Vous êtes sur la page 1sur 277

MULTIPLEXEUR ADD-DROP STM-16

ADR2500 eXtra P3.2

Guide d'Installation et d'Utilisation

253399745-A
3 000 365 743 R11 000 01

June 2011 – Edition 01


REPERTOIRE DES MISES A JOUR

(Une nouvelle édition annule et remplace la précédente)

N° Date Description de la mise à jour Page

288 054 178-01 Juin 2004 Création du document à l'édition originale Toutes pages

288 054 178-02 Janvier Ajout carte SWITCH 32 VC4 HO/LO / Toutes pages
2005 Aboutement DCC / carte GFP150 eXtra

288 054 178-03 Juin 2005 Carte 3E3DS3FA / Fonction TCM / Toutes pages
Nouvelles fonctions data sur GFP /
Nouvelles alarmes sur GIG-E et GFP

288 054 178-04 Janvier Ajout mode Pause (contrôle de flux) Toutes pages
2006 Nouvel Ampli optique

288 113 969-01 Novembre Nouvelles alarmes SDH Toutes pages


2006 Ajout alarme VCG_RDI
Ajout des cartes suivantes :
- STM1-SFP
- STM4-SFP
- STM16-SFP
- xGE-DM
- 2GE-DM-SFP
- 63E1FA

288 113 969-02 Mars 2008 Ajout des cartes GFP2500-2GE Toutes pages
et 2GE-DM-2G
Ajout Procédure de changement
de face avant des cartes

253 202 921-A Avril 2009 Ajout de LDR sur les cartes xGE-DM Toutes pages
Ajout de Firefox
3 000 328 819 R11 000-01 Nouvelle présentation de l'IHM

June 2011 STM-4 : nouvelle fonctionnalité MS- Toutes pages


SPRing
253 399 745-A GFP2500 : nouvelles fonctionnalités
Configuration 10M, 100M ou 1G
3 000 365 743 R11 000 01 et VCG Trunk
MSP + SNCP : possibilité d’activer SNCP
sur trails VC12/VC3 appartenant à une
section protégée MSP 1+1
Seuil et Alarme Température du châssis
Introduction de nouvelles interfaces
colorées et monofibres SDH

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 0-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
NIVEAUX DE SECURITE DES ACCES

Niveaux de sécurité des accès du châssis ADR2500 eXtra


Connecteurs Fonction Niveau de
de face avant sécurité
Carte LTU3E3DS3
TR et REC Accès de trafic à 34 ou 45 Mbit/s G703 TBTS
Carte LTU21E120
E1 INPUT et E1 OUTPUT Accès de trafic à 2 Mbit/s G703 120 Ω TBTS
Carte LTU21E75
E1 INPUT et E1 OUTPUT Accès de trafic à 2 Mbit/s G703 75 Ω TBTS
Carte 3E3DS3FA
TR et REC Accès de trafic à 34 ou 45 Mbit/s G703 TBTS
Carte 63E1FA
E1 INPUT et E1 OUTPUT Accès de trafic à 2 Mbit/s G703 120 Ω TBTS
Carte CCU-2G
POWER/ALM Accès d’alimentation et d’alarmes station TBTS
LOOPS Accès boucles sèches et télésignalisations TBTS
SYNC Accès de synchronisation 2 MHz G.703 TBTS
Carte CTRL-2G
ETH Accès de gestion distante via un réseau Ethernet TBTS
Accès Ethernet / Fast Ethernet 10BaseT/100BaseTX
IEEE802.3
COMM Accès de gestion locale via une console au standard TBTS
VT100 ou un PC
Cartes STM-n
TR et REC - Accès optiques STM-n G.957 (n=1, 4 ou 16) Laser classe 1
- Accès électrique STM-1 G703 Sans danger (*)

Carte 4ERE
TR et REC Accès électrique STM-1 G703 TBTS
Carte AUX
EOW et AUX Accès voie de service TBTS
Carte GIG-E
TR et REC Accès optique Gigabit Ethernet Laser classe 1
Sans danger
RS232 Accès de maintenance TBTS
Carte xGE-DM
TR et REC - Accès optique Gigabit Ethernet Laser classe 1
Sans danger
- Accès électrique 1000BaseT IEEE 802.3 TBTS
Carte GFP150 eXtra
ETH Accès Ethernet / Fast Ethernet 10BaseT/100BaseTX TBTS
IEEE802.3
Carte GFP2500-2GE
TR et REC - Accès optique Gigabit Ethernet Laser classe 1
Sans danger
- Accès électrique 1000BaseT IEEE 802.3 TBTS

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 0-3
(*) Le niveau de sécurité Laser classe 1 (conforme à la norme EN 60 825) est renforcé par
coupure de la puissance émise lorsque la puissance d'entrée est en-dessous d'un niveau
prédéterminé (par exemple coupure de fibre).

) Le châssis ADR2500 eXtra ne doit être monté que dans des baies ou bâtis
dont la partie inférieure est fermée ou équipée d'un filtre à air classé V1
ou HF1 au minimum, ou reposant sur un sol non inflammable.

Obligation de terre sûre


Ce matériel ne peut être installé que par un personnel compétent. Sa conformité est condi-
tionnée au raccordement de la borne de terre de protection à une terre sûre de résistance
Z < 5 ohms.

) Précautions de manipulation
Toute intervention à l'intérieur des équipements nécessite obligatoirement
l'utilisation d'un bracelet électrostatique.

Le logo repéré sur certaines cartes met en garde contre les brûlures
pouvant être occasionnées par une élévation importante de la température du
radiateur.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 0-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
AVERTISSEMENT

SAGEMCOM suit assidûment toutes les évolutions techniques et recherche continuellement


l'amélioration de ses produits de manière à en faire profiter pleinement ses clients.
En conséquence, elle s'arroge donc le droit de faire évoluer sans préavis sa documentation.

ENVIRONNEMENT

La préservation de l'environnement est une préoccupation essentielle de SAGEMCOM.


SAGEMCOM a la volonté d'exploiter des installations respectueuses de l'environnement et a choisi
d'intégrer la performance environnementale dans l'ensemble du cycle de vie de ses produits, de la
phase de fabrication à la mise en service, l'utilisation et l'élimination.

L’EMBALLAGE :

La présence du logo (point vert) signifie qu’une contribution est versée à un


organisme national agréé, pour améliorer les infrastructures de récupération et de
recyclage des emballages.
Pour faciliter ce recyclage, veuillez respecter les règles de tri mises en place
localement pour ce type de déchets.

LES PILES ET BATTERIES :


Si votre produit contient des piles ou des batteries, ces dernières doivent être déposées dans les points
de collecte désignés.

LE PRODUIT :

La poubelle barrée apposée sur le produit (ou sur ses accessoires) signifie qu’il
appartient à la famille des équipements électriques et électroniques.
A ce titre, la réglementation européenne vous demande de procéder à sa collecte
sélective :
• Dans les points de distribution en cas d’achat d’un équipement équivalent.
• Dans les points de collecte mis à votre disposition localement : déchetterie,
collecte sélective, etc…

Ainsi, vous participez à la réutilisation et à la valorisation des DEEE (Déchets d’Equipement


Electriques et Electroniques) qui peuvent avoir des effets potentiels sur l'environnement et la
santé humaine.

MARQUAGE CE :

Le marquage CE atteste de la conformité des produits aux exigences essentielles


de la directive R&TTE 1999/5/CE relative aux équipements de télécommunications,
ainsi qu'aux directives 2006/95/CE sur la sécurité et 2004/108/CE concernant la
compatibilité électromagnétique, définies par le Parlement européen et le conseil
afin de minimiser les interférences électromagnétiques, d'assurer la sécurité des
utilisateurs et de leurs biens ainsi que de préserver leur santé."

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 0-5
SOMMAIRE

REPERTOIRE DES MISES A JOUR ..................................................................................................0-2

NIVEAUX DE SECURITE DES ACCES............................................................................................... 0-3

ENVIRONNEMENT .............................................................................................................................. 0-5

1 INSTALLATION.......................................................................................................................................... 1-1
1.1 - GENERALITES .............................................................................................................................................. 1-1
1.2 - CONSTITUTION D'UN ADR2500 EXTRA ....................................................................................................... 1-2
1.3 - INSTALLATION DU CHASSIS.......................................................................................................................... 1-4
1.4 - ACCES DES CARTES.................................................................................................................................... 1-12
1.4.1. - Accès sur les cartes LTU21E120 ou LTU21E75 .............................................................................. 1-13
1.4.2. - Accès sur la carte LTU3E3DS3........................................................................................................ 1-15
1.4.3. - Accès sur la carte CCU-2G.............................................................................................................. 1-15
1.4.3.1. - Connecteur alimentation et alarmes "POWER/ALM" ................................................................................. 1-16
1.4.3.2. - Accès de télésignalisation, de télécommande et d'alarmes station : "LOOPS" ............................................ 1-17
1.4.3.3. - Accès de synchronisation 2 MHz G.703 : "SYNC" ..................................................................................... 1-18
1.4.4. - Accès sur la carte CTRL-2G............................................................................................................. 1-19
1.4.4.1. - Accès de configuration : connecteur "COMM" ........................................................................................... 1-19
1.4.4.2. - Accès de gestion : connecteur "ETH" .......................................................................................................... 1-20
1.4.5. - Accès sur la carte AUX..................................................................................................................... 1-22
1.4.6. - Accès sur la carte 3E3DS3FA .......................................................................................................... 1-23
1.4.7. - Accès sur la carte 63E1FA ............................................................................................................... 1-24
1.4.8. - Accès STM-n optiques ...................................................................................................................... 1-24
1.4.9. - Accès STM-1 électriques .................................................................................................................. 1-30
1.4.10. - Accès sur la carte GIG-E ............................................................................................................... 1-30
1.4.10.1. - Accès GigaEthernet ................................................................................................................................... 1-31
1.4.10.2. - Accès de maintenance : connecteur "RS232 .............................................................................................. 1-31
1.4.11. - Accès sur les cartes xGE-DM......................................................................................................... 1-32
1.4.12. - Accès sur la carte GFP150 eXtra................................................................................................... 1-33
1.4.13. - Accès sur la carte GFP2500-2GE .................................................................................................. 1-34
1.5 - CHASSIS SANS PROTECTION PDH ................................................................................................................ 1-35
2 MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION............................................................................................... 2-1
2.1 - MISE EN SERVICE......................................................................................................................................... 2-1
2.1.1 - Configuration nécessaire..................................................................................................................... 2-1
2.1.2 - Procédure ............................................................................................................................................ 2-1
2.1.3 - Paramétrage de l’adresse IP et du port Ethernet................................................................................ 2-4
2.1.4 - Utilisation du navigateur HTTP .......................................................................................................... 2-9
2.1.4.1 - Configuration du PC ....................................................................................................................................... 2-9
2.1.4.2 - Configuration du navigateur IE....................................................................................................................... 2-9
2.1.4.3 - Configuration du navigateur Firefox............................................................................................................. 2-10
2.1.4.4 - Première mise en service .............................................................................................................................. 2-10
2.1.4.5 - Arborescence des menus............................................................................................................................... 2-10
2.1.4.6 - Présentation de l’interface d’exploitation ..................................................................................................... 2-12
2.2 - EXPLOITATION........................................................................................................................................... 2-15
2.2.1 - Présentation fonctionnelle................................................................................................................. 2-15
2.2.2 - Généralités ........................................................................................................................................ 2-16
2.2.3 - Réseau de gestion .............................................................................................................................. 2-16
2.2.3.1 - Description de la fonction de communication............................................................................................... 2-16
2.2.3.2 - Description de la fonction d'aboutement DCC.............................................................................................. 2-18
2.2.4 - Paramètres d'exploitation ................................................................................................................. 2-18
2.2.4.1 - Paramètres de Configuration Réseau ............................................................................................................ 2-19
2.2.4.2 - Paramètres de Configuration Equipement..................................................................................................... 2-22

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 0-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
2.2.4.3 - Commandes et opérations de maintenance ................................................................................................... 2-44
2.2.4.4 - Traitement des Alarmes ................................................................................................................................ 2-45
2.2.5 - Traitement de la Qualité ....................................................................................................................2-64
2.2.6 - Supervision optique............................................................................................................................2-66
2.2.7 - Synchronisation .................................................................................................................................2-66
2.2.8 - Gestion des boucles ...........................................................................................................................2-68
2.2.9 - Protection MS-SPRing sur résultant..................................................................................................2-70
2.2.9.1 - Introduction................................................................................................................................................... 2-70
2.2.9.2 - Principe ......................................................................................................................................................... 2-70
2.2.9.3 - Règles de configuration de la protection MS-SPRing 2 fibres...................................................................... 2-71
2.2.10 - Fonction TCM..................................................................................................................................2-74
2.2.10.1 - TCM Points au niveau des équipements ..................................................................................................... 2-74
2.2.10.2 - Exploitation des TCM VC4 Points par HTTP............................................................................................. 2-78
2.2.11 - Qualité de service GigaEthernet VC4nv de la carte GIG-E ............................................................2-80
2.2.11.1 - Critères de classification ............................................................................................................................. 2-80
2.2.11.2 - Gestion de la bande passante....................................................................................................................... 2-83
2.2.11.3 - Gestion de la congestion en émission sur le WAN ..................................................................................... 2-83
2.2.11.4 - Gestion de la congestion en réception WAN .............................................................................................. 2-85
2.3 - PROTECTION DE CARTES ............................................................................................................................2-86
2.3.1 - Protection cartes PDH.......................................................................................................................2-86
2.3.2 - Protection carte SWITCH HO/LO .....................................................................................................2-86
2.3.3 - Protection carte PSU .........................................................................................................................2-87
2.4 - PROCEDURES DE CHANGEMENT DE SOUS-ENSEMBLE .................................................................................2-87
2.4.1 - Remplacement d'une carte d’accès ....................................................................................................2-87
2.4.2 - Remplacement d’une carte SWITCH HO/LO ....................................................................................2-88
2.4.3 - Remplacement d’un module PSU.......................................................................................................2-88
2.4.4 - Remplacement d’une carte CTRL-2G ................................................................................................2-89
2.4.5 - Remplacement d’une carte CCU-2G .................................................................................................2-90
2.4.6 - Remplacement du module ventilateur FAN-2G .................................................................................2-90
2.4.7 - Maintenance préventive .....................................................................................................................2-90
2.5 - PROCEDURE DE CHANGEMENT DE FACE AVANT DES CARTES ......................................................................2-91
3 RECHANGES ET CORDONS ....................................................................................................................3-1
3.1 - LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA NON ROHS ...................................................................................3-1
3.2 - LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA ROHS ..........................................................................................3-3
3.3 - LISTE DES CORDONS DISPONIBLES............................................................................................................3-6
4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES....................................................................................................4-1

5 MODE DEGRADE .......................................................................................................................................5-1


5.1 - DEFINITION ..................................................................................................................................................5-1
5.2 - CARACTERISATION ......................................................................................................................................5-2
5.3 - CAUSES POSSIBLES .......................................................................................................................................5-2
5.4 - ACTIONS DE L’OPERATEUR ..........................................................................................................................5-4
5.5 - AVERTISSEMENT DE RISQUE DE PASSAGE EN MODE DEGRADE......................................................................5-8
5.6 - ACTIONS A MENER SELON LES CAS ...............................................................................................................5-9
6 CARTE GFP150 EXTRA.............................................................................................................................6-1
6.1 - PRESENTATION DE LA CARTE GFP150 EXTRA ET DES SERVICES..................................................................6-1
6.2 - MISE EN ŒUVRE DES CARTES GFP150 EXTRA .............................................................................................6-3
6.2.1 - Installation de la carte GFP150 eXtra ................................................................................................6-3
6.2.2 - Réaliser une interconnexion de LAN ...................................................................................................6-3
6.2.2.1 - Interconnexion en mode point à point : service "EPLine ".............................................................................. 6-3
6.2.2.2 - Interconnexion en mode point à point : service "EVPLine "......................................................................... 6-10
6.2.2.3 - Interconnexion en mode "étoile" : service "EPLAN "................................................................................... 6-12
6.2.2.4 - Interconnexion en mode "bus" : service "EPLAN "...................................................................................... 6-15
6.2.2.5 - Interconnexion en mode "bus" : service "EVPLAN " ................................................................................... 6-17
6.2.3 - Mise en œuvre de la fonction OAM-CC (Operation Administration Maintenance - Continuity Check)
sur la carte GFP150 eXtra............................................................................................................................6-18
6.2.4 - Mise en œuvre des fonctions qualité de service de la carte GFP150 eXtra.......................................6-19
6.2.4.1 - Principes de gestion de la QoS de la carte GFP150 eXtra............................................................................. 6-19
6.2.4.2 - Configuration de la QoS ............................................................................................................................... 6-21
6.2.5 - Mise en œuvre du Multiple Spanning Tree Protocol de la carte GFP150 eXtra ...............................6-25
6.2.5.1 - Principes de gestion du Multiple Spanning Tree Protocol sur la carte GFP150 eXtra .................................. 6-25

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 0-7
6.2.5.2 - Validation de la Licence MSTP sur une carte GFP150 eXtra ....................................................................... 6-27
6.2.5.3 - Exemple de configuration de MSTP ............................................................................................................. 6-28
6.2.6 - Mise en œuvre de LCAS sur la carte GFP150 eXtra........................................................................ 6-32
6.2.6.1 - Principes de gestion de LCAS sur la carte GFP150 eXtra ............................................................................ 6-32
6.2.6.2 - Exemple de configuration de LCAS ............................................................................................................. 6-32
6.3 - QUELQUES REGLES DE PARAMETRAGE ...................................................................................................... 6-33
6.3.1 - Règles de paramétrage diverses ........................................................................................................ 6-33
6.3.2 - Règles de paramétrage de la QoS ..................................................................................................... 6-33
6.4 - APPLICATIONS ........................................................................................................................................... 6-33
6.4.1 - Réseaux maillés ................................................................................................................................. 6-33
6.4.2 - Protection des conduits ..................................................................................................................... 6-33
6.4.3 - Mode dégradé / repli ......................................................................................................................... 6-34
6.5 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES .............................................................................................................. 6-34
6.5.1 - Principales caractéristiques techniques ............................................................................................ 6-34
6.5.2 - Débit Ethernet / Débit VCG .............................................................................................................. 6-35
6.5.3 - Détermination du nombre de VC12 d’un VCG.................................................................................. 6-36
6.5.4 - Détermination du nombre de VC3 d’un VCG.................................................................................... 6-36
7 CARTE GFP2500-2GE ................................................................................................................................ 7-1
7.1 - DESCRIPTION DES S-VLAN .......................................................................................................................... 7-1
7.1.1 - Taggage des trames............................................................................................................................. 7-1
7.1.2 - Classification....................................................................................................................................... 7-3
7.1.3 - CoS ...................................................................................................................................................... 7-7
7.1.4 - Table des adresses MAC ..................................................................................................................... 7-8
7.2 - PRESENTATION DE LA CARTE GFP2500 ET DES SERVICES ........................................................................... 7-9
7.3 - MISE EN ŒUVRE DES CARTES GFP2500..................................................................................................... 7-11
7.3.1 - Installation de la carte GFP2500...................................................................................................... 7-11
7.3.2 - Réaliser une interconnexion de LAN ................................................................................................. 7-11
7.3.2.1 - Interconnexion en mode point à point : service "EPLine " ........................................................................... 7-11
7.3.2.2 - Interconnexion en mode point à point : service "EVPLine "......................................................................... 7-19
7.3.2.3 - Interconnexion en mode "étoile" : service "EPLAN " .................................................................................. 7-22
7.3.2.4 - Interconnexion en mode "bus" : service "EPLAN "...................................................................................... 7-24
7.3.2.5 - Interconnexion en mode "bus" : service "EVPLAN " ................................................................................... 7-26
7.3.3 - Mise en œuvre de la fonction OAM-CC (Operation Administration Maintenance - Continuity Check)
sur la carte GFP2500 ................................................................................................................................... 7-28
7.3.4 - Mise en œuvre des fonctions qualité de service de la carte GFP2500 .............................................. 7-29
7.3.4.1 - Principes de gestion de la QoS de la carte GFP2500 .................................................................................... 7-29
7.3.4.2 - Configuration de la QoS ............................................................................................................................... 7-31
7.3.5 - Mise en œuvre du Multiple Spanning Tree Protocol de la carte GFP2500....................................... 7-36
7.3.5.1 - Principes de gestion du Multiple Spanning Tree Protocol sur la carte GFP2500.......................................... 7-36
7.3.5.2 - Validation de la Licence MSTP sur une carte GFP2500............................................................................... 7-38
7.3.5.3 - Exemple de configuration de MSTP ............................................................................................................. 7-39
7.3.6 - Mise en œuvre de LCAS sur la carte GFP2500................................................................................ 7-43
7.3.6.1 - Principes de gestion de LCAS sur la carte GFP2500 .................................................................................... 7-43
7.3.6.2 - Exemple de configuration de LCAS ............................................................................................................. 7-43
7.3.7 - Mise en œuvre de la fonction Link Aggregation (Trunk) sur la carte GFP2500............................... 7-44
7.3.7.1 - Fonction GE Trunk ....................................................................................................................................... 7-44
7.3.7.2 - Fonction VCG Trunk .................................................................................................................................... 7-45
7.3.7.3 - Alarmes Trunk .............................................................................................................................................. 7-45
7.4 - QUELQUES REGLES DE PARAMETRAGE ...................................................................................................... 7-46
7.4.1 - Règles de paramétrage diverses ........................................................................................................ 7-46
7.4.2 - Règles de paramétrage de la QoS ..................................................................................................... 7-46
7.5 - APPLICATIONS ........................................................................................................................................... 7-46
7.5.1 - Réseaux maillés ................................................................................................................................. 7-46
7.5.2 - Protection des conduits ..................................................................................................................... 7-46
7.5.3 - Mode dégradé / repli ......................................................................................................................... 7-47
7.6 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES .............................................................................................................. 7-47
7.6.1 - Principales caractéristiques techniques ............................................................................................ 7-47
7.6.2 - Débit Ethernet / Débit VCG .............................................................................................................. 7-48
7.6.3 - Détermination du nombre de VC4 d’un VCG.................................................................................... 7-48
7.6.4 - Détermination du nombre de VC3 d’un VCG.................................................................................... 7-49
7.7 - INTEROPERABILITE AVEC LA CARTE GFP2500-2GE.................................................................................. 7-50
7.7.1 - Interopérabilité de la carte GFP2500-2GE avec une carte xGE-DM ou une carte 4E/FE d’un
ADR155C...................................................................................................................................................... 7-50

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 0-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
7.7.2 - Interopérabilité de la carte GFP2500-2GE avec une carte GFP150 ................................................7-50
A CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN RESEAU IP.......................................................A-1
A.1 - PRÉAMBULE ...............................................................................................................................................A-1
A.2 - ADRESSAGE IP ...........................................................................................................................................A-2
A.3 - PLAN D’ADRESSAGE ...................................................................................................................................A-3
A.4 - UTILISATION DES TABLES STATIQUES.........................................................................................................A-3
A.5 - UTILISATION DU DEMON DE ROUTAGE RIP ................................................................................................A-5
A.6 - UTILISATION DU DEMON DE ROUTAGE OSPF .............................................................................................A-6
B AMPLIFICATEUR, UFEC ET PREAMPLICATEUR OPTIQUE ........................................................ B-1
B.1 - GENERALITES ........................................................................................................................................ B-1
B.2 – LIAISONS OPTIQUES LONGUES ................................................................................................................ B-1
B.2.1 - GENERALITES .................................................................................................................................. B-1
B.2.2 – GUIDE UTILISATEUR...................................................................................................................... B-1
B.2.3 – INSTALLATION................................................................................................................................. B-1
B.3 – LIAISONS OPTIQUES TRES LONGUES .............................................................................................. B-3
B.3.1 - GENERALITES .................................................................................................................................. B-3
B.3.2 – GUIDE UTILISATEUR...................................................................................................................... B-3
B.3.3 – INSTALLATION................................................................................................................................. B-3
B.4 – LIAISONS OPTIQUES ULTRA-LONGUES .......................................................................................... B-5
B.4.1 – GENERALITES.................................................................................................................................. B-5
B.4.2 – GUIDE UTILISATEUR...................................................................................................................... B-5
B.4.3 – INSTALLATION................................................................................................................................. B-5
B.5 – CARACTERISTIQUES OPTIQUES DES LIAISONS OPTIQUES. ....................................................... B-7
C MUX 10000 A/T ...........................................................................................................................................C-1
C.1 - INSTALLATION ...................................................................................................................................... C-1
C.1.1 - Généralités ......................................................................................................................................... C-1
C.1.2 - Installation ......................................................................................................................................... C-2
C.1.3 - Raccordement des accès..................................................................................................................... C-3
C.2 - EXPLOITATION ...................................................................................................................................... C-3
C.2.1 - Généralités ......................................................................................................................................... C-3
C.2.2 - Commande et opération de maintenance ........................................................................................... C-4
C.2.3 - Spécification de la fonction multiplexage – démultiplexage .............................................................. C-4
C.2.4 - Bilan de liaison .................................................................................................................................. C-5
C.3 - RECHANGES ET CORDONS.................................................................................................................. C-5
C.4 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES .................................................................................................. C-6
D EXEMPLES DE CONFIGURATION........................................................................................................D-1
D.1 - CONFIGURER UN PORT PPP ........................................................................................................................D-1
D.2 - VISUALISER LA CONFIGURATION DU ROUTAGE ..........................................................................................D-2
D.3 - CONSTRUIRE UNE LIAISON POINT A POINT ..................................................................................................D-3
D.4 - CONSTRUIRE UNE LIAISON EN BUS .............................................................................................................D-4
D.5 - CONSTRUIRE UN ANNEAU...........................................................................................................................D-5
D.6 - EXPLOITER UN EQUIPEMENT AU TRAVERS D'UN RESEAU D'UN FOURNISSEUR DIFFERENT ...........................D-6

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 0-9
LISTE DES FIGURES

Figure 1-1 : Installation du châssis ADR2500 eXtra en baie 19"............................................................ 1-5


Figure 1-2 : Installation du châssis ADR2500 eXtra en bâti ETSI .......................................................... 1-6
Figure 1-3 : Châssis équipé ADR2500 eXtra.......................................................................................... 1-7
Figure 1-4 : Face avant de la carte LTU21E120 .................................................................................. 1-12
Figure 1-5 : Face avant de la carte LTU3E3DS3 ................................................................................. 1-14
Figure 1-6 : Face avant de la carte CCU-2G ........................................................................................ 1-14
Figure 1-7 : Cordon d’alimentation «POWER/ALM » .......................................................................... 1-16
Figure 1-8 : Face avant de la carte CTRL-2G ...................................................................................... 1-18
Figure 1-9 : Cordon de raccordement « Comm »................................................................................. 1-19
Figure 1-10 : Cordon de raccordement « Ethernet droit ».................................................................... 1-20
Figure 1-11 : Cordon de raccordement « Ethernet croisé » ................................................................. 1-20
Figure 1-12 : Face avant de la carte AUX ............................................................................................ 1-21
Figure 1-13 : Cordon de raccordement « AUX/EOW » ........................................................................ 1-21
Figure 1-14 : Face avant de la carte 3E3DS3FA.................................................................................. 1-22
Figure 1-15 : Face avant de la carte 63E1FA....................................................................................... 1-23
Figure 1-16 : Face avant d'une carte d’accès STM-1........................................................................... 1-23
Figure 1-17 : Face avant d'une carte d’accès STM-4........................................................................... 1-24
Figure 1-18 : Face avant d'une carte d'accès STM-16......................................................................... 1-24
Figure 1-19 : Face avant de la carte d’accès 4ERE ............................................................................. 1-28
Figure 1-20 : Face avant de la carte GIG-E.......................................................................................... 1-28
Figure 1-21 : Face avant de la carte 2GE-DM...................................................................................... 1-30
Figure 1-22 : Face avant de la carte GFP150 eXtra............................................................................. 1-31
Figure 1-23 : Face avant de la carte GFP2500-2GE............................................................................ 1-32

Figure 2-1 : Processus de mise en service d’un réseau d’ADR ............................................................. 2-3
Figure 2-2 : Arborescence des menus.................................................................................................. 2-11
Figure 2-3 : Ecran "Shelf view" du navigateur HTTP............................................................................ 2-12
Figure 2-4 : Fonction de communication sur un ADR2500 eXtra ......................................................... 2-16
Figure 2-5 : Exemple de communication sur un réseau d’ADR et autres équipements....................... 2-17
Figure 2-6 : Synchronisation à partir de l'entrée de synchronisation externe à 2 MHz (T3) ................ 2-66
Figure 2-7 : Synchronisation à partir d'un accès affluent synchrone.................................................... 2-66
Figure 2-8 : Déport de boucles (rapatriement des alarmes sur un Site Central).................................. 2-68
Figure 2-9 : Exemple d’anneau protégé ............................................................................................... 2-69
Figure 2-10 : Carte topologique d’un anneau ....................................................................................... 2-71
Figure 2-11 : Exemple de trafic d’entrée et sortie dans un anneau...................................................... 2-71
Figure 2-12 : TC EndPoints X/Y ........................................................................................................... 2-74
Figure 2-13 : TC EndPoints X/Y - Source et Sink face à face .............................................................. 2-74
Figure 2-14 : TC EndPoints X/Y - Source et Sink non face à face....................................................... 2-75
Figure 2-15 : TC EndPoints X/Y - Source et Sink dos à dos ................................................................ 2-75
Figure 2-16 : TC Monitoring Point Z placé entre TC EndPoint X et TC EndPoint Y............................ 2-76

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 0-10 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
Figure 6-1 : Architecture matérielle du module ...................................................................................... 6-2
Figure 6-2 : Service EPLine ................................................................................................................... 6-3
Figure 6-3 : Configuration de l’interface Ethernet .................................................................................. 6-4
Figure 6-4 : Configuration du groupe VCG (1) ....................................................................................... 6-6
Figure 6-5 : Configuration du groupe VCG (2) ....................................................................................... 6-6
Figure 6-6 : Configuration du Switch Ethernet (1).................................................................................. 6-7
Figure 6-7 : Configuration du Switch Ethernet (2).................................................................................. 6-7
Figure 6-8 : Configuration des connexions SDH.................................................................................... 6-8
Figure 6-9 : Contrôle de la liaison .......................................................................................................... 6-9
Figure 6-10 : Service EVPLine ............................................................................................................. 6-10
Figure 6-11 : Service EPLAN ............................................................................................................... 6-12
Figure 6-12 : Service EPLAN mode "bus "........................................................................................... 6-15
Figure 6-13 : Service EVPLAN mode "bus " ........................................................................................ 6-17
Figure 6-14 : Exemple d'utilisation OAM .............................................................................................. 6-18
Figure 6-15 : Architecture de la QoS.................................................................................................... 6-19
Figure 6-16 : Profil de trafic .................................................................................................................. 6-20
Figure 6-17 : Configuration d’un profil srTCM ...................................................................................... 6-22
Figure 6-18 : Configuration d’un profil trTCM ....................................................................................... 6-22
Figure 6-19 : Lecture des paramètres de Classes de Trafic ................................................................ 6-23
Figure 6-20 : Réglages des paramètres de Classes de Trafic SP ....................................................... 6-23
Figure 6-21 : Compteurs de conformité SLA........................................................................................ 6-24
Figure 6-22 : Compteurs VMAN Port ................................................................................................... 6-24
Figure 6-23 : Types de ports du MSTP ................................................................................................ 6-26
Figure 6-24 : Validation de la Licence MSTP ....................................................................................... 6-27
Figure 6-25 : Exemple de configuration de MSTP ............................................................................... 6-28
Figure 6-26 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (1).............................................................. 6-29
Figure 6-27 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (2).............................................................. 6-30
Figure 6-28 : Vérification MSTI (1) ....................................................................................................... 6-31
Figure 6-29 : Vérification MSTI (2) ....................................................................................................... 6-31

Figure 7-1 : Global Settings.................................................................................................................... 7-1


Figure 7-2 : Taggage des trames (1)...................................................................................................... 7-2
Figure 7-3 : Taggage des trames (2)...................................................................................................... 7-2
Figure 7-4 : Taggage des trames (3)...................................................................................................... 7-3
Figure 7-5 : Classification based on "Port"............................................................................................. 7-3
Figure 7-6 : Classification based on "C-Vlan" ........................................................................................ 7-4
Figure 7-7 : Classification based on " User Predefined " ....................................................................... 7-4
Figure 7-8 : Classification based on " Default " ...................................................................................... 7-5
Figure 7-9 : Classification based on " Point to Point " ............................................................................ 7-5
Figure 7-10 : Classification based on "S-Vlan"....................................................................................... 7-6
Figure 7-11 : Class of Priority ................................................................................................................. 7-7
Figure 7-12 : Port Priority ...................................................................................................................... 7-7
Figure 7-13 : Table des adresses MAC................................................................................................. 7-8
Figure 7-14 : Adresses MAC interdites .................................................................................................. 7-8
Figure 7-15 : Adresses MAC statiques................................................................................................... 7-8
Figure 7-16 : Architecture matérielle du module .................................................................................. 7-10
Figure 7-17 : Service EPLine................................................................................................................ 7-11
Figure 7-18 : Configuration de l’interface Ethernet .............................................................................. 7-12
Figure 7-19 : Configuration des connexions SDH................................................................................ 7-13
Figure 7-20 : Configuration du groupe VCG (1) ................................................................................... 7-14
Figure 7-21 : Configuration du groupe VCG (2) ................................................................................... 7-14
Figure 7-22 : Configuration du Switch Ethernet (1).............................................................................. 7-15
Figure 7-23 : Configuration du Switch Ethernet (2).............................................................................. 7-16
Figure 7-24 : Configuration du Switch Ethernet (3).............................................................................. 7-16
Figure 7-25 : Contrôle de la liaison ...................................................................................................... 7-17
Figure 7-26 : Service EVPLine ............................................................................................................. 7-18
Figure 7-27 : Configuration des connexions SDH................................................................................ 7-19

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 0-11
Figure 7-28 : Service EPLAN................................................................................................................ 7-21
Figure 7-29 : Service EPLAN mode "bus " ........................................................................................... 7-23
Figure 7-30 : Service EVPLAN mode "bus "......................................................................................... 7-25
Figure 7-31 : Exemple d'utilisation OAM .............................................................................................. 7-26
Figure 7-32 : Architecture de la QoS .................................................................................................... 7-27
Figure 7-33 : Profil de trafic .................................................................................................................. 7-28
Figure 7-34 : Configuration d’un profil srTCM....................................................................................... 7-30
Figure 7-35 : Configuration d’un profil trTCM ....................................................................................... 7-30
Figure 7-36 : Lecture des paramètres de Classes de Trafic ................................................................ 7-31
Figure 7-37 : Réglages des paramètres de Classes de Trafic SP ....................................................... 7-32
Figure 7-38 : Compteurs de conformité SLA ........................................................................................ 7-33
Figure 7-39 : Compteurs S-Vlan Port ................................................................................................... 7-33
Figure 7-40 : Types de ports du MSTP................................................................................................. 7-35
Figure 7-41 : Validation de la Licence MSTP ....................................................................................... 7-36
Figure 7-42 : Exemple de configuration de MSTP................................................................................ 7-37
Figure 7-43 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (1) .............................................................. 7-38
Figure 7-44 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (2) .............................................................. 7-39
Figure 7-45 : Vérification MSTI (1)........................................................................................................ 7-40
Figure 7-46 : Vérification MSTI (2)........................................................................................................ 7-40
Figure 7-47 : Exemple d'utilisation 802.3ad.......................................................................................... 7-42
Figure 7-48 : Fonction GE Trunk .......................................................................................................... 7-42
Figure 7-49 : Fonction VCG Trunk........................................................................................................ 7-43

Figure A-1 : Suite des protocoles IP .......................................................................................................A-1


Figure A-2 : Schéma d’un exemple d’architecture de RGT ....................................................................A-4

Figure B-1 : Amplificateur optique – Montage en bâti ............................................................................B-2


Figure B-2 : Amplificateur optique – Accès optiques..............................................................................B-3

Figure C-1 : Synoptique du MUX10000T (1/2 MUX 10000A)............................................................... C-1


Figure C-2 : MUX 10000 T – Face avant............................................................................................... C-2
Figure C-3 : MUX 10000 A – Face avant............................................................................................... C-2
Figure C-4 : MUX 10000 A – Montage en bâti 19" ................................................................................ C-2
Figure C-5 : MUX 10000 A ou T – Accès optiques................................................................................ C-3

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 0-12 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
LISTE DES TABLEAUX

TABLEAU 1-1 : DESIGNATION DES ALVEOLES DE L’ADR2500 EXTRA .....................................................................1-9


TABLEAU 1-2 : CARACTERISTIQUES DES INTERFACES STM-1 ...............................................................................1-26
TABLEAU 1-2 : CARACTERISTIQUES DES INTERFACES STM-1 BIDIRECTIONNELLES...............................................1-26
TABLEAU 1-2 : CARACTERISTIQUES DES INTERFACES STM-4 ...............................................................................1-27
TABLEAU 1-2 : CARACTERISTIQUES DES INTERFACES STM-16 .............................................................................1-27
TABLEAU 1-2 : CARACTERISTIQUES DES INTERFACES STM-16 DWDM ET CWDM .............................................1-28
TABLEAU 1-3 : CARACTERISTIQUES DE L’INTERFACE MULTIMODE ........................................................................1-29
TABLEAU 1-4 : CARACTERISTIQUES DE L’INTERFACE GIGAETHERNET DE LA CARTE GIG-E .................................1-31
TABLEAU 1-5 : CARACTERISTIQUES DE L’INTERFACE GIGAETHERNET DE LA CARTE XGE-DM ............................1-32
TABLEAU 1-6 : CARACTERISTIQUES DE L’INTERFACE GIGAETHERNET DE LA CARTE GFP2500-2GE ....................1-34
TABLEAU 2-1 : BLOCS FONCTIONNELS DE L’ADR2500 EXTRA ...........................................................................2-15
TABLEAU 2-2 : PARAMETRES DE CONFIGURATION RESEAU.................................................................................2-19
TABLEAU 2-3 : PARAMETRES DE CONFIGURATION RESEAU.................................................................................2-20
TABLEAU 2-4 : PARAMETRES DE CONFIGURATION RESEAU.................................................................................2-21
TABLEAU 2-5 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT .........................................................................2-22
TABLEAU 2-6 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT .........................................................................2-23
TABLEAU 2-7 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT .........................................................................2-24
TABLEAU 2-8 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT .........................................................................2-25
TABLEAU 2-9 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT .........................................................................2-26
TABLEAU 2-10 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-27
TABLEAU 2-11 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-28
TABLEAU 2-12 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-29
TABLEAU 2-13 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ..........................................................................2-30
TABLEAU 2-14 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-31
TABLEAU 2-15 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-32
TABLEAU 2-16 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-33
TABLEAU 2-17 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-35
TABLEAU 2-18 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-36
TABLEAU 2-19 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-37
TABLEAU 2-20 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-38
TABLEAU 2-21 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-39
TABLEAU 2-22 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-40
TABLEAU 2-23 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-41
TABLEAU 2-24 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ..........................................................................2-42
TABLEAU 2-25 : PARAMETRES DE CONFIGURATION EQUIPEMENT ......................................................................2-43
TABLEAU 2-26 : COMMANDES OU OPERATIONS DE MAINTENANCE. ....................................................................2-44
TABLEAU 2-27 : VOYANTS SPECIFIQUES A LA CARTE CTRL-2G ........................................................................2-45
TABLEAU 2-28 : VOYANTS TRAFFIC .................................................................................................................2-45
TABLEAU 2-29 : VOYANTS STATUS ..................................................................................................................2-45
TABLEAU 2-30 : VOYANTS STATUS SUR LA CARTE PSU ................................................................................2-46
TABLEAU 2-31 : VOYANTS SPECIFIQUES A LA CARTE GFP150 EXTRA...............................................................2-46
TABLEAU 2-32 : BOUTONS POUSSOIRS................................................................................................................2-46
TABLEAU 2-33 : ALARMES ET GRAVITE CARTES XSTM-N....................................................................................2-47
TABLEAU 2-34 : ALARMES ET GRAVITE CARTES XSTM-N....................................................................................2-48
TABLEAU 2-35 : ALARMES ET GRAVITE CARTES XSTM-N .....................................................................................2-49
TABLEAU 2-36 : ALARMES ET GRAVITE CARTES LTU21E1 ET 63E1FA.............................................................2-50
TABLEAU 2-37 : ALARMES ET GRAVITE CARTES LTU3E3DS3 ET 3E3DS3FA..................................................2-50
TABLEAU 2-38 : ALARMES ET GRAVITE CARTES PDH .........................................................................................2-50
TABLEAU 2-39 : ALARMES ET GRAVITE CARTES PDH .........................................................................................2-51
TABLEAU 2-40 : ALARMES ET GRAVITE CARTE GIG-E.........................................................................................2-51
TABLEAU 2-41 : ALARMES ET GRAVITE CARTE XGE-DM ....................................................................................2-52
TABLEAU 2-42 : ALARMES ET GRAVITE CARTE GFP150 EXTRA .........................................................................2-53

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 0-13
TABLEAU 2-43 : ALARMES ET GRAVITE CARTE GFP150 EXTRA......................................................................... 2-54
TABLEAU 2-44 : ALARMES ET GRAVITE CARTE GFP2500-2GE ......................................................................... 2-55
TABLEAU 2-45 : ALARMES ET GRAVITE CARTE CCU-2G .................................................................................... 2-56
TABLEAU 2-46 : ALARMES ET GRAVITE CARTE CCU-2G .................................................................................... 2-57
TABLEAU 2-47 : ALARMES ET GRAVITE CARTE CTRL-2G ................................................................................... 2-57
TABLEAU 2-48 : ALARMES ET GRAVITE CARTE SWITCH HO/LO........................................................................ 2-57
TABLEAU 2-49 : ALARMES ET GRAVITE CARTE CARTE FAN-2G ......................................................................... 2-58
TABLEAU 2-50: ALARMES ET GRAVITE CARTES .................................................................................................. 2-58
TABLEAU 2-51 : INFORMATIONS ASSOCIEES A L'ALARME CARTE EN PANNE ....................................................... 2-59
TABLEAU 2-52 : CORRELATION DES DEFAUTS STM-N........................................................................................ 2-60
TABLEAU 2-53 : CORRELATION DES DEFAUTS MSP ........................................................................................... 2-60
TABLEAU 2-54 : CORRELATION DES DEFAUTS MS-SPRING............................................................................... 2-60
TABLEAU 2-55 : CORRELATION DES DEFAUTS HPOM/HPT DES CARTES SDH, XGE-DM ET GFP2500-2GE .. 2-
61
TABLEAU 2-56 : CORRELATION DES DEFAUTS HPT DES CARTES GIG-E ......................................................... 2-61
TABLEAU 2-57 : CORRELATION DES DEFAUTS HPA/LPOM/LPT...................................................................... 2-62
TABLEAU 2-58 : CORRELATION DES DEFAUTS D'ACCES 2, 34, 45 MBIT/S ......................................................... 2-62
TABLEAU 2-59 : CORRELATION DES DEFAUTS D'ACCES ETHERNET DES CARTES DATA .................................... 2-62
TABLEAU 2-60 : CORRELATION DES DEFAUTS VCG DES CARTES DATA ............................................................ 2-63
TABLEAU 2-61 : CORRELATION DES DEFAUTS OAMCC DES CARTES GFP150 EXTRA ET GFP2500-2GE ........ 2-64
TABLEAU 2-62 : CORRELATION DES DEFAUTS D'AGGREGATION DES CARTES GFP2500-2GE .......................... 2-64
TABLEAU 3-1 : LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA NON ROHS ...................................................................... 3-1
TABLEAU 3-2 : LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA NON ROHS ...................................................................... 3-2
TABLEAU 3-3 : LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA ROHS ............................................................................. 3-3
TABLEAU 3-3 SUITE : LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA ROHS ................................................................... 3-4
TABLEAU 3-4 : LISTE DES MODULES SFP DE ADR2500 EXTRA ............................................................................. 3-4
TABLEAU 3-4 : LISTE DES MODULES SFP DE ADR2500 EXTRA ............................................................................. 3-5
TABLEAU 3-4 : LISTE DES MODULES SFP DE ADR2500 EXTRA .......................................................................... 3-6
TABLEAU 3-5 : LISTE DES CORDONS DISPONIBLES ............................................................................................... 3-6
TABLEAU 3-6 : LISTE DES CORDONS DISPONIBLES ............................................................................................... 3-7
TABLEAU 3-7 : LISTE DES CORDONS DISPONIBLES ............................................................................................... 3-8
TABLEAU 4-1 : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L’ADR2500 EXTRA ......................................................... 4-1
TABLEAU 4-2 : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L’ADR2500 EXTRA ......................................................... 4-2
TABLEAU 4-3 : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L’ADR2500 EXTRA ......................................................... 4-3
TABLEAU 5-1 : ACTIONS A MENER SELON LES CAS .................................................................................................. 5-9
TABLEAU 5-2 : ACTIONS A MENER SELON LES CAS ................................................................................................ 5-10
TABLEAU 5-3 : ACTIONS A MENER SELON LES CAS ................................................................................................ 5-11
TABLEAU 5-4 : ACTIONS A MENER SELON LES CAS ................................................................................................ 5-12
TABLEAU 5-5 : ACTIONS A MENER SELON LES CAS ................................................................................................ 5-13
TABLEAU C-1 : SPECIFICATION DES MUX/DEMUX ............................................................................................. C-4
TABLEAU C-2 : BILAN DE LIAISON ......................................................................................................................... C-5
TABLEAU C-3 : LISTE DES ARTICLES ...................................................................................................................... C-5
TABLEAU C-4 : LISTE DES CORDONS DISPONIBLES ................................................................................................. C-6
TABLEAU C-5 : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES .................................................................................................. C-6

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 0-14 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1 INSTALLATION

1.1 - GENERALITES

L’ADR2500 eXtra (Add Drop Multiplexer 2500 Mbit/s) est un multiplexeur add-drop optique
STM-16 qui permet de construire des liaisons point à point STM-16, des anneaux STM-16 ou
des réseaux maillés, avec protection de conduit (SNC) ou de section (MSP en affluent ou ligne,
ou MS-SPRing en ligne).
Il autorise le transport de 2 Mbit/s, 34 Mbit/s, 45 Mbit/s, 155 Mbit/s, 622 Mbit/s, Ethernet, Fast
Ethernet, Gigabit Ethernet et Fibre Channel sur SDH.

L'ADR2500 eXtra propose une connectivité de granularité VC4-16c, VC4-4c, VC4, VC3, VC12
par l'intermédiaire d'une matrice de connexion SWITCH HO/LO (ou SWITCH32 HOLO) à
capacité 64x64 VC4 (ou 32x32 VC4), 192x192 VC3 (ou 96x96 VC3) et/ou 4032x4032 VC12 (ou
2016x2016 VC12), de type unidirectionnel ou bidirectionnel. Cette matrice est totalement non
bloquante.

Les cartes STM-n et xGE-DM (à partir du palier P2.4) et les cartes GFP2500-2GE (à partir du
palier P3.0) offrent des interfaces extractibles SFP (Small Form Factor Pluggable) ; les
modules SFP optiques intègrent également la fonction DDM (Digital Diagnostic Monitoring).

Des modules SFP colorés (CWDM ou DWDM) sont disponibles pour les interfaces STM-16.

L'ADR2500 eXtra autorise des sections de régénération STM-16 jusqu'à 60 km à 1310 nm et


100 km à 1550 nm.
Associé à un amplificateur optique, l’ADR2500eXtra autorise des sections SDH pouvant
atteindre 150 km.
Associé à un amplificateur et à un préamplificateur, ces sections peuvent atteindre 200 km.
Des dispositifs de code correcteur d’erreur STM-16 permettent des liaisons SDH supérieures à
200 km.

L’ADR2500 eXtra peut inclure en option la protection de l’alimentation, de la fonction matrice de


brassage et des cartes PDH.
L’ADR2500 eXtra peut être utilisé en :
• Multiplexeur Terminal avec une capacité maximale de 1 STM-16 ou 4 STM-4 ou
16 STM-1, ou 378 affluents E1 (avec carte 63E1FA) ou 18 affluents E3/DS3 (avec carte
3E3DS3FA) et avec protection MSP 1+1 en affluent et en ligne,
• Pseudo-répéteur avec aptitude à régénérer 1 ou 2 résultants STM-16,
• Multiplexeur à insertion/extraction STM-16 avec une capacité maximale de 2 STM-16 en
ligne et de 378 affluents E1 (avec carte 63E1FA) ou 18 affluents E3/DS3 (avec carte
3E3DS3FA) ou 32 STM-1 ou 8 STM-4 ou 2 STM-16 en affluents,
• Multiplexeur à insertion/extraction STM-4 avec une capacité maximale de 2 STM-4 en
ligne et de 378 affluents E1 (avec carte 63E1FA) ou 18 affluents E3/DS3 (avec carte
3E3DS3FA) ou 8 STM-1 ou 2 STM-4 en affluents.
• Transport d'Ethernet sur SDH : sur VC12 ou VC3 par l'intermédiaire de la carte GFP150
eXtra, sur VC3 ou VC4 par l'intermédiaire de la carte GFP2500-2GE.
Les cartes GFP sont compatibles avec les cartes DATA de la gamme ADR SAGEMCOM.
• En déport de flux Gigabit Ethernet par l'intermédiaire des cartes GIG-E, xGE-DM ou
GFP2500-2GE.
L’ADR2500 eXtra est interopérable avec des équipements de la hiérarchie numérique
synchrone conformes aux recommandations G.707, G.783 et G.7041 de l’UIT-T.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-1
INSTALLATION

L’ADR2500 eXtra peut être géré :


• par un terminal local avec émulation VT100, nécessaire lors de la première mise en
service pour la configuration des paramètres de communication (accès "COMM"),
• par un serveur HTTP permettant une exploitation interactive locale ou distante à l’aide
d’un navigateur Internet (Web Browser),
• à distance par l’utilisation du protocole SNMP via un gestionnaire de réseau IONOS NMS
; l'utilisation du protocole SNMP permet également la supervision globale du réseau.
Le raccordement de ce gestionnaire au réseau de gestion s'effectue via l’accès Ethernet
("ETH") de la carte de gestion CTRL-2G.
Le réseau de gestion est constitué de l’accès Ethernet ("ETH"), des DCC (D1-D3 et
D4-D6) de ligne STM-16 et d’affluents STM-n, et des 2 VC12 de gestion.
Les VC12 de gestion de l’ADR2500 eXtra sont compatibles avec ceux des ADR 155c et
des ADR622.

1.2 - CONSTITUTION D'UN ADR2500 EXTRA

L'ADR2500eXtra prend place dans une baie 19" ou ETSI. Il est constitué :
• d'un châssis 14U équipé d'un fond de panier,
• de une à douze cartes d'interface LTU :

ƒ une à douze cartes LTU21E120 ou LTU21E75 dédiées par groupe de 3 aux cartes
affluents PDH 63E1. Chaque LTU comporte les connecteurs d'accès pour 21 signaux à
2 Mbit/s
ƒ une à quatre cartes LTU3E3DS3 dédiés aux cartes affluents PDH 3E3DS3. Chaque
LTU comporte les connecteurs d'accès pour 3 signaux à 34 ou 45 Mbit/s
• de une à deux cartes alimentation PSU 48V DC (Power Supply Unit), PSU-160 ou PSU-
2G
Une seule carte PSU est requise si l'équipement reçoit une carte SW32HOLO, deux
cartes PSU sont obligatoires si l'équipement reçoit une carte SWITCH HO/LO
Une deuxième ou troisième carte, obligatoirement de même type que la première, peut
être insérée dans le châssis, en protection automatique 1:1 ou 1:2.,
L'utilisation de la carte PSU-2G est possible afin de disposer d'un lot de maintenance
unique entre ADR 2500c et ADR2500 eXtra
• d’une carte de raccordement CCU-2G (Common Connecting Unit 2G) pour l’alimentation,
la télésignalisation, les télécommandes et alarmes station et la synchronisation,
• d’une carte d’exploitation CTRL-2G (Control Unit 2G),
• de deux cartes de voies auxiliaires AUX (Auxiliary Channels),
• d’une carte de brassage SWITCH HO/LO permettant une connectivité de granularité
VC4-16c, VC4-4c, VC4, VC3, VC12.
- soit une carte SWITCH HO/LO à brassage 64 VC4 max
- soit une carte SW32HOLO à brassage 32 VC4 max
Une deuxième carte, obligatoirement de même type que la première, peut être insérée
dans le châssis, en protection automatique ou manuelle 1:1
• de une à dix cartes d’accès au choix :

ƒ une à quatre cartes affluents PDH 63E1 permettant 63 connexions VC12


Chaque carte est associée à un groupe de 1 à 3 LTU21E1
Une cinquième carte peut être insérée dans le châssis, en protection automatique ou
manuelle 1:4 max

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

ƒ une à six cartes PDH 63E1FA permettant 63 connexions VC12


Cette carte regroupe les fonctions d'interface LTU et d'affluent ; elle comporte les
connecteurs d'accès pour 63 signaux à 2 Mbit/s ; elle permet d'augmenter la capacité
d'insertion/extraction d'accès PDH
Cette carte ne peut ni être protégée ni être utilisée en protection
ƒ une à quatre cartes affluents PDH 3E3DS3 permettant 3 connexions VC3
Chaque carte est associée à un LTU3E3DS3
Une cinquième carte peut être insérée dans le châssis, en protection automatique ou
manuelle 1:4 max
ƒ une à six cartes PDH 3E3DS3FA permettant 3 connexions VC3
Cette carte regroupe les fonctions d'interface LTU et d'affluent ; elle comporte les
connecteurs d'accès pour 3 signaux à 34 ou 45 Mbit/s ; elle permet d'augmenter la
capacité d'insertion/extraction d'accès PDH
Cette carte ne peut ni être protégée ni être utilisée en protection
ƒ une à huit cartes STM-1 avec 1 à 4 accès optiques permettant sur chaque accès une
connexion VC4 ou 3 connexions VC3 ou 63 connexions VC12 ; la version SFP de cette
carte peut également recevoir des modules SFP électriques pour une utilisation mixte
ƒ une à huit cartes 4ERE à 4 accès STM-1 électriques permettant sur chaque accès une
connexion VC4 ou 3 connexions VC3 ou 63 connexions VC12
ƒ une à dix cartes STM-4 à un accès optique permettant une connexion VC4-4c ou 4
connexions VC4 ou 12 connexions VC3 ou 252 connexions VC12
ƒ une à quatre cartes STM-16 à un accès optique permettant une connexion VC4-16c ou
4 connexions VC4-4c ou 16 connexions VC4 ou 48 connexions VC3 ou 1008
connexions VC12
ƒ une à quatre cartes GigaEthernet GIG-E permettant un déport de flux Gigabit Ethernet
sur un VCG composé de n VC4 (n = 1 à 7),
ƒ une à N cartes GigaEthernet xGE-DM (x=1 ou 2 ports optiques ou également
électriques pour la version SFP ), exploitables en mode STM4 (N=10) ou en mode
STM16 (N=4) ; cette carte permet un déport de flux Gigabit Ethernet sur un ou deux
VCG (1 par port) composés de n VC4 (n = 1 à 4 en mode STM4 et n = 1 à 7 en mode
STM16) ou de n VC3 (n=1 à 12 en mode STM4 et n=1 à 21 en mode STM16, sur la
carte 2GE-DM-2G seulement).
Les cartes 2GE-DM-2G et 2GE-DM-SFP en mode STM16 permettent également un
déport de flux Fibre Channel.
ƒ une à six cartes GFP150 eXtra à 8 accès Ethernet/Fast Ethernet 10BaseT/100BaseTX
permettant 3 connexions VC3 ou 63 connexions VC12 réparties sur 8 groupes en
concaténation virtuelle, avec un max de 46 VC12 ou 2 VC3 par port
ƒ une à 4 cartes GFP2500-2GE à 2 accès GigaEthernet SFP optiques ou électriques
exploitables en mode STM4 ou en mode STM16 ; cette carte permet :
- 4 connexions VC4 ou 12 connexions VC3 en mode STM4, 16 connexions VC4 ou
48 connexions VC3 en mode STM16, réparties sur 22 groupes en concaténation
virtuelle
- un déport de flux Gigabit Ethernet sur un ou deux VCG (1 par port) composés de n
VC4 (n = 1 à 4 en mode STM4 et n = 1 à 7 en mode STM16) ou de n VC3 (n=1 à 12
en mode STM4 et n=1 à 21 en mode STM16)
• d’un bloc de ventilation FAN-2G extractible, au bas du châssis.
Ce bloc de ventilation a pour fonction de faire circuler l'air externe à l'intérieur du châssis
dans le but d'une bonne régulation thermique.
Il est composé de trois ventilateurs surveillés et contrôlés séparément et alimentés par le
convertisseur 48V // 12V DC inclus sur ce bloc.
Il est à noter que ce convertisseur 48V // 12V DC peut être doublé en option afin d'obtenir
une meilleure fiabilité.
La configuration minimale – en application Terminal – comprend un châssis équipé de une ou
deux cartes PSU (selon le type de carte SWITCH HO/LO insérée), d'une carte CCU-2G, d'une
carte CTRL-2G, d'une carte SWITCH HO/LO, d'un bloc FAN-2G, d'une carte résultante et d'une

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-3
INSTALLATION

carte affluent SDH ou PDH (avec carte LTU correspondante si nécessaire) auxquels on ajoute
les cartes de transmission et de redondance nécessaires.

Pour le raccordement des différents accès des cartes, voir § 1.4.

1.3 - INSTALLATION DU CHASSIS

Le châssis ADR2500eXtra, équipé d’un fond de panier, peut s'installer en baie 19" ou en bâti
ETSI. (voir Figure 1-1 et Figure 1-2)
Le châssis ADR2500 eXtra est livré avec un kit d'adaptation adéquat (dans son propre
emballage) :
• soit un kit 19" constitué de 2 équerres 19" (1 droite + 1 gauche) + 12 vis M3x6 + 12
rondelles plates M3
• soit un kit ETSI constitué de 2 équerres ETSI (1 droite + 1 gauche) + 12 vis M3x6 + 12
rondelles plates M3

Le lot de montage du châssis sur les montants de la baie 19" ou du bâti ETSI, constitué de
6 écrous cage et de 6 vis, n’est pas fourni avec le châssis.

Installation en baie 19"


L'ADR2500 eXtra possède un système de régulation thermique par ventilation. Lors de
l'installation, deux espaces suffisants doivent être laissés : l'un en dessous du châssis pour la
prise d’air (minimum 75 mm), l'autre en haut du châssis pour l’évacuation d'air et le passage
des cordons (minimum 75 mm).
Procéder aux opérations suivantes :
• Insérer le module FAN-2G dans le châssis avant d'intégrer celui-ci dans la baie.
• prévoir un emplacement de 14U dans la baie pour chaque équipement, des espacements
de 2U sous le châssis et de 2U au-dessus du châssis, en plaçant soit un équipement
passif (tiroir de lovage par exemple) soit un déflecteur d'air entre 2 châssis.
• fixer les équerres de fixation pour montage en baie 19" de chaque côté du châssis vide en
plaçant une rondelle derrière la tête de la vis
• clipser 3 écrous cage M6 dans leurs logements sur le montant gauche de la baie (voir
distance entre 2 écrous cages sur la figure),
• clipser 3 écrous cage M6 dans leurs logements sur le montant droit de la baie (voir
distance entre 2 écrous cages sur la figure),
• présenter l'arrière du châssis face à la baie,
• faire glisser le châssis équipé du module FAN-2G jusqu'à ce que les équerres de fixation
entrent en contact avec les montants, face aux 6 écrous cage, puis le fixer au moyen de 6
vis M 6 x 12.

Installation en bâti ETSI


L'installation du châssis en bâti ETSI est identique à celle en baie 19".
Dans ce cas, utiliser le jeu d'équerres de fixation spécifique à un montage en bâti ETSI.
Prévoir un emplacement de 25 SU dans la baie pour chaque équipement, un espacement de
3 SU sous le châssis et de 4 SU au-dessus du châssis, en plaçant soit un équipement passif
(tiroir de lovage par exemple) soit un déflecteur d'air entre 2 châssis.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

177,8 mm

177,8 mm

3 vis
M6x12

3 écrous
cage M6

Figure 1-1 : Installation du châssis ADR2500 eXtra en baie 19"

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-5
INSTALLATION

175 mm

175 mm

3 vis
M6x12
3 écrous
cage M6

Figure 1-2 : Installation du châssis ADR2500 eXtra en bâti ETSI

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

Figure 1-3 : Châssis équipé ADR2500 eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-7
INSTALLATION

LTU 5-1 LTU 5-2 LTU 5-3 LTU 6-1 LTU 6-2 LTU 6-3 LTU 7-1 LTU 7-2 LTU 7-3 LTU 8-1 LTU 8-2 LTU 8-3
Accès Accès Accès Accès Accès Accès Accès Accès Accès Accès Accès Accès
PDH PDH PDH PDH PDH PDH PDH PDH PDH PDH PDH PDH
2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits 2 Mbits
34/45 34/45 34/45 34/45
Mbits Mbits Mbits Mbits

PSU 1 PSU 2 PSU 3 TRIB 2 TRIB 4 TRIB 6 TRIB 8 LINE 2 SWITCH 1 SWITCH 2
PSU-160 PSU-160 PSU-160 STM-1 STM-1 STM-1 STM-1 STM-16 SWITCH HO/LO SWITCH HO/LO
PSU-2G PSU-2G PSU-2G STM-4 STM-4 STM-4 STM-4 STM-4 SW32HOLO SW32HOLO
E1 Prot ou STM-16 63E1 63E1 GIG-E
Normal GIG-E 63E1FA 63E1FA xGE-DM
GFP150 xGE-DM 3E3DS3 3E3DS3 GFP2500-
eXtra GFP2500- 3E3DS3FA 3E3DS3FA 2GE
3E3DS3FA 2GE GFP150 GFP150
63E1FA eXtra eXtra
xGE-DM xGE-DM xGE-DM
GFP2500- GFP2500- GFP2500-
2GE (*) 2GE 2GE
CCU EXT 1 EXT 2 CTRL TRIB 1 TRIB 3 TRIB 5 TRIB 7 LINE 1
CCU- AUX AUX CTRL- STM-1 STM-1 STM-1 STM-1 STM-16
2G 2G STM-4 STM-4 STM-4 STM-4 STM-4
E3 Prot ou STM16 63E1 63E1 GIG-E
Normal GIG-E 63E1FA 63E1FA xGE-DM
GFP150 xGE-DM 3E3DS3 3E3DS3 GFP2500-
eXtra GFP2500- 3E3DS3FA 3E3DS3FA 2GE
3E3DS3FA 2GE GFP150 GFP150
63E1FA eXtra eXtra
xGE-DM xGE-DM xGE-DM
GFP2500- GFP2500- GFP2500-
2GE 2GE 2GE

FAN (FAN-2G)

Tableau 1-1 : Désignation des alvéoles de l’ADR2500 eXtra

(*) Au maximum quatre cartes GFP2500-2GE par châssis en présence d’une carte SWITCH
HO/LO
Au maximum deux cartes GFP2500-2GE par châssis en présence d’une carte SW32HOLO
(limitation de puissance).

Le châssis ADR2500 eXtra complètement équipé, est constitué (voir Chapitre 3 - Tableaux 3-1
à 3-4 : Liste des Articles ADR2500 eXtra) :
• de une à douze cartes d'interface LTU :

ƒ une à douze cartes LTU21E120 ou LTU21E75 (alvéoles LTU 5-x à LTU 8-x)
ƒ une à quatre cartes LTU3E3DS3 (alvéoles LTU 5-1, LTU 6-1, LTU 7-1, LTU 8-1)
Si une carte LTU3E3DS3 est insérée en alvéole LTU x-1, les alvéoles LTU x-2 et
LTU x-3 sont inexploitables.
• de une à trois cartes alimentation PSU (alvéoles PSU 1, PSU 2 et PSU 3),
• d’une carte de raccordement CCU-2G (alvéole CCU)
• d’une carte d’exploitation CTRL-2G (alvéole CTRL),
• de deux cartes de voies auxiliaires AUX (alvéoles EXT 1 et EXT 2),

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

• de une à dix cartes d’accès au choix :

ƒ une à cinq cartes PDH 63E1 (alvéoles TRIB 5 à TRIB 8 et alvéole TRIB 2)
En TRIB 5 à TRIB 8, cette carte est obligatoirement associée à un groupe de 1 à 3
LTU21E1 correspondant.
En TRIB 2, cette carte est utilisée soit en mode protection, soit en mode normal ; dans
ce dernier cas, elle sera associée à un groupe de 1 à 3 LTU21E1.
ƒ une à six cartes PDH 63E1FA (alvéoles TRIB 1, TRIB 2, TRIB 5 à TRIB 8)
ƒ une à cinq cartes PDH 3E3DS3 (alvéoles TRIB 5 à TRIB 8 et alvéole TRIB 1)
En TRIB 5 à TRIB 8, cette carte est obligatoirement associée au LTU3E3DS3
correspondant.
En TRIB 1, cette carte est utilisée soit en mode protection, soit en mode normal ; dans
ce dernier cas, elle sera associée à 1 LTU3E3DS3
ƒ une à six cartes PDH 3E3DS3FA (alvéoles TRIB 1, TRIB 2, TRIB 5 à TRIB 8)
ƒ une à huit cartes STM-1 (alvéoles TRIB 1 à TRIB 8),
ƒ une à dix cartes STM-4 (alvéoles TRIB 1 à TRIB 8, LINE 1 ou LINE 2)
ƒ une à quatre cartes STM-16 (alvéoles TRIB 3, TRIB 4, LINE 1 ou LINE 2),
Les cartes STM-16 qui prennent place en TRIB 3 ou TRIB 4 sont exploitées sans
protection MS-SPRing.
ƒ une à quatre cartes GIG-E (alvéoles TRIB 3, TRIB 4, LINE 1 ou LINE 2)
ƒ une à N cartes xGE-DM selon la configuration choisie :
- en mode STM4, N=10 (alvéoles TRIB 1 à TRIB 8, LINE 1 ou LINE 2)
- en mode STM16, N=4 (alvéoles TRIB 3, TRIB 4, LINE 1 ou LINE 2)
ƒ une à six cartes GFP150 eXtra (alvéoles TRIB 1, TRIB 2 ou TRIB 5 à TRIB 8)
ƒ une à 4 cartes GFP2500-2GE :
- en mode STM4 (alvéoles TRIB 1 à TRIB 8, LINE 1 ou LINE 2)
- en mode STM16 (alvéoles TRIB 3, TRIB 4, LINE 1 ou LINE 2)
• de une ou deux cartes SWITCH HO/LO (alvéoles SWITCH 1 et SWITCH 2),
Si l'équipement reçoit une carte SW32HOLO, les slots LINE 1 et LINE 2 sont
inexploitables.
• d'un bloc de ventilation FAN-2G situé au bas du châssis (alvéole FAN).

Il n'y a aucun réglage ou configuration à effectuer sur le matériel à installer. Tous les
paramétrages s'opèrent à la mise en service et à l'aide du logiciel d'exploitation embarqué.
Les cartes STM4, STM16, GIG-E, xGE-DM et GFP2500-2GE ne peuvent prendre place en
alvéoles LINE 1 ou LINE 2 qu'en présence d'une carte SWITCH HO/LO ; une carte
SW32HOLO rend les alvéoles LINE 1 et LINE 2 inexploitables.
Les cartes STM16, GIG-E, xGE-DM configurées en mode STM16, GFP2500-2GE configurées
en mode STM16, qui prennent place en TRIB 3 ou TRIB 4 rendent inexploitables les alvéoles
TRIB 1, TRIB 5 et TRIB 7 ou TRIB 2, TRIB 6 et TRIB 8, du fait que la carte utilise une bande
passante interne équivalente à un STM-16.
Les alvéoles "TRIB" et "LINE" ont une double largeur.
Les cartes STM-n simple largeur seront positionnées en partie droite de l'alvéole, la partie
gauche recevant un cache approprié.
Les cartes GFP150 eXtra simple largeur prendront place dans la partie gauche de l'alvéole,
avec cache dans la partie droite.
Des caches sont également prévus pour les alvéoles vides.
Tous les raccordements s'effectuent en face avant des cartes.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-9
INSTALLATION

Implantation des cartes


RAPPEL : Avant toute intervention sur les cartes, l'opérateur doit se munir d'un bracelet
antistatique.

Se référer au Tableau 1-1 : Désignation des alvéoles de l’ADR2500 eXtra

Les alvéoles TRIB et LINE sont banalisées, avec les contraintes suivantes :

- les cartes STM-16 et GIG-E ne peuvent s’insérer que dans les alvéoles TRIB 3, TRIB 4,
LINE 1 et LINE 2.
- les cartes xGE-DM et GFP2500-2GE ne peuvent être configurées en mode STM16 que dans
les alvéoles TRIB 3, TRIB 4, LINE 1 et LINE 2
- les alvéoles LINE 1 et LINE 2 ne peuvent recevoir que des cartes STM-4, STM-16, GIG-E,
xGE-DM ou GFP2500-2GE. Elles sont rendues inexploitables par l’utilisation d’une carte SW32.

Pour faciliter le câblage et garantir l'homogénéité des sites, il est recommandé de procéder de
la façon suivante :
• positionner les cartes LTU de gauche à droite, en utilisant de préférence les blocs LTU 6-
x et LTU 8-x pour les raccordements 2 Mbit/s (E1) et les blocs LTU 5-x et LTU 7-x pour
les raccordements 34/45 Mbit/s (E3/DS3).
• positionner la première carte PSU dans l’alvéole PSU 1,
• positionner la première carte AUX dans l’alvéole EXT 1,
• positionner la première carte SWITCH HO/LO dans l’alvéole SWITCH 1,
• En l'absence de raccordements 2 Mbit/s (E1), afin de permettre des affluents STM-16 et
une protection des accès 34/45 Mbit/s :
ƒ positionner la ou les cartes d'accès affluent PDH, STM-1, STM-4, GFP150 eXtra,
GFP2500-2GE (mode STM4), xGE-DM (mode STM4) en commençant par les alvéoles
TRIB 1, TRIB 3, TRIB 5 et TRIB 7 et en continuant par les alvéoles TRIB 2, TRIB 4,
TRIB 6 et TRIB 8,
ƒ positionner la première carte d'accès affluent STM-16 dans l’alvéole TRIB 4,
ƒ positionner la première carte d'accès résultant STM-16 dans l’alvéole LINE 2,
ƒ positionner la première carte GIG-E ou xGE-DM (mode STM16) ou GFP2500-2GE
(mode STM16) dans l'alvéole TRIB 4,
• En l'absence de raccordements 34/45 Mbit/s (E3/DS3), afin de permettre des affluents
STM-16 et une protection des accès 2 Mbit/s :
ƒ positionner la ou les cartes d'accès affluent PDH, STM-1, STM-4, GFP150 eXtra,
GFP2500-2GE (mode STM4), xGE-DM (mode STM4) en commençant par les alvéoles
TRIB 2, TRIB 4, TRIB 6 et TRIB 8 et en continuant par les alvéoles TRIB 1, TRIB 3,
TRIB 5 et TRIB 7,
ƒ positionner la première carte d'accès affluent STM-16 dans l’alvéole TRIB 3,
ƒ positionner la première carte d'accès résultant STM-16 dans l’alvéole LINE 2,
ƒ positionner la première carte GIG-E ou xGE-DM (mode STM16) ou GFP2500-2GE
(mode STM16) dans l'alvéole TRIB 3,
• fixer les cartes, les caches et le bloc ventilation par vissage.

Le châssis ADR2500 eXtra est livré avec un outil dont l’utilisation est absolument obligatoire
pour l’insertion et l’extraction des cartes, situé à la gauche du châssis supérieur.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-10 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1.4 - ACCES DES CARTES

Tous les accès sont réalisés directement en face avant des cartes. Les cartes PSU, 63E1,
3E3DS3 et SWITCH HO/LO ne comportent pas de connecteurs ; le raccordement de
l’alimentation s'effectue sur la carte CCU-2G.
Les cartes peuvent être extraites sans intervention sur les autres cartes ou sur les
raccordements de celles-ci.

Sur les cartes LTU21E120 et LTU21E75 :


• accès de trafic 21x2 Mbit/s "E1 OUTPUT" et "E1 INPUT"

Sur la carte LTU3E3DS3 :


• 3 accès de trafic 34 ou 45 Mbit/s "TR" et "REC"

Sur la carte CCU-2G :


• accès d'alimentation et d'alarmes station "POWER/ALM 48V 13A maxi"
• accès de télésignalisation et de télécommandes "LOOPS"
• accès de synchronisation 2 MHz "SYNC"

Sur la carte CTRL-2G :


• accès de gestion Ethernet "ETH"
• accès de configuration de l’adresse IP "COMM" : permet le raccordement à un terminal
ou émulation VT100

Sur la carte AUX :


• 3 accès voies de service

Sur la carte 63E1FA :


• 3 accès de trafic 21x2 Mbit/s "E1 OUTPUT" et "E1 INPUT"

Sur la carte 3E3DS3FA :


• 3 accès de trafic 34 ou 45 Mbit/s "TR" et "REC"

Sur les cartes STM-n, selon le type de carte :


• 1 à 4 accès STM-1 optiques "TR" et "REC"
• 1 à 4 accès STM-1 électriques "TR" et "REC"
• 1 accès STM-4 optique "TR" et "REC"
• 1 accès STM-16 optique "TR" et "REC"

Sur la carte GIG-E :


• accès optique GigaEthernet "TR" et "REC"
• accès de maintenance "RS232" : permet le raccordement à un terminal ou émulation
VT100

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-11
INSTALLATION

Sur la carte xGE-DM :


• 1 ou 2 accès GigaEthernet, optiques ou électriques 1000BaseT (version SFP) "TR" et
"REC"

Sur la carte GFP150 eXtra:


• 8 accès Ethernet/Fast Ethernet 10BaseT/100BaseTX "ETH"

Sur la carte GFP2500-2GE:


• 2 accès GigaEthernet SFP, optiques ou électriques 1000BaseT "TR" et "REC"

Se référer à la liste des cordons disponibles au Chapitre 3 – Rechanges et Cordons.

Règles de raccordement

⇒ Tous les accès sont réalisés directement en face avant des cartes.
⇒ Tous les cordons sortent vers le haut par l'intermédiaire de guide-fibres, excepté le cordon
d'alimentation qui est orienté vers le bas
⇒ Le passage des cordons ne doit pas gêner l'extraction d'un module ; les câbles de
raccordement du châssis doivent donc être assujettis au bâti avec un mou suffisant.

1.4.1. - Accès sur les cartes LTU21E120 ou LTU21E75

Figure 1-4 : Face avant de la carte LTU21E120

Accès de trafic 21 x 2 Mbit/s G.703 "E1 INPUT" et "E1 OUTPUT" :

Accès Accès de trafic 21 x 2 Mbit/s Conforme à la recommandation


G.703 de l'UIT-T (§ 9.3 pour l'interface d'entrée, § tab.7 pour
l'interface de sortie) et à l'ETS 300 166
Débit 2,048 Mbit/s ± 50 ppm,
Code HDB3,
Impédance 75 Ω ou 120 Ω symétrique,
Connecteur : SUB D haute densité 44 points femelles supportant le câble L907
(21 accès).

15 1
30 16
44 31

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-12 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

Deux connecteurs sont associés aux accès : les appellations (RX) correspondent à celles du
connecteur E1 INPUT et les appellations (TX) à celles du connecteur E1 OUTPUT.

N° de broche Accès Désignation du signal Remarques


16 GND Masse
31 1 TX(RX) 1B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
1 TX(RX) 1A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
17 2 TX(RX) 2B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
32 TX(RX) 2A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
2 3 TX(RX) 3B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
18 TX(RX) 3A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
33 4 TX(RX) 4B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
3 TX(RX) 4A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
19 5 TX(RX) 5B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
34 TX(RX) 5A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
4 6 TX(RX) 6B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
20 TX(RX) 6A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
35 7 TX(RX) 7B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
5 TX(RX) 7A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
21 8 TX(RX) 8B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
36 TX(RX) 8A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
6 9 TX(RX) 9B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
22 TX(RX) 9A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
37 10 TX(RX) 10B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
7 TX(RX) 10A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
23 11 TX(RX) 11B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
38 TX(RX) 11A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
8 12 TX(RX) 12B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
24 TX(RX) 12A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
39 13 TX(RX) 13B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
9 TX(RX) 13A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
25 14 TX(RX) 14B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
40 TX(RX) 14A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
10 15 TX(RX) 15B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
26 TX(RX) 15A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
41 16 TX(RX) 16B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
11 TX(RX) 16A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
27 17 TX(RX) 17B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
42 TX(RX) 17A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
12 18 TX(RX) 18B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
28 TX(RX) 18A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
43 19 TX(RX) 19B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
13 TX(RX) 19A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
29 20 TX(RX) 20B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
44 TX(RX) 20A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
14 21 TX(RX) 21B Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point chaud)
30 TX(RX) 21A Sortie (Entrée) 2 Mbit/s (point froid)
15 GND Masse

Note : le blindage du connecteur est relié à la masse électrique de la face avant du châssis
Note : sur chaque LTU les ports #1 et #2 supportent la fonction Retiming

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-13
INSTALLATION

1.4.2. - Accès sur la carte LTU3E3DS3

Figure 1-5 : Face avant de la carte LTU3E3DS3

Accès de trafic 34 ou 45 Mbit/s G.703 "TR" et "REC" :

Accès Interface 34/45 Mbit/s 75 ohms conforme à la recommandation


G.703 de l'UIT-T (§ 11) et à l'ETS 300 166 permettant le
raccordement exclusif d'un flux plésiochrone à 34 Mbit/s ou à
45Mbit/s
Connecteur 1.0/2.3 75 Ω

1.4.3. - Accès sur la carte CCU-2G

Accès Alimentation Accès Télésignalisation, Accès Synchronisation


et Alarmes station Télécommande 2MHz G.703

Figure 1-6 : Face avant de la carte CCU-2G

L’ADR2500 eXtra possède trois cartes alimentation PSU.


Il fonctionne avec une ou deux cartes PSU en l’absence de sécurisation de l’alimentation ou
pendant le changement d'une carte PSU défectueuse.
Il peut être alimenté par un PAPA, l’entrée d’alimentation se situant sur la carte CCU-2G.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-14 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1.4.3.1. - Connecteur alimentation et alarmes "POWER/ALM"

Connecteur « mâle » HE5 - 25 points

N° de broche Désignation du signal


1 -48V2
14 -48V2
2 -48V2
15 -48V2 (non utilisé)
3 -48V1
16 -48V1
4 -48V1
17 -48V1 (non utilisé)
5 Alarme mineure sonore
18 OBS
6 OBS (non utilisé)
19 Alarme mineure visuelle
7 Alarme majeure sonore
20 -48VS
8 -48VS (non utilisé)
21 Alarme majeure visuelle
9 OB1
22 OB2
10 OB1
23 OB2
11 Masse mécanique
24 Masse mécanique
12 Masse mécanique
25 Masse mécanique
13 Masse mécanique

NOTA : Le blindage du connecteur est relié à la masse de l'équipement.


: OB est le "OU" logique des signaux OB1 et OB2 de l'accès alimentation .

Interface d'alimentation:
Tension d'entrée : Une ou deux sources d'alimentation - 48 V de type TBTS (Très
Basse Tension de Sécurité)
Plage de tension autorisée : - 36 V à - 60 V
Plage de tension maximale : - 36 V à - 72 V
Puissance : 260 W max. (cf. Chapitre 4).
Les sorties alarmes mineures sonore et visuelle sont reliées entre
elles ainsi que les sorties alarmes majeures sonore et visuelle.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-15
INSTALLATION

Câble de raccordement vers le PAPA (voir schéma ci-après).

Côté équipement « PAPA »


Connecteur « mâle » HE5 25 points

Côté ADR2500 eXtra


« Power/ALM 48V 13A maxi »
Connecteur « femelle » HE5 25 points

Figure 1-7 : Cordon d’alimentation «POWER/ALM »

MISE EN GARDE : le cordon d'alimentation du châssis étant situé sur la carte CCU-2G, il est
impératif de déconnecter ce câble de l'accès "POWER/ALM" avant toute extraction de cette
carte, afin d'éviter tout contact avec la tension d'alimentation en manipulant la carte.

1.4.3.2. - Accès de télésignalisation, de télécommande et d'alarmes


station : "LOOPS"

Accès 4 entrées de télésignalisation (Local user inputs) pour contacts


flottants, polarisées au - 48 VS en interne, actives à l'état fermé et
à isolation galvanique
(courant de boucle compris entre 1 et 10 mA),
T C R 2 sorties de boucle sèche (commun "C", repos "R" et travail "T")
(Local user outputs) utilisées comme alarme station ou
télécommande (courant maximal = 100mA sur charge résistive).
Le point commun de chacune de ces boucles est relié en interne à
OBs ; par défaut, les deux boucles sèches sortantes N°1 et N°2
sont au repos.
(Schéma de principe d'une boucle sèche au repos)

8 1
15 9
Connecteur « femelle » HE5 - 15 points

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-16 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

N° de broche Quarte Paire Couleur Désignation du signal Et/St Remarques


1 2 1 J ALA2R St
9 1 2 B ALA2C St Boucle sèche sortante n°2
2 1 2 Vi ALA2T St
10 2 1 G ALA1R St
3 1 1 Bc ALA1C St Boucle sèche sortante n°1
11 1 1 G ALA1T St
4 GND Masse
12 4 1 V TELE4B (OBs) St Boucle de télésignalisation N°4
5 4 1 G TELE4A Et
13 3 2 R TELE3B (OBs) St Boucle de télésignalisation N°3
6 3 2 Vi TELE3A Et
14 3 1 N TELE2B (OBs) St Boucle de télésignalisation N°2
7 3 1 G TELE2A Et
15 2 2 M TELE1B (OBs) St Boucle de télésignalisation N°1
8 2 2 Vi TELE1A Et

NOTA : Les indications Quarte, Paire et Couleur concernent le câble 4 Quartes L907 du cordon
fourni par SAGEMCOM.

1.4.3.3. - Accès de synchronisation 2 MHz G.703 : "SYNC"

Accès 2 interfaces d'entrée de synchronisation externe à 2 MHz G.703


(T3_1 et T3_2) et deux interfaces de sortie de synchronisation à
2 MHz G.703 (T4) identiques conformes à la recommandation
G.703 de l'UIT-T (§ 13.3 et § 13.4 pour l'interface d'entrée, §
tab.10 § 13.2 tab.11 et § 13.4 pour l'interface de sortie)
Impédance 120 Ω symétrique,
5 1
Connecteur « femelle » 9 6 HE5 - 9 points (120 Ω).

N° de broche Quarte Paire Couleur Désignation du signal Remarques

1 GND Terre
6 1 1 G TX1 RING (T4-) Sortie T4-1 (point froid)
2 1 1 Bc TX1 TIP (T4+) Sortie T4-1 (point chaud)
7 1 2 Vi RX2 TIP (T3+) Entrée T3-2 (point chaud)
3 2 1 J RX1 TIP (T3+) Entrée T3-1 (point chaud)
8 2 1 G RX1 RING (T3-) Entrée T3-1 (point froid)
4 1 2 B RX2 RING (T3-) Entrée T3-2 (point froid)
9 2 2 Vi TX2 RING (T4-) Sortie T4-2 (point froid)
5 2 2 M TX2 TIP (T4+) Sortie T4-2 (point chaud)

NOTA : Le blindage du connecteur est relié à la masse électrique de la face avant.


Les indications Quarte, Paire et Couleur concernent le câble 2 Quartes L907 du cordon fourni
par SAGEMCOM.
Les interfaces adaptées 75 Ω sont obtenues par l’ajout d’un cordon réalisant également
l’adaptation de la connectique en BNC.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-17
INSTALLATION

1.4.4. - Accès sur la carte CTRL-2G

Voyants d’alarmes
majeure/critique et Bouton d’acquittement
mineure de l’ensemble de d’alarme
l’équipement

Voyants d’alarme de la Accès SmartCard Accès Ethernet de Accès COMM


carte (Status, en service) gestion

Figure 1-8 : Face avant de la carte CTRL-2G

1.4.4.1. - Accès de configuration : connecteur "COMM"

Accès Interface RS232, interconnexion d’une console ou émulation au


standard VT100
Débit 19200 bauds (8 bits de données, pas de bit de parité et 1 bit de
stop),

Connecteur « femelle » 5 1 HE5 – 9 points


9 6

N° de broche Désignation du signal Remarques


1 DCD Perte de la porteuse de données (Data Carrier Detect) (Relié à
DSR)
6 DSR Poste de données prêt (Data Set Ready) (vers ETCD)*
2 RX Réception de données (vers ETCD)*
7 RTS Demande pour émettre (Request To Send) (de ETCD)*
3 TX Emission de données (de ETCD)*
8 CTS Prêt à émettre (Clear To Send) (vers ETCD)*
4 DTR Terminal de données prêt (Data Terminal Ready) (de ETCD)*
9 RI Détection de sonnerie (Ring Indicator) (non connecté)
5 GND Masse (Signal Ground)

* L'ADR2500 eXtra est vu comme un ETCD.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-18 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

Côté équipement « COMM »


Connecteur « mâle » HE5 9 points

Côté VT100 ou PC
Connecteur « femelle » HE5 9 points

Figure 1-9 : Cordon de raccordement « Comm »

MISE EN GARDE : Utiliser uniquement un cordon prolongateur tel que celui fourni
par SAGEMCOM.

1.4.4.2. - Accès de gestion : connecteur "ETH"

Accès Interface Ethernet de gestion fonctionnant à 10 ou 100 Mbit/s en


mode half duplex ou full duplex selon le mode utilisé par
l’interlocuteur (adaptation dynamique du port Ethernet à chaque
nouvelle connexion de l’interlocuteur),
Si l'interface Ethernet ne fonctionne pas, forcer la
configuration de la carte réseau du PC en mode half duplex.

Contact 1 Contact 8

Connecteur RJ45 (10BaseT/100BaseTX) : vue de face

N° de broche Désignation du signal Remarques


1 TX_ETH_TIP Sortie Ethernet (point chaud)
2 TX_ETH_RING Sortie Ethernet (point froid)
3 RX_ETH_TIP Entrée Ethernet (point chaud)
4 et 5 NC BSTERM1
6 RX_ETH_RING Entrée Ethernet (point froid)
7 et 8 NC BSTERM1

NOTA : Deux voyants sont associés au connecteur "ETH" :


• Voyant droit vert : indicateur de l'état du trafic,
• Voyant gauche jaune : indicateur de l'état de la liaison.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-19
INSTALLATION

Câble de raccordement à un HUB (voir schéma ci-après).

Côté ADR2500 eXtra « ETH »


Connecteur blindé « mâle » RJ45 à 8 contacts

Côté HUB
Connecteur blindé « mâle » RJ45 à 8 contacts

Figure 1-10 : Cordon de raccordement « Ethernet droit »

Câble de raccordement direct à un PC (voir schéma ci-après).

Côté ADR2500 eXtra « ETH »


Connecteur blindé « mâle » RJ45 à 8 contacts

Côté PC
Connecteur blindé « mâle » RJ45 à 8 contacts

Figure 1-11 : Cordon de raccordement « Ethernet croisé »

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-20 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1.4.5. - Accès sur la carte AUX

Figure 1-12 : Face avant de la carte AUX

Chaque carte AUX comporte trois accès (6 accès en tout) avec un brochage identique.
Ces ports peuvent être aiguillés vers des octets E1 ou F1 du sur-débit des flux STM-n
raccordés à l’équipement.
De plus, quatre connexions internes sont configurables entre octets E1 ou entre octets F1 de
différents accès synchrones.

Raccordement des voies de service :


Accès synchrone V.11 (différentiel)
Débit 64 kbit/s

8 1

Connecteur « femelle » 15 9
HE5 - 15 points

N° de broche Désignation Polarité Remarques


du signal
1 - Non connecté
9 TB (+) Entrée données à transmettre sur la trame STM-n
2 TA (-) et échantillonnées sur le front montant de l'horloge T64 (B-A)
10 TOFPB (+) Sortie synchro octet en émission indiquant le positionnement
3 TOFPA (-) du bit 1 et émise sur le front montant de l'horloge T64 (B-A)
11 RB (+) Sortie données extraites de la trame STM-n et émises
4 RA (-) Sur le front descendant de l'horloge R64 (B-A)
12 ROFPB (+) Sortie synchro octet en réception indiquant le positionnement
5 ROFPA (-) du bit 1 et émise sur le front descendant de l'horloge R64 (B-A)
13 R64B (+) Sortie horloge de réception à 64 kHz
6 R64A (-)
14 T64B (+) Sortie horloge d'émission à 64 kHz
7 T64A (-)
15 - Non connecté
8 Masse

Câble de raccordement de l’accès V11 vers un équipement ARDAX ou un équipement


VDS EOW300 (voir schéma ci-après).

Figure 1-13 : Cordon de raccordement « AUX/EOW »

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-21
INSTALLATION

Chronogramme de l'interface "EOW/AUX" en mode contra-directionnel (utilisation synchrone


64 kbit/s) :

T64 (B-A)
(sortie horloge d'émission)

T (B-A) B8 B1 B2
(entrée données à transmettre)

TOFP (B-A)
(sortie synchro octet
en émission)

R64 (B-A)
(sortie horloge de réception)

R (B-A)
(sortie données reçues) B8 B1 B2

ROFP (B-A)
(sortie impulsion de trame
en réception)

1.4.6. - Accès sur la carte 3E3DS3FA

Figure 1-14 : Face avant de la carte 3E3DS3FA

Accès de trafic 34 ou 45 Mbit/s G.703 "TR" et "REC" :

Accès Interface 34/45 Mbit/s 75 ohms conforme à la recommandation


G.703 de l'UIT-T (§ 11) et à l'ETS 300 166 permettant le
raccordement exclusif d'un flux plésiochrone à 34 Mbit/s ou à
45Mbit/s
Connecteur 1.0/2.3 75 Ω

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-22 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1.4.7. - Accès sur la carte 63E1FA

Figure 1-15 : Face avant de la carte 63E1FA

Accès de trafic 21 x 2 Mbit/s G.703 "E1 INPUT" et "E1 OUTPUT" :

Accès Accès de trafic 21 x 2 Mbit/s Conforme à la recommandation


G.703 de l'UIT-T (§ 9.3 pour l'interface d'entrée, § tab.7 pour
l'interface de sortie) et à l'ETS 300 166
Débit 2,048 Mbit/s ± 50 ppm,
Code HDB3,
Impédance 120 Ω symétrique,

Connecteur : SUB D haute densité 44 points femelles supportant le câble L907


(21 accès)

15 1
30 16
44 31

Les connecteurs E1 INPUT et E1 OUTPUT et leurs raccordements sont identiques à ceux de


la carte LTU21E1 (§ 1.4.1)
Note : sur la carte 63E1FA, les ports #1 à #6 supportent la fonction Retiming.

1.4.8. - Accès STM-n optiques

Figure 1-16 : Face avant d'une carte d’accès STM-1

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-23
INSTALLATION

Figure 1-17 : Face avant d'une carte d’accès STM-4

Figure 1-18 : Face avant d'une carte d'accès STM-16

Tous les accès sont en face avant des cartes :


• les cartes STM-1 offrent 1 à 4 interfaces STM-1 optiques
• les cartes STM-4 offrent 1 interface STM-4 optique
• les cartes STM-16 offrent 1 interface STM-16 optique

Chaque interface a un accès émission "TR" (sortie équipement) et un accès réception "REC"
(entrée).

Retirer le connecteur protège contacts.

Raccorder les accès STM sur les connecteurs de face avant :


⇒ Emission Connecteur TR
⇒ Réception Connecteur REC

Accès "TR" et "REC" :

Interfaces « monomode »

Caractéristiques communes
Normes UIT-T G.957 et SFF-8472-Rev 9.5
Codage Non codé (NRZ)
Fibre optique monomode (1310 nm ou 1550 nm UIT-T G.652)
Connecteur SC / PC (cartes STM-n) ou LC / PC (cartes STM-n SFP)
Modules optiques SFP : Small Form Factor Pluggable Transceiver MultiSource
Agreement 14 Sept 2000

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-24 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

Interfaces S1.1 L1.1 L1.2


Longueur d'onde 1310 nm 1310 nm 1550 nm
155,52 Mbit/s 155,52 Mbit/s 155,52 Mbit/s
Débit
±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm
Atténuation garantie 0-12 dB 10-28 dB 10-28 dB
Puissance émise -15 à -8 dBm -5 à 0 dBm -5 à 0 dBm
-10
Sensibilité à 10 -28 dBm -34 dBm -34 dBm
Puissance max.
-8 dBm -10 dBm -10 dBm
admissible
Portée typique (*) 0 - 28 km 22 - 68 km 40 - 100 km
Pénalité pour le
1 dB 1 dB 1 dB
chemin optique

Tableau 1-2 : Caractéristiques des interfaces STM-1

Interfaces S1.1-Bidi S1.2-Bidi L1.1-Bidi L1.2-Bidi


(**) (**) (**) (**)
Longueur d'onde 1310/1550 nm 1550/1310 nm 1310/1550 nm 1550/1310 nm
155,52 Mbit/s 155,52 Mbit/s 155,52 Mbit/s 155,52 Mbit/s
Débit
±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm
Atténuation garantie 0-12 dB 0-12 dB 10-26 dB 10-26 dB
Puissance émise -15 à -8 dBm -15 à -8 dBm -6 à 0 dBm -6 à 0 dBm
Sensibilité à 10-10 -28 dBm -28 dBm -33 dBm -33 dBm
Puissance max.
-8 dBm -8 dBm -5 dBm -5 dBm
admissible
Portée typique (*) 0 - 15 km 0 - 15 km 12 - 40 km 12 - 40 km
Pénalité pour le
1 dB 1 dB 1 dB 1 dB
chemin optique

Tableau 1-3 : Caractéristiques des interfaces STM-1 bidirectionnelles

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-25
INSTALLATION

Interfaces S4.1 L4.1 L4.2


Longueur d'onde 1310 nm 1310 nm 1550 nm
622,08 Mbit/s 622,08 Mbit/s 622,08 Mbit/s
Débit
±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm
Atténuation garantie 0-12 dB 10-24 dB 10-24 dB
Puissance émise -15 à -8dBm -3 à + 2dBm -3 à + 2dBm
-10
Sensibilité à 10 -28 dBm -28 dBm -28 dBm
Puissance max.
-8 dBm -8 dBm -8 dBm
admissible
Portée typique (*) 0 - 28 km 22 - 58 km 35 - 92 km
Pénalité pour le
1 dB 1 dB 1 dB
chemin optique

Tableau 1-4 : Caractéristiques des interfaces STM-4

Interfaces S16.1 L16.1 L16.2 L16.2+ (1) U16.2 (1)


Longueur d'onde 1310 nm 1310 nm 1550 nm 1550 nm 1550,92 nm
2488,32 Mbit/s 2488,32 Mbit/s 2488,32 Mbit/s 2488,32 Mbit/s 2488,32 Mbit/s
Débit
±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm
Atténuation garantie 0-12 dB 10-24 dB 10-24 dB 13-27 dB 25-39 dB
+1 to +5 dBm +14 à +17
Puissance émise -5 à 0 dBm -2 à +2 dBm -2 à 2 dBm
dBm
Sensibilité à 10-10 -18 dBm -27 dBm -28 dBm -28 dBm -28 dBm
Puissance max. -8 dBm
0 dBm -8 dBm -8 dBm -8 dBm
admissible
Portée typique (*) 0 - 15 km 0*** - 58 km 0*** - 85 km 50 - 100 km 80 - 150 km
Pénalité pour le 2 dB
1 dB 1 dB 2 dB 3 dB
chemin optique

Tableau 1-5 : Caractéristiques des interfaces STM-16

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-26 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

L1/4/16.2++ L1/4/16.2 L1/4/16.2


Interfaces
(3) DWDM (3) CWDM
DWDM CWDM
Longueur d'onde 1550,92 nm Bande C et L 1270~1610nm
(2)
155,52 Mbit/s 155,52 Mbit/s
155,52 Mbit/s
622,08 Mbit/s 622,08 Mbit/s
Débit 622,08 Mbit/s
2488,32 Mbit/s 2488,32 Mbit/s
2488,32 Mbit/s
±20 ppm ±20 ppm ±20 ppm
14 – 28 dB 10 – 28 dB
Atténuation garantie 14 – 26 dB
(à 10-12) (à 10-12)
Puissance émise +3 à +6 dBm +2 à +4 dBm 0 to +5 dBm
-27 dBm -28 dBm
Sensibilité à 10-10 -28 dBm
(à 10-12) (à 10-12)
Puissance max.
-8 dBm -8 dBm -9 dBm
admissible
Portée typique (*) 50–110 km 50–110 km 0 (***) - 80 km
Pénalité pour le
2 dB 2 dB 2 dB
chemin optique

Tableau 1-6 : Caractéristiques des interfaces STM-1, STM-4 et STM-16 DWDM et CWDM

Dans le cas des cartes STM-16, les fibres optiques attachées au Laser d’émission et à la
photodiode de réception sont de type monomode de cœur 10 microns.

(*) Les portées typiques supposent l'emploi de fibres normalisées adaptées à la longueur
d'onde d'émission et pour la pénalité optique mentionnée. Une mesure préalable du bilan
optique est recommandée.

(**) L'ADR2500 eXtra propose des interfaces STM1 monofibres qui permettent de n’utiliser
qu’une seule fibre monomode entre deux accès STM1.
Contrairement aux autres interfaces STM1, les modules optiques aux deux extrémités de la
fibre sont différents : l'un (S1.1-Bidi ou L1.1-Bidi) émet à 1310 nm et reçoit à 1550 nm,
inversement l'autre (S1.2-Bidi ou L1.2-Bidi) émet à 1550 nm et reçoit à 1310 nm.
A l'installation, il convient de bien veiller à cette notion de couple de modules SFP afin d’éviter
que deux modules de même nature se trouvent en vis à vis. Néanmoins, si cela intervient, cela
n’endommage pas les modules SFP et un manque signal est détecté aux deux extrémités de la
fibre. Une vérification à distance des inventaires de modules permet de détecter le problème.

Note (1) : Les caractéristiques U16.2 sont données pour la carte U16.2 associée au coffret
« OPTICAL BOOSTER +14 DBM » (voir Annexe B).

Note (2) : les fréquences de la bande C de 191,60 THz à 196,10 THz et les fréquences de la
bandes L de 186,60 THz à 190,10 THz sont disponibles par pas de 100 GHz.

Note (3) : voir annexe B pour des distances plus longues avec l’aide d’amplificateur,
préamplificateur et code correcteur d’erreur.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-27
INSTALLATION

Mises en garde (1) : En cas de température ambiante élevée, le radiateur équipant les cartes
à interfaces L16.2+ et U16.2 peut être porté à une température supérieure à 50°C. Ce risque de
brûlure à l'extraction de la carte est rappelé par une étiquette en face avant.
(2) : Une puissance optique reçue supérieure à la puissance maximum
admissible peut endommager la photodiode. Insérer une atténuation suffisante pour un
raccordement en direct.
La garantie ne s’appliquera pas en cas de mauvaise utilisation

(3) : sur une même section optique, la longueur d’onde de l’émetteur optique
doit être identique à celle du récepteur optique. SAGEMCOM ne supporte pas les autres
configurations.

Interface « multimode »

Interfaces MM1
Norme ANSI T1.646
Longueur d'onde 1310 nm
155,52 Mbit/s
Débit
±20 ppm
Code Non codé NRZ
Atténuation garantie 0 à 4 dB
Puissance émise -20 à -14dBm
Sensibilité à 10-10 -31 dBm
Puissance max.
-14 dBm
admissible
Portée typique 0 - 2 km
Bande passante ≥ 500 MHz par km
Connecteur SC/PC

Tableau 1-7 : Caractéristiques de l’interface multimode

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-28 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1.4.9. - Accès STM-1 électriques

Figure 1-19 : Face avant de la carte d’accès 4ERE

La carte 4ERE offre 4 interfaces STM-1 électriques : chaque interface a un accès émission
"TR" (sortie équipement) et un accès réception "REC" (entrée).

Remarque : ces caractéristiques sont également celles d’un module SFP électrique qui peut
prendre place sur une carte 4xSTM1-SFP

Accès "TR" et "REC" :

Débit 155,520 Mbit/s ± 20 ppm,


Norme UIT-T G.703 §15,
Codage CMI
Niveau électrique 1V ± 0,1V crête à crête
Affaiblissement maximum du câble 12,7 dB en √f à 78MHz
Affaiblissement d’adaptation en entrée ≥15 dB entre 8MHz et 240MHz
Connecteur 1.0/2.3 75 ohms

MISE EN GARDE : Avant tout raccordement sur la carte 4ERE, assurez-vous que le
contact « mâle » de la jarretière est bien centré.

1.4.10. - Accès sur la carte GIG-E

Figure 1-20 : Face avant de la carte GIG-E

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-29
INSTALLATION

1.4.10.1. - Accès GigaEthernet

La carte GIG-E offre une ou deux interfaces GigaEthernet optiques en face avant : chaque
interface a un accès émission "TR" (sortie équipement) et un accès réception "REC" (entrée).
Retirer le connecteur protège contacts.
Raccorder les accès Ethernet sur les connecteurs SC de face avant :
⇒ Emission Connecteur TR
⇒ Réception Connecteur REC

Accès "TR" et "REC" :

Interfaces SX LX ZX

Interface Multimode Monomode Monomode


Norme IEEE 802.3z IEEE 802.3z Pas de standard
Longueur d'onde 770 - 860 nm 1270 – 1355 nm 1500 – 1580 nm
1250 Mbit/s 1250 Mbit/s 1250 Mbit/s
Débit
±100 ppm ±100 ppm ±100 ppm
Puissance émise
– Fibre 10 µm - -11 dBm min 0 à 5 dBm
– Fibre 50 µm -9,5 dBm min -11,5 dBm min -
– Fibre 62,5 µm -9,5 dBm min -11,5 dBm min -
Sensibilité à 10-10 -17 dBm -19 dBm -21 dBm
Puissance max.
0 dBm -3 dBm -3 dBm
admissible
Portée typique
– Fibre 10 µm - 5000 m min 40 km min
– Fibre 50 µm 500 m min 550 m min -
– Fibre 62,5 µm 220 m min 550 m min -
Connector SC/PC SC/PC SC/PC

Tableau 1-8 : Caractéristiques de l’interface GigaEthernet de la carte GIG-E

1.4.10.2. - Accès de maintenance : connecteur "RS232

Cet accès est réservé au personnel d'intervention mandaté par SAGEMCOM ; il n'offre
pas de fonction utile à l'utilisateur.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-30 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1.4.11. - Accès sur les cartes xGE-DM

Figure 1-21 : Face avant de la carte 2GE-DM

Accès GigaEthernet
Les cartes xGE-DM offrent une ou deux interfaces optiques ou électriques (version SFP)
GigaEthernet / Fibre Channel (2GE-DM-2G) en face avant : chaque interface a un accès
émission "TR" (sortie équipement) et un accès réception "REC" (entrée).
Les cartes 2GE-DM-2G et 2GE-DM-SFP reçoivent des Modules SFP (Small Form Factor
Pluggable Transceiver MultiSource Agreement 14 Sept 2000).
Retirer le connecteur protège contacts.
Raccorder les accès Ethernet sur les connecteurs de face avant :
⇒ Emission Connecteur TR
⇒ Réception Connecteur REC

Interfaces SX LX ZX
optiques
Interface Multimode Monomode Monomode
Norme IEEE 802.3z IEEE 802.3z Pas de standard
Longueur d'onde 770 - 860 nm 1270 – 1355 nm 1500 – 1580 nm
1250 Mbit/s 1250 Mbit/s 1250 Mbit/s
Débit
±100 ppm ±100 ppm ±100 ppm
Puissance émise
– Fibre 10 µm - -11 dBm min -5 à 0 dBm
– Fibre 50 µm -9,5 dBm min -11,5 dBm min -
– Fibre 62,5 µm -9,5 dBm min -11,5 dBm min -
Sensibilité à 10-10 -17 dBm -19 dBm -21 dBm
Puissance max.
0 dBm -3 dBm -3 dBm
admissible
Portée typique
– Fibre 10 µm - 5000 m min 40 km min
– Fibre 50 µm 500 m min 550 m min -
– Fibre 62,5 µm 220 m min 550 m min -
LC/PC
Connector LC/PC LC/PC
SC/PC (xGE-DM-ZX)

Tableau 1-9 : Caractéristiques de l’interface GigaEthernet de la carte xGE-DM

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-31
INSTALLATION

Interface électrique
Les cartes 2GE-DM-2G et 2GE-DM-SFP peuvent également recevoir un module électrique SFP
ayant les caractéristiques suivantes :
Débit 1000 Mbit/s
Norme IEEE 802.3
Affaiblissement maximum du câble 100 m UTP ou STP Catégorie 5e compatible Gigabit
Ethernet
Connecteur RJ45

1.4.12. - Accès sur la carte GFP150 eXtra

Figure 1-22 : Face avant de la carte GFP150 eXtra

Interface "ETH" :
Accès Interface Ethernet de trafic fonctionnant à 10 ou 100 Mbit/s en
mode half duplex ou full duplex selon le mode utilisé par
l’interlocuteur (auto-négociation validée ou non),

La carte GFP150 eXtra présente, selon sa configuration, une interface droite ou croisée.
Chaque accès supporte l'interversion automatique des paires (auto MDIX) afin d'éviter
le recours aux cordons croisés. On peut cependant par configuration forcer le type de cordon.

Connecteur Prise Ethernet/Fast Ethernet 10BaseT/100BaseTX


Type RJ45 blindé
Contact 1 Contact 8

vue de face

N° de broche Désignation du signal Fonction Fonction


(Interface droite) (Interface croisée)
1 TX_ETH_TIP Sortie Ethernet (point chaud) Entrée Ethernet (point chaud)
2 TX_ETH_RING Sortie Ethernet (point froid) Entrée Ethernet (point froid)
3 RX_ETH_TIP Entrée Ethernet (point chaud) Sortie Ethernet (point chaud)
4 NC Réservé Réservé
5 NC Réservé Réservé
6 RX_ETH_RING Entrée Ethernet (point froid) Sortie Ethernet (point froid)
7 et 8 NC Réservé Réservé

NOTA : Deux voyants sont associés au connecteur "ETH" :


• Voyant vert : indicateur de l'état de la liaison
• Voyant jaune : indicateur de l'état du trafic

Les cordons de raccordement sont identiques à ceux de l'accès de gestion "ETH" de la carte
CTRL-2G (voir § 1.4.4.2 Figure 1-10 et Figure 1-11)
La mise en œuvre et le fonctionnement de la carte GFP150 eXtra sont décrits au
chapitre 6.
Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A
Page 1-32 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
INSTALLATION

1.4.13. - Accès sur la carte GFP2500-2GE

Figure 1-23 : Face avant de la carte GFP2500-2GE

Accès GigaEthernet
La carte GFP2500-2GE offre deux interfaces GigaEthernet optiques ou électriques en face
avant : chaque interface a un accès émission "TR" (sortie équipement) et un accès réception
"REC" (entrée).
Elle reçoit des Modules SFP (Small Form Factor Pluggable Transceiver MultiSource
Agreement 14 Sept 2000).
Retirer le connecteur protège contacts.
Raccorder les accès Ethernet sur les connecteurs de face avant :
⇒ Emission Connecteur TR
⇒ Réception Connecteur REC

Interfaces SX LX ZX
optiques
Interface Multimode Monomode Monomode
Norme IEEE 802.3z IEEE 802.3z Pas de standard
Longueur d'onde 770 - 860 nm 1270 – 1355 nm 1500 – 1580 nm
1250 Mbit/s 1250 Mbit/s 1250 Mbit/s
Débit
±100 ppm ±100 ppm ±100 ppm
Puissance émise
– Fibre 10 µm - -11 dBm min -5 à 0 dBm
– Fibre 50 µm -9,5 dBm min -11,5 dBm min -
– Fibre 62,5 µm -9,5 dBm min -11,5 dBm min -
Sensibilité à 10-10 -17 dBm -19 dBm -21 dBm
Puissance max.
0 dBm -3 dBm -3 dBm
admissible
Portée typique
– Fibre 10 µm - 5000 m min 40 km min
– Fibre 50 µm 500 m min 550 m min -
– Fibre 62,5 µm 220 m min 550 m min -
Connector LC/PC LC/PC LC/PC

Tableau 1-10 : Caractéristiques de l’interface GigaEthernet de la carte GFP2500-2GE

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 1-33
INSTALLATION

Interface électrique

Elle peut également recevoir un module électrique SFP (voir § 1.4.11).

La mise en œuvre et le fonctionnement de la carte GFP2500-2GE sont décrits au


chapitre 7.

1.5 - CHASSIS SANS PROTECTION PDH

Un nouveau type de châssis, sans protection PDH, est créé à partir du palier P2.4.

Ce châssis diffère de l'autre référence par le non-équipement des connecteurs LTU.

Ce châssis étend la connectivité en nombre d'accès PDH avec les cartes 63E1FA et
3E3DS3FA et ne gère pas les cartes 63E1, 3E3DS3, LTU21E120, LTU21E75 et LTU3E3DS3.

PSU-160 PSU-160 PSU-160 STM-1 STM-1 STM-1 STM-1 STM-16 SWITCH HO/LO SWITCH HO/LO
PSU-2G PSU-2G PSU-2G STM-4 STM-4 STM-4 STM-4 STM-4 SW32HOLO SW32HOLO
GFP150 STM-16 63E1FA 63E1FA GIG-E
eXtra GIG-E 3E3DS3FA 3E3DS3FA xGE-DM
3E3DS3FA xGE-DM GFP150 GFP150 GFP2500
63E1FA GFP2500 eXtra eXtra -2GE
xGE-DM -2GE xGE-DM xGE-DM
GFP2500- GFP2500- GFP2500-
2GE 2GE 2GE
CCU EXT 1 EXT 2 CTRL TRIB 1 TRIB 3 TRIB 5 TRIB 7 LINE 1
CCU- AUX AUX CTRL- STM-1 STM-1 STM-1 STM-1 STM-16
2G 2G STM-4 STM-4 STM-4 STM-4 STM-4
GFP150 STM16 63E1FA 63E1FA GIG-E
eXtra GIG-E 3E3DS3FA 3E3DS3FA xGE-DM
3E3DS3FA xGE-DM GFP150 GFP150 GFP2500
63E1FA GFP2500 eXtra eXtra -2GE
xGE-DM -2GE xGE-DM xGE-DM
GFP2500- GFP2500- GFP2500-
2GE 2GE 2GE

FAN (FAN-2G)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 1-34 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2 MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.1 - MISE EN SERVICE.

La mise en service et l’exploitation de l'équipement peuvent être réalisées à partir d'un PC


équipé d'une émulation VT100 et d'un navigateur HTTP.
Pour accéder à l'équipement via la fonction de gestion, un terminal local avec émulation VT100
est indispensable lors de la première mise en service : toutefois, celui-ci ne permet que le
paramétrage nécessaire à la fonction de communication (définition des adresses IP et Ethernet
de l‘équipement).

2.1.1 - Configuration nécessaire

La configuration minimale proposée pour le PC d'exploitation est la suivante :

• Pentium 4 ou équivalent
• OS : Windows XP ou Windows Vista ou Windows 7
• Mémoire RAM : 512 Mega octets (2 Giga Octets pour Vista et Windows 7)
• Une interface Série RS232 ou une interface USB avec cordon convertisseur
USB/RS232 (Cordon droit SUB-D9pts Mâle / Femelle)
• Une carte réseau Ethernet 10BaseT/100BaseTX (Cordon Ethernet croisé RJ45)
• Un écran SVGA, avec une résolution minimum de 1024x768
• Hyper terminal pour Windows
• Navigateur HTTP : Internet Explorer 6.0 ou 7.0 ou Mozilla Firefox 2.0.x / 3.x.
L’utilisation d’autres navigateurs ou d’anciennes versions d’Internet Explorer est
interdite.

2.1.2 - Procédure

) A la première mise en service, l'équipement analyse sa constitution et l’accepte comme


configuration attendue, en service contrôlé. Il est donc conseillé d'insérer toutes les cartes
d'accès avant la mise sous tension afin d'accélérer la mise en service.

REMARQUES :
- La première mise en service est normalement effectuée en usine.
- Si les quatre voyants de la carte CTRL-2G clignotent de façon permanente, cela
signifie que la carte est passée en mode dégradé. Pour sortir de ce mode dégradé,
consulter le chapitre 5 "MODE DEGRADE"
) Mettre en marche l'alimentation raccordée à l'équipement sur la carte CCU-2G.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-1
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

) L'équipement effectue des auto-tests :

• lorsque ceux-ci se sont déroulés correctement, le voyant vert "Status" de la carte


CTRL-2G s’allume fixe.
• dans le cas contraire, un code de clignotement du voyant définit l'auto-test défaillant
(contacter la Hotline).
) Paramétrer l’adresse IP de l’équipement à l'aide de la VT100 (voir § 2.1.3).

) A l'aide du navigateur HTTP (voir § 2.1.4) :

• Mettre à jour l'heure et la date de l'équipement (menu Equipment > Date and time) si
celui-ci n'est pas géré par un gestionnaire de réseau NMS. En présence d'un
gestionnaire NMS, la mise à jour est automatique.
• Configurer les ports de la gestion distante, à l’aide de l’interface HTTP.
) Raccorder les accès PDH (2, 34, 45 Mbit/s), STM-1, STM-4, STM-16, Ethernet, Fast
Ethernet, GigaEthernet et SYNC nécessaires, selon la constitution de l'équipement,

) Raccorder les accès AUX nécessaires.

) Télécharger une configuration prédéfinie ou élaborer la configuration souhaitée à l'aide du


navigateur HTTP :

• Créer les connexions sur les cartes PDH, STM-n et DATA


• Etablir les sécurisations souhaitées (protections MSP, MS-SPRing, SNC, Cartes etc...).
• Choisir la source de synchronisation et modifier ses paramètres si nécessaire.
• Créer les connexions de trafic d’octets de surdébit (si carte AUX).
• Modifier si nécessaire les paramètres de surveillance et la configuration des alarmes.
La configuration par défaut des différents paramètres est donnée au § 2.2.4.
) Effectuer les tests des liaisons STM-16 en respectant le processus décrit à Figure 2-1 :
Processus de mise en service d’un réseau d’ADR.

) L'équipement est dès lors opérationnel.

) Les alarmes d'exploitation peuvent signaler un mauvais raccordement des accès.

) Vérifier le raccordement des accès, les alarmes qui correspondent aux accès raccordés et
corriger les problèmes éventuels .

) Effectuer une sauvegarde de la configuration.

REMARQUE : Il est possible, une fois la mise en service effectuée, de raccorder des
accès supplémentaires PDH, SDH, Ethernet et d'insérer ou d'extraire des cartes sous
tension (avec restriction pour la carte PSU : voir § 2.4.3).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

TEST LOCAL

Inventaire du matériel

Contrôle des alimentations - 48 V

Bouclage optique des résultants

Insertion des paramètres de communication (VT100)

Mise à l'heure et insertion de la configuration de test des accès affluents


(navigateur HTTP)

Contrôle de continuité des accès affluents

Contrôle de redondance du - 48 V

Contrôle des alarmes et des boucles A et B

* cas d'un équipement Test local de la transmission (30 mn) *


unitaire sous équipé

Raccordement optique

Raccordement de l'entrée de synchronisation


externe d'un équipement "maître" (optionnel)

Elaboration de la configuration

non Test local du dernier


équipement sur le réseau ?

oui

Mise en liaison

Mesures optiques

Raz des compteurs

Qualité 24 H en liaison

Equipement opérationnel
(constitution du dossier d'installation)

Sauvegarde de la configuration

Figure 2-1 : Processus de mise en service d’un réseau d’ADR

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-3
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.1.3 - Paramétrage de l’adresse IP et du port Ethernet

) Raccorder l'accès "COMM" de l'équipement à un port "COM" non utilisé du PC avec


émulation VT100.

) Mettre le PC sous tension.

) Sur première utilisation de l'application Hyperterminal sur un PC, procéder comme suit :

• sélectionner, successivement, dans le bureau de Windows les boutons de commande


Démarrer, Programmes, Accessoires et Hyperterminal
• choisir l'icône représentative de l'application Hyperterminal : une fenêtre de description
de la connexion s’affiche
• donner un nom, choisir une icône pour la connexion puis valider vos choix : une
nouvelle fenêtre s’affiche
• choisir le port "COM" du PC qui est raccordé à l'équipement puis valider votre choix :
une nouvelle fenêtre s’affiche.
• configurer les paramètres du port comme ci-dessous :
ƒ Bits par seconde : 19200
ƒ Bits de données :8
ƒ Parité : aucune
ƒ Bits d'arrêt :1
ƒ Contrôle du flux : aucun
• valider la programmation
• enregistrer la connexion (commande Enregistrer du menu Fichier de l'application)
NOTE : A la prochaine ouverture de l'application "Hyperterminal", il suffira de choisir l'icône
de la connexion pour se connecter sur l'équipement. A la mise sous tension de
l'équipement, le menu d'exploitation s’affiche.
• pour quitter l'application "Hyperterminal", sélectionner Quitter dans le menu Fichier
) Ouvrir une session et entrer votre mot de passe (pour paramétrer la fonction de commu-
nication, il est indispensable de disposer des droits "supervisor")

NOTE : par défaut, lors de la première mise en service, le mot de passe est vide.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

L’écran ci-dessous s’affiche :

Pour sélectionner une commande, taper le numéro de la commande dans la zone de texte
"Choice ?" et appuyer sur la touche "ENTER" pour valider votre choix.
Dans chaque écran répondre aux questions et valider avec la touche "ENTER".

¾ Choix "1" : Configuration de l’adresse IP de l’équipement.


L'adresse Equipement sera utilisée pour la notification des alarmes et évènements au
Gestionnaire. Cette adresse est obligatoire (Dans l'exemple ci-dessous, l'adresse
Equipement est 192.168.114.8)

La valeur par défaut 000.000.000.000 ne correspond à aucune configuration de l’adresse IP.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-5
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Entrer l’adresse IP voulue sachant qu'elle doit être distincte de celle des autres équipements
et doit être définie dans un sous réseau différent de celui du port Ethernet. L'adresse IP de
l'équipement distant appartiendra au même réseau.
Exemple : si l'adresse IP de l'équipement local est 192.168.114.8, celle de l'équipement
distant sera 192.168.114.xxx avec xxx différent de 008
Quand l’adresse IP existe et qu’elle est modifiée, le REBOOT de l’équipement est proposé.
Ce REBOOT s'opère sans affecter le trafic.
Message d’erreur "Equipment adress is mandatory" : l’adresse de l’équipement est
obligatoire quand un lien PPP au moins n’est pas numéroté.

¾ Choix "2" : Configuration de l’interface Ethernet.

L'écran présente une interface de communication Ethernet avec ses caractéristiques :


"Interface State" : choix de l’état de l’interface : 0 (Interface off) ou 1 (Interface on).
"IP Address" : adresse IP (adresse par défaut : 135.10.114.11)
"Subnet mask" : masque de sous-réseau.
"Route Protocol" : protocole : 0 (None), 1 (RIP) ou 2 (OSPF)

L'adresse IP de l'interface Ethernet de l'équipement relié au PC de gestion doit appartenir au


même réseau et avoir le même masque de sous-réseau que l'adresse IP du PC.
Exemple : adresse de l'équipement de gestion : 135.10.114.8 avec un masque de
sous-réseau de 255.255.255.000
L'adresse du PC doit être 135.10.114.xxx avec xxx différent de 0, 255 ou 008.
Les adresses des équipements Passerelle et Non Passerelle doivent être définies dans des
sous réseaux différents.
Cette interface Ethernet de gestion est disponible sur l' accès "ETH" de la carte CTRL-2G.
Quand l'adresse IP existe et qu'elle est modifiée, le REBOOT de l'équipement est proposé.
Ce REBOOT s'opère sans affecter le trafic.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

¾ Choix "3" : Choix du REBOOT de l’équipement.


Cette commande permet d'effectuer un REBOOT immédiat de l'application et de redémarrer
avec les paramètres déjà mémorisés dans l'équipement.
Ce REBOOT s’opère sans affecter le trafic.

¾ Choix "4" : Logout / Déconnexion


Le paramétrage terminé, cette commande ferme la session en cours.
Une sortie de session automatique est effectuée après quelques minutes de non activité
(délai paramétrable à partir du gestionnaire).

¾ Choix "5" : Ping.

"IP Address" : choix de l’adresse IP de l’équipement que l’on veut joindre.


Délai d’aller-retour en ms.

REMARQUE : La commande Ping permet de vérifier l’accessibilité et le chemin de retour


depuis l’équipement distant, en testant à la fois l’adresse de l’interface et l’adresse de cet
équipement. Si l’adresse du port par lequel sort la commande Ping est différente de
l’adresse de l’équipement, deux commandes sont émises.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-7
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

¾ Choix "6" : Trace route.

"IP Address" : choix de l’adresse IP de l’équipement que l’on veut joindre.

L'écran visualise les routes de gestion déjà définies avec leurs caractéristiques :
¾ Hops : saut 1, 2, 3…Chemin pour passer d’une machine à une autre.

1 2 3

¾ IP address : adresse IP du destinataire (équipement ou sous-réseau).


¾ Delay (ms) : temps d’aller-retour.
¾ Unit. size : Taille maximale du paquet IP pouvant parvenir à l'équipement distant.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.1.4 - Utilisation du navigateur HTTP


2.1.4.1 - Configuration du PC

Raccorder l'accès "ETH" de la carte CTRL-2G à la carte Ethernet du PC à l'aide du cordon


Ethernet croisé RJ45 ; la led jaune "ETH" de la carte CTRL-2G de l'équipement doit s'allumer.
Afin que la date HTTP d'un équipement soit correcte, la variable d'environnement "TZ" ne doit
pas être définie. Pour obtenir la liste de toutes les variables d'environnement, taper "Set" dans
la console DOS.
Par ailleurs, afin d'obtenir un affichage correct des pages HTML, vérifier que les polices ne sont
pas définies comme "grandes" dans les propriétés d'affichage du panneau de configuration et
que la police Webdings est installée.

2.1.4.2 - Configuration du navigateur IE

Configurations IE 6.0 et IE 7.0 et IE 8.0

• Dans le menu Outils d’Internet Explorer, cliquer sur Options Internet.


• Sous l’onglet Général, cliquer sur Paramètres ; cocher le bouton radio A chaque visite
de la page, puis définir à 1 Mo l’espace disque à utiliser. Cliquer sur [OK].
• Cliquer sur Supprimer les fichiers ; cocher Supprimer tout le contenu hors
connexion, puis cliquer sur [OK].
• Valider en cliquant sur [OK], puis fermer le navigateur IE pour que les options soient
prises en compte.

L’option Cache automatique avec un espace disque de 30 Mo permet un fonctionnement


beaucoup plus rapide pour afficher les pages.
Avec IE 6.0 ou IE 7.0 ou IE 8.0, il est possible de configurer le niveau de confidentialité, c'est à
dire le choix du type de cookies qui est autorisé à être copié sur le PC cible. Pour ouvrir les
ADRs, il faut laisser le paramètre de confidentialité d'Internet à la valeur par défaut "Moyenne"
pour l'accès aux sites Web.
Avec IE 6.0 ou IE 7.0 ou IE 8.0 équipé de Windows XP SP2 ou avec IE 7.0 ou IE 8.0 sur un PC
équipé de Windows Vista ou Windows 7, le Centre de Sécurité installé modifie la manière dont
IE affiche les fenêtres HTTP. Afin d'ouvrir un ADR correctement, il faut décocher le paramètre
"Bloquer les fenêtres publicitaires intempestives" de l'onglet "Confidentialité" des
propriétés de IE.
De même, le Centre de Sécurité installé bloque le programme Tftpd32 utilisé par les ADRs pour
les Upload et les Download. Sur la fenêtre d'avertissement, cliquer sur le bouton "Débloquer" :
cette action ajoute le programme tftpd32 dans la liste des exceptions.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-9
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Remarque
Après un upgrade (code applicatif + custom HTTP), il faut vider le cache comme suit :
Dans le menu "Outils" d'Internet Explorer cliquer sur "Options Internet / onglet Général / partie
Fichiers temporaires Internet / Supprimer les fichiers"
Cocher "Supprimer tout le contenu hors connexion", puis cliquer "OK"
Puis fermer et relancer le Navigateur

2.1.4.3 - Configuration du navigateur Firefox

Configuration Firefox
• Dans le menu Outils de Firefox, cliquer sur Options
• Cliquer sur Contenu ; cocher Charger les images automatiquement et Activer
JavaScript. Si Bloquer les fenêtres pop-up est coché, il est nécessaire d'ajouter
l'adresse IP des équipements autorisés dans la liste Exceptions, sinon ajouter ces
adresses lors du login des équipements.
• Cliquer Vie privée ; cocher Accepter les cookies et, cela est important, décocher
Toujours effacer mes informations personnelles à la fermeture de Firefox.
• Valider en cliquant sur [OK], puis fermez le navigateur Firefox pour que les options
soient prises en compte

Remarque
Après un upgrade du code applicatif, il faut vider le cache comme suit :
Dans le menu Outils, cliquer sur Effacer mes traces, cocher Cache et Cookies puis cliquer
sur Effacer mes traces maintenant.
Appuyer sur "F5" pour rafraîchir la page ou relancer le Navigateur.

2.1.4.4 - Première mise en service

Le PC est connecté via Ethernet (la passerelle du PC doit être dans le même sous-réseau que
l'interface Ethernet de l'ADR).
• Lancer le navigateur.
• Dans le champ "Adresse" de l'écran d'accueil, inscrire l'adresse IP de l'équipement
ADR2500 eXtra ; l'écran d'accueil du navigateur « Welcome on the ADR2500 eXtra's
site » s’affiche.
• Lors de la première mise en service, le mot de passe est vide. Cliquez sur Apply pour
accéder à l'écran ADR2500 eXtra shelf view.
Le navigateur est ainsi opérationnel.

2.1.4.5 - Arborescence des menus

Voir Figure 2-2 : Arborescence des menus ci-après.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-10 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Menu général

Session Synchronization Connection Aux Current Alarms Polling Shelf view / Equipment

Information T0 Configuration Configuration New Window Name


Login T4 Delete Delete
Date and Time
Logout Multiple connections
Inventories
HO Level
Security
LO Level
Management
LPOM List
Upload Download
Menu "EMPTY" Menu "FAN-2G" Menu "PSU" Menu "EXT – AUX" Failure hold off/on time
WTR
Board Alarms Board Alarms Maintenance Board Alarms Event Logs
Service Alarms Board Alarms Service Performance
Expected Card Board status Expected Card Expected card Capabilities
Board status Board status Board status
AUX

Menu "LTU21E1" Menu "LTU3E3DS3"


Menu "SWITCH HO/LO"
Menu "CCU-2G" Menu "CTRL-2G"
Maintenance Maintenance
Maintenance
Board Alarms Board Alarms Board status Board Alarms
Board Alarms
Service Service Alarms Board status
Service
Expected Card Expected Card Loops IP Parameters
Expected Card
Board status Board status Synchronization DCC Connection
Board Status
E1 ports 1/2/3 TR REC Temperature
TC List
E3/DS3
TC Performance

Menu "TRIB – 63E1" Menu "TRIB – 3E3DS3" Menu "TRIB – STM1" Menu "TRIB ou Line – STM4" Menu "TRIB ou LINE – STM16"

Board Alarms Board Alarms Maintenance Maintenance Maintenance


Service Service Board Alarms Board Alarms Board Alarms
Expected Card Expected Card Service Service Service
Performance Performance Expected Card Expected Card Expected Card
Board status Board status Performance Performance Performance
PDH Board Protection (*) PDH Board Protection (*) Board status Board status Board status
LPT (**) LPT (**) 1 TR REC TR REC TR REC
2 TR REC
E1 Retiming (**)
3 TR REC
4 TR REC

Menu "TRIB ou LINE – GIG-E" Menu "TRIB – 63E1FA" Menu "TR REC"

Menu "TRIB ou LINE –


SFP ¾ Bloc SFP pour cartes STMn-SFP
Board Alarms Maintenance GFP2500-2GE"
¾ Bloc "MS-SPRing" accessible si
Board Alarms SPI / RST / MST sélectionné et pour carte STM16
Service
Service Maintenance MSP / MS-SPRing en alvéole" Line"
Expected Card
Performance Expected Card Board Alarms MSA / HPT /HPOM
Service HPA / LPOM Menu "TRIB–
Board status Performance
GFP150 eXtra"
TR REC Board status Expected Card
Settings E1 Ports Performance Menu "TRIB ou LINE –
E1 Retiming Board status xGE-DM" Board Alarms
Global Params Service
Menu "TR REC" Board Alarms Expected Card
Menu "TRIB – 3E3DS3FA" SFP
Service Performance
GE ports
Expected Card Board status
WAN Trunk
Maintenance Performance
HPT ETH Global Params
Board Alarms Board status
VCG Switch ETH
Service SFP
GFP VCG Switch
Expected Card (sur carte SFP)
Access HPT VCG
Performance ETH
LPT LPT
(*) Si la carte est insérée en TRIB 1 Board status VCG
(3E3DS3) ou TRB 2 (63E1) OAM CC OAM CC
1/2/3 TR REC HPT
(**) Si la carte est configurée en mode MSTP MSTP
normal E3/DS3 LPT (2GE-DM-2G)

Figure 2-2 : Arborescence des menus

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-11
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.1.4.6 - Présentation de l’interface d’exploitation

A l'ouverture d'une session sur le navigateur HTTP, l'écran "Shelf view" (Figure 2-3) s'affiche avec la vue
globale de l'équipement, où chaque alvéole est repérée par son nom en bas (à gauche pour FAN-2G) : LTU x-
y, PSU 1-2-3, CCU, CTRL, EXT 1-2, TRIB 1-8, LINE 1-2, SWITCH 1-2, FAN.
Cliquer sur "LTU" pour visualiser le bandeau LTU, cliquer sur "Shelf" pour visualiser les cartes du châssis.

Figure 2-3 : Ecran "Shelf view" du navigateur HTTP

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-12 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Cet écran permet de visualiser l'état de l'équipement, en particulier :


• les incohérences entre configuration et constitution, l'état de la carte ; chaque alvéole
affiche une info bulle comportant :
- le nom de la carte attendue : information toujours présente
- l'état de la carte : information présente si défaut carte (carte manquante, carte
différente, carte défectueuse)
- le nom de la carte insérée : information présente si la carte insérée dans le châssis est
différente de celle programmée sur l'IHM
• chaque carte présente une barre horizontale au bas (barre verticale à gauche pour
FAN-2G) qui se colore en gris si la carte n'est pas surveillée, en rouge en cas d'une
alarme carte (Missing, Mismatch, Defective). Pour FAN-2G, la coloration peut aussi
refléter l'état des alarmes de la carte.
• les connecteurs à l'intérieur des modules en alarme sont colorés selon la sévérité de
l'alarme la plus grave.
• les modules présents, configurés hors service comportent une icône représentant une
croix rouge pour signaler cet état administratif
• les modules présents, configurés en maintenance comportent une icône représentant un
avertissement pour signaler cet état administratif
• les LEDs « Status » et « Traffic » des cartes et les LEDs "ALM" de la carte CTRL-2G
sont dynamiques.
Leur signification est précisée au § 2.2.4.4
• les protections MSP, MS-SPRing, cartes PDH et les connexions TC sont indiquées sur
des étiquettes d'information qui apparaissent alors sur les cartes concernées.

Cet écran permet également :


• d'avoir des informations sur la session :

- information rouge de "No Session" et lien de "Login"


- : cadenas gris ouvert si la session en écriture n'est pas verrouillée, rouge fermé si
la session en écriture est verrouillée par un autre utilisateur, vert fermé si la session en
écriture est verrouillée par l'utilisateur

• de naviguer à l'aide des boutons à info bulle :


"Refresh"
"Stop"
"Previous"
"Next"

• d'accéder à l'aide avec le bouton à info bulle "Help"

• de visualiser le palier et les packs courants à l'aide du bouton à info bulle "About"
• de revenir à tout moment sur la vue de l'équipement à l'aide des icônes à info bulle

"Shelf view" ou "LTU view"

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-13
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

• d'afficher le menu "Equipment" et ses items sur la gauche de l'écran en même temps
que la visualisation du châssis
• d'activer les fonctionnalités communes de l'équipement (telles que la synchronisation, la
sécurité, les informations de trafic, etc.) en cliquant sur une fonction de la barre de menu
général au-dessus de la vue équipement. Cela permet l’ouverture d’un sous menu à
gauche de l’écran : voir Figure 2-2 : Arborescence des menus
• d'accéder aux fonctionnalités liées à un module en particulier (par exemple, protection
MS-SPRing dans le cas d'un module STM-16 de ligne) : cliquer sur le module à
sélectionner et son menu spécifique apparaît à gauche de l’écran selon le type de carte :
voir Figure 2-2 : Arborescence des menus
• de visualiser les caractéristiques propres à un accès (connexions effectuées,
configuration de celles-ci, état des alarmes , etc.) en sélectionnant le connecteur
correspondant.

Pour chaque fonction visualisée, les paramètres de configuration, les commandes


d'exploitation, les paramètres actifs et l'état des alarmes sont regroupés sur le même écran ; les
différentes actions possibles sont accessibles ou non à l'opérateur selon son niveau
d'habilitation.
L’en-tête de la fenêtre du navigateur rappelle le nom de l’équipement, son adresse IP et le
niveau d'habilitation acquis.
Une mini vue située en haut à droite indique les cartes qui présentent une alarme :
- alvéole colorée en gris : pas de surveillance
- alvéole colorée en jaune pâle : alarme warning
- alvéole colorée en jaune : alarme mineure
- alvéole colorée en rouge : alarme majeure
- alvéole colorée en magenta : alarme critique
- alvéole colorée en blanc : surveillance et pas d'alarme

Quand une alvéole se colore sur cette mini vue, cliquer sur le bouton à info bulle "Refresh"
pour obtenir les indications d'alarme sur la vue de l'équipement.
Cette mini vue est rafraîchie automatiquement selon une fréquence définie dans le menu
"Polling"

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-14 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2 - EXPLOITATION

2.2.1 - Présentation fonctionnelle


L'ADR2500 eXtra est un multiplexeur add-drop optique STM-16 qui permet de construire des
liaisons point à point STM-16, des anneaux STM-16 ou des réseaux maillés.
L'ADR2500 eXtra peut aussi être raccordé à un équipement de la hiérarchie numérique
synchrone conforme aux recommandations G.707 et G.783 de l'UIT-T.
La modélisation de l'ADR2500 eXtra en blocs fonctionnels selon la norme G.783 se présente
ainsi :

SFP : Module de Terminaison amovible

SPI : Interface Physique synchrone


RST : Terminaison de section de régénération OHA : Accès au surdébit
MST : Terminaison de section de multiplexage

MSP : Protection de section de multiplexage SETS : Source de rythme de


l'équipement synchrone
MS-SPRing sur deux fibres SETPI : Interface physique
de synchronisation de
l'équipement synchrone
MSA : Adaptation de section de multiplexage SEMF : Fonction de gestion
d’équipement synchrone
HPOM : Surveillance de préfixe de conduit d'ordre supérieur MCF : Fonction de communication
de message
HPC : Connexion de conduit d'ordre supérieur
HPT : Terminaison de conduit d'ordre supérieur
HPA :Adaptation de conduit d'ordre supérieur
LUG : Générateur de conduit d'ordre inférieur non équipé GFP - Frame
LPOM : Surveillance de préfixe de conduit d'ordre inférieur VCAT
LPC : Connexion de conduit d'ordre inférieur LCAS
LPT : Terminaison de conduit d'ordre inférieur
LPA : Adaptation de conduit Adaptation de conduit
d'ordre inférieur (VC12) d'ordre inférieur (VC3)
PPI : Interface physique Interface physique
plésiochrone (VC12) plésiochrone (VC3)

Tableau 2-1 : Blocs fonctionnels de l’ADR2500 eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-15
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.2 - Généralités
L'exploitation et la maintenance de l'ADR2500 eXtra sont réalisées :
• soit directement sur l'équipement, au moyen des voyants de la face avant et des deux
boucles de sortie de gestion technique (boucles A et B).
• soit à partir d'un PC équipé d'un navigateur HTTP.
• soit à partir d'un gestionnaire de réseau par l'utilisation du protocole SNMP pour les
aspects réseau et supervision, et du navigateur HTTP inclus.
Le logiciel de gestion IONOS-NMS fournit une solution d’administration de réseau efficace et
compréhensible pour les équipements SAGEMCOM de la gamme ADR ((cf. Guide
d’installation et d’utilisation IONOS-NMS P5 EMS/NMS Management Réf. 253 153 897).
Les fonctions de gestion des équipements (EMS) sont développées au niveau de l’adminis-
tration du réseau (NML) suivant l’architecture du réseau de télécommunications (TMN) :
• configuration point-à-point des chemins,
• gestion des alarmes apparaissant sur les liens,
• gestion des protections : MSP, MS-SPRing (seulement pour l'ADR2500 eXtra), SNC-P.

2.2.3 - Réseau de gestion


2.2.3.1 - Description de la fonction de communication

En configuration maximale (si tous les affluents sont des STM-1), la fonction de routage permet
de mettre en œuvre 34 interfaces PPP.

Applicatif
Accès de gestion

HTTP / SNMP Protocoles d’exploitation

34 1
PPP R ETH R Fonction de routage

Figure 2-4 : Fonction de communication sur un ADR2500 eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-16 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

IONOS NMS
Le PC d'exploitation peut se brancher
sur une interface Ethernet quelconque ETH
lorsque le paramétrage permet ADR2500 eXtra
ADR155C
d’atteindre un équipement à exploiter
HTTP
/ SNMP R
D1 – D3
HTTP / SNMP D4 – D6 PPP
sur STM16 Ouest D1 – D3
sur STM16 Est
ETH
R
PPP
D1 – D3 sur STM1 D1 – D3
D4 – D6
sur STM16 Est

ADR2500 eXtra
ETH
D1 – D3
PPP sur STM16 Ouest
HTTP / SNMP

R
D1 – D3
VC12 de sur STM16 Ouest
VC12 de
gestion P1/P2
gestion P1/P2
PPP
Autres
équipements D1 – D3
sur STM16 Est
ETH
PPP R
R
HTTP / SNMP
HTTP / SNMP
ETH ADR2500 eXtra
ADR2500 eXtra

Figure 2-5 : Exemple de communication sur un réseau d’ADR et autres équipements

Pour bien fonctionner, l’applicatif a besoin d’une adresse unique dans le réseau (les règles
d’adressage sont rappelées en Annexe A et s’appliquent sur les interfaces numérotées).

Le port Ethernet a également besoin d’une adresse explicite s’il est en œuvre. En revanche, les
ports PPP, portés par les DCC des liens SDH ou par les VC12 de gestion, peuvent ne pas avoir
d’adresse explicite, ce qui facilite leur mise en œuvre et limite le nombre d’adresses requises.
On choisit alors le type « Unnumbered » dans l’écran « IP Parameters » « Interfaces
Configuration ».

Cependant l’adressage explicite du port PPP est nécessaire si deux équipements sont reliés
par plus d’un lien PPP. Dans ce cas, pour un comportement correct, on utilisera le démon de
routage OSPF sur ces interfaces et pas RIP.

NOTE : L’utilisation d’un port de gestion de type P (P1 ou P2) nécessite l’utilisation de deux
ressources VC12 au niveau de la matrice de brassage, mais un seul VC12 sur le lien STM-n

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-17
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.3.2 - Description de la fonction d'aboutement DCC


La fonctionnalité d’aboutement des flux DCC (D1-D3, D4-D6) permet de transporter, dans un réseau
ADR, les flux de gestion en transparence d’un autre opérateur en utilisant les DCCr (D1-D3). Les flux
de gestion doivent être au format HDLC.

Dans un réseau hétérogène d'équipements ADR et d'équipements non-ADR :


• la gestion des équipements ADR passe à travers les DCCm des ADR et des VC12 de gestion
lorsqu’ils doivent traverser un réseau non-ADR
• la gestion des non-ADR passe à travers les DCCr des ADR lorsqu’ils doivent traverser un réseau
d’ADR.

Les DCCm des ADR155C et des ADR622 ne sont pas compatibles avec ceux de l’ADR2500 eXtra ;
leurs débits sont différents.

L’aboutement des DCC est décorrélé des mécanismes de protection. L’opérateur doit utiliser un
mécanisme de routage pour protéger son chemin de DCC.

L’aboutement des DCCr et DCCm est configurable uniquement par HTTP et est toujours
bidirectionnel.

Le système d’aboutement ne remonte pas d’alarme ou d’information sur l’état du flux transporté.

2.2.4 - Paramètres d'exploitation


Les paramètres d'exploitation regroupent :
• les paramètres de configuration,
• les commandes ou opérations de maintenance (ces actions sont effacées en cas
de perte de l'alimentation).
• les alarmes et leur sévérité,

Paramètres de configuration
Les tableaux ci-joints (Tableaux 2-2 à 2-4 : Paramètres de configuration réseau et Tableaux 2-5
à 2-25 : Paramètres de configuration équipement) permettent de visualiser les fonctionnalités
de la configuration.
Dans la colonne "Chemins d’accès et paramètres", apparaissent :
• les chemins d’accès (en italique gras) à partir des fonctions du menu principal (Figure
2-2 : Arborescence des menus) ou à partir de la carte sélectionnée dans la présentation
de l’équipement (Figure 2-3 : Ecran "Shelf view" du navigateur HTTP).
Ex : Menu Connection > Output Port > Configuration ou Multiple Connections
• les paramètres à définir (gras entre crochets) :
Ex : "Login" dans le menu Session

Contraintes de configuration
Lors de la configuration du nom (menu Equipment > Name), vous ne devez utiliser que les
caractères majuscules et minuscules, les chiffres, l’espace et les caractères – et _.
Les caractères accentués et certains caractères spéciaux ne s’afficheront pas sur l’interface
VT100.
Les téléchargements de configuration sur l’équipement (download all database) ne doivent
s’effectuer qu’en l’absence de défaut sur l’équipement, sans aucune protection commutée. Si la
protection MS-SPRing est mise en œuvre sur l’équipement, cette contrainte s’étend à l’absence
de défaut ou de forçage sur l’anneau MS-SPRing.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-18 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.4.1 - Paramètres de Configuration Réseau

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Connexion Matrice de connexion
Menu Connection > Output Port > Configuration ou Multiple
(HPC, LPC, carte No connection
Connections
SWITCH HO/LO)
"VC Type" ou "VC-n type" type unidirectionnelle ou bidirectionnelle
Connexions de VC12, VC3 LO ou VC4, VC4-4c, VC4-16c HO
"Input Port" ou "First Input Port"
La liste déroulante dépend des cartes déclarées dans le châssis.
"Name"
Identifications de la connexion None
"Activate TC" et lien "TC Configuration" No ticked
pour configurer les connexions et paramètres associés à la fonction TCM
Protection Mécanismes Menu Connection > Output Port > Configuration Usable on a remote
de protection d’anneau connection
Sécurisation SNC Sécurisation de conduit VC12, VC3, VC4, VC4-4c, VC4-16c No in service
"Status" : état du trafic.
Lecture de l’état de la protection (canal utilisé, cause de la commutation)
"Revertive"
Autorisation de réversibilité par conduit : retour après une durée WTR sur No
la liaison normale lorsque le défaut (SF ou SD) a disparu
"WTR"
Période WTR (Wait Time to Restore) : en mode réversible, temporisation 60 s
de retour sur la liaison normale.
Valeur du WTR programmable par conduit de 30 à 900 s par pas de 1 s
“Hold Off Time”
Valeur de la persistance programmable par conduit de 0 à 10 s par pas 0 ms
de 1/10 s.
En SNC/N, tenir compte du SD créé par la fin du SF.
Tableau 2-2 : Paramètres de configuration réseau

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-19
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


"SNC Type" :
* SNC/I : les critères de protection sont tu-lop et tu-ais pour VC12/VC3, SNC/I
au-lop et au-ais pour VC4)
* SNC/N : critères SNC/I + SD seulement :
HO SD (VC4 B3) for VC4,
LO SD (VC3 B3) for VC3,
LO SD (V5) for VC12,
Les autres critères ne sont pas supportés.
"Protection Input Port"
Définition du port de secours No protection
La liste déroulante dépend des cartes déclarées dans le châssis
"Operation"
Action opérateur par conduit et par ordre de priorité :
Clear (Annulation du forçage), Clear
Lockout of protection (Interdiction de protection),
Forced Switch to Working (Forçage de la commutation sur normal),
Forced Switch to Protection (Forçage de la commutation sur secours),
Manual Switch to Working (Commutation manuelle sur normal),
Manual Switch to Protection (Commutation manuelle sur secours)
Swap SNC : intervertit les points d'entrée normal et secours
Sécurisation Menu carte LINE 1 et 2 > TR REC > MSP/MS-SPRing > MS-SPRing
MS-SPRing sur la ligne
Optique (STM-4 et STM-
16)
“MS-SPRing ”
Activation ou non Off
"NE ID"
Numéro d’identification ; Valeurs : none, 0 à 15 None
"WTR"
Période WTR (Wait Time to Restore) : en mode réversible, temporisation 300 s
de retour sur la liaison normale
Valeur configurable de 30 à 900s par pas de 1 s
Tableau 2-3 : Paramètres de configuration réseau

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-20 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


“Multiple Ring Switch Handling”
Type de fonctionnement. No selected
Non sélectionné : simple panne ; Sélectionné : double panne
"Operation" West and East
Commande opérateur par ordre de priorité :
Clear (Annulation du forçage), Clear
Forced Switch (Forçage de la commutation sur secours) ,
Manual Switch (Commutation manuelle sur secours)
"Fault"
Alarmes liées à MS-SPRing
"Status"
Etat du trafic sur l’anneau (normal/secours)
"Node Configuration"
Configuration du N° d'identification ; Valeurs : none, 0 à 15 None
"Topology map"
Table topologique de 16 éléments ; Valeurs : none, 0 à 15 None
"Misconnection map"
Table de suppression de signal avec les adresses (topologiques) des None
nœuds dans lesquels le trafic AU4 (passant dans un intervalle temporel)
entre et sort de l’anneau
Valeurs : none, 0 à 15
"Nut map"
Table de 8 éléments identifiant les AU configurés en trafic non Disable
interruptible non protégé
Tableau 2-4 : Paramètres de configuration réseau

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-21
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.4.2 - Paramètres de Configuration Equipement

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Configuration Choix de l'équipement Menu Equipment > Name None
du châssis Configuration du nom de
l’équipement

Configuration de la date Menu Equipment > Date and time


et de l’heure de
l’équipement “Equipment Date and Time” en appliquant “PC Date and Time” DD/MM/YYYY hh:mn:ss

Lecture des Menu Equipment > Inventories > Hardware


Inventaires matériels
des sous ensembles
présents
Lecture des Menu Equipment > Inventories > Software
inventaires logiciels des Codes applicatifs courants et FPGA
sous ensembles
présents
Sauvegarde et Menu Equipment > Upload/Download
téléchargement
Sauvegarde de toute la Upload > All Database (type of uploaded informations)
configuration Sauvegarde de toute la configuration de l'équipement (Shelf + Network +
Management)
Sauvegarde de la Upload > Shelf database (type of uploaded informations)
configuration "Shelf" Sauvegarde de la configuration du châssis (cartes, alarmes,
performances, connexions, protection, synchronisation)
Sauvegarde de la Upload > Network Database (type of uploaded informations)
configuration "Network" Sauvegarde des paramètres du réseau de gestion (adresse IP, PPP,
Protocoles de routage)
Sauvegarde de la Upload > Management Database (type of uploaded informations)
configuration Sauvegarde des paramètres nécessaires au gestionnaire
"Management" (Table des managers, destinataires de trap , etc.)
Tableau 2-5 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-22 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Téléchargement de Download > All Database (type of downloaded informations)
toute la configuration Restauration de toute la configuration de l'équipement (Shelf + Network +
Management)
Téléchargement de la Download > Shelf database (type of downloaded informations)
configuration "Shelf" Restauration de la configuration du châssis (cartes, alarmes,
performances, connexions, protection, synchronisation)
Téléchargement de la Download > Network database (type of downloaded informations)
configuration "Network" Restauration des paramètres du réseau de gestion (adresse IP, PPP,
Protocoles de routage)
Téléchargement de la Download > Management database (type of downloaded informations)
configuration Restauration des paramètres nécessaires au gestionnaire ( Table des
"Management" managers , destinataires de trap)
Téléchargement des Download > Shelf Pack (type of downloaded informations)
codes et customisation Chargement de l'ensemble des codes en banque de réserve en flash
de l'équipement sauf (Software, FPGA, customisation) pour toutes les cartes qu'on peut
ceux des cartes GIG-E, trouver dans l'équipement sauf les cartes GIG-E, GFP150 eXtra et
GFP150 eXtra GFP2500.
et GFP2500 Les codes courants sont conservés en banque courante en flash. Le
basculement sur les nouveaux codes téléchargés fait suite à une
commande manuelle de l’opérateur
Téléchargement des Download > GIG-E Pack (type of downloaded informations)
codes des cartes GIG-E Chargement de l'ensemble des codes (Software, FPGA) de la carte
GIG-E en banque de réserve en flash.
Les codes courants sont conservés en banque courante en flash. Le
basculement sur le nouveau code téléchargé fait suite à une commande
manuelle de l’opérateur
Téléchargement des Download > GFP150-eXtra Pack (type of downloaded informations)
codes des cartes Chargement de l'ensemble des codes (Software, FPGA) de la carte
GFP150 eXtra GFP150 eXtra en banque de réserve en flash.
Les codes courants sont conservés en banque courante en flash. Le
basculement sur le nouveau code téléchargé fait suite à une commande
manuelle de l’opérateur
Tableau 2-6 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-23
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Téléchargement des Download > GFP2500 Pack (type of downloaded informations)
codes des cartes Chargement de l'ensemble des codes (Software, FPGA) de la carte
GFP2500 GFP2500 en banque de réserve en flash. Les codes courants sont
conservés en banque courante en flash. Le basculement sur le nouveau
code téléchargé fait suite à une commande manuelle de l’opérateur
Application de la Switching > Take effect
configuration par défaut Default Configuration : Application des configurations par défaut
(sévérités et surveillance d'alarmes, seuils de qualité) sur tout l'équipement
Basculement sur les Switching > Switch (Next card reset will apply selected version)
codes de réserve GIG-E Pack : Basculement sur le code de réserve GIG-E
GFP150-eXtra Pack : Basculement sur le code de réserve GFP150 eXtra
GFP2500 Pack : Basculement sur le code de réserve GFP2500
Basculement sur les Switching > Switch and reset
codes de réserve et Shelf Pack : Basculement sur les codes de réserve de l'équipement puis
application application par reset
GIG-E Pack_ : Basculement sur le code de réserve GIG-E puis application
par reset
GFP150-eXtra Pack_ : Basculement sur le code de réserve GFP150 eXtra
puis application par reset
GFP2500 Pack_ : Basculement sur le code de réserve GFP2500 puis
application par reset
Adressage IP Menu carte CTRL-2G > IP Parameters
Alarms Permet de configurer la surveillance et la sévérité des alarmes des Eth : minor
interfaces de gestion. PPP : minor
Interfaces Récapitulatif de la configuration des interfaces (Eth et PPP) @ ETH : 135.10.114.11
Lecture du port Ethernet
Lecture du port STM-n / DCCr / DCCm / VC12
Routing table Récapitulatif des tables de routage
Global Parameters Adresse IP de gestion de l’équipement 0.0.0.0
Routage RIP 0
OSPF 1
Interfaces Configuration Configuration des interfaces PPP. Voir exemples en Annexe D
Static Routes Configuration des routes statiques de l’équipement
Configuration

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-24 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Tableau 2-7 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-25
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Synchronisation Configuration sources Menu Synchronization
d’horloge et propagation
Synchronisation T0
"Name"
T3_1
T3_2
T2_LTU x:y (1 T2 maximum par carte 63E1)
T2_LTU x:y (1 T2 maximum par carte 63E1)
T2_TRIB x:y (1 T2 maximum par carte 63E1FA)
T2_TRIB x:y (1 T2 maximum par carte 63E1FA)
T1_TRIB x:y
T1_TRIB x:y
T1_LINE 1
T1_LINE 2
"SSm" (Synchronisation Status Message) True
Utilisation de messages d’état de synchronisation
"Quality provided" (quand "SSM" est "false") T3_1 = PRC
Niveau de qualité des sources potentielles : T3_2 = PRC
PRC (Primary Reference Clock), T2_LTU x:y = SEC
SSUT (Synchronization Supply Unit Transit), T2_LTU x:y = SEC
SSUL (Synchronization Supply Unit Local), T1_LINE 1:1 =SEC
T1_LINE 2:1 = SEC
SEC (Synchronization Equipment Clock),
T1_TRIB x:y = SEC
DNU (Do Not Use) T1_TRIB x:y = SEC
"T0 priority"
Table de priorité de T0 en fonction des sources déclarées. Valeurs T3_1 = p1
disponibles de P1 à P8 et disable (dis). T3_2 = dis
Sources possibles : T2_LTU x:y = dis
2 sources T1 extraites des accès entrants STM-1, STM-4, STM-16 T2_LTU x:y = dis
affluents T1_LINE 1:1 = p2
2 sources T1 extraites des accès entrants STM-16 lignes T1_LINE 2:1 = p3
2 sources T2 extraites des accès entrants 2 Mbit/s T1_TRIB x:y = dis
2 sources T3 externes 2MHz G.703 T1_TRIB x:y = dis

Tableau 2-8 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-26 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


"LOS Severity" Warning for T1_Line, T1_Trib
Sévérité de l'alarme associée à l'état de la source. and T2
Minor for T3
Synchronisation T0
Holdover dans le cas du mode automatique et aucune source valide
"Mode"
Mode de fonctionnement de la synchronisation. Automatic
Choix entre "Automatic" et "Free-run"
"Command"
Action opérateur : commutation manuelle, forçage ou clear à configurer Clear
"Revert"
Autorisation de réversibilité commun à toutes les sources : retour après True
une durée WTR sur la liaison normale lorsque le défaut (SF ou SD) ayant
entraîné la commutation a disparu
"WTR"
Période WTR (Wait Time to Restore) : en mode réversible, temporisation 60 sec
de retour sur la liaison normale Valeur commune à toutes les sources
programmable de 30 à 900 s par pas de 1 s
"Sync Freq Out of Range Severity
Sévérité de l'alarme associée à la fréquence de la sortie T0 Minor
Synchronisation T4
"Active source"
Source sélectionnée : rien (None), T0 et chaque source T1 None
"Minimum Quality"
Seuil de qualité pour T4. Choix entre :
PRC (Primary Reference Clock), PRC
SSUT (Synchronization Supply Unit Transit),
SSUL (Synchronization Supply Unit Local),
SEC (Synchronization Equipment Clock)

Tableau 2-9 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-27
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


"Sase"
Contrôle du mode : activation / désactivation False
Si activation : choix de la source T3 entre T3_1 et T3_2 T3_1
"LOS T4 Severity"
Sévérité de l'alarme associée à l'état de la sortie T4. Minor
Configuration Déclaration de la Menu carte > Expected card : déclaration de l’état des alvéoles LTU,
des cartes présence des cartes et SWITCH, LINE, TRIB, AUX, PSU. Une alvéole peut être configurée en EMPTY
de leur type par vide ou avec une carte attendue
emplacement (alvéole)
Surveillance des cartes Menu carte > Board Alarms
Une carte non surveillée est grisée dans la vue équipement. Le fait de ne Monitoring
pas surveiller une carte inhibe tout événement relatif à des alarmes sur
celle-ci (carte et accès). L’enregistrement au journal de performances est
effectué quel que soit l’état de surveillance configuré.
Mise hors service d’une Menu carte > Service
carte Le module hors service est ignoré par la fonction gestion. Les In service
modifications de configuration demandées sont mémorisées mais non
mises en œuvre.
Modules SFP Menu carte STM-n SFP > TR REC > SFP > "Expected SFP"
Menu carte 2GE-DM SFP > SFP > "Expected SFP" EMPTY
Menu carte GFP2500-2GE > SFP > "Expected SFP"
Choix du module SFP attendu
Accès 34 ou 45 Mbit/s Menu carte LTU3E3DS3 ou 3E3DS3FA > E3/DS3
"E3 (34M)" ou "DS3 (45M)" "E3 (34M)"
Choix de l'interface physique 34 ou 45 Mbit/s
"Type of cable" (mode DS3/45Mbit/s uniquement)
"long" ou "short" (longueur < 225ft soit 70m) "short"
Sélection de la longueur du câble de raccordement afin que l'impulsion
émise soit conforme au gabarit défini dans la norme Bellcore GR-489-
CORE

Tableau 2-10 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-28 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


E1 Retiming Menu carte 63E1 ou 63E1FA > E1 Retiming
Sélection de la fonction Retiming : Disable
- sur le premier et le second ports de chaque LTU associé à une carte
63E1
- sur les ports #1 à #6 de chaque carte 63E1FA
(au maximum 6 E1 retiming par carte 63E1 ou 63E1FA)
Protection MSP (*) Menu carte LINE ou TRIB > TR REC > MSP/MS-SPRing > MSP
accès STM-n optique ou
électrique
Type "1+0" ou "1+1" 1+0 : non activated
"Port’s MSP type"
Choix entre « Working » (normal) et « Protection » (secours) pour le port
sélectionné
"Port’s MSP Complement"
Définition du port de complément du couple MSP
"Revertive"
Autorisation de réversibilité : retour après une durée WTR sur la liaison Yes
normal lorsque le défaut (SF ou SD) ayant entraîné la commutation a
disparu – Choix entre « Yes » et « No »
"Mode"
Mode de la sécurisation. Choix entre unidirectionnelle ou bidirectionnelle Bidir.
"WTR"
Période WTR (Wait Time to Restore) : en mode réversible, temporisation 900 sec
de retour sur la liaison normale Valeur commune à toutes les sources
programmable de 30 à 900 s par pas de 1 s
"Hold off time"
Valeur de la persistance configurable de 0 à 10 s par pas de 1/10 s 0s
Tableau 2-11 : Paramètres de configuration équipement
(*) En cas de déclaration d’une MSP sur les interfaces STM-16 LINE, il est nécessaire de déclarer deux liaisons PPP, une par port.
La MSP sur interface TRIB ne nécessite qu’une liaison PPP, à déclarer sur le port « Working ».

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-29
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


"Sf / Sd priority"
Valeur "High-G783" ou "Low" Low
"Operation"
Commande opérateur par ordre de priorité : Clear
Clear (Annulation du forçage),
Lockout of protection (Interdiction de protection),
Forced switch to Working (Forçage de la commutation sur normal),
Forced switch to Protection (Forçage de la commutation sur secours),
Manual switch to Working (Commutation manuelle sur normal),
Manual switch to Protection (Commutation manuelle sur secours)
"Fault"
Alarmes liées à MSP
"Status"
Etat du trafic
Configuration WTR Menu Equipment > WTR
Période WTR (Wait Time to Restore) : en mode réversible, temporisation
de retour sur la liaison normale. Valeur programmable de 30 à 900 s par
pas de 1 s
Global MSP WTR : Configuration des valeurs par défaut et courante du 900s
WTR pour toutes les protections MSP
Global SNC WTR : Configuration des valeurs par défaut et courante du 60s
WTR pour toutes les protections SNC
Cartes PDH Menu carte TRIB 1-2 > PDH Board Protection
Configuration de la
protection
"No Protection" : la carte PDH est utilisée en mode working et la
fenêtre LTU permet de lui associer une carte LTU libre "No Protection"
"1:n" : la carte est utilisée en mode protection et la fenêtre "Board to
Protect" permet de configurer les cartes protégées (au maximum 4 cartes
en TRIB 5 à TRIB 8)

Tableau 2-12 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-30 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


"Operation"
Commandes opérateur :
Clear (Annulation du forçage),
Lockout of protection (Interdiction de protection), Clear
Forced Switch TRIB x to Protection (Forçage du trafic sur la carte de
Protection),
Manual Switch to Working (Commutation manuelle du trafic sur la carte
normale).
Voie de service Voie de service E1 – Menu carte EXT > AUX > Output Port > Configuration No connection
voie auxiliaire F1
"Type" : Choix entre "E1" et "F1"
4 aboutements max et 6 sorties (E1 ou F1) contra-directionnel maître
"Input Port"
La liste déroulante dépend des cartes déclarées dans le châssis
"Name"
Nom d'identification de la voie de service
Aboutement DCC Menu carte CTRL-2G > DCC Connection
"DCC Type" : Choix entre "D1-D3" et "D4-D6" No connection
16 aboutements max sur une carte SWITCH HO/LO et 5 aboutements
max sur une carte SW32 HOLO
Temperature Menu carte CTRL-2G >temperature
Threshold "Temperature Threshold" : valeur entre 0 et 100 60
Seuil de déclenchement de l’alarme de température
Boucles Menu carte CCU-2G > Loops
Permet de configurer la sévérité et le nom des 4 boucles entrantes et des User Input x (x = 1 à 4)
2 boucles sortantes, le ou les critères de fermetures de ces 2 dernières, User Output x (x = 1 à 2)
l'option "Central Site" ainsi que les paramètres de la fonction déport de
boucles
Alimentation Menu carte CCU-2G > Alarms
Permet de configurer la surveillance et la sévérité des alarmes 48V#1
48V#2 et 48VS

Tableau 2-13 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-31
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Alarmes Gravité Menu carte LTU, TRIB 1-8 et LINE 1-2 > TR REC ou E1 ports ou LPT
ou HPT ou VCG
Menu carte FAN-2G > Alarms
Menu carte CCU-2G > Alarms ou Loops ou Synchronization
Menu carte CTRL-2G > IP Parameters > Alarms
Menu carte CTRL-2G > Temperature > Temperature Overheat
Menu carte SWITCH > TC List > TC Configuration
Configuration de la gravité. La gravité de chaque alarme est configurable
séparément avec les attributs suivants :
"Critical"
"Major"
"Minor"
"Warning"
"Critical-inv"
"Major-inv"
"Minor-inv"
"Warning-inv"
Menu carte FAN-2G, LTU, PSU, CTRL-2G, AUX, TRIB 1-8, LINE 1-2,
SWITCH > Board Alarms
Configuration de la gravité des alarmes cartes, séparément et avec les
attributs suivants :
"Critical"
"Major"
"Minor"
"Warning"
La gravité choisie s'applique à toutes les cartes de l'équipement.
Monitor Menu carte LTU, TRIB 1-8 et LINE 1-2 > TR REC ou E1 ports ou LPT
ou HPT ou VCG
Les alarmes peuvent être surveillées par bloc :
- SFP, SPI, RST, MST, MSP, MS-SPRing, MSA, HPT, HPOM, HPA, Monitoring
LPOM pour les accès STM-n, optique ou électrique
- LPT, PPI pour les accès 2/34/45 Mbit/s
- HPT, LPT, VCG, ETH, GFP, Access, OAM CC, 802.3ad pour les cartes
DATA
Tableau 2-14 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-32 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Seuils > SPI / RST / MST > RST
Path Traces - gestion de l'alarme EBER B1 (10-5) Disable
- "TIMdis" (Invalidation du TIM -Trace Identifier Mismatch) : actif ou non Activated (no TIM)
- configuration du PathTrace J0 UNNAMED RS
- "Autodiscovery" (*) actif ou non
Actif : permet de générer automatiquement le Trace Sent afin d'autoriser
Activated
une auto-découverte des équipements et du maillage du réseau par un
gestionnaire réseau (**)
> SPI / RST / MST > MST
- gestion de l'alarme EBER B2 (10-3) Enable
- configuration du seuil SD B2 (10-5 à 10-9) 10-6
- gestion de l'alarme REI et configuration du seuil (10-4 à 10-9) Disable / 10-6
> HPT/HPOM ou HPT
- gestion de l'alarme EBER B3 (10-5) pour VC4 Enable
- configuration du seuil SD B3 (10-5 à 10-9 ) pour VC4 10-6
- gestion de l'alarme REI pour VC4 et configuration du seuil (10-4 à 10-9) Disable / 10-6
- "TIMdis" (Invalidation du TIM -Trace Identifier Mismatch): actif ou non Activated (noTIM)
- configuration du PathTrace J1 pour VC4
UNNAMED VC
> HPA/LPOM ou LPT
- gestion de l'alarme EBER B3 (10-3) pour VC3 ou de l'alarme EBER V5 Enable
(10-3) pour VC12
- configuration des seuils SD B3 pour VC3 ou SD V5 pour VC12 10-6
(10-5 à 10-9)
- gestion de l'alarme REI G1 pour VC3 ou REI V5 pour VC12 et Disable
configuration du seuil (10-4 à 10-9) 10-6
- "TIMdis" (Invalidation du TIM -Trace Identifier Mismatch) : actif ou non Activated (no TIM)
- configuration des PathTraces J1 pour VC3 ou J2 pour VC12 UNNAMED VC
GFP FRAMED VC3 ou VC12
Tableau 2-15 : Paramètres de configuration équipement

(*) AUTO = XXXXXXXX_**Y:01 (XXXXXXXX correspond à l'adresse IP de gestion convertie en hexa, Y correspond à l'alvéole dans laquelle est
insérée la carte
(**) En cas d'interconnexion entre un ADR2500 eXtra et un ADR10000, Autodiscovery doit être décoché et J0 programmé à " UNNAMED RS"

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-33
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Path Trace Menu carte SWITCH > TC List > TC Configuration pour les
TCM Connexions connexions TC VC4
- configuration des PathTraces N1 TC TRACE
- gestion de l'alarme APIM Disable
Labels > HPT/HPOM ou HPT ou LPT ou LPOM
Configuration des labels C2 pour VC4 et VC3 ou V5 pour VC12 (la
valeur "Unspecified" en attendu et en Emis ne doit être utilisée qu'en
cas de problème d'inter-opérabilité)
Persistance Menu Equipment > Failure Hold off/on time
Configuration de la persistance.
Persistance pour l’apparition : X = 0, 1, 3, 10 ou 30s X=3s
Persistance pour la disparition : Y = 0, 1, 3, 10 ou 30s Y=3s
Acquittement Acquittement des boucles d’alarmes majeure et mineure réalisé à
l’aide d’un bouton poussoir en face avant de la carte CTRL-2G.
Visualisation du Journal
Menu Equipment > Event Logs
Alarmes et événements
Visualisation
Menu Current Alarms
des alarmes courantes
RAZ du journal des
Menu Equipment > Event Logs > Clear All
alarmes et événements
Qualité Journaux Accès
STM-n optique ou Menu carte TRIB 1-8 et LINE 1-2 > Performance > VC12 Near ou
électrique, 2/34/45 Mbit/s, VC12 Far ou VC3 Near ou VC3 Far ou VC4 Near ou VC4 Far ou
Fast Ethernet, MST NEAR ou MST FAR ou RST NEAR
GigaEthernet (sauf carte Menu carte SWITCH HO/LO > TC Performance > IEC Near
GIG-E), connexions TC

Tableau 2-16 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-34 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Affiche le journal de performance pour le point de surveillance
sélectionné, comme suit:
- les compteurs 15 mn non nuls (1 courant et 16 sauvegardés)
- les compteurs 24 H non nuls (1 courant et 1 sauvegardé)
- les périodes d'indisponibilité non nulles (jusqu' à 6 max.)
Donne accès aux sous-menus de RAZ et de configuration de seuils
Option Clear current counters for this point
Remise à zéro des compteurs courant 15 mn et 24 H du point
sélectionné
Option Clear all counters for this point
Remise à zéro de tous les compteurs du point sélectionné
Option Counters configuration VC12
Permet de configurer les seuils 15 mn et 24 H pour le point sélectionné BBE : 9 000 , 12 000
ES : 120 , 350
SES : 15 , 20
UAS : 10 , 10
VC3
BBE : 36 000 , 48 000
ES : 150 , 600
SES : 15 , 20
UAS : 10 , 10
VC4 / IEC
BBE : 36 000 , 48 000
ES : 180 , 1500
SES : 15 , 20
UAS : 10 , 10
MST
BBE : 288 000 , 432 000
ES : 50 , 150
SES : 10 , 15
UAS : 10 , 10
RST
BBE : 9 000, 48 000
ES : 180, 1500
SES : 15 , 20
UAS : 10,10

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-35
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Tableau 2-17 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-36 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Journaux
accès GigaEthernet Menu carte TRIB 3-4 et LINE1-2 > Performance > LAN, QoS ou GFP
(carte GIG-E)
Affiche le journal de performance concernant l'accès GigaEthernet
(LAN), la couche d'adaptation GFP et le traitement de la qualité de
service (QoS)
Donne accès aux sous-menus de RAZ
Option Clear statistics counters for this layer
Remise à zéro des compteurs spécifiques à l'entité sélectionnée (LAN,
QoS ou GFP)
Option Clear all statistics counters
Remise à zéro de tous les compteurs LAN, QoS et GFP
Menu carte TRIB 3-4 et LINE1-2 > Performance > VC4 Near , VC4 Far
Affiche le journal de performance pour le point de surveillance
sélectionné, comme suit:
- les compteurs 15 mn non nuls (1 courant et 16 sauvegardés)
- les compteurs 24 H non nuls (1 courant et 1 sauvegardé)
- les périodes d'indisponibilité non nulles (jusqu' à 6 max.)
Donne accès aux sous-menus de RAZ et de configuration de seuils
Option Clear current counters for this point
Remise à zéro des compteurs courant 15 mn et 24 H du point
sélectionné
Option Clear all counters for this point
Remise à zéro de tous les compteurs du point sélectionné

Option Counters configuration


Permet de configurer les seuils 15 mn et 24 H pour le point sélectionné VC4
BBE : 36 000 , 48 000
ES : 180 , 1500
SES : 15 , 20
UAS : 10 , 10

Tableau 2-18 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-37
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Journaux Menu Equipment > Performance
Equipement
> 15 Minutes Counters
Affiche tous les compteurs 15 mn non nuls pour l'ensemble des points de
surveillance de l'équipement
> 24 Hours Counters
Affiche tous les compteurs 24 H non nuls pour l'ensemble des points de
surveillance de l'équipement
> Unavailable Periods
Affiche toutes les périodes d'indisponibilité non nulles de l'équipement
Option Clear all curent counters
Remise à zéro des compteurs courants de tous les points de surveillance
Option Clear all counters & restart 15 mn
Remise à zéro de tous les compteurs courants de tous les points de
surveillance et redémarre la période 15mn.
Sécurité Session Menu Session
"Session Information"
Informations sur la session en cours
"Session-Login"
Entrée en session. Demande d’une habilitation.
Restriction : autorisation d’un seul login en écriture
"Session-Logout"
Sortie de session suite à une commande de l’opérateur ou un time-out
Gestionnaires autorisés Menu Equipment > Management
Managers List
"N° IP"
Saisie des adresses IP des stations autorisées à accéder à l'équipement
(10 adresses possibles) suivant l’habilitation.

Tableau 2-19 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-38 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Choix d’une classe d’habilitation par ordre croissant de droits :
- Observateur : "Observer"
- Exploitant : "Operator" Supervisor
- Administrateur :"Supervisor"
La classe est sélectionnée en fonction du mot de passe. Elle est
visualisée.
Adresse des gestionnaires et niveaux autorisés.
Chaque gestionnaire est associé à un niveau maximum d’habilitation.
Ex : Le mot de passe Supervisor donne l’habilitation Operator si le niveau
maximum d’habilitation associé à cette adresse est « Operator ».
Traps Managers Dest
"Dest IP"
Donne la liste des stations destinataires des traps SNMP.
"Community"
Autorisation d'émission de traps vers la gestion : liste des gestionnaires.
Mots de passe Menu Equipment > Security > Supervisor ou Operator ou Observer
"New password" et "Confirm new password"
Un mot de passe par classe d’habilitation. Seul l’administrateur peut
modifier le mot de passe.
Configuration
Carte GIG-E
AdminStatus up Menu carte GIG-E > Settings > LAN
Autorisation du trafic sur l'interface LAN GigaEthernet Activated
Auto Negotiation Enable Menu carte GIG-E > Settings > LAN
Autorisation du mécanisme d'auto négociation du mode Pause Activated
Pause Capability Menu carte GIG-E > Settings > LAN
Configuration du fonctionnement du mode Pause si le mécanisme d'auto Non activated
negociation n'est pas validé.
Tableau 2-20 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-39
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


QoS parameters Menu carte GIG-E > Settings > QoS > Pause Mode
Credit High Threshold : seuil de remplissage du tampon au delà duquel 60 %
l'équipement émettra des trames de pause indiquant à son vis à vis de
stopper l'émission de trames
Credit Low Threshold : seuil de remplissage du tampon au-dessous 10 %
duquel l'équipement cessera d'émettre des trames de pause, autorisant à
son vis à vis la reprise d'émission de trames
Monitor : rend opérationnel ou non la surveillance de l'alarme "Pause Activated
Mode Rejected"
Voir paragraphe 2.2.11.3
Menu carte GIG-E > Settings > QoS > 802.1d Priority
Class : classe associée au champ Priority de la trame 802.1q
Voir paragraphe 2.2.11.1
Menu carte GIG-E > Settings > QoS > IP V4 TOS
Class : classe associée au champ TOS de l'en tête IP V4
Voir paragraphe 2.2.11.1
Menu carte GIG-E > Settings > QoS > IP V6 TClass
Class : classe associée au champ TClass de l'en tête IP V6
Voir paragraphe 2.2.11.1
Menu carte GIG-E > Settings > QoS > VLAN ID
Class 0 à Class 3 : permet d'ajouter ou de supprimer une
correspondance entre un VLAN Id et une classe
- Item : numéro d'identification de la configuration
- Range Size : nombre d'identifiants auxquels la classe doit être
associée
- First VLAN Id : premier identifiant auquel est associée la classe
- Last VLAN Id : dernier identifiant auquel est associée la classe
All Classes : permet de visualiser l'ensemble des configurations
effectuées
Voir paragraphe 2.2.11.1
Tableau 2-21 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-40 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


RED Configuration Menu carte GIG-E > Settings > QoS > None
First Point Cross X : seuil de remplissage du tampon au delà duquel le 20 %
taux d'élimination des trames reçues est proportionnel au remplissage du
tampon
Second Point Cross X : seuil de remplissage du tampon au delà duquel 90 %
toutes les trames reçues sont éliminées
Voir paragraphe 2.2.11.3
WRED Configuration Menu carte GIG-E > Settings > QoS > IP V4 TOS
Profile Configuration First profile
First profile ou second profile - voir paragraphe 2.2.11.3
Bandwidth Configuration Menu carte GIG-E > Settings > QoS > Balanced
Min : définit le pourcentage minimum garanti de la bande passante par
classe
Max : définit le pourcentage maximum autorisé de la bande passante par
classe
Voir paragraphe 2.2.11.2
WAN Configuration Menu carte GIG-E > TR REC > WAN
Enabled VCs number : configuration du nombre de VC constituant le
canal GigaEthernet
Configuration Pour la configuration de cette carte se reporter au chapitre 6 du
carte GFP150 présent guide utilisateur
eXtra
Accès 10/100 Mbps Menu carte GFP150 eXtra > ETH > Interface Settings
"ifAdminStatus"
Autorisation du trafic sur l'interface Ethernet Activated
"Logical Interface"
- UNI : interface côté client UNI
- NNI untagged : interface côté réseau non taggé
- NNI tagged : interface côté réseau taggé
Tableau 2-22 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-41
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


"Physical Interface"
Choix de l'interface physique "Automatic" (avec Autonégociation) ou 100 Mbps Full
"Manual" : 10/100 Mbps , Half/Full Duplex, Pause/No Pause. No pause
En "Automatic" les capabilities représentent les capacités locales de l'équipement
qui sont négociées avec l'équipement distant. Le résultat de cette autonégociation
est visualisable dans le champ "Status".
En "Manual" aucune autonégociation, le champ "Status" reflète la
configuration opérateur.
Afin d'avoir une liaison correcte, il est recommandé de configurer les
interfaces Ethernet locale et distante à l'identique :
- "Automatic" des deux côtés ou
- "Manual" et même configuration duplex/speed des deux côtés
Note : en mode "Automatic", si l'équipement distant est configuré en
"Manual", l'interface locale basculera automatiquement sur half duplex.
"Connecting Interface"
Adaptation selon le câble utilisé : "Crossed", "Direct" ou "Automatic" Automatic
"Link Down Retransmit"
En mode point à point (un VMAN composé d'un ETH + un VCG dans Disable
chaque équipement), "Enable" permet de reporter un ETH Down (ou un
VCG Down) sur le lien ETH distant.
MSTP Menu carte GFP150 eXtra > MSTP >Bridge Settings
Par défaut, le protocole MSTP est actif, sous condition d'activation de la MSTP
licence.
Voir § 6.2.5 - Mise en œuvre du Multiple Spanning Tree Protocol de la
carte GFP150 eXtra
Tableau 2-23 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-42 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Configuration Accès GigaEthernet Menu carte xGE-DM > ETH > Interface Settings
carte xGE-DM
"ifAdminStatus"
Autorisation du trafic sur l'interface Ethernet Activated

"Logical Interface"
- UNI : interface côté client

1G Fibre Channel (seulement pour cartes 2GE-DM-2G et 2GE-DM- Disable


SFP, en mode STM16)
La sélection du mode Fibre Channel est globale pour les deux ports de la
carte ; ce mode permet la transmission de trames Fibre Channel selon le
standard T11 Technical committee of INCITS (ANSI) ; il utilise le
protocole GFP-T.
Quand ce mode est activé "ifAdminstatus" est toujours "up", "Auto-
negotiation", "Pause mode" et "Ethernet MIB2 Counters" ne sont pas
accessibles.
Dans ce mode, au minimum 6 VC4 ou 19 VC3 (2GE-DM-2G) doivent être
ajoutés dans un VCG ; dans le cas contraire une alarme "LOSYNC"
remontera.

"Physical Interface"
Choix de l'interface physique "Automatic" (avec Autonégociation du mode No pause
Pause) ou "Manual" : Pause/No Pause

"Link Down Retransmit"


En mode point à point, "Enable" permet de reporter un ETH Down (ou un Disable
VCG Down) sur le lien ETH distant.
VCG Configuration du ou des VCG
Le principe est identique à celui de la carte GFP150 eXtra (§ 6.2.2.1)
sans la fonction SWITCH (Chaque port "ETH #n" est nécessairement
associé au port "VCG #n").

Tableau 2-24 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-43
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration Libellé Chemins d’accès et paramètres Valeur par défaut


Configuration carte Pour la configuration de cette carte se reporter au chapitre 7 du
GFP2500-2GE présent guide utilisateur
Accès GigaEthernet Menu carte GFP2500-2GE > GE Ports > Interface Settings
"ifAdminStatus"
Autorisation du trafic sur l'interface Ethernet Activated
"Network Interface"
- UNI-N : interface côté client UNI-N
- I-NNI : interface côté réseau
- E-NNI : interface côté réseau
"Physical Interface"
Choix de l'interface physique "Automatic" (avec Autonégociation) ou 1000 Mbps Full
"Manual" : 10/100/1000 Mbps , Half/Full Duplex, Pause/No Pause. No pause
En "Automatic" les capabilities représentent les capacités locales de l'équipement
qui sont négociées avec l'équipement distant. Le résultat de cette autonégociation
est visualisable dans le champ "Status".
En "Manual" aucune autonégociation, le champ "Status" reflète la
configuration opérateur.
Afin d'avoir une liaison correcte, il est recommandé de configurer les
interfaces Ethernet locale et distante à l'identique.
"Flow control"
Choix du mode Pause : "Enable" / "Disable" Disable
Cette fonction permet de traiter les trames pause reçues et d'envoyer
des trames pause en cas de congestion : le mode pause de chaque port
GE peut être changé indépendamment et est optionnel.
"Link Down Retransmit"
En mode point à point (un S-Vlan composé d'un GE + un VCG dans Disable
chaque équipement), "Enable" permet de reporter un ETH Down (ou un
VCG Down) sur le lien ETH distant.
MSTP Menu carte GFP2500-2GE > MSTP >Bridge Settings
Par défaut, le protocole MSTP est actif, sous condition d'activation de la MSTP
licence.
Voir § 7.3.5 - Mise en œuvre du Multiple Spanning Tree Protocol de la
carte GFP2500-2GE
Tableau 2-25 : Paramètres de configuration équipement

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-44 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.4.3 - Commandes et opérations de maintenance

Libellés Paramètres Valeur par défaut


Carte d’accès STM-1 - STM-4 - STM-16 optique dans le menu Maintenance
Loopback "No loopback" : pas de bouclage Activated
"Line" : bouclage ligne de type No activated
transparent activé/désactivé
"Equipment" : bouclage équipement No activated
de type transparent activé/désactivé
Laser (Automatic Laser Shutdown) "ALS Enable" Activated
La fonction coupure automatique du
laser est désactivable (fonctionnalité
globale à l'équipement)
Restart "2 sec" sur l’action de l’opérateur No activated
"90 sec" sur l’action de l’opérateur No activated
Cartes d’accès LTU, 3E3DS3FA, 63E1FA, STM-1 électrique dans le menu Maintenance
Loopback "No loopback" : pas de bouclage Activated
"Line" : bouclage ligne de type No activated
transparent activé/désactivé
"Equipment" : bouclage équipement No activated
de type transparent activé/désactivé
Carte SWITCH HO/LO dans le menu Maintenance
Traffic on SWITCH HO/LO 1 (ou 2) "Manual Switch to SWITCH 2
(ou 1)" activé
Basculement du trafic sur l'autre
carte SWITCH HO/LO
Carte PSU dans le menu Maintenance
Power On/Off "On" Activated
"Off" No activated
GFP2500-2GE dans le menu Maintenance
Loopback sur un port GE ou VCG "None" No activated
"Selected" Activated
Tableau 2-26 : Commandes ou opérations de maintenance.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-45
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.4.4 - Traitement des Alarmes

Voyants et boutons poussoirs

Les tableaux ci-après donnent les significations de l'activation des voyants et les conséquences
suite à la mise en œuvre des boutons poussoirs.

Ö Voyants spécifiques à la carte CTRL-2G

Organe Appellation Remarque Etat Signification


surveillé
Equipement "ALA M" Rouge Allumé Alarme majeure ou critique
"ALA m" Jaune Allumé Alarme mineure
Ethernet Sans Vert Allumé Trafic en cours
(accès de gestion) Eteint Pas de trafic
Sans Jaune Allumé Liaison correcte
Eteint Absence de liaison

Tableau 2-27 : Voyants spécifiques à la carte CTRL-2G

Ö Voyants "TRAFFIC" sur les cartes PDH, STM-n, DATA et SWITCH HO/LO

Voyant jaune Signification


Allumé Carte véhiculant du trafic utile : son retrait entraînera une
perturbation du trafic
Eteint Carte ne véhiculant pas de trafic.

Tableau 2-28 : Voyants TRAFFIC

Ö Voyants "STATUS" sur les toutes les cartes sauf PSU et FAN-2G

Voyant vert Voyant rouge Signification


Allumé Eteint Carte en service
Allumé Allumé Carte en service et en alarme
Eteint Eteint Défaut matériel de la carte (fusible)
Eteint Allumé Carte hors service ou Défaut autotest

Tableau 2-29 : Voyants STATUS

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-46 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Ö Voyants "STATUS" sur la carte PSU

Voyant vert Voyant rouge Signification


Allumé Eteint La carte alimente le châssis. Extraction interdite
sans maintenance
Allumé Allumé Carte en service et en alarme
Eteint Eteint Défaut matériel de la carte
La carte ne débite pas de courant
Eteint Allumé carte hors service ou en alarme
La carte ne débite pas de courant

Tableau 2-30 : Voyants STATUS sur la carte PSU

Ö Voyants spécifiques à la carte GFP150 eXtra

Organe Appellation Remarque Etat Signification


surveillé
Ethernet Sans Jaune Allumé Trafic en cours
(accès de trafic) Eteint Pas de trafic
Sans Vert Allumé Liaison correcte
Eteint Absence de liaison

Tableau 2-31 : Voyants spécifiques à la carte GFP150 eXtra

Ö Boutons poussoirs

Appellation Localisation Rôle Conséquence à la mise en oeuvre


"ACK" Face avant Acquittement L'appui désactive les boucles d'alarmes
de CTRL-2G des alarmes sortantes A, B. L'alarme visuelle est
maintenue.
"INIT CTRL-2G Rechargement Rechargement de la configuration
CONFIG"* configuration "constructeur"

Tableau 2-32 : Boutons poussoirs

* Pour mettre en œuvre le bouton poussoir "INIT", appuyer dessus pendant 5 secondes
minimum. Ce bouton poussoir est inaccessible (et inutilisé) en exploitation normale.
L’extraction de la carte située en alvéole EXT 2 est nécessaire pour son accessibilité.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-47
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Défauts et Alarmes

Les tableaux ci-après donnent les valeurs par défaut des gravités associées aux défaillances.
Une alarme de gravité "major" ou "critical" active les boucles sortantes majeures du connecteur
"POWER/ALM" de la carte CCU-2G,
Une alarme de gravité "minor" active les boucles sortantes mineures du connecteur
"POWER/ALM" de la carte CCU-2G,
Une alarme de gravité "warning" n'active aucune boucle sortante (consultable sur HTTP).

Alarmes Dénomination Gravité


cartes xSTM-n
SPI optique : Interface physique SDH / (SDH Physical Interface)
SPI-LOS Perte de signal / (Loss Of Signal) major
SPI-TF Emission en défaut / (Transmit Fail) major
SPI-LASER TEMP Température de régulation de laser hors gamme major
OUT OF RANGE (seulement pour les cartes L16.2+ et U16.2) /
(Temperature out of range (only for L16.2+ and
U16.2 cards))
RST : Terminaison de section de régénération / (Regenerator Section Termination)
RST-LOF Perte de trame durant plus de 1 à 3 ms / major
(Loss Of Frame)
RST-EBER-B1 Taux d'erreurs > 10-5 sur les octets B1 major
(Bit Error Rate > 10-5 on B1 Byte)
RST-TIM Erreur sur l'identificateur de trace de la section de minor
régénération / (Regenerator Section – Trace
Identifier Mismatch)
MST : Terminaison de section de multiplexage / (Multiplex section Termination)
MST-AIS Signal d'indication d'alarme / warning
(Alarm Indication Signal)
MST-EBER-B2 Taux d'erreurs > 10-3 sur les octets B2 / major
(Bit Error Rate > 10-3 on B2 Byte)
MST-SD-B2 Signal dégradé calculé à partir des octets B2 / minor
(Signal Degrade - B2)
MST-REI Indication d’erreur distante / warning
(Remote Error Indication)
MST-RDI Indication d'alarme distante / warning
(Remote Defect Indication)
MSP : Protection de section de multiplexage / (Multiplex Section Protection)
PAM Bit 5 dans octet K2 reçu incorrect/ minor (1)
(Protection Architecture Mismatch)
SCM Incohérence de protocole / minor (1)
(Selector Control Mismatch)
OTM Réception d'une requête "Ne pas inverser" et minor (1)
configuration locale en réversible ou réception
d'une requête Sf/Sd dans K1 avec niveau de
priorité incorrect /
(Operation Type Mismatch)

Tableau 2-33 : Alarmes et gravité cartes xSTM-n

(1) Lorsque la MSP est configurée en 1+1


Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A
Page 2-48 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


cartes xSTM-n
MS-SPRing : Section de multiplexage- Protection partagée sur un anneau /
(Multiplex Section – Shared Protection Ring)
ARV Violation des règles du protocole APS / major
(APS protocol Rules Violation failure)
ATO Arrêt du protocole APS/ major
(APS protocol Time Out failure)
AUN Nœud inconnu du protocole APS major
ou Erreur de configuration MS-SPRing /
(APS protocol Unknown Node failure)
PTM Possibilité de connexions erronées / minor
(Potential Traffic Misconnection failure)
MMS Panne multiple sur les sections de multiplexage / minor
(Multiple Multiplex Section failure)
MSA : Adaptation de section de multiplexage / (Multiplex Section Adaptation)
AU-AIS Signal d'indication d'alarme d'unité administrative warning
/ (Administrative Unit - Alarm Indication Signal)
AU-LOP Perte de pointeur d'unité administrative / major
(Administrative Unit - Loss Of Pointer)
HPOM : Supervision de conduit d'ordre supérieur /
(High order Path Overhead Monitoring)
HO-EBER-B3 Taux d'erreurs > 10-5 sur les octets B3 / major
(Bit Error Rate > 10-5 on B3 Byte)
HO-SD-B3 Signal dégradé sur conduit d'ordre supérieur / minor
(High Order Path - Signal Degrade)
HO-REI Indication d’erreur distante (octet G1)/ warning
(Remote Error Indication - G1 byte)
HO-RDI Conduit d'ordre supérieur - Indication d'alarme warning
distante (octet G1)/
(High Order Path - Remote Defect Indication
- G1 byte)
HO-UNEQ Etiquette du conduit d'ordre supérieur non équipé / warning
(High Order Path - UNEQuipped payload)

HO-TIM Erreur sur l'identificateur de Trace du conduit minor


d'ordre supérieur /
(High Order Path - Trace Identifier Mismatch)
HPT : Terminaison de conduit d'ordre supérieur / (High order Path Termination)
HO-EBER-B3 Taux d'erreurs > 10-5 sur les octets B3 / major
(Bit Error Rate > 10-5 on B3 Byte)
HO-SD-B3 Signal dégradé sur conduit d'ordre supérieur / minor
(High Order Path - Signal Degrade)
HO-REI Indication d’erreur distante (octet G1)/ warning
(Remote Error Indication - G1 byte)

Tableau 2-34 : Alarmes et gravité cartes xSTM-n

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-49
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


cartes xSTM-n
HPT : Terminaison de conduit d'ordre supérieur / (High order Path Termination) (Suite)
HO-RDI Conduit d'ordre supérieur - Indication d'alarme warning
distante (octet G1)/
(High Order Path - Remote Defect Indication
- G1 byte)
HO-UNEQ Etiquette du conduit d'ordre supérieur non équipé / warning
(High Order Path - UNEQuipped payload)
HO-TIM Erreur sur l'identificateur de Trace du conduit minor
d'ordre supérieur /
(High Order Path - Trace Identifier Mismatch)
HO-PLM Erreur sur l’étiquette du C2 reçu warning
(Payload Label Mismatch)
HO-LOM Perte de multitrame sur conduit d'ordre supérieur minor
/ (High Order Path - Loss Of Multitrame)

HPA : Adaptation de conduit d'ordre supérieur (Higher order Path Adaptation)


TU-AIS Signal d'indication d'alarme d'unités d'affluents / warning
(Tributary Unit - Alarm Indication Signal)
TU-LOP Perte de pointeur d'unités d'affluents / minor
(Tributary Unit - Loss Of Pointer)
LPOM : Surveillance de préfixe de conduit d'ordre inférieur
(Lower order Path Overhead Monitor)
LO-EBER-B3 (VC3) Taux d'erreurs > 10-3 sur les octets B3 / major
(Bit Error Rate > 10-3 on B3 Byte)
LO-EBER-V5 (VC12) Taux d'erreurs > 10-3 sur les octets V5 / major
(Bit Error Rate > 10-3 on V5 Byte)
LO-SD-B3 (VC3) Signal dégradé calculé à partir des octets B3 / minor
(Signal Degrade - B3)
LO-SD-V5 (VC12) Signal dégradé calculé à partir des octets V5 / minor
(Signal Degrade - V5)
LO-REI Indication d’erreur distante (octet G1 ou V5) / warning
(Remote Error Indication – G1 or V5 byte))
LO-RDI Indication d'alarme distante sur conduit d'ordre warning
inférieur (octet G1 ou V5)/
(Low order Path - Remote Defect Indication
– G1 or V5 byte)
LO-UNEQ Etiquette du conduit d'ordre inférieur non équipé warning
(Low order Path - UNEQuipped payload)
LO-TIM Erreur sur l'identificateur de Trace du conduit minor
d'ordre inférieur /
((Low Order Path - Trace Identifier Mismatch)
Board Alarm
SFP alarms SFP absent / (SFP missing) major
Non configurables SFP Inséré différent de attendu / (SFP mismatch) major
(pour cartes STMn-
SFP) SFP défectueux / (SFP defective) major
SFP pas compatible / (SFP not approved) major
Tableau 2-35 : Alarmes et gravité cartes xSTM-n

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-50 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


cartes LTU21E1
et 63E1FA

PPI : Interface physique PDH (PDH Physical Interface)


PPI-LOS (21 x 2M) Perte de signal / minor-Inv.
(Loss Of Signal)
PPI-AIS Signal d'indication d'alarme / warning
(Alarm Indication Signal)

Tableau 2-36 : Alarmes et gravité cartes LTU21E1 et 63E1FA

Alarmes Dénomination Gravité


cartes LTU3E3DS3
et 3E3DS3FA
PPI : Interface physique PDH (PDH Physical Interface)
PPI-LOS Perte de signal / minor-Inv.
(34 / 45 M) (Loss Of Signal)
PPI-AIS Signal d'indication d'alarme / warning
(Alarm Indication Signal)
PPI-RLOL (34 / 45 M) Perte de Synchronisation / warning
(Receive Loss Of Lock)

Tableau 2-37 : Alarmes et gravité cartes LTU3E3DS3 et 3E3DS3FA

Alarmes Dénomination Gravité


cartes PDH
LPT : Terminaison de conduit d'ordre inférieur (Lower order Path Termination)
LO-EBER-B3 (VC3) Taux d'erreurs > 10-3 sur les octets B3 / major
(Bit Error Rate > 10-3 on B3 Byte)
LO-EBER-V5 (VC12) Taux d'erreurs > 10-3 sur les octets V5 / major
(Bit Error Rate > 10-3 on V5 Byte)
LO-SD-B3 (VC3) Signal dégradé calculé à partir des octets B3 / minor
(Signal Degrade –B3)
LO-SD-V5 (VC12) Signal dégradé calculé à partir des octets V5 / minor
(Signal Degrade –V5)
LO-REI Indication d'alarme distante sur conduit d'ordre warning
inférieur (octet G1 ou V5)/
(Low order Path - Remote Defect Indication
– G1 or V5 byte)
LO-RDI Indication d'alarme distante sur conduit d'ordre warning
inférieur /
(Low order Path - Remote Defect Indication)
LO-UNEQ Etiquette du conduit d'ordre inférieur non équipé warning
(Low order Path - UNEQuipped)

Tableau 2-38 : Alarmes et gravité cartes PDH

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-51
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


cartes PDH
LPT : Terminaison de conduit d'ordre inférieur (Lower order Path Termination) (suite)
LO-TIM Erreur sur l'identificateur de Trace du conduit minor
d'ordre inférieur /
((Low Order Path - Trace Identifier Mismatch)
LO-PLM Erreur sur l'étiquette du C2 (VC3) ou du V5 (VC12) warning
reçu /
(Low order Path - Payload Label Mismatch)
Board alarm
Alarme carte Trafic non supporté major
(Traffic not provided)

Tableau 2-39 : Alarmes et gravité cartes PDH

Alarmes Dénomination Gravité


carte GIG-E
Entrée Data / (Data Physical Interface)
LOS Perte de signal optique/ major
(Loss of Optical Signal)
LINK DOWN Lien non valide / major
(Loss of Data)
Pause Mode Rejected Rejet du mode pause / major
(2) (Pause Mode Rejected)
HPT : Terminaison de conduit d'ordre supérieur / (High order Path Termination)
HO-SD-B3 Signal dégradé sur conduit d'ordre supérieur / minor
(High Order Path - Signal Degrade)
HO-RDI Conduit d'ordre supérieur - Indication d'alarme warning
distante (octet G1)/
(High Order Path - Remote Defect Indication
- G1 byte)
HO-UNEQ Etiquette du conduit d'ordre supérieur non équipé / warning
(High Order Path - UNEQuipped payload)
HO-TIM Erreur sur l'identificateur de Trace du conduit minor
d'ordre supérieur /
(High Order Path - Trace Identifier Mismatch)
HO-PLM Erreur sur l’étiquette du C2 reçu warning
(Payload Label Mismatch)
VCG : Concaténation virtuelle / (Virtual Container)
Voir Tableau 2-42 sauf VCG-rdi
GFP : Couche d’adaptation GFP / (General Framing Procedure)
Voir Tableau 2-43

Tableau 2-40 : Alarmes et gravité carte GIG-E

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-52 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


carte xGE-DM
Entrée Data / (Data Physical Interface)
LOS Perte de signal optique/ major
(Loss of Optical Signal)
ETH Interface Defect Perte du lien Ethernet / major
(Loss of Ethernet link)
Pause Mode Rejected Rejet du mode pause / major
(2) (Pause Mode Rejected)
LOSYNC Perte de synchronisation du mot code 10 bit / major
(Fibre Channel) (Loss Of 10 bit code word Synchronization)

VCG : Concaténation virtuelle / (Virtual Container)


Voir Tableau 2-42
HPT : Terminaison de conduit d'ordre supérieur / (High order Path Termination)
Voir Tableau 2-34 sauf HO-LOM
LPT : Terminaison de conduit d'ordre inférieur (Lower order Path Termination)
Seulement 2GE-DM-2G
Voir Tableau 2-38
Board Alarm
SFP alarms SFP absent / (SFP missing) major
Non configurables SFP Inséré différent de attendu / (SFP mismatch) major
(pour cartes xGE-DM-
SFP) SFP défectueux / (SFP defective) major
SFP pas compatible / (SFP not approved) major
Tableau 2-41 : Alarmes et gravité carte xGE-DM

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-53
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


carte GFP150 eXtra
Entrée Data / (Data Physical Interface)
ETH Interface Defect Perte du lien Ethernet / major
(Loss of Ethernet link)
Pause Mode Rejected Rejet du mode pause / major
(2) (Pause Mode Rejected)
VCG : Concaténation virtuelle / (Virtual Container)
VCAT lom Défaut de perte de multitrames (H4)/ warning
(Loss of Multiframe)

VCAT sqm Défaut de perte de séquence / warning


(SeQuence Mismatch)
VCAT loa Perte de multitrame de concaténation virtuelle / major
(Loss of Aligment)
VCG rdi (3) Indication d'alarme distante sur VCG/ warning
(VCG - Remote Defect Indication)

VCG defect (4) VCG entièrement défectueux, trafic interrompu / major


(All VCG is failed, interrupted traffic)
VCG degraded (4) (5) VCG partiellement défectueux, trafic dégradé / minor
(Some VCG are failed, degraded traffic)
LCAS : Système d'ajustement de capacité de liaison / (Link Capacity Adjustment
Scheme)
LCAS member fail (5) Membre de VCG en défaut / warning
(A member of VCG is failed)
LPT : Terminaison de conduit d'ordre inférieur (Lower order Path Termination)
Voir Tableau 2-38

Tableau 2-42 : Alarmes et gravité carte GFP150 eXtra

(2) Cette alarme est élaborée :


- pour la carte GIG-E lorsqu'on est en QoS Mode Pause et si la carte ne peut pas émettre
de trame pause
- pour les cartes GFP150 et xGE-DM si mode "Automatic" et capability "Pause"
sélectionnés et Pause status = No Pause (l'équipement distant a refusé la négociation de
la Pause).

(3) Cette alarme ne remonte que dans le mode LCAS quand SF (TU-AIS, TU-LOP, SD) est
détecté sur tous les membres VCG de l'équipement distant.

(4) Ces alarmes sont des indications d'état du conduit élaborées pour le gestionnaire de
réseau en supplément des indications de défauts ; de ce fait 2 indications peuvent
remonter dans les journaux pour un seul défaut

(5) Cette alarme ne remonte que dans le mode LCAS actif.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-54 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


carte GFP150 eXtra
GFP : Couche d’adaptation GFP / (General Framing Procedure)
GFP lfd Perte de verrouillage trame GFP / major
(Loss of GFP Frame Delineation)
GFP locs Perte du signal client / minor
(Los Of Client Signal)
GFP loccs Perte de la synchronisation des caractères minor
clients/
(Loss Of Client Character Synchronisation)
GFP upm Discordance de charge utile minor
(User Payload Mismatch)
GFP exm Discordance sur l'entête étendue. minor
(EXtension header Mismatch)
OAM-CC : Operation Administration Maintenance (Continuity Check)
OAM Defect Perte d'au moins quatre trames CC major
consécutives /
(Loss of at least four consecutive frames)
OAM Degraded Perte d'une à trois trames CC consécutives / minor
(Loss of one up to three consecutive frames)
Board alarm
Licence alarm No MSTP Licence major

Tableau 2-43 : Alarmes et gravité carte GFP150 eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-55
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


carte GFP2500-2GE
Entrée Data / (Data Physical Interface)
LOS Perte de signal optique/ major
(Loss of Optical Signal)
ETH Interface Defect Perte du lien Ethernet / major
(Loss of Ethernet link)
Link Aggregation 802.3ad (Trunk)
Defect Deux ports physiques Gigabit Ethernet ont un major
"Operstatus" à down /
(The two physical Gigabit Ethernet ports have an
"Operstatus" at down)
Degraded Un des deux ports physiques Gigabit Ethernet a minor
un "Operstatus" à down /
(One of the two physical Gigabit Ethernet ports
has an "Operstatus" at down)
VCG : Concaténation virtuelle / (Virtual Container)
Voir Tableau 2-42
LCAS : Système d'ajustement de capacité de liaison / (Link Capacity Adjustment
Scheme)
Voir Tableau 2-42
HPT : Terminaison de conduit d'ordre supérieur / (High order Path Termination)
Voir Tableau 2-34 sauf HO-LOM
LPT : Terminaison de conduit d'ordre inférieur (Lower order Path Termination)
Voir Tableau 2-38
GFP : Couche d’adaptation GFP / (General Framing Procedure)
Voir Tableau 2-43
OAM-CC : Operation Administration Maintenance (Continuity Check)
Voir Tableau 2-43
Board alarms
SFP alarms SFP absent / (SFP missing) major
Non configurables SFP Inséré différent de attendu / (SFP mismatch) major
SFP défectueux / (SFP defective) major
SFP pas compatible / (SFP not approved) major
Licence alarm No MSTP Licence major

Tableau 2-44 : Alarmes et gravité carte GFP2500-2GE

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-56 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


Carte CCU-2G
SETS : Source de rythme de l'équipement synchrone /
(Synchronous Equipment Timing Source)
LOS T3 Perte de signal sur l'entrée de synchro T3 minor
(Loss of signal on synchronization input T3)
LOS T2 Perte de signal sur l'entrée de synchro T2 warning
(Loss of signal on synchronization input T2)
LOS T1 Perte de signal sur l'entrée de synchro T1 warning
(Loss of signal on synchronization input T1)
LOS T4 Défaut sur la sortie de synchronisation T4 minor
(Fault on synchronization output T4)
SYNC FREQ OUT OF Fréquence du rythme de synchronisation hors minor
RANGE tolérance
(Synchronization rhythm frequency out of phase
locked loop range) (6)
Equipement local (Local equipment)
Local user input # 1 Boucle Entrante 1 warning
(Local input loop 1)
Local user input # 2 Boucle Entrante 2 warning
(Local input loop 2)
Local user input # 3 Boucle Entrante 3 major
(Local input loop 3)
Local user input # 4 Boucle Entrante 4 minor
(Local input loop 4)
Local user output # 1 Boucle sortante 1 warning (7)
(Local output loop 1)
Local user output # 2 Boucle sortante 2 warning (8)
(Local output loop 2)
Equipement distant (Remote equipment)
Remote Mngt major Alarme majeure distante / major (9)
(Remote major alarm)
Remote Mngt minor Alarme mineure distante / minor (9)
(Remote minor alarm)

Tableau 2-45 : Alarmes et gravité carte CCU-2G

(6) : Le rythme interne de l’équipement est alors maintenu dans une plage de ±9,2 ppm

(7) : Par défaut la boucle Local user output #1 est active lorsqu'une alarme majeure est
présente

(8) : Par défaut la boucle Local user output #2 est active lorsqu'une alarme mineure est
présente

(9) Si l'équipement configuré est déclaré site central

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-57
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Dénomination Gravité

Alimentation (Power supply)


48V#1 Manque entrée 48V#1 major
(Missing of 48V#1 input)
48V#2 Manque entrée 48V#2 major
(Missing of 48V#2 input)
48VS Manque entrée 48V signalisation minor
(Missing of 48V signaling input)

Tableau 2-46 : Alarmes et gravité carte CCU-2G

Alarmes Dénomination Gravité


Carte CTRL-2G
Gestion équipement (Equipment management)
PPP#1 à 34 DOWN Perte du lien de gestion PPP#i / minor
(Loss of management link PPP#i)
Ethernet DOWN Perte du lien de gestion Ethernet / minor
(Loss of Ethernet link)
Shelf Temperature Température du châssis supérieure à la valeur major
Overheat de seuil réglable entre 0 et 100

Tableau 2-47 : Alarmes et gravité carte CTRL-2G

Alarmes Dénomination Gravité


Carte SWITCH HO/LO
TCM : Surveillance de Connexions en Cascade / (Tandem Connection Monitoring)
LTC Perte de verrouillage multitrame sur N1 major
(Loss of Tandem Connection)
TC-INCAIS Signal AIS entrant sur la TC minor
(TC - INComing AIS)
TC-APIM Erreur sur l'identificateur de point d'accès major
(TC - Access Point Identifier Mismatch)
TC-RDI Indication de défaut distant de connexions en minor
cascade
(TC - Remote Defect Indication)
TC-ODI Indication de défaut en sortie minor
(TC - Outgoing Defect Indication)
TC-REI Indication d'erreur distante de connexions en minor
cascade
(TC - Remote Error Indication)
TC-OEI Indication d'erreur en sortie minor
(TC - Outgoing Error Indication)
TC-UNEQ Etiquette TC non équippée major
(TC – UNEQuipped payload)

Tableau 2-48 : Alarmes et gravité carte SWITCH HO/LO

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-58 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Alarmes Dénomination Gravité


FAN-2G
Bloc de ventilation FAN-2G (FAN-2G module)
One Fan Failed Un ventilateur en défaut major
Fans Failed Au moins deux ventilateurs en défaut major
Power Supply Fail 1 Bloc alimentation 1 en défaut major
(10)
Power Supply Fail 2 Bloc alimentation 2 en défaut major
(10)

Tableau 2-49 : Alarmes et gravité carte carte FAN-2G

Alarmes Dénomination Gravité


Cartes
Board Alarms Absence Carte /
(Missing Card) major
Carte insérée différente de carte attendue /
(Mismatch Card) major
Carte en panne /
(Defective Card) major
(voir Tableau 2-51)
major

Tableau 2-50: Alarmes et gravité Cartes

(10)Les deux indications d'alarme ne sont opérationnelles que si le module FAN-2G dispose
de l'option de redondance de conversion de tension.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-59
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Information Localisation Description


"FPGA Codes Missing or Carte CTRL-2G Au moins un code FPGA en flash manque
Not Compatible" ou est incompatible
"Soft. Codes Missing or Carte CTRL-2G Au moins un code logiciel en flash manque
Not Compatible" ou est incompatible
"RAM Test Failed" Carte CCU-2G L'autotest RAM est mauvais
"RAM Too Small" Carte CCU-2G La taille de la RAM est trop petite
"Hardware Incompatible" Toutes Cartes L'indice hardware de la carte est
incompatible avec le logiciel CTRL
"Unknown Family in Toutes Cartes Le genre de la carte n'est pas géré par le
Inventory" logiciel CTRL
"Inventory Not Readable" Toutes Cartes L'inventaire de la carte n'est pas lisible
"Incorrect Inventory" Toutes Cartes L'inventaire de la carte est incorrect
"FPGA Code Toutes Cartes Un code FPGA est incompatible avec le
Incompatible" logiciel CTRL
"FPGA Code Missing" Toutes Cartes Un code FPGA est absent en mémoire flash
"Cannot Load FPGA" Toutes Cartes Un code FPGA ne peut pas être chargé
"FPGA Test Failed" Toutes Cartes L'autotest du FPGA est mauvais
"MICRO FPGA Test Cartes SWITCH HO/LO L'autotest du FPGA MICRO est mauvais
Failed"
"BDT FPGA Test Failed" Cartes SWITCH HO/LO L'autotest du FPGA BDT est mauvais
"WEST FPP ASIC Test Cartes SWITCH HO/LO L'autotest du ou des ASICs FPP WEST est
Failed" mauvais
"EAST FPP ASIC Test Cartes SWITCH L'autotest du ou des ASICs FPP EAST est
Failed" HO/LO mauvais
"Soft. Code Carte GIG-E La version du code logiciel est incompatible
Incompatible" avec le logiciel CTRL
"Soft. Code Missing" Carte GIG-E Le code logiciel est absent en mémoire flash
"Cannot Load Software" Carte GIG-E Le code logiciel ne peut pas être chargé
"Software Not Carte GIG-E Le logiciel de la carte ne répond plus
Responding"
"Supply Failure" Toutes Cartes Panne d'alimentation
"PSU Family Mismatch" Cartes PSU La carte PSU est incompatible avec les
autres cartes PSU du châssis
"Incorrect Inventory or Cartes LTU21E1 ou Panne d'alimentation ou inventaire incorrect
Power Supply Failed" LTU3E3DS3
"PDH ASIC 1 Test Cartes 63E1 ou L'autotest de l'ASIC 1 est mauvais
Failed" 3E3DS3
"PDH ASIC 2 Test Cartes 63E1 ou L'autotest de l'ASIC 2 est mauvais
Failed" 3E3DS3
"PDH ASIC 3 Test Cartes 63E1 ou L'autotest de l'ASIC 3 est mauvais
Failed" 3E3DS3
"LTU CPLD Test Failed" Cartes LTU21E1 ou L'autotest du CPLD est mauvais
LTU3E3DS3
"LTU LIU Test Failed" Cartes LTU3E3DS3 L'autotest du LIU est mauvais

Tableau 2-51 : Informations associées à l'alarme carte en panne

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-60 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Corrélation des défauts


Un traitement de corrélation est réalisé sur l'ensemble des défauts détectés.
Ce mécanisme de corrélation, mis en œuvre à chaque changement des informations
collectées, permet d'éliminer les défauts qui sont induits par d'autres défauts afin de faciliter la
recherche et la localisation de panne.
Les tableaux suivants définissent les défauts qui sont masqués par chaque défaut détecté dans
le système.
Légende :
X : Le défaut considéré sur la ligne courante est masqué par le défaut de la colonne
courante.
Ex : Le défaut 3 (LOF) est masqué par le défaut 2 (LOS).

Corrélation des défauts STM-n


DEFAUTS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
DEFAUTS TF LOS LOF TIM EBER AIS EBER- SD-B2 RDI REI
-B1 B2
1 SPI-TF
2 SPI-LOS
3 RST-LOF X
4 RST-TIM X X
5 RST-EBER-B1 X X X
6 MST-AIS X X X X
7 MST-EBER-B2 X X X X X
8 MST-SD-B2 X X X X X X
9 MST-RDI X X X
10 MST-REI X X X X

Tableau 2-52 : Corrélation des défauts STM-n

Corrélation des défauts MSP


DEFAUTS 1 2 3
DEFAUTS PAM SCM OTM
1 PAM
2 SCM X
3 OTM X

Tableau 2-53 : Corrélation des défauts MSP

Corrélation des défauts MS-SPRing


DEFAUTS 1 2 3 4 5
DEFAUTS AUN ARV ATO PTM MMS
1 AUN
2 ARV X
3 ATO X X
4 PTM X X X
5 MMS X X X X

Tableau 2-54 : Corrélation des défauts MS-SPRing

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-61
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Corrélation des défauts HPOM/HPT des cartes SDH, xGE-DM et GFP2500-2GE

Les défauts HO sont masqués par les défauts STM-n : LOS, LOF et MST-AIS.

Le défaut HO-LOM est filtré si aucune connexion VC12 n'est configurée sur ce STM-n

DEFAUTS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
DEFAUTS AU-AIS AU-LOP UNEQ TIM RDI REI PLM TU-LOM EBER SD-
-B3 B3
1 AU-AIS
2 AU-LOP
3 HO-UNEQ X X
4 HO-TIM X X X
5 HO-RDI X X X X
6 HO-REI X X X X X
7 HO-PLM (HPT) X X X X
8 HO-LOM (HPT) X X X X X
9 HO-EBER-B3 X X X
10 HO-SD-B3 X X X X

Tableau 2-55 : Corrélation des défauts HPOM/HPT des cartes SDH, xGE-DM
et GFP2500-2GE

Corrélation des défauts HPT des cartes GIG-E

Les défauts HPT sont masqués par les défauts STM : LOS, LOF et MST-AIS.
L’unique alarme associée au canal SDH est LOA et est corrélée par les défauts LOM ,SQM,
PLM, UNEQ, TIM et VC-AIS de tous les VC4 qui composent le canal.

DEFAUTS 1 2 3 4 5 6 7 8 9
AU-AIS = AU-LOP = SD-B3 UNEQ TIM PLM RDI Concat_ Concat_
DEFAUTS VC4-AIS VC4-AIS LOM SQM
1 AU-AIS = VC4-AIS
2 AU-LOP = VC4-AIS
3 HO-SD-B3 X X X
4 HO-UNEQ X X
5 HO-TIM X X X
6 HO-PLM X X X X
7 HO-RDI X X X X
8 Concat_LOM X X X X X
9 Concat_SQM X X X X X X

Tableau 2-56 : Corrélation des défauts HPT des cartes GIG-E

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-62 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Corrélation des défauts HPA/LPOM/LPT


Les défauts HPA/LPOM/LPT sont masqués par les défauts STM-n (LOS, LOF et MST-AIS),
les défauts MSA (AU-AIS et AU-LOP) et les défauts HPT (UNEQ, TIM, PLM et LOM)
Les défauts HPA (TU-AIS et TU-LOP) sont corrélés par le défaut HO-LOM seulement pour les
connexions de type VC12.

DEFAUTS 1 2 3 4 5 6 7 8 9
DEFAUTS TU-AIS TU-LOP UNEQ TIM RDI REI PLM EBER SD
1 TU-AIS
2 TU-LOP
3 LO-UNEQ X X
4 LO-TIM X X X
5 LO-RDI X X X X
6 LO-REI X X X X X
7 LO-PLM (LPT) X X X X
8 LO-EBER X X X
9 LO-SD X X X X

Tableau 2-57 : Corrélation des défauts HPA/LPOM/LPT

Corrélation des défauts d'accès 2, 34, 45 Mbit/s

DEFAUTS 1 3 2
DEFAUTS LOS RLOL AIS
1 PPI-LOS
2 PPI-RLOL (*) X
3 PPI-AIS X X

Tableau 2-58 : Corrélation des défauts d'accès 2, 34, 45 Mbit/s

(*) uniquement pour les accès 34/45 Mbit/s

Corrélation des défauts distants


Les défauts LO-REI, LO-RDI, HO-REI et HO-RDI d'une entrée de connexion unidirectionnelle
sont filtrés.

Corrélation des défauts d'accès Ethernet des cartes Data

DEFAUTS Interface LOS LOSYNC Pause LINK


DEFAUTS Defect (Fibre Mode DOWN
channel) Rejected

1 Interface Defect
2 LOS
3 LOSYNC (Fibre X
channel)
4 Pause Mode X X
Rejected
5 LINK DOWN

Tableau 2-59 : Corrélation des défauts d'accès Ethernet des cartes Data

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-63
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Corrélation des défauts VCG des cartes Data

Les alarmes LOA, LFD, LOCS, LOCCS, UPM, EXM, RDI, DEFECT et DEGRADED sont des
alarmes de VCG.
Les alarmes LOM, SQM, LCAS_MemberFail sont des alarmes de membre constituant un VCG.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
DEFAUTS LOA LFD LOCS LOCCS EXM UPM LOM#i SQM#i LCAS_ RDI DEF DEGR
Member ECT ADED
DEFAUTS Fail#i
1 LOA

2 LFD X
3 LOCS X X
4 LOCCS X X
5 EXM X X
6 UPM X X X
7 LOM#i
8 SQM#i X
9 LCAS_
Member
Fail#i
10 RDI
11 DEFECT X
12 DEGRADED X

Tableau 2-60 : Corrélation des défauts VCG des cartes Data

Définitions des défauts de synthèse VCG-DEFECT et VCG DEGRADED


Notations utilisées dans les alinéa suivants :
SF Member#i correspond à l'un au moins des défauts LOM#i, SQM#i, SF_LPT#i ou LCAS
Member Fail#i du constituant VC # i d'un VCG.
SF_LPT#i correspond à l'un au moins des défauts TU-LOM (si VC-12), TU-AIS, TU-LOP,
LO-SD (si LCAS activé), LO-PLM, LO-UNEQ, LO-TIM du bloc fonctionnel LPT du VC # i.
A noter que LCAS Member Fail#i n'est élaboré que quand le mode LCAS est actif.
Définitions :
Quand le mode LCAS n'est pas activé,
- VCG_DEFECT est positionné dès que l'un des défauts LOCS, LOCCS, UPM, EXM, LFD, LOA
est actif ou qu'un au moins des défauts de constituants SF Member#i est actif.
- VCG_DEGRADED n'est jamais positionné
Quand le mode LCAS est activé,
- VCG_DEFECT est positionné si l'un des défauts LOCS, LOCCS, UPM, EXM, LFD, LOA, RDI
est actif ou que les défauts SF Member#1 à SF Member#X sont tous actifs.
- VCG_DEGRADED est positionné si VCG_DEFECT n'est pas actif et qu'un au moins des
défauts de constituants SF Member#i est actif.
VCG_DEGRADED signale à l'exploitant que, bien que la cicatrisation assurée par LCAS
permette encore au flux Ethernet de s'écouler, le SLA défini peut ne plus être assuré par
manque de bande passante SDH.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-64 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Corrélation des défauts OAMCC des cartes GFP150 eXtra et GFP2500-2GE

1 2
DEFAUTS DEFECT DEGRADED
DEFAUTS
1 DEFECT

2 DEGRADED X

Tableau 2-61 : Corrélation des défauts OAMCC


des cartes GFP150 eXtra et GFP2500-2GE

Corrélation des défauts d'aggrégation des cartes GFP2500-2GE

1 2
DEFAUTS DEFECT DEGRADED
DEFAUTS
1 DEFECT X

2 DEGRADED X

Tableau 2-62 : Corrélation des défauts d'aggrégation


des cartes GFP2500-2GE

2.2.5 - Traitement de la Qualité


Le traitement de la qualité consiste à superviser les points de surveillance suivants :

pour l'équipement local :


• la section de régénération (octet B1) ("near end working (protection) RS"),
• la section de multiplexage (octet B2) ("near end working (protection) MS"),
• les conduits VC4 ("near end High Path Virtual Container"),
• les conduits VC3 ("near end Low Path Virtual Container"),
• les conduits VC12 (octet V5) ("near end Low Path Virtual Container")
• les conduits TCM (octet N1) (IEC : incoming error counter)

pour l'équipement distant :


• la section de multiplexage (octet M1) ("far end working (protection) MS"),
• les conduits VC4 ("far end High Path Virtual Container"),
• les conduits VC3 ("far end Low Path Virtual Container"),
• et les conduits VC12 (octet V5) ("far end Low Path Virtual Container").

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-65
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Le traitement de la qualité comporte les fonctions suivantes :


• calcul du nombre de blocs erronés sur les anomalies locales et distantes et surveillance
de l'apparition des défauts sur une période d'une seconde,
• calcul et détermination des états ES (Errored Second : seconde erronée), SES
(Severely Errored Second : seconde gravement erronée), BBE (Background Block Error
: bloc erroné résiduel) et UAS (UnAvailable Second : seconde d'indisponibilité) pour
chaque point de surveillance,
• élaboration pour chaque point de surveillance des compteurs 15 minutes et des
compteurs 24 heures (BBE, ES, SES et UAS).

Détermination des états qualité ES, SES et UAS :

Pour chaque point de surveillance, les états qualité sont les suivants :
• ES (Errored Seconds) : nombre de secondes avec au moins une erreur détectée dans
une période de 1s ou un défaut,
• SES (Severely Errored Seconds) : nombre de secondes gravement erronées,

Point de surveillance Seuil de déclaration d'une SES


RS (octet B1) (pour local) ≥ 2400 (1 bloc par trame)
MS (octet B2) (pour local) et MS (octet M1) (pour distant) ≥ 28 800 (24 blocs par trame)
HP – VC4 / IEC ≥ 2400 (1 bloc par trame)
LP - VC3 ≥ 2400 (1 bloc par trame)
LP - VC12 (octet V5) ≥ 600 (1 bloc par 4 trames)

• UAS (UnAvailable Second) : nombre de secondes d'indisponibilité,


• BBE (Background Block Error) : nombre de blocs erronés hors SES.

RAPPEL : Une SES est une seconde pour laquelle le nombre d'erreurs dépasse le seuil
défini ou pendant laquelle au moins un défaut est détecté.

Elaboration des compteurs 15 minutes et 24 heures :

Le résultat de ces calculs est ensuite cumulé pour chaque point de surveillance dans :
• des compteurs 24 heures (BBE, ES, SES et UAS),
• et des compteurs 15 minutes (BBE, ES, SES et UAS).

Les six dernières périodes d'indisponibilité (UNAVAILABLE PERIODS) sont conservées et


visualisables à partir du navigateur HTTP.
Le traitement de la qualité est initialisé dès la création de la connexion.
Les 16 derniers compteurs 15 minutes non nuls, le compteur 15 minutes courant, le dernier
compteur 24 heures non nul, le compteur 24 heures courant et les 6 dernières périodes
d'indisponibilité sont visualisables à partir du navigateur HTTP.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-66 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.6 - Supervision optique

Les modules SFP optiques DDM (Digital Diagnostic Monitoring) permettent la supervision des
paramètres ci-dessous (Menu STM-n > TR REC > SFP, 2GE-DM > SFP ou GFP2500-2GE >
SFP) :
• OOP : Puissance optique émise (Optical Output Power ) (dBm)
• OIP : Puissance optique reçue (Optical input Power) (dBm)
• LBC : Courant Laser (Laser Bias Current) (mA)
• Temp : Température du module SFP (SFP module Temperature) (°C)
• Voltage : Tension d'alimentation SFP (SFP module supply Voltage) (V)

2.2.7 - Synchronisation
La synchronisation de l'équipement local et de l'équipement distant est gérée en fonction des
sources de synchronisation disponibles, de leur qualité et de la priorité qui leur a été attribuée.
Les sources de synchronisation possibles sont :
• fonctionnement en autonome (mode holdover* ou oscillateur local),
• 2 sources T1 extraites de trains STM-1, STM-4 ou STM-16 affluents entrants (1 à 32
possibilités selon le nombre et le type de cartes présentes dans l'équipement),
• 2 sources T1 extraites de trains STM-4 ou STM-16 ligne entrants (1 à 2 possibilités
selon le nombre de cartes « Résultant » présentes dans l'équipement),
• 2 sources T2 extraites de trains 2 Mbit/s affluents entrants (au maximum 1 T2 par carte
63E1 ou 63E1FA ).
La carte 63E1FA ne propose pas de synchronisation T2 si elle est située en alvéole
"TRIB 1".
Les alvéoles TRIB 8 et LTU 8-x sont uniquement proposées en T2_1.
• T3_1 et T3_2 : deux sources externes 2 MHz G.703

* Le mode Holdover est une mémorisation du dernier rythme de synchronisation valide.


Un temps pouvant aller jusqu'à 60 secondes après la sélection d'une source est nécessaire
pour que le mode Holdover soit valide.

NOTE : Lors de la création d’une protection MSP, la liaison «Protection» hérite des
configurations de la liaison « Working », et donc notamment de celles de
synchronisation.
L’écran Synchronisation résume sous la référence de l’interface «Working», l’état du
rythme issu de la liaison en trafic.

L'équipement offre également deux sorties G703 T4 2MHz identiques permettant de


synchroniser d'autres équipements ; ces sorties peuvent être :
• non activées
• forcées sur la synchronisation T0 de l'équipement
• synchronisées sur l'une des sources T1 extraites de trains STM-1, STM-4 ou STM16
affluents entrants ou de trains STM-4 ou STM-16 de ligne entrants.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-67
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Les figures ci-après présentent des exemples de synchronisation en fonction du raccordement


des équipements.

Entrée de synchronisation
externe à 2 MHz (T3) :
- Qualité = PRC, Accès STM16 (T1-c) =:
- Priorité = 1. Accès STM16 (T1-c) =: - Qualité = DNU
- Qualité = DNU - Priorité = 2.
- Priorité = 2.
) ADR2500 eXtra 1 ( ) ADR2500 eXtra 2 (
1) (2 SSM = PRC
1) (2
) Synchronisation ( ) T0 = T1 Line 1 (
interne T1 Line2 = T0 = T3 T1 Line2=T0
T0 = T3 =T3 (ADR2500
eXtra 1)

Sortie de l'horloge à 2 MHz


T4 = T0 = T3 (ADR2500 eXtra 1)

ADR2500 eXtra 3 Synchronisation


SSM = PRC d’autres équipements
) (
2) T0 = T1 Line1 (1
) (

Sortie de l'horloge à 2 MHz


T4 = T0 = T1 Line1 = T3 (ADR2500 eXtra 1)

Synchronisation d’autres équipements

Figure 2-6 : Synchronisation à partir de l'entrée de synchronisation externe à 2 MHz (T3)

Accès T1"Trib" STM-n


SSM = PRC, Accès STM16 (T1-c) =:
- Priorité = 1. Accès STM16 (T1-c) =: - Qualité = DNU
- Qualité = DNU - Priorité = 2.
- Priorité = 2.
) ADR2500 eXtra 1 ( ) ADR2500 eXtra 2 (
1) (2 SSM = PRC
1) (2
) Synchronisation ( ) T0 = T1 Line 1 (
interne T1 Line2=T0=T1"Trib" T1 Line2=T0
T0 = T1"Trib" =T1"Trib"(ADR2500 eXtra 1)

Sortie de l'horloge à 2 MHz


T4 = T0 = T1"Trib" (ADR2500 eXtra 1)

ADR2500 eXtra 3
SSM = PRC
) (
2) T0 = T1 Line1 (1
) (

Sortie de l'horloge à 2 MHz


T4 = T0 = T1 Line1 = T1"Trib" (ADR2500 eXtra 1)

Synchronisation d’autres quipements


F
igure 2-7 : Synchronisation à partir d'un accès affluent synchrone

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-68 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.8 - Gestion des boucles


Sur les sites distants (i.e. sites non centraux), les deux boucles sortantes locales (Boucles
d’alarmes majeure et mineure) sont activées sur l'apparition d’alarmes locales : les alarmes
équipements et les boucles de télésignalisation configurées (User Input #1, #2, #3 et #4).

La fonction Déport de boucles permet de rapatrier sur un équipement appelé "Site Central" les
défauts présents sur les sites distants.

Pour ce faire, chaque site doit transmettre au Site Central une information de présence
d'alarme. Cette information qui correspond, selon la configuration, aux niveaux d’alarmes locales
et/ou aux niveaux des boucles de télésignalisation 1 et 2 (User Input #1 et #2) est transmise sur l'octet
S1 (bits non utilisés par la synchronisation).

Le chaînage de l'information dans une topologie de type bus ou anneau est assuré, au niveau
de chaque site constituant le réseau, par une fonction "OU" entre les informations reçues via les S1
STM-n entrants d'une part et les informations locales (alarme locale et/ou User input #1, #2) d'autre
part.
Au niveau de l'équipement "Site Central", la fonction "OU" entre les informations reçues via S1
STM-n entrants d'une part et les informations locales d'autre part, permet d'activer les boucles
d'alarmes sortantes locales (Boucles d’alarmes Majeure et Mineure). Un défaut distant majeur/critique
ou mineur détecté via S1 déclenchera de plus sur l’équipement Site Central une alarme Remote de
sévérité major ou minor.

Il est possible, pour chaque accès physique STM-n, de configurer séparément la réception et
l’émission du S1. Ceci permet de dévalider la réception des S1 provenant d’équipements qui
n’utilisent pas cet octet pour le Déport de boucles ainsi que de dévalider l’émission du S1 sur tous ou
partie des accès STM-n des sites centraux afin d’éviter la persistance des alarmes dans les réseaux
par la création de bouclages.

Les paramètres permettant de configurer la fonction Déport de boucles sont l’option "Site
Central", la source de l’information d’alarmes locales (alarmes locales et/ou User input #1, #2) et les
paramètres "Enable Output" (validation de l’émission du S1) et "Enable Input" (validation de la
réception du S1) pour chaque accès physique configuré.

Les paramètres " Enable input" et " Enable output" prennent des valeurs par défaut sur
chaque modification de l’option Central Site. Ainsi, si l’équipement devient site central, les paramètres
"Enable Output" sont dévalidés et "Enable Input" validés. S’il devient site distant (configuration par
défaut), les paramètres "Enable Output" et "Enable Input" sont tous dévalidés. Ces valeurs par défaut
peuvent ensuite être modifiées suivant les besoins.

NOTE 1 : Si les boucles entrantes #1 et #2 (User Inputs #1 et #2) collectent les informations d'alarme
majeure/critique et mineure, il est impératif de leur affecter une sévérité "warning" pour éviter une
activation permanente.

NOTE 2 : Si des bouclages équipement sont effectués, il est impératif de dévalider le traitement du S1
entrant sur le (ou les) accès physique(s) correspondant afin d’éviter une activation permanente
d’alarmes.

NOTE 3 : Si une protection de type MSP est configurée, les paramètres de déport de boucles de
l’accès en Protection ne sont plus configurables. Ils prennent les valeurs des paramètres de déport de
boucles de l’accès Working afin que les octets S1 émis sur les deux accès du couple MSP soient
identiques.

La Figure 2-8 donne un exemple de gestion distante des boucles sortantes locales en fonction
du raccordement des équipements.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-69
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Boucles sortantes =
* S1 Invalidé : S1 dont le bit Alarmes locales + Alarmes distantes *S1 Validé : OU des alarmes
de poids fort est positionné à 1 locales et des alarmes des S1
reçus (excepté le S1 jumelé à
celui validé)

ADR2500 eXtra 1
Site Central

Réception des S1
validée sur tous les
accès
S1 Invalidé* Emission des S1 dé- S1 Invalidé*
validée sur tous les
accès

S1 Validé* S1 Validé*

ADR2500 eXtra 2 ADR2500 eXtra 3


Site Distant Site Distant
S1 Validé*
Emission et réception Emission et réception
des S1 validées sur tous des S1 validées sur tous
les accès les accès

S1 Validé*

Boucles sortantes = Boucles sortantes =


Alarmes locales Alarmes locales

Figure 2-8 : Déport de boucles (rapatriement des alarmes sur un Site Central)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-70 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.9 - Protection MS-SPRing sur résultant


2.2.9.1 - Introduction

Pour protéger un réseau de transmission numérique de données en anneau, il existe plusieurs


mécanismes de protection parmi lesquels MS-SPRing, SNC et MSP : les protections MSP et
MS-SPRing sont exclusives l’une de l’autre sur une même section de multiplexage, et la
protection SNC ne s’applique pas aux canaux protégés par MS-SPRing.
La fonction de protection MS-SPRing (Multiplex Section Shared Protection Ring) est disponible
sur les topologies en anneau, jusqu’à 16 nœuds. Par rapport à la protection SNC, elle présente
l’avantage d’offrir un usage partagé des ressources de protection pour plusieurs conduits au
sein de l’anneau.
Dans ces anneaux de protection partagée de section de multiplexage, les canaux actifs véhi-
culent les signaux de trafic normal, tandis que les canaux de protection sont réservés à la
protection de ce trafic. Elle est disponible sur les interfaces « Line » STM-4 ou STM-16 de
l’ADR2500 eXtra.

2.2.9.2 - Principe

L’ADR2500 eXtra offre le schéma de protection MS-SPRing (BSHR) pour la protection


d’anneau sur 2 fibres.
Les fibres sont découpées en canaux ; par exemple un STM-16 contient 16 canaux AU4.
L’ensemble des canaux est découpé en canaux Working et en canaux protection. Il y a autant
de canaux de chaque. On appelle « canal », une voie dans l’anneau et non au niveau d’un
équipement. Des mécanismes permettent à un équipement de router les informations des
canaux Working sur canaux Protection allant dans le sens inverse lors d’une coupure fibre par
exemple.
La moitié des canaux sur chaque fibre est utilisée pour la protection. Il n’y a donc qu’un seul
anneau physique.
La norme prévoit que du trafic non protégé puisse être transmis sur certains canaux, alors que
d'autres sont protégés : on distingue les canaux NUT (Non-preemptible Unprotected Traffic) qui
ne peuvent être interrompus pour les besoins d'une protection et l'Extra-Traffic, qui est véhiculé
dans les canaux de protection, disponibles lorsque l'anneau est au repos, donc interrompus lors
d’une protection (Extra Traffic non supporté).

Normal
Secours

Sens 1 2 3

6 5 4

Figure 2-9 : Exemple d’anneau protégé

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-71
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Dans l’exemple ci-dessus une connexion existe entre les équipements 6 et 3 passant par les
équipements 1 et 2. Une coupure fibre entre les équipements 2 et 3 oblige le re-routage des
canaux dans l’équipement 2. Les canaux ainsi protégés traversent l’anneau dans le sens
inverse pour arriver jusqu'à l’équipement 3 en utilisant les canaux de protection.

Le schéma de protection contient 8 canaux Working et 8 canaux Protection :

Canal 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
Type W W W W W W W W P(1) P(2) P(3) P(4) P(5) P(6) P(7) P(8)

Lorsqu'il n’y a pas de problème sur l’anneau, le trafic passe dans 8 AU4 (8 Working).
L’association des numéros de canal Working et protection est fixée par la norme et ne peut pas
être réordonnée. Le canal 11 protégera toujours le canal 3.

2.2.9.3 - Règles de configuration de la protection MS-SPRing 2 fibres

Ce paragraphe contient les règles de configuration qui doivent impérativement être respectées.
Elles sont appliquées automatiquement, et de façon transparente, par IONOS-NMS.

MISES EN GARDE :
- La mise en œuvre et l’entretien de la configuration de la protection MS-SPRing par le biais de
l’interface d’exploitation sans le recours au gestionnaire de réseau IONOS-NMS est
extrêmement délicate et n’est pas recommandée par la SAGEMCOM.
- L’activation de la protection nœud par nœud ne doit être effectuée que si aucun défaut de
section (SF ou SD) n’est présent.

Pour toute configuration automatique de la protection MS-SPRing, se rapporter au guide


d’installation et d’utilisation IONOS-NMS.

Configuration de la carte topologique

La carte de topologie apparaît sous la forme d'un ensemble ordonné de valeurs, appelés
identifiants qui doivent être différents pour chaque NE, et donc uniques au sein d’un anneau.
Partant d’un premier nœud quelconque, on remplit la carte topologique en listant les identifiants
de nœud en nœud, en tournant dans le sens conventionnel : "East vers West" à l'intérieur d'un
équipement traversé, donc "Line West (L1) vers Line East (L2)" entre 2 équipements.
Chaque nœud possède une carte de la topologie de l'anneau, tenue à jour par le personnel
local ou par le système de gestion.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-72 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

P B
L
M K
J G

A S

H E

N F
D R
C T1516800-94

Figure 2-10 : Carte topologique d’un anneau

Nœuds 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
Identifiants A J M P B L K G S E F R C D N H

REGLES :
L’ajout ou la suppression d’un nœud dans l’anneau oblige une modification des cartes
topologiques de tous les nœuds.
Un anneau MS-SPRing ne peut pas contenir plus de 16 nœuds.

Configuration de la table de suppression du signal (Misconnection map) dans le cas où


les VC4 de l'anneau transportent des containers d'ordre inférieur (VC3 et VC12) qui
sortent tous en un point unique de l'anneau
Dans ce cas, les VC4 sont des liaisons point à point entre l'entrée et la sortie de l'anneau et
nous sommes donc ramenés à une protection MS-SPRing avec suppression de signal au
niveau VC4 normalisée.
La carte de la topologie de suppression de signal (qui existe dans chaque nœud), contient les
adresses topologiques des nœuds dans lesquels le trafic AU4 entre et sort de l’anneau : cette
carte sert uniquement pour les cas de suppression de signal (injection d'AU-AIS) suite à des
connexions erronées potentielles lors de pannes multiples dans l'anneau.
R
T=W3

1 2 3 Normal
Secours

Sens

T=W5

6 5 4

Figure 2-11 : Exemple de trafic d’entrée et sortie dans un anneau

Pour chaque trafic sortant par les Time Slot des interfaces East et West, la table de sup-
pression de signal donne l'identifiant du noeud où le trafic s’insère dans l'anneau et l'identifiant
du noeud où le trafic sort de l'anneau.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-73
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Pour chaque trafic sortant par les Time Slots des interfaces East et West, la table de
suppression du signal donne l'identifiant du nœud où le trafic s'insère dans l'anneau et
l''identifiant du nœud où le trafic sort de l'anneau.

Dans l’exemple ci-dessus la table de suppression de signal dans le nœud 2 est :

Nœud 2 Ouest :

Intervalle temporel W1 W2 W3 W4 W5 W6 W7 W8
Entrée 3 4
Sortie 1 6

Nœud 2 Est :

Intervalle temporel W1 W2 W3 W4 W5 W6 W7 W8
Entrée
Sortie

La connexion Q entre dans l’anneau dans l’équipement 4 et en sort dans l’équipement 6.


Elle traverse l’équipement 2 dans le sens Est/Ouest sur l’intervalle temporel Working 5.
La connexion R entre dans l’anneau dans l’équipement 3 et en sort dans l’équipement 1.
Elle traverse l’équipement 2 dans le sens Est/Ouest sur l’intervalle temporel Working 3.
Aucune connexion ne traverse le nœud 2 dans le sens Ouest/Est

Configuration de la table de suppression du signal (Misconnection map) dans le cas où


les VC4 de l'anneau transportent des containers d'ordre inférieur (VC3 et VC12) qui sont
insérés / extraits à différents endroits de l'anneau (cas des VC4 omnibus)
Dans ce cas, deux solutions de protection avec choix par l'opérateur lors de la configuration
sont proposées :
- les VC4 omnibus sont décomposés en n VC4 porteurs reliant chaque équipement adjacent ;
ces VC4 sont protégés en MS-Spring et la suppression de signal est assurée au niveau VC4
conformément à la norme. L'inter- opérabilité est ainsi garantie.
- les VC4 omnibus sont déclarés comme du trafic NUT ; ils ne sont donc pas protégés au
niveau MS-Spring et on utilise la protection SNC pour les conduits d'ordre inférieur qu'ils
transportent.

REGLES :
- La table de suppression de signal de chaque nœud doit être mise à jour lorsqu’il y a création
ou suppression d’un conduit dans l’anneau.
- Dans chaque nœud, chaque intervalle temporel Working de la table de suppression de signal
doit contenir à la fois les numéros d’entrée et de sortie des nœuds sur lesquels circule le trafic
sur l’anneau.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-74 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Configuration des NUT

La carte des NUT (trafic non protégé non interruptible) doit être identique dans chaque nœud.
Elle indique les canaux NUT, c'est à dire les canaux pour lesquels le mécanisme de protection
est désactivé.
Seuls les canaux Working sont contenus dans la carte des NUT. Si le canal Working est NUT,
le canal Protection correspondant l’est également.

Exemple :

Intervalle temporel W1 W2 W3 W4 W5 W6 W7 W8
NUT X

Dans l’exemple ci-dessus, le canal 3 est mis à NUT, donc le canal Working N° 3 et son canal
Protection N° 11 sont NUT.

2.2.10 - Fonction TCM

La fonction TCM se place au niveau réseau et fournit à l’opérateur un service de surveillance sur un
chemin de données VC4 par la définition de tronçon délimité par des TCM Points.

2.2.10.1 - TCM Points au niveau des équipements


Il est possible de mettre en place des TCM Points au niveau des connexions bidirectionnelles VC4 de
chaque équipement.

Il existe deux modes de fonctionnement pour les TCM Points :

- mode intrusif : TC EndPoint,


- mode non-intrusif : TC Monitoring Point.

Le TC EndPoint intègre une entité Source et une entité Puits ; les TC EndPoints fonctionnent par
paire (TC EndPoint X et TC EndPoint Y) ; la portion du chemin de données limitée par la paire X/Y est
appelée TC Trail.

La Source du Point X génère une multitrame qui est transportée à travers l’octet N1 jusqu’au Puits du
Point Y ; de même dans la direction inverse, la Source du Point Y génère une multitrame transportée
à travers l’octet N1 jusqu’au Puits du Point X.

La Figure 2-12 montre les 4 entités SourceX, Puits X, SourceY et PuitsY collaborant selon :

- leur localisation dans un même EndPoint,


- leur dialogue dans une même direction donnée.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-75
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

TC EndPoint X TC EndPoint Y

Direction 1
Source Sink

Direction 2 Sink Source

TC Trail
Consequential Action RDI

4 Entities : Source X, Sink X, Source Y, Sink Y VC4 XConnection


2 EndPoints : X (Source X + Sink X) + Y (Source Y + Sink Y)
2 Directions : D1 (Source X + Sink Y) + D2 (Source Y + Sink X) Physical Connection

Figure 2-12 : TC EndPoints X/Y

L’opérateur doit placer la paire X/Y en position « face à face » et « tête-bêche » de façon à ce que
pour une direction donnée, la Source de l’un puisse communiquer avec le Puits de l’autre ; les
alarmes TC-UNEQ et Loss of TC peuvent révéler un mauvais positionnement de la paire ; se reporter
aux Figure 2-13, Figure 2-14 et Figure 2-15

TC EndPoint X TC EndPoint Y

Source Sink

Sink Source

TC Trail

TC EndPoints X/Y are Source facing Sink ; they can delimit a TC Trail

Figure 2-13 : TC EndPoints X/Y - Source et Sink face à face

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-76 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

TC EndPoint X TC EndPoint Y

Source Source

Sink Sink

TC EndPoints X/Y are not Source facing Sink ; they cannot delimit a TC Trail

Figure 2-14 : TC EndPoints X/Y - Source et Sink non face à face

TC EndPoint X TC EndPoint Y

Sink Source

Source Sink

TC EndPoints X/Y are back to back ; they cannot delimit a TC Trail

Figure 2-15 : TC EndPoints X/Y - Source et Sink dos à dos

Sources et Puits sont ainsi en relation et capables de dialoguer à distance pour fournir les services
suivants :

- détection par le Puits de la présence ou non de la multitrame dans le flot des octets N1
reçus : alarmes TC-UNEQ et Loss of TC,
- extraction par le Puits des informations contenues dans la multitrame reçue : compteur
IEC, indications TC-REI, OEI, TC-RDI, ODI, champ TC-API,
- insertion (dans la multitrame) par la Source des informations ci-dessus,
- en cas de signal AIS entrant, forçage d’un VC-AIS par la Source dans le compteur IEC ; le
VC-AIS est détecté par le Puits : alarme TC-incAIS,
- transmission par la Source d’un API (TCAPI Sent) configurable par l’opérateur,
- détection par le Puits d’un API recu (TCAPI Received) et comparaison avec API attendu
(TCAPI Expected) configurable par l’opérateur,
- génération d’une alarme TC-APIM en cas de différence entre TCAPI Received et TCAPI
Expected ; cette alarme peut être inhibée par l’opérateur.

La paire X/Y convenablement configurée est alors en mesure de prendre les actions conséquentes
(aux défauts détectés par le Puits) dans la direction aval (propagation AIS) et dans la direction amont
(remontée RDI par interaction du Puits sur la Source locale) ; les actions conséquentes se font
uniquement lorsque l’opérateur décide d’activer chacun des 2 TC EndPoints.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-77
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Nota1 : pour minimiser les perturbations lors de la mise en place d’une paire de TC EndPoints
(X et Y), il convient de respecter la séquence suivante :

- configuration du point X,
- configuration du point Y ( à priori sur un autre équipement),
- activation du point X (ou du point Y),
- activation du point Y (ou du point X).

Nota2 : pour minimiser les perturbations lors du retrait d’une paire de TC EndPoints (X et Y), il
convient de respecter la séquence suivante :

- désactivation du point X,
- désactivation du point Y ( à priori sur un autre équipement).
- déconfiguration du point X (ou du point Y),
- déconfiguration du point Y (ou du point X).

Le TC Monitoring Point intègre deux entités Monitor disposées chacune dans les 2 directions du trafic;
chaque entité Monitor est capable d’intercepter l’octet N1 reçu dans sa direction et d’extraire de
l’éventuelle multitrame les mêmes informations que le Puits d’un TC EndPoint ; un TC Monitoring
Point se suffit à lui-même ; il ne peut pas être activé (il n’y a pas d’actions conséquentes ).

La vocation d’un TC Monitoring Point (Point Z) est de permettre une localisation de l’origine d’un
défaut affectant un tronçon TCM délimité par les TC EndPoint X et Y ; il suffit alors de promener Z le
long du tronçon TCM entre X et Y ; se reporter à la Figure 2-16.

Le retrait de la connexion (supportant un TCM Point) provoque le retrait du TCM Point : désactivation
(si EndPoint) puis déconfiguration.

Un TCM Point est obligatoirement localisé sur une carte STM-1/4/16 ; les cartes PDH et Data ne
peuvent pas supporter un TCM Point.
Un TCM Point ne peut pas être localisé sur un accès impliqué dans une MSP (accès Normal ou accès
Protection).
Un TCM Point ne peut pas être localisé sur un Connection Point impliqué dans une SNC.

TC EndPoint X TC MonPoint Z TC EndPoint Y

Source Mon1 Sink

Sink Mon2 Source

TC Trail

Figure 2-16 : TC Monitoring Point Z placé entre TC EndPoint X et TC EndPoint Y

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-78 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Les alarmes TC collectées au niveau d’une entité Puits ou Monitor sont les suivantes :

Nom Alarme Signification


ltc Loss of Tandem Connection Le Puits ou le Monitor est incapable de se
synchroniser sur la multitrame
tc-incAIS Incoming AIS Le champ IEC reçu est forcé à VC-AIS pour indiquer
que la Source en amont reçoit un signal AIS ; le
problème se situe en amont du tronçon TCM trail.
tc-APIM TC-API Mismatch Le TC-API reçu est différent du TC-API Expected
tc-rdi TC-RDI L’indication TC-RDI reçue est forcée à 1 par la Source
en amont pour indiquer que le Puits de son EndPoint
détecte un défaut (dans l’autre direction).
tc-odi ODI L’indication ODI reçue est forcée à 1 par la Source en
amont pour indiquer que le Puits de son EndPoint a
inséré un AIS (dans l’autre direction).
tc-rei TC-REI L’indication TC-REI reçue est forcée à 1 par la Source
en amont pour indiquer que le Puits de son EndPoint a
transmis (dans l’autre direction) des blocs entachés
d’erreurs causées par le tronçon TCM.
tc-oei OEI L’indication OEI reçue est forcée à 1 par la Source en
amont pour indiquer que le Puits de son EndPoint a
transmis (dans l’autre direction) des blocs erronés.
tc-uneq TC-UNEQ L’octet N1 reçu est en permanence égal à 0 ; il n’y a
pas de Source TC en amont.

Les performances collectées au niveau d’une entité Puits ou Monitor sont le compteur IEC Near
représentant les erreurs BIP provoquées par le tronçon TCM en amont (totalité pour le Puits, partiel
pour le Monitor).

2.2.10.2 - Exploitation des TCM VC4 Points par HTTP

Un TCM VC4 Point est obligatoirement associé à une connexion VC4.

La sélection d’une connexion dans la fenêtre Traffic Connection se fait au niveau du « point de
sortie » de la connexion par :

- la sélection de l’alvéole de sortie,


- puis la sélection du Connection Point de sortie.

La sélection du mode/extrémité de la TC se fait dans la section Select the interface belonging to


the TC de la fenêtre Tandem Connection Function en marquant les coches des 2 extrémités A et B
de la connexion préalablement sélectionnée :

Action opérateur Résultat


Etat de la coche A Etat de la coche B TC Configurée
Démarquée Démarquée Aucune TC
Marquée Marquée TC en mode non-intrusif
Démarquée Marquée TC en mode intrusif placée en B
Marquée Démarquée TC en mode intrusif placée en A

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-79
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Pour configurer un TCM VC4 Point, procéder comme suit :

- sélectionner la connexion concernée (la sortie est le point A),


- cliquer sur Configuration pour accéder à la fenêtre Traffic Connection,
- marquer la coche Activate TC,
- cliquer sur TC Configuration pour accéder à la fenêtre Tandem Connection Function,
- sélectionner le mode/extrémité de la TC (voir ci-dessus),
- configurer les différents champs de la TC (coche Monitoring, Fault Severity, coche
APIMDisable, Expected TC-API, Sent TC-API).

Pour déconfigurer un TCM VC4 Point, procéder comme suit :

- sélectionner la connexion concernée,


- cliquer sur Configuration pour accéder à la fenêtre Traffic Connection,
- démarquer la coche Activate TC,

Pour activer (ou désactiver) un TC VC4 EndPoint, procéder comme suit :

- sélectionner la connexion concernée,


- cliquer sur Configuration pour accéder à la fenêtre Traffic Connection,
- cliquer sur TC Configuration pour accéder à la fenêtre Tandem Connection Function,
- marquer (ou démarquer) la coche Consequent Actions Enable TC,

L’accès à la fenêtre Tandem Connection Function peut se faire également comme suit (à condition
qu’il y ait au moins une TC configurée) :

- cliquer sur une carte Switch pour obtenir le bandeau des options Switch,
- cliquer sur l’option TC List pour accéder à la fenêtre TC Configuration,
- sélectionner dans la section TC Interfaces la TC concernée.

La fenêtre Tandem Connection Function présente les éléments suivants :

- la section Select the interface belonging to the TC,


- la section Configuration regroupant les éléments suivants :
- la coche Mon (pour indiquer si la TC est monitorée),
- la coche Consequent Actions Enable TC,
- les champs Fault Severity (un pour chaque type d’alarme),
- une (mode intrusif) ou deux (mode non-intrusif) sous-sections Trace A/B,
- une (mode intrusif) ou deux (mode non-intrusif) sous-sections Fault A/B.

Une sous-section Trace A/B regroupe les éléments suivants :

- coche APIMDisable (alarme tc-APIM pour signaler une différence entre TC-API Received
et TC-API Expected),
- champ Received : valeur du TC-API reçu,
- champ Exp. : valeur configurée pour le TC-API Expected,
- champ Sent: valeur configurée pour le TC-API Sent.

Une sous-section Fault A/B donne la liste des alarmes courantes actives d’une entité Puits ou
Monitor.

L’accès à la fenêtre Counters - IEC Near se fait comme suit (à condition qu’il y ait au moins une TC
configurée) :
- cliquer sur une carte Switch pour obtenir le bandeau des options des cartes Switch,
- cliquer sur l’option TC Performance.

Cette fenêtre se présente comme toute fenêtre Counters.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-80 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.2.11 - Qualité de service GigaEthernet VC4nv de la carte GIG-E


La carte GIG-E permet d’associer un flux Gigabit Ethernet à un WAN SDH de bande passante
variable.
Si le nombre de VC4 utilisés sur le WAN est strictement inférieur à 7, alors la bande passante
sortante sur le WAN est inférieure au débit maximal sur le lien Gigabit Ethernet et il convient de gérer
les cas de congestion qui peuvent survenir.

De plus, les fonctions de classifications dont dispose la carte GIG-E permettent de définir
jusqu’à quatre classes de trafic.

L’ADR2500 eXtra offre plusieurs types de paramétrages, adaptés à diverses applications et à


différentes utilisations et différenciations des flux utilisateurs.

Certains modes de fonctionnement utilisent la classification des flux afin de gérer les rejets
nécessaires, mais il existe et un mode de rejet sans discrimination, le mode QoS None, ainsi qu'un
mode sans perte, le mode Pause, qui permet d’informer l’équipement en amont de la congestion.

Dénomination ClassificationPertes de Critères


trafic
Contrôle de la bande Oui, parmi 5 Oui Respect du contrat de trafic demandé
passante critères
WRED Oui, parmi 4 Oui Priorités croissantes affectées aux
critères classes
QoS None Non Oui, par Taux de remplissage de la file
RED d’émission sur le WAN
Pause Mode Non Non Taux de remplissage de la file
d’émission sur le WAN

2.2.11.1 - Critères de classification


Ce paragraphe énumère les différentes classifications possibles grâce à la carte GIG-E.
Le choix du critère de classification est exclusif pour l’ensemble du port Gigabit Ethernet.
A l’exception du mode “QoS None” ci-dessous, si les flux entrants ne sont pas du type attendu par le
mode choisi ou si aucune configuration n’est explicitement associée à un flux entrant, la classe
implicite est la classe 0.
Dans ces modes également, les flux d’administration Ethernet –trames d’adresses destination de
format 01 80 C2 XX XX XX – sont systématiquement affectés à la classe 3.

Mode "None"

Dans ce mode, toutes les trames en provenance du port Gigabit Ethernet sont associées à la
même classe.
Elles ont donc une précédence égale et par conséquent l’élimination se fait sans distinction
des types de flux.
L’utilisation de ce mode pour des flux WAN faibles et des trafics ponctuels importants (FTP)
peut induire une gêne sur les applications à faible trafic.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-81
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Mode "802.1d"

Le mode 802.1d est basé sur la valeur du champ priorité de l’entête 802.1Q. L’écran de
configuration permet d’affecter une classe d’appartenance à chaque valeur de « Priority ».

Format de l’entête 802.1Q :

0 1 2 3 4 5 6 7
Adresse MAC Destination
Adresse MAC source
TPID (Tag Protocol ID)
Priorité CFI VLAN ID
VLAN ID
Type/Longueur

Mode "IPV4 TOS"

Le mode IPV4 TOS est basé sur la valeur du champ précédence de l’octet “Type Of Service”
de l’entête IP. L’écran de configuration permet d’affecter une classe d’appartenance à chaque valeur
de précédence « Priority ».

Format de l'en-tête IPV4 :

0 4 8 16 31
Ver Hlen TOS Longueur total
Identifiant FO Numéro de fragment
TTL Protocole Checksum sur l’en tête
Adresse IP source
Adresse IP destination
Options et bourrage

Définition du champ TOS :

0 1 2 3 4 5 6 7
Précédence D T R C 0

Le champ précédence sur 3 bits permet d’indiquer 8 niveaux de priorité de 000, la plus faible à 111, la
plus forte. Les bits D,T,R et C servent à préciser le mode de transport du data gramme

D: 0 = Délai normal, 1 = Délai court.


T: 0 = Débit normal, 1 = Débit élevé.
R: 0 = Transport normal, 1 = Transport élevé.
C: 0 = Coût normal, 1 = Coût minimal

Mode "IPV6 TClass"

Le mode IPV6 TClass est basé sur la valeur du champ TClass (Traffic Class) de l’entête IPV6.
L’écran de configuration permet d’affecter une classe d’appartenance à chaque valeur de TClass
« Priority » comprise entre 8 et 15 – bit 0 forcé à 1 –.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-82 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Format de l'en-tête IPV6 (selon la RFC 2460) :

0 4 12 16 31
Ver TClass Identifieur de flot
Longueur charge utile En tête suivant Limite
Adresse IP source
Adresse IP destination

Définition du champ TClass :

0 1 2 3 4 5 6 7
Priorité

Seuls les bits 0 à 3 sont utilisés pour définir les 16 niveaux de priorité de 0000 la plus faible, à 1111 la
plus forte.

Mode "VlanId"

Le mode VlanId est basé sur la valeur du champ VlanId de l’entête 802.1Q L’écran de
configuration permet d’affecter une classe d’appartenance à chaque valeur de "VlanId" ou à des
champs de VlanId. La taille, « Range Size », d’un champ VlanId est en puissance de 2.

Il est possible de définir 8 champs VlanId pour chacune des quatre classes.

Pour affecter une classe à un VlanId, ou à un groupe de VlanId


- sélectionner la classe « ClassX »
- compléter le champ First Vlan Id
- compléter le champ Last Vlan Id ou Range Size
- Cliquer sur Add

Pour supprimer un VlanId, ou un groupe de VlanId, d’une classe


- sélectionner la classe « ClassX »
- dans le champ "Item" sélectionner la valeur correspondant au VlanId à supprimer
- Cliquer sur Delete

Pour visualiser l’ensemble des correspondances


- sélectionner « All Classes »

Format de l’entête 802.1Q :

0 1 2 3 4 5 6 7
Adresse MAC Destination
Adresse MAC source
TPID (Tag Protocol ID)
Priorité CFI VLAN ID
VLAN ID
Type/Longueur

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-83
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Mode "Balanced"

Le mode Balanced est basé sur la valeur des deux bits de poids faible du champ VlanId de
l’entête 802.1Q. Il met en œuvre une affectation fixe.

VlanId = xx00 -> classe 0


VlanId = xx01 -> classe 1
VlanId = xx10 -> classe 2
VlanId = xx11 -> classe 3

Il est également associé à un mode d’allocation de bande passante prédéfinie de 25%


minimum et 100% maximum par classe.

2.2.11.2 - Gestion de la bande passante

Mode "Bandwidth" :

Dans le mode bande passante, la classification sert à définir non pas des priorités relatives
mais des contrats de bande passante pour chacune des classes.
Les paramètres sont le seuil min et le seuil max.

Le seuil min indique le pourcentage de bande passante garanti pour la classe. La somme des
seuils min des quatre classes ne peut dépasser 100%.
Le seuil max indique le pourcentage maximum de la bande passante qui sera attribué à la
bande passante. Si une classe a un débit entrant égal au débit sortant et que son seuil max est à 80
%, il ne lui sera attribué que 80% même si les 20% restants de la bande passante sont perdus.

Le mode « Bandwidth » effectue, au-delà des débits minima garantis, une sur-affectation
statistique à partir du débit non alloué à l’intervalle de temps précédent, qui est réparti équitablement
entre les classes pouvant y prétendre. Les rejets liés à un dépassement du contrat de trafic sont donc
temporels, non statistiques.

L’écran de configuration affiche la bande passante correspondant au nombre de VC


constituant le canal WAN.

2.2.11.3 - Gestion de la congestion en émission sur le WAN


Ce paragraphe énumère les différentes méthodes de gestion de la congestion dans la carte GIG-E.
Toutes les explications suivantes se réfèrent à un contexte de congestion.

Mode "Red" :

Ce mode, dédié à la configuration « QoS None », est utilisé si l’on souhaite traiter les trames
sans distinction. Tant que le taux de remplissage du tampon n’atteint pas la valeur «First Point» les
trames sont accumulées dans le tampon sans élimination de trames.
Entre «First Point» et « Second Point » les trames nouvellement reçues sont éliminées
proportionnellement au taux de remplissage du tampon.
Au delà de « Second Point » l’ensemble des trames reçues sont éliminées, permettant ainsi
au tampon de se vider.
Le rejet par RED permet d’utiliser la profondeur de la file d’émission pour accepter
temporairement un débit entrant supérieur au flux WAN défini avant de commencer à perdre des
paquets. Par ailleurs, l’aspect statistique et progressif des pertes amène les couches de protocoles de
niveaux supérieurs à réguler leur trafic en émission.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-84 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

100

Taux de remplissage du tampon


0
First Point Second Point

Mode "Wred" :

Dans ce mode les trames sont éliminées en fonction de leur classe d’appartenance : la classe
la plus prioritaire est la classe 3, la moins prioritaire est la classe 0 qui fait fonction de classe implicite.
Le comportement de chaque classe est décrit par les « Profile » .
Dans le cas du « First Profile » on s’aperçoit qu’en dessous de 1% de remplissage du tampon
aucune trame n’est éliminée.
Entre 1 et 25% les trames de la classe 0 sont éliminées proportionnellement au taux de remplissage
du tampon, mais les trames des autres classes ne sont en aucun cas éliminées.
Au delà de 25% de remplissage du tampon l’ensemble des trames de la classe 0 sont éliminées. Un
raisonnement identique peut être tenu pour les classes 1, 2 et 3.
Le comportement est le même dans le cas du « Second Profile », seule change la valeur des
seuils.

First Profile

% Perte
100 Classe 0 Classe 1 Classe 2 Classe 3

25

Taux de remplissage du tampon


1 25 50 75 99

Second Profile

% Perte
100 Classe 0 Classe 2 Classe 3

Classe 1

25

Taux de remplissage du tampon


1 69 90 97 99

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-85
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Mode "Pause" :

Le mode pause permet aux équipements se trouvant aux extrémités du lien Ethernet
d’envoyer ou de recevoir des trames demandant d’arrêter temporairement l’émission du trafic.
Le fonctionnement en pause mode dépend des capacités lui étant attribuées : champ Autonegotiation
et champ Pause Capability.

Si Pause Negotiation status = Disabled, le mécanisme de pause n’est pas actif, l’équipement
n’est par conséquent pas capable de tenir compte des trames pause reçues et n’est pas capable d’en
émettre.

Si Pause Negotiation status = Received, il tiendra compte des trames pause qu’il reçoit.

Si Pause Negotiation status = Sent, en fonction du taux de remplissage du tampon il émettra


une trame pause demandant à l’équipement en vis à vis de stopper son trafic.

Si Pause Negotiation status = Sent & Received, l’équipement est capable de gérer à la fois
l’émission et la réception de trames pause.

High Threshold définit le taux de remplissage du tampon à partir duquel l’équipement devra
émettre des trames de pause afin de demander à l’équipement en vis à vis de stopper son émission.

Low Threshold définit le taux de remplissage du tampon au-dessous duquel l’équipement


cessera d’émettre des trames de pause, afin de permettre à l’équipement en vis-à-vis de reprendre
son émission.

Arrêt d'émission Emission d’une


d’une trame XOFF trame XOFF
%
P t
100

Taux de remplissage du tampon


0
Low Threshold High Threshold

Les trames de Pause Ethernet s’appliquant à tout le flux sans distinction, aucune classification n’y est
associée.

2.2.11.4 - Gestion de la congestion en réception WAN


Le flux reçu de la SDH pour émission sur le port Gigabit Ethernet dispose d’une gestion simplifiée de
la congestion, limitée au traitement des trames de pauses reçues du vis-à-vis Ethernet Local. Un
tampon permet d’éviter des rejets immédiats, mais ceux-ci sont inévitables si la demande de
cessation d’émission de trames perdure.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-86 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.3 - PROTECTION DE CARTES

2.3.1 - Protection cartes PDH


Les cartes PDH (63E1 ou 3E3DS3) sont insérées dans les alvéoles TRB 5 à TRIB 8.

Une carte PDH insérée en TRIB 2 (63E1) ou TRIB 1 (3E3DS3) permet d'avoir une fonction de
protection de cartes 1:n (n=4 max) à condition de la configurer en mode protection de la façon suivante
:

- sélectionner dans le menu de la carte l'item "PDH Board Protection"


- cocher "1:n"
- définir les alvéoles des cartes PDH à protéger dans "Board to Protect" (les cases à cocher
apparaissent en fonction des cartes PDH présentes dans le châssis)

Le basculement du trafic sur la carte de protection est automatique dès qu'un défaut (défaut carte,
absence carte, défaut auto test) est détecté sur la carte en mode normal ; toutefois le retour du trafic
sur cette carte, après réparation, n'est pas automatique : il est nécessaire de sélectionner "Manual
Switch to Working"dans la fenêtre "Operation".

Si le trafic d'une carte en défaut a basculé sur la carte de protection, aucun autre trafic d'une autre
carte même en défaut ne peut être basculé sur le secours.

Si plusieurs cartes demandent à commuter leur trafic sur la carte de protection simultanément, la
carte dans l’alvéole TRIB de plus grand numéro sera prioritaire.
Exemple : l’alvéole TRIBn+1 est plus prioritaire que TRIBn.

En l'absence de protection et au cas où les alvéoles TRIB 5 à TRIB 8 seraient occupées, une carte
PDH peut être insérée en TRIB 2 ou TRIB 1 pour fonctionner en mode normal à condition de la
configurer de la façon suivante :

- sélectionner dans le menu de la carte l'item "PDH Board Protection"


- cocher "No protection"
- associer à cette carte un LTU libre proposé dans la liste déroulante de la fenêtre "LTU"

Le choix de fonctionnement de la carte sera validé en cliquant sur "Apply"

L'alarme "Traffic not provided" est active si :

- le trafic d'une carte normale en défaut bascule sur une carte de protection elle-même en défaut ;
- une carte en mode normal est en panne et qu'aucune protection n'a été configurée.

Cette alarme est remontée par la carte en mode normal.

2.3.2 - Protection carte SWITCH HO/LO


Un châssis équipé de deux cartes SWITCH HO/LO permet d'avoir une fonction de protection de
cartes 1:1.
Si une carte SWITCH HO/LO tombe en panne (défaut auto test, défaut fusible, absence carte) le trafic
bascule automatiquement sur l'autre carte.

Le menu "Maintenance" permet, après réparation ou remplacement, de sélectionner la carte sur


laquelle faire passer le trafic.
Ce menu offre à l'exploitant une commutation manuelle, non réversible ; cette commutation sera
refusée si la carte SWITCH HO/LO n'est pas opérationnelle.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-87
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.3.3 - Protection carte PSU


Selon le type de carte SWITCH HO/LO, une ou deux cartes PSU sont nécessaires pour que le
châssis fonctionne.

Si une deuxième ou troisième carte est insérée dans le châssis, elle permet d'avoir une fonction de
protection de cartes 1:1 ou 1:2.

Tant qu'aucun problème ne se présente, les charges d'alimentation sont réparties sur les cartes
présentes ; si l'une d'elles tombe en panne, les charges sont automatiquement supportées par la ou
les autres cartes.

2.4 - PROCEDURES DE CHANGEMENT DE SOUS-ENSEMBLE

RAPPELS : Pour toute manipulation de carte, l'opérateur doit être équipé d'un
bracelet anti-statique bien serré au poignet et relié à la terre.

Pour nettoyer les connecteurs optiques, utiliser une bombe d'air sous
pression.

2.4.1 - Remplacement d'une carte d’accès

Observations :
• Des alarmes apparaissent lorsqu'une carte est extraite du châssis. Afin d'éviter la
remontée des alarmes et des boucles ALA 1 et ALA 2, la carte doit être déclarée hors
service.
• Chaque module peut être extrait ou inséré sans intervention sur les autres modules ou
leur câblage. Seul le trafic du module concerné est perturbé.

Procédure :
La procédure décrite ci-dessous peut s'appliquer, sauf indication contraire, à toutes les cartes
de l'équipement.
1. Basculer le trafic protégé éventuel sur la carte redondante. Si le voyant jaune « Trafic »
s’éteint, le remplacement n’occasionnera pas de perturbation.
2. Mettre la carte concernée "hors service" à partir du navigateur HTTP.
3. Retirer les raccordements externes, effectués sur la face avant de la carte.
NOTA : Lorsque les fibres optiques externes sont déconnectées, remettre en place
les capots de protection des connecteurs.

4. Dévisser et extraire la carte en respectant les mesures de protection contre les décharges
électrostatiques.
5. Conditionner la carte dans un sachet anti-statique.
6. Sortir la nouvelle carte de son sachet anti-statique.
7. Insérer avec précaution la carte dans son alvéole en respectant les mesures de protection
contre les décharges électrostatiques et la fixer.
8. Rétablir les raccordements en face avant de la carte.
NOTA : Pour les cartes optiques, retirer les capots de protection des connecteurs.
9. Configurer la carte, si nécessaire, et la mettre en service.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-88 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.4.2 - Remplacement d’une carte SWITCH HO/LO

RAPPEL : En l’absence de redondance de la carte SWITCH HO/LO, cette


opération interrompt totalement le trafic.

MISE EN GARDE : Ne jamais remplacer une carte SWITCH HO/LO en l’absence ou en


cas de défaut de la carte CTRL-2G (voyants STATUS éteints) :
l’insertion d’une carte SWITCH HO/LO dans un châssis sans carte
CTRL-2G peut provoquer une interruption de trafic.

Procédure de remplacement en cas de redondance :


1. Basculer le trafic protégé éventuel sur la carte redondante.
2. Attendre l’extinction du voyant jaune « Trafic ». Lorsqu’il est éteint, le remplacement de la
carte n’occasionnera pas de perturbation.
3. Mettre la carte concernée "hors service" à partir du navigateur HTTP.
4. Dévisser et extraire la carte en respectant les mesures de protection contre les décharges
électrostatiques.
5. Conditionner la carte dans un sachet anti-statique.
6. Sortir la nouvelle carte de son sachet anti-statique.
7. Insérer avec précaution la carte dans son alvéole en respectant les mesures de protection
contre les décharges électrostatiques et la fixer.
8. Mettre en service la carte.
9. Attendre 2 à 3 minutes avant de basculer le trafic sur cette carte, afin que le rythme de
synchronisation soit validé par le mécanisme de Holdover.

2.4.3 - Remplacement d’un module PSU

Procédure :
1. Positionner sur « Off » le module PSU à remplacer, via le menu de maintenance.
NOTA : Le passage sous « Off » est refusé si les modules PSU ne sont pas au
nombre de trois.
2. Attendre l’extinction du voyant vert et l’allumage du voyant rouge.
3. Sur l’IHM, voir le panneau de maintenance qui s’affiche.
4. Dévisser et extraire le module PSU en respectant les mesures de protection contre les
décharges électrostatiques.
5. Conditionner la carte dans un sachet anti-statique.
6. Sortir la nouvelle carte de son sachet anti-statique.
7. Insérer un nouveau module en respectant les mesures de protection contre les décharges
électrostatiques et le fixer.
NOTA : La mise en service du nouveau module est automatique à l’insertion.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-89
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

Remarque :

Si l'équipement reçoit une carte SWITCH HO/LO et si une seule carte PSU est insérée dans le
châssis, l'équipement démarre en mode dégradé.

Pour sortir de ce mode dégradé, consulter le chapitre 5 "MODE DEGRADE"

2.4.4 - Remplacement d’une carte CTRL-2G

La carte CTRL-2G peut être extraite ou insérée sans perturbation du trafic transitant dans un
ADR2500 eXtra.
En l’absence de carte CTRL-2G dans un châssis, les automatismes de protection, de synchro-
nisation de l’équipement et la gestion de la constitution du châssis ne sont pas assurés.
Exception : même en l’absence de carte CTRL-2G, une protection automatique sur défaut de
carte SWITCH HO/LO est assurée.
• Si la carte CTRL-2G insérée est différente de celle précédemment extraite et qu’aucune
coupure d’alimentation n’a eu lieu depuis l’extraction, la configuration de l’équipement
sera conservée en l’état . Une mise à l’heure est cependant nécessaire pour achever la
configuration de l’équipement.
• Si une nouvelle carte CTRL-2G est insérée dans un châssis hors tension, la
configuration enregistrée dans cette carte CTRL-2G sera appliquée à l’équipement à la
mise sous tension. Une mise à l’heure est cependant nécessaire pour achever la
configuration de l’équipement.

Procédure :
1. Retirer les raccordements externes, effectués sur la face avant de la carte.
2. Dévisser et extraire la carte en respectant les mesures de protection contre les décharges
électrostatiques.
3. Conditionner la carte dans un sachet anti-statique.
4. Sortir la nouvelle carte de son sachet anti-statique.
5. Insérer avec précaution la carte dans son alvéole en respectant les mesures de protection
contre les décharges électrostatiques et la fixer.
6. Rétablir les raccordements en face avant de la carte.
7. Configurer la carte, si nécessaire.

Remarque :

Si les quatre voyants de la carte CTRL-2G clignotent de façon permanente, cela signifie que la
carte est passée en mode dégradé.

Pour sortir de ce mode dégradé, consulter le chapitre 5 "MODE DEGRADE"

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-90 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.4.5 - Remplacement d’une carte CCU-2G

MISE EN GARDE : le cordon d'alimentation du châssis étant situé sur la carte CCU-2G, il est
impératif de déconnecter ce câble de l'accès "POWER/ALM" avant toute extraction de cette
carte, afin de d'éviter tout contact avec la tension d'alimentation en manipulant la carte.

Procédure :
1. Retirer les raccordements externes effectués sur la face avant de la carte.
2. Dévisser et extraire la carte en respectant les mesures de protection contre les décharges
électrostatiques.
3. Conditionner la carte dans un sachet anti-statique.
4. Sortir la nouvelle carte de son sachet anti-statique.
5. Insérer avec précaution la carte dans son alvéole en respectant les mesures de protection
contre les décharges électrostatiques et la fixer.
6. Rétablir les raccordements en face avant de la carte.
7. Configurer la carte, si nécessaire.

2.4.6 - Remplacement du module ventilateur FAN-2G


Le module FAN-2G est composé de trois ventilateurs redondants afin d'assurer une ventilation
suffisante lors d'une défaillance de l'un d'entre eux. Les pannes des ventilateurs sont détectées
sur la carte par surveillance du courant consommé.
Dès qu'un défaut est détecté sur l'un des ventilateurs ou sur l'alimentation, il est nécessaire de
remplacer le module FAN-2G.
Le module FAN-2G est extractible, il peut être remplacé sans perturbation du trafic.

Procédure :
1. Dévisser et extraire le module en respectant les mesures de protection contre les
décharges électrostatiques.
2. Conditionner le module dans un sachet anti-statique.
3. Sortir le nouveau module de son sachet anti-statique.
4. Insérer avec précaution le module dans son emplacement en respectant les mesures de
protection contre les décharges électrostatiques et le fixer.

2.4.7 - Maintenance préventive

Afin d'éviter une dégradation dans l'efficacité de la ventilation, il est conseillé de veiller à ce que
les grilles d'aération et les pales des modules FAN-2G ne soient pas encrassées. Un contrôle
régulier et, si nécessaire, un dépoussiérage sont recommandés.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-91
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

2.5 - PROCEDURE DE CHANGEMENT DE FACE AVANT DES


CARTES

Les cartes de l’ADR2500 eXtra ont été livrées avec des extracteurs entre Juin 2004 et Mars
2005.
Les châssis de l’ADR2500 eXtra livrés à partir de Juillet 2006, ref. 251313627 BC en acier
galvanisé n’acceptent pas les « anciennes cartes » avec extracteur.
Cette procédure montre comment changer la face avant des cartes avec extracteurs.
Certaines cartes (liste à la fin du paragraphe) demandent une étape, d’autres deux étapes.
Cette procédure est importante pour les clients qui achètent de façon continue des ADR2500
eXtra depuis 2004-2005 avec un roulement du lot de rechanges.
Pour utiliser une de ces anciennes cartes dans un nouveau châssis, il faut remplacer la face
avant pour mettre une face avant sans extracteur.

Carte avec extracteur

Carte sans extracteur

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 2-92 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MISE EN SERVICE ET EXPLOITATION

TX8 2.5x75

2 Clé à tube 6 cotés N° 5

1 Dévisser (2 vis) avec un tourne-vis de précision Torx TX8 2.5x75 (Torx en étoile)

2 Dévisser (6 postes) avec une clé à tube 6 côtés N° 5

Réaliser la procédure de dévissage sur chaque carte.


Remplacer l’ancienne face avant par la nouvelle en utilisant la procédure de vissage.

CARTE PROCEDURE
PSU 1
CCU-2G 1 et 2
CTRL-2G 1 et 2
AUX 1 et 2
CARTES OPTIQUES 1
4ERE 1
63E1, 3E3DS3 1
GIG-E 1 et 2

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 2-93
RECHANGES ET CORDONS

3 RECHANGES ET CORDONS

3.1 - LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA NON ROHS

Mnémonique Désignation Code non rohs


ADR2500 eXtra
Châssis ADR2500 EXTRA SHELF 251 313 627 (note 1)
Châssis sans LTU ADR2500 EXTRA SHELF NO LTU 252 711 385 (note 2)
FAN-2G FAN MODULE 2G 251 706 356
KIT FACIA FAN KIT FACIA FAN SAGEMCOM 288 069 950
Cache PSU PSU COVER 251 089 346
Cache carte d'accès TRIB/LINE COVER 251 089 354
Cache 1 LTU 1 LTU COVER 251 311 248
Cache 3 LTU 3 LTU COVER 251 311 219
Cartes
LTU21E120 21E120 LINE TERMINATION UNIT 251 313 635
LTU21E75 21E75 LINE TERMINATION UNIT 251 313 648
LTU3E3DS3 3E3DS3 LINE TERMINATION UNIT 251 313 656
PSU-2G POWER SUPPLY UNIT 2G 251 253 537
PSU-160 POWER SUPPLY UNIT 160 W 251 515 677
CCU-2G COMMON CONNECTION UNIT 2G 251 313 680
CTRL-2G CONTROL UNIT 2G 251 753 462
AUX AUXILIARY UNIT 251 049 173
SWITCH HO/LO 64 VC4 HO/LO SWITCH UNIT 251 253 529
SW32HOLO 32 VC4 HO/LO SWITCH UNIT 251 607 962
63E1 63E1 TRIBUTARY UNIT 251 313 677
63E1FA 63E1TRIBUTARY UNIT FRONT 252 485 331
ACCESS

3E3DS3 3E3DS3 TRIBUTARY UNIT 251 313 669


3E3DS3FA 3x34/45 TRIBUTARY UNIT FRONT 251 943 074
ACCESS

4ERE 4X STM-1 ELECTRICAL UNIT 251 049 152


4xS1.1 (***) 4X STM-1 S-1.1 OPTICAL UNIT 251 524 259
4xL1.1 (***) 4X STM-1 L-1.1 OPTICAL UNIT 251 530 434
4xL1.2 (***) 4X STM-1 L-1.2 OPTICAL UNIT 251 530 447

Tableau 3-1 : Liste des articles ADR2500 eXtra non rohs

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM . Reproduction et divulgation interdites Page 3-1
RECHANGES ET CORDONS

Mnémonique Designation Code non rohs


4xMM1 (***) 4X STM-1 MM1 OPTICAL UNIT 251 735 360
4xSTM1-SFP (*) 4XSTM1 SFP UNIT 252 578 425
S4.1 (***) STM-4 S-4.1 OPTICAL UNIT 251 049 149
L4.1 (***) STM-4 L-4.1 OPTICAL UNIT 251 122 550
L4.2 (***) STM-4 L-4.2 OPTICAL UNIT 251 196 005
252 824 215
L16.1 (***) STM-16 L-16.1 OPTICAL UNIT 251 049 128
L16.2 (***) STM-16 L-16.2 OPTICAL UNIT 251 483 164
L1550.92 (***) STM-16 L-1550.92 OPTICAL UNIT 251 049 131
L1547.72 (***) STM-16 L-1547.72 OPTICAL UNIT 251 070 735
L1549.32 (***) STM-16 L-1549.32 OPTICAL UNIT 251 070 748
L1552.52 (***) STM-16 L-1552.52 OPTICAL UNIT 251 070 756
U16.2 (***) STM-16 OPTICAL UNIT for booster 251 120 861
STM16-SFP (*) STM16 SFP UNIT 252 578 438
GIG-E SX (**)(***) GIG-E SX UNIT 251 068 024
GIG-E LX (***) GIG-E LX UNIT 251 560 362
GIG-E ZX (***) GIG-E ZX UNIT 251 582 884
1GE-DM ZX (***) 1GE DUAL MODE ZX UNIT 252 583 398
2GE-DM ZX (***) 2GE DUAL MODE ZX UNIT 252 590 893
2GE-DM-SFP(*) 2GE DUAL MODE SFP UNIT 252 668 670
GFP150 eXtra GFP150EXTRA PLATINUM 251 435 209
Kits d'adaptation
19 IN KIT 19 IN MOUNTING KIT 251 436 793
ETSI KIT ETSI MOUNTING KIT 251 436 805
Coffrets
OPTICAL BOOSTER +14 dBm 251 125 832
MUX 10000 T 251 156 410
MUX 10000 A 251 163 949

Tableau 3-2 : Liste des articles ADR2500 eXtra non rohs

(*) Les cartes STMx-SFP et xGE-DM-SFP seront équipées au choix de l'un des types de
modules SFP codifiés qui leur correspond (
Tableau 3-7 : Liste des ).
(**) L'appellation GIG-E SX correspond à la carte GIG-E de l'ADR 2500c.
(***) Cartes en auto-découverte (cartes non prévues mais reconnues et gérées à l’insertion)

Note 1 : jusqu’à la variante BC


Note 2 : jusqu’à de la variante AA

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 3-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
RECHANGES ET CORDONS

Les articles non RoHS sont obsoletes. Ils ne sont plus livrés depuis Juillet 2008.

3.2 - LISTE DES ARTICLES ADR2500 EXTRA ROHS

Mnémonique Désignation Code rohs


ADR2500 eXtra
Châssis ADR2500 EXTRA SHELF 251 313 627 (note 1)
Châssis sans LTU ADR2500 EXTRA SHELF NO LTU 252 711 385 (note 2)
FAN-2G FAN MODULE 2G SAGEMCOM 252 727 817
LTU21E120 21E120 LINE TERMINATION UNIT 252 728 273
LTU21E75 21E75 LINE TERMINATION UNIT 252 728 294
LTU3E3DS3 3E3DS3 LINE TERMINATION UNIT 252 728 306
PSU-160 POWER SUPPLY UNIT 160 W 252 727 838
PSU-160M POWER SUPPLY UNIT 160 W M 253 378 436
CCU-2G COMMON CONNECTION UNIT 2G 252 728 210
CTRL-2G CONTROL UNIT 2G SAGEMCOM 252 763 339
AUX AUXILIARY UNIT 252 728 249
SWITCH HO/LO 64 VC4 HO/LO SWITCH UNIT 252 728 228
SW32HOLO 32 VC4 HO/LO SWITCH UNIT 252 758 705
63E1 63E1 TRIBUTARY UNIT 252 728 231
63E1FA 63E1TRIBUTARY UNIT FRONT 252 794 553
ACCESS

3E3DS3 3E3DS3 TRIBUTARY UNIT 252 790 203


3E3DS3FA 3x34/45 TRIBUTARY UNIT FRONT 252 790 191
ACCESS
4ERE 4X STM-1 ELECTRICAL UNIT 252 728 260
252 885 015
4xSTM1-SFP(*) 4XSTM1 SFP UNIT 252 790 211
STM4-SFP(*) STM4 SFP UNIT 252 790 224
STM16-SFP(*) STM16 SFP UNIT 252 790 232
2GE-DM-SFP(*) 2GE DUAL MODE SFP UNIT 252 790 245
2GE-DM-2G 2GE DUAL MODE 2G UNIT 253 033 800
GFP150 eXtra GFP150EXTRA PLATINUM 252 728 252
253 256 763
GFP2500-2GE GFP2500 2XGE UNIT 252 723 364

Tableau 3-3 : Liste des articles ADR2500 eXtra rohs

(*) Les cartes STMx-SFP, xGE-DM-SFP, 2GE-DM-2G et GFP2500-2GE seront équipées au


choix de l'un des types de modules SFP codifiés qui leur correspond (

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM . Reproduction et divulgation interdites Page 3-3
RECHANGES ET CORDONS

Tableau 3-7 : Liste des ).


Note 1 : à partir de la variante D.
Note 2 : à partir de la variante A.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 3-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
RECHANGES ET CORDONS

Mnémonique Designation Code rohs


Kits d'adaptation
19 IN KIT 19 IN MOUNTING KIT 252 759 864
ETSI KIT ETSI MOUNTING KIT 252 759 905
Coffrets
OPTICAL BOOSTER 18 dBm 251 125 832
OPTICAL 2.5G FEC 1550.12NM 253 265 717
17DBM FC
OPTIC PREAMPLIFIER 25DB 253 265 704
1550.12NM SC

Tableau 3-4 : Liste des articles ADR2500 eXtra rohs

Mnémonique Designation Code rohs


Modules SFP
SFP STM-1
SFP DDM S-1.1 MODULE 252 709 939
SFP DDM L-1.1 MODULE 252 586 245
SFP DDM L-1.2 MODULE 252 709 947
SFP DDM S-1.1-Bidi MODULE 252 942 360
SFP DDM S-1.2-Bidi MODULE 252 942 373
SFP DDM L-1.1-Bidi MODULE 253 074 111
SFP DDM L-1.2-Bidi MODULE 253 074 124
SFP STM1-e MODULE 252 912 870
SFP STM-4
SFP DDM S-4.1 MODULE 252 709 950
SFP DDM L-4.1 MODULE 252 709 905
SFP DDM L-4.2 MODULE 252 709 918
SFP STM-16
SFP DDM S-16.1 MODULE 252 709 926
SFP DDM L-16.1 MODULE 252 709 968
SFP DDM L-16.2 MODULE 252 586 373

Tableau 3-5 : Liste des modules SFP rohs de ADR2500 eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM . Reproduction et divulgation interdites Page 3-5
RECHANGES ET CORDONS

Mnémonique Designation Code rohs


SFP STM-1/4/16 DWDM (note 1)

SFP DDM L16 1547.72 nm MODULE 253 216 032


SFP DDM L16 1549.32 nm MODULE 253 216 040
SFP DDM L16 1550.12 nm MODULE 253282677
SFP DDM L-1/4/16.2++ MODULE (note 2) 252 718 392
SFP DDM L16 1552.52 nm MODULE 253 216 053
SFP DDM L16 1554.13 nm MODULE 253 379 933
SFP DDM L16 1554.94 nm MODULE 253 379 925
SFP STM-1/4/16 CWDM
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1270 MODULE 253 372 187
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1290 MODULE 253 372 228
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1310 MODULE 253 372 249
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1330 MODULE 253 372 257
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1350 MODULE 253 372 260
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1370 MODULE 253 372 278
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1390 MODULE 253 372 281
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1410 MODULE 253 372 299
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1430 MODULE 253 372 301
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1450 MODULE 253 372 314
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1470 MODULE 253 372 322
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1490 MODULE 253 372 335
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1510 MODULE 253 372 343
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1530 MODULE 253 372 356
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1550 MODULE 253 372 364
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1570 MODULE 253 372 377
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1590 MODULE 253 372 385
SFP DDM L1/4/16 CWDM 1610 MODULE 253 372 398

Tableau 3-6 : Liste des modules SFP rohs de ADR2500 eXtra

Note 1 : D’autres longueurs d’onde du tableau ITU-T G694.1 (100GHz channels Spacing) sont
disponibles sur demande.

Note 2 : la longueur d’onde de ce module est 1550,92 nm.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 3-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
RECHANGES ET CORDONS

Mnémonique Designation Code rohs


Modules GE
SFP DDM SX MODULE 252 791 015
SFP DDM LX MODULE 252 791 002
SFP DDM ZX MODULE 252 791 023
SFP 1000 BASE_T MODULE 253 006 650

Tableau 3-7 : Liste des modules SFP rohs de ADR2500 eXtra

3.3 - LISTE DES CORDONS DISPONIBLES

Carte Désignation Longueur Code


LTU 21E75 E1 INPUT ou E1 OUTPUT
Et ou St 21x2 Mbit/s 75 ohms 2,5 m 253 177 623
SUB D44 12 m 253 177 636
(½ cordon)
LTU 21E120 E1 INPUT ou E1 OUTPUT
63E1FA
Et ou St 21x2 Mbit/s 120 ohms 2,5 m 253 177 644
SUB D44 12 m 253 177 657
(½ cordon)
LTU 21E75 Cordon 21x2Mb / 75 Ohms BNC 2,5 m 2533 95 987

Tableau 3-8 : Liste des cordons disponibles

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM . Reproduction et divulgation interdites Page 3-7
RECHANGES ET CORDONS

Carte Désignation Longueur Code


LTU3E3DS3 TR ou REC 1x155 Mbit/s 75 ohms
3E3DS3FA 1.0/2.3 2,5 m 55 670 592
(½ cordon) 12 m 55 670 594
TR ou REC 3x155 Mbit/s 75 ohms
1.0/2.3 2,5 m 55 670 602
(½ cordon) 12 m 55 670 604
CCU-2G SYNC – SYNCHRO 120 Ω 2,5 m 251 008 309
(½ cordon) 12 m 251 008 320
25 m 251 008 333
SYNC – SYNCHRO 75 Ω BNC 30 cm 251 118 155
(adaptateur)
(cordon entier - une entrée T3 / une
sortie T4)
LOOPS – Boucles d’alarme GTR + 2,5 m 06 013 628
TS
5m 06 013 261
(½ cordon)
12 m 06 013 161
25 m 06 013 262
POWER – Energie
Vers PAPA (cordon entier) 3m 251 361 272
Libre (½ cordon) 3m 251 361 285
CTRL-2G COMM – COM VT100 1,8 m 4 980 214
ETH – Ethernet
Raccordement droit vers HUB 3m 55 670 422
Raccordement croisé vers un PC 3m 55 670 610
AUX Accès V11 vers ARDAX/EOW300 3m 55 670 253
(cordon fourni avec l’équipement de
VDS)
4ERE TR ou REC
4x155 Mbit/s 75 ohms 1.0/2.3 2,5 m 55 670 602
(½ cordon) 12 m 55 670 604
GFP150 ETH – Ethernet
eXtra
Cordon droit 3m 55 670 422
Cordon croisé 3m 55 670 610
Cartes Atténuateur optique 10dB
Optiques 1,3/1,5µm SC/PC 187 835 698
Atténuateur optique 10dB 189 677 276
1,3/1,5µm LC/PC

Tableau 3-9 : Liste des cordons disponibles

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 3-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
RECHANGES ET CORDONS

Carte Désignation Longueur Code


TR ou REC 2,5 m 251 035 997
3,4 m 251 036 001
Jarretière optique SC-PC/FC-PC
4,6 m 251 036 019
5,8 m 251 036 022
7m 251 036 030
8,2 m 251 036 043
9,4 m 251 036 051
12 m 251 036 064
15 m 251 036 072
20 m 251 036 085
TR ou REC 2,5 m 251 091 700
5,8 m 251 091 656
Jarretière optique SC-PC/FC-PC
12 m 251 091 669
avec atténuateur de 10 dB
20 m 251 091 648
TR ou REC 1,5 m 251 035 872
2,5 m 251 035 880
Jarretière optique SC-PC/SC-PC
3,4 m 251 035 893
4,6 m 251 036 209
5,8 m 251 036 212
7m 251 036 220
8,2 m 251 036 233
9,4 m 251 036 241
12 m 251 036 251
15 m 251 036 262
20 m 251 036 275
TR ou REC 2,5 m 251 091 627
5,8 m 251 091 635
Jarretière optique SC-PC/SC-PC
12 m 251 091 677
avec atténuateur de 10 dB
20 m 251 091 698
TR ou REC 2.5 m 251 559 377
5m 251 559 504
Jarretière optique LC-PC/LC-PC
10 m 251 559 517
15 m 251 559 525
20 m 251 559 567
50 m 251 559 570
TR ou REC 2.5 m 251 454 262
5m 251 454 283
Jarretière optique LC-PC/SC-PC
10 m 251 454 296
15 m 251 454 402
20 m 251 454 410
50 m 251 454 423
TR ou REC 2,5 m 251 157 433
4,6 m 251 157 446
Jarretière optique multimode
7,0 m 251 157 454
SC-PC/SC-PC
Modules SFP TR ou REC
Electriques 1x155 Mbit/s 75 ohms 1.0/2.3 2,5 m 55 670 592
(½ cordon) 12 m 55 670 594
Cordon droit Giga Ethernet RJ45 Câbles standard
Catégorie 5e

Tableau 3-10 : Liste des cordons disponibles

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM . Reproduction et divulgation interdites Page 3-9
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

EQUIPEMENT

Accès des cartes (voir § 1.4)

Caractéristiques mécaniques
Hauteur 14U (623 mm)
largeur 19" ou ETSI (446 mm)
Profondeur 238 mm
Masse 10,3 kg vide + 2,6 kg (paires d'équerres) ; 26 kg en
configuration maximale
Indice de Protection (IP) correspond à l'IP de la baie utilisée
Modules optiques ou électriques Small Form factor Pluggable Transceiver MultiSource
SFP Agreement 14 Sept 2000
Consommation Voir Tableau 4-3

Caractéristiques d'environnement
Mécaniques ETS 300 019
Conditions climatiques ETS 300 019
Température de fonctionnement - 5°C à + 45°C
Température de fonctionnement - 10°C à + 55°C (le MTBF [Mean Time Between
étendue Failure] est sensiblement dégradé)
Température de transport - 40°C à + 70°C
et de stockage
Humidité relative < 85%
Electriques NF EN 300 386 (Avril 2000)
Tension de perturbation (émission NF EN 55022
de fréquence radio-électriques)
Sécurité NF EN 60950-1 (Avril 2002) - EN 60825
Energie ETS 300 132-2 (l'équipement est TBTS)
Tableau 4-1 : Caractéristiques techniques de l’ADR2500 eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 4-1
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

EQUIPEMENT

Fiabilité prévisionnelle (1)


FDP 3.46 10-6
FAN-2G 5.65 10-6
LTU21E120 0.25 10-6
LTU21E75 0.25 10-6
LTU3E3DS3 0.14 10-6
PSU-2G 2.58 10-6
PSU-160 1.44 10-6
CCU-2G 0.41 10-6
CTRL-2G 0.65 10-6
AUX 0.11 10-6
SWITCH HO/LO 2.10 10-6
SW32HOLO 1.71 10-6
63E1 0.58 10-6
63E1FA 0.90 10-6
3E3DS3 0.52 10-6
3E3DS3FA 0.57 10-6
4xS1.1, 4xL1.1, 4xL1.2, 4xMM1 3.67 10-6
4ERE 0.30 10-6
4xSTM1-SFP (sans module optique) 0.24 10-6
SFP S1.1 Module (2) 0.08 10-6
SFP L1.1 Module (2) 0.11 10-6
SFP L1.2 Module (2) 0.12 10-6
SFP S1.1 Bidi / S1.2 Bidi Modules (2) 0.13 10-6
SFP L1.1 Bidi / L1.2 Bidi Modules (2) 0.13 10-6
SFP STM1-e Module (2) 0.20 10-6
S4.1, L4.1, L4.2 1.08 10-6
STM4-SFP (sans module optique) 0.18 10-6
SFP S4.1 Module (2) 0.08 10-6
SFP L4.1 Module (2) 0.23 10-6
SFP L4.2 Module (2) 0.23 10-6
L16.1, L16.2 0.99 10-6
L16.2+, U16.2 0.93 10-6
STM16-SFP (sans module optique) 0.41 10-6
SFP S16.1 Module 0.81 10-6
SFP L16.1 Module 0.95 10-6
SFP L16.2 Module 0.95 10-6
SFP L1/4/16.2++ Module 0.28 10-6
SFP L1/4/16.2 DWDM 0.28 10-6
SFP L1/4/16.2 CWDM 1.17 10-6
GIG-E SX, GIG-E LX, GIG-E ZX 2.72 10-6
GFP150 eXtra 1.08 10-6
1GE-DM-ZX 1.15 10-6
2GE-DM-ZX 1.25 10-6
2GE-DM-SFP/2G (sans module optique) 1.08 10-6
GFP2500-2GE (sans module optique) 2.17 10-6
SFP SX Module (2) 0.04 10-6
SFP LX Module (2) 0.05 10-6
SFP ZX Module (2) 0.36 10-6
SFP 1000BaseT Module (2) 0.18 10-6
Tableau 4-2 : Caractéristiques techniques de l’ADR2500 eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 4-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

(1) Les calculs de fiabilité prévisionnelle ont été effectués selon la Norme UTE C 80-810
RDF 2000, dans des hypothèses de température ambiante de 25°C (dans des conditions
d'aération telles que la température moyenne interne du châssis ne dépasse pas 40°C),
d'environnement (au sol, fixe et protégé), de qualification et d'âge des composants bien
précises. Toute modification de ces hypothèses peut entraîner des résultats différents.
(2) Fiabilité prévisionnelle calculée pour une température de boîtier de 40°C

EQUIPEMENT

Consommation (3) par organe (mesurée sur alimentation 48V)


PSU-160 0.08 W
LTU21E120 2.97 W
LTU21E75 2.97 W
LTU3E3DS3 2.72 W
FAN-2G 11.52 W
CCU-2G 0.97 W
CTRL-2G 4.95 W
AUX 1.07 W
SWITCH HO/LO 29.29 W
SW32HOLO 20.21 W
63E1 6.52 W
63E1FA 10.73 W
3E3DS3 9.74 W
3E3DS3FA 10.93 W
4xS1.1 2.72 W
4xL1.1 2.72 W
4xL1.2 2.72 W
4ERE 4.04 W
4xMM1 5.1 W
4xSTM1-SFP (équipée de 4 2.97 W
modules optiques)
S4.1 3.7 W
L4.1 3.7 W
L4.2 3.7 W
STM4-SFP (équipée d'un module 2.56 W
optique)
L16.1 7.71 W
L16.2 9.41 W
L16.2+, 8.57 W (4)
U16.2 8.57 W (4)
STM16- SFP (équipée d'un module 6.25 W (4)
optique)
GIG-E 19.53 W
1GE-DM-ZX 11.39 W
2GE-DM-ZX 13.08 W
2GE-DM-SFP/2G (équipée de deux 13.16 W
modules optiques)
GFP150 eXtra 12.69 W
GFP2500-2GE (équipée d'un 26.24 W
module optique)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 4-3
CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Tableau 4-3 : Caractéristiques techniques de l’ADR2500 eXtra

(3) Ces consommations sont des valeurs typiques et peuvent servir pour l'évaluation de la
dissipation. Il convient d'ajouter 20% pour estimer les valeurs crêtes qui régissent le
dimensionnement des ateliers d'énergie. Ceci permet de tenir compte des variations
transitoires de consommation et des variations de rendement du convertisseur en fonction
de la puissance totale.
Attention : Il convient d'ajouter une majoration supplémentaire de 10% en cas d'alimentation
sous 72V.

(4) Cette consommation peut atteindre la valeur max de 12,5 W à la mise sous tension du
laser, pendant l'acquisition de sa température de fonctionnement (temps inférieur à 5
secondes).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 4-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MODE DEGRADE

5 MODE DEGRADE

5.1 - DEFINITION

Le mode dégradé est un mode de fonctionnement dans lequel peut passer le logiciel de la carte
CTRL-2G à son démarrage, suite à un changement de carte CTRL-2G (maintenance) ou à une
coupure momentanée de l’alimentation du châssis.

Le logiciel passe dans ce mode s’il s’aperçoit que l’on est dans un ou plusieurs des cas suivants :

- une incompatibilité entre le logiciel CTRL et les codes FPGA du pack GIG-E ou entre le
logiciel CTRL et le code logiciel GIG-E en Flash CTRL (code absent en Flash ou
incompatible)

- une incompatibilité entre le logiciel CTRL et les codes FPGA du pack GFP150 eXtra ou
entre le logiciel CTRL et le code logiciel GFP150 eXtra en Flash CTRL (code absent en Flash
ou incompatible)

- une incompatibilité entre le logiciel CTRL et les codes FPGA du pack GFP2500 ou entre le
logiciel CTRL et le code logiciel GFP2500 en Flash CTRL (code absent en Flash ou
incompatible)

- une incompatibilité entre le logiciel CTRL et la configuration courante du châssis


(database mémorisée dans la carte CCU-2G)

- une incompatibilité entre le logiciel CTRL et la mémoire des états courants du châssis
(données persistantes ou « shelf hot data » mémorisées dans la carte CCU-2G) ; ces
données persistent en cas d’extraction de la carte CTRL-2G mais disparaissent sur une
coupure de l’alimentation du châssis.

- un changement de code FPGA entre ceux qui sont déjà chargés dans les cartes du châssis
et ceux présents en Flash de la carte CTRL-2G,

- un changement de code logiciel GIG-E entre ceux qui sont déjà chargés dans les cartes GIG-
E du châssis et celui présent en Flash de la carte CTRL-2G,

- un changement de code logiciel GFP150 eXtra entre ceux qui sont déjà chargés dans les
cartes GFP150 eXtra du châssis et celui présent en Flash de la carte CTRL-2G,

- un changement de code logiciel GFP2500 entre ceux qui sont déjà chargés dans les cartes
GFP2500-2GE du châssis et celui présent en Flash de la carte CTRL-2G,

- une seule PSU opérationnelle associée à une carte SWITCH HO/LO


(il en faut au minimum 2)

Le logiciel CTRL passe dans ce mode pour éviter :

- de perdre la configuration courante du châssis,


- de perdre les informations des états courant du châssis,
- de passer une carte en défaut,
- de recharger un FPGA ou un code logiciel GIG-E ou un code logiciel GFP150 eXtra ou un
code logiciel GFP2500

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 5-1
MODE DEGRADE

et donc, pour éviter de couper momentanément ou définitivement la transmission.

Ces cas correspondent soit à un remplacement de carte CTRL-2G par une carte dont les logiciels en
Flash ne sont pas tous à jour, soit à une coupure momentanée de l’alimentation du châssis alors que
les logiciels ou les codes FPGA en Flash CTRL ne sont pas tous à jour.

Pour sortir de ce mode dégradé :

- dans le cas d’une incompatibilité logiciel, l’opérateur doit agir localement sur l’équipement en
mettant à jour les codes logiciel ou les codes FPGA mémorisés en Flash dans la carte CTRL-
2G, ou en forçant le démarrage du logiciel,
- dans le cas d’une seule PSU opérationnelle associée à une carte SWITCH HO/LO, en
insérer une deuxième ou changer la carte en panne. Le logiciel effectue un reset automatique
jusqu'à ce que 2 cartes PSU soient en service.

5.2 - CARACTERISATION

Dans le cas d’une incompatibilité logiciel, le passage dans ce mode dégradé est signalé par le fait que
les 4 voyants de la carte CTRL-2G clignotent (voyants status rouge + alarme mineure allumés , puis
voyants status vert + alarme majeure allumés).
L'état des boucles d'alarmes majeure et mineure n'est pas modifié.

A la VT100, en appuyant sur la touche « entrée », on affiche la cause du passage en mode dégradé.

Dans le cas d’une seule carte PSU opérationnelle, l’équipement effectue un reset toutes les
20 secondes

5.3 - CAUSES POSSIBLES

Les causes sont évoquées dans le paragraphe "Définition".


Dix cas sont traités par le logiciel CTRL ; à chaque fois un message est affiché sur le terminal VT 100
connecté sur l’interface COMM de la carte CTRL-2G :

1) - Le code logiciel CTRL n’est pas compatible avec les codes FPGA des packs Shelf, GIG-E,
GFP150 eXtra ou GFP2500 en Flash ou certains codes FPGA manquent en Flash :

«The CTRL software version is not compatible with Fpga codes in Flash
If you start CTRL software, incompatible or missing Fpga codes
will not be loaded and some cards will be declared failed!!!»

2) - Le code logiciel CTRL n’est pas compatible avec les codes logiciels GIG-E, GFP150 eXtra ou
GFP2500 en Flash ou l'un de ces codes logiciels manque en Flash (uniquement si une carte GIG-E
ou une carte GFP150 eXtra ou une carte GFP2500 est configurée dans le châssis) :

«The CTRL software version is not compatible with Soft. codes in Flash
If you start CTRL software, incompatible or missing Soft. codes
will not be loaded and some cards will be declared failed!!!»

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 5-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MODE DEGRADE

3) - Le code logiciel de la carte CTRL-2G insérée n’est pas compatible avec la database du châssis ;
certaines parties de database vont être réinitialisées si on continue.
Ce cas correspond à un logiciel CTRL plus ancien que celui qui a généré la database du châssis et
qui n’est pas compatible avec cette database.
Par exemple, si on remplace une carte CTRL-2G comportant un logiciel CTRL de palier 2 par un
logiciel de palier 1.

«The Shelf Database is not compatible with CTRL software of the new CTRL-2G card
If you start CTRL software, part of Database (Configuration) will be lost !!!
and the transmission will be broken up to new configuration»

4) - Le code logiciel de la carte CTRL-2G insérée est compatible avec la database du châssis à
condition de convertir certaines parties de cette database.
Ce cas correspond à un logiciel CTRL plus récent que celui qui a généré la database du châssis et
qui doit convertir certaines parties de cette database.
Par exemple, si on remplace une carte CTRL-2G comportant un logiciel CTRL de palier 1 par un
logiciel de palier 2.
Si la conversion est acceptée par l’opérateur et que plus tard, on réinsère la carte CTRL-2G
précédente (palier P1), on réinitialisera les parties de database qui avaient été converties (cas 3) :

«The Shelf Database is compatible with CTRL software of the new CTRL-2G card
But will be convert to a new format; If you continue and convert the database
you will not insert the previous CTRL-2G card without breaking part of database !!!»

5) - Le code logiciel de la carte CTRL-2G insérée n’est pas compatible avec les données persistantes
du châssis ; certaines parties des données persistantes vont être réinitialisées si on continue.
Ce cas correspond à un logiciel CTRL plus ancien que celui qui a généré les données persistantes du
châssis et qui plus est , n’est pas compatible avec ces données.
Par exemple, si on remplace une carte CTRL-2G comportant un logiciel CTRL de palier 2 par un
logiciel de palier 1.

«The Shelf Hot Data is not compatible with CTRL software of the new CTRL-2G card
If you start CTRL software, part of Hot Data will be lost
and transmission will be broken a few seconds»

6) - Le code logiciel de la carte CTRL-2G insérée est compatible avec les données persistantes du
châssis à condition de convertir certaines parties de ces données.
Ce cas correspond à un logiciel CTRL plus récent que celui qui a généré les données persistantes du
châssis et qui doit convertir certaines parties de ces données.
Par exemple, si on remplace une carte CTRL-2G comportant un logiciel CTRL de palier 1 par un
logiciel de palier 2.
Si la conversion est acceptée par l’opérateur et que plus tard, on réinsère la carte CTRL-2G
précédente (palier P1), on réinitialisera les parties de données persistantes qui avaient été
converties (cas 5) :

«The Shelf Hot Data is compatible with CTRL software of the new CTRL-2G card
But will be convert to a new format; If you continue and convert Hot Data
you will not insert the previous CTRL-2G card without breaking transmission !!!»

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 5-3
MODE DEGRADE

7) - Certains codes FPGA déjà chargés sur des cartes doivent être rechargés car des nouvelles
versions existent en Flash.
Si un code FPGA doit être rechargé, la transmission sera coupée le temps du chargement et de la
mise en service de la carte :

«Some of Fpga codes will be loaded because the new CTRL-2G card contains
other Fpga Codes in Flash than those loaded in hardware
If you start CTRL software, transmission will be broken a few seconds»

8) – Le code GIG-E présent en flash est différent du code GIG-E en cours.


Si le code GIG-E doit être rechargé, la transmission sera coupée le temps du chargement et de la
mise en service de la carte :

«The Soft. codes will be loaded because the new CTRL-2G card contains
other Soft. codes in Flash than those loaded in hardware
If you start CTRL software, transmission will be broken a few seconds»

9) – Le code GFP150 eXtra présent en flash est différent du code GFP150 eXtra en cours.
Si le code GFP150 eXtra doit être rechargé, la transmission sera coupée le temps du chargement et
de la mise en service de la carte :

«The Soft. codes will be loaded because the new CTRL-2G card contains
other Soft. codes in Flash than those loaded in hardware
If you start CTRL software, transmission will be broken a few seconds»

10) – Le code GFP2500 présent en flash est différent du code GFP2500 en cours.
Si le code GFP2500 doit être rechargé, la transmission sera coupée le temps du chargement et de la
mise en service de la carte :

«The Soft. codes will be loaded because the new CTRL-2G card contains
other Soft. codes in Flash than those loaded in hardware
If you start CTRL software, transmission will be broken a few seconds»

11) - une seule PSU opérationnelle (dans le cas d'une carte SWITCH HO/LO insérée dans le châssis)
:

«Two PSU cards are mandatory to supply the Equipment


Insert another PSU card
Software automatically reset until two PSU cards are in service»

5.4 - ACTIONS DE L’OPERATEUR

Les actions possibles de l’opérateur sont de 3 natures :

Extraction de la carte CTRL-2G

Extraire la carte CTRL-2G et mettre à jour les packs Shelf, GIG-E, GFP150 eXtra et GFP2500 sur un
châssis non opérationnel.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 5-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MODE DEGRADE

Exploitation VT100
Connecter un Terminal VT100 ou un PC en émulation VT100 sur la carte CTRL-2G, taper « entrée »
pour :

- afficher la cause, la version du logiciel CTRL précédent en cas de changement de carte, les
versions des packs Shelf, GIG-E, GFP150 eXtra et GFP2500 en Flash,
- avoir accès à un menu de commandes.

Le menu de commande est le suivant :

1 - Switch GIG-E pack


2 - Switch and Reset GIG-E pack
3 - Switch GFP150 eXtra pack
4 - Switch and Reset GFP150 eXtra pack
5 - Switch GFP2500 pack
6 - Switch and Reset GFP2500 pack
7 - Switch and Reset Shelf pack
8 - Start CTRL Code

1) - Switch GIG-E Pack

Le logiciel commute les packs GIG-E en Flash (selected and reserve), puis réaffiche les
codes en flash, puis à nouveau affiche le menu de commandes.

2) - Switch and Reset GIG-E Pack

Le logiciel commute les packs GIG-E en Flash (selected and reserve), puis redémarre le
logiciel CTRL.

3) - Switch GFP150 eXtra Pack

Le logiciel commute les packs GFP150 eXtra en Flash (selected and reserve), puis réaffiche
les codes en flash, puis à nouveau affiche le menu de commandes.

4) - Switch and Reset GFP150 eXtra Pack

Le logiciel commute les packs GFP150 eXtra en Flash (selected and reserve), puis redémarre
le logiciel CTRL.

5) - Switch GFP2500 Pack

Le logiciel commute les packs GFP2500 en Flash (selected and reserve), puis réaffiche les
codes en flash, puis à nouveau affiche le menu de commandes.

6) - Switch and Reset GFP2500 Pack

Le logiciel commute les packs GFP2500 en Flash (selected and reserve), puis redémarre le
logiciel CTRL.

7) - Switch and Reset Shelf pack

Le logiciel commute les packs Shelf (code logiciel CTRL, codes FPGA des cartes du
châssis, ….) en Flash (selected and reserve), puis redémarre le logiciel CTRL.

8) - Start CTRL Code

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 5-5
MODE DEGRADE

Il est recommandé de mettre à niveau les packs Shelf, GIG-E, GFP150 eXtra et GFP2500
en utilisant un câble "croisé Ethernet" (entre PC et carte CTRL-2G) et l'adresse IP par
défaut "135.10.114.11" avant de taper (8).

Si l’opérateur passe outre les recommandations et demande le démarrage de l’exploitation du


châssis, la transmission risque d'être perturbée.

Attention : lorsque le logiciel sort du mode dégradé suite à la commande «Start CTRL
Code», il provoque un reset du logiciel CTRL afin de pouvoir relancer l’interface Ethernet avec
l'adresse IP configurée (l'adresse IP par défaut en mode dégradé est 135.10.114.11).

Exploitation HTTP

Une exploitation HTTP réduite peut être lancée en local via l’interface Ethernet.
L’adresse IP de l’équipement via l’interface Ethernet est l’adresse par défaut 135.10.114.11.

Un écran de download permet de télécharger les codes logiciels qui ne sont pas à jour.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 5-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MODE DEGRADE

Un écran de commutation de packs logiciels permet de sélectionner les packs courants et de


redémarrer le logiciel CTRL.

L’exploitation VT100 est toujours possible en parallèle de l’exploitation HTTP.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 5-7
MODE DEGRADE

5.5 - AVERTISSEMENT DE RISQUE DE PASSAGE EN MODE


DEGRADE

Lors des upgrade ou downgrade de code depuis HTTP ou depuis SNMP, on ne passe jamais en
mode dégradé.

Néanmoins, on peut avoir des incompatibilités entre le logiciel CTRL et les codes FPGA ou les codes
logiciels des cartes de transmission.

Si c’est le cas et si une coupure d’alimentation momentanée se produit, le logiciel de la carte CTRL-
2G passera fatalement en mode dégradé, ce qui peut avoir des conséquences fâcheuses comme une
intervention sur site.

Pour prévenir ces problèmes, une alarme « board defective » est positionnée sur la carte CTRL-2G
dès qu’un risque existe.

Une information associée à cette alarme indique la cause, qui peut être :

«Fpga Codes Missing or Not Compatible»

Au moins un code FPGA en Flash CTRL manque ou est incompatible

«Soft. Codes Missing or Not Compatible»

Le code GIG-E est absent en Flash CTRL ou est incompatible (uniquement si une carte GIG-
E est configurée dans le châssis).
Le code GFP150 eXtra est absent en Flash CTRL ou est incompatible (uniquement si une
carte GFP150 eXtra est configurée dans le châssis).
Le code GFP2500 est absent en Flash CTRL ou est incompatible (uniquement si une carte
GFP2500-2GE est configurée dans le châssis).

Cette alarme est réactualisée sur les download et switch de packs Shelf, GIG-E, GFP150 eXtra ou
GFP2500.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 5-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MODE DEGRADE

5.6 - ACTIONS A MENER SELON LES CAS

Action Manuelle VT100 HTTP


1) Incompatibilité entre les codes FPGA des packs Shelf, - Remplacer la carte CTRL- - Start (Alarme présente sur la - Download de pack Shelf
GIG-E, GFP150 eXtra ou GFP2500 et le logiciel CTRL, ou 2G. carte CTRL-2G) puis Switch and Reset de
absence de codes FPGA pack Shelf
- Mettre à jour la carte CTRL- - Switch and Reset de pack - Download de pack GIG-E
Ö Les rendre compatibles en changeant le pack Shelf ou le 2G sur un autre châssis puis Shelf (retour à la version puis Switch and Reset de
pack GIG-E ou le pack GFP150 eXtra ou le pack la réinsérer précédente) pack GIG-E
GFP2500 - Download de pack GFP150
eXtra puis Switch and Reset
Ö En cas de démarrage : de pack GFP150 eXtra
Les cartes dont les codes FPGA sont incompatibles ou - Download de pack GFP2500
absents et qui sont déjà en service, restent en service, puis Switch and Reset de
Les cartes dont les codes FPGA sont incompatibles ou pack GFP2500
absents et qui doivent passer en service, passent dans - Switch and Reset de pack
l’état « defective », Shelf (retour à la version
Une alarme reste présente sur la carte CTRL-2G. « FPGA précédente)
Codes Missing or not compatible » - Switch and Reset de pack
GIG-E (retour à la version
précédente)
- Switch and Reset de pack
GFP150 eXtra (retour à la
version précédente)
- Switch and Reset de pack
GFP2500 (retour à la version
précédente)

Tableau 5-1 : Actions à mener selon les cas

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 5-9
MODE DEGRADE

Action Manuelle VT100 HTTP


2) Incompatibilité entre le code logiciel GIG-E ou le code - Start (Alarme présente sur la - Download de pack Shelf
logiciel GFP150 eXtra ou le code logiciel GFP2500 et le carte CTRL-2G) puis Switch and Reset de
logiciel CTRL, ou absence de code GIG-E ou absence de pack Shelf
code GFP150 eXtra ou absence de code GFP2500 - Switch and Reset de pack - Download de pack GIG-E
Shelf (retour à la version puis Switch and Reset de
Ö Les rendre compatibles en changeant le pack Shelf ou le précédente) pack GIG-E
pack GIG-E ou le pack GFP150 eXtra ou le pack - Download de pack GFP150
GFP2500 - Switch and Reset de pack eXtra puis Switch and Reset
GIG-E (retour à la version de pack GFP150 eXtra
Ö En cas de démarrage : précédente) - Download de pack GFP2500
Les cartes GIG-E, GFP150 eXtra ou GFP2500-2GE dont puis Switch and Reset de
le code logiciel est incompatible ou absent et qui sont déjà - Switch and Reset de pack pack GFP2500
en service, restent en service, GFP150 eXtra (retour à la - Switch and Reset de pack
Les cartes GIG-E, GFP150 eXtra ou GFP2500-2GE dont version précédente) Shelf (retour à la version
le code logiciel est incompatible ou absent et qui doivent précédente)
passer en service, passent dans l’état « defective », - Switch and Reset de pack - Switch and Reset de pack
Une alarme reste présente sur la carte CTRL-2G. « Soft GFP2500 (retour à la version GIG-E (retour à la version
Codes Missing or not compatible » précédente) précédente)
- Switch and Reset de pack
GFP150 eXtra (retour à la
version précédente)
- Switch and Reset de pack
GFP2500 (retour à la version
précédente)

Tableau 5-2 : Actions à mener selon les cas

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 5-10 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MODE DEGRADE

Action Manuelle VT100 HTTP


3) La database est incompatible avec le logiciel CTRL et va - Remplacer la carte CTRL- - Start (les parties de - Download de pack Shelf
être réinitialisée en partie 2G. database incompatibles sont puis Switch and Reset de
> cas de downgrade (passage à une version de logiciel CTRL réinitialisées par défaut) pack Shelf
antérieure à celle qui a généré la database) de logiciel CTRL - Mettre à jour la carte CTRL-
incompatible avec la database courante 2G sur un autre châssis puis - Switch and Reset de pack - Switch and Reset de pack
la réinsérer Shelf (retour à la version Shelf (retour à la version
Ö Démarrez à la VT100 (start) ; la database est réinitialisée précédente) précédente)
en partie.

Ö Sinon, revenir au code logiciel CTRL précédent (Switch


and Reset de pack Shelf)

4) La database est incompatible avec le logiciel CTRL et va - Start (les parties de


être convertie database incompatibles sont
> cas d’upgrade (passage à une version de logiciel CTRL converties)
postérieure à celle qui a généré la database) de logiciel CTRL
incompatible avec la database courante - Switch and Reset de pack
Shelf (retour à la version
Ö Démarrez à la VT100 (start), la transmission ne sera pas précédente)
perturbée et la database sera convertie
Ce message prévient qu’une fois que les conversions
auront été effectuées, l’insertion de la carte CTRL-2G
précédente entrainera une réinitialisation de certaines
parties de database (cas 3).

Ö Sinon, revenir au code logiciel CTRL précédent (Switch


and Reset de pack Shelf)

Tableau 5-3 : Actions à mener selon les cas

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 5-11
MODE DEGRADE

Action Manuelle VT100 HTTP


5) Les données persistantes sont incompatibles avec le - Remplacer la carte CTRL- - Start (les parties de données - Download de pack Shelf
logiciel CTRL et vont être réinitialisées en partie 2G. persistantes incompatibles puis Switch and Reset de
> cas de downgrade (passage à une version de logiciel CTRL sont réinitialisées par défaut) pack Shelf
antérieure à celle qui a généré les données persistantes) de - Mettre à jour la carte CTRL-
logiciel CTRL incompatible avec les données persistantes 2G sur un autre châssis puis - Switch and Reset de pack - Switch and Reset de pack
courantes la réinsérer Shelf (retour à la version Shelf (retour à la version
précédente) précédente)
Ö Démarrez à la VT100 (start) ; les données persistantes
sont réinitialisées en partie.

Ö Sinon, revenir au code logiciel CTRL précédent (Switch


and Reset de pack Shelf)

6) Les données persistantes sont incompatibles avec le - Start (les parties de données
logiciel CTRL et vont être converties persistantes incompatibles
> cas d’upgrade (passage à une version de logiciel CTRL sont converties)
postérieure à celle qui a généré les données persistantes) de
logiciel CTRL incompatible avec les données persistantes - Switch and Reset de pack
courantes Shelf (retour à la version
précédente)
Ö Démarrez à la VT100 (start), la transmission ne sera pas
perturbée et les données persistantes seront converties
Ce message prévient qu’un retour au logiciel précédent
entrainera une perte d’une partie des données
persistantes et pourra entraîner un coupure de
transmission momentanée (cas 5).

Ö Sinon, revenir au code logiciel CTRL précédent (Switch


and Reset de pack Shelf)

Tableau 5-4 : Actions à mener selon les cas

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 5-12 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
MODE DEGRADE

Action Manuelle VT100 HTTP


7), 8), 9) et 10) Certains codes FPGA, GIG-E, GFP150 eXtra - Remplacer la carte CTRL- - Start (les FPGA ou le code - Download de pack Shelf
ou GFP2500 vont être rechargés, ce qui peut perturber la 2G. logiciel de certaines cartes puis Switch and Reset de
transmission. vont être rechargés) pack Shelf
- Mettre à jour la carte CTRL- - Download de pack GIG-E
Ö Démarrez à la VT100 (start) 2G sur un autre châssis puis - Switch and Reset de pack puis Switch and Reset de
la réinsérer Shelf pack GIG-E
Ö Sinon, repasser au pack Shelf ou au pack GIG-E ou au - Download de pack GFP150
pack GFP150 eXtra ou pack GFP2500 précédent - Switch and Reset de pack eXtra puis Switch and Reset
GIG-E de pack GFP150 eXtra
- Download de pack GFP2500
- Switch and Reset de pack puis Switch and Reset de
GFP150 eXtra pack GFP2500
- Switch and Reset de pack
- Switch and Reset de pack Shelf (retour à la version
GFP2500 précédente)
- Switch and Reset de pack
GIG-E (retour à la version
précédente)
- Switch and Reset de pack
GFP150 eXtra (retour à la
version précédente)
- Switch and Reset de pack
GFP2500 (retour à la version
précédente)

11) Le châssis ne contient pas 2 PSU opérationnelles - Si une seule carte PSU est
(dans le cas d'une carte SWITCH HO/LO insérée dans le présente dans le châssis, en
châssis) insérer une deuxième.
- Si 2 cartes PSU sont
insérées dans le châssis,
remplacer la carte en panne.
Quel que soit le cas, attendre
le prochain reset automatique
(toutes les 20s).
Tableau 5-5 : Actions à mener selon les cas

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 5-13
CARTE GFP150 EXTRA

6 CARTE GFP150 EXTRA

Tous les services mentionnés dans ce document peuvent être exécutés entre les cartes GFP150 eXtra de
l'ADR2500 eXtra mais aussi entre ces cartes et les cartes DATA de la gamme ADR, à services et granularités
équivalents.

Chaque ADR2500 eXtra peut contenir une à six cartes GFP150 eXtra qui peuvent prendre place dans les
alvéoles "TRIB 1" ou "TRIB 2" ou "TRIB 5" à "TRIB 8", en partie gauche de l'alvéole.

6.1 - PRESENTATION DE LA CARTE GFP150 EXTRA ET DES SERVICES

Ce chapitre a pour objectif de guider l'utilisateur lors de la mise en œuvre et la configuration de la carte
GFP150 eXtra de l'ADR2500 eXtra. Il s'appuie sur des exemples simples qui pourront être facilement adaptés
aux besoins.

Les services offerts par la carte GFP150 eXtra de l'ADR2500 eXtra sont :

• SMART LL – Service EPLine (à partir du palier P2.1)

Le service EPLine (Ethernet Private Line) permet l’interconnexion en point à point de flux Ethernet
10BaseT/100BaseTX à travers un réseau SDH en utilisant, pour chaque connexion, un VCG (VC-Group)
basé sur la concaténation virtuelle (VCAT). Il est possible de réaliser jusqu’à 8 connexions point à point
indépendantes par carte GFP150 eXtra. La granularité de débit de chaque VCG est basée soit sur VC12,
soit sur VC3. Dans chaque VCG, il est possible de concaténer de 1 à 46 VC12 ou de 1 à 2 VC3. La somme
des débits Ethernet concaténés, sur l'ensemble des 8 ports ETH, ne peut pas dépasser la bande passante
d’un STM1 (de l’ordre de 150Mbit/s).

• MUTUALISATION – Service EVPLine (à partir du palier P2.2)

Le service EVPLine (Ethernet Virtual Private Line) permet l’interconnexion en point à point de plusieurs flux
Ethernet 10BaseT/100BaseTX à travers un réseau SDH en utilisant un même VCG pour les transporter,
c’est à dire qu’ils sont séparés par Taggage VMAN, ce qui rajoute un niveau de VLAN par rapport aux
VLANs éventuels des Clients. Il est possible de mettre jusqu'à 16 flux mutualisés (VMAN) sur un VCG. Au
sein d’une carte GFP150 eXtra on peut avoir au maximum 64 (63 si on utilise la protection MSTP) VMAM
différents. La granularité de débit de chaque VCG est la même que pour EPLine.

• SMART LL – Service EPLAN (à partir du palier P2.1)

Le service EPLAN (Ethernet Private LAN) permet l’interconnexion en multipoint à multipoint de flux Ethernet
10BaseT/100BaseTX à travers un réseau SDH en utilisant, pour chaque connexion entre 2 points du
réseau, un VCG (VC-Group) basé sur la concaténation virtuelle (VCAT). Il est possible de réaliser jusqu’à 8
connexions indépendantes par carte GFP150 eXtra . La granularité de débit de chaque VCG est basée soit
sur VC12, soit sur VC3. Dans chaque VCG, il est possible de concaténer de 1 à 46 VC12 ou de 1 à 2 VC3.
La somme des débits Ethernet concaténés, sur l'ensemble des 8 ports ETH, ne peut pas dépasser
150Mbit/s (c’est à dire la bande passante d’un STM1). Dans ce cas, chaque carte GFP150 eXtra intègre
une fonction Switch permettant l’interconnexion en multipoint à multipoint de flux Ethernet.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-1
CARTE GFP150 EXTRA

• MUTUALISATION – Service EVPLAN (à partir du palier P2.2)

Le service EVPLAN (Ethernet Virtual Private LAN) permet l’interconnexion en multipoint à multipoint de
plusieurs flux Ethernet 10BaseT/100BaseTX de plusieurs clients transportés dans un même VCG.
Il est possible de configurer 4 VMANs par classe de trafic TC1 et 12 VMANs par classe de trafic TC0
(2 classes de trafic sont disponibles sur la carte GFP150 eXtra). Il est donc possible de mettre jusqu'à 16
flux mutualisés indépendants (VMAN) sur un VCG. Au sein d’une carte GFP150 eXtra on peut avoir au
maximum 64 (63 si protection MSTP) VMAM différents. Dans ce cas, chaque carte GFP150 eXtra intègre
une fonction Switch permettant l’interconnexion en multipoint à multipoint de flux Ethernet.

Ces services permettent de répondre, par exemple, aux besoins suivants :

• application point à point : déport d'un LAN Ethernet entre 2 sites distants,

• application en topologie "étoile" : interconnexion de LAN entre un site central et des sites déportés

• application en topologie "bus" : partage d'un LAN entre plusieurs sites en topologie bus

Les trames Ethernet sont transportées sur SDH en utilisant le protocole GFP-F.

L'utilisation du protocole GFP et des fonctions de Switch avancées permet d'offrir des fonctions de qualité de
service (QoS). La QoS mise en œuvre par la carte GFP150 eXtra s'appuie sur une différenciation de trafic
basée sur la mesure de trafic, le contrôle de congestion et le scheduling.

Architecture matérielle du module

Micro
MicroProcessor
Processor

To switch
8
fabric Mapper
MapperGFP
GFP Switch
Switch E/FE TX
155 Mb/s

Figure 6-1 : Architecture matérielle du module

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

6.2 - MISE EN ŒUVRE DES CARTES GFP150 EXTRA

6.2.1 - Installation de la carte GFP150 eXtra


a) Déballer la carte
b) Insérer puis visser la carte dans une alvéole autorisée du châssis ADR2500 eXtra.
c) Vérifier la présence du pack GFP150 eXtra (menu Upload/Download > Switching)
d) Déclarer la carte GFP150 eXtra en tant que carte attendue dans l'alvéole
e) Raccorder le/les cordons Ethernet sur la carte GFP150 eXtra
f) Après quelques secondes, vérifier que la LED verte "status " est allumée fixe.

6.2.2 - Réaliser une interconnexion de LAN

6.2.2.1 - Interconnexion en mode point à point : service "EPLine "

Dans le schéma ci-dessous, on se propose de déporter un LAN Ethernet 100BaseTX full duplex entre 2 sites
équipés d'ADR2500 eXtra. Dans un premier temps, on suppose que le débit du trafic Ethernet échangé entre
les 2 sites ne dépasse pas 10Mbps. La configuration des traitements de qualité de service est présentée plus
en détail dans la suite de ce document.

ADR2500 eXtra
ADR2500 eXtra
Eth/VC12
SDH

Ethernet 10/100M Ethernet 10/100M

Figure 6-2 : Service EPLine

6.2.2.1.1 - Configuration des cartes GFP150 eXtra


Se logger sur le premier châssis ADR2500 eXtra, sur la vue générale du châssis du serveur HTTP et cliquer sur
la carte GFP150 eXtra puis sur le lien "ETH ".

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-3
CARTE GFP150 EXTRA

Configuration de l'interface Ethernet

Cliquer sur le lien "Interface Settings". La configuration par défaut de l'accès Ethernet est 100BaseTX full
duplex ce qui correspond au besoin.

Figure 6-3 : Configuration de l’interface Ethernet

Note : L'interface Ethernet de l'équipement de transmission de données associé (switch, routeur IP, PC..) doit
impérativement être configurée de la même façon que celle de la carte GFP150 eXtra ; on évitera
d'utiliser l'auto négociation du mode Ethernet qui n'est pas toujours compatible entre tous les
équipements.

Cet écran permet également de configurer la sévérité des alarmes liées aux défauts de l'interface.

Logical Interface

Sélectionner le mode UNI (User to Network Interface) : ce type d’interface correspond à une interface client
avec un service par port. Sur ces interfaces les trames de management OAM et BPDU MSTP fournisseur sont
filtrées : elles ne sont pas transmises au réseau client.

Le choix NNI untagged (Network to Network Interface) correspond à une interface fournisseur sans tag
VMAN fournisseur (pas de mutualisation VLAN)

Le choix NNI tagged (Network to Network Interface) correspond à une interface fournisseur sur laquelle un
tag VMAN fournisseur est inséré dans les trames sortantes et un tag VMAN fournisseur est traité dans les
trames entrantes.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Link Down Retransmit

La fonction Link Down Retransmit ne peut être utilisée qu'en mode point à point sur un VMAN constitué d'un
port Ethernet et d'un port VCG dans chaque équipement.

Cocher "Enable" permet de reporter l'état du lien Ethernet Down ou VCG Down sur le lien Ethernet distant.

Report ETH Down


3 Locs + VCG Down
Status Down SDH
2
4
GFP 150 VCG VCG GFP 150
"LDR "LDR Coupure
1 forcée
ETH Enable" Enable" ETH

Report VCG Down


2 2
3 VCG Down SDH VCG Down 3
Coupure GFP 150 VCG VCG GFP 150
forcée Coupure
"LDR "LDR
ETH 1 ETH forcée
Enable" Enable"

Mode Pause

La fonction Pause (Contrôle de flux IEEE 802.3) ne peut être utilisée qu'en mode point à point/full duplex sur un
VMAN constitué d'un port ETH UNI et d'un port VCG NNI untagged (ou de deux ports ETH UNI et NNI
untagged).

Si le champ "Status" = Pause (résultat de l'auto négociation ou du forçage)

- sur réception sur le port ETH d'une trame pause, l'émission de trames Ethernet sur le port ETH est
suspendue temporairement.

- sur détection d'engorgement de trafic sur le VMAN considéré dans le sens ETH => VCG, une trame pause
est émise sur le port ETH pour demander au distant de stopper temporairement l'émission de trame
Ethernet.

Attention : Lorsque le mode Pause est activé, veiller à bien configurer les CIR et PIR au maximum de la
capacité du VCG.

Configuration du groupe VCG

Cliquer sur le lien "VCG" puis sur le lien "List". Pour l'interface VCG#1 sélectionner le VC #1 et cliquer sur le lien
"Multiple Add Member ". Dans le nouvel écran, sélectionner le VC #6 comme dernière connexion et le type
"VC12". Cliquer sur "APPLY " afin de constituer le groupe de 6 VC12 concaténés sur lequel sera transporté
l'Ethernet (VC12#1 à VC12#6).

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-5
CARTE GFP150 EXTRA

Figure 6-4 : Configuration du groupe VCG (1)

Cliquer sur le lien "Settings". Vérifier que le VCG1 a la configuration par défaut : "Admin Status" à "Up", "Logical
Interface NNI" à untagged, "LCAS " à "Yes " et "FCS" à "No". Ces options correspondent au besoin de cet
exemple. Cet écran indique aussi le type du VCG#1 (VC12) et le nombre de VC membres qu’il contient (6).

Figure 6-5 : Configuration du groupe VCG (2)

Logical Interface NNI (Network to Network Interface) : untagged ou tagged

- untagged : correspond à une interface fournisseur sans tag VMAN fournisseur (pas de mutualisation
VLAN)
- tagged : correspond à une interface fournisseur sur laquelle un tag VMAN fournisseur est inséré dans les
trames sortantes et un tag VMAN fournisseur est traité dans les trames entrantes.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Monitor " et cliquer sur "APPLY " (voir Figure 6-9).

Configuration du Switch Ethernet

Cliquer sur le lien "Switch " puis "VMAN Create ". Entrer "2 " comme nouveau VMAN ID et cliquer sur "APPLY "
pour l’ajouter. Un nouvel écran apparaît permettant d’associer des ports à ce VMAN.

Cliquer sur le lien "Add Port ". Sélectionner l’interface Ethernet ETH#1, le type de policing "trTCM ", un CIR de
10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User Priority " à 7 priorité max (pour plus d’information sur la notion de
priorité, voir le § 6.2.4 - sur la QoS). Les valeurs de CBS et EBS sont laissées à leur valeur par défaut. Enfin
cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le VMAN 2.

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User Priority " à 7 priorité max. Les valeurs de CBS et
EBS sont laissées à leur valeur par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté
dans le VMAN 2.

Figure 6-6 : Configuration du Switch Ethernet (1)

Grâce à l’association de ces 2 ports à un VMAN ID spécifique, la fonction de "Switching Ethernet " entre ces 2
ports est étanche vis à vis du reste des autres ports Ethernet et VCG.

Note : Pour une liaison point-à-point (service EPLine), on ne doit pas avoir plus de 2 ports (1 port Ethernet UNI
client et 1 port NNI untagged Ethernet ou VCG) d’une carte GFP150 eXtra dans un même VMAN.
Cocher la case "EPLine" permet d'obtenir un meilleur throughput.

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "VMAN List ". Un tableau récapitulatif montre les ports associés
à chaque VMAN ID configuré sur la carte GFP150 eXtra.

Figure 6-7 : Configuration du Switch Ethernet (2)

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-7
CARTE GFP150 EXTRA

Configuration des connexions SDH


Cliquer sur l’onglet "Connection " de la shelf view et configurer les connexions des VC12#1 à VC12#6 de la
carte GFP150 eXtra de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de ces VC12 jusqu'à la carte
GFP150 eXtra distante.

Figure 6-8 : Configuration des connexions SDH

Configuration de la carte GFP150 eXtra distante


Reporter ensuite la même configuration sur le second châssis ADR2500 eXtra.

Mise en service de la liaison


Lorsque les deux ADR2500 eXtra sont configurés, on active les ports utilisés par la liaison point-à-point sur les
deux ADR2500 eXtra.

Cliquer sur le lien "ETH " puis sur le lien "Interface Settings". Pour l’interface ETH#1, cocher la case
"ifAdminStatus up " et cliquer sur "APPLY ".

6.2.2.1.2 - Contrôle de la liaison

Pour les 2 cartes GFP150 eXtra procéder aux vérifications suivantes :


1. Cliquer sur le lien "ETH ", vérifier que les ports Ethernet utilisés ne sont pas indiqués en alarme (la case
correspondante n’est pas signalée en jaune ou en rouge), cliquer ensuite sur le lien "VCG " puis "Alarms "
et vérifier que les ports VCG utilisés ne sont pas indiqués en alarme (la case correspondante n’est pas
signalée en jaune ou en rouge). Sinon cliquer sur un port en alarme pour aller directement dans l’écran
correspondant à l’alarme (il s’agit alors de l’étape 2, 3 ou 4 ci-dessous). Répéter cette opération pour
chaque port en alarme.
2. Cliquer sur le lien "ETH ", puis sélectionner l’interface ETH#1; vérifier que l'interface est en 100BaseTX full
duplex et qu’il n’y a pas d’alarme sur ce port (la case "Fault " de l'alarme Interface Defect n’est pas cochée).
Sinon vérifier le câblage et la configuration des différentes interfaces Ethernet.
3. Vérifier qu'il n'y a pas d'alarme sur les VC12 utilisés. Sinon contrôler la configuration des connexions de
bout en bout ainsi que la qualité des conduits.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

4. Cliquer sur le lien "VCG" puis sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Quelques secondes
après la fin de la configuration il ne doit rester aucune alarme. Sinon vérifier la configuration du bloc VCG
aux deux extrémités ainsi que la configuration des connexions.

Figure 6-9 : Contrôle de la liaison

Note : Cet écran permet également de configurer la sévérité des alarmes liées aux défauts sur les groupes de
conduits concaténés.

5. Cliquer sur le lien " Settings", l'interface VCG#1 doit être "Up "
6. Etablir un transfert de données Ethernet de bout en bout; pour cela on pourra :
• faire un échange de "Ping" ou un transfert de fichier entre 2 PC pour contrôler la continuité de la liaison
de données
• utiliser des générateurs de trafic Ethernet pour qualifier la liaison de bout en bout

Vérifier ensuite la cohérence des compteurs fournis par les cartes GFP150 eXtra aux 2 extrémités de la
liaison. Notamment :
- les compteurs Ethernet : cliquer sur le lien "ETH " puis sur le lien "MIB2 Counters "
- les compteurs GFP : cliquer sur le lien "VCG " puis le lien "MIB2/GFP Counters "
- les compteurs de conformité SLA : cliquer sur le lien "Switch ". Sélectionner le VMAN ID "2 ", cliquer sur
le lien "VMAN SLA counters ". Vérifier les compteurs pour l’interface "ETH#1 " et "VCG#1 ". Ces
compteurs sont présentés plus en détail dans la suite de ce document.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-9
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.2.2 - Interconnexion en mode point à point : service "EVPLine "

Dans le schéma ci-dessous, on se propose de déporter deux LAN Ethernet 100BaseTX full duplex entre 2 sites
équipés d'ADR2500 eXtra en partageant le même VCG pour les deux flux (mutualisation), ceci afin d’optimiser
la bande passante SDH.
On suppose que le débit du trafic Ethernet échangé entre les 2 sites ne dépasse pas 10Mbps pour chaque flux.

1 VCG

ADR2500 eXtra
ADR2500 eXtra
Eth/VC12
SDH

Ethernet 10/100M Ethernet 10/100M

Figure 6-10 : Service EVPLine

6.2.2.2.1 - Configuration des cartes GFP150 eXtra

Configuration de l'interface Ethernet

Cliquer sur le lien "ETH" puis sur le lien "Interface Settings". La configuration par défaut de l'accès Ethernet est
100BaseTX full duplex.
Appliquer la même configuration pour tous les ports Ethernet.

Configuration du groupe VCG

En procédant de la même manière qu'au § 6.2.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer un groupe de 12 VC12
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC12#1 à VC12#12).

Cliquer sur sur le lien "Settings ". Configurer VCG#1 comme suit : "Admin Status" à "Up", "Logical Interface
NNI" à "tagged", "LCAS " à "Yes" et "FCS" à "No". Ces options correspondent au besoin de cet exemple pour
la mutualisation, dans lequel les trames doivent être tagged sur le VCG1. L'écran indique aussi le type du
VCG#1 (VC12) et le nombre de VC membres qu’il contient (12).

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Monitor " et cliquer sur "APPLY " (voir Figure 6-9).

Configuration du Switch Ethernet

Pour le premier port ETH (ETH1) :


Cliquer sur le lien "Switch " puis sur le lien "VMAN Create ". Entrer "2 " comme nouveau VMAN ID et cliquer sur
"APPLY " pour l’ajouter. Un nouvel écran apparaît permettant d’associer des ports à ce VMAN.

Cliquer sur le lien "Add Port ". Sélectionner l’interface Ethernet ETH#1, le type de policing "trTCM ", un CIR de
10Mbps et un PIR de 10Mbps, et une "User Priority " à 7 (pour plus d’information sur la notion de priorité, voir le
§ 6.2.4 - sur la QoS). Les valeurs de CBS et EBS sont laissées à leurs valeurs par défaut. Enfin cliquer sur
"Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le VMAN 2.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-10 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User Priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont
laissées à leurs valeurs par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le
VMAN 2.

Puis pour l’autre port Eth (ETH2) :


Cliquer sur le le lien "Switch" puis "VMAN Create". Entrer "3" comme nouveau VMAN ID et cliquer sur "APPLY"
pour l’ajouter. Un nouvel écran apparaît permettant d’associer des ports à ce VMAN.

Cliquer sur le lien "Add Port ". Sélectionner l’interface Ethernet ETH#2, le type de policing "trTCM ", un CIR de
10Mbps et un PIR de 10Mbps, et une "User Priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont laissées à leurs
valeurs par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le VMAN 3.

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 10Mbps et un PIR de 10Mbps et une "User Priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont
laissées à leur valeur par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le
VMAN 3.

Grâce à l’association de ces 2 ports à un VMAN ID spécifique, la fonction de "Switching Ethernet " entre ces 2
ports est étanche vis à vis du reste des autres ports Ethernet et VCG.
Grâce à la sélection du mode tagged pour le VCG1, il est possible de différentier les flux des deux liaisons Eth
sur le VCG.

Note : Pour une liaison point-à-point (service EVPLine), on ne doit pas avoir plus de 2 ports (1 port Ethernet
UNI client et 1 port NNI tagged Ethernet ou VCG) d’une carte GFP150 eXtra dans un même VMAN.

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "VMAN List ". Un tableau récapitulatif montre les ports associés
à chaque VMAN ID configuré sur la carte GFP150 eXtra.

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection " de la shelf view et configurer les connexions des VC12#1 à VC12#12 de la
carte GFP150 eXtra de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de ces VC12 jusqu'à la carte
GFP150 eXtra distante.

Configuration de la carte GFP150 eXtra distante

Reporter ensuite la même configuration sur le second châssis ADR2500 eXtra.

Mise en service de la liaison

Lorsque les deux ADR2500 eXtra sont configurés, on active les ports utilisés par les liaisons point-à-point sur
les deux ADR2500 eXtra.

Cliquer sur le lien "ETH " puis sur le lien "Interface Settings". Pour les interfaces ETH#1 et ETH#2, cocher la
case "ifAdminStatus up " et cliquer sur "APPLY ".

6.2.2.2.2 - Contrôle de la liaison

Reprendre la procédure du paragraphe 6.2.2.1.2 - pour effectuer les contrôles, en vérifiant les 2 liaisons.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-11
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.2.3 - Interconnexion en mode "étoile" : service "EPLAN "

Dans le schéma ci-dessous, on se propose d'interconnecter en mode point à point trois sites distants à un site
central en Ethernet 100BaseTX full duplex. Le débit entre les sites distant et le site central est défini comme suit :
• site distant 1 et 2 : 10Mbps (6 VC12),
• sites distants 3 : 5Mbps (3 VC12).

Bien que la somme de ces débits fasse 25Mbps, on considère pour l’exemple que le trafic dans le sens site
central vers l’ensemble des sites distants ne dépasse pas 20Mbps (à l’entrée de l’ADR2500 eXtra du site
central) ; ceci juste pour le besoin de l'exemple.

Dans cette application, le site central assure une fonction de pont Ethernet à connectivité totale : les trames
peuvent être forwardées entre les différents sites distants.

Si aucun trafic ne doit pouvoir passer entre les sites distants (pour des raisons de sécurité par exemple), on
utilise alors 3 interfaces Ethernet sur le site central, et 1 connexion point-à-point entre chaque site distant et le
site central. Dans ce cas, on configure les 3 connexions point-à-point comme indiqué précédemment.

Site distant n°1


Eth / 6xVC12
Site central

SDH

Ethernet 10/100

Eth / 6xVC12 Ethernet 10/100


Eth / 3xVC12

Ethernet 10/100
Site distant n°3

Ethernet 10/100
Site distant n°2

Figure 6-11 : Service EPLAN

6.2.2.3.1 - Configuration de la carte GFP150 eXtra du site central

Se logger sur le châssis ADR2500 eXtra du site central, sur la vue générale du châssis du serveur HTTP cliquer
sur la carte GFP150 eXtra puis sur le lien "ETH ".

Configuration de l'interface Ethernet

Cliquer sur le lien "Interface Settings". La configuration par défaut de l'accès Ethernet est 100BaseT full duplex
ce qui correspond au besoin.

Note : L'interface Ethernet de l'équipement de transmission de données associé (switch, routeur IP, PC..) doit
impérativement être configurée de la même façon que celle de la carte GFP150 eXtra ; on évitera
d'utiliser l'auto négociation du mode Ethernet qui n'est pas compatible entre tous les équipements.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-12 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Configuration du bloc VCG

En procédant de la même manière qu'au § 6.2.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer le groupe de 6 VC12
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC12#1 à VC12#6).

Sélectionner ensuite l’interface VCG#2 et renouveler l’opération pour ajouter un nouveau groupe de 6 VC12 à
ce VCG (VC12#7 à VC12#12) ; si la requête est refusée, vérifier que le VCG#2 est bien configuré à Down dans
la fenêtre "VCG > Settings".

Sélectionner enfin l’interface VCG#3 et renouveler l’opération pour ajouter un nouveau groupe de 3 VC12 à ce
VCG (VC12#13 à VC12#15).

Cliquer sur le lien "Settings". Vérifier que les VCG#1, VCG#2 et VCG#3 ont la configuration par défaut. Ces
options correspondent au besoin de cet exemple. L'écran indique aussi le type des VCG#1,#2,#3 (VC12) et le
nombre de VC membres qu’ils contiennent (6,6,3).

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes, cocher
l’option "Monitor " et cliquer sur "APPLY " (voir Figure 6-9). Sélectionner ensuite l’interface VCG#2 puis VCG#3
et renouveler l’opération.

Configuration du Switch Ethernet

Cliquer sur le lien "Switch " puis sur le lien "VMAN Create ". Entrer "2 " comme nouveau VMAN ID et cliquer sur
"APPLY " pour l’ajouter. Un nouvel écran apparaît permettant d’associer des ports à ce VMAN.

Cliquer sur le lien "Add Port ". Sélectionner l’interface Ethernet ETH#1, le type de policing "trTCM ", un CIR de
20Mbps, un PIR de 20Mbps et une "User priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont laissées à leur valeur
par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le VMAN 2.

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont
laissées à leur valeur par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit ajouté dans le VMAN 2.

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#2, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont
laissées à leur valeur par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit ajouté dans le VMAN 2.

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#3, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 5Mbps, un PIR de 5Mbps et une "User Priority " à 7 priorité max. Les valeurs de CBS et
EBS sont laissées à leur valeur par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit ajouté dans le VMAN 2.

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "VMAN List ". Un tableau récapitulatif montre les ports associés
à chaque VMAN ID configuré sur la carte GFP150 eXtra.

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection " et configurer les connexions des VC12#1 à VC12#6 de la carte GFP150
eXtra de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de ces VC12 entre le site central et le site
distant 1.

Puis configurer les connexions des VC12#7 à VC12#12 de la carte GFP150 eXtra pour assurer une connexion
de bout en bout de ces VC12 entre le site central et le site distant 2.

Enfin configurer les connexions des VC12#13 à VC12#15 de la carte GFP150 eXtra pour atteindre le site
distant 3.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-13
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.2.3.2 - Configuration des cartes GFP150 eXtra des sites distants

Les cartes GFP150 eXtra des sites distants doivent être configurées en mode point à point. Pour cela on
applique la configuration du mode point à point décrite précédemment (§ 6.2.2.1 -) en prenant garde
simplement de configurer le bon débit (10Mbps ou 5 Mbps) et le bon nombre de VC12 (6 ou 3) selon les sites
distants 1, 2 et 3. Se reporter à la topologie de l’exemple.

Mise en service d'une liaison

Lorsque les deux cartes GFP150 eXtra à l'extrémité d'une liaison sont configurées, on active les interfaces
ETH sur ces deux cartes.

Cliquer sur le lien "ETH " puis sur le lien "Interface Settings". Pour l’interface ETH#1, cocher la case
"ifAdminStatus up " et cliquer sur "APPLY ".

6.2.2.3.3 - Contrôle de la liaison

Pour chaque carte GFP150 eXtra, reprendre la procédure du paragraphe 6.2.2.1.2 -

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-14 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.2.4 - Interconnexion en mode "bus" : service "EPLAN "

Dans le schéma ci-dessous on se propose de réaliser un LAN Ethernet 100BaseTX full duplex partagé entre 4
sites équipés d'ADR2500 eXtra.

Dans cette application, les sites 2 et 4 assurent une fonction pont Ethernet à connectivité totale : les trames
sont transmises entre toutes les interfaces en tenant compte de leur adresse MAC.

Chacune des liaisons inter-sites sur le bus est configurée pour supporter un débit de 10Mbps (soit 6VC12). De
même sur chaque ADR2500 eXtra, l’interface Ethernet connectée au bus est policée à 10Mbps.

Site n°1 Site n°3


Eth / 6
4xVC12
Eth / 6
4xVC12
SDH

Ethernet 10/100 Ethernet 10/100

Site n°4
Site n°2

Ethernet 10/100
Ethernet 10/100

Figure 6-12 : Service EPLAN mode "bus "

6.2.2.4.1 - Configuration des cartes GFP150 eXtra des sites n°1 et n°3

Les cartes GFP150 eXtra des sites n°1 et n°3 doivent être configurées en mode point à point, pour cela
appliquer la configuration du mode point à point définie précédemment (§ 6.2.2.1 -).

6.2.2.4.2 - Configuration des cartes GFP150 eXtra des sites n°2 et n°4

Pour les sites n°2 et 4 la configuration des blocs VCG, Connection et Switch Ethernet diffère des deux autres
sites.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-15
CARTE GFP150 EXTRA

Configuration du bloc VCG

En procédant de la même manière qu'au § 6.2.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer le groupe de 6 VC12
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC12#1 à VC12#6).

Sélectionner ensuite l’interface VCG#2 et renouveler l’opération pour ajouter un nouveau groupe de 6 VC12 à
ce VCG (VC12#7 à VC12#12).

Cliquer sur le lien "Settings". Vérifier que les VCG#1 et VCG#2 ont la configuration par défaut. Ces options
correspondent au besoin de cet exemple. Cet écran indique aussi le type des VCG#1 et VCG#2 (VC12) et le
nombre de VC membres qu’ils contiennent (6).

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Monitor " et cliquer sur "APPLY " (voir Figure 6-9). Sélectionner ensuite l’interface VCG#2
et renouveler l’opération.

Configuration du Switch Ethernet

Cliquer sur le lien "Switch " puis sur le lien "VMAN Create ". Entrer "2 " comme nouveau VMAN ID et cliquer sur
"APPLY " pour l’ajouter. Un nouvel écran apparaît permettant d’associer des ports à ce VMAN.

Cliquer sur le lien "Add Port ". Sélectionner l’interface Ethernet ETH#1, le type de policing "trTCM ", un CIR de
10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont laissées à leur valeur
par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le VMAN 2.

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont
laissées à leur valeur par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit ajouté dans le VMAN 2.

Cliquer sur le lien "Add Port " une nouvelle fois. Sélectionner l’interface Ethernet VCG#2, le type de policing
"trTCM ", un CIR de 10Mbps, un PIR de 10Mbps et une "User priority " à 7. Les valeurs de CBS et EBS sont
laissées à leur valeur par défaut. Enfin cliquer sur "Add " pour que ce port soit ajouté dans le VMAN 2.

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "VMAN List ". Un tableau récapitulatif montre les ports associés
à chaque VMAN ID configuré sur la carte GFP150 eXtra.

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection " et configurer les connexions des VC12#1 à VC12#6 de la carte GFP150 eXtra
de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de ces VC12 entre un site intermédiaire (2 ou 4)
et un site extrémité (respectivement 1 ou 3).

Puis configurer les connexions des VC12#7 à VC12#12 de la carte GFP150 eXtra pour assurer une connexion
de bout en bout de ces VC12 entre les deux sites intermédiaires (2 et 4).

Mise en service d'une liaison

Lorsque les deux cartes GFP150 eXtra à l'extrémité d'une liaison sont configurées, on active les interfaces
ETH sur ces deux cartes.

Cliquer sur le lien "ETH " puis sur le lien "Interface Settings". Pour l’interface ETH#1, cocher la case
"ifAdminStatus up " et cliquer sur "APPLY ".

6.2.2.4.3 - Contrôle de la liaison

Pour chaque carte GFP150 eXtra, reprendre la procédure du paragraphe 6.2.2.1.2 -

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-16 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.2.5 - Interconnexion en mode "bus" : service "EVPLAN "

Dans le schéma ci-dessous on se propose de réaliser deux LAN Ethernet 100BaseTX full duplex partagés entre
4 sites équipés d'ADR2500 eXtra.

A la différence du service EPLAN, les deux LAN utilisent le même VCG pour circuler ; cela est possible grâce à
la mutualisation au sein de VCG. Pour cela les ports VCG des équipements N°1, N°2, N°3 et N°4 doivent être
configurés en mode NNI tagged.

Dans cette application, les sites 2 et 4 assurent une fonction pont Ethernet à connectivité totale : les trames
sont transmises entre toutes les interfaces en tenant compte de leur adresse MAC.

Chacune des liaisons inter-sites sur le bus est configurée pour supporter un débit de 20Mbps (soit 12VC12). De
même sur chaque ADR2500 eXtra, l’interface Ethernet connectée au bus est policée à 10Mbps.

Site n°1
Site n°3
Eth/12xVC12 Eth/12xVC12

SDH

Ethernet 10/100

Ethernet 10/100

Site n°4
Site n°2
Ethernet 10/100 Ethernet 10/100

Figure 6-13 : Service EVPLAN mode "bus "

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-17
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.3 - Mise en œuvre de la fonction OAM-CC (Operation Administration


Maintenance - Continuity Check) sur la carte GFP150 eXtra
La fonction OAM (Operation Administration Maintenance) implémentée dans la carte GFP, permet la
supervision de flux client.
Cette fonction consiste en l’émission et en la réception de messages spécifiques pour superviser un flux client
donné et connaître l’état du réseau par rapport au cheminement de ce flux.
Elle s’appuie sur la norme IEEE-802.1ag. Les trames de supervision émises et reçues sont nommées trames
CC : Continuity Check.

Ci-dessous un exemple d’utilisation de la fonction OAM:

NNI
NNI
CE UNI UNI
Réseau SDH
CE

ADR2500 eXtra N°1 VMANi ADR2500 eXtra N° 2

Sonde Source OAM-CC

Sonde Puits OAM-CC

Figure 6-14 : Exemple d'utilisation OAM

La fonction OAM-CC est constituée de sondes sources et puits :


• Une sonde source qui émet une trame multicast périodiquement (par défaut 10 secondes dans l’eXtra)
à destination des sondes puits. Une sonde source peut émettre pour plusieurs puits.
• Une sonde puits qui traite la trame multicast et un time-out (par défaut 10 secondes dans l’eXtra).

Dans l’exemple de la figure N°1, une sonde source est déclarée dans l’équipement numéro N°1 et une sonde
puits dans l’équipement N°2 sur le même VMANi, ce qui permet la surveillance du flux client VMANi entre
Equipement N°1 et Equipement N°2 dans un sens.

Si l’on souhaite surveiller l’autre sens de ce VMANi il faut ajouter deux sondes supplémentaires, une sonde
source sur l’équipement N°2 et une sonde puits sur l’équipement N°1.

La fonction OAM-CC gère 2 alarmes de supervision :

• OAM Degraded : dans ce cas il s’agit de la perte d'une à trois trames CC consécutives.
• OAM Defect : dans ce cas il s’agit de la perte d'au moins quatre trames CC consécutives.
La période entre deux trames OAM est paramétrable, 10s par défaut.

Le nombre de sondes sources est limité à 10 et le nombre de sondes puits à 64 par carte GFP150 eXtra.

La trame multicast OAM n’est pas diffusée sur les ports UNI (client), et elle est diffusée taggée sur les ports NNI
tagged et non taggée sur les ports NNI untagged

L’adresse MAC multicast OAM CC par défaut est : 01-80-C2-00-00-67.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-18 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Remarques :

- L’apparition périodique de défaut OAM, peut signifier que le dimensionnement du réseau au niveau des VCG
est mal réglé, et que des congestions apparaissent (exemple : coupure d'un lien VC dans un VCG avec LCAS).
- Il ne faut pas activer de sonde OAM sur un flux créé entre une carte GFP150 eXtra et une carte 4E/FE. Les
trames OAMcc fournisseur ne sont pas filtrées par la carte 4EFE et sont transmises dans le réseau du client.

6.2.4 - Mise en œuvre des fonctions qualité de service de la carte


GFP150 eXtra

6.2.4.1 - Principes de gestion de la QoS de la carte GFP150 eXtra

La carte GFP150 eXtra met en œuvre des fonctions de Qualité de Service ; ces fonctions réalisent un
formatage des flux de sortie sur toutes les interfaces du module, avec en particulier :

¾ Transmission des flux en fonction de leur conformité vis à vis d’un "Service Level Agreement " (SLA) pré-
configuré
¾ Garantie, pour chaque flux, des débits mini et crête

Les fonctions de QoS mise en œuvre par la carte GFP150 eXtra sont les suivantes :
• la définition d'un contrat de débit par flux
• une gestion de congestion des flux en accord avec leur conformité aux contrats

Schématisation

La QoS de la carte GFP150 eXtra peut être représentée par le schéma suivant. Elle comporte :
• un bloc de metering et policing,
• deux files d'attentes, une file (TC0) en Low Priority et une file (TC1) en SP (Strict Priority)
• un mécanisme pour dépiler (Scheduler) les paquets des ces files vers le port de sortie.

Le but de ces mécanisme est de favoriser un client prioritaire sur un client peu prioritaire dans le flux mutualisé
pour respecter les temps de latence associées à chaque classe de service. Pour ce faire, le traitement egress
(côté émission d’un port) permet un traitement différencié en fonction de la priorité du VMAN grâce à ces
différentes files de transmission (TC : Traffic Class) ainsi que le moyen de les dépiler (scheduling dépilant
prioritairement la file SP Strict Priority tant que sa bande passante maximum configurée n’est pas atteinte)

Ce schéma s’applique pour chacun des ports Ethernet (jusqu’à 8) ainsi que pour chacun des ports Ethernet sur
SDH (jusqu’à 8 aussi). La configuration des différents paramètres est indépendante entre les différents ports.

Compteurs SLA

Toward SDH
S switch fabric
LP C
From File TC 0
GREEN GREEN H
Ethernet SP E
File TC 1
Metering Policing D
YELLOW YELLOW %Shaping U
L
E
RED R

Ingress Egress VC3-nV ou VC12-nV

Figure 6-15 : Architecture de la QoS

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-19
CARTE GFP150 EXTRA

Gestion de la QoS - Contrôle de débit

Le contrôle de débit de la carte GFP150 eXtra permet de vérifier la conformité des paramètres temporels (débit
et taille de "burst ") d’un flux en regard d’un contrat souscrit par l’émetteur du flux. Ce type de contrat est
généralement appelé "Service Level Agreement " (SLA).

Une première fonction mesure les caractéristiques temporelles du flux réel ("metering "). En comparant les
mesures à un profil (ou contrat) configuré, cette fonction permet de classer chaque trame selon le code couleur
suivant :
• Vert : trame dans le profil
• Jaune : trame partiellement hors-profil
• Rouge : trame entièrement hors profil

La carte GFP150 eXtra fournit des compteurs qui indiquent la quantité de trafic affectée à chaque couleur.

Ensuite, la fonction de "policing " s’applique et rejète systématiquement toute trame rouge. Seules les trames
vertes et jaunes peuvent continuer.

Le "metering " de la carte GFP150 eXtra s’appuie sur deux algorithmes standards qui peuvent être sélectionnés
au choix :
• "Simple débit, trois couleurs " (srTCM) selon la recommandation IETF RFC2697
• "Double débit, trois couleurs " (trTCM) selon la recommandation IETF RFC2698

Lorsqu’une interface est associée à un VMAN, on configure un profil qui servira pour le trafic entrant sur cette
interface.

Profils de trafic
Les profils de trafic de la carte GFP150 eXtra utilisent les paramètres suivants :

Paramètre Description Unité srTCM trTCM


CIR Committed Information Rate Mbps OUI OUI
PIR Peak Information Rate Mbps NON OUI
EBS Excess Burst Size KB OUI OUI
CBS Committed Burst Size KB OUI OUI
Figure 6-16 : Profil de trafic

Les paramètres de QoS concernent le trafic Ethernet uniquement. Le sur-débit lié à l’encapsulation GFP n’est
pas pris en compte au niveau de ces débits.

srTCM (single rate Three Color Marker) :


Un profil srTCM est utile pour policer un service lorsque seule la longueur d’un "burst " importe et non son débit.
Le Metering est basé sur un CIR (Committed Information Rate) et deux tailles de "burst" associées, un CBS
(Committed Burst Size) et un EBS (Excess Burst Size). Un paquet est conforme (vert) si le débit est inférieur ou
égal au CIR, ou si la quantité de trafic reçue en sur-débit ne dépasse pas CBS. Le paquet est partiellement
conforme (jaune) si le sur-débit excède CBS mais pas EBS. Enfin, en cas de sur-débit supérieur à EBS, le
paquet est non conforme (rouge).

trTCM (two rate Three Color Marker) :


Un profil trTCM est utile pour policer un service lorsqu’un débit crête (PIR) et un débit minimum (CIR) doivent
être garantis séparément. Le Metering est basé sur deux débits, PIR (Peak Information Rate) et CIR
(Committed Information Rate) et sur la taille des deux "bursts" associés, EBS (Excess Burst Size) et CBS
(Committed Burst Size). Un paquet est non conforme (rouge) si le sur-débit dépasse le PIR et si la quantité de
trafic reçue en sur-débit dépasse EBS. Le paquet est conforme (vert) si le débit est inférieur ou égal au CIR, ou
si la quantité de trafic reçue en sur-débit ne dépasse pas CBS. Autrement, le paquet est partiellement conforme
(jaune).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-20 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Contrôle de congestion et gestion des buffers

La carte GFP150 eXtra met en œuvre un algorithme standard d’ordonnancement servant à contrôler la
distribution de ressources entre les classes de service LP (Low Priority) et SP (Strict Priority ) pour gérer les
phases de congestion.

La configuration de la QOS dans la GFP150 eXtra tient compte de l’information de priorité affecté à chaque
client mutualisé. L’affectation d’une priorité à un client se fait en fonction d’une SLA (service level agreement),
via la configuration du champ "User priority" (entre 0 et 7). A une priorité donnée (celle positionnée sur les
ports UNI (ou NNI untagged) ou celle extraite du tag priority sur les ports NNI tagged) correspond une classe de
trafic :
• User Priority 0,1,2,3,4,5 => TC0 (Low Priority)
• User Priority 6,7 => TC1 (Strict Priority)

Dans la version actuelle de la carte GFP150 eXtra, une congestion peut se présenter en émission sur un port
Ethernet ou un port Ethernet sur SDH dans deux circonstances (non exclusives) :
• Dans une topologie multipoint, lorsqu’un port doit transmettre des flux provenant de plusieurs autres ports
sur la même carte GFP150 eXtra. Des phases plus ou moins transitoires peuvent se présenter où la somme
des débits entrants dépasse notablement le débit que peut écouler l’interface d’émission. Les topologies
multipoint particulièrement exposées à ce type de congestion sont celles qui contiennent un port Ethernet
sur SDH avec peu de VC ou un port Ethernet configuré en 10Mbps.
• Quelle que soit la topologie, lorsqu’une grande quantité de trafic passe l’étage du policing mais est
partiellement conforme (jaune). Des phases plus ou moins transitoires peuvent se présenter où le sur-débit
est tel qu’il ne peut pas être transmis suffisamment rapidement par le port de sortie. Les profils
particulièrement exposés à ce type de congestion sont ceux qui sont configurés avec un grand différentiel
entre les valeurs de CIR et PIR.

Des problèmes de congestion répétitifs ou durables nécessitent généralement une évolution de la topologie
réseau.

6.2.4.2 - Configuration de la QoS

Configuration du Metering, Policing, Classification

La procédure pour configurer un profil de trafic à des nouveaux ports après avoir créé un nouveau VMAN est
indiquée dans les exemples précédents de topologie point-à-point, étoile et bus (voir "Configuration du Switch
Ethernet " de chaque exemple).

La procédure est différente pour configurer un profil de trafic sur des ports pour un VMAN déjà existant. Cliquer
sur le lien Switch puis sur le lien "VMAN List ". Sélectionner la ligne du VMAN concerné et cliquer sur le lien
"VMAN Configuration ". Dès lors, trois commandes sont disponibles :

• "Add Port " : pour ajouter un port dans un VMAN avec un profil de trafic
• "Delete Port " : pour retirer un port d’un VMAN donné et supprimer le profil de trafic associé
• "Modify Port " : pour modifier le profil de trafic associé à un VMAN existant sur un port donné

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-21
CARTE GFP150 EXTRA

L’écran suivant illustre la configuration d’un profil "srTCM " sur un port Ethernet.

Figure 6-17 : Configuration d’un profil srTCM

L’écran suivant illustre la configuration d’un profil "trTCM " sur un port Ethernet.

Figure 6-18 : Configuration d’un profil trTCM

User Priority
L’affectation d’une priorité à un client (VMAN) se fait via la configuration du champ "User priority" (entre 0 et 7).
Les valeurs 6 et 7 sont les valeurs les plus prioritaires car elles utilisent la SP.

Réglages des paramêtres pour les Classes of Service


La carte GFP150 eXtra règle la bande passante réservée pour la file en SP (SP Bandwidth %). Pour accéder à
ces informations, cliquer sur le lien "Global Params " puis sur le lien "Classes of service " ; l’écran suivant est
alors affiché :

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-22 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Figure 6-19 : Lecture des paramètres de Classes de Trafic

Si l’opérateur veut modifier un de ces paramètres il doit désactiver le mode calcul automatique. Pour cela
cliquer sur le lien "Global Params" puis sur le lien "Advanced ", sélectionner le port désiré pour le changement
de mode, puis passer de ON à OFF le paramètre de la colonne "Auto ", ensuite on peut modifier la bande
passante SP.

Figure 6-20 : Réglages des paramètres de Classes de Trafic SP

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-23
CARTE GFP150 EXTRA

SP Bandwidth % (% de bande passante SP) (1-100%) — Traduction en pourcentage de la bande passante


configurée pour la file d’attente en Strict Priority .
Cette file favorise les temps de latence des flux qui lui sont affectés par à la file en Low Priority tout en laissant
de la bande passante pour la file en Low Priority.

Lecture des compteurs de conformité SLA


La carte GFP150 eXtra fournit des compteurs indiquant la quantité de trafic conforme (vert), partiellement
conforme (jaune) et non conforme (rouge) reçue sur une interface donnée pour un VMAN donné. Cliquer sur le
lien "Switch" puis sur le lien "VMAN List". Sélectionner la ligne du VMAN concerné et cliquer sur le lien "VMAN
SLA Counters ". Sélectionner enfin le port voulu.

Figure 6-21 : Compteurs de conformité SLA

La carte GFP150 eXtra offre aussi des compteurs supplémentaires par VMAN et par port. Pour accéder à ces
compteurs, cliquer sur le lien "Switch " puis sur le lien "VMANPortCounters ". Sélectionner dans la fenêtre du
haut les ports ETH et VCG sur lesquels on veut ces compteurs. Le nombre est limité à 2.
Dans la fenêtre de dessous sélectionner le port voulu pour la visualisation :

Figure 6-22 : Compteurs VMAN Port

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-24 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.5 - Mise en œuvre du Multiple Spanning Tree Protocol de la carte


GFP150 eXtra

6.2.5.1 - Principes de gestion du Multiple Spanning Tree Protocol sur la carte


GFP150 eXtra

La carte GFP150 eXtra permet d’activer le "Multiple Spanning Tree Protocol " (MSTP), protocole Ethernet
standard décrit dans la norme IEEE 802.1S.

MSTP permet d’annuler les boucles dans un réseau Ethernet où existe des liens redondants. Sans MSTP, ces
boucles sont interdites par la norme Ethernet parce qu’elles créent des "broadcast storm " : les trames
broadcast ou à adresse unicast inconnue sont répliquées sur ces liens à l’infini, jusqu’à une consommation
totale de la bande passante disponible.

Dans des topologies simples de type point-à-point, en étoile ou en bus, il est inutile d’activer MSTP.

Par contre, pour des topologies en anneau ou maillées, il est recommandé d’activer MSTP, dès lors qu’il existe
une boucle au niveau Ethernet.

Notes :
- Une boucle au niveau SDH pour mettre en œuvre des mécanismes de protection SDH n’implique pas la
présence d’une boucle au niveau Ethernet. Les liaisons Ethernet sont démarquées par l’interconnexion de ports
Ethernet ou de ports Ethernet sur SDH.
- Il ne faut pas activer MSTP sur un flux créé entre une carte GFP150 eXtra et une carte 4E/FE. Les trames
BPDU MSTP fournisseur ne sont pas filtrées par la carte 4EFE et sont transmises dans le réseau du client.

Sur la carte GFP150 eXtra, MSTP peut être activé ou désactivé de façon globale dans un premier temps.
Ensuite, une fois activé au niveau global, chaque port Ethernet ou Ethernet sur SDH peut être inclus ou non
dans le Spanning Tree. A partir du moment où un port est déclaré au niveau du Spanning Tree, MSTP contrôle
la transmission sur ce port. En particulier, MSTP peut bloquer la transmission sur ce port provisoirement ou
jusqu’à ce que le protocole reconverge suite à la coupure d’un lien Ethernet.

Le protocole MSTP d’une carte GFP150 eXtra échange en permanence des paquets de contrôle appelés
"BPDUs " avec toutes les autres cartes GFP150 eXtra du réseau où MSTP est actif. Ces paquets sont
transportés uniquement sur les liens inclus dans le Spanning Tree.

Note : Dans la configuration actuelle seuls les VMAN dont l’identifiant est compris entre 4032 et 4094 peuvent
utiliser MSTP. On ne peut donc utiliser MSTP que sur 63 VMAN.

Attention :
- Le VMAN ID d'un VMAN activé ne peut pas être modifié ; ce VMAN doit être supprimé auparavant.
- La mutualisation de VMAN utiisant MSTP (VMAN ID de 4032 à 4094) à un VMAN sans MSTP (VMAN ID de 2
à 4031) peut casser le trafic associé au VMAN sans MSTP car ce dernier se trouve automatiquement dans le
CIST.

Définition de CIST et MSTI.


Le CIST (Common Instance Spanning Tree) permet la gestion des régions, lors de l’utilisation de plus de 63
instances (VMAN) MSTP.
Le MSTI (Multi Spanning Tree Instance) permet la gestion d’un VLAN.
Le CIST et le MSTI sont indépendants.
Les MSTI sont indépendants les uns des autres. Chaque MSTI correspond à un et un seul VLAN.

Etat MSTP d’un port


Une fois un port inclus dans le Spanning Tree, MSTP maintient l’état de ce port en fonction du contenu des
BPDUs qu’il reçoit du réseau et des changements d’état opérationnel de la connexion physique de tout port
local.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-25
CARTE GFP150 EXTRA

Chaque port MSTP est géré par deux variables "PORT STATE " et "PORT ROLE "

"PORT STATE " gère deux états :


• "DISABLED " : Le port ne participe pas au protocole MSTP. Cela se produit lorsque le port est déconnecté
ou lorsque MSTP est désactivé sur ce port.
• "FORWARDING " : Le port participe au protocole MSTP et est connecté.

"PORT ROLE " gère plusieurs états :


• "DISCARDING "Le protocole MSTP a bloqué le port pour éviter une boucle au niveau du réseau. Quand un
port est dans cet état, il ne peut plus recevoir ou transmettre de trames Ethernet, à l’exception des BPDUs
MSTP qu’il continue de gérer.
• "BACKUP " : Le protocole MSTP a bloqué le port pour éviter une boucle au niveau du réseau. Cet état
indique que le bridge a reçu une trame qu’il a lui-même envoyée.
• "LEARNING " : Le port va transiter vers l’état "DISCARDING " ou "FORWARDING ", en fonction des
résultats de la reconvergence de MSTP. Aucune trame Ethernet autre que les BPDUs n’est reçue ou
transmise pendant que le port est dans cet état. Toutefois, l’apprentissage des adresses MAC des trames
reçues sur ce port est déjà actif dans cet état.
• "DESIGNATED" : Le port est complètement fonctionnel. Il transmet les trames reçues et l’apprentissage
des adresses MAC s’effectue.
• "ROOT" : Le port est complètement fonctionnel. Il transmet les trames reçues et l’apprentissage des
adresses MAC s’effectue. On note que le ROOT port est le parcours le plus rapide pour arriver sur le bridge
ROOT.

Le schéma suivant illustre un réseau avec une boucle au niveau Ethernet désactivée par MSTP. Il illustre aussi
le phénomène de convergence vers une topologie en arbre ("Spanning Tree ") avec un nœud élu comme racine
de cet arbre ("Root Bridge ").

Root Port
1
Bridge C

Designated
Port
2 Bridge A
3

Designated
1 1
Ports
Bridge Z Bridge D
Root Ports Blocking
(Root)
2

Root Ports
Designated 4
Port
3 1

Bridge B 2

1
Bridge E

Designated
Ports

Forwarding frames between Root ports and Designated ports

Figure 6-23 : Types de ports du MSTP

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-26 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Contrôler la convergence MSTP


MSTP permet de configurer un coût sur chaque port (port priority), et sur chaque bridge (bridge priority) afin de
contrôler la topologie du réseau en phase stable, c’est-à-dire tant qu’aucun lien Ethernet ou Ethernet sur SDH
ne subit de coupure physique. Bien sûr, les liens redondants mis hors service par MSTP en phase stable
deviennent actifs en cas de perte d’un lien dans le réseau. Enfin, dès qu’une telle panne est réparée et que le
lien primaire redevient opérationnel, MSTP reconverge vers la topologie stable et remet les liens redondants
hors service.

Etanchéité du MSTP de la carte GFP150 eXtra


D’après la norme IEEE 802.1D, les BPDUs MSTP doivent être émis avec une adresse MAC destination
multicast réservée : 01-80-C2-00-00-00 ("Bridge Group Address "). Par défaut, la carte GFP150 eXtra utilise
l'adresse 01-80-C2-00-00-08.

Toutefois, l’implémentation de MSTP sur la carte GFP150 eXtra permet de configurer une adresse multicast
différente (standard 01-80-C2-00-00-00 ou non standard dans la plage 01-80-C2-00-00-04 à 01-80-C2-00-00-
0F). L’utilisation d’une adresse différente ne change en rien l’algorithme MSTP mais permet de distinguer les
BPDUs émis par la carte GFP150 eXtra de tout BPDU émis par un autre type de bridge (qui utiliserait l’adresse
standard comme il se doit).

Les cartes GFP150 eXtra permettent d’interconnecter des réseaux LAN Ethernet clients à travers le réseau
Ethernet sur SDH d’un opérateur. Selon les cas, STP peut être activé dans ces LANs clients. Toutefois, en
utilisant une adresse non standard, spécifique au réseau d’ADR2500 eXtra, la carte GFP150 eXtra assure le
transport de manière transparente des BPDUs venant des réseaux clients.

Ainsi, le protocole STP opérateur est complètement "étanche " vis à vis du MSTP qui peut être activé dans les
réseaux clients. De plus, l’ADR2500 eXtra interconnecte le réseau STP des clients de façon transparente et
assure donc une continuité du protocole entre les sites distants.

Note : Il est déconseillé d’activer MSTP sur les ports Ethernet sauf si la topologie réseau l’exige. En effet, il est
généralement inutile d’activer le MSTP opérateur sur des ports connectés aux réseaux clients.

6.2.5.2 - Validation de la Licence MSTP sur une carte GFP150 eXtra

L'utilisation de MSTP par la carte GFP150 eXtra est soumise à une Licence. Pour activer cette Licence il faut
procéder comme suit :

1) relever les adresses MAC des cartes GFP150 eXtra sur lesquelles la Licence MSTP est à activer
2) fournir ces informations à la Hotline via téléphone ou E-MAIL pour obtenir la clé de Licence
3) saisir la clé de Licence MSTP (32 caractères) fournie par la Hotline, via le menu "MSTP > Licence
Activation", et cliquer sur Apply.

Figure 6-24 : Validation de la Licence MSTP

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-27
CARTE GFP150 EXTRA

Nota :

Une alarme "No MSTP Licence" de niveau carte est activée si au moins un port a une configuration MSTP à ON
et que la licence MSTP n'est pas activée.
La sévérité de cette alarme est majeure, et non modifiable.

6.2.5.3 - Exemple de configuration de MSTP

On reprend l’exemple précédent de la topologie d’interconnexion en bus avec en plus un lien redondant entre
les ADR2500 eXtra distants 1 et 3. La topologie résultante s’apparente aussi à une topologie en anneau.

On commence donc par configurer les 4 ADR2500 eXtra avec la topologie en bus décrite plus haut (*). Puis on
suit les étapes suivantes :

1. Ajouter le lien redondant (*).


2. Activer MSTP sur tous les ports du bus (ainsi que sur la liaison redondante)
3. Mettre la liaison redondante en service

Une fois la liaison en service, on peut vérifier que MSTP met bien chaque extrémité de la liaison redondante
dans l’état "DISCARDING " alors que tous les autres ports du bus restent dans l’état "FORWARDING " ou
" ROOT ".

(*) Attention : les VMAN utilisés MSTP doivent avoir un VMAN ID compris entre 4032 et 4094 ; on prendra
4032 pour cet exemple.

Site n°1 Site n°3


Eth / 4xVC12
Eth / 4xVC12
SDH

Ethernet 10/100 Ethernet 10/100

Site n°4
Site n°2

Ethernet 10/100
Ethernet 10/100

Figure 6-25 : Exemple de configuration de MSTP

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-28 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Configuration du bus

Voir exemple plus haut dans ce document. (§ 6.2.2.4 -)

Configuration de la liaison redondante entre les ADR2500 eXtra n°1 et 3

Reproduire la configuration du port VCG#2 sur les ADR2500 eXtra n°1 et 3 comme indiqué dans l’exemple du
bus entre les ADR2500 eXtra n°2 et 4.

A terme, les ADR2500 eXtra n°1 et 3 doivent être reliés par leur port VCG#2 configuré avec 6 VC12 et affecté
au même VMAN que les autres ports (VMAN ID "4032").

Note : la connexion n’est pas encore mise en service afin d’éviter la création d’une boucle dans le réseau tant
que MSTP n’est pas actif.

Activation de MSTP sur les ADR2500 eXtra n°2 et 4

Cliquer sur le lien "MSTP" puis sur le lien "Bridge settings " de la carte GFP150 eXtra . Sélectionner la valeur
"MSTP " pour le paramètre "MSTP Protocol " puis cliquer sur "APPLY ".

Figure 6-26 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (1)

Les valeurs par défaut des champs de l'écran Bridge Configuration sont celles de la norme 802.1d ; si on veut
optimiser les temps de convergence du protocole MSTP, il faut ajuster les paramètres "Forward Delay", "Hello
Time" et "Max Age".

Les autres paramètres permettent de configurer MSTP en fonction des besoins utilisateurs. Avant de modifier
ces champs, il est fortement conseillé de lire la norme 802.1s.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-29
CARTE GFP150 EXTRA

Cliquer sur le lien " Port Settings ". Pour les ports VCG#1 et VCG#2, sélectionner la valeur "Enable ", laisser les
autres valeurs à la valeur par défaut, puis cliquer sur "APPLY ".

Figure 6-27 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (2)

Activation de MSTP sur les ADR2500 eXtra n°1 et 3

Pour valider MSTP sur les cartes n°1 et n°3, répéter les instructions décrites ci-dessus.

Mise en service de la liaison redondante

Sur les ADR2500 eXtra n°1 et 3, on active les interfaces VCG#2 :


Cliquer sur le lien "VCG " de la carte GFP150 eXtra puis sur le lien "Settings", mettre l’ "Admin Status " de
l’interface VCG#2 à "Up" et cliquer sur "APPLY ".

Une fois ces deux interfaces activées, MSTP échange des BPDUs sur ce nouveau lien et un nouvel état est
calculé. Toutefois, grâce à l’asymétrie des "Path Cost " sur l’anneau, après une dizaine de secondes chaque
port de cette liaison est mis dans l’état "DISCARDING ". Mis à part les BPDUs de MSTP, aucune trame n’est
transmise sur cette liaison.

Vérification

Il est possible de vérifier l’état d’un MSTI sur une carte GFP150.

Cliquer sur le lien "MSTP" puis sur le lien "MSTI List".

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-30 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

Figure 6-28 : Vérification MSTI (1)

Sélectionner le MSTI Id 1 et cliquer sur "MSTI – Port Informations and Settings" pour arriver sur le panel
suivant.

Ce panneau permet de vérifier l’état des ports du MSTI sélectionné.

Figure 6-29 : Vérification MSTI (2)

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-31
CARTE GFP150 EXTRA

6.2.6 - Mise en œuvre de LCAS sur la carte GFP150 eXtra

6.2.6.1 - Principes de gestion de LCAS sur la carte GFP150 eXtra

La carte GFP150 eXtra permet d’activer le protocole "Link Capacity Adjustement System " (LCAS) sur chacun
des 8 VCGs indépendamment.

LCAS permet :
• D’ajouter ou d’enlever dynamiquement des VC membres d’un VCG sans désactiver au préalable ce VCG
(minimisant donc toute interruption de trafic)
• D’ajuster dynamiquement la bande passante disponible selon l’apparition ou la disparition d’alarmes sur des
VC membres d’un VCG : la bande passante de chaque VC en alarme est soustraite de la bande passante
du VCG. En cas d’alarme, le VCG continue donc de transporter du trafic tant qu’il reste au moins un VC
membre opérationnel.

Sans LCAS :
• La carte GFP150 eXtra impose de désactiver le VCG avant d’ajouter ou d’enlever des VC membres
(imposant donc une interruption de trafic)
• Le VCG devient complètement indisponible dès qu’une alarme est détectée sur un VC membre et il
redevient complètement opérationnel une fois que plus aucun VC membre n’est en alarme.

Pour être opérationnel LCAS doit seulement être activé aux deux extrémités d’un VCG. LCAS est transparent
du point de vue du cœur de réseau SDH. Une fois configurées avec LCAS les deux extrémités échangent
régulièrement des informations d’état dans les en-têtes de sur-débit SDH (précisément les en-têtes des multi-
trames de concaténation virtuelle).

LCAS peut être utilisé en tant que mécanisme de protection du trafic Ethernet : lors de la perte d’une partie des
VC constituant un VCG, la transmission se replie sur les VC opérationnels restants.

Ce mécanisme de protection n’a de sens que si les VCs d’un VCG ne sont pas tous configurés de la même
manière à travers le réseau SDH :
• Soit les VCs doivent emprunter des chemins différents, via des conduits SDH indépendants ;
• Soit une partie des VCs doit être protégée au niveau SDH (SNC, etc.) ;
• Soit une combinaison des deux.

6.2.6.2 - Exemple de configuration de LCAS

L’option LCAS est à "Yes " par défaut sur les VCG. On reprend l’exemple précédent de la topologie point-à-
point, en répartissant simplement les VCs utilisés sur 2 chemins différents.

Configuration du groupe VCG

En procédant de la même manière qu'au § 6.2.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer le groupe de 6 VC12
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC12#1 à VC12#6).

Cliquer sur le lien "Settings". Vérifier que le VCG1 a la configuration par défaut. L'écran indique aussi le type du
VCG#1 (VC12) et le nombre de VC membres qu’il contient (6).

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Monitor " et cliquer sur "APPLY " (voir Figure 6-9).

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection " et configurer les connexions des VC12#1 à VC12#6 de la carte GFP150 eXtra
de façon à diriger 3 VC12 sur une carte SDH et les 3 autres VC12 sur une autre carte SDH. Assurer une
connexion de bout en bout de ces VC12 jusqu'au deuxième ADR2500 eXtra (via des chemins SDH différents).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-32 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

6.3 - QUELQUES REGLES DE PARAMETRAGE

6.3.1 - Règles de paramétrage diverses


1. La configuration de l'interface Ethernet doit être identique entre chaque interface Ethernet de la carte
GFP150 eXtra et les équipements de transmission présents sur le LAN correspondant. Il est préférable
d'utiliser les modes manuels plutôt que le mode "auto négociation" en raison de l'incompatibilité de
fonctionnement de ce mode entre certains équipements du commerce.

2. Les modifications de configuration d'une interface VCG (LCAS, FCS) doivent être réalisées lorsque
l'interface est "OFF " (Admin Status coché "Down"). L'interface est configurée "ON " (Admin Status coché
"Up") lorsque les configurations des deux extrémités de la liaison sont réalisées. Toutefois, lorsque LCAS
est activé sur une interface VCG et que cette interface est elle-même dans l’état "ON ", il est possible de
modifier la composition du VCG (ajouter ou enlever des VC membres) sans passer l’interface "OFF " au
préalable. Dans ce cas, ces modifications sont prises en compte directement.

3. Il est préférable de configurer pour chaque VCG le paramètre FCS à l’état "No".

6.3.2 - Règles de paramétrage de la QoS


Il est nécessaire de respecter les règles suivantes lors du paramétrage de la QoS :
1. Pour chaque interface Ethernet client, les CIR et PIR correspondant à cette interface doivent être inférieurs
à 100Mbit/sec (si cette interface est configurée en 100BaseTX ou en Autonégociation), ou à 10Mbit/sec si
cette interface est configurée en 10BaseT (ce qui correspond à la fonction de Connection Automatic
Control).
2. Pour chaque interface Ethernet sur SDH à laquelle sont associés un CIR et un PIR, la Bande Passante du
VCG doit être supérieure à CIR + 0.1*(PIR-CIR) (ce qui correspond à la fonction de Connection Automatic
Control).

6.4 - APPLICATIONS

6.4.1 - Réseaux maillés


Dans les topologies de type "LAN partagé", en multipoint à multipoint (EPLAN ou EVPLAN), il faut veiller à ne
pas créer de boucle entre des cartes GFP150 eXtra (site 1 vers 2, 2 vers 3 et 1 vers 3)
- soit en ne créant pas de boucle par construction des liaisons, ce qui rend alors inutile la mise en œuvre
du protocole de MSTP.
- soit en mettant en œuvre le protocole de "multiple spanning tree " (MSTP).

6.4.2 - Protection des conduits


Les conduits VC12/VC3 utilisés par la carte GFP150 eXtra peuvent être protégés par la mécanisme SNCP
comme tous les autres conduits VC12/VC3.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-33
CARTE GFP150 EXTRA

6.4.3 - Mode dégradé / repli


Lorsqu'un container virtuel VC3 ou VC12 utilisé par la carte GFP150 eXtra n'est pas opérationnel, la
transmission se replie sur les VC3/VC12 restants (grâce au protocole LCAS, lorsqu’il est mis en œuvre). Dans
ces conditions, la transmission sur une interface reste possible tant qu'il existe au moins un VC3 ou VC12
opérationnel pour cette interface.
Lorsque le VC3/VC12 redevient disponible, le VCG se resynchronise automatiquement (grâce au protocole
LCAS) et la transmission reprend sur l'ensemble des VC3/VC12 disponibles.

6.5 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

6.5.1 - Principales caractéristiques techniques


Les principales caractéristiques de la carte GFP150 eXtra de l’ADR2500 eXtra sont :
• Valeurs par défaut des champs de l'en-tête GFP
Champ PFI (Payload FCS Indicator ) est à 0 (absence de FCS sur Payload)
• Valeurs fixes des champs de l'en-tête GFP
Champ PTI (Payload Type Identifier) est à 000 (Trame Client Data)
Champ EXI (Extension Header Identifier) est à 0000 (Null Extension Header)
Champ UPI (User Payload Identifier) est à 0000 0001 (Frame-Mapped Ethernet)
• Nombre de VCG traités par carte GFP150 eXtra: 1 à 8
• Nombre de containers virtuels traités par VCG : de 1 à 46 VC12 (avec une limitation à 63 VC12 pour
l’ensemble des VCG) ou de 1 à 2 VC3 (avec une limitation à 3 VC3 pour l’ensemble des VCG)
• Mixité possible des VCG/VC12-nV et des VCG/VC3-nV
• Compensation des différences de délais de transport entre les différents containers VC12/VC3 constituant
un VCG : 47ms au maximum en VC12 et 47ms au maximum en VC3
• Interface Ethernet 10BaseT/100BaseTX half ou full duplex
• Le MTU est de 1548 octets (en intégrant @dest, @src, lgd trame et FCS), ce qui permet de transporter le
protocole ISL. Les trames de moins de 64 octets sont rejetées.
• En mode PAUSE validé (Contrôle de flux) les trames PAUSE sont générées et interprétées.
En mode PAUSE non validé, les trames PAUSE reçues sont jetées et aucune trame PAUSE n'est générée.
Les trames PAUSE reçues ne sont comptabilisées que dans le compteur "InPauseFrames".
Les trames PAUSE émises ne sont comptabilisées que dans le compteur "OutPauseFrames".
• La table des adresses MAC fonctionne en mode IVL (Independent VLAN Learning)
• Les trames Ethernet avec une adresse MAC destination réservée (01-80-C2-00-00-00 à 01-80-C2-00-00-
FF) sont transmises de façon transparente. Ce point est une déviation vis-à-vis de la recommandation IEEE
qui s’applique aux bridges Ethernet. Toutefois, ce choix d’architecture permet d’assurer une continuité du
“STP client” entre des sites clients distants. Naturellement, si MSTP est activé sur l’ADR2500 eXtra, des
trames reçues avec l’adresse 01-80-C2-00-00-00 (adresse Mac STP) sur des ports MSTP seront
transmises en transparent car le MSTP de l'ADR2500 eXtra utilise les adresses Mac 01-80-C2-00-00-04 à
01-80-C2-00-00-0F (par défaut 01-80-C2-00-00-08) (pour plus de détails voir § 6.2.5.1 -).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-34 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP150 EXTRA

6.5.2 - Débit Ethernet / Débit VCG


Ce chapitre a pour objectif de guider à la configuration des VCG par rapport aux débits Ethernet aux interfaces
de la carte GFP150 eXtra.

Concernant les débits Ethernet :

• Le débit Ethernet configuré pour chaque interface de la carte GFP150 eXtra correspond au débit utile
disponible à l’interface Ethernet.
• Ce débit correspond au MTU (variant de 64 à 1548 octets et qui inclut 6 octets @dest, 6 octets @src, 2
octets lgd trame, 2 octets, et 4 octets FCS).
• Sachant qu’il y a 12 octets d’intergap entre 2 trames Ethernet qui ne font pas partie du débit utile, et 8
octets de préambule par trame Ethernet, qui ne font pas partie non plus du débit utile, lorsqu’une interface
Ethernet 100 BaseTX est utilisée au maximum de sa capacité (trames bout à bout à 100Mbit/sec), le débit
utile en 100BaseTX est de 76.19Mbit/sec pour des trames de 64 octets de MTU, et de 98.72Mbit/sec pour
des trames de 1548 octets de MTU.
• De même, le débit utile en 10BaseT est de 7.62Mbit/sec pour des trames de 64 octets de MTU, et de
9.87Mbit/sec pour des trames de 1548 octets de MTU.
• Comme on ne maîtrise pas la longueur des trames d’une liaison, qui peut varier d’une trame à l’autre, on
est conduit à se placer dans le cas le plus défavorable pour configurer le débit du VCG choisi pour établir la
liaison. Il est à noter que le protocole GFP ajoute un entête de 8 octets quand FCS de GFP est OFF (12
octets quand FCS de GFP est ON), dont il est tenu compte dans l’établissement des règles des
paragraphes § 6.5.3 - et § 6.5.4 -.

Il est à noter que même si on sait configurer dans le cas du mode 100BaseTX un débit CIR compris entre 1 et
100 Mbit/sec (par pas de 1Mbit/sec) à l’interface Ethernet client (et dans le cas du mode 10BaseT un débit CIR
compris entre 1 et 10Mbit/sec sec (par pas de 1Mbit/sec)), certaines limitations normales sont à prendre en
compte :
1. Lorsque le mode de fonctionnement effectif est en 100BaseTX :
• Le débit réel maximum est de 98.72Mbit/sec, et il se limite à 76.29Mbit/sec pour un flux client composé
exclusivement de trames à 64 octets, même si on configure CIR=100Mbit/sec.
• Lorsque l’on utilise comme VCG un VC3-2V, ce choix limite le débit Ethernet à 96.27Mbit/sec, en tenant
compte de l’entête du protocole GFP dans la payload du VC3-2V (le débit de la payload VC3-2V étant
de 96.768Mbit/sec). On ne peut pas dans ce cas obtenir un débit Ethernet supérieur à 96Mbit/sec.
2. Lorsque le fonctionnement effectif est en 10BaseT :
• Le débit réel maximum est de 9.872Mbit/sec, et il se limite à 7.629Mbit/sec pour un flux client composé
exclusivement de trames à 64 octets, même si on configure CIR=10Mbit/sec.
3. Dans tous les cas :
• La somme des débits de payload de chaque VCG activé ne peut dépasser la bande passante d’un
VC4. Ainsi, nous pouvons considérer 4 cas :
1. Aucun VC3 n’est utilisé (ni pour les VCG, ni par les autres modules éventuels de l’ADR2500 eXtra :
la somme de tous les VC12 utilisés doit être ≤ 63.
2. 1 VC3 est utilisé parmi tous les VCG et/ou par les autres modules éventuels de l’ADR2500 eXtra :
la somme de tous les VC12 utilisés doit être ≤ 42.
3. 2 VC3 sont utilisés parmi tous les VCG et/ou par les autres modules éventuels de l’ADR2500 eXtra
: la somme de tous les VC12 utilisés doit être ≤ 21.
4. 3 VC3 sont utilisés parmi tous les VCG et/ou par les autres modules éventuels de l’ADR2500 eXtra:
Interdiction d’utiliser un VC12 pour tout VCG

Bien entendu, si d’autres VC3 et/ou VC12 sont utilisés par ailleurs pour transporter des flux venant
d’autres cartes que la carte GFP150 eXtra, il faut en tenir compte.

Il est à noter tout VCG basé sur VC3 de la carte GFP150 ne peut pas utiliser plus de 2 VC3.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 6-35
CARTE GFP150 EXTRA

6.5.3 - Détermination du nombre de VC12 d’un VCG


Un VC12 a un débit utile Dvc12=2.176 Mbit/sec.

Le nombre maximum de VC12 autorisé pour constituer un VCG est de 46.

On suppose que les CIR et PIR des interfaces Ethernet client de la liaison considérée sont déjà configurés.

En point à point (service EPLine), le nombre N de VC12 minimal nécessaire pour transmettre un débit CIR à
l’interface Ethernet de E Mbit/sec est :

N = ARRONDI_SUP(E*1.125/Dvc12) et N≤46

Ce calcul tient compte du sur-débit lié à l’encapsulation GFP avec FCS OFF. Quand FCS est ON, remplacer
1.125 par 1.1875.

Il est à noter que dans ce cas, le débit à l’interface Ethernet client distante doit être également E et que l’on
conseille de configurer PIR=CIR.

Exemple numérique :

• Si on suppose que E=PIR=20Mbit/sec


• On obtient N=ARRONDI_SUP(20*1.125/2.176)=ARRONDI_SUP(10.34)=11 (≤46)

Dans tous les cas, on préconise à postériori (c’est à dire après avoir configuré les CIR/PIR côté interfaces
Ethernet client et le VCG correspondant), de configurer les CIR/PIR côté interface Ethernet sur SDH tels que
CIR=PIR=Bande Passante du VCG.

6.5.4 - Détermination du nombre de VC3 d’un VCG


Un VC3 a un débit utile Dvc3=48.384 Mbit/sec.

Le nombre maximum de VC3 autorisé pour constituer un VCG est de 2.

On suppose que les CIR et PIR des interfaces Ethernet client de la liaison considérée sont déjà configurés.

En point à point (service EPLine), le nombre N de VC3 minimal nécessaire pour transmettre un débit CIR à
l’interface Ethernet de E Mbit/sec est :

N = ARRONDI_SUP(E*1.125/Dvc3) et N≤2

Ce calcul tient compte du sur-débit lié à l’encapsulation GFP avec FCS OFF. Quand FCS est ON, remplacer
1.125 par 1.1875.

Il est à noter que dans ce cas, le débit à l’interface Ethernet client distante doit être également E et que l’on
conseille de configurer PIR=CIR.

Exemple numérique :

• Si on suppose que E=PIR=60Mbit/sec


• On obtient N=ARRONDI_SUP(60*1.125/48.384)=ARRONDI_SUP(1.395)=2 (≤2)

Dans tous les cas, on préconise à postériori (c’est à dire après avoir configuré les CIR/PIR côté interfaces
Ethernet client et le VCG correspondant), de configurer les CIR/PIR côté interface Ethernet sur SDH tels que
CIR=PIR=Bande Passante du VCG.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 6-36 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

7 CARTE GFP2500-2GE

Tous les services mentionnés dans ce document peuvent être exécutés entre les cartes GFP2500-2GE de
l'ADR2500 eXtra mais aussi entre ces cartes et les cartes DATA de la gamme ADR, à services et granularités
équivalents.

Chaque ADR2500 eXtra peut contenir une à 4 cartes GFP2500-2GE :


- en mode STM4 : alvéoles TRIB 1 à TRIB 8, LINE 1 et LINE 2
- en mode STM16 : alvéoles TRIB 3, TRIB 4, LINE 1 et LINE 2
Au maximum quatre cartes GFP2500-2GE par châssis en présence d’une carte SWITCH HO/LO
Au maximum deux cartes GFP2500-2GE par châssis en présence d’une carte SW32HOLO

7.1 - DESCRIPTION DES S-VLAN

7.1.1 - Taggage des trames


La carte GFP2500 permet de définir deux tags S-Vlan pouvant être utilisés lors de la configuration :
- le tag 802.1Q défini par la norme
- un tag dont la configuration est offerte dans la fenêtre Global Settings du menu "Switch".

Figure 7-1 : Global Settings

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-1
CARTE GFP2500-2GE

Lors de la création d’un S-Vlan trois opérations de taggage sont possibles


(menu "Switch" > case "New") :

- None : aucun tag n’est ajouté aux trames de ce service. Cette configuration permet une utilisation
optimum de la bande passante. Si ce choix de taggage est réalisé, seule la classification "Point To
Point" sera offerte pour le S-Vlan.

Figure 7-2 : Taggage des trames (1)


- Add : un tag S-Vlan sera ajouté à chaque trame appartenant au S-Vlan et entrant sur un port UNI-N.
Ce tag contiendra la valeur saisie du S-Vlan, la priorité définie pour le S-Vlan (voir 7.1.3 -) et le champ
Ethertype défini dans l’écran Global Setting.
Remarque : le Taggage est supprimé sur les trames sortant par un port UNI ou par un port NNI classifié
en "Port Based"

Figure 7-3 : Taggage des trames (2)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

- Replace : le champ C-Vlan du tag C-Vlan des trames entrantes sur le port UNI-N sera remplacé par la
valeur du S-Vlan. Dans cette configuration seule la classification C-Vlan sera autorisée et il ne pourra
pas être défini de plage de C-Vlan.

Figure 7-4 : Taggage des trames (3)

La classe de priorité des trames de 0 à 7 pourra également être définie dans cette fenêtre à la création
du S-Vlan (la valeur par défaut est 0).

7.1.2 - Classification
Le S-Vlan étant créé, pour chaque port du S-Vlan on définira une règle de classification.

- Classification based on "Port" : toutes les trames arrivant sur ce port sont associées au S-Vlan.
Les trames qui sortiront sur ce port ne seront pas taggées S-Vlan.

Figure 7-5 : Classification based on "Port"

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-3
CARTE GFP2500-2GE

- Classification based on "C-Vlan" : toutes les trames arrivant sur ce port et dont la valeur du C-Vlan
correspond aux valeurs définies dans "C-Vlan range" seront associées au S-Vlan.

Figure 7-6 : Classification based on "C-Vlan"

- Classification based on "User Predefined" : toutes les trames satisfaisant au User Predefined
seront associées à ce S-Vlan

Figure 7-7 : Classification based on " User Predefined "

Il est possible de définir 8 "User Predefined" dans l ‘écran (Voir Figure 7-1 : Global Settings)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Ces 8 "User Predefined" sont globaux à la carte ; pour chacun d’entre eux on définit :
- le nom
- le champ de la trame Ethernet devant contenir la valeur définie dans "Matching value"

- Classification based on "Default" : toutes les trames de ce port ne répondant à aucune autre
classification seront associées à ce S-Vlan

Figure 7-8 : Classification based on " Default "

- Classification based on "Point to Point" : toutes les trames de ce port seront associées à ce S-Vlan.
Ce S-Vlan contiendra au maximum deux ports pour lesquels aucune SLA ne pourra être définie.

Figure 7-9 : Classification based on " Point to Point "

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-5
CARTE GFP2500-2GE

- Classification based on "S-Vlan" :

Pour toutes les trames arrivant sur ce port, la valeur du tag S-Vlan définit le S-Vlan associé.
Pour un port E-NNI il est possible de définir un S-Vlan différent associé au tag S-Vlan entrant.

Figure 7-10 : Classification based on "S-Vlan"

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

7.1.3 - CoS
Pour chaque S-Vlan on définit la classe de priorité des trames de 0 à 7 (menu S-Vlan List > CoS). Dans
cette configuration toutes les trames du S-Vlan se verront attribuer la même priorité.

Figure 7-11 : Class of Priority

Il est également possible de choisir le mode User Priority. Dans ce cas la priorité de chaque trame du
S-Vlan sera définie en fonction de la configuration de la table proposée dans l’écran
Switch > Port Priority.

Figure 7-12 : Port Priority

Dans cet écran, pour chaque valeur du champ priority du C-Tag entrant on définit une priorité associée
à toutes les trames ayant cette valeur de champ priority.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-7
CARTE GFP2500-2GE

7.1.4 - Table des adresses MAC


L’écran Switch > MAC @ Table visualise toutes les adresses MAC connues dans le S-Vlan ainsi que les ports
associés.

Figure 7-13 : Table des adresses MAC

Il est possible d’interdire à certaines trames ayant une adresse MAC particulière de transiter dans le S-Vlan
même si elles satisfont aux critères de classification (fenêtre Switch > Forbidden MAC @)

Figure 7-14 : Adresses MAC interdites

De même il est possible de définir dans un S-Vlan une adresse statique, toujours connue et non soumise aux
critères d’ageing (fenêtre Switch > Static MAC @ Configuration)

Figure 7-15 : Adresses MAC statiques

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

7.2 - PRESENTATION DE LA CARTE GFP2500 ET DES SERVICES


Ce chapitre a pour objectif de guider l'utilisateur lors de la mise en œuvre et la configuration de la carte
GFP2500 de l'ADR2500 eXtra. Il s'appuie sur des exemples simples qui pourront être facilement adaptés aux
besoins.

Les services offerts par la carte GFP2500 de l'ADR2500 eXtra sont :

• SMART LL – Service EPLine

Le service EPLine (Ethernet Private Line) permet l’interconnexion en point à point de flux Ethernet 1 Gigabit
à travers un réseau SDH en utilisant, pour chaque connexion, un VCG (VC-Group) basé sur la
concaténation virtuelle (VCAT).
Il est possible de réaliser jusqu’à 2 connexions point à point indépendantes par carte GFP2500. La
granularité de débit de chaque VCG est basée soit sur VC3, soit sur VC4. Dans chaque VCG, il est possible
de concaténer de 1 à 12 VC3 ou de 1 à 4 VC4 en mode STM4, de 1 à 21 VC3 ou 1 à 7 VC4 en mode
STM16. Seuls les VCG#1, 7, 13 et 19 offrent un débit supérieur ou égal à 100 MBit/s
En mode STM4, la somme des débits Ethernet concaténés, sur l'ensemble des 2 ports GE, ne peut pas
dépasser la bande passante d’un STM4 (de l’ordre de 622Mbit/s).
En mode STM16, la somme des débits Ethernet concaténés, sur l'ensemble des 2 ports GE, ne peut pas
dépasser la bande passante d’un STM16 (de l’ordre de 2400Mbit/s).

• MUTUALISATION – Service EVPLine

Le service EVPLine (Ethernet Virtual Private Line) permet l’interconnexion en point à point de plusieurs flux
Ethernet 1 Gigabit à travers un réseau SDH en utilisant un même VCG pour les transporter, c’est à dire
qu’ils sont séparés par Taggage S-Vlan, ce qui rajoute un niveau de VLAN par rapport aux VLANs
éventuels des Clients.
Il est possible de mettre jusqu'à 256 flux mutualisés (S-Vlan) sur un VCG. Au sein d’une carte GFP2500 on
peut avoir au maximum 256 S-Vlan différents dont 63 pour la protection MSTP (S-Vlan =4032-4094). La
granularité de débit de chaque VCG est la même que pour EPLine.

• SMART LL – Service EPLAN

Le service EPLAN (Ethernet Private LAN) permet l’interconnexion en multipoint à multipoint de flux Ethernet
1 Gigabit à travers un réseau SDH en utilisant, pour chaque connexion entre 2 points du réseau, un VCG
(VC-Group) basé sur la concaténation virtuelle (VCAT).
Il est possible de réaliser jusqu’à 22 connexions indépendantes par carte GFP2500 . La granularité de débit
de chaque VCG est basée soit sur VC3, soit sur VC4. Dans chaque VCG il est possible de concaténer de 1
à 12 VC3 ou de 1 à 4 VC4 en mode STM4, de 1 à 21 VC3 ou 1 à 7 VC4 en mode STM16. Seuls les
VCG#1, 7, 13 et 19 offrent un débit supérieur ou égal à 100 MBit/s
En mode STM4, la somme des débits Ethernet concaténés, sur l'ensemble des 2 ports GE, ne peut pas
dépasser la bande passante d’un STM4 (de l’ordre de 622Mbit/s).
En mode STM16, la somme des débits Ethernet concaténés, sur l'ensemble des 2 ports GE, ne peut pas
dépasser la bande passante d’un STM16 (de l’ordre de 2400Mbit/s).
Dans ce service, chaque carte GFP2500 intègre une fonction Switch permettant l’interconnexion en
multipoint à multipoint de flux Ethernet.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-9
CARTE GFP2500-2GE

• MUTUALISATION – Service EVPLAN

Le service EVPLAN (Ethernet Virtual Private LAN) permet l’interconnexion en multipoint à multipoint de
plusieurs flux Ethernet 1 Gigabit de plusieurs clients à travers un réseau SDH, en utilisant un même VCG
pour les transporter, c’est à dire qu’ils sont séparés par Taggage S-Vlan, ce qui rajoute un niveau de VLAN
par rapport aux VLANs éventuels des Clients.
Il est possible de configurer jusqu'à 256 flux mutualisés indépendants (S-Vlan) sur un VCG. Au sein d’une
carte GFP2500 on peut avoir au maximum 256 S-Vlan différents dont 63 pour la protection MSTP
(S-Vlan =4032-4094). La granularité de débit de chaque VCG est la même que pour EPLAN.
Dans ce service, chaque carte GFP2500 intègre une fonction Switch permettant l’interconnexion en
multipoint à multipoint de flux Ethernet.

Ces services permettent de répondre, par exemple, aux besoins suivants :

• application point à point : déport d'un LAN Ethernet entre 2 sites distants

• application en topologie "étoile" : interconnexion de LAN entre un site central et des sites déportés

• application en topologie "bus" : partage d'un LAN entre plusieurs sites en topologie bus

Les trames Ethernet sont transportées sur SDH en utilisant le protocole GFP-F.

L'utilisation du protocole GFP et des fonctions de Switch avancées permet d'offrir des fonctions de qualité de
service (QoS). La QoS mise en œuvre par la carte GFP2500 s'appuie sur une différenciation de trafic basée sur
la classification, le metering, le marking, le shaping, le policing, le contrôle de congestion et le scheduling.

Architecture matérielle du module

Micro Processor

To switch fabric
622 Mb/s in STM4 mode
2.4 Gb/s in STM16 mode
GFP Switch
Mapper 2 GE

Figure 7-16 : Architecture matérielle du module

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-10 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

7.3 - MISE EN ŒUVRE DES CARTES GFP2500

7.3.1 - Installation de la carte GFP2500


a) Déballer la carte
b) Insérer puis visser la carte dans une alvéole autorisée du châssis ADR2500 eXtra.
c) Vérifier la présence du pack GFP2500 (menu Upload/Download > Switching)
d) Déclarer la carte GFP2500 en tant que carte attendue dans l'alvéole
e) Raccorder le/les cordons optiques sur la carte GFP2500
f) Après quelques secondes, vérifier que la LED verte "status " est allumée fixe.

7.3.2 - Réaliser une interconnexion de LAN

7.3.2.1 - Interconnexion en mode point à point : service "EPLine "

Dans le schéma ci-dessous, on se propose de déporter un LAN Ethernet 1 Gigabit full duplex entre 2 sites
équipés d'ADR2500 eXtra. Dans un premier temps, on suppose que le débit du trafic Ethernet échangé entre
les 2 sites ne dépasse pas 100Mbps. La configuration des traitements de qualité de service est présentée plus
en détail dans la suite de ce document.

ADR2500 eXtra
ADR2500 eXtra
Eth/2VC3
E
SDH Eth/2VC3

Ethernet 1 Gigabit Ethernet 1 Gigabit

Figure 7-17 : Service EPLine

7.3.2.1.1 - Configuration des cartes GFP2500


Se logger sur le premier châssis ADR2500 eXtra, sur la vue générale du châssis du serveur HTTP et cliquer sur
la carte GFP2500 puis sur le lien "GE Ports ".

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-11
CARTE GFP2500-2GE

Configuration de l'interface Ethernet

Cliquer sur le lien "GE Ports".

Figure 7-18 : Configuration de l’interface Ethernet

Note 1 : L'interface Ethernet de l'équipement de transmission de données associé (switch, routeur IP, PC..)
DOIT impérativement être configurée de la même façon que celle de la carte GFP2500 ; on évitera
d'utiliser l'auto négociation du mode Ethernet qui n'est pas toujours compatible entre tous les
équipements.

Note 2 : Lorsque le port GE est un module SFP électrique, il est possible de configurer ce port en 10Mbps, 100
Mbps ou 1000Mbps.
Lorsque ce port est configuré en 10 Mbps ou 100 Mbps, il est possible de le configurer en mode Half
Duplex ou Full Duplex.
Un port GE optique ne peut être configuré qu’en 1000 Mbps.
Un port GE 1000Mbps est configuré uniquement en Full Duplex.

Cet écran permet également de configurer la sévérité des alarmes liées aux défauts de l'interface.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-12 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Network Interface

Sélectionner le mode UNI-N (User to Network Interface Network) : ce type d’interface correspond à une
interface client pouvant offrir jusque 256 services par port (256 services max par carte). Sur ces interfaces les
trames de management OAM fournisseur et les trames BPDU MSTP fournisseur sont filtrées : elles ne sont pas
transmises au réseau client.

Le choix I-NNI (Internal Network to Network Interface) correspond à une interface fournisseur avec tag
S-Vlan.
L’entrée d’une interface I-NNI (ingress) de la carte GFP2500 décode le signal selon le protocle PCP 5P3D.
Il n’y a pas de metering en entrée d’un port I-NNI de la carte GFP2500.
La sortie d’une interface I-NNI (egress) de la carte GFP2500 encode le signal selon le protocle PCP 5P3D.
Cette interface est utilisée pour se connecter à une carte data qui encode (egress) et décode (ingress) selon le
protocole PCP 5P3D. Cette interface est utilisée entre cartes GFP2500.

Le choix E-NNI (External Network to Network Interface) correspond à une interface fournisseur avec ou sans
tag S-Vlan.
L’entrée d’une interface E-NNI (ingress) de la carte GFP2500 ne décode pas le signal selon le protocle PCP
5P3D. Il y a du metering en entrée d’un port E-NNI de la carte GFP2500.
Cette interface est proposée pour se connecter à une carte data qui n’encode pas (egress) selon le protocole
PCP 5P3D. Cette interface est utilisée entre cartes GFP2500 et autres cartes Data.

Link Down Retransmit

La fonction Link Down Retransmit ne peut être utilisée qu'en mode point à point sur un S-Vlan constitué d'un
port Ethernet et d'un port VCG dans chaque équipement.

Cocher "Enable" permet de reporter l'état du lien Ethernet Down ou VCG Down sur le lien Ethernet distant.

Report ETH Down


3 Locs + VCG Down
Status Down SDH
2
4
GFP2500 VCG VCG GFP2500
"LDR "LDR Coupure
1 forcée
GE Enable" Enable" GE

Report VCG Down


2 2
3 VCG Down SDH VCG Down 3
Coupure GFP2500 VCG VCG GFP2500
forcée Coupure
"LDR "LDR
GE 1 GE forcée
Enable" Enable"

Flow control

La fonction Pause (Contrôle de flux IEEE 802.3) ne peut être utilisée qu'en mode point à point/full duplex sur un
S-Vlan constitué d'un port GE UNI-N et d'un port VCG.

Cocher "Enable" permet de traiter les trames pause reçues et d'envoyer des trames pause en cas de
congestion ; le mode pause de chaque port GE peut être changé indépendamment et est optionnel.

Configuration des connexions SDH

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-13
CARTE GFP2500-2GE

Cliquer sur l’onglet "Connection " de la shelf view et configurer les connexions des VC3#1_1 et VC3#1_22 de la
carte GFP2500 de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de ces VC3 jusqu'à la carte
GFP2500 distante.

Figure 7-19 : Configuration des connexions SDH

Configuration du groupe VCG


Cliquer sur le lien "VCG" puis sur le lien "List". Pour l'interface VCG#1 sélectionner le VC#1_1 et cliquer sur le
lien "Multiple Add Member ". Dans le nouvel écran, sélectionner le VC#1_22 comme dernière connexion et le
type "VC3". Cliquer sur "Apply " afin de constituer le groupe de 2 VC3 concaténés sur lequel sera transporté
l'Ethernet (VC3#1_1 et VC3#1_22).

Figure 7-20 : Configuration du groupe VCG (1)

Cliquer sur le lien "Settings ". Vérifier que le VCG1 a la configuration par défaut : "Admin Status" à "Up",
"Network Interface" à "E-NN"I, "LCAS " à "Yes " et "FCS " à "No ". Ces options correspondent au besoin de cet
exemple. Cet écran indique aussi le type du VCG#1 (VC3) et le nombre de VC membres qu’il contient (2).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-14 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Figure 7-21 : Configuration du groupe VCG (2)

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Mon." et cliquer sur "Apply " (voir Figure 7-25).

Configuration du Switch Ethernet

Cliquer sur le lien "Switch " puis dans le tableau cliquer sur "New ". Entrer "2 " comme nouveau S-Vlan Id,
sélectionner le Tag Process "None", choisir la priorité 802.1ad puis cliquer sur "Apply " pour le créer. Un nouvel
écran apparaît permettant d’associer des ports à ce S-Vlan.

Sélectionner l’interface Ethernet GE:1 et le Peer Port VCG#1 puis cliquer sur "Add " pour que ces ports soient
effectivement ajoutés dans le S-Vlan 2.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-15
CARTE GFP2500-2GE

Figure 7-22 : Configuration du Switch Ethernet (1)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-16 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Pour modifier la priorité accordée à ce S-Vlan (7), cliquer sur le lien "S-Vlan List" puis sur le lien "CoS"

Figure 7-23 : Configuration du Switch Ethernet (2)

Grâce à l’association de ces 2 ports à un S-Vlan Id spécifique, la fonction de "Switching Ethernet " entre ces 2
ports est étanche vis à vis du reste des autres ports Ethernet et VCG.

Note : Pour une liaison point-à-point (service EPLine), on ne doit pas avoir plus de 2 ports (1 port Ethernet
UNI-N client et 1 port VCG I-NNI ou E-NNI) d’une carte GFP2500 dans un même S-Vlan.

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "S-Vlan List ". Un tableau récapitulatif montre tous les S-Vlan
configurés sur la carte. Sélectionner un S-Vlan et cliquer sur le lien "S-Vlan Configuration" > "Port List" afin
d'identifier les ports qui lui sont associés.

Figure 7-24 : Configuration du Switch Ethernet (3)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-17
CARTE GFP2500-2GE

Configuration de la carte GFP2500 distante


Reporter ensuite la même configuration sur le second châssis ADR2500 eXtra.

Mise en service de la liaison


Lorsque les deux ADR2500 eXtra sont configurés, on active les ports utilisés par la liaison point-à-point sur les
deux ADR2500 eXtra.
Cliquer sur le lien "GE Ports" puis sur le lien "Interface Settings". Pour l’interface GE:1, cocher la case
"ifAdminStatus up " et cliquer sur "Apply ".

7.3.2.1.2 - Contrôle de la liaison


Pour les 2 cartes GFP2500 procéder aux vérifications suivantes :
1. Cliquer sur le lien "GE Ports ", vérifier que les ports Ethernet utilisés ne sont pas indiqués en alarme (la
case correspondante n’est pas signalée en jaune ou en rouge), cliquer ensuite sur le lien "VCG " puis
"Alarms " et vérifier que les ports VCG utilisés ne sont pas indiqués en alarme (la case correspondante
n’est pas signalée en jaune ou en rouge). Sinon cliquer sur un port en alarme pour aller directement dans
l’écran correspondant à l’alarme (il s’agit alors de l’étape 2, 3 ou 4 ci-dessous). Répéter cette opération pour
chaque port en alarme.
2. Cliquer sur le lien "GE Ports ", puis sélectionner l’interface GE:1; vérifier qu’il n’y a pas d’alarme sur ce port
(la case "Fault " des alarmes Interface Defect et LOS ne sont pas cochées). Sinon vérifier le câblage et la
configuration des différentes interfaces Ethernet.
3. Vérifier qu'il n'y a pas d'alarme sur les VC3 (LPT) utilisés. Sinon contrôler la configuration des connexions
de bout en bout ainsi que la qualité des conduits.
4. Cliquer sur le lien "VCG" puis sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Quelques secondes
après la fin de la configuration il ne doit rester aucune alarme. Sinon vérifier la configuration du bloc VCG
aux deux extrémités ainsi que la configuration des connexions.

Figure 7-25 : Contrôle de la liaison

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-18 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Note : Cet écran permet également de configurer la sévérité des alarmes liées aux défauts sur les groupes de
conduits concaténés.

5. Cliquer sur le lien " Settings", l'interface VCG#1 doit être "Admin Status Up "
6. Etablir un transfert de données Ethernet de bout en bout ; pour cela on pourra :
• faire un échange de "Ping" ou un transfert de fichier entre 2 PC pour contrôler la continuité de la liaison
de données
• utiliser des générateurs de trafic Ethernet pour qualifier la liaison de bout en bout

Vérifier ensuite la cohérence des compteurs fournis par les cartes GFP2500 aux 2 extrémités de la liaison.
Notamment :
- les compteurs Ethernet : cliquer sur le lien "GE Ports" puis sur le lien "MIB2 Counters "
- les compteurs GFP : cliquer sur le lien "VCG " puis le lien "MIB2/GFP Counters "
- les compteurs S-Vlan : cliquer sur le lien "Switch". Sélectionner le S-Vlan Id "2", cliquer sur les liens
"S-Vlan SLA Counters" et "S-Vlan Port Counters". Vérifier les compteurs pour l’interface "GE:1 " et
"VCG#1 ". Ces compteurs sont présentés plus en détail dans la suite de ce document.

7.3.2.2 - Interconnexion en mode point à point : service "EVPLine "

Dans le schéma ci-dessous, on se propose de déporter deux LAN Ethernet 1 Gigabit full duplex entre 2 sites
équipés d'ADR2500 eXtra en partageant le même VCG pour les deux flux (mutualisation), ceci afin d’optimiser
la bande passante SDH.
On suppose que le débit du trafic Ethernet échangé entre les 2 sites ne dépasse pas 100Mbps pour chaque
flux.

1 VCG
ADR2500 eXtra ADR2500 eXtra

Eth/4VC3
E Eth/4VC3
SDH

Ethernet 1 Gigabit Ethernet 1 Gigabit

Figure 7-26 : Service EVPLine

7.3.2.2.1 - Configuration des cartes GFP2500

Configuration de l'interface Ethernet

Cliquer sur le lien "GE Ports" puis sur le lien "Interface Settings". Choisir le mode Network Interface "UNI-N".
Appliquer la même configuration pour les deux ports Ethernet.

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection" de la shelf view et configurer les connexions des VC3#1_1, VC3#1_22,
VC3#2_1 et VC3#2_22 de la carte GFP2500 de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de
ces VC3 jusqu'à la carte GFP2500 distante.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-19
CARTE GFP2500-2GE

Pour obtenir la liste des connexions réalisées, cliquer sur l'une des bandes bleues de la matrice de connexion
située en haut et à droite de l'écran.

Figure 7-27 : Configuration des connexions SDH

Configuration du groupe VCG

En procédant de la même manière qu'au § 7.3.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer un groupe de 4 VC3
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC3#1_1, VC3#1_22, VC3#2_1 et VC3#2_22).

Cliquer sur sur le lien "Settings ". Vérifier que le VCG1 a la configuration par défaut. Ces options correspondent
au besoin de cet exemple pour la mutualisation. Cet écran indique aussi le type du VCG#1 (VC3) et le nombre
de VC membres qu’il contient (4).

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Mon." et cliquer sur "Apply " (voir Figure 7-25).

Configuration du Switch Ethernet

Pour le premier port Ethernet (GE:1) :


Cliquer sur le lien "Switch " puis dans le tableau cliquer sur "New ". Entrer "2 " comme nouveau S-Vlan Id,
sélectionner le Tag Process "Add", choisir la priorité 802.1ad puis cliquer sur "Apply " pour le créer. Un nouvel
écran apparaît permettant d’associer des ports à ce S-Vlan.

Sélectionner l’interface Ethernet GE:1, la Classification based on "Port", le type de policing "trTCM" (*), un CIR
de 100Mbps et un PIR de 100Mbps. La valeur de CBS est laissée à sa valeur par défaut (16KB).
Cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2.

Cliquer sur le lien "Add Port "


Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, choisir une Classification based on "S-Vlan" et des valeurs de
metering puis cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2.

(*) En mode trTCM, l'opérateur peut configurer une valeur de PIR comprise entre le CIR spécifié et le débit du
port, mais la valeur réelle du PIR utilisée par la GFP2500 sera égale au débit du port.

Puis pour l’autre port Ethernet (GE:2) :


Cliquer de nouveau sur le lien "Switch " puis dans le tableau cliquer sur "New ". Entrer "3 " comme nouveau
S-Vlan Id, sélectionner le Tag Process "Add", choisir la priorité 802.1ad puis cliquer sur "Apply " pour le créer.
Un nouvel écran apparaît permettant d’associer des ports à ce S-Vlan.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-20 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Sélectionner l’interface Ethernet GE:2, la Classification based on "Port, le type de policing "trTCM ", un CIR de
100Mbps et un PIR de 100Mbps. La valeur de CBS est laissée à sa valeur par défaut.
Cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 3.

Cliquer sur le lien "Add Port "


Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, choisir une Classification based on "S-Vlan" et des valeurs de
metering puis cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan3.

Grâce à l’association de chaque port GE à un S-Vlan Id spécifique, la fonction de "Switching Ethernet " entre
ces 2 ports est étanche vis à vis du reste des autres ports Ethernet et VCG.

Il est possible de différencier les flux des deux liaisons Ethernet sur le VCG par le choix du Tag Process à "Add"
pour chacun des S-Vlan.

Note : Pour une liaison point-à-point (service EVPLine), on ne doit pas avoir plus de 2 ports (1 port Ethernet
UNI-N client et 1 port VCG I-NNI ou E-NNI) d’une carte GFP2500 dans un même S-Vlan.

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "S-Vlan List ". Un tableau récapitulatif montre tous les S-Vlan
configurés sur la carte. Sélectionner un S-Vlan et cliquer sur le lien "S-Vlan Configuration" > "Port List" afin
d'identifier les ports qui lui sont associés.

Configuration de la carte GFP2500 distante


Reporter ensuite la même configuration sur le second châssis ADR2500 eXtra.

Mise en service de la liaison


Lorsque les deux ADR2500 eXtra sont configurés, on active les ports utilisés par les liaisons point-à-point sur
les deux ADR2500 eXtra.

Cliquer sur le lien "GE Ports " puis sur le lien "Interface Settings". Pour les interfaces GE:1 et GE:2, cocher la
case "ifAdminStatus up " et cliquer sur "Apply ".

7.3.2.2.2 - Contrôle de la liaison

Reprendre la procédure du paragraphe 7.3.2.1.2 - pour effectuer les contrôles, en vérifiant les
2 liaisons.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-21
CARTE GFP2500-2GE

7.3.2.3 - Interconnexion en mode "étoile" : service "EPLAN "

Dans le schéma ci-dessous, on se propose d'interconnecter en mode point à point trois sites distants à un site
central en Ethernet 1 Gigabit full duplex. Le débit entre les sites distant et le site central est défini comme suit :
• site distant 1 et 2 : 100Mbps (2 VC3),
• sites distants 3 : 50Mbps (1 VC3).

Bien que la somme de ces débits fasse 250Mbps, on considère pour l’exemple que le trafic dans le sens site
central vers l’ensemble des sites distants ne dépasse pas 200Mbps (à l’entrée de l’ADR2500 eXtra du site
central) ; ceci juste pour le besoin de l'exemple.

Dans cette application, le site central assure une fonction de pont Ethernet à connectivité totale : les trames
peuvent être forwardées entre les différents sites distants.

Lorsqu' aucun trafic ne peut passer entre les sites distants (pour des raisons de sécurité par exemple), on utilise
alors 3 interfaces Ethernet (VCG) sur le site central, et 1 connexion point-à-point entre chaque site distant et le
site central. Dans ce cas, on configure les 3 connexions comme indiqué précédemment (7.3.2.2 -).

Remote site 1

Eth/2xVC3
Central site

SD H

Ethernet 1 Gigabit

Ethernet 1 Gigabit
Eth/2xVC3
Eth/1xVC3

Ethernet 1 Gigabit Remote site 3

Remote site 2
Ethernet 1 Gigabit

Figure 7-28 : Service EPLAN

7.3.2.3.1 - Configuration de la carte GFP2500 du site central

Se logger sur le châssis ADR2500 eXtra du site central, sur la vue générale du châssis du serveur HTTP cliquer
sur la carte GFP2500 puis sur le lien "GE Ports ".

Configuration de l'interface Ethernet


Cliquer sur le lien "GE Ports" puis sur le lien "Interface Settings". Choisir le mode Network Interface "UNI-N".

Note 1 : L'interface Ethernet de l'équipement de transmission de données associé (switch, routeur IP, PC..)
DOIT impérativement être configurée de la même façon que celle de la carte GFP2500 ; on évitera
d'utiliser l'auto négociation du mode Ethernet qui n'est pas toujours compatible entre tous les
équipements.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-22 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Note 2 : Lorsque le port GE est un module SFP électrique, il est possible de configurer ce port en 10Mbps, 100
Mbps ou 1000Mbps.
Lorsque ce port est configuré en 10 Mbps ou 100 Mbps, il est possible de le configurer en mode Half
Duplex ou Full Duplex.
Un port GE optique ne peut être configuré qu’en 1000 Mbps.
Un port GE 1000Mbps est configuré en Full Duplex.

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection " de la shelf view et configurer les connexions des VC3#1_1 et VC3#1_22 de la
carte GFP2500 de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de ces VC3 entre le site central et
le site distant 1.

Puis configurer les connexions des VC3#2_1 et VC3#2_22 de la carte GFP2500 pour assurer une connexion de
bout en bout de ces VC3 entre le site central et le site distant 2

Enfin configurer les connexions des VC3#3_1 de la carte GFP2500 pour atteindre le site distant 3.

Configuration du bloc VCG

En procédant de la même manière qu'au § 7.3.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer le groupe de 2 VC3
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC3#1_1 et VC3#1_22).

Sélectionner ensuite l’interface VCG#2 et renouveler l’opération pour ajouter un nouveau groupe de 2 VC3 à ce
VCG (VC3#2_1 et VC3#2_22).

Sélectionner enfin l’interface VCG#3 et renouveler l’opération pour ajouter 1 VC3 à ce VCG (VC3#3_1).

Cliquer sur le lien "Settings". Vérifier que les VCG#1, VCG#2 et VCG#3 ont la configuration par défaut. Ces
options correspondent au besoin de cet exemple. Cet écran indique aussi le type des VCG#1,#2,#3 (VC3) et le
nombre de VC membres qu’ils contiennent (2,2,1).

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1 . Pour activer la surveillance des alarmes, cocher
l’option "Mon." et cliquer sur "Apply " (voir Figure 7-25). Sélectionner ensuite l’interface VCG#2 puis VCG#3 et
renouveler l’opération.

Configuration du Switch Ethernet

Cliquer sur le lien "Switch " puis dans le tableau cliquer sur "New ". Entrer "2 " comme nouveau S-Vlan Id,
sélectionner le Tag Process "Add", choisir la priorité 802.1ad puis cliquer sur "Apply " pour le créer. Un nouvel
écran apparaît permettant d’associer des ports à ce S-Vlan.

Sélectionner l’interface Ethernet GE:1, la Classification based on "C-Vlan", la valeur de tag C-Vlan des trames
entrantes "10", le type de policing "trTCM ", un CIR de 200Mbps et un PIR de 200Mbps. La valeur de CBS est
laissée à sa valeur par défaut.
Cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2

Cliquer sur le lien "Add Port "


Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, choisir une Classification based on "Port" et des valeurs de metering
puis cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2

Cliquer de nouveau sur le lien "Add Port "


Sélectionner l’interface Ethernet VCG#2, choisir une Classification based on "Port" et des valeurs de metering
puis cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2

Cliquer de nouveau sur le lien "Add Port "

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-23
CARTE GFP2500-2GE

Sélectionner l’interface Ethernet VCG#3, choisir une Classification based on "Port" et des valeurs de metering
puis cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "S-Vlan List ". Un tableau récapitulatif montre tous les S-Vlan
configurés sur la carte. Sélectionner un S-Vlan et cliquer sur le lien "S-Vlan Configuration" > "Port List" afin
d'identifier les ports qui lui sont associés.

7.3.2.3.2 - Configuration des cartes GFP2500 des sites distants


Les cartes GFP2500 des sites distants doivent être configurées comme indiqué précédemment (§ 7.3.2.1 -) en
prenant garde simplement de choisir le bon VCG (VCG#1 pour le site 1, VCG#2 pour le site 2, VCG#3 pour le
site 3), de configurer le bon débit (100Mbps ou 50 Mbps) et le bon nombre de VC3 (2 ou 1) selon les sites
distants 1, 2 et 3. Se reporter à la topologie de l’exemple.

Mise en service d'une liaison


Lorsque les deux cartes GFP2500 à l'extrémité d'une liaison sont configurées, on active les interfaces GE sur
ces deux cartes.
Cliquer sur le lien "GE Ports " puis sur le lien "Interface Settings". Pour l’interface GE:1, cocher la case
"ifAdminStatus up " et cliquer sur "Apply ".

7.3.2.3.3 - Contrôle de la liaison


Reprendre la procédure du paragraphe 7.3.2.1.2 - pour effectuer les contrôles, en vérifiant chacune des
liaisons.

7.3.2.4 - Interconnexion en mode "bus" : service "EPLAN "

Dans le schéma ci-dessous on se propose de réaliser un LAN Ethernet 1 Gigabit full duplex partagé entre 4
sites équipés d'ADR2500 eXtra.

Dans cette application, les sites 2 et 4 assurent une fonction pont Ethernet à connectivité totale : les trames
sont transmises entre toutes les interfaces en tenant compte de leur adresse MAC.

Chacune des liaisons inter-sites sur le bus est configurée pour supporter un débit de 100Mbps (soit 2VC3). De
même sur chaque ADR2500 eXtra, l’interface Ethernet connectée au bus est policée à 100Mbps.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-24 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Site n°1 Site n°3


Eth/2xVC3 Eth/2xVC3
SDH

Ethernet 1 Gigabit
Ethernet 1 Gigabit

Eth/2xVC3
Eth/2xVC3

Site n°4
Site n°2

Ethernet 1 Gigabit Ethernet 1 Gigabit

Figure 7-29 : Service EPLAN mode "bus "

7.3.2.4.1 - Configuration des cartes GFP2500 des sites n°1 et n°3


Les cartes GFP2500 des sites n°1 et n°3 doivent être configurées indiqué précédemment (§ 7.3.2.2 -)

7.3.2.4.2 - Configuration des cartes GFP2500 des sites n°2 et n°4


Pour les sites n°2 et n°4 la configuration des blocs VCG, Connection et Switch Ethernet diffère des deux autres
sites.

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection " et configurer les connexions des VC3#1_1 et VC3#1_22 de la carte GFP2500
de façon habituelle et assurer une connexion de bout en bout de ces VC3 entre un site intermédiaire (2 ou 4) et
un site extrémité (respectivement 1 ou 3).

Puis configurer les connexions des VC3#2_1 et VC3#2_22 de la carte GFP2500 pour assurer une connexion
de bout en bout de ces VC3 entre les deux sites intermédiaires (2 et 4).

Configuration du bloc VCG

En procédant de la même manière qu'au § 7.3.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer le groupe de 2 VC3
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC3#1_1 et VC3#1_22).

Sélectionner ensuite l’interface VCG#2 et renouveler l’opération pour ajouter un nouveau groupe de 2 VC3 à ce
VCG (VC3#2_1 et VC3#2_22).

Cliquer sur le lien "Settings". Vérifier que les VCG#1 et VCG#2 ont la configuration par défaut. Ces options
correspondent au besoin de cet exemple. Cet écran indique aussi le type des VCG#1 et VCG#2 (VC3) et le
nombre de VC membres qu’ils contiennent (2).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-25
CARTE GFP2500-2GE

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Mon." et cliquer sur "Apply " (voir Figure 7-25). Sélectionner ensuite l’interface VCG#2 et
renouveler l’opération.

Configuration du Switch Ethernet

Cliquer sur le lien "Switch " puis dans le tableau cliquer sur "New ". Entrer "2 " comme nouveau S-Vlan Id,
sélectionner le Tag Process "Add", choisir la priorité 802.1ad puis cliquer sur "Apply " pour le créer. Un nouvel
écran apparaît permettant d’associer des ports à ce S-Vlan.

Sélectionner l’interface Ethernet GE:1, la Classification based on "C-Vlan, la valeur de tag C-Vlan des trames
entrantes "35-37", le type de policing "trTCM ", un CIR de 100Mbps et un PIR de 100Mbps. La valeur de CBS
est laissée à sa valeur par défaut
Cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2

Cliquer sur le lien "Add Port "


Sélectionner l’interface Ethernet VCG#1, choisir une Classification based on "S-Vlan" et des valeurs de
metering puis cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2

Cliquer de nouveau sur le lien "Add Port "


Sélectionner l’interface Ethernet VCG#2, choisir une Classification based on "S-Vlan" et des valeurs de
metering puis cliquer sur "Add " pour que ce port soit effectivement ajouté dans le S-Vlan 2

Pour vérifier la configuration, cliquer sur le lien "S-Vlan List ". Un tableau récapitulatif montre tous les S-Vlan
configurés sur la carte. Sélectionner un S-Vlan et cliquer sur le lien "S-Vlan Configuration" > "Port List" afin
d'identifier les ports qui lui sont associés

Mise en service d'une liaison

Lorsque les deux cartes GFP2500 à l'extrémité d'une liaison sont configurées, on active les interfaces GE sur
ces deux cartes.

Cliquer sur le lien "GE Ports " puis sur le lien "Interface Settings". Pour l’interface GE:1, cocher la case
"ifAdminStatus up " et cliquer sur "Apply ".

7.3.2.4.3 - Contrôle de la liaison

Reprendre la procédure du paragraphe 7.3.2.1.2 - pour effectuer les contrôles, en vérifiant chacune des
liaisons.

7.3.2.5 - Interconnexion en mode "bus" : service "EVPLAN "

Dans le schéma ci-dessous on se propose de réaliser deux LAN Ethernet 1 Gigabit full duplex partagés entre 4
sites équipés d'ADR2500 eXtra.

A la différence du service EPLAN, les deux LAN utilisent le même VCG pour circuler ; cela est possible grâce à
la mutualisation au sein de VCG. Les deux S-Vlan créés doivent être en Tag Process "Add".

Dans cette application, les sites 2 et 4 assurent une fonction pont Ethernet à connectivité totale : les trames
sont transmises entre toutes les interfaces en tenant compte de leur adresse MAC.

Chacune des liaisons inter-sites sur le bus est configurée pour supporter un débit de 200Mbps (soit 4VC3). De
même sur chaque ADR2500 eXtra, l’interface Ethernet connectée au bus est policée à 100Mbps.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-26 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Site n°1
Site n°3
Eth/4xVC3 Eth/4xVC3

SDH Ethernet 1 Gigabit

Ethernet 1 Gigabit

Ethernet 1 Gigabit Eth/4xVC3

Site n°4
Site n°2 Eth/4xVC3

Ethernet 1 Gigabit

Figure 7-30 : Service EVPLAN mode "bus "

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-27
CARTE GFP2500-2GE

7.3.3 - Mise en œuvre de la fonction OAM-CC (Operation Administration


Maintenance - Continuity Check) sur la carte GFP2500
La fonction OAM (Operation Administration Maintenance) implémentée dans la carte GFP permet la supervision
de flux client.

Cette fonction consiste en l’émission et en la réception de messages spécifiques pour superviser un flux client
donné et connaître l’état du réseau par rapport au cheminement de ce flux.
Elle s’appuie sur la norme IEEE-802.1ag. Les trames de supervision émises et reçues sont nommées trames
CC : Continuity Check.

Ci-dessous un exemple d’utilisation de la fonction OAM:

NNI
NNI
CE UNI-N UNI-N
Réseau SDH
CE

ADR2500 eXtra N°1 S-Vlan ADR2500 eXtra N° 2

Sonde Source OAM-CC

Sonde Puits OAM-CC

Figure 7-31 : Exemple d'utilisation OAM

La fonction OAM-CC est constituée de sondes sources et puits :

• Une sonde source qui émet une trame multicast périodiquement (par défaut 10 secondes dans l’eXtra)
à destination des sondes puits. Une sonde source peut émettre pour plusieurs puits.
• Une sonde puits qui traite la trame multicast et un time-out (par défaut 10 secondes dans l’eXtra).

Dans l’exemple de la figure 8-41, une sonde source est déclarée dans l’équipement numéro N°1 et une sonde
puits dans l’équipement N°2 sur le même S-Vlan, ce qui permet la surveillance du flux client S-Vlan entre
Equipement N°1 et Equipement N°2 dans un sens.

Si l’on souhaite surveiller l’autre sens de ce S-Vlan il faut ajouter deux sondes supplémentaires, une sonde
source sur l’équipement N°2 et une sonde puits sur l’équipement N°1.

La fonction OAM-CC gère 2 alarmes de supervision :

• OAM Degraded : dans ce cas il s’agit de la perte d'une à trois trames CC consécutives.
• OAM Defect : dans ce cas il s’agit de la perte d'au moins quatre trames CC consécutives.
La période entre deux trames OAM est paramétrable, 10s par défaut.

Le nombre de sondes sources est limité à 256 et le nombre de sondes puits à 256 par carte GFP2500 .

La trame multicast OAM n’est pas diffusée sur les ports UNI-N (client), elle est diffusée sur les ports NNI.

L’adresse MAC multicast OAM CC par défaut est : 01-80-C2-00-00-67.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-28 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Remarques :

- L’apparition périodique de défaut OAM, peut signifier que le dimensionnement du réseau au niveau des VCG
est mal réglé, et que des congestions apparaissent (exemple : coupure d'un lien VC dans un VCG avec LCAS).
- Il ne faut pas activer de sonde OAM sur un flux créé entre une carte GFP2500 et une carte 4E/FE ou une
carte xGE-DM. Les trames OAMcc fournisseur ne sont pas filtrées par les cartes 4EFE ou xGE-DM et sont
transmises dans le réseau du client.

7.3.4 - Mise en œuvre des fonctions qualité de service de la carte


GFP2500

7.3.4.1 - Principes de gestion de la QoS de la carte GFP2500

La carte GFP2500 met en œuvre des fonctions de Qualité de Service ; ces fonctions réalisent un formatage
des flux de sortie sur toutes les interfaces du module, avec en particulier :

¾ Transmission des flux en fonction de leur conformité vis à vis d’un "Service Level Agreement " (SLA) pré-
configuré
¾ Garantie, pour chaque flux, des débits mini et crête

Les fonctions de QoS mises en œuvre par la carte GFP2500 sont les suivantes :
• la définition d'un contrat de débit par flux
• une gestion de congestion des flux en accord avec leur conformité aux contrats

Schématisation

La QoS de la carte GFP2500 peut être représentée par le schéma suivant. Elle comporte :
• un bloc de metering et policing,
• 4 files d'attentes : 3 files (TC0,1,2) en WRR (Weight Round Robin) et une file (TC3) en SP (Strict Priority)
• un mécanisme pour dépiler (Scheduler) les paquets des ces files vers le port de sortie.

Le but de ces mécanismes est de favoriser un client prioritaire sur un client peu prioritaire dans le flux mutualisé
pour respecter les temps de latence associées à chaque classe de service. Pour ce faire, le traitement egress
(côté émission d’un port) permet un traitement différencié en fonction de la priorité du S-Vlan grâce à ces
différentes files de transmission (TC : Traffic Class) ainsi que le moyen de les dépiler (scheduling dépilant
prioritairement la file SP Strict Priority tant que sa bande passante maximum configurée n’est pas atteinte)

Ce schéma s’applique pour chacun des 2 ports Ethernet ainsi que pour chacun des 22 ports Ethernet sur SDH.
La configuration des différents paramètres est indépendante entre les différents ports.

Compteurs SLA

Toward SDH
SCHEDULER switch fabric
From File TC 0
Ethernet GREEN GREEN WRR
File TC 1
Metering Policing
YELLOW YELLOW File TC 2
SP
File TC 3
RED
%Shaping

Ingress Egress VC3-nV ou VC4-nV

Figure 7-32 : Architecture de la QoS

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-29
CARTE GFP2500-2GE

Gestion de la QoS - Contrôle de débit

Le contrôle de débit de la carte GFP2500 permet de vérifier la conformité des paramètres temporels (débit et
taille de "burst ") d’un flux en regard d’un contrat souscrit par l’émetteur du flux. Ce type de contrat est
généralement appelé "Service Level Agreement " (SLA).

Une première fonction mesure les caractéristiques temporelles du flux réel ("metering"). En comparant les
mesures à un profil (ou contrat) configuré, cette fonction permet de classer chaque trame selon le code couleur
suivant :
• Vert : trame dans le profil
• Jaune : trame partiellement hors-profil
• Rouge : trame entièrement hors profil

La carte GFP2500 fournit des compteurs qui indiquent la quantité de trafic affectée à chaque couleur.

Ensuite, la fonction de "policing " s’applique et rejette systématiquement toute trame rouge. Seules les trames
vertes et jaunes peuvent continuer.

Le "metering " de la carte GFP2500 s’appuie sur deux algorithmes standards qui peuvent être sélectionnés au
choix :
• "Simple débit, trois couleurs " (srTCM) selon la recommandation IETF RFC2697
• "Double débit, trois couleurs " (trTCM) selon la recommandation IETF RFC2698

Lorsqu’une interface est associée à un S-Vlan, on configure un profil qui servira pour le trafic entrant sur cette
interface.

Profils de trafic
Les profils de trafic de la carte GFP2500 utilisent les paramètres suivants :

Paramètre Description Unité srTCM trTCM


CIR Committed Information Rate Kbps OUI OUI
PIR Peak Information Rate Kbps NON OUI
CBS Committed Burst Size KB OUI OUI
Figure 7-33 : Profil de trafic

Les paramètres de QoS concernent le trafic Ethernet uniquement. Le sur-débit lié à l’encapsulation GFP n’est
pas pris en compte au niveau de ces débits.

srTCM (single rate Three Color Marker) :


Un profil srTCM est utile pour policer un service lorsque seule la longueur d’un "burst " importe et non son débit.
Le Metering est basé sur un CIR (Committed Information Rate) et une taille de "burst" associée : CBS
(Committed Burst Size). Un paquet est conforme (vert) si le débit est inférieur ou égal au CIR, ou si la quantité
de trafic reçue en sur-débit ne dépasse pas CBS. Enfin, en cas de sur-débit supérieur à CBS, le paquet est non
conforme (rouge).

trTCM (two rate Three Color Marker) :


Un profil trTCM est utile pour policer un service lorsqu’un débit crête (PIR) et un débit minimum (CIR) doivent
être garantis séparément. Le Metering est basé sur deux débits : PIR (Peak Information Rate) et CIR
(Committed Information Rate) et sur la taille du "burst" associé : CBS (Committed Burst Size). Un paquet est
non conforme (rouge) si le sur-débit dépasse le PIR. Le paquet est conforme (vert) si le débit est inférieur ou
égal au CIR, ou si la quantité de trafic reçue en sur-débit ne dépasse pas CBS. Autrement, le paquet est
partiellement conforme (jaune).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-30 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Contrôle de congestion et gestion des buffers

La carte GFP2500 met en œuvre un algorithme standard d’ordonnancement servant à contrôler la distribution
de ressources entre les classes de service WRR (Weight Round Robin) et SP (Strict Priority ) pour gérer les
phases de congestion.

La configuration de la QOS dans la GFP2500 tient compte de l’information de priorité affectée à chaque client
mutualisé. L’affectation d’une priorité à un client se fait en fonction d’une SLA (service level agreement), via la
configuration du champ "CoS for S-Vlan Id based on 802.1ad priority" en cliquant sur le lien "S-Vlan List >
CoS" (entre 0 et 7 et user defined). A une priorité donnée (celle configurée pour le S-Vlan sur les Ports UNI-N
ou E-NNI ou celle extraite du tag priority sur les ports I-NNI) correspond une classe de trafic :

• User Priority 0,1 => TC0 (WRR)


• User Priority 2,3 => TC1 (WRR)
• User Priority 4,5 => TC2 (WRR)
• User Priority 6,7 => TC3 (Strict Priority)

Dans la version actuelle de la carte GFP2500 , une congestion peut se présenter en émission sur un port
Ethernet ou un port Ethernet sur SDH dans deux circonstances (non exclusives) :
• Dans une topologie multipoint, lorsqu’un port doit transmettre des flux provenant de plusieurs autres ports
sur la même carte GFP2500 . Des phases plus ou moins transitoires peuvent se présenter où la somme
des débits entrants dépasse notablement le débit que peut écouler l’interface d’émission. Les topologies
multipoint particulièrement exposées à ce type de congestion sont celles qui contiennent un port Ethernet
sur SDH avec peu de VC.
• Quelle que soit la topologie, lorsqu’une grande quantité de trafic passe l’étage du policing mais est
partiellement conforme (jaune). Des phases plus ou moins transitoires peuvent se présenter où le sur-débit
est tel qu’il ne peut pas être transmis suffisamment rapidement par le port de sortie. Les profils
particulièrement exposés à ce type de congestion sont ceux qui sont configurés avec un grand différentiel
entre les valeurs de CIR et PIR.

Des problèmes de congestion répétitifs ou durables nécessitent généralement une évolution de la topologie
réseau.

7.3.4.2 - Configuration de la QoS

Configuration du Metering, Policing, Classification

La procédure pour configurer un profil de trafic à des nouveaux ports après avoir créé un nouveau S-Vlan est
indiquée dans les exemples précédents de topologie point-à-point, étoile et bus (voir "Configuration du Switch
Ethernet " de chaque exemple).

La procédure est différente pour configurer un profil de trafic sur des ports pour un S-Vlan déjà existant. Cliquer
sur le lien Switch puis sur le lien "S-Vlan List ". Sélectionner la case du S-Vlan concerné et cliquer sur le lien
"S-Vlan Configuration ". Dès lors, trois commandes sont disponibles :

• "Add Port " : pour ajouter un port dans un S-Vlan avec un profil de trafic
• "Delete Port " : pour retirer un port d’un S-Vlan donné et supprimer le profil de trafic associé
• "Modify Port " : pour modifier le profil de trafic associé à un S-Vlan existant sur un port donné

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-31
CARTE GFP2500-2GE

L’écran suivant illustre la configuration d’un profil "srTCM " sur un port Ethernet.

Figure 7-34 : Configuration d’un profil srTCM

L’écran suivant illustre la configuration d’un profil "trTCM " sur un port Ethernet.

Figure 7-35 : Configuration d’un profil trTCM

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-32 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

User Priority
L’affectation d’une priorité à un client (S-Vlan) se fait via la configuration du champ "CoS for S-Vlan Id based
on 802.1ad priority" en cliquant sur le lien "S-Vlan List > CoS" (entre 0 et 7 et user defined). Les valeurs 6 et 7
sont les valeurs les plus prioritaires car elles utilisent la SP (voir Figure 7-11 : Class of Priority).

Réglages des paramêtres pour les Classes of Service


La carte GFP2500 règle la bande passante réservée pour la file en SP (SP Bandwidth %). Pour accéder à ces
informations, cliquer sur le lien "Switch" puis sur le lien "Global CoS " ; l’écran suivant est alors affiché.

Figure 7-36 : Lecture des paramètres de Classes de Trafic

Bandwidth (CoS0,1,2) : ce paramètre permet de limiter le débit en sortie d’une classe de trafic à un certain
pourcentage de la bande passante du port. Une valeur à 100% de ce paramètre signifie qu’il n’y a plus de
limitation.

WRR (CoS0,1,2) : (Weight Round Robin) poids utilisés par le mécanisme de désempilage des classes de trafic
0 à 2 (scheduling). Plus le poids est élevé plus la CoS associée émettra de trames.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-33
CARTE GFP2500-2GE

Pour changer la bande passante, cliquer sur le lien "Switch" puis sur le lien "Advanced ", sélectionner le port à
modifier.

Figure 7-37 : Réglages des paramètres de Classes de Trafic SP

SP Bandwidth % (% de bande passante SP) (1-100%) : Traduction en pourcentage de la bande passante


configurée pour la file d’attente en Strict Priority .
Cette file favorise les temps de latence des flux qui lui sont affectés tout en laissant de la bande passante pour
les files en WRR.

Port shaping : ce paramètre permet de limiter le débit en sortie d’un port à un certain pourcentage de la bande
passante max du port. Une valeur à 100% de ce paramètre signifie qu’il n’y a plus de limitation.

Lecture des compteurs associés à un S-Vlan

La carte GFP2500 fournit des compteurs indiquant la quantité de trafic conforme (vert), partiellement conforme
(jaune) et non conforme (rouge) reçue sur une interface donnée pour un S-Vlan donné. Cliquer sur le lien
"Switch " puis sur le lien "S-Vlan SLA Counters ". Dans la première partie de l'écran, pour chaque S-Vlan,
sélectionner les ports concernés et cliquer sur "Apply". Dans la seconde partie de l'écran, sélectionner le port
pour lequel regarder les compteurs. Le nombre de ports sélectionnés est limité à 14 par GFP2500-2GE ; quand
un port Master de la fonction 802.3ad Link aggregation est sélectionné, il en coûte deux compteurs.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-34 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Figure 7-38 : Compteurs de conformité SLA

La carte GFP2500 offre aussi des compteurs supplémentaires par S-Vlan et par port. Pour accéder à ces
compteurs, cliquer sur le lien "Switch " puis sur le lien "S-Vlan Port Counters ". Sélectionner dans la fenêtre du
haut les ports GE et VCG sur lesquels on veut ces compteurs. Le nombre est limité à 2.
Dans la fenêtre de dessous sélectionner le port voulu pour la visualisation :

Figure 7-39 : Compteurs S-Vlan Port

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-35
CARTE GFP2500-2GE

7.3.5 - Mise en œuvre du Multiple Spanning Tree Protocol de la carte


GFP2500

7.3.5.1 - Principes de gestion du Multiple Spanning Tree Protocol sur la carte


GFP2500
La carte GFP2500 permet d’activer le "Multiple Spanning Tree Protocol " (MSTP), protocole Ethernet standard
décrit dans la norme IEEE 802.1S.

MSTP permet d’annuler les boucles dans un réseau Ethernet où existe des liens redondants. Sans MSTP, ces
boucles sont interdites par la norme Ethernet parce qu’elles créent des "broadcast storm " : les trames
broadcast ou à adresse unicast inconnue sont répliquées sur ces liens à l’infini, jusqu’à une consommation
totale de la bande passante disponible.

Dans des topologies simples de type point-à-point, en étoile ou en bus, il est inutile d’activer MSTP.

Par contre, pour des topologies en anneau ou maillées, il est recommandé d’activer MSTP, dès lors qu’il existe
une boucle au niveau Ethernet.

Notes :
- Une boucle au niveau SDH pour mettre en œuvre des mécanismes de protection SDH n’implique pas la
présence d’une boucle au niveau Ethernet. Les liaisons Ethernet sont démarquées par l’interconnexion de ports
Ethernet ou de ports Ethernet sur SDH.
- Il ne faut pas activer MSTP sur un flux créé entre une carte GFP2500 et une carte 4E/FE ou xGE-DM. Les
trames BPDU MSTP fournisseur ne sont pas filtrées par les cartes 4EFE ou xGE-DM et sont transmises dans le
réseau du client.

Sur la carte GFP2500 MSTP peut être activé ou désactivé de façon globale dans un premier temps. Ensuite,
une fois activé au niveau global, chaque port Ethernet ou Ethernet sur SDH peut être inclus ou non dans le
Spanning Tree. A partir du moment où un port est déclaré au niveau du Spanning Tree, MSTP contrôle la
transmission sur ce port. En particulier, MSTP peut bloquer la transmission sur ce port provisoirement ou
jusqu’à ce que le protocole reconverge suite à la coupure d’un lien Ethernet.

Le protocole MSTP d’une carte GFP2500 échange en permanence des paquets de contrôle appelés "BPDUs "
avec toutes les autres cartes GFP2500 ou GFP150 du réseau où MSTP est actif. Ces paquets sont transportés
uniquement sur les liens inclus dans le Spanning Tree.

Note : Dans la configuration actuelle seuls les S-Vlan dont l’identifiant est compris entre 4032 et 4094 peuvent
utiliser MSTP. On ne peut donc utiliser MSTP que sur 63 S-Vlan.

Attention :
- Le S-Vlan Id d'un S-Vlan activé ne peut pas être modifié ; ce S-Vlan doit être supprimé auparavant.
- La mutualisation de S-Vlan utilisant MSTP (S-Vlan Id de 4032 à 4094) à un S-Vlan sans MSTP (S-Vlan Id de 2
à 4031) peut éventuellement casser le trafic associé au S-Vlan sans MSTP à cause de l’état du port dans le
CIST.

Définition de CIST et MSTI.


Le CIST (Common Instance Spanning Tree) permet la gestion des régions, lors de l’utilisation de plus de 63
instances ( S-Vlan ) MSTP.
Le MSTI (Multi Spanning Tree Instance) permet la gestion d’un VLAN.
Le CIST et le MSTI sont indépendants.
Les MSTI sont indépendants les uns des autres. Chaque MSTI correspond à un et un seul VLAN.

Etat MSTP d’un port


Une fois un port inclus dans le Spanning Tree, MSTP maintient l’état de ce port en fonction du contenu des
BPDUs qu’il reçoit du réseau et des changements d’état opérationnel de la connexion physique de tout port
local.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-36 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Chaque port MSTP est géré par deux variables "PORT STATE " et "PORT ROLE "

"PORT STATE " gère deux états :


• "DISABLED " : Le port ne participe pas au protocole MSTP. Cela se produit lorsque le port est déconnecté
ou lorsque MSTP est désactivé sur ce port.
• "FORWARDING " : Le port participe au protocole MSTP et est connecté ; il peut émettre et recevoir des
trames.
"PORT ROLE " gère plusieurs états :
• "DISCARDING " : Le protocole MSTP a bloqué le port pour éviter une boucle au niveau du réseau. Quand
un port est dans cet état, il ne peut plus recevoir ou transmettre de trames Ethernet, à l’exception des
BPDUs MSTP qu’il continue de gérer.
• "BACKUP " : Le protocole MSTP a bloqué le port pour éviter une boucle au niveau du réseau. Cet état
indique que le bridge a reçu une trame qu’il a lui-même envoyée.
• "LEARNING " : Le port va transiter vers l’état "DISCARDING " ou "FORWARDING ", en fonction des
résultats de la reconvergence de MSTP. Aucune trame Ethernet autre que les BPDUs n’est reçue ou
transmise pendant que le port est dans cet état. Toutefois, l’apprentissage des adresses MAC des trames
reçues sur ce port est déjà actif dans cet état.
• "DESIGNATED" : Le port est complètement fonctionnel. Il transmet les trames reçues et l’apprentissage
des adresses MAC s’effectue.
• "ROOT" : Le port est complètement fonctionnel. Il transmet les trames reçues et l’apprentissage des
adresses MAC s’effectue. On note que le ROOT port est le parcours le plus rapide pour arriver sur le Root
Bridge.

Le schéma suivant illustre un réseau avec une boucle au niveau Ethernet désactivée par MSTP. Il illustre aussi
le phénomène de convergence vers une topologie en arbre ("Spanning Tree ") avec un nœud élu comme racine
de cet arbre ("Root Bridge ").

Root Port
1
Bridge C

Designated 2
Port Bridge A
3

Designated
1 1
Ports
Bridge Z Bridge D
Root Blocking
(Root)
2

Root
Designated 4
Port
3 1

Bridge B 2

1
Bridge E

Designated
Ports

Forwarding frames between Root ports and Designated ports

Figure 7-40 : Types de ports du MSTP

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-37
CARTE GFP2500-2GE

Contrôler la convergence MSTP


MSTP permet de configurer un coût sur chaque port (port priority), et sur chaque bridge (bridge priority) afin de
contrôler la topologie du réseau en phase stable, c’est-à-dire tant qu’aucun lien Ethernet ou Ethernet sur SDH
ne subit de coupure physique. Bien sûr, les liens redondants mis hors service par MSTP en phase stable
deviennent actifs en cas de perte d’un lien dans le réseau. Enfin, dès qu’une telle panne est réparée et que le
lien primaire redevient opérationnel, MSTP reconverge vers la topologie stable et remet les liens redondants
hors service.

Etanchéité du MSTP de la carte GFP2500


D’après la norme IEEE 802.1D, les BPDUs MSTP doivent être émis avec une adresse MAC destination
multicast réservée : 01-80-C2-00-00-00 ("Bridge Group Address "). Par défaut, la carte GFP2500 utilise
l'adresse 01-80-C2-00-00-08.

Toutefois, l’implémentation de MSTP sur la carte GFP2500 permet de configurer une adresse multicast
différente (standard 01-80-C2-00-00-00 ou non standard dans la plage 01-80-C2-00-00-04 à 01-80-C2-00-00-
0F). L’utilisation d’une adresse différente ne change en rien l’algorithme MSTP mais permet de distinguer les
BPDUs émis par la carte GFP2500 de tout BPDU émis par un autre type de bridge (qui utiliserait l’adresse
standard comme il se doit).

Les cartes GFP2500 permettent d’interconnecter des réseaux LAN Ethernet clients à travers le réseau
Ethernet sur SDH d’un opérateur. Selon les cas, STP peut être activé dans ces LANs clients. Toutefois, en
utilisant une adresse non standard, spécifique au réseau d’ADR2500 , la carte GFP2500 assure le transport de
manière transparente des BPDUs venant des réseaux clients.

Ainsi, le protocole STP opérateur est complètement "étanche " vis à vis du MSTP qui peut être activé dans les
réseaux clients. De plus, l’ADR2500 eXtra interconnecte le réseau STP des clients de façon transparente et
assure donc une continuité du protocole entre les sites distants.

Note : Il est déconseillé d’activer MSTP sur les ports Ethernet sauf si la topologie réseau l’exige. En effet, il est
généralement inutile d’activer le MSTP opérateur sur des ports connectés aux réseaux clients.

7.3.5.2 - Validation de la Licence MSTP sur une carte GFP2500

L'utilisation de MSTP par la carte GFP2500 est soumise à une Licence. Pour activer cette Licence il faut
procéder comme suit :

1) relever les adresses MAC des cartes GFP2500 sur lesquelles la Licence MSTP est à activer
2) fournir ces informations à la Hotline via téléphone ou E-MAIL pour obtenir la clé de Licence
3) saisir la clé de Licence MSTP (32 caractères) fournie par la Hotline, via le menu "MSTP > Licence
Activation", et cliquer sur Apply.

Figure 7-41 : Validation de la Licence MSTP

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-38 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Nota :

Une alarme "No MSTP Licence" de niveau carte est activée si au moins un port a une configuration MSTP à ON
et que la licence MSTP n'est pas activée.
La sévérité de cette alarme est majeure, et non modifiable.

7.3.5.3 - Exemple de configuration de MSTP

On reprend l’exemple précédent de la topologie d’interconnexion en bus avec en plus un lien redondant entre
les ADR2500 eXtra distants 1 et 3. La topologie résultante s’apparente aussi à une topologie en anneau.

On commence donc par configurer les 4 ADR2500 eXtra avec la topologie en bus décrite plus haut (*). Puis on
suit les étapes suivantes :

1. Ajouter le lien redondant (*).


2. Activer MSTP sur tous les ports du bus (ainsi que sur la liaison redondante)
3. Mettre la liaison redondante en service

Une fois la liaison en service, on peut vérifier que MSTP met bien chaque extrémité de la liaison redondante
dans l’état "DISCARDING " alors que tous les autres ports du bus restent dans l’état "FORWARDING ".

(*) Attention : les S-Vlan utilisés MSTP doivent avoir un S-Vlan Id compris entre 4032 et 4094 ; on prendra
4032 pour cet exemple.

Site n°1 Eth/4xVC3 Site n°3

Eth/4xVC3
SDH Ethernet 1 Gigabit

Ethernet 1 Gigabit

Eth/4xVC3
Eth/4xVC3

Site n°4
Site n°2
Ethernet 1 Gigabit
Ethernet 1 Gigabit

Figure 7-42 : Exemple de configuration de MSTP

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-39
CARTE GFP2500-2GE

Configuration du bus

Voir exemple plus haut dans ce document. (§ 7.3.2.4 -)

Configuration de la liaison redondante entre les ADR2500 eXtra n°1 et 3

Reproduire la configuration du port VCG#2 sur les ADR2500 eXtra n°1 et 3 comme indiqué dans l’exemple du
bus entre les ADR2500 eXtra n°2 et 4.

A terme, les ADR2500 eXtra n°1 et 3 doivent être reliés par leur port VCG#2 configuré avec 4 VC3 et affecté au
même S-Vlan que les autres ports (S-Vlan Id "4032").

Note : la connexion n’est pas encore mise en service afin d’éviter la création d’une boucle dans le réseau tant
que MSTP n’est pas actif.

Activation de MSTP sur les ADR2500 eXtra n°2 et 4

Cliquer sur le lien "MSTP" puis sur le lien "Bridge settings " de la carte GFP2500 . Sélectionner la valeur
"MSTP " pour le paramètre "MSTP Protocol " puis cliquer sur "Apply ".

Figure 7-43 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (1)

Les valeurs par défaut des champs de l'écran Bridge Configuration sont celles de la norme 802.1d ; si on veut
optimiser les temps de convergence du protocole MSTP, il faut ajuster les paramètres "Forward Delay", "Hello
Time" et "Max Age".

Les autres paramètres permettent de configurer MSTP en fonction des besoins utilisateurs. Avant de modifier
ces champs, il est fortement conseillé de lire la norme 802.1s.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-40 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Cliquer sur le lien "Port Settings". Vérifier que les ports VCG#1 et VCG#2 sont "Enable " et les autres valeurs à
la valeur par défaut ; si ce n’est pas le cas, les changer et cliquer sur "Apply".

Figure 7-44 : Activation de MSTP sur les ADR n°2 et n°4 (2)

Activation de MSTP sur les ADR2500 eXtra n°1 et 3

Pour valider MSTP sur les cartes n°1 et n°3, répéter les instructions décrites ci-dessus.

Mise en service de la liaison redondante

Sur les ADR2500 eXtra n°1 et 3, on active les interfaces VCG#2 :


Cliquer sur le lien "VCG " de la carte GFP2500 puis sur le lien "Settings", mettre l’ "Admin Status " de l’interface
VCG#2 à "Up" et cliquer sur "Apply ".

Une fois ces deux interfaces activées, MSTP échange des BPDUs sur ce nouveau lien et un nouvel état est
calculé. Toutefois, grâce à l’asymétrie des "Path Cost " sur l’anneau, après une dizaine de secondes chaque
port de cette liaison est mis dans l’état "DISCARDING ". Mis à part les BPDUs de MSTP, aucune trame n’est
transmise sur cette liaison.

Vérification

Il est possible de vérifier l’état d’un MSTI sur une carte GFP2500.

Cliquer sur le lien "MSTP" puis sur le lien "MSTI List".

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-41
CARTE GFP2500-2GE

Figure 7-45 : Vérification MSTI (1)

Sélectionner le MSTI Id 1 et cliquer sur "MSTI – Port Informations and Settings "pour arriver sur le panel
suivant.

Ce panneau permet de vérifier l’état des ports du MSTI sélectionné.

Figure 7-46 : Vérification MSTI (2)

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-42 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

7.3.6 - Mise en œuvre de LCAS sur la carte GFP2500

7.3.6.1 - Principes de gestion de LCAS sur la carte GFP2500


La carte GFP2500 permet d’activer le protocole "Link Capacity Adjustement System " (LCAS) sur chacun des
22 VCGs indépendamment.

LCAS permet :
• D’ajouter ou d’enlever dynamiquement des VC membres d’un VCG sans désactiver au préalable ce VCG
(minimisant donc toute interruption de trafic)
• D’ajuster dynamiquement la bande passante disponible selon l’apparition ou la disparition d’alarmes sur des
VC membres d’un VCG : la bande passante de chaque VC en alarme est soustraite de la bande passante
du VCG. En cas d’alarme, le VCG continue donc de transporter du trafic tant qu’il reste au moins un VC
membre opérationnel.

Sans LCAS :
• La carte GFP2500 impose de désactiver le VCG avant d’ajouter ou d’enlever des VC membres (imposant
donc une interruption de trafic)
• Le VCG devient complètement indisponible dès qu’une alarme est détectée sur un VC membre et il
redevient complètement opérationnel une fois que plus aucun VC membre n’est en alarme.

Pour être opérationnel LCAS doit seulement être activé aux deux extrémités d’un VCG. LCAS est transparent
du point de vue du cœur de réseau SDH. Une fois configurées avec LCAS les deux extrémités échangent
régulièrement des informations d’état dans les en-têtes de sur-débit SDH (précisément les en-têtes des multi-
trames de concaténation virtuelle).

LCAS peut être utilisé en tant que mécanisme de protection du trafic Ethernet : lors de la perte d’une partie des
VC constituant un VCG, la transmission se replie sur les VC opérationnels restants.

Ce mécanisme de protection n’a de sens que si les VCs d’un VCG ne sont pas tous configurés de la même
manière à travers le réseau SDH :
• Soit les VCs doivent emprunter des chemins différents, via des conduits SDH indépendants ;
• Soit une partie des VCs doit être protégée au niveau SDH (SNC, etc.) ;
• Soit une combinaison des deux.

7.3.6.2 - Exemple de configuration de LCAS

L’option LCAS est à "Yes " par défaut sur les VCG. On reprend l’exemple précédent de la topologie point-à-
point, en répartissant simplement les VCs utilisés sur 2 chemins différents.

Configuration des connexions SDH

Cliquer sur l’onglet "Connection " et configurer les connexions des VC3#1_1 et VC3#1_22 de la carte GFP2500
de façon à diriger 1 VC3 sur une carte SDH et l'autres VC3 sur une autre carte SDH. Assurer une connexion de
bout en bout de ces VC3 jusqu'au deuxième ADR2500 eXtra (via des chemins SDH différents).

Configuration du groupe VCG

En procédant de la même manière qu'au § 7.3.2.1.1 -, pour l'interface VCG#1 constituer le groupe de 2 VC3
concaténés sur lequel sera transporté l'Ethernet (VC3#1_1 et VC3#1_22).

Cliquer sur sur le lien "Settings ". Vérifier que le VCG#1 a la configuration par défaut. Cet écran indique aussi le
type du VCG#1 (VC3) et le nombre de VC membres qu’il contient (2).

Cliquer sur le lien "Alarms" et sélectionner l'interface VCG#1. Pour activer la surveillance des alarmes sur ce
port, cocher l’option "Mon." et cliquer sur "Apply " (voir Figure 7-25).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-43
CARTE GFP2500-2GE

7.3.7 - Mise en œuvre de la fonction Link Aggregation (Trunk) sur la


carte GFP2500

7.3.7.1 - Fonction GE Trunk

La fonction Link aggregation implémentée dans la carte GFP permet de définir une interface Ethernet logique
constituée de 2 ports Gigabit Ethernet.
Cette fonction consiste à offrir une interface disposant d’un débit physique de 2 Gigabit. La répartition du trafic
sur les ports physiques Gigabit Ethernet est basée sur la valeur des adresses MAC source et destination des
trames entrantes.
La configuration de l’interface logique est celle du port défini comme étant le « MASTER ».
Si un des liens Gigabit Ethernet venait à être défectueux, le lien logique fonctionnerait en mode dégradé avec
une capacité égale à celle du lien Gigabit Ethernet toujours opérationnel.

Ci-dessous un exemple d’utilisation de la fonction 802.3ad :

I-NNI
I-NNI
CE UNI-N GE :1 UNI-N
GE :1
Réseau SDH
GE :2
GE :2 CE
UNI-N
UNI-N
ADR2500 eXtra N°1 S-Vlan ADR2500 eXtra N° 2

Figure 7-47 : Exemple d'utilisation 802.3ad

Figure 7-48 : Fonction GE Trunk

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-44 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

7.3.7.2 - Fonction VCG Trunk

La fonction VCG Trunk définit une interface logique constituée de 2 ports VCG. La carte GFP2500 supporte
jusqu'à 2 groupes de VCG trunk.
Pour créer un VCG trunk, la bande passante de l'ensemble des ports VCG doit être supérieure à 100Mbps, et il
est recommandé que tous les ports VCG aient la même bande passante.
Un VCG trunk offre une interface logique disposant d’un débit physique égal à la somme des bandes passantes
de l'ensemble des ports VCG.
La répartition du trafic sur les ports physiques VCG est basée sur la valeur des adresses MAC source et
destination des trames.
La configuration de l’interface logique est celle du port VCG défini comme étant le « MASTER ».
Si l'un des deux ports VCG venait à être défectueux, le lien logique fonctionnerait en mode dégradé avec une
capacité égale à un port VCG.

Figure 7-49 : Fonction VCG Trunk

7.3.7.3 - Alarmes Trunk

Pour l'ensemble des GE trunk et VCG trunk, la fonction 802.3ad gère 2 alarmes :

• Degraded : un des deux ports physiques Gigabit Ethernet a un "Operstatus" à down.


• Defect : les deux ports physiques Gigabit Ethernet ont un "Operstatus" à down.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-45
CARTE GFP2500-2GE

7.4 - QUELQUES REGLES DE PARAMETRAGE

7.4.1 - Règles de paramétrage diverses


1. La configuration de l'interface Ethernet doit être identique entre chaque interface Ethernet de la carte
GFP2500 et les équipements de transmission présents sur le LAN correspondant. Il est préférable d'utiliser
les modes manuels plutôt que le mode "auto négociation" en raison de l'incompatibilité de fonctionnement
de ce mode entre certains équipements du commerce.

2. Les modifications de configuration d'une interface VCG (LCAS, FCS) doivent être réalisées lorsque
l'interface est "OFF " (Admin Status coché "Down"). L'interface est configurée "ON " (Admin Status coché
"Up") lorsque les configurations des deux extrémités de la liaison sont réalisées. Toutefois, lorsque LCAS
est activé sur une interface VCG et que cette interface est elle-même dans l’état "ON ", il est possible de
modifier la composition du VCG (ajouter ou enlever des VC membres) sans passer l’interface "OFF " au
préalable. Dans ce cas, ces modifications sont prises en compte directement.

3. Il est préférable de configurer pour chaque VCG le paramètre FCS à l’état "No".

7.4.2 - Règles de paramétrage de la QoS


Il est nécessaire de respecter les règles suivantes lors du paramétrage de la QoS :
1. Pour chaque interface Ethernet client, les CIR et PIR correspondant à cette interface doivent être inférieurs
à 1Gigabit/sec.
2. Pour chaque interface Ethernet sur SDH à laquelle sont associés un CIR et un PIR, la Bande Passante du
VCG doit être supérieure à CIR + 0.1*(PIR-CIR) (ce qui correspond à la fonction de Connection Automatic
Control).

7.5 - APPLICATIONS

7.5.1 - Réseaux maillés


Dans les topologies de type "LAN partagé", en multipoint à multipoint (EPLAN ou EVPLAN), il faut veiller à ne
pas créer de boucle entre des cartes GFP2500 ou entre des cartes GFP2500 et GFP150 (site 1 vers 2, 2 vers
3 et 1 vers 3)
- soit en ne créant pas de boucle par construction des liaisons, ce qui rend alors inutile la mise en œuvre
du protocole de MSTP.
- soit en mettant en œuvre le protocole de "Multiple Spanning Tree " (MSTP).

7.5.2 - Protection des conduits


Les conduits VC4/VC3 utilisés par la carte GFP2500 peuvent être protégés par la mécanisme SNCP comme
tous les autres conduits VC4/VC3.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-46 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

7.5.3 - Mode dégradé / repli


Lorsqu'un container virtuel VC3 ou VC4 utilisé par la carte GFP2500 n'est pas opérationnel, la transmission se
replie sur les VC3/VC4 restants (grâce au protocole LCAS, lorsqu’il est mis en œuvre). Dans ces conditions, la
transmission sur une interface reste possible tant qu'il existe au moins un VC3 ou VC4 opérationnel pour cette
interface.
Lorsque le VC3/VC4 redevient disponible, le VCG se resynchronise automatiquement (grâce au protocole
LCAS) et la transmission reprend sur l'ensemble des VC3/VC4 disponibles.

7.6 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

7.6.1 - Principales caractéristiques techniques


Les principales caractéristiques de la carte GFP2500 de l’ADR2500 eXtra sont :
• Valeurs par défaut des champs de l'en-tête GFP
Champ PFI (Payload FCS Indicator ) est à 0 (absence de FCS sur Payload)
• Valeurs fixes des champs de l'en-tête GFP
Champ PTI (Payload Type Identifier) est à 000 (Trame Client Data)
Champ EXI (Extension Header Identifier) est à 0000 (Null Extension Header)
Champ UPI (User Payload Identifier) est à 0000 0001 (Frame-Mapped Ethernet)
• Nombre de VCG traités par carte GFP2500 : 1 à 22
• Nombre de containers virtuels traités par VCG :
- en mode STM4 : de 1 à 12 VC3 ou de 1 à 4 VC4
- en mode STM16 : de 1 à 48 VC3 ou de 1 à 16 VC4
• Mixité possible des VCG/VC4-nV et des VCG/VC3-nV
• Compensation des différences de délais de transport entre les différents containers VC4/VC3 constituant un
VCG : 48ms au maximum en VC4 et 48ms au maximum en VC3
• Interface Ethernet 1 Gigabit full duplex
• Le MTU est de 1548 octets (en intégrant @dest, @src, lgd trame et FCS), ce qui permet de transporter le
protocole ISL. Les trames de moins de 64 octets sont rejetées.
• En mode PAUSE validé (Contrôle de flux) les trames PAUSE sont générées et interprétées.
En mode PAUSE non validé, les trames PAUSE reçues sont jetées et aucune trame PAUSE n'est générée.
Les trames PAUSE reçues ne sont comptabilisées que dans le compteur "InPauseFrames".
Les trames PAUSE émises ne sont comptabilisées que dans le compteur "OutPauseFrames".
• La table des adresses MAC fonctionne en mode IVL (Independent VLAN Learning)
• Les trames Ethernet avec une adresse MAC destination réservée (01-80-C2-00-00-00 à 01-80-C2-00-00-
FF) sont transmises de façon transparente. Ce point est une déviation vis-à-vis de la recommandation IEEE
qui s’applique aux bridges Ethernet. Toutefois, ce choix d’architecture permet d’assurer une continuité du
“STP client” entre des sites clients distants. Naturellement, si MSTP est activé sur l’ADR2500 eXtra, des
trames reçues avec l’adresse 01-80-C2-00-00-00 (adresse MAC STP) sur des ports MSTP seront
transmises en transparent car le MSTP de l'ADR2500 eXtra utilise les adresses MAC 01-80-C2-00-00-04 à
01-80-C2-00-00-0F (par défaut 01-80-C2-00-00-08) (pour plus de détails voir § 7.3.5.1 -).

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-47
CARTE GFP2500-2GE

7.6.2 - Débit Ethernet / Débit VCG


Ce chapitre a pour objectif de guider à la configuration des VCG par rapport aux débits Ethernet aux interfaces
de la carte GFP2500 .

Concernant les débits Ethernet :

• Le débit Ethernet configuré pour chaque interface de la carte GFP2500 correspond au débit utile
disponible à l’interface Ethernet.
• Ce débit correspond au MTU (variant de 64 à 1548 octets et qui inclut 6 octets @dest, 6 octets @src, 2
octets lgd trame, 2 octets, et 4 octets FCS).
• Sachant qu’il y a 12 octets d’intergap entre 2 trames Ethernet qui ne font pas partie du débit utile, et 8
octets de préambule par trame Ethernet qui ne font pas partie non plus du débit utile, lorsqu’une interface
Ethernet 1 Gigabit est utilisée au maximum de sa capacité (trames bout à bout à 1Gigabit/sec), le débit utile
en 1 Gigabit est de 762.9Mbit/sec pour des trames de 64 octets de MTU et de 987.2Mbit/sec pour des
trames de 1548 octets de MTU.
• Comme on ne maîtrise pas la longueur des trames d’une liaison, qui peut varier d’une trame à l’autre, on
est conduit à se placer dans le cas le plus défavorable pour configurer le débit du VCG choisi pour établir la
liaison. Il est à noter que le protocole GFP ajoute un entête de 8 octets quand FCS de GFP est OFF (12
octets quand FCS de GFP est ON), dont il est tenu compte dans l’établissement des règles des
paragraphes 7.6.3 - et 7.6.4 -.

Il est à noter que même si on sait configurer un débit CIR compris entre 1 et 1000 Mbit/sec à l’interface
Ethernet client, certaines limitations normales sont à prendre en compte :

• Le débit réel maximum est de 987.2Mbit/sec et il se limite à 762.9Mbit/sec pour un flux client composé
exclusivement de trames à 64 octets, même si on configure CIR=1000Mbit/sec.
• Lorsque l’on utilise comme VCG un VC3-2V, ce choix limite le débit Ethernet à 96.27Mbit/sec, en tenant
compte de l’entête du protocole GFP dans la payload du VC3-2V (le débit de la payload VC3-2V étant
de 96.768Mbit/sec). On ne peut pas dans ce cas obtenir un débit Ethernet supérieur à 96Mbit/sec.

7.6.3 - Détermination du nombre de VC4 d’un VCG


Un VC4 a un débit utile Dvc4 = 149.760 Mbit/sec.

On suppose que les CIR et PIR des interfaces Ethernet client de la liaison considérée sont déjà configurés.

En point à point (service EPLine), le nombre N de VC4 minimal nécessaire pour transmettre un débit CIR à
l’interface Ethernet de E Mbit/sec est :

N = ARRONDI_SUP(E*1.125/Dvc4) et N≤7

Ce calcul tient compte du sur-débit lié à l’encapsulation GFP avec FCS OFF. Quand FCS est ON, remplacer
1.125 par 1.1875.

Il est à noter que dans ce cas, le débit à l’interface Ethernet client distante doit être également E et que l’on
conseille de configurer PIR=CIR.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-48 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CARTE GFP2500-2GE

Exemple numérique :

• Si on suppose que E=PIR=200Mbit/sec


• On obtient N=ARRONDI_SUP(200*1.125/149.760)=ARRONDI_SUP(1.502)=2 (≤7)

Dans tous les cas, on préconise à posteriori (c’est à dire après avoir configuré les CIR/PIR côté interfaces
Ethernet client et le VCG correspondant), de configurer les CIR/PIR côté interface Ethernet sur SDH tels que
CIR=PIR=Bande Passante du VCG.

7.6.4 - Détermination du nombre de VC3 d’un VCG


Un VC3 a un débit utile Dvc3=48.384 Mbit/sec.

On suppose que les CIR et PIR des interfaces Ethernet client de la liaison considérée sont déjà configurés.

En point à point (service EPLine), le nombre N de VC3 minimal nécessaire pour transmettre un débit CIR à
l’interface Ethernet de E Mbit/sec est :

N = ARRONDI_SUP(E*1.125/Dvc3) et N≤21

Ce calcul tient compte du sur-débit lié à l’encapsulation GFP avec FCS OFF. Quand FCS est ON, remplacer
1.125 par 1.1875.

Il est à noter que dans ce cas, le débit à l’interface Ethernet client distante doit être également E et que l’on
conseille de configurer PIR=CIR.

Exemple numérique :

• Si on suppose que E=PIR=60Mbit/sec


• On obtient N=ARRONDI_SUP(60*1.125/48.384)=ARRONDI_SUP(1.395)=2 (≤21)

Dans tous les cas, on préconise à postériori (c’est à dire après avoir configuré les CIR/PIR côté interfaces
Ethernet client et le VCG correspondant) de configurer les CIR/PIR côté interface Ethernet sur SDH tels que
CIR=PIR=Bande Passante du VCG.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page 7-49
CARTE GFP2500-2GE

7.7 - INTEROPERABILITE AVEC LA CARTE GFP2500-2GE

7.7.1 - Interopérabilité de la carte GFP2500-2GE avec une carte xGE-DM


ou une carte 4E/FE d’un ADR155C
Les cartes xGE-DM ou 4E/FE fournissent uniquement un service EPLine, ce qui signifie que
l’interopérabilité de la carte GFP2500-2GE avec une carte xGE-DM ou une carte 4E/FE se fait seulement
par configuration EPLine (Tag Process est None)

7.7.2 - Interopérabilité de la carte GFP2500-2GE avec une carte GFP150


La carte GFP150 peut fournir des services EPLine, EVPLine, EPLAN, EVPLAN. L’interopérabilité de la
carte GFP2500-2GE avec une carte GFP150 peut se faire selon quatre cas :

- Service EPLine (mode point-à-point utilisant un VCG dédié)


Les cartes GFP2500-2GE et GFP150 doivent être toutes les deux configurées en EPLine.
Côté GFP2500-2GE, le Tag Process est None, le port VCG est untagged et la configuration SLA
n’est pas nécessaire.
Côté GFP150, le port VCG est untagged et la configuration SLA n’est pas nécessaire.

- Service EVPLine (mode point-à-point utilisant un VCG partagé)


Côté GFP2500-2GE, le Tag Process est Add, le port VCG doit être E-NNI SVlan based et la
configuration SLA est nécessaire.
Côté GFP150, le port VCG est tagged et la configuration SLA est nécessaire.

- Service EPLAN (mode multipoint-à-multipoint utilisant un VCG dédié)


Côté GFP2500-2GE, le Tag Process est Add, le port VCG doit être E-NNI Port based et la
configuration SLA est nécessaire.
Côté GFP150, le port VCG est untagged et la configuration SLA est nécessaire.

- Service EVPLAN (mode multipoint-to-multipoint utilisant un VCG partagé)


Côté GFP2500-2GE, le Tag Process est Add, le port VCG doit être E-NNI SVlan based et la
configuration SLA est nécessaire.
Côté GFP150, le port VCG est tagged et la configuration SLA est nécessaire.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page 7-50 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN RESEAU IP

A CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN


RESEAU IP

Cette annexe décrit d’une façon succincte les règles permettant de construire un RGT basé sur
la suite de protocoles IP.

A.1 - PREAMBULE

La suite de protocoles IP permet, dans un réseau de transmission de données, le transport de


données sous la forme de paquets entre deux points du réseau.
Selon le modèle ISO, IP est le protocole de la couche réseau. Il a donc en charge au sein de
chaque nœud le routage de paquets afin que ceux-ci puissent être acheminés dans le réseau.
Les protocoles situés ‘en-dessous’ d’IP correspondent aux couches liaison et physique : ils
établissent des liaisons entre deux nœuds consécutifs du réseau.
Les protocoles ‘au-dessus’ d’IP, TCP et UDP sont les protocoles de la couche transport : ils
assurent une transmission de données de bout en bout entre deux points éloignés du réseau.
Les protocoles s’appuyant sur TCP/UDP sont orientés applicatifs : ils offrent des services tels
que le transfert de fichiers (TFTP sur UDP, FTP sur TCP), la gestion d’équipements (SNMP), la
messagerie (SMTP),...
La figure ci-dessous décrit l’empilement des principaux protocoles pouvant être mis en jeu dans
un nœud du réseau.

vers Automate vers functions


Serveur HTTP de téléchargement d’exploitation

HTTP TFTP SNMP RIP OSPF

TCP UDP

ICMP IP

ARP MAC PPP

Ethernet EOC

Figure A-1 : Suite des protocoles IP

Rem : Le protocole MAC se rattache au port physique Ethernet (media point à multi-points) et
le protocole PPP se rattache aux ports physiques réalisant des liaisons point à point
(media optique, hertzien, V11,...)

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page A-1
CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN RESEAU IP

A.2 - ADRESSAGE IP

Afin de pouvoir router des paquets au sein d’un noeud, IP utilise un mécanisme d’adressage :
en fonction de l’adresse destination contenue dans le paquet, il détermine en scrutant sa table
de routage vers quel prochain routeur il doit envoyer le paquet et il en déduit l’interface
physique sur laquelle il doit émettre le paquet. On utilisera indifféremment les vocables
«routeur» ou «équipement» par la suite),

Il existe deux façons non exclusives pour mettre à jour les tables de routage d’IP :

ƒ utilisation de routes statiques saisies par l’opérateur,


ƒ l’utilisation d'un démon de routage (tels que RIP, RIP2, OSPF) ayant la charge de gérer
dynamiquement les tables de routage à travers le réseau.
Les adresses IP sont codées sous la forme de 4 octets et sont représentées usuellement sous
forme décimale (exemple : 135.11.33.115). Une adresse IP se décompose au plus en 3
champs :

ƒ le champ «NET» situé à gauche,


ƒ le champ «subnet» situé au centre,
ƒ le champ «host» situé à droite.

La longueur du premier champ dépend de la classe à laquelle appartient l’adresse. La longueur


des champs «subnet» et «host» est définie par un masque associé à l’adresse. Il existe trois
classes d’adresses :

ƒ la classe A : le champ «NET» est codé sur le premier octet ; les trois autres octets étant
réservés aux champs «SUBNET» et «HOST» ; les adresses de classe A varient de 1.0.0.0 à
126.255.255.254 ,
ƒ la classe B : le champ «NET» est codé sur les deux premiers octets ; les deux autres octets
étant réservés aux champs «SUBNET» et «HOST» ; les adresses de classe B varient de
128.0.0.0 à 191.255.255.254 ,
ƒ la classe C : le champ «NET» est codé sur les trois premiers octets ; le dernier octet étant
réservé aux champs «SUBNET» et «HOST» ; les adresses de classe C varient de 192.0.0.0
à 223.255.255.254. ; le nombre maximal d’équipements pouvant appartenir à un même
réseau IP de classe C (ayant le même «NET») est de 254 équipements.

Rem : Les adresses commençant par 127 et les adresses comportant ‘tout 1' ou ‘tout 0’ dans
les champs «SUBNET» et «HOST» sont interdites.

Rem : Le standard IP autorise que les champs «SUBNET» et «HOST» puissent être codés
sur un nombre de bits ne correspondant pas à une frontière d’octet ; usuellement ceci
n’est pas mis en œuvre pour des raisons de lisibilité d’adresses et car la plupart des
implémentations du démon de routage RIP ne supportent pas cette fonctionnalité.

Le champ «SUBNET» se définit par un masque qui s’écrit sous la forme : 255.255.255.0,
255.255.0.0, 255.0.0.0, etc : le nombre de bits à zéro de la partie droite du masque définit la
longueur du champ «HOST». Ex : pour l’adresse 40.2.2.2 associée au masque 255.255.255.0,
le champ «NET» prend la valeur 40, le champ «SUBNET» la valeur 2.2 et le champ «HOST» la
valeur 2.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page A-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN RESEAU IP

A.3 - PLAN D’ADRESSAGE

Un réseau global IP doit être subdivisé en N réseaux ayant chacun un numéro de «NET».
Au sein de chaque réseau, chaque liaison physique (point à point ou multi-point) a son numéro
de «SUBNET» propre.
Chaque équipement relié à cette liaison (2 pour une liaison point à point, N pour un segment
Ethernet) a son numéro de «HOST» propre.
En fonction du nombre d’équipements et de liaisons, on utilisera des adresses de classes A, B
ou C et des «SUBNETs» codés sur un ou deux octets.
En conclusion, à chaque interface d’un nœud du réseau va être associé obligatoirement un
couple constitué d'une adresse IP et son masque de «SUBNET».

A.4 - UTILISATION DES TABLES STATIQUES

Dans le cadre de l’utilisation de tables statiques, chaque nœud du réseau doit avoir sa table de
routage renseignée afin qu’il puisse router correctement les paquets reçus.
Toute route IP d’une table de routage d’un équipement donné comprend les champs suivants :

ƒ «destination @IP» : correspond à l’adresse IP de l’équipement ou du sous-réseau (voire du


réseau) que l’on veut atteindre à partir de l’équipement donné,
ƒ «subnet mask» : masque de sous-réseau associé à l’adresse IP définie dans «destination
@IP» ; tous les équipements dont la partie d' adresse IP définie par les bits «1» de ce
champ correspond a la même valeur que la partie de «destination @IP» définie par ce
même masque pourront être atteints grâce à cette route,
ƒ «next hop @IP» : adresse IP du prochain équipement (connecté en direct avec l’équipement
donné) auquel va être envoyé le paquet,
ƒ «metric» (on parle aussi de «coût» ou de distance): valeur de 1 à 15 indiquant le nombre de
bonds pour atteindre l’équipement correspondant à l’adresse «destination @IP». 16
correspond à l’infini pour le démon de routage RIP. Ce champ est utilisé uniquement par un
éventuel démon de routage pour choisir une route préférentielle s’il existe plusieurs routes
différentes pour une même destination. Il est possible de toujours renseigner ce champ à 1
dans un but de simplification si son exploitation n’est pas indispensable,
ƒ «interf.» : numéro de l’interface qui permet d’atteindre le prochain équipement (dont
l’adresse IP est «next hop @IP»).

Rem : La déclaration des adresses IP des interfaces induit l’établissement de routes statiques
implicites vers les SUBNETs associés. Il n’est donc pas nécessaire de définir des
routes statiques pour joindre deux équipements d’un même SUBNET.
Rem : L’équipement a pour adresses IP les adresses de ses interfaces (ou ports) configurés.
Le gestionnaire ne connaît qu’une seule adresse IP par équipement. On parle donc
fréquemment de l’adresse IP d’un équipement pour désigner l’adresse renseignée dans
la base de données du gestionnaire. C’est l’adresse du port par lequel l’équipement
dialogue normalement avec le gestionnaire.
Rem : Pour exploiter un équipement via un PC et une interface Ethernet, il est nécessaire de
modifier l’adresse IP du PC d’exploitation pour qu’il appartienne au même SUBNET que
l’interface Ethernet qui sert à se connecter au réseau.
Il est conseillé de laisser libre le numéro de HOST 1 sur chaque SUBNET, c-à-d de
commencer à numéroter les équipements à partir du numéro de HOST 2. Le PC
prendra ainsi toujours une adresse IP de type : NET.SUBNET.1
Rem : Il est possible de définir un routeur par défaut (option parfois disponible), auquel sera
transmis tout paquet ne pouvant pas être routé grâce à la table de routage.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page A-3
CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN RESEAU IP
La figure suivante donne un exemple de réseau IP et des tables de routage associé à deux
équipements types. On note que chaque port de la fonction de routage embarquée correspond
à un SUBNET différent.

140.1.1.3

F3
140.1.0.2 140.1.0.3 140.1.1.2
Gestionnaire Fibre 140.1.1.4
F1 F2
128.1.0.1 Ethernet
128.1.0.2 F4

Ethernet 140.1.1.5
NET 128.1 128.1.0.3
NET 140 - 1 F5
F6
PPP1 150.1.0.2

Fibre Fibre

150.1.0.3
F7
150.1.1.2
Ethernet Ethernet

150.1.1.3 150.1.1.4 150.1.1.5


F8 F9 F10

NET 160.1 NET 150.1

Figure A-2 : Schéma d’un exemple d’architecture de RGT

Configuration de l'ADR F6

Interfaces
Eth 128.1.0.3
Masque 255.255.0.0
de sous réseau

PPP1 150.1.0.2
Masque de sous 255.255.255.0
réseau

Autres PPP Rien

Routes statiques
Dest @IP Subnet mask Next hop Interface Metric Remarque

140.1.0.0 255.255.0.0 128.1.0.2 eth 1 Tout le NET 140.1


150.1.1.0 255.255.255.0 150.1.0.3 ppp1 1 Tout le SUBNET 150.1.1

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page A-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN RESEAU IP
Configuration de l'ADR F8

Interfaces
Eth 150.1.1.3
Masque 255.255.255.0
de sous réseau

Autres PPP Rien

Routes statiques
Dest @IP Subnet mask Next hop Interface Metric Remarque

128.1.0.0 255.255.0.0 150.1.1.2 eth 2 Tout le NET 128.1


140.1.0.0 255.255.0.0 150.1.1.2 eth 3 Tout le NET 140.1
150.1.0.0 255.255.255.0 150.1.1.2 eth 1 Tout le SUBNET 150.1.0

A.5 - UTILISATION DU DEMON DE ROUTAGE RIP

Démon de routage pour les réseaux TCP/IP, «RIP» repose sur les notions d’aire et de système
autonome (AS : Autonomous System) ayant chacun un numéro de «NET» différent.
ƒ Une aire regroupe un ensemble de routeurs dans un même espace géographique.
ƒ Un système autonome (AS) regroupe un ensemble d’aires organisées de façon hiérarchique
avec une aire fédératrice (backbone area).

Le démon de routage «RIP» diffuse périodiquement l’intégralité de sa table de routage. Ceci


rend ce protocole plus lent que le protocole «OSPF». D’autre part, «RIP» choisit ses routes
actives uniquement d’après le nombre de sauts, soit le nombre de routeurs traversés dans un
«AS» pour atteindre un réseau, alors que la métrique utilisée par OSPF intègre d’autres
paramètres.

Chaque «AS» est un domaine de routage RIP, limité à une distance de 15 bonds au maximum
entre deux équipements devant s’échanger des paquets au sein de cet «AS ». On tient compte
de la distance maximale pour inclure le pire cas de sécurisation du réseau.
Ces «AS» sont disjoints entre eux (au sein de RIP) et reliés par des réseaux d’isolement
constitués chacun d’une simple liaison (Ethernet ou point à point). Chaque réseau d’isolement a
son propre numéro de «NET».

Les interfaces d’équipements appartenant à un réseau d’isolement doivent être filtran-


tes (option de filtrage RIP activée sur ces interfaces), c.à.d qu’elles interdisent l’exportation des
mises à jour automatiques des tables de routage «RIP». Ces équipements ayant une interface
filtrante sont dits «border».

Au sein d’un «AS», tous les équipements doivent avoir leur démon de routage «RIP» activé.
A l’intérieur de chaque «AS» chaque liaison reliant deux équipements est décrite par une valeur
de «SUBNET» propre.
Les routages d’un «AS» vers un autre «AS» via un réseau d’isolement sont décrits à l’aide de
routes statiques.
Dans l’exemple présenté ci-dessus, le «NET» 128.1 correspond à réseau d’isolement et les
«NET» 160.1. et 150.1 correspondent à des «AS» dans lesquels RIP est activé.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page A-5
CONSTRUCTION DU PLAN D'ADRESSAGE D'UN RESEAU IP

A.6 - UTILISATION DU DEMON DE ROUTAGE OSPF

Démon de routage pour les réseaux IP, «OSPF» repose sur les mêmes principes que « RIP »
mais à la différence de celui-ci, «OSPF» calcule les routes à l’aide de plusieurs paramètres
définis par l’administrateur : débit des liens, coût des communications, nombre de sauts, etc. Il
permet en outre le routage sur des aires de taille illimitée.

A l’intérieur d’un système autonome «AS» , les routeurs de bordure ne diffusent pas toutes les
routes mais seulement des intervalles de route : ils s’affranchissent ainsi d’une partie des tables
de routage statique.

Guide d'installation et d'utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page A-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

B AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

B.1 - GENERALITES

L'ADR2500 eXtra autorise des sections de régénération STM-16 jusqu'à 60 km à 1310 nm et


100 km à 1550 nm.

Associé à un amplificateur optique, l’ADR2500eXtra autorise des sections SDH pouvant


atteindre 150 km.

Associé à un amplificateur et à un préamplificateur, ces sections peuvent atteindre 200 km.

Des dispositifs de code correcteur d’erreur STM-16 permettent des liaisons SDH supérieures
à 200 km.

Remarque :
Les informations concernant les amplificateurs associés aux anciennes cartes optiques
obsolètes U16.2 sont définies dans l’annexe B du Guide d'installation et d'utilisation ADR2500eXtra
P3.0_253202921-A_Ed.01.

B.2 – LIAISONS OPTIQUES LONGUES

B.2.1 - GENERALITES

Il est possible d’atteindre des distances de l’ordre de 150 km en associant un amplificateur à


l’ADR2500eXtra.

Les cartes employées en association avec les amplificateurs sont les cartes STM16-SFP
munies d’un module L1/4/16 DWDM. Plusieurs longueurs d’onde sont disponibles.

B.2.2 – GUIDE UTILISATEUR DE l’AMPLIFICATEUR OPTIQUE

Les modalités d’installation et les caractéristiques de l’amplificateur utilisé avec


l’ADR2500eXtra sont décrites dans le guide “Optical Booster Installation and Operation User
Guide_253 204 855-A_Ed.02”.

B.2.3 – INSTALLATION

L’amplificateur s’installe entre la fibre optique et l’émetteur optique de l’ADR2500eXtra.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page B-1
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

SC/PC SC/PC
LC/PC Booster n°1

EDFA-BA EDFA-BA <200 km


2dB INPUT OUTPUT
FIBRE
OUPUT
ADR2500 STM-16
EXTRA SFP
n°1 L1550.12
?dB
INPUT

SC/PC SC/PC
LC/PC Booster n°2

EDFA-BA EDFA-BA <200 km


2dB INPUT OUTPUT
OUPUT FIBRE
ADR2500 STM-16
EXTRA SFP
n°2 L1550.12

INPUT ?dB

Table B-1 : Schéma d’installation d’une liaison avec Amplificateur optique.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page B-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

B.3 – LIAISONS OPTIQUES TRES LONGUES

B.3.1 - GENERALITES

Il est possible d’atteindre des distances de l’ordre de 200 km en associant un amplificateur et


un préamplificateur à l’ADR2500eXtra.

Les cartes employées en association avec les amplificateurs sont les cartes STM16-SFP
munies d’un module L1/4/16 DWDM.

B.3.2 – GUIDE UTILISATEUR

Les modalités d’installation et les caractéristiques de l’amplificateur utilisé avec


l’ADR2500eXtra sont décrites dans le guide “Optical Booster Installation and Operation User
Guide_253 204 855-A_Ed.02”.

Les modalités d’installation et les caractéristiques du préamplificateur utilisé avec


l’ADR2500eXtra sont décrites dans le guide “ EDFA-PA Installation User Guide_253 284 444-
A_Ed.02.pdf”.

B.3.3 – INSTALLATION

L’amplificateur s’installe entre la fibre optique et l’émetteur optique de l’ADR2500eXtra.

Le préamplificateur s’installe entre la fibre optique et le récepteur optique de l’ADR2500eXtra.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page B-3
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

SC/PC SC/PC
LC/PC Booster n°1

EDFA-BA EDFA-BA <200 km


2dB INPUT OUTPUT
FIBRE
OUPUT
ADR2500 STM-16
EXTRA SFP
L1550.12 EDFA-PA EDFA-PA
n°1
10dB OUTPUT INPUT ?dB
INPUT

Preamplifier

SC/PC SC/PC
LC/PC Booster n°2

EDFA-BA EDFA-BA <200 km


2dB INPUT OUTPUT
OUPUT FIBRE
ADR2500 STM-16
EXTRA SFP
n°2 L1550.12 EDFA-PA EDFA-PA
10dB OUTPUT INPUT ?dB
INPUT

Preamplifier

Table B-2 : Schéma d’installation d’une liaison avec Amplificateur et Préamplificateur optiques.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page B-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

B.4 – LIAISONS OPTIQUES ULTRA-LONGUES

B.4.1 – GENERALITES

Il est possible d’atteindre des distances supérieures à 200 km en associant un amplificateur,


un préamplificateur et un dispositif de code correcteur d’erreur UFEC à l’ADR2500eXtra.

Les cartes employées sont les cartes STM16-SFP munies d’un module S16.1.

B.4.2 – GUIDE UTILISATEUR

Les modalités d’installation et les caractéristiques de l’amplificateur utilisé avec


l’ADR2500eXtra sont décrites dans le guide “Optical Booster Installation and Operation User
Guide_253 204 855-A_Ed.02”.

Les modalités d’installation et les caractéristiques du préamplificateur utilisé avec


l’ADR2500eXtra sont décrites dans le guide “ EDFA-PA Installation User Guide_253 284 444-
A_Ed.02.pdf”.

Les modalités d’installation et les caractéristiques de l’UFEC utilisé avec l’ADR2500eXtra sont
décrites dans le guide “ UFEC Installation User Guide_253 284 494-A_Ed.02.pdf”.

B.4.3 – INSTALLATION

Les dispositifs Code Correcteur d’Erreur (FEC) s’installent entre l’amplificateur optique et
l’émetteur optique de l’ADR2500eXtra et entre le préamplificateur et le récepteur optique de
l’ADR2500eXtra.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page B-5
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

LC/PC FC/PC FC/PC SC/PC SC/PC


Booster n°1

CLIENT LINE EDFA-BA EDFA-BA >200 km


OUPUT 5dB RX TX 2dB INPUT OUTPUT
FIBRE
ADR2500 STM-16
EXTRA SFP UFEC n°1
n°1 S1.1
CLIENT LINE EDFA-PA EDFA-PA
INPUT TX RX 10dB OUTPUT INPUT

Preamplifier

LC/PC FC/PC FC/PC SC/PC SC/PC


Booster n°2

OUPUT CLIENT LINE EDFA-BA EDFA-BA >200 km


5dB RX TX 2dB INPUT OUTPUT
FIBRE
ADR2500 STM-16
EXTRA SFP
S1.1 UFEC n°2
n°2
CLIENT LINE EDFA-PA EDFA-PA
INPUT
TX RX 10dB OUTPUT INPUT

Preamplifier

Table B-3 : Schéma d’installation d’une liaison avec Amplificateur et Préamplificateur et Codes Correcteur d’Erreur UFEC16 optiques.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page B-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

B.5 – CARACTERISTIQUES OPTIQUES DES LIAISONS OPTIQUES.

Minimum Maximum Maximum Maximum


Maximum Fiber Maximum Fiber
optical Fiber optical distance Maximum distance Maximum
receiver cable span dispersion-
transmitted attenuation path attenuation dispersion dispersion distance
sensitivity margin Loss G.652
power penalty limitation limitation

Span
Pmin (dBm) Smax Af+As Mc P Loss Latten Dsr D Ldisp Lmax
Name of card
EOL (dBm) (dB/KM) (dM) (dM) allowed (KM) (ps/nm) [ps/nm/km] (km) (km)
(dB)

S16.1 -5 -18 0,40 1 1 10 25 25


L16.1 -2 -27 0,40 1 1 22 55 55
L16.2 -2 -28 0,25 2 2 21 84 1600 20 80 80
L1/4/16.2++ 2 -28 0,25 2 2 25 100 4000 20 200 100
L1/4/16.2++ + BA 17 -28 0,25 2 2 40 160 4000 20 200 160
L1/4/16 DWDM (1550.12
nm) + BA + PA + DCM
17 -36 0,25 2 0 50 200 5200 20 260 200
S16.1 + BA + FEC + PA +
DCM
17 -44 0,25 2 0 58 232 5200 20 260 232

BA = EDFA Booster – Amplificateur optique EDFA


FEC = Forward Error Correction - Code correcteur d’erreur
PA = EDFA Preamplier – Préamplificateur optique
DCM = Dispersion Compensation Module- dispositif de compensation de dispersion chromatique.

Le tableau ci-dessus est donné à titre indicatif.


Les distances maximales dépendent de la nature de la fibre et de la marge demandée par le client (Fiber cable margin).
L’atténuation dans la fibre est dépendante de ses caractéristiques et du nombre de ses épissures.
Avant toute installation, un bilan de liaison est obligatoire.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page B-7
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

B.6 – INTERFONCTIONNEMENT AVEC ADR10000 OU ADR30G.

L'objet de ce paragraphe est d'attirer l'attention et de clarifier les différentes longueurs d'onde DWDM
utilisées pour les liaisons STM-16 longues, très longues et ultra longues distances entre les
ADR2500eXtra et les ADR10000 ou ADR30G.

B.6.1 ADR2500eXtra

La première carte U16.2 utilisée avec amplificateur a pour longueur d'onde 1550.92 nm.
Lorsqu'elle a été remplacée par la carte STM16-SFP, le module SFP L1/4/16++ a été sélectionné
avec la longueur d'onde 1550.92 nm.

Pour les distances ultra-longues, il a donc été décidé d'utiliser le préamplificateur associé au booster
utilisé pour la carte U16.2.
Pour filtrer le bruit en entrée, ce préamplificateur utilise un filtre centré sur la longueur d'onde 1550.12
nm.

B.6.2 ADR10000 ou ADR30G

Les cartes STM-16 utilisée par l’ADR10000 ou l’ADR30G pour les liaisons longues distances sont les
OTR25_AV35 et OTR25_AB35.
Elles utilisent la longueur d'onde Channel 35 soit 1549.32 nm car le préamplificateur des ADR10000
ou ADR30G utilise un filtre centré sur la longueur d'onde 1549.32 nm.

B.6.3 TROIS LONGUEURS D’ONDE

Trois longueurs d'onde différentes 1550.92 nm, 1550.12 nm et 1549.32 nm cohabitent.


Ceci peut poser des problèmes d'interfonctionnement.

B.6.4 Cas d'une liaison STM-16 entre ADR10000 ou ADR30G :

On préconise d'utiliser la longueur d'onde 1549.32 nm.


Liaisons longues distances : OTR25_AB35
Liaisons très longues distances : OTR25_AB35 + MO_DCO_BAS
Liaisons ultra longues distances : OTR25_AB35 + MO_DCO_BAS + MO_DC80_PAS

B.6.5 cas d'une liaison STM-16 entre ADR2500eXtra :

On préconise d'utiliser la longueur d'onde du préampli ADR2500eXtra 1550.12 nm.


Liaisons longues distances : L1550.12
Liaisons très longues distances : L1550.12 + Booster ADR2500eXtra
Liaisons ultra longues distances : L1550.12 + Booster ADR2500eXtra + Preamplifier ADR2500eXtra

Exception : en cas d'interfonctionnement avec la carte U16.2, il faut utiliser la longueur d'onde
1550.92 nm soit L1/4/16++.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page B-8 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
AMPLIFICATEUR, UFEC et PREAMPLICATEUR OPTIQUE

B.6.6 Cas d'une liaison STM-16 entre ADR10000 ou ADR30G et


ADR2500eXtra.

B.6.6.1 Liaisons longues distances

Il faut accorder les longueurs d'onde à chaque extrémité.


Soit longueur d'onde 1550.12 nm : module SFP L1550.12 et carte OTR25_AB34
(Les cartes OTR25_34 utilisent la longueur d'onde Channel 34 soit 1550.12 nm)
Soit longueur d'onde 1549.32 nm : module SFP 15349.32 et carte OTR25_AB35

B.6.6.2 Liaisons très longues distances

Les amplificateurs couvrent toute la bande C.


Il faut juste accorder les longueurs d'onde à chaque extrémité.

Soit la longueur d'onde 1550.12 nm est choisie :


module SFP L1550.12 + Booster ADR2500eXtra
et carte OTR25_AB34 + Booster ADR10000 ou ADR30G

Soit la longueur d'onde 1549.32 nm est choisie :


module SFP 15349.32 + Booster ADR2500eXtra
et carte OTR25_AB35 + Booster ADR10000 ou ADR30G

B.6.6.3 Liaisons ultra longues distances

Les préamplificateurs ne sont pas centrés sur la même longueur d'onde.


On ne peut donc pas utiliser sur une même liaison STM-16 un préamplificateur ADR2500eXtra et un
préamplificateur ADR10000 ou ADR30G.

Le couple Ampli-Préampli ADR2500eXtra permet des liaisons légèrement plus longues que le couple
ADR10000 ou ADR30G.
Les ampli-préampli ADR10000 ou ADR30G sont intégrés dans les équipements.
Il faut un ADR10000 ou un ADR30G à chaque extrémité de la liaison ADR10000(ou ADR30G)-
ADR2500eXtra.
Les ampli-préampli ADR2500eXtra sont dans des coffrets indépendants.

On choisit donc d'utiliser les ampli-préampli A ADR2500eXtra en cas de liaisons ultra longues entre
ADR2500 et ADR10000.

Soit la longueur d'onde 1550.12 nm :


module SFP L1550.12 + Booster ADR2500eXtra + Preampli ADR2500eXtra
et carte OTR25_AB34 + Booster ADR2500eXtra + Preampli ADR2500eXtra

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page B-9
EXEMPLES DE CONFIGURATION

C EXEMPLES DE CONFIGURATION
C.1 - CONFIGURER UN PORT PPP
La configuration d'un port PPP (Point to Point Protocol) d'un équipement est nécessaire lors de l'extension d'un réseau et est réalisée, comme pour la
modification de l’adresse Equipement et du port Ethernet, à l’aide du Navigateur HTTP.
Dans l'exemple ci-dessous, les indications sont données pour la configuration du port PPP2. La configuration des ports PPP1 et PPP3 à PPP34
est identique à celle du port PPP2.
¾ Cliquer sur le port "ETH" de la carte CTRL-2G puis sur le lien "Interfaces Configuration"
¾ Configurer le port PPP2 de l'équipement.
¾ Cliquer sur le bouton "Apply" puis valider la demande de reboot via le menu "Restart "
¾ Après le redémarrage de l'équipement, le port PPP2 est configuré

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page C-1
EXEMPLES DE CONFIGURATION

C.2 - VISUALISER LA CONFIGURATION DU ROUTAGE

¾ Cliquer sur le lien "Routing table" pour visualiser la configuration de routage de l'équipement
Exemple :

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page C-2 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
EXEMPLES DE CONFIGURATION

C.3 - CONSTRUIRE UNE LIAISON POINT A POINT


Exemple de configuration IP des interfaces pour une liaison point à point.
Pour chaque équipement, il est possible de configurer le port Ethernet, l'adresse Equipement et 34 ports logiciel PPP (Point to Point Protocol) de PPP1 à
PPP34 (DCCr ou DCCm). Au port logiciel PPP1 est affecté le port physique LINE1, au port logiciel PPP2 est affecté le port physique LINE2, aux ports logiciels
PPP3 à PPP34 sont affectés un des 32 ports physiques correspondant aux alvéoles TRIB1 à TRIB8. Il est également possible d'affecter aux ports logiciels PPP3 à
PPP34 deux canaux VC12 repérés P#1 et P#2.

¾ Se reporter au § 2.1.3 pour configurer le


port Ethernet et l'adresse Equipement
de chaque châssis.
¾ Se reporter au § C.1 pour configurer les
ports PPP de chaque équipement.

L'adresse de la passerelle correspond à


l'adresse du port Ethernet de
l'équipement en vis à vis du PC.

¾ Les deux équipements ADR2500 eXtra sont exploitables à l'aide d'un Navigateur HTTP.
¾ Se reporter au § 2.1.4 pour l'exploitation des équipements avec le Navigateur HTTP.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page C-3
EXEMPLES DE CONFIGURATION

C.4 - CONSTRUIRE UNE LIAISON EN BUS

Exemple de configuration IP des interfaces pour une liaison en bus.

¾ Les trois équipements ADR2500 eXtra sont exploitables à l'aide d'un Navigateur HTTP.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page C-4 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
EXEMPLES DE CONFIGURATION

C.5 - CONSTRUIRE UN ANNEAU

Exemple de configuration IP des interfaces pour un réseau en anneau.

¾ Les trois équipements ADR2500 eXtra sont exploitables à l'aide d'un Navigateur HTTP.
Les liens de gestion sont sécurisés grâce au protocole OSPF.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page C-5
EXEMPLES DE CONFIGURATION

C.6 - EXPLOITER UN EQUIPEMENT AU TRAVERS D'UN RESEAU D'UN FOURNISSEUR DIFFERENT

Exemple de configuration IP des interfaces pour un réseau dont les liens de gestion transitent au travers d'équipements de constructeur
différent.

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Page C-6 Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites
EXEMPLES DE CONFIGURATION

Précisions pour la configuration du port PPP3 de l'ADR2500 eXtra N°3 et du port PPP3 de l'ADR2500 eXtra N°4

Choix du VC12 de gestion


1. Le choix du VC12 i est restreint aux 20 premiers VC12 d’un
TUG-3 et le VC12 i+1 est inutilisable
2. Seuls les n° des VC12 dont le suivant est libre sont proposés
dans la liste des accès

Configuration du port PPP3 de l'ADR2500 eXtra N°3


1. Configurer le port PPP3 avec le Navigateur HTTP
Se reporter au § C.1 pour le mode opératoire
2. Créer une connexion avec le Navigateur HTTP entre le port
P#1 et le port T2:4#1_62 de l'alvéole Trib2 Port4
Consulter le menu d'aide de l'ADR2500 eXtra pour créer une
connexion en cliquant sur le lien HELP de la fenêtre principale

Configuration du port PPP3 de l'ADR2500 eXtra N°4


1. Configurer le port PPP3 avec le Navigateur HTTP
Se reporter au § C.1 pour le mode opératoire
2. Créer une connexion avec le Navigateur HTTP entre le port
P#1 et le port T1:1#1_62 de l'alvéole Trib1 Port1
Consulter le menu d'aide de l'ADR2500 eXtra pour créer une
connexion en cliquant sur le lien HELP de la fenêtre principale

Guide d'Installation et d'Utilisation ADR2500 eXtra P3.2 - 253 399 745-A


Document SAGEMCOM. Reproduction et divulgation interdites Page C-7
En cas de difficultés rencontrées lors de l'installation ou de l'utilisation, n'hésitez pas à :

CONTACTER NOTRE HOTLINE "PRODUITS SDH"

https://ctacsagemcom.dyndns.org/otrs/customer.pl

Les coordonnées téléphoniques, Fax et Email, sont inscrites


sur votre contrat de Maintenance

Ne pas oublier de se munir de votre numéro client qui est


inscrit sur votre contrat.

Pour obtenir un contrat de maintenance, veuillez contacter


votre interface commerciale
SAGEMCOM : 250, route de l'Empereur, 92848 RUEIL MALMAISON CEDEX
Tel.: +33 (0) 1 57 61 10 00 - Fax: +33 (0)1 57 61 10 10
http://www.sagemcom.com