Vous êtes sur la page 1sur 6

Dématérialisation de la

chaîne budgétaire et
comptable

Paris, le 29 mai 2018


Etat d'avancement du déploiement de la dématérialisation

•Vision nationale du déploiement de la dématérialisation

Résultats d'ensemble au 30 avril 2018 sur l'ensemble du secteur


public local et de santé

75 % d'OPL signent électroniquement les bordereaux ;

75 % de mandats accompagnés ou portant la référence de pièces


justificatives dématérialisées ;

60 % des OPL sont en full démat (signature électronique et + 90 % de


PJ de dépenses dématérialisées).

LES RENCONTRES La Gazette - 29/05/2018


2
La facturation électronique : l'accompagnement de la DGFiP
•Aux côtés de l'AIFE pour déployer Chorus Pro : faire en sorte que
chacune des 75 000 entités publiques relève sa « boîte aux lettres »
au 1er janvier 2017

•Au-delà : la facture nativement dématérialisée doit être transportée


de bout en bout dans le SI de la collectivité pour in fine être payée par
le comptable et transmise au juge des comptes.

– Réflexion organisationnelle au sein de la collectivité (quel circuit


adopter ?) ;

– Réflexion outils avec la mise en place notamment d'une Gestion


Electronique des données

•La DGFiP et son réseau (correspondants dématérialisation dans


chaque direction départementale ou régionale) : fédérer/ mutualiser
les bonnes pratiques pour les diffuser aux collectivités via ses
comptables (rôle de conseil)

LES RENCONTRES La Gazette - 29/05/2018


3
Etat d'avancement du déploiement de la facturation électronique
– En 2017 : plus de 11 millions de factures déposées sur le portail Chorus Pro

Secteur Public Local : 7,6 millions de factures pour 75M structures ;

EPN, EPLE : 2 millions de factures pour 11M structures ;

Services de l’État : 1,7 millions de factures.

– près de 35 000 structures privées : les ETI et PME représentant 69 % des entreprises
inscrites et ont adhéré, de fait, à Chorus Pro par anticipation de l'obligation

– depuis décembre 2017, Chorus Pro permet la transmission des pièces liées à l'exécution des
marchés de travaux

– Cible 2018 : 30 M de factures déposées au 31 décembre

LES RENCONTRES La Gazette - 29/05/2018


4
La signature électronique

•Une stratégie partagée par la DGFiP : taux d'avancement de la signature


électronique des flux PES (échanges ordonnateurs/comptables)

– En mars 2018, 74 % des budgets signent leurs bordereaux de manière


électronique et 26 départements présentent un taux de BC signés supérieur à
90 %. Pour faciliter ce passage à la SE des flux PES, la DGFiP propose un
certificat de signature adapté aux relations ordonnateurs/comptables.

•Dans le cadre du plan de transformation numérique de la commande


publique, une action de l'axe simplification : développer un usage de la
signature électronique adapté et proportionné aux besoins de la commande
publique

– Pour mémoire, la signature de la candidature et de l'offre n'est plus


obligatoire : il faut s'emparer de cette simplification ;

– Accompagnement des acteurs par l'élaboration de fiches pratiques et sur les


bonnes pratiques de réorganisation des processus internes (DAJ)

LES RENCONTRES La Gazette - 29/05/2018


5
Merci de votre attention

Centres d'intérêt liés