
• La SCM et la qualité :
TQM.
- Les différents intervenants
• Les 1Party Logistics (PL)
• Les 2PL
• Les 3 PL
• Les 4PL

• Les coûts logistiques - Analyser la politique actuelle d’approvisionnement


- Les coûts logistiques internes et de commercialisation de l’entreprise.
• Les coûts d’entreposage - Calculer les coûts en fonction des charges directes
• Les coûts des stocks et indirectes.
• Les coûts de production - Déterminer les résultats aux différents niveaux.
- Les coûts logistiques externes - Déterminer les changements logistiques possibles à
• Les frais de transport travers une stratégie de réduction des coûts.
- Elaborer une nouvelle procédure de gestion des
coûts.

• La gestion des stocks - Mettre en place et utiliser des méthodes de gestion


- Fondamentaux des stocks en fonction des impératifs de l’entreprise.
• Les enjeux - Utiliser de façon opérationnelle les outils des
• Les stocks : rôle, fonction, gestion des stocks.
types de stocks, - Savoir calculer un stock moyen, un stock de
• Les magasins sécurité, un stock minimum et un stock d’alerte.
- La gestion des stocks - Savoir calculer la rotation physique et financière
• Le stock de sécurité d’un stock.
• Le stock d’alerte - Savoir sélectionner les logiciels de stock les plus
• Le stock minimum adaptés.
• Le stock maximum
- Les méthodes de valorisation des stocks
• Méthode des coûts réels
• Méthode CUMP
• Méthode FIFO
• Méthode LIFO
• Méthode NIFO

Mise à jour Juin 2014 12


- Le coût de stockage
• Les charges liées à
l’établissement logistique
• Les charges de personnel
• Les charges relatives aux
marchandises
• Le taux de possession

• Les méthodes d’approvisionnement - Analyser les procédures actuelles de l’entreprise.


- Distinction entre Achats et - Mettre en place une nouvelle stratégie
Approvisionnement ? d’approvisionnement et en mesurer les coûts pour
• Quels risques ? l’entreprise.
• Quelles attentes ? - Sélectionner et évaluer les fournisseurs potentiels.
- Sélectionner les fournisseurs - Mettre en place une politique d’outsourcing et en
• La définition du besoin évaluer le risque.
• Le cahier des charges
• Le sourcing
• L’appel d’offres
• La sélection des fournisseurs
• La négociation et
finalisation
• Le suivi des performances
des fournisseurs
- Qu’est -ce qu’une politique
d’approvisionnement ?
- Les méthodes d’approvisionnement.
• Approvisionnements à date
variable et quantité fixe
• Approvisionnements à date
variable et quantité variable
• Approvisionnements à date
fixe et quantité variable
• Approvisionnements à date
fixe et quantité fixe.

2. Les fonctions d’appui

a. La gestion des ressources humaines - Comprendre les évolutions progressives de la


(théories et contexte européen) fonction de RH.

• Théories managériales et évolution de - Identifier les caractéristiques des différentes


la fonction RH (Taylor, Mayo, théories du management : Ecole classique, école des
Maslow, Herzberg) relations humaines, école sociologique, école
managériale ou empirique
- Définir des différents facteurs humains et du
management de chaque école

Mise à jour Juin 2014 13


- Repérer l’historique de la fonction RH :
L’apparition de la « fonction personnel », la
dimension stratégique de la fonction RH, le partage
de la RH avec les managers, les missions de la RH et
ses évolutions

• Gestion stratégique des Ressources - Comprendre l’apparition stratégique de la GSRH


Humaines (GSRH : Schuler et - Identifier les limites de la planification stratégique
Jackson) et avantage compétitif des ressources humaines
(Lengnick-Hall) - Mesurer l’impact des pratiques RH sur la gestion
stratégique
- Comprendre l’approche d’intégration sous
l’impulsion de la théorie du management par les
ressources (R.S. Schuler et S.E. Jackson)
- Identifier l’impact des pratiques RH sur la gestion
stratégique
- Comprendre l’institutionnalisation des pratiques
RH pour le succès stratégique de l’organisation
- Remarquer la responsabilité du développement RH
dans la GSRH
- Définir l’avantage compétitif et lien avec la GSRH

• Les différents modèles de la gestion - Comprendre des différents modèles : Le modèle de


des ressources humaines Beer (1988), le modèle de Mallet (1991) , le modèle
de Batal (1997)

• Ressources humaines en Europe :


Ressources humaines et VIE
(Volontariat International en - Connaître la législation/réglementation et les
Entreprise) principales modalités pratiques.
- Les sources du droit - Comprendre l’intérêt du dispositif pour le
- Les candidats, les métiers et les volontaire et l’entreprise.
entreprises concernés
- Distinction VIE, VIA (Volontariat
International en Administration)
- Durée et statut
- Modalités d’inscription des parties
- Indemnités/rémunération, conditions
pratiques, couverture sociale, congés,
logement, fiscalité, droits et obligations
des parties
- Inscription, recherche, procédure
d’affectation
- Structure organisationnelle et les
modalités de gestion

Mise à jour Juin 2014 14


- Organisme gestionnaire

• Mobilité internationale : droit du - Comprendre l’intérêt et les risques des statuts pour
travail et statut du salarié le salarié et l’entreprise.
- Notions générales de droit du travail - Connaître la législation/règlementation
- Les situations applicables au salarié (européenne et nationale) et les principales
en mobilité géographique modalités pratiques.
- L’expatriation
- Le détachement
- Le contrat local

• Formalités d’immigration - Connaître les textes en vigueur sur lesquels


(en France et en Europe) s’appuie l’immigration.
- Connaissances des nouvelles formalités - Comprendre comment les décisions impactent la
d’immigration en France gestion des ressources humaines.
- Connaissance des formalités - Etre capable d’effectuer des formalités.
d’immigration dans les différents pays - Analyser les enjeux spécifiques à son entreprise et
de l’Union Européenne maîtriser les risques.

• Protection Sociale en Europe - Comprendre le fonctionnement général des


- Historique du concept et de la différentes branches de protection sociale dans les
création des systèmes de sécurité sociale pays de l’Union Européenne.
dans les pays de l’Union Européenne - Connaître les principes et modalités de
- Pays à forte attractivité pour financement, d’affiliation et de remboursement-
l’immigration recours et contentieux.
- La Belgique - Connaître les possibilités de liaison entre régimes
- L’Allemagne des différents pays de l’Union Européenne.
- Le Royaume-Uni
- Autres pays

• La Responsabilité Sociale de - Comprendre comment la responsabilité sociale des


l’Entreprise (RSE) dans un contexte entreprises impacte la gestion des ressources
européen humaines.
- Définition et enjeux de la RSE - Connaître les textes/principes fondateurs et
- RSE et gestion des Ressources fondamentaux sur lesquels s’appuie la protection des
Humaines droits humains.
- RSE et prise en compte des droits - Connaître les bonnes pratiques pour construire
humains une stratégie, déployer un plan d’actions, labelliser
sa démarche, évaluer sa performance.
- Analyser les enjeux spécifiques à son entreprise et
maîtriser les risques.

b. La gestion financière

• Les outils de diagnostics : solvabilité


et rentabilité

Mise à jour Juin 2014 15


• Diagnostic financier : étude du fonds
de roulement (FR), du besoin en fonds
de roulement (BFR), bilan financier - Appréhender les différentes opérations sur titre, le
• Ratios de rentabilité : rentabilité rôle des acteurs externes dans la recherche de
économique et financière, rendement solvabilité.
financier
• Gestion de trésorerie, investissement
et financement
• Rentabilité et acteurs externes
(opérations sur titres)
• Contrainte de solvabilité et marché
boursier, globalisation financière

c. Interactions entre fonctions et


processus décisionnels

• Approche système et organisation - Comprendre l’importance des relations entre les


• Niveaux décisionnels d’Ansoff différentes fonctions de l’organisation dans une
• Systèmes d’information et ERP approche systémique.

Mise à jour Juin 2014 16


V- Initiation aux situations particulières de la vie de l’entreprise

Contenu Capacités attendues

1. Le contrôle fiscal

2. Le redressement judiciaire, la
liquidation judiciaire - Savoir identifier et comprendre les différentes
situations particulières liées à des périodes critiques
3. La faillite personnelle et la faillite de la vie de l’entreprise.
d’entreprise

4. Les reprises d’entreprise

Mise à jour Juin 2014 17


VI - L’entreprise et la communication commerciale

Contenu Capacités attendues

1. Les principes de la communication


commerciale des entreprises

a. La connaissance du marché de
l’entreprise

• Etude de la demande - Savoir apprécier le contexte marketing et la


• Etude de l’offre situation concurrentielle de l’entreprise sur son
• Evaluation de la position marché.
concurrentielle
• Mise en place d’une veille
concurrentielle

b. Le plan marketing et
communication

• Elaboration du plan marketing, - Savoir déterminer des objectifs de communication


définition des objectifs de en fonction d’une stratégie marketing.
communication inhérents et d’actions - Savoir élaborer un plan marketing cohérent,
cohérentes entre les différents éléments mixant différents éléments et reposant sur un plan
- Communication et produits de communication efficace.
- Communication et prix - Savoir mettre en place un plan d’actions
- Communication et distribution commerciales et de communication lié au plan
- Mix communication marketing.

• Mise en œuvre et mesure de l’impact - Savoir maîtriser la mise en œuvre du plan


du plan marketing marketing.
- Traduction du plan marketing en - Savoir analyser les résultats du plan marketing et
plans d’actions commerciale et de l’efficacité des opérations de communication.
communication
- Utilisation des moyens nécessaires
pour l’application du plan marketing
- Définition du budget en fonction de
différents paramètres
- Contrôle des résultats en regard des
objectifs initialement fixés

Mise à jour Juin 2014 18


c. Les moyens de la communication
commerciale

• Les moyens d’identification


permanents de l’entreprise et de ses
marques (nom, logo, stylique…)
• La Communication médias
(Publicité)
- Plan de campagne publicitaire (copy-
strategy)
- Création de messages, plates-formes
créatives (promesse, preuve, ton)
- Caractéristiques spécifiques des - Savoir utiliser tous les moyens de communication,
médias (presse, TV, radio, cinéma, créer ou diriger la fabrication de ces moyens.
affichage, Internet…)
- Choix des supports et calendrier
d’action (Média-planning) - Savoir créer un mix-communication, choisir les
• La Communication hors médias techniques de façon complémentaire et cohérente,
- Marketing direct (mailing, ISA, les mieux adaptées à un type de campagne donné, en
édition commerciale…) fonction des objectifs définis.
- Promotion des ventes (réductions,
primes, jeux…)
- Sponsoring sportif (événement, - Savoir choisir le ou les médias correspondant le
organisme…) mieux adapté à la cible choisie, et en adéquation
- Mécénat culturel (manifestation, avec le produit ou la marque à promouvoir afin de
œuvre…) lui créer un positionnement efficace.
- Mécénat citoyen (humanitaire, social,
écologie)
- Relations publiques (techniques
adaptées aux cibles)
- Relations presse (fichier, communiqué,
dossier…)
- Evènementiel grand public (street-
marketing, road-shows…)
- Evènementiel Corporate (réunions
d’entreprise, séminaires…)
- Autres techniques complémentaires
(liées au web notamment)

d. Le plan de communication

• Diagnostic marketing et analyse


stratégique
• Positionnement stratégique du
produit

Mise à jour Juin 2014 19


• Diagnostic marketing et analyse
stratégique
• Positionnement stratégique du - Pouvoir envisager l’ensemble d’un plan de
produit communication, comprenant des objectifs, des
• Cibles directes et indirectes, cœur de cibles, des moyens et un budget à déterminer
cible, caractérisées par des critères correctement, une évaluation des résultats en
quantitatifs et qualitatifs fonction des intentions initiales, et des contraintes
• Adéquation entre objectifs fixés, inhérentes à toute action.
cibles déterminées et moyens de
communication suggérés
• Budgétisation des actions, selon
différents paramètres
• Mesures de performance d’un plan de
communication à l’aide de calculs
simples ou de logiciels informatiques
appropriés.

2. La communication digitale

a. Le cadre de la communication
digitale

• Révolution de l’approche marketing - Comprendre comment les stratégies des entreprises


avec le Web et évolution de l’e- ont été bouleversées avec Internet, les nouveaux
communication enjeux de l’e-communication, les différents types
- Nouveau statut des consommateurs, d’e-communication et l’articulation entre eux.
nouveaux comportements d’achat,
adaptation obligatoire des pratiques
pour les entreprises
- Le Web comme créateur de liens, outil
d’échange entre une marque et ses
publics, moyen interactif pour
entretenir une relation avec eux
- De multiples formes et techniques
• Site Web - Savoir imaginer un site pour afficher l’image et la
- Design présence d’une entreprise sur le Web.
- Ergonomie
- Contenu
• Référencement - Savoir utiliser un référencement adéquat (naturel et
- Le référencement naturel, avec choix payant).
de mots-clés, pour positionner
favorablement un site sur les premiers
résultats des moteurs de recherche
- Le référencement payant

Mise à jour Juin 2014 20


b. Les techniques basiques de l’e-
communication

• E-mails commerciaux
- Règles d’ergonomie et d’efficacité, la
segmentation et le ciblage
- Coregistration, adresses Opt-in
- Détermination des indicateurs de
performance (email abouti, taux
d’ouverture…)
• Publicité web - Savoir appréhender Internet comme moyen de
- Formats publicitaires (bannière communication novateur entre le média publicitaire
simple, le carré, le skyscraper, et l’outil de marketing direct.
l’intersticiel, le popup…) et les règles de
bonne conduite définies par l’IAB - Connaître les spécificités d’une annonce Web.
(Interactive Advertising Bureau)
- Essaimage, l’audience planning, le
retargeting (ou reciblage)
- Mécanismes du système des enchères
en temps réel (Real Time Bidding -
RTB)
- Indicateurs de mesure d’audience
(clic, taux de clic, coût pour mille -
CPM…effet ROPO Research Online
Purchase Offline)
• Publicité vidéo en ligne
- Intérêts de la vidéo en ligne par
rapport aux médias traditionnels et en
ligne
- Eléments technologiques et marketing
- Potentiel de croissance et évolution du
marché

c. Les nouvelles pratiques de la


communication digitale

• Advertainment et brand content - Assimiler la technique de l’advertainment et du


- Advertainment : définition, avantages brand content à travers ses diverses formes.
et limites, part de marché, budget et
évolution de la gamification
- Brand content (contenu de marque) :
définition, différentes formes de
contenus créées par les marques et leurs
objectifs

Mise à jour Février 2015 21


• Réseaux sociaux - Connaître les réseaux sociaux et savoir les utiliser.
- Plateformes de réseaux sociaux :
Facebook, Youtube, Twitter, LinkedIn,
Viadeo, etc., leurs cibles, leurs
fonctionnalités
- Ligne éditoriale d’une marque sur les
réseaux sociaux B to C et B to B
• Community Management - Maîtriser le concept et les techniques du web
- Rôle et missions du community communautaire.
management
- Exemples d’outils utilisés
• Marketing Mobile - Savoir imaginer des campagnes axées sur le
- Développement et animation des sites marketing mobile.
et applications mobiles
- Optimisation du trafic par la
géolocalisation
• Buzz marketing - Appréhender la notion de buzz marketing et ses
- Concept de viralité et mécanismes pratiques.
- Leviers et risques

d. L’e-communication globale

• Cross canal : intégration des - Savoir exploiter au mieux Internet comme vecteur
différents médias , expérience client de communication.

• Campagne transmédias : concept - Etre capable d’imaginer une campagne de


narratif, les acteurs et les médias communication à 360°.

• E-réputation : concept, la gestion de - Etre sensibilisé à la notion d’e-réputation.


crise

Mise à jour Février 2015 22


VII - Culture générale du secteur numérique et e-management

Contenu Capacités attendues

1. Le secteur numérique

• Historique et enjeux d’internet et des - Comprendre le contexte économique,


nouveaux médias technologique et sociologique, actuel et futur, des
- Historique du web organisations.
- Médias mobiles et la géolocalisation - Connaître les différents intervenants de l’économie
- Nouvelles applications : réalité numérique et les principaux supports.
augmentée, Fablab (Fabrication - Identifier les profils des internautes, les usages sur
laboratory) Internet, les tendances, les performances des sites
- Risques du développement : darknet, vitrines et marchands.
piratage - Connaître le « jargon du web », maîtriser la
• Panorama du marché de la dialectique (lexique de la communication et
communication on-line et définitions d’Internet)
- Marché des smartphones - Etablir un plan de recherche efficace pour recueillir
- Marché des tablettes l’information de manière sélective et concise ;
- Marché du e-commerce et de la connaître les techniques de veille sur Internet et
publicité on line outils de diagnostic.
• Baromètre : les chiffres du Net - Connaître et maîtriser le cadre juridique du secteur
- Volume de transactions numérique.
- Evolutions de ce secteur d’activité - Connaître les évolutions du secteur numérique.
• Lexique Internet : le dictionnaire du - Connaître les limites et les contraintes imposées
e-marketing par la loi du 06 janvier 1978.
- Les évolutions sur les techniques
marketing
- Les nouveaux usages
• Les outils d’information
- Les moteurs de recherche
- La curation et ses outils
• Contraintes juridiques et légales
- Identité numérique et vie privée
- Contrôle de l’information et
neutralité du réseau
- Propriété intellectuelle (loi Hadopi)

2. Nouvelles technologies de
l’information et e-management

• Management et systèmes - Comprendre que l’introduction des nouvelles


d’information – les outils technologies de l’information conduit à l’émergence
- ERP (Enterprise Resource Planning) de nouvelles pratiques de management dans
ou Progiciels de Gestion Intégrés (PGI) l’entreprise.

Mise à jour Juin 2014 23


- Workflow
- Knowledge Management
- GED (Gestion électronique des
documents)
- Business intelligence (Informatique
décisionnelle)

• Management des relations – les outils


- CRM (Customer Relationship
Management)- Gestion de la relation
client
- Plateforme partagée d’échanges : bons
de commande, gestion de stocks,
facturations (EDI Echange de données
informatisées)
- Outils de traçabilité
- Extranet

• E-management – Les impacts


- Travail collaboratif – les outils
- Rupture du modèle hiérarchique –
Management collaboratif
- Accélération des processus de décisions
- Vie professionnelle versus vie privée

Mise à jour Juin 2014 24


UC D 41.2 Gestion des Ressources Humaines et des organisations

Contenu Capacités attendues

1. Ressources Humaines et
organisations

• Ressources humaines : facteur de - Acquérir une vision globale et stratégique sur les
stratégies de l’organisation enjeux politiques RH actuelle
- Dimension stratégique et - Comprendre les enjeux de la fonction RH et
opérationnelle de l’entreprise via la mesurer la place des RH dans la réussite des projets
gestion du capital humain organisationnels
- Identifier la contribution de la gestion des hommes
à la performance globale de l’entreprise

- La dimension multiple de la fonction - Appréhender le process RH en lien avec la


RH : juridique, psychologique, stratégie de l’organisation
institutionnelle et culturelle

- Les différentes fonctions RH et leurs - Comprendre l’enjeu des ressources humaines dans
interactions les organisations (recrutement, formation,
motivation…)
- Mettre en œuvre des stratégies de développement
des compétences pour accompagner des
changements organisationnels

2. Management des Ressources


humaines

• Les nouvelles formes de gestion des - Analyser des différentes formes d’organisation du
ressources humaines : recrutement, travail et de leur impact
motivation- formation, rémunération - Comprendre les différentes étapes d’un processus
de Management Ressources humaines
- Connaître les outils de développement personnel
- Appréhender les transformations ou évolutions du
rapport au travail, dans une perspective
intergénérationnelle par rapport aux nouvelles
formes de gestion des Ressources Humaines.

• Principes, méthodes et gestion des -Déterminer une politique de rémunération juste et


rémunérations motivante
- Gestion des emplois, de la
performance et des rémunérations
- Politique de rémunération : part fixe,
part variable, intéressement,
participation

Mise à jour Février 2015 25


• Les différents modèles de - Comprendre l’impact des différentes sortes de
management en pratique management dans un univers fait d’incertitudes et
- Management par la qualification d’évolutions rapides des organisations, des
- Management par la compétence techniques et des technologies.
Management par le talent - Manager une équipe à distance et des
- Management participatif professionnels autonomes
- Pyramide organisationnelle inversée - Manager les talents
- Développer un comportement coopératif et
mettre en œuvre un travail collaboratif

3. Management socio-économiques
des Ressources Humaines

• Les coûts cachés


- Identification :
Absentéisme, Accidents du travail
et maladies professionnelles - Comprendre les enjeux des coûts cachés pour
Rotation du personnel l’entreprise
Défauts qualités
- Outils d’analyse et d’aide à la - Analyser les dysfonctionnements révélateurs de
résolution de problème coûts cachés
Indicateurs de suivi des coûts
cachés - Evaluer les coûts cachés en utilisant différents
Diagramme de PARETO outils : tableau de bord de pilotage, élaboration des
(classement des phénomènes par indicateurs de suivis
ordre d’importance)
Diagramme de causes et effets - Rechercher les causes des défauts et qualifier leur
(Ishikawa) impact à l’aide des outils appropriés
Méthode des 5 pourquoi
(Chercher les causes d’une - Proposer des actions pour mieux maitriser les
situation problème par un coûts cachés.
questionnement systématique et
apporter une solution)
Le QQOQCCP : Quoi, Qui, Où,
Quand, Comment, Combien,
Pourquoi.

• La gestion du temps - Optimiser son temps de travail.


- Respect des délais - Repérer les facteurs perturbateurs de la gestion du
- Charge physique de travail temps
- Planification, programmation des - Appliquer les 5 grands principes pour « contrôler
activités son temps » : Prévoir, hiérarchiser et planifier,
Eliminer les « voleurs de temps », Gérer efficacement
ses mails, Etre un stratège du temps, Prendre du
recul.

Mise à jour Février 2015 26


• Le management de la qualité - Connaître Les principes essentiels, la terminologie
- Méthodologie de la gestion de la et les exigences relatifs aux différents systèmes de
qualité : Diagnostic, analyse, cahier des management de la qualité
charges et démarche qualité
- Outils au service de la qualité du - Conduire une démarche qualité à l’aide des
management de qualité : Roue de méthodes et outils appropriés
Deming- Méthode Six Sigma- Groupe
de progrès

4. Communication interpersonnelle
et gestion des conflits
- Etudier et comprendre le comportement des
• Le comportement organisationnel individus et des groupes et les incidences de ces
comportements sur l’organisation
• Les comportements humains
- Caractéristiques psychologiques des - Comprendre comment naissent les conflits sociaux
groupes
- Dynamique des groupes (interactions, - Gérer les conflits sociaux
buts communs, normes, inconscient
collectif ). - Mener une négociation collective.

• Les différents types de conflits - Repérer les jeux d’acteurs dans l’organisation.
sociaux et leurs gestions

5. Management, organisation et
risques psychosociaux - Appréhender la dimension subjective du travail et
comprendre les écarts entre le travail réel et le travail
• La dimension subjective du travail prescris.
- Comprendre les enjeux de la qualité de vie au
travail dans l’entreprise
• Les risques psychosociaux (RPS) - Définir, impulser et mettre en œuvre les actions en
matière de prévention des risques professionnels
- Appréhender l’analyse du travail dans la
• La qualité de vie au travail perspective d’une transformation des milieux
professionnels
- Proposer des mesures pour améliorer les conditions
de travail et le bien-être des personnels

Mise à jour Février 2015 27


UC D 42 - Mission

Contenu

Cette mission, réalisée dans une organisation, peut traiter de problématiques afférentes soit
à la gestion comptable et financière, soit au marketing stratégique et opérationnel, soit à la
négociation et la gestion commerciales, soit aux ressources humaines, soit à la
communication interne ou externe (via les outils intranet ou internet, par exemple).

Le sujet du document écrit (rapport-mission) est directement lié à la mission confiée dans
le cadre du stage professionnel ou de la formation en alternance.

La mission est négociée et déterminée en début d’année en concertation avec l’équipe


pédagogique et plus spécialement avec un tuteur-enseignant qui aura pour rôle de
superviser le projet.

Il ne s’agit pas de faire un travail théorique, mais de dérouler une démonstration construite
à partir d’une méthode et de connaissances à la fois abstraites et concrètes rendant compte
de l’ « expérience-terrain ».

Elle donnera lieu à la rédaction d’un mémoire qui reprendra le fil directeur de la démarche
stratégique à savoir :
- une analyse des environnements concernés par le problème posé,
- un diagnostic,
- une préconisation des orientations ou des choix stratégiques avec en interface le
détail des solutions proposées et leur mise en œuvre.

L’utilisation des outils stratégiques et management tels que :


- les matrices d’analyse,
- un budget prévisionnel sur deux à trois ans,
- ou toute autre partie du programme qui viendra en appui de l’argumentation et
de la synthèse du travail effectué est encouragée et sera appréciée.

Mise à jour Février 2015 28


UC D 51 - Stratégies et environnement géopolitique, économique
et juridique

Contenu Capacités attendues

1. Environnement géopolitique et
stratégies des entreprises
• La mondialisation : un monde de
flux
- Caractéristiques, facteurs et
conséquences de la mondialisation
- Acteurs de la mondialisation
- Gouvernance mondiale et - Comprendre les grandes lignes de la
normes internationales mondialisation et des réalités géopolitiques actuelles
• Géopolitique du monde
contemporain et mondialisation
- Conséquences géopolitiques de la
mondialisation
- Aires de civilisation et
mondialisation
- Conséquences sociales et
écologiques de la mondialisation
• Contexte géopolitique global et
stratégies des entreprises
- Entreprises et mondialisation
des marchés : compétition et
opportunités stratégiques - Etre capable d’analyser les conséquences de la
- « Firmes réseaux » et éclatement mondialisation sur les stratégies des entreprises
du processus de production
- Stratégies induites par la
mondialisation

2. Connaissance des marchés


européens : veille stratégique et
intelligence économique
• Veille permanente : élément de la
stratégie - Etre capable de mener une veille permanente à
- Veille technologique partir de sources documentaires européennes
- Veille commerciale et
concurrentielle
- Autres types de veilles
- Outils et acteurs de la veille

Mise à jour Février 2015 29


• Mise en place d’une veille
stratégique dans l’entreprise
- Choix d’une méthode en
fonction de la stratégie - Savoir analyser l’information pour réaliser une
- Pratique de la veille : respect de synthèse et respecter la réglementation ainsi que
l’éthique et de la réglementation l’éthique dans les protocoles de mise en œuvre
- Dossier documentaire
• Connaissance des marchés
européens et ouverture à
l’international
- Hétérogénéité des marchés et
caractéristiques
• Sociales, culturelles,
politiques - Savoir caractériser la place, les atouts et les
• Economiques handicaps des entreprises européennes dans la
• Géographiques nouvelle donne économique mondiale
- Marchés européens
• France, Allemagne,
Royaume-Uni : les états
moteurs
• Europe du nord, du sud et
de l’est
- Ouverture des entreprises
européennes à l’international
• Stratégie
d’internationalisation des
entreprises - Comprendre les stratégies mises en œuvre par les
• Rôle de l’Union entreprises européennes
européenne dans le
processus
d’internationalisation
• Entreprises leaders en
Europe

3. Environnement économique
international et stratégies
d’internationalisation
• Les différentes stratégies
d’internationalisation
- Bartlett et Goshal (Management
sans frontières Editions - Connaître les différents stades et étapes d’une
d’organisation) stratégie d’internationalisation menant aux groupes
• Entreprise internationale stratégiques
• Entreprise globale
• Entreprise transnationale :
« Think global, act local »
(Levitt)

Mise à jour Février 2015 30


- Meier (Management
interculturel Dunod 2004)
• Opérations d’export
• Filiale ou réseau
d’entreprise
• Opérations
multinationales
• Opérations transnationales
• Opérations globales
• Les groupes stratégiques (GS)
- Constitution des cartes
stratégiques
- Interprétation de la concurrence
par modélisation (modèles
objectifs et cognitifs des GS)

4. Environnement économique
international : les clauses d’un
contrat international
• Le cadre général d’un contrat
international
- Langue utilisée
- Dimension multiculturelle
- Systèmes juridiques différents
- Capacité des partenaires
- Négociation et forme du contrat - Comprendre que les contrats internationaux, au-
(contrat lui-même et annexes) delà des contraintes juridiques et de leurs clauses
• Les principales clauses d’un contrat incontournables, sont essentiels pour garantir les
international obligations et fixer leurs acceptations par chacune
- Droit applicable des parties
- Juridiction compétente
- Garantie des clauses financières
• Risque de change
• Techniques de paiement
• Le cas du crédit
documentaire
- Utilisation des incoterms et
sécurisation des échanges
- Responsabilités réciproques
vendeur-acheteur
- Clauses de force majeure de
nature économique
- Clauses de révision : l’avenant
au contrat

Mise à jour Février 2015 31


• Les principaux contrats
internationaux
- Contrat de vente internationale
- Contrat de distribution
internationale
- Contrats de distribution et règles - Connaître les principaux contrats internationaux
de concurrence communautaire ainsi que la protection de la propriété intellectuelle
- Contrat d’agent international et industrielle au niveau international
• Protection de la propriété
intellectuelle et industrielle au niveau
national et international
- La procédure française : INPI
- Les procédures européennes
- La procédure internationale

Mise à jour Février 2015 32


UC D 52 Management stratégique des organisations

Contenu Capacités attendues

1. Le concept de stratégie
• Eléments de base
- Définitions théoriques
(Chandler, Ansoff )
- Identification d’une stratégie
• Buts
• Objectifs
• Moyens
- Les axes de développement
• Recentrage
• Intégration
• Internationalisation - Comprendre que la stratégie des organisations a
• Diversification comme objectif de donner une perspective globale à
• Objectifs de la stratégie et type de la direction générale de l’entreprise.
management
- Concurrentiel
- Entrepreneurial
- Sociétal
- Administratif
• Différents niveaux d’une stratégie
- Corporate strategy
- Business strategy
- Operational strategy
• Processus de planification
stratégique
- Diagnostic (entreprise,
environnement, opportunités)
- Plans stratégiques et
opérationnels
- Contrôle

2. Modèles stratégiques et
politique générale de l’entreprise
• Politique générale de l’entreprise et
démarche stratégique
- Analyse : produits, structure,
technologies, marchés… - Connaître les différents modèles stratégiques et les
- Choix d’une politique limites de toute planification stratégique.
stratégique
- Déploiement stratégique
• Evolutions des principaux modèles
stratégiques

Mise à jour Février 2015 33


- Forces, faiblesses, opportunités,
menaces : SWOT (LCAG)
- Approche concurrentielle et DAS
(Porter)
- Ressources et compétences : E.
Penrose
• Limites de la planification
stratégique
- Prévision à long terme :
opportunité ou menace
- Changements technologiques
- Contraintes externes,
mondialisation
- La critique de Mintzberg
• Planification = analyse
• Stratégie = synthèse

3. Stratégie d’entreprise et
structure organisationnelle
• Eléments interdépendants et
moteurs de la structure
organisationnelle
- Ressources humaines en interne
- Ressources externes
- Architecture de l’organisation
(design)
- Culture d’entreprise
- Gestion des connaissances
- Projets innovants - Comprendre que toute stratégie s’appuie sur ses
• Eléments interdépendants et produits, ses technologies, mais aussi sur ses
moteurs du système d’information ressources financières et humaines dans le cadre
- Dimension et enjeux d’une organisation adaptée à celle-ci.
numériques au niveau stratégique
- Veille stratégique et stratégie
- Performance du système
d’information
- Stratégie de sourcing (IT
Sourcing Management)
• Changement organisationnel et
stratégie

Mise à jour Février 2015 34


4. La décision stratégique

• Décision stratégique et Direction


Générale
• Types de décision dans les
organisations et stratégie (Herbert
Simon)
- Avenir certain (programmable :
I.M.C)
- Avenir aléatoire (semi-
programmable) - Comprendre que faire de la stratégie, c’est prendre
- Avenir incertain (non des décisions compte tenu de l’évolution de
programmable correspondant à la l’environnement.
décision stratégique)
• Importance de la décision
stratégique
- Où devons-nous aller ?
- Qui fait quoi ?
- Que devons-nous faire ?
- Quelle est notre mission ?
• Critique de H. Mintzberg : décision
stratégique et information segmentée

5. Management stratégique,
pilotage des moyens et
performance de l’organisation

• Performance et approche
systémique de la gestion
- Performance : objectifs et
allocation des ressources
- Approche systémique des - Comprendre qu’il est nécessaire d’apprécier les
domaines de gestion (production, interdépendances des différentes ressources
finances, ressources humaines et nécessaires à la mise en place d’un plan stratégique
commercial) efficace.
- Prévisions et plan d’action
- Performance, efficacité et
efficience
• Efficacité (extérieur et
stratégie)
• Efficience (intérieur et
organisation)

Mise à jour Février 2015 35


• Démarche de pilotage
- Processus complexe du schéma de
gestion : rôle des différents acteurs
- Pilotage de la chaine de valeur
- Utilisation d’outils quantitatifs
et qualitatifs
- Choix des indicateurs de mesure
• Outils de mesure de la performance
- Indicateurs comptables et
financiers
- Rôle et limites de l’analyse
financière et du contrôle de
gestion
• Tableau de bord financier
• Tableau de bord
stratégique (balance
scorecard)
- Comptabilité sociale et tableaux - Connaître les différents outils quantitatifs et
de bord sociétaux dans qualitatifs comptables, financier et sociaux
• La performance socio- nécessaires à la mesure de la performance et au
économique diagnostic de l’organisation.
• La performance
comportementale
• La mesure du climat social
• Etapes méthodologique du
diagnostic de l’organisation
- Contexte structurel et
conjoncturel
- Diagnostic et SWOT (forces et
faiblesses, opportunités et
contraintes)
- Mesure des résultats ponctuels et
outils utilisés au niveau de la
mesure de la performance
• Financier
• Productif
• Commercial
• Social
- Mesure des résultats globaux et
tableaux de bord
- Suivi des résultats : périodicité et
rôle des acteurs

Mise à jour Février 2015 36


UC D 53 Thèse professionnelle

Contenu

La thèse professionnelle relève d’une recherche appliquée débouchant sur un mémoire


professionnel. Celui-ci se fonde sur un ou plusieurs modules d’enseignement spécifiques au
Master Européen étudié, autour d’une problématique dont le périmètre de recherche
théorique ne coïncide pas nécessairement avec celui de la mission confiée dans le cadre du
stage professionnel.

Contenu, titre, plan et attendus proposés par le candidat sont discutés avec son Directeur
de mémoire (tuteur pédagogique référent) dont l’accord est obligatoire avant la soutenance
orale devant un jury.

Le contenu doit faire apparaître clairement :

• Le contexte dans lequel le travail de recherche a été réalisé et le sujet que le


candidat se propose d’éclairer

• La problématique ainsi que sa pertinence par rapport au sujet et aux


recherches et références bibliographiques existantes dans le domaine

• La méthodologie de recherche mise en œuvre (collecte des données,


traitements des données…)

• Les résultats obtenus (adéquation ou non avec la problématique,


conceptualisation des outils d’analyse…)

• L’évaluation, la comparaison avec d’autres projets similaires (regard critique


sur le travail de recherche réalisé)

• Mise en perspective de ce qu’impliquent ces résultats (avantages/inconvénients


éventuels apportés par l’étude)

Mise à jour Février 2015 37


UMPMKPMNO Référentiel d’examen du Master Européen de
Management et de Stratégie d’Entreprises
Sur 2 années

Epreuves obligatoires

Master Européen de Management et de Temps plein, partiel, Formation tout au


Stratégie d’Entreprise alternance long de la vie
Forme Forme
Epreuves U.C. Crédits Coef. Durée Durée
ponctuelle ponctuelle
A4/5 Les entreprises,
la concurrence et A4/5* 16 4 Dissertation 4h Dissertation 4h
l’Europe
B4 Langue Vivante
Européenne - Ecrit
B4 12 2 Ecrit 1h45 Ecrit 1h45
Niveau B2 du CECR
Utilisateur indépendant
1ère année

D41.1 Culture et
management D41.1 6 2 QCM 1h QCM 1h
d’entreprise
D41.2 Gestion des RH Exercices Exercices
D41.2 10 5 3h 3h
et des organisations pratiques pratiques

D42 Mémoire
D42 16 7 Grand oral 1h Grand oral 1h
d’entreprise

Total 60 20

B5 Langue Vivante
Européenne - Oral 45 45
B5 12 2 Oral Oral
Niveau B2 du CECR min min
Utilisateur indépendant
D51 Stratégies et
Exercices Exercices
2ème année

environnement D51 16 5 3h 3h
pratique pratique
géopolitique...
D52 Management
stratégique des D52 16 7 Etude de cas 4h Etude de cas 4h
organisations
D53 Soutenance :
D53 16 6 Oral 1h Oral 1h
Thèse professionnelle
Total 60 20

* L’unité capitalisable A4/5 est à passer obligatoirement par les candidats rentrant
directement en deuxième année de Master Européen suite à des dispenses d’épreuves.

Mise à jour Février 2015 38


Epreuves facultatives

Master Européen de Management et de Temps plein, partiel, Formation tout au


Stratégie d’Entreprise alternance long de la vie
Forme Forme
Epreuves U.C. Crédits Coef. Durée Durée
ponctuelle ponctuelle
B4 Langue Vivante
Européenne - Ecrit B4 6 Ecrit 1h45 Ecrit 1h45
LV2
A1 L’Europe, unicité
45 45
des valeurs, diversité A1 6 QCM QCM
min min
culturelle
A2 La construction
45 45
européenne, ses A2 6 QCM QCM
min min
institutions
A3 Le management
45 45
interculturel et les A3 6 QCM QCM
min min
RH

Pour les matières optionnelles, les points au dessus de 10/20, multipliés par 2, s’ajoutent au
total des points.

Mise à jour Juin 2014 39


D41.1 Culture et Management
UC D41.1 6 crédits Coeff. 2
d’Entreprise

L’unité capitalisable D41.1 « Culture et Management d’Entreprise » est validée par le contrôle de
l’acquisition de savoir figurant dans le programme « Culture et Management d’Entreprise ».
Forme de l’épreuve : Questionnaire à choix multiples (QCM)
Durée : 1 heure
Nombre de questions : 60 questions
Nombre de propositions : 2 à 4 propositions par question, une seule est exacte.
Nombre de points : 180 points

Cette partie, sous forme de QCM, permet de contrôler l’acquisition par les étudiants des
fondamentaux dans les différentes domaines couverts par le programme « Culture et
Management d’Entreprise ».

Le nombre de questions posées par thème étant proportionnel au nombre d’heures de formation
recommandé, la répartition des 60 questions de cet exercice est la suivante :
1- Le management interculturel 10 questions
2- Culture et style de management 4 questions
3- Culture entrepreneuriale, innovation et statuts juridiques 8 questions
4- Les différentes fonctions de l’organisation et leurs interactions 22 questions
5- Initiation aux situations particulières de la vie de l’entreprise 4 questions
6 - L’entreprise et la communication 10 questions
7- Culture générale du secteur numérique et e-management 4 questions

Ces questions seront toutes extraites de la base de données de questions accessible à tous les
candidats en vue de leur préparation à l’épreuve.
S’agissant d’une épreuve proposée sous forme de QCM, le barême de notation appliqué est
conforme au barême utilisé par la FEDE pour l’ensemble des épreuves de types QCM :
- Réponse correcte : +3 points
- Absence de réponse ou réponse erronée : 0 point
L’usage d’une calculatrice est autorisé.

Mise à jour Février 2015 40


D41.2 Gestion des Ressources
Humaines et gestion des UC D41.2 10 crédits Coeff. 5
organisations

L’unité capitalisable D41.2 « Gestion des Ressources Humaines et gestion des organisations » est
validée par le contrôle de l’acquisition de savoir figurant dans le programme « Gestion des
Ressources Humaines et gestion des organisations ».
Forme de l’épreuve : Exercice pratique
Durée : 3 heures
Nombre de points : 120 points
Cette partie permet de contrôler les connaissances et les compétences acquises par les étudiants.
Un sujet d’une à trois pages, présentant une problématique en ressources humaines et gestion des
organisations est proposé aux candidats. Des annexes (de une à cinq) peuvent également être
proposées.

Deux questions (une question concernant le thème des ressources humaines et une question
portant sur la question de la gestion de l’organisation des entreprises) doivent être traîtées par
les candidats.

La réponse à ces questions doit être présentée sous forme d’un développement structuré et
argumenté.

L’usage d’une calculatrice est autorisé.

Mise à jour Juin 2014 41


D42 Mission UC D42 16 crédits Coeff. 7

L’unité capitalisable D42 « Grand oral : mission en entreprise » est validée par le contrôle des
savoirs et savoir-faire que le candidat a su mettre en œuvre dans le cadre d’une mission confiée
lors d’un stage professionnel d’une durée comprise entre 6 et 12 semaines ou au cours d’une
formation en alternance.

La mission : Définition

Le sujet du document écrit ( rapport-mission) est directement lié à la mission confiée dans le
cadre du stage professionnel ou de la formation en alternance.

La mission est négociée et déterminée en début d’année en concertation avec l’équipe


pédagogique et plus spécialement avec un tuteur-enseignant qui aura pour rôle de superviser le
projet.

Il ne s’agit pas de faire un travail théorique, mais de dérouler une démonstration construite à
partir d’une méthode et de connaissances à la fois abstraites et concrètes rendant compte de l’ «
expérience-terrain ».

L’objectif est donc de valoriser l’expérience acquise lors du stage professionnel ainsi que le
savoir-faire en présentant les résultats obtenus.

Le rapport-mission sera donc évalué en fonction du compte-rendu des connaissances


empiriques acquises, de la présentation et de la description de la mission en rapport avec
l’élaboration d’une problématique bien identifiée.

Présentation du document écrit

La forme

Le rapport-mission est un document écrit en langue française, dactylographié et respectant les


caractéristiques suivantes :
- Format A4
- Nombre de pages : de l’ordre de 40 à 50 pages hors annexes
- Impression : recto seul
- Police d’écriture : Times New Roman de taille 11 (Microsoft Word)
- Interligne de paragraphes : 1.5 (Microsoft Word)
- Marge : 2.5 cm à gauche et à droite
- Relié

La structure

Le document écrit doit être obligatoirement structuré sous forme d’un plan présenté en
sommaire et éventuellement commenté en introduction.

Mise à jour Février 2015 42


Le plan présente :
- Une introduction indiquant la commande (mission), la problématique que celle-ci
suggère et les moyens envisagés pour y répondre.
- Un développement en 2, voire 3 parties maximum bien identifiées reprenant la
méthodologie utilisée, les arguments du projet, les propositions, l’évaluation
(éventuellement la comparaison avec d’autres projets) et la confrontation avec la réalité, les
résultats obtenus, les outils de contrôle ainsi que les avantages apportés par l‘étude.
- Une conclusion rapide.
- Les références bibliographiques (tout document cité dans le texte doit figurer dans la
bibliographie et inversement un document cité en bibliographie doit apparaître dans le corps
du texte).
- Les tableaux et graphiques doivent mentionner la source, avoir un titre.
- Les annexes numérotées pouvant permettre de justifier les résultats de la mission.

Présentation de la soutenance

La soutenance orale dure une heure et se déroule devant un jury composé au moins d’un
professionnel et d’un enseignant.

Le Directeur de stage (tuteur professionnel) et/ou le Directeur de mémoire (tuteur enseignant


référent) peuvent assister à la soutenance sans participer à l’évaluation finale.

Le jury doit obligatoirement prendre connaissance du document écrit remis par le candidat
avant la soutenance orale. Ce document écrit est transmis en 2 exemplaires à l’école centre
d’examen FEDE trois semaines avant la soutenance. L’enseignant membre du jury sera en
charge de juger ce document écrit.

La soutenance orale se déroule en 3 temps


- Le candidat expose tout d’abord les divers aspects de son travail de recherche en 30 minutes
environ. Le contenu de l’exposé est libre mais suit en principe un cheminement (raisons et
choix du sujet abordé, méthode d’analyse choisie et résultats obtenus, difficultés rencontrées
et bilan critique du travail). Tout support de présentation, en particulier PowerPoint, sera
apprécié.
- Les membres du jury font part au candidat de leurs appréciations et lui posent des
questions en rapport avec le sujet abordé en particulier sur les aspects techniques ou
professionnels du document écrit.
- Enfin, le jury, après délibération, attribue une note sur le déroulement de la soutenance
(50% de la note finale).

Les critères d’évaluation

Critères d’évaluation du document écrit (1/3 de la note)

L’enseignant membre du jury s’attache à évaluer la capacité du candidat à formaliser un


raisonnement en s’appuyant sur :
- Le contenu : question de départ, problématique, logique de la démonstration

Mise à jour Septembre 2012 43


- La qualité rédactionnelle, la synthèse et la pertinence des références bibliographiques, le
niveau de connaissances dans la spécialité
- La présentation du document et le respect des consignes concernant la forme demandée

Critères d’évaluation de la prestation orale (2/3 de la note)

Le jury appréciera la prestation orale du candidat et les échanges avec le jury en tenant compte
de :
- L’aisance, la clarté de l’exposé, la durée et la qualité de l’expression orale
- La réflexion critique, la qualité de l’argumentaire de l’exposé
- La qualité et la logique des réponses, les explications apportées et l’aptitude au débat
- La capacité d’extrapolation et de projection du candidat lors de l’échange avec le jury.

D51 Stratégies et environnement UC D51 16 crédits Coeff. 5


géopolitique, économique et juridique

L’unité capitalisable D51« Stratégies et environnement géopolitique, économique et juridique»


est validée par le contrôle des acquisitions de savoir dans le programme de droit et des affaires
internationaux.

Forme de l’épreuve : Exercice pratique


Durée : 3 heures
Nombre de points : 120 points
Cette partie permet de contrôler les connaissances et les compétences acquises par les
étudiants.
Un sujet d’une à trois pages, présentant une problématique en environnement géopolitique et
économique international, et en stratégie des entreprises. Des annexes (de une à cinq) peuvent
également être proposées.

Deux questions (une question concernant l’environnement géopolitique et économique


international et stratégies d’internationalisation et une question portant sur les clauses d’un
contrat international) doivent être traîtées par les candidats.

La réponse à ces questions doit être présentée sous forme d’un développement structuré et
argumenté.

L’usage d’une calculatrice est autorisé.

Mise à jour Février 2015 44


D52 Management stratégique des UC D52 16 crédits Coeff. 7
organisations

L’unité capitalisable D52 « Management stratégique des organisations » est validée par le
contrôle de l’acquisition du savoir dans le programme du contexte de management stratégique
et de politique générale de l’entreprise, de pilotage des moyens (financiers, humains,
commerciaux et organisationnels) et de mesure de la performance d’une organisation.

Forme de l’épreuve : Etude de cas


Durée : 4 heures
Nombre de points : 120 points

Il s’agit d’évaluer la capacité du candidat à analyser un contexte d’entreprise, à conceptualiser


sous forme de modèles stratégiques cette analyse et à argumenter les solutions préconisées.

L’utilisation de la calculatrice est autorisée.

Mise à jour Février 2015 45


D53 Soutenance : UC D53 16 crédits Coeff. 6
Thèse professionnelle

L’unité capitalisable D53 « Soutenance : Thèse professionnelle » est validée par le contrôle des
savoirs et savoir-faire que le candidat a su mettre en œuvre dans le cadre d’un projet de
développement réalisé au cours d’un stage professionnel d’au moins 3 mois.

La thèse professionnelle relève d’une recherche appliquée débouchant sur un mémoire


professionnel. Celui-ci se fonde sur un ou plusieurs modules d’enseignement spécifiques au
Master Européen étudié, autour d’une problématique dont le périmètre de recherche
théorique ne coïncide pas nécessairement avec celui de la mission confiée dans le cadre du stage
professionnel.

Contenu, titre, plan et attendus proposés par le candidat sont discutés avec son Directeur de
mémoire (tuteur pédagogique référent) dont l’accord est obligatoire avant la soutenance orale
devant un jury.

Le contenu doit faire apparaître clairement :


- Le contexte dans lequel le travail de recherche a été réalisé et le sujet que le
candidat se propose d’éclairer
- La problématique ainsi que sa pertinence par rapport au sujet et aux recherches
et références bibliographiques existantes dans le domaine
- La méthodologie de recherche mise en œuvre (collecte des données, traitements
des données…)
- Les résultats obtenus (adéquation ou non avec la problématique,
conceptualisation des outils d’analyse…)
- L’évaluation, la comparaison avec d’autres projets similaires (regard critique sur le
travail de recherche réalisé)
- Mise en perspective de ce qu’impliquent ces résultats (avantages/inconvénients
éventuels apportés par l’étude)

Présentation du document écrit

• La forme

La thèse professionnelle est un document écrit en langue française, dactylographié et


respectant les caractéristiques suivantes :
- Format A4
- Nombre de pages : 60 à 80 pages sans les annexes (il s’agit d’un travail de
synthèse, une longueur excessive peut pénaliser le candidat)
- Impression : recto seul
- Police d’écriture (ex :Times New Roman ou Arial) de taille 11 ou 12 (Microsoft
Word)
- Interligne de paragraphes : 1.5 (Microsoft Word)
- Marge : 2.5 cm à gauche et à droite

La page de couverture du document écrit doit faire apparaître :


- Le titre du diplôme
- Le titre de la thèse professionnelle

Mise à jour Juin 2014 46


- Le nom et le prénom de l’étudiant
- La date ou l’année de soutenance de la thèse
- Le nom de l’école membre FEDE

La page de garde fait mention généralement d’une manière simple et rapide, des
remerciements.

• La structure

Le document écrit doit être obligatoirement structuré sous forme d’un plan présenté en
sommaire et éventuellement commenté en introduction.

Le plan présente :
- Une introduction indiquant la question de départ posée et la problématique
avancée ainsi que la manière dont le travail de recherche a consisté à y répondre.
- Un développement en 2, voire 3 parties maximum bien identifiées (avec un
nombre de sous-parties limité afin de ne pas empêcher le lecteur de comprendre le
cheminement intellectuel du candidat).
- Une conclusion rapide qui reprend les aspects du travail réalisé et qui peut en
souligner les limites afin d’ouvrir d’autres perspectives de recherche dans le même
domaine.
- Les références bibliographiques figurent obligatoirement à la fin du document
écrit. Elles doivent être correctement référencées, par ordre alphabétique. Tout
document cité dans le texte doit figurer dans la bibliographie et inversement un
document cité en bibliographie doit apparaître dans le corps du texte.

La place accordée à la bibliographie ne peut être négligée car le travail de recherche demandé
au candidat nécessite qu’il se soit bien documenté sur le sujet afin de prendre connaissance des
travaux déjà existants et d’affiner son raisonnement critique.
- Les tableaux et graphiques doivent mentionner la source, avoir un titre.
- Les annexes numérotées permettent enfin de justifier les affirmations ou les
résultats avancés.

Présentation de la soutenance

La soutenance orale dure une heure et se déroule devant un jury composé au moins d’un
professionnel et d’un enseignant.

Le Directeur de stage (tuteur professionnel) et le Directeur de mémoire (tuteur pédagogique


référent) peuvent assister à la soutenance sans participer à l’évaluation finale.

Le jury doit obligatoirement prendre connaissance du document écrit remis par le candidat,
avant la soutenance orale. Ce document écrit est transmis en 2 exemplaires à l’école centre
d’examen FEDE trois semaines avant la soutenance. L’enseignant membre du jury sera en
charge de juger ce document écrit (50% de la note finale).

Mise à jour Juin 2014 47


La soutenance orale se déroule en 3 temps :

- Le candidat expose tout d’abord les divers aspects de son travail de recherche en
30 minutes environ. Le contenu de l’exposé est libre mais suit en principe un
cheminement (raisons et choix du sujet abordé, méthode d’analyse choisie et
résultats obtenus, difficultés rencontrées et bilan critique du travail). Tout support
de présentation, en particulier PowerPoint, sera apprécié.

- Les membres du jury font part au candidat de leurs appréciations et lui posent des
questions en rapport avec le sujet abordé.

- Enfin, le jury, après délibération, attribue une note sur le déroulement de la


soutenance (50% de la note finale).

Critères d’évaluation de la thèse professionnelle

• Critères d’évaluation du document écrit

L’enseignant membre du jury s’attache à évaluer la capacité du candidat à formaliser un


raisonnement en s’appuyant sur :
- Le contenu : question de départ, problématique, logique de la démonstration
- La qualité rédactionnelle, la synthèse et la pertinence des références
bibliographiques
- La présentation du document et le respect des consignes concernant la forme
demandée

• Critères d’évaluation de la prestation orale

Le jury appréciera la prestation orale du candidat et les échanges avec le jury en tenant compte
de :
- L’aisance, la clarté de l’exposé, la durée et la qualité de l’expression orale
- La réflexion critique, la qualité de l’argumentaire de l’exposé
- La qualité et la logique des réponses, les explications apportées et l’aptitude au
débat
- La capacité d’extrapolation et de projection du candidat lors de l’échange avec le
jury.

Mise à jour Juin 2014 48