Vous êtes sur la page 1sur 5

STT1700 - Introduction à la statistique

Démonstrations et exercices

[§ 1, p. 54] Moyenne arithmétique

1 Pn
x̄ = n 1 xi

[§ 1, p. 61] Variance
Pn Pn
(xi −x̄)2 x2i −nx̄2
Il faut démontrer que s2x = i=1
n−1 = i=1
n−1 .
Pn xi
Proof. On sait, par définition, que x̄ = i=1 n . On a :
Pn Pn
2 − x̄)2
i=1 (xi
2
i=1 (xi− 2x̄xi + x̄2 )
s = =
n−1 n−1
Pn 2 − Pn 2x̄x + Pn x̄2
x
i=1 i i=1 i i=1
=
n−1
Pn 2 Pn 2
i=1 xi − 2x̄ i=1 xi + nx̄
=
n−1
Pn 2 2
i=1 xi − 2x̄(nx̄) + nx̄
=
n−1
Pn 2 2 2
i=1 xi − 2nx̄ + nx̄
=
n−1
Pn 2 − nx̄2
x
i=1 i
=
n−1

[§ 1, p. 63] Cote z

x−x̄
z= sx

[§ 2, p. 07] Remarque 2.1 : Lois de Morgan

Équivalence (1). (A ∩ B)c = Ac ∪ B c

Équivalence (2). (A ∪ B)c = Ac ∩ B c

A = A ∩ Ω = A ∩ (B ∪ B c ) = (A ∩ B) ∪ (A ∩ B c ) (Décomposition utile de A)
A\B = A ∩ B c (Autre notation pour A\B)

1
[§ 2, p. 10] Définition 2.7 : Probabilité

Axiome (1). P (A) ≥ 0

Axiome (2). Pour A1 , A2 , ..., Ak disjoints entre eux, on a : P (A1 ∪ A2 ∪ ... ∪ Ak ) =


P (A1 ) + P (A2 ) + ... + P (Ak )

Axiome (3). P (Ω) = 1

Propriété (1). P (Ac ) = 1 − P (A)

Proof. Sachant que Ω = A ∪ Ac , on a :

P (Ω) = 1 = P (A ∪ Ac )
= P (A) + P (Ac ) (Axiome 2)

Propriété (2). P (∅) = 0

Proof. Sachant que P (Ω) = 1, on veut P (Ωc ), l’événement impossible. On a :

P (Ωc ) = 1 − P (Ω) (Propriété 2)


=1−1
=0

Ou encore :

P (Ω) = 1 = P (Ω ∪ ∅) (Axiome 3)
= P (Ω) + P (∅) (Axiome 2)
1 − P (Ω) = P (∅)
0 = P (∅) (Axiome 3)

Propriété (3). P (A) = P (A ∩ B) + P (A ∩ B c )

Proof. Sachant que A = (A ∩ B) ∪ (A ∩ B c ). On a :

P (A) = P (A ∩ B) + P (A ∩ B c ) (Axiome 2)

Propriété (4). Si B ⊂ A, alors P (B) ≤ P (A)

2
Proof. Si B ⊂ A, on a : A = B ∪ (A\B). Alors les deux événements sont disjoints :

P (A) = P (B) + P (A\B) (Axiome 2)


P (A) ≥ P (B) (P (A\B) ≥ 0, Axiome 1)

Propriété (5). A ≤ 1, pour tout événement A ⊂ Ω

Proof. Si A ⊂ Ω, alors :

P (A) ≤ P (Ω) (Propriété 4)


P (A) ≤ 1 (Axiome 3)

Propriété (6). P (A\B) = P (A ∩ B c ) = P (A) − P (A ∩ B)

Proof. Sachant que A\B = A ∩ B c , on a :

P (A\B) = P (A) − P (A ∩ B) (Propriété 3)

Propriété (7). P (A ∪ B) = P (A) + P (B) − P (A ∩ B), pour A et B indépendants.

Proof. Sachant que (A ∪ B)\B = A\B. En appliquant la propriété 6 de chaque côté


de l’égalité, on obtient :

P (A ∪ B) − P ((A ∪ B) ∩ B) = P (A) − P (A ∩ B)

Sachant que (A ∪ B) ∩ B = B, on obtient :

P (A ∪ B) = P (A) + P (B) − P (A ∩ B)

[§ 2, p. 12] Rappel :

Propriété. Pour des événements disjoints :

P (A|B) = 0
P (A ∩ B) = 0
P (A ∪ B) = P (A) + P (B)

Propriété. Pour des événements dépendants, mais non disjoints :

3
P (A∩B)
P (A|B) = P (B) pour P (B) 6= 0
P (A ∩ B) = P (A|B)P (B)
P (A ∪ B) = P (A) + P (B) − P (A ∩ B)
Propriété. Pour des événements indépendants :
P (A) = P (A|B)
P (A ∩ B) = P (A)P (B)
P (A ∪ B) = P (A) + P (B) − P (A ∩ B)

[§ 2, p. 12] Exercice 2.5 : Soient A et B, deux événements tels que P (A) = 0.3, P (B) = 0.5 et
P (A ∪ B) = 0.7. On doit déterminer, à l’aide des propriétés :
a) P (A ∩ B)

Solution : P (A ∩ B) = P (A) + P (B) − P (A ∪ B) = 0.3 + 0.5 − 0.7 = 0.1.

b) P (Ac ∩ B c )

Solution : P ((A ∪ B)c ) = P (1 − P (A ∪ B)) = 1 − 0.7 = 0.3

c) P (B ∩ Ac )

Solution : P (B ∩Ac ) = P (B)−P (B ∩A) = P (B)−P (A∩B) = 0.5−0.1 = 0.4

[§ 2, p. 13] Exercice 2.6 : Un étudiant prend un cours de biologie et un cours de statistique.


La probabilité qu’il réussisse le cours de biologie est de 0.5 alors que la probabilité
qu’il réussisse celui de statistique est 0.7. La probabilité qu’il réussisse les deux cours
est 0.3. Déterminer :
a) La probabilité qu’il réussisse au moins un cours.

Solution : On a Ω = {A, B}, A = {L’étudiant réussit le cours de biologie} =


0.5, B = {L’étudiant réussit le cours de statistique} = 0.7. On cherche : P (A ∪
B) = P (A) + P (B) − P (A ∩ B) = 0.5 + 0.7 − 0.3 = 0.9.

b) Il coule les deux cours.

Solution : En considérant les éléments définis en a), on cherche P (Ac ∩ B c ) =


P ((A ∪ B)c ) = P (1 − P (A ∪ B)) = 1 − 0.9 = 0.1.

c) Il coule le cours de statistique, mais réussit le cours de biologie.

Solution : En considérant les éléments définis en a), on cherche P (A ∩ B c ) =


P (A) − P (A ∩ B) = 0.5 − 0.3 = 0.2.

4
[§ 2, p. 20] Définition 2.9 : Probabilité conditionnelle

P (A∩B)
P (A|B) = P (B) , pour P (B) 6= 0

[§ 2, p. 21] Exercice 2.7 : On s’intéresse aux familles composées de deux enfants.

a) Quelle est la probabilité que les deux enfants de chaque famille soient des
garçons, considérant que chaque famille aura au moins un garçon ?

Solution : Ω = {E1 , E2 , E3 , E4 }, E1 = {GG}, E2 = {GF}, E3 = {F G},


E4 = {F F } et P (Ei ) = 14 . On a B = {Les deux familles ont au moins un
garçon} = {E1 , E2 , E3 } et P (B) = P (E1 + E2 + E3 ) = 34 . On a A = {Les deux
familles ont deux garçons} = {E1 } et P (A) = 14 . On cherche P (A|B) = P P(A∩B)
(B) .
1
Sachant que (A ∩ B) = {E1 } = 14 , on trouve : P (A|B) = 4
3 = 31 .
4

b) Quelle est la probabilité que les deux enfants de chaque famille soient des
garçons, considérant que le premier enfant de chaque famille est déjà un garçon ?

Solution : Ω = {E1 , E2 , E3 , E4 }, E1 = {GG}, E2 = {GF}, E3 = {F G},


E4 = {F F } et P (Ei ) = 41 . On a B = {Les deux familles ont au moins un garçon
en premier} = {E1 , E2 } et P (B) = P (E1 + E2 ) = 12 . On a A = {Les deux
familles ont deux garçons} = {E1 } et P (A) = 41 . On cherche P (A|B) = P P(A∩B)
(B) .
1
Sachant que (A ∩ B) = {E1 } = 14 , on trouve : P (A|B) = 4
1 = 21 .
2

Vous aimerez peut-être aussi