Vous êtes sur la page 1sur 1

Les riches et les pauvres

D'année en année, on voit grandir le fossé entre les riches et les pauvres. On
notera que les riches deviennent plus riches et que les pauvres deviennent plus
pauvres, d’où vient la question de l'inégalité au premier rang des priorités politiques
globales.

Ainsi, les économistes indiquent que les gouvernements doivent prendre des
mesures coordonnées pour augmenter les impôts et empêcher l'évasion fiscale,
particulièrement pour les riches. Ensuite, ils soulignent les rôles importants des
institutions nationales dans la formation de l'inégalité. Tel est le cas, par exemple de la
Russie et les États-Unis, où les inégalités économiques deviennent « extrêmes ».
Notons que selon le Rapport mondial 1% les plus riches des États-Unis représentent
39% de la richesse de la nation.

Selon mon avis, il est évident que la richesse des élites mondiales est liée à la
politique des forces mondiales, comme les États-Unis. En conséquence, le capitalisme
est en train de faire l’inégalité économique pas seulement entre les deux classes, mais
aussi entre les pays différents. Sans doute la Serbie devient de plus en plus pauvre, et
les États-Unis sont en train de s’enrichir. On voit un entrepreneur sur la tête d’Amérique
qui mène la politique correspondant aux intérêts des capitalistes, des extrêmes riches.

En définitive, il semble que le problème d’inégalité économique ait un système


global qui a pénétré les systèmes gouvernementaux de chaque pays du monde.