Vous êtes sur la page 1sur 28

1

I. PRESENTATION DE LA TECHNOLOGIE VSAT

Le VSAT (Very Small aperture terminal) est une technique de


transmission de données par satellite. C’est un moyen particulièrement adapté
à la diffusion d’informations sous la forme de données, de sons ou de vidéo.
Ses liaisons sont soit unidirectionnelle, soit bidirectionnelle, et il peut gérer au
niveau du réseau des applications haut débit pouvant atteindre des vitesses de
transmission de 20 Mbps en voie descendante et de 78,8 Kbps en voie
montante.

II. STRUCTURE GENERALE DU VSAT

Le VSAT est une technologie de la téléinformatique, ce dernier est


l’exploitation à distance de systèmes informatique grâce à l’utilisation de
dispositifs de télécommunication.

Le réseau de type VSAT est constitué d’une station terrestre


principale (HUB), de stations VSAT distantes et d’un segment spatial sur le
transpondeur satellite.

Figure 1 : Structure VSAT

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


2

Cette structure est composée de deux segments, l’un terrestre et


l’autre spatial.

Le segment terrestre est constitué du hub central et des stations


distantes. Le Hub est le point le plus important du réseau, c’est par lui que
transite toutes les données qui circulent sur le réseau. Les stations distantes
permettent de connecter un ensemble de ressources au réseau ; Dans la
mesure où tout est géré par le hub, les points distants ne prennent aucune
décision sur le réseau.

Le segment spatial, quant à lui, représente les liens établis vers et


depuis le satellite. Les informations du Hub sont transmises au transpondeur
du satellite de communication qu’il retransmet aux stations VSAT distantes.
Inversement, ces dernières envoient des informations via le même
transpondeur satellite à la station Hub.

III. APPLICATIONS

La technologie Vsat est un système centralisé où il y a plusieurs


infrastructures dans un seul réseau, comme :

- Internet
- LAN (local Area Network)
- VOIP (Voice Over Internet Protocol)
- Intra et Extranet
- Télévision numérique
- Radio numérique
- Fax
- Etudes en ligne …

IV. EXPLOITATION DU SYSTEME VSAT

En télécommunication il existe plusieurs transmissions, scindées en


deux groupes de liaisons : unidirectionnelle (transmission aller simple) et
bidirectionnelle (transmission aller-retour).

La technologie Vsat exploite ces deux types de liaison.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


3

- La liaison unidirectionnelle : Télévision numérique, Radiodiffusion


numérique, etc.
- La liaison bidirectionnelle : Internet, VoiP, Intranet, Extranet, LAN …

V. BANDES DE FREQUENCE

Dans ce domaine de fréquence, le système Vsat utilise le


domaine des hyperfréquences ; Ce dernier regroupe les ondes décimétriques
(UHF), centimétriques (SHF) et millimétriques (EHF) rassemblées en gamme de
fréquence correspondant à des bandes normalisées, pour l’utilisation de guide
d’ondes.

Précisément, le système VSAT exploite les bandes qui se


trouvent dans la gamme SHF (Super High Frequency ou Super Haute Fréquence
de 3 à 30 GHZ).

A. BANDES DE LA GAMME SHF


- Bande C (de 3,7 à 4,2 GHZ)
- Bande X (de 7 à 8 GHZ)
- Bande Ku (de 10,7 à 12, 75 GHZ)
- Bande Ka (de 20 à 30 GHZ
- Bande K (de 10,7 à 30 GHZ)
B. DOMAINES D’APPLICATION
- Téléphonie cellulaire
- Télécommunication par satellite
- Internet
- Radar …

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


4

En particulier, la technologie VSAT exploite les bandes C et Ku.

VI. UTILISATION DU SATELLITE

- SATELLITE : C’est un corps céleste en mouvement orbital au tour d’une


planète.
- ORBITE : C’est la courbe décrite par un corps céleste (planète, satellite, etc.
…) en mouvement périodique d’un autre de plus grande masse sous l’effet
de la gravitation.

Il existe plusieurs orbites satellitaires, telles que :

Figure 2 : Orbites satellitaires


La technologie VSAT étant dans un système de
télécommunications utilise l’orbite Géostationnaire.

Cette orbite est la plus utilisée, car c’est là où sont placés la plupart
de satellites utilisés dans la télécommunication. Elle a une période de
révolution égale à celle de terre soit 23h56m 4sec, d’une distance d’environ
36.000 km par rapport à la terre, ses satellites sont placés directement sur la
ligne de l’Equateur, c’est qui donne une latitude égale à 0° ; La position orbitale
est mesurée par dégrée de longitude.

Les avantages sont nombreux dans cette orbite, telle que :

- Aucune utilité de système de poursuite de satellite par la station terrestre,


le satellite apparaît à une position fixe du ciel.
- Le satellite opère de manière continue dans la zone de visibilité du satellite
- Utilisation de multiplexage

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


5

- 3 à 4 satellites suffisent pour couvrir la terre entière


- Installation simple et rapide
- Une durée de vie de satellite de 10 à 15 ans

Figure 3 : Ceinture de Clark


Chaque emplacement d’une station distante a une distance unique
du satellite géostationnaire.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


6

Chaque station distante a une position unique sur la terre, avec


des coordonnées en dégrée, minutes et secondes de la latitude et longitude.
Cela explique pourquoi le RTT (Round Tripe Time) est différent dans chaque
zone.

Figure 4 : image Satellite

VII. EQUIPEMENT

L’équipement VSAT est composé de deux éléments :

 IDU (InDoor Unit) est relié à l’ODU par un simple câble (distance
maximale d’éloignement : environ 60m). Le rôle de l’IDU est de transformer
le signal reçu à partir de l’antenne parabolique afin qu’il soit exploitable par
un ordinateur. De même le terminal numérique va « traduire » le signal en
provenance de l’ordinateur pour qu’il puisse être relayé par l’antenne
parabolique.

Figure 5 : Modulateur démodulateur (Système Bidirectionnel

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


7

Figure 6 : Démodulateur (Système Unidirectionnel)

- MODEM (Modulateur démodulateur) : ce type d’IDU est utilisé pour les


infrastructures Vsat bidirectionnelles (liaison full duplex), c'est-à-dire les
liaisons où il y a nécessité d’un chemin aller-retour simultanément, tels
que : Internet, télémédecine, études en ligne, VoiP etc.
- RECEPTEUR, DECODEUR ou DEMODULATEUR : ce type d’IDU est exploité
pour les services Vsat unidirectionnel (liaison simplex), c'est-à-dire les
liaisons avec un chemin allé simple, tels que : Télévision numérique,
Radiodiffusion numérique, etc.

 ODU (OutDoor Unit) est une antenne parabolique équipée d’un


récepteur et d’un émetteur de fréquence radio. En fonction du débit
souhaité et de la position du satellite, les antennes ont un diamètre de 90
cm à 3 mètres.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


8

Il existe plusieurs sortes d’antennes à réflecteur parabolique, telles


que : Toroïdale, Ellipsoïdale, Grégorienne, etc. Toutes ces antennes sont
reparties en trois types de montage, qui sont :

- Prime-Focus (A foyer centré) : Dans ce montage le réflecteur est


circulaire et la source est placée dans l’axe du lobe de l’antenne. Cette
disposition fait que la source constitue un écran pour les ondes et le
rendement, ainsi le gain global de l’antenne est diminué. Ce type de
montage est utilisé de préférence pour les réflecteurs de diamètres
supérieurs à deux mètres.

Figure 7 : Antenne parabolique (montage prime-focus)

- Offset : Pour éviter l’inconvénient du montage prime-focus, il est courant


de décentrer la source, le réflecteur est dans une position de paraboloïde
au contour elliptique : on parle alors de « parabole offset ».

Figure 8 : Antenne parabolique (montage Offset)

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


9

- Cassegrain : pour rendre plus compact une antenne de grande focale,


on utilise le montage de type Cassegrain comme commun dans les
télescopes. Le réflecteur secondaire peut être plan ou hyperbolique.

Figure 9 : Antenne parabolique (montage Cassegrain)

 ACCESSOIRES DE L’ANTENNE

- OMT (Orthogonal Mode Transducer) : Ce dispositif placé dans la source


de l’antenne partage le signal entre le BUC et le LNB, c’est-à-dire son
rôle est de faire en sorte que le signal à émettre arrive au BUC, afin qu’il
soit rayonné, et le signal reçu de pouvoir être acheminé vers le lieu du
traitement.

- BUC (Block Up Converter) : Cet équipement comme nous illustre la


figure 1.4 ci-dessous, est également placé dans la source de l’antenne, il
rayonne ou émet les signaux modulés et amplifiés à l’aide de l’antenne.
Pour son bon fonctionnement, il possède les caractéristiques suivants :
les interfaces IF et RF, les fréquences IF et RF, oscillation locale et
puissance maximale en sortie.

Figure 10 : Block Up Converter (BUC)

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


10

- LNB (Low Noise Block) : La figure 1.5 ci-dessous nous montre cet
équipement qui se place dans la source, et permet de recevoir ou de
capter les ondes électromagnétiques à l’aide de l’antenne ; Ses
caractéristiques sont les interfaces IF et RF, les fréquences IF et RF et
l’oscillation locale.

Figure 11 : Low Noise Block (LNB)

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


11

VIII. FONCTIONEMENT DU SYSTEME VSAT

Figure 12 : Transmission VSAT (émission-réception)

IX. TECHNOLOGIE DVB

La technologie DVB (Digital Vidéo Broadcasting) est l’un des


standards internationaux qui interviennent lors de la numérisation et la
transmission de données, sons, images, vidéos et autres éléments sur satellite.
Elle est subdivisée en plusieurs sous-multiples selon l’utilisation, à savoir :

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


12

- DVB-S (satellite) : Celle-ci concerne la transmission numérique en liaison


simplex, c'est-à-dire unidirectionnelle par satellite.
- DVB-RCS (Return Channel over Satellite) : Celle-ci offre une aide à la
précédente, en apportant la possibilité d’avoir un canal de retour par
satellite.
- DVB-T (Terrestrial) : Celle-ci offre la possibilité d’une transmission
numérique en liaison unidirectionnelle terrestre (en faisceaux hertzien).

Figure 13 : DVB-S et DVB-RCS

X. POLARISATION

Pour améliorer l’émission et ra réception des ondes provenant du


satellite, le signal émis ou reçu est généralement polarisé linéairement en
horizontal ou vertical, mais il peut aussi être d’une polarisation circulaire droite
ou gauche.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


13

Figure 14 : Polarisation du signal

- Polarisation verticale : les vibrations sont parallèles à une direction donnée


dans un plan perpendiculaire au sol.
- Polarisation horizontale : les vibrations sont parallèles à une direction
donnée dans un plan parallèle au sol.
- Polarisation circulaire droite : les vibrations tournent de la gauche vers la
droite.
- Polarisation circulaire gauche : les vibrations tournent de la droite vers la
gauche.

XI. PHASES DE L’INSTALLATION

XI.1. POINTAGE

A. Outils de l’installation

L’installation et configuration des stations Vsat se diffèrent d’un


système à un autre. Sauf les étapes qui restent les mêmes. Nous prenons les
cas de ‘’Dstv multichoice’’ et ‘’Ip.com system’’. Ces deux systèmes utilisent le
même satellite (Eutelsat W4). Par rapport à la position géographique de notre

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


14

zone (emplacement du site), ce satellite se positionne sur azimut de 165° de


latitude Est, et d’une élévation de 70°.

Pour réaliser un bon pointage, nous allons impérativement avoir


besoin de certains outils, qui vont nous permettre de bien effectuer cette tâche
primordiale d’installation. Voici la liste non exhaustive de ces outils et leur
utilité :

 Analyseur de spectre : Ce dispositif électronique, avec son système de


détection, nous permettra d’avoir un signe de connexion lors du
pointage de l’antenne.
 Boussole : Cet instrument d’orientation, nous aidera à localiser notre
satellite.

 Inclinomètre : Cet instrument nous aidera à bien mesurer les angles de


l’élévation de notre antenne.
 Deux câbles Ethernet croisé et droit : Ces câbles vont nous être utiles
pour la connexion du modem au laptop, pour la configuration ou les
essaies techniques.
 Un câble coaxial : ce support de transmission va relier l’antenne à
l’analyseur de spectre lors du pointage.
 Un laptop : l’ordinateur portable nous aider à configurer le signal dans le
site.
 Clés à pipes 10-22 mm : ces outils seront utilisés pour visser ou dévisser
les boulons de l’antenne lors de montage et du pointage.
B. Assemblage de l’antenne

Nous devons effectuer une étude préalable dans le site


d’implantation de notre station, afin de trouver le meilleur emplacement
possible pour notre antenne.

Une fois que l’emplacement est trouvé. Nous allons procéder à


l’assemblage de notre antenne à réflecteur parabolique.

La figure IV.1 A et B, illustrent l’antenne parabolique avant et


après l’assemblage.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


15

Mât de fixation
BUC

LNB

Réflecteur

LNB ET BUC

Figure 15 : Equipement VSAT (ODU)

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


16

Figure 16 : Antenne monté en émission-réception)

D’après l’étude que nous allons mener sur le site, nous aurons à
opter pour la fixation en mode terrasse ou mur.

C. Connexion au satellite

Pour nous connecter au satellite en vue d’avoir le signal, nous


allons nous procéder de la manière suivante :

- Le mât de l’antenne est fixé sur le béton armé coulé au sol.


- L’antenne montée est posée sur le mât et fixée en direction de son azimut
de 165°, repéré à l’aide d’une boussole.
- Nous relions le low noise block (LNB) à l’analyseur de spectre au moyen du
câble coaxial RG6.
- Sur l’analyseur de spectre mis sous tension, nous procédons à l’insertion
des données de transpondeur : fréquence, polarisation, etc.

Une fois que ces éléments sont réunis, nous commençons


l’opération de recherche du signal ou de connexion au satellite. Cela consiste à
pivoter l’antenne de l’est vers l’ouest ou vice-versa (azimut) ou, de sud vers le
nord ou vice-versa (élévation) afin de se connecter ; La figure IV.2 suivante
illustre la connexion de l’analyseur de spectre à l’antenne.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


17

Satellite

Antenne parabolique

Figure 17 : Liaison satellite-station distante

Réception (Rx)

Transmission (Tx)

Analyseur de spectre

Figure 18 : Analyseur de spectre (connexion)

XII. CONNEXION DES EQUIPEMENTS INTERNE ET


EXTERNE

Dans cette implantation, nous disposons de deux groupes


d’équipement ; l’IDU, qui est l’ensemble de matériel qui sera installé et
configuré à l’intérieur du bâtiment et, l’ODU, l’ensemble de matériel qui va être
installé à l’extérieur du bâtiment.
martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781
18

Selon la figure IV.3 ci-dessous, nous allons relier les unités


internes et externes à l’aide de câble coaxial sat RG6/Ellis, blindé avec le
connecteur F dans tous les deux sens, afin d’établir un lien de communication
entre ces deux entités.

ODU (UNITES EXTERNES)

IDU (UNITES INTERNES)

BUC

LNB

Câble coaxial RG6/ELLIS

Figure 19 : Connexion IDU-ODU

ODU IDU

Figure 20 : Connexion IDU-ODU (répartition du signal

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


19

XIII. CONFIGURATION DES SYSTEMES

A. Introduction

Le signal satellite que nous allons obtenir à partir de notre ODU,


en l’occurrence, antenne à réflecteur parabolique, va être acheminé jusqu’à
Figure
l’IDU, rendant ainsi possible la20 : Connexion
liaison entreIDU-ODU
l’IDU et(répartition
l’ODU au du signal de câble
moyen
sat RG6/Ellis.

B. Configuration COM.IP SYSTEM

A l’acquisition des matériels de COM.IP system, un CD nous sera


particulièrement livré, contenant les données utiles à la configuration du
matériel. Les différents programmes seront installés dans le PC. Nous
retrouvons l’adresse MAC, les fichiers d’option, de configuration et autres.
 Présentation allumage

PWR : on = Alimentation connectée


Rx : on = Signal de réception est bon
Tx : on = ligne de transmission disponible
SYNC : on = Modem synchronisé au Hub

Figure 21 : Présentation allumage (Modem)

Etape 1 : Mise sous tension et processus de démarrage de l’IDU

Dans ce premier étape, il s’agit de la mise sous tension des unités internes et, la
connexion de l’IDU au PC afin de débuter la configuration, nous procédons à
cette opération de la manière suivant :

Figure 22 : Connexion Modem-Pc

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


20

 Etape 2 : l’accès au système Com. IP

Après la mise en sous tension et la connexion des unités, cette deuxième étape
est celle de l’accessibilité de l’administrateur au système. Au moyen d’un
« nom d’utilisateur » et un « mot de passe », l’administrateur accède dans le
système de la manière suivante :

Figure 23 : Boîte d’accès au système

 Etape 3 : Paramétrage
Dans l’étape 3, la page du setup s’ouvre, nous procédons alors à
l’enregistrement de paramètres comme suit :

COM.IP with
COM.IP with

Figure 24 : Paramétrage du modem

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


21

 Etape 4 : Chargement des fichiers

Après la validation et l’enregistrement de paramètres, nous allons utiliser


l’interface web afin de configurer d’autres fichiers utiles à l’utilisation de l’IDU,
en suivant la procédure suivante :

Figure 25 : Chargement de fichiers

 Etape 5 : Vérification du signal par le système COM.IP


Dans la cinquième étape, le système Vsat va faire le check-up du signal
satellite, afin d’apporter les modifications si possible (opération facultative).
Cela se fait de la manière suivante :

 Etape 6 : Assistance àFigure


l’ajustement final du
26 : Vérification dusignal
signal (Figure IV.10)

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


22

Dans cette partie l’IDU débute la vérification du niveau du signal, afin de


déterminer si l’ODU doit oui ou non être ajusté de nouveau ; Ainsi l’IDU va
procéder de la manière suivante :

Etape 7 : Finissage d’ajustement du signal

Au cas où l’IDU ne trouve pas satisfaction au signal qui a été trouvé, il va faire
apparaître une boîte de dialogue permettant de réajuster le signal, comme suit :

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


23

 Etape 8 : Mise en ligne de Vsat


Dans cette phase, nous procédons aux tâches finales afin de mettre le Vsat en
ligne par la procédure suivante :

SAC

SAC

Après cette étape, nous procédons maintenant au ‘’STATION


COMMISSIONING’’, ceci veut dire la procédure de l’activation des services de
l’acquisition de l’abonnement. Notre configuration étant signalée au ‘’SAC’’,
nous allons maintenant entrer en communication avec le centre d’activation de
Service, afin de commencer l’activation des services.

Pour notre cas, cette opération ‘’station commissioning’’ va


permettre l’activation des services : internet et la voix sur IP. Selon la logique
de la configuration VSAT du système COM.IP, l’activation de la station Vsat
débutera par la mise en marche de l’Internet; Ensuite viendra la voix sur IP
(VoiP). Une fois que nos services sont activés, nous allons procéder à la
connexion et la configuration des équipements au nouveau système ; cette
tâche sera effectuée par les ingénieurs de ‘’COM.IP SYSTEM’’.

Selon la technologie de ‘’COM.IP SYSTEM’’, la configuration et


connectivité des matériels au nouveau système est par téléguidage à partir du
‘‘SAC’’. Nous allons donc suivre les instructions en direct pour le reste de
travail.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


24

C. Configuration DSTV MULTICHOICE

 Etape 1 : Choix du menu


Dans cette première étape, il s’agit d’accéder au menu principal,
afin de débuter la configuration.
Sur ce, nous appuyons sur le bouton ‘’menu ‘’ de la
télécommande, afin d’accéder à cette boîte ci-dessous (Figure IV.13). Nous
remarquons la présence de sept menus, nous utilisons les touches de direction
de la télécommande pour sélectionner le menu 7 « Advanced options », puis
nous validons par la touche « OK ».

 Etape 2 : Choix d’option de paramétrage (Figure IV.14)


Dans l’étape deux, la boîte de dialogue ci-dessous est celle des
paramètres avancés pour les différentes configurations du système
multichoice.
Nous sélectionnons l’option 1 « Dish installation » et nous
validons avec la touche « OK », afin de configurer notre signal satellite.

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


25

 Etape 3 : check-up de sécurité (Figure IV.15)


Dans cette étape, nous allons pouvoir accéder dans les
paramètres de service du système multichoice, afin de procéder à la
configuration proprement dite. Nous devons mettre le code PIN pour y
accéder, qui est Le « 9949 » ; une fois que le code est inséré, nous validons
avec la touche « OK ».

 Etape 4 : Choix de satellite

Dans cette étape nous retrouvons une liste non exhaustive de


satellites avec des configurations bien définies (Figure IV.16). Nous optons pour
l’option 1, et à l’aide des boutons de direction « gauche et droite », nous
sélectionnons dans la liste le satellite « Eutelsat W4 », puis nous validons avec
la touche « OK »

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


26

 Etape 5 : Configuration (Figure IV.17)

Cette avant dernière phase est sans doute la plus importante de


toutes les opérations. C’est l’étape de la configuration proprement dite. C’est
durant cette opération que nous allons définir tous les paramètres de l’unité
interne (IDU) et ceux de l’unité externe (ODU).

Pour la partie interne, il s’agira d’insérer les éléments suivants :


la fréquence de la bande (12245 Mhz), le symbol rate (27500 Mhz), la
polarisation (horizontale) et le FEC (3/4), pour la bande KU. Tous ces éléments
nous en avons parlé dans les chapitres précédents.

Pour la partie externe, il sera question de définir les paramètres


de prise en charge du feed (source du signal). Nous configurons ici les éléments
qui ont trait à l’alimentation du LNB, c'est-à-dire donner l’accès au signal
d’arriver au récepteur. Il est également question de définir les éléments de
compatibilité de la liaison. Ces éléments sont : alimentation LNB « ON »,
fréquence de LNB LO 9750 Mhz, LNB HI 10600 Mhz, mode « single ».

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


27

 Etape 6 : Scanning des canaux

Cette dernière étape consiste à la validation des informations


configurées et, lancement de l’opération de scanning, si cela est souhaité dans
l’immédiat.

Une fois que la configuration est terminée, nous sélectionnons


l’option 11 « Accept all displayed values and leave screen » et nous validons.
Une boîte de dialogue apparaîtra pour demander le lancement du scanning
(recherche de canaux) ; En appuyant sur « OK » l’opération sera lancée, et sur
« EXIT », l’opération sera annulée pour être effectuée plus tard. Le scannage
des canaux est illustré par la figure IV.18 ci-dessous :

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781


28

BIBLIOGRAPHIE

I. OUVRAGES

1. JAQCUES NEIRYNCK., Système de télécommunications, éd. Presse


polytechnique et universitaires romandes, 1996.

2. BHUMIP KHASNABISH., Implementing voice over IP, éd. John WILEY and Sons,
New Jersey, 2003.

3. HARDY DANIEL., Réseaux : internet, téléphone, multimédia : convergences et


complémentarités, éd. De Boeck, 2002.

4. MACKIN, J.C., Microsoft Windows server 2003 : mise en œuvre,


administration et maintenance d’une infrastructure réseau : examen 70-291,
Microsoft corporation, 2004.

5. TODD LAMMLE., Cisco certified network associate sixth edition, éd. John
WILEY and Sons, Indianapolis, 2007.

II. DICTIONNAIRES ET ENCYCLOPEDIES

1. LE PETIT LAROUSSE COMPACT., éd. Richardson, Montréal, 2001

2. DICTIONNAIRE ENCARTA., Microsoft corporation, 2008

3. ENCYCLOPEDIE MICROSOFT ENCARTA., Microsoft corporation, 2008

martis.nimbe@gmail.com +243 899 471 781