Vous êtes sur la page 1sur 6

Microcontrôleurs Iset de Nabeul

Leçon N°10
LES INTERRUPTIONS EN MIKROC

I- INTRODUCTION

Une interruption est un événement imprévisible qui provoque l’arrêt d’un programme en cours
d’exécution pour aller exécuter un autre programme appelé programme (ou routine) d’interruption. A
la fin du programme d’interruption, le microcontrôleur reprend le programme principal à l’endroit où
il s’est arrêté.
On distingue deux types d’interruptions :
Les interruptions externes, qui sont déclenchées lorsqu’un événement extérieur se produit tels
que le changement d’état d’une entrée destinée à l’interruption.
Les interruptions internes, qui sont déclenchées par le déroulement du programme tel que le
résultat d’un calcul ou le débordement d’un Timer.
Toute interruption est gérée à l’aide de 3 bits :
Un bit indicateur ou drapeau (Flag bit). Ce bit est mis à 1 lorsque l’interruption
correspondante survient.
Un bit d’activation (Enable bit). Ce bit permet d’activer ou de désactiver l’interruption
correspondante.
Un bit d’activation globale (Global Enable bit). Ce bit permet d’activer ou de désactiver
toutes les interruptions.
Ces bits sont regroupés suivant le microcontrôleur cible dans des registres appelés registres de
configuration des interruptions tels que : INTCON, PIE1, PIE2, PIR1 et PIR2. Le nombre de
sources d’interruptions dépend du microcontrôleur utilisé.

En MikroC, le sous-programme d’interruption est déclaré en tant que fonction avec le nom spécial «
Interrupt ». Cette fonction s’exécute automatiquement en réponse aux évènements déclencheurs des
interruptions activées par l’utilisateur.

II- REGISTRE DE CONFIGURATION DES INTERRUPTIONS


Le registre INTCON (INTerrupt CONtroller) est le registre principal de contrôle et de gestion des
interruptions.
Suivant le type du microcontrôleur donc du nombre de sources d’interruptions, le registre
INTCON est parfois accompagné par d’autres registres tels que (PIE, PIR1, etc.) pour gérer la
totalité des sources d’interruptions disponibles.
Le registre INTCON est parfois différent d’un PIC à un autre. Il est impératif de revenir au
document constructeur pour chaque type de microcontrôleur.

Mr Nizar TOUJENI 95
Microcontrôleurs Iset de Nabeul

Registre INTCON pour PIC16F87x :

Bit 7 Bit 6 Bit 5 Bit 4 Bit 3 Bit 2 Bit 1 Bit 0

GIE PEIE T0IE INTE RBIE T0IF INTF RBIF

Registre INTCON pour PIC16F84A :

Bit 7 Bit 6 Bit 5 Bit 4 Bit 3 Bit 2 Bit 1 Bit 0

GIE EEIE T0IE INTE RBIE T0IF INTF RBIF

Bit 7: GIE = Global Interrupt Enable bit


1 = Autorise toutes les interruptions non masquées par leur bit individuel.
0 = Désactive toutes les interruptions.
Bit 6 (PIC16F87x): PEIE = Peripheral Interrupt Enable bit.
1 = Autorise les interruptions causées par les périphériques non masqués par leur bit
individuel dans les registres PIE1 et PIE2 (PIE : Peripheral Interrupts Enable)
0 = Désactive les interruptions causées par les périphériques.
Bit 6 (PIC16F84A): EEIE = EEPROM Interrupt Enable bit.
1 = Autorise les interruptions causées par la fin d’écriture dans l’EEPROM.
0 = Désactive les interruptions causées par la fin d’écriture dans l’EEPROM.
Bit 5: T0IE = Timer TMR0 Overflow Interrupt Enable bit.
1 = Autorise l’interruption du Timer TMR0.
0 = Désactive l’interruption du Timer TMR0.
Bit 4: INTE = RB0/Int Interrupt Enable bit.
1 = Autorise l’interruption sur la broche RB0.
0 = Désactive l’interruption sur la broche RB0.
Bit 3: RBIE = RB Port Change Interrupt Enable bit.
1 = Autorise l’interruption par changement d’état du Port B (RB4 à RB7).
0 = Désactive l’interruption par changement d’état du Port B (RB4 à RB7).
Bit 2: T0IF = Timer TMR0 Overflow Interrupt Flag bit.
Ce bit est un indicateur ou drapeau (Flag); il est mis à 1 si une interruption est générée par le
débordement du TMR0.
1 = Le Timer a débordé.
0 = Le Timer n’a pas débordé.
Ce drapeau doit être remis à zéro par le programme de traitement de l’interruption.

Mr Nizar TOUJENI 96
Microcontrôleurs Iset de Nabeul

Bit 1: INTF = RB0/Int Interrupt Flag bit.


1 = Une interruption sur la broche RB0 est survenue.
0 = Pas d’interruption sur la broche RB0.
Ce drapeau doit être remis à zéro par le programme de traitement de l’interruption.
Bit 0: RBIF = RB Port Change Interrupt Flag bit. Ce drapeau doit être remis à zéro par le
programme.
1 = Quand au moins une entrée du port B (de RB4 à RB7) a changé d’état.
0 = Aucune entrée de RB4 à RB7 n’a changé d’état.

III- EXEPLE D’APPLICATION

1. Exemple 1
Soient 4 LEDs connectés sur les pins RA0, RA1, RA2 et RA3 du Port A. Utiliser l’interruption sur
(RB4-RB7) pour faire basculer l’état des LEDs (RB4 commande RA0, RB5 commande RA1 et ainsi
de suite).

Mr Nizar TOUJENI 97
Microcontrôleurs Iset de Nabeul

2. Exemple 2
Utiliser l'interruption pour changer la vitesse de clignotement de la diode Led connecté sur la pin
RA0 selon le schéma de la figure ci-dessous.

Mr Nizar TOUJENI 98
Microcontrôleurs Iset de Nabeul

3. Exemple 3
- Si on appui sur RB4 alors le décompteur réalise le cycle suivant : F, E, D, …, 0
- Si on appui sur RB5 alors le décompteur réalise le cycle suivant : A, 9, 8, …, 0
- Si on appui sur RB6 alors le décompteur réalise le cycle suivant : 5, 4, 3, …, 0
- Sinon le décompteur réalise le cycle par défaut : 7, 6, 5, …, 0.

Mr Nizar TOUJENI 99
Microcontrôleurs Iset de Nabeul

Mr Nizar TOUJENI 100