Vous êtes sur la page 1sur 23

Auto Hypnose

Guide Pratique de l'Auto Hypnose

Noah K. Gaultier

2
Inscrivez-vous pour recevoir les nouvelles publications par Noah k. Gaultier
sur: www.noahkgaultier.com

Avertissement

Cet ouvrage est un condensé de l’expérience acquise par l’auteur à travers ses observations personnelles, le partage
de témoignages et la consultation d’études officielles. L’ensemble de ces connaissances a été utilisé pour exprimer
la vision personnelle de l’auteur. Cet ouvrage est conçu pour fournir des éléments de réflexion au lecteur. L’auteur
de cet ouvrage n’est pas un professionnel de la santé et il ne peut pas se substituer à une consultation médicale ni à
un traitement thérapeutique.

L’hypnose et l’autohypnose sont des techniques médicales utilisées pour soulager des maux et se libérer des
dépendances. Si vous pensez que l’un de ces états vous affecte, vous devez consulter votre médecin traitant sans
attendre.

Collaboration rédactionnelle Agence Clamay, Carine Fongan.

Droits de l’auteur

Cette œuvre bénéficie d’une protection juridique. Elle consacre le lien existant entre l’auteur et sa création. Ce droit
d’auteur est directement attaché à l’auteur. Il est perpétuel, inaliénable et imprescriptible. Tant que l’œuvre existe,
le droit moral pourra être exercé par l’auteur ou ses ayants droit.

L’achat de cette œuvre autorise son propriétaire à la lire et à la conserver. Cet achat ne lui donne pas le droit de
recopier, modifier, supprimer ou ajouter des passages pour en faire une diffusion publique sauf autorisation
expresse de l’auteur. Toute infraction sera poursuivie devant le tribunal compétent.

Le contenu original de cette œuvre a été déposé chez un huissier d’une part et dans un coffre-fort numérique
d’autre part. L’antériorité du texte pourra être démontrée officiellement en cas de litige.

A mon fils, ma femme, mes parents, mes professeurs.

3
Table des Matières

Préambule
Différence entre autohypnose et hypnose
Autohypnose ou autosuggestion ?
Quels en sont les avantages ?
Pour quelles applications ?
Différentes méthodes d’autohypnose
Méthodes de résolution de problèmes
Et concrètement ?
Avertissement

4
Préambule
L’hypnose est souvent utilisée par des professionnels de la santé. Pourtant,
cette discipline thérapeutique souffre encore d’une mauvaise réputation.
Dans l’esprit populaire, elle est fréquemment associée à une escroquerie.
Quel que soit le point de vue adopté, on aurait tort d’en conclure que
l’hypnose est exclusivement réservée à des experts bien ou mal
intentionnés. En réalité, l’hypnose est un état naturel ; elle fait déjà partie
de notre quotidien de façon inconsciente et involontaire. La plupart d’entre
nous ignorent que quand ils sont dans la « lune », ils sont sous une forme
de transe associée à l’hypnose. En effet, être sous hypnose c’est tout
simplement se trouver dans un état de conscience modifiée durant lequel
certaines zones du cerveau se mettent à fonctionner.
Si l’hypnose nécessite généralement la présence d’une tierce personne,
l’hypnothérapeute, à l’inverse, l’autohypnose peut être effectuée par le
sujet lui-même.
Ces dernières années, cette discipline a connu un véritable essor en raison
de son efficacité en tant qu’outil de développement personnel et de sa
praticité.

5
Différence entre autohypnose et hypnose
Depuis qu’elle est devenue une discipline reconnue par bon nombre de
psychothérapeutes et qu’elle est utilisée dans deux domaines principaux, la
thérapie (hypnose médicale) et le développement personnel (autohypnose),
plus question d’avoir peur de l’hypnose. Au contraire ! Aujourd’hui,
l’hypnose permet d’élever notre conscience à des niveaux illimités, ce qui
nous apporte soulagement, guérison et apaisement.
L’hypnothérapie est une discipline médicale à part entière dont le but est,
entre autres : de soigner des affections, d’alléger les souffrances, de
surmonter des craintes ou de se libérer d’addictions. Dans le cadre
médical, l’hypnose ne s’intéresse pas à l’épanouissement de la
personnalité, aux visions d’avenir, aux voyages astraux ou aux recherches
sur les vies antérieures.
Si l’on reproche souvent à l’hypnose d’être un traitement n’impliquant pas
de manière active les sujets désireux de se débarrasser d’une mauvaise
habitude ou de surmonter un penchant insurmontable, l’autohypnose, elle,
change la donne en permettant aux sujets de résoudre activement leur
problème eux-mêmes.
Perçue comme un outil de développement personnel, l’autohypnose est à
l’origine d’un incroyable buzz, non seulement en raison de sa praticité et
de ses résultats, mais aussi, parce qu’elle permet au sujet de créer lui-
même la solution à son problème et de ne pas placer son inconscient entre
les mains d’une tierce personne - aussi qualifiée soit-elle -. Contrairement
à l’hypnose traditionnelle, l’autohypnose permet au sujet de rester
autonome durant la séance en restant le seul maître du choix du moment et
du type d’exercices d’hypnose.
Praticable au cours des séances menées en autodidacte ou en complément
de séances d’hypnose/autohypnose chez un thérapeute, l’autohypnose
permet de préserver et consolider le travail thérapeutique effectué par le
spécialiste ou le patient lui-même. Ainsi, en recourant à l’autohypnose, on
se donne à soi-même les directives à suivre, on devient à la fois thérapeute
(esprit conscient) et patient (esprit inconscient), on expérimente une sorte
de dissociation de l’esprit tout en restant sain... d’esprit.
N’importe qui peut-il s’improviser son propre thérapeute et jouer avec son
inconscient sans être un professionnel ? Oui, car aussi invraisemblable que

6
cela puisse paraître, l’autohypnose est aussi sûre voire plus que n’importe
quelle autre technique d’hypnose. Ainsi, le seul risque encouru pour des
séances d’autohypnose mal conduites est une absence totale de résultat.

7
Autohypnose ou autosuggestion ?
L’autosuggestion consiste à se persuader soi-même que l’on peut faire
n’importe quoi (tant que cela est réalisable), et même si cela paraît
difficile. Son intérêt, en comparaison à la suggestion effectuée par une
tierce personne, est que le sujet programme lui-même son comportement
au niveau de l’inconscient et qu’il peut même échapper à toute influence
potentiellement néfaste suggérée par autrui. En se répétant plusieurs fois
une suggestion bien définie, avec toute la force de sa conviction, il
influence au fur et à mesure, et de manière imperceptible, son
comportement.
Bien plus élaborée que l’autosuggestion, l’autohypnose est une méthode
très intéressante et un parfait outil de développement personnel. Grâce à
l’autohypnose, on vit une expérience unique durant laquelle, le moi
conscient influe sur le moi inconscient à l’aide de différents outils
d’induction de rêve (transe hypnotique). Avant toute séance, chez soi ou
chez un thérapeute, il est nécessaire d’organiser ses suggestions
hypnotiques en veillant à ce que les phrases à utiliser soient très claires et
qu’elles ne comportent aucune négation (incompréhensible pour
l’inconscient). Durant l’autohypnose, on passe d’un état conscient à un état
inconscient, tout en conservant le contrôle.
Même si elle paraît nouvelle par rapport aux branches habituelles de
l’hypnose professionnelle, l’autohypnose est tout sauf New Age. Très
populaire comme outil de développement personnel dans le domaine de la
psychothérapie, l’autohypnose est modulable à souhait, en fonction des
méthodes utilisées (variables selon les objectifs à atteindre et le problème à
résoudre). En ayant entre ses mains les leviers et les commandes de son
propre changement entre ses mains, le sujet ne court pas le risque de se
faire manipuler par une tierce personne.

8
Quels en sont les avantages ?
En s’autohypnotisant, on peut agir de manière bénéfique sur sa santé
physique et sur sa santé mentale. Sur le plan de la santé mentale, le sujet
peut apprendre à surmonter le trac, améliorer sa mémoire, ses capacités de
concentration, sa vitalité ou sa créativité, diminuer son irritabilité,
découvrir son « moi » intérieur, contrôler ses émotions, apprendre à lâcher
prise, se détendre, etc. Sur le plan physique, on peut améliorer son flux
respiratoire, sa fréquence cardiaque ; on peut abaisser la présence des
radicaux libres, l’hypertension, le niveau de cortisol. Finalement, on réduit
les effets de la vieillesse.
Les avantages de l’autohypnose en font une discipline prisée aussi bien des
musiciens, des acteurs, des étudiants, des politiciens que des sportifs, tous
désireux d’entrer en pleine possession de leurs moyens. C’est un outil idéal
pour avoir une vie plus saine, développer de bonnes habitudes, se libérer
d’activités nocives pour le corps et le mental (émotions). En outre, la
popularité de l’autohypnose s’explique par le fait qu’elle reste un outil
moins onéreux et qu’elle demande moins de temps et moins d’effort que
l’hypnose classique pour atteindre des bienfaits tangibles.

9
Pour quelles applications ?
Les domaines d’application (intervention) de l’autohypnose sont aussi
variés que ceux de l’hypnose en général. Si l’hypnose médicale est surtout
spécialisée dans le soin (thérapie), l’autohypnose est surtout utile pour se
libérer de nombreux maux parmi lesquels :
● les addictions telles que l’alcoolisme, le tabagisme, l’usage de
cannabis,
● la dépression,
● l’anxiété,
● les phobies,
● les obsessions,
● les troubles d’hygiène de vie, du comportement alimentaire ou
sexuel,
● le syndrome post-traumatique,
● etc.
Ainsi, on peut se servir de l’autohypnose pour perdre du poids
durablement. Comment ? L’autohypnose permet de lâcher prise, de se
libérer de ses démons, des pressions que l’on subit, du stress.
L’autohypnose vient également au secours des personnes stressées, qu’il
s’agisse de stress et d’anxiété au travail ou du désarroi du couple infertile.
Pour se libérer du stress, l’autohypnose est actuellement l’un des outils
thérapeutiques les plus efficaces.
Grâce à l’autohypnose, les personnes travaillant dans le monde du
graphisme, de la communication, de l’art, de la politique, de la décoration,
de la création et de l’événementiel, peuvent développer leur créativité très
aisément. Cet outil de développement personnel permet également
d’améliorer sa mémoire ainsi que son niveau de concentration, pour une
créativité sublimée.
Les sportifs ont également recours à l’autohypnose pour booster leurs
performances sportives. Comment ? En améliorant, grâce à l’autohypnose,
leur concentration, leur vivacité et leur courage, d’adopter une attitude
hardie, de se libérer de la crainte, du trac ou du stress.

10
L’autohypnose révèle toute sa praticité et son efficacité lorsqu’on souffre
de troubles du sommeil. En effet, il n’est pas toujours évident de se rendre
chez un thérapeute au moment de s’endormir, alors qu’en pratiquant soi-
même des exercices d’autohypnose au moment de dormir, on peut
s’autoprogrammer afin de mettre en place une routine idéale pour
s’endormir.
La pratique régulière d’exercices d’autohypnose est efficace sur tous les
sujets désirant se libérer d’une addiction du type tabagisme ou alcoolisme.
Modulable à volonté, l’autohypnose idéale doit être pratiquée en
accompagnement d’un suivi chez un thérapeute, car dans le combat contre
une addiction, elle permet la mise en place du processus de défection.

11
Différentes méthodes d’autohypnose
Différentes méthodes permettent d’entrer en état hypnotique (un état de
rêverie, proche de la transe) afin de laisser l’inconscient résoudre les
problèmes. Il s’agit là des méthodes d’induction parmi lesquelles :
● La méthode du Jardin Secret
Cette méthode fait appel à l’imagination. Pour entrer en transe, il faut
imaginer un escalier menant à son jardin secret, ce sanctuaire personnel
dans lequel cohabitent toutes nos expériences réelles et imaginaires, nos
connaissances, nos souvenirs, notre vision du futur, nos ressources
inexplorées, etc. On peut au choix, descendre ou monter les escaliers. On
doit enrichir notre jardin secret de nouveaux détails chaque fois que l’on
s’y rend. Le jardin secret est un lieu où l’on se sent bien. Cela peut être une
clairière, une plage, une belle pièce, etc. Dans cet espace, nous trouverons
un objet apportant la réponse au problème qui nous submerge, comme une
lettre contenant un message.
● La méthode de la Spirale des sens
Cette méthode se base sur la sensation auditive, sur la sensation visuelle et
sur les émotions. Pour atteindre l’état souhaité, il faut prendre conscience
de trois éléments visuels en les connectant avec des mots de liaison. Par
exemple : « Tout en étant assis… avec les yeux ouverts,… je vois les
rideaux aux fenêtres… ainsi que la couleur du mur situé à côté et le
tableau sur le mur… » Il faut également prendre en compte trois éléments
auditifs en les connectant de la même manière. Par exemple : « Au même
moment,… j’entends le battement de mon cœur… et le tic-tac de l’horloge,
… alors que parviennent à mes oreilles, les bruits des klaxons de
voitures… ». Enfin, on prend conscience de trois sensations ou émotions,
tel que : « Je sens mes paupières s’alourdir… alors que ma poitrine se
soulève doucement au rythme de ma respiration… et que mes narines
s’emplissent de la fragrance de la bougie parfumée qui se consume dans la
pièce… » Dans le même temps, on place une suggestion comme celle-ci :
« Au fur et à mesure que j’inspire de l’air… j’entre en transe… »
La seconde étape de la séance consiste à recommencer le même processus,
mais cette fois-ci, en prenant conscience de deux éléments visuels, deux
éléments auditifs ainsi que deux émotions ou sensations, suivis d’une
suggestion d’approfondissement de la transe. La troisième phase consistera

12
à prendre conscience d’un seul élément visuel, d’un seul élément auditif et
d’une seule émotion. L’ensemble est suivi d’une suggestion
d’approfondissement de la transe.
Par contre, si l’on a la sensation de pratiquer l’autohypnose en surface et
que l’on souhaite entrer en profondeur dans la transe hypnotique en
plongeant dans un état hypnotique profond, certaines méthodes sont à
privilégier :
● Méthode de Lévitation du bras
Pour entrer dans un profond état hypnotique, la méthode consiste à lever
son bras droit ou gauche - selon que l’on est droitier ou gaucher -, devant
ses yeux. La méthode consiste à visualiser des ballons attachés à des
ficelles au niveau du poignet dont la fonction est de tirer et de soulever
progressivement la main, tout en se répétant des suggestions du type :
« Ma main devient légère… de plus en plus légère… Très légère… et ma
main se soulève lentement… aussi légère qu’une plume… Les ballons
s’envolent dans les airs, tirant tout doucement vers le haut mon poignet,
ma main et mon bras… faisant monter lentement ma main jusqu’à ce
qu’elle touche mon front… Dès que ma main touchera mon front… je serai
dans un état extrêmement détendu… un bien-être complet… »
Lorsque la main touche le front, il faut la laisser s’y attarder afin de
ressentir la sensation de relaxation et de bien-être se propager dans tout le
corps, avant de la laisser redescendre à son propre rythme.
● Méthode de l’union des doigts
La méthode consiste à mettre sa main droite ou gauche, selon que l’on est
droitier ou gaucher, devant ses yeux. Doigts écartés, le sujet visualisera le
mouvement de rapprochement des deux mains en se répétant des
suggestions du type : « Mon pouce et mon index se rapprochent… très
lentement… Je ressens la vitesse à laquelle ils se rapprochent… Ils se
rapprochent encore… toujours plus… lentement... Au fur et à mesure
qu’ils s’alourdissent… lentement, mes doigts se touchent… dès ce moment,
j’entre en transe… dans un état de perception profonde… dans une
relaxation profonde… agréable… dans un état hypnotique profond… »

13
Méthodes de résolution de problèmes
Pour résoudre nos problèmes, nous avons également accès à certaines
méthodes très pratiques à l’instar des méthodes suivantes :
● Méthode ericksonnienne
Cette méthode créée par le psychiatre d’origine américaine, Milton H.
Erickson, consiste à induire une légère modification de l’état de
conscience (état de rêverie) du sujet afin de l’amener à atteindre un certain
point de son inconscient. Son efficacité est largement démontrée dans le
traitement des addictions et des angoisses. C’est dans son inconscient que
le sujet va trouver de nouvelles ressources, tout en étant guidé par les
paroles persuasives et évocatrices du thérapeute. La méthode induit un état
de rêverie. Avec cette méthode, l’inconscient est stimulé afin de trouver la
solution plus facilement. L’une des particularités du docteur Milton H.
Erickson était de provoquer un état d’ennui chez le patient, en lui racontant
des histoires interminables. Le but restait thérapeutique. L’usage de cette
méthode est fortement déconseillé aux personnes paranoïaques.
● Méthode de la boule de neige
C’est une méthode destinée à une prise de conscience du sujet concernant
ses capacités réelles. Cela doit faire naitre un sentiment de confiance et
développer l’auto estime. Le patient doit se visualiser en haut d’une
montagne recouverte de neige. Son objectif est d’atteindre un point précis
situé dans une large vallée installée plus bas. Le chemin à parcourir est
pavé d’obstacles. Ces obstacles sont propres à chaque sujet, car ils
représentent toutes les barrières qui se dressent dans l’accomplissement de
notre quête (nos objectifs). Dans la pratique, le sujet s’imaginera ramassant
une poignée de neige ; il faut qu’il visualise et ressente cette matière. En
fonction du patient, cette boule de neige sera plus ou moins poudreuse,
plus ou moins ferme, plus ou moins ronde. Il faut ensuite qu’il se visualise
ajoutant un peu de neige à sa boule tout en la tassant de sorte qu’elle soit
chaque fois plus dure et plus ronde. Dans le même temps, le sujet sentira
sa détermination et son assurance s’affermir jusqu’à devenir aussi fermes
que cette boule de neige. Il est alors temps pour lui de visualiser la longue
descente de sa boule. Elle dévalera les flancs abrupts de la montagne en
direction de la vallée et en se confrontant aux nombreux obstacles. Au fur
et à mesure que la boule de neige descendra les pentes de la montagne, le
sujet verra grossir la taille de la boule jusqu’à ce qu’elle devienne un bloc

14
puissant balayant tout sur son passage. Dès que la voie sera libre, le sujet
pourra descendre à son tour le flanc de la montagne, d’un pas résolu et
sans crainte vers l’accomplissement de sa quête.
● Méthode du bouton de réduction
Cette méthode est particulièrement adaptée aux personnes souhaitant
maigrir durablement, contrôler leur douleur (en baisser l’intensité par
exemple) ou se libérer d’un dysfonctionnement érectile/sexuel. La
méthode consiste à se répéter deux à trois fois la même suggestion avant
de commencer la séance. Il faut ensuite que le sujet se visualise dans une
salle où se trouve un boîtier avec une manette de réglage allant de zéro à
dix. Ces niveaux désignent le degré d’intensité d’une douleur ou d’une
envie (envie de chocolat, envie d’aliments sucrés, désir sexuel, etc.). Si le
zéro représente l’absence de douleur ou de désir, le dix représente une
envie irrépressible ou une douleur lancinante. En remontant ou en
abaissant la manette de réglage, le sujet intervient inconsciemment sur ses
problèmes. Ainsi, il baissera la manette pour éliminer une envie de manger
incessante (cas de surpoids ou d’obésité) ou pour contrôler l’émotivité
responsable de son éjaculation précoce. À l’inverse, il remontera la
manette pour augmenter son appétit (cas de maigreur) ou son désir sexuel,
par exemple. Cette méthode fait appel à tous les sens ; on doit pouvoir
visualiser la manette, ressentir son contact ou le son qu’elle émet lorsqu’on
l’abaisse ou qu’on l’augmente. La méthode exige également de se projeter
dans un avenir où le problème est déjà résolu.
● Méthode du dessin
La méthode se base sur des dessins pour générer des inductions dans un
but précis. Cette méthode est particulièrement efficace pour tous ceux qui
souhaitent améliorer leur créativité, stimuler leur inspiration, trouver de
nouvelles idées, etc. Pour commencer, le sujet posera devant lui, un crayon
et un papier. Pour entrer en hypnose, il imaginera qu’il traverse une porte
d’entrée (l’induction). Après cette phase, il faudra qu’il décroche du réel
(comme lorsque l’on rêve) en se servant par exemple de la visualisation
d’un objet. L’inconscient y associera très vite un second élément : un
objet, une personne ou une situation. Ce deuxième élément suscitera le
troisième élément et ainsi de suite. Puis, il faudra que le sujet s’abandonne
à l’amplification de cet état de rêverie jusqu’à entrer en hypnose profonde.
Pour cela, il lui faudra se concentrer sur son corps, sur son ressenti, ses

15
émotions et ses sensations, afin d’amplifier son état de transe jusqu’à
entrer petit à petit en hypnose. L’induction achevée, il peut passer à l’étape
suivante. Les yeux ouverts, il posera la mine de son stylo sur une feuille de
papier et il laissera son inconscient guider sa main. Il la laissera dessiner ce
qu’elle veut librement. Si besoin est, il changera de feuille. Lorsque la
séance s’achève, il est recommandé au sujet de faire autre chose pendant
au moins deux heures avant de recommencer.
● Méthode de l’album Photo
Cette méthode est efficace chez tous les patients désireux d’améliorer leur
confiance en eux-mêmes. Elle fait appel à toutes les fonctions sensorielles.
Tout en étant dans un état de rêverie, le sujet doit se visualiser regardant
un album photo regroupant tous les bons moments passés ainsi que toutes
les réalisations positives antérieures. Chaque fois que le sujet passe en
revue une nouvelle page de l’album, une nouvelle photo, ses souvenirs
sensoriels doivent s’activer. Il doit également choisir un point d’ancrage
où il déposera ces moments positifs. Cet ensemble de sensations positives
constituera une image aussi complète et vivante que possible. Le sujet
collera cette image exaltante sur la page d’un instant futur de l’album
photo. Cette image joyeuse illustrera la réussite d’un évènement personnel.

16
Et concrètement ?
Avant de commencer une séance d’autohypnose, le sujet doit être
confortablement installé dans une pièce tranquille, et à l’abri de toute
forme de perturbation. Comment se déroule concrètement une séance
d’autohypnose ? En deux temps, comme pour n’importe quelle séance
d’hypnose.
La première étape de la séance correspond à l’induction ou à l’entrée en
transe. Durant cette phase, on se parle à soi-même d’une façon bien
particulière en adoptant un ton, un rythme et des mots spécifiques. Lors
des premières séances, il est d’usage de s’entraîner avec quelqu’un
d’expérimenté, car l’expérience est cruciale dans cette expérimentation. Ce
n’est en tout cas ni de la méditation, ni de la relaxation, ni de la
sophrologie.
La seconde étape de la séance correspond au travail en transe. Comment
savoir que l’on est en transe ? Par les sensations physiques (fourmillement,
lourdeur, chaleur, légèreté, etc.), la sensation d’exister, la facilité de se
plonger dans des souvenirs, la sensation de se sentir à la fois ici et ailleurs,
la capacité à sentir ses ressources intérieures, un grand confort et
d’immenses possibilités. C’est dans cet état de transe que l’on effectue un
certain nombre de mises au point permettant de résoudre le problème dont
on souffre. Mais en général, les novices ne savent pas comment s’y
prendre durant cette étape, d’où l’importance de se faire accompagner
également, du moins au début.
C’est la position assise que l’on conseille plutôt que la position allongée
lors de séances d’autohypnose. Le sujet doit donc s’installer dans un
fauteuil confortable et non pas dans un lit, où il risquerait de s’endormir.
Pour commencer, il faut absolument être détendu et avoir les yeux fermés
afin de faciliter les exercices de visualisation. Le sujet doit entrer
facilement en transe avant de se laisser aller à un état hypnotique. Afin
qu’une séance d’autohypnose soit efficace, il est donc nécessaire qu’il
s’exerce au préalable, car seule la pratique régulière de l’autohypnose
améliore la réponse du sujet à l’hypnose.
Durant la séance, le sujet traverse plusieurs phases. La relaxation de
l’esprit et le relâchement musculaire marquent le moment durant lequel les
tensions disparaissent. La thérapie débute alors en fonction de la méthode
d’autohypnose définie. Un prétexte conduit à une visualisation forte en

17
perceptions sensorielles. Ces sensations permettront au sujet de gommer
des comportements négatifs et d’augmenter l’influence de ses
prédispositions naturelles positives. En rétablissant un équilibre bénéfique
dans son inconscient durant en phase de suggestion, le sujet pourra vivre
de nouvelles expériences, se découvrir de nouvelles aptitudes, surmonter
des situations difficiles, etc.
Qu’elle soit effectuée en autodidacte ou chez un thérapeute, la séance
d’autohypnose fait fréquemment appel à des supports audiovisuels
(cassettes, DVD, CD) ou numériques (ebook, vidéo en ligne).

18
Avertissement
Les résultats de séances d’autohypnose varieront d’un patient à l’autre, en
fonction de l’assiduité, de la régularité, de l’attention et de la rigueur de ce
dernier. Par ailleurs, la méthode et la problématique à traiter influent aussi
sur les résultats escomptés. Bien que l’autohypnose permet au sujet d’auto
suggérer à son inconscient certaines choses, dans certains cas, le sujet peut
manquer d’expérience d’où l’intérêt de faire appel à un thérapeute
professionnel. Dans d’autres cas, le sujet n’est tout simplement pas prêt à
faire des changements, d’où l’intérêt d’être réellement animé par une
volonté de changement. Mais le sujet peut s’autohypnotiser tout seul en
suivant les différentes étapes de méthodes d’induction en autohypnose ou
de méthodes de résolution de problèmes.

Remerciement…
Lorsque vous tournez la page, Kindle vous donnera
l'occasion d'évaluer le livre et partagez vos impressions grâce à
une alimentation automatique à vos comptes Facebook et Twitter.
Si vous croyez que vos amis obtiendraient quelque chose de
précieux de ce livre, je serais honoré si vous souhaitez poster vos
pensées. Et si vous vous sentez particulièrement forte sur les
contributions de ce livre faite à votre processus de d’auto
hypnose. je serais éternellement reconnaissant si vous avez publié
un avis sur Amazon.

19
Autres Livres par Noah K. Gaultier

Loi de l’attraction
4 Principes Simples pour Matérialiser vos Rêves en Utilisant le Pouvoir de
l’Affirmation et de la Pensée Positive ou comment prendre le contrôle de
votre vie
http://amzn.to/1pRdjfq

Confiance En Soi
Confiance en Soi: 3 Puissants Principes pour construire votre confiance en
vous et pour augmenter votre estime de soi
http://www.amazon.fr/dp/B00RW85QT8/

Le Bonheur

20
6 Principe Simple Pour être Heureux à Partir d'Aujourd'hui
http://amzn.to/1un6GYw

La Pensée Positive
Votre Guide Pour Positivez et Atteindre vos Objectifs
http://amzn.to/1lV5I4c

La Dépression
Votre Guide Pratique Pour Mieux Comprendre la dépression et Cesser
d'être Déprimé
http://amzn.to/1nMM4D5

Stress et Angoisse
Votre Guide Pratique Pour Mieux Comprendre les causes du stress et de
savoir comment surmonter la crise d’angoisse
http://amzn.to/WLp145

21
La Communication - 5 Principes Simples pour
Améliorer Votre Communication Avec les Autres
http://www.amazon.fr/dp/B00NMQGRSI

Inscrivez-vous pour recevoir les nouvelles publications par Noah k. Gaultier


sur: www.noahkgaultier.com

22
Table des Matières
Préambule 5
Différence entre autohypnose et hypnose 6
Autohypnose ou autosuggestion ? 8
Quels en sont les avantages ? 9
Pour quelles applications ? 10
Différentes méthodes d’autohypnose 12
Méthodes de résolution de problèmes 14
Et concrètement ? 17
Avertissement 19

23