Vous êtes sur la page 1sur 24

 De notre envoyée spéciale à Lisbonne : Asma H. A Son communiqué de soutien
 De notre envoyée spéciale à Lisbonne : Asma H. A
Son communiqué de soutien à
Madjer a surpris l'opinion publique
BERRAF, LA PRESSE, LE PUBLIC
QUI VEUT
FAIRE TAIRE
ZETCHI ?
«Équipe nationale,
seul le BF
peut décider»
ZETCHI ? «Équipe nationale, seul le BF peut décider» DEMOU BRISE LE SILENCE «Vous verrez mon

DEMOU BRISE

nationale, seul le BF peut décider» DEMOU BRISE LE SILENCE «Vous verrez mon vrai visage cette

LE SILENCE

«Vous verrez mon vrai visage cette saison»

LE SILENCE «Vous verrez mon vrai visage cette saison» IL NÉGOCIERA VENDREDI Karaoui, le RDV de

IL NÉGOCIERA VENDREDI

Karaoui, le RDV de la dernière chance

VERS LE MAINTIEN DE CHAOUCHI

www.competition.dz MARDI 5 JUIN 2018 30 DA N°5378 ISSN 1111

MARDI 5 JUIN 2018 30 DA N°5378 ISSN 1111 QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT Il veut travailler

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

Il veut travailler avec GAOUAOUI et BOUDJENANE

MENAD POSE

MEZIANI donne son accord de principe Ça coince pour BELMOKHTAR
MEZIANI
donne son accord
de principe
Ça coince pour
BELMOKHTAR
donne son accord de principe Ça coince pour BELMOKHTAR MOUAKI, 3 e RECRUE Raïah : «J'ai

MOUAKI,

3 e RECRUE

Raïah : «J'ai opté pour un club stable et ambitieux»

SON UNIQUE CONDITION

pour un club stable et ambitieux» SON UNIQUE CONDITION Malgré la surenchère de KSK MAIS QU'ATTEND

Malgré la surenchère de KSK

MAIS QU'ATTEND KERBADJ ?
MAIS
QU'ATTEND
KERBADJ ?

MELLAL GAGNE

la bataille Salhi

Son contrat sera racheté

El-Moueden est acquis

DOUDANE RASSURE POUR YATTOU

«Il fait partie de nos plans»

«Je pars aujourd'hui en France pour faire signer les deux émigrés»

en France pour faire signer les deux émigrés»  Bayisenge signera aujourd'hui  Mandiangu

Bayisenge signera aujourd'hui Mandiangu aujourd'hui à Alger

L'USMA TIENT

SES DEUX ÉTRANGERS

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018 À LA UNE

2

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 À LA UNE 2 1 victoire, 2 nuls et 1 défaite
1 victoire, 2 nuls et 1 défaite en matchs amicaux LE PORTUGAL EN DIFFICULTÉ, L'OCCASION
1 victoire, 2 nuls et 1 défaite
en matchs amicaux
LE PORTUGAL
EN DIFFICULTÉ,
L'OCCASION DE
SE RELANCER ?

La préparation pour le Mondial russe a débuté en mars pour le prochain adversaire des Verts, qui n'a réussi qu'un seul bon résultat en quatre matchs amicaux. L'occasion pour l'équipe nationale de se relancer.

PAR MEHDI KABI

Le champion d'Europe a du mal à retrouver ses marques depuis le début de sa préparation pour la pro- chaine Coupe du monde qui

se déroulera en Russie. Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ont déjà pris part

à quatre matchs amicaux

depuis le mois de mars. Ces derniers, qui vont affronter les Verts jeudi prochain ne sont pas en forme et ce sera l'occasion pour l'équipe natio- nale afin de se relancer après les derniers mauvais résultats.

Le Portugal a commencé avec une victoire face à l'Egypte sur le score de deux buts à un. Le scénario du match a été terrible pour les Egyptiens qui menaient depuis la 56e minute grâce à un but de Mohamed Salah avant que Cristiano Ronaldo n'égalise et ne marque le but de la victoi-

re en l'espace de deux minutes en fin de match. Cependant cette victoire était la seule pour les Portugais en quatre matchs, puisqu'ils ont enchaîné avec une lourde défaite face aux Pays-Bas sur le score de trois buts à zéro,

avant de concéder un match nul contre la Tunisie deux à deux. Enfin les co-équipiers de Ronaldo ont aussi été tenu en échec par la Belgique samedi dernier. En tout cas, la sélection portugaise est loin du niveau qui lui a permis de remporter l'Euro, ce qui sera un gros avantage pour l'Algérie même si cette der- nière traverse la même situa- tion. Pour Rabah Madjer, ce match sera de la première importance. Alors qu'il a perdu le soutien du public et de pratiquement tout le monde, il aura besoin d'une

Ronaldo

devait

reprendre

hier

besoin d'une  Ronaldo devait reprendre hier L'attaquant vedette du Portugal était attendu hier avec

L'attaquant vedette du Portugal était attendu hier avec sa sélec- tion après avoir raté le dernier match contre la Belgique. Comme nous

l'avions indiqué dans ces mêmes colonnes, ce dernier avait été laissé au repos par le sélectionneur du Portugal, après avoir joué plus que ses coéquipiers, notamment en prennent part à la finale de la Ligue des cham- pions face à Liverpool. Cristiano Ronaldo était donc attendu hier auprès de ses co-équipiers en sélection et sera donc offi- ciellement pré- sent lors du match amical de jeudi face aux Verts. L'occasion pour la défense de l'équi- pe

natio-

nale

de se

mon-

trer

effi-

cace

face à

celui qui

victoire afin de tenter de se rattraper. En tout cas, le match s'annonce important pour les Verts, qui ont besoin d'une victoire, car du côté du Portugal, la préparation pour le Mondial va se poursuivre

avec deux matchs au pro- gramme, la Croatie et l'Ecosse. Ce qui est sûr, c'est que les Verts n'ont pas droit à l'erreur et devront profiter de cette période compliquée de la sélection portugaise afin de revenir avec une victoire et retrouver un bon moral avant la fin de ce stage de prépara-

tion.

M. K.

LE STADE DES RIVAUX DU SPORTING LUI A SOUVENT PORTÉ CHANCE

L'entraîneur national Rabah Madjer envisage un remaniement dans son onze de départ avec des retouches

tactiques inévitables. La partie perdue à domicile contre le Cap-Vert a permis au staff technique de constater que le système défensif est encore en panne, et cela ne va pas faire les affaires de l'EN contre une attaque redoutable comme celle du Portugal. Parmi les grosses hésitations du coach, il

y a celle de l'attaque qui

devrait jouer avec moins de joueurs afin de permettre un renforcement du milieu de terrain. C'est ainsi que les

seuls éléments sûrs d'être de

la partie sont Brahimi à

gauche et Mahrez à droite, alors qu'en pointe Madjer a hésité un instant entre mettre Slimani ou continuer à faire confiance à Bounedjah qui a pourtant montré à chaque fois des difficultés dans les matches internationaux de haut niveau, les JO de Rio en sont la preuve.

«L'anti-Lampiao» de retour

Ceci dit, et vu les statistiques

et plusieurs paramètres,

Slimani tient la corde et mal- gré son déficit physique, il garde les faveurs des pronos- tics, il faut dire qu'il a des atouts que seul lui peut faire valoir surtout que le match va se jouer dans sa cité fétiche, celle qui l'a révélé au grand public européen, à savoir

Slimani, ce sont 3 buts en 3 ans à l'Estadio da Luz

Lisbonne, certes l'ancien joueur du CRB aurait voulu que le match se joue dans l'en- ceinte de son ancien club, à savoir José Alvalade, mais la Fédération portugaise a choisi le stade du vieux rival rouge et blanc, le Benfica Lisbonne, cela ne devrait pas constituer

un souci pour Islam, d'autant plus qu'il est connu au Portugal pour ses buts sur cette pelouse, 3 au total dont un seul marqué en coupe le tout en 3 ans sous le maillot

des Vert et Blanc, des statis- tiques qui lui ont valu un sur- nom : Slimani ''anti-Lampiao'' (Slimani l'anti-lumière, en référence au nom du stade Da Luz ou le stade des Lumières).

1 but chaque saison Ainsi, après un début difficile au Portugal et une première année où il n'a marqué que 8 fois, Slimani a pris son envol en championnat, mais même lorsqu'il a peu marqué, l'an- cien Chababiste a réussi

quand même à trouver le che- min des filets du voisin sur son terrain. Les débuts, c'était le 9 novembre 2013, où le centre-avant alg "rien a arra- ché les prolongations dans les arrêts de jeu, un match comp- tant pour le 3e tour de la Taça Da Portugal, la coupe, son équipe allait perdre par 3 à 2

avant qu'il ne remette les pen- dules à l'heure à la 92' (défaite A.P 4 à 3). Le 2e épisode a eu lieu le 31 août 2014 et un match de championnat qui s'est terminé sur un 1 à 1, Islam avait répondu a Gaitan (12') par un but à la 20', c'était donc le 2e but sur cette pelou- se pour sa 2e saison seulement au Portugal, c'est aussi la pre- mière en championnat et ce n'est pas le dernier. La saison 2015-2016 aura été celle de tous les succès pour Slimani au Portugal, il a inscrit 27 buts, dont un autre contre le Bnefica sur la pelouse du stade du Benfica, il a remis ça le 25 octobre 2015 pour une éclatante victoire 3 à 0 et un but à la 21', c'était le but du 2 à 0 pour son team, le but du break, qui n'a malheureuse- ment pas servi au final pour son team de décrocher le titre, le Sporrting a terminé à 2 points du champion… Le Benfica.

tant plus qu'il portera prati- quement les mêmes couleurs qu'avant, en souvenir du bon vieux temps, des raisons de croire que ce facteur pourrait être suffisant pour compenser le déficit physique et, pour- quoi pas, débuter le match et s'adonner à son exercice préfé- ré : marquer des buts dans cette enceinte, certes l'adver- saire ne sera pas le même, mais les repères seront bien là, un but, voire plus jumelés à un bon résultat, Slimani et Madjer ne diront pas non, avec tous ces atouts, Madjer ne peut que tenter le diable et miser sur ''l'anti-Lumières'' pour faire plonger Fernando Santos et sa troupe dans l'obscurité avant la Coupe du monde et continuer à s'accro- cher à la tête du staff technique des Verts. S. M. A.

cher à la tête du staff technique des Verts. S. M. A. En souvenir du bon

En souvenir du bon vieux temps Voilà donc les statistiques qui prouvent que Slimani se sent comme chez lui à Lisbonne, ça c'est connu, mais aussi chez le pire voisin du Sporting, c'est donc à l'aise qu'il foulera la pelouse de ce stade, il ne sera guère dépaysé d'au-

survole le

football mon-

dial depuis

plusieurs

années.

M. K.

NOTTINGHAM FOREST NE LÂCHE PAS SOUDANI

NOTTINGHAM FOREST NE LÂCHE PAS SOUDANI Alors que son départ de Croatie ne fait plus aucun

Alors que son départ de Croatie ne fait plus aucun doute, la pro- chaine destination d'El Arbi Hilal Soudani se précise. Ce dernier est dans le viseur de plusieurs clubs dont l'équipe anglaise, Nottingham Forest, qui voudrait s'attacher ses services. Le club évoluant en Championship (D2 anglaise) vou- drait renforcer son attaque pour la prochaine saison et penserait à Soudani, d'ailleurs un contact avait été fait lors du mercato hivernal en janvier, mais le Dinamo Zagreb avait décidé de garder son poulain. Hilal Soudani est intéressé par un départ lors de ce mercato d'été. Il voudrait changer d'air et tenter de s'imposer dans un autre champion- nat. L'Angleterre pourrait l'intéres- ser même si c'est en deuxième divi- sion. Il faut savoir qu'il a déjà tout gagné en Croatie et c'est l'une des raisons qui le pousse à changer d'air cet été. Il voudrait relever de nouveaux défis mais à 30 ans, il n'est pas sûr qu'il veuille jouer en Championship. El Arbi Hilal Soudani ne veut pas se presser avant de prendre une décision et préfère attendre le début du merca- to afin de voir si d'autres offres seront mises sur la table. Nottingham Forest, n'a pour le moment pas fait d'offre mais sur les réseaux sociaux, les supporters insistent afin que la direction de leur club fasse le nécessaire pour s'attacher les services de l'attaquant international algérien.

Al Ahli lui offre un salaire de 2,5 ML'autre club qui voudrait engager Hilal Soudani lors de ce mercato est Al Ahli. La formation saoudien- ne étudie le dossier de l'attaquant international algérien depuis un moment déjà et voudrait conclure le transfert rapidement. Une pre- mière offre de 2,8 millions d'euros a été faite par les responsables du club saoudien afin de convaincre le Dinamo Zagreb de lâcher son pou- lain. En plus du montant du trans- fert, Al Ahli voudrait offrir un salaire de 2,5 millions d'euros par an à Hilal Soudani, soit une très grosse augmentation par rapport à son salaire en Croatie. Lié jusqu'en 2020 avec le Dinamo Zagreb, l'atta- quant des Verts ne semble cepen- dant pas intéressé par l'offre du club saoudien et voudrait jouer dans un grand club. Auteur de 17 buts et 9 passes décisives cette sai- son, Soudani estime qu'il a encore beaucoup à donner et veut jouer dans un bon club. M. K.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

À LA UNE

3



Zetchi n'ira pas au Portugal

Le président de la Fédération algérienne de football ne devrait pas se déplacer pour le Portugal, et plus précisément pour sa capitale, avec le reste de la délégation algérienne cet après-midi en prévision de la rencontre amicale de ce jeudi face aux champions d'Europe en titre. Une décision que le boss de la FAF avait, précisons-le, prise avant même le match et la défaite contre le Cap- Vert vendredi dernier. Il est vrai qu'au vu de la crise que traverse l'EN en ce moment, beaucoup diront que le boss de la FAF aurait pu changer d'avis, mais ce ne fut pas le cas. En effet, contraint de se présenter pour le congrès de la FIFA le 10 juin prochain en Russie, Zetchi a fait savoir qu'il lui était impossible donc de se déplacer à Lisbonne. Du coup, c'est Rebbouh Haddad qui sera président de délégation lors de ce déplacement.



Meddane à pied d'œuvre à Lisbonne

Comme à son habitude, le manager général de notre équipe nationale Hakim Meddan s'est déplacé 24h avant le reste de la délégation. Il se trouve depuis hier à Lisbonne et est déjà à pied d'œuvre afin de tout organier et mettre en œuvre avant l'arrivée de l'équipe. Le responsable de l'EN s'est même déplacé au stade pour voir ses commodités notamment dans les vestiaires. Il est important de préciser qu'il était accompagné du vétérinaire des Verts et du chef- cuisinier Farid.



Les Verts à l'hôtel Marriott

C'est à l'hôtel Marriott de Lisbonne que séjourneront les poulains de Rabah Madjer lors de leur séjour au Portugal. Le choix du Marriott en raison des facilitations dont a bénéficié l'EN notamment en matière de liberté d'action dans la cuisine en raison du mois de Ramadhan. Les Verts devront effectuer leur première séance d'entraînement ce soir après le ftour dans l'ancien stade du Benfica, et demain à l'heure de la rencontre au stade principal.

et demain à l'heure de la rencontre au stade principal. J-2 La pression sur lui est
J-2
J-2

La pression sur lui est chaque jour plus grande

Etait-ce la dernière nuit de Madjer au CTN ?

C'est aujourd'hui en début d'après-midi que l'EN ralliera le Portugal et sa capitale Lisbonne pour entamer le dernier virage de la pré- paration du match de jeudi contre le Portugal. L'EN s'envolera donc vers le vieux continent, et c'est de là-bas que les joueurs vont partir le soir du jeudi prochain en vacances. Après une dure saison, Mahrez and Co iront chacun dans son monde, avec des buts différents, le joueur de Leicester est attendu d'après les tabloïds anglais du côté de Manchester pour parapher, enfin, son contrat avec les Citizen et tenter l'aventure au sein d'un club de haut niveau, c'était donc très probable- ment la dernière nuit de Mahrez au CTN de Sidi Moussa en tant que joueur de Leicester, un joueur d'un club moyen, il va enfin connaître d'autres sensation et surtout la joie de jouer constamment pour gagner des titres. Ceci dit, si pour les joueurs l'avenir peut être ailleurs que dans leur club actuel et que la plupart reviendront en septembre sous d'autres couleurs, la grosse interro- gation est liée à l'avenir de Madjer, sera-t-il là lorsque Ryad refoulera le sol algérien pour le match devant la Gambie ?

Nuit de doute La nuit passée par le staff technique au CTN pour- rait bien devenir la dernière dans le Centre technique national de la fédé-

ration, Madjer quittera les lieux cet après-midi direction son 2e pays, le Portugal, sans la moindre garantie d

y revenir, il faut dire que la pression exercée sur lui est tellement grande ces derniers temps qu'il n'est plus à l'abri d'une décision annonçant son éviction, le match perdu contre le

Cap-Vert et l'éventuelle défaite contre le Portugal de Ronaldo ris- quent de précipiter son départ, à vrai dire personne ne peut être sûr de rien, étant donné que cela est lié à d'autres paramètres (en depit du communiqué publié hier et qui met

la balle dans le camp du BF), mais il

n'est à pas du tout à écarter qu'on décide d'appuyer sur la gâchette et confirmer une énième fois qu'il n'y a jamais 2 sans 3. La rue qui ne cesse de gronder a réclamé le départ de Madjer après la dernière déroute, mais le coach semble certain que son départ sera synonyme d'une fin du monde pour l'EN, mais ce qu'il faut retenir, c'est que la seule période où il est encore

possible d'opérer ce fameux change- ment, c'est bien à l'issue de ce stage, vu qu'il reste encore 3 mois, et le pompier qui aura la lourde tâche de prendre les rênes des Verts, si Madjer est remercié, pourra néanmoins faire

à nouveau le tri et essayer de repartir en se basant sur un travail psycholo- gique en attendant de retrouver des couleurs, techniquement, au fil des matches et des stages sur la route de

la CAN prévue dans un an.

Le risque que le commandant de bord quitte le navire est grand, et lorsqu'on sait que Madjer a préparé le peuple et la presse, et forcément aussi ses joueurs à une défaite, qui ne serait selon lui pas la fin du monde, on peut s'attendre à tout, y compris à une défaite lourde, qui fera bel et bien entrer le match dans l'histoire, comme souhaité par Madjer, mais pas de la bonne porte. Pour toutes ces raisons, il est fort possible que la nuit passée par le coach et son staff au CTN soit la der- nière, le destin reste cependant entre les mains du héros de Porto, pour faire durer l'aventure au moins 3 mois de plus, il sait ce qu'il lui reste à faire.

S. M. A.

De notre envoyée spéciale de Lisbonne : Asma H. A.

Zetchi décide de calmer les choses 3 jours avant le Portugal

LES RAISONS

d'un communiqué

INATTENDU

Hier sur le site de la Fédération algérienne de football tout le monde a été surpris de voir un communiqué du président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, réagissant à tout ce qui a été dit concernant l'entraîneur national Rabah Madjer à la suite de la défaite face au Cap- Vert sur le score de 3 buts à 2. Un communiqué qui a été publié trois jours avant la deuxième sortie amicale des Verts, cette fois face aux champions d'Europe en titre, le Portugal, en l'occurrence. C'est pour dire que le premier objectif de cette précision du premier responsable de la FAF c'est de tenter avant tout de calmer les esprits, en appelant tous ceux qui se sont levés pour réclamer le départ de Madjer à faire preuve de sagesse. Rabah Madjer, qui a vécu une sale soirée vendredi dernier en étant insulté, avant, pendant, après et même à la suite du but marqué par notre équipe nationale, s'est senti seul face à tous au cours de ces trois derniers jours. Un sentiment qui ne met pas le sélectionneur national dans les meilleures conditions possibles avant de jouer le Portugal après-demain jeudi.

Madjer s'est senti beaucoup trop seul D'où la réaction de son boss, qui souhaiterait avant tout voir un bien meilleur visage des Verts. "Le président de la FAF et les membres du Bureau Fédéral dénoncent la campagne d'acharnement menée contre la personne du sélectionneur national, surtout à la veille d'une rencontre amicale aussi importante que

celle contre le Portugal ce jeudi 7 juin", a mentionné le président de la FAF. Aussi, il y a trois jours de cela on vous annonçait dans nos colonnes que les membres du Bureau Fédéral, qui se parlent entre eux de manière régulière, c'est-à-dire même en dehors des réunions mensuelles, sont unanimes à dire qu'il est impératif de mettre fin aux fonctions de Rabah Madjer à la tête de l'EN. Du coup, Kheireddine Zetchi, qui avait commis l'erreur de choisir seul Alcaraz, ne veut surtout pas tomber dans le même piège. D'ailleurs, ayant bien appris la leçon, il n'y a pas eu depuis une grande décision de prise par la FAF sans qu'elle ne passe et qu'elle n'ait l'aval des membres du BF. Et hier, dans son communiqué, le président de la FAF l'a encore une fois rappelé : "Des voix non autorisées se sont élevées pour réclamer des changements dans la gestion technique de l'équipe nationale A, notamment au lendemain de la défaite en match amical face au Cap-Vert. Le président de la Fédération algérienne de football et son Bureau Fédéral et, tout en respectant les avis des uns et des autres, rappelle à l'opinion publique que toutes les décisions engageant l'avenir du football national et de l'équipe nationale sont de la seule et unique souveraineté du Bureau Fédéral de la FAF comme stipulé dans l'article 36 des statuts de la Fédération algérienne de football", a-t-il précisé. Un rappel qui vient encore une fois signifier que si limogeage y aura de Rabah Madjer, ça ne sera que de l'unique ressort de

Kheireddine

Zetchi.

Une réponse pour Berraf ! Un communiqué qui souffle le chaud et le froid quant à l'avenir du coach national. Le timing de ce communiqué peut aussi avoir une autre signification. Le boss de la FAF a-t-il choisi de répondre au président du Comité Olympique Algérien Mustapha Berraf ? En effet, ce dernier ne s'était pas empêché il y a de deux jours de cela de s'attaquer frontalement à Rabah Madjer et à la gestion actuelle de l'équipe nationale, exigeant des changements à ce niveau-là. Le président du COA s'est même permis d'affirmer que le président de la République est en train de suivre de très près cette crise de la sélection. Pour Berraf, il est donc plus qu'impératif de changer radicalement les choses puisque les Verts ont été battus par l'équipe B du Cap-Vert. Donc, un communiqué synonyme de soutien, pas tout à fait le cas, puisqu'il s'agit surtout d'une condamnation vis-à-vis de tous ceux qui s'acharnent, dépassant toutes les limites, contre la personne de Rabah Madjer et la FAF. Une façon aussi de dire à son coach qu'il n'est pas tout seul et qu'il se doit de se concentrer et se remobiliser pour la rencontre face au Portugal. Un soutien non, parce que si c'était le cas, il n'aurait pas signifié implicitement dans ce même communiqué un probable départ de Rabah Madjer, jetant la balle du côté du Bureau Fédéral, habilité à prendre une telle décision.

A. H. A.

L'Algérie, un adversaire dont personne n'en parle à Lisbonne

A notre arrivée hier à Lisbonne et afin de prendre la température du match de ce jeudi, nous avons fait un tour au stade de La Luiz et interrogé les nombreuses personnes présentes sur

place.

pour visiter le stade, d'autres pour s'acheter des souvenirs

Certaines venues

de la boutique officielle du club. Et ce qui était frappant c'est que presque tous ne connaissent pas l'équipe contre qui leur équipe nationaledonnera la réplique ce jeudi. "Contre qui le Portugal jouera ce jeudi ? Franchement je ne sais pas", nous dira l'un d'eux. "Une

équipe africaine, je pense… ", dira un autre. Mais cette indifférence ne signifie pas que le match se jouera avec des gradins vides. Bien au contraire, car les amoureux de la balle ronde au Portugal sont très nombreux et viendront en nombre.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 4 LIGUE 1 MOBILIS Il l'a eu malgré la surenchère de

4

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 4 LIGUE 1 MOBILIS Il l'a eu malgré la surenchère de
www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 4 LIGUE 1 MOBILIS Il l'a eu malgré la surenchère de

Il l'a eu malgré la surenchère de Kaci-Saïd

MELLAL GAGNE

la bataille Salhi



EL-Moueden

est acquis

De sources sûres, nous avons appris que la JSK a réussi à conclure avec Abdellah El- Moueden hier. Les deux parties se sont entendues sur tout, il ne reste que de conclure avec le PAC. A ce propos et toujours selon la même source, la JSK va racheter carrément son contrat contre une somme qui reste à déterminer. Il faut dire que le recrutement de cet excellent joueur va être un grand coup pour la JSK qui cherche depuis des années un vrai numéro 10. El-Moueden, fin technicien, pourra mener le jeu des Kabyles avec sa patte gauche que tous les puristes adorent.

Le président Mellal a réussi un grand coup en ce début du mois de juin en engageant hier le désormais ex-portier du CRB, Abdelkader Salhi.

PAR N. BOUMALI

Il se trouve à Dubaï depuis l'après-midi de dimanche dernier, mais comme il a donné les pleins pouvoirs aux membres de la commission de recrutement composée du manager général Karim Doudane et des membres du staff technique, à savoir Mourad Karouf et Slimane Raho, les négociations avec Salhi n'ont pas été interrompues. Si dans la journée de samedi, il leur a rassuré qu'il ne reviendra pas sur sa parole de signer à la JSK, il leur a donné son accord définitif dans la soirée de dimanche avant qu'il ne signe hier un contrat de 2 saisons. Ceux qui se sont donc précipités à annoncer Salhi au MCA se sont trompés et le président Mellal n'a pas eu tort d'annoncer la semaine dernière que Salhi portera le maillot des Jaune et Vert. Le directeur général de la SSPA MCA Kamel Kaci- Saïd a tout fait pour doubler les dirigeants de la JSK, mais malgré le pont d'or qu'il lui a fait et la pression qu'il a exercée sur Salhi pour qu'il opte pour le Doyen, celui-ci a choisi la JSK. Il faut dire qu'en plus du MCA, l'ESS, l'USMA et le CSC ont tout fait pour le chiper à la JSK.

Dimanche soir L'enfant de Chlef a assuré aux responsables kabyles dès leur première rencontre avec eux qu'il portera le

dès leur première rencontre avec eux qu'il portera le maillot de leur équipe, mais ce n'est

maillot de leur équipe, mais ce n'est que dans la soirée d'avant-hier qu'il s'est engagé à signer son contrat. Et pour éviter qu'il change d'avis, les membres de la commission de recrutement composée de Doudane, Karouf et Raho lui ont donné rendez-vous pour l'après- midi d'hier. Comme on dit, ils ont tenu à frapper le fer tant qu'il était chaud, car le moindre ajournement de leur part leur aurait peut-être coûté cher. Ils ont fait de son recrutement leur première priorité en cette intersaison et ils ont gagné la bataille puisque malgré toutes les offres reçues, Salhi a opté pour les Canaris.

Offres intéressantes En raison de la surenchère des clubs notamment du Mouloudia Club d'Alger, les dirigeants de la JSK ont été contraints de faire un effort sur le plan financier pour s'offrir les services de Salhi. En effet, lors de leurs négociations avec lui dans la soirée d'avant-hier, ils ont revu à la hausse leur offre, ce qui n'a pas laissé indifférent l'international belouizadi qui leur a dit qu'il est disposé à officialiser sa venue avant le match face au Portugal. C'est pour cela que les dirigeants lui ont fixé rendez- vous pour hier après-midi pour qu'il signe son contrat. Mais il n'y a pas que

l'aspect financier qui a fait pencher la balance puisque les dirigeants de la JSK ont sollicité ses amis pour lui conseiller d'opter pour la JSK.

Conseils d'amis Les responsables des Canaris ont certes accédé à toutes ses conditions financières, mais les dirigeants du MCA lui ont fait une offre plus alléchante. D'après une source proche du dossier, les dirigeants de la JSK ont gardé le contact avec lui et ils ont même demandé l'aide de ses amis pour l'encourager à opter pour la JSK. Ces derniers ont joué un rôle prépondérant dans son transfert.

D'entrée face au Portugal En lui faisant signer hier un contrat de deux saisons, les dirigeants de la JSK éviteront la surenchère des autres clubs surtout que le sélectionneur national Rabah lui a promis de le faire jouer d'entrée face au Portugal. Dans le cas où il jouerait et il se distinguerait, les responsables de la JSK n'auront rien à craindre puisque ce gardien fait partie désormais de leur effectif.

Chaouchi devrait rester au MCA Ainsi, Kaci-Saïd sera obligé de garder Chaouchi, sinon recruter un gardien de

sa trempe. Selon nos informations, la première option est la plus envisageable puisque Faouzi a déjà une licence africaine, à moins que Casoni ne décide autrement. Aussi, Chaouchi qui est désormais en position de force pourrait refuser de signer au MCA et opter pour le MCO. L'international algérien a été humilié récemment et pourrait donc tenir rancœur à KSK qui a voulu le

liquider pour Salhi.



Meziani donne son accord

Alors que certains tentent d'induire les amoureux des Jaune et Vert en erreur en colportant des rumeurs selon lesquels Tayeb Meziani n'est pas chaud à venir à la JSK, on a appris d'une source autorisée que celui-ci a donné son accord de principe aux responsables des Canaris. Ces derniers sont en contact permanent avec lui et pas plus tard qu'avant- hier, il leur a affirmé qu'il est enthousiasmé à l'idée de jouer à la JSK. Son transfert n'est qu'une question de jours puisque le président Zetchi a promis au président Mellal de lui céder Meziani. N. B.

N. B.

DOUDANE : «On n'a jamais douté quant au transfert de Salhi»

parvenant à faire signer ce gardien de but de valeur. Ceci prouve si besoin est que la direction du club sait ce qu'elle fait et notamment la cellule de recrutement qui ne s'est jamais affolée dans ce dossier. D'ailleurs, pour avoir de plus amples informations sur cette histoire, on a pris attache avec le manager général de l'équipe et chargé de la cellule de recrutement, Karim Doudane. Ce dernier a fait savoir : "On est très contents d'avoir fait signer Salhi qui est un portier de grande valeur. On lui souhaite la bienvenue. C'est un portier de grande qualité qui va apporter beaucoup de bonnes choses à la JSK la saison prochaine. On a fait l'essentiel pour boucler ce dossier et on est pleinement satisfaits de cette issue

favorable pour nous."

«Il nous a donné sa parole, c'était suffisant» La piste menant à l'ancien portier de Chlef a été semée d'embûches mais aussi de rumeurs. La direction du MCA a tout fait pour essayer de le faire signer et jusqu'au dernier moment, le flou entourait cette signature. Toutefois, hier, le voile est tombé et Doudane n'a pas douté comme il

l'explique : "Je sais que beaucoup de

choses ont été dites autour de la

signature de Salhi. Cependant, nous concernant, on n'a jamais douté par rapport à cette histoire. Le joueur nous a donné sa parole et de notre côté, on était sereins pour la suite et l'issue de cette affaire. Au final, il a signé et maintenant, on a fait ce qu'il faut pour montrer ce dont on est capables. On sait ce qu'on fait et nous sommes en train de suivre notre feuille de route."

«Les négociations se poursuivent pour El-Moueden et Meziani» L'opération recrutement n'est pas finie et elle devrait s'accélérer au cours des prochains jours du moment que la direction a également deux cibles de choix avec Meziani et El-Moueden. Concernant ces deux dossiers, notre interlocuteur n'a pas tardé à faire savoir : "Je pense que l'opération recrutement se poursuit dans les meilleures conditions et concernant El- Moueden et Meziani, je peux dire que les négociations suivent leur cours et on va faire le nécessaire pour essayer de rapidement conclure." Avant d'ajouter une précision de taille concernant cette histoire : "Une chose est sûre pour nous, on veut racheter les contrats des deux joueurs pour la saison prochaine. On va essayer de

rapidement en finir avec ce dossier."

«Je pars aujourd'hui en France pour faire signer les deux émigrés» Outre les joueurs évoluant en Ligue 1 Mobilis, la direction de la JSK s'intéresse aussi de près à deux joueurs émigrés du moment que Doudane se rendra aujourd'hui en France pour finaliser le recrutement des deux joueurs en question. Maintenant, Doudane assure sur ce point :

"Effectivement, je vais me rendre aujourd'hui en France pour faire signer les deux joueurs émigrés. Il s'agit d'un milieu de terrain et d'un attaquant de couloir. On va tout régler une fois que je serai arrivé."

«On attend toujours les Africains» Outre les émigrés, la piste africaine est toujours d'actualité et comme on le faisait savoir dernièrement, trois joueurs de nationalités différentes sont attendus. Le manager général des Canaris fait savoir : "Pour ce qui est des joueurs africains, on attend que ces derniers arrivent en Algérie pour passer aux choses sérieuses. Ils devraient arriver bientôt à Alger."

I. Z.

Le manager général du club kabyle et membre de la cellule de recrutement se félicite
Le manager général du club
kabyle et membre de la cellule
de recrutement se félicite du fait
d'avoir engagé Abdelkader Salhi
pour la saison prochaine.
Contacté par nos soins, il
fait le point sur le
recrutement et annonce
du mouvement dans
les deux
prochains jours.
PAR ISLAM Z.
La JSK a
enfin sa 3e recrue
et il s'agit du
portier
international et
ex-joueur du
Chabab,
Abdelkader
Salhi. Face aux
nombreuses
rumeurs qui
l'entouraient,
on peut dire
que la direction
a frappé un
grand coup en

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

JSK

5

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 JSK 5 Il se considère déjà coach de la JSK En

Il se considère déjà coach de la JSK

En plus de Guitoune, Gouaïche exige une somme astronomique

entraî- neur étranger d'enver- gure, mais l'annonce du recrutement de Menad a été différemment
entraî-
neur étranger d'enver-
gure, mais l'annonce du
recrutement de Menad a
été différemment
accueillie par les amou-
reux des Jaune et Vert
qui souhaitent que la
direction engage un
coach capable de mener
l'équipe à bon port. La
plupart des dirigeants
sont favorables pour la
venue de Franck
Dumas qui dispose
d'une carte de visite étof-
fée.
M. A.

MENAD

Ça coince avec

Belmokhtar

Selon une source proche de la direction, les négociations entre les responsables des Jaune et Vert et le président du DRB Tahar Gouaïche concernant le transfert de Belmokhtar n'ont pas évolué d'un iota depuis plusieurs jours. Après avoir exigé 1,2 milliard de centimes, le président du DRBT a demandé aux responsables de la JSK de lui céder le défenseur central Ali Guitoune en plus d'une somme conséquente en contrepartie de la lettre de libération de Belmokhtar. Ce dernier ne cache pas son souhait de porter le maillot des Jaune et Vert, mais il n'a pas son destin entre les mains puisqu'il appartient au DRBT. Les dirigeants de la JSK le veulent dans leur effectif, mais ils ne sont pas prêts à faire des folies, surtout que son président a placé la barre très haute contre sa lettre de libération. Ils ont fait une offre au joueur, il y a plusieurs jours de cela, et celui-ci nous a confié que même si le CSC et l'ESS lui ont fait des offres supérieures à celle de la JSK, il annonce que si les dirigeants des Jaune et Vert l'estiment à sa juste valeur, il n'hésitera pas à opter pour leur équipe.

Surenchère Constatant que le président du DRBT ne cherche qu'à tirer le maximum de profit du transfert de Belmokhtar, les dirigeants de la JSK ont suspendu les négociations avec lui pour le moment. D'ailleurs, le président Gouaïche que nous avons eu hier au téléphone affirme que les dirigeants de la JSK ne l'ont pas contacté ces derniers jours. Il est clair que s'il ne revoie pas à la baisse ses exigences financières, les responsables de la JSK finiront par abandonner la piste de Belmokhtar surtout qu'ils sont déjà sur celle d'El- Mouden qui est très enthousiasmé à l'idée de rejoindre le club le plus titré d'Algérie.

PROPOSE son staff

Selon une source autorisée, l'adjoint de Rabah Madjer, Djamel Menad, se voit déjà dans la peau du futur nouvel entraîneur de la JSK.

PAR MOHAMED A.

Après avoir fait part au porte- parole du club, Miloud Iboud, de sa disponibilité à succéder à Youcef Bouzidi sans lui poser la moindre condition, on croit savoir qu'il a pro- posé le préparateur physique Kamel Boudjenane et l'entraîneur

des gardiens Lounès Gaouaoui pour être dans son staff. Il n'a pas attendu de rencontrer le président pour voir s'il trouvera un terrain d'entente avec lui pour commencer à constituer son futur staff. Menad, qui sait mieux que quiconque que le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a pris la décision de limoger Rabah Madjer et ses assistants après le match amical que disputera l'équipe nationale face au Portugal, n'a pas attendu le résultat de cette joute amicale pour annoncer à Iboud sa venue. Ce qui n'était qu'une rumeur se confirme de jour en jour et cela fait dérouter les sup- porters qui pensaient que le prési- dent Chérif Mellal allait recruter un

Il n'a toujours pas rempilé

GUEMROUD

ne répond plus aux dirigeants

Le latéral droit de la JSK est en fin de contrat et semble être courtisé par bon nombre de formations pour la sai- son prochaine. Contacté par sa direc- tion afin de négocier, il a été mis au courant de la proposition des Canaris pour prolonger son contrat pour deux ans. Le joueur a demandé un temps de réflexion pour trancher sur cette offre. Depuis, il y a eu une évolution dans ce dossier puisqu'une source au fait de ce qui se passe au sein du club nous a appris que le joueur ne répondait plus aux appels de la direction qui semble prise de court et ne s'attendait pas à cette issue. Cela promet de compliquer la tâche aux dirigeants qui craignent maintenant que la concurrence ne saute sur l'occasion et chipe le joueur.

«D'ici jeudi je trancherai sur mon avenir» Pour en savoir un peu plus sur cette affaire, on a pris attache avec le joueur pour savoir s'il avait pris une décision concernant son avenir ou pas. D'ailleurs, dans ce sens, il nous fera savoir : "Comme je l'ai dit la dernière fois, j'ai demandé un temps de réflexion pour trancher concernant mon avenir. J'ai parlé aux dirigeants et même à Doudane pour ma prolongation de contrat. Maintenant, j'attends juste le retour de mon manager pour rencon- trer une nouvelle fois les dirigeants et leur communiquer ma décision concer- nant mon avenir. D'ici jeudi j'aurai tran- ché de manière définitive concernant mon futur." Guemroud veut donc enco- re peser le pour et le contre lors des prochains jours pour prendre la meilleure décision. Du côté des suppor- ters, on espère maintenant que l'enfant du club va finir par prolonger son contrat pour les deux prochaines sai- sons sous peine de voir le club sans latéral droit. Encore quelques jours de patience et on sera fixés. I. Z.

LES NÉGOCIATIONS AVEC

Franck Dumas en stand-by

Selon une source autorisée, le président Chérif Mellal était sur le point de conclure avec le coach français Franck Dumas, mais il a décidé à la dernière minute de geler les négociations avec lui après que le porte-parole du club Miloud Iboud lui ait recommandé de recruter Djamel Menad qui sera libre de tout engagement à l'issue de la rencontre amicale qui opposera les Verts au Portugal. Il s'était entendu sur tout avec ce coach français qui répond parfai- tement au profil qu'il recherche, mais Iboud auquel Menad a déclaré qu'il démissionnera de son poste à l'issue de la rencontre face au Portugal a suggéré à Mellal de le recruter en lui disant que c'est un enfant du club et que son rêve est d'entraîner la JSK. Le

du club et que son rêve est d'entraîner la JSK. Le président Mellal était au départ

président Mellal était au départ pour le recrutement d'un coach étranger, mais il a changé d'avis ces derniers jours surtout qu'Iboud lui a dit que l'engage- ment de Menad lui sera moins onéreux que celui de Franck Dumas présentement en stage avec la sélection de la Guinée équatoriale.

Aspect financier Gelant les négociations avec Franck

Dumas avec lequel il était sur le point de conclure, le président Mellal pèse le pour et le contre avant de prendre sa décision concernant le choix de Dumas ou de Menad. Il était séduit par le profil de Dumas qui, en plus de posséder une grande expérience, est aussi un formateur, mais depuis qu'Iboud lui a parlé de Menad, le président de la JSK semble indécis. Se trouvant à Dubaï depuis dimanche dernier, Mellal qui regagnera le pays ce vendredi aura une discussion avec les dirigeants avant de prendre sa décision définitive. En raison de tout ce qui s'est passé avec Saâdi, Mellal réfléchira mille fois avant de choisir son futur entraîneur.

M. A.

Yattou toujours dans les plans de la direction

Dans notre édition d'hier on faisait savoir que la direction n'avait pas l'intention de garder Yattou. Toutefois, une source autorisée nous a fait savoir que le joueur était toujours souhaité pour rester au club.

Nassim Yettou ne sait pas de quoi sera fait son avenir à la JSK. En effet, le joueur a attendu plus de 17 jours un appel de la direction mais ce dernier n'est jamais venu. Il avait assuré qu'il n'allait pas attendre éternellement. Cependant, d'après une source autorisée, la direction a finalement appelé avant-hier le joueur pour lui demander de passer pour négocier mais son téléphone était éteint. La même source nous a également fait savoir que pour la direction, le joueur était toujours espéré pour signer un nouveau contrat. Dans ce

sens, on peut comprendre qu'au niveau du club, on souhaite bel et bien prolonger le joueur pour la saison prochaine. C'est Doudane qui a pris la peine d'appeler le joueur mais sans succès. Vu qu'il part aujourd'hui en France, il a chargé les membres de la cellule de recrutement de faire le nécessaire afin de le contacter pour passer et négocier. Ceci traduit donc une volonté de la direction pour faire signer un nouveau contrat au joueur et maintenant, les choses sont un peu plus claires concernant cette histoire en attendant que les

deux parties se rencontrent pour essayer d'avancer concrètement.

Doudane : «Si on trouve un accord, on le prolongera»

Profitant de la discussion qu'on a eue avec le manager général de la JSK, on lui a posé la question sur cette histoire et ce dernier a levé le voile sur ce qui se passe dans ce dossier. "Personnellement, j'ai pris mon télé- phone et j'ai appelé Yattou pour convenir d'un rendez-vous. Cependant, le téléphone du joueur était éteint. En ce qui nous concerne, on attend que le joueur vienne pour négocier son nouveau contrat. Si on parvient à trouver un accord, il n'y aura pas de problème, on prolongera

I. Z.

Yattou."

N. B.

Quelques infos sur les prochaines recrues

Aujourd'hui, Karim Doudane se déplacera en France pour faire signer deux joueurs émigrés. On a pu avoir quelques informations sur les joueurs en question et comme le confiait Doudane, il s'agit d'un milieu de terrain et d'un attaquant de couloir. Pour des raisons évidentes, on a décidé de taire les noms des joueurs mais on a pu avoir quelques informations sur les joueurs en question. -L'un des deux émigrés joue en Norvège et le second joue en France. -L'un d'eux est milieu de terrain et le second est un joueur de couloir. -L'un des attaquants africains a joué en Europe et actuellement il joue dans son pays. Le voile sera sauf rebondissement levé aujourd'hui lorsque les deux émigrés vont parapher leurs contrats respectifs.

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 “
www.competition.dz
Mardi 5 juin 2018

6

LIGUE 1 MOBILIS

Mardi 5 juin 2018 “ 6 LIGUE 1 MOBILIS DEMOU BRISE LE SILENCE Vous verrez mon

DEMOU BRISE

LE SILENCE

Vous verrez mon vrai visage cette saison”

«QUAND ON A INSULTÉ MA MÈRE, JE NE VOULAIS PLUS RESTER AU MOULOUDIA»

«NOUS AVONS RATÉ NOTRE SAISON À CAUSE DE SE QUI S'EST PASSÉ À CONSTANTINE»

«LES QUARTS DE FINALE DE LA C1 PASSENT PAR LES 2 MATCHS CONTRE LE TP MAZEMBE»

Le défenseur de charme, Abdelghani Demou, a rompu le silence dimanche soir, pour parler de tout ce qui est arrivé durant la saison écoulée. Il nous a parlé aussi des raisons de la baisse de sa forme, des insultes dont il a été victime face à l'USMBA, des objectifs ratés par son équipe et de son avenir avec les Mouloudéens et enfin de ses objectifs pour la nouvelle saison.

Entretien réalisé par

M. ZERROUKI

Alors que tout le monde croyait que vous allez quitter le Mouloudia, Bernard Casoni a décidé de vous maintenir dans le groupe…

Je ne vous cache pas, après le match de Bel-Abbès lorsqu'une frange des supporters a insultés ma mère, j'étais inconsolable. J'avais décidé de ne plus rester au MCA, mais le coach et mes coéquipiers m'ont soutenu dans ces moments difficiles. Dieu merci, par la suite, tout s'est arrangé et après avoir parlé avec Bernard Casoni, j'ai décidé de continuer avec le Mouloudia.

Mais les vrais supporters du MCA vous ont réservé un acceuil chaleureux après le match de l'USMBA…

Franchement, je ne m'attendais pas à un tel acceuil. J'étais vraiment ému quand tout le stade a prié pour ma mère. Je peux vous dire que c'est l'une des raisons qui m'ont poussé à rester au Mouloudia.

On comprend par là que vous avez pardonné aux supporters qui ont insulté votre mère ?

En tant que musulman, je dois par- donner aux supporters qui ont insulté ma mère, mais je lance un appel à tous les supporters algériens, ils doivent se mobiliser pour ne plus insulter les mamans des joueurs et des entraî- neurs, une maman est très chère.

que

maman ne sera insultée.

J'espère

dorénavant,

aucune

Mais reconnaissez-vous que vous avez raté votre saison ?

J'avoue que je n'étais pas à la hauteur, mais il faut voir ce que j'ai vécu cette saison. Il ne faut pas oublier que nous n'avons pas fait une bonne préparation. Le coach est arrivé en retard, ce qui s'est répercuté sur le rendement de l'équipe en début de saison. Puis, j'ai perdu ma mère et je suis resté deux mois sans m'entraîner, comment voulez-vous que je sois à la hauteur ?

Mais vous êtes optimiste pour retrouver votre meilleur niveau la saison prochaine…

C'est mon premier objectif, j'ai envie de réaliser une très bonne préparation pour montrer à tout le monde que Demou n'est pas fini et Incha Allah vous allez voir le vrai Demou la saison prochaine. J'espère aussi que le Mouloudia va gagner des titres, sur- tout après nos échecs à la fin de la sai- son écoulée où on a perdu le cham- pionnat et la coupe d'Algérie en 20 jours.

D'après vous, quelles sont les raisons de cette mauvaise fin de saison ?

Je dirais que le match de Tizi a été l'une des causes de nos échecs, sans oublier le match de la coupe d'Algérie à Constantine. Nous avons raté nos

En tant que musulman, j'ai pardonné à ceux qui ont insulté ma mère

objectifs à cause des choses extra spor- tives, car comment expliquez-vous qu'une pluie de pierres tombe sur le terrain et que l'arbitre n'arrête pas la partie en coupe d'Algérie. Après ce match, le groupe était touché morale- ment et c'est pour cette raison que nous avons raté aussi le titre de cham- pion et même une place sur le podium.

Par contre, en Ligue des champions, on voit un autre Mouloudia, comment l'expliquez- vous ?

finale, mais on doit le confirmer sur le terrain.

Que diriez-vous sur les nouvelles recrues Haddouche, Arous et Ben Athmane ?

Sur les trois joueurs, je ne connais que Haddouche avec qui j'ai joué en EN olympique lors des JO du Brésil. C'est un très bon élément. C'est vraiment dommage que Haddouche ne jouera pas avec nous la Ligue des champions africaine. Arous, qui est un international, est sûrement un bon joueur ; par contre ; Ben Athmane ; je ne le connais pas.

On parle aussi de Bourdim…

Je pense que la direction du club est en train de cibler de très bons individualités et Incha Allah, les joueurs qui seront recruté vont apporter le plus escompté. Bourdim, c'est un excellent joueur et il l'a montré avec son équipe de la JSS. J'aimerais bien vous dire une chose, le fait que le staff technique soit maintenu, ainsi que les cadres de l'équipe, je suis persuadé que le Mouloudia aura son mot à dire la saison prochaine.

Avant de conclure, que promettiez- vous à vos supporters qui attendent beaucoup de vous la saison prochaine ?

Je leur promets qu'ils vont voir le vrai Demou, ainsi qu'un meilleur visage du Mouloudia qui va gagner

des titres si Dieu le veut. Un grand club comme le Mouloudia doit gagner des titres chaque saison et nous les joueurs, nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et nous allons tout faire pour gagner le championnat

et aussi aller le plus loin possible dans les autres compétitions, comme la coupe d'Algérie, la coupe arabe et aussi la Ligue des champions

africaine.

M. Z.

Oui, je suis tout à fait d'accord avec vous. La Ligue des champions, c'est une autre motivation, nous n'avons jamais connu en Afrique un scénario comme à Constantine, on dirait qu'on ne voulait pas du Mouloudia en finale. J'espère qu'on va continuer sur notre lancée, notre objectif, c'est d'atteindre les quarts de finale et pourquoi ne pas aller le plus loin possible dans cette compétition.

Vous êtes l'un des joueurs qui a gagné cette Ligue des champions avec l'ESS, pensez-vous que le MCA est capable de gagner la C1 ?

Dans le football, tout est possible.

Quand j'étais à Sétif, nous avons cru en nos chances et je peux vous dire qu'au Mouloudia, il y a un très bon groupe et

si Dieu le veut, on fera tout pour offrir

le titre africain à notre cher public. Comme je vous l'ai déjà dit, il faut juste

Dommage que Haddouche ne jouera pas la LDC

y croire.

Vous ne pensez pas le match du TP Mazembe sera celui de la qualif' pour les quarts de finales ?

C'est sûr que les deux confrontations contre le TP Mazembe sont décisives, car si on arrive à accrocher les Congolais chez eux et à gagner le match retour au stade du 5- juillet, le Mouloudia sera en quart de

«LE MCA AURA SON MOT À DIRE CETTE SAISON»

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

MCA

7

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 MCA 7 CASONI, vendredi pour officialiser Même si tout est réglé

CASONI,

vendredi pour officialiser

Même si tout est réglé concernant le maintien de Casoni à la barre technique, rien n'est encore officiel, même si son manager a négocié avec KSK. Casoni n'a toujours pas signé et pour que tout soit fait dans les règles, il faudra attendre que les deux hommes se rencontrent vendredi pour discuter d'autres points comme le stage en France et la liste des joueurs à recruter et à libérer.

France et la liste des joueurs à recruter et à libérer. PAR AMINA Z. Dernièrement, le

PAR AMINA Z.

Dernièrement, le manager de Casoni était à Alger pour négocier avec Kamel Kaci Saïd. Les deux hommes se sont rencon- trés et ont tout réglé concernant le nouveau contrat de Casoni de deux ans. Toutefois, le coach n'a pas encore signé son contrat, il devra le faire ce vendredi à son retour de France. Le coach d'ailleurs va rencontrer Kaci Saïd pour officialiser. Rappelons que Casoni a fait un très bon travail lors de sa première année et le MCA compte beaucoup sur lui pour avancer sur le chemin de la gagne et être celui avec lequel le Mouloudia vivra des

moments formidables.

Les préparatifs du stage au menu Après la signature du contrat, Kaci Saïd compte discuter avec le coach du stage en France et de sa préparation. Casoni ne veut pas se contente de trois matches amicaux, il en veut plus et même le maximum. Car, c'est en jouant des matches que l'équipe va progresser et se corriger. Casoni veut mettre sur pied des guer- riers qui raseront tout sur leur passage, mais pour y parvenir, il faut se surpas- ser et travailler d'arrache pied afin de croire à un groupe capable d'aller vaincre le TP Mazembe chez lui. Pour cela, Kaci Saïd ne cesse de tout

revoir, il ne veut pas revivre le cauchemar de la saison passée où la prépa- ration n'a pas été à la hau- teur. Donc, rien ne doit être laissé au hasard pour une grande saison.

Ça parlera joueurs aussi Un autre point sera étudié lors de cette rencontre entre les deux hommes, celui des joueurs à garder et ceux à recruter. Dernièrement, on avait annoncé la liste des joueurs à libérer. Comme pour le moment, il n'y a que trois joueurs de recru- ter, les Mouloudéens ne veulent pas laisser partir leurs joueurs sans avoir assuré les services de toutes leurs cibles. Si les Mouloudéens n'arrivent

pas non plus à recruter certains des joueurs ciblés, le coach doit donc revoir sa liste des libérés et en repêcher certains. Bref, comme Casoni était parti juste après la première réunion avec KSK où les deux hommes avaient parlé des tous ces sujets, et même de l'avenir du coach, Kaci Saïd va revoir tout cela dès le retour de Casoni à Alger. Car, il veut que tout soit bien réfléchi pour avoir un groupe capable d'assurer au maximum à l'avenir. Donc, il se peut que lors de cette rencontre, certains seront repêchés. On en saura plus après l'entre- vue des deux hommes. A. Z.

Dieng attendu jeudi

En vacances au Mali, le milieu de terrain du MCA, Aliou Dieng est attendu à Alger jeudi pour être présent à la reprise fixée pour vendredi. Le joueur profite pleine- ment de ses vacances et compte revenir avec un sac plein d'espoirs pour l'avenir.

Mokrani et Djahdou avec l'EN universitaire

Deux joueurs du MCA ont été convoqués par le sélectionneur national de l'équipe nationale uni- versitaire. Il s'agit de Mokrani et de Djahdou. Les deux Mouloudéens sont depuis hier en regroupement à Aïn Benian pour préparer le championnat d'Afrique qui se tien- dra prochainement en Ethiopie.

KSK-

Karaoui vendredi soir pour négocier

Tout le monde sait que parmi les joueurs que Bernard Casoni veut garder au sein de son effectif, on trouve Amir Karaoui. Ce dernier était en vacances à Dubaï, il devait rencontrer Kaci Saïd à son retour à Alger, Mais ce dernier a reporté la rencontre à une date ultérieure. Entre temps, Karaoui a décidé de profiter de ses vacances pour aller en France afin de passer en famille quelques jours de ce mois sacré. Il sera de retour vendredi. Il ne peut pas faire autrement, il n'y a pas de vol direct Metz-Alger avant. Donc, il ratera la reprise prévue le 8 juin, soit vendredi prochain. Il arrivera à Alger en fin d'après- midi et il devrait rencontrer dans la soirée le directeur général sportif du MCA, Kamel Kaci Saïd avec lequel il va négocier. Si les deux parties trouvent un terrain d'entente très vite, le joueur est prêt à signer sur le champ son contrat et à prolonger son bail dès ce vendredi, au plus tard samedi. Kaci Saïd aussi veut en finir avec le dossier des fins de contrats pour se concentrer sur les autres sujets, comme celui de continuer à renforcer l'équipe avec des joueurs capables d'apporter le plus attendu au MCA lors de la prochaine saison. A. Z.

Ould Kadour-Achour Betrouni

Rendez-vous cette semaine pour tout régler

Le président du conseil d'administration du MCA, Ladj ne continuera pas à travailler avec le Mouloudia. Cette décision prise, il y a un bout de temps, sera confirmée lors de l'assemblée des actionnaires le 13 juin prochain.

Le nom d'Achour Betrouni revient en force dans les discussions. Ce dernier est attendu cette semaine dans le bureau du PDG pour discuter du MCA et tout régler avant d'annoncer son nom officiellement lors de l'AG des actionnaires. En effet, une réunion est prévue cette semaine entre le PDG de la Sonatrach, Ould Kaddour et Achour Betrouni. Comme annoncé sur ces mêmes colonnes, l'assemblée des actionnaires est prévue le 13 juin où le nom du nouveau président, qui succèdera à Ladj, sera annon- cé. Mais, avant d'annoncer Achour Betrouni de retour, ce dernier va rencontrer le PDG avec lequel il va discuter sérieusement de ses prérogatives dans la gestion du Doyen des

clubs algériens. Comme tout le monde le sait, quand Achour Betrouni est arrivé, la Sonatrach avait "fermé les vannes" finan- cières et ce fut difficile de redresser la barre. C'est lui qui s'est battu comme un lion pour avoir le siège d'El-Achour afin d'éviter de payer le moindre sou, comme c'était le cas quand le MCA louait à Hydra. Cependant, Betrouni avait décidé de se retirer quand Omar Ghrib était revenu, il avait refusé de travailler à ses côtés. Achour Betrouni n'est pas contre l'idée de revenir, mais avec des conditions bien sûr. Il veut gérer le club comme il l'entend avant d'être obligé de rendre des comptes. En tout cas, à l'issue de cette réunion avec le PDG, Achour Betrouni décidera si oui ou non il reprendra les affaires du MCA. S'il refuse le deal, il y aura un nouveau président choisi par la Sonatrach. Mais Achour Betrouni devrait accepter, car il veut revenir dans son club de toujours pour bosser même durement afin de lui permettre d'atteindre les sommets. Il avait été invité lors de la cérémonie de la coupe d'Algérie et depuis, il n'a pas fermé la porte sur cette option de revenir comme président du club Mouloudia d'Alger. Pour cela, Achour Betrouni devrait tout régler avec le PDG dans les prochains jours pour être pré- sent le 13 juin à l'assemblée des actionnaires. A. Z.

Il veut ajouter une clause sur son contrat

NEKKACHE

rencontrera KSK à la reprise pour lui faire la proposition

Il a signé un contrat avec le MCA qui expire en 2019. Il veut convaincre KSK d'accepter de le laisser partir en Europe l'hiver prochain si l'occasion se présente. Nekkache compte en toucher un mot à Kaci Saïd dès la reprise des entraînements.

N'importe quel joueur veut partir en Europe vivre une autre aventure plus forte en sensation et qui peut être la clé pour l'EN. C'est le cas de Hichem Nekkache, l'attaquant du MCA a réussi une belle sai- son et il est conscient qu'il peut faire encore mieux. Il se sent prêt à quitter le championnat national si l'oc-

sent prêt à quitter le championnat national si l'oc- casion se présente. On apprend de source

casion se présente. On apprend de source proche du joueur que ce dernier a appelé Kaci Saïd dernière- ment afin de lui faire part de son souhait d'ajouter une clause à son contrat lui per- mettant de partir dans le cas d'une offre d'un club étran-

ger. Kaci Saïd n'a rien dit à ce propos, attendant de ren- contrer certainement le joueur. D'ailleurs, on apprend que même Nekkache veut attendre la reprise des entraînements afin de discuter avec Kaci Saïd et lui parler de son ave- nir. En fait, le contrat de Nekkache expire la saison prochaine. Il ne veut pas quitter le MCA sauf pour aller dans un nouveau championnat. Si l'occasion le permet, il veut que les Mouloudéens se montrent compréhensifs et le laissent partir. En tout cas, Kaci Saïd devrait certainement demander au joueur de pro- longer son contrat pour pouvoir y ajouter cette clau- se. Le joueur a envie de viser plus haut, il veut frap- per très fort, car il mise sur un transfert dès cet hiver. Affaire à suivre…

A. Z.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

8

NAHD

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 8 NAHD Les FLOPS DE LA SAISON NAHDISTE 1 r e
Les FLOPS DE LA SAISON NAHDISTE
Les FLOPS
DE LA SAISON NAHDISTE

1 re PLACE

ADDADI,

LA MONTAGNE QUI A ACCOUCHÉ D'UNE SOURIS

Recrue phare du précédent mercato estival du Nasria, beaucoup d'espoir était fondé sur le milieu de terrain Toufik Addadi, afin de réus- sir une grande saison, et apporter le plus attendu de lui, d'autant plus qu'il sortait d'une saison pleine avec l'Olympique de Médéa. Mais mal- heureusement pour les Sang et Or, et tous ceux qui attendaient beau- coup d'Addadi, la montagne a fina- lement accouché d'une souris, puis- qu'on a eu droit à une saison plutôt moyenne de la part de l'enfant de Saïda. Certes, les prestations d'Addadi n'étaient pas catastro- phiques ni même ses statistiques, avec 26 matchs joués, 4 buts inscrits et 3 passes décisives, mais on s'at- tendait à nettement mieux de la part d'un joueur qui fait partie des plus gros salaires du club. C'est dire que s'il y a déception autour de la saison du n°18 nahdiste, ça ne veut pas dire qu'il a été parmi les plus mau- vais joueurs de la saison, mais plu- tôt décevant vis-à-vis de tout ce qu'on attendait de lui.

Un problème d'adaptation ? La saison mi-figue, mi-raisin de la part de Toufik Addadi on peut l'ex- pliquer par deux raisons. La premiè- re est sans nul doute un problème d'adaptation pour le milieu de ter- rain nahdiste, qui a eu bien du mal à trouver ses marques cette saison. Il faut dire qu'Addadi a toujours évo- lué durant toute sa carrière sur du gazon naturel, que ce soit à Saïda, avec le MCS, son club formateur, ou bien à l'OM, où il avait réussi une très grande saison. Le fait d'évoluer sur du tartan a sans nul doute han- dicapé le joueur. Il n'y a d'ailleurs qu'à constater que les deux meilleurs matchs d'Addadi cette sai- son, il les a réalisés lors des deux derbies face à l'USMA et au MCA au stade olympique du 5-Juillet. La seconde raison est d'ordre tactique, puisque l'ex-pensionnaire de l'OM préfère jouer en position de demi- centre, chose qu'il n'a pas eu l'hon- neur d'effectuer, puisqu'il a évolué soit en meneur de jeu ou bien en ailier droit, sans véritablement don- ner satisfaction.

Avenir incertain Au jour d'aujourd'hui, on ne sait toujours pas si Addadi va pour- suivre la saison prochaine son aven- ture au Nasria ou pas, puisque s'il se trouve toujours sous contrat, il n'est pas encore certain de le voir rester au NAHD. La raison de cette incerti- tude est toute simple : la direction du club nahdiste qui n'est pas vrai- ment satisfaite de la saison de son milieu de terrain, et lui aurait pro- posé de baisser son salaire, suivant son rendement, chose que le joueur semble totalement refuser. Une ren- contre est d'ailleurs prévue les pro- chains jours entre la direction du club et le joueur pour tenter de trou- ver un compromis, si ça ne sera pas le cas, Addadi devra quitter le navi- re nahdiste, alors que si un accord est trouvé Addadi poursuivra son aventure, avec une seconde saison qui pourrait bien être meilleure,

avec une année d'adaptation.

M. A.

C'est la 3 e recrue officielle

MOUAKI AU NASRIA,

C'EST FAIT !

C'était dans l'air depuis quelques semaines, et c'est désormais fait, le jeune attaquant de l'US Biskra, en l'occurrence Dadi El-Hocine Mouaki s'est engagé officiellement pour une durée de trois ans au Nasria.

PAR MOHAMED ADRAR

Ciblé par le NAHD depuis le mois d'avril der- nier, à l'occasion de la confrontation qui avait opposé le Nasria à son équi- pe l'US Biskra, Mouaki était en contact permanent avec les dirigeants nahdistes, qui l'avaient d'ailleurs mis sur leur calepin, dans la case des priorités, lui qui évolue sur les deux couloirs gauche et droit, soit exactement où la direction du club espérait se renforcer. L'ex-Usmiste a d'ailleurs rencontré les diri- geants du NAHD avant-hier soir au complexe Bensiam, où il a pu finaliser avec eux,

soir au complexe Bensiam, où il a pu finaliser avec eux, il a réussi une belle

il a réussi une belle saison, notamment lors de la phase retour où il fut étincelant à chacune des sor- ties de son équipe, à tel point qu'il a tapé dans l'œil des dirigeants de nombreux clubs à l'image de l'USMBA et de l'ESS qui le voulaient également.

On a appris la leçon Ghacha Bien qu'il n'ait pas encore récupéré sa lettre de libéra- tion au niveau de la CRL, Mouaki s'est tout de même engagé avec le Nasria, sur insistance des dirigeants du NAHD qui l'ont invité à parapher son nouveau

contrat le liant au Nasria, avant même d'avoir récu- péré sa lettre de libération. Les dirigeants nahdistes ont, semble-t-il, bien appris la leçon Ghacha, lorsque ce dernier leur avait donné rendez-vous pour dimanche dernier, soit après avoir récupéré sa lettre de libération, avant qu'il ne leur pose un lapin, pour s'engager finalement avec l'ESS. Les Nahdistes se sont donc prémunis cette fois-ci, en engageant Mouaki, lequel devrait récupérer sa lettre de libé- ration avant la fin de semai- ne, auprès de la CRL. M. A.

avant de s'engager pour les trois prochaines saisons.

Le NAHD tient sa perle rare En assurant les services du jeune attaquant biskri Dadi El-Hocine Mouaki, les diri- geants du Nasria ont frappé un très gros coup sur le marché des transferts. Le Nasria s'est vraiment offert la perle rare, avec un jeune attaquant de 21 a0ns seule- ment, aux très grandes qua- lités techniques et physique. Pur produit de l'USM Alger, Mouaki n'a pas été conservé par son club formateur, qui l'a d'ailleurs transféré à l'US Biskra, club au sein duquel

RAIAH :

«J'AI OPTÉ POUR UN CLUB STABLE ET AMBITIEUX»

Seconde recrue officielle du Nasria après Dib qui s'était engagé en provenance de l'AS Aïn M'lila, Malik Raïah estime qu'il a fait le très bon choix, en optant pour une formation nahdiste qui lui permettra de se relan- cer après une saison compliquée à la JSK. Dans ce bref entretien qu'il nous a accordé, le jeune milieu kabyle nous parle de son choix, de ses objectifs avec le NAHD, ainsi que du challenge qui l'a attiré au NAHD.

Vous vous êtes engagé avec le Nasria, qu'avez-vous à nous dire sur ce choix ?

un club qui est en train de grandir à pas de géants. Le Nasria sort d'une très belle saison, avec à la clé une qua- lification en coupe africaine, c'est un club stable qui repose sur de bonnes bases. Les contacts avec les dirigeants du NAHD ne datent d'ailleurs pas d'aujourd'hui, mais cela fait deux années que nous sommes en contact, et le destin a voulu que je signe cet été au NAHD.

Qu'est-ce qui vous a poussé à choisir le NAHD et pas une autre formation ?

Je pense avoir fait un très bon choix, en choisis- sant le NAHD,
Je pense avoir
fait un très bon
choix, en choisis-
sant le NAHD,

Comme je vous l'ai déjà dit, j'ai choisi un club stable, mais surtout ambitieux, le discours des dirigeants du club et du président m'a vrai- ment convaincu, je sais que j'arrive dans un club qui ne va pas se contenter de jouer le maintien ou bien les seconds rôles, mais plutôt les premiers rôles. On a déjà vu l'excellent parcours réalisé par l'équipe la saison dernière, et le club aspire encore à mieux la saison prochaine. Je veux bien m'inscrire dans ce projet.

On suppose que le challenge que

vous offre le NAHD vous a aussi séduit ?

Tout à fait, en plus des ambitions de l'équipe dirigeante qui aspire à jouer les premiers rôles, l'autre challenge est cette compétition africaine que le club va disputer la saison prochaine. Ce sont des challenges qui captivent un joueur ambitieux comme moi. Le des- tin a voulu que je quitte la JSK cet été, et mon choix s'est porté sur le NAHD, par conviction d'abord et pour ce que le club nahdiste m'offre comme bon cadre de travail.

C'est une occasion pour vous de vous relancer après une période difficile à la JSK ?

Tout à fait, après deux saisons diffi- ciles à la JSK, le mieux pour moi était de changer d'air afin de me relancer. J'ai vécu des moments bien difficiles, notamment cette saison, ça n'a pas très bien marché pour moi cette saison, et le fait de rebondir dans un club

comme le NAHD est une chance inouïe pour moi. Je sais qu'ici, tout est réuni pour que je retrouve mes sensa- tions, en essayant de donner le meilleur de moi-même pour aider mon équipe à continuer à gravir les

échelons.

M. A.

El-Orfi : 1 an de plus au Nasria

Comme prévu depuis quelques jours, le milieu de terrain nahdiste Hocine El-Orfi a fini par prolonger son contrat le liant au Nasria d'une

année, lui qui se trouvait en fin de bail, et qui espérait prolonger son aventure au NAHD. Cela s'est passé hier soir au siège du club, puis- qu'alors qu'il avait donné rendez-vous aux diri- geants nahdistes pour la soirée d'avant-hier, El- Orfi, qui n'est rentré de Bou Saâda que tard dans la soirée, a reporté sa signature à hier soir, lui qui est désormais lié au Nasria jusqu'en juin

2019.

Gasmi et Ouertani atten- dus en fin de semaine

Pour sa part, Ahmed Gasmi est lui attendu en fin de semaine, afin de s'engager lui aussi, et prolonger son bail d'une saison avec le NAHD, lui qui se trouve chez lui à Skikda depuis quelques jours, en attendant de rentrer sur Alger jeudi ou vendredi. Par ailleurs, le milieu de terrain Mehdi Ouertani, qui se trouve lui aussi en fin de contrat avec le NAHD, est quant à lui attendu ce mercredi, à Alger, afin de négocier une éventuelle prolongation de son contrat avec le NAHD, sachant qu'il est égale- ment convoité par le Mouloudia d'Alger qui veut s'attacher ses ser- vices.

Le CABBA veut Chekhrit

Alors que son ancien club, à savoir l'entente de Sétif, veut le récupé- rer, l'attaquant nahdiste Mohamed Amine Chekhrit a été également approché par le nouveau promu en Ligue 1 Mobilis, à savoir le CABBA. Les Bordjiens insistent d'ailleurs pour tenter d'attirer le jeune attaquant nahdiste. Il est toutefois à signaler que l'enfant de Khenchela se trouve tou- jours sous contrat avec le Nasria, lui qui va devoir récupérer sa lettre de libération, avant de choisir sa futu- re destination.

Ouadji et Khacef titulaires avec l'EN olympique

Appelé en équipe natio- nale olympique par M. Boualem Charef, les trois jeunes Nahdistes Lakdja, Khacef et Ouadji ont pris part à la rencontre ami- cale d'avant-hier soir qui s'était soldée par une courte défaite sur le score de deux buts à un. Mais si Khacef et Ouadji étaient tous les deux titulaires à l'abordage de cette rencontre, ça n'a pas été le cas de Lakdja qui a débuté la rencontre sur le banc des rempla- çants.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

USMA

9

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 USMA 9 Il a passé hier la visite médicale BAYISENGE SIGNERA

Il a passé hier la visite médicale

BAYISENGE

SIGNERA

arrivée au club algérois. Christopher Mandiangu est un attaquant congolais qui dispose également de la
arrivée au club algérois. Christopher
Mandiangu est un attaquant
congolais qui dispose
également de la nationalité
allemande. Il a fait
sa
formation
au Borussia
Mönchengladbach, avant de faire un
passage par plusieurs (modestes)
équipes européennes. La saison
écoulée, il évoluait à la deuxième
division finlandaise avec le FF Jaro.
Reste à savoir maintenant s’il est
capable d’apporter le plus pour
l’équipe dans la mesure où son CV
ne semble guère intéressant. Il est à
rappeler qu’un troisième joueur
débarquera à Alger pour s’engager à
l’USMA, il s’agit de Sofiane
Benyamina. Il est attendu jeudi pour
signer son contrat.
A .S.

AUJOURD’HUI

PAR ANIS S.

L’international rwandais, Emery Bayisenge, sera la quatrième recrue de l’USMA lors de ce mercato estival. Il a passé hier la visite médi- cale et devrait signer aujourd’hui son contrat. Comme tout le monde le sait, et dans l’optique de renforcer le compartiment défensif de l’équipe en prévision de la suite de la coupe de la Confédération africaine, mais aussi en vue de la saison prochaine, le directeur général de l’USMA, Abdelhakim Serrar, a jeté son dévolu sur le défenseur rwandais Emery Bayisenge (24 ans). Comme prévu, c’est avant-hier qu’il a débarqué à Alger. Hier matin, il s’est déplacé au stade Omar-Hamadi de Bologhine pour effectuer la visite médicale en perspective de s’engager avec l’USMA. Selon les informations qui nous sont parvenues, on croit savoir que le capitaine de la sélection rwan- daise, qui évoluait la saison écoulée en championnat marocain avec la Jeunesse d’El-Massira, va maintenant

poursuivre les négociations avec Serrar et régler les petits détails qui restent. Si tout marche comme prévu, c’est aujourd’hui qu’il officialisera son arrivée au club algérois, c’est-à- dire signer un contrat de trois sai- sons. Il sera donc la quatrième recrue usmiste lors de ce mercato estival après les deux jeunes Aymen Mahious et Rayane Haies et l’Algéro- Belge Mohamed Mezghrani.

L’Allemano-Congolais Mandiangu attendu aujourd’hui En plus du Rwandais Emery Bayisenge, l’USMA cible également un autre joueur étranger. Il s’agit de l’attaquant allemano-congolais Christopher Mandiangu. Selon les informations dont nous disposons, ce dernier est attendu aujourd’hui à Alger. Tout comme Bayisenge, il passera la visite médicale avant de passer à l’action en officialisant son

Mezghrani a signé son contrat

en officialisant son Mezghrani a signé son contrat A Alger depuis vendredi dernier en perspective de

A Algerdepuis vendredi dernier en perspective de s’engager avec l’USMA, le latéral droit algéro-belge Mohamed Mezghrani, qui évoluait la saison écoulée avec le pensionnaire de la deuxième division hollandaise le RKC

Waalwijk, a, comme prévu, passé la visite médicale dimanche et c’est dans l’après-midi du jour même qu’il a officialisé son arrivée au club algérois en paraphant un contrat de deux saisons. Selon nos informations, Mezghrani est un joueur pétris de qualités et est capable de devenir un concurrent sérieux pour Rabie Meftah pour une place de titulaire sur le flanc droit.

Quel avenir pour Benchikhoune ? Après le recrutement de Mohamed Mezghrani, l’actuel effectif usmiste renferme trois latéraux droits. En plus du franco-belge, il y a aussi Rabie Meftah et Mehdi Benchikhoune. Bien que le directeur général du club Abdelhakim Serrar ait refusé fermement d’accorder un bon de sortie pour Meftah cet été, on se demande s’il va libérer le jeune Benchikhoune car trois joueurs dans un poste semble un peu trop, surtout quand on sait que le joueur en question n’a pas

beaucoup joué durant l’exercice écoulée et avec la venue de Mezghrani, sa prétention d’avoir un temps de jeu conséquent la saison prochaine devient minime. Il faut dire que Serrar ne devrait pas s’opposer au départ de Benchikhoune, mais puisque ce dernier dispose d’une licence africaine, cela demeure un grand souci. C’est dans les prochains jours que le destin du joueur sera scellé, mais tout porte à croire qu’il est bien parti pour poursuivre l’aventure avec les Rouge et Noir jusqu’au mois de décembre prochain.

Beldjilali ne fait pas l’unanimité Comme rapporté par nos soins, Abdelhakim Serrar veut prolonger le contrat de Kaddour Beldjilali pour la simple raison qu’il ne veut pas perdre une autre licence africaine. Mais selon une source généralement bien informée, on croit savoir que le meneur de jeu usmiste ne fait pas l’unanimité au sein de la direction. Alors que Serrar va faire de son mieux pour le garder, certains s’opposent pour que le joueur ait droit à un nouveau contrat et on justifié ça par la saison toute juste moyenne qu’il a faite. Il est utile à rappeler que Beldjilali donne la priorité à l’USMA avant d’étudier n’importe quelle offre. Il est prêt à poursuivre l’aventure pour au moins une

autre saison, mais une chose est sûre, il ne va pas attendre les responsables usmistes éternellement, lui qui est convoité par plusieurs clubs de la Ligue 1 Mobilis.

L’avenir des jeunes sera connu la semaine prochaine L’avenir de certains jeunes Usmistes, à savoir ceux qui ne pourront pas jouer en équipe réserve la saison prochaine, à l’image de Yaiche, Semmane et Benhammouda et ceux qui reviennent de prêt en l’occurrence Bengrina, Hamra et Farhi est toujours dans le flou. Selon une source proche du dossier, on apprend qu’une réunion est prévue entre les responsables du club pour évoquer ce sujet mais aussi pour prendre les décisions qui s’imposent. Notre source nous a également révélé que la plupart des jeunes seront vendus ou bien prêtés car l’effectif sénior semble bien étoffé pour jouer sur tous les fronts la saison prochaine, notamment avec l’arrivée des nouvelles recrues. Les seules jeunes qui sont les mieux indiqués pour renforcer l’équipe sénior sont Ilyes Yaiche, Brahim Farhi et Bilel Benhamouda. Dans tous les cas, les jeunes Usmistes doivent encore patienter avant qu’ils soient fixés quant à leur avenir. A. S.

Il quitte l’USMA

Mansouri file droit vers le MOB

Finalement, le gardien de but Smaïl Mansouri ne renouvellera pas son contrat avec l’USMA. Il a décidé de quitter le navire cet été. En effet, et selon une source proche du dossier, Mansouri n’était pas chaud de poursuivre l’aventure avec les Rouge et Noir après que la direction du club eut refusé de libérer Mohamed- Lamine Zemmamouche pour rejoindre l’un des clubs saoudiens qui le convoitent. Autrement dit, il ne voulait pas rester et se contenter du rôle d’un éter- nel remplaçant, comme ce fut le cas les deux dernières saisons. Pourtant, il a donné la priorité à l’USMA avant d’étudier n’importe quelle offre, mais il n’allait pas attendre le directeur général Abdelhakim Serrar éternel- lement. Ce dernier était plu- tôt occupé ces derniers jours par l’opération recrutement. Selon notre source, le por- tier usmiste est bien parti pour rejoindre le MO Béjaïa. Un club qui lui a fait une offre intéressante. Il devrait se déplacer à Béjaïa aujour- d’hui ou demain pour ren- contrer les responsables béjaouis et entamer ainsi les négociations. Dans le cas où il parviendrait à trouver un accord avec eux, il signera au profit des Crabes. Smaïl Mansouri est donc le qua- trième joueur qui quitte offi- ciellement le club, après Ayoub Abdellaoui, Oussama Darfalou et Okacha Hamzaoui.

«Je ne peux pas attendre éternellement» Pour en savoir plus, nous avons contacté Smaïl Mansouri. Il nous a fait savoir qu’il a décidé de quitter le club car il ne pou- vait pas attendre les respon- sables éternellement. «J’ai donné la priorité à l’USMA depuis la fin de la saison écoulée, mais je ne peux attendre les responsables éternellement. Je devrais rejoindre le MOB aujour- d’hui ou demain pour essayer de trouver un accord avec les responsables de ce club. Ceci dit, c’est le seul contact intéressant que j’ai eu», a-t-il indiqué.

A. S.

avec les responsables de ce club. Ceci dit, c’est le seul contact intéressant que j’ai eu»,

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

10

MOB

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 10 MOB Les nouveaux responsables entament leur mission ALAIN MICHEL, LA
www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 10 MOB Les nouveaux responsables entament leur mission ALAIN MICHEL, LA

Les nouveaux responsables entament leur mission

10 MOB Les nouveaux responsables entament leur mission ALAIN MICHEL, LA NOUVELLE PISTE On vient d'apprendre

ALAIN MICHEL,

LA NOUVELLE PISTE

On vient d'apprendre qu'en plus de trois techniciens pistés actuellement par les dirigeants du club phare de la Soummam, à savoir Rouabeh, Cherif El- Ouazzani et enfin Hamdi, le nouveau DTS, ainsi que les per- sonnes chargées du recru- tement semblent désormais s'intéresser à une nouvelle piste, celle du technicien de 69 ans Alain Michel. Nous avons appris que le nom de Michel figure sur les tablettes et que l'ex-entraîneur du CR Belouizdad fait l'unanimité au sein de la direction des Crabes, qui risque en effet à tout moment de confier la barre technique mobiste au Français. B. B.

de confier la barre technique mobiste au Français. B. B. D J A B O U

DJABOUT

CONTACTÉ

Après le joueur de l'USM Alger Beldjilali et celui de l'ES Sétif Nadji, on a appris hier que les responsables de la maison mobiste avaient contacté le milieu de terrain de la JS Kabylie Adil Djabout. Ce dernier a apparemment reçu l'appel des dirigeants béjaouis lui demandant de porter le maillot mobiste la saison pro- chaine. Mais pour le moment, rien n'a été décidé ; Djabout devrait se rendre dans les prochains jours à Béjaia pour s'entre- tenir avec la direction dans ce sens.

pour s'entre- tenir avec la direction dans ce sens. MALEK «LE CAS SALHI EST PRESQUE REGLÉ,

MALEK

«LE CAS SALHI EST PRESQUE REGLÉ,

on attaque le dossier Belkacemi»

L'ex-manager de l'USMA, Rachid Malek a été désigné dimanche soir directeur sportif du MOB après avoir trouvé un accord avec les dirigeants. Hier, il a entamé sa mission avec beaucoup d'enthousiasme.

Comment avez-vous atterri au MOB ?

J'ai été contacté par le président du CA du MOB, Amar Boudiab, on a discuté et à partir de là, j'ai donné mon accord pour occuper le poste de directeur sportif. Franchement, le discours du président m'a plu, en plus, j'ai toujours eu de la sympathie pour ce club populaire qui a une longue histoire.

Donc, officiellement vous êtes le nouveau directeur sportif ?

Oui, je le confirme. J'ai entamé ma mission avec beaucoup d'enthousiasme, car je suis conscient de l'attente du public mobiste, mais aussi je dois être à la hauteur de la confiance des actionnaires. J'ai signé un contrat d'une saison et j'espère réussir ma mission.

En quoi consiste votre mission ?

Je suis chargé de ramener un entraîneur pour l'équipe première, je participe au recrutement des joueurs, il y a une cellule qui travaille dans ce sens. Je dois également avoir un œil sur les catégories jeunes et en particulier l'équipe réserve.

Justement, à propos du coach, peut-on avoir quelques indices ?

Concernant ce dossier, on ne doit pas trop se presser, il ne faut pas se tromper sur le choix. Je ne veux pas me précipiter même si j'ai déjà commencé à cibler des entraîneurs. J'ai dans mon calepin plusieurs pistes,

mais je dois bien réfléchir et faire le bon choix.

Est-ce que vous privilégiez la piste étrangère ou bien la piste locale ?

Tout reste possible, Pour ce qui est du coach étranger, en plus de ses compétences, il doit connaître le football algérien et ses spécificités. J'accorde également de l'importance à la piste locale où je dois cibler un coach compétent qui a fait ses preuves. En principe, d'ici la semaine prochaine, on désignera le nouvel entraîneur du club. Je remercie au passage l'ex- entraîneur du MOB, Mustapha Biskri, qui m'a donné de bonnes informations sur l'effectif et le niveau de certains joueurs.

Qu'en est-il du dossier recrutement ?

On est en train d'y travailler, mais avant de renforcer l'équipe, on doit convaincre les fins de contrat qu'on veut garder

pour rempiler. On a réussi à convaincre Salhi et ce soir (NDLR - hier), on a rendez- vous avec Belkacemi. Le recrutement se fera d'une manière bien étudiée pour des postes bien précis.

Le public du MOB est exigeant et veut avoir une grande équipe la saison prochaine. Que pouvez- vous lui dire ?

C'est vrai que c'est un public exigeant, mais il a toujours été derrière son équipe. Les Crabes sont absolument extraordinaires et sans leur soutien, on ne peut pas avancer. De notre côté, on va essayer de mettre en place une équipe compacte, disciplinée, capable de se maintenir aisément en L1. Le premier objectif reste le maintien. Et si on voit qu'on est capables de jouer pour une place honorable, on jouera à fond nos chances. Il y a également la coupe d'Algérie où on va essayer d'y faire une bonne figure. K. H.

La direction a accepté la revalorisation de son salaire

Salhi

officialisera

demain

L'autre sujet abordé lors de la conférence de presse de ce dimanche reste le sujet des deux joueurs en fin de contrat, à savoir Salhi et Belkacemi. Les responsables béjaouis ont donc affirmé que l'un des deux joueurs sera officiellement mobiste la saison pro- chaine ; la direction a apparemment tout conclu avec Salhi pour prolonger son contrat contre une revalori- sation de son salaire ; Belkacemi va lui aussi faire autant incessamment. Une sour- ce bien informée nous a fait savoir que les responsables ont réussi à trouver un terrain d'entente avec Yacine Salhi ; ce joueur a ainsi donné son accord pour renouveler son bail. Salhi sera donc attendu demain à Béjaia pour officialiser et permettre au MOB de compter sur ses services la saison prochaine. B. B.

MOB de compter sur ses services la saison prochaine. B. B. Zizi : «Relever les défis

Zizi : «Relever les défis comme on l'a si bien fait par le passé»

La présentation du nouveau DTS, Rachid Malek, a également été l'oc- casion pour les respon- sables du club phare de la Soummam d'organiser leur premier point de presse depuis leur nomination à la tête du club. L'actionnaire mobiste, Farid Zizi, a donc

ouvert le bal ; il a tenu tout d'abord à remercier l'an- cienne direction pour le tra- vail accompli durant le der- nier exercice sportif. Zizi a rapporté que cette dernière

a fait un excellent travail,

surtout en réussissant à remettre le club en Ligue 1. "Je profite de cette occasion pour remercier l'ancienne équipe dirigeante qui a eu

le mérite de faire accéder le MOB en Ligue 1. Je félicite donc l'ensemble du staff administratif et technique

et je tiens également à

remercier l'ensemble des supporters qui sont restés au côté du club dans les

moments difficiles et qui ont accompagné cette équi- pe durant toute la saison, sans oublier l'ensemble des joueurs qui ont fait preuve de professionnalisme en honorant leur contrat jus- qu'à la dernière minute."

«L'heure est venue pour tous de se serrer les coudes» Dans la foulée, Farid Zizi a lancé un message à l'ensemble des Mobistes dans le but d'inviter toutes

les parties à rester derrière le club. "Je lance un appel à tous les dirigeants, que ce soit les nouveaux ou les anciens, pour leur demander de rester unis pour relever les défis comme on l'a si bien fait par le passé où le MOB a réalisé en 3 ans ce que

d'autres équipes n'ont pas fait en 15 ans ou 20 ans", dira Farid Zizi. B. B.

MOB a réalisé en 3 ans ce que d'autres équipes n'ont pas fait en 15 ans

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

CRB

11

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 CRB 11 LE CSA FAIT TOUT POUR PRENDRE LES CHOSES EN

LE CSA FAIT TOUT

POUR PRENDRE

LES CHOSES EN MAIN

Liamine Bougherara intéresse grandement les responsables du CSA. Ces derniers semblent déterminés à prendre les choses en main et de permettre au club de retrouver une certaine stabilité.

de permettre au club de retrouver une certaine stabilité. PAR SOFIANE BOULAOUCHE Au CRB actuellement, ça

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Au CRB actuellement, ça tire de tous les sens. D’un côté, il y a des gens qui sont convaincus que la stabilité du club est tributaire d’un retour de Mohamed Bouhafs aux commandes et de passer ensuite à une transition, et d’autre part, il y a les responsables du CSA/CRB, et à leur tête Karim Chetouf qui font leur possible afin de reprendre les choses en main et de permettre au club de retrou- ver une certaine sérénité. Après avoir tenu quelques réunions, ces derniers ont décidé de prendre attache avec un entraîneur pour succéder à Rachid Taoussi et fixer en sa présence ce qui devrait être effectué au niveau du recrutement. Dans ce sens, la piste la plus courtisée n’est autre que Liamine Bougherara qui est

considéré par les respon- sables du CSA comme étant l’homme de la situation qui peut aisément gérer pareilles situations.

On veut gagner du temps Chetouf et son groupe veulent rattraper le retard qu’accuse le club en matière de recrutement. Et parmi ce qui a été cité dans leur réunion est la nécessité de trouver un entraîneur qui puisse les accompagner dans cette « mission ». Autrement dit, ce groupe est déterminé à sauver le CRB, mais n’a pas les moyens de le faire, notamment financièrement. La meilleure alternative qui se présente donc devant eux est de trouver un entraîneur qui puisse faire preuve de patience en attendant de se procurer assez de ressources financières pour

permettre au club de surmonter la crise actuelle. Et selon nos informations, Chetouf et son groupe pensent que Bougherara a ce profil d’autant plus que ce dernier a l’ambition de passer à une étape supérieure dans sa carrière d’entraîneur, à savoir celle de coacher un grand club algérien. Du donnant- donnant.

Une course contre la montre La contrainte actuellement est le facteur temps. Si on ne trouve pas d’entraîneur qui puisse entamer son travail dans les deux prochaines semaines au maximum, il sera très difficile de monter une équipe compétitive en prévision de la nouvelle saison. Dans ce grand défi qu’ils se sont lancés, Chetouf & Cie sont dans

une course dans la montre pour remettre le CRB sur de bons rails.

Le côté légal reste un problème Chetouf et son groupe s’activent, oui. Mais au nom de quoi vont-ils remettre les choses en place, puisqu’ils n’ont aucun pouvoir de signature au niveau de la SSPA. D’un point de vue juridique, ce CSA n’a aucun droit d’agir de la sorte, puisque tout simplement ils ne peuvent signer aucun document au nom de la SSPA. D’où leurs tentatives de contourner ce problème en essayant de former un directoire qui puisse agir au nom du club et puisse prendre des décisions, que ce soit en recrutement ou autre, en toute légalité.

Un avocat vient d’être engagé

Pour bien faire les choses, les responsables du CSA veulent agir dans un cadre très organisé et viennent d’ailleurs d’engager un avocat. Ce dernier aura comme mission de passer au peigne fin tous les textes de lois relatifs à la gestion des clubs de football et autres associations sportives. En sa présence, ils ambitionnent concrétiser toutes leurs actions et ne pas se contenter d’actions vaines.

De l’autre côté, ça stagne En parallèle, c’est-à-dire dans le versant officiel de la SSPA, la situation stagne. Les choses n’avancent pas assez, et on n’arrive pas encore à convaincre Mohamed Bouhafs de reprendre les affaires du club.

S. B.

Les supporters dans le flou

Face à cette situation ambiguë, les supporters ne savent plus quoi faire. Ils sont complètement désorientés. Même les sit-in qu’ils avaient prévus de faire d’une manière régulière n’ont pas eu lieu depuis plusieurs jours.

Ils prient que cette crise ait une bonne issue et que leur club ne soit pas victime de la division qui existe entre les personnalités influentes du club.

Aucune alternative en vue Le CRB est à l’agonie et

aucune solution ne pointe à l’horizon. L’entreprise nationale que les supporters réclament est un souhait qui ne pourrait se réaliser de sitôt. Idem pour les repreneurs privés, puisqu’aucun investisseur ne s’est encore manifesté. C’est sans doute cette situation ambiguë que

connaît le club et notamment les dettes considérables qui feraient fuir tout le monde.

Aucun des anciens présidents ne veut bouger Pour ce qui est des anciens présidents, la situation est la même, ni Gana ni Malek

ne veulent revenir aux affaires du club craignant des coups bas tel que Reda Malek l’a insinué lors de sa récente sortie médiatique. Kerbadj, pour sa part, ne veut pas revenir sans qu’il ne soit financé à hauteur de 20 milliards de centimes par saison par un fort bailleur de fonds. Selon nos

informations, il n’y a pas que les besoins financiers du club qui font hésiter Kerbadj, il craint que le CRB devienne la cible de ses adversaires personnels qui vont sans nul doute lui livrer une guerre sans merci pour le casser de toutes les manières.

S. B.

Ahmed

Djaffar

s’active

aussi

Le versant officiel du CRB ne connaît pas de changement, mais ceux qui composaient l’équipe de travail de Hadj Mohamed continuent de s’activer.

Tel que nous l’avions indiqué dans nos précé- dentes livraisons, c’est Ahmed Djaffar qui tente de faire bouger les choses, et ce, malgré toutes les contraintes. Ce jeune entrepreneur est en train de lutter contre vents et marées et selon nos infor- mations, des personnes tentent de le dissuader de se retirer de l’entourage du club. En vain. Il fait preuve d’une grande détermination même s’il agit quasiment seul. Il n’a que Mohamed Benrezig pour l’épauler au sein de l’administration du club.

Du coude-à-coude Selon nos informations, un climat de rivalité semble s’installer entre Ahmed Djaffar et les res- ponsables du CSA, et ce, malgré que les deux par- ties se soient déjà rencon- trées il y a deux semaines pour tenter de travailler en collaboration pour sau- ver le CRB. Mais réunion autour d’une même table ne veut souvent pas dire qu’il y a une entente, et c’est le cas entre Chetouf et son groupe d’un côté, et Ahmed Djaffar de l’autre côté. Chacun d’eux tente de faire de son mieux pour sortir le CRB de cette crise, sauf qu’Ahmed Djaffar a cet énorme avantage de détenir des prérogatives que les autres ne possèdent pas. S. B.

Réunion des actionnaires samedi prochain

Les actionnaires du club se seraient enfin déci- dés de se réunir pour tenter de trouver des solutions à cette crise. Une réunion est prévue samedi prochain à laquelle le CSA devrait prendre part. Ce sera probablement un pas important vers une sor- tie de crise.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

12

USMBA

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 12 USMBA Mesmoudi et Aït Ferguène, 2 e et 3 e

Mesmoudi et Aït Ferguène, 2 e et 3 e recrues

De notre correspondant

DJILLALI ADEM

Moins de 24 heures après la signature du latéral droit du GC Mascara Fateh Achour, un autre joueur vient de parapher son contrat de trois ans avec le club phare de la ville de Bel-Abbès ; il s'agit du défen- seur axial de l'ASMO Boualem Mesmoudi. Accompagné de son manager, le défenseur âgé de 24 ans s'est rendu dans la nuit de dimanche à lundi à Bel-Abbès négocier avec le directeur général du club Kaddour Benayad. Ces derniers ont pris beau- coup de temps pour conclure, cha- cun campant sur ses exigences jus- qu'à l'intervention du boss Okacha Hasnaoui, qui a su comment convaincre le joueur et ce dernier à paraphé un contrat de 3 ans avec le club de la Mekkera.

Dj. A.

un contrat de 3 ans avec le club de la Mekkera. Dj. A. Comme indiqué sur
un contrat de 3 ans avec le club de la Mekkera. Dj. A. Comme indiqué sur

Comme indiqué sur ces colonnes dans notre édi- tion d'hier, où on a évoqué un accord quasi certain

entre la direction du Makerra et le milieu de ter- rain de RCR Nabil Ait Ferguéne, ce dernier s'est rendu hier dans l'après- midi à Sidi Bel-Abbés où il

a rencontré les dirigeants

du club. Les négociations ont abouti sur une signatu- re pour deux saisons avec

l'USMBA. La venue de l'enfant de Béjaïa va sans doute donner un plus à

l'équipe de Bououkez, qui connait très bien le joueur et avec qui il a fait une très bonne saison à Relizane il

y a deux ans.

Dj. A.

BENABDERRAHMANE DÉBALLE TOUT :

BEAUCOUP DE MES

COÉQUIPIERS M'ONT TRAHI”

«Le club me doit 7 mois de salaire, je saisirai la CRL»

«Je suis le capitaine, j'ai réclamé l'argent de tout le groupe»

Dj. A.
Dj. A.

Joint par nos soins, le défenseur axial des scorpions Farès Benabderrahmane, dont la direction du club n'a pas voulu prolonger le contrat, avoue qu'il a été trahi par certains de ses camarades.

Cela fait longtemps que vous avez disparu du champ médiatique, peut- on savoir pourquoi ?

Franchement, j'ai préféré rester muet et ne pas faire de déclarations pour me consacrer au mois sacré et profiter de la famille et des amis. Mais, maintenant, je suis à vous.

Parlez-nous des derniers événements ?

Il y en a beaucoup, surtout lors de la dernière ligne droite de la saison.

Commençons par votre contrat qui n'a pas été renouvelé…

Je tiens à préciser que je suis en fin de contrat, ce n'est pas la peine de dire que je suis libéré. J'ai voulu rester certes d'autres saisons à l'USMBA, mais le destin a décidé autrement, c'est tout. De toute façon, ce n'est pas la fin du monde, chaque joueur peut vivre cette situation.

On vous accuse, avec quelques joueurs et le coach, d'avoir fait du chantage lors de la dernière ligne droite de la saison…

Pas du tout, c'est ingrat de dire cela, car comme je l'ai répété, je suis le capi- taine de l'équipe et les derniers jours, tout le groupe a réclamé son argent ; moi en tant que capitaine, j'ai transmis le message du groupe à la direction. Et c'est moi qui a été sacrifié en m'accu- sant de faire du chantage. Je le répète

encore une fois, c'est complètement faux. Ce qui me déçoit beaucoup, c'est l'attitude de mes camarades.

Soyez plus explicite…

Tous les joueurs savent que je n'étais pas le seul à avoir demandé de l'argent. Comme je viens de dire, j'ai transmis le message de mes camarades. Mais quand je fus mis sous la guillotine de la direction, personne n'a ouvert le bec pour parler avec le président Hasnaoui. Ce dernier a été mal informé à propos de ma personne en disant que c'est moi l'instigateur, alors que c'est faux.

On vous sent remonté contre vos camarades ?

Bien sûr, car si j'étais à leur place, je vous le jure que j'aurais parlé avec le président en éclaircissant la situation ou même faire des déclarations dans tous les organes de presse. Mais ils ont pré- féré le silence je ne sais pas pourquoi.

Un fayot dans le groupe

Au sein du groupe, il y a, je tiens à préciser, un joueur vraiment malsain. Il a profité de ses bons rapports avec un des proches de Hasnaoui pour lui rap- porter de fausses informations contre nous ; ce joueur est toujours dans le groupe. D'ailleurs, je vous affirme que la saison prochaine, il y aura beaucoup d'autres problèmes avec lui.

Peut-on savoir le nom de ce joueur ?

Il se reconnaîtra et tous les joueurs le connaissent ; il a tout fait pour nous faire partir du club.

Et concernant les dirigeants ?

Même les dirigeants sont complices, ils sont contents que je quitte l'équipe, car je les gêne beaucoup, surtout comme je suis le capitaine, je ne les lais- se pas faire ce qu'ils veulent. De toute façon, ce qui est fait est fait ; s'il n'y a pas de nettoyage complet, le club va tout droit à la dérive avec ces per- sonnes-là.

Quelle est votre situation financière vis-à-vis le club ?

Pour l'instant, le club me doit sept mois de salaire, plus un mois de congé.

Comment allez-vous faire pour avoir votre argent ?

Je vais attendre quelques jours et si la direction ne me contacte pas pour me régulariser, je suis obligé de saisir la CRL pour demander mon argent.

Puisque vous êtes libre de tout engagement, peut-on savoir si vous avez eu des contacts d'autres clubs ?

J'ai quelques contacts de Ligue 1

Mobilis, mais pour l'instant, rien n'a été conclu. De toute façon, j'ai un peu de temps devant moi pour négocier les offres ; en cas de nouvelles, vous serez

les premiers à le savoir.

Kaci-Saïd

propose

2 joueurs

en échange

de Lamara

Pour la deuxième fois de suite, le directeur général du Mouloudia Club d'Alger Kamel Kaci-Saïd a contacté les dirigeants de l'USMBA pour tenter de recruter l'arrièregauche des Scorpions Nabil Lamara. Après une première proposition de KSK qui a voulu un échange entre Balegh et Lamara, offre refusée par Hasnaoui, il lui propose cette fois-ci deux joueurs en échange de son joueur. Mais encore une fois, Hasnaoui qui tient vraiment à son joueur décline l'offre du MCA. Dj. A.

 

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

 

MCO

13

RÉGLER LE PROBLÈME DU GARDIEN, ET VITE !

Parmi les dossiers chauds qui sont sur la table de Baba, évidemment il y a celui du gardien de but, ayant pour rappel engagé Maazouzi (USMH) qui a signé la semaine passée, le club avait jeté son dévolu sur Faouzi Chaouchi qui était pourtant en balance avec Malik Asselah (JSK), mais la venue du controversé gardien de l'équipe nationale est compromise pour ne pas dire quasi impossible.

 

L'AG programmée au 11 juin

Ajournée le 14 mai dernier en raison de la défection d'une grande partie des action- naires, l'assemblée des actionnaires est program- mée une nouvelle fois pour le 11 juin au même lieu, à savoir l'hôtel Sheraton, des invitations seront envoyées dans les délais aux action- naires, afin d'assister aux travaux. Enfin le choix de la date du 11 juin n'est pas for- tuit, en effet cette date coïn- cide avec la célébration de Leilat El Kadr (la nuit du des- tin).

Nessakh,

le président refuse la surenchère

PAR M. STITOU

m'étais entendu sur un salai- re nettement inférieur." Et de nous expliquer pourquoi, le club renoncerait au recrute- ment de l'actuel portier de l'EN, il paraït que ce sont les hésitations de ce dernier qui temporisait pour signer le contrat qui était prêt depuis plusieurs jours, cette tempo- risation a poussé le club à voir ailleurs, plutôt que de continuer à attendre Chaouchi !

Asselah a rendez- vous ce soir Devant absolument enrôler un gardien de but confirmé, le club est revenu à la charge pour Malik Asselah. D'après nos informations, le désor- mais gardien de la JSK serait attendu ce mardi à Oran, où un rendez vous est prévu avec Baba ce soir, afin de finaliser. A rappeler que les deux parties s'étaient déjà

Ramadhan. Sauf imprévu, Asselah sera le concurrent de Maazouzi la saison pro- chaine pour garder les bois du club.

Cédric, Khedaïria… A en croire les bruits qui courent, la direction oranai- se, en cas d'échec des négo- ciations avec Asselah, pou- vait étudier d'autres dos- siers, puisque des agents ont proposés à Baba les services des portiers expérimentés Mohamed Cédric (USB) et Khedaïria (JSMB), s'il on ajoute le nom de Chaouchi (le club n'a pas fermé la parenthèse), on peut dire que le MCO, n'a désormais que l'embarras du choix, pour engager un gardien, toutefois une question, quel sera le choix de Zaki qui suit toutes les péripéties de l'opé- ration recrutement depuis son pays ?

Chaouchi, ni la bour- de ni le salaire… Alors que samedi, le club devait finaliser officiellement avec Chaouchi, cette piste s'est subitement refroidie, d'aucuns pensaient que la cause principale de ce retournement de situation est la bourde commise par Chaouchi la veille (match Algérie - Cap-Vert 2/3) mais en réalité, pour Baba et même Zaki qui a regardé le match à la télévision du Maroc, ce n'est pas la vraie cause, qui poussera le club à abandonner cette piste, en refusant même d'imputer la responsabilité du troisième but des Cap-Verdiens au seul Chaouchi, en outre sur les réseaux sociaux, on a pré- tendu que Chaouchi avait exigé un salaire de 250 mil- lions pour signer au MCO, une information démentie par Baba : "Faux, avec lui, je

Chemsedinne Nessakh qui a tout conclu avec Baba, lors de sa rencontre avec lui, vendre- di soir à Aïn Turck, n'a tou- jours pas signé son contrat, sachant que Mohamed Zerouati de la JSS est forte- ment intéressé par ses ser- vices. D'après nos informa- tions, Baba refuse de céder à la surenchère que tente de lui imposer son homologue de la JSS, ce qui fait que le prési- dent du MCO n'est pas dispo- sé à revoir à la hausse sa proposition financière, en dépit que des proches de Nessakh affirment que Zerouati lui propose un salai- re plus élevé, pour Baba, il ne peut au-delà, du montant avec lequel, il s'est entendu avec lui, lors de leur ren- contre de vendredi dernier. Par ailleurs, si Nessakh s'en va à la Saoura, la direction ne libérera pas Zinedine Mekkaoui qui a émis le vœu de partir, avec la signature de Brahim Boudebouda, le club disposerait alors, de deux

authentiques arrières gauches.

rencontrées à Alger, au début du mois de

M. S.

BOUCHAR ATTENDU HIER

Finalement Baba n'a pas fait le déplace- ment à Alger avant-hier, comme cela était programmé. " Je suis un peu fati- gué, je ne pouvais faire un long voyage en cette période de ramadhan ", nous dira Baba, néanmoins il ne faut pas croi- re, qu'il a pris un congé, chose qui serait d'ailleurs mal interprétée en cette pério- de qui exige sa disponibilité pour bien mener l'opération recrutement. D'ailleurs un rendez-vous était prévu hier soir à Aïn Turck avec le sociétaire du CRB, Bouchar, cet élément qui a déposé une plainte à la CRL, va se libérer du contrat qui le lie au CRB, une opportunité que Baba ne veut rater, il paraît que même Bouchar serait vraiment chaud à l'idée de rejoindre les rangs du MCO et travailler sous les ordres de Badou Zaki, un coach qui n'aura laissé que de bons souvenirs au CRB.

LA PISTE BELAÏLI ÉCARTÉE

Il s'est mis d'accord avec le président dimanche soir

Chibane ne partira pas

 

Aït-Ouamar

était à

Oran

Le coach insiste

a à

a

à

Prêté l'hiver dernier pour une période de six mois, Youssef Chibane va prolonger son aventure au MCO.

Figurant parmi les cibles privilé- giées du MCO, Hamza Aït-Oumar a rencontré dimanche soir à Aïn Turck, le pré- sident Ahmed Belhadj, accom- pagné de son agent Mohamed Feradji, d'après des indiscré- tions, le milieu de terrain de l'ESS, aurait donné son O.K à Baba pour rejoindre les rangs du MCO, l'annonce offi- cielle de son transfert, se fera, après que le joueur aura réglé sa situa- tion financière avec Hassan Hamar le prési- dent de l'ESS, ce qui est certain, Aït-Ouamar évo- luera au MCO la saison prochai- ne, assure-t-on.

sur la visite médi- cale

Avant de rentrer chez lui au Maroc, Badou Zaki a laissé quelques consignes au prési- dent, l'une d'elles est d'impo- ser aux nouvelles recrues de passer la visite médicale, une

Dimanche soir,

accompagné de Mohamed Feradji son agent, Chibane

rencontré Baba, les deux

parties qui ont discuté des modalités financières, ont trouvé un accord, à signa- ler que Chibane a consenti des sacrifices financiers pour rester au MCO, un club où il se sent à l'aise, reste maintenant à régler le problème de sa libéra- tion de l'ESS, il paraît que cela ne pose pas problème non plus, car avant de négocier avec Baba, l'agent de Chibane avait arraché l'accord de Hassan Hamar, lequel ne s'opposerait pas à son départ de l'Entente, notamment après les nombreux renforts enre- gistrés depuis l'ouverture du marché des transferts. Par ailleurs, Hamar se débarrasserait d'un gros salaire. Ce mardi, Chibane

devrait résilier son contrat

foulée au MCO, un contrat de deux ans.

Son état d'esprit Durant les six mois pas- sés au MCO, Youssef Chibane n'a laissé que de bons souvenirs, ayant inscrit six buts, à l'ancien sociétaire du DRBT, son manque d'efficacité dans les grands rendez-vous certes, toujours est il qu'au sein du MCO, on a beaucoup apprécié son bel état d'esprit. " C'est un vrai profession- nel ", disent de lui la plu- part des personnes qui l'ont côtoyé durant ce semestre passé au MCO, celui-ci lui a permis de mieux connaître le club et son environnement, ce qui laisse penser que les supporters du MCO ver- ront un Chibane meilleur que celui qu'ils ont vu à l'œuvre à la phase retour. M. S.

condition à laquelle le néo- coach y tient énormément.

président l'a

convaincu pour Boudebouda et Kaneche

Le

Pendant son court séjour à Oran, Badou Zaki en prenant connaissance des noms de nouvelles recrues, avait émis, croit on savoir des réserves sur deux éléments, Boudebouda (MCA) et Kaneche (JSMS), pour le pre- mier, il appréhendait sa forme physique (il était pen- dant longtemps blessé) tan- dis que pour Kaneche, il n'avait que peu d'informa- tions sur lui, d'après notre source, Baba qui avait fait signer les deux joueurs, la veille de l'arrivée de Zaki à Oran, aurait convaincu son nouvel entraîneur sur le choix de ses deux éléments, lesquels feront partie, contrairement aux rumeurs partie de l'effectif du MCO la saison prochaine.

Tandis que Bouchar devait négocier hier soir avec le président du MCO, son coéquipier au CRB Amir Belaïli, dont le nom est annoncé depuis plusieurs semaines dans l'entourage du club ora- nais, selon une source généralement bien informée, la direction vient de mettre une croix sur cette piste, avec le main- tien dans l'effectif de Helaïmia et le recrutement de Khoualed qui peut évo- luer au poste d'arrière droit (Halihodzic l'alignait dans ce poste en EN) on n'a pas jugé utile de ramener Belaïli, alors que c'était la piste la plus chaude à l'ouvertu- re du marché des transferts.

 

M. S.

l'ESS et signer, dans la

 

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

14

OM

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 14 OM BOUKHELKHEL : «BAOUCHE N'EST PAS LIBÉRABLE» Lors de la

BOUKHELKHEL :

«BAOUCHE N'EST PAS LIBÉRABLE»

Lors de la saison qui vient de s'écouler, le latéral gauche médéen Houari Baouche a séduit tout le monde par son talent et sa combativité.

De notre correspondant

M. GRINI

Bien qu'il évolue sur le côté défensif de la citadelle médéenne, cela ne l'a pas empêché de se transformer au cours d'un match en un véritable ailier de charme. Il s'est montré à plusieurs occasions percutant et effi- cace ; c'est pour cette raison que plusieurs équipes cou-

rent derrière lui ces der- niers temps. Conserver Houari Baouche sous contrat jusqu'à juillet 2019 est pour le moment la prio- rité de l'Olympique de Médéa. Son président Mahfoud Boukhelkhel précise ces derniers jours ; " Le joueur est sous contrat, nous comptons sur lui et ne nous sommes pas disposés à le

libérer". C'est ainsi que le chairman médéen vient de couper court à toute propo- sition qui pourrait tomber sur son bureau dans les jours à venir. Houari, à vrai dire, attise les convoitises et l'OM craint de ne pas pouvoir sans doute s'aligner sur les offres que les recruteurs lui proposent.

M. G.

sur les offres que les recruteurs lui proposent. M. G. Face au mutisme de la direction

Face au mutisme de la direction du club

Les joueurs risquent de déguerpir

de la direction du club Les joueurs risquent de déguerpir Remontés contre la direc- tion du

Remontés contre la direc- tion du club qui campe à l'heure qu'il est sur ses positions, à savoir le mutisme total, les joueurs médéens, surtout les cadres, menacent d'aller monnayer leur talent sous d'autres cieux puisque les contacts ne leur manquent pas. La majorité des Olympiens sont contactés par des recruteurs pour renforcer les rangs de

leurs formations en prévi- sion du prochain exercice, à l'image de Bouchiba, Boubekeur Imad, Baouche, Benali, Morsly et Hafid. Tous ces joueurs n'ont pour le moment rien manifesté et continuent à attendre un signe de la direction du club médéen afin de prendre la décision jugée plus juste et appropriée, soit rempiler, soit rejoindre les clubs qui les désirent

avant que les délais du mercato estival n'arrivent à expiration. Pour le moment, les partenaires de Boussalem espèrent ren- contrer sans tarder dans les responsables de l'OM pour tout étaler sur la table et discuter. S'assurer de leur avenir, c'est le souci majeur de la majorité des joueurs médéens très inquiets.

M. G.

Les leçons ont été bien retenues

LE GRAND CHANTIER DE L'OM

Pour ne pas retomber dans le palier inférieur puisque la saison passée, ils ont failli rechuter, les Médéens, sous la houlette d'un nouveau patron à la barre technique du club, veulent retenir les leçons du passé et être dans le coup d'entrée.

Le président, qui n'a pas encore pris ses cliques et ses claques puisqu'il s'est déclaré partant après le dernier match de la saison face à Hussein-Dey, prévoit un recrutement judicieux en prévision de la prochaine échéance. Un technicien qui aura plus d'un tour dans son sac et un groupe de joueurs bien armés sur les plans technique et tactique. Tout ce qui s'est produit au cours de la saison passée, le boss médéen ne veut pas que cela se répète lors du prochain exercice. Il veut, au contraire, voir son équipe jouer le haut du tableau tout en assurant le maintien prématurément. Mais pour ce faire, il y a lieu de résoudre l'équation de l'entraîneur, d'établir la liste des joueurs à libérer et celle des joueurs à recruter, d'achever les travaux au niveau du stade Imam- Lyes et surtout ramener de l'argent. Disons qu'il s'agit là d'un grand chantier auquel fera face le prochain locataire du siège du club titterien. M. G.

JSS

Haddad, Remache, Mokhtar et Zenasni proposés

La direction de la JS Saoura excelle dans l'art de verrouiller toute information concernant le recrutement touchant l'équipe fanion.

PAR L. M. AZZI

Les dirigeants mènent, en effet, depuis toujours l'opération dans la discrétion. C'est ce qui empêche d'avoir la moindre certitude concer- nant des rumeurs parfois fon- dées, faut-il le relever. Les dirigeants bécharis s'efforcent de ne pas ébruiter leurs contacts dont le dernier mot revient à Mohamed Zerouati. Et pour l'instant, les rumeurs parlent de propositions venant d'un peu partout, notamment de clubs de l'élite. Pas plus tard qu'hier, une source crédible assure avoir appris, en fait, que les res- ponsables du club de la

Saoura auraient reçu 4 propo- sitions paraissant intéres- santes. Il s'agirait du milieu Ilyes Haddad (ASM Oran), l'attaquant Hichem Mokhtar (JSM Skikda) et les défen- seurs Ali Remache (RC Relizane) ainsi que Hamida Zenasni du CR Belouizdad. La proposition intéresserait les Aiglons du Sud comme l'a indiqué notre interlocu- teur, hier. "Ces joueurs ont le profil recherché par le club de Béchar et par l'entraîneur Nabil Neghiz", a-t-il précisé. Il est utile de noter que seul le dernier nommé est lié par un contrat avec le CR Belouizdad jusqu'en 2019. L. M. A.

contrat avec le CR Belouizdad jusqu'en 2019. L. M. A. Akacem, une perle d'Adrar signe avec
contrat avec le CR Belouizdad jusqu'en 2019. L. M. A. Akacem, une perle d'Adrar signe avec
contrat avec le CR Belouizdad jusqu'en 2019. L. M. A. Akacem, une perle d'Adrar signe avec

Akacem, une perle d'Adrar signe avec la réserve

Le club de la Saoura vient de signer avec un jeune joueur issu du CRB Adrar, club classé 5e dans le groupe Ouest de la division inter-régions. Il s'agit de Rayane Akacem qui évolue dans l'entre jeu, rapporte une source autorisée. Ce joueur a signé un contrat de trois ans avec le club béchari avant-hier. Notre interlocuteur ne s'est pas empêché de louer le talent et les qualités de ce jeune âgé de 19 ans seulement. Selon lui, " avec

l'équipe d'Adrar, il a disputé 27 matches dans lesquels il

a été performant et même buteur avec huit réalisations

à son actif. Il a été un des meilleurs éléments au sein

de son équipe au cours la saison passée avec une convocation du sélectionneur de l'équipe nationale des moins de 21 ans. "

Intérêt pour Benouis (ASMO)

Dans le même registre, mais plus fiable cette fois, il faut relever l'intérêt béchari pour le milieu Oussama

Benouis. L'intérêt pour le milieu de l'ASM Oran est porté pour pallier le départ de son compère Abderrahmane Bourdim dont l'avenir béchari a toutes les chances de prendre fin cet été. Les dirigeants bécharis se seraient renseignés sur ce joueur qui a porté le numéro 14 et qui

a marqué 4 buts sous les couleurs d'El-Djamîya.

Connaissant les difficultés financières que vit le club oranais, nul doute que la direction des Aiglons de la

Saoura ne devrait pas rater l'occasion pour lancer une offre si une décision de l'engager serait prise.

L. M. A.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

ESS 15  BOUGUELMOUNA Alors que Hamar réclame 1,5 M$ Béni Yas veut Djabou contre
ESS
15
BOUGUELMOUNA
Alors que Hamar
réclame 1,5 M$
Béni Yas veut
Djabou contre 1
M$
«Voilà pourquoi
j’ai choisi Sétif»
«Je ferai tout pour être à la
hauteur des attentes»
Outre le Club Africain,
Abdelmoumen Djabou a
reçu également une
proposition du club
émirati de Béni Yas.
Selon nos sources, la
direction de cette équi-
pe a proposé au prési-
dent Hassen Hamar 1
million de dollars pour
racheter le contrat de
Moumouche.
Cependant, selon les
dernières informations
en notre possession, le
boss ententiste aurait
exigé un demi-million
de dollars de plus, soit
Le président Hassen Hamar poursuit son plan de recrutement en
prévision de la saison prochaine.
1,5 million. D’après nos
sources, un accord
n’est pas du tout à
écarter prochainement
entre les deux parties.
De notre correspondant
SOFIANE I.
Après Ferhani, Redouani,
Boultif, Draoui et Lakroum, ainsi
que les deux jeunes Debbih et
Boumaïza, le boss ententiste a
finalisé avant-hier avec l’attaquant
de l’USMBA Bouguelmouna, dont
nous avons déjà évoqué la venue
pour pallier le départ de Haddouche
parti au MCA. Le joueur a paraphé
un contrat de deux saisons. Comme
rapporté dans notre édition d’hier,
El-Habib Bouguelmouna a opté
officiellement pour l’Entente de
Sétif. Annoncé pourtant comme
signataire chez le CSC, qui n’est
autre que le champion sortant, le
désormais ex-joueur de l’USMBA a
fini par opter pour le club phare
d’Aïn El-Fouara avec lequel il sera
lié pour les deux prochaines saisons.
«Je suis sincèrement content et
honoré d’opter pour l’ESS. Un club
qui ne se refuse pas. C’est vrai que
j’ai reçu plusieurs offres émanant de
clubs qui ne sont pas à présenter,
mais j’ai opté pour Sétif, notamment
par rapport au projet sportif et les
challenges intéressants. Je suis un
joueur ambitieux et l’ESS m’offre
cette opportunité de progresser et
connaître d’autres sensations», a-t-il
déclaré d’emblée au cours d’un
point de presse qu’il avait animé
avant-hier, soit quelques heures
seulement après avoir paraphé son
bail.
Faire oublier Haddouche
appelé pour me proposer de venir
renforcer les rangs de l’effectif de
son team. J’ai vite accepté son offre
pour les raisons que je viens
d’expliquer. Il faut dire aussi que
Amrani a insisté pour mon
recrutement, mais j’ai préféré l’ESS.
Le plus important pour moi
maintenant, c’est de faire en sorte de
me montrer à la hauteur des
attentes. C’est vrai que je m’attends
à une tâche pas de tout repos.
Toutefois, je compte faire de mon
mieux afin que j’apporte le plus
escompté et ma contribution», a-t-il
A
la question de savoir comment se
ajouté.
sont passés les contacts entre lui et
le
boss ententiste Hassen Hamar, le
néo-attaquant ententiste, qui aura la
lourde tâche de faire oublier aux
fans sétifiens un certain Zakaria
Haddouche parti au MCA, a
indiqué que les pourparlers sont
allés très vite. «Je ne vous cache pas
que tout s’est déroulé très vite avec
«Amrani me voulait,
mais…»
Au sujet de son adaptation avec le
club sétifien, le joueur natif de
Relizane a affirmé qu’il est décidé à
faire de son mieux afin d’entrer
directement dans le vif du sujet.
«Pour être sincère avec vous, avant
quelques amis, c’est-à-dire des
joueurs passé spar l’ESS ou qui
jouent actuellement dans ce club.
On ne m’a dit que du bien, que ce
soit concernant les moyens de
travail ou l’environnement ; cela
m’a beaucoup encouragé. Et puis, je
suis un joueur professionnel, je dois
par conséquent faire avec toutes les
situations. Comme je viens de vous
dire, l’essentiel pour moi
maintenant, c’est de faire en sorte de
redoubler d’effort et travailler sans
relâche pour être à la hauteur de la
confiance placée en moi. Je sais en
outre que les Sétifiens respirent le
football et aiment leur équipe. Je
dois donner le meilleur de moi-
même pour être au top et satisfaire
le public. Je ferai mon possible pour
réussir mon passage et aider ma
nouvelle équipe à aller de l’avant et
réussir les meilleures
performances», a-t-il conclu.
S.
I.
Signature
aujourd’hui de
Melali
Annoncé en exclusivité
par nos soins, l’ancien
attaquant de l’USMH
Benamar Melali est
attendu ce soir pour
parapher son contrat
d’engagement avec
l’Entente de Sétif après
avoir signé un précon-
S. I.
le
président Hamar. Celui-ci m’a
de signer à l’ESS, j’ai appelé
trat bien avant la fin de
l’exercice en cours. Il
est à noter que le jeune
Houssam El-Dinne
Ghacha a paraphé
avant-hier vers 3h du
matin son contrat d’en-
gagement avec l’ESS.
S.
I.

Debbih : «Porter les couleurs de l’ESS n’est pas donné à tout le monde»

«LE CHALLENGE SPORTIF A BEAUCOUP PESÉ DANS MON CHOIX»

L’ancien milieu de l’ASAM revient sur son choix en optant pour le club d’Aïn El-Fouara ; il affirme qu’il compte faire de son mieux pour s’imposer.

Peut-on connaître vos sentiments en optant pour l’ESS ?

Sincèrement, je suis content et honoré d’opter pour un grand club comme l’ESS. Je ne vous cache pas que lorsque Hamar m’a appelé pour me proposer de venir renforcer les rangs de son équipe, j’étais très content. Ce n’est pas donné à tout le monde de porter les couleurs d’un aussi grand club, surtout un joueur

les couleurs d’un aussi grand club, surtout un joueur venant d’un palier inférieur. Cela dit, le

venant d’un palier inférieur. Cela dit, le plus important pour moi maintenant, c’est de me concentrer sur le travail et d’essayer du coup d’être à la hauteur de cette confiance.

Sincèrement, pensez-vous avoir les moyens de vous imposer sachant qu’à votre poste, la concurrence est rude face à des joueurs plus expérimentés ?

Si j’avais redouté de ne pas

parvenir à m’imposer, je n’aurais jamais accepté de venir ; c’est un bon challenge et un défi pour moi. Je suis encore jeune et l’avenir est devant moi. Je travaillerai d’arrache pied afin d’être à la hauteur, et c’est pour moi le plus important.

D’aucuns disent que votre parcours ressemble à celui de quelques joueurs venus d’un palier inferieur, mais ont réussi à s’imposer avec le temps…

Comme je viens de dire, en optant pour Sétif, je suis persuadé que j’ai fait le bon choix, notamment sur le plan sportif. Je ne vous cache pas que j’ai reçu plusieurs offres plus intéressantes sur le plan financier que celle de l’ESS, mais j’ai préféré le challenge sportif. De toute manière, je suis décidé à faire de mon mieux pour m’imposer et apporter le plus escompté.

S. I.

Bouguelmouna, Rebiaï et Draoui en tenue de ville

17 joueurs au 1 er entraînement

Comme prévu, les partenaires de Moustapha Zeghba ont repris le chemin des entraînements avant-hier soir pour entamer la préparation d’intersaison. 17 joueurs ont foulé la pelouse du 8-Mai-1945 de Sétif, dont la plupart de nouvelles recrues de l’ESS version 2018 telles que Redouani, Ferhani, Boultif et le jeune Boumaïza. On retiendra la présence de Barbèche de retour de prêt à l’USB. Il y avait en outre trois joueurs présents en tenue de ville, en l’occurrence Bouguelmouna, Rebiaï et Draoui. A noter la présence du wali de Sétif Nacer Maskri qui a tenu à saluer les joueurs et les dirigeants pour cette première séance d’entraînement de la saison 2018-2019.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

16

CSC

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 16 CSC Les Sanafir craignent le pire pour leur club ARAMA
www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 16 CSC Les Sanafir craignent le pire pour leur club ARAMA

Les Sanafir craignent le pire pour leur club

ARAMA NE PEUT PAS

DONNER DES AVANCES

Les Sanafir, les fans du CSC, commencent à craindre le pire pour leur club après avoir relevé que son président actif Arama n'a réussi à recruter aucun nouveau joueur au mercato d'été qui vient de débuter le 1 er juin 2018.

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Les deux dernières semaines, le manager et seul recruteur du CSC Arama a pris langue et négocié avec plusieurs joueurs que l'entraîneur de son club, Amrani, voudrait voir renforcer l'effectif des Vert et Noir la saison prochaine. Mais excepté Chahrour, le défenseur du PAC, tous les autres joueurs avec lesquels Arama a pris langue ont préféré aller gagner leur pain sous d'autres cieux, la saison prochaine, car le propriétaire de son club employeur l'ENTP lui interdit de leur verser des avances. Ce ne sont pas le milieu offensif Draoui (CRB) et l'attaquant Bouguelmouna (USMBA qui vont nous démentir, eux qui, après avoir bel et bien négocié

avec Arama, ont fui vers l'ESS car son président Hamar a accepté de leur payer plusieurs salaires à l'avance.

Le manager veut Bentiba et El-Moueden Après n'avoir pas recruté Bouguelmouna (USMBA), Draoui (CRB), Belmokhtar (DRBT), Harrag (NAHD), Salhi (MOB) et plusieurs autres joueurs avec lesquels il a pris langue, le président actif des Vert et Noir Arama avait rejoint par vol, hier, Oran où, dit-on, il a rencontré et négocié avec l'attaquant du MCO Bentiba et le demi- excentré du PAC, El- Moueden, qui a été prêté au MCA la saison passée.

Abid et Belkheir ne seront pas libérés Le manager général Arama a annoncé à la presse qu'il a

réussi à convaincre l'ailier Belkheir de renoncer à jouer au golfe et qu'il ne va pas libérer l'avant-centre Abid, que plusieurs clubs étrangers veulent recruter. Selon une source fiable, le président actif des Vert et Noir Arama aurait laissé partir Abid et Belkheir jouer sous d'autres cieux, mais après n'avoir réussi à engager aucun des attaquants qu'il a ciblés, il a changé d'avis.

Belmokhtar, Salhi et Harrag ne seront pas clubistes Après avoir bel et bien négocié avec le boss du CSC Arama, l'attaquant Belmokhtar (DRBT), le défenseur Salhi (MOB) et le milieu Harrag (NAHD) n'ont pas été recruté. En effet, Belmokhtar, qui a été trop exigeant, Salhi qui a préféré

renouveler son bail avec son club et Harrag qui n'a pas réussi à obtenir sa libération ne seront pas clubistes la saison prochaine.

Benayada, Zaâlani et Belameiri partants ? Les arrières Benayada, qui est convoité par le MCO, Zaâlani, qu'un club tunisien veut engager, et l'ailier Belameiri n'ont pas renouvelé avec le CSC leur contrat qui a expiré le mois de mai dernier. Cela nous pousse à nous interroger si ces trois joueurs vont partir signer avec les clubs qui les convoitent s'ils ne parviennent pas à trouver un terrain d'entente avec le manager, le seul recruteur des Vert et Noir. Wait and see. R. G.

DRBT

Tadjenanet accuse un sérieux retard

De notre correspondant

AMAR T.

Le retard pris dans le recru- tement de joueurs inquiète les supporters qui ne se doutent pas que le club fait face à des difficul- tés financière. Une déficience qui met les responsables du club dans une mauvaise situation, les obligeant à laisser filer les cadres ou perdre les meilleurs joueurs pour en acquérir d’autres de qua- lité inférieure. A défaut de recru- ter de bons talents, le DRBT a perdu des éléments clés pendant ce mercato en laissant partir son milieu de terrain Haddad en refusant de lui renouveler. Habituellement très actif, le club des Bleu et Blanc se fait discret alors que son effectif est en train de rétrécir progressivement. Bien pire, le départ de Belmokhtar en direction de la JSK laisse un vide énorme sur le front de l’attaquant auquel s’ajoute le départ de Haddad, passeur et buteur à l’oc- casion. Pas de bons remplaçants en guise de substitution à l’heure où les clubs recrutent pour ren- forcer leurs effectifs.

La direction mise sur le retour de Sayoud Peu utilisé par l’USMA cette sai- son, le joueur ne refuse pas un retour à Tadjenanet pour démar- rer une nouvelle carrière. Son

à Tadjenanet pour démar- rer une nouvelle carrière. Son départ l’été dernier a obligé le club

départ l’été dernier a obligé le club à lui trouver un remplaçant, mais le joueur mis à sa place n’a pas donné satisfaction. Les diri- geants ne sont pas contre le retour de Sayoud qui présente le profil recherché, celui d’un joueur sérieux, motivé et expérimenté que l’entraîneur Daou aimerait avoir dans son équipe où il peut jouer au milieu et en position avancée.

Graïche menace de démissionner Le président du DRBT menace de démission de son poste si les sub- ventions accordées au club res- tent au point mort. Il a déjà pensé ouvertement à démissionner en

raison de ses relations avec l’APC dont il critique à cor et à cri l’aide en matière d’approvisionnement alors que l’APC devrait le soute- nir dans ses difficultés. Il a déjà déposé sa démission avant de revenir sur sa décision grâce à son entourage qui a réussi à le persuader de continuer à tra- vailler en lui garantissant qu’il sera soutenu dans sa mission. A l’heure du renforcement de l’ef- fectif, le club n’a pas la certitude que le président, qui menace de démission, puisse participer au recrutement des nouveaux joueurs et démarrer la saison de son équipe.

A. T.

PAC

Le Paradou transfère ses meilleurs joueurs

PAR NADJIB HARITI

Trois semaines après la fin de la saison, la plupart des clubs algériens ont commencé à préparer leur prochaine saison en recrutant des joueurs ou bien en opérant des changements dans leur staff technique, ainsi que le choix pour le stage de la période estivale. Mais contrairement aux autres clubs, la direction paciste n'a pas encore tranché son staff technique après le départ de l'entraîneur espagnol José Maria Nogues. D'ailleurs, les dirigeants du PAC n'ont pas encore choisi le remplaçant du coach espagnol ; ils me montrent prudents pour ne pas faire d'erreurs dans leur choix. Ces derniers veulent prendre les choses au sérieux avec un entraîneur étranger ; ils ont plusieurs CV sur leur table. En tout cas, l'idée d'un entraîneur local n'est pas d'actualité. L'équipe du PAC est composée de jeunes joueurs qui ont été à la hauteur la saison passée en montrant de très belles choses. Ils

sont donc très demandés en cette fin de saison par les grands clubs algériens et quelques équipes étrangères. D'ailleurs, la direction n'a pas hésité à les aider en facilitant leur choix de leur nouvelle destination à l'image du défenseur Chahrour qui a signé avec le champion, le CSC, l'arrière-droit international Islam Arous qui a choisi le Doyen et le capitaine d'équipe Benkhelifa qui a rejoint la JSK ; le joueur Benguit qui veut prolonger avec l'USM Alger ; El- Mouden libéré par le MCA et Tayeb Hamoudi de l'USB qui sera libre dès le 1er juillet.

Les autres attendent leur tour Par ailleurs, quelques joueurs attendent de connaître leur prochaine destinée à l'image de Derouache qui a passé une année un peu très difficile, car il n'a pas beaucoup joué ; il n'était tout simplement pas dans les calculs du coach espagnol José Maria Nogeus. H. N.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

USMH

17

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 USMH 17 LAÏB REFUSE DE LIBÉRER DEBBARI Plusieurs joueurs de l'USMH,
www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 USMH 17 LAÏB REFUSE DE LIBÉRER DEBBARI Plusieurs joueurs de l'USMH,

LAÏB REFUSE

DE LIBÉRER

DEBBARI

Plusieurs joueurs de l'USMH, même s'ils sont encore sous contrat, sont convoités par de nombreuses formations. Parmi eux, l'arrière-droit Abdelhak Debbari.

PAR MASSINISSA HACHOUR

Le joueur a même eu des touches concrètes, mais comme il est encore sous contrat, il n'a réservé aucune réponse à ses interlocuteurs. Selon un proche de Debbari, le président du directoire de l'USMH Mohamed Laïb est contre le départ de son joueur cet été. Pour Mohamed Laïb, qui a libéré l'ensemble de son effectif, il est hors de question de laisser son arrière-droit partir gratuitement.

Il ne pourra pas saisir la CRL Abdelhak Debbari n'a aucun droit de se plaindre à la Chambre de résolution des litiges (CRL), puisque qu'il est régularisé et que l'USMH ne lui doit aucun centime. Mohamed Laïb a versé tous les arriérés de son joueur, il

n'a donc aucun droit de déposer sa requête à la CRL. Debbari reste toujours lié par un contrat d'une saison avec l'USMH. En parallèle, le probable futur président d'El- Harrach Mohamed Laïb a fait savoir à ses proches que son joueur n'ira nulle part cet été. Il a ajouté qu'il est important que la direction maintienne quelques cadres pour la prochaine saison, surtout que l'objectif suprême sera de revenir au plus vite en Ligue 1 Mobilis. Du coup, l'arrière- droit Debbari se voit dans l'obligation de poursuivre l'aventure avec le club.

Le NAHD, la JSS, le CABBA et le MOB le veulent On append que le NAHD, la JSS, le CABBA et le MOB figurent parmi les clubs qui veulent Abdelhak Debbari. Les responsables de ces clubs

n'ont pas hésité d'ailleurs à l'approcher directement pour lui soumettre l'idée de rejoindre leurs rangs la saison prochaine. On s'attend à ce que l'un de ces clubs passe à la prochaine étape en entrant en négociations avec les dirigeants harrachis pour un probable transfert.

Il n'a aucune envie de rester Le natif de Boumerdès n'est pas du tout chaud de poursuivre son aventure avec les Harrachis. Convoité par certains clubs de Ligue 1 Mobilis, qui lui ont fait de belles offres, Debbari ne cache pas son désir de changer d'air en ce mercato estival. Il était prêt à attendre jusqu'à la fin de son contrat pour tenter une autre expérience dans un autre club, mais comme l'USMH est relégué en Ligue 2

Mobilis, il souhaite partir cet été.

Il quittera l'USMH dans un seul cas Aux yeux de nombreux observateurs, Debbari quittera l'USMH cet été dans un seul cas. En effet, si un club se manifeste pour racheter sa lettre de libération, la direction fixera alors le montant de la lettre de sortie de son défenseur. Mais il est clair que les dirigeants harrachis ne vont pas le brader. Ça parle dans l'entourage du club de 400 à 500 millions en échange de la lettre de sortie de Debbari. Laïb signera la libération dans le cas où un club se verrait prêt à débourser une grosse somme pour s'attacher les services du joueur. Dans le cas contraire, Debbari sera obligé de rester. M. H.

BELARBI

NE BOUGERA PAS AUSSI

L'autre joueur de l'USMH pisté par plusieurs forma- tions est le lutin Kamel Belarbi. Selon nos informa- tions, Belarbi aurait reçu, il y a quelques jours, des offres de la part de certains clubs qui le veulent pour la saison prochaine. Toutefois, la même source nous révèle que le président du directoire Mohamed Laïb refuse également de voir partir Belarbi. Considéré comme le joueur le plus en forme de l'équipe et qui

apporte un plus indéniable, il sera bel et bien présent dans l'effectif la saison prochaine. Toujours sous contrat, Belarbi a perçu ses indemnités et n'a pas le droit de saisir la CRL. Même s'il souhaite quitter Essefra cet été, son preneur devra négocier sa lettre de libération.

M. H.

ABBÈS

attend toujours dans le flou

L'entraîneur Aziz Abbès attend toujours un signe des dirigeants pour se mettre à table et trancher son ave- nir, qui est toujours dans le flou. Le natif de Bordj Bou- Arréridj est complètement ignoré par le président du directoire qui semble préoccupé par la préparation de l'AG élective. En outre, comme nous l'a déclaré récem- ment le membre du directoire Djaâfar Bouslimani, qu'Aziz Abbès est toujours l'entraîneur de l'USMH, et ce, jusqu'à preuve du contraire. De son côté, Mohamed Laïb aurait tout conclu avec le futur entraîneur de l'USMH et n'attend que son élection à la présidence de

l'USMH pour résilier le contrat d'Abbès et officialiser la venue de Salem Laoufi. La décision définitive concer- nant le volet de la barre technique doit être prise après l'assemblée générale élective prévue demain mercredi au stade du 1er-Novembre de Mohammadia. Vu les nombreux problèmes dont souffre le club de Maison-Carrée, les dirigeants doivent s'unir pour trou- ver des solutions et tirer dans le même sens dans l'in- térêt de l'USMH.

M. H.

Quelques actionnaires de l'USMH devraient se réunir hier dans la soirée dans le but de trouver des solutions pour sortir l'USMH de la crise financière et aussi préparer l'assemblée générale élective, prévue demain après-midi. Le directoire composé de Laïb, Bouslimani et Baghdadi sera officiellement destitué lors de la prochaine assemblée générale élective du président du conseil d'administration. A cet effet, la réunion des actionnaires a été tenue hier dans le but de préparer cette AG et installer un nouveau conseil d'administration en prévision de la saison prochaine.

Bouslimani absent Le membre du directoire et

Pour préparer l'AG de mercredi

Des actionnaires se sont réunis hier

actionnaire de l'USMH Djaâfar Bouslimani fut absent lors de cette réunion tenue hier dans la soirée. Notre source nous a fait savoir que Bouslimani s'est excusé, vu qu'il était retenu par un souci personnel. En attendant, la préparation de l'AG élective se poursuit d'une manière sereine et le plus normalement du monde, nous a-t-on précisé. Mohamed Laïb, comme nous l'avons indiqué à plusieurs reprises, est bien parti pour

reprendre les commandes du club la saison prochaine.

Mana, Lefki, Arroudj, Madour, Bensemra et Saâdou n'ont pas encore reçu leur convocation Nous avons appris d'une source officielle que plusieurs actionnaires n'ont pas encore reçu leur convocation pour l'AG élective de demain. En effet, Mana, Lefki, Arroudj, Madour, Bensemra et les deux Saàdou ne sont pas

convoqués pour l'AG élective du nouveau président du conseil d'administration. À cet effet, on ne sait pas encore ce que nous réserve cette assemblée générale vu que plusieurs actionnaires de la SSPA/USMH ne devront pas assister. Bref, les amoureux de l'USMH retiennent leur souffle et souhaitent que les décisions qui seront prises par les autres actionnaires le soient dans l'intérêt du club. M. H.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Anis Sadoun, Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

18

RCR

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 18 RCR REMACHE “ QUE HAMRI ME RÉGULARISE, ET JE REMPILE»

REMACHE

QUE HAMRI ME RÉGULARISE,

5 juin 2018 18 RCR REMACHE “ QUE HAMRI ME RÉGULARISE, ET JE REMPILE» De notre

ET JE REMPILE»

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Joint par nos soins, le défen- seur latéral des Lions de la Mina Belkacem Remache avoue qu'il attend toujours le coup de fil de son prési- dent afin de lui régulariser ses 9 mois de salaire, dans le cas échéant, il serait obligé de saisir la CRL. L'ancien du CSC et de la JSK a ajouté que sa prio- rité est pour le RCR ; il veut continuer l'aventure au Rapid, mais cela dépen- dra du président Hamri.

Comment passez-vous vos vacances ?

Pour l'instant, très bien ; je profite de ces quelques jours de vacances pour être avec ma famille et les amis avant d'entamer les entraînements et la préparation de la saison prochaine.

A l'image de la quasi-totalité des joueurs, vous êtes en fin de contrat ; connaissez-vous votre prochaine destination ?

Pour l'instant, je ne pense pas à cela. Le plus important est que le pré- sident nous régularise ; D'ailleurs, on

s'est mis d'accord il y a bien long- temps avec lui pour nous régulariser, mais jusqu'à maintenant, rien n'a été fait.

L'avez-vous contacté ?

Bien sûr, mais parfois il ne répond pas à nos appels, et quand il décroche, il répète qu'il va nous régler dans les prochains jours, alors que rien de cela n'a été fait.

Combien de mois la direction vous doit-elle ?

Pour ce qui me concerne, je suis à mon 9e à mois sans salaire, c'est-à-dire quatre mois de la saison en Ligue 1 et cinq mois de la saison dernière.

9 mois, c'est trop n'est-ce pas ?

Bien sûr, et ce n'est pas notre faute car depuis plusieurs mois, on ne cesse pas demander au président de nous régulariser et de ne pas laisser les mois s'accumuler. Mais lui ne fait qu'à sa tête, il a décidé autrement. Maintenant, la situation s'est empirée.

Et si le président ne vous régularise pas ?

Je ne veux pas nuire à mon club, j'ai même essayé de trouver un terrain d'en- tente avec lui. On lui a demandé de nous verser quelques mois et de nous remettre des chèques de garantie. Mais je ne sais pas ce qui se passe dans sa tête. Jusqu'à maintenant, il n'a pas répondu, mais ma patience a des limites ; je vais attendre la fin de cette semaine, si rien ne bouge, je serai obligé de saisir la CRL pour avoir mon argent.

On comprend par là que vous allez quitter le club…

Non pas du tout, je n'ai pas dit cela, car jusqu'à maintenant, je me considè- re toujours un joueur du RCR. Le Rapid est ma priorité, mais il faut que le président se bouge pour nous régu- lariser ; je suis prêt à renouveler le contrat les yeux fermés.

Avez-vous eu des contacts d'autres clubs ?

J'ai des contacts des équipes de Ligue 1 Mobilis et aussi de la Ligue 2, mais j'ai reporté toute négociation pour après l'épuration de ma situation

avec le Rapid. B. B.
avec le Rapid.
B. B.

route. L'entraîneur a

interrogé le président sur le renouvellement des contrats des joueurs, mais Hamri n'a pas su lui dire que la situation stagne et aucune nouveauté n'a été

enregistrée.

B. B.

Il s'est rendu à Relizane pour ouvrir un compte bancaire

Hadjar s'interroge sur les joueurs

Comme prévu, le nouveau coach des Lions de la Mina Chérif Hadjar s'est déplacé avant-hier à Relizane. L'ancien de l'ASAM a rencontré le secrétaire général du club Djaoued Bouabdellah. Ce dernier l'a

accompagné à la banque pour lui ouvrir un compte bancaire afin que son salaire lui soit versé. Par la suite, les deux hommes se sont dirigés au bureau du président Mohamed Hamri pour élaborer une feuille de

Rebbouh et Aït Ferguène rési- lient leur contrat

Un autre joueur a déci- dé de ne pas rester au Rapid ; après l'atta- quant Houssem Eddine Rebbouh, qui a résilié son contrat avec le Rapid, le milieu récu- pérateur des Lions de la Mina Nabil Aït- Ferguène lui emboîte le pas. Ce dernier a décidé de mettre fin à son aventure au Rapid et ne veut plus jouer en Ligue 2 Mobilis.

Nabil a donné son accord à Bououkaz

Sur insistance du coach de Sidi Bel- Abbés Moez Bououkaz, qui connaît bien le joueur pour avoir tra- vaillé ensemble à Relizane il y a deux saisons, Nabil a donné son accord de principe aux dirigeants de la Mekkera pour porter leur maillot la saison prochaine.

D'autres

joueurs vont

suivre

Rebbouh et Aït- Ferguène ne seront pas les seuls joueurs à quitter le club lors de ce mercato ; Au moment où le prési- dent parle de les régu- lariser, plusieurs joueurs comptent quit- ter le Rapid. Ce qui risque d'entraîner le club dans des situa- tions délicates.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Rencontres ramadhanesques conviviales des employés en régions Ooredoo organise des iftar en l'honneur de ses

Rencontres ramadhanesques conviviales des employés en régions

Ooredoo organise des iftar en l'honneur de ses employés

Ooredoo saisit l'occa- sion du Ramadhan pour partager avec ses employés l'ambiance de ce mois sacré en les conviant à des iftar et des soirées conviviales. Fidèle à cette louable tradition, Ooredoo a orga- nisé des iftar en l'honneur des cadres et des employés de l'entreprise à Alger pour la région Centre, à Constantine pour la région Est et à

Oran pour la région Ouest, et ce, en présence du Directeur général adjoint M. Abdullatif Hamad Dafallah et de l'ensemble du manage- ment de l'entreprise. Ces rencontres ont été une occasion pour féliciter les employés à l'occasion du Ramadhan et saluer leur dévouement, leur engagement et leurs efforts qui ont permis à Ooredoo de se hisser au

rang de leader sur le mar- ché de la téléphonie mobi- le en Algérie en étant notamment le premier opérateur à couvrir les 48 wilayas d'Algérie en 4G. Faisant de la proximité avec ses employés l'une de ses principales valeurs, Ooredoo place l'épanouis- sement professionnel et personnel de sa ressource humaine au cœur de sa stratégie de développe- ment.

l'épanouis- sement professionnel et personnel de sa ressource humaine au cœur de sa stratégie de développe-

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

USMB

19

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 USMB 19 ALIME TIRE À BOULETS ROUGES SUR HAMAR Le président

ALIME TIRE

À BOULETS ROUGES

SUR HAMAR

Le président de l'USMB Chouaïb Alime n'a pas digéré le dernier comportement du président de l'ESS Hassan Hamar qui a fait des mains et des pieds pour aider l'ancien attaquant de la formation de la ville des Roses Houssam Ghacha à endosser le maillot du club sétifien.

Houssam Ghacha à endosser le maillot du club sétifien. PAR AMINE DJAÂFAR «Hamar a profité de

PAR AMINE DJAÂFAR

«Hamar a profité de son poste à la CRL pour servir l'ESS» " Le comportement de Hassan Hamar est loin d'être professionnel. Ce responsable a oublié son devoir au sein de l'instance de football et a octroyé sa priorité à son club. Autrement dit, Hamar a aidé Ghacha à saisir la CRL pour l'inciter à signer son contrat avec l'ESS, et ce, avant la fin de saison. Franchement, le football en Algérie est deve- nu un intérêt et a chacun pleure ses morts. Donc, celui qui n'a pas la force qu'il faut ne pourra pas résister dans ce monde des inté- rêts."

«Il a contacté le joueur avant la fin de saison et ce n'est pas correct» Alime a voulu en rajouter une couche et a parlé du manque de professionnalisme de certains présidents en Algérie : " Le cham-

pionnat algérien est loin d'être professionnel ; pour preuve, aucun respect pour les autres. Le comportement de certains présidents de clubs m'a irrité, surtout ceux qui contactent les joueurs avant le coup de sifflet final de la saison. Je demande à la FAF d'intervenir pour mettre fin à ce comportement qui ne fait que salir l'image de notre championnat qui continue à sombrer dans l'amateurisme.".

«Jusqu'à nouvel ordre, je suis toujours le président de l'USMB» Ayant voulu mettre les choses au clair concernant son avenir avec le club phare de la ville des Roses, le président Alime nous dira : "Cette période est compliquée, et je me suis retrouvé seul encore une fois à gérer une vague de problèmes. Je vais répartir l'argent des droits de TV entre les joueurs pour leur permettre de passer la fête de l'Aid tran- quillement, et ce n'est qu'après le mois sacré que je vais prendre ma décision finale concernant mon avenir. Autrement dit, après

la fête de l'Aid, je vais prendre ma décision finale. Je vais mettre les points sur les i aux actionnaires une fois pour toutes."

«Je ne vais pas préparer la prochaine saison» Alime, qui a déjà appris la leçon de la gestion du club blidéen par cœur, nous a fait savoir qu'il ne va plus débourser de l'argent de sa poche : "J'ai fait le nécessaire et je n'ai pas laissé tomber le club malgré les situations cri- tiques que j'ai gérées depuis le début de la saison. Si je n'ai pas de garanties de la part des autorités locales et des notables de Blida, je ne ferai aucun pas. "

«Je suis prêt à travailler avec un autre» En dépit de l'argent qu'il a injecté au club au début de saison, Alime s'est montré prêt à travailler avec un autre responsable et ce, pour servir le club et l'aider à atteindre l'ob- jectif. "Je n'ai aucun problème ni même le

complexe de travailler avec un autre gestion- naire, surtout lorsqu'il s'agit de l'intérêt com- mun qui est l'avenir du club. Donc, celui qui veut venir travailler avec nous ou veut prési- der le club sera le bienvenu. On va lui tendre la main pour lui permettre de réussir dans sa mission. "

«J'ai eu des garanties et j'attends du concret» Alime, avant de conclure, nous a fait savoir que certains sponsors lui ont donné des garanties d'aider le club sur le plan financier. "J'ai reçu des garanties de la part de plusieurs sponsors qui ont montré une bonne intention de sponsoriser le club. Donc, les garanties ne suffisent pas, on veut du concret pour résoudre le problème des salaires et entamer l'opération recrutement dès maintenant afin de pouvoir remettre le club sur la bonne voie ", nous a déclaré Alime. A. D.

JSMB

L'AG, c'est demain

Ça passe ou ça casse

De notre correspondant

BADIS BESSAÏ

Le club béjaoui a raté la chance de reprendre la place qu'il a quittée il y a plus de 5 ans en Ligue 1 Mobilis. La JSM Béjaïa, qui devra la saison prochaine encore évoluer en Ligue 2, doit se restructurer afin de quitter le plus vite possible cette division inférieure. Un mois après la fin de la compétition, des supporters béjaouis ne cessent de s'interroger sur l'avenir de leur cher club qui croule sous les problèmes administratifs internes, notam- ment suite à la démission officielle de l'en- semble des actionnaires du club. En effet, le scénario du dernier exercice sportif, quand la JSM Bejaia a été doublée par le CA Bordj Bou Arréridj à l'ultime journée de la compétitionn ne devra en aucun cas se reproduire, notam- ment après le beau parcours du club cette saison. Si le groupe avait trouvé un mini- mum de soutien de la part de ces dirigeants, il aurait facilement décroché son ticket pour la Ligue 1 Mobilis.

Où sont les nouveaux dirigeants ? Pour les amoureux des Vert et Rouge, l'heure est au tri dans les rangs de la direction de la JSMB pour mettre le club entre les mains de personnes compétentes et dévouées qui auront comme seul et unique objectif de défendre les couleurs et de remettre le club à sa place. Cette saison devra être considérée comme une expérience. Les fans béjaouis ne

veulent absolument pas voir leur club revivre le même scénario ; c'est pour cette raison que ces mêmes personnes comptent tout faire pour que la direction actuelle ne remettre plus les pieds à la JSM Béjaia. Au moment où certains clubs ont déjà enregistré l'arrivée de nouvelles recrues, à la JSM Béjaia, c'est le statu quo. Les choses ne bougent pas du tout, car il est impossible d'entamer la préparation de la prochaine saison avant d'effectuer les réglages nécessaires au sein de la direction et voir de nouvelles personnes prendre les commandes du club.

Les fans en ont ras-le-bol Bien après la compétition officielle, le club d'Yemma Gouraya reste toujours confronté à de sérieux problèmes administratifs ; la JSM Béjaïa cherche toujours un preneur, car suite à la démission du président Tiab, ainsi que celle des actionnaires du club, les Vert et Rouge n'ont désormais pas de responsable à la tête du club. Pour les fans qui en ont ras- le-bol, cette situation doit être réglée au plus vite. Il est hors de question d'attendre la der- nière minute pour entamer le travail d'inter- saison. Suite à la dernière AG des action- naires qui n'a rien apporté de nouveau, les fans attendent la tenue de l'AG extraordinai- re du CSA programmée pour mercredi pour essayer de voir plus clair la situation actuelle du club. La tenue de l'assemblée générale des actionnaires, prévue pour demain, sera sans aucun doute l'élément qui permettra au club

sera sans aucun doute l'élément qui permettra au club de se redresser et d'entamer la préparation.

de se redresser et d'entamer la préparation. Tout le monde à Béjaïa attend avec impatien- ce cette assemblée qui réunira le président du CSA Houassi, ainsi que les membres pour prendre les directives nécessaires pour le club. C'est dire que les choses risquent de bouger d'un moment à l'autre dans la maison béjaouie ; on s'attend à voir d'ici jeudi le Club sportif amateur de la JSMB se réunir pour régler la situation du club.

Houassi interpelle la wali Désemparé par la tournure que prennent les choses au sein du club béjaoui, le président du Club sportif amateur de la JSM Béjaia Belkacem Houassi a décidé d'interpeller le premier magistrat de la wilaya pour lui demander d'intervenir et d'aider la JSMB à se redresser. Bien conscient de la situation des Vert et Rouge, on apprend que le wali comp- te réunir prochainement l'ensemble des

actionnaires de la SSPA/JSMB pour débattre et prendre les mesures qui s'imposent pour permettre au club de préparer la prochaine saison.

Mise en place d'un comité de crise, la meilleure solution Inquiets quant à l'avenir de leur club, les sup- porters de la JSM Béjaia pensent que la mise en place d'un comité de crise, capable de gérer le club lors de cette intersaison en pré- parant une équipe pour la saison prochaine, est pour l'instant la meilleure solution. Maintenant que le club n'est pas arrivé à atteindre son objectif, il semble plus que nécessaire de faire les comptes et de chasser les actionnaires actuels de la direction du club, ceci en commençant par mettre en place un groupe capable de gérer cette intersaison et de préparer le prochain exercice. B. B.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

20

ASO

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 20 ASO Les meilleurs convoités par d’autres clubs Même s’ils sont

Les meilleurs convoités par d’autres clubs

Même s’ils sont sous contrat avec le club, certains joueurs de l’ASO, qui ont fait parler d’eux la saison écoulée, sont contactés par d’autres clubs dont certains de Ligue 1 Mobilis. Des noms tels que Benhamla et Belhaoua, parmi les meilleurs du groupe, devenus notoires ont attiré l’attention des recruteurs et des responsables d’autres clubs. Cela devrait donner à inquiéter les dirigeants de l’ASO qui doivent faire le maximum pour maintenir les meilleurs, même si ces derniers peuvent être exigeants.

Le recrutement incombera-t-il à Zaoui ?

Désormais, c’est ce qui est répété par les fidèles supporters du club chélifien. Zaoui, qui a été désigné manager général du club en 2015, occuperait un poste dans la direction club cette saison. Avec l’éventuelle candidature de Medouar à la LNF, l’ex-international pourrait donc s’occuper du volet recrutement à la pace de Medouar. Comme il connaît bien le groupe, il sait ce qu’il lui manque comme éléments et cela pourrait aider l’ex-défenseur international à réussir dans sa mission.

PAS DE NOUVELLES,

mauvaises nouvelles

Tout pour

maintenir

Kedad

Sous forme de prêt du CRB, Kedad est à sa troisième sai- son à l’ASO. Le joueur, qui s’est bien senti à Chlef, voudrait en finir une fois pour toutes avec sa situa- tion par rap- port au CRB. Seulement, le joueur aurait eu des contacts. Cela devrait inciter la direction de l’ASO à faire le maximum pour maintenir ce joueur qui a fait montre d’un comporte- ment irrépro- chable.

Les supputations vont bon train dans l’entourage du club chélifien quant au recrutement pour la saison à venir. Aussi bien pour les joueurs que pour la barre technique, rien n’a encore été fait même si les rumeurs enflent quant aux éventuelles transactions.

De notre correspondant

ZOUBIR ZEGGAI

«Pas de nouvelles, mauvaises nouvelles » se disent les Djawarih qui sont allés jusqu’à prier les autorités de chercher une société pour leur club afin que la concur- rence soit honnête avec les autres clubs bien nantis du pays. Dans un autre registre, la très possible candidature de Medouar à la présidence de la

possible candidature de Medouar à la présidence de la Ligue nationale de football fait le buzz

Ligue nationale de football fait le buzz dans les milieux sportifs chélifiens ; les sup- porters ne savent plus à quel saint se vouer pour confirmer l’information qui court depuis des mois. On ne sait toujours pas qui succédera à Medouar dans le cas où il quitterait les lieux, même si l’on parle de certains industriels contactés

par d’anciens joueurs du club dans ce sens. On cite çà et là les noms de joueurs ciblés par la direction du club, même si le problème d’un accord ver- bal est lié à l’argent qui manque tellement dans les caisses du club. Medouar a affirmé qu’il vise des joueurs dont il préfère taire les noms pour éviter toute surenchère.

Une tactique qu’il a toujours prônée, mais qui n’a pas vrai- ment été fructueuse car à la fin, le recrutement du club n’a pas été à la hauteur des

attentes et le problème reste toujours le même : un budget très réduit. Des faits qui obli- gent les supporters à attendre non sans inquiétude et impa-

tience.

Z. Z.

USB

Ronel et Touré bloqués à Biskra

De notre correspondant

ABDOU HENINE

Le Congolais Kangou Ronel et le Malien Malik Touré sont en train de vivre un vrai cauchemar ; deux semaines après la fin de la saison sportive, le duo est toujours bloqué à Biskra. Déjà que nos lecteurs se rassurent, on est très loin de l'affaire des passeports des deux Mauritaniens Abdallah Sy et Babacar Bajilé de décembre dernier. Ce que Ronel et Touré endurent aujourd'hui ; c'est le manque de moyens financiers et ce, depuis le début du mois de Ramadhan ; D'après les deux joueurs qui ont enregistré une vidéo sur le réseaux sociaux, ces derniers seraient à la merci des âmes charitables qui n'hésitent

pas à les prendre en charge en les invitant à manger chaque jour. Mais cela ne va pas durer éternellement ; cette situation déplaît aux joueurs et leur fait très mal au cœur, car ils ne pensaient pas subir ce sort loin de chez eux. La seule certitude du moment est que ces deux éléments montrent de bonnes intentions envers l'USB et ne cherchent qu'à toucher leurs salaires impayés avant de rejoindre leurs pays respectifs. De côté des dirigeants, on est un peu dépassé par les événements. L'absence du président Brahim Saaou et aussi le manque de ressources financières n'ont fait que compliquer la tâche et retarder plusieurs dossiers, dont cette situation difficile que traversent

Ronel et Touré qui veulent juste toucher leur argent pour passer des vacances avec leurs proches après des mois stressants avec l'USB.

L'USB a intérêt à régulariser le duo Vu les circonstances et la tournure des choses, il faut dire que la direction biskrie a intérêt à régulariser les joueurs, surtout Malik Touré qui connaît les procédures pour réclamer ses droits auprès de la FIFA. Touré a déjà traîné la formation tunisienne du Club Africain devant le TAS international ; le Malien a gagné son procès pour pouvoir venir à l'USB en janvier dernier. Une équipe professionnelle très connue comme le CA tunisien a perdu

son combat, que dire alors de l'USB ? Il est inutile de faire la comparaison entre les deux clubs, car si Touré saisit la FIFA pour se plaindre de l'USB, il est certain que l'équipe biskrie ne saura pas se défendre et perdra d'office son combat juridique avec le joueur malien. Cela pourrait engendrait des sanctions financières colossales pour l'USB qui doit vite rectifier le tir et régler la situation des deux joueurs avant qu'ils ne quittent le sol algérien. A. H.

avant qu'ils ne quittent le sol algérien. A. H. Touré : «Je veux mes 3 mois

Touré : «Je veux mes 3 mois de salaire pour passer l'Aïd avec mes proches»

Le milieu de terrain offensif Malik Touré semble très affecté par cette situation ; apparu dans la vidéo avec un visage pâle et les traits très tirés, le Malien confie avoir des dettes à régler et que les promesses données par les dirigeants ne vont pas le rassurer, ni payer ses dettes. Touré a décla- ré : "Comme vous le savez, je suis de confession musulmane et je

passe le mois de carême loin de ma famille et mes proches. Les dirigeants nous ont promis de régler nos arriérés de salaire dès la fin du championnat. Mais 15 jours après, on n'a rien vu venir. Aujourd'hui, on a des comptes à rendre et des dettes à payer car cette situation est devenue insou- tenable. Tout ce que je demande est qu'on me donne mes quatre

ou trois mois de salaire pour quitter l'Algérie. Je veux me rendre au Mali pour passer le reste de ce mois sacré et la fête de l'Aïd avec ma famille qui compte sur moi. Les dirigeants doivent s'occuper de nous car on ne veut pas traîner l'USB devant la justice et la FIFA."

A. H.

traîner l'USB devant la justice et la FIFA." A. H. RONEL : «De grâce, payez-nous, on

RONEL :

«De grâce, payez-nous, on ne veut pas créer des soucis à l'USB !»

L'attaquant de pointe de nationalité congolaise Ronel Kangou est davan- tage peiné par cette situation ; ce dernier a avoué à plusieurs reprises son désarroi quant au problème d'argent. Le joueur qui est de confession chrétienne trouve du mal à s'adapter actuellement en plein mois de carême avec les poches vides. Ronel a profité de l'occasion pour parler aussi de son cas dans le message vidéo. "Je res- pecte les musulmans et j'ai beau- coup d'estime et d'amour pour les supporters biskris. Donc, je ne veux pas créer des soucis à l'USB car de nature, je n'aime pas partir en mau- vais termes. On compte sur la com- préhension des dirigeants qui doi- vent nous payer ; on veut rejoindre nos familles et amis et profiter de nos vacances, c'est tout ce qu'on réclame car notre situation est devenue très critique." A. H.

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

ASMO

21

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 ASMO 21 CONTACTS AVEC BOUGHERARA ? Liamine Bougherara pourrait être le

CONTACTS AVEC BOUGHERARA ?

Liamine Bougherara pourrait être le futur entraîneur de l'équipe première de l'ASM Oran.

De notre correspondant

l'impossibilité de vous

L.

M. AZZI

confier le nom de l'entraîneur que nous

Une source proche de la direction asémiste assure avoir appris que ce technicien figure dans les plans des dirigeants actuels du club de M'dina J'dida. Le nom de l'intéressé a été évoqué au cours d'une discussion au siège du club amateur. L'ancien driver du CABB Arréridj aurait été contacté et aurait même rendez-vous avec les dirigeants dans les jours à venir, probablement dans la dernière semaine du mois sacré de Ramadhan. Il est utile de noter que Mohamed Saadoune, rencontré avant- hier au Centre des cancéreux, a refusé de se prononcer sur l'identité de celui qui va succéder à Salem Laoufi. "Je suis dans

venons de contacter", a indiqué le dénommé Moumouh malgré notre

insistance

Reprise le 27 juin La direction de l'ASM Oran

a

fixé la reprise au 27 juin

courant. L'information nous

a

été communiquée par

Mohamed Saadoue, avant- hier. "Pour le moment, nous ne pouvons vous donner le moindre détail sur quoi que ce soit. Nous agissons dans la discrétion la plus absolue. Tout ce qu'on peut avancer à l'heure actuelle concerne la date de la reprise qui aura lieu le 27 de ce mois", a souligné le dénommé Moumouh.

 

L. M. A.

a souligné le dénommé Moumouh.   L. M. A. BAGHOR ET SAÂDOUNE AU CHEVET DES ENFANTS

BAGHOR ET SAÂDOUNE AU CHEVET DES ENFANTS CANCÉREUX

Deux dirigeants asémistes ont pris l'initiative de se rendre ce dimanche au centre des cancéreux situé à El-Hassi sur la route de Misserghin.

Il s'agit de Marwane Baghor, président du club amateur, et Mohamed Saâdoune, membre influent dans la gestion du club. Donc, avant-hier ces deux responsables de l'ASM Oran ont rendu visi- te aux enfants atteints de cancer. A ces derniers, dont le nombre dépassait la vingtaine, ces deux diri- geants ont remis des cadeaux distribués par le trésorier A. Nekaâ et des membres proches de la direction asémiste. L'ambiance était colorée en présence des familles des malades, lesquelles ont apprécié le geste de ces dirigeants. "Nous vous remercions pour ce moment de plaisir que vous venez d'accorder à

nos enfants qui sont très heureux comme pouvez le voir. En cette occasion, on prie Allah de vous récom- penser de cette visite cha- leureuse ", ont tenu cer- taines mères à dire en pré- sence d'un parterre de journalistes en marge de cette visite marquée par la présence de Youssef Belaili, quelques acteurs et chanteurs à l'instar de Madjid dit Barracuda, Belhor, Khassani, Cheb Bilal, Nasro ainsi que Zahouania. Selon Baghor, l'initiative a été prise par Saâdoune qui, pour rappel, devrait entamer l'opération recrutement après avoir conclu avec le nouvel entraîneur qui pourrait être Bougherara.

L. M. A.

MCS

Réunion des dirigeants prochainement

Le CA, un vrai casse-tête

La situation prévalant au sein du MCS ne présage pas d'un avenir serein, d'où toutes les craintes et appréhensions des Saïdis quant au devenir de leur équipe.

De notre correspondant

K. DJELLOUL

Au moment où certaines équipes s'at- tellent déjà à la préparation de la nouvelle saison, à Saïda, rien n'incite à l'optimisme au sein de la grande famille saïdie. Car le flou persiste quant à son l'avenir après l'annonce du président Belahzil, en l'oc- currence, de se retirer des affaires du club. Cela étant, la question qui ne cesse de tarauder les esprits est de savoir qui sera le nouveau patron des Vert et Rouge. Y aura-t-il un repreneur fiable à même de redonner à ce club son lustre d'antan ? A l'évidence, ce sont ces questions qui font l'actualité dans la cité de Saïda où seul le football est au centre des débats au sein de la masse des inconditionnels. Si l'on se réfère à l'expérience des années précé- dentes, on ne peut que prédire un été chaud quant à l'évolution d'une situation conflictuelle. On peut dire que le club se trouve dans une impasse. Si les dirigeants actuels ne comptent pas laisser le club dans l'état actuel des choses en dépit du flou qui entoure son avenir, il n'en demeure pas moins que la situation de la SSPA/MCS est devenue un vrai casse-tête pour les responsables saïdis, mais aussi pour les amoureux du club étant donné que cette structure se doit de trouver une solution. Lors de leurs différentes sorties médiatiques, les dirigeants du MCS n'ont pas cessé d'évoquer la situation du CA qui demeure bloquée depuis la fin de la saison dernière et les dettes qui menacent l'avenir du club. Désormais, les sages ainsi

que les amoureux du club doivent mettre la main dans la main pour permettre à l'équipe de retrouver sa sérénité et de bien préparer la nouvelle saison. Dans le but d'évoquer l'avenir du club, on croit savoir qu'une réunion est prévue dans les pro- chains jours entre les dirigeants où il sera question de discuter de plusieurs points, notamment la situation de la SSPA/MCS et les solutions à prévoir pour une sortie de crise, surtout que les choses sont tou- jours au point mort. À en croire certaines discrétions, le président Belahzil ainsi que ses proches collaborateurs comptent se réunir avec les sages du MCS pour tenter de débloquer la situation, d'autant plus qu'ils seront appelés à préparer l'équipe pour l'avenir afin d'éviter tout retard comme cela a été le cas la saison dernière.

Personne n'a pris attache avec le staff technique, ni avec les joueurs Sans direction, le club de MC Saïda se dirige vers l'inconnu ; aucun dirigeant de l'actuelle direction n'a pris attache avec les membres des différents staffs en prévision de la saison prochaine. Et même les joueurs de Vert et Rouge ne savent même pas s'ils poursuivent l'aventure avec le club saïdi. Aucun dirigeant n'a pris attache avec eux, ce qui pousse certains joueurs à penser à quitter le club. D'ailleurs, on a constaté que plusieurs joueurs ont saisi la CRL pour réclamer leur lettre de libération et rejoindre d'autres formations. K. Dj.

plusieurs joueurs ont saisi la CRL pour réclamer leur lettre de libération et rejoindre d'autres formations.
www.competition.dz Mardi 5 juinss 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE La tarte aux
www.competition.dz
Mardi 5 juinss 2018
22
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
La tarte aux fraises
géante revient
Tous les hommes
ne sont pas
capables de
grandes choses,
mais tous sont
sensibles aux
grandes choses.
Alfred de Musset
Unique en son genre, la tarte
aux fraises géante était de
retour ce dimanche. 200
plaques de pâtes feuilletées,
380 kg de crème pâtissière
(sucre, lait, œufs
confondus), 20 kg de pâtes
d'amandes, 40 litres de
crème fraîche, et 450 kg de
fraises. Les chiffres sont
gargantuesques ! Tout
comme la tarte qui au final
cette année, aura une fois
encore des dimensions hors
normes : 9,35m de long et
2,20n de large.
Créer une telle tarte n'est
pas donné à tout le monde !
La préparation de la pâte
feuilletée commence en
début de semaine car elle
doit reposer 3 à 4 jours. La
cuisson des plaques de
pâtes dure quant à elle
entre 15 et 20 heures, la
veille du début des
festivités. La confection de
la crème pâtissière demande
également entre 15 et 20
heures de travail. "Nous y
mettons le temps car nous
sommes très attentifs à
l'hygiène et la conservation,
très délicate", confie Serge
Rougeas, pâtissier à l'origine
de cette tarte et Grand
maître de la Confrérie de la
Tarteôfraises géante.
Citation
INSOLITE

LES FLÉCHÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
qui cadrent
troublée
poisson
gaines
ferment
bien
DUDU
JJJJ OUROUR
ornements en
ville de
conforts
mélancolique
forme d’oeuf
Moldavie
malmener
2
Un très médiocre pianiste explique à un
journaliste :
chose inédite
Dans notre langage de musiciens, nous appelons
une fausse note un pain.
-
11
teinte en
jaune brun
-
Vous devriez songer à ouvrir une boulangerie.
8
titre anglais
10
voie en ville
peut être
empoigner
SUDOKU
n’importe qui
9
cyclone
cargaison
tropical
9
2
8
feuilleté
planche de
tamis
relieur
doses
mortelles
7
5
3
gratine
cri public
1
15
automobile
8
4
6
9
d’indignation
avec spider
salut latin
7
4
14
destinée
2
8
1
7
désignation
en état
d’équilibre
7
1
3
passé de
mode
serviteur
4
3
2
5
1
esprit
ville des
Pays-Bas
8
1
5
6
outils de
bûcheron
club de
l’Est
combat de
1
3
6
massifs
le dernier-né
4
des enfants
moyen de
lutte
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
reprends des
pieds la balle
sottise
3
pieu
6
9
4
2
5
8
3
7
1
pas question !
8
2
7
4
3
1
5
9
6
mèche rebelle
1
5
3
7
9
6
8
2
4
5
marque
2
6
9
5
1
3
4 8
7
l’alternative
grand arbre
7
4
8
9
6
2
1 3
5
fonçât
7
3
1
5
8
4
7
9
6
2
dans le vent
5
7
2
3
8
4
6
1
9
grand
9
8
1
6
2
5
7
4 3
amateur de
12
largeur
13
d’étoffe
lentilles
4
3
6
1
7
9
2
5 8
D
E
I
A
V
K
E
E
P
E
R
E
R
G
A
L
F
E
D
A
LES MELÉS
V
E
R
M
I
C
E
L
L
E
T
L
M
L
O
L
R
U
D
E
M
E
N
T
E
G
O
U
A
I
L
L
E
R
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
G
R
U
E
S
I
E
S
O
O
E
O
A
U
A
E
T
S
U
R
F
I
B
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
A
T
I
C
T
E
R
E
M
B
N
S
T
I
P
M
N
E
R
F
B
A
N
I
D
I
R
L
E
S
E
R
AMPHIBIE
LAND
A
N
I
M
E
S
T
A
E
O
I
L
T
I
N
E
O
M
E
I
N
F
O
ANOMALE
LENT
O
T
E
S
S
O
I
I
O
P
E
U
T
L
T
A
A
L
A
F
O
E
N
H
C
E
O
I
BANANE
LOBOTOMIE
S
O
R
T
E
O
U
R
BANC
MONTANT
L
O
M
N
B
G
G
S
N
P
A
D
R
U
T
N
A
T
U
R
E
L
R
CANONIALE
MONTRE
E
S
S
O
R
L
E
V
E
I
M
U
D
U
E
P
I
M
A
O
O
T
T
O
CARENCE
NERF
S
A
N
E
M
I
E
DEFLAGRER
U
I
H
I
L
O
E
A
A
B
C
U
N
A
N
NIABLE
T
A
U
S
I
S
E
L
DOUM
P
R
O
I
E
N
I
L
ORGANISER
G
E
D
B
R
C
R
E
O
I
A
M
O
I
E
ECLORE
P
I
E
C
E
A
T
R
E
OTARIE
U
O
A
T
N
U
R
T
A
C
R
N
M
S
R
EMOTIF
LES FLÉCHÉS
POUPEE
FOUTAISE
N
I
U
E
G
O
A
L
E
N
T
E
A
E
P
PRENOTION
1
2
3
4
5
6
FRUSTE
LES MELÉS
N
L
R
I
L
R
T
N
A
T
N
O
M
N
I
RUDEMENT
GUIDON
L
I
O
N
E
L
FAHEM
GUILLEMOT
RUGINE
E
A
N
C
I
H
A
R
M
O
N
I
U
M
E
7
8
9
10
11
BOUAZZA
HARMONIUM
SPORTULE
C
E
E
E
D
R
E
S
I
N
A
G
R
O
A
M
E
S
S
I
HUMAINE
STAGIAIRE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

INTERNATIONALE

23

www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 INTERNATIONALE 23 LES PALESTINIENS APPELLENT À «BRÛLER LE MAILLOT» DE MESSI
www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 INTERNATIONALE 23 LES PALESTINIENS APPELLENT À «BRÛLER LE MAILLOT» DE MESSI

LES PALESTINIENS APPELLENT À «BRÛLER LE MAILLOT» DE MESSI S'IL AFFRONTE ISRAËL

Le président de la Fédération palestinienne de football a demandé ce dimanche 4 juin à Lionel Messi de ne pas participer samedi 9 juin à Jérusalem au match amical de l'Argentine contre Israël, appelant à "brûler" ses maillots s'il jouait.

Il s'agit du dernier match de préparation de l'Argentine, dont Messi est le capitaine, avant la Coupe du monde en Russie. "Messi est un sym- bole de paix et d'amour, nous lui demandons de ne pas participer au blanchi- ment des crimes de l'occu- pation" israélienne, a affir-

mé à des journalistes le président de la Fédération palestinienne, Jibril Rajoub. Il a par ailleurs indiqué avoir remis dimanche au représentant de l'Argentine à Ramallah, en Cisjordanie occupée, une lettre en ce sens adres- sée au gouvernement et à la Fédération argentins.

"Nous allons lancer une campagne contre la Fédération argentine, en visant personnellement (Lionel) Messi qui compte des dizaines de millions de fans dans les pays arabes et musulmans", a égale- ment dit M. Rahjoub aux journalistes. "Nous leur demandons à tous de brû-

ler leurs maillots à son nom et les posters de lui". "D'une rencontre sportive, ce match est devenu un outil politique, le gouver- nement israélien tentant de lui conférer une portée politique en insistant pour qu'il se déroule à Jérusalem", a-t-il expliqué.

qu'il se déroule à Jérusalem", a-t-il expliqué. NEYMAR : «JE NE SERAI PAS MEILLEUR QUE PELÉ»

NEYMAR :

«JE NE SERAI PAS MEILLEUR QUE PELÉ»

De retour avec la sélection brési- lienne, Neymar a inscrit un nouveau but pour se mettre en confiance. Quoi de mieux pour fêter un retour de blessure ? En rééducation depuis quelques mois, Neymar retrouvait les pelouses avec la Seleçao dimanche, pour se préparer à la Coupe du monde. Pour ce match de préparation face à la Croatie, l'atta- quant a largement aidé son équipe en inscrivant un des deux buts, son 54e en sélection. S'il reste encore loin de Pelé (77 buts) ou Ronaldo (62), il n'est plus qu'à une unité de

Romario. Des statistiques dont il n'a que faire, comme il l'a confié en zone mixte par la suite. "Il n'y a pas de guerre pour être le meilleur buteur de l'équipe du Brésil. Ce ne sont que des chiffres. Je respecte chacun d'entre eux, que ce soit Romario, Zico, Ronaldo ou Pelé. Je ne veux pas être meilleur qu'eux, et d'ailleurs, je ne le serai pas. Ce sont mes idoles, ils étaient là avant moi. Chacun a sa propre histoire et connaît l'importance de l'équipe nationale. Je suis juste très content d'avoir marqué."

Kanu délesté de 11 000 $ à Moscou

L'ancienne star d'Arsenal, le Nigérian Nwankwo Kanu, s'est fait dérober 11.000 dollars de sa valise alors qu'il transitait à l'aéroport international Cheremetievo de Moscou pour se rendre dans l'enclave de Kaliningrad pour un match amical, a rapporté l'agence publique russe TASS. L'ancien Gunner, passé éga- lement par l'Inter Milan, a été délesté de cette somme dimanche

lors d'un vol à destination de Kaliningrad après être arrivé dans la capitale russe depuis Londres, selon TASS. Deux bagagistes soupçonnés d'avoir volé l'argent alors qu'ils déchargeaient les bagages en prove- nance de Londres ont été interpellés, a indi- qué la police à TASS. "L'argent volé a été confisqué et sera prochaine- ment rendu à son propriétaire", a indiqué à l'agence publique russe

a indiqué à l'agence publique russe une porte-parole de la police, Irina Volk. Moscou et

une porte-parole de la police, Irina Volk. Moscou et Kaliningrad, enclave russe située sur la mer Baltique, font partie des 11 villes hôtes du Mondial 2018 qui s'ouvre le 14 juin en Russie. Nwankwo Kanu s'est rendu à Kaliningrad pour jouer un match amical spécial dimanche aux côtés d'autres "légendes" de la FIFA contre des vétérans russes. Son équipe l'a emporté 6 buts contre 4. En mars, un bagagiste de l'aéroport Cheremetievo avait déjà été inter- pellé pour avoir volé 56.000 euros d'un colis appartenant à une banque russe.

14 JOUEURS DE CHELSEA AU MONDIAL

à une banque russe. 14 JOUEURS DE CHELSEA AU MONDIAL A désormais 10 jours du coup

A désormais 10 jours du coup d'envoi de la Coupe du monde de la FIFA en Russie, les sélections sont finies, les bagages sont prêts et la plus grande compétition de la planète va pouvoir démarrer, avec au total 14 joueurs de Chelsea qui y participeront ! Voici la liste, par nation (les joueurs prêtés au cours de la saison dernières sont mar- qués d'une *) :

France : Olivier Giroud, N'Golo Kanté

Belgique : Thibaut Courtois, Eden Hazard, *Michy Batshuayi

Angleterre : Gary Cahill, *Ruben Loftus-Cheek

Allemagne : Antonio Rüdiger

Danemark : Andreas Christensen

Espagne : César Azpilicueta

Nigeria : Victor Moses, *Kenneth Omeruo

Argentine : Willy Caballero

Brésil : Willian

KANE DÉSIGNÉ JOUEUR LE PLUS CHER AU MONDE

: Willian KANE DÉSIGNÉ JOUEUR LE PLUS CHER AU MONDE Le CIES (Observatoire du football) considère

Le CIES (Observatoire du football) considère que… Harry Kane (Tottenham) est le foot- balleur qui vaut le plus cher sur la planète football. L'année passée, les dirigeants du PSG avaient fait sauter la banque pour délo- ger Neymar du FC Barcelone. Montant du transfert : 222 millions d'euros. Le goleador brésilien était devenu le joueur le plus cher de l'histoire du football. Grâce à un algorith- me, le CIES a jugé que Harry Kane avait la plus grosse valeur de transfert au 1er juin 2018. Sa valeur est estimée à 201,2 millions d'euros. Le grand perdant dans ce classe- ment est clairement la superstar Cristiano Ronaldo. Le joyau du Real Madrid figure seulement à la… 24 e place (103,4 millions d'euros).

TOP 5

Harry Kane :

201,2 M

Neymar :

197,5 M

Mbappé :

186,5 M

Messi :

184,2 M

Alli :

171 M

www.competition.dz

Mardi 5 juin 2018

24

24
www.competition.dz Mardi 5 juin 2018 24  L'Olympique Lyonnais se frotte les mains pour Benzia N'ayant

L'Olympique

Lyonnais se

frotte les

mains pour

Benzia

N'ayant pas réussi une bonne saison avec Lille, Yassine Benzia est annoncé partant lors de ce mercato d'intersaison. Ce dernier est dans le viseur de Huddersfield en Angleterre et Krasnodar en Russie. Arrivé au LOSC pour 1 million d'euros, l'attaquant des Verts ne sera pas lâché en dessous des 10 millions d'euros. Si un transfert est finalement conclu, l'Olympique Lyonnais touchera aussi sa part qui est estimée à 40% pour avoir formé Yassine Benzia. Pour le moment, l'attaquant international algérien n'a pas encore pris de décision concernant son avenir, mais son départ ne fait pratiquement plus aucun doute et il devrait changer d'air lors de ce mercato d'été.

BENNACER PROCHE DE GALATASARAY

Après s'être démarqué avec Empoli en réussissant l'accession, Ismaël Bennacer est la cible de plusieurs clubs, dont Galatasaray qui est proche de conclure avec lui.

Comme nous l'avions déjà indiqué, le club turc, où évolue Sofiane Feghouli, voudrait se ren- forcer offensivement et penserait à un autre international algérien. Galatasaray a approché le jeune Ismaêl Bennacer, afin de s'attacher ses services lors de ce mercato d'intersaison. Ce dernier, qui est toujours lié par un contrat à Empoli, pourrait finalement quit- ter l'Italie. A 20 ans seulement, l'attaquant international algérien se voit proposé un gros salaire en Turquie et l'aspect financier pour- rait faire la différence. Galatasaray veut tout faire afin de convaincre Bennacer de signer en prévision de la prochaine saison. En plus, l'inté- rêt de l'équipe turque a réellement augmenté après qu'Arsène Wenger, qui a eu le jeune atta- quant algérien sous sa coupe à Arsenal, n'ait rassuré l'entraîneur, Terim sur les capacités de ce der- nier. Le technicien français a assu- ré à son homologue turc après une longue discussion téléphonique, que le transfert d'Ismaël Bennacer était une très bonne idée et qu'il ne regretterait pas de l'avoir au sein de son équipe. Il faut savoir que Fatih Terim était déjà convaincu

des capacités de l'attaquant international algérien et une fois qu'il en a parlé avec Arsène Wenger, il compte maintenant tout faire afin de le convaincre de signer. En tout cas, Galatasaray pour- rait permettre à l'attaquant des Verts de jouer les pre- miers rôles en Turquie mais surtout de prendre part à la prochaine édition de la Ligue des champions. Comme tout le monde le sait, Sofiane Fehouli et ses coéquipiers se sont qualifiés pour la C1 après avoir remporté le championnat cette saison. Cependant, il n'est pas sûr qu'Ismaël Bennacer veuille chan- ger d'air aussi rapidement. Après seulement une saison, à Empoli, il a réussi à s'imposer et a été l'un des artisans de l'accession. Selon la presse italienne, ce dernier vou- drait rester afin de jouer en Serie A lors de la prochaine saison, mais n'a pas encore pris de décision finale. Galatasaray prépare une offre qui devrait être mise sur la table des négociations lors des pro- chains jours.



William

M. K.
M. K.

établit

un record

en Côte

d'Ivoire

William Togui,

l'attaquant

ivoirien que

cible l'USM

Alger, vient

d'établir un

record dans

son pays.

Auteur d'un

doublé

lors de

la dernière journée du championnat ivoirien, contre l'ASEC Mimosa, il est devenu le meilleur buteur du championnat ivoirien de tous les temps. Il est désormais bien placé pour remporter la médaille d'or, récompensant le meilleur joueur ivoirien de l'année.

Togui

ABS

Yahia Hassani contacté pour la présidence

Les responsables et les supporters de l'ABS veulent convaincre l'ex-président du CRB, Yahia Hassani, de donner son accord pour présider la société sportive par actions ABS qui devrait être créée prochainement. Vu la crise financière que traverse le club, les Boussaâdis sont persuadés que Hassani est la personne qualifiée pour sauver l'ABS.

LRFA

35 arbitres promus au grade régional

Le concours de passage des arbitres des Ligues de football de wilaya au grade d'arbitre régional organisé le 1 er mai passé par la LRFA, et ce, à la demande de la commission fédérale des arbitres, a consacré 35 arbitres sur les 62 arbitres convoqués. Les arbitres promus devront, au préalable, réussir le test physique qui se tiendra avant la fin du mois d'août, avant de pouvoir diriger des matches la saison prochaine, relevant de la Ligue régionale de football du Centre.

Compétition / PUB ANEP 815 856 du 05/06/2018
Compétition / PUB
ANEP 815 856 du 05/06/2018