Vous êtes sur la page 1sur 24
AMAOUCHE ET SLAMA signent pour 2 ans
AMAOUCHE ET SLAMA
signent pour 2 ans

«On n'a pas encore choisi entre Menad et le Français»

«On prendra tous les paramètres en compte» «C'est la commission de recrutement qui décidera» «L'entraîneur sera connu samedi»

BELMOKHTAR, AUJOURD'HUI OU JAMAIS

«Je veux jouer à la JSK»

Un Nigérian et un Guinéen ce dimanche à Tizi Ouzou

www.competition.dz JEUDI 7 JUIN 2018 30 DA N°5380 ISSN 1111 PORTUGAL 20h15 ALGÉRIE  De
www.competition.dz JEUDI 7 JUIN 2018 30 DA N°5380 ISSN 1111
PORTUGAL 20h15 ALGÉRIE
 De notre envoyée spéciale à Lisbonne : Asma H. A.
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
LE PORTUGAL,
LA DER DE MADJER
«Le monde entier doit savoir
qu'on veut me limoger»
«JE SUIS VICTIME D'UNE MACHINATION»
FERNANDO SANTOS
Zetchi : «Après le
match, on prendra
une décision»
«Ronaldo jouera»
La FAF
s'est
renseignée
sur Vahid
Boukhanchouche de retour dans le 11
Le sélectionneur veut
mourir avec ses idées
DARFALOU s'engage pour 4 ans au Vitesse Arnhem BAYISENGE SIGNE, MANSOURI REMPILE
DARFALOU
s'engage pour 4 ans
au Vitesse Arnhem
BAYISENGE
SIGNE,
MANSOURI
REMPILE

Il a dribblé Serrar et KSK

BELKAROUI FILE AU RAED

SAOUDIEN

a dribblé Serrar et KSK BELKAROUI FILE AU RAED SAOUDIEN Il paraphera son ce soir MORCELY
Il paraphera son ce soir MORCELY contrat «LA CONCURRENCE NE ME FAIT JAMAIS PEUR»
Il paraphera son
ce soir MORCELY
contrat
«LA CONCURRENCE NE
ME FAIT JAMAIS PEUR»

Bourdim : «Je serai Mouloudéen quand je signerai»

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

2

À LA UNE

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 2 À LA UNE  De notre envoyée spéciale de Lisbonne

De notre envoyée spéciale de Lisbonne : Asma H. A.

20H15
20H15



Le match sera retransmis sur la chaîne terrestre

La partie entre le Portugal et l'EN sera retransmise en direct sur la chaîne nationale en direct a partir de 20h15, la programmation spéciale du mois de Ramadhan ne va pas empêcher l'entreprise publique à retransmettre ce match international d'envergure que disputera l'EN.



Un arbitre

anglais pour

le match

Le match amical Portugal-Algérie, prévu jeudi à 20h15 au stade La Luz à Lisbonne, sera dirigé par l'arbitre anglais Craig Patson, a indiqué hier la Fédération portugaise de football. Le directeur de jeu Patson sera assisté de ses deux compatriotes Lee Betts et Ian Hussin. Le quatrième arbitre est Stuart Attwel tandis que Neil Swabrick sera arbitre vidéo.

Quel que soit le résultat ce soir

LE PORTUGAL,

LA DER DE MADJER

Ce qui était dans l'air est en train de se confirmer, Rabah Madjer ne continuera pas à la tête de la sélection.

PAR SMAÏL M. A.

La Fédération algérienne de foot- ball aurait, en effet, pris la décision de se séparer des services du staff actuel et ce au lendemain de la défaite 3 à 2 contre le Cap-Vert. C'était donc la défaite de trop pour Zetchi et son Bureau Fédéral, les membres de ce dernier ont accusé le coup et ont succombé à la pression un peu trop pesante depuis quelque temps, la rue ne cesse de gronder et de réclamer un entraîneur d'envergure capable de mener à bon port le navire de l'EN et leurs doléances ont été entendues, en témoi- gnent la décision prise et le plan qui a été élaboré pour annoncer cette éviction au sélectionneur juste après le retour de Lisbonne.

La FAF offrira 2 à 3 salaires par bonté Ainsi, une source proche du BF nous a fait savoir que la décision est irrévocable et mûrement réfléchie, autrement dit, même une victoire des Verts ce soir au stade de La Luz ne sera pas suffisante pour Madjer pour sauver sa peau, il sera remercié et appelé à une réunion en tête- à-tête avec Zetchi, lequel a déjà consulté son BF et a reçu le feu vert pour passe à l'acte. Ça sera donc une tentative d'une rupture du contrat à l'amiable, le BF à travers son président va proposer 2 à 3 salaires à Madjer, une proposition définitive que le coach devrait accepter, il faut dire que

tion de la FAF risque de sortir bredouille et sans le moindre dédommagement.

Zetchi se sent menacé La décision paraît inévitable vu le niveau atteint par l'EN et la cassure qui a eu lieu en sélection, avec la série de mauvais résultats et surtout de mauvais matchs enchaînés récem- ment, les critiques fusent de par- tout, elles ciblent le staff à sa tête Madjer, mais le président de la FAF, nous dit-on, s'est senti proche de ce tourbillon qui risque donc de l'emporter lui aussi ; en résumé, Zetchi se sentirait lui aussi plus que jamais menacé, il y a de quoi, étant donné que le peuple n'a d'yeux que pour l'EN et que cette dernière est en nette perte d'al- titude, et pour échap- per à la guillotine des critiques, voire au risque de se retrouver indésirable lui aussi, il a pris la courageuse décision de passer à l'acte en se cachant derrière son BF qui était déjà déterminé à mettre fin à l'aventu- re de Madjer.

Le plan après- Madjer enclenché, son successeur sera un étranger Tout a été donc très bien ficelé à l'intérieur du BF, la décision du limogeage de Madjer n'est que le début d'une autre série de déci-

n'est que le début d'une autre série de déci- malgré tout ce qui se dit, Zetchi

malgré tout ce qui se dit, Zetchi a gardé son sang- froid et a fait en sorte de garder de bonnes rela- tions avec celui qu'il avait recruté initialement comme conseiller, avant que ça ne ''dégénère'' en une décision osée qui a placé Madjer malgré ses statistiques défavo- rables en tant qu'entraî- neur à la tête de la sélection.

Un plan B dans les plans Cette proposition qui sera faite devrait convaincre Madjer, espère notre source qui rajoute que dans le cas opposé, un bras de fer va voir le jour, et cela ne va pas profiter à Madjer, car encore une fois, la FAF garde une option salvatrice en poche, le contrat signé par les deux parties il y a près de 8 mois donne quelques avantages à la fédération, et celle-ci va jouer cette carte en cas de refus d'ob- tempérer de l'auteur de la célèbre talonnade, ce dernier et s'il décide de refuser la proposi-

sions inévitables, qui vont suivre, l'une d'entre elles, c'est celle qui concerne l'ave- nir de la sélection à un an de la CAN et à 3 mois du match contre la Gambie. La FAF qui prépare déjà le plan du stage de septembre, voire d'octobre et même de novembre envisage de recruter un coach d'envergure. Cette fois, nous dit-on, ça va être un entraîneur qui fera l'unanimité, un entraî- neur que le public va aimer forcément, la fédération ne se précipitera donc pas pour le choisir, elle va patienter jusqu'au terme de la Coupe du monde et prendra un des nombreux coachs qui vont être libres après le tournoi, un classique dans ce genre d'événements. Ceci dit, notre interlocuteur n'a pas écarté la possibilité de recourir à l'option Vahid, la FAF connaît même son salaire mensuel au Japon qui avoisinerait les 120 000 euros, elle s'est très bien renseignée sur tout, mais cela ne veut pas dire qu'il sera recru- té, ça reste une options parmi tant d'autres.

L'erreur ne sera plus permise Après 2 échecs, ceux d'Alcaraz et de Madjer, la fédération se retrouve face à un sérieux risque, celui d'un 3e échec qui risque d'être expéditeur, c'est dire que l'après-Madjer sera encore plus délicat à gérer pour la FAF, elle n'aura plus droit à l'erreur, d'où l'importance de bien se concerter, la réunion du BF qui devrait avoir lieu le 24 du mois courant devrait être décisive, et un plan d'action y sera établi, mais ce qui paraît certain, c'est que l'EN ira en Gambie avec un staff nou- veau, ça devrait être un étranger, mais un staff de dépannage 100% local n'est pas non plus à écarter, attendons pour voir. S. M. A.

Tout en précisant que le BF va trancher en se basant sur le bilan des 8 mois pas sur un seul match

ZETCHI : «Après le match, on prendra une décision»

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, a présidé hier matin une réunion avec les présidents des 47 fédérations sportives nationales.

La réunion qui a eu lieu au Complexe olympique Mohamed- Boudiaf a vu la présence du président de la FAF Kheireddine Zetchi qui a été bombardé de questions à la fin de la réception. L'occasion était propice donc pour l'ancien boss du PAC de revenir sur les dernières événements, notamment la défaite des Verts face au Cap-Vert et la décision que son BF s'apprête à prendre concernant l'avenir du sélectionneur national Rabah Madjer.

«Le match du Cap-Vert a été très difficile, j'espère qu'on montrera un meilleur visage» Zetchi a d'emblée parler du match qui attend l'EN ce soir contre le Portugal, l'occasion pour lui d'évoquer le match du Cap-Vert qui a montré les limites de la sélection, le patron de la FAF ne se laisse pas décourager, il fait encore confiance aux joueurs, il espère donc que l'EN fasse un bon match : " Depuis l'arrivée du nouveau BF, que ce soit dans l'équipe première, ou dans les autres catégories, on ne joue que de

première, ou dans les autres catégories, on ne joue que de gros matches, le match contre

gros matches, le match contre le Cap- Vert était très, très difficile, un match contre une équipe africaine, avec un très bon niveau, aujourd'hui la sélec- tion nationale joue un match très important contre le Portugal qui est qualifié en coupe du monde, je souhai- te qu'on montrera un bon visage, meilleur que celui du match précé- dent, on a les moyens et les joueurs pour sortir un match de qualité, j'espè-

re qu'on reviendra avec un bon résul-

tat, ça ne sera pas un match facile, mais il faut qu'on joue de tels matches pour évaluer la force et les points forts de notre sélection ", a-t-il déclaré au micro d'El Djazairia One.

«J'espère que les choses négatives disparaîtront contre le Portugal»

A la question de savoir s'il est content

du rendement de l'EN, Zetchi répond par la négative, il souhaite que le staff technique corrigera ça ce soir. Il nous apprend qu'une décision sera prise à

ce propos après le match de ce soir :

"Quand les sélections perdent on n'est jamais contents, on voudrait bien

gagner tous nos matches, mais dans un match il y a toujours du bon et du moins bon, nous nous avons vu des choses positives et négatives contre le Cap-Vert, j'espère que les choses néga- tives vont disparaître contre le Portugal afin de revoir le vrai visage de l'EN, et avec toutes ses forces. Maintenant, ce qui est sûr, c'est qu'après ce match on fera un bilan, et on prendra les décisions qui s'impo- sent."

«On prendra une décision en se basant sur son bilan non pas sur un seul match» A la question de savoir si le résultat du match du Portugal sera décisif, Zetchi apporte la précision qui prouve que la décision concernant l'avenir de Madjer

a été déjà prise : "Non, un résultat d'un match ne peut jamais provoquer une décision concernant l'avenir d'un sélectionneur national, si on la prend ça sera en tant que bureau fédéral ou président de la FAF on la prendra en se basant sur un bilan d'un travail effec- tué sur plusieurs mois."

«Nous avons toujours pro-

tégé les sélectionneurs et le BF a les compétences pour évaluer leur travail» Comme première explication au fameux communiqué de la FAF qui a

induit plus d'un en erreur, Zetchi rap- pelle que son instance a toujours soute- nu les sélectionneurs rappelant qu'ils

disposent de personnes compétents capables d'évaluer un travail effectué par un entraîneur : "Le public a raison de ne pas être d'accord avec le rende- ment de la sélection, sauf que pour la personnalité du coach qu'il soit en sélection ou dans un club, le public doit comprendre qu'il doit épargner la vie privée de l'intéressé, et se concen- trer sur ses torts sur le terrain, en tout cas nous, nous allons toujours protéger les sélectionneurs même chez les jeunes, quant à l'évaluation technique on doit la faire et prendre les décisions qui s'imposent et je crois que la FAF a les gens qu'il faut et les compétences qui lui permettent de faire cette éva- luation à travers le BF qui tient ses réunions de façon mensuelle."

«Espérons que les interventions des responsables seront plus sensées à l'avenir» Zetchi qui a réagi aux propos du prési- dent du COA, Berraf en l'occurrence, reconnaît implicitement cela et met les points sur les i : " C'est une réponse à tous ceux qui essayent de nous pertur- ber, on respecte tous les avis, chaque personne et chaque responsable a le droit de donner son avis sur l'EN et son rendement, mais pour les déci- sions à prendre, ça relève uniquement des compétences de la FAF, c'est pour ça que j'espère qu'à l'avenir les inter- ventions seront sensées, comme ça les échanges seront constructifs, et je rap-

pelle encore une fois : seule la FAF et son BF peuvent prendre une décision concernant l'entraîneur national ou autre décision concernant le football en général."

«Menad ne nous a pas parlé de son intention de partir» Alors qu'il est annoncé d'une manière quasi officielle par Mellal comme le prochain nouvel entraîneur de la JSK, Djamel Menad n'a, semble-t-il, pas encore ouvert le dossier avec ses employeurs actuels, du moins c'est ce que Zetchi a déclaré : " On n'a reçu aucune demande de sa part pour quit- ter l'EN, je n'ai rien reçu le concernant ", a-t-il dit.

«Saâdane a raison» Zetchi a terminé son intervention en parlant des récentes déclarations de Saâdane le soutenant dans ce qu'il dit :

" Saâdane a l'expérience qu'il faut pour faire un bilan et dire des choses concer- nant le football, je ne peux pas com- menter, seul lui peut le faire, je ne peux pas contrôler la terminologie, qu'il uti- lise, mais là où je suis d'accord avec lui c'est concernant la nécessité d'avoir un nouveau type de managers, pour pou- voir réussir et développer le football, je suis d'accord avec lui, le type de mana- ger doit changer, si on veut partir sur de bonnes bases concernant le déve- loppement du football sur le moyen et le court terme ", conclut-il. S. M. A.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

À LA UNE

3

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 À LA UNE 3  De notre envoyée spéciale de Lisbonne

De notre envoyée spéciale de Lisbonne : Asma H. A.

Le message du coach aux Portugais :

MADJER :

«Le monde entier doit savoir

QU'ON VEUT ME VIRER

sans le moindre match officiel»

20H15
20H15

Je suis victime d'une machination en Algérie

Dans quel état d'esprit se trouve les joueurs à 24 heures du match face au Portugal (NDLR : conférence animée hier) ?

Vous avez vous-même constaté hier à l'entraînement que les joueurs étaient très heureux, et qu'il y avait une très bonne ambiance. Il est vrai que la mission de notre équipe s'annonce difficile demain face à une équipe qui est le champion d'Europe en titre, une équipe que je respecte beaucoup. D'ailleurs je suis très heureux d'être ici car j'aime beaucoup le Portugal, un pays où j'ai passé beaucoup de bons moments…

Donc l'équipe s'est remise de sa défaite face au Cap-Vert ?

Avec tout le respect que je dois pour le Cap-Vert, ce match fut un accident de parcours, car nous avons fait un très bon match avec beaucoup d'occasions ratées dont 5 fois le poteau. En deuxième période le Cap-Vert a joué sur des contres, et c'est ce qui leur a permis de marquer et de remporter cette confrontation. C'est un match qui va beaucoup nous servir pour l'avenir, et nous avons beaucoup appris de cette défaite. Demain (NDLR : aujourd'hui), j'espère que mon équipe donnera le meilleur d'elle-même, et je pense que les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend.

Allez-vous compter sur les joueurs qui connaissent bien le jeu portugais ?

Il est vrai que nous avons deux joueurs qui ont déjà joué au Portugal dont Soudani et Slimani. Il y a aussi Brahimi qui évolue au FC Porto. Je pense que nous avons de bons joueurs à l'image de Slimani, un vrai battant, pareil pour Soudani. Donc un bon groupe demain fera le nécessaire. Nous avons visionné leur match contre la Tunisie (2 buts partout), et nous en avons tiré les conclusions. On mettra en place un système de jeu adéquat afin de ne pas perdre, mais aussi pour tenter de gagner, car les joueurs ont cette envie de gagner surtout après la rencontre du Cap-Vert.

Le président de la FAF a déclaré que votre sort sera connu après le match du Portugal, est-ce votre dernier match ?

Normalement je ne suis pas censé répondre à cette question car le sujet aujourd'hui c'est le match face au Portugal.

Maintenant pour répondre à votre question, je dirai ce qui doit arriver arrivera après cette rencontre. Nous nous sommes venus pour livrer une belle prestation contre le Portugal, et je ne m'occupe pas de ce qui se passe ailleurs.

Allez-vous changer de système de jeu et de joueurs pour ce match par rapport au Cap-Vert?

Nous avons étudié le jeu contre le Portugal notamment contre la Tunisie. Cette équipe renferme de très bons éléments à l'image de Mario, Silva et beaucoup d'autres. Mais notre équipe aussi renferme de bons éléments à l'image de Brahimi, Slimani, Bounedjah. Ces derniers ont une mission à accomplir avec beaucoup de rigueur et détermination.

Cette rencontre, la considérez-vous comme étant un match référence ?

Je ne peux pas parler de match référence. Jusque-là nous avons joué plusieurs matchs amicaux, nous en avons gagné 4 et perdu 3. Le but des rencontres amicales c'est de corriger les erreurs, et nous avons eu le courage de le faire. Mais bon à présents je donne raison à mes collègues qui m'ont précédé et qui refusaient toujours de jouer des joutes amicales, car ils ne souhaitent pas se retrouver dans la même situation dans laquelle je me trouve actuellement. Mais mon staff et moi-même avons eu le courage de dire nous voulons jouer pour construire une équipe sur des bases solides. Maintenant on demande notre départ parce que nous avons perdu des matchs amicaux, c'est du jamais vu. Il faudra aussi virer l'entraîneur portugais après son match nul face à la Tunisie ici au Portugal. Quand on gagne des matchs, on n'en parle jamais, on n'évoque que les défaites malheureusement. Mais je suis certain que ce groupe peut aller très loin, si on sera toujours là bien sûr.

Finalement et après réflexion, allez-vous préparer un plan anti-Ronaldo ?

Moi en tant qu'entraîneur je vois les choses autrement. Quand un gardien encaisse des buts, on dit que c'est la faute à la défense. Et quand celle-ci ne marche pas, on dit que c'est le milieu qui n'a pas fait son job, mais finalement c'est toute l'équipe qui doit défendre. Après le Cap-Vert j'ai parlé avec mes

”

Mon sort après le Portugal, arrivera ce qu'arrivera

sort après le Portugal, arrivera ce qu'arrivera ” “ joueurs en leur précisant toutes les fautes

joueurs en leur précisant toutes les fautes qu'ils avaient commises contre le Cap-Vert. Et je pense qu'ils vont corriger tout cela demain face au Portugal. Mais bon pour revenir à Ronaldo, je dirai que si toutes les défenses du monde n'ont pas pu arrêter Ronaldo, je ne sais pas comment moi vais-je l'arrêter.

Jusque-là vous avez effectué beaucoup de changements, avez-vous à présent votre idée sur l'équipe-type sur laquelle vous allez compter ?

Les journalistes et médias algériens connaissent trop bien la situation. Mes amis portugais ne savent pas ce qui se passe au sein de notre équipe nationale. Il faut qu'ils le sachent et qu'ils le transmettent au monde entier. Je suis victime d'une machination alors qu'on a commencé à faire du bon travail depuis ces 7 derniers mois. Nous étions dans une période de prospection et d'essais. On a travaillé pour tenter de trouver les solutions. Face au Nigeria, nous avions livré une très belle prestation, et nous avons même failli gagner alors que je n'avais que 10 jours à la tête de l'EN. Et depuis et jusqu'à maintenant, on a fait que des matchs amicaux, trouvez- vous normal qu'on décide de limoger un coach après une

défaite en amical, alors que je n'ai pas joué le moindre match officiel. Malheureusement, des choses anormales se passent dans notre football.

Croyez-vous que le Portugal peut aller loin en Coupe du monde ?

Le Portugal est une équipe que je respecte beaucoup. D'ailleurs je vais supporter cette nation lors de cette Coupe du monde car ce pays m'a ouvert beaucoup de portes. C'est une équipe qui a les moyens d'aller très loin en Coupe du monde avec un bon coach et de bons éléments à leur tête Cristiano Ronaldo. Je leur souhaite une bonne Coupe du monde.

Vous étiez agacé par rapport à l'horaire du match, avez- vous pris une décision quant au jeûne des joueurs ?

Je l'ai dit, et je le répète encore une fois, j'ai bien voulu accepter de jouer face au Portugal, mais je n'étais pas du tout d'accord sur l'horaire qui ne nous arrange pas dans ce mois sacré du Ramadhan. Maintenant pour ce qui est du jeûne des joueurs, et bien chacun sera libre de faire comme il veut. Donc la décision revient aux joueurs.

A. H. A.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

4

À LA UNE

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 4 À LA UNE  De notre envoyée spéciale de Lisbonne

De notre envoyée spéciale de Lisbonne : Asma H. A.

20H15
20H15

Le match

des joueurs

Hier, l'entraîneur national, Rabah Madjer,

a tenu à adresser un message à la presse

portugaise la priant de le transmettre via ses différents médias au monde entier : " Je suis victime d'une machination dans mon pays. On veut me virer alors que je n'ai pas joué le moindre match officiel", a fait savoir le coach national hier en conférence de presse d'avant-match. L'ancienne gloire du FC Porto semblait encore une fois très affecté par tout

ce qui se dit et se passe en Algérie, y compris par la déclaration d'hier de son président :

"Qu'il ait dit que mon sort sera connu après

le

match, et bien arrivera ce qu'arrivera", a-t-

il

précisé. C'est pour dire dans quel état

d'esprit se trouve l'entraîneur national à 24 heures du match face aux champions d'Europe. Un sentiment de tristesse, mais aussi d'ingratitude qui l'anime actuellement. D'ailleurs, et même s'il a fait savoir que lui et son staff avait préparé un système de jeu pour tenter de ne pas perdre et même pourquoi pas de gagner cette rencontre, il n'en demeure pas moins, qu'il a aussi parlé du fait que cette joute amicale est celle aussi des joueurs. Des éléments qui ne sont pas des moindres, à l'image de Riyad Mahrez dont le prix de vente pour Manchester City avoisine actuellement les 100 millions d'euros.

Des joueurs stars qui doivent confirmer leur statut Islam Slimani, l'ancienne star du Sporting Lisbonne, qui aura lui aussi à cœur de démontrer dans le stade d'un de ses anciens rivaux qu'il n'est pas encore fini suite au passage à vide qu'il vient de traverser avec son club de Newcastle. Yacine Brahimi, qui n'est autre que le champion du Portugal avec son club du FC Porto cette saison, tentera lui aussi de montrer qu'il est aussi efficace en club qu'en sélection. Mais il y aussi Salhi, qui peut glaner des points et prétendre au poste de gardien numéro un chez les Verts. Bentaleb pas très en forme au cours de ses derniers matchs avec l'EN, devra lui aussi montrer son vrai visage, celui de pièce incontournable au milieu de terrain. Des joueurs " stars " qui face au Portugal, dans un continent qu'ils connaissent bien, devront donc confirmer leur statut, car aujourd'hui, les conditions de jeu seront parfaites. C'est pour dire que ce soir, ils n'auront aucune excuse, pour donner le meilleur d'eux- mêmes et prouver au monde entier, que la période actuelle n'est que transitoire.

A. H. A.



Retour à 2h du matin ce soir

Le vol de notre équipe nationale est prévu ce soir à partir de 2h du matin, juste après le s'hor. Il est important de préciser que nos joueurs vivant à l'étranger rejoindront leurs domiciles dans les différentes villes européennes

Boukhanchouche de retour dans le 11

Madjer veut mourir

AVEC SES IDÉES

Des changements aujourd'hui face au Portugal, oui, il y en aura par rapport à la rencontre face au Cap-Vert.

D'abord dans les bois, et comme annoncé dans nos colonnes hier, c'est Abdelkader Salhi qui sera titulaire. Sa premiè- re titularisation avec les Verts, puisque jusque-là, les deux matchs qu'il avait joués, c'était en tant que remplaçant, contre la Zambie et la République centra- fricaine. Islam Slimani, très atten- du ici à Lisbonne, fera aussi son retour dans le onze rentrant après qu'il ait été relégué sur le banc des remplaçants face au Cap- Vert. Slimani, meilleur buteur des Verts, tentera de prouver que la sélection peut compter dans les grands matchs comme il l'a fait jusque-là. En défense, Rabah Madjer a aussi opéré à des chan- gements en replaçant Ramy Bensebaïni dans l'axe de la défen- se aux côté de Mandi. Sur le côté droit et comme souvent, c'est Zineddine Ferhat qui assurera le couloir droit de la défense algé- rienne, un poste qui n'est pas le

de la défense algé- rienne, un poste qui n'est pas le sien, puisque avec son club

sien, puisque avec son club du Havre, c'est comme ailier droit qu'il a terminé meilleur passeur de la Ligue 2.

Medjani en sentinelle, Benmoussa à gauche Du côté de gauche de la défense, on notera aussi le retour de Mokhtar Benmoussa, qui n'avait pas lui aussi joué vendredi der- nier. Carl Medjani est lui aussi de retour dans le 11 comme sentinel- le. Dans la récupération, et contrai- rement au match du Cap-Vert où Bentaleb était associé à Ferhat, aujourd'hui c'est aux côtés du

revenant Boukanchouche qu'il sera aligné. Boukhanchouche, dont le coach national a dit beau- coup de bien lors de la conféren- ce de presse, alors que ce dernier revient tout juste d'une blessure et souffrait d'un manque de com- pétition en fin de saison : " Boukanchouche est un excellent joueur. Il revient très bien, et affiche une excellente forme actuellement ", nous a fait savoir Rabah Madjer hier lors de la conférence de presse.

Bensebaïni de retour dans l'axe

C'est

pour

dire

que

Rabah

Madjer, et si démission ou limo- geage y aura après ce match du Portugal, il veut rester fidèle à ses principes et mourir avec ses idées. Boukhanchouche, un joueur qu'il avait déniché et en qui il croit beaucoup, alors que l'opinion publique n'a cessé de critiquer ce choix. Comme milieu offensif, on retrouvera Yacine Brahimi sur le côté gauche, et Riyad Mahrez à droite. Tel est donc le 11 qui devra débuter aujourd'hui face aux champions d'Europe en titre, le Portugal en l'occurrence. A. H. A.

FERNANDO SANTOS :

«Ronaldo jouera ce match»

A. H. A. FERNANDO SANTOS : «Ronaldo jouera ce match» Hier le sélectionneur portugais a livré

Hier le sélectionneur portugais a livré lui aussi une conférence de presse, un point de presse qui n'a pas duré plus de dix minutes. Bien évidemment la question récurrente des journalistes portugais présents concernait leur star Cristiano Ronaldo :

"Est-ce qu'il jouera ou non ce match face à l'Algérie ?" Et bien Fernando Santos a tenu à rassurer l'assistance en affirmant : " Ronaldo jouera bel et bien ce match. Il avait bénéficié de quelques jours de repos après sa finale de Ligue des champions. On avait vécu la même situation lors de notre préparation de l'Euro avec Ronaldo et Pepe qui avaient disputé cette finale, et cela ne nous avait pas vraiment perturbés. Voulant savoir si son plan de jeu changera avec l'entrée de

l'attaquant du Real de Madrid, le coach portugais avouera : " Non, non, rien ne va changer. On jouera exactement de la même manière que lors de nos deux précédents matchs, à savoir la Tunisie et la Belgique", affirma-t- il. Interrogé sur l'équipe algérienne, et s'il avait suivi les prestations de cette dernière notamment face au Cap-Vert, Santos a tenu à nous faire savoir : "L'Algérie est une équipe de valeur, qui renferme des joueurs techniques de niveau mondial dont certains connaissent bien le Portugal à l'image de Slimani et de Brahimi. Il y a Mahrez de Leicester. Cette équipe d'Algérie est aussi dirigée par un ancien grand joueur que les Portugais n'ont pas oublié avec cette fameuse finale de 1987 pour Porto", a-t-il précisé. A. H. A.



Près de 40 000 supporters attendus ce soir

Le stade de la Luz sera presque plein aujourd'hui à l'occasion du match amical Portugal-Algérie. Selon les organisateurs, ils seront près de 40 000 spectateurs à venir assister au match dont une poignée d'Algériens qui ont fait le déplacement de France et d'Algérie. Les billets au prix de 15, 20 et 25 euros ont tous été vendus par internet via le site de la Fédération portugaise de football. Pour rappel, la capacité du stade de Luz est de 66 000 spectateurs.



El Hamel rend visite aux Verts

Hier dans la soirée, le directeur général de la Sûreté nationale a rendu visite aux Verts dans leur lieu de séjour Mariott. Profitant de sa présence à Lisbonne dans le cadre d'une visite officielle avec ses homologues portugais, le DGSN a tenu donc à adresser un message d'encouragement aux joueurs de l'EN et leur staff à la veille du match face au Portugal.

CONDOLÉANCES

Très peiné par le décès de Khaldi Abderrahmane, frère de Karim, le magasinier, de la sélection algérienne, les membres de la sélection algérienne et l'ensemble du personnel de la FA tiennent à lui présenter leurs sincères condoléances et l'assurent en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie.

Bravo Elina C'est avec brio que la petite ELINA BENSLIMANE, fille de notre collègue Hamouche
Bravo Elina
C'est avec brio que la petite
ELINA BENSLIMANE,
fille de notre collègue
Hamouche
Benslimane, a réussi
son examen de 5 e .
Pour cette heureuse
occasion ses parents ses
grands-parents, Mamamiya,
Papaya notamment félicitent
la championne et lui souhaitent
d'autres succès à l'avenir.

LAHLOU PRÉCISE : «Je ne suis plus actionnaire à l'OM»

Le président du CSA/NAHD, Mourad Lahlou, nous a contactés hier pour une mise au pont concernant ses relations avec le club de l'OM Médéa. Ayant déposé sa candidature pour la présidence de la LFP, des proches du dossier nous avaient parlé du cas de Lahlou qui ne

serait pas conforme aux normes, cette source avant évoqué son affiliation à deux clubs à la fois au NAHD en tant que président du CSA et à l'OM en tant qu'actionnaire, mais Lahlou nous a contactés pour apporter un démenti concernant ce dernier point affirmant que son dossier

et bel et bien conforme aux critères : "Oui, j'ai bel et bien été actionnaire en 2012/2013, à l'O Médéa, mais j'ai fini par vendre mes actions à Boukalkal. Je ne suis plus actionnaire à l'OM, je suis uniquement président du CSA/NAHD", a-t-il tenu à préciser.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

À LA UNE

5

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 À LA UNE 5 Candidat à la présidence de la LFP
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 À LA UNE 5 Candidat à la présidence de la LFP

Candidat à la présidence de la LFP

EL-MORRO

VOICI MES

PRIORITÉS”

«Il y a 3 axes fondamentaux : la formation, la lutte contre la violence et la lutte anti-dopage»

De notre correspondant

L. M. AZZI

Mohamed El-Morro, qui a déposé sa candidature pour la succes- sion de Mahfoud Kerbadj, reste confiant à l'idée de prendre les com- mandes de la Ligue. Dans cet entretien réalisé mardi, le P-DG de la SSPA/ASM Oran nous parle de ses priorités en cas d'élection.

Vous êtes candidat à la LFP, donc vous avez déposé votre dossier de candidature…

Tout à fait. J'ai déposé mon dossier de candidature. Vous savez, je suis candidat à la demande d'un grand nombre d'amis de la famille footballis- tique. C'est une demande incessante d'amis qui m'a poussé à présenter ma candidature.

Depuis quand l'idée a émergé ?

Pour être clair, je m'y intéresse depuis quatre ou cinq ans déjà. D'ailleurs, on voit des idées venir qui datent de quelques années, par exemple la convention entre le club amateur et le club professionnel. Et bientôt on va parler de logos et j'en serai content.

Vos chances de l'emporter sont grandes…

Je ne sais pas vraiment, mais c'est ce qu'on m'a dit, comme quoi les son- dages sont favorables.

Quelle serait la priorité en cas de victoire ?

En dehors des affaires courantes qui sont dans les statuts de la ligue, on n'a rien à inventer. Maintenant, parallèle- ment, je voudrais travailler en collabo- ration avec le Bureau Fédéral, à sa tête M. Zetchi ainsi que l'ensemble des membres des Ligue 1 et 2 avec les- quels je voudrais tisser ou mettre en place des canaux de communication permanents pour pouvoir étudier, voire comment contribuer à l'amélio- ration des trois grands dossiers que confère la loi aux membres du sport d'une manière générale et aux membres du football en particulier.

Quels sont ces trois axes ?

Ce sont trois axes fondamentaux qui sont la formation, la lutte contre la vio- lence et la lutte anti-dopage.

De quoi souffrent ces dossiers, selon vous ?

Chacun a sa façon de voir les choses. Moi, la mienne est ainsi, après avoir bien étudié le dossier j'ai vu qu'il y a énormément d'incohérences dans les textes. A titre d'exemple, je vais

citer le cas du tiers bloquant du club amateur. Dans la dernière assemblée, on est revenus à la raison selon laquel- le le club amateur doit détenir le tiers bloquant et vous personnellement vous êtes bien placé pour savoir que je le dis depuis 7 ans. Maintenant, la décision vient d'être prise. En clair, on a enfin compris que dans la politique nationale du sport pour des raisons évidentes, le club doit avoir sa place par au moins le tiers bloquant mais parallèlement dans la loi 13-05 et dans le décret 14-06 et celui qui est venu le remplacer, on trouve une interdiction de mouvement de flux financiers entre le club amateur et la société. Cette incohérence ne permet pas au club amateur de garder ses 34% dans le capital social puisque, à travers le flux des capitaux, les actionnaires vont prê- ter de l'argent et augmenter leur capi- tal. Le club amateur étant dans l'inter- diction de le faire son capital social va diminuer en deçà des 34% et va dispa- raître. Donc, toute incohérence doit être sur la table et revoir ou refaire des amendements de cohérence pour que la loi soit homogène. On ne peut pas construire une infrastructure quel- conque si on n'a pas des plans cohé- rents. S'il y a des erreurs dans les plans, ça ne marche pas. Donc, la pre- mière préoccupation de l'heure est de voir quel est l'état d'avancement des grands dossiers, où en est cet état et qu'est-ce qui ne va pas.

Donc, il y a des choses à revoir…

Il y a des problèmes sérieux qui se posent. Il faut mettre en conformité tous les textes qui interdisent le flux de mouvements entre les deux entités. Quand on parle de convention, com- ment donner une assise légale au club dont le logo n'est pas encore déposé. Le club a une identité et cette identité n'existe pas encore, les logos ne sont pas reconnus légalement, c'est ça le problème.

Vous avez une bonne vision, alors, des choses…

Personnellement, j'ai ma vision sur le sujet, je sais ce qui ne va pas, mais je vais le faire en collaboration avec la fédération et avec les pouvoirs publics et bien sûr en y associant tous les clubs de l'élite professionnelle. Je suis en train de poser le problème des cotisations, des charges fiscales et parafiscales, j'espère qu'on va y arri- ver. Vous savez, je suis légaliste, je m'en tiens aux dix-huit recommanda- tions, aux tâches qui sont celles de la LFP qui lui sont conférées par ses sta- tuts et aux trois axes de travail qui sont conférés à la fédération et la ligue par la loi. Donc, je ne vais rien inven-

ter. Je vais voir l'état de ces trois dos- siers au cas où je serais élu. Je ferai en sorte de m'entourer de cadres compé- tents Je ne remets rien en cause, je ne dis pas que tout est bon, je ne dis pas que tout est noir.

Le dossier vous tenait à cœur depuis la proclamation du professionnalisme…

Kerbadj a laissé derrière lui des mécanismes qui fonctionnent

Oui, c'est un dossier qui me tient à cœur et vous en êtes témoin. Cela dit, j'ai essayé de me faire entendre. D'ailleurs, j'étais extrêmement content quand on a parlé de la convention entre les deux clubs qui est obligatoire, j'ai eu un sentiment de satisfaction, cela est arrivé après 7 ans !

Avez-vous commencé à parler aux clubs pour votre candidature ?

Par éthique, par déontologie, j'at- tends la date limite de dépôt des dos- siers. J'attends par respect l'annonce des candidats officiels et là je pourrai commencer à faire campagne.

Avec Zetchi, avez-vous abordé le sujet de votre candidature ?

J'attends que ma candidature soit retenue officiellement pour le faire, je vais lui en parler.

Sa gestion est-elle cohérente, avez- senti un changement ?

Oui, il y a eu un changement. Comme je le vois, d'abord dans la tête de Zetchi, il y a une volonté d'aller vers l'avant, qu'il le fasse bien ou non, il y a une volonté. Il n'y a que ceux qui ne travaillent pas qui ne font pas d'er- reurs. Moi, je suis là pour travailler en collaboration avec lui.

On vous sent confiant…

Oui, je le suis. Vous savez, il faut s'ouvrir à toutes les compétences, il faut éviter l'exclusion, il faut vraiment que ce ne soit pas un club fermé.

Avec Zetchi, il y a eu un changement, on sent qu'il veut aller de l'avant

Y a-t-il des compétences au sein des instances, à votre avis ?

Je ne connais pas vraiment le per- sonnel, mais vu ce qui s'est passé dans la ligue après le départ de Kerbadj que je salue au passage et que je respecte beaucoup, ce vide a été géré par trois personnes sans le moindre problème. Ça veut dire que Kerbadj a laissé der- rière lui des mécanismes qui fonction- nent.

L'implication de la DNCG est-elle pour hier tôt ?

La DNCG, ça reste du ressort de la fédération mais moi je pense que ses missions devront être revues. En clair, quand on voit l'état d'endettement des clubs, on n'a même pas besoin d'une DNCG. On a besoin d'une application de la loi. Il faudrait d'abord voir quelles sont les raisons qui nous ont amenés à être passibles de la DNCG. Elle peut avoir un rôle d'accompagne- ment et d'orientation.

Sinon, où en sont les dettes de l'ASMO ?

Pour votre information, l'APC d'Oran a suspendu ses subventions à la société de l'ASMO à la suite de la circulaire du 5 octobre 2015 émanent du Premier ministre. L'ASMO n'a pas reçu les droits de télévision comme tous les clubs de deuxième division. Ce manque à gagner a dangereuse- ment menacé le maintien du club cette saison, n'était l'intervention du DJS et du wali d'Oran. Concernant l'hôtel Fantazia à qui le club doit payer une facture conséquente, son personnel est à remercier pour son aide et sa contribution au sein du club. Quant aux salaires des joueurs locaux, nous n'avons pas de problèmes puisqu'ils restent au club. Pour les autres, nous sommes en train de les régulariser. L. M. A.

pas de problèmes puisqu'ils restent au club. Pour les autres, nous sommes en train de les

www.competition.dz

Recrutement de l’entraîneur MELLAL «ON N'A PAS ENCORE TRANCHÉ ENTRE MENAD ET LE FRANÇAIS»
Recrutement de l’entraîneur
MELLAL
«ON N'A PAS
ENCORE TRANCHÉ
ENTRE MENAD
ET LE FRANÇAIS»

Doudane a rencontré un coach français

Le manager général de la JS Kabylie a profité de son passage en France, hier, afin de rencontrer un entraî- neur. Comme nous l'a déclaré le président Mellal, la direction hésite encore entre Djamel Menad et un entraîneur français. En tout état de cause le cas du staff technique sera tranché ce same- di. En tout cas, le pré- sident fait tout afin de s'attacher les services d'un bon entraîneur afin de mettre toutes les chances de son côté pour relancer l'équipe lors de la pro- chaine saison.

Comme nous l'avons rapporté dans notre dernière édition, la direction kabyle est sur la piste d'un entraîneur français en plus de celle de Djamel Menad qui a assuré à Iboud qu'il viendra sans aucune condition.

PAR MEHDI K.

D'ailleurs, le président Mellal que nous avons eu hier au téléphone avant la rupture du jeûne avoue qu'aucune décision finale n'a été prise pour le moment concernant l'identité de celui qui succédera à Youcef Bouzidi. "C'est vrai que Menad fait partie de nos plans, mais on a un plan B. Autrement dit, on n'a pris aucune décision pour l'instant. On pèsera le pour et le contre avant de prendre une quelconque décision", a indiqué Mellal. Contrairement a ce qui a été dit çà et là concernant la désignation de Menad à la tête de la barre technique des Jaune et Vert, Mellal : "On n'a pas encore tranché entre Menad et le coach français. On est en négociations avec eux et on prendra la décision

qui nous convient", a-t-il ajouté.

«On prendra tous les paramètres en compte» Sachant que la venue de Menad ne fait pas l'unanimité, le président Mellal ne se précipitera pas dans son choix au risque de le regretter par la suite. "Il est certain qu'on prendra tous les paramètres en compte avant de prendre une décision quelconque", assure-t-il.

«C'est la commission de recrutement qui décidera» Si les membres de la commission de recrutement n'ont pas été consultés dans les négociations avec Djamel Menad, le président Mellal a décidé de prendre leur avis avant de choisir celui qui succédera à Youcef Bouzidi. "On est sur la piste de Djamel Menad et d'un entraîneur français et c'est à la

commission de recrutement de choisir le futur coach de la JSK."

«On annoncera le nom de l'entraîneur ce samedi» Les supporters devront attendre jusqu'à samedi pour connaître le futur nouvel entraîneur de leur équipe. Le manager général, Karim Doudane, devait négocier hier avec un coach français et si les contacts avec lui aboutissent, la piste de Menad sera écartée surtout qu'il ne fait l'unanimité ni au sein de la direction ni chez les supporters. A cet effet, Mellal déclare : "On annoncera le nom de l'entraîneur ce samedi. La commission de recrutement se réunira pour prendre la décision qui sera bénéfique", a-t-il conclu. M. K.

Jeudi 7 juin 2018

6

LIGUE 1 MOBILIS

a-t-il conclu. M. K. Jeudi 7 juin 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Un Nigérian et un

Un Nigérian et un Guinéen ce dimanche à Tizi Ouzou

Selon une source autorisée, les deux joueurs africains que convoite la direction kabyle depuis plusieurs jours rallieront en principe la ville de Tizi Ouzou ce dimanche. L'un est un attaquant de pointe et l'autre un milieu récupérateur qui peut jouer en relayeur. Les dirigeants ont longtemps refusé de dévoiler l'identité de ces deux joueurs, mais notre source révèle que l'un est de nationalité nigériane et l'autre gui- néenne. Les responsables de la JSK ne tarissent pas d'éloges sur ces deux joueurs et s'ils ont tenu en secret leur identité, c'est pour éviter qu'ils soient doublés par d'autres clubs. Les deux joueurs font l'una- nimité chez les dirigeants qui misent beau- coup sur eux pour jouer les premiers rôles la saison prochaine. Ils se sont renseignés sur eux avant de décider de les engager. Autrement dit, ils signeront leurs contrats dès leur arrivée à Tizi ouzou. Ils ont eu déjà leurs visas d'entrée en Algérie et la direc- tion devra leur envoyer leurs billets d'avion aujourd'hui ou demain. Si tout se déroule comme le souhaite les dirigeants, ces deux joueurs sont ce dimanche ou au plus tard ce lundi à Tizi Ouzou.

N. B.

Mellal veut aussi 2 autres Africains pour les prêter

Selon une source digne de foi, en plus des deux joueurs africains qui signeront dès leur arrivée à Tizi Ouzou, le président Chérif Mellal compte faire venir deux autres joueurs africains qu'il mettra à l'essai. S'ils donnent satisfaction, il pourrait les enga- ger avant de décider de les prêter tous les deux ou l'un deux seulement. 4 invitations ont été envoyées aux 4 joueurs africains, mais les deux qui seront engagés sans être soumis à des tests, ce sont ceux qui sont choisis par les membres de la commission de recrutement composée par Doudane, Karouf et Raho.

N. B.

Il devrait renforcer l'attaque kabyle

REZKI HAMROUNE, EN ROUTE VERS LA JSK

L'ex-attaquant de Dijon, Rezki

Hamroune, a été contacté par le pré- sident de la JS Kabylie, Cherif Mellal, qui voudrait l'enrôler lors de ce mercato d'été. La direction kabyle a ciblé un nouvel atta- quant afin de continuer

le renforcement de

l'équipe en prévision de

la prochaine saison.

Rezki Hamroune est maintenant la cible des Jaune et Vert qui le veulent

«Je suis honoré de l'intérêt de la JSK» Contacté par nos soins, l'ex-atta- quant de Dijon nous dira : "J'ai été contacté par la JSK et c'est un grand honneur pour moi. Pour le moment je suis en Algérie afin de passer le Ramadhan avec ma famille et je vais ren- contrer les dirigeants de la JSK afin de discuter avec eux. Il y a aussi des clubs qui me veulent en France, mais pour le moment rien n'a encore été décidé. Je vais négocier avec la JSK qui est un club plein de respect et on va discuter avec le président afin de savoir ce qu'il attend de moi."

Mellal : «Hamroune nous intéresse» Le boss de la JSK, Cherif Mellal, a contacté Rezki Hamroune et nous a déclaré : " C'est un bon joueur qui nous intéresse. On va tenter de le convaincre afin de nous rejoindre pour la prochaine saison." En tout cas, les négociations devraient débuter dès le retour du prési- dent de la JSK à Alger. Le joueur et son agent devraient donc rencontrer les diri- geants kabyles au plus tard ce dimanche afin de trouver un terrain d'entente de signer un contrat en prévision de la pro- chaine saison.

M. K.

un contrat en prévision de la pro- chaine saison. M. K. afin de renforcer le compartiment

afin de renforcer le compartiment offensif. Ce dernier, qui évoluait à Dijon, est maintenant libre de tout engagement

et peut signer gratuitement pour la JSK.

A 22 ans, le natif de Kouba pourrait être

le prochain attaquant de la JSK. Ce der-

nier évoluait au MCA sous la houlette de Boualem Charef avant de quitter l'Algérie pour l'Europe. Il avait effectué des tests concluants au FC Porto et inté- ressait aussi le Sporting Lisbonne. Il a ensuite réussi à décrocher un contrat à Dijon. Il est maintenant suivi de prêt par

plusieurs clubs, notamment en France, où Besançon le veut aussi. Le Mouloudia

Club d'Alger a aussi pris contact avec lui

et d'autres clubs sont intéressés par ses

services. En tout cas, le président de la JSK veut rapidement conclure avec lui afin de s'offrir une belle option offensive

pour la prochaine saison.

Les dirigeants incessamment à Tadjenanet

BELMOKHTAR

aujourd’hui ou jamais

PAR N. BOUMALI

Selon une source autori- sée, les dirigeants ont hâte d'officialiser le transfert de l'attaquant Belmokhtar. Ils sont sur ses traces depuis plu- sieurs semaines, mais même s'il leur a donné son accord de principe, ils n'ont pas beau- coup avancé dans son dossier en raison des exigences du président de DRB Tadjenanet Tahar Gouaiche. Il leur avait demandé au départ 1,2 mil- liard de centimes pour leur remettre la lettre de libération de Belmokhtar, puis il leur a proposé un échange contre Guitoune en plus d'une somme conséquente d'argent, mais il a changé de discours ces derniers jours en décidant de céder son ailier gauche au CSC.

«Je veux jouer à la JSK» Si Belmokhtar ne tenait pas à porter le maillot des Jaune et Vert, Arama aurait déjà conclu avec lui. Son président

l'a appelé cette semaine pour lui dire qu'il a décidé de le céder au CSC et qu'il doit se présenter pour signer la résiliation de son contrat au profit des Sanafir, mais Belmokhtar a catégoriquement refusé de s'exécuter en lui rétorquant qu'il ne jouera que pour la

en lui rétorquant qu'il ne jouera que pour la JSK. L'enthousiasme de ce joueur à porter

JSK. L'enthousiasme de ce joueur à porter le maillot des Jaune et Vert pousse les dirigeants à faire le maximum pour régler son transfert dans les plus brefs délais. Ils se rendront à Tadjenanet dans les prochaines heures afin de rencontrer le président de DRBT pour lui faire leur proposition. Pour lui prouver qu'ils tiennent à ce joueur qui malgré les 220 millions de centimes offerts par le CSC, il tient à jouer à la JSK, les dirigeants kabyles se rendront à Tadjenanet incessamment pour tenter de racheter son contrat. «Je veux jouer à la JSK, un club que j’admire depuis longtemps meme si ma lettre de libération est chez Arama, je n’ai pas encore signé la résiliation de mon contrat avec le DRBT, j’espère que les dirigeants de la JSK trouveront un accord avec ceux dun CSC pour que je puisse porter le maillot des canaris» a souligné Belmokhtar.

N. B.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

JSK

7

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 JSK 7 SLAMA SIGNE UN CONTRAT DE 2 ANS L'arrière gauche,

SLAMA SIGNE

UN CONTRAT DE 2 ANS

L'arrière gauche, Samy Slama, a signé hier son contrat qui le liera aux Jaune et Vert pour les deux prochaines saisons.

PAR MEHDI KABI

Comme nous l'avions annoncé lors notre dernière édition, le club phare de la Kabylie a fait signer sa nouvelle recrue, du nom de Samy Slama. Ce dernier a été contacté par la direction kabyle, qui n'a pas tardé à le convaincre d'opter pour la JSK. Le manager général, Doudane, a fait le déplacement hier en France, afin de rencontrer le joueur et a longuement discuté avec lui en lui faisant part de ce qu'ils attendaient de lui pour la prochaine saison. Samy Slama a rapi- dement été convaincu et a signé un contrat qui le liera pendant deux années à la JS Kabylie. Il faut savoir que ce dernier évoluait en Norvège et a finalement décidé de changer d'air pour la prochaine saison. Il a notam- ment joué à SK Sprint-Jeløy avant de changer pour Dröbak-Frogn IK. Il s'est

imposé comme titulaire indiscutable au sein de ses deux équipes et veut maintenant prendre part à une nou- velle expérience dans sa carrière. Son profil a beaucoup intéressé la direc- tion kabyle qui a décidé de s'offrir ses services afin de renforcer le comparti- ment défensif. En tout cas, Doudane l'a rapidement convaincu et Samy Slama portera le maillot Jaune et Vert pour les deux prochaines saisons.

Un joueur pétri de qualités techniques Très efficace défensivement, Samu Slama a aussi d'autres atouts, notam- ment ses gestes techniques. Ce dernier aime beaucoup aller au duel et est un excellent dribbleur. Il peut se défaire d'un ou de deux adversaires facile- ment grâce à sa technique. Il a sou- vent fait la différence avec son club norvégien et il réussit même à trouver le chemin des filets. Il pourra donc

même à trouver le chemin des filets. Il pourra donc apporter un grand plus au comparti-

apporter un grand plus au comparti- ment offensif car il n'hésite pas à aller de l'avant et faire jouer les attaquants grâce à des centres millimétrés. Ce qui est sûr, c'est qu'il a toutes les qualités d'un bon arrière gauche et pourra gagner sa place rapidement au sein de l'équipe kabyle.

Il préfère jouer en arrière gauche Samy Slama est un joueur de couloir et peut évoluer à pratiquement tous les postes à gauche, cependant, son poste de prédilection est arrière gauche. Ce dernier, qui évoluait en tant que latéral gauche avec Dröbak-

Frogn IK en Norvège, préfère rester au même poste. Il peut cependant fournir des solutions au prochain entraîneur de la JS Kabylie, en cas de problème au milieu de terrain. Ses qualités techniques lui permettent de jouer en attaque et de faire la différen- ce dans beaucoup de cas. En plus il a une grande vitesse et peut donner beaucoup de mal à la défense adverse. En tout cas, tout le monde attend beaucoup des nouvelles recrues de la JS Kabylie, lors de la prochaine saison afin de relancer l'équipe et de lui per- mettre de jouer le haut du tableau. M. K.

«J'ai préféré la JSK à la JSS pour son projet sportif»

«MON POSTE DE PRÉDILECTION EST CELUI D'ARRIÈRE GAUCHE»

Joint au téléphone quelques minutes seulement après avoir para- phé un bail de 2 saisons au profit de la JSK, Samy Slama, affirme qu'il sera à la hauteur des attentes placées en lui. Il confie que son poste de prédi- lection est celui d'arrière gauche et qu'il peut jouer en milieu gauche et même en ailier. Il révèle que la JS Saoura le voulait, mais il n'a pas hési- té un seul instant à opter pour les Canaris.

PAR N. BOUMALI

Vous êtes sans nul doute heureux de rejoindre un grand club comme la JSK, n'est-ce pas ?

Oui, je suis très heureux de rejoindre un grand club comme la

JSK. Les dirigeants m'ont fait confian- ce et ils ne le regretteront pas. Je ferai tout pour être à la hauteur de leurs attentes.

Quelle est la durée du contrat qui voue lie à la JSK ?

J'ai signé un contrat de deux sai- sons au profit de la JSK. C'est un honneur pour moi de porter le maillot de ce grand club et je ne rechignerai pas sur l'effort pour apporter le plus attendu de moi.

Est-il vrai que la JS Saoura était aussi sur vos traces ?

Effectivement, la JSS me voulait, mais j'ai opté pour la JSK pour son challenge sportif. La JSS disputera la Champions League africaine la sai-

Il a signé un contrat de deux ans

son prochaine, mais j'ai pris en compte le palmarès et l'histoire de la JSK dans mon choix. Le projet des dirigeants est ambitieux et je n'ai pas hésité un seul instant pour signer.

En visionnant vos vidéos, les dirigeants ont été impressionnés par vos qualités…

Je sais qu'ils ont beaucoup apprécié mon travail offensif. Ils ont placé leur confiance en moi et je ne les décevrai pas.

Vous êtes un joueur de couloir gauche, peut-on savoir votre poste de prédilection ?

Effectivement, je peux jouer dans tous les postes du couloir gauche, mais mon poste de prédilection est

celui d'arrière gauche. Je peux aussi jouer en milieu gauche.

Vous avez opté pour la JSK pour se frayer une place de titulaire, n'est- ce pas ?

Bien sûr, je suis un joueur ambi- tieux et c'est tout à fait normal que je vise une place de titulaire. J'ai joué pendant 4 ans au Norvège dans une équipe qui fait la navette entre le National et la Ligue 2 et j'ai décidé de découvrir d'autres sensations.

Le projet de la direction kabyle ne vous a pas laissé indifférent…

Absolument, c'est un projet ambi-

tieux et c'est pour cela que je n'ai pas hésité à signer surtout que la JSK est

un grand club.

N. B.

AMAOUCHE, LA NOUVELLE RECRUE DE LA JSK

Le manager général de la JSK, Doudane, après avoir tout conclu avec Slama, a réussi à faire signer un contrat de deux ans à Kacem Amaouche. La jour- née d'hier a été mouvemen- té pour les Jaune et Vert qui se sont attaché les services de deux joueurs. Après Slama, c'est Kacem Amarouche qui a signé un contrat le liant au club phare de la Kabylie pour les deux prochaines années. Ce der- nier a rencontré, Doudane en France et à négocier avec lui durant l'après-midi. La rencontre entre les deux hommes s'est très bien déroulée et les négociations n'ont pas duré longtemps. Il faut savoir que la direction de la JSK avait déjà arraché l'accord de principe des deux joueurs avant de se déplacer en France afin de

régler les derniers détails. L'attaquant de 25 ans, natif de Montbéliard en France, évoluait au FC Besançon lors de la saison dernière et a décidé de quitter son club afin de connaître une nou- velle expérience en Algérie. Ce dernier n'a jamais quitté la France durant sa carrière et sera donc l'une des sur- prises de la JSK lors de la prochaine saison. En tout cas, le club phare de la Kabylie continue sur sa bonne lancée et engage des joueurs de qualité. Il est sûr que le mercato est loin d'être fini pour les Jaune et Vert qui visent encore d'autres éléments afin de renforcer l'équipe en prévision de la prochaine saison.

«C'était un rêve pour moi de jouer pour la JSK»

Dans un entretien accordé à Berbère TV, le désormais attaquant de la JSK, Kacem Amaouche a déclaré : " C'est un grand plaisir d'avoir signé à la JSK. Mon grand- père m'a toujours ramené des maillots de la JS Kabylie quand j'étais petit, donc c'était un rêve d'y aller. Maintenant que c'est concré- tisé c'est vraiment un plaisir. " Il a ensuite ajouté : " Je suis au courant de ce qui se passe en Kabylie, j'ai de la famille et je parle beaucoup avec eux. "

«J'ai marqué dix buts et fait six passes décisives cette saison» La nouvelle recrue kabyle a ensuite parlé de son par- cours cette saison : " J'évolue au poste de milieu offensif, donc que ce soit allier ou un

peu plus au milieu de ter- rain. Je jouais cette année au club de Besançon où j'ai fait une bonne saison. J'ai d'ailleurs marqué une dizai- ne de buts et j'ai fait six passes décisives. Aujourd'hui j'arrive à la JSK et j'espère que ce sera une bonne année aussi. "

«J'espère réussir une bonne saison» Kacem Amaouche a ensuite conclu : " J'ai beaucoup entendu parler de la JSK. C'est le club le plus titré d'Algérie, c'est un club qui a une histoire. J'espère qu'on va pouvoir bien travailler et réussir une bonne saison." Et de continuer : " Ma famil- le vient d'un petit village, Agraradj et je pense que ça leur fera plaisir de savoir que je vais arriver." M. K.

leur fera plaisir de savoir que je vais arriver." M. K. Les négociations débuteront demain avec

Les négociations débuteront demain avec El Moueden

La direction de la JS Kabylie a contacté le président du Paradou, Zetchi, au sujet d'El Moueden et les négociations devraient débuter dès demain.

Ce n'est plus qu'une question de temps pour qu'El Moueden signe à la JS Kabylie. Les dirigeants kabyles ont réussi à décro- cher l'accord de leurs homologues du Paradou qui acceptent de libérer leur poulain définitive- ment. La seule chose qui reste à régler est l'aspect financier. D'ailleurs, les dirigeants du Paradou attendent l'offre de la JSK afin de voir s'ils céderont leur poulain ou s'ils déci- deront de le garder. Il faut savoir que le PAC n'est pas contre l'option de prêt, mais le président kabyle veut le joueur en transfert définitif. Comme tout le monde le sait, Abdellah El Moueden a évolué au Mouloudia Club d'Alger lors de cette saison sous forme de prêt en provenance du PAC. La direction mouloudéen- ne a décidé de ne pas le garder surtout qu'il n'a pas eu énormément de temps de jeu avec Bernard Casoni et la concurrence au milieu de terrain. Cependant, le milieu de terrain du Paradou a sou- vent fait la différence et a beaucoup de talent. Il peut être d'un bon renfort dans l'effectif kabyle pour la prochaine saison. Il devra renforcer le com- partiment offensif et ten- ter d'apporter les solu- tions aux Jaune et Vert. En tout cas, il est l'une des cibles prioritaires de la JSK et sa signature ne devrait plus être qu'une question de temps. En tout cas, les négociations devraient reprendre dès demain où les dirigeants des deux clubs se rencon- treront afin de tout conclure. Le Paradou s'at- tend à avoir une bonne offre de la part de la JSK, qui compte tout faire afin de s'attacher les services de ce joueur. De son côté, Abdellah El Moueden a déjà fait part de son inten- tion de porter le maillot Jaune et Vert et voudrait évoluer à la JSK lors de la prochaine saison. Il aime- rait rejoindre le club afin de se relancer et de tenter de jouer les premiers rôles.

M. K.

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS BOURDIM : «Je serai Mouloudéen quand

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS BOURDIM : «Je serai Mouloudéen quand je

BOURDIM :

«Je serai Mouloudéen quand je signerai»

Il a dribblé KSK et Serrar

BELKAROUI SIGNE AU RAED SAOUDIEN POUR 2 SAISONS

Quelques semaines après avoir résilié son contrat avec Moreirense, Hichem Belkaroui a trouvé une nouvelle destination.

En effet le défenseur international algérien a signé hier soir un contrat de deux ans avec le club saoudien d'Al Raed, où il va retrouver son ancien coéquipier à El Harrach, le gardien Azzedine Doukha, qui lui aussi s'est engagé avec le club durant ce mercato estival. Après un passage en Algérie, en

Tunisie et au Portugal, Belkaroui a opté pour l'Arabie Saoudite malgré des propositions de l'USMA et du MCA. L'ex- défenseur de l'ASMO a négocié pourtant récemment avec Serrar pour éventuellement rejoindre le club de Soustara, il a également discuté avec le DGS du MCA, KSK, mais l'enfant d'Oran a

dribblé tout le monde en choisissant de jouer en Arabie Saoudite. L'aspect financier a été pour beaucoup dans la décision du joueur. Belkaroui devrait entamer les entraînements avec sa nouvelle équipe à partir du mois de juillet prochain.

M. A.

Le MCO, l'USMBA et la JSK se disputent Balegh

M. A. Le MCO, l'USMBA et la JSK se disputent Balegh PAR M. ZERROUKI L'attaquant Sofiane

PAR M. ZERROUKI

L'attaquant Sofiane Balegh semble décidé plus que jamais à quitter le Mouloudia Club d'Alger après sa rencontre avec Kaci-Saïd qui a refusé de baisser son salaire à 110 millions de centimes, alors qu'il touche un salaire de 210 millions de centimes. Après sa rencontre avec KSK il a été contacté par le MCO, l'USMBA et la JSK qui veulent l'avoir cet été dans leurs rangs. Depuis qu'il a signé au Mouloudia l'été dernier, Sofiane Balegh a raté sa saison contrairement à ce qu'il a fait quand il était à Sidi Bel-Abbès où il était le meilleur joueur de l'équipe, ce qui a poussé l'ancien directeur sportif Omar Ghrib à le contacter pour le faire venir au Mouloudia, mais une fois au MCA ce n'est plus le Balegh de l'USMBA. D'un statut de titulaire il est passé àcelui de remplaçant. Kaci-Saïd a décidé de lui baisser son salaire de 210 millions de

centimes à 110 à cause de son rendement de la saison qui vient de se terminer. Chose qu'a refusée l'enfant d'El-Bahia et qui réclame ses papiers à Kaci-Saïd, mais ce dernier lui a demandé de ramener un club preneur, car le DS ne veut pas laisser partir son joueur sans toucher des indemnités de départ. Par ailleurs, selon une source proche du joueur nous avons appris que trois clubs l'ont sollicité juste après qu'il a annoncé son départ du Mouloudia. Il s'agit de son ancien club l'USMBA, le club de sa ville natale le MCO et la JSK. Trois clubs qui se disputent Sofiane Balegh et tout le monde se pose la question de savoir si Kaci- Saïd va laisser partir son joueur ou bien que Balegh va accepter de baisser un peu son salaire et continuer son aventure au Mouloudia. La réponse sera connue à la reprise des entraînements pour savoir Balegh sera présent M. Z.

ou non.

Dans notre édition d'hier, on avait annon- cé que KSK a su comment arracher l'accord de princi- pe à Zerouati pour avoir Bourdim. Contacté par nos soins afin d'avoir ses impressions sur ce transfert qui se fera bientôt, Bourdim ne veut pas afficher sa joie, il déclare qu'il attend l'of- ficialisation avant de s'exprimer.

Entretien réalisé par

AMINA Z.

On apprend que Zerouati a trouvé un accord avec KSK, qu'avez-vous à dire à ce sujet ?

C'est ce que j'ai entendu, mais comme je vous l'ai déjà dit, tant que je n'ai pas signé, je ne peux rien avancer. Mon destin est lié au président Zerouati. Moi, je crois à l'acte et donc, quand tout sera officiel, on verra.

Kaci-Saïd a assuré à ses proches que tout est réglé vous concernant puisqu'il a arraché l'accord à Zerouati, donc votre transfert au MCA se précise, non ?

Comme je vous l'ai déjà dit, moi aussi j'ai appris que les deux parties ont trouvé un accord. Mais moi je ne peux pas dire que je suis au Mouloudia tant que je n'ai pas signé. Quand je signerai, là je peux dire que c'est OK pour mon transfert. Je ne peux pas faire plus vite que la musique.

Oui, c'est sûr, mais on a le sentiment que vous n'êtes pas très chaud pour endosser le maillot mouloudéen…

Au contraire, je veux jouer au Mouloudia. D'ailleurs, je l'ai dit à Kaci- Saïd. Si je quitte la Saoura, c'est pour rejoindre le Mouloudia. Je veux endos- ser le maillot du MCA et vivre de grandes sensations avec ce club.

Donc, ce n'est pas le contact de l'USMA qui vous laisse perplexe…

Je ne vous cache pas, j'ai reçu plu- sieurs offres que ce soit ici en Algérie ou à l'étranger, mais dans ma tête j'ai choisi le Mouloudia. C'est le seul club qui insiste pour m'avoir et cela date de l'hiver dernier. Mais je le répète, c'est Zerouati qui décidera de mon avenir. Tant qu'il n'a pas donné mes papiers au MCA, pour moi, rien n'est encore fait et c'est pour cela que je ne veux pas me précipiter même si dans ma tête, j'ai choisi le MCA.

A. Z.

même si dans ma tête, j'ai choisi le MCA. A. Z. Malek et Belkhir aujourd'hui à

Malek et Belkhir aujourd'hui à Alger

Les membres du staff technique de Bernard Casoni, en l'occurrence, son adjoint Hakim Malek et le pré- parateur physique Farès Belkhir sont attendus aujourd'hui à Alger pour préparer la première séance d'entraînement de la reprise qui est prévue ce vendredi à partir de 18h au complexe sportif d'Aïn Benian. Pour rappel, Bernard Casoni sera à Alger dans l'après- midi de vendredi.

proposé Madani

Le défenseur de la JSS, Madani, a été proposé au MCA pour un éven- tuel transfert. Comme Bouhenna est incertain pour rester dans le club, l'agent du joueur a proposé Madani pour remplacer le Franco- Algérien. Il faut signaler que Madani a fait la préparation avec le MCA en Turquie sous la houlette de Boualem Charef, mais à cause d'un problème administratif avec son ancien club l'USMA il était obli- gé de ne pas continuer son aventu- re avec le MCA.

20 joueurs de la réserve libérés

GROGNE CHEZ LES PARENTS ET LES SUPPORTERS

La direction du MCA a décidé de libé- rer 20 joueurs de l'équipe réserve, qui a pourtant terminé le championnat à la 4e place. Cette décision surprenante et incom- préhensible n'obéit à aucune logique, la plu- part des joueurs en question ont des qualités

certaines. Les parents et les supporters, eux, sont remontés contre la direction, ils estiment que cette décision est injuste. Ils demandent des explications, car ce scénario se reproduit chaque saison au niveau des jeunes catégo- ries. Certains n'ont pas hésité à accuser les dirigeants du Mouloudia de vouloir placer

les joueurs de leurs proches ou amis au détri- ment de joueurs qui n'ont pas de soutien dans le milieu mouloudéen. D'ailleurs, un joueur de la réserve, qui a préféré garder l'anonymat, nous a fait savoir que des choses incroyables se passent dans les catégories jeunes du MCA où le piston et le passe droit

sont monnaie courante. Certains parents comptent se déplacer au siège du club afin de rencontrer le directeur général du Mouloudia, KSK, pour lui demander des explications.

M. A.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

MCA

9

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 MCA 9 MORCELY «Un rêve qui se réalise» «La concurrence ne
MORCELY «Un rêve qui se réalise» «La concurrence ne me fait jamais peur»
MORCELY
«Un rêve qui
se réalise»
«La concurrence ne
me fait jamais peur»

Le désormais ancien gar- dien de but de l'O Médéa Abdelkader Morcely sera Mouloudéen pour les deux pro- chaines saisons après que Kamel Kaci-Saïd ait racheté son contrat de chez le président de l'OM Boukelkal. Dans cet entretien qu'il nous a accordé hier à 2h du matin, il nous parle de son choix pour le MCA et aussi ses objectifs en optant pour le doyen des clubs algériens.

Entretien réalisé par

PAR M. ZERROUKI

Alors que tout le monde croyait que vous aviez signé à l'USMBA vous avez opté pour le MCA, pourquoi ?

C'est vrai que Sidi Bel-Abbès me voulait, mais Kaci-Saïd a su com- ment convaincre mon président pour racheter mon contrat. Je ne vous cache pas une que quand Kaci-Saïd m'a contacté je n'ai pas hésité la moindre seconde pour donner mon accord de principe pour jouer au Mouloudia.

On a appris que vous allez signer votre contrat ce jeudi…

Effectivement, je me suis enten- du avec Kamel Kaci-Saïd pour signer mon contrat de deux ans ce jeudi et officialiser ma venue au Mouloudia Club d'Alger. C'est un honneur pour moi de porter les couleurs d'un aussi prestigieux club comme le MCA.

motivé votre choix pour signer au Mouloudia Club d'Alger ?

Je vais vous révéler quelque chose : depuis mon plus jeune âge je suis un pur Chenoui, j'ai assisté à des matchs du Mouloudia Club d'Alger dans les gradins du stade du 5-Juillet et même du stade de Bologhine. Pour moi, c'est un rêve qui se réalise en optant pour le club du cœur.

Mais il y a aussi l'aspect sportif, non ?

C'est vrai que je suis un suppor- ter du Mouloudia, mais mon choix est aussi par rapport aux compéti- tions que jouera le MCA la saison prochaine. D'abord, il y a la Ligue des champions africaine, la coupe arabe des clubs sans oublier le

championnat et la coupe d'Algérie. J'espère être un porte- bonheur et de gagner le maximum de titres avec le MCA, car un public comme celui du Mouloudia mérite de voir son équipe collec- tionner les titres.

Et la concurrence avec Chaâl ne vous fait pas peur ?

Pourquoi avoir peur ? Dans toutes les équipes du monde entier la concurrence existe entre les gardiens de but. Personnellement, la concurrence

ne me fait jamais peur, car je connais mes capacités et je pense qu'elle sera positive lorsqu'il y a de bons gardiens dans l'équipe, après c'est au staff technique de décider qui sera le numéro un de

l'équipe.

Qu'est-ce qui a

M. Z.

le numéro un de l'équipe. Qu'est-ce qui a M. Z. EL-HRITI KSK lui demande de venir

EL-HRITI

KSK lui demande de venir avec son passeport algérien

Le directeur sportif du MCA, Kamel Kaci-Saïd a contacté l'arrière gauche du FC Tours, à savoir Anis El-Hriti pour venir à Alger au début de la semaine prochaine, muni de son passeport algérien, car pour officialiser avec lui, il doit prouver sa nationalité algérienne, le joueur en a trois. Anis El-Hriti est un tri national. Il est né en France, il est Marocain de par son père et Algérien de par sa mère. Comme annoncé dans ces mêmes colonnes, Anis El-Hriti doit donc demander son passeport auprès du consulat algérien pour avoir le droit de signer au Mouloudia. Rappelons que qu'à l'heure actuelle, les clubs n'ont le droit d'engager que deux étrangers et même s'il y aura un troisième, Kaci-Saïd veut avoir un troisième africain après Amada et Dieng. C'est pour cela qu'il a insisté pour qu'El-Hriti régler sa situation avant de venir à Alger en s'assurant un passeport algérien. Dès qu'El-Hriti aura son passeport algérien, il viendra à Alger pour conclure avec Kaci Saïd et du coup, le MCA aura son arrière gauche. En fait, Kaci Saïd a compris que la piste de Lamara et celle de Salhi ne va rien donner, il a donc décidé de miser sur El- Hriti, d'autant que Casoni et Hakim Malek le connaissent bien. Enfin, Kaci-Saïd le veut très vite et souhaite qu'il entame les préparatifs avec l'équipe avant son départ en France. A. Z.

APRÈS LA VENUE DE MORCELY

CHAOUCHI PROCHE DU CRB

voulait dans son effectif comme la JSK, mais KSK a devancé tout le monde en rachetant ses papiers. Donc, Chaouchi qui attendait de voir ce que le MCA fera, a compris maintenant qu'il ne restera pas au MCA. A son sujet, une source proche du joueur nous a confié qu'il se rapproche de plus en plus du CRB. Le gardien de but Faouzi Chaouchi qui se trouve actuellement avec les Verts au Portugal, doit régler donc sa situation dès son retour à Alger. La piste du MCO s'éloigne, car c'est Asselah qui se rapproche des Hamraoua. Pour Chaouchi, ça devrait se faire avec le CRB, c'est du moins ce qui se dit pour le moment. On verra où le destin enverra Chaouchi. Des managers veulent le placer à l'étranger, précisément aux Emirats, mais est ce que Chaouchi peut partir ou choisira-t-il le CRB ? On en saura plus prochainement.

A. Z.

Après 7 ans au Mouloudia d'Alger, Chaouchi ne restera pas au Doyen. En fin de contrat cet été, Kaci-Saïd a décidé de ne pas renouveler son contrat. Pour lui, il faut passer à autre chose et apparemment Chaouchi l'a déjà fait puisqu'il se rapproche du CRB. Quand Chaâl a prolongé son contrat pour 5 ans, tout le monde se demandait quel serait l'avenir de Chaouchi. Kaci-Saïd temporisait et quand il est interrogé dans ce sens, il assurait qu'il rencontrera prochainement Chaouchi pour négocier. Le temps passe et rien n'arrive. Chaouchi a senti que les Mouloudéens ne sont pas très chauds pour l'avoir. Avec la bourde qu'il a commise contre le Cap-Vert avec l'EN, ce fut la goûte qui a confirmé à KSK qu'il n'avait pas tort de ne pas lui prolonger. Alors, Kaci-Saïd a cherché une autre piste et il a trouvé ce jeune gardien de l'OM qui a réussi une belle saison l'an dernier et que tout le monde

Clermont le 30 juin

Grenoble le 5 juillet

Bordeaux le 10 juillet

Un club de CFA le 13

4 matches amicaux au menu

L'été dernier, le MCA n'a pas pu s'offrir une très bonne préparation. Cette saison, les Mouloudéens ont appris de leurs erreurs et ils ne laissent rien au hasard. A cet effet, tout est déjà bien planifié pour s'assurer que le stage se déroule sans accroc.

C'est ainsi qu'au menu du Doyen, une rencontre avec Clermont est prévue en juin. Ensuite il disputera Bordeaux avant de croiser le fer avec Clermont et Grenoble. Et avant son retour à Alger, vers le 15 juillet, le MCA jouera un dernier match contre un club de CFA. Ainsi, 4 matches pour bien se tes- ter avant le TP Mazembe. Dernièrement, sur ces mêmes colonnes, on avait évoqué le match

amical contre Bordeaux. En fait, il

y aura 4 matches amicaux lors de

ce stage à Vichy qui débutera le 25 juin. Les Mouloudéens se sont assurés

que les infrastructures sont dispo- nibles pour ne pas revivre le der- nier scénario au Lac des Tignes. Ainsi tout est prêt pour une prépa- ration d'enfer, comme le souhaite Bernard Casoni, l'entraineur en chef du MCA. Ce dernier est conscient que pour s'attaquer à cette nouvelle saison en force, il faut avoir une bonne préparation. Et pour cela rien de mieux que les matches amicaux pour tester les capacités physiques des joueurs. Le premier match amical se jouera contre un club français de Ligue 2,

à savoir Clermont. Ensuite, ce sera,

toujours un club de Ligue 2 fran- çaise, à savoir Grenoble. Quant au match contre Bordeaux, programmé pour le 10 juillet, que tout le monde attend, car ce sera face à un club de Ligue 1 française, sera le vrai test, celui qui détermi- nera où les Vert et Rouge en sont dans leur préparation, mais sur- tout seront-ils capables de retrou- ver leur beau jeu et leur gagne, comme ils l'ont fait l'an dernier. Enfin, ce ne sera pas le dernier match à jouer, le MCA veut un 4e match. Ce sera contre un club de CFA, le 13 juillet.

Bernard Casoni, même s'il est en

vacances actuellement, il ne rentre

à Alger que demain, est en train de

préparer sa feuille de route pour assurer la meilleure préparation à son équipe. En clair, cette fois-ci, la préparation ne ressemble pas à celle ratée de l'année dernière. D'ailleurs, pour éviter toute mau- vaise surprise, Kaci Saïd compte en discuter encore avec Casoni dès que ce dernier sera à Alger. KSK sait qu'une bonne préparation donnera plus de conviction et de détermination à cette équipe du MCA qui veut s'illustrer et procu- rer de la joie à ses supporters qui rêvent de gloire et de titres pour cette nouvelle saison.

A. Z.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

10

CRB

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 10 CRB Les premières négociations se sont bien déroulées LE CSA
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 10 CRB Les premières négociations se sont bien déroulées LE CSA

Les premières négociations se sont bien déroulées

LE CSA SUR LE POINT

DE RECRUTER BOUGHERARA

Comme prévu, les responsables du CSA/CRB et Liamine Bougherara se sont rencontrés mardi soir. Les deux parties ont discuté de tous les détails et sont parvenues à un accord de principe. Il ne reste désormais que l'officialisation.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Les choses se sont très bien passées entre les responsables du CSA et Liamine Bougherara. Ce dernier, accompagné de son manager, s'est vu expo- ser la situation du club de A à Z. On lui a dévoilé tous les détails et tout ce dont Chetouf et son groupe ont l'intention de faire en ces moments d'incertitudes que traverse le CRB. Bougherara a été très séduit

par l'attitude et le discours de ses vis-à-vis qui lui garantit qu'il aura bien évi- demment carte blanche dans la gestion de l'équipe et dans le recrutement. C'est lui qui devrait établir une liste des besoins en matière de recrutement, et rien que pour cela l'ancien entraîneur du DRBT et du CABBA s'est senti rassuré par rapport à la stabilité et à la relation de confiance qu'il va entretenir avec ses futurs dirigeants, éventuel-

lement. Eventuellement, parce que même les deux parties sont parvenues à un accord sur tous les aspects,

sportif, financier et autres,

il reste encore le volet

administratif qui pose encore problème.

Il ne viendra pas sans que la situation administrative s'éclaircisse Ce qui a fait que les négo- ciations se passent très est le fait que Chetouf et ses

proches aient été francs avec Bougherara. On ne lui rien caché et on lui a expliqué la situation du CRB dans ses moindres détails. La seule

condition donc de Bougherara était que les choses s'éclaircissent au niveau administratif. Les responsables du CSA lui ont promis qu'ils font de leur mieux pour que le fonction- nement du club revienne à son état normal à partir de la réunion des actionnaires qui aura lieu ce samedi.

Les joueurs très contents Les joueurs qui n'ont pas quitté le club ont été très contents d'apprendre que Bougherara est sur le point de devenir leur entraîneur. Même qu'ils étaient aux anges. Ils voient en lui l'en- traîneur avec qui ils vont progresser et ils sont convaincus qu'avec Bougherara ils auront la possibilité de passer une très bonne saison.

S. B.

Bougherara

«Il ne reste que la signature»

Bougherara que nous avons contacté par téléphone a déclaré : "Les négociations se sont très bien déroulées, j'en suis même très content. J'avais en face de moi des gens qui savaient ce qu'ils voulaient et où mettre les pieds. On a donc parlé de tout, et dans l'ensemble on est tombés d'accord sur tous les points. Il ne reste donc que la signature, mais j'at- tends d'abord de voir com- ment les choses vont évo- luer pour que la direction retrouve sa stabilité. On m'a dit qu'il y aura une réunion des actionnaires samedi prochain à partir de laquelle la stabilité devrait revenir au club. Je l'espère bien, parce que d'une part je ne souhaite que du bien pour ce club et, d'autre part, je res- sens beaucoup d'envie d'en faire partie." Notons que ce n'est pas la première fois que Bougherara est proche d'en- traîner le CRB. En novembre

2016, c'est lui qui allait suc- céder à Bouali, mais cela n'a pu se concrétiser en raison de l'insistance de son ancien club, le DRBT, de le garder comme entraîneur en chef. Cela avait poussé ''le clan Djaâdi'' à l'époque à se tour-

ner vers Badou Zaki.

S. B.

Il négocie avec Debbari, Sidhoum, Aouedj, Asselah, Keniche, Balegh et Boulekhoua

Ahmed Djaffar contre-attaque

Keniche, Balegh et Boulekhoua Ahmed Djaffar contre-attaque PAR SOFIANE BOULAOUCHE Comme nous l'avions indiqué

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

Comme nous l'avions indiqué dans nos précé- dentes livraisons, deux clans se disputent actuelle- ment le club, le CSA et Ahmed Djaffar. Ce passe à son tour à l'action. Celui qui devait être nommé officiellement DG du CRB à la fin de l'été s'active d'une manière intense pour maîtriser la situation. Le président Hadj Mohamed Bouhafs lui a donné carte blanche. Cela lui a permis donc de bien préparer les choses. Dans ce sens, nous avons appris hier qu'Ahmed Djaffar pré- pare sa contre-offensive en négociant avec plusieurs joueurs. C'est depuis deux

mois qu'il se prépare à cela. Selon nos informa- tions, il est actuellement en contacts très avancés avec Asselah, Debbari, Boulekhoua, Sidhoum, Keniche, Aouedj et Balegh. On nous a indiqué qu'Ahmed Djaffar a tout préparé pour engager au moins 5 de ces joueurs et la liste des recrutements du CRB pour ce début de mercato pourrait même contenir tous ces noms.

Plusieurs signatures devaient se faire hier Selon nos informations, Ahmed Djaffar est prêt financièrement pour recru- ter au moins cinq parmi cette liste des joueurs. Il

avait rendez-vous avec eux pendant la soirée d'hier, pendant laquelle il devait tout finaliser. Au cas où il parviendrait à concrétiser avec eux, cela serait un coup spectaculaire pour le CRB que tout le monde voyait sur le point de s'ef- fondrer après l'annonce du départ de Hadj Mohamed.

Il veut surprendre le CSA

A travers ce qu'il est en

train de faire, Ahmed Djaffar ambitionne lui aussi de remettre les

choses en place, mais éga- lement il veut surprendre

le CSA et s'affirmer d'une

manière spectaculaire pour un début en tant que diri- geant au CRB. Le climat

électrique qui prédomine au sein du club et surtout les rapports un peu instables qu'il entretient avec Chetouf et son grou- pe motivent Ahmed Djaffar à faire ainsi.

Hadj Mohamed ne lâche pas le morceau Pour sa part, Hadj Mohamed ne lâche pas son poste de président, malgré

son annonce de partir. Il tient à prolonger son aven- ture en tant que premier responsable du CRB pen- dant au moins une saison supplémentaire, d'autant

plus que personne ne s'est manifesté pour lui succé- der.

S. B.

Ils l'ont indiqué à leurs proches MALEK ET GANA N'ENTENDENT PAS ASSISTER À LA PROCHAINE RÉUNION

Tout le monde parle actuel- lement de de cette réunion des actionnaires qui aura lieu samedi, à travers laquelle le CSA souhaite opérer des chan- gements de fond. Néanmoins, en plus de Hadj Mohamed, Malek et Gana n'entendent pas y prendre part. C'est ce qu'ils ont indiqué à leurs proches au club, et cela ne va sans nul doute pas arranger les choses entre les multiples acteurs qui composent la famille du CRB.

au club, et cela ne va sans nul doute pas arranger les choses entre les multiples
au club, et cela ne va sans nul doute pas arranger les choses entre les multiples

Le CSA négocie avec des joueurs aussi

Pour le CSA qui avance considérablement en matière de recrute- ment, il va se retrouver en grande difficulté et même sans issue au cas où cette réunion de samedi échouerait. Cette réunion des actionnaires est le moyen pour Chetouf et son groupe pour réor- ganiser les choses de sorte à ce qu'ils puissent avoir un statut de décideurs au sein de la SSPA. Un week-end qui s'annonce très chaud surtout que le CSA négocie également avec des joueurs et cela risque de leur compliquer l'existence vu les engagements sur lesquels ils se sont avancés.

Condoléances

Affligé par la disparition de Hamed Choul fervent supporter du WAT, le DEN Boualem Charef présente ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt et à toute la famille sportive du WAT et les assure de sa profonde sympathie. A Dieu nous appartenons et à Lui nous Retournons.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

USMA

11

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 USMA 11 BAYISENGE SIGNE, MANSOURI REMPILE Le Rwandais Emery Bayisenge est

BAYISENGE SIGNE,

MANSOURI REMPILE

Le Rwandais Emery Bayisenge est la quatrième recrue de l'USMA de ce mercato estival après avoir signé hier un contrat de trois saisons. Quant à Smaïl Mansouri, il a décidé de poursuivre l'aventure avec les Rouge et Noir en prolongeant pour deux saisons.

avec les Rouge et Noir en prolongeant pour deux saisons. PAR ANIS S. Comme tout le
avec les Rouge et Noir en prolongeant pour deux saisons. PAR ANIS S. Comme tout le

PAR ANIS S.

Comme tout le monde le sait, le défenseur international rwandais, Emery Bayisenge est arrivé à Alger dimanche dernier. Il a passé la visi- te médicale lundi et ce n'est qu'hier qu'il a officialisé son arrivée au club algérois en signant un contrat de trois saisons après avoir tout conclu avec le directeur général du club, Abdelhakim Serrar. Il est donc la quatrième recrue de l'USMA de ce mercato estival, après les deux jeunes Aymen Mahious et Rayane Haies, ainsi que l'Algero-Belge Mohamed Mezghrani. Pour rappel, Emery Bayisenge (24 ans) est le capitaine de la sélection rwandaise et joue comme défenseur centrale.

La saison écoulée, il évoluait en 2e division marocaine avec la Jeunesse d'El-Massira. Il a été recruté pour renforcer le compartiment défensif, en atten- dant l'arrivée de l'autre défenseur, Hichem Belkaroui, qui est en contacts très avancés avec Serrar et devrait s'engager avec l'USMA dans les prochaines heures.

Serrar a réussi à convaincre Mansouri Il était tout proche d'un départ avant de revenir à de meilleurs sen- timents. Smaïl Mansouri, puisque c'est de lui qu'il s'agit, a finalement décidé de poursuivre l'aventure avec les Rouge et Noir. Il s'apprê- tait à rallier Béjaïa pour s'engager

avec le MOB, avant que Serrar ne le contacte et le convainc de rester à l'USMA. Les deux hommes se sont rencontrés hier et sont parvenu à trouver un accord. Du coup, le portier usmiste n'a pas hésité à prolonger son contrat pour deux autres saisons. Serrar a soufflé un grand ouf, car il risquait de perdre une neuvième licence afri- caine.

«Il a répondu à toutes mes conditions» Smaïl Mansouri se dit content de poursuivre l'aventure avec l'USMA. Il nous raconte comment Serrar a su le convaincre de rempiler :

"Comme vous le savez, j'étais proche d'un départ. Je m'apprêter à

rallier Béjaïa pour négocier avec le MOB. Finalement, Serrar m'a appe- lé et a su me convaincre de rester. On a négocié, il a répondu à toutes mes conditions, entre autre celle d'avoir des garanties de jouer parce que je ne veux pas revivre le scéna- rio des deux dernières saisons où je m'étais contenté du rôle d'un éter- nel remplaçant. J'ai donc prolongé mon contrat les yeux fermés et sans hésitation pour la simple raison que l'USMA est ma deuxième famille. On sera appelés à jouer plusieurs matchs à partir du prochain mois de juillet et je suis persuadé que j'aurai la chance de jouer. J'espère être toujours à la

hauteur, comme cela a été le cas les

A. S.

saisons écoulées."

DARFALOU A OFFICIALISÉ SON ARRIVÉE AU VITESSE ARNHEM

DARFALOU A OFFICIALISÉ SON ARRIVÉE AU VITESSE ARNHEM Le désormais ex-buteur de l'USMA, Oussama Darfalou est

Le désormais ex-buteur de l'USMA, Oussama Darfalou est bel et bien parti monnayer son talent dans le championnat hollandais. Hier, il a officialisé son arrivée à Vitesse Arnhem en signant un contrat de quatre saisons. Ce club donnera certainement une autre envergure à sa carrière puisqu'il aura l'op- portunité de jouer l'Europa League la saison prochaine. "Je suis content de rejoindre le Vitesse Arnhem, je vais évoluer dans l'un des meilleurs championnats euro- péens et en plus, ce club va me permettre de découvrir l'Europa League. J'espère apporter le plus et être au niveau en inscrivant

plusieurs buts", dira Darfalou dans une déclaration accordée au site

officiel du club hollandais.

A. S.

Bazdarevic veut Khouda

Le nouvel entraîneur de l'USMA, Mécha Bazdarevic a contacté le technicien franco- algérien, Karim Khouda pour lui proposer d'être son adjoint. Ce dernier s'est montré embal- lé, mais il attend un contact de Serrar pour entamer les négo- ciations. "Bazdarevic m'a contacté et me veut à ses côtés au sein du staff technique de l'USMA, mais jusqu'au moment où je vous parle, il n'y a rien de concret. Je suis intéressé par un travail avec Mécha à l'USMA, mais j'attends un contact des responsable de ce club pour

entamer les négociations" a indiqué Khouda.

Serrar à la recherche d'un préparateur physique Après avoir conclu avec Lyès Benhaha et éventuellement avec Karim Khouda, il ne reste désormais qu'un préparateur

physique. A cet effet, nous avons appris que Serrar est à la recherche d'un bon préparateur physique et veut en finir avec cette question dans les plus brefs délais à moins d'une peti- te semaine de la reprise des

entraînements.

A. S.

peti- te semaine de la reprise des entraînements. A. S. Benhaha de retour Lyès Benhaha est

Benhaha de retour

Lyès Benhaha est le nouvel entraîneur des gardiens de buts de l'USMA et succèdera à Nacereddine Berarma. Il fera partie du staff du nouvel entraîneur Mécha Bazdarevic. En effet, Benhaha a été contacté par le directeur général Abdelhakim Serrar il y a environ une semaine. Et avant-hier, les deux hommes se sont assis autour d'une table pour entamer les négociations. Selon les informations

qui nous sont parvenues, ils sont parvenus à trou- ver un terrain d'accord. Désormais, il ne reste à l'enfant de Bologhine qu'à officialiser son retour au club algérois dont la signature du contrat se fera au début de la semai- ne prochaine. Ainsi donc, Lyes Benhaha fera son retour au club après l'avoir quitté l'été 2016 où il avait fait un énorme travail avec les trois gar- diens de but, Smaïl Mansouri, Mourad

Berrefane et Mohamed- Lamine Zemmamouche. D'ailleurs, le bon rende- ment des trois portiers usmistes durant toute la saison en était la preuve.

«Content de revenir à la maison» Contacté par nos soins, Lyes Benhaha confirme avoir trouvé un accord définitif avec Abdelhakim Serrar. Il se dit content de revenir à l'USMA tout en espérant être au niveau des

attentes. "Effectivement, j'ai été contacté par Serrar, on a négocié et on

a trouvé un accord. Ainsi, j'ai donné mon accord pour rejoindre le staff technique de l'USMA comme entraîneur des gardiens de but. Il ne reste désormais que la signature du contrat qui se fera dans les prochains jours. Je suis content de revenir à la maison. Je ferai de mon mieux pour être au niveau des

A. S.

attentes", dira-t-il.

Il est depuis hier à Alger

Mandiangu a passé la visite médicale

depuis hier à Alger Mandiangu a passé la visite médicale En plus du Rwandais Emery Bayisenge,

En plus du Rwandais Emery Bayisenge, qui se trouve à Alger depuis dimanche dernier, un autre joueur étranger a débarqué hier dans la capitale. Il s'agit de l'attaquant germa- no-congolais, Christopher Mandiangu. Et comme il fallait s'y attendre, le joueur a passé hier les tests médicaux pour s'engager avec l'USMA. Selon les informations dont nous dis- posons, aujourd'hui ou dimanche que le joueur en question officialisera son arri- vée au club algérois. Il est à rappeler que Mandiangu (26 ans) est un attaquant polyva- lent. Il a fait sa formation au Borussia Mönchengladbach et évoluait la saison écoulée en deuxième division finlandaise avec le FF Jaro.

Benyamina

attendu

vendredi

finlandaise avec le FF Jaro. Benyamina attendu vendredi Prévue aujourd'hui, la venue de Sofiane Benyamina à

Prévue aujourd'hui, la venue de Sofiane Benyamina à Alger a été reportée de 24 heures, soit à demain. Une fois arrivée, l'at- taquant, qui évolue en troisiè- me division du championnat allemand avec le FC Hansa Rostock, rencontrera le direc- teur général Abdelhakim Serrar pour poursuivre les négocia- tions et régaler les derniers détails avant de passer à l'ac- tion, c'est-à-dire signer son contrat au profit de l'USMA.

L'arrivée de Bazdarevic décalée à dimanche

Il est attendu pour samedi, mais son arrivée est finale- ment décalée de 24 heures. Le nouvel entraîneur, Mécha Bazdarevic arrivera dimanche à Alger et va officialiser son arri- vée à l'USMA en paraphant son contrat. Il entamera officielle- ment ses fonctions le lende- main lundi, à l'occasion du début de la préparation d'intersaison.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

12

12
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 12 L'industriel Abdesmed Benbouteldja renouvelle son offre pour l'USM
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 12 L'industriel Abdesmed Benbouteldja renouvelle son offre pour l'USM

L'industriel Abdesmed Benbouteldja renouvelle son offre pour l'USM El-Harrach, dont il veut devenir l'actionnaire majoritaire. Il ambitionne toujours de faire renaître Essefra de ses cendres. Il nous l'a clairement laissé entendre hier, depuis les Lieux Saints de l'Islam où il se trouve.

Est-il vrai que vous envisagez toujours de devenir le boss de l'USM El-Harrach ?

Ma proposition est valable depuis la saison passée. Si vous vous en sou- venez, l'an dernier, Bensemra avait provoqué une assemblée générale avec un seul point à l'ordre du jour :

ouvrir le capital. C'était pour que je puisse acheter des actions et per- mettre ainsi mon entrée officielle. Après, le clan de Laïb s'est arrangé pour dévier le projet de sa trajectoire. C'est ainsi qu'on a mis en place un directoire qui gère le club jusqu'à maintenant. Laïb m'avait alors appe- lé pour me suggérer l'idée d'intégrer le directoire.

Que lui avez-vous répondu ?

Je lui ai dit que ça ne m'intéressait pas du tout. Je veux être l'actionnaire

BENBOUTELDJA :

JE SUIS PRÊT À PRENDRE L'USMH

BELAÏLI :

«Je reste à l'ES Tunis»

Youcef Belaïli, l'attaquant algé- rien de l'Espérance de Tunis, n'entend pas changer de club. " En ce qui concerne mon avenir, je l'ai déjà dit en Tunisie ; en dépit des contacts que j'ai reçus du Qatar et de la Turquie, je resterai à l'Espérance de Tunis", a en effet indiqué l'an- cien joueur de l'USM Alger avant d'ajouter : "Je ne revien- drai pas au MC Oran. Avant mon transfert à l'Espérance, j'ai reçu des contacts des Hamraoua, je leur souhaite le meilleur, de former une équipe solide pour pouvoir jouer le titre de champion la saison prochaine."

Israël-Argentine

annulé sous la pression des Palestiniens

Le match de préparation à la Coupe du monde-2018 Israël- Argentine, prévu samedi à Jérusalem, a été annulé sous la pression des Palestiniens. Le ministre argentin des Affaires étrangères Jorge Faurie a indiqué que "les joueurs de la sélection ne souhaitaient pas jouer le matc". La Fédération palesti- nienne de football s'en est réjouie dans un communiqué. Elle a "félicité les joueurs de l'équipe argentine, menée par la star Messi, pour avoir refu- sé d'être utilisés comme pont à des fins non sportives."

majoritaire, le patron de l'USMH, sinon ce n'est pas la peine.

7 et 8 milliards de centimes, selon ce que je sais. Ensuite, j'attaquerai le recrutement. Il nous faudra engager des joueurs valables en mesure de faire accéder l'USMH. On n'oubliera pas aussi la coupe d'Algérie qui sera un objectif.

dent, c'est le clan de Mana qui l'em- portera, c'est systématique. Cela fait 34 ans que le sort de l'USMH se joue entre Laïb et Mana.

H. D.

Vous pensez pouvoir réussir cette fois…

Je sais que tous les anciens joueurs du club et tous les supporters d'Essefra m'appellent pour revenir. Mais je ne peux pas le faire comme ça, il y a des lois à respecter. Ce ne sont pas les supporters qui élisent le président, c'est l'assemblée générale qui en a le pouvoir. Mais il faut d'abord ouvrir le capital. Après, il y a 48 actions que je devrais acheter. Le camp de Mana a promis de me vendre ses actions pour que je puisse être majoritaire. Mais je sais que le clan de Laïb ne veut pas lâcher, je suis sûr qu'il ne lâchera jamais. Maintenant, c'est aux actionnaires de décider. Je suis là et j'attends. Qu'ils ouvrent le capital et je me manifeste- rai officiellement.

Peut-on connaître le coût de l'opération ?

Les actions à acheter pour être majoritaire reviennent à 5,8 milliards de centimes. Après, devant notaire, je promets de payer toutes les dettes du club qui, aujourd'hui, oscillent entre

les dettes du club qui, aujourd'hui, oscillent entre Etes-vous seul ou y a-t-il d'autres personnes avec

Etes-vous seul ou y a-t-il d'autres personnes avec vous ?

Il y a deux ou trois industriels qui m'accompagnent, ce sont des amis à qui je céderai des actions pour être avec nous. De cette façon, on montera un projet sérieux sus- ceptible de redonner ses lettres de noblesse à l'USMH.

Malgré votre projet ambitieux, vous semblez pessimiste quant à sa réalisation…

Au moment où je vous parle (Ndlr, entretien réalisé hier, mercredi), l'assemblée générale est peut-être en train de se tenir, mais je vais devan- cer les événements en vous disant ce qui devrait encore se reproduire. Si Laïb n'est pas élu prési-

devan- cer les événements en vous disant ce qui devrait encore se reproduire. Si Laïb n'est
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez NOUVELLES FINITIONS

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

AUTOMOBILE

13

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez NOUVELLES FINITIONS SUR

Page coordonnée par Brahim Aziez

AUTOMOBILE 13  Page coordonnée par Brahim Aziez NOUVELLES FINITIONS SUR LE VOLKSWAGEN CADDY TDI/140 CH

NOUVELLES FINITIONS SUR LE

VOLKSWAGEN CADDY TDI/140 CH

Sovac annonce l'arrivée de 2 nouvelles finitions sur le Volkswagen Caddy. Il s'agit de l'"Edition 35" et l'"Alltrack". Ces deux finitions qui viennent élargir la gamme Caddy sont proposées avec un bloc diesel 2.0 TDI de 140 ch, couplé à une boîte à vitesses manuelle à 6 rapports.

De plus, ces deux finitions permettront au Caddy de profi- ter d'un niveau d'équipement assez exceptionnel. A ce propos, le communiqué précise que "si le Volkswagen Caddy Carat s'est distingué par ses équipe- ments de très haut niveau de qualité, le Caddy Edition 35 et Caddy Alltrack confirment cette volonté d'offrir aux clients de cette catégorie de véhicules un maximum de confort et de qua- lité de conduite." L'Edition 35 affiche une belle calandre en noir ultra brillant, avec trois baguettes enjoliveuses chromées avec peinture bicolore, des barres de toit en noir et des baguettes latérales de protection

dans la teinte du véhicule. Les phares bi?xénon, avec éclairage à LED, les vitres latérales arrière et lunettes assombries donnent aussi une allure premium à cette Edition 35 qui est agrémentée par 4 jantes en alliages léger ''17''. A l'intérieur, le Caddy Edition 35 offre un confort irré- prochable, avec une sellerie spé- cifique et des baguettes de seuil pour la série limitée Edition 35, des applications décoratives "argent foncé brossé" et un volant cuir multifonction. De plus, l'intérieur du véhicule est doté d'un éclairage de l'habitacle à LED, un écran couleur "Premium", avec affichage mul- tifonction, une radio "composi-

tion Media", une fonction App?connect et une interface pour téléphone portable, ainsi

qu'une interface USB compatible iPod, iPhone et iPad. L'intérieur est encore plus joli avec le Circuit d'éclairage des phares automatiques, avec fonction "leaving home" et "coming home" manuelle. Le véhicule est doté également d'un assistant au démarrage en côte et d'un régulateur des feux de route, pour les longs trajets, notam- ment en hiver. L'Edition 35 dis- pose de sièges avant chauffants

réglables.

En matière de sécuri-

té, Caddy Edition 35 qui coûte 4 100 000 DA dispose d'un Park Pilot à l'arrière (radars de sta-

tionnement), un détecteur de pluie, un détecteur de fatigue et un anti-démarrage électronique. Pour ce qui est du Caddy Alltrack, il est doté d'équipe- ments supplémentaires compa- rativement à l'Edition 35, tels des protections des pare?choc design de couleur noire en argent à l'avant et à l'arrière, des jantes en alliage "Quito 17''" et un pare-choc partiellement peints. A l'intérieur, la sellerie est spécifique pour série limitée Alltrack, avec un ornement et des baguettes de seuil, ainsi que des pédales et repose?pieds en aluminium. Le Caddy All Track est pro- posé à 4 300 000 DA.

LE PROJET

D'USINE PEUGEOT EN ALGÉRIE PAS ENCORE DÉMARRÉ

PROJET D'USINE PEUGEOT EN ALGÉRIE PAS ENCORE DÉMARRÉ Prévu pour démarrer ses activités industrielles au

Prévu pour démarrer ses activités industrielles au dernier trimestre 2018, le projet d'usine Peugeot-Citroën en Algérie dont le pacte d'actionnariat a été signé en novembre dernier risque de ne pas démarrer de sitôt. Les travaux qui devaient démarrer en avril dernier n'ont toujours pas été lancés en raison d'un mouvement de protestation de certains propriétaires terriens qui ont entamé une action en justice. Selon les informations recueillies çà et là, des irrégularités auraient été enregistrées dans la procédure d'expropriation des 8 propriétaires du terrain où devait être implantée l'usine. Une enquête a été diligentée par le parquet d'Oran à la suite de l'opposition d'un des propriétaires du terrain de 120 hectares sur lequel est prévue la construction de cette usine. Ce plaignant, qui estime que son expropriation s'est faite illégalement, aurait même été entendu par le juge, en attendant l'audition de toutes les parties liées à ce dossier. Situé à El-Hamoul, une commune qui se trouve à 18 km à l'est d'Oran, c'est un terrain agricole qui a été déclassifié pour accueillir le projet automobile algéro- français. Le premier responsable de Peugeot pour la région Afrique du Nord, Yves Peyrot Des Gachons, affirme ne pas pouvoir donner plus d'informations sur la source du problème, encore moins dire quand les travaux de l'usine seront entamés. Ce qu'il affirmera, par contre, c'est que les premières Peugeot seront livrées au dernier trimestre, comme prévu. Selon lui, le constructeur a entrepris de lancer une académie de formation pour préparer les futurs employés de l'usine aux tâches qui les attendent et les premières voitures seront certainement assemblées au niveau de ce centre.

NISSAN VEND UNE LEAF TOUTES LES 10 MINUTES EN EUROPE

Le constructeur japonais Nissan vend une Nissan Leaf toutes les 10 minutes en Europe. Il faut croire que le succès de la seconde génération de la voiture électrique de Nissan est plus retentissant.

Il aura fallu deux ans à Nissan pour écou- ler les 10 000 premières unités de sa Leaf en Europe, mais aujour- d'hui, le constructeur japonais a déjà enregistré près de 40 000 com- mandes pour sa seconde génération en quelques mois. Il y a quelques semaines, Nissan célé- brait la 100 000e vente de sa berline électrique Leaf sur son marché national. Pour l'occasion, Nissan avait d'ailleurs dévoilé à Tokyo un concept de

"Leaf Targa". Aujourd'hui, c'est au tour du v ieux continent d'at- teindre le même cap. L'occasion d'organiser un petit évènement lors de la remise des clés de la

100 000e Leaf vendue en

Europe, à Susana de Mena, à Madrid. À l'heu- re actuelle, plus de 320

000 Leaf (première et

seconde générations confondues) évoluent dans le monde. Ce qui fait toujours de la Nissan Leaf la voiture électrique la plus vendue dans le

monde (hors voitures chinoises). La vente de cette 100 000e Leaf sur le sol européen permet par la même de mettre en lumière l'accélération croissante des ventes de véhicules électriques de ce côté du monde. En quelques mois (un peu moins de 8 mois exacte- ment) depuis son lance- ment, Nissan annonce avoir en effet déjà reçu plus de 37 000 com- mandes pour la deuxiè- me génération de sa Leaf en Europe.

annonce avoir en effet déjà reçu plus de 37 000 com- mandes pour la deuxiè- me

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

14

MOB

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 14 MOB  Contrat de 3 ans  Salaire de 90

Contrat de 3 ans Salaire de 90 millions

Kadous 1 re recrue

Le nouveau directeur sportif du MOB, Rachid Malek, a entamé avant-hier sa mission au club phare de la Soummam en s'attachant officiellement les services de l'ex-défenseur du MC Saïda, Kadous.

De notre correspondant

BADIS B.

Pour le nouveau DS du MOB, par cette première recrue, il entame sa mission au club phare de la Soummam. Malek qui ne

compte en effet pas en rester là est sur le point de contacter un deuxième joueur qui vien- dra jouer au MOB d'ici peu. Mais la question de la barre technique mobiste préoccupe toujours le DS ; en dépit des différentes pistes, Malek n'ar- rive toujours pas à trouver

son entraîneur.

officiel, le MO Béjaïa tient sa

C'est donc

première recrue estivale ; il s'agit de l'ex-défenseur du MC Saida Hmida Kadous. Ce joueur de 25 ans était ces der- niers jours sur les tablettes des responsables du club phare de la Soummam ; il a avant-hier rencontré la direction mobiste et par la même occasion offi- cialiser sa venue chez les Vert et Noir. Ce joueur portera donc le maillot du MO Béjaïa les trois prochaines années. On a également appris d'une source assez bien informée que la nouvelle recrue des Crabes Hmida Kadous, qui a officialisé avant-hier dans la soirée son engagement avec le

MO Béjaia, touchera un salai- re de 90 millions par mois.

Il sera présenté aujourd'hui Les responsables béjaouis qui veulent en finir rapidement avec le mercato seront comp- tent présenter leur nouvelle recrue Hmida Kadous à la presse. Une source bien infor- mée nous a également confié que Kadous ne sera pas le seul ; les responsables comp- tent apparemment profiter de l'occasion pour présenter deux autres nouvelles recrues. B. B.

pour présenter deux autres nouvelles recrues. B. B. Un coach, l'urgence de l'heure Le sujet qui

Un coach, l'urgence de l'heure

Le sujet qui suscite la polémique ces jours-ci à Béjaïaest celui de l'entraî- neur du MOB. Les milliers de fans béjaouis se deman- dent qui sera le nouveau responsable de la barre technique. La direction

mobiste essaye, de son côté, de clôturer ce dossier dans les plus brefs délais pour pouvoir passer à autre chose notamment la liste des joueurs à libérer, sauf que les responsables mobistes se retrouvent face

à une situation des plus

délicates. Ces derniers devront impérativement réussir à choisir un bon entraîneur. Il leur sera demandé de réussir à déni- cher l'entraîneur idéal, que ce soit sur le plan compé- tences ou salaire ; Suite au dernier retournement de la situation, que ce soit avec Si Tahar Cherif El-Ouazzani ou Toufik Rouabah, la direction du MO Béjaïa cherche toujours son coach.

la direction du MO Béjaïa cherche toujours son coach. La piste Bougherara toujours d'actualité Les

La piste Bougherara toujours d'actualité

Les négociations entre le technicien de 46 ans Lyamine Bougherara et les responsables du club phare de la Soummam n'ont appa- remment pas abouti, les deux parties n'ayant pas trouvé un terrain d'entente à propos du salaire exigé par le coach qui a été jugé exces- sif par les Vert et Noir. Cela dit, on vient d'apprendre que la direction ne compte pas pour autant lâcher Bougherara ; un nouveau

round de négociations sera observé d'ici les jours à venir afin de convaincre l'entraî- neur d'accepter les termes du contrat proposé et de s'engager officiellement au MOB.

Alain Michel également dans le viseur Les négociations entamées depuis quelques jours avec l'ex-coach du NA Hussein Day Alain Michel ne semble toujours pas porter leurs fruits. On a appris que les

responsables béjaouis n'ont également pas réussi à tom- ber d'accord avec le techni- cien français pour un éven- tuel accord qui permettrait à Alain Michel d'entamer son chantier au MO Béjaia et d'être nouveau responsable de la barre technique. Cela dit, une source nous a confié que bien que les négociations avancent lentement avec le coach, ces dernières ont de fortes chances d'aboutir à un accord avec lui. L'entraîneur compte même se déplacer dans les jours à venir à Béjaia

pour s'entretenir avec les res- ponsables mobistes. Ainsi, la piste Michel reste toujours d'actualité.

Le retour d'Aït-Djoudi n'est pas à écarter D'après une autre source, les responsables mobistes res- tent confrontés à une véri- table problématique au sujet du nouveau responsable de la barre technique. Vu les nombreuses pistes d'entraî- neurs tombées à l'eau durant les derniers jours, certains responsables mobistes sont apparemment revenus vers la première, à savoir renou-

veler le bail d'Azzeddine Aït- Djoudi. On croit savoir qu'il n'est pas impossible de voir les dirigeants béjaouis reprendre contact avec Aït- Djoudi dans les jours à venir pour proposer au coach de revenir à Béjaïa pour conti- nuer à diriger le volet tech- nique du MO Béjaïa la saison

prochaine.

B. B.

Bouchiba attendu ce soir

Béjaïa la saison prochaine. B. B. Bouchiba attendu ce soir Le milieu de terrain de l'O

Le milieu de terrain de l'O Médéa Adel Bouchiba, qui a déjà conclu les grandes lignes de son transfert au MO Béjaïa, sera ainsi attendu aujourd'hui à Béjaïa pour s'entretenir avec les responsables mobistes, notamment officialiser sa venue chez les Crabes. Adel Bouchiba a ainsi de fortes chances d'être la seconde recrue estivale du MO Béjaïa et par la même occasion être aux côtés de Kadous lors de la présentation.

Benali, vers une résiliation de contrat

la présentation. Benali, vers une résiliation de contrat Du côté des joueurs à libérer, au moment

Du côté des joueurs à libérer, au moment où les deux attaquants mobistes Fethi Noubli et Abdelhalim Nezouani sont quasiment sûrs d'être appelés les prochains jours à résilier leur contrat avec le club phare de la Soummam, on apprend que l'arrière-gauche béjaoui Salim Benali se dirige lui aussi droit vers une libération. Bien que le contrat du joueur expire en janvier 2019, les nouveaux responsables mobistes ne comptent apparemment pas sur les services du défenseur la saison prochaine. Le nom de Salim Benali figurera bel et bien sur la liste des joueurs à libérer cet été.

3 milliards bientôt dans les caisses

Les caisses du club phare de la Soummam seront renflouées prochainement. On a appris que la dernière subvention des autorités locales, un montant de 30 millions de dinars, sera très prochainement disponible. Ce qui fera un grand bien au club et permettra également aux responsables béjaouis de bien entamer leur chantier en effectuant un mercato sans craindre de se retrouver à court d'argent.

PAC

Hacene Zetchi se réunit avec tous les staffs

La situation du Paradou n'a pas bougé, il n'y a pas de nouveaux contrairement aux

départs, à l'image de Chahrour, Arous et le capitaine de l'équipe Benkhelifa. La direction attend de finaliser l'affaire de Benghit, El- Moueden et aussi Hamoudi qui sont des joueurs sous contrat avec le PAC mais prêtés

à d'autres clubs. A part cela, la maison pacis-

te n'a connu aucun changement depuis la fin de la saison sportive, au moment où la plu- part des équipes ont fait leur recrutement et fixé la date de préparation pour la période estivale. Mais aux dernières nouvelles, le président Hassan Zetchi a décidé de rencon- trer les dirigeants de l'équipe et les différents staffs pour évoquer la venue d'un nouvel

entraîneur après le départ du coach espa- gnol José Maria Nogues. Lors de cette réunion, le boss va faire un bilan concernant

toutes les catégories et planifier une stratégie pour la saison prochaine, surtout après le départ de plusieurs éléments-cadres et le manque dont souffrira le club.

El-Mellali rejoindra-t-il Attal ? Le PAC a perdu jusqu'ici quatre joueurs de qualité à l'image de Chaherour, Arouss et le capitaine d'équipe Benkhelifa. L'autre joueur

qui peut être transféré, c'est Farid El-Mellali qui a un contact du club belge Courtrai où joue un autre joueur formé au PAC, à savoir l'international Farid Attal. Il a aussi des contacts de clubs algériens à l'image de l'USMA et du MCA qui veulent profiter de ses qualités après sa belle saison avec le PAC. Mais rien n'est officiel, les choses seront claires au début de la semaine pro-

chaine.

N. H.

saison avec le PAC. Mais rien n'est officiel, les choses seront claires au début de la

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

 

MCO

15

     

Ça se précise pour le Portugal

Le MCO effectuera son stage d'intersaison à l'étranger ; à cet effet, Badou Zaki est en train de chercher le site qui abritera ce stage. Après avoir écarté la destination la Pologne, alors qu'il reste deux possibilités, soit le Maroc ou le Portugal, d'après nos informa- tions, Zaki serait plutôt favo- rable pour le Portugal avec la possibilité de programmer des matches amicaux, sans oublier le coût du stage qui serait moins élevé par rapport au Maroc.

Les nouvelles recrues présentées lundi ?

Le MCO, qui a fait signer six joueurs jusqu'à maintenant (Maâzouzi, Khoualed, Boudebouda, Feham, Kanèche, Ait-Oumar) en catimini, sans les présenter officiellement comme le veut la coutume, ne peut dissimuler longtemps la liste de joueurs qui ont été

AG du 11 juin

B A B A “ PRÊT À ME RÉCONCILIER AVEC LES ACTIONNAIRES Lundi prochain, le

BABA

PRÊT À ME RÉCONCILIER AVEC LES ACTIONNAIRES

Lundi prochain, le P-DG de la SSPA/MCO invite les actionnaires à une assemblée ou plutôt à une réunion, alors que ces derniers ne répondent plus depuis longtemps à ses invitations.

Ça coince

avec

Asselah

Asselah Devant absolu- ment recruter un autre gardien de but après s'être assuré les ser- vices

Devant absolu- ment recruter un autre gardien de but après s'être assuré les ser- vices de Rafik Maâzouzi, le MCO lorgne Malik Asselah. Libre de tout engagement, le portier de la JSK est devenu ces derniers jours la priorité du club oranais. Néanmoins, contrairement aux rumeurs qui disaient qu'un accord a été trou- vé entre les deux parties, d'après notre source, les aspirations finan- cières d'Asselah ont découragé Baba qui pensait qu'il se contente- rait du salaire qu'il lui a été proposé. Il a été surpris par le montant récla- mé par Asselah ; du coup, depuis, les discussions n'avancent plus.

engagés cette intersaison. A cet effet, on laisse entendre que les nouvelles recrues seraient présentées toutes ensemble lundi soir, en marge de l'AG. On attend la confirma- tion de la direction.

Nessakh dans

PAR M. STITOU

un soutien moral au prési- dent qui n'a jamais laissé tomber le club. Souhaitant exaucer leur vœu, Baba tend la main donc aux actionnaires afin de faire la paix avec eux et ouvrir une nouvelle page, c'est le but de cette bonne ini- tiative.

Plus de prétextes En déclarant ouvertement que son but en réunissant les actionnaires est de faire la paix avec eux, Baba n'a pas d'autres intentions que celle qu'il vient de dévoiler. Il faut dire que même les groupes de supporters qui ont tenté

après s'être rendu compte que les actionnaires n'ont procédé à aucune démarche pour le déloger de la prési- dence. On se rappelle lorsque les actionnaires avaient boy- cotté l'AG du 14 mai dernier, des représentants de ces groupes ont tenu à assurer à Baba qu'ils n'étaient pas contre lui. "Vous pouvez commencer le recrutement maintenant ", l'avaient-ils invité. Ces fans ont compris que faute de candidat à sa succession, le club encourait un sérieux danger si jamais Baba s'en allait. Depuis ce jour, ils ont d'ailleurs cessé

changer, car en fuyant leurs responsabilités, ils ne rendent pas service à leur équipe.

Tourner la page Comme les relations entre le président et les membres de la SSPA/MCO sont depuis longtemps tumultueuses, il est venu le temps pour que toutes les parties antagonistes songent à l'intérêt suprême

de l'équipe. La soirée de lundi, qui coïncide avec la nuit du Destin (leilat el Kadr), est une occasion à ne pas rater pour tout le monde afin de faire la paix et de tourner définitivement la page. Désormais, la balle est dans le

Cette fois, Ahmed Belhadj souhaiterait leur pré- sence. " En ce mois de Ramadhan, je suis prêt à me réconcilier avec eux'', révèle le premier responsable du club. Un geste d'allégeance qui va faire plaisir à tous les amoureux du MCO, qui en ont ras-le-bol des divisions au sein de la société sportive. Des divisions qui portent lourdement préjudice à l'équipe d'autant que les mêmes personnes (action- naires) qui sont contre le pré- sident ne sont d'aucune utili- té au club. Pour les amoureux du club, ils doivent apporter

le doute

Devant rendre une réponse définitive à Baba durant la semaine, en tardant à le faire, Chemsedinne Nessakh va peut- être le regretter. D'après un proche du club, Zaki aurait demandé à Baba de renoncer à son recrutement vu que dans l'effectif, il disposerait de deux concurrents valables sur le couloir gauche, à savoir Zinedine Mekkaoui, qui reste finalement au club, et Brahim Boudebouda qui vient d'être engagé il y a quelques jours. Pour rappel, Nessakh est sur les tablettes de quelques clubs, notamment la JSS et son président Mohamed Zerouati qui insiste pour l'enrôler.

Ziri Hammar attendu ce jeudi

Chaouchi

s'est

de pousser le président au départ ont rongé leurs freins

toute activité ; il reste que l'at- titude des actionnaires doit

camp des actionnaires.

M. S.

manifesté

COMMENT LE MCO A ATTIRÉ ZAKI Ce n'est pas sur un coup de tête que

COMMENT LE MCO A ATTIRÉ ZAKI

Ce n'est pas sur un coup de tête que le nouvel entraîneur du MCO a accepté le challenge que lui proposait Baba.

Après avoir long- temps temporisé à rendre sa réponse, Faouzi Chaouchi, qui espérait conti- nuer

Après avoir long- temps temporisé à rendre sa réponse, Faouzi Chaouchi, qui espérait conti- nuer au MCA, notamment après la volte'face de Salhi qui a préféré opter pour la JSK, se serait manifes- té en envoyant un message par le biais d'un intermé- diaire à Baba qu'il serait disposé à rejoindre les rangs du MCO. Le prési- dent, qui ne peut rien faire sans consulter l'avis de Badou Zaki, a éprouvé des diffi- cultés à convaincre son nouvel entraîneur, croit-on savoir. Baba, qui refuse de céder aux exi- gences de Malik Asselah, préfère temporiser un peu avant de trancher le nom du gardien qui sera en concurrence avec Maazouzi, a-t-on appris. M. S.

Alors que l'attaquant de l'USMA, club auquel il appar- tient, devait venir à Oran ce mercredi, d'après nos informa- tions, son manager a appelé Baba pour lui dire que ce déplacement est décalé pour ce jeudi.

Bouchar ne veut pas faire comme Lakroum

On vous livre les secrets de la rencontre qui s'est déroulée à Alger, et qui avait abouti à la signature d'un contrat pour une année. Badou Zakou est un entraîneur qui traîne une renommée internationale, notamment après son passa- ge réussi à la tête de la sélection marocaine, avec laquelle il est allé jusqu'en finale de la CAN 2004 en Tunisie. Pour le convaincre, ce n'était une mince affaire ; mis au parfum, des raisons l'ont poussé à décliner l'offre de l'USMA qui est une équipe pourtant mieux nantie financièrement en comparaison avec le budget du club oranais. Voulant coûte que coûte l'engager, Baba, en allant à sa ren- contre, savait ce qu'il lui faudrait comme arguments pour le convaincre d'entraî-

ner son équipe. Le prési- dent, qui nous a confié qu'il va ramener la saison pro- chaine un coach d'envergu- re, était prêt à toutes les folies pour s'offrir les ser- vices de Badou Zaki.

Les réponses sans hésitation du président Le soir de la rencontre, en entamant les discussions, il paraît que l'entraineur marocain était surpris par les réponses sans hésitation du président qui acceptera toutes ses conditions. "Est-ce que j'aurais droit à une prime en cas de sacre ? " lui demandera Zaki. Le prési- dent lui répond : "Oui…" Et de lui poser une autre condition toujours liée à l'aspect financier : "Et si l'on finit sur le podium ?" Là encore Baba, répond positi-

vement : "Oui, vous touche- rez une prime." Zaki, qui s'attendait à des négocia- tions serrées, était surpris, témoigne un présent à cette rencontre que Baba accepte sans négocier toutes ses conditions, alors qu'avec les responsables de l'USMA, c'était vraiment différent. Ayant constaté que toutes ses conditions ont été accep- tées, notamment celle de ramener avec lui un adjoint (Dellal Hassan qui l'avait secondé lors de la CAN 2004) qui réside en Suisse et qu'il soit hébergé à l'hôtel pendant toute l'année. C'est au Sheraton, un établisse- ment luxueux, que Zaki et son adjoint seront logés. L'ancien sélectionneur du Maroc, sans hésiter, prend le stylo et signe le contrat. M. S.

C'est-à-dire signer avec son nouveau club avant d'avoir récupéré sa lettre de libération de la CRL, comme l'a fait son coéquipier Lakroum dont le CRB s'est opposé à son transfert à l'ESS. ''Une fois le document (libération) entre les mains, je viendrai aussitôt après à Oran pour signer mon contrat'', pro- mettra Bouchar à l'intermédiai- re entre lui et Baba.

Yattou était

en route

Le milieu de terrain de la JSK Mohamed Yattou, dont le manager a tout conclu avec Baba, était attendu hier à Oran en fin d'après midi pour para- pher son contrat. ''Il est en cours de route'', indiquera un proche du président oranais hier en milieu d'après-midi.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

16

ESS

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 16 ESS Mellel : «Je veux réussir avec l’ESS» «C’EST JUSTE
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 16 ESS Mellel : «Je veux réussir avec l’ESS» «C’EST JUSTE

Mellel : «Je veux réussir avec l’ESS»

«C’EST JUSTE UN RETOUR AU BERCAIL»

«JE CONNAIS MES MOYENS, JE PARVIENDRAI À M’IMPOSER»

Comme annoncé, Benamar Mellel est officielle- ment ententiste. Après la signature de son contrat, l’an- cien attaquant de l’USMH est revenu sur les motivations qui l’ont poussé à accepter l’offre du président Hassen Hamar. Il a affirmé en outre que c’est juste un retour au bercail et qu’il fera de son mieux pour s’imposer bien qu’il avoue que la mission ne sera pas du tout facile par rapport à la concurrence avec laquelle il doit faire avec maintenant.

De notre correspondant

SOFIANE I.

Quels sont vos sentiments après avoir signé votre contrat avec l’ESS ?

Sincèrement, je suis content d’opter pour un grand club comme l’ESS. Une équipe dont je faisais partie il y a quelques années avant de par- tir d’abord à la JSMB, puis à

Mascara et enfin à l’USMH où j’ai évolué durant deux sai- sons et demie. Je ne vous cache pas que je n’ai trouvé aucun souci pour conclure avec le président Hassen Hamar. Le plus important pour moi, c’est de faire en sorte de bien me préparer et être au service de mon équipe le plus tôt possible.

Il paraît que vous connaissez pas mal de joueurs dans l’effectif actuel de l’ESS…

Il y a beaucoup de joueurs avec lesquels j’entretiens de bons rapports et il y d’autres que je connais et que j’ai affrontés par exemple lorsque je portais les couleurs d’autres équipes. L’essentiel, c’est de mettre ensemble la main dans la main pour former une équi- pe qui aura son mot à dire, que ce soit sur le plan local ou continental. Je ne vous cache pas que tout joueur ambitieux

espère un jour participer aux compétitions continentales et internationales. Je pense que Sétif m’offre cette opportuni- té. Cela va me motiver et me pousser à travailler davanta- ge.

Ne pensez-vous pas que la concurrence risque de compliquer votre envie de vous imposer aussitôt dans l’équipe ?

Non, pas du tout. Je pense que j’aurais pu être en face d’une situation pareille même dans un autre club que l’ESS. Ceci dit, j’estime que la concurrence est plutôt un moyen pour tous les joueurs de progresser et de redoubler d’effort. Tout se jouera sur le terrain et c’est le coach, le pre- mier responsable, qui aura le dernier mot. Pour tout vous dire, je ne doute pas de mes moyens ; je ferai tout mon possible pour m’imposer. S. I.

2 Africains et 2 locaux pour clore le recrutement

Si l’on se fie aux informations en notre possession, le président Hassen Hamar compte recruter 4 autres joueurs avant de clore le recrutement du mercato estival. On évoque à ce titre quelques noms tels Naâmani, Boukhenchouche, Yattou en encore Bouchar. En outre, deux joueurs afri- cains, l’un de Côte d’Ivoire et un autre du Nigeria, sont pressentis également pour renforcer l’effectif ententiste la sai- son prochaine. S. I.

Les libérés ont déjà trouvé des clubs preneurs

Les Sétifiens très demandés sur le marché

Libérés de l’effectif ententis- te à l’issue de cet exercice, plu- sieurs joueurs n’ont pas tardé à trouver des clubs preneurs.

Nessakh, direction MCO On commence tout d’abord par le premier joueur qui fut libéré ; il s’agit de Chemssedine Nessakh. Engagé il y a une année, l’ancien joueur de la JSK, qui avait senti la fin de sa colla- boration avec l’ESS bien avant la fin de l’exercice ; a presque pré- paré son départ puisqu’à peine qu’il a résilié son contrat avec le président Hassen Hamar, il a aussitôt pris la direction vers le MCO. Un club qu’il connaît assez bien pour avoir déjà porté ses couleurs par le passé. Il faut dire en outre que le choix du joueur est dicté par le fait qu’il ne va pas tarder à trouver ses repères et du coup entamer les choses sérieuses dans les meilleures conditions.

Aït-Ouamar sollicité par le CSC L’autre l’ex-pensionnaire des Noir et Blanc demandé du côté d’El-Bahia n’est autre que Hamza Aït-Ouamar. L’ancien joueur de l’USMH, dont le départ de l’ESS a surpris certains observateurs, avait déjà entamé des pourparlers avec les respon- sables du club oranais sur la demande du nouvel entraîneur Badou Zaki, qui connaît le joueur pour l’avoir vu à l’œuvre à plu- sieurs reprises sous les couleurs sétifiennes. Il a particulièrement brillé avec l’ESS avec à la clé deux titres remportés et une expérience appréciable qui pour- rait apporter un grand plus à son team en vue de l’exercice pro- chain. Il est également sollicité par le CSC qui n’est autre que le champion sortant, dirigé par un certain Abdelkader Amrani. Ce dernier espère de son côté l’en- gager en vue de la prochaine

entrée en lice de l’équipe phare de Cirta dans la Ligue des cham- pions d’Afrique vu l’expérience du joueur sur le plan continental, lui qui avait déjà pris part à cette épreuve de nombreuses fois sous les couleurs sétifiennes.

Nessakh, Aït-Ouamar et Aouedj, les plus convoités Cela dit, connaissant ses prin- cipes pour un joueur qui a tou- jours préféré l’aspect sportif à d’autres paramètres, il n’est pas à écarter de voir le joueur formé à l’USMA aller tenter sa chance dans le club oranais, à moins qu’il ne décide de prendre la direction de Constantine pour ne pas trop s’éloigner de l’environ- nement dans lequel il évoluait avec le club phare d’Aïn El- Fouara. Une direction que pren- dra sûrement l’attaquant Abdelhakim Amokrane. Bien que celui-ci n’ait pas pu s’impo- ser sur l’échiquier sétifien notam- ment au vu de la concurrence au niveau de son profil tel Benayad ou encore Benouh. Le joueur natif d’Aïn Beida serait proche du CSC tout comme Rachid Nadji qu’on veut également dans l’effectif des Sanafir au moment où l’on parle du probable trans- fert à l’étranger de l’attaquant vedette de l’équipe et meilleur hauteur du championnat de Ligue 1 Mobilis Abid. Idem pour Sid Ali Aouedj demandé aussi chez les Clubistes. En outre, du côté du Difaâ Tadjenanet qui a assuré difficilement le maintien parmi l’élite, on songe sérieuse- ment à renforcer l’équipe par des éléments d’expérience qui peu- vent apporter un plus. C’est le cas, notamment avec le désor- mais ex-latéral gauche ententiste Djamel Ibouziden et du gardien de but Bakri Khaïri qui avait déjà joué sous les couleurs du DRBT par le passé.

S. I.

DRBT

Gueraïch espère retenir Kodjo

De notre correspondant

AMAR T.

Le président du DRBT espère que son joueur Kodjo, 21 ans, choisira de rester à Tadjenanet. L’attaque malien a été appelé par son club d’origine, l’AS Real Bamako, pour la saison prochaine, ce qui coïncide avec l’expira- tion de son contrat de prêt. Des options envisa- geables pour la prolongation de son prêt sont en cours, mais elles illustrent bien des incerti- tudes autour de l’avenir du joueur malien au DRBT. Prêté jusqu’à la fin de l’été, c’est le seul étranger au sein du groupe. Le joueur a réalisé une très bonne phase retour malgré un début de saison moins brillant. Son profil technique a plu à Daou qui est satisfait de ce joueur qui a eu l’occasion de s’imposer à tous les matchs auxquels il a participés. Reste à savoir si le pré- sident Gueraïch arrivera à le convaincre d’être reconduit une saison de plus.

A. T.

HADJ AÏSSA PRÊT À SIGNER

Agé de 24 ans, il semblerait que l’ancienne star de l’ESS n’est pas prête à prendre sa retraite. Hadj Aïssa semble retrouver une seconde jeunesse en décidant de continuer sa carrière du côté du CA Batna (Ligue 2 Mobilis) ces dernières années où il a réalisé de très impressionnantes prestations. Il est sollicité aujourd’hui par le DRBT, ce serait un bon challenge pour le joueur. Sa signature à Tadjenanet est actuellement en négociation et à même d’être acceptée. Joueur d’expérience, va-t-il s’imposer dans le championnat de l’élite où il a connu un passé glorieux. C’est en tout cas tout le bien qu’on peut lui souhaiter.

7 OU 8 JOUEURS CONCERNÉS PAR LA LIBÉRATION

Depuis quelques jours, la direction du DRBT est passée à l’ac- tion en dévoilant la liste des éléments qui ne feront pas par- tie de l’équipe la saison prochaine. Il s’agit de Djahel, Abel, Guerabis, Benrabah, Zeddam et Sebia. Quant à Belmokhtar et Haddad, qui veulent changer d’air et dont le contrat expire en 2019, leur situation est vue sous un angle différent. Les deux joueurs n’ont pas été convaincus de prolonger leurs baux et comme plusieurs clubs les veulent, le président Graïche veut profiter de leur choix.

LITIM

«J’ai un contrat à respecter»

Le gardien de but dont le contrat expire en 2019 se dit prêt à prolonger d’un an, car il se sent bien à Tadjenanet.

Avez-vous reçu des propositions d’autres clubs ?

J’ai été contacté par plusieurs club de L1 et 2, mais je n’ai répondu à aucun. Je me plais ici et cela ne m’intéresse pas d’aller ailleurs.

La direction vous a-t-elle proposé de prolonger ?

J’en ai discuté avec le président et comme il voulait me garder, cette confiance m’a motivé pour

un an supplémentaire. J’ai partici- pé au maintien et ça me réjouis de rester.

Qu’avez-vous à répondre à ceux qui doutent de votre jeu ?

Si je comprends bien, on me reproche d’être laxiste de temps en temps. J’ai toujours rempli mon devoir et je n’ai jamais tri- ché. J’ai un contrat à remplir et je l’ai respecté jusqu’au bout.

Pensez-vous que l’effectif actuel peut réaliser l’exploit la saison prochaine ?

Dans la mesure où le groupe est renforcé, pourquoi pas. Tout est possible avec un bon recrute- ment.

A. T.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

 

NAHD

17

Les révélations DE LA SAISON NAHDISTE

Les révélations

DE LA SAISON NAHDISTE

 
 

Après Herida, Ouali et El-Amali

La direction assaillie par les CV d'attaquants africains

A la recherche d'un attaquant de pointe qui viendrait renfor- cer les rangs de leur équipe, les diri- geants du Nasria

2 e PLACE

Chouiter, la sensation

Chouiter, la sensation Arrivé l'été dernier en provenance de l'US Beni Douala, le milieu de terrain

Arrivé l'été dernier en provenance de l'US Beni Douala, le milieu de terrain offensif, Abderaouf Chouiter, aura été parmi les plus grandes satisfactions de la saison.

Après un début de saison plutôt difficile où il a dû se contenter de quelques bribes de matchs lors des quatre premières rencontres de la saison, Chouiter a pris ses marques petit à petit pour devenir un titulaire indiscutable dans l'échiquier du coach Dziri Billel. L'enfant de Belcourt aura été l'un des éléments les plus en vue cette saison, il aurait même mérité de figurer parmi les tops de la saison, n'était la saison exceptionnelle et la régularité du trio Merbah-Allati-El-Orfi. Chouiter a

CHEKHRIT ET ZEGHNOUN

Comme annoncé dans une de nos précédentes éditions, la direction du Nasria avait établi une première liste de joueurs à libérer, comprenant 3 noms, Mohamed Herida, Bilel Ouali et Mohamed Amine El-Amali.

LIBÉRÉS

 

PAR MOHAMED ADRAR

du NAHD et éventuellement procéder à la résiliation de leurs contrats. Il était prévu qu'ils

du NAHD et éventuellement procéder à la résiliation de leurs contrats. Il était prévu qu'ils cèdent leur salaire du mois de mai contre leur lettre de libération. Il est à rappeler que Chekhrit avait disputé 16 rencontres de championnat la saison der- nière pour 570 minutes de jeu, 2 buts et 2 passes déci- sives, contre 13 matchs joués pour Zeghnoun, 710 minutes de jeu et un seul petit but inscrit.

Zeghnoun, 710 minutes de jeu et un seul petit but inscrit. Le CABBA et le MOB

Le CABBA et le MOB insistent sur Chekhrit S'il a été placé sur la liste des libérés, l'attaquant Mohamed Amine Chgekhrit n'était nullement pas inquiet en apprenant la nouvelle pour la simple raison que plusieurs clubs de Ligue 1 Mobilis veulent s'attacher ses services. En effet, les offres ne manquant vérita- blement pas pour l'enfant de Khenchela, plusieurs clubs ont approché son manager

pour demander les services de son joueur. Ainsi, en plus

de son ancien club, l'ESS, qui

a

autres clubs se sont bien pla- cés pour tenter d'attirer le désormais ex-N°15 du NAHD, il s'agit des deux nouveaux promus le CABBA et le MOB qui veu- lent à tout prix le voir dans leur effectif.

montré de intérêt, deux

Des clubs de Ligue 1 Mobilis sur Zeghnoun Pour sa part, le milieu offen- sif Mustapha Zeghnoun a montré de bien belles choses lors des rencontres qu'il a eu

à

Toutefois, le joueur a man- qué de régularité et d'effica- cité devant les bois. Libre de tout engagement, Zeghnoun ne tardera pas à trouver un club preneur au vu de ses qualités. Nous avons d'ailleurs appris que de nom- breux clubs de Ligue 1 et Ligue 2 Mobilis se sont déjà placés pour attirer l'ex-pen- sionnaire de l'US Beni Douala dans leurs filets. Zeghnoun aura tout le temps pour tenter de trouver un point de chute, là où on lui fera un peu plus confiance qu'au NAHD. M. A.

disputer cette saison.

privilégient la piste africaine à celle locale, estimant que les attaquant qui se

Cette liste n'était toute- fois pas définitive, nous avions indiqué que trois autres éléments étaient eux aussi en ballotage pour figu- rer ou nom dans cette liste des joueurs qui devront faire leurs bagages, en citant Chekhrit, Maâziz et Zeghnoun. Quelques jours plus tard, la direction du club, en concertation avec le coach Billel Dziri, a fini par trancher en décidant de libé- rer le milieu de terrain, Mustapha Zeghnoun et l'at- taquant Mohamed Amine Chekhrit, tout en maintenant au sein de son effectif Nadjib Maâziz. Les deux malheu- reux élus devront donc trou- ver un nouveau club où ils auront plus de chance de jouer.

Ils se sont rendus hier soir à Bensiam pour résilier leurs contrats Ayant été informé de leur libération tard dans la soirée d'avant-hier, les deux joueurs Mustapha Zeghnoun et Mohamed Amine Chekhrit se sont rendus hier soir au complexe Bensiam, afin d'officialiser leur départ

trouvent actuelle- ment sur le marché des transferts n'ont pas vraiment le pro- fil, ni le niveau requis pour renfor- cer les rangs de leur équipe. Toutefois, il va falloir faire le bon choix et ne pas se tromper. A cet effet, on a appris que de nombreux CV de joueurs d'Afrique centrale et subsaha- rienne atterrisent sur les bureaux du

club nahdiste. Toutefois, pour le moment, aucune décision n'a été prise. On préfère les étudier au cas par cas, tout en essayant de récolter un maximum d'infor- mation sur chacun d'eux.

Le Nasria

refuse Aouedj

Libéré par la direc- tion de l'Entente de Sétif, le milieu de terrain offensif Sid Ahmed Aouedj a été proposé aux diri-

toutefois prouvé que même en arrivant des divisions inférieures, on peut s'imposer au sein des clubs de l'élite.

Ouertani signera aujourd'hui

Il a été officiellement approché avant-hier

geants nahdistes par l'un de ses agents. Cette proposition a été suivi d'une fin de non-recevoir de la part des décideurs, le coach Billel Dziri estime que le joueur ne rentre pas du tout dans le profil du joueur qu'il recherche, préférant recruter des jeunes pétris de qualités et qui ont faim de prou-

ver leur valeur sur les terrains.

Bouchiba

recalé

Un autre joueur a été proposé aux diri- geants du Nasria et qui a été toutefois recalé pour d'autres raisons que celles évoquées pour Aouedj. En effet, si le joueur de l'Olympique de Médéa semble avoir les qualités requises pour jouer au NAHD, c'est plutôt son âge qui pose problème, il boucle bientôt ses 30ans. La direction du Nasria préfère s'en- gager avec des joueurs d'avenir, avec des contrats de trois ans, comme Dib, Raïah et Mouaki, plutôt que de rame- ner des trentenaires.

L'homme du grand chelem Ce qui a été le plus impressionnant dans la saison de Chouiter, ce sont les statistiques qu'il a pu réaliser, celles d'un joueur d'expérience, qui a un long vécu parmi l'élite. En effet, Chouiter aura été le seul et unique joueur au NAHD à avoir disputé les 30 matchs de championnat, ne manquant aucune rencontre. Chouiter aura été l'homme du grand chelem cette saison, en signant 25 titularisations et 5 apparitions en cours de jeu. Chouiter c'est aussi une passe décisive, mais aussi et surtout 5 buts inscrits, soit le second meilleur marqueur du club après Ahmed Gasmi et ses six buts.

Dziri attend encore plus de lui S'il a réussi une saison bien aboutie, le milieu offensif nahdiste peut encore mieux faire, notamment sur le plan de la régularité. Il a été, certes, souvent bon, mais on a constaté durant la saison deux passages à vide qui ont influé sur le rendement du joueur. On a également constaté que Chouiter avait un léger déficit physique par rapport à certains de ses coéquipiers. Cela s'explique par le fait qu'il n'avait pas été habitué au rythme d'une équipe professionnelle. Après donc une première saison très satisfaisante, Chouiter peut faire mieux. C'est d'ailleurs le constat fait par le coach Billel Dziri qui nous dira qu'il attend plus de son poulain la saison prochaine. M. A.

En fin de contrat avec le NAHD, le milieu de terrain nahdiste, Mehdi Ouertani, a été approché tout récem- ment par le Mouloudia d'Alger, qui souhaite s'attacher ses services. Mais malgré l'offre intéressante reçue par le joueur de la part de KSK, le natif de Marseille aurait préféré rempiler au Nasria, avec un salaire moindre, que d'aller au Mouloudia

d'Alger, dans un environnement qui risque de ne pas lui convenir. Le n°17 Nahdiste était attendu hier soir à Alger en provenance de Marseille. Il devrait apposer sa signature sur son nouveau contrat aujourd'hui.

Haroun, Rahmoun et Lakdja seront prêtés

Alors que la direction du Nasria a pris la décision de promouvoir en équipe fanion, Haroun Rahmoun, Khacef et Bouhalfaya, ce n'est pas encore acquis de voir ces quatre élé- ments et pas des moindres, rester au Nasria la saison prochaine. Une sour- ce digne de foi nous fera savoir que deux éléments parmi les quatre pro- mus seront prêtés à des clubs de Ligue 1 ou Ligue 2, en l'occurrence Haroun et Rahmoun. Le club veut éva- luer leur progression dans d'autres clubs le long d'une saison, avant de prendre une décision les concernant dans une année. Un troisième élé- ment devrait être lui aussi prêté, il s'agit de l'ex-Harrachi Aymen Lakdja qui devrait aller prouver dans un

autre club, avant de revenir au NAHD. M. A.

Amokrane dans le viseur du Nasria

A la recherche d'un attaquant de pointe qui viendrait renforcer les rangs du NAHD, la cellule de recrutement du Nasria semble prendre tout son temps dans ce dossier, plutôt que de faire un mauvais choix.

Plusieurs noms ont été proposés aux dirigeants Nahdistes, mais aucun ne les a vraisemblablement séduit, exception faite de l'attaquant de l'Entente de Sétif Amokrane Abdelhakim, libéré par la direc- tion de l'ESS et qui semble à portée de main des Nahdistes. Des discussions prélimi- naires ont été abordées entre un des membres de la cellule de recrutement du Nasria et le manager du joueur, mais sans que ça aille très loin. Tout pourrait, toute- fois s'accélère dans les prochaines heures, si l'on croit une source digne de foi.

heures, si l'on croit une source digne de foi. Dziri hésitant Et si la piste Amokrane

Dziri hésitant Et si la piste Amokrane n'a pas encore été concrétisée, c'est pour la simple raison que les dirigeants nahdistes attendent le OK du coach Billel Dziri pour avancer dans ce dos- sier. Il faut dire que le coach est consulté sur les dossiers de tous les joueurs ciblés, aucun élément n'est recruté sans son accord. Ayant pris le soin de consulter Dziri au sujet d'Amokrane, le coach se serait montré hésitant en demandant un temps de réflexion. Une décision finale sera prise dans les toutes prochaines heures pour que les dirigeants puis- sent prendre une décision.

M. A.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

18

CSC

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 18 CSC AMRANI ET ARAMA recomposent l'effectif clubiste De notre correspondant

AMRANI ET ARAMA

recomposent l'effectif clubiste

18 CSC AMRANI ET ARAMA recomposent l'effectif clubiste De notre correspondant RABAH GATTOUCHE Après avoir

De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Après avoir décidé de ne pas garder les attaquants Rebih, Bezzaz, Cissé, Dahar, Rachedi et Kebbal, le coach Amrani a chargé le manager de son club Arama d'engager les six joueurs qui pourront bien les remplacer à apporter un plus au CSC la saison prochaine.

Renforcer les 3 compartiments "Comme notre équipe va jouer la LDC la saison prochaine, nous devons à tout prix renfor- cer les trois compartiment", a déclaré le mois de mai dernier à la presse le coach Amrani. Passant à l'acte, l'entraîneur Amrani a fait engager par le manager et seul recruteur de son club Arama l'arrière-central Chahrour (PAC), le meneur de jeu Beldjillali (USMA) et le demi-polyvalent Haddad

(DRBT) ; il veut enrôler encore deux attaquants, un Algérien et un étranger qui prendra la place de Cissé, libéré, et un arrière-gauche qui concurrence- ra Walid Bencherifa qui, la sai- son dernière, a été le seul Vert et Noir qui n'avait pas de dou- blure.

Chahrour pour fortifier la défense Comme il voulait renforcer la défense de son team par deux arrières de métier, le coach Amrani a fait recruter par le manager Arama le défenseur central Islam Chahrour du Paradou car il est gaucher. Celui-ci l'avait séduit, dit-on, au dernier match de championnat qu'il a joué sous les couleurs de son team contre le CSC le 19 mai 2018.

Beldjillali et Haddad pour renforcer le milieu Après que le driver Amrani a

relevé, la saison écoulée, que la ligne médiane de son équipe était le maillon faible, il a déci- dé de le renforcer par deux joueurs de qualité, le meneur de jeu de l'USMA Beldjillali et le demi-polyvalent Haddad. Mais si l'Oranais Beldjillali, qui était libre de tout engagement, n'a point eu de peine à signer un contrat de deux ans avec le CSC, Haddad, le natif de Collo, a été obligé de négocier sa libé- ration avec le président du DRBT, son désormais ex-club, pour parapher une licence et devenir sociétaire du team de la ville des Ponts les deux pro- chaines saisons.

Belmokhtar, Djabout et Bentiba en ballottage "Nous allons encore recruter un arrière-gauche, un demi-offen- sif, un neuf et demi (sic) et un des attaquants étrangers, tous des Africains", a révélé avant- hier le président actif du CSC

Tarek Arama. Par ce propos, le manager clubiste a annoncé implicitement qu'il ne va enrô- ler qu'un des trois attaquants qu'il veut engager au mercato d'été en cours : Belmokhtar, Djabout (JSK) et Bentiba (MCO). A lui de faire le bon choix.

Belmokhtar sera-t-il clubiste ?

Les fans du CSC veulent savoir

si l'attaquant du DRBT

Belmokhtar va signer un contrat avec leur club ou non. En effet, comme ce joueur est annoncé à la JSK et au CSC, les Sanafir ne savent pas qui dit la vérité entre ceux qui certifient que Belmokhtar sera clubiste

car la direction des Vert et Noir

a acheté sa libération, et ceux

qui disent qu'il veut être canari la saison prochaine. Affaire à suivre.

R. G.

OM

En se rabattant sur les droits TV

Boukhelkhel compte payer quelques joueurs

De notre correspondant

M. GRINI

Face à une crise financière qui n’a pas encore dit son nom, le boss médéen Mahfoud Boukhelkhel se rabat sur les droits TV pour au moins régulariser quelques joueurs. Il ne s’agit que des joueurs que le chairman du

Titteri ne veut pas voir partir.

Il les considère comme les

poutres principales de la mai-

son médéenne et les éléments essentiels de la composante

des Orange et Bleu de Médéa.

A l’instar des clubs de la

Ligue 1 Mobilis, qui ont déjà

perçu ces droits de transmis- sion de la saison écoulée, le premier responsable du club titterien attend lui aussi cet argent de la LFP. Pour lui, il s’agit d’une bouffée d’oxygè- ne ; celle-ci ne peut que retar- der l’implosion, mais ce sera une manne financière consé- quente. En tout cas, le prési- dent est inquiet.

La FAF défalque 300 millions Il a été porté à notre connais- sance que même lorsque l’OM bénéficiera de cet argent inhé-

rent aux droits TV, il sera soustrait de 300 millions de

centimes par la première ins- tance de notre football natio- nal, la FAF. Une somme qui représente les diverses sanc- tions que le club de Titteri a écopées la saison passée, y compris celles des joueurs. Comme la Fédération n’a pas d’autres sources pour pomper cet argent que le club médéen lui doit, elle fait la retenue automatiquement sur le mon- tant des droits de transmis- sion. Ce qui fait que le club de l’OM touchera une somme d’argent inférieure à celle pré- vue tout au début.

M. G.

Belkerouche

pour

remplacer

Morcely

Pour pallier le départ de Morcely (MCA), les respon- sables du club tit- terien ont déjà sur le bureau le dos- sier du portier de l’US Biskra, Farès Belkerouche. Ce dernier ne trouve aucun inconvénient à venir à Médéa surtout lorsqu’on sait que son équipe l’USB a rétrogradé au palier inférieur.

LES JOUEURS À LIBÉRER DOIVENT CÉDER UNE OU DEUX MENSUALITÉS

D’autres joueurs qui vont certainement prendre cet été la porte de sortie du club doivent céder une ou deux mensualités contre la fameuse lettre de libération. Renseignements pris :

ils ne sont pas moins d’une douzaine à quitter le navire médéen en ce mercato estival. C’est pour cette raison, et l’unique, que les joueurs médéens sont dans l’attente d’une réponse des dirigeants de l’Olympique de Médéa pour être fixés définitivement sur leur avenir, ce qui les préoccupe le plus.

LE JEUNE KAFI PRÊT À SIGNER À L’OM

Bien que le président médéen Mahfoud Boukhelkhel ne veuille pas précipiter les choses, surtout en ce qui concerne le volet recrutement, cela n’a pas empêché les recruteurs de lui pro- poser quelques noms. Entre autres, le jeune attaquant Kafi qui évoluait dans le club du Nedjm de Magra, un promu au palier de la Ligue 2 Mobilis. Un attaquant dont on dit beau- coup de bien et auquel même on prédit un avenir prometteur. Alerte, efficace et percutant, Kafi a marqué, la saison passée, avec son équipe 27 buts. Donc, un profil qui sied parfaitement à l’équipe médéenne qui a besoin de ce type de battant.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour la 11 e année durant le mois de Ramadhan Ooredoo réunit
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour la 11 e année durant le mois de Ramadhan
Ooredoo réunit les professionnels
des médias pour un Iftar convivial
Ooredoo a organisé, à l'occasion
du mois sacré de Ramadhan, et
pour la onzième année, un Iftar en
l'honneur de ses partenaires du
secteur des médias et de la
communication. Cette rencontre
conviviale s'est déroulée, le mardi 5
juin 2018 à l'hôtel Az-Palm Beach à
Alger, en présence notamment du
ministre de la Communication, M.
Djamel Kaouane, du Directeur
général adjoint de Ooredoo Algérie,
M. Abdullatif Hamad Dafallah, des
cadres de Ooredoo ainsi que des
responsables des médias algériens
et des représentants du secteur de la
communication. L'occasion a été
pour Ooredoo de présenter ses
vœux de réussite et de prospérité
pour ce mois sacré à l'ensemble de
la famille de la presse algérienne.
Dans son allocution de bienvenue,
M. Abdullatif Hamad Dafallah a
relevé la diversité et la richesse du
paysage médiatique algérien en
mettant en avant le partenariat
stratégique qui lie Ooredoo aux
différentes entités du secteur
national des médias amené à se
développer davantage dans le futur.
Il rappellera à ce sujet les différentes
initiatives menées par Ooredoo en
direction des professionnels des
médias, entre autres le concours
Media Star, qui est à sa 12e édition
et le Club de Presse qui a assuré
jusque-là une soixantaine de
sessions de formations dans
diverses thématiques. Saisissant
l'opportunité de cette rencontre
avec les professionnels des médias,
M. Abdullatif Hamad Dafallah a
évoqué les questions relatives au
secteur des télécommunications, en
réitérant la volonté de Ooredoo
d'offrir aux Algériens le meilleur de
la technologie mobile partout en
Algérie grâce, notamment à son
réseau 4G efficace Ooredoo présent
dans les 48 wilayas du pays. Faisant
de Ooredoo le premier et seul
opérateur en Algérie à offrir les
services 4G dans toutes les wilayas.
Il soulignera les réalisations de
Ooredoo dans le marché national de
la téléphonie mobile avec plus de
3.000 employés et près de 100.000
postes d'emploi indirects et qui a
gagné la confiance de plus de 14
millions de clients qui profitent
d'une connexion internet unique et
exceptionnelle en termes de vitesse,
de couverture et de débit. M.
Dafalhah a rappelé, par ailleurs, la
contribution de Ooredoo dans les
activités caritatives et humanitaires,
à l'occasion du mois de Ramadhan,
dans le cadre de sa responsabilité
sociétale d'entreprise, notamment
celle organisée avec son partenaire
le Croissant-Rouge algérien en
ouvrant ses salles de restauration au
niveau de ses sièges d'Alger, d'Oran
et de Constantine pour servir
quotidiennement des plats chauds
et complets aux jeûneurs.
Devenue une tradition à chaque
Ramadhan depuis 2007, l'Iftar de
Ooredoo est une initiative fortement
appréciée par les professionnels des
médias.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

USMBA

19

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 USMBA 19 Afin qu’ils ne puissent plus bloquer le compte du

Afin qu’ils ne puissent plus bloquer le compte du club

LES JOUEURS

seront des salariés du groupe Hasnaoui

De notre correspondant

DJILLALI ADEM

Afin que l’administration ne bute plus à l’avenir sur le problè- me de paiement des joueurs et aussi le blocage du compte de l’équipe, la direction de l’USMBA, à sa tête Okacha Hasnaoui, vient de trouver une solution. Le conseil d’administration vient de décider que les joueurs ne seront pas salariés de la société SSPA/USMBA, mais du groupe Hasnaoui. C’est le milieu offensif Abdelkrim Zouari qui était le pre- mier à effectuer cette manœuvre lors de la saison dernière et le tour est venu au début de saison

pour le coach Moez

Bouakez

avant que cette idée n’arrive aux nouveaux joueurs recrutés et

même ceux de la saison dernière.

Les joueurs vont-ils accepter cette manœuvre Bien qu’il soit connu pour la régu- larisation des joueurs et de ses salariés et aussi qu’il est un bon payeur, cette manœuvre de la direction de l’USMBA n’a pas

cette manœuvre de la direction de l’USMBA n’a pas trouvé de bons échos dans l’en- tourage

trouvé de bons échos dans l’en- tourage du club où certains d’entre ont accepté cette manœuvre puisqu’ils sont presque sûrs qu’ils ne seront pas laissés par Hasnaoui, mais d’autres joueurs ne veulent pas en entendre parler. Ils disent qu’ils ont signé à l’USMBA et seront des salariés de ce groupe et non pas par d’une autre personne, comme nous l’a indiqué un joueur qui a préféré garder l’anonymat. «Je suis contre cette idée, car moi je suis un joueur de l’USMBA, c’est l’équipe qui doit me payer et régulariser mes salaires et non pas

une personne. Car si par malheur cette personne ou sa société décla- re faillite, à qui je dois réclamer mes salaires ? A ce moment-là je ne peux rien faire, mais dans un club professionnel qui évolue en Ligue 1 Mobilis, mon argent sera garanti.»

Même les supporters sont divisés En plus des joueurs, on entend le même avis aux quatre coins de la ville de Sidi Bel-Abbés ; les connaisseurs du football sont divisés. Certains disent que Hasnaoui a raison, il pense à l’in-

térêt du club, surtout au vu des dettes d’anciens joueurs, diri- geants et même salariés ; celui qui détient un chèque ou une somme d’argent bloque le compte du club. Cependant, d’autres ne sont pas de cet avis ; ils disent que l’USMBA est la propriété de toute une ville et non pas d’une personne. Même si ce dernier est pratiquement le seul fournisseur du club depuis plusieurs années, en faisant cette manœuvre il va tout bloquer autour de lui et per- sonne ne pourra venir investir au club.

Dj. A.

BOUGUELMOUNA SAISIT LA CRL

De son côté, le meilleur buteur de la formation de l’USMBA la saison der- nière Habib Bouguelmouna, qui vient de signer son contrat avec l’Entente de Sétif, a lui aussi porté plainte contre l’USMBA. L’enfant de Relizane a trop attendu, nous dit une source proche du joueur, l’appel de la direc- tion pour trouver un terrain d’enten- te et la régularisation de ses salaires, mais rien n’a été fait. Ce qui l’a poussé à déposer une plainte contre la direction à la CRL et saisir un huissier de justice pour réclamer son argent. Dj. A.

LAMARA A RENCONTRÉ LES DIRIGEANTS

Le latéral gauche des Scorpions Nabil Lamara se trouve depuis hier à Sidi Bel- Abbés. Lenfant de Kouba, nous a soufflé notre source, a rencontré les dirigeants de l’USMBA pour trouver un terrain d’entente pour être libéré. Cependant, d’autres per- sonnes disent que l’ancien de Médéa a reçu un appel de la part de ses dirigeants, qui ne veulent pas le laisser partir. Il faut noter que Lamara, qui n’a pas perçu son salaire depuis plusieurs mois, est depuis des semaines dans le viseur de Kamel Kaci-Saïd qui le veut à tout prix dans son équipe, le MCA, la saison prochaine. Dj. A.

VERS L’INTERDICTION DE QUALIFIER LES NOUVEAUX

En plus de Toual et Bouguelmouna, qui cumulent à eux deux plus de 14 mois de salaires impayés et ont saisi la CRL pour les récupérer, Benabderrahmane et d’autres joueurs vont cer- tainement les suivre pour demander leur argent. La direction de l’USMBA est dans l’obli- gation de les régulariser au dernier centime au risque de ne pas qualifier les nouveaux joueurs, surtout que la direction actuelle a tout fait pour pousser ses joueurs à sortir par la petite porte. Elle sait déjà qu’elle n’espère pas trouver de terrain d’entente sauf les régulariser, sinon le club sera interdit de qualifier les nouveaux joueurs. Dj. A.

Il demande 7 mois de salaire ainsi que sa lettre de libération

TOUAL

«Je ne voulais pas en arriver là, mais…»

TOUAL «Je ne voulais pas en arriver là, mais…» Comme son nom était sur la liste

Comme son nom était sur la liste des libérés, le portier Othmen Toual vient de porter plainte contre son club pour réclamer ses sept mois de salaire impayés. Le joueur, dans un premier temps, a décidé de saisir la CRL pour avoir uniquement son argent. Mais après les derniers évènements où on l’a

accusé de faire du chantage avant de mettre son nom sur la liste des joueurs libérés, il a changé d’avis ; il a deman- dé désormais sa lettre de libération, ceci pour que la direction ne lui demande pas de négocier sa lettre de libération. L’enfant de Hussein Dey a chargé un huissier de justice de remettre sa lettre à la direction de l’USMBA lui demandant de le régulari- ser dans un délai de 8 jours. Joint au bout de fil, le portier des Scorpions Othmen Toual nous a dit que c’est la direction qui l’a poussé à cette manœuvre. L’ancien du NAHD a ajou- té qu’il ne voulait pas arriver à ce point, mais il doit réclamer son argent.

« Franchement, je n’ai pas voulu en

arriver là avec un club où j’ai connu de très bons moments. J’étais déçu et cho- qué d’apprendre que je suis pointé du doigt comme magouilleur et un joueur qui fait du chantage, ce qui est complè- tement faux. Certains dirigeants vou- laient me pousser à sortir par la petite porte, mais les Scorpions savent que je

ne suis pas un joueur qui use du chan- tage. Malgré ça, je n’ai pas voulu nuire au club. J’ai attendu longtemps leur coup de fil ou bien une invitation pour trouver un terrain d’entente vis-à-vis de la régularisation de mes mois de salaire. Comme ils n’ont pas bougé, alors je fus obligé de saisir la CRL et d’engager un huissier de justice pour les aviser afin que je récupère mes sept

mois de salaire.»

Dj. A.

CABBA

Dridi définit ses besoins

De notre correspondant

LARBI BABOUCHE

L’entraîneur tunisien Lessaâd Dridi, que le directoire a préféré à son homologue algérien, Mounir Zeghdoud, (ce dernier n’a pas cédé au choix de Zoheir Kheddara en tant qu’entraîneur adjoint, exigeant d’embarquer tous les membres de son staff technique) se présentera après l’Aïd pour signer officiellement un contrat avec le club des Bibans. Avant de rentrer chez lui, le

technicien a exigé au manager général Noureddine Aïdel quelques profils précis de joueurs.

Aïdel : «Il a exigé un vrai buteur et des joueurs de couloir» Parmi les profils exigés, Dridi a insisté pour avoir un chasseur de buts, de préférence athlétique et grand de taille, qui sache jouer des deux pieds et de la tête, ainsi que des joueurs de couloirs assez distingués, d’un niveau international, rapporte Aïdel.

Le coach a visionné quelques vidéos En possession de quelques vidéos de joueurs qu’il a déjà dénichés, Aïdel a proposé au technicien tunisien 2 joueurs d’un niveau international qui auraient plus à l’entraîneur. On a appris qu’il s’agit de Franco-Algériens dont un avant-centre et un joueur de couloir droit.

D’autres lui seront envoyées en Tunisie Notre interlocuteur précise que

d’autres vidéos seront envoyées au driver qu’il puisse les analyser avant son retour en Algérie. «On doit gagner du temps», précise Afafsa qui estime que le recrutement devrait se terminer le plus tôt possible.

Une liste de 15 joueurs attend le directoire Même si le recrutement est confié exclusivement à Aïdel, le choix de nouvelles recrues relèvera de la compétence des membres du directoire. «On n’est pas des techniciens, mais on est bien placés pour négocier la durée et le montant d’un contrat de joueurs, sinon leurs prolongations», déclare Messaoudane.

La piste des Camerounais s’éloigne Avec l’arrivée d’Aïdel, on nous confie que les deux joueurs camerounais proposés au directoire par un manager algérien, qui œuvre en Arabie Saoudite, est tombée à l’eau.

Kheddara adjoint Dridi sera secondé par Zoheir Kheddara dans le poste d’entraîneur adjoint, confie un membre du directoire qui estime que Kheddara est l’une des pièces maîtresses autour de laquelle s’organisera toute l’équipe.

L. B.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

20

JSS

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 20 JSS LHAMERI «Je veux émerger avec la JS Saoura» L'attaquant
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 20 JSS LHAMERI «Je veux émerger avec la JS Saoura» L'attaquant

LHAMERI

«Je veux émerger

avec la JS Saoura»

L'attaquant Aymen-Abdelaziz Lhameri devient la deuxième recrue du club de la JS Saoura après l'engagement du gardien Abderraouf Natèche. Ce joueur a signé un contrat avec le club béchari dans la soirée de mardi à mercredi au siège du club béchari en présence de son agent, Younès Abdou. Dans cet entretien réalisé quelques instants après la signature du contrat, le natif de Mascara se réjouit de son retour à la JSS et promet de faire son possible pour honorer son engagement.

De notre correspondant

L. M. AZZI

Vous venez de vous engager avec la JSS…

Oui, je viens à l'instant même de signer mon contrat avec le club, la JSS. Il faut le dire, c'est juste un retour dans ce club qui

m'a donné la chance de jouer dans le haut niveau.

Pour une durée de combien ?

J'ai signé pour une durée de trois ans. Je suis lié avec la Saoura jusqu'en 2021 incha Allah. Comme vous le savez, la saison qui vient de s'achever je l'ai jouée à Mascara avec le Ghali.

A quand remontent les contacts ?

Les contacts ont été renoués avant la fin de la compétition. Les dirigeants m'ont appelé pour me proposer de revenir porter les cou- leurs de la JSS et me voilà à la Saoura.

Pour émerger encore plus…

Oui, je veux émerger encore plus avec l'équipe qui a terminé la saison dernière sur le podium avec une deuxième place méritée

au vu de la qualité de son parcours. Pour moi, c'est un bon challenge.

Pour le challenge de la Ligue des champions plus particulièrement…

Je sais que le club va disputer la Ligue des champions africaine. Cette compétition est intéressante, elle est une source de motiva- tion. Le club a déjà eu l'occasion de la jouer. J'espère que nous serons à la hauteur de la mission qui nous attend. Il ne faut pas négli- ger le championnat et la coupe d'Algérie. Le club est aux portes d'un titre qui lui manque maintenant qu'il s'est frayé un chemin parmi les ténors du championnat national.

Le club, avec Neghiz à la tête du staff technique, a recruté Natèche dans les bois, quels est votre sentiment ?

Oui, je le sais. Je pense que le club a recru-

té un bon gardien qui a fait ses preuves avec le Mouloudia Club d'Oran. Neghiz n'est plus à présenter tant ses compétences sont connues. C'est une chance pour nous de l'avoir. Je ferai en sorte de tirer profit de ses compétences afin d'améliorer mon jeu et mes performances. En tout cas, je suis persuadé que notre formation sera plus forte avec lui et les joueurs qui forment le groupe et dont je connais la plupart.

Qu'avez-vous à dire aux supporters que vous allez retrouver ?

J'espère être à la hauteur de la confiance des dirigeants bécharis. Je promets de faire

tout mon possible pour me donner à fond. Je ferai tout pour contribuer à d'autres distinc- tions pour le club de la Saoura. Je ferai tout mon possible pour procurer la joie aux sup-

porters.

L. M. A.

LIGUE 2 MOBILIS

RCR

HELLAL REMPILE POUR 2 ANS

«Je veux continuer à progresser à Relizane»

Après que le portier des Lions

de la Mina Mustafa Zaidi, qui a renouvelé son contrat de deux ans il

y a quelques jours, c'est au tour du

milieu offensif Oualid Hellal. Le pur produit de l'école du MCO s'est rendu dans la nuit de mardi à mer- credi à Relizane pour négocier avec

le président Hamri. Ces deux

hommes se sont mis d'accord pour que le joueur rempile pour deux autres saisons. Juste après avoir paraphé son contrat de deux ans avec le Rapid, le milieu offensif Oualid Hellal nous a dit qu'il est très

content de rempiler et qu'il veut encore améliorer son niveau à Relizane.

De notre correspondant

B. BOUGUELMOUNA

Félicitations pour votre renouvellement de contrat au Rapid… Merci. Je viens de signer un nou- veau contrat de deux ans avec mon club et je suis très content.

Comment ont été les négociations ? Très simples, car il y a une confiance mutuelle entre le prési- dent et moi. Ce dernier m'a convaincu de rester encore pour d'autres saisons et j'ai tout de suite accepté. D'ailleurs, on n'a pas pris

beaucoup de temps pour conclure.

Peut-on savoir les raisons qui vous

ont poussé à rester à Relizane ? Tout d'abord, je suis encore jeune et je veux améliorer mon niveau. Pour ce faire, il n'y a pas d'autres clubs que le RCR. J'y ai passé deux

saisons et je sens que je peux don- ner encore plus au club ; c'est pour cela que j'ai accepté de renouveler mon contrat.

Vous avez fait une saison remarquable, cela prouve que vous êtes en pleine progression… La saison dernière, j'ai eu beaucoup de temps de jeu dans les jambes, et j'ai pu m'améliorer. J'espère que cela va continuer cette

saison.

En dehors du RCR, avez-vous eu d'autres contacts ? J'ai eu des contacts, mais rein de concret ; à chaque fois je reçois des coups de fil de managers, collaborateurs ou proches des présidents de Ligues 1 et 2 Mobilis pour me proposer de leur porter leur maillot. Mais dans ma tête, j'étais encore un joueur du RCR et je voulais continuer mon aventure au Rapid. Dieu merci, tout cela a été concluant.

La saison dernière, vous avez raté

votre objectif ; cette saison, le RCR pourra-t-il reprendre à sa place en Ligue 1 Mobilis ? Il le faut parce que le RCR ne mérite pas de jouer en Ligue 2 Mobilis, sa place est parmi les grosses cylindrées du championnat. On va tout faire pour remettre le Rapid sur les rails et accéder en fin de saison. Mais cela doit se faire avec l'aide de tout le monde.

Soyez plus explicite… Il faut que tous les gens de Relizane soit derrière le Rapid, que ce soit les autorités locale, les indus- triels, le staff technique, les joueurs, le président et surtout les suppor- ters, car tout seul on ne peut rien faire. C'est avec l'apport de ces der- niers qu'on peut avancer et réaliser notre objectif.

Les supporters sont contents d'apprendre que vous avez renouvelé votre contrat ; quel message vous envoyer aux Mina Boys ? Nos supporters sont des connais- seurs du football et aiment leur équipe à la folie. Ils nous ont soute- nus là où l'on a évolué. De mon côté, je suis fier de jouer devant eux ; j'espère de tout mon cœur que la saison prochaine on fera de très bonnes choses ensemble. B. B.

Après avoir tout conclu avec le président

Hachem

se rétracte

Annoncé il y a quelques jours au club phare de la ville de Relizane, l'attaquant de l'AS Aïn Mlila Hachem Nourreddine s'est rendu dans la nuit d'avant-hier à Relizane pour négocier avec le président Hamri. Bien que les deux hommes aient tout conclu concernant le salaire, la durée du contrat, ainsi que l'avance, Hachem s'est rétracté ; il a refusé de parapher son contrat qui était déjà prêt et rédigé par le secrétaire général du club Djaoued Bouabdellah. Cette attitude a beaucoup irrité le président Hamri qui n'a pas compris pourquoi. De toute façon, Hachem leur a demandé de reporter la signature à plus tard.

Qui a parlé de Hichem-Chérif à Relizane ?

De son côté, l'attaquant du MOB Chérif-Hichem vient d'être proposé à la direction du RCR. On a dit aussi que le joueur était attendu dans la soirée d'hier pour négo- cier avec le club, mais une source à l'intérieur du Rapid a tout nié en disant que ni le président ni ses collabo- rateurs n'ont évoqué le nom de l'ancien du MCO au Rapid.

Son âge ne le permet pas

Bapidi ne viendra pas

L'information a été publiée sur la page officielle du club béchari. En effet, la direction de la JS Saoura sera dans l'impossibilité de s'attacher les services de Monfils Jules Bapidi en raison de son âge. Car le Camerounais a dépassé l'âge qui figure dans les modalités et dispositions réglementaires pour le recrutement de joueurs de nationalité étrangère, à savoir moins de 27 ans. Né en 1989, l'ancien capé de la sélection des Lions indomptables n'aura donc pas le droit d'évoluer dans le championnat national. Il faut rappeler que la direction bécharie a envoyé au joueur une invitation pour rejoindre Béchar et négocier son retour au club.

L. M. A.

Félicitations
Félicitations

Notre adorable Marwa Messaoud Nacer a obtenu la moyenne de 17,27 à l’issue des examens du troisième tri- mestre de la 1re année moyen- ne. En cette heureuse cir- constance, sa maman, ses grands- parents et ses tantes lui présentent leurs sincères félicita- tions et lui souhaitent d’autres bons résultats à l’avenir. Marwa, on est tous fiers de toi. Bravo !

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl,
Abdellah Haddad, Anis Sadoun,
Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

USMH

21

  www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 USMH 21   «JE REMERCIE LES ACTIONNAIRES POUR

 www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 USMH 21   «JE REMERCIE LES ACTIONNAIRES POUR LEUR

«JE REMERCIE LES ACTIONNAIRES POUR LEUR CONFIANCE»

Pour sa part, le nouveau président de l'USMH Mohamed Laïb nous dira : "Je tiens à remercier dans un premier temps les actionnaires pour cette confiance placée en moi. C'est à la fois une fierté mais aussi une grande responsa- bilité de reprendre les affaires du club. Je ferai de mon mieux pour être à la hauteur. Maintenant, on doit passer au terrain, car beaucoup de travail nous attend. On doit trou- ver les solutions notamment aux dettes et aussi entamer le recrutement pour préparer la prochaine saison." M. H.

Laïb prêt à céder Debbari au plus offrant

Comme annoncé par nos soins, l'arrière-droit Abdelhak Debbari, qui se trouve toujours sous contrat avec son club, ne pourra pas quitter gratuitement la formation harrachie en ce mercato estival. Payé jusqu'au dernier centime, le natif de Boumerdès ne pourra pas saisir la Chambre de résolu- tion des litiges pour réclamer sa lettre de libération. Selon notre source, Mohamed Laïb a informé le manager du joueur qu'il a décidé de vendre son contrat cet été et que le club qui le veut devra débourser une somme très élevée. Plusieurs supporters s'interrogent sur le cas de Debbari qui a perçu tous ses salaires contrairement aux autres joueurs. Le défenseur harrachi, qui percevait 40 millions de centimes par mois la saison passée, a vu son salaire doublé (80 mil- lions) par l'ancienne direction sous la houlette de Fayçal Bensmra. Mais vu les nombreux problèmes dont souffre le club harrachi sur le plan administratif, le document d'enga- gement entre les deux parties n'a pas été déposé au niveau de la LFP. Chaque salaire octroyé à Debbari compte double, ce qui fait que le joueur ne pourra pas déposer sa requête à la CRL. Sous contrat avec l'USMH jusqu'en juin 2019, Abdelhak Debbari suscite pourtant la convoitise de plu- sieurs clubs de l'élite, dont le NAHD qui ambitionne de l'engager cet été. La direction d'El-Harrach se dit prédispo- sée à céder Debbari au NAHD, à condition de trouver un accord sur les modalités du transfert. Une bonne nouvelle pour Debbari qui ne souhaite pas jouer en Ligue 2 la saison prochaine. M. H.

Le CA l'a élu, hier

LAÏB OFFICIELLEMENT

DE RETOUR

Le conseil d'administration de la société sportive par actions de l'USM El- Harrach vient d'élire un nouveau président de la SSPA.

PAR MASSINISSA HACHOUR

Cette élection à la majorité s'est déroulée au parking du stade du 1er- Novembre de Mohammadia, à la suite du refus des responsables de l'APC qui ont rejeté la demande de tenir cette AG élective dans la salle qui se trouve au niveau du stade. Mohamed Laïb était le seul candidat à la présidence de l'USMH et comme il faillait s'y attendre il a été élu nou- veau président du conseil d'administration de l'USMH. Le quorum atteint puisque 9 sur 17 action-

naires étaient présentd et ils ont décidé de destituer le directoire qui était composé de Laïb, Bouslimani et Baghdadi et nommer Mohamed Laïb président du conseil d'administration. Le nouveau CA de la SSPA/USMH est composé officiellement de Laïb, Zoubiri, Charfaoui, Boulab et Nissas.

8 actionnaires absents Toutefois, l'assemblée électi- ve d'hier a été marquée par l'absence de pas moins de 8 membres. Ces derniers qui sont des pro-Mana ont manifesté leur refus de pro-

grammer cette assemblée et ils ne voulaient pas de Mohamed Laïb à la tête du club. Ils ont alors décidé de boycotter pour afficher leur mécontentement. Mais mal- gré cela, l'assemblée a été validée, du moment que la plupart des autres action- naires étaient présents. Les 9 actionnaires qui ont répon- du présents sont : Laïb, Bouslimani, Haddad, Baghdadi, Nissas, Boulab, Zoubiri et aussi le frère de Boulab et Charfaoui qui ont donné des procurations.

Dahmani, présence remarquée L'homme d'affaires harrachi,

Haniched refuse de travailler avec Laoufi

Comme nous l'avons rapporté par nos soins, l'entraîneur des gardiens de l'équipe nationale M'hamed Haniched a été officielle- ment contacté par Mohamed Laïb pour inté-

grer le staff technique des Jaune et Noir.

Après la relégation de l'USMH, le président s'est penché sérieusement sur ce dossier qu'il compte finaliser le plus vite possible afin de commencer la préparation de la saison pro- chaine. Mohamed Laïb, qui aurait tout conclu avec l'ex-désormais entraîneur de l'ASMO Salem Laoufi, a demandé à Haniched de travailler ensemble et d'aider Laoufi dans sa mission. Une proposition que Haniched a déclinée. L'ancien international harrachi se dit prêt à revenir à l'USMH, mais en tant qu'entraîneur en chef et pas comme entraîneur adjoint ni entraîneur des gar- diens.

Il veut le maintien de Bechouche et Benomar Selon la même source, entre autres condi-

tions que Haniched avait exigées pour effec-

tuer son retour à l'USMH, le maintien de

deux adjoints, Nacer Bechouche et Hacene Benomar, dans le staff technique. Rien n'est encore décidé pour le moment, mais selon les proches de l'ancien portier des Verts, les négociations entre lui et Laïb se poursui- vront après le retour de la sélection nationale du Portugal. Ce qui rend le retour de Haniched au bercail possible, c'est que ce dernier fait l'unanimité au sein des diri- geants et même des supporters. Ce n'est pas la première fois qu'on évoque le retour de Haniched à l'USMH, puisque son nom a été cité après le départ du Tunisien Hamadi Daou. Haniched, qui se trouve sous contrat avec la Fédération algérienne de football (FAF), compte démissionner de son poste après le match de ce soir face au Portugal ; le souhait des dirigeants et des supporters de le voir à nouveau dans le staff technique est réalisable. Afin de ne pas prendre de déci- sion dans la précipitation, nous avons appris que le premier responsable du club tempori- sera le plus longtemps possible pour tran- cher le nom du futur entraîneur.

M. H.

Djilali Dahmani, était pré- sent hier au stade du 1er- Novembre de Mohammadia et il a assisté à l'AG élective du nouveau conseil d'admi- nistration de la SSPA/USMH. Connu pour son amour des Jaune et Noir, Dahmani, connu sur- tout par le surnom "La Belle" n'hésite pas à appor- ter son aide aux dirigeants harrachis à chaque fois où on lui fait appel.

M. H.

Daoud prend son mal en patience

Le milieu récupérateur har- rachi Farid Daoud, qui a décidé de quitter le club cet été, n'a pas encore résilié son contrat avec la direction de l'USMH. Contrairement à la plupart des joueurs qui ont rompu leur contrat en renonçant à quelques salaires, le natif de Tizi- Ouzou n'a pas encore rallié la capitale pour signer la résiliation de son contrat. Le meilleur joueur dans l'ef- fectif de l'USMH cette sai- son, selon notre source, n'a pas perçu ses deux mois et demi de salaire que Laïb devrait lui octroyer comme c'est le cas de ses coéqui- piers. Courtisé par plusieurs clubs de Ligue 1 Mobilis, Daoud décide de prendre tout son temps avant de faire son choix et rejoindre un club qui ambitionne de jouer les premiers rôles la saison prochaine. M. H.

ASMO

Succession de Laoufi

Entre Adjali et CEO

De notre correspondant

L. M. AZZI

L'identité du futur entraîneur de l'équipe phare de l'ASM Oran est quasiment connue ou presque. En effet, le choix de la direction devra être porté sur Lakhdar Adjali ou Tahar Chérif El- Ouazzani. D'après une source cré- dible, le club des Vert et Blanc a pris contact avec ces deux techni- ciens en plus de Liamine

Bougherara. Mais ce dernier aurait exigé un salaire paraissant au-dessus des moyens dont dis- pose le club de M'dina J'dida. Sa piste a été écartée selon notre interlocuteur qui, suite à notre insistance, a révélé le nom des deux entraîneurs cités qui ont des chances de prendre la barre tech- nique de l'équipe fanion. "Nous sommes en négociations avec les joueurs que nous sommes en train de régulariser. C'est la priorité du

club, car la question de l'entraî- neur ne pose pas problème pour nous dans la mesure où nous avons deux pistes sérieuses, à savoir Adjali et Tahar (CEO)", a-t- il indiqué hier au téléphone. Le premier nommé serait la priorité pour les dirigeants étant dans le viseur de Mohamed Saâdoune qui, le connaissant, veut toujours donner un nouveau souffle à l'en- cadrement technique de l'ASM Oran. Ce dernier, refuse de dévoi-

ler ses pistes prenant un malin plaisir à les détourner, semble décidé à convaincre l'ancien coach du RC Relizane à accepter son offre. Un rendez-vous entre les deux hommes est prévu dans les jours à venir. Il est utile de noter que l'ancien joueur du NA Hussein Dey reste injoignable à l'heure de la rédaction de ces colonnes. Quant à l'ancien driver de l'USM Bel-Abbès, sa visite aux Lieux saints de l'Islam pour une omra ne permet pas le moindre détail maintenant que la direction du club refuse de donner plus d'informations. L. M. A.

Younès proche d'El-Djamîya

Le gardien Reda Younès pourrait avoir la chance de jouer sous les couleurs asé- mistes. Un proche de la direction du club assure avoir appris un contact avec ce joueur qui a défendu les bois du GC Mascara au cours de la saison 2017- 2018. Autrement dit, un contact aurait été établi avec l'intéressé qui, selon notre interlocuteur, serait proche du club de M'dina J'dida. Ce qui ouvre une voie à la possibilité de se passer des services d'un des deux gardiens de l'équipe, Fetheddine Allaoui ou Oussama Methezem. Il est utile de noter que Younès a fait un passage avec la sélec- tion nationale militaire.

www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Ces clients réclament
www.competition.dz
Jeudi 7 juin 2018
22
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
Ces clients réclament des hamburgers
sans fromage et
5 M$
Le bonheur
ne consiste pas
à
acquérir ni à
jouir, mais à ne
rien désirer, car
il consiste
à
être libre.
Epictète
Deux habitants de Floride ont décidé
d'assigner la chaîne de restauration
rapide McDonald's en justice. La
raison ? Ils souhaitent déguster un
"Quarter Pounder" sans fromage et
sans devoir payer le prix plein. Les
clients mécontents réclament une
compensation de cinq millions de
dollars.
Un Quarter Pounder sans fromage et
cinq millions de dollars, s'il vous
plait. Voilà à quoi s'apparente la
commande de deux Américains,
excédés de devoir s'acquitter du prix
référencé sur les menus alors que
leur Quarter Pounder, à leur demande,
ne contient pas de cheddar.
Un avocat, qui défend les intérêts des
deux plaignants, souligne qu'il est
logique qu'un BigMac commandé sans
salade, soit facturé sans ristourne
car la laitue est un ingrédient phare
du célèbre hamburger. Un argument
qui ne tient pas pour le "Quarter
Pounder" puisque la version sans
fromage est disponible via
l'application pour une livraison à
domicile, mais absente des menus
des restaurants. "Les clients sont
forcés de payer pour deux tranches
de fromage qu'ils n'ont ni
commandées ni reçues", précise la
plainte.
Les avocats estiment que 25 millions
de personnes devraient avoir droit à
une indemnisation et ont entamé une
action en justice. Ils espèrent
percevoir cinq millions de dollars.
Un juge doit se pencher
prochainement sur la recevabilité de
la plainte. McDonald's n'a pas encore
réagi officiellement.
Citation
INSOLITE
LES FLÉCHÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE Remplissez
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
industrielle
bouffons
lancer
voies
divinités
urbaines
féminines
DUDU
JJJJ OUROUR
sacrés
coquine
dormeurs
cobalt
au sein du
sein
halte !
4
- Savez-vous qui est ce monsieur ?
- On dit qu'il a fait fortune dans les
renom
insecticides.
10
-
Quel genre d'homme est-ce ?
s’évader
C'est un chic type : il ne ferait pas de mal à une
mouche!
-
appel au
7
thymus de
à demi
secours
veau
entendu
calme
membres de
suit la
SUDOKU
la famille
signature
larges
récipients
état
8
6
9
3
2
préposition
2
5
6
1
fines
rainures
gaine
9
marieraient
6
3
5
ville
allemande
établissements
8
4
7
5
drame jaune
9
porte les titres
sans effets
3
écarteur de
pièce de
chirurgien
5
2
8
4
porte
traître des
planches
8
9
2
compose
l’huile
armée
ingénieur
irlandaise
allemand
8
7
sans
compagnie
potentiel
roue à gorge
Hydrogène
3
9
2
6
4
8
complets
6
pièce pour
fixation
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
aisé
poème
1
9
6
4
2
7
1
3
8
5
effectif
clair
8
7
5
3
9
6
2
4
1
3
2
1
5
8
4
6
7
9
rivière
agent de
d’Alsace
liaison
5
8
9
7
1
2
4
6
3
4
3
2
6
5
8
1
9
7
8
article
habillé
religieuse
7
1
6
4
3
9
8
5
2
espagnol
6
4
3
9
2
7
5
1
8
entités
2
9
8
1
6
5
7
3
4
politiques
1
5
7
8
4
3
9
2
6
C
E
I
E
A
N
E
D
A
D
N
A
B
E
D
A
T
B
T
F
LES MELÉS
C
O
M
M
O
D
I
T
E
S
E
H
O
N
O
R
A
B
L
E
I
I
I
U
E
N
O
U
V
E
A
U
T
E
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
O
C
R
E
E
S
I
R
E
N
N
O
R
A
G
E
M
S
E
D
T
M
L
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
O
N
S
A
I
S
I
R
F
R
E
T
I
L
U
R
G
I
P
E
C
H
E
S
F
E
E
N
U
U
ACCESSIT
INDOCILE
D
R
I
S
S
O
L
E
I
L
E
A
T
H
A
E
E
D
E
P
I
C
D
ACHAINE
INDULT
H
A
R
O
A
V
E
ATTEINDRE
N
O
M
S
E
R
F
A
I
C
N
H
A
C
T
P
N
E
A
L
I
O
LICIER
BELLUAIRE
S
T
A
B
L
E
R
A
LIMACE
U
S
A
U
B
C
I
R
T
T
R
R
A
L
R
E
D
E
C
A
D
E
T
BIEF
MEGARON
E
S
S
S
U
M
O
A
CASUISTE
L
S
M
E
A
N
A
E
A
E
O
T
P
A
E
MENAGE
T
A
C
L
E
S
L
CENDRE
MODERNITE
L
E
I
E
R
L
T
L
N
R
I
F
O
G
I
A
N
E
R
I
E
E
P
I
DEBANDADE
MUCILAGE
O
R
M
E
O
S
A
T
DEBIT
E
U
L
E
I
S
C
R
I
O
E
N
L
E
H
NOTABLE
I
N
E
S
A
U
L
E
ECHEVETTE
B
R
D
N
I
E
A
E
U
N
T
I
D
O
K
NUEE
ECLAT
LES FLÉCHÉS
OPALIN
FUREUR
E
O
A
U
O
R
B
E
N
E
D
A
C
R
G
1
2
3
4 5
6
7
ORBE
FUTE
LES MELÉS
M
G
S
E
G
A
N
E
M
D
R
U
B
I
E
R
I
C
A R
D
O
OREE
GLISSEUR
KAMEL
PART
E
A
I
N
D
O
C
I
L
E
R
U
L
L
L
GOLF
BOUACIDA
8
9
10
11
12
13
14
15
HIERODULE
PECHE
C
E
T
T
E
V
E
H
C
E
R
E
F
T
E
C
A
R
V
A
L
H
O
HONORABLE
PRALINAGE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

JSMB

23

   www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 JSMB 23 LES TIAB RÉPONDENT À HOUASSI «Ne

LES TIAB RÉPONDENT À HOUASSI

«Ne condamnez pas la JSMB à la disparition»

À HOUASSI «Ne condamnez pas la JSMB à la disparition» peut-être, raisonnablement." Les actionnaires

peut-être, raisonnablement." Les actionnaires principaux estiment, d'ailleurs, qu'après les derniers évè- nements où le président du CA avait reçu des menaces très graves, il n'est plus question pour eux de poursuivre dans ces conditions. Houassi Belkacem avait aussi déclaré qu'il avait fait appel aux actionnaires afin qu'ils mettent la main à la poche pour permettre au club de démarrer la saison ; ces derniers estiment qu'ils ont assez donné pour le club, surtout devant l'ingratitude d'une partie du public.

«Où sont les sponsors promis ?» Les frères Tiab se posent aussi des questions au sujet des promesses faites durant la campagne précé- dant la désignation de M. Houassi au poste de président du CSA : "M. le président, vous avez promis aussi de ramener des investisseurs, des industriels et des sponsors, où sont-ils le moment venu ? Ajoutez à cela, vous avez promis un projet sportif à long terme pour le club.

avez promis un projet sportif à long terme pour le club. Pour rappel, vous avez promis

Pour rappel, vous avez promis de prendre en charge le paiement d'une seule prime aux joueurs d'une valeur totale de 225 millions de centimes mais assortie d'un

contrat de prêt avec le club profes- sionnel et appuyée d'un chèque de garantie." Les frères Tiab ont aussi réagi aux propos destinés aux membres du CSA où le président de cette instance avait appelé les membres à ne pas accepter la pro- position des cessions des actifs, chose qui pourrait signer la mise à mort du club : "Là, on croit savoir que vous êtes allés trop loin pour condamner le club à sa disparition. Au lieu de se mettre tout de suite au travail avec vos collaborateurs, vous vous évertuez à trouver des détails de second ordre pour justi- fier votre inertie, qu'on pourra qualifier de dérobade." Avant de finir, Houassi Belkacem a appelé les membres de l'assemblée géné- rale du CSA à penser à l'avenir du club, surtout devant cette situation qui met le club dans une situation

de blocage.

B. E. Z.

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

Le président du club sportif amateur, Houassi Belkacem a tenu samedi, dernier, un point de presse pour parler des décisions prises lors de la dernière assemblée géné- rale extraordinaire des actionnaires tenue jeudi dernier. Lors de cette conférence, le président du CSA avait eu des déclarations virulentes à l'encontre des actionnaires du club, qui selon ses propos, sont les responsables de la situation dans laquelle se trouve la JSM Béjaïa depuis plusieurs années. Les frères Tiab, qui sont aux affaires du doyen des clubs kabyles, notam- ment leur frère aîné Boualem, ont répondu via un communiqué qui nous a été transmis. Les frères Tiab, qui sont les actionnaires les plus influents au sein de la société par actions, ont apporté des précisions au sujet de certaines fausses infor- mations, selon eux. Le premier point sur lequel les Tiab ont réagi est relatif aux propos tenus au sujet de la participation du président du CSA aux travaux de l'assemblée générale. Houassi avait d'ailleurs déclaré : "J'ai accepté d'assister à l'AG en dépit de quelques réserves que j'ai émises." Le communiqué répond ainsi à cette déclaration en apportant les précisions suivantes :

"Sachant que ce dernier est le représentant légal du club sportif amateur, détenant 28,65 des actions

dans la SSA JSMB. C'est à ce titre qu'une invitation lui a été adressée. L'ordre du jour ne portait que sur trois points à savoir : 1- La démis- sion du président du conseil d'ad- ministration, Tiab Boualem. 2- La cession des actions au profit du club amateur (CSA). 3- Désignation d'un nouveau président du conseil d'administration (CA). Ayant évo- qué l'absence des bilans, nous tenons à rappeler qu'une assemblée générale ordinaire (AGO), sera tenue d'ici le 30 juin, conformément aux lois en vigueur."

«Les actionnaires

en ont assez

Ainsi, on apprend que les action- naires vont sans doute se réunir dans les plus brefs délais afin de débattre des bilans du dernier exer- cice. Le président du CSA, Houassi Belkacem, a aussi déclaré que la décision prise par les actionnaires de démissionner n'est pas venue au bon moment et que ce dernier esti- me que c'est "une fuite en avant" d'après ses propos. Le communi- qué vient apporter des précisions à ce sujet : "Faudrait-il rappeler au président du CSA que les action- naires en ont assez des misères endurées jusque-là. Il devrait savoir qu'un club sportif ne vit que par et pour ses supporters et fans. Une fois cette relation de confiance rom- pue, il ne reste aux dirigeants (actionnaires), que de céder la place aux autres comme il est réclamé,

»

Meilleur buteur de la JSMB avec 13 réalisations

BELGHERBI PROCHE DU NAHD

Nous avons évoqué dans notre édition d'hier l'information faisant état du dépôt du dossier de l'attaquant de la JSM Béjaïa Abdelwahid Belgherbi au niveau de la Chambre de résolution des litiges de la LFP. Après Benchaira Mohamed, qui a pris cette initiative en l'absence d'interlocuteurs afin de parler au sujet de l'avenir, Belgherbi a finalement été contraint de passer à l'offensive. Le joueur en question aura réussi à réaliser une saison à la hauteur en étant le meilleur buteur de la JSMB avec 13 réalisations et aussi second meilleur buteur du championnat. Cette performance lui a valu d'ailleurs de nombreux contacts avec plusieurs formations de Ligues 1 et 2. De sources proches du joueur, ce dernier serait en contact avec la formation du NA Hussein Dey. Le club algérois serait à la recherche d'un attaquant de pointe, et le profil de Belgherbi intéresse beaucoup l'entraîneur Billel Dziri. Néanmoins, avec cette plainte déposée au niveau de la CRL, le joueur en question devra attendre le verdict de cette dernière, surtout que le club de la JSMB ne pourra pas rester les bras croisés et devra lui aussi se défendre. B. E. Z.

USMB

Boutagga : «Le contact du MCO, c'est le président qui s'en occupe»

De notre correspondant

AMINE DJAAFAR

Le jeune portier blidéen Boutagga nous a fait savoir, dans cet entretien, que son avenir avec la formation de la ville des Roses est entre les mains de son président.

Comment se déroulent les choses durant ce mercato estival qui a mal débuté pour vous et vos coéquipiers ?

Le silence-radio à Blida et l'ab-

sence de solutions à la crise finan- cière que vit le club nous ont obli- gés à prendre notre mal en patience et aussi d'attendre un geste du pré- sident et de la direction qui sont en train de fournir des efforts pour débloquer la situation.

On croit savoir que vous avez été sollicité par le MCO ; pouvez- vous nous clarifier les choses concernant cette offre ?

Je l'ai su par le biais du président ; je tiens à précisé qu'aucun diri- geant du MCO ne m'a contacté,

mais le président Alime m'a fait savoir que le président Baba veut m'enrôler et insiste sur mes ser- vices. Bref, je suis toujours sous contrat avec mon club employeur et je n'ai aucun mot à dire là-des- sus. Si le MCO me veut vraiment, il n'a qu'à négocier avec mon prési- dent.

Peut-on savoir votre avis concernant cette offre ?

Le MCO est un club qui ne se refuse pas et le fait de jouer en Ligue 1 va m'aider à donner une

Qui va succéder à Alime ?

La situation à Blida demeure toujours en stand-by et aucun repre- neur à l'horizon pour succéder au président Alime. L'information ayant circulé récemment concernant la venue d'un entrepreneur qui veut présider le club et prendre en main cette équipe n'était que rumeur puisque ce dernier n'a parlé avec aucun responsable du club et n'a même pas contacté le président actuel pour avoir des nouvelles de l'USMB. Le club blidéen dans son état actuel a besoin d'un homme dans le domaine, c'est-à-dire quel- qu'un qui a déjà côtoyé le monde du football, qui a un projet sous la main

et qui peut l'appliquer. Sinon, la venue d'un entrepreneur ou de quel- qu'un d'autre ne pourrait pas servir le club qui risque de revivre le même scénario que la saison précédente.

L'USMB n'est pas un club d'apprentissage Les gens qui veulent venir à Blida pour présider le club et succéder au président Alime doivent se mettre dans la tête que le club blidéen n'est pas un club d'apprentissage ; autre- ment dit, il n'est pas un laboratoire qui permet à n'importe qui de venir appliquer le modèle qu'il a en tête. Le scénario de la précédente saison

doit servir de leçon pour tout le monde pour mettre en place un pro- jet d'avenir et une stratégie de ges- tion qui va aider le club blidéen à revenir dans la cour des grands.

Où sont les hommes de l’USMB ? Le club blidéen, depuis le départ de l'ancien président à savoir Mohamed Zaim, n'a pas trouvé le bon successeur qui pourrait lui per- mettre de rivaliser avec les grandes équipes du championnat. En effet, un président comme Zaim a su assurer la gestion du club et avait son mot à dire, que ce soit avec les

autre dimension à ma carrière. Mais je le redis encore une fois, le dernier mot revient au président Alime.

Un dernier mot

J'espère que le problème finan- cier du club blidéen sera réglé le plus vite possible car le temps pres- se et les autres clubs ont déjà enta- mé le recrutement et programmé leur lieu de stage, pendant que notre équipe plonge dans un coma profond.

A. Dj.

autorités locales ou les responsables de l'instance de football en Algérie. Autrement dit, c'était un président d'une valeur sûre en gestion, et avec lui le club n'a jamais souffert de quoi que ce soit. Hélasn l'ingratitude du public blidéen a poussé ce respon- sable à prendre une décision finale et définitive concernant la présiden- ce de l'USMB. Un homme comme Zaim est loin d'être disponible ; il faut dire encore une fois que le club phare de la ville des Roses doit attendre longtemps pour pouvoir

s'offrir les services d'un gestionnaire comme Zaim qui pourrait sauver

l'équipe du naufrage.

A. Dj.

ASO

VERS LA RECONDUCTION DE ZAOUI

De notre correspondant

ZOUBIR ZEGGAI

En l'absence d'informations concernant la barre technique pour la saison à venir, on va vers la reconduction de Zaoui d'autant plus que les postes annoncés de certains techniciens n'ont pas été réussis. Après avoir parlé de Bougherara, Zeghdoud, Bouali et Slimani, il semble que les contacts n'ont pas été fructueux pour diffé- rentes raisons. Concernant Slimani, en plus de ses exigences financières, on parle d'un immi- nent bail de cet entraîneur avec le CRB et l'ex-driver de l'OM préfère de loin exercer en Ligue 1. Quant à Zeghdoud, il semble que ce der- nier est sur le point de signer à

l'OM, alors Bougherara est annoncé à l'USMH et Bouali n'a pas encore été contacté même si l'on parle de lui avec insistance au WAT. Devant cet état de fait, on va vers la reconduction de Zaoui à la barre technique, lui qui devait prendre le poste d'adjoint dans le cas du recrutement d'un entraî- neur d'envergure. Zaoui, dont le vécu de joueur et ancien capitaine de l'équipe plaide pour lui, pour- rait réussir à condition d'ap- prendre des erreurs commises ces

trois ans en Ligue 2.

Z. Z.

www.competition.dz

Jeudi 7 juin 2018

24

24
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 24 Compétition / PUB ANEP 817 231 du 07/06/2018 
www.competition.dz Jeudi 7 juin 2018 24 Compétition / PUB ANEP 817 231 du 07/06/2018 

Compétition / PUB

ANEP 817 231 du 07/06/2018