Vous êtes sur la page 1sur 24
Son salaire est passé de 130 M à 120 M SOUIBAÂH CRIE À LA HOGRA

Son salaire est passé de 130 M à 120 M

SOUIBAÂH CRIE À LA HOGRA

«Je m'attendais à une augmentation,

ce n’est pas juste»

«J'AI REFUSÉ DES OFFRES PLUS ALLÉCHANTES»

juste» «J'AI REFUSÉ DES OFFRES PLUS ALLÉCHANTES»  12 joueurs seulement à la reprise KARAOUI, BALEGH,

12 joueurs seulement à la reprise

KARAOUI, BALEGH, CEO… VEULENT D'ABORD VOIR KSK

reprise KARAOUI, BALEGH, CEO… VEULENT D'ABORD VOIR KSK Bazdarevic ne viendra pas ! www.competition.dz SAMEDI 9

Bazdarevic ne viendra pas !

www.competition.dz SAMEDI 9 JUIN 2018 30 DA N°5382 ISSN 1111

SERRAR ACCUSE QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT VAHID Les deux hommes se sont entretenus aux téléphone
SERRAR
ACCUSE
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
VAHID
Les deux hommes se sont entretenus aux téléphone
MENAD
«Il l'a détourné
à Nantes pour
que lui puisse
entraîner
l'Algérie»
J'AI EXPLIQUÉ
AU PRÉSIDENT
MA VISION
DES CHOSES”
MÉCHA
«Je demande
pardon à Serrar»
MADJER
En attendant de convaincre
Oukaci et Tafni d'aller
en prêt au DRBT
touchera
800 millions
en cas de
limogeage
BELMOKHTAR
signera demain
FERHAT
Canari la saison
prochaine
«J'attends l'appel de Doudane
pour me rendre à Tizi»
«NANTES,
UN SUPER
CHALLENGE
POUR MOI»

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

2

À LA UNE

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 2 À LA UNE Des rumeurs ont accusé Slimani de l'avoir

Des rumeurs ont accusé Slimani de l'avoir forcé à le titulariser

«L'Egypte et l'Argentine, les Mondialistes, ont pris 3-0 et 6-0…» Madjer ne décolère pas, d'un
«L'Egypte et l'Argentine,
les Mondialistes, ont pris
3-0 et 6-0…»
Madjer ne décolère pas, d'un côté il
essaye encore de justifier la titulari-
sation ''prévue'' de Slimani et de
l'autre la défaite de son team, il
rappelle la défaite de
l'Egypte par le même
score contre la
Belgique
ou
celle
des Argentins par
6 buts : " S'il vous
plaît, épargnez-nous vos men-
songes, il y a de très bonnes rela-
tions que ce soit avec Islam ou avec
le reste des joueurs, il y a une très
bonne ambiance, maintenant on
perd contre l'équipe nationale du
Portugal, l'Egypte aussi a perdu 3-0
contre la Belgique, l'Argentine a pris
un 6-0, alors que c'est des équipes
qualifiées pour le Mondial, alors
arrêtons de mentir aux gens ",
conclut-il.
S. M. A.
dibles et que les gens ne croient pas, tant mieux."
«Je ne comprends pas pourquoi à
chaque fois que ça ne marche pas, on
cible Slimani»
Slimani se dit toutefois triste de constater que son
nom est choisi à chaque mauvaise passe de l'EN
pour être associé aux soucis de l'équipe, il se
demande comment les gens peuvent lancer de
tels mensonges dans un mois de pardon comme
Ramadhan : "A chaque fois que ça ne va pas, ils
ciblent Slimani, je ne comprends pas pourquoi,
en plus on est au mois de Ramadhan, je les laisse
à leur âme et conscience ", conclut-il. A noter que
cela fait très longtemps que Slimani n'a pas mar-
qué avec les Verts, son dernier but remonte au 23
janvier 2017 pour le compte du dernier match de
la CAN au Gabon, il avait inscrit le doublé qui a
permis aux Verts d'arracher un nul contre le
Sénégal 2-2.
La gouvernante du Sporting a
rendu visite à Slimani
Une agréable surprise que celle qui était à
l'attente de Slimani il y a 2 jours au niveau
du hall de l'hôtel Marriott, QG de l'EN, durant
son séjour à Lisbonne. L'attaquant de l'EN a
reçu la visite de la gouvernante du club du
Sporting, son ancienne équipe (qui s'est
entre autres bien occupé de son fils), ce qui
a permis à Slimani de passer un agréable
moment en se remémorant avec son interlo-
cuteur de la belle époque où il faisait la joie
des supporters des Vert et Blanc, il a discuté
avec elle un bon moment avant de rejoindre
sa chambre d'hôtel pour continuer la prépa-
ration du match.
S. M. A.

MADJER

«La titularisation de Slimani au Portugal a été programmée à Alger»

PAR SMAÏL M. A.

Déjà souspression après le résultat négatif enregistré par ses poulains jeudi soir à Lisbonne et la défaite amère 3-0 contre le Portugal, Rabah Madjer a tenu a réagir et répondre à certaines rumeurs lan- cées par des médias concernant le choix des joueurs, notamment celui d'Islam Slimani contre le Portugal. Après le match, des médias ont relayé une information faisant état d'un coup de gueule de Slimani qui aurait exigé à son coach de jouer le match. Madjer avait quelque peu hésité entre Slimani et Bounedjah en pointe, et finalement il a opté pour l'ancien joueur du Sporting et cela a été profitable à certains pour balan- cer des bobards et accuser Slimani d'avoir exigé au coach de le faire jouer d'entrée, argumentant du fait de jouer dans une ville qu'il connaît bien, des rumeurs démenties sur toute la ligne par le coach national avant le joueur.

«Islam est professionnel et respectueux» C'est hier à l'aéroport de Lisbonne au moment où l'équipe nationale s'apprêtait à embarquer en direction d'Alger que Madjer a choisi de démentir ces allégations, il s'expri- mait au micro de Dzair TV : " Arrêtons de dire n'importe quoi. J'ai à faire à un homme, à un joueur professionnel, que je connais très bien, il est respectueux et puis si j ai décidé de le faire jouer c'est j'ai vu qu'il fallait qu'il joue. Au 5- Juillet, contre le Cap-Vert, il était remplaçant, c'est

Bounedjah qui a joué, et hier c'est Islam qui devait jouer. C'est un vrai profession- nel, arrêtons ces rumeurs, j'ai beau- coup de respect pour ce joueur que je connais, ce n'est pas la première fois qu'on travaille ensemble."

Slimani : «Je laisse les menteurs à leur âme et conscience»

«A CHAQUE FOIS QUE ÇA NE MARCHE PAS, C'EST MOI LE PROBLÈME»

Le principal concerné par la rumeur, à savoir l'attaquant Islam Slimani, a tenu à réagir et démentir lui aussi tout ce qui lui a été attribué. L'ancien attaquant du Sporting affirme que tout ce qui a été dit concernant un le comportement violent de sa part à travers lequel il aurait exigé qu'il joue d'entrée est faux, il s'est exprimé devant son coach présent à ses côtés à l'aéroport : " Dieu est grand je n'ai rien fait et je n'ai peur de rien, qu'ils disent ce qu'il veulent, le coach est la et il a témoigné."

«Ça n'affecte en aucun cas mon moral» Même si la déception était présente vu qu'il a été quand même victime de rumeurs et accusations gravissimes, Slimani affirme qu'il ne se laisse pas abattre : "Je ne suis pas abattu, et ce qui a été lancé contre moi n'affecte guère mon moral, tant que je n'ai rien fait ma conscience est tranquille, les bobards ont été lancés par des voies peu cré-

Les propos de Medjani et le message des joueurs à Zetchi le confirment

Relations joueurs- FAF : les Verts tentent d'ouvrir un canal de dialogue

L'interview accordée par l'un des plus influents cadres de l'EN, à savoir Carl Medjani, aux journalistes après le match a été révélatrice de beaucoup de choses à l'intérieur de la maison des Verts. Les propos de Medjani étaient clairs, et même s'il ne l'a pas dit ouvertement, il a accusé la FAF d'être responsable quelque part de la situation que vit actuelle- ment l'EN. Medjani a déclaré concernant le changement souhaité à la tête de la barre technique : "Les décisions qui seront prises par la fédération, nous on n'a pas un mot à dire là-dessus, on nous a pas demandé notre avis pour ramener le coach, ils ne deman- deront pas s'il va y avoir une déci- sion ", a-t-il dit, histoire de rouvrir un nouveau chapitre qui concerne la nécessité ou pas que la FAF consulte les joueurs ou du moins les cadres pour prendre les décisions. Cela intervient aussi au moment où des joueurs avaient saisi le président de la FAF pour lui demander de réagir, l'informant qu'ils ne sentent pas l'EN en sécurité sous les ordres du sélec- tionneur Madjer, tout en précisant qu'ils ont beaucoup de respect pour lui, une façon de le solliciter à inter- venir et changer d'entraîneur avant qu'il ne soit trop tard.

Communication Les joueurs tentent donc d'ouvrir un canal de dialogue avec la FAF et ce dans un but bien précis, ils veulent apparemment être consultés dans les prochaines décisions, trouvant peut- être qu'ils sont les principaux concer- nés puisque c'est avec eux que le coach travaille directement, et les propos de Medjani reflètent une sorte de reproche qu'ils font à Zetchi, lui qui ne communique à leur yeux, pas assez avec eux. La succession des échecs a fait donc réagir les joueurs qui veulent cette fois s'y prendre tôt, le message de Medjani est clair, et la FAF ne devrait pas rester insensible, cela l'amènera à se concerter avec les joueurs ou au moins avec les plus capés avant de commettre une éniè- me bourde, car depuis Rajevac, l'ins- tance n'en finit pas d'en commettre, les joueurs ont la nostalgie de l'os- mose qui régnait au sein de l'équipe à l'époque de Gourcuff et même de Vahid malgré la dureté de ce dernier, ils veulent à nouveau être ressoudés autour du même objectif, et qu'ils en soient consentants.

S. M. A.

LES JOUEURS LÂCHENT AUSSI MADJER

Face au Portugal, on a bien senti que le cou- rant ne passait pas entre Rabah Madjer et ses joueurs. Des joueurs qui ont décidé de prendre les choses en main sur le terrain en ignorant presque tout ce que disait leur coach sur la main courante du stade. En effet, alors qu'habituellement, les joueurs se rapprochent du banc de touche pour prendre les consignes de leur entraîneur, jeudi soir au stade de la Luz, les Verts ont décidé à chaque fois qu'ils jugeaient utile, de se regrouper et de se parler entre eux quant aux choses à entreprendre face à leur adversaire du jour et cela au niveau des trois compartiments du jeu. Des

réunions improvisées qui malheureusement pour eux, et pour tous les fans algériens n'ont rien donné, puisque cette joute amicale fut un véritable fiasco. A se demander même si cette rencontre a servi le Portugal dans sa prépara- tion, tellement le niveau de notre équipe natio-

nale était faible. Aussi, la déclaration de fin de match de Carl Medjani, une personne censée qui pèse ses mots, et qui ne parle jamais dans

le vide était aussi très lourde de sens lorsqu'il

a fait savoir : " Même la construction de jeu

qu'on avait au temps de Gourcuff, on l'a perdue

", a-t-il fait savoir. Il est aussi important de préciser que Medjani était le seul élément de

notre équipe nationale à se présenter en zone mixte, chose inhabituelle. Renseignement pris, certaines personnes du staff nous ont fait savoir que Carl Medjani aurait été délégué par le reste de l'équipe pour parler avec les médias algériens présents sur place.

Ses consignes complètement ignorées sur le terrain Dans nos colonnes de notre édition d'hier, on vous faisait savoir aussi que deux joueurs de l'EN souhaitent s'entretenir avec leur prési- dent au nom de tous les joueurs au Centre technique national de Sidi Moussa, pour lui

expliquer que malgré la bonne foi de leur

coach et le travail qu'il est en train d'effectuer, notre équipe nationale n'est pas sur le bon chemin. Finalement et en l'absence du prési- dent de la FAF, c'est via un membre du staff que le message lui a été envoyé. Les joueurs ont juste voulu alerter Zetchi sans la moindre exigence, car ils ne voulaient surtout pas qu'ils aient l'air d'éléments qui renvoient les coachs après l'épisode de Rajevac sous l'ère Mohamed Raouraoua. Ainsi, et après le désa- veu des supporters algériens, celui du boss de la FAF et de son président, c'est autour des

joueurs de lâcher Rabah Madjer.

A. H. A.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

À LA UNE

3

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 À LA UNE 3  De notre envoyée spéciale à Lisbonne

De notre envoyée spéciale à Lisbonne : Asma H. A.

MADJER ne sera payé que 2 mois de plus

LA CLAUSE QUI

SAUVE LA FAF

La rencontre des Verts face au Portugal fut la dernière de Rabah Madjer à la tête de notre équipe nationale, d'après un proche du président Kheireddine Zetchi. Ayant déci- dé de ne pas démissionner et de poursuivre sa mission à la tête du staff technique national jeudi soir, Rabah Madjer se verra contraint de se faire limoger de son poste de sélectionneur national. Même le boss de la FAF a récemment fait savoir que le sort de l'ancienne gloire du FC Porto se décidera au niveau du bureau fédéral, il n'en demeure pas moins, et toujours d'après la même source, que la décision de se séparer des ser- vices de son entraîneur, Zetchi l'a déjà prise. D'ailleurs la défai- te contre le Portugal avant-hier n'a fait que conforter l'ancien

président du PAC dans sa déci- sion. Aussi, et comme nous l'avions révélé dans une de nos éditions, il y a quelques jours de cela, tous les membres du bureau fédéral sont aussi una- nimes à l'idée de limoger Madjer, considérant que malgré sa bonne foi, il ne pourra pas aller loin avec cette équipe nationale.

La décision du limogeage entérinée lors du BF du 24 juin, sauf si… Du coup, la décision a été prise, reste seulement la forme qu'elle devra prendre. Normalement, elle sera officialisée lors du pro- chain bureau fédéral dans sa session ordinaire du 24 juin pro- chain. Sauf si Zetchi décide de provoquer avant cette date un

bureau fédéral extraordinaire pour étudier la question.Ainsi, et après la décision du BF, Zetchi et Madjer devront se ren- contrer pour résilier le contrat. Un contrat qui a été signé entre les deux parties à partir du mois d'octobre 2017 jusqu'à la fin juin 2019, c'est-à-dire juste après la CAN qui aura lieu au Cameroun. Mais contrairement à ce que prétendent et pensent certain, la FAF n'aura pas à payer son coach jusqu'à la fin de son contrat, comme ce fut le cas avec Lucas Alcaraz, qui rappe- lons-le a saisi la FIFA afin de récupérer son dû jusqu'au der- nier centime de toute la période de son contrat. En effet, et afin de ne pas commettre la même erreur, on croit savoir que d'après une source proche du boss de la Fédération algérienne

de football qu'une clause a été rajoutée dans le contrat de Rabah Madjer en cas de limogeage. Celle-ci stipulerait que dans le cas où c'est la FAF qui décide de mettre fin au coach national, ce dernier recevra deux mois de salaires seulement en guise d'indemnités. Du coup si le BF enté- rine la décision de le limoger, Rabah Madjer sera payé jusqu'au 31 août prochain. Une clause donc qui sauve la FAF quant au fait de payer son coach pendant une année alors qu'il ne sera plus en poste.

A. H. A.

Auteur S. M. A.
Auteur
S. M. A.

Le joueur a été aligné dans toutes les positions sauf la bonne

Son départ à Nantes sera officialisé incessamment

FERHAT

«UN SUPER CHALLENGE POUR MOI»

mon club pour me libérer, à savoir 5 millions d'euros. J'espère donc que tout se passera bien et que le transfert sera bouclé dans les plus brefs délais ", nous confia le joueur.

«Le FC Nantes a dit oui aux exigences de mon club : 5M d'euros» Le FC Nantes, un club qui n'est pas des moindres dans le championnat de France au vu de son histoire, de son riche palmarès, son stade mais aussi de ses nombreux fans : " Bien sûr que je serai très ravi de jouer pour ce grand club. C'est un honneur de défendre les couleurs d'une équipe comme le FC Nantes. Un nouveau challenge pour moi à un niveau supérieur, et j'espère vraiment être à la hauteur. Mais je tiens aussi à préciser que j'ai passé deux magnifiques années au Havre, un club qui m'a ouvert les portes du haut niveau, et du coup, ce club restera à jamais gravé dans mon cœur", conclut Ferhat. Ce dernier, qui a prouvé qu'il pouvait s'adapter au haut niveau en un temps record, et qui ne devrait pas avoir de mal à faire pareil avec son futur club.

A. H. A.

La destruction de Zinou avance avec succès !

S'il y a un joueur qui vient avec les plus bonnes intentions en sélection et qui est fréquemment mis dans de très mauvaises conditions pour s'exprimer sur la pelouse, c'est bien Zinou Ferhat.

PAR SMAÏL M. A.

Le meilleur passeur et record- man du championnat de Ligue 2 française, n'a toujours pas été aligné dans une position confortable sur la pelouse qui puisse lui donner l'occa- sion de donner le maximum et enfin briller depuis son grand retour en sélection. Ferhat ne le nie pas, il est très honoré par la confiance que lui offre Madjer, mais ce que Zinou ne dit pas, du moins pas ouvertement, c'est qu'il en a marre de jouer à chaque fois dans une position diffé- rente et jamais dans celle qu'il préfè- re. Jeudi soir, Madjer a défié tout le monde, encore une fois, et a changé le poste à son joueur, il a préféré le mettre en latéral droit que de le sacrifier, et résultat : un rendement catastrophique, il faut dire que la mission d'être le client direct du virevoltant et l'infatigable Ronaldo n'est pas de tout repos, que dire lorsque le joueur qui s'en occupe n'est pas défenseur et les réflexes qu'il a sont tous offensifs, la note a été salée et Ronaldo s'est amusé à effectuer des centres et des déborde- ments qui auront tous été dangereux pour l'EN. Aligne, comme milieu défensif contre le Cap-Vert, mais

aussi comme inter droit avec des prérogatives défensives dans des sorties précédentes, il ne reste plus à Madjer que de faire jouer l'ancien joueur de la JSBM dans l'axe de

la défense ou comme gar- dien de but pour faire le tour, un com- portement que digère mal le joueur qui a plus que jamais besoin de sou- tien afin de lan- cer définitive- ment sa carrière, la Ligue 2 française ne bénéfi- cie peut-être pas de la médiatisation qu'elle mérite, il avait donc besoin du coup de pouce de la sélection, mais c'était compter sans Madjer qui est en train de détruire le joueur

d'une saison

époustouflante avec son club du Havre AC, Zineddine Ferhat qui pour sa deuxième saison en Normandie a réussi tout simplement à battre le record des passes décisives de la division 2 française, passera un nouveau palier la saison prochaine. En effet, des informations au cours de ces derniers jours, donnent l'ancien joueur des Rouge et Noir tout près de signer au FC Nantes. Voulant confirmer l'information auprès du concerné présent avec les Verts à Lisbonne, hier quelques minutes seulement avant que l'EN ne se dirige vers l'aéroport direction Alger, interrogé à ce sujet, Ferhat dira : " En effet, le FC Nantes me veut, et il a pris attache avec mon club pour négocier mon transfert, du moment que je suis toujours sous contrat. L'intérêt des dirigeants nantais est réel, et d'après ce que m'a fait savoir mon agent, le transfert est tout prêt d'être conclu", nous a précisé le joueur. Ainsi donc les deux clubs sont tout près de finaliser le transfert, comme nous l'a si bien affirmé Zineddine Ferhat : " Vous savez quand il y a des négociations, c'est toujours un peu compliqué. Mais d'après ce que je sais, c'est que le FC Nantes aurait accepté les exigences de

sans la moindre résistance de l'inté- ressé, le joueur a déclaré qu'il ne se voit pas reléguer sur le banc après que Mahrez a accaparé son poste préféré, mais Madjer pouvait le mettre dans des postes offensifs ou carrément faire bouger Mahrez afin de le pousser à produire plus de jeu et revenir à son niveau, et mettre Ferhat dans son poste de prédilec- tion, Slimani aurait été le joueur le plus heureux, vu les stats de Zinou qui ne peuvent que lui rendre servi- ce. De retour avec Alcaraz et confor- té par Madjer mais pas dans de bonnes conditions, Ferhat sera le plus grand bénéficiaire d'un nou- veau changement à la barre tech-

nique.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

4

À LA UNE

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 4 À LA UNE La succession de Madjer désormais ouverte LE
www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 4 À LA UNE La succession de Madjer désormais ouverte LE

La succession de Madjer désormais ouverte

LE PEUPLE NE VEUT QUE VAHID

L'avenir du sélectionneur national Rabah Madjer à la tête des Verts est des plus incertains. Il ne devrait pas survivre à la défaite concédée jeudi soir à Lisbonne contre les coéquipiers de CR7 (3-0).

PAR NAOUFEL A.

La quatrième de rang après celles subies contre successivement l'Iran, l'Arabie Saoudite et le Cap- Vert. Le Bureau Fédéral devrait se réunir dans les prochains jours en vue de débattre du sort de Madjer. La succession de ce dernier est désormais ouverte. Si c'est le cas, le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, devrait trancher rapidement. D'autant plus que plusieurs échéances sont inscrites sur la feuille de route algérienne. La piste étrangère semble désormais la plus souhaitée par le public algérien. Vahid Halilhodzic, auteur de la qualification historique au deuxième tour en Coupe du monde 2014 et le rêve de tous les Algériens, même si l'arrivée de Djamel Belmadi n'est pas également mal vue. Certains pensent, par ailleurs, que le technicien local est en mesure de relever le défi. On parle

notamment de Saâdane ou de Charef. Mais des contraintes se dressent rendant difficile de concrétiser toutes ces pistes. Zetchi est tenu de ne pas rater ce virage visiblement vital pour lui à la tête de la maison de Dely Ibrahim. Surtout qu'il est ''coupable'' de deux ratages de casting depuis son arrivée. Après le fiasco de l'Ibérique Lucas Alcaraz, Zetchi vit le même ''cauchemar'' avec Madjer. N'est-il pas temps pour l'industriel de la céramique de se montrer attentif à la vox populi ?

Halilhodzic : un nom creusé dans les esprits Pas besoin de recourir aux techniques des sondages d'opinion pour être fixé sur le profil de l'entraîneur souhaité par les Algériens. Il s'agit, en effet, du Franco-Bosniaque Vahid Halilhodzic. La sentence du public est tombée au terme du match

perdu le 1er juin dernier au stade du 5-Juillet contre le Cap-Vert (2-3). Les supporters présents sont montrés au créneau appelant la fédération et les responsables du football national de recruter Vahid. "Allahou Akbar Halilohdzic" n'a pas cessé d'être scandé par le public algérois. C'est la même chose qui s'est produite, jeudi à Lisbonne, quand les Algériens, venus de toute part au stade, ont exprimé leur souhait du retour du coach Vahid, actuellement sans club après sa séparation d'avec le Japon. Le projet est réalisable dans la mesure où l'entraîneur en question ne ferme pas la porte. L'obstacle majeur demeure les exigences financières de Vahid. Son salaire se compte en milliards de centimes. La crise financière du pays pose problème. C'est pourquoi la FAF doit solliciter d'abord les autorités du pays avant de passer à l'action.

Beaucoup souhaitent Belmadi Les supporters des Verts seraient également favorables à la venue de Djamel Belmadi. Converti en entraîneur depuis huit ans, l'ancien international algérien cumule déjà plusieurs titres au Qatar. Avec Lekhwiya dénommé actuellement Al-Duhail après le jumelage des clubs de Lekwiya et Al-Jaish, Djamel Belmadi fait grande sensation. Son atout est aussi d'avoir eu des expériences en sélections nationales du Qatar. Entre 2013 et 2015, il a dirigé la sélection B avant d'être promu entraîneur en chef de l'équipe première. S'y ajoutent sa force de

caractère et sa connaissance parfaite des joueurs venus de l'étranger. Avec l'emblématique capitaine des Verts Madjid Bougherra, entraîneur des espoirs d'Al-Duhail, Belmadi peut offrir le duo dont rêve la

N. A.

sélection d'Algérie.

Appelant d'abord à un état des lieux général

Bouali : «C'est au président de la FAF de décider, pas aux supporters»

au président de la FAF de décider, pas aux supporters» L'entraîneur Foued Bouali insiste sur le

L'entraîneur Foued Bouali insiste sur le fait de passer à la table des discussions afin de faire le bilan général de la situation avant de trouver les solutions qui s'imposent.

important de comprendre ce qui ne va pas dans cette équipe nationale. Il faut savoir si le problème est d'ordre technique ou bien que d'autres paramètres freinent l'évolution de notre sélection. Seul un débat exhaustif du sujet mènera à la mise en place d'une action à même de remettre l'équipe sur les bons rails. Il faut aussi mettre Rabah Madjer dans sa place d'entraîneur. Tarabusté de partout, il se serait déconcentré." "Il ne faut pas que cela se fasse en tout cas, dans la précipitation avant d'avoir compris réellement les problèmes actuels de l'EN", préconise-t-il encore avant de souligner que "l'équipe nationale contient de la qualité. En témoignent, d'ailleurs, les quelques belles facettes de jeu

offensif développées face au Portugal grâce notamment au travail de Riyad Mahrez et Yacine Brahimi." Cela n'empêchera pas, pour autant, l'ex-coach de la JS Saoura de faire la lecture suivante sur le faible rendement algérien jeudi contre le Portugal de Christiano Ronaldo. "Nous n'avons pas réalisé la prestation souhaitée. Nos joueurs sortaient difficilement le ballon. Ils ont commis beaucoup d'erreurs victorieusement exploitées par l'équipe adverse. Cette dernière ne trouvait pas trop de difficultés à récupérer le ballon, et ce, à la faveur de sa bonne organisation défensive et son bon bloc."

N. A.

Mais il tient à préciser que la solution doit venir du Bureau Fédéral de la Fédération algérienne de football, seule structure habilitée à prendre les décisions concernant l'équipe nationale. Il estime dans ce sillage que les appels du public d'appeler au retour d'Halilhodzic ou Gourcuff ne doivent pas servir de pression sur les décideurs. "Je regrette, mais la solution ne doit pas venir des supporters", nous déclare en substance l'ancien vainqueur de la coupe d'Algérie en 2014 avec le MC Alger. Et de renchérir : "Je pense qu'il est nécessaire que la solution provienne du président de la FAF. Il faut s'attabler et discuter de la situation. Avant de prendre la décision, il est

Saâdane-

Charef : le duo «local» idéal, mais

Après l'échec de Rabah Madjer de redonner au moins l'espoir d'une pro- gression de l'EN, la com- pétence locale semble avoir pris un sérieux coup. D'où le consensus "populaire" sur la néces- sité de revenir à la piste étrangère. Faut-il pour autant enterrer ou fermer la porte des Verts aux techniciens algériens. Les plus initiés disent non. Des Algériens estiment, en effet, qu'un duo com- posé de Rabah Saâdane (DTN) et Boualem Charef (EN U21) pourrait faire l'affaire. Le nom de Saâdane est d'ailleurs collé à plusieurs exploits de l'équipe nationale. Il était d'ailleurs le princi- pal artisan de la qualifi- cation de l'EN aux Coupes du monde de 1986 et 2010. Tacticien rusé, l'ac- tuel DTN est connu pour ses capacités de s'adap- ter à toutes les compo- santes pour mettre en place des plans de jeu sur mesure. Avec Charef, il a réalisé une belle CAN 2004 en Tunisie. Saâdane et Charef avaient réussi lors du tournoi tunisien de passer en quarts de finale avec en plus, lors du tour des poules, une victoire sur l'Egypte et un nul contre le Cameroun d'Eto'o, M'boma et autres Song. Aux dernières nou- velles, Saâdane n'est pas prêt à retrouver le banc de touche des Verts pré- férant se consacrer aux actions du développement du football national. N. A.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

USMA

5

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 USMA 5  BAZDAREVIC ne viendra pas ! Abdelhakim Serrar et

BAZDAREVIC ne viendra pas !

Abdelhakim Serrar et était attendu demain à Alger pour signer son contrat, Mécha Bazdarevic ne viendra finale- ment pas. Il préfère continuer travailler en France où il a reçu quelques contacts des clubs de la Ligue 1 française, citant notamment celui du FC Nantes. C'est aussi pour des raisons purement familiales que le technicien bosniaque a fait machine arrière et veut donc rester aux côtés de sa petite famille où il est installé en France. Le moins que l'on puis- se dire est que cette mauvaise nouvelle est tombée tel un coup de massue sur la tête de Serrar. Ce dernier devra engager un nouvel entraîneur dans les pro- chaines heures afin qu'il puisse assurer la reprise de la prépara- tion d'intersaison, prévue lundi au stade Omar Hamadi de Bologhine. Ce qui met encore le

DG usmiste sous une terrible pression, c'est parce qu'il veut recruter un entraîneur de renom capable de mener l'équi- pe à atteindre ses différents objectif mais il lui faudra sans nul doute du temps pour en trouver un. Dans tous les cas de figure Serrar va accélérer les démarches, tout en espérant en finir avec le dossier du nouvel entraîneur dans les plus brefs délais. Il est utile de rappeler que Mécha Bazdarevic est le quatrième entraîneur dont l'ar- rivée à l'USMA tombe à l'eau après Badou Zaki, Bertrand Marchand et Jacques Santini, et ce, depuis que Miloud Hamdi ait annoncé son départ du staff technique du club la fin du mois de mars passé. Ce qui sus- cite une grande inquiétude dans l'entourage usmiste.

A. S.

une grande inquiétude dans l'entourage usmiste. A. S. C'est officiel. Le bosniaque Mécha Bazdarevic

C'est officiel. Le bosniaque Mécha Bazdarevic n'entraînera pas l'USMA. Le directeur général du club algérois Abdelhakim Serrar devra accélérer les démarches pour trouver le successeur de Miloud Hamdi à trois jours seulement de l'entame de la préparation d'intersaison.

PAR ANIS S.

Annoncé comme le futur entraîneur de l'USMA après avoir quasiment tout conclu avec le directeur général

«Je demande pardon à Serrar»

Pour en savoir plus, nous avons pris attache hier après-midi avec Mécha Bazdarevic. Il nous a fait savoir que c'est principalement pour des raisons purement familiales qu'il ne pourra pas entraîner l'USMA, tout en demandant pardon au directeur général du club Abdelhakim Serrar pour ne pas avoir tenu parole. "Malheureusement, je ne pourrai pas entraîner l'USMA pour des raisons purement familiales. Je suis contraint de rester aux coté de mes parents qui sont malades. Franchement, je suis très déçu de ne pas pouvoir travailler en Algérie. Je demande pardon à Serrar car je n'ai pas tenu parole. Comme vous le savez, dans la vie, il y a des imprévus qui chamboulent nos plans", dira-t-il d'emblée.

«Je continuerai à exercer en France» Courtisé par quelques clubs de la Ligue 1 française, Mécha Bazdarevic va continuer à exercer en France afin de rester proche de sa petite famille. "Effectivement, j'ai reçu trois contacts concrets de la part de clubs de la Ligue 1

Française. Je continuerai à exercer en France afin que je puisse rester aux côtés de ma petite famille. Je devrai trancher quant à ma future destination dans les prochains jours" a-t-il indiqué. Selon les informations en notre possession, il est bien parti pour entraîner le FC Nantes, club avec lequel il est en contacts très avancés.

«Serrar est un homme professionnel et je pourrais entraîner l'USMA un jour» Pour conclure, l'ex-sélectionneur de la Bosnie-Herzégovine a encensé le directeur général de l'USMA Abdelhakim Serrar en nous avouant qu'il est quelqu'un de très professionnel. Il demande également pardon à tous les supporters usmistes qui attendaient sa venue pour prendre en main la tête du staff technique de leur club favori. "Sincèrement, Serrar est un homme professionnel qui connaît bien son travail. La preuve, les négociations ont vite abouti et j'avais vite donné mon accord pour entraîner l'USMA. Je lui demande pardon de tout mon cœur. Malheureusement, j'ai

demande pardon de tout mon cœur. Malheureusement, j'ai rencontré des problèmes familiaux qui m'ont contraint

rencontré des problèmes familiaux qui m'ont contraint de rester en France, c'est plus fort que moi. Je demande aussi pardon à tous les supporters de l'USMA qui attendaient mon arrivée. Il se pourrait que j'entraîne un jour l'USMA, dans la vie, on ne sait pas ce que le destin nous réserve", a-t-il conclu.

A. S.

Un meneur de jeu

 

franco-algérien dans le viseur de Serrar

Après le départ de Kaddour Beldjillali, qui s'est engagé avec le CSC, le directeur général de l'USMA Abdelhakim Serrar devrait recruter un meneur de jeu lors de ce mercato estival. Selon les informations qui nous sont parvenues, un meneur de jeu franco- algérien est dans son viseur. Notre source nous a ajouté que le joueur, dont l'identité n'a pas filtré, devrait arriver à Alger dans les prochains jours afin d'entamer les négociations avec Serrar. Il est utile de rappeler que le DG usmiste avait déjà jeté son dévolu sur Abdellah El-Moueden, mais il ne serait pas chaud à l'idée de le recruter pour la simple raison que le joueur du Paradou AC dispose d'une licence africaine avec le Mouloudia et Serrar veut recruter un meneur de jeu capable de jouer la coupe de la Confédération africaine de football avec l'USMA et relancer ainsi la concurrence avec Amir Sayoud.

Benyamina passera les tests médicaux ce matin

L'attaquant franco-algérien Sofiane Benyamina est bien parti pour être la cinquième recrue de l'USMA lors de ce mercato estival. Le joueur en question a débarqué avant-hier à Alger. Il passera aujourd'hui les tests médicaux dans la perspective de s'engager avec le club algérois. Benyamina devra également s'assoir autour d'une table avec le directeur général Abdelhakim Serrar afin de régler les quelques détails qui restent. Si tout marche comme prévu, c'est demain que Benyamina devra officialiser son arrivée à l'USMA en signant un contrat de trois saisons. Pour rappel, Sofiane Benyamina est le frère cadet de l'ex- international algérien Karim Benyamina. Il évoluait la saison écoulée en troisième division allemande avec le FC Hansa Rostock, club avec lequel il a disputé 35 matchs et a inscrit 11 buts. Reste à savoir maintenant s'il est capable d'apporter le plus pour l'équipe et devenir ainsi le digne successeur d'Oussama Darfalou dans la mesure où son CV ne semble pas fameux.

A. S.

Serrar : «Vahid

l'a détourné pour que lui rejoigne les Verts»

Dans une déclaration faite à notre journal hier quelques minutes avant le f'tour, le directeur général de l'USMA Abdelhakim Serrar affirme que c'est Vahid Halilhodzic qui a été derrière l'échec de l'arrivée de son compatriote Mécha Bazdarevic à l'USMA. L'ex- sélectionneur national serait, selon lui, proche d'un retour chez les Verts. "C'est Vahid Halilhodzic qui a fait détourner Mécha Bazdarevic de l'USMA. Vahid était tout proche d'entraîner le FC Nantes, après, bizarrement, il demande à son compatriote de coacher la formation française. A mon avis, je pense qu'il (Vahid) a des touches avec la Fédération algérienne de football et serait prêt d'un retour ", dira-t-il.

«Le futur entraîneur doit avoir une sélection africaine dans son CV» Quant au profil du futur entraîneur, Serrar nous confia :

"On va recruter un entraineur de renom qui convient à nos ambitions et les objectifs du club. Le futur entraîneur de l'USMA doit avoir au moins une sélection africaine dans son CV."

«Les supporters ne doivent pas s'inquiéter» Pour conclure, Serrar a lancé un message aux supporters :

"Les supporters ne doivent pas s'inquiéter parce que leur équipe favorite aura le meilleur effectif la saison prochaine. Je suis en train de faire un énorme travail, tout en essayant de garder l'ossature de l'équipe ainsi que les joueurs qui disposent des licences africaines", a-t-il conclu. A. S.

On parle de Paul Le Guen

Maintenant que l'arrivée du bosniaque Mécha Bazdarevic est tombée à l'eau, le directeur général de l'USMA Abdelhakim Serrar a lancé une course contre la montre afin d'engager un nouvel entraîneur, à moins de trois jours de l'entame de la préparation d'intersaison. Une chose est sûre, il veut un entraîneur d'envergure capable de mener l'équipe à atteindre ses différents objectifs la saison prochaine. Selon une source généralement bien informée, Serrar songerait à Paul Le Guen, qui se trouve sans club après avoir résilié récemment son contrat avec le Bursaspor, puisqu'il semble avoir le profil pour driver la formation de Soustara. Notre source nous a également révélé qu'il se pourrait que le DG usmiste établisse les contacts avec le technicien français dans les prochaines heures. Seulement, la seule chose qui demeure un véritable handicape pour engager Le Guen, c'est bien le volet financier. Comme ce fut le cas avec Jacques Santini, l'ancien coach de l'Olympique Lyonnais et du PSG devrait demander cher pour venir à l'USMA. On en saura plus dans les prochaines heures, affaire à suivre…

La reprise reportée jusqu'après l'Aïd El-Fitr ? Bien que Mécha Bazdarevic ait fait machine arrière pour entraîner l'USMA, cela a chamboulé les plans de la direction du club quant à la reprise des entraînements. Selon les informations qui nous sont parvenues, la séance de la reprise, qui est prévue lundi pourrait bien être décalée jusqu'après l'Aïd El- Fitr, soit jusqu'après que Serrar trouve un nouvel entraîneur. Pour le moment, il n'y a personne qui pourra assurer la reprise des entraînements, à moins que Serrar réussisse à engager un nouvel entraîneur dans les prochaines heures ou bien convaincre le préparateur physique Adel Laâbeni de poursuivre l'aventure avec les Rouge et Noir.

A. S.

ou bien convaincre le préparateur physique Adel Laâbeni de poursuivre l'aventure avec les Rouge et Noir.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Les 2 hommes se sont parlé au

6

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 6 LIGUE 1 MOBILIS Les 2 hommes se sont parlé au

Les 2 hommes se sont parlé au téléphone

MENAD, MELLAL

passe à l'action

Dans notre dernière édition, on faisait savoir que le membre du staff technique national attendait de rencontrer le président de la JSK. Les deux hommes se sont parlé et l'ancien baroudeur des Verts a donné quelques indications sur un éventuel retour au club.

PAR ISLAM Z.

Djamel Menad est une piste qui prend de l'ampleur au sein de la formation des Canaris. En effet, l'ancien entraîneur du Mouloudia est désormais une piste qui devient prioritaire pour la direction kabyle. Après qu'Iboud se soit chargé de mener la danse dans ce dossier jusqu'à ce que le coach soit intéressé pour faire son retour à la JSK, on apprend de source fiable que les deux hommes se sont parlé il y a quelques jours seulement. Une avancée surtout que le membre du staff technique de Madjer voulait absolument en savoir plus sur les intentions du chairman kabyle et tenter de cerner la personnalité du premier responsable du club. Le contact entre les deux hommes se serait plutôt bien passé nous confie

la même source et chacun a pu donner ses avis par rapport à la saison prochaine.

Le coach a donné des idées pour son retour D'après la même source, Djamel Menad, au cours de la discussion qu'il a eue avec le président Mellal, en a profité pour mieux comprendre la situation actuelle mais aussi et surtout, il aurait donné des orientations et des idées dans le cas où il effectuerait son grand retour à la JSK pour prendre la barre technique. Mellal a écouté mais pour le moment, rien n'est encore conclu entre les deux hommes mais cette conversation aura permis d'avancer un peu dans ce dossier car le plus important arrive dans ce dossier et il s'agit d'un obstacle de taille pour les dirigeants kabyles. Menad et comme tout le monde le sait est toujours sous contrat avec la fédération et pour le moment, la situation est au statu quo.

Menad : «J'ai expliqué au président ma vision des choses» Pour en savoir un peu plus sur la teneur de la discussion entre les deux hommes, on a décidé de joindre l'ancien baroudeur des Verts hier soir pour qu'il nous parle de cette histoire. Ce dernier a confirmé la discussion avec le président de la JSK

: "Effectivement, je peux dire que j'ai

eu une discussion avec le président de la JSK, Cherif Mellal. On a abordé certains sujets. Cependant, on n'a pas approfondi les choses ", nous dira d'emblé l'ancien baroudeur de la Jumbo JET.

«N'oubliez pas que j'ai un contrat avec la FAF» Nous avons voulu savoir ce que les deux hommes se sont dit, mais Menad s'est montré très avare en réponses. "J'ai donné quelques idées et orientations concernant mon retour au club la saison prochaine.

Toutefois, je n'ai pas encore finalisé pour la simple et unique raison que

je ne suis pas libre de tout

engagement. Je suis toujours sous contrat avec la Fédération algérienne

de football et actuellement, c'est en stand-by. C'est tout ce que je peux dire pour le moment." Lorsqu'on lui

a posé la question par rapport à son

envie de quitter le staff technique de l'équipe nationale, ce dernier s'est contenté de dire : "Je ne peux pas répondre sur ça. Comme je l'ai dit, je suis sous contrat." De toute façon, il n'y a pas de fumée sans feu et les prochains jours promettent d'apporter de nouvelles informations sur cette piste qui se précise de jour en jour. Menad a donc de fortes chances d'être le prochain entraîneur de la formation kabyle. I. Z.

Frioui s'engage avec Larissa

Pisté par la JSK depuis plusieurs semaines, le désormais ancien attaquant de l'USMB, Samy Frioui vient de s'engager pour le club grec de Larissa pour une durée de trois ans. Ayant fait attendre la JSK pendant plusieurs jours, les responsables ont finalement décidé de laisser tomber cette piste. Le joueur peut maintenant penser à sa nouvelle carrière en Grèce.

finalement décidé de laisser tomber cette piste. Le joueur peut maintenant penser à sa nouvelle carrière

Naissance

Le foyer de notre confrère Aomar Moussi vient d'être égayé hier, par la naissance d'un joli poupon prénommé Anes. Son père, sa maman, ses frères Yacine et Massinissa, ses grands parents et les familles Moussi et Kebaïli, accueillent à bras ouverts le petit Anes Moussi et lui souhaitent une longue vie pleine de joie, de bonheur, d'amour et de réussite. Un prompt rétablissement à la maman.

MELLAL : «On a choisi l'entraîneur,

on l'annoncera dans les prochains jours»

Le président de la JSK, qui se trouve toujours à Dubaï, nous a fait un petit point sur le mercato de la JSK. Il promet de tout régler au cours de cette semaine et annonce même que le choix de l'entraîneur a été fait.

Le premier responsable des Jaune et Vert suit avec attention ce qui se passe par rapport au mercato de son équipe. La JSK a enregistré jusque-là 5 arrivées avec Benkhelifa, Souyed, Salhi, Slama et Amaouche. Cependant, ce n'est pas encore fini puisque bon nombre de pistes restent encore en suspens et on parle notamment de Belmokhtar, Meziani et des Africains. Pour nous en dire plus, on a pu avoir le président Mellal qui a accepté à répondre à quelques questions sur le déroulement du mercato. Ce dernier a directement fait savoir : "Pour le moment, je peux dire que nous avons fait le nécessaire pour avancer rapidement dans notre mercato. Maintenant, ce qui nous importe le plus, c'est de rapidement régler les dossiers restants. Dans ce sens, on va tout faire pour en finir avec le recrutement au courant de la semaine ou au plus tard en début de semaine

courant de la semaine ou au plus tard en début de semaine prochaine. On a eu

prochaine. On a eu l'accord des joueurs que nous avons ciblés et on ne va pas tarder à annoncer les nouvelles recrues. Elles seront présentées, comme je l'ai dit, cette semaine ou au plus tard en début de semaine prochaine." Autre sujet de grande importance, le poste d'entraîneur en chef de l'équipe. Des pistes existent mais deux semblent être les plus chaudes à savoir celles

de Menad et Hadzibegic. Lorsqu'on lui a posé la question, le président a fait une annonce puisqu'il a choisi son futur entraîneur : "Je peux maintenant

dire que nous avons choisi notre nouvel entraîneur." cependant, il

a refusé de dévoiler son nom : "Je ne peux rien dire de plus. On annoncera notre nouveau coach d'ici dimanche."

«Belmokhtar ? Les dirigeants s'en occupent» Questionné sur le dossier Belmokhtar, notre interlocuteur a

fait savoir qu'il ne s'occupait pas de ce dossier : "Pour Belmokhtar,

il y a la cellule de recrutement

qui s'en occupe. Benabderrahmane est allé à Tadjenanet pour négocier avec le DRBT. C'est tout ce que je peux dire." Ainsi, même s'il se trouve à l'étranger en ce moment, le président kabyle reste attentif à tout ce qui se passe au sein de son équipe et suit le déroulement avec une grande attention car il

ne veut pas se rater durant cette intersaison lui qui a promis de former une équipe capable de faire oublier les déboires de la saison passée.

I. Z.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

JSK

7

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 JSK 7 BELMOKHTAR signera ce dimanche Selon une source autorisée, l'attaquant

BELMOKHTAR

signera ce dimanche

Selon une source autorisée, l'attaquant de DRB Tadjenanet signera son contrat au profit de la JSK ce dimanche.

Le directeur général, Nassim Benabderrahmane, qui s'est déplacé jeudi dernier à Tadjenanet, a réussi à convaincre Gouaiche de céder son attaquant vedette à la JSK. Celui-ci a exigé de l'échanger contre deux joueurs, à savoir un milieu et un attaquant. Les dirigeants ont accepté sa proposition et ils ne devront que convaincre deux de leurs joueurs pour évoluer à titre de prêt au DRBT. Gouaiche a juste demandé à Belmokhtar d'appeler

Arama auquel il a remis sa lettre de libération pour lui dire qu'il ne veut pas jouer au CSC et qu'il a choisi la JSK.

Renaï et Oukaci Le président de DRBT n'a pas communiqué aux responsables kabyles les noms des deux joueurs qu'il veut dans son effectif, mais d'après une source digne de foi, les responsables de la JSK feront tout pour tenter de convaincre Renaï et Oukaci de rejoindre le DRBT à titre de prêt. N'ayant pas bénéficié d'un temps de jeu lors de l'exercice écoulé, les deux joueurs gagneront beaucoup en optant pour le DRBT. Ils pourront se mettre en valeur et à la fin de la saison, ils reviendront à la JSK par la grande porte. M. A.

«J'attends l'appel de Doudane pour venir signer»

Joint dans la soirée d'hier après la rupture du jeûne, l'atta- quant Belmokhtar confirme sa venue à la JSK. "J'ai eu une discussion avec mon président après le déplacement des deux responsables de la JSK à Tadjenanet et il m'a assuré que mon transfert est réglé pour peu que la direction kabyle accepte de m'échanger contre deux joueurs. Il m'a juste demandé de dire à Arama que c'est moi qui ai refusé de rejoindre le CSC. J'attends maintenant l'appel de Karim Doudane pour rallier la ville de Tizi Ouzou pour signer mon contrat", a declaré

Belmokhtar.

N. B.

pour signer mon contrat", a declaré Belmokhtar. N. B. LES NÉGOCIATIONS SONT EN BONNE VOIE AVEC

LES NÉGOCIATIONS SONT EN BONNE VOIE AVEC LUI

Belkhiter s'engage à ramener sa lettre de libération

Selon une source autorisée, les contacts avec l'international algérien du Club Africain, Belkhiter, sont en bonne voie. Les dirigeants auxquels nous avons demandé s'ils sont prêts à racheter sa lettre de libération du moment qu'il est toujours lié au club tunisien avouent que l'ex-pensionnaire du MCEE s'est engagé à ramener lui-même sa lettre de libération. Le manager général Karim Doudane est en contact permanent le joueur et il fait tout pour trouver un accord avec lui.

Solutions de

rechange

Si pour une raison ou une autre, les négociations avec Belkhiter n'aboutissent pas, les responsables kabyles ont pris leurs dispositions en nouant des contacts avec d'autres arrières droits susceptibles de rejoindre leur équipe en cas d'échec des négociations avec l'international algérien. Toutefois, leur priorité reste bien sûr Belkhiter. N. B.

BOUKHANCHOUCHE :

«J'espère que Mellal formera une bonne équipe»

Le meneur de jeu de la JSK n'a pas encore pris une décision par rapport à son avenir et attend de rencontrer les dirigeants pour être fixé.

La première saison de Boukhanchouche à la JSK aura été contrastée et semée d'embûches. Un début de parcours satisfaisant mais par la suite, ça a été beaucoup plus compliqué et notamment avec Youcef Bouzidi qui ne comptait pas sur lui et notamment pour la finale de la coupe d'Algérie. Désormais, la direction compte sur lui pour la saison prochaine et espère que le joueur international pourra montrer l'étendue de son talent pour la nouvelle saison. Contacté par nos soins hier, le joueur n'a pas manqué de faire savoir qu'il

attend de rencontrer les dirigeants : "Pour dire vrai, je suis en route pour rentrer chez moi après une fin de saison chargée. Je veux prendre un peu de repos et oublier tout ce qui a relation avec le football. Pour répondre à votre question, j'avoue que la direction par le biais de Karim Doudane m'a contacté juste avant le début du stage de l'équipe nationale et on m'a clairement signifié que j'étais dans leurs plans pour la nouvelle saison. Pour le reste, on n'est pas allés plus loin dans la discussion. Maintenant, j'attends un nouvel appel de leur part pour aller rencontrer mes responsables et parler de mon avenir d'une manière plus concrète et aussi mes arriérés que je n'ai pas encore touchés."

«J'ai discuté avec Salhi…» Maintenant, si le numéro 17

kabyle reste à la JSK la saison prochaine, il ne veut pas revivre le même scénario que celui de la saison qui vient de s'écouler. D'ailleurs, il fait savoir : "J'ai déjà eu une discussion avec Salhi après sa signature à la JSK. J'ai aussi appris que le joueur du Paradou avait également rejoint le club. C'est une bonne chose. J'espère que les dirigeants vont bâtir une bonne équipe pour la saison prochaine où on pourra aspirer à jouer les premiers rôles car il sera important pour moi de jouer les premiers rôles. Maintenant, tout reste tributaire de ma discussion avec les responsables prochainement." De ce qu'on a pu comprendre, le joueur n'écarte pas du tout l'idée de rester au sein de la formation kabyle la saison prochaine.

I. Z.

au sein de la formation kabyle la saison prochaine. I. Z. Voilà pourquoi Mellal a reporté

Voilà pourquoi Mellal a reporté son retour jusqu'à demain ou après- demain

Il était prévu que le président Chérif Mellal regagne hier le pays, mais il a reporté finalement son retour jusqu'à dimanche ou lundi. D'après une source autorisée, l'assemblée des actionnaires qui devait se tenir aujourd'hui a été reportée à une date ultérieure vu que le commissaire aux comptes n'a pas encore fini les bilans de l'exercice écoulé. Il manque des justificatifs sur certaines dépenses et de ce fait la direction ne peut tenir cette assemblée avant que le commissaire aux comptes ne termine son travail.

Djabout et Guitoune rachèteront leur lettre de libération

Selon une source proche de la direction, l'attaquant Adel Djabout qui est sur le point de signer au CSC et le défenseur Ali Guitoune qui est toujours à la recherche d'un club doivent racheter leurs contrats, s'ils veulent signer dans d'autres clubs. A rappeler que la libération de Guitoune a coûté 750 millions de centimes à la direction kabyle.

Hammar ne sera pas repêché

L'attaquant Ziri Hammar ne poursuivra pas son aventure avec les Canaris. Ayant rejoint la JSK à titre de prêt au mois de janvier dernier, il a été prié par les dirigeants à retourner à l'USMA. Les dirigeants ne veulent pas le repêcher même si les contacts avec Meziani n'aboutissent pas.

Un ou deux joueurs signeront incessamment

En plus du Nigérian, du Guinéen et de Belmokhtar qui devront signer demain ou après demain, on a appris d'une source proche de la direction, qu'un ou deux joueurs signeront dans les prochaines heures. Les dirigeants n'ont pas dévoilé les noms pour éviter la surenchère des autres clubs.

Le manager de Guemroud a appelé les dirigeants, mais…

N'ayant pas donné signe de vie depuis plusieurs jours, le manager de Guemroud a appelé hier les dirigeants, mais ces derniers lui ont dit qu'il doit appeler directement le président Chérif Mellal. Ils n'ont pas aimé que celui-ci n'ait pas répondu à leurs appels pendant plusieurs jours.

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS CASONI OFFICIALISERA AUJOURD'HUI Comme prévue,

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

8

LIGUE 1 MOBILIS

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 8 LIGUE 1 MOBILIS CASONI OFFICIALISERA AUJOURD'HUI Comme prévue,
CASONI OFFICIALISERA AUJOURD'HUI Comme prévue, l'entraîneur en chef du MCA, Bernard Casoni, est arrivé hier.

CASONI OFFICIALISERA

AUJOURD'HUI

Comme prévue, l'entraîneur en chef du MCA, Bernard Casoni, est arrivé hier. Il devait officialiser dès son arrivé mais ce ne fut pas le cas. La rencontre a été reportée à demain. Donc, c'est donc dimanche que Casoni signera son contrat de deux ans avec le MCA. Même s'il n'a pas gagné des titres la saison écoulée, pour les supporters, le fait de donner une identité de jeu à l'équipe est un grand exploit. Au fil du temps, Casoni a gagné le respect des supporters qui ne s'imaginent pas que le MCA accueille cette nouvelle saison sans que Casoni ne soit l'entraîneur en chef. Hier, Casoni est arrivé de France. Il

devait rencontrer Kaci Saïd, mais il veut le faire en présence de son manager qui sera là demain. Donc, la rencontre a été reportée de deux jours. Les deux parties vont discuter et Casoni va pouvoir lire une nouvelle fois son contrat avant d'y mettre sa signature. Il faut savoir que le MCA a exigé de Casoni de faire du championnat un objectif. Les autres compétitions, le MCA attend de Casoni et de son groupe d'aller très loin dans ces épreuves. Casoni comme tous les Mouloudéens, veut les titres, mais pour cela, il faudra s'offrir les services des joueurs qu'il veut et pour le moment, le compte n'est pas encore atteint. Casoni veut du renfort dans les trois compartiments et pour le moment, il n'y a que 4 joueurs recrutés, à savoir, Hadouche, Arous, Morcly et Ben Athmane,

et il en faudra d'autres pour s'assurer qu'il y aura un groupe d'enfer capables d'assurer de belles choses à l'avenir. Casoni veut avoir un groupe au complet, car pour avancer, il faut avoir des guerriers. Quant à Kaci Saïd, il veut officialiser le plus vite possible avec Casoni et tous les joueurs afin de se concentrer sur autre chose. Mais pour ce qui est du dossier du coach, Kaci Saïd doit attendre demain l'arrivée du manager avant de retrouver l'entraîneur et signer ce contrat de deux saisons. Kaci Saïd est conscient qu'avec l'ex-Marseillais que plusieurs clubs veulent avoir, le MCA continuera à s'approprier cette façon de bien jouer. A. Z.

Après avoir eu vent de son souci avec KSK

La Saoura contacte Souibaâh

Ayant eu vent de l'histoire de Souibaâh avec Kaci-Saïd et voulant profiter de la situation, les Bécharis ont contacté sur le champ le joueur afin de lui proposer de venir chez eux. Dégoûté et très remonté, Souibaâh se sent touché dans son amour propre et il est décidé à partir si KSK ne change pas d'avis.

PAR AMINA Z.

Avant-hier, Souibaâh a ren- contré Kaci Saïd et il ne savait pas que c'était pour revoir son salaire à la baisse, il pensait que KSK allait l'encourager. Arrivé au siège, il se retrouve face à la dure vérité, KSK décide de lui ôter 10 millions de son salaire. Surpris, Souibaâh signe et quitte les lieux sans prononcer le moindre mot. Arrivé chez lui, il

reprend ses esprits et il se sent très lésé au point de songer sérieuse- ment à partir. D'ailleurs, l'informa- tion a eu son effet sur le champ, quelques heures après avoir quitté le siège du MCA, Souibaâh reçoit des contacts de clubs qui veulent l'avoir dans leurs rangs l'an pro- chain. On apprend déjà de source proche du joueur que les Becharis lui ont montré leur intérêt. Souibaâh confie même à ses

proches que si Kaci Saïd ne change pas sa décision, il est bien décidé à aller voir ailleurs. Car pour Souibaâh, Kaci Saïd n'aurait pas dû lui enlever dix millions de son salaire qui était jusque-là de 130 millions. Pour lui, c'est une ques- tion de nif et il ne compte pas reve- nir sur sa décision même s'il a déjà signé le document en acceptant cette diminution de salaire. C'est vrai que Souibaâu s'est rendu

compte qu'il n'avait pas toute sa tête qu'une fois arrivé chez lui. Bref, il est bien décidé à ne pas accepter la décision de Kaci Saïd et cela peu importe le prix, quitte à partir ailleurs. Ce sera peut-être la Saoura, surtout que les Becharis lui ont proposé plus que les 130 mil- lions qu'il touche au MCA. Affaire à suivre.

A. Z.

ÔTER 10 MILLIONS DE MON SALAIRE, C'EST DE LA HOGRA”

matches et cela sans faire une bonne préparation. J'ai pu mar- quer 8 buts et réussir 5 passes décisives. Avec ce bilan, je m'at- tendais à être encouragé, pas à ce qu'on m'imposer une baisse de mon salaire.

Lors de votre entrevue, Kaci- Saïd vous a annoncé que vous allez être diminué de dix millions…

Je n'aime pas parler argent, mais cette fois-ci, c'est différent. C'est vrai qu'il m'a enlevé dix mil- lions sur mon salaire. Je suis tou- jours sous le choc. Il m'a fait com- prendre qu'il avait pris la décision de revoir certains salaires à la baisse et moi j'en fais partie.

Donc, de 130 millions vous passez à 120, vous avez signé et confirmez votre accord, non ?

Oui, j'ai signé sans vraiment réfléchir D'ailleurs, je n'arrive pas à comprendre pourquoi. Mais une fois arrivé à la maison, j'ai ressenti de la "hogra".

Et on croit savoir que vous avez décidé de boycotter la reprise…

Je dois dire que je ne fais pas dans la surenchère ou autre chose.

que je ne fais pas dans la surenchère ou autre chose. “ L'attaquant du Mouloudia d'Alger,

L'attaquant du Mouloudia d'Alger, Souibaâh est très affecté au point de songer sérieusement à partir. Kaci Saïd a décidé de revoir son salaire à la baisse et même s'il a signé, mais en arri- vant chez lui, il était en rogne, il venait de commettre une bourde. Mais, il est bien décidé à régler sa situation, quitte à partir par prin- cipe et ne pas céder ses dix mil- lions. Donc, si KSK ne revient pas sur sa décision, Souibaâh quittera le MCA ? Il ne le dit pas ouverte- ment dans cet entretien, mais on comprend qu'il se sent lésé.

Que diriez-vous de votre entrevue avec Kaci-Saïd avant-hier ?

Je suis toujours sous le choc. Je m'attendais à tout, sauf à ce qu'on me dise qu'on va revoir mon salaire à la baisse. J'étais stupéfait. D'ailleurs, j'en suis resté sans voix, je ne peux même d'écrire ce que j'ai ressenti sur le moment. Une diminution de salaire ! Celle-ci, je ne l'ai pas vu venir.

Et vous vous attendiez à quoi quand KSK vous a convoqué ?

Je pensais que Kaci Saïd allait m'encourager pour faire mieux la saison prochaine. J'ai joué 25

Je respecte beaucoup les suppor- ters du Mouloudia d'Alger. D'ailleurs, quand j'ai signé au MCA, j'avais plusieurs offres plus onéreuses, mais j'ai choisi le MCA. Je ne pensais pas que j'al- lais vivre cette situation. Quand j'ai signé, Kaci Saïd m'avait assuré qu'il allait m'augmenter dès la fin de la saison même si je n'assurais que 50% de mes capacités. Et aujourd'hui, on parle de diminu- tion de salaire ? C'est choquant, c'est comme si on me poussait à partir.

Pour vous, cette décision de KSK, c'est une façon de vous dire que le MCA n'a pas besoin de vous

Absolument, pour moi, cette baisse de salaire, c'est comme me dire qu'on n'a pas besoin de mes services. Et sincèrement, si on ne veut plus de moi, qu'on me donne mes papiers pour partir.

Donc, vous refusez cette baisse de salaire dont vous avez signé l'accord, n'est-ce pas ?

Oui, je refuse cette baisse de salaire et si on ne veut pas de moi qu'on me donne mes papiers pour partir. Je pense que je ne mérite A. Z.

pas ça.

Boulekhoua :

«DIMANCHE, TOUT SERA CLAIR»

A. Z. pas ça. Boulekhoua : «DIMANCHE, TOUT SERA CLAIR» Comme tout le monde le sait,

Comme tout le monde le sait, Boulekhoua a rencontré jeudi dernier Kaci Saïd avec lequel il a discuté de son avenir. Kaci Saïd lui a signifié qu'il n'a encore rien décidé sur son sort et qu'il doit attendre un peu. Boulekhoua dira dans ce sens :

"Effectivement, j'ai rencontré Kaci Saïd et d'ici dimanche tout sera clair me concernant. Je ne veux pas revivre la saison passée et si je reste, je dois avoir des garanties." En tout cas, Boulekhoua ne compte pas chauffer le banc, il veut être un joueur sur lequel Casoni compte- ra beaucoup à l'avenir.

Le MOB le veut Par ailleurs, on apprend de sour- ce proche de Boulekhoua que ce dernier est proche du MOB. Le nouveau promu le veut et Boulekhoua a émis le vœu de partir et l'a assuré à ses proches. Toutefois, il ne peut pas le faire avant de régler sa situation avec le Mouloudia d'Alger et Kaci Saïd lui veut en discuter avec Casoni pour voir si le joueur sera repêché ou pas. Donc, demain, Boulekhoua saura s'il restera au MCA ou s'il ira ailleurs. Mais une chose est sûre, Casoni l'avait mis dans la liste des libérés. On en saura plus sur cette affaire dès demain…

A. Z.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

MCA

9

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 MCA 9 Le premier responsable de la barre technique mouloudéenne s'est

Le premier responsable de la barre technique mouloudéenne s'est réuni hier avec ses poulains. Il a ensuite parlé au staff médical afin de préparer sa prochaine saison.

Après avoir profité de trois semaines de vacances en se rendant chez lui en France, Bernard Casoni était de retour hier pour la reprise des entraînements des Vert et Rouge. Ce dernier n'a pas dirigé la séance, il a chargé son adjoint, Hakim Malek, de le faire à sa place. Avant le début de la séance, le premier responsable de la barre technique mouloudéenne a provoqué une réunion au sein même de l'Ecole supérieure d'hôtellerie et de restauration d'Alger. Les joueurs et le directeur général mouloudéen étaient les seuls conviés à cette réunion où Bernard Casoni a donné ses directives pour la prochaine saison. Ce dernier, qui n'a pas encore signé de prolongation de contrat, prouve une nouvelle fois qu'il veut continuer à la tête du Mouloudia Club d'Alger, en se réunissant longuement avec les joueurs. Il leur a fait savoir qu'il voulait plus de sérieux pour cette

A propos de son probable transfert au MCA

EL-MELLALI :

«Ce ne sont que des rumeurs»

Au cours de ces derniers jours beaucoup de choses ont été dites sur le probable transfert de Farid El Mellali au MCA. Les dirigeants du Mouloudia ont même fait savoir que Kheireddine Zetchi leur a promis de leur céder le milieu du terrain de PAC à titre de prêt cette saison. Voulant avoir la version du concerné, nous avons interrogé le joueur qui se trouvait à Lisbonne en vue du match amical face au Portugal : "Franchement me concernant je n'ai aucune nouvelle à vous donner à ce sujet. Tout ce que je peux vous dire c'est comme vous j'ai entendu via mon agent l'intérêt du MCA me concernant, mais pas plus que ça. Tout ce qui se dit sur le fait que mon transfert est conclu ne sont que des rumeurs. Je vous avoue que je n'ai même pas eu une discussion avec mon président à ce sujet. Il ne m'a rien dit à ce propos, donc pour moi il n'y rien du moment que le premier concerné est mon club du PAC avec qui je suis sous contrat ", nous avoua El- Mellali. Voulant savoir s'il avait eu une discussion directe avec le premier responsable du MCA Kaci-Saïd, le joueur dira : " La seule fois où je lui ai parlé, c'était assez bref car c'est mon agent qui me l'a passé au téléphone. Mais comme je vous l'ai déjà dit, je n'ai pas eu de son cloche de la part de mon président à ce sujet, car le PAC c'est le premier concerné dans cette affaire ", précisé El-Mellali.

A. H. A.

Il s'est réuni avec les joueurs et le staff médical

CASONI

prépare

sa nouvelle saison

nouvelle saison et qu'il ne tolérerait pas des écarts de conduite même si le groupe n'était pas au complet. Le technicien français a aussi rencontré trois nouvelles recrues, en l'occurrence Morsly, Haddouche et Ben Othman. Il faut savoir que le coach veut maintenant se tourner vers le volet recrutement. Il y a aussi son avis à donner sur la liste des libérés afin d'être prêt pour débuter la préparation dans les meilleures

conditions possibles. A la fin de la réunion avec les joueurs, Bernard Casoni a demandé au staff médical de prendre la place des joueurs et s'est longuement entretenu avec eux.

D'ailleurs la réunion avec le staff médical a duré plus longtemps que cela avec les joueurs. Il faut dire que Bernard Casoni veut tout mettre en œuvre afin que tout soit prêt pour qu'il signe son

M. K.

nouveau contrat.

Dieng : «Le MCA sera mon tremplin pour l'Europe»

Le milieu de terrain mouloudéen, Aliou Dieng, s'est exprimé après la première séance d'entraînement d'hier sur ses objectifs cette saison.

Vous avez profité de trois semaines de vacances, comment s'est déroulée la reprise ? On s'est reposés pendant nos vacances et maintenant je pense que nous sommes prêt à reprendre le travail. On est en pleine forme et on va tenter de se préparer pour la prochaine saison. Il est vrai que la première séance a été difficile avec le Ramadan et la chaleur mais on s'y habituera.

La préparation pour le match face au TP Mazembe a déjà débuté, que pensez-

vous de cette rencontre

?

On sait que ce sera un match compliqué. On fera face à un bon adversaire lequel a réussi de bons résultats lors de ses deux premiers matchs en phase de groupe. Ce

lors de ses deux premiers matchs en phase de groupe. Ce sera à nous de montrer

sera à nous de montrer que l'on mérite la qualification en arrachant une victoire.

Un club saoudien a fait une offre pour vous avoir, mais finalement le Mouloudia a décidé de vous garder… Oui, c'est vrai, il y a un club qui était intéressé et qui voulait m'avoir lors de ce mercato, mais personnellement je n'étais pas chaud pour partir en Arabie Saoudite. Je suis encore jeune et cette offre ne m'intéressait pas. En tout cas, ce qui

m'intéresse c'est l'Europe et je sais que le MCA pourra m'aider à y arriver.

Quels sont vos objectifs cette saison ? Je veux aider le club à faire mieux que la

saison dernière. On veut remporter des titres et être au top lors de cette prochaine saison. Je vais continuer à tout donner lors de cette prochaine saison.

Vous avez réussi à vous imposer au sein de l'équipe et a gagné le cœur des supporters en peu de temps… Je suis heureux que tout se soit bien passé pour moi depuis mon arrivée au Mouloudia Club d'Alger. Toutes les conditions étaient bonnes et favorables afin que je puisse réussir et je n'ai pas lésiné dans mes efforts afin d'apporter un plus à mon équipe. En tout cas, j'espère que cette saison sera encore meilleure et que l'on pourra offrir un titre à nos supporters. M. K.

l'on pourra offrir un titre à nos supporters. M. K.  CEO attend de rencontrer KSK



CEO attend de rencontrer KSK

Le milieu de terrain du Mouloudia Club d'Alger a brillé par son absence lors de l'entrainement d'hier après-midi. Hichem Cherif El Ouazzani faisait partie des nombreux absents pour la première séance. Ce dernier ne compte pas encore reprendre pour le moment le travail et sa priorité est de rencontrer Kamel Kaci-Saïd afin de savoir ce qu'attend de lui la direction lors de la prochaine saison. Il faut savoir que le jeune milieu de terrain mouloudéen craint de ne pas jouer alors que la direction voulu se séparer de lui lors de cet été. Cherif El Ouazzani veut mettre les choses au clair avant de débuter le travail avec le reste de l'équipe. En tout cas, les dirigeants mouloudéens semblent avoir décidé de le garder pour la prochaine saison et c'est maintenant à Bernard Casoni que reviendra le dernier mot. Ce qui est sûr, c'est que Kamel Kaci-Saïd, devra contacter son poulain afin de discuter avec lui.



Que d’abdents à la reprise

Les Vert et Rouge ont repris le chemin des entraînements dès la journée d'hier, après avoir profité de trois semaines de repos. La séance a débuté à 18h et le staff technique a décidé de ne pas trop élever la charge surtout que c'est la reprise et que beaucoup de Mouloudéens étaient absents.



Douze joueurs présents

La reprise d'hier s'est déroulée sous une forte chaleur où douze joueurs étaient présents seulement. Chaâl, Daas, Morsly, Azzi, Bouhenna, Ben Arous, Bramki, Dieng, Haddouche Hachoud, Ben Othman et Tebbi. Beaucoup de joueurs ont donc brillé par leur absence.



de joueurs ont donc brillé par leur absence.  Nekkache en tenue de ville L'attaquant des

Nekkache en tenue de ville

L'attaquant des Vert et Rouge était lui aussi présent pour la première séance d'entraînement de la saison. Cependant, Hi0chem Nekkache n'a pas pris part à la séance de travail puisqu'il était présent en tenue de ville. Il ne devrait pas s'absenter longtemps et devrait être de retour dès aujourd'hui.



Biquotidien aujourd'hui

Le staff technique mouloudéen a tracé le programme pour ce début de préparation et a décidé de débuter les séances de biquotidien comme chaque été. Durant ce reste de ce mois sacré de Ramadhan, Abderrahman Hachoud et ses coéquipiers s'entraîneront l'après- midi à 18h et le soir à 23h. En tout cas, Bernard Casoni veut à tout prix préparer son équipe pour le prochain match face au TP Mazembe.

Kaci-Saïd ignore Karaoui

Le dossier d'Amir Karaoui prend beaucoup de temps pour être réglé. Alors que les cadres de l'équipe comme Abderrahman Hachoud ou encore Walid Derradja ont signé rapidement une prolongation de contrat, le cas d'Amir Karaoui n'a toujours pas été réglé. Ce dernier a profité du repos accordé par le staff technique afin de profiter de vacances à Dubai. A son retour tout le monde pensait qu'il allait finalement rencontrer Kamel Kaci-Said pour négocier, mais ce

ne fut pas le cas puisque le directeur sportif mouloudéen a décidé de reporté le rendez-vous. De nouvelles recrues ont signé entre-temps et Amir Karaoui n'a toujours pas été appelé afin de signer son nouveau contrat. Cela laisse à croire que Kaci-Saïd ignore Amir Karaoui. Ce dernier est depuis plusieurs jours à Alger et il avait fait le déplacement car il voulait négocier son nouveau contrat. Dans le cas contraire, il serait resté en France. Il faut savoir que cette saison le salaire

d'Amir Karaoui sera revu à la baisse puisqu'il fait encore partie de ceux qui touchent le plus au MCA. Une nouvelle offre lui sera faite par la direction mouloudéenne et il devra faire un choix pour la prochaine saison. En tout cas, le rendez-vous entre les deux hommes a été retardé à plusieurs reprises et reste à savoir quand Kamel Kaci-Saïd contactera son poulain afin de débuter les négociations avec lui. M. K.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

10

CRB

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 10 CRB CSA, C'EST LA COURSE CONTRE LA MONTRE ! C'est

CSA, C'EST LA COURSE

CONTRE LA MONTRE !

C'est aujourd'hui que devrait avoir lieu la réunion des actionnaires lors de laquelle le CSA souhaite réorganiser la SSPA de fond en comble.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

C'est une réunion qui devrait avoir lieu à Chéraga, et les responsables du CSA la préparent depuis plusieurs jours. Ces derniers ont même pris attache avec un notaire avec qui ils ont voulu établir de nouveaux statuts pour la SSPA. Deux nouveaux actionnaires devraient intégrer l'actionnariat du club et en cette occasion, on devrait également tout réorganiser concernant les parts d'actions de chacun des actionnaires et surtout un retrait de confiance au président actuel,

Mohamed Bouhafs. Mais pour ce qui est de la façon avec laquelle les choses vont se faire, beaucoup de points restent ambigus. Il y a d'abord le fait que les Bouhafs, Malek et Gana refusent de rester à la même table que Chetouf. Chose qui pourrait compliquer les choses au président du CSA/CRB même s'il constitue l'actionnaire majoritaire avec 75% des actions au sein de la SSPA.

Déterminé à forcer le passage Rien n'est clair actuellement au CRB. Mais le CSA, et après avoir engagé avec lui un

avocat, semble déterminé à forcer le passage et prendre les rênes de la SSPA d'une manière ou d'une autre. Tous les yeux seront donc braqués sur cette réunion

d'aujourd'hui. A savoir quelle issue va-t-elle avoir. Notons qu'au cas où Chetouf et son équipe de travail parviendraient à atteindre leur objectif aujourd'hui, ils pourront ensuite avoir la maîtrise du club et concrétiser le reste de leurs plans, notamment en matière de recrutement, à commencer par l'arrivée de Liamine Bougherara comme nouvel entraîneur du

S. B.

CRB.

AHMED DJAFFAR

ON M'A MIS DES BÂTONS DANS LES ROUES”

Ahmed Djaffar nous explique les raisons qui ont fait échouer ses négociations avec les Nessakh, Bentiba et Aouedj jeudi soir.

PAR SOFIANE BOULAOUCHE

"Nous nous sommes dépla- cés à Oran, spécialement pour tenter de faire un bon début en matière de recrutement en ten- tant de convaincre ces trois joueurs", raconte Ahmed Djaffar, avant de poursuivre :

"Mais les choses ont fini par mal se passer par la suite, non pas parce que les négociations se soient mal déroulées, mais je pense que certains m'ont mis des bâtons dans les roues. Dans un premier temps, tout s'était très bien passé. Par la suite, ces joueurs ont fini par se rétracter sans raison valable. Cela pour- rait avoir de multiples explica- tions. Ceux qui suivent la vie du club de près ne peuvent avoir qu'une seule lecture de ce

qui a fait échouer les négocia- tions avec ces joueurs."

«Ce n'est pas facile de faire bouger les choses seul» Ahmed Djaffar signale que parmi les contraintes considé- rables auxquelles il fait face, est le fait de ne pas avoir assez de soutien dans sa gestion du club actuellement. "C'est très diffici- le de tenter de faire bouger les choses quand tu es seul. Comme tout le monde le sait, Hadj Mohamed ne veut pas revenir aux affaires du club tel qu'il l'était et du coup, cela me rend les choses de plus en plus difficiles. C'est l'une des raisons qui me font penser à me retirer une fois pour toutes des affaires du club." S. B.

Qui a voulu le saboter ?

Pour ce qui est des détails de la dernière rencontre avec Nessakh, Bentiba et Aouedj, selon une de nos sources, ce n'est nullement l'argent qui a fait défaut à la venue de ces trois joueurs. "Ahmed Djaffar avait de quoi avancer au moins trois salaires à ces trois joueurs, mais les choses ont fini par capoter. On pense que c'est un sabotage", affirme notre source.

Les joueurs

donnent

leur accord,

puis se

rétractent

Selon notre source, ces joueurs ont bel et bien donné leur accord de rejoindre le CRB dans un premier temps, avant de se rétracter. Cela est survenu après des appels téléphoniques qu'ils ont reçus. S. B.

des appels téléphoniques qu'ils ont reçus. S. B. Chouchar : «Un capital socio est la solution

Chouchar : «Un capital socio est la solution la plus efficace»

Au moment où deux clans se disputent le club depuis la fin de saison, Toufik Chouchar pensent que le pro- blème du CRB n'est nullement un problème de personne ou de gestion. "A ce jour, c'est l'argent qui fait la vie des clubs", affirme Chouchar avant de poursuivre : "Sans argent, on ne peut rien concré- tiser quelles que soient nos compétences en management d'une entreprise ou d'un club de football. Et le contexte actuel de notre football nous le confirme. Les clubs qui se portent le mieux sont ceux qui sont en bonne santé financiè- re. Donc, sans ressources financières conséquentes ou même une entreprise nationa- le, le CRB ne pourra avoir de l'endurance. Même si, suppo- sons, il y a un nouvel investis- seur pour reprendre le club, il ne pourra jamais résister dans la durée. Qui est cette person- ne qui peut dépenser au moins 13 milliards par saison. C'est quasiment impossible, à mon sens. Donc, ce qui comp- te le plus actuellement est de travailler sur quelque chose de durable et à mon sens, ouvrir un capital socio, c'est-à-dire pour les supporters, est censée être la solution la plus efficace et la plus prompte pour que le

CRB puisse surmonter sa crise. Il est donc nécessaire d'étendre l'investissement vers les supporters qui vont sans nul doute s'impliquer dans la vie du club, et les exemples dans le monde sont nom- breux."

«Cela pourrait rame- ner au club facilement 10 milliards sur le moyens terme» Chouchar poursuit : "Si on parvient à faire les choses d'une manière convenable et convaincre les supporters qu'ils sont les seuls qui peu- vent aider efficacement le CRB, je suis persuadé que cette idée de capital socio va réussir. Vue la base populaire que possède le CRB, cela pourrait assurer des rentrées financières d'au moins 10 mil- liards de centimes sur le moyen terme. Et en matière de représentativité au niveau du conseil d'administration, les supporters pourront bel et bien désigner la personne qu'ils souhaitent par vote pour défendre leurs idées ou leurs visions des choses du CRB."

«C'est la proposition que j'ai faite au CSA» Toufik Chouchar affirme qu'il a exposé cette idée aux res-

ponsables du CSA : "Lors d'une de nos récentes ren- contres, j'ai fait cette proposi- tion au CSA, et Karim Chetouf m'a indiqué qu'il la prendra bel et bien en considération si lui et son équipe parviennent à faire bouger les choses dans les prochains jours. S'ils parviennent à la concréti- ser, je pense qu'ils auront ainsi résolu un énorme problème du CRB. Cela leur sera d'une aide précieuse ou pour celui qui voudrait gérer le club."

«Je ne peux plus m'impliquer au CRB comme avant» Interrogé s'il continuera à apporter sa contribution dans la gestion du CRB, Chouchar affirme : "Je me suis retiré des affaires du club depuis la fin de la saison, je ne peux plus m'y impliquer tel que je l'ai fait avant. J'ai ma famille, j'ai propres affaires desquelles je dois prendre soin. Ce que j'ai vécu la saison pas- sée m'a mis à l'écart de tout cela pendant des mois et je ne veux plus le refaire. Mais cela ne va, bien évidement, pas m'empêcher d'apporter une aide au CRB si cela est pos- sible. Je suis un amoureux du CRB et je le resterai à vie." S. B.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

NAHD

11

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 NAHD 11 Les révélations DE LA SAISON NAHDISTE 1 r e
www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 NAHD 11 Les révélations DE LA SAISON NAHDISTE 1 r e

Les révélations

DE LA SAISON NAHDISTE

1 re PLACE

Khacef, le super Sub

DE LA SAISON NAHDISTE 1 r e PLACE Khacef, le super Sub Dernier épisode dans nos

Dernier épisode dans nos diffé- rentes séries des tops, flops et révéla- tions de la saison, nous nous attar- dons sur le jeune Mohamed Naoufel Khacef. L'international Olympique du Nasria, malgré ses 20ans, aura réussi une saison plus qu'aboutie. En effet, avec 21 matchs joués, 1 239 minutes de jeu, trois buts et cinq passes décisives, le jeune Khacef aura été d'un précieux apport pour son équipe durant cette saison, réali- sant quelques prestations de très haute facture. Khacef a été bien déci- sif à maintes reprises cette saison, notamment lorsqu'il est sorti du banc de touche pour aller changer le cours de certaines rencontres, mar- quant quelques buts importants et délivrant également des passes déci- sives pour ses coéquipiers. Débutant la saison à son poste de prédilection en tant qu'arrière gauche, Khacef a été reconverti ailier gauche par son entraïneur Billel Dziri, avec toute la réussite que l'on connait.

En progression constante Arrivé au Nasria il y a deux saisons en provenance de l'USM Alger, le jeune Mohamed Naoufel Khacef est en parfaite progression depuis. En effet, après une première saison où il avait participé à une dizaine de ren- contres, en faisant preuve de cer- taines qualités qui ont fait de lui un joueur sur qui le club peut bien compter à l'avenir, Khacef est monté d'un cran la saison dernière, passant du statut de simple remplaçant en début de saison à celui de rempla- çant décisif en milieu de saison, pour finir l'exercice 2017/2018 titulaire indiscutable dans l'échiquier du coach Billel Dziri. Auteur d'une belle saison avec le NAHD, Khacef abor- dera la saison à venir avec plus de confiance en soi et plus de maturité. Il devra, toutefois, confirmer sa belle saison en tentant de garder la confiance de son entraîneur.

Le chouchou de Dziri S'il y a bien un joueur dont Billel Dziri peut être fier d'avoir été le mentor cette saison, c'est sans aucun doute le jeune Noufel Khacef, qui doit tout à son entraîneur. Khacef aura été le chouchou de Dziri cette saison et le jeune joueur lui a bien

rendu sur le terrain. Il faut dire qu'à chaque fois que la situation semblait mal embarquée, le coach faisait appel à son joker de luxe Naoufel Khacef et ce dernier le lui a bien rendu sur le terrain en se montrant à chaque fois décisif par des buts et des passes décisives. Le coach nah- diste aura été celui qui nous a fait découvrir un autre Khacef, un Khacef très offensif, un Khacef de plus en plus mature sur le terrain, mais aussi et surtout un Khacef bien bosseur à l'entraînement et qui a montré des capacités physiques

impressionnantes.

M. A.

Ils se sont engagés pour une saison

GASMI ET EL-ORFI POURSUIVENT LEUR AVENTURE AU NAHD

C'était dans l'air depuis quelques jours déjà, c'est désormais acquis. Les deux capitaines du Nasria, Ahmed Gasmi et Hocine El-Orfi, ont officiellement rempilé au Nasria pour une durée d'une année. Les deux joueurs, qui avaient trouvé un accord avec la direction du club pour renouveler leur bail au NAHD, ont fini par rencontrer pour la dernière fois les dirigeants du club où il a été question de parapher leurs nouveaux contrats.

où il a été question de parapher leurs nouveaux contrats. PAR MOHAMED ADRAR C'est ce qui

PAR MOHAMED ADRAR

C'est ce qui a été fait, ils se sont officiellement engagés pour une année supplémentaire avec le Nasria avant-hier dans la soirée, affichant tout leur attachement au Nasria. Il faut dire qu'en dépit des offres que les deux joueurs ont pu recevoir de la part de nombreux clubs de Ligue 1 Mobilis, ils ont pri- vilégiés la stabilité et la continuité, préférant poursuivre leur aventure au sein d'un environnement qu'ils connaissent et qu'ils apprécient bien, plutôt que d'aller voir ailleurs où le ciel n'est pas forcément plus bleu.

En attendant Ouertani Ayant assuré les services de deux cadres importants, deux éléments qui ont un grand poids au sein du groupe, les dirigeants nahdistes

vont désormais s'attaquer au cas Mehdi Ouertani. Le milieu de ter- rain, qui se trouve lui aussi en fin de contrat avec le Nasria, était attendu mercredi soir à Alger pour finaliser avec les dirigeants du Nasria. Il aurait finalement retardé son arrivée à Alger pour aujour- d'hui ou demain. Convoité par le Mouloudia d'Alger qui veut s'atta- cher ses services, Ouertani privilé- gierait plutôt la stabilité, il voudrait rester au NAHD et continuer avec le club husseindéen, plutôt que d'opter pour le Mouloudia d'Alger, club où les attentes sont grandes et où la pression se fait sentir pour de simples matchs de championnat.

Plus qu'une ou deux recrues En assurant le renouvellement des contrats de ses cadres, la direction du Nasria n'aura pas vraiment

beaucoup de soucis pour boucler son intersaison. En effet, après avoir assuré le recrutement de trois joueurs jusqu'à présent, à savoir Raïah, Dib et Mouaki, la cellule de recrutement du Nasria ne va plus agir dans la précipitation, préférant étudier toutes les possibilités avant de prendre les décisions qui s'impo- sent. Le NAHD n'a d'ailleurs plus besoin que d'une, voire deux recrues en plus au maximum. Les dirigeants du Nasria ont d'ailleurs choisi l'option africaine pour le poste d'avant-centre, tout en étu- diant la possibilité de recruter un joueur de couloir supplémentaire en attaque, avec un profil fait tout en vitesse et en percussion. C'est dire que le mercato nahdiste, qui a com- mencé de façon bien calme et serei- ne, est sur le point de se clôturer, comme il avait bien débuté, sans

folies des grandeurs.

M. A.

Sur les

traces d'un

Africain

évoluant en

France

A la recherche

d'un attaquant africain qui vien- drait renforcer les rangs de leur équipe, les diri- geants du Nasria seraient sur les traces d'un atta-

quant africain qui évoluerait dans l'hexagone. En effet, selon une source digne de

foi, cet attaquant évoluait depuis quelques saisons aux côtés d'Abderrahmane Yousfi à l'OM, avant qu'il ne change de cap par

la suite. On n'a

pas plus de détails sur cette piste qui semble bien sérieuse en attendant que les démarches avan- cent dans le bon sens.

Le stage devrait avoir lieu à Gammarth

Comme indiqué par nos soins dans notre livraison d'hier, le stage de préparation estival qui était initialement prévu au Portugal a été offi- ciellement délocalisée en Tunisie voisine. La direction du club a préféré opter pour la solution la plus facile par manque de temps, car un déplacement en Europe au Portugal nécessite des moyens logistiques importants, notamment en ce qui concer- ne les visas, souci qui risque de pénaliser quelques joueurs. C'est donc en Tunisie qu'aura lieu le stage de préparation qui débutera le 15 juillet pro-

chain et qui s'étalera jusqu'au 30 du même mois avec pas moins de quatre matchs ami- caux au programme. Reste à savoir dans quel lieu se déroulera ce stage de prépara- tion, meme si tout porte à

croire que le NAHD va une nouvelle fois opter pour Gammarth et le luxueux El- Mouradi Gammarth, camp de base des Nahdistes à chaque intersaison depuis bien des années.

des Nahdistes à chaque intersaison depuis bien des années. DJIBRIL OUATTARA (ASFB/BURKINA FASO) PROPOSÉ Dans le

DJIBRIL OUATTARA

(ASFB/BURKINA FASO) PROPOSÉ

Dans le même registre, nous avons appris que les dirigeants nahdistes se sont vu proposer les services d'un attaquant Burkinabais répondant au nom de Djibril Ouatara, pensionnaire du club ASFB dans le championnat du Burkina Faso. Auteur de 13 buts cette saison sous les couleurs de l'ASFB, Ouattara est tout simplement le meilleur buteur du championnat local, à tout juste 19 ans. Restant sur une saison exceptionnelle, Ouattara a fini par taper dans l'œil de son sélection- neur national qui l'a même convoqué pour participer dernièrement à la rencontre amicale qui avait opposé le Burkina Faso au Cameroun. Les discussions entre les deux parties seraient, tou- tefois, à un stade préliminaire pour le moment.

Direction le MOB pour Chekhrit

Alors qu'il vient tout juste de résilier son contrat à l'amiable avec le Nasria, l'attaquant Mohamed Amine Chekhrit a reçu de nombreuses propositions de clubs évoluant en Ligue 1 Mobilis, parmi eux l'ESS, le CABBA, l'OM et le MOB. Finalement, c'est vers ce dernier club que l'enfant de Khenchela devrait s'enga- ger dans les heures à venir. En effet, nous avons appris que les discussions entre les deux parties sont à un stade bien avancé et que l'on se trouve tout proche d'un accord, même si l'Olympique de Médéa ne semble pas lâcher l'affaire en insistant auprès du joueur.

Le Nasria refuse Bensaha

Proposé au club nahdiste par son manager, l'atta- quant de la JSM Béjaïa, Bensaha Billel, ne devrait pas jouer au NAHD la sai- son prochaine. En effet, la cellule de recrutement du Nasria n'a pas validé l'op- tion du Béjaoui Bensaha, estimant que le joueur ne rempli par les caractéris- tiques du profil recherché par le club et le staff tech- nique, préférant sonder d'autres pistes.

Rebbouh proposé, mais…

Un autre attaquant a été proposé aux dirigeants du Nasria par son manager, Khalef Chetaibi en l'occur- rence, il s'agit de l'avant- centre du RC Relizane, Rebbouh Houssem Eddine. Une proposition qui ne semble pas plaire non plus aux membres de la cellule de recrutement du Nasria, qui veulent s'attacher les services d'un attaquant confirmé, un joueur qui apportera un plus au com- partiment offensif du NAHD et non un jeune joueur, certes aux qualités avé- rées, mais qui devra don- ner ses preuves au sein d'un effectif qui a été maintenu à hauteur de

80%.

Le MOB veut Boussouf

Alors qu'il se trouve depuis quelques jours dans les Lieux Saints en Arabie Saoudite, pour accomplir une Omra, le gardien de but Khiredine Boussouf n'est pas encore certain de poursuivre son aventure au Nasria. En effet, si les diri- geants du NAHD comptent bien conserver leur gardien de but, à condition de voir son salaire réduit de quelques dizaines de mil- lions de centimes, il n'est pas encore certain de voir l'enfant de Constantine accepter cette condition. Une chose est certaine, des clubs sont prêts à accueillir l'ex-portier du Mouloudia d'Alger, en l'oc- currence le MOB, club le plus insistant pour attirer ses services.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

12

MCO

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 12 MCO ASSELAH, C'EST OK Les négociations entre le club et

ASSELAH, C'EST OK

Les négociations entre le club et le désormais ancien portier de la JSK, qui ont pris du temps en raison des aspirations financières d'Asselah, qui ne correspondaient pas à l'offre du MCO, viennent d'aboutir sur un accord définitif.

PAR M. STITOU

"C'est bon, on s'est mis d'accord sur le salai- re que percevra Asselah. Il ne reste que la signa- ture du contrat, proba- blement ça va se faire, avant la fin du Week- end", révèlera le prési- dent Ahmed Belhadj, qu'on a joint jeudi soir, tard dans la soirée. Alors qu'il hésitait entre Asselah et Chaouchi, le président oranais a dû se plier à la volonté de la rue et son coach Badou Zaki, qui a changé d'avis (il préférait Chaouchi) depuis vendredi passé, en étant témoin devant son poste de télévision de la bourde commise par Chaouchi face au Cap-Vert. L'avis du coach marocain a donc

pesé sur la décision d'écarter cette piste ; res- tait alors à convaincre Asselah, c'est désormais chose faite.

Le président se déplacera à Alger Donc, il ne reste que la signature du contrat, ce sera une simple formali- té. Baba a changé de stratégie dans les négo- ciations avec les nou- veaux joueurs, il règle tous les détails au télé- phone avec les mana- gers de joueurs qu'il a cibles. A cet effet, on a appris qu'il se rendra ce samedi à Alger, pas spé- cialement pour faire signer Asselah. Pour une toute une autre affaire, néanmoins, il va appeler son futur gar- dien pour lui remettre le

contrat à signer et bien entendu le chèque qui représente le montant de l'avance des salaires que le joueur empochera à la signature. Avec le recru- tement d'Asselah, le club comptera dans son effectif, s'il en ajoute les noms du chevronné Rafik Maazouzi et du jeune espoir promu en équipe première, depuis la saison passée, en l'oc- currence Bachir Della.

Désaccord avec Benhaha Avec la défection d'Ilyès Benhaha, qui n'a pas trouvé, dit-on, un accord avec Baba concernant le salaire qu'il souhaite percevoir et dont on avance qu'il va rejoindre le staff technique de l'USMA, le MCO est à la

recherche d'un entraî- neur des gardiens. Selon nos informations, si c'est possible que celui-ci soit de la région afin d'éviter des dépenses supplé- mentaires, notamment les frais d'hébergement. On y reviendra.

On parle de Benabdellah Selon les rumeurs dans le proche entourage du

club, la direction songe- rait à confier le poste d'entraîneur des gar- diens à Abdeslem Benabdellah, l'ancien portier de l'EN. Ce der- nier connait bien Badou Zaki, en fait depuis son passage au Widad de Casablanca, lors duquel les deux anciens gar- diens internationaux se

sont liés d'amitié.

M. S.

A la recherche d'attaquants

liés d'amitié. M. S. A la recherche d'attaquants Après avoir renforcé les secteurs du milieu de
liés d'amitié. M. S. A la recherche d'attaquants Après avoir renforcé les secteurs du milieu de
liés d'amitié. M. S. A la recherche d'attaquants Après avoir renforcé les secteurs du milieu de

Après avoir renforcé les secteurs du milieu de terrain et la défense, quantitativement, le président Ahmed Belhadj s'attaque à dénicher de bons attaquants pour évidemment rendre l'effectif du club plus équilibré.

Ziri Hammar : son salaire pose problème Hier, Ziri Hamar que le MCO convoiterait, devait résilier le contrat qui le lie à l'USMA, soit une aubaine que le club oranais aimerait saisir. Toutefois, d'après un proche du dossier, un problème se pose, celui du salaire que récla- merait Ziri Hammar. Alors qu'il n'a pas négocié directement avec Baba, ce dernier, qui a fixé une fourchette ne dépassant pas 200 millions, pour le salaire que le pré- sident proposerait à ses nouvelles recrues. Or, d'après notre source, Ziri Hamar veut plus, ce qui rend son transfert au MCO un peu com- pliqué.

Hamia bloqué par l'USMA Autre attaquant ciblé, Amine Hamia avait émis le vœu de quit- ter l'USMA et de travailler à nou- veau avec son ancien au CRB. Badou Zaki s'est vu signifier par Hakim Serrar un refus catégorique pour lui accorder son bon de sor- tie. Avec le départ de Darfalou, les données ont changées ; du coup, le MCO, qui misait sur lui pour le

poste d'attaquant de pointe, a fermé ce dossier qui traînait depuis longtemps.

Benayad, des Africains…. Devant absolument renforcer son secteur offensif, avec l'éventualité de ne pas attirer Ziri Hamar, la non-libération de Hamia par l'USMA, la direction oranaise va se rabattre sur Mourad Benayad. Celui-ci rentrera en début de semaine de la Mecque où il accom- plit actuellement le petit pèlerina- ge, est une piste que le MCO sou- haiterait explorer, d'autant que par

le biais d'un de ses amis, Benayad

a transmis le message à Baba qu'il

souhaiterait bien rentrer à Oran pour se rapprocher de sa famille qui réside, rappelons-le. Toutefois, un problème subsiste, celui de sa libération de l'ESS. En tout cas, s'il réussit à se libérer de son club actuel, le MCO serait preneur. Par

ailleurs, comme annoncé il y a plu- sieurs jours, le club serait sur les traces de deux attaquants africains, qui devraient arriver à Oran avant le 1er juillet, date de la reprise. Il parait que c'est Badou Zaki qui

serait en contact avec les agents de deux joueurs.

Explorer la piste franco-algérienne Alors que sur le marché national des joueurs, il est difficile de mettre la main sur des attaquants de bonne valeur, reste, comme cité dans le haut de l'article, les pistes africaines. Cependant, le club peut dénicher de bonnes pioches de l'autre côté de la Méditerranée. Quand on s'aperçoit que le club fit quelques bonnes affaires avec Mohamed Benyahia ou Larbi

Kamel, qui ont fait un bon passage

au club, il est toujours possible de trouver d'autres éléments franco- algériens. Si la JSK fait son marché de l'autre côté de la rive, c'est parce que ses dirigeants se sont rendus à l'évidence que pour trouver de bonnes affaires, il faut bien explo- rer cette filière. Si pour l'heure, au MCO, on ne songe pas à recruter des Franco-Algériens, il n'est pas à écarter que d'ici là, on se rabatte sur cette filière, laisse-t-on entendre.

M. S.

Adda promu secrétaire de l’équipe fanion

Le secrétaire de la réserve sera promu en équipe pre- mière, telle est la décision que compte prendre le premier responsable du club. Après la défection de l'an- cien arbitre Oukil, Baba songerait à installer Adda au poste de secrétaire. Ce n'est pas la première fois que ce dernier se voit confier une telle mission. Par le passé, il a déjà assuré l'intérim, avant de reprendre son poste avec l'équipe réserve. Mais cette fois, il sera désigné pour toute la saison, assu- re-t-on.

7 recrues

C'est le nombre de joueurs signataires d'un contrat avec le club cet été. Certes, la direction ayant paraphé son contrat mer- credi soir, Nassim Yettou est donc la septième recrue après Maâzouzi, Kanèche, Aït- Ouamar, Boudbouda, Feham, Khoualed. A cette liste, il faudrait ajouter Asselah qui devait signer son contrat dans les pro- chaines heures.

Zaki débarquera le 28 juin

Le nouvel entraîneur sera à pied d'œuvre à Oran à compter du jeudi 28 juin, date de son arrivée à la capitale de l'Ouest. Trois jours après, Badou Zaki dirigera sa première séan- ce d'entrainement, le 1er juillet, avec un cycle d'en- traînement de deux semaines, avant le départ pour le stage à l'étranger. (Serait-ce le Portugal ?)

Belkhiter veut rentrer à Oran

En début de semaine, quand Mokhtar Belkhiter s'est déplacé à Oran, béné- ficiant de quartier libre accordé par l'entraîneur national, il en a profité pour rencontrer Baba. Selon notre source, les deux parties étaient tom- bées sur un accord. Belkhiter devrait s'engager avec le MCO pour les deux prochaines saisons. Une fois qu'il aura résilié son contrat avec le Club Africain, d'autres clubs, notamment la JSK, l'ont inscrit sur leurs tablettes, Belkhiter aurait assuré à l'intermédiaire entre lui et Baba, qu'il a bien envie de signer au MCO. "Je veux rentrer chez moi à Oran", a assuré le défenseur inter- national à son interlocu- teur. A signaler que ce n'est pas la première fois que le MCO proposerait à Belkhiter de signer au club. A priori, cette fois, ça sera la bonne.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

MOB

13

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 MOB 13 BELKACEMI EMBOÎTERA-T-IL LE PAS À SALHI ? taquant Belkacemi

BELKACEMI

EMBOÎTERA-T-IL LE PAS À SALHI ?

taquant Belkacemi afin d'être sûrs que ce dernier ne fera pas le même coup tout en l'invitant à négocier pour officialiser son renouvellement au MOB. A la sur- prise générale, Belkacemi a caté- goriquement refusé de mettre les pieds à Bejaia ; ce dernier a fait savoir à la direction qu'il souhaite négocier son contrat par télépho- ne. Si les conditions lui paraissent intéressantes, il se rendra à Bejaia pour renouveler son bail.

De fortes chances de le voir partir ailleurs Une source généralement bien informée nous a fait savoir que les chances de voir Belkacemi renou- veler son bail au MO Bejaia sont en effet très minimes. Notre infor- mateur nous a confié que l'atta- quant a en effet reçu une offre à Constantine qu'il ne peut refuser ; Ce dernier risque même d'officia- liser avec les Sanafir dès aujour- d'hui.

La direction veut rattraper le coup La direction béjaouie par l'inter- médiaire du nouveau directeur technique Rachid Malek semble vouloir frapper un grand coup durant ce début de mercato esti- val, car bien que Malek ait réussi à attirer durant la dernière semaine trois nouveaux éléments au club phare de la Soummam, un seul joueur a conclu avec le club, sans parler de l'ex-défenseur Yacine Salhi. Les responsables du club béjaoui ont en effet failli à leur mission qui était de pousser le joueur à renouveler son bail avec le MOB ; ce dernier compte donc les prochains jours rectifier le tir en s'attachant les services de quelques grosses pointures du championnat de Ligue 1 Mobilis. B. E. Z.

pointures du championnat de Ligue 1 Mobilis. B. E. Z. BOULEKHOUA ET BOUSSOUF DANS LE VISEUR

BOULEKHOUA ET BOUSSOUF DANS LE VISEUR

D'après les informations en notre possession, le nouveau directeur technique des Vert et Noir serait sur les traces du défenseur du Mouloudia d'Alger Zine El Abidine Boulekhoua, âgé de 28 ans, et du gardien de but de 30 ans Kheireddine Boussouf du NA Hussein Day ; On a appris que Malek a déjà pris attache avec les deux élé- ments qui souhaitent à tout prix porter le maillot béjaoui la saison prochaine.

Un compromis déjà trouvé

D'après nos sources, Rachid Malek, suite aux négociations avec le défenseur Zine El Abidine

Boulekhoua, a réussi à trouver un terrain d'en- tente avec le joueur. Malek a apparemment convaincu Boulekhoua de rejoindre les Crabes ; ce joueur fut attendu hier soir à Bejaia pour

officialiser avec le MO Bejaia.

BB

EE

ZZ

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUECHE

Pour rappel, jeudi dernier, le désormais ex-joueur Mobiste Yacine Salhi a tourné le dos au MO Béjaia en s'engageant offi- ciellement avec le CS Constantine, et ce, mal- gré les nombreuses déclarations par le joueur à la presse, notamment son accord de principe qu'il a donné aux respon- sables du club phare de la Soummam. Suite à cela, l'ensemble des supporters béjaouis sont déçus et se demandent si Ismail Belkacemi ne risque pas de suivre l'exemple du latéral en allant signer ailleurs.

La JSS et le CSC le suivent de près Bien que l'attaquant mobiste Ismail Belkacemi ait, comme son ex- coéquipier, déjà discuté avec les nouveaux responsables du club phare de la Soummam, ce dernier ayant également donné son accord de principe pour un renouvèlement au MO Béjaia, selon une source bien informée, Ismail Belakcemi serait en contact avec différents clubs qui souhai- tent avoir les services du joueur la saison prochaine, notamment la JS Saoura et le CS Constantine.

Il a refusé de s'entretenir avec les res- ponsables Redoutant que Belkacemi ne leur fasse pas le msême coup que Yacine Salhi, les responsables béjaouis, dès que l'engagement de Salhi a été rendu public, ils ont directement pris attache avec l'at-

LA LISTE DES LIBÉRÉS SUR LE POINT D'ÊTRE DIVULGUÉE

Après le non-renouvellement du contrat des trois élé- ments mobistes Antar Boucherit, Faouzi Rahal et Farid

Cheklam, on vient d'apprendre que six autres noms sont rajoutés à la liste des joueurs à libérer. On peut donc rapi- dement en déduire que la majorité de ces joueurs sont sur le point de quitter le club phare de la Soummam puisque trois restent clairs ; il s'agit des deux attaquants mobistes Fethi Noubli et Abdelhalim Nezouani ; le troisième est le latéral gauche Salim Benali. Les trois autres sont dans le flou ; d'après quelques informations, on croit savoir que le gardien de but débarqué lors du dernier mercato hivernal au club phare de la Soummam Ilyas Meziane serait le qua- trième nom sur la liste ; le défenseur Anis Mouhli risque d'être le cinquième et l'attaquant Hichem Cherif le sixiè- me. Cela dit, on risque en effet de voir quelques change- ments sur cette liste d'ici les prochains jours. On peut notamment voir d'autres joueurs poussés vers la sortie et cela dépendra surtout des joueurs encore disponibles sur

le marché des transferts.

B. E. Z.

BOUDOUMI,

4

e

recrue

BOUDOUMI , 4 e recrue C'est désormais officiel, l'ex-milieu de ter- rain du MC Oran, Omar

C'est désormais officiel, l'ex-milieu de ter- rain du MC Oran, Omar Kamel Boudoumi, 28 ans, s'engage avec les Vert et Noir et devient ainsi la quatriéme recrue estivale des Béjaouis. Très active lors de ce mercato estival, la direction du MO Béjaïa s'est attaché hier les services de l'ancien milieu de terrain du MC Oran. Boudoumi a para- phé un contrat de 2 ans en la présence de son agent. Au cours de la présentation qui s'est tenue au niveau du stade de l'Unité maghrébine à Béjaïa.

«Le MOB ne se refuse pas»

Votre première réaction après cette signature au MOB…

C'est un honneur pour moi de signer dans un aussi grand club que le MOB. Je tiens tout d'abord

à remercier la direction qui m'a contacté aussitôt

que ma libération a été accordée et qui a tout fait pour faciliter mon transfert au club, la procédure n'était nullement compliquée, ça s'est passé très rapidement. Je suis donc ravi aujourd'hui de me battre sur le terrain sous les couleurs des Vert et Noir et de donner le maximum de moi-même pour aider le club à atteindre ses objectifs la saison prochaine.

Votre transfert s'est fait très rapidement, comment expliquez-vous cela ?

Dès que les dirigeants béjaouis ont appris que

le contrat entre le MC Oran et moi est arrivé à sa fin, ils m'ont directement contacté et m'ont invité

à venir négocier. J'ai pensé que c'était une occa-

sion à ne pas rater, j'ai donc aussitôt donné mon accord sans me poser beaucoup de questions.

Vous avez signé pour 2 ans au MOB quels sont vos objectifs ?

En effet, je suis à présent lié au club pour une période de deux ans, et je passerai la prochaine saison à essayer d'aider le club à atteindre son objectif principal, à savoir le maintien en Ligue 1 Mobilis et donner tout ce qui est en ma possession pour permettre au MO Béjaïa de réaliser un bon parcours.

Quelles sont les éléments qui vous ont poussé à rejoindre le MOB ?

J'ai eu une proposition de renouvellement de la part de mon ancien club, à savoir la MC Oran, j'ai également été contacté par plusieurs clubs, reste que jouer dans un club tel que le MOB est une chose qui ne se refuse pas j'ai donc choisi de poser mais valises à Béjaïa.

Un mot pour les fans ?

Je suis très heureux d'avoir le privilège de por- ter les couleurs du MO Béjaïa pour le prochain exercice et je profite de l'occasion pour lancer un appel à tous les supporters béjaouis, le temps est

à l'union, il faut rester derrière ce club pour l'aider

à garder cette place en Ligue 1 Mobilis, un joueur ou un dirigeant ne peut rien faire à lui tout seul. La mission sera très difficile mais pas impossible du moment où toutes les parties seront présentes aux côtés du club. Pour ma part je tiens à rassurer l'ensemble des fans que je serai à la hauteur de leurs exigences et que je ne décevrai pas ces der- niers. Je n'hésiterai pas à mettre à la disposition du club toutes mes capacités afin de réaliser le rêve de milliers de personnes. B. E. Z.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

14

ESS

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 14 ESS VOICI LE ONZE SÉTIFIEN VERSION 2018 De notre correspondant

VOICI LE ONZE SÉTIFIEN VERSION 2018

De notre correspondant SOFIANE H. Dans l'esprit de beaucoup de supporters sétifiens, on commence petit
De notre correspondant
SOFIANE H.
Dans l'esprit de beaucoup de
supporters sétifiens, on commence
petit à petit à se faire une idée sur
la composition du onze de leur
équipe version 2018-2019. Après
les bons coups en matière de recru-
tement effectué par le président
Hassen Hamar durant ce mercato
estival et en attendant peut-être
l'engagement d'autres joueurs
comme il le souhaite dans les pro-
chains jours, la composante des
onze joueurs qui vont débuter
peut-être la saison prochaine, soit le
17 juillet prochain à l'occasion du
déroulement de la 3e journée de la
phase de poules de la Ligue des
Champions d'Afrique face au
représentant marocain, le Difaâ El
Jadida au stade du 8-Mai-1945 de
Sétif commence à se dessiner.
Ainsi, c'est le toujours number one
Moustapha Zeghba qui va garder
les bois, alors que la défense sera
complètement remodelée avec
Redouani sur le couloir droit,
Ferhani sur le côté opposé, alors
que la charnière centrale sera for-
mée de Bedrane et fort probable-
ment de Naâmani dont on dit qu'il
ne reste que la signature pour être
officiellement ententiste. Dans l'en-
trejeu et la relance, c'est l'ancien
milieu du Chabab Draoui associé à
Rebiaï qui sont les mieux indiqués
pour occuper cette tâche, alors que
sur le plan offensif, Djahnit et Bakir
ainsi que Djabou, dont on dit qu'il
sera maintenu après que la venue
de Bourdim n'a pas abouti, sont
bien partis pour être de la partie.
En attaque, bien que le coach
Rachid Taoussi dispose de
quelques bons éléments, il reste
cependant que l'ancien attaquant
de l'USMBA Bouguelmouna aurait
plus de chance de figurer dans le
onze départ de l'exercice prochain.
Par ailleurs, force est de
reconnaître que tout
reste possible d'ici
le début de la
compétition offi-
cielle puisqu'on
écarte pas la possibilité de voir
d'autres éléments se distinguer et
figurer comme des surprises dans
le onze des Noir et Blanc de la pro-
chaine saison.
Melali, Barbèche et
Lakroum, un apport de lux
C'est le cas par exemple de
Lakroum. Joueur polyvalent par
excellence et pouvant jouer comme
meneur de jeu ou en attaque, l'an-
cien joueur du CRB, qui aura la
chance d'avoir un entraîneur qui le
connaît bien, peut de son côté se
faire une place dans le futur onze
sétifien et briguer une place de titu-
laire. Idem pour l'ancien avant-
centre de l'USMH Melali, auteur
d'une bonne saison l'année derniè-
re, et dont on attend qu'il confirme
tout le bien qu'on pense de lui sous
les couleurs sétifiennes. On peut
dire la même chose sur Barbèche
de retour de prêt de l'USMB. Ayant
acquis une bonne expérience et res-
tant sur un bon parcours avec le
club des Ziban, où il a réussi à
mettre 7 réalisations au cours du
championnat de Ligue 1 Mobilis de
la précédente saison, le jeune atta-
quant ententiste peut constituer
également la surprise selon beau-
coup d'observateurs qui suivent de
près l'évolution de cet élément qui
affirment aussi qu'il aura son mot à
dire.
S. H.
Courtisé par l'USMBA et le MCO
BENDRIS
SAÂD VEUT
PARTIR,
Vers le
maintien
de Djabou
SUR LES
TRACES D'UN
CERTAIN
MADOUI
Hamar dit non
Le défenseur central Anes Saâd,
qui n'a pas encore débuté les entraîne-
ments avec le groupe, a rejoint hier la
capitale des Hauts-Plateaux non pas
pour reprendre le chemin de la prépa-
ration, mais plutôt demander ses
papiers afin d'aller signer chez une
autre équipe. C'est du moins ce que
nous avons appris d'une source bien
informée. Bien qu'il soit parmi les
joueurs les plus utilisés de l'effectif
ententiste la saison qui vient de
s'achever, il reste néanmoins que le
joueur natif d'Aïn Témouchent ne se
sent pas bien d'autant plus qu'il entre-
tient des rapports un peu difficiles
avec une partie des fans. Cela dit, le
président Hassan Hamar serait contre
l'idée de le laisser partir sachant qu'en
cas de sa libération, l'ESS perdra une
licence africaine au moment où l'équi-
pe aura besoin de tous ses atouts pour
tenter de négocier la dernière ligne
droite de la phase de poules de la
Ligue des champions d'Afrique. Aux
dernières nouvelles, le joueur serait
dans le viseur de l'USMBA et du
MCO, qui veulent s'attacher ses ser-
Et Si Djabou restait ?
C'est ce qu'on écri-
vait il y a
quelques jours
après que le
transfert d'Amar
Bourdim à l'ESS
est tombé à
l'eau. Celui qu'on
surhomme le ''
Messi algérien '' devait
reprendre le chemin des entraîne-
ments avec le groupe sétifien au
cours de cette semaine, avons-
nous appris. Le meneur de jeu
ententiste serait en effet partant
pour entamer la nouvelle saison
avec son équipe d'autant plus que
le poids de Moumouche dans le
onze sétifien a été ressenti après
son départ l'hiver dernier en
Arabie saoudite où il avait défen-
du les couleurs d'An Nasr pour un
prêt de six mois. En dépit des
offres qu'il a reçues de Tunisie,
d'Arabie saoudite et récemment
des Emirats arabes unis, l'an-
cien international des Verts
sera qualifié à jouer le pro-
chain match de la LDC face au
Difaâ El Jadida, programmé en
juillet au stade du 8-Mai-1945 de
Sétif.
Comme annoncé, Réda
Bendris a entamé ses nouvelles
fonctions dans le staff technique
élargie de l'ESS dirigé depuis
peu de temps par le technicien
marocain Rachid Taoussi.
L'ancien défenseur central dont
on a évoqué a plusieurs reprises
son retour au club autant
qu'entraîneur adjoint renforcera
la barre technique avec
Zorgane, Sadi, Boudjenane,
Abed et Abbassène qui occupe
par intérim le poste d'entraîneur
des gardiens de but. pour
certains observateurs, Bendris
pourrait suivre le chemin qu'a
fait son ex-équipier et ancien
entraîneur en chef Kheïrredine
Madoui qui s'est forgé d'abord
une bonne expérience auprès
des grands techniciens tel
Saâdane, Belhout, Geiger et
autre Velud avant de devenir le
premier responsable du staff
technique et mener son team
vers les consécrations que tout
le monde connait dont la plus
notable et celle de la Ligue des
Champions d'Afrique 2014 et la
Supercoupe d'Afrique une
année plus tard.
S. H.
S. H.
vices la saison prochaine.
S. H.

DRBT

Hichem Mokhtar, première recrue

De notre correspondant

AMAR T.

Joueur offensif de 27 ans, Hichem Mokhtar est la première recrue du DRBT. En fin de contrat cet été avec la JSM Skikda, le joueur vivra sa seconde expérience en L1 Mobilis au DRBT après être passé par le NAHD. Auteur de 10 buts avec la JSMS en L2, cet attaquant s'est engagé pour deux ans à Tadjenanet où il promet de réaliser un bon parcours. "Je suis fier d'avoir signé dans ce club. Je pro- mets d'être efficace et volontaire pour aider mes camarades à avoir une attitude positive sur le terrain en mettant tous nos efforts et nos capacités où il est nécessaire d'ap- porter ma contribution. Si je peux

faire plus, je n'hésiterais pas à le faire pour l'équipe et non pour moi", a déclaré le joueur après la signature de son contrat.

Bellalem sur le point de signer L'inattendu come-back de l'ancien gardien de but se précise avec son souhait de reprendre la suite de sa carrière dans ce club. Cet ancien joueur de Tadjenanet, parti l'an passé pour une expérience du côté d'Aïn M'Lila, qui lui a souri en réussissant son accession en L1 Mobilis, songe à revenir à Tadjenanet où il a vécu de bons moments. Natif d'El-Eulma où il a appris à jouer au football, le joueur a toutes les chances de faire son retour, comme Guitoune d'ailleurs,

qui est actuellement en discussion pour son transfert de la JSK au DRBT. A ce sujet, la direction s'ap- prête, si ce n'est déjà fait, à conclure un échange avec la JSK.

Abel Khaled, encore indé- cis Annoncé depuis plusieurs jours de retour au pays pour discuter de son avenir au DRBT, l'émigré Abel tarde à se manifester en entretenant le suspense. Pour l'heure, le joueur semble faire patienter tout le monde, mais il faut croire qu'il ne reviendra pas dans son équipe où il a laissé de bons souvenirs. L'ancien joueur de l'USMA ne s'entend pas avec l'entraîneur, ce qui lui a donné un coup au moral en l'écartant du groupe. Mais Abel a su revenir à de

meilleurs sentiments avec son coach, soucieux de trouver un aussi bon joueur que lui et qui l'a sauvé de plusieurs situations en l'absence de certains titulaires.

Hamadi Daou reste à Tadjenanet A l'issue d'une partie de la saison bien remplie, l'entraîneur Daou se voit prolonger dans ses fonctions

jusqu'en juin 2019. Daou s'est décla- ré fier de la confiance de la direc- tion qui lui permet de continuer à la tête de l'équipe. Il a ajouté :

"Pour moi, le maintien en L1 est un succès. J'ai vu comment les joueurs et les dirigeants se mobilisent pour sauver le club de la relégation. C'est un plaisir de continuer à tra-

A. T.

vailler avec cette équipe."

pour sauver le club de la relégation. C'est un plaisir de continuer à tra- A. T.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

 

CSC

15

 



Beldjillali : «J'ai vite dit

OUI À ARAMA»

Joint au téléphone, le meneur de jeu Kaddour Beldjillali nous a confié que, bien que plusieurs veuillent l'enrôler, il a préféré rejoindre le CSC car il ne peut dire non à un team qui évolue dans un stade dont la pelouse est en gazon naturel et qui va jouer la LDC.

Entretien réalisé par

surtout, dirigé par un grand coach, Amrani, qui me connaît bien.

Voulez-vous dire que c'est l'entraîneur Amrani qui vous a convaincu de signer une licence avec son club ? Pour votre information, l'entraîneur Amrani n'a jamais pris langue avec moi. Mais, je ne vous le cache pas, dès que le manager du CSC m'a contacté, j'ai vite accepté de signer une licence avec son club car je ne pouvais refuser de porter les couleurs d'une équipe qui

Vous, qui avez joué la LDC avec l'USMA, pensez-vous que le CSC va pouvoir réussir un bon parcours dans cette épreuve la saison prochaine ? Oui, comme j'ai eu la chance de participer avec l'USMA, club avec lequel j'ai joué une finale et une demi- finale de la LDC, je pense que sous la direction de notre entraîneur Amrani qui n'est plus à présenter, notre équipe, qui a un très bon effectif, peut aller loin en Ligue de champions d'Afrique. Personnellement, je peux vous dire que

qui a un très bon effectif, peut aller loin en Ligue de champions d'Afrique. Personnellement, je

Salhi, 4 e renfort

Après avoir engagé Chahrour, le défenseur du PAC, Beldjillali, le meneur de jeu de l'USMA, Haddad, le milieu polyvalent du DRBT, le manager du CSC Arama, sur insistance du coach Amrani, a fini par convaincre l'arrière du MOB, Salhi, à signer une licence avec son club avant-hier. Pour rappel, Salhi a hésité à rejoindre le CSC car, dit-on, il voulait continuer à porter les couleurs des Crabes mais le destin a voulu qu'il gagne désormais

PAR RABAH GATTOUCHE

est drivée par un coach très compétent que je connais bien, car il m'a dirigé quand j'étais sociétaire de la JSS et qui, je suis certain, va me permettre de rebondir la saison prochaine si Dieu le veut.

Qu'avez-vous à dire aux fans du CSC qui sont très contents que vous ayez accepté de signer un contrat avec leur club ? Je promets aux supporters du CSC de faire l'impossible pour leur démontrer, la saison prochaine, qu'ils n'ont point torts d'être contents que j'aie rejoint leur club, cet été. Et, comme je ne vais pas avoir de mal à m'intégrer au groupe, car je connais plusieurs de mes nouveaux coéquipiers, notamment Belkheir, qui a joué avec moi trois ans sous les couleurs de la JSS, Benayada qui a évolué avec moi à l'USMA et Zerara que j'ai connu lors des regroupements, que nous avons suivis ensemble avec l'équipe nationale, je suis certain que je ne vais pas avoir du mal à apporter un plus au club.

notre team, qui a gardé son ossature et qui est dirigé par un staff technique qui est très compétent, est bien armé pour prétendre gagner la LDC à condition que nous fassions une bonne préparation d'avant-saison. Et je pense que cela est dans nos cordes.

Quand allez-vous atterrir à Constantine pour officialiser votre venue au CSC ? Après que j'ai tout finalisé avec le manager de mon désormais nouveau club, Arama, je vais venir à Constantine samedi (ndlr : aujourd'hui), incha Allah, pour officialiser ma venue au CSC et être un de ses joueurs.

Un dernier mot pour conclure cet entretien… Je souhaite que mes coéquipiers et moi réussissions un très bon parcours en championnat et allions loin en coupe d'Algérie et en LDC la saison prochaine pour faire plaisir à nos fans, qui, vraiment, sont à part car ils méritent tous les éloges car ils aiment inconditionnellement leur club. Certes,

comme notre club est le champion en titre, tous nos adversaires vont tout faire pour nous battre, mais je suis sûr qu'avec notre effectif qui est riche nous sommes bien armés pour jouer les premiers rôles l'exercice prochain.

R. G.

son pain à Constantine.

Voulez-vous, d'abord, nous dire pourquoi vous avez décidé de ne pas

renouveler votre contrat avec l'USMA

Djabout,

?

Après avoir porté, durant quatre saisons, les couleurs de l'USMA, club avec lequel j'ai gagné des titres et vécu des moments inoubliables, et comme j'étais en fin de contrat, j'ai décidé de partir car je voulais changer d'air. Et, le destin a voulu que je rejoigne un autre grand club, le CSC, avec qui j'ai signé un contrat de deux ans cette semaine.

Peut-on savoir pourquoi vous avez décidé de signer une licence avec le CSC ? Certes, plusieurs dirigeants de clubs de la Ligue 1 Mobilis voulaient m'engager, mais, je n'ai point hésité à donner mon accord au manager du CSC dès qu'il a pris langue avec moi car je ne pouvais dire non à son team qui va jouer la LDC, qui évolue sur une pelouse en gazon naturel et qui est,

prochaine

recrue

Selon les échos qui nous parviennent de la maison du CSC, l'attaquant Djabout, libéré par son club la JSK, a donné son accord au manager clubiste Arama pour venir signer un contrat avec son team dès qu'il récupérera sa lettre de libération. Mieux, selon une source fiable, Djabout va officialiser sa venue au CSC les prochaines heures. Affaire à suivre. R. G.

OM

BOUBEKEUR IMAD sur le départ

Si le départ de l'axial de la défense médéenne Imad Boubekeur se confirme dans si peu de temps, il sera bien entendu le troisième joueur qui prend à l'occasion de ce marché des transferts la porte de sortie du club phare du Titteri, et ce, en l'espace de quelques jours.

PAR M. GRINI

Après le premier départ de l'excellent portier de Frenda Abdelkader Morsly vers le club de Bab El-Oued, le Mouloudia Club d'Alger, et le second départ du milieu de terrain et meilleur joueur des Olympiens la saison passée, Adel Bouchiba, en direction du club de la Soummam, le MO Béjaïa, il est venu automatiquement et logiquement le tour du libero de charme Imad Boubekeur, 23 ans, de

quitter la formation des Orange et Bleu de Médéa. Le revers de la médaille, maintenant, est que l'Olympique de Médéa va perdre encore quelques cadres à l'avenir à la suite du mutisme que continue d'observer la direction du club. Et étant donné que personne ne peut cacher le soleil avec un tamis, on peut dire et affirmer même que le départ de l'entraîneur Sid-Ahmed Slimani y est pour beaucoup. Disons le réellement, il y a des joueurs qui ont mal perçu le départ du technicien tlemcénien car ils se sont montrés vraiment confus quant à sa démission. Peut-être que le bon défenseur Imad Boubekeur en est l'un d'eux. Il a, d'ailleurs, demandé dans la soirée d'avant-hier ses papiers au président Boukhelkhel et l'a informé qu'il voulait sortir par la grande porte car, disait-il, il est venu le temps de partir…Comme l'a chanté Charles Aznavour, "Il faut savoir quitter la table…"

M. G.

Aznavour, "Il faut savoir quitter la table…" M. G. Haloui, 1 r e recrue Les choses

Haloui, 1 re recrue

Les choses ici à Médéa marchent sens dessus dessous. Les responsables du club phare de Titteri n'ont pas apparemment un programme bien établi en prévision du prochain exercice. Une première fois ils avaient décidé d'en finir avec cette affaire appelée "cas d'entraîneur" et ensuite et au plus vite s'attaquer au volet inhérent aux anciens joueurs et commencer à négocier surtout avec les cadres. Au final, ils n'ont même pas trouvé de peine pour aller faire leurs emplettes à l'occasion de l'ouverture du mercato estival qui s'étalera jusqu'au 31 août prochain. Donc, ils commencent par se rendre du côté de l'ouest du pays et plus exactement à la belle localité d'Oued Rhiou pour entrer en contact avec le jeune attaquant Abdelmalek Haloui, 23 ans, du RCBOR (DNA Ouest-Centre). Chose faite puisque l'enfant de Relizane n'a pas tergiversé pour donner son accord et opter, ainsi, officiellement pour le club des monts du Titteri. Et c'est dans la soirée d'hier que le jeune attaquant Haloui a paraphé son contrat d'une durée de trois ans. Ce qui fait que le jeune joueur d'Oued Rhiou sera orange et bleu la saison prochaine. M. G.

Qui entraînera l'OM : Leknaoui, Bouarata ou Biskri ?

Ce sont pour le moment trois candidats et que seul l'un d'eux pourra présider aux destinées techniques du club médéen la saison prochaine si bien sûr il arrivera à un terrain d'entente avec les dirigeants du club des monts du Titteri. Seulement, c'est l'ex-driver de Biskra Nadir Leknaoui qui est, selon l'information qui nous a été donnée, en pôle position pour coacher la saison prochaine la formation de Médéa. Puis, arrivent Bouarata et Biskri qui n'ont pas encore décidé s'ils prennent les commandes de l'OM ou non à l'occasion du prochain exercice. Affaire à suivre…

Aïssa El-Bey et Houari se rapprochent de Médéa

Les deux joueurs du club de la ville des Roses, l'USM Blida, en l'occurrence, Aïssa El-Bey et Houari sont plus proches que jamais de l'Olympique de Médéa. Ils comptent récupérer leurs papiers de la CRL et les remettent d'emblée aux dirigeants médéens afin de défendre le maillot orange et bleu des Olympiens lors de la saison prochaine. Les deux joueurs en question évoluent au milieu de terrain. Ils comptent faire une bonne saison avec l'Olympique de Médéa et relancer encore plus leur carrière. Et l'exemple ne le cherchez pas très loin, il est tout juste-là. Le joueur qui est venu un jour de Merouana pour atterrir à l'OM qu'est-il devenu par la suite ? Salim Boukhanchouche, et c'est de lui qu'il s'agit, est devenu un international via la JSK pour aller tacler lors d'une soirée ramadhanesque, dans un match amical et sur le ground du stade de Lisbonne, le meilleur joueur du monde Cristiano Ronaldo ! Tout ça pour dire qu'à Médéa les opportunités de la réussite n'y manquent pas…

On cible 2 autres jeunes joueurs

Dés l'ouverture de ce mercato estival, les dirigeants médéens, qui dans un premier temps, n'ont pas voulu accélérer sur le champignon pour s'attaquer au volet recrutement, ont tout récemment pris tout le monde à contre-pied pour aller courir dans tous les sens afin de mettre la main sur l'oiseau rare. Ils commencent à s'intéresser à deux autres jeunes joueurs, il s'agit du défenseur Bounouara du Widad de Tlemcen et du virevoltant ailier Moubari du Chabab de Ben Badis (une localité qui relève de la wilaya de Sidi Bel-Abbès). Pour le moment rien n'est encore dit et seuls les jours à venir nous dévoileront ce qui peut arriver entre ces deux jeunes joueurs et la direction de Boukhelkhel.

M. G.

16 www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

PUBLICITÉ

16 www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 0037 du 09 /06/2018 
16 www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 PUBLICITÉ Compétition / PUB ANEP 0037 du 09 /06/2018 

Compétition / PUB

ANEP 0037 du 09/06/2018

 

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

 

USMBA

17

Zouba, Brahimi, Hamek et Benadla seront avec lui 

Zouba, Brahimi, Hamek et Benadla seront avec lui



Le coach

BOUOUKAZ

tient son staff

 

veut

Zenasni

Malgré qu'il vienne de recruter un latéral droit, le premier responsable du staff technique de l'USMBA, nous a soufflé une source à l'intérieur du club, vient de demander les services du latéral droit du CRB Hamida Zenasni. L'enfant de Tlemcen qui a porté le maillot de l'USMBA il y a deux saisons avant de prendre la route vers le CRB devrait rencontrer les dirigeants pour un éventuel retour à son ancien club. Dj. A.

De notre correspondant

lesquelles, la saison dernière il a disputé la demi-finale de la coupe d'Algérie de la catégorie U16 mais malheureusement il l'a perdue contre la formation de Saïda. De son côté Brahimi Samir a été désigné par le coach Bououkaz comme deuxième assistant, Brahimi qui a porté aussi le maillot de l'USMBA et qui était à la tête de l'équipe réserve et des U19 il y a quelques saison avant de rejoindre l'équipe de Sidi Brahim et l'équipe de Gambetta. Et pour la préparation physique la tâche est léguée à Baghdad Hamek, docteur en éducation

sportive qui a occupé ce poste il y a quelques saison de cela avec l'entraîneur Mechiche, de son côté Ali Benadla s'occupera des gardiens de but. En effet, l'actuel entraîneur des gardiens de but de l'équipe nationale de la catégorie U16 qui a travaillé avec le Tunisien Bououkaz à

Relizane il y a 2 saisons avant de prendre les gardiens de but de l'équipe réserve des Scorpions s'occupera la saison prochaine de Nadjib Ghoul, Abdelkader Zaarat et le nouveau gardien recruté Sofiane

DJILLALI ADAM

Après que le président du club Hadj Hasnaoui se soit mis d'accord avec le coach Moez Bououkaz pour prendre les commandes techniques du club la saison prochaine, Bououkaz qui n'a pas encore signé son contrat vient de choisir son staff technique en choisissant Djillali Zouba comme coach adjoint. L'ancienne gloire de l'USMBA qui s'occupe depuis plusieurs saisons des catégories jeunes avec

Khedairia.

Dj. A.

PAC

CHERAÏTIA : «Je reste au Paradou»

PAR NADJIB HARITI

L'arrière gauche actuel du Paradou AC, Sebri Cheraïtia, a décidé de rester encore avec son club forma- teur malgré tout ses contacts dans cette période des transferts émanant de plu- sieurs bonnes équipes de la Ligue 1 Mobilis.

«On a fait une très bonne saison et on a atteint nos objectifs» "Après notre accession en Ligue 1 Mobilis l'année passée notre retour a été vraiment en force car on a fait une très belle saison sportive où on a assu- ré notre maintien bien avant la fin de la saison et on a vraiment été tous à la hauteur , soit nous les joueurs ou bien les staffs technique et médical tout comme notre direction , on était

comme une famille et on a vraiment travaillé avec le coach espagnol José Maria Noguès malgré certaines diffi- cultés comme l'absence des supporters car on joue devant des tribunes vides ou bien pleines avec les fans des équipes adverses, donc c'est dur pour nous surtout qu'on est une équipe jeune et parfois on passe par des pas- sages à vide après les mauvaises résul- tats, donc c'était un peu difficile pour nous mais malgré tout ça on a bien géré notre saison et on a atteint notre objectif avant plusieurs équipes expé- rimentées et composées de joueurs plus chevronnés que nous et je pense que s'il n'y avait pas les matchs derbys contre nos voisins on aurait eu notre mot à dire car c'étaient les matchs les plus difficiles pour nous et on gère mal ce genre de confrontations, donc c'était ça le bilan de la saison à mon avis."

«Ma première année était super, j'ai tout fait pour être a la hauteur» "Bon, avant tout je remercie le staff technique mené par le coach espagnol José Maria Noguès qui nous a quittés et je lui souhaite une bonne continua- tion et aussi le coach Saber Abed El- Karim qui a fait un excellent travail lui aussi avec nous, je les remercie à cause de leur confiance et la patience dont ils ont fait preuve avec nous. Moi, per- sonnellement, je ne peux pas juger mon rendement et je laisse les spécia- listes et les connaisseurs faire leur tra- vail mais je peux vous assurer que j'ai vraiment tout fait sur le terrain et je me suis donné à fond comme tous mes coéquipiers qui ont été à la hauteur eux aussi , j'ai joué plus de vingt matches et j'ai marqué deux buts face à deux grands équipes, le champion, le

CSC, et le MCA malgré que je ne sois pas un attaquant , j'ai aussi délivré plu- sieurs passes décisives et je n'ai pris qu'un seul carton jaune durant toute la saison ; j'ai raté les deux derniers matchs de la saison pour cause de bles- sure : j'avais une chance d'enrichir mon cv de l'année passée mais je pense que ma première année a été super en Ligue 1 Mobilis et je vais faire tout mon possible pour améliorer mes compétences et capacités pour l'année prochaine."

«J'avais des contacts mais je veux continuer au PAC» "Je pense que après une très belle année, les bons joueurs vont être contactés normalement , ici au PAC les bons joueurs ne manquent pas, c'est la vérité il y a des joueurs pétris de quali-

tés et surtout bien disciplinés. A pro- pos de ma personne je vais être sincère avec vous j'avais plusieurs contacts avec des équipes de la capitale et aussi hors d'Alger, mais j'ai refusé, car il faut pas oublie que le PAC c'est ma maison et j'y étais formé, vraiment je me sens à l'aise avec mes amis qui me connais- sent très bien et on fait un bon travail ensemble et aussi je veux faire de mon mieux cette année et pourquoi pas un départ vers le haut niveau, vraiment je vise loin, donc je vais patienter et je ne vais me concentrer que sur mon tra- vail, franchement je n'ai pas arrêté les entraînements depuis la fin de la sai- son et parfois je fais des biquotidiens pour améliorer mes compétences et mes qualités, j'envie de faire plus avec le PAC et après tout ira bien." N. H.

LIGUE 2 MOBILIS

USMB



Abed contacté par la JSMS et le RCR

L'attaquant blidéen, Azzedine Abed en l'occurrence demeure dans le viseur des équipes de Ligue 2 Mobilis, la JSMS et le RCR. Abed a refusé de négocier avec les dirigeants des deux clubs en question et il octroie toujours la priorité à son club employeur. En effet, Abed a fait savoir à Alime qu'il n'a aucune intention de quitter le club blidéen. Il attend toujours la fin de ce feuilleton dramatique qui a duré trop longtemps pour rencontrer son président et négocier avec lui. Donc, le départ d'Abed n'est pas à l'ordre du jour, le joueur veut rester une autre saison avec l'USMB.

LE P/APC DE BLIDA

sensibilise les industriels

Le président de l'APC de Blida, Mahmoud Benazoute, est rentré hier à Blida après plus de 20 jours d'absence.

PAR AMINE DJAÂFAR

En fait, ce responsable veut faire de son mieux pour mettre fin à la crise dont souffre le club phare de la ville des Roses depuis le début de la précédente saison. Le maire, dont la réputation à Blida avec les hommes d'affaires et surtout les grandes firmes, est connue, a décidé d'organiser un Iftar au profit des hommes d'affaires, en présence du président du club, Chouaïb Alime. Lors de ce rendez-vous si important, le maire va essayer de demander de l'aide en faveur du club et d'essayer également de sensibiliser les

industriels de tendre la main pour permettre à l'équipe blidéenne d'entamer la préparation au bon moment.

Les erreurs commises par les anciens ont changé la donne Après le départ de l'ancien président Mohamed Zaïm, le club blidéen a bénéficié d'une aide très importante de la part des hommes d'affaires et des industriels de la région qui ont mis le paquet à l'époque pour permettre au club d'accéder en Ligue 1 Mobilis. Mais juste après l'accession du club, la donne a changé et des erreurs monumentales ont été commises dans la gestion du club, qui ont incité les sponsors majeurs de cette équipe de se retirer et de laisser l'équipe à mi-chemin. Donc, les erreurs commises par les prédécesseurs d'Alime ont privé le club phare d'aide financière.

La transparence dans la gestion, le secret de la réussite Le club blidéen doit être géré avec une grande intelligence et dans la transparence pour inciter les hommes d'affaires et les industriels à être nombreux à injecter de l'argent et a aidé cette équipe à atteindre ses objectifs. En effet, Alime, qui n'a pas été gâté en rencontrant beaucoup de problèmes en l'absences d'industriels de la région, doit faire de son mieux pour mettre en place un projet d'avenir et pour le club et pour les industriels, reposant entre autres sur la formation des jeunes joueurs. Donc, la balle dans son état actuel demeure dans le camp d'Alime qui doit montrer son savoir-faire aux industriels en présentant un projet d'avenir viable qui va permettre de renflouer les caisses de ce club. A. Dj.

FRIOUI :

«Voila pourquoi j'ai choisi Larissa»

L'ancien attaquant blidéen, Samy Frioui, nous a fait savoir qu'il a choisi d'endosser le maillot du club grec Larissa pour s'adapter à un haut niveau de jeu et surtout à l'environnement et à l'entourage du football européen. "J'ai reçu plusieurs propositions et plusieurs agents voulaient me transférer au pays du Golf, entre autres pour le championnat saoudien. Mais je n'ai pas voulu m'aventurer ni même prendre de risque, je suis jeune et j'ai encore une grande marge de progression. Ainsi donc, j'ai choisi d'atterrir en Grèce pour donner une autre dimension à ma carrière", nous a dit Frioui avant d'ajouter : "Je tiens à remercier les supporters de l'USMB ainsi que les dirigeants de ce club qui m'ont aidé et qui ont fait de leur mieux pour me permettre de conclure la saison avec un solde de 15 buts. Je n'oublierai jamais mon passage à Blida. Enfin, je souhaite bonne chance à ce club."

A. Dj.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

18

JSMB

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 18 JSMB Après les décisions prises lors de l'AG du CSA

Après les décisions prises lors de l'AG du CSA

LES ACTIONNAIRES

RÉAGISSENT

C'est la guerre des communiqués chez les deux instances dirigeantes au sein de la formation des Vert et Rouge.

PAR BADR-EDDINE ZAOUCHE

Après l'assemblée générale extraordinaire du CSA tenue mercredi dernier, les actionnaires viennent de réagir à travers un communiqué. La situation au sein de la maison des Vert et Rouge est désormais conflictuelle et rien n'est fait afin d'essayer d'apaiser les choses. Le club tra- verse une crise sans précédent, notamment après le retrait offi-

ciel du président du conseil d'ad- ministration Tiab Boualem et la démission collective des action- naires, en plus du refus du prési- dent du CSA de prendre en char- ge le club. Tout cela place la JSM Béjaia dans une position délicate,

à un peu plus de deux mois de la

reprise de la compétition officiel-

le. Durant la tenue des travaux de l'assemblée générale du CSA, qui s'est soldée par le refus des membres de reprendre les actions du club professionnel, les actionnaires maintiennent tou- jours cette donation ; " Suite au communiqué au communiqué du CSA relatif à l'assemblée générale extraordinaire du 06/06/2018 tenue au niveau du salon d'honneur du stade OPOW a entériné le refus des membres de l'AG du CSA suite à la propo- sition des actionnaires pour la cession des actions. Les action-

naires maintiennent la donation des actions au profit du CSA ou tout repreneur éventuel et qu'ils ne reviennent pas sur la décision prise lors de l'AG extraordinaire du conseil d'administration du 31/05/2018 et celle de l'AG ordi- naire du 30/09/2015 publiée au BOAL. " Ce communiqué a pour but de rappeler la position des actionnaires qui ne veulent plus assumer la gestion du club au vu de tous les évènements qui se sont déroulés précédemment. Les actionnaires contestent aussi la tenue de cette assemblée géné- rale : "L'assemblée générale du CSA tenue le 06/06/2018 a déli- béré, alors que le quorum n'était pas atteint en présence du repré-

sentant de la DJS ", diront-ils en estimant que les 2/3 des membres n'étaient pas présents et que par conséquent, les résul- tats de cette consultation sont biaisés. Les actionnaires font por- ter l'entière responsabilité de la gestion du club au club amateur. Selon eux, le président tente de se soustraire à ses obligations au lendemain du retrait du prési- dent du CA et le refus des actionnaires de désigner un nou- veau : " Détourner et focaliser l'attention des membres de l'AG sur les dettes de la société n'est qu'un artifice et un moyen de se soustraire à sa responsabilité en tant que président du CSA, alors

à sa responsabilité en tant que président du CSA, alors que l'urgence pour le club est

que l'urgence pour le club est de trouver des sources de finance- ment pour démarrer la saison et ne plus compter sur les seuls actionnaires, qui ont eu à débourser un montant de 435 815 000,00 DA au cours de ces dernières années ; chiffres véri- fiables dans les bilans certifiés par le commissaire aux comptes." Les membres du conseil d'admi- nistration, estiment d'ailleurs qu'ils ne peuvent plus, dans la situation actuelle, continuer à mettre la main à la poche, alors qu'ils l'ont toujours fait quand le club en avait besoin. Les actionnaires refusent caté- goriquement la désignation de 6 membres de l'assemblée générale du CSA pour assister à la pro- chaine réunion du conseil d'ad- ministration de la SSA, qui doit

se tenir avant le 30 juin. Ils ont estimé que seuls les actionnaires ou des personnes dûment man- datées avaient le droit d'assister à la réunion : " Quant à la déci- sion de désigner des membres de l'AG pour assister à la prochaine réunion du CA, les textes de loi ne permettent à aucun membre d'y assister s'il n'est pas membre statutaire ou dûment mandaté. Cependant, une rencontre peut être arrangée dans un autre cadre que légal. " Avant de conclure sur la nécessité de revoir la décision des membres du CSA : " Persister dans cette démarche calculée des action- naires mettrait systématiquement le club en grande difficulté et risque de le mener à sa dispari- tion. "

B. E. Z.

LE CLUB N'A PLUS DE TEMPS À PERDRE

Avec ce conflit qui est en train de prendre d'autres proportions entre les actionnaires et le bureau directeur du CSA, la JSM Béjaia est la plus grande perdante. Les supporters ont vécu une fin de saison cauchemardesque, notamment en ratant l'objectif de l'ac- cession durant la dernière journée du championnat. La situation actuelle est très délicate pour le club. Les nom- breuses réunions notamment avec les différentes assemblées générales du CA et du CSA et l'absence d'une solu- tion pérenne sont en train de porter un sérieux coup à l'avenir du doyen des clubs kabyles, alors que lors des précédentes saisons, le club pouvait redémarrer aussitôt, notamment en présence d'actionnaires capables de mettre la main à la poche pour tenter de débloquer la situation. Suite à cette situation, personne ne veut prendre le risque de perdre de l'ar- gent. Mais la JSM Béjaia, qui est prise en otage par ces conflits, risque de vivre une saison difficile et qui devra se battre pour tenter de se maintenir dans ce championnat de Ligue 2.

KHEDAIRIA FILE À L'USMBA

Le gardien de la JSM Béjaia Sofiane Khediaira s'est engagé avec l'USM Bel Abbes pour les deux prochaines sai- sons. Sous contrat avec la JSM Béjaia, Khediaira aurait, selon des sources, un bon de sortie qui lui permettrait d'être libre en fin de saison si le club ne réussit pas à atteindre son objectif de l'accession. Ainsi, l'ex-portier de l'ESS, qui a évolué pendant 6 mois sous les couleurs de la JSMB, et qui n'aura pas réussi à donner satisfac- tion, part en signant un nouveau bail avec la formation de l'USM Bel Abbes. Sofiane ne sera pas le seul joueur à quitter le club de Yemma Gouraya puisque plusieurs éléments ont avoué qu'ils comptaient lui emboiter le pas si toutefois rien n'est fait dans les prochains jours.

B. E. Z.

USB

LA DIRECTION JETTE L'ÉPONGE

PAR ABDOU HENINE

Le silence radio des dirigeants biskris a été brisé avant-hier soir ; un mutisme qui n'a pas apporté de bonnes choses au final, car le bureau de Brahim Saaou a décidé de jeter l'éponge en renonçant à ses responsabilités à l'USB. Une fin qu'on va dire attendue après vingt jours de vide et de vacance au pouvoir. Compétition a déjà annoncé cette envie de Saaou et de ses dirigeants de démissionner il y a presque 15 jours. Prévisible dans la mesure

où la direction a été prise

à contrepied et surtout

choquée par la relégation en Ligue 2. Nos sources ont même avoué que Saaou et ses copains imaginaient une autre fin de championnat. Mais l'état de santé du porte- parole de l'USB Brahim Saaou a compliqué les choses puisque ce dernier avait envie de tout plaquer. On va dire que les deux opérations chirurgicales subies par Saaou précédemment ont facilité davantage le processus de démission car aucun être humain sur terre ne peut supporter une grosse dose de stresse et de fatigue quotidienne, alors qu'il a un souci cardiaque. Bref, la

décision de Saaou a été

aussi la même pour son bras droit Saif El Islam Grid qui a choisi de jeter l'éponge pour prendre des jours de repos. Ce retrait général des dirigeants n'annonce rien de rassurant pour la suite. Saaou et son équipe vont prendre le temps qu'il faut pour préparer leurs deux bilans financiers et moral ; ce qui présage d'un été bien mouvementé dans la maison biskrie, car pour trouver des successeurs et après attaquer l'opération et réorganiser les affaires de l'équipe, cela veut dire que beaucop de temps sera perdu au grand dam de l'USB.

A. H.

Saaou : «Je pars pour des raisons de santé»

La démission collective du bureau de l'USB laissera le champ libre à d'autres per- sonnes amateurs ; les préten- dants sont des noms connus ici et là. Evidement des gens un peu riches, mais sans passif dans le foot. De l'autre côté, Brahim Saaou a été le seul à parler des raisons de son retrait immédiat de l'entourage de l'USB. Avant-hier, l'ex-maire de Chetma a organisé une réunion avec ses collaborateurs et quelques supporters. Au cours de cette réunion, Saaou a annoncé sa démission définitive en déclarant : "Je suis démis- sionnaire de mon poste à l'USB ; je suis fatigué et carrément éreinté, je suis passé sur le billard à deux reprises précé- demment. Les médecins mont clairement signifié que si je continue à ce rythme, cela fini- ra très mal pour moi. Je n'en peux plus et c'est le moment de dire stop." Saaou a aussi parlé des dettes qu'on abordera dans notre prochain numéro. A. H.

2 accessions d'affilée et un franc-parler dérangeant

Aujourd'hui, l'USB est à l'agonie ; la direction s'apprête à quitter ses fonctions et aucune partie pour prendre le relais. Le genre de situation typiquement algérienne très répandu dans nos clubs. Rien de rassurant pour le moment car ce qu'il y a à perdre est plus important que ce qu'il y à gagner après cet arrêt de mission. Pour Brahim Saaou et son équipe diri- geante, pour les raisons citées ci- haut, après trois ans de gestion, on peut dire que l'USB a bien profi- té de cette stabilité administrati- ve par rapport à plusieurs clubs de Ligues 1 et 2. Le travail de la direction démissionnaire a porté ses fruits l'été 2016 et 2017 ; per- sonne à Biskra n'est près d'oublier les deux accessions d'affilée réus- sies par Saaou et ses collabora- teurs. Ce qu'ils ont fait restera dans les plus belles pages de l'his- toire de l'USB. Le porte-parole de l'USB a aussi accusé le coup suite aux poursuites judiciaires visant sa personne avec l'affaire du

match USMAn- USB de 2016, et qui suit son cours jusqu'à ce jour. Saaou a été sanctionné, insulté et malmené dans des salles de conférences, tribunaux et même au niveau des plateaux télé. Des flèches empoisonnées ont été tirées sur lui ces trois dernières années. Avec les autres soucis financiers de son équipe, qui ne lui ont généré que des problèmes internes avec ses propres joueurs et même supporters, il est sûr que Saaou a supporté trop de charge sur ses épaules ces 36 mois pas- sés à la tête de l'équipe. Son tra- vail et surtout son franc-parler lui ont coûté cher. Saaou a tenu tête à Hannachi (JSK), Ghrib (MCA), Medouar et même à Serrar ; des figures qui malgré leur vécu dans le foot national ont été recadrées par le boss biskri. Un homme à fort tempérament qui a replacé l'USB sous les projecteurs, mais comme on dit, toutes les belles choses ont une fin.

A. H.

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

USMH

19

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 USMH 19 Une semaine décisive ATTEND LAÏB Après l'AG élective tenue

Une semaine décisive

ATTEND LAÏB

Après l'AG élective tenue mercredi passé et l'élection de Mohamed Laïb nouveau président du conseil d'administration de la SSPA/USMH, les choses sérieuses devront commencer dans la maison harrachie.

PAR MASSINISSA HACHOUR

Cette semaine, le premier responsable du club de Maison- Carrée est appelé à sortir le grand jeu pour faire bouger les choses et entamer l'opération recrutement. En effet, une source proche du président nous a confié hier que ce dernier allait entamer les négociations avec tous les éléments convoités ; il souhaite régler quelques dossiers notamment celui de l'entraîneur cette semaine, soit avant la fête de l'Aïd. Les dirigeants harrachis devront désormais entamer leur travail en vue de bâtir une très bonne équipe, qui pourra faire bonne figure pour sa première saison en Ligue 2 Mobilis et revenir parmi l'élite dès le prochain exercice.

Le président ne veut pas perdre davantage de temps Cet été, mis à part quelques

perdre davantage de temps Cet été, mis à part quelques joueurs qui ont donné leur accord

joueurs qui ont donné leur accord de rester, aucune recrue n'a été enregistrée de manière officielle. Une situation qui ne manque pas de susciter des interrogations chez les inconditionnels des Jaune et Noir, qui restent à l'écoute de toutes les informations

susceptibles de les éclairer davantage sur l'effectif qui aura pour mission de propulser l'USMH en Ligue 1 Mobilis dès la saison prochaine. Le club cher à tous les Harrachis aura toutefois la tâche ardue de pallier le départ de certains joueurs titulaires. Actuellement,

presque tous les éléments ont déjà choisi leur nouvelle destination. Il ne reste donc presque plus aucun joueur de valeur sur le marché. Ce qui commence à sérieusement inquiéter les supporters d'Essefra, qui n'arrivent pas à comprendre ce qui se passe réellement au sein de leur équipe favorite cet été.

Il rencontra Haniched aujourd'hui ou demain Comme tout le monde le sait, le club harrachi a besoin de plusieurs joueurs cet été, mais aussi d'un bon entraîneur pour diriger l'équipe. Hassan HamoucheAziz Abbès, qui a conduit l'équipe en fin de saison après le limogeage du Tunisien Hamadi Daou, est toujours sous contrat, mais la direction a tout de même décidé d'effectuer un changement à la barre technique. Dans ce chapitre, beaucoup de noms sont sur le calepin du président Laib, à l'image de Haniched, Laoufi, Bouarata et Bouzidi. Le président Laib, qui aurait tout conclu avec Salem Laoufi, souhaite composer son staff technique de Laoufi et Haniched en prévision de la saison prochaine ; mais l'ancien portier international refuse le poste d'entraineur adjoint. Un rendez-vous sera programmé prochainement, soit avant dimanche, entre Laib et Haniched pour trouver un accord. À croire notre source, le nouveau coach sera connu le plus tôt possible, soit avant la semaine prochaine. M. H.

plus tôt possible, soit avant la semaine prochaine. M. H. Abbès : «J'irai au bout de

Abbès : «J'irai au bout de mon contrat»

Beaucoup a été dit à propos de l'avenir de l'actuel staff technique de l'USMH. Certains évoquent le départ de l'entraîneur en chef Aziz Abbès ; d'autres connaisseurs misent sur la stabilité. Le coach d'El-Harrach nous répond avec son habituel franc-parler. "J'ai entendu dire que je quitterai mon poste incessamment. J'ai un contrat moral et j'irai au bout de mon bail", lança Abbés.

«Maintenant que j'ai perdu tous mes contacts, je refuse la résiliation de mon contrat à l'amiable» Concernant son avenir à la tête du staff technique harrachi, Abbès ne veut pas aller vite en besogne ; il préfère accomplir les choses dans les règles de l'art. "Nul ne peut prédire son avenir. Comme tout le monde le

sait quand je suis arrivé à l'USMH, j'ai trouvé l'équipe dans le bas du tableau et j'ai fais de mon mieux pour redresser la barre. On a réussi à battre le CSC chez lui et provoquer le déclic face à la JSK, mais l'équipe a vite retrouvé sa place en bas du tableau en perdant les matchs qu'il ne faillait pas perdre face à des concurrents directs au maintien. La relégation de l'USMH est due à plusieurs problèmes, notamment la crise financière. Je ne sais pas encore si je suis maintenu ou pas.

Une chose est sûre, c'est vrai que j'étais prêt à résilier mon contrat à l'amiable et sans conditions, mais plus maintenant. Les dirigeants m'ont fait perdre beaucoup de temps et aussi tous mes contacts avec les clubs qui me voulaient. Tout cela pour vous dire que j'irai jusqu'au bout de mon contrat ",

M. H.

a conclu Aziz Abbès.

 Debbari insiste pour partir

L'affaire Debbari pourrait bien rebondir les prochains jours. Et pour cause, on a appris d'une source crédible que les responsables de l'USMH ne sont pas vraiment contre de le fait de libérer le joueur pour un autre club, surtout qu'il ne serait pas très chaud à poursuivre l'aventure avec les Jaune et Noir comme cela a été convenu lors de la dernière rencontre entre son agent et Mohammed Laib. En effet, Debbari, qui a reçu, il y a quelques jours, deux offres alléchantes des clubs de Ligue 1 Mobilis, a demandé sa libération pour rejoindre l'une de ces formations. Mais les responsables harrachis ont émis un avis défavorable, expliquant à Debbari que l'USMH a toujours besoin de ses services. On croit savoir qu'il insiste toujours pour partir, ce qui a amené les dirigeants à envisager sérieusement une séparation pour cet été. Le joueur sera toutefois sommé de payer cash le montant de sa libération s'il veut vraiment partir.

 Un accord aurait été trouvé avec KIA Motors

La direction de l'USMH, sous la houlette du président Mohammed Laïb, est en négociations avec la société KIA Motors pour un nouvel contrat de sponsoring. Selon des informations recueillies auprès d'une source crédible, les représentants de l'entreprise algéro-coréenne Kia Motors spécialisée dans la construction de véhicules ont donné leur accord pour être le partenaire officiel du club harrachi à partir de la saison prochaine. La même source nous a fait savoir que les négociations avancent positivement, il ne reste que quelques détails à régler avant d'officialiser. En outre, selon la même source, les représentants de la société Kia Motors, qui avaient aidé le club en fin de la saison passée, comptent s'engager officiellement avec l'USMH. La crise financière à laquelle est confronté le club depuis plusieurs saisons a contraint les dirigeants de courir partout et chercher encore des ressources financières pour régler les dettes du club estimées à 9 milliards de centimes.

M. H.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl,
Abdellah Haddad, Anis Sadoun,
Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

20

RCR

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 20 RCR BOUZID : «Avec Hadjar, les jeunes auront leur chance»

BOUZID : «Avec Hadjar,

les jeunes auront leur chance»

B. B.
B. B.

Pour le jeune prodige des Lions de la Mina Bilel Bouzid, l'occasion est en or pour lui de briller la saison prochaine. Le pur produit de l'école relizanaise nous a dit qu'il veut encore améliorer son niveau, surtout après la venue du coach Hadjar qui aime donner la chance aux jeunes joueurs afin d'être à la hauteur des espérances.

Entretien réalisé par

B. BOUGUELMOUNA

Pour votre première saison en senior, comment évaluez- vous votre rendement ?

Ce n'était pas ma première saison avec les séniors car la saison jouée en Ligue 1 Mobilis, j'étais convoqué avec l'équipe senior et j'ai pu me frotter aux joueurs expérimentés qui m'ont beaucoup aidé en me donnant de bons conseils. La saison dernière, j'ai fait officiellement partie de l'équipe senior et j'ai fait une très bonne préparation avec le coach Bouzidi. Il me disait à chaque fois qu'il allait compter sur moi tout au long de championnat, mais malheureusement, il n'a pas pu continuer l'aventure. Et juste après, j'ai contracté une blessure qui m'a éloigné des terrains pendant plusieurs semaines. Comme vous le savez, pour un

joueur espoir c'est dur pour lui de chiper une place de titulaire.

Mais vous avez fait une deuxième partie de saison…

J'ai travaillé durement pour au moins être convoqué dans la liste des 18, mais vu qu'à cette époque le club était engagé dans la course à l'accession, le coach n'a pas voulu me faire davantage pression ; il a préféré me mettre au fur et à mesure dans le bain et par la suite, j'ai pris une place de titulaire que je n'ai plus lâchée.

On vous a vu tantôt en défense et tantôt on attaque ; quel est votre poste de prédilection ?

Je suis un attaquant de couloir, mais lors de la préparation estivale, le coach Bouzidi m'a demandé de jouer un peu en arrière. Mais je me trouve plus à l'aise en attaque.

Au cours des derniers matchs, suite à la blessure d'Aggoun, le coach fut obligé de m'employer dans le couloir gauche de la défense. Je pense que j'ai donné ce qu'on attendait de moi.

Vous êtes parmi les futurs espoirs de l'équipe senior, cela n'entraîne pas de pression supplémentaire sur vos épaules ?

Le Rapid a toujours été un club formateur ; de très bons joueurs ont fait et font toujours les beaux jours de très bonnes équipes du championnat. Alors trouver un jeune prodige qui sort du lot ce n'est pas bizarre pour le RCR. Pour ce qui me concerne, je ne suis pas le seul, car il y a d'autres joueurs qui auront leur mot à dire la saison prochaine en espérant que tout marche comme prévu.

Justement, comment voyez-

vous la saison prochaine ?

Pour ma part, je n'ai pas encore l'expérience au niveau du championnat, je dois encore travailler et bosser dur pour être à la hauteur des espérances de la direction et de l'entraîneur. Je veux encore évoluer dans ce domaine et aider mon club à revenir à sa place, c'est-à-dire parmi les grosses cylindrées de la Ligue 1 Mobilis.

Le Rapid vient de recruter l'entraîneur Chérif Hadjar qui favorise les jeunes joueurs ; serait-ce une aubaine pour vous ?

Cela est encourageant pour n'importe quel jeune joueur. Pour ma part, il faut que je sois à la hauteur pour taper dans son œil. J'espère bien qu'avec Hadjar, j'aurai la chance de jouer et de ne pas le décevoir.

ASO

Négocier avec les cadres,

UNE URGENCE

PAR ZOUBIR ZEGGAI

Selon des sources proches de la direction du club, les dirigeants pro- jettent de négocier d'abord avec les cades de l'équipe, dont ils appréhen- dent la volte-face même si certains sont en fin de contrat. Ainsi, le duo Boudina-Melika est le premier concerné par cette opération, Medouar ne voulant pas entendre parler du départ de ces deux élé- ments très importants dans le grou- pe. D'autres éléments qui sont en fin de contrat intéressent la direction du club qui préfère la stabilité pour jouer à fond les chances de l'acces-

sion. Dans ce contexte, l'ASO ne veut pas perdre un joueur de la trempe de Kedad qui insiste pour avoir ses papiers mais surtout son argent. Cela dit, les deux attaquants de l'équipe chélifienne en fin de contrat sont Baouche et Soltani qui ont passé de bons moments au club et qui sont pistés par plusieurs clubs de l'Ouest notamment. Ces deux joueurs d'Arzew n'ont pas raté l'oc- casion d'annoncer qu'ils attendent de voir avec Medouar pour prendre une décision quant à leur avenir. Ainsi, la balle est dans le camp de la direction pour ces deux joueurs. Z. Z.

MEROUANI :

«Tenter le maximum pour accéder»

Pur produit du club, Merouani estime que l'ASO doit faire le maximum en apprenant des erreurs du passé.

L'ASO a, encore une fois, raté l'accession ; qu'est-ce que cela vous fait-il ? C'est décevant même si on a fait le maximum pour réussir, notam- ment dans la dernière ligne droite face à des prétendants qui ne se sont pas laissé faire et face auxquels nous n'avons pas démérité. Cependant, les matches ratés chez nous face au RCR et à la JSMB nous ont coûté très cher. Un prétendant se doit d'être solide à domicile.

Que diriez-vous d'un club qui

compte sur l'enfant du club ? C'est ce qu'on appelle revenir aux sources en comptant sur le cru. C'est encore une politique qui a porté ses fruits à l'ASO par le passé, mais qui est infructueuse sans moyens et les conditions favorables. Je pense que cette stratégie peut apporter gros au club si elle est bien menée.

A quoi vous attendiez-vous pour l'avenir de l'ASO ? On ne sait ce qui pourrait arriver mais on tient toujours à l'accession. Il faut que l'ASO prenne un autre élan la saison prochaine. Cela ne peut être réalisé sans de plus amples efforts. Apprendre de ses erreurs qu'il faudra éviter est aussi une bonne démarche. Z. Z.



Argent :

plusieurs

pistes

explorées

L'ASO, qui a si besoin de finances pour faire face aux difficultés d'un projet d'avenir, doit de doter d'un capital rassurant. Avec la disposition des autorités locales quant à venir en aide au club, certains prient pour que les choses soient encore meilleures à l'avenir. Même si certains ont, par le passé, appelé à voir les choses en face et ne pas faire de l'accession l'objectif en usant de la politique des moyens, la direction du club s'entête à entrer dans la bataille quitte à se casser, encore une fois, les dents. Consciente de l'importance du volet financier pour atteindre l'objectif de remettre l'équipe sur les rails, la direction de l'ASO serait entrée en contact avec plusieurs entreprises dans le but d'une assistance dans ce sens. L'ASO, qui a fait face à des crises financières, ne veut pas en faire à l'avenir, l'objectif à atteindre étant très exigeant. Z. Z.

ANEP 817 235 du 09/06/2018 Compétition / PUB
ANEP 817 235 du 09/06/2018
Compétition / PUB

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

MCS

21

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 MCS 21 Rien ne bouge À SAÏDA De notre correspondant DJELLOUL

Rien ne bouge

À SAÏDA

De notre correspondant

DJELLOUL KHELFALLAH

Sur le plan technique tout stagne au MC Saïda. Le club est toujours sans staff technique. Tout est confus, les joueurs restent perplexes et s'interrogent quant à leur avenir. Ceux qui sont sous contrat baignent dans le doute. Au moment où les autres clubs négocient avec leurs joueurs et préparent la saison prochaine, Saïda tourne en rond. Les joueurs sous contrat ne savent plus à quel saint se vouer. Les dirigeants du club devraient vite passer à l'action et essayer de finaliser avec les cadres de l'équipe. Avec ce retard, ce sont surtout les joueurs liés au club pour une saison qui commencent à s'impatienter le plus. D'ailleurs, plu- sieurs d'entre eux ont été contactés par d'autres clubs. La liste des libérables n'a pas encore été établie. Et de fait, la plu- part des joueurs commencent à douter de leur situation.

Le changement réclamé Depuis sept saisons, le MCS souffre en Ligue 2 Mobilis et malgré l'aide des autorités locales sur le plan financier, le train n'a pas été remis sur les rails. A chaque fois, ce sont les mêmes erreurs qui se répètent sur le plan de la gestion et si le MCS a échappé à la relégation six fois de suite, rien ne dit que cette baraka durera éternellement. Entre-temps, le club paie très cher cette gestion hasar- deuse et, pour cette raison, dans les rues de Saïda, on réclame un changement de plus en plus nécessaire et qui s'impose pour imprimer une bonne dynamique au MCS.

Les supporters haussent le ton Connus pourtant pour leur grande rete- nue et leur discours appelant continuel- lement à l'apaisement, les supporters du MCS ont, cette fois, haussé le ton, allant même jusqu'à exiger des actuels diri- geants et du président de partir et de

des actuels diri- geants et du président de partir et de laisser le club en paix.

laisser le club en paix. Ils sont pessi- mistes pour leur équipe. La colère monte, la grogne des supporters ne bais- sera pas de sitôt. C'est le ras-le-bol chez les fans du MCS qui ont décidé de sortir de leur mutisme et tirer à boulets rouges sur les dirigeants du club. La patience des supporters a atteint ses limites ; on demande maintenant le départ de l'ac- tuel bureau qui, pour la majorité des supporters, a échoué sur tous les plans. D. K.

GUARRICHE :

«Je resterai au MCS si…»

Comment passez-vous vos vacances ? Tout comme mes partenaires, j'ai décidé de m'éloigner du monde du football après une sai- son très difficile, pour ne pas dire pénible, je suis auprès de mes proches dans ma ville natale.

Vous êtes en fin de contrat ; peut-on connaître votre nouvelle destination ? Je suis effectivement libre de tout engagement. Pour répondre à votre question, je n'ai pas tran- ché quant à ma future destina- tion. Je vais d'abord me reposer après une année de pression. J'ai des contacts, je n'y ai pas encore donné suite, je ne veux pas préci- piter les choses. Je veux prendre un peu de recul. Je me prononce- rai au moment opportun.

On a entendu dire que vous avez émis le vœu de rester à Saïda… Je ne garde que de bons souve-

nirs de Saïda. Ce n'est pas évident de quitter cette équipe aussi faci- lement. Je ne trouve aucun incon- vénient à rester, mais sous cer- taines conditions.

Par exemple ? Tout d'abord, je tiens à préciser que cela n'a rien à voir avec l'as- pect financier, c'est plutôt un pro- blème d'hommes. Je resterai si le MCS recrute des joueurs capables de relever le défi afin que le club retrouve l'élite. Je ne veux pas revivre le même scénario que la saison écoulée.

Le président a déclaré qu'il n'y avait aucune volonté de se défaire de vous… Je l'en remercie. Je promets de tout faire pour répondre aux attentes de la direction et des sup- porters. J'ai envie de montrer un autre visage la saison prochaine afin de faire taire les critiques. D. K.

ASMO

Methezem Youcef-Khodja

et Mejdi libérés à l'amiable

Les choses commencent à bouger dans le camp de la direction du club asémiste. L'argent du transfert de Boualem Mesmoudi a permis aux dirigeants de régler le cas de beaucoup de joueurs.

PAR L. M. AZZI

D'après une source fiable, la direction a commencé par payer une bonne partie des joueurs dont la menace de saisir la CRL se faisait sentir. Evidemment aucun nom n'a été divulgué concernant le paiement sauf le cas de trois joueurs dont le bail avec le club a pris fin avant-hier " Hier soir (ndlr, mercredi), le club a trouvé un accord

avec Methezem, Youcef- Khodja et Mejdi. Ces trois

joueurs sont partis à l'amiable. Ils ont résilié leur contrat après avoir touché deux mois de salaire sur les sept que l'ASMO leur doit. A présent, ils sont libres ", précise notre interlocuteur avant-hier soir. Selon lui, l'opération paiement des joueurs se poursuit de plus belle après la rupture du jeûne au siège du club

L. M. A.

amateur.

13 joueurs à retenir

La direction du club de M'dina J'dida aurait pris la décision de dégraisser l'effectif de l'équipe première. D'après nos informations, les dirigeants ont décidé de garder 13 joueurs sur les 25 de la saison passée. Soit 11 sont appelés à changer d'air en plus de Boualem Mesmoudi qui a signé un bail avec l'USM Bel-Abbes. Aucun nom n'a filtré de nos sources sauf qu'il pourrait s'agir fort probablement des joueurs qui n'ont pas été dans les plans de l'entraîneur Salem Laoufi. Les discussions se poursuivant néanmoins avec les éléments qui ont de très fortes chances de se voir inviter à résilier leur contrat à l'image de Khelifa, Mehsas, Sayah ou Bouazza qui n'a jamais été convoqué. Ceci sans oublier Amirouche et Noura qui ont été les seuls pour l'instant à déposer leur requête au niveau de la Chambre de résolution des litiges. Il est certain que d'autres ne vont pas tarder à se faire inviter à négocier leur départ dans les jours à venir.

Kerroum, Belarbi et Hadji gardés

Deux joueurs issus de l'équipe des U19 et un autre des espoirs seront retenus dans l'effectif d'El-Djamîya pour le compte de la saison 2018-2017. Selon une source

fiable, il s'agit du défenseur Kerroum, du milieu Belaribi et de l'attaquant Hadji. Les trois ont eu la chance de prendre place dans l'équipe première, notamment le second nommé qui a gagné une place de titulaire avec des apparitions dans l'entrejeu et sur le flanc gauche de la défense. Les deux premiers font partie de la

sélection nationale des U19, faut-il le rappeler.

L. M. A.

Laoufi contacté par la JSMS et le MCS

Deux clubs du deuxième palier national sont intéressés par les services de Salem Laoufi. L'information nous a été confiée par l'intéressé avant-hier au téléphone. En réponse à la question d'en savoir davantage à propos de l'annonce de sa désignation à la barre de l'USM Harrach, ce technicien a répondu : " Non, pour l'ins- tant, il n'y a rien de concret du côté d'El-Harrach. J'ai des contacts avec la JSMS, le président m'a proposé de prendre la barre technique de son équipe. J'ai eu vent de quelques contacts du MCS, mais sans plus ", a indiqué l'ancien coach d'El-Djamîya avant-hier soir.

Félicitations Saïd Benmadi, sa femme Siheme et ses enfants Farouk, Abdelhak et Monsef félicitent leurs

Félicitations

Saïd Benmadi, sa femme Siheme et ses enfants Farouk, Abdelhak et Monsef félicitent leurs filles et sœurs Safia et Sabrine pour leur réussite à l'examen de la cinquième année primaire avec, respectivement, des moyennes de 7,7 et 8,2, mais également leur cousine Lina Guediri qui, elle aussi, a réussi son examen. On est fiers de vous, bravissimo les filles, à d'autres réussites incha Allah !

ANEP 816 854 du 09/06/2018 Compétition / PUB
ANEP 816 854 du 09/06/2018
Compétition / PUB
www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 22 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE Un âne tombe
www.competition.dz
Samedi 9 juin 2018
22
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
Un âne tombe dans une prise d'eau
On n'aime que
les femmes
qu'on rend heu-
reuses.
Marcel Achard
Mercredi 6 juin, aux
alentours de 15h30,
les pompiers des
Hautes-Pyrénées sont
intervenus pour
sauver un âne coincé
dans une prise d'eau
EDF sur le Louron, au
niveau de la commune
d'Avajan, sur la route
de Loudenvielle.
L'animal est tombé
dans ce trou rempli
d'eau et les pompiers
ont mis trois heures à
le sortir de ce
mauvais pas. Les
agents d'EDF sont
d'abord intervenus
pour faire baisser
l'eau afin que la bête
se retrouve au sec.
Les sauveteurs, au
nombre de six dont un
vétérinaire, ont
ensuite pu intervenir.
Ils ont pu le dégager
aux alentours de
18h30. L'âne était
blessé à une patte.
Citation
INSOLITE
LES FLÉCHÉS 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE Remplissez
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
qui excitent
club de
gamin pari-
tandem
finirent
l’Ouest
sien
l’horreur
DUDU
JJJJ OUROUR
ensemble de
précision
frais bancaires
étoffe de soie
légère
en fin de
compte
déclare
Un homme va consulter une voyante.
8
Voyante : Je vois
Je vois
Je vois que
vous avez deux enfants.
Homme : ça, c'est ce que vous croyez ! J'ai trois
enfants, madame.
Voyante : Ça, c'est ce que VOUS croyez !
hérisson
1
adverbe
de lieu
pour répéter
symbole
textuellement
cryptogame
des lacs
ville anglaise
monarques
monnaies
SUDOKU
dans le vent
4
ustensile cri-
blé de trous
vallée
5
7
4
8
relever
7
2
5
algue verte
traces creusée
dans le sol
9
6
4
5
marine
panoramas
7
8
1
3
3
6
obtint
grand aviateur
5
heureuse élue
8
2
3
5
audacieuse
déchet
ingurgité
sur une borne
10
5
1
3
renforce une
embrasser
affirmation
équidé hybri-
5
3
7
8
9
de
convient
affable
casse
4
1
6
5
embarcation
grave défaut
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
en ville
stère
est digne de
8
1
4
5
6
9
2
7
3
sort après
réexamina
coup
3
2
5
8
7
4
9
6
1
personne
9
7
6
1
3
2
8
5
4
combative
7
indice de
6
8
3
9
4
5
7
1
2
pelicule
1
4
7
6
2
3
5
8
9
chemin de
2
lieu sans vie
5
9
2
7
1
8
4
3
6
forêt
4
5
8
3
9
1
6
2
7
2
6
1
4
8
7
3
9
5
6
long temps
7
3
9
2
5
6
1
4
8
M
P
T
R
D
T
C
E
L
N
E
I
R
T
A
I
D
E
P
A
LES MELÉS
M
A
L
I
C
I
E
U
S
E
N
O
T
O
R
I
E
T
E
N
O
D
H
A
I
G
O
U
P
I
L
L
O
N
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
F
U
I
R
S
O
S
E
U
U
E
L
V
E
E
G
A
M
M
O
H
E
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
F
R
E
R
E
S
P
S
B
A
S
S
I
N
E
S
E
M
T
T
M
E
N
I
R
L
O
P
I
N
R
S
ALLAITER
IMPUDEUR
C
S
T
R
I
E
S
E
E
E
M
N
L
E
T
E
L
O
M
T
N
L
E
T
U
I
E
T
S
AUTEL
INNOVER
U
N
E
N
U
N
AUTRE
LENT
I
L
B
O
T
T
E
U
S
I
H
U
O
E
T
E
R
I
N
E
I
A
G
O
BORDURE
LOPIN
N
I
E
G
I
M
T
R
T
E
A
B
U
D
N
I
R
A
O
T
T
O
BRUINE
MEDIA
R
E
A
P
L
E
I
N
S
CATCH
MOLE
E
E
H
A
P
E
H
A
T
R
F
F
R
E
A
R
I
C
H
E
O
D
E
COUTELIER
NEUTRE
R
E
E
L
I
N
N
U
R
R
L
O
N
O
S
C
B
U
E
B
U
C
L
DEBALLAGE
NIER
N
O
N
N
E
E
L
DECHAINER
OCTROI
O
L
R
I
C
U
A
A
T
O
A
O
E
H
E
V
E
T
U
E
T
A
T
S
EDEN
ORGANISME
A
E
U
T
N
E
D
E
B
A
U
R
D
A
T
LES FLÉCHÉS
FESTIVAL
PANTELANT
FUEL
PEDIATRIE
L
R
R
G
M
E
D
I
A
O
C
D
U
I
N
1
2
3
4 5
6
LES MELÉS
GANG
RENIEMENT
D
A
N
I E
L
B
O
N
R
E
V
O
N
N
I
T
U
P
N
A
GOMME
SABOT
NATHAN
BAKER
I
A
D
E
B
A
L
L
A
G
E
R
M
E
P
GOUPILLON
SNOB
7
8
9
10
HEBETUDE
TABOU
R
O
S
E
G
E
M
S
I
N
A
G
R
O
R
E
I
R
I
HOMMAGE
TEMPOREL
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Samedi 9 juin 2018

INTERNATIONALE

23

www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 INTERNATIONALE 23 TOTTENHAM BLINDE KANE JUSQU'EN JUIN 2024 ! Auteur
TOTTENHAM BLINDE KANE JUSQU'EN JUIN 2024 ! Auteur d'une nouvelle saison aboutie avec Tottenham,
TOTTENHAM
BLINDE KANE
JUSQU'EN JUIN 2024 !
Auteur d'une nouvelle saison aboutie avec Tottenham,
l'attaquant Harry Kane a été récompensé pour ses
performances avec une prolongation de contrat jusqu'en 2024.

Au passage, l'international anglais a profité de l'occasion pour devenir l'un des joueurs les mieux payés du monde. Harry Kane a pro- longé avec Tottenham. Avant de lancer les grandes manœuvres pour le mercato d'été, Tottenham a déjà assuré l'essentiel. Après la prolonga- tion de l'entraîneur Mauricio Pochettino, le club londonien vient de blinder son avant-centre Harry Kane. Véritable star du projet des Spurs, l'international anglais a été récompensé de ses belles perfor- mances. Kane prolongé jusqu'en 2024 ! Auteur de 41 buts en 48 matchs toutes compétitions confon-

dues, le jeune talent de 24 ans a encore éclaboussé de sa classe cet exercice 2017-2018. Logiquement, Kane a été ainsi régulièrement annoncé dans le viseur de grands clubs européens, notamment du Real Madrid. Pour repousser les éventuels prétendants de l'interna- tional anglais, les Spurs l'ont tout simplement blindé ! Dans un com- muniqué officiel, la formation lon- donienne a annoncé ce vendredi la prolongation de Kane jusqu'en juin 2024. Un contrat sur le long terme qui va permettre à Tottenham de s'assurer la présence de sa star au moins pour la prochaine saison. Et

pour l'avenir, les Spurs se protègent aussi et peuvent déjà se frotter les mains dans l'éventualité d'un futur transfert. Le jackpot pour l'Anglais Mais pour conserver Kane, le récent 3e de Premier League a été bien évi- demment contraint de sortir le ché- quier ! Selon les informations du Daily Mail, l'avant-centre a profité de l'occasion pour doubler son salai- re afin de remporter 17 millions d'euros par an. Si cette somme venait à être confirmée, le Spur serait tout simplement l'un des joueurs les mieux payés du monde ! Mais Tottenham n'avait pas le choix pour le garder.

MARCELO TACLE CR7

ET TEND LA MAIN À NEYMAR

Voilà déjà plusieurs mois que la presse espagnole annonce régulièrement Neymar au Real Madrid cet été. Cette rumeur autour de l'attaquant du PSG a été commentée par son compatriote Marcelo, défenseur des Merengues, avec une question qui portait sur l'impossibilité d'avoir l'ex- Barcelonais et Cristiano Ronaldo dans la même équipe, notamment pour un problème d'ego. Présent en conférence de presse jeudi avec le Brésil, Marcelo a été questionné sur l'éventualité d'un transfert de Neymar vers le Real Madrid. Tout sourire, le latéral gauche du club espagnol a affirmé " qu'un jour, Neymar jouera au Real Madrid ", précisant même que les portes du club espagnol étaient " toujours ouvertes " au

numéro 10 du Paris Saint-Germain. D'autant plus que la présence de Cristiano Ronaldo à Santiago Bernabeu ne serait pas un frein pour la venue de l'enfant de Mogi das Cruzes. " Cristiano Ronaldo n'est pas le propriétaire du Real Madrid. Si le président veut quelqu'un, il l'achète… Ce n'est pas comme si la présence de Cristiano dans l'équipe empêchait Neymar de venir. Tous les joueurs espèrent que Cristiano reste, mais Neymar a toujours les portes ouvertes. Je pense que les meilleurs joueurs du monde doivent jouer au Real Madrid, et j'ai dit il y a deux ou trois ans que pour moi, un jour Neymar jouera au Real. Mais je ne sais pas quand ", a expliqué l'international auriverde de 30 ans. De son côté, le joueur le plus cher de la planète assure que toutes les rumeurs sur le Real " ne sont que des bêtises, cela ne vaut même pas la peine que je réponde."

Aubameyang

déclare sa

flamme au

Nigeria

 Aubameyang déclare sa flamme au Nigeria Pas qualifié pour le Mondial 2018 avec le Gabon,

Pas qualifié pour le Mondial 2018 avec le Gabon, Pierre-Emerick Aubameyang se consolera en suppor- tant le Nigéria. L'attaquant d'Arsenal n'a pas hésité à affi- cher son soutien aux Super Eagles sur

Twitter, en partie pour faire plaisir à son coéquipier chez les Gunners, Alex Iwobi, mais pas seulement. En effet, la Panthère a également mis en avant des raisons plus esthétiques (ou

! "Je soutiens

le Nigeria pour la Coupe du monde à cause de mon ami Alex Iwobi. Mais pour dire la vérité aussi à cause de votre équi- pement Nike. Il m'en faut un !", a plaisanté l'ancien Stéphanois. Il est vrai que le maillot du Nigeria fait un tabac. Précisons aussi que "PEA" est également sponsorisé par la marque à la virgule. Et comme un petit coup de pub ne fait jamais de mal…

La Premier

League aura

une trêve

hivernale dès

2019

C'était attendu, ça a été confirmé ce ven- dredi. A partir de la saison 2019-2020, la Premier League aura également sa trève hivernale. Il a été annoncé que le cham- pionnat anglais aurait désormais un peu moins de deux semaines de pause en février. L'Equipe parle de dix jours. Pour rap- pel, les équipes anglaises disputent le "Boxing Day" pendant les fêtes de fin d'an- née (Noël, Nouvel An), mais à la volonté de nombreux clubs, il a été décidé d'aména- ger le calendrier à l'avenir. Selon le com- muniqué publié ce vendredi, il y aura cinq matches de Premier League le premier week-end lors de cette pause. Et il y en aura cinq autres lors du sui- vant. "Cela profitera grandement aux clubs et au pays", a précisé l'instance. Aucune remarque n'a été apportée pour le "Boxing Day", mais il semblerait qu'il soit maintenu.

pas

)

Day", mais il semblerait qu'il soit maintenu. pas ) FEKIR À LIVERPOOL POUR 70 MILLIONS D'EUROS

FEKIR

À LIVERPOOL POUR 70 MILLIONS D'EUROS ?

pas ) FEKIR À LIVERPOOL POUR 70 MILLIONS D'EUROS ? Après le monégasque Fabinho, enga- gé

Après le monégasque Fabinho, enga- gé pour quelque 50 millions d'euros, le récent finaliste de Ligue des champions devrait enregistrer un deuxième gros coup. L'OL et Liverpool sont tombés d'ac- cord sur le transfert du milieu offensif lyonnais, Nabil Fekir, annonce l'Equipe, seulement quelques heures après des déclarations contraires du président de l'OL, Jean-Michel Aulas. D'après des sources anglaises, l'opération se chiffre à 65 millions d'euros, plus sept millions de bonus. Reste à Nabilon à passer sa visite médicale dans les heures qui viennent avant de s'envoler pour la Russie avec les Bleus. Plus tôt dans la journée, le patron de l'Olympique lyonnais en marge du lancement du compte à rebours de la Coupe du monde de football féminin 2019 avait pourtant déclaré que " le dos- sier est au point mort. Il n'y a pas du tout d'avancée. Le dossier ne se bouclera cer- tainement pas pendant la Coupe du monde et je ne pense pas qu'il y ait de changement avant le Mondial ", avant d'ajouter : " nous n'avons pas fixé de prix de base car nous n'avons pas encore dis- cuté de cela ". Well done JMA !

MARCELINO REFUSE DE SUCCÉDER À ZIDANE

Maurico Pochettino, Jürgen Klopp, Massimiliano Allegri… et mainte- nant Marcelino. Mis

à part le fidèle Guti,

personne ne semble vouloir prendre le risque de succéder à Zinédine Zidane sur le banc du Real Madrid. Alors que le club espagnol est en pleine recherche d'entraîneur, le coach du FC Valence Marcelino Garcia Toral a en effet été interrogé sur un possible intérêt pour le poste et il ne semble pas vraiment

intéressé par le défi qui lui serait proposé

à la Maison Blanche. " Ils ne vont pas

m'appeler, mais, de toute façon, je n'irais

pas parce que je suis très à l'aise à Valence ", a Marcelino dont les propos sont relayés par le média valencian Superdeporte. Très bien coté en Espagne, après un passage brillant et remarqué à Villarreal, ce dernier l'est encore plus depuis qu'il a permis au club " Ché " de retrouver la Ligue des champions avec une quatrième place du dernier cham- pionnat. Bien que manquant d'expérience au très haut niveau, son profil aurait pu cadrer avec les exigences fixées par Florentino Pérez.

d'expérience au très haut niveau, son profil aurait pu cadrer avec les exigences fixées par Florentino
www.competition.dz Samedi 9 juin 2018 24 ARRET SUR IMAGE Aït-Djoudi s'éclate à Roland-Garros
www.competition.dz
Samedi 9 juin 2018
24
ARRET SUR IMAGE
Aït-Djoudi
s'éclate à
Roland-Garros



Djabour nommé à la tête d'Al-Jahra

Libre après diverses expériences aux Émirats arabes unis, Kamel Djabour a retrouvé un club. Le technicien franco-algérien (58 ans), passé par Auxerre et l'Entente Sannois Saint- Gratien, la JSMB , mais aussi ancien sélectionneur du Congo, rejoint Al-Jahra SC (D1 koweïtienne). Il a signé un contrat d'un an.



ASAM : vers une démission collective du CSA

Le président du CSA de l'ASAM Cheddad Ben-

Essaïd a affirmé lors d'un point de presse animé jeudi soir à Aïn M'lila l'intention de tous les membres du CSA de démissionner à cause de la situation difficile que traverse le club malgré son accession en Ligue 1

lancé un

message à tous les hommes d'affaires de la ville pour venir créer la société sportive par actions mais personne ne s'est manifesté jusque- là. Le club croule sous les dettes et n'a pas de ressources. Il y a urgence", a affirmé le président du nouveau promu.

Mobilis. On a



Abid-Charef et Etchiali déçus par la FAF

Nos deux ambassadeurs à la Coupe du monde- 2018 en Russie, à savoir Mehdi Abid-Charef et Abdelhak Etchiali qui se trouvent depuis quelques jours à Moscou pour le traditionnel stage précédant la Coupe du monde ont rejoint la capitale moscovite très déçus de l'absence d'un soutien moral de la part de la FAF qui n'a pas pris la peine de leur organiser une petite réception en leur honneur avant leur participation à la Coupe du monde 2018. Pourtant, lors de la dernière réunion du BF Il a été mentionné noir sur blanc que la FAF compte les honorer avant leur départ en Russie mais rien de cela n'a été fait.

BELLOUMI

Vivement le retour d'Halilhodzic”

Pour l'ex- international et Ballon d'Or africain Lakhdar Belloumi, la sélection algérienne a touché le fond. Pour lui, le mal est profond car il estime que Madjer n'est pas responsable de cette situation car depuis le départ de Vahid Halilhodzic l'EN a perdu de sa verve et de sa réputation.

l'EN a perdu de sa verve et de sa réputation. La sélection algérienne a pris 3

La sélection algérienne a pris 3 buts face au Portugal jeudi soir à Lisbonne. Comment avez- vous trouvé la prestation des Verts ? Je m'attendais à cette défaite surtout face au champion d'Europe en titre car il faut reconnaître que la sélection algérienne a beaucoup régressé ces dernières années ; la preuve, elle s'est fait battre récemment par le Cap-Vert au stade du 5- Juillet. Pour revenir au match disputé contre le Portugal, les Algériens n'ont fait que se défendre commettant des erreurs incroyables en défense. On aurait pu perdre par un score plus large si les attaquants portugais étaient plus efficaces.

Comment avez-vous trouvé la sélection algérienne sur le plan organisationnel ? La différence était grande entre les deux équipes, d'un côté une équipe portugaise parfaite- ment organisée avec un jeu fluide porté vers l'avant et de l'autre côté une équipe algérienne manquant terriblement de cohésion et d'inspira- tion.

Le public algérien réclame le départ de Madjer. Etes-vous du même avis ? Le sort d'un entraîneur est lié aux résultats, c'est la loi implacable du sport. Pour Madjer, c'est la même chose. Il n'a pas réussi à provoquer le déclic, il doit s'en aller. Je dis que ce n'est pas de sa faute

car le mal est plus profond. Pour moi, il est venu au mauvais moment, il aurait dû ne jamais accep- ter une telle mission.

Vous dites que le mal est plus profond .Soyez plus explicite ? Depuis le départ de Vahid Halilhodzic, la sélec- tion algérienne a perdu de sa verve et les joueurs donnent l'impression qu'ils ne sont plus motivés. C'est comme si un ressort s'est cassé. La preuve, tous les entraîneurs qui sont venus après Vahid ont échoué.

On parle d'un éventuel retour d'Halilhodzic, pensez-vous que c'est la solution pour redresser une situation très compliquée ? Je suis favorable à un retour de Vahid car il connaît bien la mentalité des joueurs algériens et ne part pas dans un terrain inconnu.

Vous avez été désigné ambassadeur de l'Algérie pour la candidature marocaine pour l'organisation de la Coupe du monde-2026. Un calendrier chargé vous attend cette semaine… Je pars aujourd'hui à Moscou via Lyon pour faire partie de la délégation marocaine qui ira défendre son dossier dans l'espoir d'arracher le OK de La FIFA le 13 juin pour l'organisation de la Coupe du monde-2026. K. H.

Hamdi signe à Al-Salmiya SC, au Koweït

Pau après avoir quitté son poste d'entraîneur à l'USM Alger, l'entraîneur algérien Miloud Hamdi a vite retrouvé du service. En effet, il vient de s'engager avec Al-Salmiya SC, le club koweïtien. Ce dernier a annoncé que l'ex-coach des Rouge et Noir va prendre en mains l'équipe et essayer de faire une aussi bonne saison que la dernière lorsqu'il s'est classé 2 e dans le championnat. L'ancien entraîneur de l'USMA va donc diriger une équipe sur un troisième continent, après l'Europe à ses débuts en France et l'Afrique avec l'Algérie ainsi que le Maroc.

et l'Afrique avec l'Algérie ainsi que le Maroc. Ramos menacé par «La bête» En blessant Mohamed

Ramos menacé par «La bête»

En blessant Mohamed Salah et en provoquant une

commotion cérébrale à Loris Karius, Sergio Ramos

a été l'un des principaux acteurs (décriés) de la

finale de la Ligue des champions opposant le Real Madrid à Liverpool. Désormais détesté dans tout le Royaume-Uni, Ramos a fait l'objet de menaces et d'intimidations. Dernière en date : celle sur Instagram de l'attaquant de Wycombe Wanderers, Adebayo Akinfenwa (36 ans), surnommé "La bête" du fait de son physique impressionnant et de son

poids. Dans une vidéo, Akinfenwa a clairement menacé Sergio Ramos. "Cela fait maintenant une semaine depuis la finale de la Ligue des Champions et je reviens tout juste de mes vacances. Sergio Ramos, vous avez non seulement blessé mon gars, Mo Salah, mais j'entends maintenant que vous êtes

à l'origine d'une blessure de Karius. Ecoute, frère,

je ne jouerai jamais contre toi parce que je ne jouerai jamais en Ligue des Champions, et tu as de la chance, parce que si ça arrivait…", a lâché le poids lourd anglais, avant de tordre une chaussure de CR7. Ambiance.

ISSAM ABDELFETTAH

réunit les arbitres algériens

Issam Abdelfettah, ancien arbitre international égyptien, actuellement membre de la commission d'arbitrage CAF et président de la commission d'arbitrage de la Fédération égyptienne de football a accompagné cette semaine la sélection olympique de son pays en Algérie pour jouer 2 matches amicaux contre la sélection algérienne U21.Sollicité par la CFA, l'instructeur CAF a profité de sa présence pour réunir nos arbitres internationaux et quelques arbitres de l'élite jeudi pour une journée débat sur l'arbitrage. Cette réunion s'est déroulée à l'hôtel Soltane à Alger.