Vous êtes sur la page 1sur 31

CENTRALES D'ALARME CONFORMES AUX NORMES

EN 50131-1 ; 50131 A1/IS1; 50131-3; 50131-6; 50136-1; 50136-2


GRADE II - CLASS II - ATS: SP2/DP2 (avec module GSM à l'interieur)

Mode d'emploi
FW centrales à partir de la version 3790J02A et suivantes (claviers tactiles à partir de la version 3720J01A)
Les centrales et les claviers tactiles avec versions de firmware antérieures peuvent être mis à jour via un PC et le firmware ad hoc

SOMMAIRE PREMIÈRE PARTIE - À L'ATTENTION DE L'UTILISATEUR ET DE L'INSTALLATEUR

1) INTRODUCTION Réglementations en vigueur et leur application – Système certifié – FW Silentron 2


2) CARACTÉRISTIQUES Caractéristiques générales et différences entre les deux modèles de centrale 2
Illustration des deux modèles de centrale – Schéma de système certifié IMQ 3
Tableau des produits et accessoires certifiés IMQ 4
Périphériques non Bus – Aux soins de l'installateur – Réalisation des installations – Aide vocale 4
Configuration minimale 4
3) GUIDE DE L'UTILISATEUR Tableau d'accès de l'utilisateur dans des conditions normales 5
Codes et niveaux d'accès utilisateur - Signification des icônes – Codes maître et esclave 6
Modification des codes - mise en marche - test - Configuration heure/date et affichage 6
Exclusion temporaire (désactivation) d'un détecteur - Lecture du journal des événements 6
Tableau d'accès utilisateur en présence de lecture des événements 7
Accès et lecture des événements – Tempor. d'entrée - Mise à l'arrêt - Tag, lecteurs et utilisation 8
Mise à l'arrêt sous contrainte – Commandes directes et domotiques 8
Commandes à distance via appel téléphonique à la centrale 8
Écoute à distance – Modification répertoire – États d'alarme : intrusion et autres 9
Autoprotection du système 10
4) APPELS D'URGENCE Communications téléphoniques vers l'extérieur 10
5) FONCTIONS SPECIALES (non certifiées) Commandes domotiques - Alertes sonores - Contrôle des accès - Connexions TTL 10
6) INFORMATIONS DESTINEES A L'UTILISATEUR Généralités sur les systèmes d'alarme 10

7) MANUEL D'INSTALLATION Mise à niveau des centrales – Version du firmware – Ouverture et fixation 11
Autoprotection – Connexions 230V et batteries 11
Fiche électronique commune aux deux modèles 11
Tableau des caractéristiques de l'alimenteur et des batteries - Disponibilité de courant 12
Tableau des connexions électriques 12
Lignes équilibrées (non Bus) - dimensionnement et sécurité du câble de Bus 13
Résistances de fin de ligne – Répétiteur de bus 13
8) Clavier tactile Modes de programmation et adressage des éléments Bus 13
Transmetteur téléphonique intégré : caractéristiques réglementaires – Programmation : 14
Tableau des opérations à effectuer à la première mise sous tension – Adressage des éléments Bus 15
Tableau d'accès installateur lors des opérations 15
9) Menu OUTILS Programmation code utilisateur – Tags – Modules Bus – Paramètres des modules Bus 16
Tableau de programmation des modules 17
Fonction AND des détecteurs 18
Programmation des modules Bus polyvalents – Clavier tactile esclave – Cartes relais Bus 18
Lecteurs TAG Bus 19
Réglages des détecteurs Bus – Gestion des entrées directes – Remplacement des modules Bus 19
10) Menu CONFIGURATIONS Paramètres du système – Fonctions de temps 20
Programmation hebdomadaire automatique de mise en marche de la centrale 21
Programmation hebdomadaire automatique pour fonctions domotiques 21
Gestion SIM – Relais de la centrale – Exclusion détecteurs – Priorité GSM/RTC – Utilités 21
11) Menu MESSAGES Messages vocaux 21
Messages textes SMS / SMT (techniques) 22
12) Menu RÉPERTOIRE Compilation répertoire 22
13) MESSAGES NUMÉRIQUES Compilation des appels vers un centre de surveillance 22
Double ligne téléphonique : appels vers un centre de surveillance 22
14) PROGRAMMATION VIA PC Gestion locale et à distance 23
Configuration et connexion de la gestion locale via PC 23
Lecture et saisie des données – Paramètres des périphériques – Fiche technique de la centrale 24
15) TÉLÉGESTION Configuration et connexion de la gestion locale via PC à distance via GMTS 25
16) SYSTÈMES MULTI-UTILISATEURS Configurations possibles 25
17) ENTRETIEN Conseils d'entretien de la centrale 26
18) ANNEXE Déclaration CE de conformité – Normes appliquées 26

FIRMWARE SILENTRON Variantes offertes par le firmware Silentron 27-30


CODAGE DIGITAL TELESURVEILLEURS 31

1
1 AVANT-PROPOS - RÉGLEMENTATIONS EN VIGUEUR ET LEURS APPLICATIONS (mentions légales fournies par le fabricant)

1.1 Normes et application de la loi.


Ces appareillages doivent être installés conformément aux lois locales.

1.2) Certification Italien IMQ


Ces appareillages sont certifiés en conformité à la règle EN 50131. . . au degrés 2. Si vous installez avec autres composants de degré inférieur, toute l'installation est considérée
de degré inférieur.

1.3) Certification belge INCERT


Ces appareillages sont certifiés en conformité à la règle EN 50131. . . par degrés 2, avec quelques variantes prévues pour la Belgique. Pour utiliser la version INCERT il est
nécessaire de sélectionner le menù spécifique (voir 8.4 et 10.6): la centrale fonctionnera comme prévue en Belgique.

1.4 Firmware SILENTRON


En conformité avec les critères réglementaires généraux, ce firmware permet d'effectuer des opérations non conformes aux dits règlements. Ces opérations ne sont donc pas
certifiées. Notamment : 1) la gestion différenciée des alarmes en provenance des détecteurs externes, non mentionnés par la norme ; 2) la dynamique immédiate de
transmission des alarmes, qui doit être différée tel qu'exigé par la norme ; 3) l'affichage immédiat sur l'écran de la source de l'alarme, en cas de mise en marche partielle, et
donc avec l'utilisateur sur les lieux, qui n'est pas accepté par la norme. Les autres différences sont exposées de manière plus détaillée dans les paragraphes ci-après classés par
sujet.
La décision d'utiliser ce firmware annule la certification IMQ. L'installateur et l'utilisateur sont responsables du choix du firmware. Le fabricant est disponible à maintenir que
certaines des décisions opérationnelles envisagées par son firmware sont dictées par un souci d'améliorer la convivialité et la sécurité de l'utilisateur.

1.4.1 Choix du firmware Silentron


Les centrales sont conçues avec le firmware IMQ et vous devez entrer dans le menu dédié (voir la figure au paragraphe 8.4 et au paragraphe 10.6) pour changer de firmware.
En cas de changement de firmware, tous les réglages programmés seront maintenus, mais vous devez vous reporter au manuel Silentron Sil Bus.

2 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

Les centrales d'alarme Sil Bus sont des appareils qui permettent de gérer et de contrôler les systèmes d'alarme et les actionneurs domotiques. Ils sont formés par les deux
modules suivants qui constituent un « kit » :
a) la centrale, logée dans un boîtier métallique, qui abrite le bloc d'alimentation et la carte électronique de gestion, ainsi qu'une carte de communication GSM en option.
b) une interface utilisateur à écran tactile en noir et blanc qui doit être raccordé à la centrale par l'intermédiaire d'une ligne série (Bus) utilisant un protocole propriétaire et qui
fait partie intégrante de l'appareil.

Plusieurs appareils accessoires peuvent être reliés aux centrales via un câble série à 4 voies (Bus - voir les caractéristiques des câbles). Ces dispositifs sont utilisés pour
manipuler la centrale, détecter les différents types d'événements et générer des alarmes de tout genre à des fins d'avertissement et/ou de dissuasion. Des appareils qui
convertissent les dispositifs filaires en dispositifs radio (non certifiés) sont également disponibles pour profiter de la gamme complète des produits sans fil Silentron, ainsi que
des cartes pour l'actionnement de commandes domotiques.
Les centrales sont fournies avec des sorties analogiques pour les opérations et peuvent utiliser des connexions filaires analogiques classiques.

2.1 DIFFÉRENCES ENTRE LES DEUX MODÈLES DE CENTRALE


Les centrales Sil-Bus sont extrêmement puissantes et vous permettent de créer des systèmes de petite et grande taille, utilisant de 1 à plus de 120 détecteurs. Selon le type et la taille du
système, vous pouvez choisir entre deux modèles de centrale. Elles ne diffèrent que par le boîtier et le bloc d'alimentation, et donc par le nombre et le type de batteries qui peuvent y être
logées (cf. figures), ainsi que par le type et le nombre de périphériques alimentés (voir le tableau des consommations).

Bien entendu, la puissance d'alimentation différente et donc la différente possibilité de logement des batteries comportent un dimensionnement différent du système. Il
convient donc de prendre en compte les informations indiquées au paragraphe 7.4

2
2.2 EXEMPLE DE SYSTÈME CERTIFIÉ DANS SON EXTENSION MAXIMALE

2.3 PRODUITS SILENTRON CERTIFIÉS


Le tableau ci-dessous répertorie les produits certifiés IMQ. Ce tableau présente également les principaux composants des centrales et les exigences particulières d'installation
de certains composants en option. (Autres appareils pas certifiés ° la page 27).
2.4 PÉRIPHÉRIQUES TRADITIONNELS FILAIRES
Les centrales disposent également de lignes non Bus auxquelles vous pouvez brancher:
 jusqu'à 5 détecteurs alimentés sur une ligne équilibrée avec un câble à 3 conducteurs
 n° 1 (ou plusieurs) sirène(s) auto alimentée(s) avec batterie intégrée
 n° 1 (ou plusieurs) sirène(s) intégrée(s) non auto alimentée(s)
 n° 1 micro, alimentation 12V, pour l'écoute à distance
 n° 1 carte de gestion pour 1 à 4 caméra(s) CCTV câblée(s) (équipement en option non certifié)

Attention ! Les DISPOSITIFS NON BUS utilisés dans le système (dispositifs d'alarme intrusion - ceux fournis par d'autres fabricants) doivent également comporter une
certification minimale de niveau II afin de ne pas déclasser le système. Le module GSM 4099 est certifié lorsqu'il est utilisé en combinaison avec la centrale. La carte de gestion
des caméras, code 3798, ne fait pas partie du système relatif à la norme EN 50131-1 et ses modifications ultérieures.

2.5 RÉALISATION DES INSTALLATIONS - AUX SOINS DE l'INSTALLATEUR


Chaque système d'alarme se compose de plusieurs périphériques, détecteurs, sirènes, points de commande, claviers, et ainsi de suite, qui sont commandés par l'une des
centrales figurant dans ce mode d'emploi. Il décrit toutes les caractéristiques des centrales, les configurations possibles et leur fonctionnement.
Un installateur professionnel a pour mission essentielle d'identifier les fonctions souhaitées par le client, de prévoir les mesures de sécurité requises par le système et
d'installer le système avec diligence et professionnalisme.
L'installateur se doit d'intégrer les instructions fournies dans ce mode d'emploi avec les variables de fonctionnement mises en œuvre dans le système afin de permettre à
l'utilisateur de maîtriser parfaitement l'ensemble de ces fonctions.

2.5.1 AIDE VOCALE POUR L'INSTALLATEUR ET L'UTILISATEUR


Pour faciliter à la fois la mise en œuvre et l'utilisation, ces centrales sont équipées d'un assistant audio, qui illustre les opérations possibles en cours d'utilisation. Pour cette
raison, il se peut que certains aspects marginaux et/ou très intuitifs ne soient pas mentionnés dans le présent mode d'emploi : la centrale est réalisée de sorte qu'aucune
opération de l'utilisateur ne puisse endommager le système.

2.5.2 CONFIGURATION MINIMALE REQUISE AUX FINS DU RESPECT DE LA NORME EN 50131-1 ET SUIVANTES
Le système doit comporter au moins une centrale avec batterie, clavier et transmetteur téléphonique intégré actif, un détecteur, une sirène extérieure (certifiée niveau II).

3
CODE DESCRIPTION COMMERCIALE Q.té IMQ
400IKIT Centrale Sil-Bus 4A avec clavier à écran tactile – le kit de vente comprend :
4001 Centrale Sil-Bus 4A (PCB 3790) 1 OUI

4020 Touch screen Bus - clavier tactile (PCB 89720/A) - Classe II 1 OUI

4003KIT Centrale Sil-Bus 1.5A avec clavier tactile - le kit de vente comprend :
4003 Centrale Sil-Bus 1.5A (PCB 3790) 1 OUI

4020 Touch screen Bus - clavier tactile (PCB 89720/A) - Classe II 1 OUI

CODE DESCRIPTION TECHNIQUE Q.té IMQ


4001 Centrale Sil-Bus 4A – Classe II - Extension maxi 121 nœuds de bus + 1 pour le clavier – comprenant : OUI

80701 Boîtier métallique peint en blanc pouvant loger jusqu'à 2 batteries type scellé au plomb 12V 24Ah 1

3790 Carte électronique CPU Sil-Bus - PCB 89790/A ou 89790/C – Caractéristiques : cf. 5.6 et 5.7 1

1007 Bloc d'alimentation de commutation Mean Well, modèle RPS-60-15 15V 4A 1


4099 Module GSM pour centrales Sil- Bus avec antenne (PCB 89327/A) 1

8790 Micro interrupteur avec contact inverseur pour autoprotection à l'arrachement 1

4003 Centrale Sil-Bus 1.5A - Classe II – Extension maxi 121 nœuds de bus + 1 pour le clavier – comprenant : OUI

80703 Boîtier métallique peint en blanc pouvant loger 1 batterie type scellé au plomb 12V 17Ah 1

3790 Carte électronique CPU Sil-Bus - PCB 89790/A ou 89790/C – Caractéristiques : cf. 5.6 et 5.7 1

10091 Bloc d'alimentation de commutation Changzhou W. H., modèle HGP-02525 15V 1,5A 1

4099 Module GSM pour centrales Sil- Bus avec antenne (PCB 89327/A) 1

8790 Micro interrupteur avec contact inverseur pour autoprotection à l'arrachement 1

CODE ACCESSOIRES BUS – DISPOSITIFS D'INTÉGRATION DU SYSTÈME CLASSE IMQ

4021 Touch screen Bus – clavier tactile supplémentaire – jusqu'à 6 par système - PCB 89720/A II OUI

4022 Lecteur TAG Bus * - prise Ethernet standard – jusqu'à 16 (16 de 121 nœuds) - PCB 89723-1, -2 III OUI

4023 Lecteur TAG pour clavier * - jusqu'à 4 – prise Ethernet standard - PCB 89722/ A-1, A-2 III OUI

4025pack TAG – clé électronique de proximité codée dans plus d'un milliard de combinaisons – jusqu'à 32 II OUI

4009 Repeater Bus – répétiteur/amplificateur de signal Bus * - il n'occupe aucun nœud de Bus - PCB 89705/A II OUI

4010 Transponder Bus * - concentrateur à 1 entrée – il occupe 1/121 nœuds de Bus - PCB 89700/A II OUI

4013 DT Bus AA - détecteur .d'intrusion à double technologie – il occupe 1/121 nœuds de Bus - PCB 8971O/Cl, C2 II OUI

4014 Pir Bus AA – détecteur .d'intrusion I.R.P. – il occupe 1/121 nœuds de Bus - PCB 89711/A II OUI

4015 Sensor Bus – contact magnétique – il occupe 1/121 nœuds de Bus ** - PCB 89700/A II OUI

4035 Relais Bus - Carte commande extensions * - elle occupe 1/121 nœuds de Bus – maximum 16 - PCB 89708 II OUI

4080 Concentrateur Bus 4+2 * - 4 entrées disponibles – il occupe 1-4/121 nœuds de Bus ** - PCB 89702/ A ou/B II OUI

4081 Concentrateur Bus 6 *- 6 entrées équilibrées – il occupe 1-6 des 121 nœuds de Bus disponibles - PCB 89713 II OUI

CODE FONCTIONS NON CERTIFIÉES SUR LES DISPOSITIFS CI-DESSUS IMQ

4001 Télégestion DTMF-SMS ; fonctions par radio et domotiques ; alarmes techniques ; alarme médicale d'urgence NON

4003 Télégestion DTMF-SMS ; fonctions par radio et domotiques ; alarmes techniques ; alarme médicale d'urgence NON

4015-4080 Entrées NF/comptage d'impulsions, non utilisables car non équilibrées NON

* * Les dispositifs doivent être installés avec l'autoprotection afin de se conformer à la norme.
** ** Les entrées NF non équilibrées du bornier ne sont pas conformes et ne peuvent donc pas être utilisées.

4
3 GUIDE DE L'UTILISATEUR
Les illustrations ci-dessous montrent toutes les opérations que l'utilisateur peut effectuer sur la centrale via le clavier tactile code 4020. En particulier, la mise en marche totale
et partielle de la centrale, le test et les réglages réservés à l'utilisateur.

5
3.1 CODES D'ACCÈS – Attention ! Après 5 tentatives erronées de saisie du code, le clavier se verrouille pendant 3 minutes !
Pour effectuer des opérations sur les centrales, vous devez utiliser 2 codes d'accès : le code UTILISATEUR et le code INSTALLATEUR.
Ceux-ci sont différents l'un de l'autre et sont programmés par l'installateur lors de l'installation. Après l'installation, l'utilisateur doit changer le code temporaire entré par
l'installateur afin d'avoir la pleine propriété du système. En effet, toutes les actions ultérieures de l'installateur ne seront possibles que si elles sont autorisées par l'utilisateur à
travers son propre code.

3.2 NIVEAUX D'ACCÈS


Niveau 1 : Accès à tout le monde : quiconque peut voir la page d'accès de l'écran
Niveau 2 : Accès réservé à l'utilisateur : l'utilisateur peut accéder à la centrale via la saisie d'un code utilisateur MAÎTRE (5 chiffres) ou ESCLAVE (cf. 3.4.2)
Niveau 3 : Accès réservé au technicien de maintenance : le technicien de maintenance ne peut accéder à la programmation de la centrale que moyennant la saisie du code
installateur
Niveau 4 : Accès réservé au fabricant : mises à niveau possibles uniquement lorsque la centrale est désactivée.

3.3 SIGNIFICATION DES ICÔNES

Échap : pour sortir d'une pour se déplacer à pour basculer entre les caractères spéciaux pour effacer toutes les pour valider les données
page-écran sans l'intérieur d'une page- lettres et les chiffres opérations effectuées sans entrées. À EFFECTUER
sauvegarder les écran ou pour quitter le sauvegarder APRÈS CHAQUE ENTRÉE
modifications mode de saisie

3.4 ACCÈS DE L'UTILISATEUR DANS DES CONDITIONS NORMALES (codes MAÎTRE uniquement – cf. tableau 1)
HEURE/DATE ET AFFICHAGE : appuyez au centre de l'écran et entrez le code utilisateur pour accéder aux modes suivants : mise en marche totale, mise en marche partielle préétablie (zones
convenues lors de l'installation) et mise en marche partielle. Une fois le type de marche sélectionné, le compte à rebours du délai de sortie (délai d'armement) s'affiche. À l'expiration de ce délai, la
centrale se met en marche.
TEST : permet de tester les éléments du système, à partir du réseau Bus. Procédez comme indiqué à l'écran.
ACCÈS INSTALLATEUR : permet de saisir le code installateur pour les travaux sur la centrale

3.4.1 CONFIGURATIONS : certaines opérations étant intuitives, comme le réglage de l'horloge de la centrale et de l'écran, il suffit de suivre les instructions écrites et vocales. D'autres
sont décrites ci-dessous :

3.4.2 MODIFICATION/CRÉATION DU CODE UTILISATEUR (max 32) – pour plus de détails, voir les paragraphes 9.1 - 9.1.1 et la figure ci-dessus :
Le code UTILISATEUR, qui permet d'intervenir sur les centrales, peut être MAÎTRE ou ESCLAVE : le code MAÎTRE permet d'accéder à toutes les procédures décrites dans les Tableaux d'accès
utilisateur. Le code SLAVE ne permet d'intervenir que sur les zones précédemment activées.
Une fois l'installation terminée, l'utilisateur peut accéder à la centrale avec le code (utilisateur) défini par l'installateur et le modifier à souhait, de sorte que celui-ci ne soit connu que de lui seul.
L'utilisateur peut également ajouter et/ou supprimer d'autres codes de tiers, afin de limiter les opérations à des zones spécifiques lorsque nécessaire (par exemple, mise en marche A+B+C, mise à
l'arrêt A+B – toutes les combinaisons sont possibles). En cas d'intervention technique, l'utilisateur devra autoriser l'accès de l'installateur en entrant son code utilisateur.

3.4.3 DÉSACTIVATION (EXCLUSION) D'UN DÉTECTEUR (codes MAÎTRE uniquement) : en cas de besoin (par exemple : défaut), il est possible d'exclure du système un ou
plusieurs détecteurs, en suivant les instructions du tableau.

INCERT - Isolement détecteurs: seulement l'installateur, avec propre code, il peut isoler un ou plus révélateurs en cas de nécessité.
L'opération est signalée aux numéros de l'annuaire programmés pour recevoir le message vocal 2, à enregistrer opportunément: Périphérique isolé" et SMS 2, déjà écrit.

3.4.4 LECTURE DU JOURNAL DES ÉVÉNEMENTS (codes MAÎTRE ou INSTALLATEUR uniquement – voir aussi le tableau du paragraphe 8)
Appuyez sur l'icône correspondante pour afficher les 500 derniers événements qui se sont produits et qui sont visibles en clair (↓) avec l'indication de la date et de l'élément
qui a provoqué l'événement. Les appels vocaux et les envois de SMS sont affichés comme suit :
APPEL VOC. ; (type message) 1-10 ; (résultat) OK / KO / OCC (occupé) – Numéro appelé – Nom. Par exemple :
APPEL. VOC. 1 OK 333444555 Gianni ENVOI SMS - 1 OK 333444555 Gianni
APPEL VOC. [RÉSULTAT] – [TYPE] - N°TÉL MISE EN MARCHE – ÉTIQUETTE
DÉSACTIVATION DÉTECT. – salle de bain PORTE/FENÊTRE OUVERTE – porte d'entrée
MISE EN MARCHE FIRMWARE (Activation de la centrale) AJOURNEMENT DU FIRMWARE (par ordinateur)

3.4.5 MISE EN MARCHE VIA CODE UTILISATEUR (aussi bien Maître qu'Esclave - cf. tableau 1)
Après la saisie du code utilisateur, il est possible de mettre la centrale en marche totale ou partielle en appuyant sur l'icône correspondante : les zones de mise en marche
partielle sont définies lors de l'installation. Il est néanmoins possible d'activer d'autres zones. Pour ce faire, appuyez sur l'icône MISE EN MARCHE AU CHOIX puis choisissez la
zone à protéger. Il est également possible de prévoir un délai d'armement. Toutefois, dans certains cas cette opération n'est pas possible : cf. 3.5.1

3.4.6 MISE EN MARCHE AUTOMATIQUE : si la mise en marche automatique a été prévue lors de l'installation ; cf. 10.1.2

3.5 ACCÈS UTILISATEUR EN PRÉSENCE DE NOUVEAUX ÉVÉNEMENTS (codes MAÎTRE uniquement - tableau 2)
Si l'icône « avertissement » s'affiche, cela veut dire qu'il y a de nouveaux événements à vérifier. Ceux-ci peuvent être de nature diverse (alarme, masquage,
sabotage, pannes, etc.). L'utilisateur doit lire les événements, qui sont clairement décrits. La confirmation  de la lecture des événements supprime ceux qui ne
sont plus en cours : ceux qui subsistent ne sont pas supprimés.

INCERT - Alarme sabotage: dans ce cas d'alarme falsification seulement l'installateur, avec propre code, il peut forcer l'insertion e/o rétablir le système.

6
7
3.5.1 DÉLAI D'ARMEMENT – Attention: il se peut que la mise en marche des centrales soit refusée dans les circonstances décrites ci-dessous.
Un délai d'armement (modifiable de 1 à 99 secondes) est défini lors de l'installation. Durant ce laps de temps, les centrales vérifient l'état du système : si des détecteurs sont
en état d'alerte, l'icône « avertissement » s'affiche. Tapez le code pour lire l'événement. Pour forcer la mise en marche, appuyez sur ( ) pour confirmer le forçage : tous les
détecteurs au repos s'activent. Si pendant le délai d'armement un ou plusieurs détecteurs déclenchent une alarme, la mise en marche est refusée et affichée sur le clavier.
Attention ! Il est vivement recommandé d'attendre la confirmation de la mise en marche avant de s'éloigner.
Attention ! Le forçage de la mise en marche n'est possible qu'à partir du clavier et uniquement avec le code MAÎTRE. Dans tous les autres cas, il faudra d'abord supprimer la
cause du blocage, puis répéter la mise en marche.

3.5.2 MISE A L’ARRÊT


Pour mettre les centrales à l'arrêt, tapez le code utilisateur : les alarmes éventuellement en cours sont désactivées. Vérifiez si de nouveaux événements se sont produits.
Si le système comporte des détecteurs temporisés, avec temporisation réglable de 1 à 45 secondes, ceux-ci ne déclencheront une alarme qu'à expiration du délai programmé,
si les centrales ne sont pas mises à l'arrêt entretemps. Si un mouvement est détecté par un détecteur temporisé puis par un autre détecteur non temporisé, l'alarme se
déclenchera immédiatement, mais les appels téléphoniques ne seront transmis qu'au bout de 30 secondes ou à l'expiration de la temporisation d'entrée, si supérieure.

3.6 MISE EN MARCHE/MISE À L'ARRÊT PAR TAG


Les centrales peuvent être commandées par une petite clé électromagnétique, appelée TAG. Celle-ci est livrée dans plus d'un milliard de combinaisons de codes différentes et
elle fonctionne en l'approchant du lecteur. Les claviers 4020 et 4021 comportent un lecteur intégré, qui est situé sur le côté en haut à droite. Ce lecteur est de type à
impulsions : une première lecture met les centrales en marche totale, une deuxième lecture les met à l'arrêt. Ce sont les seules manœuvres possibles avec le lecteur du clavier.

3.6.1 LECTEURS TAG ACCESSOIRES


Le système peut prévoir d'autres lecteurs TAG individuels, modèle 4022 (fonctionnement par bus) et 4023 (relié au clavier), où la partie sensible est à l'avant (voir les
instructions spécifiques). Grâce à ces lecteurs, les manœuvres suivantes sont possibles :
ON - mise en marche totale : approchez le TAG et éloignez-le dès que la LED rouge s'allume.
ON/P – mise en marche partielle : approchez le TAG et maintenez-le en place jusqu'à ce que la LED rouge clignote.
OFF – mise à l'arrêt : la centrale étant en marche, approchez le TAG et maintenez-le en place jusqu'à ce que la LED verte s'allume.

LED jaune : les lecteurs disposent d'une LED jaune. Si elle clignote lors de la mise en marche (ON – ON/P), cela veut dire qu'il y a des portes/fenêtres ouvertes dans le système
et/ou des alarmes en cours. Vous devrez alors fermer les fenêtres/portes ouvertes ou tenter de forcer la mise en marche via le clavier. Si elle clignote après la mise à l'arrêt,
cela veut dire qu'une alarme s'est déclenchée lorsque le système était en marche. Vous devrez alors consulter le journal des événements.

Attention ! Selon la programmation, les LED rouge, verte et jaune peuvent rester allumées ou s'éteindre après 30 secondes, pour ne pas faire connaître l'état du système. Dans
ce dernier cas, les LED s'allumeront dès que vous approchez le TAG dédié.

3.6.2 MISE À L’ARRÊT SOUS CONTRAINTE – ALARME CONTRAINTE


Le lecteur de TAG peut être programmé de sorte que, après la mise à l'arrêt, il soit également nécessaire de taper le code UTILISATEUR sur le clavier : si ce dernier n'est pas
tapé dans les 30 secondes, le système reste à l'arrêt, mais les centrales transmettent silencieusement le message téléphonique d'AGRESSION opportunément programmé.
Cette fonction est utile si vous courez le risque d'être obligé de mettre le système à l'arrêt contre votre volonté.

3.7 COMMANDES DIRECTES SANS CODE (cf. tableaux 1 ou 2) - Attention ! Les fonctions 3.7.1/2/4/5 ne sont pas certifiées IMQ.
L'utilisateur peut activer ces fonctions pour des besoins différents en appuyant simplement sur l'icône correspondante du clavier.

3.7.1 TEST SIRÈNES : une première pression déclenche les sirènes, une seconde pression les arrête. Cette fonction peut également être utilisée pour alerter le voisinage : en
l'absence de désactivation manuelle, les sirènes s'arrêtent à l'expiration du délai préétabli.

3.7.2 ALARME MÉDICALE D'URGENCE : pressez et maintenez cette icône enfoncée pendant 2 sec. pour déclencher l'envoi des appels téléphoniques d'urgence programmés.

3.7.3 CRÉDIT SIM : pressez et maintenez cette icône enfoncée pendant 2 secondes pour activer la demande du crédit résiduel au fournisseur de la carte SIM.

3.7.4 TÉLÉGESTION : pressez et maintenez cette icône enfoncée pendant 2 secondes pour activer la connexion électronique avec l'installateur (si prévue).

3.7.5 FONCTIONS « DOMOTIQUES » (commande d'appareils électriques)


Par le biais des centrales, il est possible de commander des appareils électriques de tout genre (automatismes, éclairage, moteurs, etc.), via le relais intégré ou le clavier, au
moyen des cartes Relais Bus (code 4035), avec confirmation de l'opération. Étant donné que ces aspects peuvent différer considérablement d'une installation à l'autre,
l'installateur devra décrire clairement la fonction qui s'affiche sur l'écran.
Les commandes sont simples à utiliser et peuvent être réalisées de plusieurs façons, à travers :
 les claviers tactiles du système, qui montrent clairement la commande à exécuter. Pour identifier l'actionneur, utilisez↓
 des appels téléphoniques suivis d'une combinaison de chiffres correspondant aux commandes requises (cf. 3.8.1)
 des messages SMS spéciaux (devant être mémorisés afin de les rappeler sur le téléphone - cf. 3.8.2)
 des APP particulières, téléchargées depuis le site www.silentron.com et programmées sur le SMART PHONE de l'utilisateur

3.8 INFORMATIONS ET COMMANDES À DISTANCE - Attention ! Les fonctions décrites dans ce paragraphe n'étant pas prévues par la norme, elles ne sont pas certifiées IMQ.

3.8.1 Accès à la centrale via l'appel du numéro de téléphone fixe (RTC) - Uniquement avec message d'aide vocale enregistré
Composez le numéro - attendez deux sonneries - raccrochez - recomposez le numéro dans la minute qui suit : la centrale répond par le message d'aide vocale, suivi d'un signal
sonore. Composez ensuite le code UTILISATEUR suivi de # pour ouvrir la connexion avec les centrales. Poursuivez comme suit :

3.8.1.1 Commande/contrôle depuis la centrale : appuyez sur les touches indiquées - la réponse sera un message vocal en clair
vérification de l'état ON-OFF de la centrale 0#
mise en marche de la centrale 01#
mise en marche partielle zones A+B 02#
mise à l'arrêt de la centrale 00#

INCERT - Attention! Dans le cas de M/A de la centrale par téléphone, elle confirme toujours telles manoeuvres au numéro premier de l'annuaire avec des signaux acoustiques:
3 signaux à l'insertion, un signal à l'arrêt.

3.8.1.2 Commande/contrôle du relais à l'intérieur de la centrale : appuyez sur les touches indiquées - la centrale répondra par un ou plusieurs bip(s) sonore(s)
vérification de l'état 20 # relais activé = 3 signaux - désactivé = 1 signal
activation 20  1 # 3 signaux
désactivation 20  0 # 1 signal

8
3.8.2 Accès à la centrale via l'appel du numéro de téléphonie mobile (GSM)
L'installateur peut programmer les numéros dans le répertoire de la centrale de manière à permettre ou non un accès direct (le numéro appelant ne doit pas être anonyme):
a) Appel de la part d'un numéro reconnu et autorisé à l'accès direct : composez le numéro de la SIM de la centrale ; celle-ci répondra par le message d'aide vocale, si celui a
été auparavant enregistré, suivi d'un bip sonore ou bien par un bip sonore immédiat. Une fois que vous entendez ce signal sonore, vous êtes connecté à la centrale et vous
pouvez alors effectuer les opérations suivantes.
b) Appel de la part d'un numéro non autorisé à l'accès direct : composez le numéro de la SIM de la centrale ; écoutez le message d'aide vocale, si celui-ci a été auparavant
enregistré. Après le bip, composez le code UTILISATEUR suivi de #. Vous êtes alors connecté à la centrale et vous pouvez effectuer les opérations suivantes.
Opérations : Pour effectuer des contrôles ou des manœuvres, tapez sur les touches comme s'il s'agissait d'un appel depuis une ligne fixe (voir ci-dessus).

INCERT - Attention! Dans le cas de M/A de la centrale par téléphone, elle confirme toujours telles manoeuvres au numéro premier de l'annuaire avec des signaux acoustiques:
3 signaux à l'insertion, un signal à l'arrêt.

3.8.3 COMMANDES VIA SMS (uniquement par les appelants autorisés à l'accès direct): on peut commander la centrale à travers de messages SMS. Ces commandes étant
soumises au service de transmission du fournisseur de la carte SIM, il se peut qu'elles ne soient pas reçues immédiatement. Attention ! ‫ = ײַ‬espace

3.8.3.1 Commande/contrôle depuis la centrale


opération SMS à envoyer réponse SMS de la centrale
vérification de l'état ON-OFF de la centrale C? ON ‫ ײַ‬OK ON ‫ ײַ‬ACF (zones) ‫ ײַ‬OK OFF ‫ ײַ‬OK
mise en marche totale de la centrale ON ON ‫ ײַ‬OK
mise en marche partielle zones ON ‫ ײַ‬ACF (zones) ON ‫ ײַ‬ACF (zones) ‫ ײַ‬OK
mise à l'arrêt de la centrale OFF OFF ‫ ײַ‬OK
lecture du journal des événements MEM? 3 derniers événements, tels qu'indiqués dans le journal des événements
demande du crédit résiduel SIM ? réponse € selon les modalités du fournisseur de la carte SIM

INCERT - Attention! Dans le cas de M/A de la centrale par téléphone, elle confirme toujours telles manoeuvres au numéro premier de l'annuaire avec des signaux acoustiques:
3 signaux à l'insertion, un signal à l'arrêt.

3.8.3.2 Commande/contrôle du relais à l'intérieur de la centrale


opération SMS à envoyer réponse SMS de la centrale
contrôle R? R ‫ ײַ‬ON (OFF)
activation R ‫ ײַ‬ON R ‫ ײַ‬ON ‫ ײַ‬OK
désactivation R ‫ ײַ‬OFF R ‫ ײַ‬OFF ‫ ײַ‬OK

3.8.4 Commande cartes 4035 Relais Bus dans le système


Celles-ci sont commandées exclusivement à partir du clavier tactile (cf. 3.7.5) ou par SMS, si les centrales sont équipées d'un module GSM. Pour faciliter les manœuvres, les
SMS à envoyer peuvent être remplacés par des icônes APP.
Attention ! Vous devez transmettre le numéro du nœud de Bus correspondant à la carte relais de configuration (par exemple : 32).

opération SMS à envoyer réponse SMS de la centrale


contrôle 32? 32 ‫ ײַ‬ON (OFF)
activation 32 ‫ ײַ‬ON 32 ‫ ײַ‬ON ‫ ײַ‬OK
désactivation 32 ‫ ײַ‬OFF 32 ‫ ײַ‬OFF ‫ ײַ‬OK

3.8.5 ÉCOUTE À DISTANCE - Pour utiliser la fonction d'écoute à distance, vous devez auparavant installer un micro distant connecté à la centrale : appuyez sur  au cours
d'une communication téléphonique pour écouter ce qui se passe à l'endroit où se trouve le micro. Vous ne pouvez pas parler et écouter en même temps.

3.8.6 MODIFICATION D'UN NUMERO DANS LE REPERTOIRE DE LA CENTRALE - Les numéros de téléphone enregistrés dans le répertoire de la centrale peuvent être également
modifiés en envoyant le SMS suivant : A ancien numéro A nouveau numéro (sans espaces intermédiaires). Réponse : MODIFICATION EFFECTUÉE nouveau numéro.

3.9 ÉTATS D'ALARME - Une fois en marche, les centrales sont toujours opérationnelles afin d'assurer la fonction d'autoprotection. Vous pouvez inhiber la fonction
d'autoprotection seulement en activant le mode TEST. Pour ce faire, vous devez entrer le code INSTALLATEUR (entretien - cf. par.19). L'accès au mode TEST via le code
UTILISATEUR ne bloque pas les fonctions d'autoprotection.

États de marche : zones d'alarme intrusion


a) Centrale à l'arrêt OFF seulesleszones24heures,lescommandesdirectesetlescommandesdomotiquessontarmées
b) Centrale en marche partielle ON/P les zones d'alarme intrusion sont également armées
c) Centrale en marche (totale) ON toutes les zones sont armées

3.9.1 TYPE, SIGNALISATION ET GESTION DES ALARMES


Lorsque la centrale est en marche totale ou partielle, cet état n'est pas signalé sur l'écran du clavier, tandis que lorsque la centrale est à l'arrêt ou lors de sa mise à l'arrêt, il se
peut que le symbole invitant à consulter le journal des événements s'affiche (cf. 3.5).
À la suite d'un événement d'alarme, les dispositifs d'alarme prévus et les appels téléphoniques et/ou les messages écrits programmés s'activent : la mise à l'arrêt de la centrale
interrompt tout type d'alarme et/ou d'appel téléphonique, à l'exception de ceux numériques envoyés au centre de surveillance, qui ne peuvent être bloqués qu'à la fin du
cycle (prévenez le centre de surveillance en cas d'erreur).
Attention ! Les messages par téléphone ne fonctionnent que s'ils sont correctement activés, associés et enregistrés ou écrits (installation).

3.9.2 FONCTIONS D'ALARME INTRUSION


Avant-propos : le système peut prévoir un délai d'armement (modifiable de 1 à 99 secondes), commun à tous les détecteurs, de même que des détecteurs temporisés, qui
déclenchent l'alarme à l'expiration du délai programmé au moment de l'installation. Ce délai est réglable de 1 à 45 secondes. Ceci afin de permettre à l'utilisateur de
sortir/entrer lorsque le clavier de commande est situé dans une zone protégée à l'intérieur des locaux. Lorsque la centrale est en marche totale ou partielle, les types de
déclenchement d'alarme suivants sont possibles :

3.9.2.1 ALARME INSTANTANÉE : l'activation d'un détecteur instantané provoque le déclenchement des dispositifs d'alarme (sirènes et/ou autre) et l'envoi des messages
téléphoniques d'alarme, aussi bien écrits que vocaux. L'alarme persiste pendant un laps de temps réglable de 1 à 999 secondes et peut être répétée si une nouvelle alerte est
transmise par un détecteur.

3.9.2.2 ALARME TEMPORISÉE : l'activation d'un détecteur temporisé lance le compte à rebours de l'alarme qui se déclenchera à l'expiration du délai progra mmé, si la centrale
n'est pas mise à l'arrêt entretemps. Lorsque l'alarme est temporisée, les messages téléphoniques ne sont envoyés qu'à la fin de la temporisation. Cf. 3.5.2.

9
3.9.3 FONCTION ALARME TECHNIQUE - Non certifiée IMQ: Cette alarme est déclenchée par des détecteurs de fumée, de gaz, d'inondation et autres lorsque ces événements
ont lieu dans les zones programmées à cet effet. Ces détecteurs sont activés en permanence, quel que soit le mode opérationnel. L'alarme consiste simplement à afficher le
signal « avertissement » lorsque les centrales sont à l'arrêt.

Attention ! Blocage des alarmes ! Chaque détecteur est automatiquement exclu après 3 déclenchements d'alarme au cours d'une période continue de marche totale ou
partielle. Il sera activé de nouveau lors de la mise en marche suivante.

3.9.4 FONCTIONS D'AUTOSURVEILLANCE ET D'AUTOPROTECTION DU SYSTÈME

SABOTAGE : cette fonction surveille en permanence tous les appareils du système, de même que les lignes filaires correspondantes, signalant toute tentative de sabotage.
Lorsque la centrale est en marche, toutes les signalisations visuelles, sonores et de communication s'activent, déclenchant une alarme générale. Lorsque la centrale est à
l'arrêt, l'icône « avertissement » s'affiche et les appels téléphoniques sont envoyés sans que ne se déclenchent d'autres alarmes sonores.
MASQUAGE : c'est le contrôle ponctuel de tous les détecteurs anti-masque reliés à la ligne Bus du système. Lorsque la centrale est en marche, toute tentative de masquage
déclenche l'alarme générale de toutes les signalisations visuelles, sonores et de communication. Lorsque la centrale est à l'arrêt, l'icône « avertissement » s'affiche sans
d'autres types de signalisation.

INCERT - Attention! La restauration de falsifications éventuelles est permise seulement à l'installateur.

ANOMALIE BUS : c'est le contrôle permanent de la ligne Bus qui relie les différents composants du système. Lorsque la centrale est en marche, toute anomalie sur la ligne Bus
déclenche un cycle d'appels téléphoniques, sans aucune alarme sonore.
ANOMALIE TÉLÉPHONE
RTC : la présence de la ligne fixe est contrôlée en permanence. En cas de dérangements pendant plus de 10 secondes, l'anomalie est affichée sur le clavier et signalée via GSM.
GSM : après 15 minutes d'absence de réseau l'anomalie est affichée et communiquée via la ligne fixe RTC. Dès le retour du réseau, des confirmations seront envoyées via SMS.

APPELS DE CONTRÔLE : les centrales envoient des appels/messages de contrôle toutes les 1-25 heures (fonction programmable).
Si seule la ligne RTC est connectée, la centrale appellera le premier numéro du répertoire et transmettra un signal sonore de la durée de trois secondes. Si le module GSM est
installé, le SMT n° 5 sera envoyé aux numéros de répertoire associés.
ABSENCE/RETOUR 230V : l'absence de réseau électrique est affichée à l'écran après 10 secondes. Au-delà du temps programmé (1 à 60 min), les appels téléphoniques et les
SMS sont envoyés. Au retour du courant (230V), les signalisations sont instantanées.
BATTERIES FAIBLES : le contrôle est effectué uniquement en cas de coupure secteur. Les signaux visuels/sonores sur le clavier et les messages vocaux – SMS ne s'activent qu'au bout de 10
secondes. La batterie faible est signalée à 10,9V et la recharge à 11,2V. Pour vérifier l'état des batteries, coupez temporairement le 230V CC pendant quelques minutes.
PORTE/FENÊTRE OUVERTE : ce signal est donné lors de la mise en marche si des portes ou fenêtres protégées ont été laissées ouvertes. Pour savoir quelles sont les huisseries ouvertes, il
suffit de lire le journal des événements, après avoir entré le code UTILISATEUR. Cette situation bloque la mise en marche de la centrale, à moins de la forcer ( ) ou de fermer la porte ou la
fenêtre ouverte.

4 APPELS TÉLÉPHONIQUES D'URGENCE DE LA CENTRALE - Modalité Pass-Trough


Dans tous les cas d'alarme, les centrales activent l'envoi des messages téléphoniques opportunément programmés et associés à au moins un numéro du répertoire (ou à
plusieurs numéros) de la manière suivante - Attention! Qui reçoit l'appel il doit taper un numéro quelconque sur le propre téléphone pour confirmer la réception correcte. Si
cela ne succède pas, l'appel sera mémorisé sur l'historique des événements comme "pas reçu".

 Message numérique au centre de surveillance : cette fonction est prioritaire sur les autres transmissions jusqu'au terme du cycle. celui-ci peut prendre plusieurs minutes,
selon la vitesse de réponse du centre de surveillance.
Attention ! Ce type de message est le seul qui ne peut pas être bloqué par la mise à l'arrêt de la centrale.
 Envoi de SMS : si le module GSM est installé, des SMS d'alarme sont envoyés. L'envoi est interrompu à la mise à l'arrêt.
 Envoi de messages vocaux : les centrales appellent dans l'ordre chaque numéro associé et transmettent le message vocal. Si le module GSM est installé, vous devrez
choisir lors de la programmation à quelle ligne accorder la priorité, à savoir la ligne fixe RTC ou GSM. Si un numéro ne répond pas ou est occupé, ou n'est pas tapé aucun
numero, chaque numéro est composé jusqu'à trois fois après que la première séquence d'appels aura été complétée. Les appels sont interrompus à la mise à l'arrêt (sauf les
protocoles digital à la télésurveillance)
 Désactivation des appels à distance : après avoir entendu le bip signalant la « fin du message », appuyez sur # pour désactiver tout appel ultérieur.

5 FONCTIONS SPÉCIALES – NON CERTIFIÉES IMQ : les centrales permettent d'autres fonctions accessoires, qui peuvent s'avérer utiles pour l'utilisateur dans certaines installations.

5.1 Association détecteur – carte relais Bus 4035 (carillon - automatismes): Un détecteur permet de commander une ou plusieurs cartes 4035 Relais Bus, avec centrale en
marche et/ou à l'arrêt : cela permet, par exemple, d'allumer automatiquement des lumières, d'activer une sonnerie, ainsi que d'autres opérations similaires

5.2 Commande cartes 4035 Relais Bus via TAG – CONTRÔLE DES ACCÈS : Un système de contrôle d'accès peut être implémenté en utilisant des clés TAG dédiées qui diffèrent
de celles utilisées pour mettre la centrale en marche/à l'arrêt. Ces clés permettent d'ouvrir les portes, les portails et autres à travers une carte relais Bus : chaque commande
est enregistrée dans le journal des événements avec la date et l'heure.
Attention ! Cette utilisation nécessite de consulter/télécharger fréquemment le journal des événements en fonction du nombre d'accès qui ont lieu habituellement.

5.3 Connexions TTL : La centrale peut être connectée à d'autres dispositifs via un port TTL. Grâce à un protocole propriétaire Silentron, ce port permet à différents appareils de
communiquer entre eux et de centraliser les alarmes transmises par les différentes centrales. Pour utiliser cette fonction, veuillez contacter le SAV Silentron, qui vous donnera
les instructions nécessaires.

6. INFORMATIONS DESTINÉES À L'UTILISATEUR : Ce mode d'emploi décrit de manière aussi exhaustive que possible le potentiel considérable des centrales Sil-Bus. De
nombreuses fonctions sont liées au mode d'installation, aux programmations réalisées et à l'entretien correct du système. L'installateur se doit d'intégrer dans ce mode
d'emploi tout complément d'information permettant à l'utilisateur de réaliser les opérations décrites. Silentron est disponible pour fournir tous conseils et informations sur
demande, mais n'est pas responsable quant à l'utilisation et/ou la non-utilisation des multiples variantes et possibilités d'utilisation de cet appareil. Notamment :
a) événements malveillants non signalés ou signalés de manière insuffisante : ces événements peuvent se produire pour une multitude de raisons, telles que la défaillance ou la charge
insuffisante des batteries, les lacunes des dispositifs d'alarme, l'absence de crédit sur la carte SIM, l'échec de connexion téléphonique, le mauvais choix et/ou emplacement des détecteurs
utilisés, l'échec de la mise en marche, d'autres anomalies signalées et non corrigées, et ainsi de suite (la liste est donnée à titre indicatif et non exhaustif).
b) fausses alarmes. Il existe deux types de fausses alarmes : a) les fausses alarmes proprement dites, dues à la défaillance de composants du système ; b) les alarmes
intempestives, provoquées par des phénomènes environnementaux de diverse nature et/ou par une installation erronée. Le matériel reconnu défectueux est couvert par la
garantie du fabricant selon les termes et conditions publiés en ligne et dans les catalogues généraux. Si le matériel ne présente pas de défauts, la résolution du problème
incombe à la personne qui a vendu le produit à l'utilisateur et s'est chargée de l'installer.
c) absence partielle ou totale des fonctions décrites : ce mode d'emploi décrit la centrale Sil-Bus, y compris tous ses accessoires et/ou périphériques. Par conséquent, toute
lacune peut être due à une installation, une programmation et/ou une activation des fonctions incomplète. Le personnel Silentron est disponible pour fournir toute
l'assistance technique nécessaire. Pour plus d'informations, veuillez vous rendre à l'adresse www.silentron.com

10
7 - MANUEL D'INSTALLATION ET DE PROGRAMMATION

7.01 Attention ! Les opérations relatives au fonctionnement des centrales et de leurs claviers sont décrites dans la section dédiée à l'utilisateur. Par conséquent, pour une
pleine compréhension des instructions, il est indispensable de lire également la première partie !

7.02 Attention ! Mise à niveau des centrales Sil-Bus


Les centrales peuvent être constamment mises à jour avec la dernière version du firmware. Pour les centrales avec firmware jusqu'à 3790D (avec signaux anti-masque et
anti-sabotage indépendants), la compatibilité totale avec ce modèle s'obtient en mettant le dip-switch 1 sur ON avant d'alimenter la centrale.

7.03 Attention ! Les centrales avec firmware antérieur à la version 3790G98 et les claviers tactiles antérieurs à la version 3720G12 ne peuvent pas être considérés comme
« certifiés IMQ », même s'ils ont été mis à jour.

7.1 OUVERTURE DES BOITIERS, FIXATION MURALE


Pour ouvrir les boîtiers des centrales, dévissez les deux vis situées à l'avant et retirez le capot. Lorsque vous refermez les boîtiers, assurez-vous de bien rebrancher la prise de
terre sur le couvercle à l'aide du câble dédié.
La centrale doit être solidement fixée au mur à l'aide de vis et de chevilles (cf. figure ci-dessous), à une hauteur convenable pour une utilisation aisée.
Des logements spéciaux sur le fond des boîtiers ont été spécialement aménagés pour le passage des câbles. Toutes les connexions électriques doivent être réalisées selon les
règles de l'art et en conformité avec les normes fixées, au moyen de câbles de section appropriée (cf. tableau dédié).

7.2 AUTOPROTECTION À L'OUVERTURE ET À L'ARRACHEMENT


L'indication d'ouverture est assurée par un bouton à ressort situé sur la carte. L'autoprotection à l'arrachement doit être réalisée en fixant le bouton fourni dans le trou
prépercé (cf. page 4), après avoir pratiqué un trou de 10 mm de diamètre et de 5 mm de profondeur dans le mur (cf. dessin). Le corps du bouton doit pénétrer dans le trou
pratiqué dans le mur afin d'empêcher toute tentative de sabotage.

7.3 CONNEXIONS 230V – Respectez les précautions suivantes :


 Utilisez un câble flexible avec des conducteurs ayant une
section minimale de 0,75 mm²
 Fixez le câble en serrant les vis du bornier prévu après avoir
relié les deux fils aux bornes. L'une des bornes est protégée par un
fusible 5x20 mm de 3,15 A 250V qui doit être retiré lors des
connexions et remis en place à la fin des travaux.
 Assurez-vous de toujours couper l'alimentation électrique avant
de travailler sur la centrale. L'appareil doit être connecté à
l'alimentation électrique à l'aide d'un disjoncteur 16A courbe C.
 Fixez solidement le câble d'alimentation secteur à l'un des
appareils à l'aide d'un serre-câble en nylon non amovible pour éviter
qu'il ne soit débranché.

7.4 BLOC D'ALIMENTATION – BATTERIES ET AUTONOMIE DU SYSTÈME - Les deux modèles de bloc d'alimentation sont indiqués au tableau de page 4
Le tableau suivant illustre les caractéristiques techniques des blocs d'alimentation, le courant maximal disponible pour les périphériques (sortie courant - à ne pas dépasser !),
le temps maximum d'autonomie en cas de coupure de courant (DUREE MAXIMALE COUPURE SECTEUR) et la durée de temps nécessaire pour recharger les batteries
conformément à la norme EN 50131-3:2009. Batteries : les batteries doivent être du type scellé, rechargeable au plomb, avec classe d'inflammabilité UL 94 HB.

7.5 CARTE ÉLECTRONIQUE COMMUNE AUX DEUX CENTRALES

Les connecteurs suivants sont raccordés à la carte 3790 Sil Bus :


 le connecteur du câble d'alimentation 14,4 V
 1 ou 2 connecteurs des câbles des batteries 13,8 V
Les éléments suivants peuvent être raccordés à la carte électronique :
 le module GSM code 4099 avec antenne. Celle-ci doit être sortie de la
centrale à travers le trou situé sur le dessus.
 un PC pour la programmation, au moyen du câble code 5997
 la carte de gestion CCTV en option doit être raccordée au même
connecteur 3798
 un éventuel micro pré-amplifié pour l'écoute à distance dans un autre local
 les câbles téléphoniques RTC entrants, en provenance de l'extérieur
 les câbles téléphoniques vers le réseau local intérieur
 tous les câbles du bornier principal nécessaires à l'installation du système.

EEprom : elle est amovible et non volatile ; en cas de remplacement de la


centrale, elle peut être utilisée pour préserver les données.
DIP-SWITCH 4 voies : 1 = voir remarque 5.02 ; 2 = non utilisé ; 3 = ON : bloc
entrée TAMPER (sabotage) sur bornier.
Attention ! Afin de respecter la réglementation, utilisez l'entrée pour connecter
l'autoprotection à l'arrachement ; 4 - résistance fin de ligne de la ligne Bus, à
activer (ON), le cas échéant.

11
7.6 CONNEXIONS ÉLECTRIQUES SUR BORNIER PRINCIPAL

7.6.1 DÉTECTEURS - LIGNES ÉQUILIBRÉES


Étant donné que les détecteurs traditionnels reliés
directement à la centrale ou aux modules Bus fonctionnent
avec l'équilibrage des lignes, les résistances spéciales doivent
être insérées tel qu'indiqué. Ce, afin de pouvoir relier chaque
détecteur classique avec seulement 3 fils, qui devront être de
diamètre approprié afin d'éviter les chutes de tension du
détecteur.
Lorsque la centrale est à l'arrêt, le signal TC est positif et sert
à verrouiller les détecteurs classiques équipés d'une entrée
dédiée: pendant le service de Test ce signal n’est pas actif,
par conséquent les détecteurs seront en état de marche.

7.6.2 CONNEXIONS FILAIRES BUS


Le système de BUS utilisé – Controller Area Network : CanBus
- est fiable et ne nécessite pas de câbles spéciaux.
Néanmoins, il est important d'utiliser des câbles de longueur
et de diamètre appropriés pour éviter les chutes de tension
aux extrémités du réseau, qui pourraient conduire à la
défaillance des périphériques lorsque leur longueur dépasse
2 000 mètres. Pour dimensionner les câbles de
raccordement, utilisez le tableau suivant. Celui-ci indique la
tension disponible à la fin d'une section de la longueur
indiquée, en fonction du courant absorbé par l'appareil, à
partir d'une tension initiale de 12 V.
Par exemple : câble de 0,50 mm de diamètre et de 100 m de
long, consommation de l'appareil raccordé 0,020 A (20 mA),
tension d'alimentation 11,76. Dans ce cas, la chute de
tension est acceptable.

Attention ! Lorsqu'elle n'est pas utilisée, l'entrée 6 (ENTR. DÉFAUT AUXILIAIRE) doit être reliée à la masse via une résistance de 47K.
Attention ! Les chutes de tension inférieures à 0,8 V sont acceptables pour un bon fonctionnement du système.
Attention ! Si la perte de signal se produit sur de longues sections de câbles, il convient de placer à mi-parcours un répéteur, code 4009.

12
Diamètre mm 1,000 Résistance 0,027 Longueur câble 100 m
Courant (A) 0,015 0,020 0,025 0,030 0,040
Tension (V) 11,9190 11,8920 11,8650 11,8380 11,7840
Diamètre mm 0,750 Résistance 0,035 Longueur câble 100 m
Courant (A) 0,015 0,020 0,025 0,030 0,040
Tension (V) 11,8950 11,8600 11,8250 11,7900 11,7200
Diamètre mm 0,500 Résistance 0,060 Longueur câble 100 m
Courant (A) 0,015 0,020 0,025 0,030 0,040
Tension (V) 11,8200 11,7600 11,7000 11,6400 11,5200
Diamètre mm 0,220 Résistance 0,120 Longueur câble 100 m
Courant (A) 0,015 0,020 0,025 0,030 0,040
Tension (V) 11,6400 11,5200 11,4000 11,2800 11,0400

7.6.3 SÉCURITÉ DU SYSTÈME


Bien que toute tentative de sabotage des câbles du réseau Bus soit signalée par une alarme spécifique, celle-ci entraîne une défaillance de tous les périphériques qui y sont
raccordés et nécessite alors une action corrective. Il convient donc que le câble de Bus ne soit pas placé dans une position visible, et encore moins en dehors des zones
protégées.

7.6.4 RESISTANCES DE FIN DE LIGNE : les résistances des périphériques doivent normalement être insérées (ON) en fin de ligne, comme le montre la figure. Attentio n ! Le
maximum admis est de 5 résistances. La centrale effectue un contrôle de la ligne et indique quels sont les modules programmés mais non connectés afin d'en vérifier la
connexion et la position.

7.6.5 RÉPÉTITEUR DE BUS code 4009 : ce dispositif permet de séparer électriquement la ligne Bus (par exemple, pour protéger des lignes se trouvant en dehors des zones
protégées) et d'amplifier les signaux dans le cas de lignes très longues. Dès lors qu'il n'est pas reconnu comme un nœud de Bus, le fonctionnement du répétiteur n'est pas
vérifié par la centrale. Aux fins de la conformité avec la norme, il doit être installé dans une situation protégée contre l'ouverture et/ou l'arrachement selon le cas.

8 CLAVIER DE PROGRAMMATION – GÉNÉRALITÉS


Pour effectuer la programmation via le clavier tactile, vous devez auparavant le brancher, puis alimenter la centrale (avec la batterie ou l'alimentation secteur). Les centrales
Sil-Bus sont les seuls appareils filaires sur le marché qui, si vous le souhaitez, peuvent être entièrement programmés en usine, ce qui permet de limiter au minimum les
opérations chez le client.

La configuration d'usine du système peut être effectuée de l'une des deux façons suivantes :

13
8.1.1 PROGRAMMATION TOTALE : sachant où tous les périphériques sont positionnés, il est possible de les programmer entièrement en laboratoire. Après quoi, chaque
périphérique sera opportunément numéroté, prêt à être installé déjà programmé.

8.1.2 PROGRAMMATION PARTIELLE : Il est également possible de se limiter à effectuer l'adressage des périphériques en laboratoire puis de les programmer à l'a ide du clavier
tactile ou d'un PC, une fois qu'ils sont installés.

8.2 CLAVIER TACTILE - DÉTAILS D'INSTALLATION


Ouverture du boîtier : pour ouvrir le clavier, appuyez avec un trombone comme le montre la figure puis retirez le couvercle du fond du boîtier.

Connexions : raccordez le clavier à la centrale sur la ligne de Bus à l'aide des 4 fils (cf. figure). Il est possible de brancher sur le clavier jusqu'à 4 lecteurs TAG, codes 4023
(encastrés). Cette connexion étant indépendante de la ligne Bus, toute tentative de sabotage restera sans effet.

Connecteur d'adressage (câble de programmation) : le clavier est fourni avec un câble pour la connexion temporaire des appareils de Bus devant être adressés : l'adressage
est permanent jusqu'à sa suppression.

Opérations d'étalonnage : si les images à l'écran ne s'affichent pas correctement, le clavier peut être réglé comme suit : la centrale étant à l'arrêt, appuyez sur la touche
RESET. 4 croix s'affichent à tour de rôle ; touchez-les au centre avec un trombone pour régler le clavier.

Opérations sur l'écran tactile : touchez du bout des doigts les icônes qui apparaissent sur l'écran, comme s'il s'agissait de touches. Dans certains cas, il est nécessaire de
maintenir la position du doigt pendant 1 à 2 secondes.

Lecteur TAG intégré : le clavier dispose d'un lecteur TAG (clé électromagnétique numérique). Pour fonctionner, le TAG doit être mis en contact avec le clavier fermé dans la
position indiquée.

Attention ! Branchez le clavier et les lecteurs TAG à l'aide d'un câble 4 voies ne dépassant pas 20 mètres de longueur.
Attention ! L'écran tactile est muni d'une résistance 2K2 branchée entre les bornes 1 et 3 des connecteurs pour lecteurs TAG extérieurs. Retirez la résistance en cas de
raccordement d'un ou de plusieurs lecteurs TAG.
Remarque : des lecteurs TAG-BUS, code 4022, pouvant être directement raccordés à la ligne Bus sont également disponibles (voir les instructions correspondantes). Ils
permettent de mettre le système en marche/à l'arrêt, de contrôler les accès et de commander les charges électriques à distance.

8.3 TRANSMETTEUR TÉLÉPHONIQUE INTÉGRÉ - CARACTÉRISTIQUES


Les centrales intègrent un transmetteur téléphonique RTC (sur ligne fixe) conforme aux normes ETSI ES 203-21 et R&TTE avec système de transmission ATS 2 et d'émission selon la norme EN
61000-6-3. Les temps de fonctionnement sont de 12 secondes pour le début de la transmission vocale et de 19 secondes pour la transmission numérique Contact-Id. Pour les aspects fonctionnels,
voir le point 3.9. Les centrales peuvent gérer un transmetteur téléphonique GSM accessoire, code 4099, conforme aux normes ETSI ES 203-21 et R&TTE avec système de
transmission ATS 2 et d'émission selon la norme EN 61000-6-3. Les temps de fonctionnement sont de 12 secondes pour le début de la transmission vocale et de 10 secondes
pour la transmission numérique Contact-Id. Pour les aspects fonctionnels, voir le point 3.9.
Pour la programmation des numéros, des messages et leurs caractéristiques, voir les paragraphes 11 et 12.

8.3.1 CONNEXION RTC : la ligne téléphonique extérieure doit être directement raccordée aux centrales, sans qu'aucun autre appareil ne soit interposé. Reliez la ligne aux
bornes en respectant la polarité. Les appareils en aval de la centrale peuvent être reliés aux bornes de sortie.

8.4 PROGRAMMATION
L'assistant audio vous guidera à travers toutes les opérations. Les paramètres ne seront pas perdus même si l'appareil est débranché de l'alimentation.
 Reliez le clavier tactile à la centrale.
 Branchez le câble de connexion temporaire sur le clavier pour la procédure d'adressage des modules.
 Insérez le module GSM en option, code 4099, si prévu, avec sa carte SIM logée dans le connecteur dédié.
Attention ! Supprimez auparavant le code PIN ou programmez-le sur 1234.
 Branchez la centrale sur une batterie (ou sur secteur en vous assurant d'éviter tout risque de choc électrique)
 Suivez les instructions fournies dans le tableau, en confirmant chaque étape (  ). Dès lors que la norme prévoit que l'accès de la part de l'installateur soit autorisé par
l'utilisateur (cf. 3.4), le nom de la société chargée de l'installation avec au moins un code utilisateur temporaire doivent être obligatoirement saisis (cf. 3.4.1). Par conséquent,
en cas de retour à la page d'accueil, un message demandera d'entrer le code utilisateur pour autoriser l'accès à l'installateur. Si vous souhaitez utiliser le firmware Silentron
(non certifié), veuillez suivre les instructions.

Attention ! Le système ferme automatiquement les menus principaux (dépourvus d'icône ESC) au bout de 5 secondes d'inactivité.

14
8.4.1 ADRESSAGE DES MODULES BUS : connectez un module Bus au câble d'adressage. Entrez dans le menu OUTILS (icône clé à molette) : le type de module connecté et le
numéro d'ordre attribué s'affichent. Vous pouvez alors choisir un adressage rapide en connectant un module après l'autre (8.1.2), ou vous pouvez commencer à programmer
le premier module connecté (8.1.1)

8.4.2 PROGRAMMATION DES ÉLÉMENTS DE BUS : si vous choisissez de reporter la programmation, celle-ci n'aura lieu qu'une fois le système installé, via la ligne Bus et sans
connexion directe au clavier. Lorsque les modules sont installés et branchés, la programmation est également possible à l'aide d'un PC (cf. par. 9.3).

8.4.3 AUTRES PROGRAMMATIONS : appuyez sur les autres icônes de la page d'accueil pour accéder à d'autres options de configuration, comme indiqué suivant.

8.4.4) TABLEAU RÉCAPITULATIF DES OPTIONS DE CONFIGURATION

15
9. Menu OUTILS DE CONFIGURATION DES PÉRIPHÉRIQUES
La configuration des périphériques câblés (détecteurs et dispositifs similaires) et des périphériques virtuels (codes) peut se faire par étapes, selon la convenance de l'installateur. Chaque
configuration est permanente et seules des opérations spécifiques peuvent la supprimer.
Attention ! Les différents menus permettent de choisir entre ANCIEN (OLD) et NOUVEAU (NEW) : si la modification concerne un dispositif déjà adressé (cf. 8.1. et suivants) ou
configuré, tapez ANCIEN. Pour les opérations entièrement nouvelles, tapez NOUVEAU (par exemple, nouveau code).

9.1 PROGRAMMATION DES CODES UTILISATEUR – 5 CHIFFRES – voir aussi 3.1 – 3.5.2
Attention ! Cette opération peut être effectuée par l'utilisateur d'un code MAÎTRE à tout moment.
Entrez dans le menu en appuyant sur l'icône « clavier », puis sur NOUVEAU : le numéro d'ordre du premier code utilisateur libre s'affiche.
Suivez à la lettre les instructions de l'assistant audio. Il vous faut tout d'abord entrer un code mnémonique pour l'utilisateur, puis :
- Les zones A,B,C,D,E,F que le code peut armer, puis celles qu'il peut désarmer. Cette option permet d'avoir, au besoin, des utilisateurs autorisés à intervenir sur
l'ensemble du système ou seulement sur une partie de celui-ci.
- Le nom de l'utilisateur de ce code, afin d'identifier l'auteur des opérations dans le journal des événements.
- Le type de code : MAÎTRE ou ESCLAVE (cf. 3.2), selon le niveau d'autorisation que vous souhaitez accorder à un utilisateur donné.
Appuyez sur ( ) pour valider la programmation et entrer un autre code.

9.1.1 Modification - Suppression des codes : sélectionnez ANCIEN (OLD) pour entrer, puis localisez le code (↑↓). Utilisez l'option CANC (supprimer) pour supprimer le code
ou bien mettez en surbrillance l'élément que vous souhaitez modifier ( ), puis confirmez en appuyant sur ( ).

16
9.2 GESTION DE TAG – CLÉ D'ACCÈS SANS CONTACTS ÉLECTRIQUES
NOUVEAU : configurer un nouveau TAG. ANCIEN : modifier / supprimer un TAG déjà présent
Entrez dans le menu en appuyant sur l'icône « clavier avec TAG », puis sur NOUVEAU : le numéro d'ordre du premier TAG libre s'affiche. Approchez le Tag de l'écran tactile
comme indiqué dans la figure (figure par. 8.2) : l'écran de saisie s'affiche en montrant le numéro de référence de l'emplacement. Si l'appareil émet trois bips, cela signifie que
le TAG a déjà été programmé. Si rien ne se passe, recommencez depuis le début en faisant attention. S'il ne se passe toujours rien, cela veut dire que le TAG est probablement
défectueux. Essayez avec un autre TAG.
Puis entrez les données demandées comme pour le code utilisateur et suivez la même procédure pour terminer l'opération.
Fonction « alarme contrainte » (cf. 3.6.2) : pour l'activer, mettez en surbrillance (↑↓) et appuyez sur ( ) pour valider la fonction « ON-code-OFF ».
Dans ce cas, après avoir mis la centrale à l'arrêt avec le TAG, l'utilisateur doit également entrer le code utilisateur sur le clavier dans les 30 secondes qui suivent : s'il ne le fait pas, le système reste à
l'arrêt, mais la centrale transmet le message téléphonique d'AGRESSION.

9.3 PROGRAMMATION DES MODULES BUS


Chaque appareil connecté à la ligne BUS est appelé MODULE : de nombreux types de modules sont disponibles, chacun avec sa fonction différente (voir également les
instructions spécifiques de chaque module). Chaque MODULE BUS doit être adressé (8.4.1), puis programmé (8.4.2), même à des moments différents. L'adressage a lieu
automatiquement, tandis que pour la programmation il est nécessaire de connaître l'utilisation et l'emplacement du module dans le système d'alarme.
Les instructions suivantes prennent en compte les modules déjà adressés. Il vous faudra alors les rappeler à travers la touche ANCIEN (OLD).

a) Modules BUS monovalents : ces modules ont une seule « adresse » Bus
1. 4010 TRANSPONDER BUS : module à installer dans les détecteurs classiques
2. 4014 PIR BUS AA : détecteur d'intrusion (infrarouge passif)
3. 4013 DT BUS AA : détecteur d'intrusion à double technologie (IRP + Hyperfréquence)
4. 4021 CLAVIER TACTILE BUS ESCLAVE : clavier Bus supplémentaire
5. 4035 RELAIS BUS : actionneur pour la commande de charges électriques
6. 4015 SENSOR BUS : contact magnétique (Attention ! Les entrées du bornier ne sont pas conformes et ne peuvent donc pas être utilisées)
7. 4022 LECTEUR TAG BUS : lecteur de clés TAG

b) Modules Bus polyvalents : Il s'agit de modules qui comportent plusieurs adresses et contrôlent plusieurs appareils. Leurs adresses sont affichées sur l'écran tactile quand ils
sont programmés pour la première fois. Sélectionnez (↓↑), puis validez avec () et activez (↓) une adresse à la fois. Confirmez les paramètres en appuyant sur .
1. 4080 CONCENTRATEUR BUS 4 + 2 : 4 entrées équilibrées utilisables (les deux entrées NF ne sont pas conformes)
2. 4081 CONCENTRATEUR BUS 6 : 6 entrées utilisables

9.3.1 PARAMÉTRAGE DES DÉTECTEURS BUS MONOVALENTS (a1, a2, a3, a6)
Après avoir rappelé et confirmé un détecteur spécifique adressé (ANCIEN - OLD), vous devez ensuite configurer les paramètres de fonctionnement suivants :
 TEMPORISATION D'ENTRÉE : entrez les secondes de 0 à 45 (Attention ! Cela empêche la fonction AND.DET. – cf. 9.3.1.1)
 ZONE : entrez la/les zone(s) intrusion surveillée(s) par l'appareil (un appareil peut être utilisé pour deux ou plusieurs zones) ou utilisez les icônes pour sélectionner la zone
24 heures (une seule pour chaque détecteur – fonctions non certifiées)
 OR/AND (OU/ET) de ZONE : si le détecteur a été associé à plusieurs zones, le message OR (OU) s'affiche. Celui-ci peut être changé dans AND (ET) (↓) de Zone (OR-
OU = le détecteur est activé si une seule zone est en modalité ON ; AND (ET) = le détecteur n'est activé que si toutes les zones sont en modalité ON)
 ID : identification (position qui identifie le périphérique, par exemple « Détecteur IRP cuisine »
 REC : enregistrement vocal de l'identification. L'enregistrement est lu après les messages vocaux d'alarme et permet d'identifier précisément la cause du déclenchement
de l'alarme.
Attention ! Consultez le paragraphe 9.1 pour plus d'informations concernant les durées d'enregistrement.
Attention ! Ne pas confondre OR et AND de zone avec la fonction AND (ET) des détecteurs (voir ci-dessous).
Attention ! Lorsque la carte CCTV (code 3798) est installée, ses paramètres s'affichent également. Veuillez consulter le manuel correspondant.

17
Zone 24 heures - Attention : fonctions non certifiées IMQ

alarme médicale d'urgence pour appeler des numèros prédéfinis (commandes sans fil ou filaires)

activation des sirènes - panique ou essai

alarmes techniques (fumée, gaz, inondation, température etc.): il declenche

9.3.1.1 FONCTION AND. DET. (AND des détecteurs d'intrusion et/ou 24 heures)
La fonction AND.DET. peut être activée en appuyant sur ↓ au lieu de saisir le délai de temporisation. Cette fonction permet de réduire au minimum les risques de déclenchements
intempestifs, notamment lorsque les détecteurs fonctionnent dans des conditions difficiles. Avec cette configuration, les signalisations déclenchées par un ou plusieurs détecteurs
seront traitées comme suit :

a) AND RÉCIPROQUE (deux ou plusieurs détecteurs configurés avec la fonction ET, reliés entre eux)
- La signalisation d'un détecteur configuré avec la fonction AND active une temporisation de 30 secondes non modifiable
- L'alarme ne se déclenche que suite à la signalisation envoyée dans les 30 secondes par un autre détecteur utilisant la fonction AND et relié au précédent.
Application : cette fonction utilise deux ou plusieurs détecteurs volumétriques pour protéger la même zone (ou un détecteur volumétrique + une barrière et/ou d'autres combinaisons de
périphériques), de sorte qu'une intrusion soit signalée par chacun d'entre eux.

b) AND NON RÉCIPROQUE (un ou plusieurs détecteurs configurés avec la fonction ET, reliés à d'autres détecteurs mais pas l'inverse)
Par exemple : détecteur 10 en AND relié aux détecteurs 11 et 12 – détecteur 11 en AND relié au détecteur 10 – détecteur 12 n'utilisant pas la fonction AND
- Signal d'alerte du 10 + signal du 11 (ou du 12) dans les 30 secondes = alarme
- Signal d'alerte du 11 + signal du 10 dans les 30 secondes = alarme
- Signal d'alerte du 10 + signal du 12 dans les 30 secondes = alarme
- Signal d'alerte du 12 + signal du 10 (ou du 11) = aucune alarme
Application : protection des espaces extérieurs, non prévue par la norme EN 50131. . .

c) AND TOUS (tous les détecteurs de la même zone utilisant la fonction ET reliés entre eux) : L'alarme ne se déclenche que lorsque le signal de l'un des détecteurs est suivi
dans les 30 secondes par le signal d'un autre détecteur.
Application : protection des espaces intérieurs où un intrus est susceptible de déclencher au moins deux détecteurs dans les 30 secondes. C'est la meilleure solution à utiliser
lorsque plusieurs détecteurs volumétriques avec des signaux qui se croisent sont installés dans les grands espaces perturbés par de fortes interférences.

d) PROGRAMMATION DE LA FONCTION AND (ET)

Pour mettre un détecteur en AND avec d'autres détecteurs, il faut que :


 les détecteurs aient déjà été programmés et que le numéro de leur emplacement ait déjà été noté
 les détecteurs aient été programmés sur la(les) même(s) zone(s) ou qu'ils n'aient été affectés à aucune zone

Le premier détecteur programmé avec la fonction AND est configuré en tant que MAÎTRE (M) : entrez les numéros d'emplacement d'autres détecteurs reliés en AND avec le
premier et confirmez avec  pour configurer des détecteurs ESCLAVES qui seront automatiquement affectés à la zone ou aux zones du détecteur MAÎTRE. Continuez jusqu'à la
saisie de l'ID et terminez par l'enregistrement vocal du détecteur MAÎTRE.

e) AND RÉCIPROQUE : les détecteurs ESCLAVES qui ont été configurés comme décrit ci-dessus sont automatiquement programmés avec une fonction réciproque AND.
Vous devrez alors les rappeler un par un (↑↓). Pour ce faire, entrez dans le menu de configuration des détecteurs ANCIENS (OLD), entrez l'ID () et enregistrez le message
vocal pour compléter la programmation.

f) AND NON RÉCIPROQUE : si vous préférez que le détecteur utilise la fonction AND non réciproque, appuyez sur DEL lorsque le numéro de l'emplacement du (ou des)
détecteur(s) configuré(s) automatiquement avec la fonction AND réciproque s'affiche. Validez avec  puis entrez l'ID et enregistrez le message vocal.

g) AND TOUS : sur la ligne AND, appuyez sur ↓ pour passer les cases avec les numéros d'emplacement jusqu'à ce que l'option TOUS s'affiche. Validez avec  puis entrez l'ID et
enregistrez le message vocal.
Dans ce cas, vous devez configurer au moins un autre détecteur avec l'option TOUS équivalente à la fonction réciproque précédente. L'option TOUS est utilisée pour accélérer la programmation si
vous avez plus de 4 détecteurs dans la même zone. L'option TOUS vous permet d'avoir plusieurs groupes de détecteurs configurés avec la fonction AND entre eux, mais uniquement un groupe
pour chaque zone.

h) DÉSACTIVATION DE LA FONCTION AND : Si vous souhaitez désactiver la fonction AND, sélectionnez le détecteur MAÎTRE et validez l'option TEMP.ENTR. (temporisation
d'entrée - temporisation à zéro ou réglable). Dès lors que cette option exclut la fonction AND, chaque détecteur reviendra au mode de fonctionnement normal.

i) ENREGISTREMENT DES ÉVÉNEMENTS « AND » : Les alarmes en provenance des détecteurs utilisant la fonction AND sont toutes stockées dans le journal des événements.
Celle qui génère effectivement l'alarme portera la mention « AND ».

l) EXCLUSION DES DÉTECTEURS UTILISANT LA FONCTION « AND » : Attention ! L'exclusion d'un détecteur utilisant la fonction « AND » entraîne la perte de la protection de la zone concernée,
sauf si l'exclusion concerne un détecteur utilisant la fonction TOUS et qu'il y ait au moins deux autres détecteurs programmés de la même manière : dans ce cas, la perte de protection ne sera que
partielle.

m) SUPPRESSION DES DÉTECTEURS UTILISANT LA FONCTION « AND » : vous ne pouvez supprimer un détecteur avec les procédures d'annulation standards que si vous avez
auparavant désactivé la fonction « AND ».

9.3.2 PROGRAMMATION DES PARAMÈTRES DES MODULES BUS POLYVALENTS (b1, b2)
Les concentrateurs à 4 et 6 zones disposent de 4 ou 6 entrées à lignes équilibrées qui permettent la connexion de 4 ou 6 détecteurs traditionnels : chacun d'entre eux occupe
un des 121 nœuds de bus disponibles. Une fois l'adressage (9.3. b) terminé, au moyen de (↑↓) sélectionnez chaque entrée reliée à un détecteur, qui peut être configuré
comme s'il s'agissait d'un module monovalent (9.3.1) et qui permet d'obtenir toutes les fonctions décrites ci-dessus. Attention ! Ces détecteurs n'étant pas connectés
directement sur le Bus, ils ne peuvent pas être réglés localement via le clavier ou à distance via la téléassistance, mais doivent être réglés sur place.

9.3.3 PROGRAMMATION DU CLAVIER TACTILE ESCLAVE – a4


Le système vous permet d'utiliser 6 autres claviers tactiles en plus du premier (MAÎTRE). Ceux-ci ne peuvent être utilisés qu'en tant que claviers de commande ON-OFF pour les
zones programmées car la programmation et les changements ne peuvent être effectués qu'au moyen du clavier MAÎTRE fourni avec la centrale. Une fois adressés, les claviers
peuvent être programmés pour opérer sur l'ensemble du système ou de manière partielle, exactement comme s'il s'agissait d'une clé TAG. Suivez les instructions affichées et
effectuez les sélections nécessaires (ZONES, TAG) pour configurer les claviers.

18
Vous pouvez faire en sorte que chaque clavier ESCLAVE ne commande qu'une seule zone et dispose de TAGS dédiés qui ne peuvent pas être lus par d'autres claviers. Cela vous
permet de créer des systèmes multi-utilisateurs, où chaque clavier n'est destiné à gérer que sa propre zone (ou ses propres zones).

Si les zones opérationnelles d'un clavier ESCLAVE sont limitées, les messages vocaux et texte de ce clavier ne seront diffusés que pour les zones activées. De même, les boutons
d'ALARME MÉDICALE D'URGENCE, d'AGRESSION et d'ACTIVATION DES SIRÈNES n'activeront que les appels téléphoniques aux numéros associés aux zones activées.
Attention ! Un conflit dû à une mauvaise programmation pourrait se produire : Si, par exemple, un code utilisateur avec un accès limité est activé uniquement pour les zones
A et B et le clavier ne gère que les zones C et D, il est évident que ce code ne peut pas marcher sur ce clavier.

9.3.4 PROGRAMMATION DES CARTES RELAIS BUS POUR LA COMMANDE D'AUTOMATISMES – a5


Ces cartes peuvent être programmées pour actionner les commandes automatiques de la centrale ou les commandes manuelles des claviers ou encore les commandes à distance
(uniquement par SMS). La programmation est intuitive : suivrez les instructions vocales confirmez vos choix. Liste des commandes possibles (S = temps en secondes) :

 MONOSTABLE (S) : en appuyant COMMANDES DOMOTIQUES sur le clavier et/ou vous envoyez le SMS prévu, le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S).
 BISTABLE : en appuyant COMMANDES DOMOTIQUES sur le clavier et/ou vous envoyez le SMS prévu, le relais commute de façon permanente jusqu'à réception de la
commande inverse
 ALARME GÉNÉRALE (S) : le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S)
 ALARME EXTÉRIEURE (S) : non prévue par la norme – non utilisable
 ON/OFF CENTRALE : le relais commute afin de changer l'état de la(des) zone(s) associée(s)
 MINUTERIE HEBDOMADAIRE : le relais commute selon le programme hebdomadaire prédéfini (cf. 10.1.3)
 TEMPORISATION D'ENTRÉE : le relais commute suite à l'alarme déclenchée par un détecteur temporisé, pour la durée de temporisation prédéfinie
 SABOTAGE (S) : le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S)
 ACTIVATION SIRÈNES (S) : le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S) lorsque la touche correspondante du clavier est pressée (1-999 S)
 ALARME MÉDICALE D'URGENCE (S) : le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S) lorsque la touche correspondante du clavier est pressée (1-999 S)
 AGRESSION (S) : le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S)
 ALARME TECHNIQUE (S) : le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S)
 ANOMALIE (S) : le relais commute pour la durée prédéfinie (1-999 S)
 ALARME BUS (S) : le relais doit être associé à un seul détecteur et commute pour la durée prédéfinie (1-999 S) seulement lorsque la centrale est en marche (signal
d'alarme supplémentaire pour un détecteur spécifique)
 LECTEUR TAG : le relais commute suite à la reconnaissance d'un ou de plusieurs TAGS – sélectionnez le mode monostable ou bistable
 DOMOTIQUE : le relais doit être associé à un seul détecteur, quel qu'il soit, et commute pour la durée prédéfinie (1-999 S), aussi bien avec la centrale en marche qu'à
l'arrêt (fonction « carillon »)

9.3.5 PROGRAMMATION DU LECTEUR TAG-BUS – a7


Grâce à ces centrales, il est possible d'installer jusqu'à 16 lecteurs TAG Bus dans un système pour permettre à l'utilisateur de manœuvrer à partir de différentes zones. Chaque
lecteur occupe l'un des 121 nœuds de bus disponibles. Il doit être adressé, puis programmé de sorte à pouvoir être identifié dans le journal des événements. L'installation est
décrite dans la documentation technique fournie avec l'appareil.

9.3.5.1 FONCTIONS SUPPLÉMENTAIRES DU LECTEUR TAG BUS (non certifiées IMQ) : le lecteur peut être utilisé pour commander des serrures électriques, en association avec
une carte relais, code 4035, devenant ainsi l'élément de base d'un contrôle d'accès, qui resteront stockés dans le journal des événements. Attention ! Si le nombre
d'opérations quotidiennes est élevé, vous devrez télécharger souvent le journal des événements (maximum 500 événements) afin d'éviter la perte de données : l'opération est
réalisable à partir d'un PC.

9.3.6 RÉGLAGES DES DÉTECTEURS BUS : Seuls les détecteurs Bus déjà programmés peuvent être gérés directement à partir du clavier. Pour ce faire, sélectionnez-les dans la
liste (↑↓) afin d'accéder au mode réglage (). Si aucune modification n'est apportée, les paramètres de chaque détecteur Bus sont réglés d'usine sur les valeurs moyennes :

SENSIBILITÉ : 75 % COMPTAGE D'IMPULSIONS : 02 INTÉGRATION : 50 %

Étant donné que chaque détecteur est automatiquement reconnu par le système dès que vous accédez au mode de réglage, l'écran de réglage correspondant n'affiche que les
caractéristiques réglables du détecteur concerné : cherchez le paramètre que vous souhaitez modifier (↓ ↑), puis confirmez votre choix avec () et faites les réglages
nécessaires à l'aide de (→ ←).

9.3.7 GESTION DES ENTRÉES DIRECTES - PROGRAMMATION DES DÉTECTEURS TRADITIONNELS (BORNIER)
Cet accès est utilisé pour programmer les détecteurs qui sont directement reliés aux 5 entrées équilibrées d'alarme intrusion et à l'entrée « défaut » (6). Reportez-vous au
schéma du bornier et effectuez les ajustements nécessaires sur le détecteur. Appuyez sur l'icône pour afficher la première des 5 entrées qui sont disponibles (entrée 6 =
DÉFAUT) :
 appuyez sur  pour accéder et programmer le premier détecteur relié à l'entrée 1
 appuyez sur ↑↓ pour passer d'une entrée à l'autre
 Entrez toutes les données nécessaires comme auparavant pour les détecteurs Bus (cf. 9.3.1).

9.3.8 MODIFICATION / SUPPRESSION D'UN MODULE BUS


Les modules peuvent être modifiés (sélectionnez ANCIEN/OLD pour les afficher et faire les modifications) ou supprimés (sélectionnez DEL) ou remplacés (lorsque défectueux).

9.3.8.1. REMPLACEMENT D'UN MODULE : si vous souhaitez remplacer un module, il vous suffit de noter le numéro de son emplacement, d'accéder au mode de
programmation, de le déconnecter de la ligne Bus, puis de le rappeler sur le clavier. Appuyez sur DEL (supprimer) pour afficher le message REMPLACEMENT - SUPPRESSION.
Sélectionnez REMPLACEMENT et appuyez sur « Entrée ». Branchez le nouveau module sur le clavier via le câble de programmation et appuyez sur . Le nouveau module
remplace le précédent, tout en conservant la même configuration des entrées : il pourra donc être installé à la place du précédent.
Attention ! Si vous appuyez sur SUPPRESSION, le module et tout ce qui y était raccordé seront supprimés.

19
10 Menu CONFIGURATION DES PARAMÈTRES DU SYSTÈME
Ce menu est utilisé pour définir les paramètres ajustables du système. L'utilisateur peut accéder à certains de ces paramètres :
Fonctions de temps : il s'agit de toutes les fonctions liées au paramètre « temps », qui peut être réglé en fonction des besoins
Gestion SIM du module GSM code 4099 (si prévu) : ce sont les commandes de la carte SIM qui servent à éviter tout échec de communication
Gestion du relais de centrale : c'est la programmation du relais interne des centrales qui peut avoir plusieurs fonctions utiles
Désactivation (exclusion) des détecteurs : cette option est accessible à l'utilisateur et est décrite au paragraphe 3.4.3 Attention ! Un détecteur exclus ne déclenche pas une
alarme, mais ses rapports sont affichés dans le journal des événements.
Priorité GSM/RTC (en cas d'installation du module GSM) : cette option permet de sélectionner le dispositif de communication prioritaire.
Utilités diverses : cette option offre des aspects fonctionnels à prendre en compte et à définir avec l'utilisateur.

10.1 FONCTIONS DE TEMPS (cf. figure)


Comme la plupart des configurations sont extrêmement intuitives et faciles à réaliser en suivant les instructions de l'assistant audio et les écrans du clavier, celles-ci ne sont
pas décrites dans ce mode d'emploi.
 HEURE/DATE : ce réglage est réinitialisé lorsque le système est débranché de l'alimentation électrique. Pour cette raison, il doit être réalisé avec précision à la fin de l'installation puisque la
date et l'heure de la centrale sont enregistrées dans le journal des événements.
 RÉGLAGE DES TEMPORISATIONS – les réglages d'usine sont indiqués entre parenthèses :
a) TEMPS D'ALARME - de 1 à 999 secondes (180), il s'applique à tout type d'alarme.
b) DÉLAI DE SORTIE - de 1 à 99 secondes (60), c'est le laps de temps qui s'écoule entre l'armement et la mise en marche effective de la centrale.
 MSG ABSENCE 230V : de 1 à 99 minutes (60), c'est le laps de temps qui s'écoule avant que l'événement ne soit transmis par téléphone.
 MSG PÉRIODIQUE : de 1 à 25 heures (25). Un appel téléphonique ou un SMS est envoyé à des intervalles de temps programmés pour confirmer le bon fonctionnement
de la surveillance téléphonique.
 PROGRAMMATEUR HORAIRE HEBDOMADAIRE : cette fonction permet de mettre automatiquement la centrale en marche/à l'arrêt pendant sept jours consécutifs - du lundi au
dimanche. Elle ne prend pas en compte les jours fériés en milieu de semaine.
Attention ! Si un détecteur est en état d'alerte lors de la mise en marche automatique, la centrale sera mise en marche (marche forcée) indépendamment des réglages
du programmateur.
Attention ! Si une alarme se produit lors de la mise à l'arrêt automatique, la centrale sera mise à l'arrêt au terme du temps d'alarme.

10.1.1 PROGRAMMATEUR HORAIRE HEBDOMADAIRE – PROGRAMMATION


Tous les champs sont vides lorsque le programmateur est programmé pour la première fois. Entrez les horaires et les zones du premier
jour et confirmez chaque entrée à l'aide de . Lorsqu'un jour est programmé, ces mêmes réglages sont copiés sur l'ensemble de la
semaine. Faites défiler (↓↑) pour sélectionner les jours où vous souhaitez définir des horaires différents, puis appuyez sur  pour
modifier les paramètres. Confirmez chaque entrée. Attention :
a) Vous devez obligatoirement définir les ZONES qui doivent être activées/désactivées
b) Vous devez définir au moins un écart d'une minute entre les paramètres, par exemple ON 21h00 - OFF 21h01 (le système
n'accepte pas 21h00)
c) Les heures défilent toujours vers l'avant, de sorte que si vous programmez la mise en marche (ON) le lundi à 23h00 et la mise à l'arrêt (OFF) le lundi à 20h00, le système
restera armé toute une semaine durant.

10.1.2 FONCTIONNEMENT : à partir de 15 minutes avant l'heure de mise en marche préétablie, une alerte sonore (3 bips) retentit toutes les minutes. Pendant ce laps de temps, vous
pouvez annuler la mise en marche automatique en saisissant un code valide sur le clavier.
Attention ! Dans ce cas, vous devrez mettre la centrale en marche manuellement si et lorsque cela est nécessaire. Le programmateur recommencera ensuite à fonctionner automatiquement.

20
10.1.3 PROGRAMMATEUR HORAIRE HEBDOMADAIRE pour la COMMANDE D'APPAREILS ÉLECTRIQUES
La centrale dispose d'un programmateur identique pour les opérations quotidiennes répétitives, qui permet de commander le relais interne de la centrale et/ou des cartes relais Bus reliées
au système et programmées opportunément. Ces fonctions doivent être définies avec l'utilisateur et programmées lors de l'installation (cf. 9.3.4 Programmation des cartes relais Bus). Elles
peuvent être modifiées uniquement en utilisant le code installateur. L'installateur devra fournir des instructions adéquates à propos des automatismes prévus.

10.2 GESTION SIM GSM (uniquement avec module GSM)


Les centrales permettent de configurer certains paramètres pour une bonne gestion de la carte SIM
 Validité de la carte SIM : entrez le nombre de mois (MM), de 1 à 99 (0 = fonction désactivée) correspondant à la période de validité de la carte SIM. L'écran affichera le réglage par
défaut : 11. À l'échéance, tous les numéros programmés recevront une alerte SMS.
 Numéro de la carte SIM utilisée : entrez le numéro de téléphone de la carte.
 Demande du crédit résiduel SIM : entrez le numéro prévu par le fournisseur pour cette opération. Si vous avez effectué cette demande depuis le clavier tactile, la
réponse s'affiche à l'écran. Si vous l'avez faite à partir du téléphone mobile, vous recevrez la réponse directement sur le téléphone. Vous pouvez basculer le mode de
fonctionnement du clavier pour entrer des lettres et/ou des chiffres afin d'écrire le message SMS approprié.

Attention ! Le numéro pour avoir le crédit résiduel doit être demandé au fournisseur du service.
Attention ! Silentron n'est pas responsable de toute modification apportée par le fournisseur de la carte SIM susceptible de rendre inutilisables certaines et/ou toutes les
fonctions prévues, dès lors que celles-ci ont été mises en œuvre d'après les informations disponibles au moment de la conception des centrales.

10.3 GESTION DU RELAIS DE LA CENTRALE : Vous pouvez obtenir l'une des fonctions suivantes en programmant le relais de la centrale comme les cartes relais bus (cf. 9.3.4),
exception faite pour les fonctions LECTEUR TAG et DOMOTIQUE.

10.4 DÉSACTIVATION (EXCLUSION) DES DÉTECTEURS : l'utilisateur peut accéder à cette fonction (voir ACCÈS UTILISATEUR)
INCERT: Attention! Avec ce firmware l' opération n'est pas permise à l'utilisateur (voir paragraphe 3.4.3)

10.5 PRIORITÉ GSM-RTC (uniquement avec module GSM) : pour définir le moyen de communication prioritaire, pressez et maintenez la touche enfoncée jusqu'à ce que
s'affiche la configuration requise. Le choix est lié aux coûts de communication. Les SMS seront transmis même si vous donnez la priorité à la ligne fixe RTC.

10.6 RÉGLAGE DES UTILITÉS DIVERSES :


a) BLOCAGE DE LA MISE EN MARCHE AVEC PORTES/FENÊTRES OUVERTES : ce paramètre ne peut être modifié aux fins de la conformité avec la norme.
b) ON-P RAPIDE (mise en marche partielle rapide) : utilisez cette option pour définir les zones que l'utilisateur peut armer partiellement lorsque la touche correspondante
est pressée (voir les tableaux « Accès utilisateur » et « Mise en marche partielle »)
c) ENVOI SMT (SMS Technique) à la suite des opérations de mise en marche-mise à l'arrêt locales. Cette option sert à informer un ou plusieurs utilisateurs (numéros
préprogrammés) lors de la mise en marche/à l'arrêt de la centrale (attention aux coûts de communication !)
d) SYSTÈME CONFORME IMQ NIVEAU 2 : lorsque cette fonction est désactivée, les centrales utilisent le firmware Silentron (cf. 1.4)
e) FW X X X X X : indication du firmware utilisé par la centrale, le clavier tactile et la carte CCTV en option.
f) EFFACER TOUT : Attention ! Si vous confirmez cette sélection tous les réglages seront supprimés.

11 PROGRAMMATION DES MESSAGES VOCAUX ET SMS


Les centrales sont programmées pour générer 11 messages (↓↑) vocaux et/ou SMS (avec le GSM installé) :
01 ALARME INTRUSION 02 NON UTILISABLE 03 SABOTAGE 04 ALARME MÉDICALE D'URGENCE 05 AGRESSION 06 ALARME TECHNIQUE
07 ABSENCE 230V 08 RETABLISS. 230V 09 BATT. FAIBLES 10 ANOMALIE 11 RÉPONSE À UN APPEL

INCERT: Attention! Le message vocal 02 doit être utilisé comme "Périphérique isolé" (désactivé). Donc le message SMS 02 sera "Périphérique isolée".

ANOMALIE : le message texte SMS fournit la description spécifique du défaut, à savoir RÉSEAU GSM – LIGNE TÉLÉPHONIQUE – BUS – MASQUAGE. Un message de masquage
est fourni uniquement pour les détecteurs de bus. En revanche, le message vocal n'est pas spécifique : vous devrez vérifier quel type de défaut s'est produit lors de la mise à
l'arrêt de la centrale.
ATTENTION ! Comme indiqué au paragraphe 4, les messages sont transmis automatiquement lorsque l'événement se produit.

11.1 MESSAGES VOCAUX – ENREGISTREMENT : Appuyez sur l'icône « téléphone », puis sur l'icône « cassette audio ». Sélectionnez le message (↑↓), validez avec (  ) puis
procédez comme décrit dans la figure. Le texte des messages doit répéter les motifs de l'appel et l'adresse de l'utilisateur. La durée d'enregistrement en secondes s'affiche. Par
exemple : « Alarme intrusion (cambriolage) au domicile de Paul Dupont 22 rue Molière Paris »

Attention ! La durée d'enregistrement est d'environ 500 secondes au total (voir aussi 9.3.1). Il n'y a pas de limites fixées pour chaque enregistrement, mais l'enregistrement
s'arrête lorsque la durée d'enregistrement totale atteint environ 500 secondes.
Attention ! N'oubliez pas d'appuyez sur STOP à la fin de l'enregistrement afin d'économiser des secondes d'enregistrement utilisables.

Attention ! Message vocal 11 : c'est le message que vous entendez lorsque vous appelez la centrale. Il doit donc contenir des instructions claires et simples pour l'activation
des commandes à distance prévues par le système, afin d'aider l'utilisateur pendant les opérations à distance. Pour un fonctionnement optimal de la centrale, vous devez
enregistrer ce message en indiquant au moins les opérations de mise en marche-mise en marche partielle-mise à l'arrêt (ON-ON/P-OFF) pouvant effectuées via le téléphone. Si
aucun message n'est enregistré, la centrale ne répondra pas aux appels sur la ligne fixe, mais uniquement à ceux sur GSM (lorsque le module GSM est installé).

21
11.2 ÉCRIRE UN SMS : pour les modèles comportant un module GSM, vous devez écrire le prénom, le nom et l'adresse de l'utilisateur (25 caractères maximum). Une seule fois
suffit pour tous les messages car le texte du message a déjà été enregistré dans la centrale.

11.3 SMT - MESSAGES TECHNIQUES AUTOMATIQUES en réponse aux commandes distantes envoyées via le téléphone (avec GSM uniquement)
Si vous interrogez la centrale (voir guide de l'utilisateur) ou en cas de demandes automatiques (si prévu), la centrale répondra par les SMS suivants :

1 SYSTÈME ARMÉ ZONES A, B, etc.


2 SYSTÈME DÉSARMÉ
3 PORTE/FENÊTRE OUVERTE
4 OPÉRATION CONFIRMÉE (réponse à des commandes domotiques transmises aux cartes relais, code 4035)
5 MESSAGE PÉRIODIQUE DE CONTRÔLE - VÉRIFIER CRÉDIT RÉSIDUEL SIM
6 ÉCHÉANCE SIM - VÉRIFIER CRÉDIT RÉSIDUEL

12 RÉPERTOIRE (jusqu'à 63 numéros utilisateur)

C'est là que les noms avec les numéros de téléphone pertinents sont configurés pour les appels à effectuer en cas d'alarme. Chaque numéro peut être associé à toutes les zones
ou seulement à certaines zones d'alarme intrusion et de messages vocaux (VOIX)
Si la centrale intègre le module GSM, vous devez également associer les SMS et les SMT et définir si un utilisateur enregistré peut ou ne peut pas appeler la centrale et
effectuer des opérations sans saisir le code utilisateur (ACCÈS DIRECT). Cette fonction n'est possible que si l'appelant n'est pas anonyme (il doit envoyer son numéro à la
centrale).

Attention ! Un numéro d'utilisateur ne sera jamais appelé s'il n'est associé à aucun message : vous devez associer au moins un message à chaque numéro.
Attention ! La centrale vérifie la ligne téléphonique et ne transmet pas si elle ne fonctionne pas correctement. Lorsque la ligne est mauvaise ou si elle est dérangée, vous
pouvez supprimer cette fonction en saisissant  devant le numéro du répertoire. Vous pouvez également entrer P (= pause) et + (= zéro sur la ligne fixe RTC).
Attention ! Si vous supprimez la fonction de vérification de la ligne, les messages seront néanmoins envoyés après la composition du numéro mais le système ne sera pas
conforme à la norme.

13 MESSAGES AU CENTRE DE SURVEILLANCE – PROTOCOLES NUMÉRIQUES (Codes: voir dernière page)

Cette section vous permet de définir les messages numériques à envoyer aux centres de surveillance à travers trois types de protocole (Ademco Contact-Id - Cesa 200 Bauds-SIA). Ces
messages peuvent être envoyés aussi bien sur la ligne fixe RTC que par GSM, à l’exception du SIA, qui utilise le module GSM. Vous pouvez choisir d'envoyer les signaux numériques
au moyen d'une transmission DIRECTE ou INVERSE et vous pouvez enregistrer deux numéros de téléphone à composer. Une fois ces données entrées, vous pouvez choisir les
messages à activer ou à désactiver en faisant défiler les options (↑↓) et en confirmant chaque sélection avec ().

Attention ! Les messages numériques sont envoyés avant tout autre type de transmission (cf. 8.3). Les centrales effectuent 3 tentatives de connexion : le résultat est signalé
en tant que nouvel événement et stocké dans le journal des événements.

22
13.1 DOUBLE LIGNE TÉLÉPHONIQUE : les centrales donnent le choix entre deux possibilités de transmission pour chaque protocole. Cela vous permet de programmer deux
utilisateurs avec un numéro d'utilisateur et/ou type de protocole différent. Cette fonction est utile pour les systèmes dans lesquels une seule centrale utilise deux lignes
téléphoniques. Suivez la même procédure de réglage en effectuant les sélections individuelles requises.

14 PROGRAMMATION VIA PC ET TÉLÉASSISTANCE


Étant donné que les centrales ne peuvent être gérées à distance que par le biais du réseau GPRS, cette fonctionnalité n'est disponible que si vous avez installé le module GSM.
Mise à part la phase d'accès, les opérations de gestion et de modification à distance sont identiques à celles qui peuvent être effectuées en local à partir d'un PC.

14.1 GESTION PAR PC - Attention ! Toutes les opérations effectuées sur le PC nécessitent un compte disposant des privilèges d'administration.
Vous ne pouvez gérer le système par le biais du PC que si tous les périphériques ont été adressés (cf. 8.4.1). La gestion via PC peut être locale ou à distance (télégestion). Les
connexions nécessitent le logiciel Silentron Box (version N13 ou versions ultérieures), que vous pouvez télécharger à l'adresse www.silentron-service.it après vous être
connecté. Ce logiciel est également fourni avec le câble de connexion Centrale – PC (code 5997), qui est vendu séparément.

14.1.1 Gestion locale : elle s'effectue en reliant la centrale au PC via le câble 5997. Généralement, le PC reconnaît automatiquement les pilotes à utiliser. Si le système
d'exploitation du PC n'identifie pas automatiquement les pilotes à installer (cela peut dépendre du système d'exploitation), vous pouvez sélectionner manuellement les pilotes
dont vous avez besoin à partir du dossier « privé » (private) situé sur le CD-ROM fourni. Si le processus d'installation ne démarre pas automatiquement (cela peut dépendre
des paramètres de votre PC), vous devez afficher le contenu du CD-ROM en utilisant la fonction « explorateur » et lancer manuellement le fichier index.html. Suivez les
instructions de l'assistant d'installation pour terminer l'installation. Une icône « Silentron Box » est alors créée sur le bureau du PC.
Mot de passe : lorsque vous y êtes invité, vous devez entrer un mot de passe pour vous identifier. Nous vous recommandons d'utiliser un seul mot de passe pouvant être
utilisé à la fois pour le logiciel et pour l'activation à distance (cf. 15.2) de la centrale.

14.1.2 Télégestion (à distance, via GPRS-Web) : cette fonction nécessite l'installation du module GSM, code 4099, dans la centrale et un PC distant possédant un accès Web.
L'installateur doit s'inscrire sur le site de Silentron ci-dessus pour télécharger le logiciel et demander un numéro de connexion pour chaque centrale gérée à distance. Étant
donné que toutes les opérations se font via le web et que certaines réponses sont données à travers des emails générés automatiquement, vous devez utiliser une adresse
valide que vous consultez régulièrement.

Attention ! 1) Les coûts de connexion de données dépendent du plan tarifaire défini avec le fournisseur du réseau GPRS.
2) Les cartes SIM des fournisseurs qui ne fournissent que des connexions UMTS ne peuvent pas être utilisées
3) Le code PIN de la carte SIM doit être nécessairement désactivé ou réglé sur « 1234 »
4) Silentron n'est pas responsable de toute modification apportée par les fournisseurs à leurs paramètres de transmission GSM-GPRS qui pourrait limiter
ou empêcher l'utilisation de certaines fonctions.

14.2 GESTION LOCALE – CONFIGURATIONS : Lancez Silentron Box. L'écran suivant s'affiche :

Si un message d'erreur tel que « l'installation DNS a échoué » ou « le support DB n'est pas installé » (suivant la configuration de votre PC) s'affiche dès
l'ouverture de l'application, veuillez lire « Dépannage DNS/DB » que vous trouverez parmi les fichiers d'installation du CD-ROM ou du dossier téléchargé à
partir du site. Appuyez sur l'icône dédiée pour accéder au système Sil-Bus. Le menu affiche 2 à 4 rubriques :

- FICHE CLIENTS - remplir tous les champs requis. Attention ! Ces données permettront d'identifier de façon univoque chaque système installé.
- ACTIVATION À DISTANCE - entrez un mot de passe de sécurité de 8 caractères.
Attention ! Nous vous recommandons d'utiliser le même mot de passe que celui permettant d'accéder à la gestion de Silentron Box (cf. 14.1.1)
Attention ! Réglez l'option AUTO sur ON (le réglage par défaut est OFF).
Attention ! Si la centrale intègre le module GSM, l'écran affiche également les rubriques DONNÉES INTERNET et COMPTE SILENTRON. Celles-ci sont nécessaires pour la
fonction de Téléassistance. Reportez-vous au paragraphe 15 pour les instructions de configuration de cette fonction.

14.3 CONFIGURATION DE CONNEXION : renseigner les champs selon les instructions suivantes.

Configuration de connexion : sélectionnez « TTL/USB Centrale »


Mot de passe : entrez le mot de passe de sécurité défini sur la centrale (ID installateur)
TTL/USB : Si vous le connaissez, entrez le numéro du port COM sur lequel le câble 5997 est branché. Sinon, la valeur sera définie automatiquement par le logiciel après la
première tentative de connexion. Ne modifiez pas les autres champs. Confirmez les paramètres en cliquant sur la touche « OK ».

14.4 CONNEXION : appuyez sur l'icône dédiée (cf. figure).


Attention ! La centrale reliée au PC est en mode « Entretien » (non activée)
Les opérations suivantes sont alors possibles. Pour les aspects opérationnels, veuillez vous reporter aux nombreuses descriptions fournies dans ce mode d'emploi concernant
la programmation et les modifications à partir du clavier tactile.

23
14.4.1 LECTURE DES DONNÉES DE LA CENTRALE : Appuyez sur l'icône correspondante pour créer une nouvelle fiche technique qui répertorie tous les paramètres de
configuration de la centrale avec la date et l'heure de chaque opération.
Toutes les fiches seront stockées dans la base de données et peuvent être récupérées en cas de besoin pour rétablir les conditions précédentes.

14.4.2 SAISIE DES DONNÉES SUR LA CENTRALE : Appuyez sur l'icône correspondante pour afficher toutes les fiches techniques. La dernière fiche éditée apparaît si des
modifications ont été apportées. Vous pouvez sélectionner et mémoriser la fiche dans la centrale. La centrale fonctionne alors avec les nouveaux paramètres.
Si vous souhaitez rétablir les conditions antérieures, vous devez identifier la date et l'heure de la fiche désirée et la transférer dans la centrale (ENVOYER LES DONNÉES).

14.4.3 PARAMÈTRES DES PÉRIPHÉRIQUES : Appuyez sur l'icône correspondante pour afficher tous les périphériques dont les paramètres peuvent être ajustés (cf. 9.3.6). Cliquez sur le
périphérique dans la liste, puis cliquez sur le paramètre voulu et modifiez les données précédentes.

Attention ! À partir de ce menu, vous ne pouvez modifier que les paramètres des appareils de Bus. Les modifications des paramètres du sys tème doivent être effectuées sur la
fiche technique.

14.5 FICHE TECHNIQUE – MODIFICATIONS DE LA CONFIGURATION DE LA CENTRALE


Appuyez sur l'icône dédiée pour afficher les clients de l'installateur ainsi que leurs systèmes. Leurs fiches techniques (plusieurs configurations) sont stockées dans le PC par
date et heure.
Sélectionnez et ouvrez la fiche technique (clic) souhaitée pour afficher et modifier tous les paramètres du système. N'oubliez pas de sauvegarder toutes les modifications apportées. Pour
transférer la fiche technique éditée sur la centrale, utilisez l'option SAISIE DES DONNÉES.

24
15 TÉLÉGESTION - CONFIGURATIONS (nécessite du module GSM intégré à la centrale - cf. paragraphe 14.1.2) : Pour configurer la télégestion, vous devez auparavant
effectuer toutes les opérations pour la GESTION LOCALE, jusqu'à l'accès au système Sil-Bus. Cette section affiche les 4 rubriques suivantes :
- FICHE CLIENTS – cf. 14.2 - ACTIVATION À DISTANCE – cf. 14.2

- DONNÉES INTERNET
APN : Vous devez vous procurer l'APN requise pour les connexions de données GPRS via PC.
IP/ USER/PSW : ces données sont nécessaires pour les cartes SIM : demandez ces données à votre fournisseur.

- COMPTE SILENTRON
URL c'est l'adresse du service - L'adresse par défaut est svc.silentron-service.it
PORT c'est l'adresse du port - L'adresse par défaut est 8090
PID c'est l'identifiant univoque de l'installateur qui lui est attribué lors de l'inscription sur le site

15.1 Configuration de connexion : sélectionnez « Compte Silentron »

15.2 CONNEXION À DISTANCE


Pour vous connecter à distance, la centrale doit être à l'arrêt. Pendant toute la durée de connexion, la centrale sera en mode « ENTRETIEN » et ne pourra donc effectuer
aucune opération. La connexion doit toujours être autorisée par l'utilisateur. L'autorisation peut être accordée comme suit :
1) si l'utilisateur est sur place, il lui suffit d'appuyer sur l'icône de demande de téléassistance lorsque la centrale est entièrement désactivée
2) si l'utilisateur n'est pas sur place, il devra appeler la centrale en composant 03#. La centrale répondra par un bip sonore puis deviendra visible pour permettre
la connexion avec le PC de l'installateur (mode en ligne).

Lorsque l'utilisateur aura effectué l'opération 1 et/ou 2, le message EN LIGNE s'affichera sur l'écran du PC distant. L'opérateur du PC pourra alors accéder à la centrale et aux
opérations décrites ci-dessus selon les mêmes modalités.

Attention ! Le numéro de l'appelant doit être enregistré dans le répertoire et configuré pour permettre l'accès direct. Il doit aussi être autorisé à désarmer toutes les zones qui
seraient éventuellement armées au moment de l'appel.
Attention ! La connexion à distance désarme la centrale. Celle-ci retournera au mode précédent une fois la connexion de téléassistance terminée.
Précision relative à la responsabilité : tous les utilisateurs ayant un accès direct à la centrale à partir d'un téléphone peuvent effectuer l'appel d'autorisation. L'installateur
peut activer son compte pour l'accès distant en entrant son numéro dans le répertoire des numéros avec accès direct : dans ce cas, nous recommandons de conclure avec
l'utilisateur une convention écrite régissant les opérations, car celui-ci devient alors responsable de la mise en marche/mise à l'arrêt du système.

16 SYSTÈMES MULTI-UTILISATEURS
La centrale Sil-Bus peut supporter plusieurs utilisateurs. Le fabricant ne recommande pas la création de ce type de systèmes en raison des problèmes de propriété et de
responsabilité qui en découlent. Cependant, s'il y a accord entre les utilisateurs, les systèmes peuvent être configurés comme suit :
 deux systèmes, chacun équipé de 3 claviers et pouvant gérer individuellement 3 zones ;
 trois systèmes, chacun équipé de 2 claviers et pouvant gérer individuellement 2 zones ;
 six systèmes, chacun équipé de 1 clavier et pouvant gérer individuellement 1 zone ;
Le clavier MAÎTRE, fourni avec la centrale, sera utilisé à des fins d'installation et d'entretien. Nous vous recommandons de l'installer avec la centrale dans une zone protégée
mais accessible et de le destiner à l'entretien. Des claviers ESCLAVES seront quant à eux installés pour les utilisateurs.
Une programmation adéquate permet de séparer les systèmes par zones, attribuant à chaque zone ses appels téléphoniques et, si nécessaire, ses propres dispositifs d'alarme
et/ou commandes domotiques via les cartes relais Bus.

25
17 ENTRETIEN DU SYSTÈME D'ALARME

Tout système d'alarme nécessite un entretien régulier. Vous trouverez ci-dessous un résumé des opérations d'entretien qui doivent être effectuées au moins tous les six mois.
Pour mettre le système en mode ENTRETIEN, il suffit d'accéder au mode TEST avec le code installateur, après autorisation préalable de l'utilisateur (voir ACCÈS UTILISATEUR)

Centrales Sil-Bus – suivez les étapes suivantes sans oublier de rétablir les connexions une fois les mesures terminées.
Alimentation : en veillant à bien respecter les mesures de sécurité, isolez les sirènes avec batterie intégrée, puis débranchez le câble de batterie positif et vérifiez la tension de
sortie, qui doit être comprise entre 13,5 et 14V. Mesurez l'ondulation, qui doit être comprise entre les valeurs indiquées dans le tableau du paragraphe 7.5. Remplacez
l'alimentation si les données ne sont pas conformes aux exigences.
Mesurez la tension de la batterie dans les conditions décrites ci-dessus. La tension doit être comprise entre 12 et 13,2 V. Une tension plus faible signifie que la batterie est
vieille. Si la tension de la batterie est faible, mesurez le courant avec l'appareil approprié et remplacez la batterie si la mesure n'est pas conforme à la capacité déclarée.
Connexions : débranchez complètement la centrale de toute alimentation électrique et vérifiez toutes les connexions câblées du 230V et du bornier. Assurez-vous que les
bornes sont bien serrées et que les câbles sont bien fixés.
Test du système : faites un test complet de toutes les fonctions du système, en vous assurant que les alarmes sont correctement signalées par tous les détecteurs (déclenchez
l'alarme) et que toutes les transmissions téléphoniques sont opérationnelles. Vérifiez le crédit résiduel de la carte SIM (si installée) et informez l'utilisateur en cas de crédit
insuffisant. Utilisez la touche dédiée pour tester les sirènes. En cas de dysfonctionnement, repérez le composant défectueux et remplacez-le.
Test actif : après avoir prévenu tous les centres de surveillance connectés, mettez la centrale en marche et assurez-vous que le système est correctement armé. Déclenchez une
alarme à l'expiration du délai de sortie et désarmez le système dès que l'alarme sonore retentit. Assurez-vous que le nouvel événement est bel et bien affiché sur l'écran et qu'il est
transmis au centre de surveillance.
Téléchargement du journal des événements : connectez un PC correctement configuré à la centrale et téléchargez le journal des événements. N'oubliez pas d'en donner un
exemplaire à l'utilisateur.

18 ANNEXE

Déclaration de conformité CE : Silentron s.p.a. déclare, sous sa seule responsabilité, que les produits décrits dans ce manuel satisfont aux exigences essentielles des Directives
et Normes pertinentes et/ou aux spécifications techniques suivantes :
1) Compatibilité électromagnétique : EN 301 489-1 V1.9.2 (2011), EN 301 489-3 V1.4.1 (2002), EN301 489-7 V1.3.1 (2005)
2) Compatibilité électromagnétique pour systèmes d'alarme : EN 50 130-4 (2011)
3) Sécurité des technologies de l'information : EN 60950-1:2006+A11:2009+A1:2010+A12:2011+A2:2013
4) Systèmes d'alarme : Normes EN 50 131-1 ; 50 131 A1/IS1 ; 50 131-3 (2009) ; 50 131-6 (2008) ; niveau II
5) Équipements de transmission d’alarme : EN 50 136-2-1 ; niveau II
6) Alimentation secteur : EN 61000-3-2 (2006-04) ; A1+A2 (2009-07) ; EN 61000-3-3 (2008-09)
7) Conformité aux champs électromagnétiques : EN 62479 (2010)
8) Exposition des personnes aux champs électromagnétiques (téléphones mobiles) : EN 50360 (2001) + A1 (2006) - en cas de GSM
9) Système mondial de communications mobiles : EN 301 511 V9.0.2 (2003)

AVERTISSEMENTS GENERAUX – Lire attentivement avant d'intervenir sur les appareils


Installation: toutes les opérations d'installation, d'entretien et/ou de modification de cet appareil doivent être effectuées par un personnel technique qualifié. Ces opérations
peuvent être sujettes à des normes spécifiques qui doivent être respectées. L'appareil est prévu pour être utilisé exclusivement selon la classe ambiante indiquée et dans les
limites prévus sur ce manuel.
Batteries rechargeables et/ou piles: substituer les batteries et/ou les piles exclusivement avec des modèles équivalents, les placer en respectant la polarité indiquée sur le
mode d’emploi et traiter celles utilisées selon les Normes en vigueur. En cas de élimination des appareils, les batteries devront être extraites et éliminées séparément .
Responsabilité: le fabricant décline toute responsabilité dérivant d'une installation erronée et/ou d'un entretien, d'une mauvaise utilisation et/ou d'un manquement à
l’utilisation des appareils fournis.
Garantie: la garantie est valable jusqu'à son échéance mentionnée sur l'étiquette contenue dans l'appareillage, dans les limites prévues par la Convention de Vienne de 1980
sur la Vente Internationale des Marchandises.
Copyright : tous les droits relatifs au présent manuel sont réservés à Silentron s.p.a. La reproduction partielle ou totale du contenu est expressément interdite, tout comme
l'insertion sur le réseau W.E.B. et/ou la diffusion publique de toute nature.

26
4001-4003 Centrales Sil-Bus 4A/1,5A
firmware Silentron
Mode d'emploi
Firmware Silentron pour centrales à partir de 3790G99 et suivants (claviers tactiles à partir de 3720G12 et suivants)
Les centrales et les claviers tactiles avec versions de firmware antérieures peuvent être mis à jour via un PC et le firmware ad hoc

Attention ! Cette section du mode d'emploi complète le précédent IMQ4001-3.FA130530 et indique uniquement les différences fonctionnelles offertes par le firmware
Silentron par rapport au firmware certifié IMQ qui se conforme strictement aux normes en vigueur.
Les points non traités dans cette section doivent être considérés comme identiques à ceux figurant dans le mode d'emploi susmentionné.

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES DIFFÉRENCES FONCTIONNELLES ENTRE LES DEUX VERSIONS DE FIRMWARE DISPONIBLES

CARACTÉRISTIQUE firmware Silentron firmware certifié IMQ

ENTRÉES NO (4015 I 4080) Utilisables Non utilisables


ALARME EXTÉRIEURE Seules les alarmes vocales peuvent être activées Non utilisable
ALARME MASQUAGE Alarmes distinctes en marche ou arrêt Activée uniquement en marche = Autoprotection
BLOCAGE M/A AVEC PORTES/FENÊTRES OUVERTES Mise en marche automatique – peut être annulée Mise en marche bloquée (obligation de voir l'historique)
BLOCAGE M/A AVEC PORTES/FENÊTRES OUVERTES Affichage immédiat des événements Affichage de l'évén. après saisie du code utilisateur
ENTRÉES DIRECTES 6 entrées double équilibrage 5 entrées double équilibrage + 1 entrée « défaut »
ACCÈS INSTALLATEUR Immédiat avec code personnel Après saisie du code utilisateur
FONCTIONS TTL / TÉLÉGESTION Utilisables Utilisables – Non certifiées
COMMANDES RAPIDES Utilisables Utilisables – Non certifiées
FONCTION CONTRAINTE Mise à l'arrêt et appels téléphoniques Mise à l'arrêt, affichage alarme sur l'écran et appels téléph.
ALARME Affichage immédiat de la cause Aucun affichage – Avis à la mise à l'arrêt
CAMBRIOLAGE/AGRESSION Affichage immédiat de la cause Aucun affichage – Avis à la mise à l'arrêt
SABOTAGE Affichage immédiat de la cause Aucun affichage – Avis à la mise à l'arrêt
MASQUAGE Affichage immédiat de la cause Aucun affichage – Avis à la mise à l'arrêt
TRANSMISSION D'ALARMES À DISTANCE Transmission instantanée de l'alarme Transmission différée (30 s) avec détecteurs temporisés
APPEL PÉRIODIQUE RTC Aucun Appel toutes les 1/25 heures – Bip à la réponse
APPEL PÉRIODIQUE GSM Envoi de SMS toutes les 1/999 heures Envoi de SMS toutes les 1/25 heures
ACCÈS CODE UTILISATEUR - TEST Blocage alarme autoprotection Activation alarme autoprotection
ACCÈS UTILISATEUR RÉPERTOIRE Gestion autorisée Gestion non autorisée – réservée à l'installateur
ACCÈS UTILISATEUR PROGRAMMATEUR HORAIRE Gestion autorisée Gestion non autorisée – réservée à l'installateur
TEMPORISATION D'ENTRÉE 1 - 99 secondes 1 - 45 secondes
ABSENCE RÉSEAU ÉLECTRIQUE 1 - 999 minutes 1 - 60 minutes
ALARME PANIQUE Utilisable utilisable –Non certifiée
ALARME TECHNIQUE Utilisable Utilisable –Non certifiée
ALARME MÉDICALE D'URGENCE Utilisable Utilisable –Non certifiée
PRODUITS NON CERTIFIÉS IMQ (EN50131) Utilisables Non utilisables

2.2 EXEMPLE DE SYSTÈME SILENTRON DANS SON EXTENSION MAXIMALE

27
2.3 PRODUITS SILENTRON CERTIFIÉS : voir IMQ 2.3 – PRODUITS NON CERTIFIÉS – LISTE ET FONCTIONS

4015 Sensor Bus : ce dispositif comporte également une entrée NF non équilibrée pour d'autres contacts magnétiques ainsi qu'une entrée de comptage d'impulsions pour
connecter les capteurs de store Roller.
4080 Concentrateur 4+2 : ce dispositif comporte également des entrées NF non équilibrées pour d'autres contacts magnétiques, pouvant être commutées po ur le comptage
d'impulsions, permettant de connecter les capteurs de store Roller.
4011 SmallPir Bus : petit détecteur de mouvement infrarouge, couverture en éventail, 10 m x 90° environ.
4012 LRPir Bus : petit détecteur de mouvement infrarouge, couverture couloir, 20 m x 20° environ.
4017 WPir Bus : petit détecteur de mouvement infrarouge, couverture rideau, 6 m x 45° environ.
4085 Concentrateur RF : émetteur-récepteur RF permettant d'utiliser tous les périphériques sans fil Silentron. Voir le catalogue.
4030 Sirenya Bus: sirène vocale pour l'extérieur avec led clignotant. Il émet messages vocaux enregistrés et il sonne à la haute puissance
3798 Carte logique TVCC: il permit de capturer photos automatiquement et sur demande des 1-4 cameras connectés et de l'envoier par MMS-e/mail (GPRS)
4935 Carte Relè Bus: il permet de commander chaque automation dans la maison, par bouton poussoir sul l'afficheur et/ou par téléphone.
4031 Hablo: petite sirène Bus avec émission de messages vocales
5120 SmallPir: détecteur infrarouge avec des résistances intérieures pour la liaison directe sur lignes balancées

2.4 PÉRIPHÉRIQUES TRADITIONNELS FILAIRES


Voir IMQ 2.4. Variante : l'entrée « défaut » n'étant pas prévue, il est possible de connecter jusqu'à 6 détecteurs standards.

3 GUIDE DE L'UTILISATEUR : Les illustrations ci-dessous montrent toutes les opérations que l'utilisateur peut effectuer sur la centrale via le clavier tactile, code 4020. En
particulier, la mise en marche totale et partielle de la centrale, le test et les réglages réservés à l'utilisateur. Variantes:
Tableau 1 : pour accéder aux opérations de mise en marche/mise à l'arrêt, l'utilisateur doit saisir son code personnel. Ce code donne également accès au RÉPERTOIRE de la
centrale, où il est possible de modifier uniquement les noms ou les numéros enregistrés.
Tableau 2 : lors de la mise en marche, toute anomalie est directement affichée sur l'écran sans qu'aucun code ne soit demandé. Le système peut être configuré pour traiter les
nouveaux événements qui se produisent lors de la mise en marche dans les deux modes suivants : a) la mise en marche est automatique sans que d'autres actions soient
requises, mais elle peut être annulée en cas de besoin (voir le tableau) ; b) la mise en marche est toujours bloquée si des fenêtres ou des portes sont ouvertes.

3.1 CODES D'ACCÈS – Attention ! Après 5 tentatives erronées de saisie du code, le clavier se verrouille pendant 3 minutes !
Pour effectuer des opérations sur les centrales, vous devez utiliser 2 codes d'accès : le code UTILISATEUR et le code INSTALLATEUR. Ceux-ci sont différents l'un de l'autre et
sont programmés par l'installateur lors de l'installation. Après l'installation, l'utilisateur doit changer le code temporaire entré par l'installateur afin d'avoir la pleine propriété
du système. Variante : la centrale étant à l'arrêt, l'installateur peut accéder au mode programmation en saisissant son code personnel, sans l'autorisation de l'usager.

3.4.6 MISE EN MARCHE AUTOMATIQUE : cf.10.1.2. Variante : la programmation de la mise en marche automatique peut être effectuée et modifiée aussi bien par l'utilisateur.

3.5 ACCÈS UTILISATEUR EN PRÉSENCE DE NOUVEAUX ÉVÉNEMENTS (cf. 3)


Si de nouveaux événements doivent être vérifiés (alarme, masquage, sabotage, panne, etc.), ceux-ci sont immédiatement affichés. Suivant la configuration d'armement avec
portes et/ou fenêtres ouvertes (Menu CONFIGURATIONS), la mise en marche peut se faire de manière automatique ou peut être bloquée.

3.5.1 DÉLAI D'ARMEMENT – Attention : il se peut que la mise en marche des centrales soit refusée dans les circonstances décrites ci-dessous.
Un délai d'armement (modifiable de 1 à 99 secondes) est défini lors de l'installation. Durant ce laps de temps, les centrales vérifient l'état du système. Variante : si des
détecteurs sont en état d'alerte (portes/fenêtres ouvertes ou autre), ils seront toujours protégés si la cause de l'alarme est éliminée pendant le délai de sortie. La mise en
marche aura lieu de toute façon, à moins qu'elle ne soit annulée (appuyez sur le centre de l'écran).

3.5.2 MISE A L’ARRÊT : Pour mettre les centrales à l'arrêt, tapez le code utilisateur : les alarmes éventuellement en cours sont désactivées. Vérifiez si de nouveaux événements
se sont produits. Variante : si le système comporte des détecteurs temporisés (réglables de 1 à 99 secondes), ceux-ci ne déclencheront une alarme qu'à expiration du délai
programmé, si les centrales ne sont pas mises à l'arrêt entretemps. Si une alarme (temporisée ou instantanée) se produit, l'envoi des appels téléphoniques est immédiat. Ceux-
ci ne seront bloqués qu'une fois la centrale à l'arrêt.

3.6.2 MISE À L’ARRÊT SOUS CONTRAINTE – ALARME CONTRAINTE : Le lecteur de TAG peut être programmé de sorte que, après la mise à l'arrêt, il soit également nécessaire
de taper le code UTILISATEUR sur le clavier : si ce dernier n'est pas tapé dans les 30 secondes, le système reste à l'arrêt, mais les centrales transmettent silencieusement le
message téléphonique d'AGRESSION opportunément programmé. Variante : au cours de cette opération, l'écran continuera à afficher le mode de désarmement normal, sans
aucun des avertissements prévus par la norme. Dans ce genre de situation, nous estimons que le non affichage des avertissements est le moyen le plus sûr pour éviter
d'alerter un agresseur.

3.8.1.3 Variante additionnelle - Commandes via RTC des récepteurs radio (de 1 à 16) présents dans le système.
Attention ! Il n'est pas possible d'avoir la confirmation/le contrôle de ce type de commandes.
opération touches réponse de la centrale
activation 1 (2,3, etc.)  1 # 3 bips sonores
désactivation 1 (2,3, etc.)  0 # 1 bip sonore

3.8.3.3 Variante additionnelle - Commandes via GSM des récepteurs radio (de 1 à 16) présents dans le système.
Attention ! Il n'est pas possible d'avoir la confirmation/le contrôle de ce type de commandes ( ‫ = ײַ‬pause).
opération SMS à envoyer réponse SMS de la centrale
activation 1RF ‫ ײַ‬ON 1RF ‫ ײַ‬ON ‫ ײַ‬OK
désactivation 1RF ‫ ײַ‬OFF 1RF ‫ ײַ‬OFF ‫ ײַ‬OK

28
3.8.6 MODIFICATION D'UN NUMERO DANS LE REPERTOIRE DE LA CENTRALE
Variante : les numéros de téléphone enregistrés dans le répertoire de la centrale peuvent être modifiés en appuyant sur la touche « RÉPERTOIRE » de l'écran ou en envoyant
le SMS suivant : A ancien numéro A nouveau numéro (sans espaces intermédiaires). SMS de réponse : MODIFICATION EFFECTUÉE nouveau numéro (disponible uniquement
lorsque le module GSM est installé).

3.9 ÉTATS D'ALARME


Une fois en marche, les centrales sont toujours opérationnelles afin d'assurer la fonction d'autoprotection : Vous pouvez inhiber la fonction d'autoprotection seulement en
activant le mode TEST. Pour ce faire, vous devez entrer le code INSTALLATEUR (entretien - cf. par.19). Variante : l'activation du mode TEST via la saisie du code UTILISATEUR ou
du code INSTALLATEUR bloque les fonctions d'autoprotection (centrale non opérationnelle).

États de marche : zones d'alarme intrusion


d) Centrale à l'arrêt OFF seules les zones 24 heures, les commandes directes et les commandes domotiques sont armées
e) Centrale en marche partielle ON/P les zones d'alarme intrusion sont également armées
f) Centrale en marche (totale) ON toutes les zones sont armées

3.9.1 TYPE, SIGNALISATION ET GESTION DES ALARMES


Variante : quand un nouvel événement se produit, le système peut afficher instantanément des informations utiles pour l'utilisateur. Certains événements d'alarme peuvent
par exemple être affichés immédiatement à l'écran permettant à l'utilisateur sur place d'en identifier aussitôt la source et de prendre rapidement les mesures appropriées.

3.9.2 FONCTIONS D'ALARME INTRUSION


Avant-propos : le système peut prévoir un délai d'armement (modifiable de 1 à 99 secondes), commun à tous les détecteurs, de même que des dé tecteurs temporisés, qui
déclenchent l'alarme à l'expiration du délai programmé au moment de l'installation. Ce délai est réglable de 1 à (variante) 99 secondes. Ceci afin de permettre à l'utilisateur de
sortir/entrer lorsque le clavier de commande est situé dans une zone protégée à l'intérieur des locaux. Lorsque la centrale est en marche totale ou partielle, les types de
déclenchement d'alarme suivants sont possibles :

3.9.2.1 ALARME INSTANTANÉE : l'activation d'un détecteur instantané provoque le déclenchement des dispositifs d'alarme (sirènes et/ou autre) et l'envoi des messages
téléphoniques d'alarme, aussi bien écrits que vocaux. L'alarme persiste pendant un laps de temps réglable de 1 à 999 secondes et peut être répétée si une nouvelle alerte est
transmise par un détecteur.

3.9.2.2 ALARME TEMPORISÉE : l'activation d'un détecteur temporisé lance le compte à rebours de l'alarme qui se déclenchera à l'expiration du délai programmé, si la centrale
n'est pas mise à l'arrêt entretemps. Lorsque l'alarme est temporisée, les messages téléphoniques ne sont envoyés qu'à la fin de la temporisation. Cf. 3.5.2.

3.9.2.3 ALARME EXTÉRIEURE – Variante : cette fonction n'est pas prévue par la norme. Cette alarme est déclenchée par des détecteurs externes programmés de manière appropriée. Elle
avertit les résidents via l'affichage de l'événement sur le clavier et l'émission d'une description vocale. Suivant les dispositifs en option installés, la centrale peut commander des haut-
parleurs externes pour dissuader les intrus au moyen d'une ou de plusieurs carte(s) relais Bus, code 4035, ou déclencher l'alarme vocale des sirènes sans fil 5532 ou BUS 4030. Si cette
alarme est associée aux appels téléphoniques, ceux-ci seront envoyés comme pour n'importe quelle autre alarme, tandis que les sirènes du système ne seront pas activées.
3.9.3 FONCTION ALARME TECHNIQUE
Cette alarme est déclenchée par des détecteurs de fumée, de gaz, d'inondation et autres lorsque ces événements ont lieu dans les zones programmées à cet effet. Ces
détecteurs sont activés en permanence, quel que soit le mode opérationnel. Variante : l'alarme se traduit par l'affichage de l'événement accompagné d'un signal sonore à
faible intensité émis par la centrale.
3.9.4 Variante additionnelle : ALARME PANIQUE
Appuyez sur la touche ACTIVATION SIRÈNES pour attirer l'attention pendant un moment de panique. Appuyez à nouveau sur la touche pour annuler l'alarme. L'alarme s'arrête
automatiquement à la fin du délai prédéfini.
3.9.5 Variante additionnelle : ALARME MÉDICALE D'URGENCE

29
Appuyez sur la touche correspondante pour déclencher l'envoi d'un message d'alarme médicale aux numéros de téléphone dédiés du répertoire.
Attention ! Blocage des alarmes ! Chaque détecteur est automatiquement exclu après 3 déclenchements d'alarme au cours d'une période continue de marche totale ou
partielle. Il sera activé de nouveau lors de la mise en marche suivante.

3.9.4 FONCTIONS D'AUTOSURVEILLANCE ET D'AUTOPROTECTION DU SYSTÈME


SABOTAGE : cette fonction surveille en permanence tous les appareils du système, de même que les lignes filaires correspondantes, signalant toute tentative de sabotage.
Lorsque la centrale est en marche on il aura l'alarme générale. Variante : lorsque la centrale est en marche partielle ou à l'arrêt, une signale sonore est émise, l'événement est
affiché sur le clavier et les appels téléphoniques prédéfinis sont envoyés, sans l'alarme des sirènes.
MASQUAGE : c'est le contrôle ponctuel de tous les détecteurs anti-masque reliés à la ligne Bus du système. Il n'est activé que lorsque la centrale est en marche, en
déclenchant une alerte sonore et en affichant l'événement sur le clavier.
Attention ! Le menu CONFIGURATIONS permet de faire en sorte que l'alarme de masquage fonctionne comme alarme d'autoprotection.
ANOMALIE BUS : c'est le contrôle permanent de la ligne Bus qui relie les différents composants du système. Lorsque la centrale est en marche, toute anomalie sur la ligne Bus
est signalée à l'écran et déclenche une alarme sonore et l'envoi d'un cycle d'appels téléphoniques. Dans d'autres conditions, une éventuelle anomalie ne déclenchera que le
message vocal et la signalisation visuelle sur l'écran.
ANOMALIE TÉLÉPHONE : lorsque la ligne de téléphone fixe est prioritaire, son bon fonctionnement est contrôlé à chaque mise en marche partielle ou totale et toute anomalie
est affichée sur le clavier. Attention ! Le répertoire doit contenir au moins un numéro de téléphone.
APPELS DE CONTRÔLE : si le module GSM est installé, les centrales enverront régulièrement le SMT n° 5 aux numéros de répertoire associés. Cette fonction n'est pas
disponible pour les centrales qui sont reliées uniquement à la ligne fixe RTC.
ABSENCE/RETOUR 230V : l’absence de réseau électrique est immédiatement affichée à l'écran. À l'expiration du délai programmé (1 à 99 min), les appels téléphoniques et
les SMS sont envoyés. Au retour du courant (230V), les signalisations sont instantanées.
BATTERIES FAIBLES : le contrôle est effectué uniquement en cas de coupure secteur. Les signaux visuels/sonores sur le clavier et les messages vocaux – SMS ne s'activent
qu'au bout de 10 secondes. La batterie faible est signalée à 10,9V et la recharge à 11,2V.
Pour vérifier l'état des batteries, coupez temporairement l'alimentation du réseau électrique pendant quelques minutes.
Variante additionnelle – PÉRIPHÉRIQUES RADIO : le système prévoit la surveillance et l'indication ponctuelle de l'état de charge des batteries de tous les périphériques sans fil
installés. L'état de batterie faible est affiché sur l'écran. Lorsque le module GSM est installé, cette information est également donnée par l'envoi d'un SMT prédéfini.
PORTE/FENÊTRE OUVERTE : lors de la mise en marche, le système signale si des portes ou des fenêtres protégées ont été laissées ouvertes en les indiquant sur le clavier (cf.
3.5.1).

4 APPELS TÉLÉPHONIQUES D'URGENCE DE LA CENTRALE


Dans tous les cas d'alarme, les centrales activent l'envoi des messages téléphoniques opportunément programmés et associés à au moins un numéro du répertoire (ou à
plusieurs numéros) de la manière suivante :
 Message numérique au centre de surveillance : cette fonction est prioritaire sur les autres transmissions jusqu'au terme du cycle. Cela peut prendre plusieurs minutes,
selon la vitesse de réponse du centre de surveillance.
Attention ! Ce type de message est le seul qui ne peut pas être bloqué par la mise à l'arrêt de la centrale.
 Envoi de SMS : si le module GSM est installé, des SMS d'alarme sont envoyés. L'envoi cesse à la mise à l'arrêt.
 Envoi de messages vocaux : les centrales appellent dans l'ordre chaque numéro associé et transmettent le message vocal. Si le module GSM est installé, vous devrez
choisir lors de la programmation à quelle ligne accorder la priorité, à savoir la ligne fixe RTC ou GSM. Si un numéro ne répond pas ou est occupé, chaque numéro est composé
jusqu'à trois fois après que la première séquence d'appels aura été complétée. Les appels sont interrompus à la mise à l'arrêt.
 Désactivation des appels à distance : après avoir entendu le bip signalant la « fin du message », appuyez sur # pour désactiver tout appel ultérieur.

7 - MANUEL D'INSTALLATION ET DE PROGRAMMATION

7.6 CONNEXIONS ÉLECTRIQUES SUR BORNIER PRINCIPAL


Variante : l'entrée « défaut » n'existe plus et est désormais une entrée d'alarme comme toutes les autres.

8.4.2 PROGRAMMATION DES ÉLÉMENTS DE BUS


8.4.2.1) PROGRAMMATION DES DÉTECTEURS – ALARME EXTÉRIEURE – Variante : lorsque vous accédez à la programmation du détecteur de cette version de firmware,
l'écran vous donne la possibilité de choisir entre INTÉRIEUR (INT) et EXTÉRIEUR (EXT).
Lorsque vous sélectionnez l'option EXT, le détecteur alerté activera l'émission de messages vocaux (cf. 3.9.2.3) et/ou l'envoi d'appels téléphoniques, mais n'activera pas de
sirènes. Bien entendu, il y aura d'autres détecteurs programmés avec l'option INT sur le périmètre et à l'intérieur des zones à protéger, avec des fonctionnalités classiques.
La fonction ALARME EXTÉRIEURE est très utile pour prévenir l'utilisateur de la présence d'un intrus dès qu'il s'approche des locaux protégés, grâce à des détecteurs convenablement installés à
l'extérieur. Il permet d'éviter les surprises et de perturber inutilement le voisinage, notamment en cas de déclenchements intempestifs, d'autant plus probables quand il s'agit de la protection des
espaces extérieurs.

8.4.3 AUTRES PROGRAMMATIONS – Variante : la centrale étant à l'arrêt, l'installateur peut accéder directement à son menu en saisissant son code personnel, sans qu'il soit
obligé à entrer auparavant le code utilisateur.

9.3.7 GESTION DES ENTRÉES DIRECTES - PROGRAMMATION DES DÉTECTEURS. . . (BORNIER) : voir IMQ correspondant.
Variante : cet accès est utilisé pour programmer les détecteurs qui sont directement reliés aux 6 entrées équilibrées d'alarme intrusion : Il est possible de choisir l’entrée NC
(normalement fermé) NO ( normalement ouvert) ou équilibré (Attention ! C’est la seule façon pour être conforme à la norme EN 50131).

9.3.9 PROGRAMMATION CONCENTRATEUR RF via radio (max 2 par centrale) – Variante :


Le module Concentrateur Radio – Bus 4085 est plus complexe que les précédents car il offre trois options. Adressez le concentrateur, puis appuyez sur « RF - Gestion des
entrées radio » pour afficher ces options.
DÉTECTEURS – reçoit et gère un détecteur radio Silentron comme tous les autres types de détecteurs.
TÉLÉCOMMANDES – reçoit et gère tous les modèles Silentron
COMMANDES RADIO – transmet et gère (sans fil) les récepteurs domotiques (RX), qui à leur tour commandent des automatismes.

a) PROGRAMMATION DES DÉTECTEURS RADIO : lorsque vous placez la batterie dans le détecteur concerné, assurez-vous que l'opération est confirmée sur l'écran. L'écran
PROGRAMMATION RADIO s'ouvre alors. Pour la configuration des paramètres, suivez les étapes décrites pour les détecteurs des modules Bus (cf. 9.3.1).
b) PROGRAMMATION DES TÉLÉCOMMANDES : accédez à l'écran PROGRAMMATION RADIO et appuyez sur les touches rouge et verte simultanément jusqu'à ce que la
confirmation de l'opération s'affiche sur l'écran. Pour la configuration des paramètres, suivez les étapes décrites pour les TAG (cf. 9.2).

PROGRAMMATION DES COMMANDES RADIO : jusqu'à 16 commandes différentes - chaque commande peut gérer plusieurs récepteurs pour des opérations simultanées.
Réglez le mode de fonctionnement (voir également les instructions pour les récepteurs RX). Vous pouvez choisir entre :
 commande MONOSTABLE (une impulsion qui commute le relais pendant un certain laps de temps) - entrez les secondes (modifiables de 1 à 999)
 commande BISTABLE (une commande est active en permanence jusqu'à ce qu'une autre la désactive)
 Remplissez le champ ID en entrant la fonction de l'appareil commandé par le récepteur RX.
 Activez le récepteur en mode PRÊT POUR LA PROGRAMMATION et appuyez sur .

30
Attention !
a) Commande de charges électriques : les commandes sont identifiées par leur numéro d'emplacement. Ces numéros sont automatiquement affichés et sont indispensables
pour gérer les commandes à distance via SMS. La gestion à partir du clavier est simplifiée grâce à ces identifiants.
b) Temporisations : vous pouvez définir les temporisations des opérations directement sur les récepteurs radio.
c) Commande des sirènes sans fil et afficheur : la centrale transmet automatiquement les commandes ON - ON/P - OFF - ALARME GÉNÉRALE - ALARME EXTÉRIEURE via le
concentrateur radio. Vous devez donc mettre les sirènes et/ou les récepteurs en mode PRÊT POUR LA PROGRAMMATION. Ils seront ensuite programmés automatiquement
lors de la mise à l'arrêt de la centrale (OFF).

10.1 FONCTIONS DE TEMPS (cf. figure) : voir IMQ correspondant et les variantes ci-dessous :
 MSG PÉRIODIQUE - Variante : de 1 à 99 heures (25). Un SMS est envoyé à des intervalles de temps programmés pour confirmer le bon fonctionnement du téléphone
(avec module GSM uniquement)
 PROGRAMMATEUR HORAIRE HEBDOMADAIRE - variante : cette fonction, pouvant être utilisée également par l'utilisateur, permet de mettre automatiquement la
centrale en marche/à l'arrêt pendant sept jours consécutifs - du lundi au dimanche. Elle ne prend pas en compte les jours fériés en milieu de semaine.
Attention ! Si un détecteur est en état d'alerte lors de la mise en marche automatique, la centrale sera mise en marche indépendamment des réglages du programmateur.
Attention ! Si une alarme se produit lors de la mise à l'arrêt automatique, la centrale sera mise à l'arrêt au terme du temps d'alarme.

10.6 RÉGLAGE DES UTILITÉS DIVERSES - voir suivants variants:


à, BLOC INSERTION AVEC des HUISSERIES OUVERTS - Variant: il peut être activé ou désactivé
G, FONCTION MASQUAGE/SABOTAGE - Variant: il peut être activé ou désactivé
11 PROGRAMMATION DES MESSAGES VOCAUX ET SMS : voir IMQ correspondant. Variante: le message vocal 2 peut être utilisé pour signaler l'alarme extérieure.

CODAGE DIGITAL POUR COMMUNICATIONS AUX TELESURVEILLEURS: CODES DE TRANSMISSION

31