Vous êtes sur la page 1sur 38

Audit de Processus de Production

Guide méthodologique
Version 2002 Edition 1

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 1/38

 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002


PARTICIPANTS
En 1994/1995

M. ALONSO RENAULT
Mme BIARD STANDARD PRODUCTS
M. BLANCHARD SAGEM
M. BLUDSZUS UNIMETAL
Mme BONNEFOND SYLEA
M. BOURASSET CITROEN
M. CAUVIN MICHELIN
M. DAPERE SOLLAC
M. DECELLE AE FRANCE
M. DEVALLANCE DUNLOPILLO
M. ECAROT ADEPA
M. EMERY BENDIX FRANCE
M. FELTEN BOSCH
M. FONS GLAENZER SPICER
M. GENESTE RATP
M. GREMILLET LUCAS DIESEL
M. HELLER SNR ROULEMENTS
M. HENNEBOIS BERTRAND FAURE
M. JEANMART BUREAU VERITAS
M. JEANGUENIN ECIA
M. JEANSEN ALLEVARD INDUSTRIES
M. JOURDAN PEUGEOT
M. LECLAIR STMP
M. LETHEUX SOURIAU
M. MARTIN VDO
Mme MAURICE ECIA
M. PETIT PRESTOUT BOSCH
M. REFREGIER SIEMENS
M. RENE MAGNETI MARELLI
M. TEULADE MAGNETI MARELLI
M. VALLEE WALKER FRANCE

En 2001/2002

M. ALONSO RENAULT
M. CLAMENS SIEMENS
M. FERRIEUX JOHNSON CONTROLS
M. GERARD FIEV
M. HOET ARCELOR
M. JEANMART BUREAU VERITAS CONSULTING
M. JOURDAN PSA
Mme LAIRE FIEV
M. LEPOINT TREVES

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 2/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
AVANT PROPOS

Dans les années 80 la démarche d’Assurance Qualité Fournisseur (AQF) a permis de faire baisser
progressivement le taux de défaillance des véhicules et de leurs équipements. Depuis la notion de Niveau
de Qualité Acceptable a été remplacée par l’objectif « 0 défaut ». Les bases de la relation AQF entre un
constructeur et ses fournisseurs et équipementiers ont évolué vers une relation basée sur les principes
suivants :
• Les exigences du constructeur s’expriment en termes de résultats sur les produits
• La responsabilité est conférée au fournisseur.
A titre d’exemple le schéma suivant illustre les relations constructeur/fournisseur pendant les phases de
développement produit/process.

DMS
Note d ’engagement Fournisseur/Constructeur

Phase 1 Phase 2 Phase 3


Assurance de la Qualité
Expression du besoin Maîtrise de la Qualité
par la Maîtrise du Produit
et choix du Fournisseur du Produit en Série
et du Processus

ATP par le Mise en œuvre de la


Fournisseur MPP par le Fournisseur Maîtrise par le fournisseur de la qualité
de chaque produit livré
Pré-sélection Préconsultation
Fournisseur Fournisseur ATP par le
Respect de la démarche Confirmation de
Constructeur l ’état de
interactive et du plan de
communication qualification du
Consultation Analyse des
Fournisseur offres processus

Qualification du produit

Qualification du processus

Dossier de Offre des Revue d ’initialisation Notification de la confirmation


consultation fournisseurs AQMPP de l ’état de qualification par le
Accord Constructeur / Fournisseur sur : fournisseur
• plan de développement,
• plan qualité,
• plan de communication,
Qualification du produit et du
Choix du fournisseur, • plan de maîtrise des risques, processus par le fournisseur.
Contrat de développement • plan d ’éradication des défauts,
Acceptation de la prestation
• …

Dans ce cadre le fournisseur construit la qualité du produit et du processus de production. La démarche de


justification et de démonstration apportée par le fournisseur permet au constructeur d’étayer sa confiance
dans l’atteinte des résultats. Le fournisseur reste responsable de la conformité de tous les produits livrés
et doit définir et mettre en œuvre les dispositions pour assurer la maîtrise et la vérification de la
conformité.

Dans le cadre du développement d’un produit, le fournisseur doit maîtriser le développement du produit
et du processus de production associé : démarche MPP de PSA par exemple (Maîtrise du Produit et du
Processus - MPP) qui aboutit à la qualification du produit et/ou du processus de production en interaction
avec le constructeur. Cette mise en œuvre de la MPP durant le développement a pour but de garantir
l’obtention du zéro défaut dès la DMS. Cette qualification du processus de production est une démarche
qui se construit tout au long du développement et est de responsabilité du fournisseur y compris le
prononcé final de la qualification du processus. Celui-ci intervient après la qualification du produit et
avant les premières réalisations séries.
Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 3/38
 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
La qualification du processus de production est le bouclage de l’ensemble des plans d’actions concernant
le processus de production. L’audit de processus de production est une des dispositions permettant de
prononcer la qualification du processus de production mais celle-ci peut supposer la satisfaction d’autres
exigences comme :
• La maîtrise de toutes les phases de développement,
• L’établissement et la validation de plans de surveillance,
• La maîtrise de l’ensemble des risques liés au processus de production et identifiés durant le
développement,
• La cohérence des capabilités des moyens de production sur les caractéristiques retenues avec les
fréquences de contrôle…
L’acceptation de la prestation de qualification du processus de production peut être réalisée par le
constructeur mais ne dégage pas le fournisseur de sa responsabilité.

Au-delà des aspects système management qualité préconisés par les nouveaux référentiels en vigueur
(ISO 9001 version 2000, ISO/TS 16949 …) la production en série, associée au concept et objectif de « 0
défaut » renforce la nécessité et l'utilisation d'un outil complémentaire : l'audit de processus de
production.
Cet outil permet de mettre en évidence les causes de non-qualité réelles ou potentielles relatives à :
- des écarts de conformité par rapport aux objectifs ;
- l'insuffisance de formalisation ; le non respect des règles établies
- le manque d'efficacité dans la mise en œuvre.
Il est donc à l’origine d’actions correctives et préventives et s’intègre complètement dans une
démarche d’amélioration.

Réalisé à intervalle périodique sur un même processus de production il constitue un outil de suivi et
d'amélioration permanente de la qualité.
Ces audits processus de production ne viennent en aucun cas remplacer les audits du système de
management de la qualité, ils en sont un appréciable complément. En effet ils permettent de mesurer la
mise en œuvre et la maîtrise d’un système de management de la qualité de manière transversale pour un
couple produit/processus déterminé. L’audit de processus de production est un puissant outil
d’amélioration de la qualité (Phase C du PDCA).

Rien n’empêche les membres de la communauté automobile de proposer leur propre système d’audit afin
d’intégrer les notions d’audit de procédures, de postes qui permettent de faire varier la précision, la
profondeur et le niveau de détail des audits. La finalité réside dans la mise en œuvre d’un système d’audit
comme un élément complet permettant de vérifier le fonctionnement de l’entreprise de façon transversale
et verticale.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 4/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
REMERCIEMENTS

Nous remercions les responsables des entreprises des participants au groupe de travail qui ont bien voulu
fournir renseignements et documents et d'avoir autorisé leurs collaborateurs à participer à l'élaboration du
présent document.

Nous remercions les responsables des entreprises qui ont participé aux réunions de travail pour la mise à
jour de ce guide et la FIEV pour l’organisation de ce comité de travail.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 5/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
SOMMAIRE

0. PREAMBULE

1. DEFINITIONS ET VOCABULAIRE

2. OBJECTIFS DE L'AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION

3. CHAMP D'APPLICATION

4. METHODOLOGIE DE L'AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION

4.1 DECOMPOSITION D'UN PROCESSUS DE PRODUCTION

4.2 FICHE THEME

4.3 COTATION

5. DEMARCHE DE L'AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION

5.1 INITIALISATION

5.2 PREPARATION

5.3 DEROULEMENT

5.4 RAPPORT D'AUDIT

5.5 SUIVI

BIBLIOGRAPHIE

ANNEXES

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 6/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
0. PREAMBULE

L'objectif de ce guide méthodologique est de présenter la démarche "FIEV" de l'Audit Processus de


Production et de servir de documentation de référence aux auditeurs processus.

Cette démarche est applicable par tous les équipementiers, fournisseurs de l'automobile et a été reconnue
par les constructeurs automobiles français.

1. DEFINITIONS ET VOCABULAIRE

Qualité (ISO 9000-2000) : Aptitude d'un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des
exigences.

Audit Qualité (ISO 19011) : Processus méthodique, indépendant et documenté permettant d'obtenir des
preuves d'audit et de les évaluer de manière objective pour déterminer dans quelle mesure les critères
d'audit sont satisfaits.

Plan qualité (ISO 9000-2000) : Document spécifiant quelles procédures et ressources associées doivent
être appliquées par qui et quand, pour un projet, un produit, un processus ou un contrat particulier.

Evaluation (ISO 8402) : Examen systématique en vue de déterminer dans quelle mesure une entité est
capable de satisfaire aux exigences spécifiées. Un qualificatif doit être utilisé avec le terme évaluation en
fonction de son objet (par exemple processus).

Plan de contrôle (ISO/TS 16949) : Document décrivant les dispositions spécifiques mises en œuvre
pour effectuer le contrôle du produit ou du processus de façon à maîtriser l’ensemble des caractéristiques
fondamentales pour la qualité et les exigences de conception.

Contrôle (ISO 9000-2000) : Evaluation de la conformité par observation et jugement accompagné si


nécessaire de mesures, d'essais ou de calibrage.

Autocontrôle (ISO 8402) : Contrôle par l’exécutant lui-même du travail qu'il a accompli, suivant des
règles spécifiées.

Plan de surveillance (Définition FIEV) : Le plan de surveillance est un outil de réflexion, d'analyse et
de suivi qui permet de formaliser toutes les dispositions prises ou à prendre pour assurer la maîtrise d'un
processus de réalisation d'un produit. Il répertorie synthétiquement tous les paramètres influents du
processus et toutes les caractéristiques significatives du produit. Le plan de surveillance s'applique pour
un site donné, à la totalité du processus de réalisation d'un produit nouveau ou existant, depuis la
réception (matière, composants, sous-ensembles,...) jusqu'à la mise à disposition du produit au client. Il
prend en compte l'enchaînement logique des opérations, des moyens, des vérifications et des essais
fonctionnels tant pour le flux principal que pour les flux annexes (circuits de retouches, sous-traitance,
stockage, essais par prélèvement : de conformité au cahier des charges, d'endurance et de fiabilité
série,...). Il s'agit d'une photographie à un instant donné qui peut évoluer dans le cadre d'une démarche
d'amélioration continue.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 7/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Synoptique (Définition FIEV) : Le synoptique du processus de production est une représentation
graphique et simple définissant la succession réelle de toutes les opérations liées à la réalisation
(fabrication, contrôle) du produit à l'aide de symboles normalisés. Il est le fil conducteur du plan de
surveillance et de l'audit.

Habilitation : Constat formel de l'aptitude d'un opérateur à accomplir une activité ou une tâche.

Polyvalence : Caractère attribué à un opérateur capable de réaliser plusieurs activités ou attributions.

Processus de production : C'est l'ensemble des opérations successives permettant l'élaboration d'un
produit et des ressources mises en œuvre pour atteindre les objectifs fixés.
Il comprend :
- les opérations de transformation, surveillance, manutention du produit et leur enchaînement,
- l'ensemble des ressources :
• les approvisionnements.
• le personnel,
• les moyens techniques y compris les fournitures nécessaires à leur fonctionnement,
• le milieu,
• les documents,
• l’organisation définissant et coordonnant les tâches associées au produit, aux moyens, au
personnel, au milieu, aux documents, à l'amélioration continue et aux interfaces avec les processus
transversaux.
Les objectifs et résultats du processus de production se déclinent globalement en termes de Qualité, Coût
et Délai.

Processus transversal ou de support : C'est un processus qui, au service du processus de production et


extérieur à celui-ci, assure la gestion concernant :
- le produit,
- les moyens,
- le personnel,
- le milieu,
- les documents,
- les résultats.
Il est commun à tous les processus de production d'une unité de production et est indispensable à leur bon
fonctionnement. Il présente des interfaces avec les processus de production.

Audit de Processus de Production : L'audit de processus de Production est un examen méthodique et


indépendant en vue de déterminer si le processus de production d'un produit et les activités s'y rapportant
satisfont en matière de qualité aux dispositions préétablies, et si ces dispositions sont mises en œuvre de
façon efficace.
L'audit de processus de production s'applique suivant le besoin à l'ensemble d'un processus de production
ou à une ou plusieurs opérations de celui-ci.
L'audit de processus de production n'est pas un audit produit, ni de procédure et se limite au critère
qualité des processus de production. Il ne prend pas en compte les critères coût et délai.

Processus de Qualification (ISO 9000-2000) : Processus permettant de démontrer l’aptitude à satisfaire


les exigences spécifiées.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 8/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Dispositions Préétablies (DPE) : Ce sont toutes les dispositions prévues au niveau du produit et de son
processus de production pour satisfaire le client et produire dans des conditions de qualité, coût et délai
optimales.
De manière générale, les dispositions préétablies constituent l'ensemble des éléments de définition
(niveaux de performances, propriétés et caractéristiques) relatifs :
- aux objectifs,
- au produit,
- au processus de production.
Les dispositions préétablies relatives au produit sont établies et validées par le bureau d'études pendant la
phase de conception.
Les dispositions préétablies relatives au couple produit/processus sont établies et validées par les
méthodes et les usines pendant la phase d'industrialisation.
Elles définissent :
- les objectifs Qualité, Coût, Délai de production,
- les états intermédiaires du produit en cours d'élaboration,
- le processus de production dans son ensemble.
L'amélioration continue du processus de production ainsi que l'évolution du produit, peuvent modifier
dans le temps les dispositions préétablies. Toutes ces dispositions sont formalisées par des documents.

Surveillance Processus : Surveiller un processus de production c'est s'assurer de façon systématique et


continue de conditions conformes aux dispositions préétablies et garantissant la production de pièces
conformes.

Dossier de référence (Définition FIEV) : Ensemble des documents relatifs au produit, au processus de
production et aux résultats obtenus. (voir page 16)

Référentiel d'audit : Le référentiel d'audit est constitué par le responsable d'audit sur la base du guide
méthodologique Audit Processus de Production FIEV et du dossier de référence. (voir page 16)

Support d'audit : Il est constitué des fiches thèmes adaptées en fonction des postes à auditer et du
processus de production. (voir page 17)

2. OBJECTIFS DE L'AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION

L'objectif de l'audit de processus de production est d'établir pour un processus de production, à un instant
donné, un bilan objectif des causes de non-qualité réelles ou potentielles relatives à :

- des écarts de conformité du processus et des activités par rapport aux dispositions préétablies (le
respect de règles établies),
- l'insuffisance de formalisation de ce qui est effectivement réalisé,
- le manque d'efficacité de la mise en œuvre des dispositions préétablies.

La mise en évidence de ces causes réelles de non-qualité est suivie de la mise en place d'actions
correctives et curatives. Quant aux causes potentielles de non-qualité elles doivent faire l’objet d’actions
préventives.
L'audit de processus de production participe donc activement au maintien et à l'amélioration continue des
processus de production soit en terme d'analyse des écarts (outil de mesure et/ou de surveillance), soit en
terme de détermination des objectifs au travers de plan d’amélioration de la qualité ou de plan de progrès.
Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 9/38
 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
L'audit de processus de production constitue un outil privilégié contribuant à la maîtrise et à
l’amélioration continue des processus de production. A ce titre il participe à la mesure de l’efficacité et de
l’efficience d’un processus de production en s’assurant non seulement du respect des règles établies mais
aussi de l’adéquation de ces règles.
L'audit de processus de production fait suite à la validation des DPE par rapport aux objectifs.
Dans cette optique l'audit de processus de production peut mettre en évidence l'inadéquation des
dispositions préétablies par rapport aux objectifs qualité, et proposer ainsi leur remise en cause
potentielle. A ce titre l'auditeur, avec l'aide de spécialistes, peut être amené à porter un jugement sur
l'adéquation aux objectifs des dispositions préétablies si des risques qualité réels ou potentiels sont mis en
évidence lors de la préparation de l'audit ou en cours d'examen sur le terrain.

Le tableau ci-après résume le périmètre de l'audit de production.

Critères Qualité Oui Non


Conformité aux dispositions préétablies
Processus de production
Opérations X
Ressources X
Amélioration continue X
Processus transversaux
Services X
Ressources X
Produit X (2)

Adéquation des dispositions préétablies aux objectifs


Processus de production
Opérations X (1)
Ressources X (1)
Amélioration continue X (1)
Processus transversaux
Services X (1)
Ressources X (1)
Produit X (2)
Critère Coût X
Critère Délai X

Remarque :
(1) Application éventuelle
(2) Ces points doivent être vérifiés au préalable.

3. CHAMP D'APPLICATION

L'audit de processus de production s'applique à tous les processus de production quel que soit le rang du
fournisseur.
Il sera appelé audit interne de processus de production lorsque l'auditeur et l'audité travaillent dans la
même société. Dans le cas contraire il sera appelé audit externe de processus de production.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 10/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Limite de l'outil : L'audit de processus de production s'applique suivant le besoin à l'ensemble d'un
processus de production ou à une ou plusieurs opérations de celui-ci. Il peut également s'intéresser à des
processus transversaux.

Champ d'application : L'audit de processus de production peut s'appliquer à un processus :


- nouveau,
- existant,
- modifié,
- défaillant.

Processus existant

Processus nouveau Surveillance du processus

ou modifié Amélioration continue

Préventif
Curatif si Préventif
DPE non adaptées
Audit de Processus

Curatif

Processus existant
et défaillant

4. METHODOLOGIE DE L'AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION

4.1 DECOMPOSITION D'UN PROCESSUS

Pour mettre en place des outils documentaires d'application pratique, le processus a été décomposé en
différents thèmes.
Ces thèmes correspondent aux fonctions suivantes :
1. Réception
2. Stockage / Déstockage
3. Fabrication
4. Contrôle et essais
5. Transfert
6. Emballage / Conditionnement
7. Expédition

L'audit s'arrête à l'étape d'expédition indépendamment de la responsabilité du fournisseur vis-à-vis du


produit.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 11/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Les définitions pour chacun des thèmes et leur périmètre sont les suivants :
Réception : Cette phase s'applique à toutes les fournitures extérieures qui pénètrent sur le site de
fabrication et consiste en un contrôle administratif du produit.
Stockage / Déstockage : Entrée, sortie et immobilisation des produits dans des endroits ou locaux
adaptés afin d'empêcher l'endommagement ou la détérioration du produit avant utilisation ou expédition.
Ce thème n'inclut pas les stocks intermédiaires et s'applique aux produits conformes ou non conformes.
Fabrication : Toute opération apportant ou conférant au produit une valeur ajoutée (Autocontrôle non
compris).
Contrôle et essais : Opération de contrôle ou d'essai en réception, en cours de fabrication (y compris
autocontrôle) ou final. Cette opération peut s'appliquer aux caractéristiques produit comme aux
paramètres processus.
Transfert : Le transfert concerne toutes les manipulations physiques entre les opérations du produit sur
un site donné, si le transfert n'est pas intégré. Ce transfert s'applique aux produits conformes et non
conformes. Il inclut les stocks intermédiaires
Emballage / Conditionnement : Opération de protection du produit afin d'assurer son stockage et son
acheminement sur le site de livraison dans des conditions optimales de conservation et de sécurité.
Expédition : Cette opération concerne la sortie des produits jusqu'au chargement prévu pour la livraison
sur un site donné.

4.2 FICHE THEME

Pour l’ensemble des thèmes précédents, une fiche unique a été établie. Celle-ci constitue une trame, un
aide mémoire pour les auditeurs.

Cette fiche rappelle la liste des critères applicables à tous les thèmes et les critères plus spécifiques à un
thème. Ceux-ci sont identifiés par le symbole (!). Pour chaque thème la fiche d’aide à l’auditeur donne
des exemples descriptifs de moyens de conformité appropriés. Cette fiche sert de base à la cotation du
processus de production.
Ces critères ont été regroupés selon une méthode « 5M » :
- Organisation (Méthodes),
- Personnel (Main d'œuvre),
- Produit (Matière, Composant),
- Moyens,
- Ambiance (Milieu, Environnement de travail),
complétés par un critère supplémentaire relatif à l'appréciation de l'adéquation des DPE par rapport aux
objectifs qualité.
Chaque critère est identifié par X-Y-nn où X désigne le type d’opération (1= Réception …7 =
Expédition), Y se rapporte au M considéré (O : Organisation – Méthodes, P : Personnel – Main d’œuvre,
A : Ambiance, C : Composant – Produit – Matière, M : Moyens de réalisation, D : DPE), nn est un
identifiant numérique.
Lors de la préparation ou de l’exécution de l'audit les critères non pris en compte sont indiqués sur les
supports dans la colonne NR (Non Requis) et NA (Non Audité).
Un critère peut être non requis car il n’est pas applicable à cette opération. (Produit non S/R, capabilité
non pertinente dans le cas de contrôle visuel …).
Un critère peut ne pas être audité pendant l’audit par manque de temps, par défaut d’interlocuteur adéquat

En annexe 1, figurent la présentation synthétique de la fiche thème ainsi que le contenu détaillé de
chacune des rubriques.
Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 12/38
 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
4.3 COTATION

Objectifs :
La cotation traduit un indice de confiance associé au processus de production existant au moment de
l'audit par rapport aux DPE, dans le but de quantifier les risques si le processus de production est utilisé
dans l'état constaté lors de l'audit.
En fonction des résultats et des règles établies par chaque société, demandeur d'audit ou client, cet indice
de confiance peut être utilisé pour qualifier le processus de production.
La cotation est utile pour :
- hiérarchiser les écarts de non-conformité aux DPE,
- évaluer le niveau de conformité d'un processus de production,
- apprécier l'amélioration d'un processus de production entre deux audits.

La cotation est effectuée directement par le Responsable d'Audit après examen sur le terrain.

La conformité de la réalisation par rapport aux objectifs de qualité définis peut être prise en compte lors
de l'audit et évaluée dans le chapitre adéquation aux DPE. L'adéquation entre les objectifs qualité et les
moyens mis en œuvre doit cependant être validée au préalable.

Barème de cotation : La cotation est basée sur 4 niveaux (0 à 3) note globale par critère rappelant la note
la plus défavorable observée lors de l'examen du critère.

D'une façon générale, les valeurs de cotation sont :

Valeur 0 : "Le niveau de conformité est satisfaisant"


Le critère audité est pris en compte, les dispositions mises en œuvre sont acceptables et efficaces,
l'auditeur ne relève pas d'écart par rapport au dossier de référence.
Valeur 1 : "Le niveau de conformité est acceptable"
Le critère est pris en compte mais l'auditeur relève de petits écarts par rapport au dossier de référence sans
incidence sur la qualité des produits.
Valeur 2 : "Le niveau de conformité est insuffisant"
Le critère ou une partie du critère n'est pas pris en compte ou les dispositions ne sont totalement pas
appliquées. Les écarts constatés n’ont pas d’influence directe ou immédiate sur la qualité des produits
fabriqués; par contre ces écarts s’ils étaient maintenus pourraient en avoir.
Valeur 3 : "Le niveau de conformité est insatisfaisant"
Le critère ou une partie du critère n'est pas pris en compte par rapport au dossier de référence ou les
dispositions définies dans le dossier de référence ne sont pas appliquées. La qualité des produits fabriqués
n’est plus assurée.

Nota : L'audit de processus de production peut, de façon exceptionnelle, remettre en cause les DPE.
Pour caractériser leur adéquation les valeurs de cotation sont :

Valeur 0 : L'auditeur estime que les DPE sont adéquates pour garantir l'objectif recherché.
Valeur 1 : L'auditeur relève de petits écarts par rapport aux objectifs qualité.
Valeur 2 : L'auditeur relève des écarts significatifs par rapport aux objectifs qualité et estime que leur
incidence ne permet pas de garantir ou d'obtenir de manière fiable et répétitive l'objectif qualité.
Valeur 3 : Les DPE sont inadéquates.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 13/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
En fonction de la cotation obtenue, les conséquences sont les suivantes :

Valeur 1 : Plan d'action préventive ou d’amélioration à communiquer dans des délais fixés en commun
(Responsable d'audit et Responsable du secteur audité).
Valeur 2 : Actions correctives indispensables. Plan d'action corrective à communiquer dans des délais
fixés en commun (Responsable d'audit et Responsable du secteur audité).
Valeur 3 : Actions conservatoires immédiates indispensables. Les mesures correctrices ou verrous
doivent être inscrits dans le rapport en attendant la communication d'une mesure corrective définitive.

Cotation globale : La cotation globale permet d'avoir une vue synthétique de l'ensemble des postes du
processus de production audité. Elle reprend le nombre des critères retenus dans les fiches thèmes.
La synthèse est réalisée suivant deux aspects :
- par thème,
- par chapitre (organisation, personnel...).

Pour les deux synthèses un indice de confiance est calculé (en pourcentage) :

Indice de confiance = Nombre de critères à 0 x 100


Nombre de critères audités

L’indice de confiance ainsi que les proportions des deux types d’actions permettent de suivre l’évolution
du processus de production entre les différents audits d’une façon macroscopique.

5. DEMARCHE DE L'AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION

Les principales étapes successives de l'audit de processus de production sont :

1 - l'initialisation,
2 - la préparation,
3 - le déroulement,
4 - le rapport,
5 - le suivi.

5.1 INITIALISATION

Les objectifs de cette phase sont :


- de définir le périmètre et l'objet de l'audit,
- d'informer les différents acteurs.
Il s'agit de répondre aux questions Quoi, Qui, Quand et Pourquoi.

Quoi : La description du sujet

Les limites du processus de production doivent être définies avec précision.


Ces limites serviront au responsable d'audit pour estimer le temps nécessaire à la réalisation de l'audit. En
fonction des réalités du terrain il pourra, en accord avec les participants et le demandeur, modifier les
limites. Par exemple pour un processus complexe, il semble préférable de faire plusieurs audits de
processus de production en scindant le processus initialement choisi.
Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 14/38
 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
La planification des étapes doit être réalisée en accord avec tous les participants.

Qui : Les acteurs

Il y a d'une part le demandeur de l'audit et d'autre part les participants (audités et auditeurs).
Le demandeur est la personne qui prend l'initiative de déclencher l'audit. Il a pour responsabilité de
préciser le sujet (audités, produit, processus, cause et but de l'audit), de s'assurer de la désignation d'un
responsable d'audit par les autorités compétentes.
Les audités sont les responsables et acteurs directs (Fabrication, Méthodes, Maintenance, Qualité...) du
secteur audité.
Le responsable d'audit doit être indépendant (Sans responsabilité directe avec le secteur audité),
spécialiste de la démarche " Audit de processus de production" et responsable de la planification des
étapes en accord avec le demandeur. Suivant la complexité du sujet, il peut s'entourer d'un ou plusieurs
spécialistes.

Quand : La date de l'audit

La date de l'audit est définie lors de la réunion préalable.

Pourquoi : La cause et le but de l'audit

La cause et le but de l'audit sont l'un des quatre cas développés dans le chapitre 3 Champ d'application à
savoir :
- nouveau produit de série ou nouveau processus de production,
- amélioration continue du processus de production,
- plan d'actions suite à défaillances,
- plan d'actions suite à évolutions produit série ou processus de production.

5.2 PREPARATION

Les objectifs de cette phase sont :


- de rassembler les éléments techniques nécessaires à la réalisation de l'audit et relatifs au produit ou au
processus de production,
- de s'assurer de conditions acceptables et propices à une bonne réalisation de l'audit.

Durant cette phase l'auditeur doit prendre connaissance du sujet de l'audit et définir son référentiel.

Référentiel d'audit : La constitution d'un référentiel est essentielle pour disposer, lors de l'examen de
terrain, des éléments de référence relatifs au produit et au processus de production permettant d'apprécier
les écarts entre ce qui est prévu et ce qui est réalisé.

Le référentiel d'audit est constitué à partir de :


- des dispositions préétablies du dossier de référence,
- la compréhension et la maîtrise du produit et du processus de production,
- l'expérience acquise et la compétence dans la technologie auditée.
Pour ce dernier point, le responsable d'audit peut se faire assister d'un ou plusieurs spécialistes.

Le dossier de référence constitue la base documentaire de l'audit et se compose des documents suivants :
- les documents relatifs au produit,

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 15/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
- les documents relatifs au processus de production,
- les documents complémentaires, relatifs aux processus transversaux, aux fournisseurs...

Sans être exhaustive, voici, à titre indicatif, une liste de documents par catégorie susceptibles de
constituer le dossier de référence :

Documents relatifs au produit


• Documents de définition
Plans et nomenclatures (ensemble, détail ou fonctionnel)
Cahier des charges (pièces, matière, ensemble, procédé)
Spécifications (marquage, conditionnement, montage)
Liste des caractéristiques
Méthodes et procédures d'essais
Normes et règlements
Objectifs qualité et fiabilité
Produits de référence
Etalons d’aspect
Questionnaire interactif

• Documents de résultats
Synthèse AMDEC produit
Fiche d'agrément produit, de qualification
Historique des évolutions du produit
Résultats de capabilité

Documents relatifs au processus de production


• Documents de définition
Synoptique
Gammes de fabrication
Procédures générales
Fiches opératoires ou fiches de poste
Plan de surveillance du processus de production
Plan de contrôle (instructions, caractéristiques sous contrôle, paramètre de suivi du processus de
production)
Plan qualité (définition des essais et prélèvements)
Plan de maîtrise des risques et plan d’éradication des défauts
Plan de maintenance (instructions, fréquences)
Objectifs capabilité

• Documents de résultats
Synthèse AMDEC processus, AMDEC moyens
Résultats de capabilité
Historique des évolutions du processus de production

Documents complémentaires (si nécessaire)


• Le Manuel Qualité et les procédures associées relatives à la maîtrise du processus de production et au
contrôle du produit (procédures relatives à la gestion des produits non conformes, procédure réception
…)
• Les courriers spécifiques
Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 16/38
 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Support d'audit : Le support d'audit sert à conduire l'examen sur le terrain et permet la cotation du
processus de production.
Pour organiser la vérification des dispositions préétablies, il est utile de suivre le déroulement du
processus de production sur l'ensemble du processus ou sur certaines étapes sélectionnées par les
auditeurs.
Représenté schématiquement par le synoptique, un processus de production peut être assimilé à une suite
d'opérations d'élaboration.

Réunion préalable (si nécessaire) : Toutes les informations de définition de l'audit à réaliser sont
validées lors de la réunion préalable. Celle-ci réunit les différents acteurs de l'audit pour en définir les
conditions et informer l'ensemble des responsables concernés par son déroulement. Le responsable d'audit
a la charge de l'initier et de la programmer en accord avec les audités quant à son lieu, sa date et sa durée.
Le déroulement de cette réunion est le suivant :
- Présentation réciproque des auditeurs et audités,
- Présentation de l'audit de processus de production (Définition, Objectifs, Périmètre)
- Présentation du sujet de l'audit (Produit, Cause et But, Limites précises du processus de production)
- Définition des modalités d'examen sur le terrain
- Dates et durées
- Planification
- Lieux géographiques concernés
- Participants
- Définition des conditions de diffusion du rapport (délai, confidentialité).

5.3 LE DEROULEMENT

Lors du déroulement de l'audit de processus de production, l'auditeur doit :


- procéder à la réunion d'ouverture de l'audit,
- examiner, sur le terrain, le processus de production,
- procéder à une réunion de synthèse auditeurs,
- faire la réunion de clôture de l'audit.

Réunion d'ouverture : La réunion d'ouverture regroupe les auditeurs et les responsables du processus de
production audité en vue de faciliter le bon déroulement de l'examen sur le terrain.
Le responsable d'audit est l'organisateur de cette réunion qui est programmée lors de la réunion préalable.
Elle a toujours lieu chez l'audité et sa durée est au maximum d'une heure.

Voici pour mémoire le contenu de la réunion :


- Présentation des auditeurs et audités,
- Présentation de l'audit de processus de production, si nécessaire,
- Rappel du sujet de l'audit (périmètre et postes sélectionnés)
- Rappel des modalités du déroulement de l'examen sur le terrain (organisation, participants, planning...),
- Programmation de la réunion de clôture de l'audit.

Examen sur le terrain : C'est l'action majeure et déterminante de l'audit de processus de production. Elle
est basée sur l'exploitation et la documentation des fiches thèmes.
Les auditeurs doivent examiner les étapes sélectionnées du processus de production. Les participants à cet
examen sont :
- les auditeurs,
Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 17/38
 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
- les audités ainsi que les personnels des secteurs concernés.

Pour le renseignement des fiches thèmes, les auditeurs doivent interviewer les audités, apprécier les
réponses et observer les faits et actions.
Le principe de cet audit réside en un dialogue entre auditeurs et audités, animé par le responsable d'audit
au travers de questions ouvertes. Ces questions entraînent des réponses, preuves ou démonstrations de la
part des audités que le responsable d'audit compare au référentiel de l'audit.

Réunion de synthèse : La réunion de synthèse des auditeurs regroupe l'ensemble des auditeurs pour
établir la cotation du processus de production et formaliser les principales remarques.

Réunion de clôture : La réunion de clôture regroupe les différents responsables et acteurs de l'audit
(généralement les mêmes personnes présentes lors de la réunion d'ouverture) pour faire un point à la fin
de la phase "Examen sur le terrain".
Cette réunion est indispensable et permet aux auditeurs de présenter aux responsables du processus de
production audité, les principales remarques concernant ce processus. Elle peut également permettre de
lever d'éventuelles ambiguïtés sur les écarts constatés.
Sa durée ne doit pas excéder une heure et le responsable de l'audit est chargé de l'animer.

Voici, pour mémoire, le déroulement de cette réunion :

- Remerciements du groupe d'auditeurs aux audités pour l'accueil, les renseignements et informations
communiqués, le contact avec les opérateurs... ;
- Les points positifs du processus de production ;
- Les principales remarques et les recommandations générales ;
- La cotation ;
- Définition en commun des actions correctives devant être réalisées immédiatement (si besoin) ;
- Rappel des modalités de diffusion du rapport d'audit.

5.4 LE RAPPORT

Les objectifs du rapport sont de :


- Synthétiser les commentaires des auditeurs sur le processus de production ;
- Guider les responsables du secteur audité dans l'identification des écarts, l'étude et la mise en place
d'actions correctives.
Le rapport d'audit est rédigé et signé par le responsable d'audit.

Le contenu du rapport est généralement le suivant :


- Un préambule rappelant le sujet de l'audit et son périmètre, le fournisseur, le lieu, les noms des
auditeurs, le demandeur de l'audit, les dates d'examen sur le terrain, la liste des documents utilisés pour la
préparation (proposition en annexe 3) ;
- La cotation du processus de production (annexe 4) ;
- Un bilan général faisant ressortir les points importants ;
- Une demande de plan d'actions.

L'auditeur peut émettre des remarques et souligner les critères pour lesquels la référence envisagée
semble suffisante pour atteindre les objectifs définis.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 18/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Ce rapport est diffusé par courrier (éventuellement courrier électronique) par le responsable de l'audit au
demandeur de l'audit et au responsable du secteur audité.

Compte tenu du caractère confidentiel des informations, une diffusion plus large ne peut être envisagée
sans l'accord du demandeur et des audités.

5.5 LE SUIVI

Après réception du rapport de l'auditeur, les audités émettent un plan d'actions.


Le plan d'actions doit reprendre tous les critères ayant une valeur différente de zéro et expliquer les
actions retenues pour se mettre en conformité.

Chaque action doit comporter :


- l'explication technique des mesures,
- le pilote,
- le délai de mise en place.

Ce plan d'actions est soumis au responsable de l'audit pour approbation.


Le responsable de l'audit décide, en accord avec le demandeur, des moyens utiles pour s'assurer de
l'efficacité des actions correctives proposées :
- audit de vérification,
- et/ou information régulière sur l'état d'avancement du plan d'actions.

Lors de l'audit de vérification la non-prise en compte du plan d'actions pourra entraîner la non-
qualification du processus de production.

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 19/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
BIBLIOGRAPHIE

ISO/TS 16949 : 2002


QS 9000 (1998)
EAQF (1994)
VDA6.1
AVSQ (1994)
ISO 9000 (2000)
ISO 9004 (2000)
ISO 9001 (2000)
ISO 10011 (1993)
ISO 19011 (2002) - draft
NFX 50-136, 50-150, 50-165 (86/89)
ASSURANCE QUALITE FOURNISSEURS PSA (99)
ASSURANCE DE LA QUALITE PAR LA MAITRISE DU PRODUIT ET DU PROCESSUS PSA (99)
AQP AGREMENT EI RENAULT (91)
AUDIT PROCESSUS STMP (92)
AUDIT PROCESSUS RENAULT (92)
EVALUATION SYSTEME NEDCAR (93)
PROCEDURE ECIA (91)
AUDIT PROCESSUS BENDIX (92)
GUIDE AUDITEUR AFAQ (93)
SQPC / SQFE PSA RENAULT (93)
AUDIT LUCAS DIESEL FRANCE (93)

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 20/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
ANNEXE 1

PRESENTATION SYNTHETIQUE

D’UNE FICHE THEME

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 21/38

 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002


Informations sur la page de garde

1. Identification de l'audit (si n° de référence, n° de demande…)


2. Date de l'audit
3. Rappel des objectifs de l’audit
4. Identification du processus de production audité
5. Identification du produit audité
6. Nom des auditeurs
7. Rappel de l’indice de confiance lié à cette fiche thème
8. A. et B. Résume global de l’opération auditée en terme de points positifs à conserver et de
points négatifs à améliorer

Informations sur les pages de cotation (2 pages)

9. Identification du thème audité


10. Identification du numéro de la fiche
11. Identification de l’opération auditée
12. Compléments d’information sur l’opération auditée
13. Colonne des 6 chapitres de critères et de la numérotation des critères permettant la référence
avec le plan d’action
14. Colonne des définitions des critères
15. Colonne d’identification des critères non audités (Non Requis ou Non Audité)
16. Colonne de cotation (0, 1, 2, 3)
17. Nombre de critères non requis, non audités et par type de cotation 0, 1, 2, 3 dans le chapitre
18. Nombre total de critères non requis, non audités et par type de cotation 0, 1, 2, 3 dans la
fiche
19. Indice de confiance pour l’opération

Informations sur la page de commentaires et prise de notes

20. Colonne d’identification du n° du critère audité correspondant aux commentaires


21. Colonne de commentaires
22. Identification des actions correctrices immédiates

Informations sur la page de plan d’actions

23. Colonne d’identification du n° du critère audité correspondant aux commentaires


24. Colonne des commentaires émis lors de l'audit
25. Colonne de la cotation du critère
26. Colonne des actions à réaliser après l’audit
27. Colonne des pilotes des actions à réaliser après l’audit
28. Colonne des délais des actions à réaliser après l’audit
29. Colonne de vérification de l’efficacité des actions
30. Date de la vérification de l’efficacité des actions

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 22/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Logo Société

Audit de Processus de Production FIEV version 2002

Référence de l'audit : 1

Date de l'audit : 2

Objectifs de l'audit :
3

Processus audité :
4

Produit audité : 5

Auditeurs :
6
6

Synthèse de l'audit

Indice de confiance : 7

Points forts Points faibles

8A 8B

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 23/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Fiche THEME Version 2002

Audit de Processus de Production FIEV version 2002


Thème audité (1 =Réception, 2 =Stockage/Déstockage, 3 =Fabrication, 4 =Contrôle et essais, 5 =Transfert, 6 =Emballage/Conditionnement, 7 =Expédition) 9 Fiche N° : 10
Opération auditée : Eléments audités :

N° Critère NR NA 0 1 2 3
Organisation – Méthodes

Documentation réalisation opération (tout support, toute forme) : autorisation de fabrication, modes opératoires, plan de contrôle,
X - O - 01
modes de réactivité, règles d’enregistrement et d’archivage (cartes de contrôle, journaux de bord,..), conditionnement prod

Lots spéciaux (AQP, EI, prototypes, préséries, lot sous dérogation, (re)démarrage et arrêt de la production …) : règles définies
X - O - 02
d'autorisation, d'utilisation, d'orientation, de gestion, de blocage,…

Délais de péremption : règles définies de gestion des produits soumis à délais de péremption sur l'utilisation, l’alerte et le blocage des
! X - O - 03
produits périmés... Concerne particulièrement certains produits au niveau du stockage/déstockage et de la fabricatio

Modifications : règles définies de suivi et de gestion des modifications des produits, identification des évolutions sur la documentation
X - O - 10
et le processus, enregistrement de leur mise en œuvre, règles de conservation et d'utilisation des indices antérieurs

Mode dégradé ou de substitution : règles définies dans la documentation sur les moyens de substitution ou de mode dégradé,
X - O - 20
limites de la substitution, mode de reprise des données, identification des lots concernés...
Flux : règles d'identification des produits et de l'état de contrôle dans le flux, critères définis pour l'orientation, les mouvements des
! X - O - 30
produits ... Concerne par exemple le respect du FIFO en stockage/déstockage et transfert…
X - O - 40 Manutention, préservation, entreposage : règles définies au poste pour les produits et les moyens…
Caractéristiques Spéciales et S/R : règles d'identification sur la documentation, mention des mesures particulières,… Concerne
! X - O - 50
particulièrement la fabrication et le contrôle .

Utilisation, maintenance, étalonnage, réglage et suivi des moyens : règles et modalités définies pour l'utilisation, la maintenance,
X - O - 60
la vérification l'enregistrement du suivi des moyens de fabrication, de contrôle, des verrous ou poka-yoké et de leurs cap
Formation et qualification : règles définies pour la formation, la qualification au poste et la gestion de la polyvalence (personnel
X - O - 70
permanent et intérimaire)
Non conformités : règles de traitement (au poste) définies (identification, blocage, traitement des non conformités et des produits
X - O - 99
retouchés). Blocage informatique de lots non conformes ou douteux...
Organisation - Méthodes : sous-total 17 17 17 17 17 17

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 24/38

 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002


N° Critère NR NA 0 1 2 3
Moyens de réalisation
Identification des moyens : référence, repérage, immatriculation, informations particulières (vérification, étalonnage, dérogation,
X - M - 01
déclassement, propriété du client…).

Capabilité des moyens : preuve de la capabilité des moyens conformément au dossier de qualification; utilisation effective MSP/SPC
! X - M - 02
si requis; suivi et optimisation des performances du processus…; concerne particulièrement la fabrication et le contrôle .

Verrous, détection anti-erreur, poka-yoke : preuve du fonctionnement et du suivi des verrous…; concerne particulièrement la
! X - M - 03
fabrication et le contrôle .
Mode dégradé ou de substitution : enregistrement de la mise en œuvre (journal de bord, informatique…)…
X - M - 20
Pour les moyens utilisés en mode dégradé ou de substitution prendre les mêmes critères que pour le moyen principal

Manutention, préservation, entreposage : respect des moyens prévus, absence de risque de dégradation, de pollution, de chocs…;
X - M - 40
protection adaptée au produit pendant toutes les phases de sa réalisation…

Utilisation, maintenance, étalonnage, réglage et suivi des moyens : mise en œuvre et enregistrement de l'utilisation, de la
X - M - 60
maintenance; préparation du poste de travail; suivi des pièces types, gabarits, étalons référencés, exploitation des enregistrement
X - M - 99 Non conformités : identification, consignation des moyens non conformes, moyens de stockage des produits non conformes
Moyens de réalisation : sous-total
Ambiance - Environnement de travail - Milieu
X - A - 01 Organisation de la zone : propreté, agencement, implantation, accessibilité…
Conditions ambiantes (maîtrisées) : Preuve du respect des conditions ambiantes requises (température, propreté, vibrations,
X - A - 03
éclairage,…). Préservation des agressions.
X - A - 30 Flux : transparence, cohérence, absence de risque de mélange de produits différents
Ambiance – Environnement de travail - Milieu : sous-total
Dispositions Pré-Etablies (DPE)
X - D - 01 Adéquation des DPE aux objectifs qualité
X - D - 02 Efficacité de la mise en œuvre des dispositions
Dispositions Pré-Etablies (DPE) : sous total
Total 18 18 18 18 18 18
Indice de Confiance (%) 19

Légende
NR : Non Requis ⇑
NA : Non Audité ⇑
0 : Satisfaisant ⇑
1 : Défaillance potentielle, action préventive requise ⇑
2 : Non conformité sans influence directe sur le produit en cours de fabrication - Action corrective requise ⇑
3 : Non conformité avec influence sur le produit en cours de fabrication - Action conservatoire et corrective requise et ⇑
! Critère concernant particulièrement certains thèmes
Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 25/38
 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
N° Commentaires, observations, remarques, notes 0 1 2 3

20 21

Liste des mesures conservatoires

22

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 26/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Vérification
Anomalies
N° critère Cotation Action Pilote Délai efficacité de Date
Observations
l'action
23 24 25 26 27 28 29 30

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 27/38

 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002


ANNEXE 2

FICHE THEME

AVEC AIDE

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 28/38

 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002


Logo Société

Audit de Processus de Production FIEV version 2002

Référence de l'audit :

Date de l'audit :

Objectifs de l'audit :

Processus audité :

Produit audité :

Auditeurs :

Synthèse de l'audit

Indice de confiance :

Points forts Points faibles

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 29/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
N° Critère NR NA 0 1 2 3
Organisation – Méthodes
Documentation réalisation opération (tout support, toute forme) : autorisation de fabrication, modes opératoires, plan de contrôle,
modes de réactivité, règles d’enregistrement et d’archivage (cartes de contrôle, journaux de bord,..), conditionnement produits,
X - O - 01 consignes de traçabilité, gestes qualité,…existence, accessibilité, lisibilité, mise à jour, cohérence avec le dossier de référence et des
informations entre elles ; présence des supports d'enregistrement ...
Sous-traitance capacitaire ou technique de l’opération : existence du cahier des charges et du dossier d’assurance qualité.
Lots spéciaux (AQP, EI, prototypes, préséries, lot sous dérogation, (re)démarrage et arrêt de la production …) : règles définies
X - O - 02
d'autorisation, d'utilisation, d'orientation, de gestion, de blocage,…

Délais de péremption : règles définies de gestion des produits soumis à délais de péremption sur l'utilisation, l’alerte et le blocage des
! X - O - 03
produits périmés... Concerne particulièrement certains produits au niveau du stockage/déstockage et de la fabrication .

Modifications : règles définies de suivi et de gestion des modifications des produits, identification des évolutions sur la documentation
X - O - 10
et le processus, enregistrement de leur mise en œuvre, règles de conservation et d'utilisation des indices antérieurs…

Mode dégradé ou de substitution : règles définies dans la documentation sur les moyens de substitution ou de mode dégradé,
X - O - 20
limites de la substitution, mode de reprise des données, identification des lots concernés...
Flux : règles d'identification des produits et de l'état de contrôle dans le flux, critères définis pour l'orientation, les mouvements des
! X - O - 30
produits ... Concerne par exemple le respect du FIFO en stockage/déstockage et transfert…
X - O - 40 Manutention, préservation, entreposage : règles définies au poste pour les produits et les moyens…
Caractéristiques Spéciales et S/R : règles d'identification sur la documentation, mention des mesures particulières,… Concerne
! X - O - 50
particulièrement la fabrication et le contrôle .

Utilisation, maintenance, étalonnage, réglage et suivi des moyens : règles et modalités définies pour l'utilisation, la maintenance,
X - O - 60
la vérification l'enregistrement du suivi des moyens de fabrication, de contrôle, des verrous ou poka-yoké et de leurs capabilités…
Formation et qualification : règles définies pour la formation, la qualification au poste et la gestion de la polyvalence (personnel
X - O - 70
permanent et intérimaire)
Non conformités : règles de traitement (au poste) définies (identification, blocage, traitement des non conformités et des produits
X - O - 99
retouchés). Blocage informatique de lots non conformes ou douteux...
Organisation - Méthodes : sous-total
N° Critère NR NA 0 1 2 3
Personnel - Main d'œuvre
X - P - 01 Formation et qualification pour tenir le poste; autorités et délégations permettant d'assurer la qualité du produit…

Habilitation particulière : permis de cariste, pontier ... en réception, transfert, stockage/destockage, expédition ; habilitations
X - P - 02 telles que validation de démarrage, utilisation procédés et moyens spéciaux en fabrication, contrôle et conditionnement ;
accréditation pour les accès quarantaine...

X - P - 03 Polyvalence : tableau de polyvalence, liste des personnes habilitées, mise à jour et suivi du tableau…

X - P - 04 Connaissance et respect des actions à effectuer y compris exploitation des mesures et plan d'actions…

X - P - 05 Risques qualité : personnel sensibilisé…


Caractéristiques Spéciales et S/R : personnel sensibilisé, signification des symboles connue…; concerne particulièrement la
! X - P - 50
fabrication et le contrôle .
Personnel – Main d'œuvre : sous-total
Composant - Produit – Matière

X - C - 01 Identification produit : référence, indice, marquages spéciaux, n° OF, n° de lot; étiquetage…

Traçabilité : Existence et suivi de la provenance et de la destination des produits; identification des lots de produits, matières,
X - C - 02
composants utilisés lors des fractionnements, regroupements, délotissements; continuité de la traçabilité en mode dégradé,...

X - C - 03 Etat des contrôles et essais : preuves que le produit a subi les contrôles prévus.
X - C - 04 Documents d'accompagnement : présence et cohérence avec le produit…
X - C - 05 Enregistrement relatif au produit : caractéristiques, révision, configuration, exploitation des enregistrements…
Conditionnement du produit : conformité; adéquation contenu/contenant; adéquation au mode de transport; absence de risques de
X - C - 06
pollution, chocs...

X - C - 10 Modifications du produit : identification apparente de l'indice ou de la version du produit, séparation des indices différents…

Caractéristiques Spéciales et S/R : identification apparente sur le produit (étiquette)…; concerne particulièrement la fabrication et
! X - C - 50
le contrôle .

Non conformités : identification apparente (marquage, repérage, sûreté de l’identification) des produits concernés. Isolement.
X - C - 99
Concerne aussi les produits douteux…
Composant - Produit – Matière : sous-total

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 30/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
N° Critère NR NA 0 1 2 3
Moyens de réalisation
Identification des moyens : référence, repérage, immatriculation, informations particulières (vérification, étalonnage, dérogation,
X - M - 01
déclassement, propriété du client…).

Capabilité des moyens : preuve de la capabilité des moyens conformément au dossier de qualification; utilisation effective MSP/SPC
! X - M - 02
si requis; suivi et optimisation des performances du processus…; concerne particulièrement la fabrication et le contrôle .

Verrous, détection anti-erreur, poka-yoke : preuve du fonctionnement et du suivi des verrous…; concerne particulièrement la
! X - M - 03
fabrication et le contrôle .
Mode dégradé ou de substitution : enregistrement de la mise en œuvre (journal de bord, informatique…)…
X - M - 20
Pour les moyens utilisés en mode dégradé ou de substitution prendre les mêmes critères que pour le moyen principal

Manutention, préservation, entreposage : respect des moyens prévus, absence de risque de dégradation, de pollution, de chocs…;
X - M - 40
protection adaptée au produit pendant toutes les phases de sa réalisation…

Utilisation, maintenance, étalonnage, réglage et suivi des moyens : mise en œuvre et enregistrement de l'utilisation, de la
X - M - 60
maintenance; préparation du poste de travail; suivi des pièces types, gabarits, étalons référencés, exploitation des enregistrements...;
X - M - 99 Non conformités : identification, consignation des moyens non conformes, moyens de stockage des produits non conformes
Moyens de réalisation : sous-total
Ambiance - Environnement de travail - Milieu
X - A - 01 Organisation de la zone : propreté, agencement, implantation, accessibilité…
Conditions ambiantes (maîtrisées) : Preuve du respect des conditions ambiantes requises (température, propreté, vibrations,
X - A - 03
éclairage,…). Préservation des agressions.
X - A - 30 Flux : transparence, cohérence, absence de risque de mélange de produits différents
Ambiance – Environnement de travail - Milieu : sous-total
Dispositions Pré-Etablies (DPE)
X - D - 01 Adéquation des DPE aux objectifs qualité
X - D - 02 Efficacité de la mise en œuvre des dispositions
Dispositions Pré-Etablies (DPE) : sous total
Total
Indice de Confiance (%)

Légende
NR : Non Requis ⇑
NA : Non Audité ⇑
0 : Satisfaisant ⇑
1 : Défaillance potentielle, action préventive requise ⇑
2 : Non conformité sans influence directe sur le produit en cours de fabrication - Action corrective requise ⇑
3 : Non conformité avec influence sur le produit en cours de fabrication - Action conservatoire et corrective requise et ⇑
! Critère concernant particulièrement certains thèmes

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 31/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
Vérification
Anomalies
N° critère Cotation Action Pilote Délai efficacité de Date
Observations
l'action

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV – Version 2002 Page 32/38

 Copyright FIEV – Bureau Veritas


ANNEXE 3

RAPPORT AUDIT

PAGE DE GARDE ET REFERENTIEL

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV – Version 2002 Page 33/38

 Copyright FIEV – Bureau Veritas


DATE :
AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION
FIEV EDITION : 2002

AUDITEURS
SOCIETE :

NOMS :

AUDITES
SOCIETE :

PARTICIPANTS :

REFERENCE AUDIT :

DATES AUDIT :

OBJET DE L’AUDIT :

DEMANDEUR DE L'AUDIT :

THEME DE L’AUDIT :

CONFIDENTIALITE - DIFFUSION :

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 34/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
DATE :
AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION
FIEV EDITION : 2002

CONSTITUTION DU REFERENTIEL

REFERENCE TITRE DOCUMENT EDITION


DOCUMENT

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 35/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
ANNEXE 4

COTATION

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 36/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION SYNTHESE DATE :
FIEV PAR THEME EDITION : 2002
PROCESSUS AUDITE : DATE :
REFERENCE AUDIT : PAGE : /
PRODUIT AUDITE : RESPONSABLE AUDIT :

1 RECEPTION NOMBRE DE VALEURS


2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
2 STOCKAGE NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
3 FABRICATION NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
4 CONTROLE NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
5 TRANSFERT NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
6 EMB / CONDIT NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
7 EXPEDITION NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %

GLOBAL NOMBRE DE VALEURS


2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %

INDICE DE CONFIANCE = ............. %

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 37/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002
AUDIT DE PROCESSUS DE PRODUCTION SYNTHESE DATE :
FIEV PAR CHAPITRE EDITION : 2002
PROCESSUS AUDITE : DATE :
REFERENCE AUDIT : PAGE : /
PRODUIT AUDITE : RESPONSABLE AUDIT :

1 ORGANISATION NOMBRE DE VALEURS


2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
2 PERSONNEL NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
3 PRODUIT NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
4 MOYENS NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
5 AMBIANCE NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %
6 DPE NOMBRE DE VALEURS
2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %

GLOBAL NOMBRE DE VALEURS


2 0 1 2 3 TOTAL
1
0
0 100 %

INDICE DE CONFIANCE = ............. %

Guide méthodologique - Audit de Processus de Production FIEV Page 38/38


 Copyright FIEV – BUREAU VERITAS 06/2002