Vous êtes sur la page 1sur 2

Herméneutique, ontologie et théorie du langage

Aubenque, P., « Aristote et le langage », Annales de la faculté des lettres d’Aix, 1967.
Aubenque, P., « Herméneutique et ontologie. Remarques sur le Peri Hermeneias d’Aristote », dans
Sinaceur (éd.), Penser avec Aristote, Erès, 1991 ; repris dans Problèmes aristotéliciens, vol. 1,
Philosophie théorique, Vrin, 2009, p. 101-113.
Bellemare, P., « Symbole : fondements anthropologiques de la doctrine aristotélicienne du
langage », Philosophiques, 9 (1982), 265-279.
Couloubaritsis, L., « Symbole et métaphore », Recherches sur la philosophie et le langage, 1988.
*Dilthey, Origines et développements de l’herméneutique (1900), traduit dans Dilthey, Le monde de l’esprit, I,
Aubier, 1947. La naissance de l’herméneutique en Grèce : Dilthey se réfère à la sophistique
ou à la Rhétorique d’Aristote, mais non au De interpretatione.
Fédier, Interprétations, PUF, 1985.
Gadamer, Vérité et méthode, Seuil, 1996, p. 334-346 (« L’actualité herméneutique d’Aristote).
Grondin, J., « La tâche de l’herméneutique dans la philosophie ancienne », Klesis - Revue
philosophique (http://www.revue-klesis.org/) 2, 2006.
Heidegger, Etre et temps, § 7 B, 33 et 34
Heidegger, Einführung in die phänomenologische Forschung (GA, 17), cours de 1923/4, dont les 40
premières pages définissent la « phénoménologie » à partir de l’analyse des notions de
phainomenon et de logos chez Aristote.
Heidegger, Grundbegriffe der aristotelischen Philosophie (GA 18), cours de 1923 dont le § 9 (p. 45-64)
examine la définition aristotélicienne de l’homme comme animal doué de logos.
Heidegger, Logik (GA 21), cours de 1925/26, dont la première partie porte sur le rapport
logos/vérité chez Aristote, ainsi que sur la question de la signification.
Heidegger, Les concepts fondamentaux de la métaphysique, Gallimard, 1983 (traduction de GA 29/30,
cours de 1929/30), § 72, p. 440-478 (le logos apophantique chez Aristote).
Labarrière, J.-L., « Neutralité du signe et neutralité du symbole chez Aristote », Exercices de la
patience, 1985.
Modrak, Deborah, Aristotle’Theory of Language and Meaning, Cambridge, 2001.
Moreau, J., « Aristote et la vérité antéprédicative », in Aristote et les problèmes de méthode, Symposium
Aristotelicum, Louvain, 1961.
E. Montanari, La sezione linguistica del Peri hermeneias di Aristotele, 2 vol., Florence, 1984-1988.
J.-L. Nancy, Le partage des voix, Galilée, 1982.
Pépin, J., « Sumbola, semeia, homoiemata. À propos de De Interpretatione, I, 16 a 3 –8 et Politique VIII,
5, 1340 a 6-39 », dans J. Wiesner, Aristoteles, Werk und Wirkung, Walter de Gruyter, 1985.
Romeyer-Dherbey, « L’âme est en quelque façon tous les être (Aristote, De Anima, III 8,
431b21) », dans Elenchos, 1987.
Ryle, G., Dilemmas, Cambridge, 1954, ch. 2.
Thomas Sheehan, « Hermeneia and apophansis : the early Heidegger on Aristotle », in Franco
Volpi,et al., Heidegger et l’idée de la phénoménologie, Dordrecht, 1988, p. 67-80.

Organon. Logique

Brunschwig, J., « L’Organon, tradition grecque », article « Aristote de Stagire », dans R. Gulet (dir.),
Dictionnaire des philosophes antiques, I, CNRS, 1989, p. 482-502.

Traité De l’interprétation
Aubenque, P., "Sens et unité du traité aristotélicien De l'interprétation", dans Husson, Suzanne (éd.),
Interpréter le De Interpretatione, Vrin, 2009.
Brunschwig, J., « Le chapitre 1 du De Interpretatione. Aristote, Ammonius et nous », Actes du XIIIe
symposium aristotelicum, Laval théologique et philosophique, 64(1), 2008, p. 35–87.
https://www.erudit.org/fr/revues/ltp/2008-v64-n1-ltp2317/018534ar.pdf
Husson, Suzanne (éd.), Interpréter le De Interpretatione, Vrin, 2009.
*Isaac, J., Le Peri Hermeneias en Occident de Boèce à saint Thomas. Histoire littéraire d’un traité d’Aristote,
Vrin, 1953.

Futurs contingents. De int., 9.

Anscombe, G.E.M., « Aristotle and the Sea-Battle », Mind, 55 (1956), 1-15.


Baudry, L., La querelle des futurs contingents, Louvain 1465-1475, Vrin, 1950.
Celluprica, V., Il capitolo 9 del De Interpretatione di Aristotele, Bologne, 1977 (contient une
bibliographie raisonnée de 57 études sur les futurs contingents, de 1930 à 1973).
Hintikka, Time and Necessity, Oxford, 1973 (études sur la théorie aristotélicienne de la modalité ; le
chapitre VIII est consacré aux futurs contingents et au de Int., 9)
Schuhl, Le dominateur et les possibles, PUF, 1960.
Vuillemin, J., Nécessité ou contingence : l’aporie de Diodore et les systèmes philosophiques, éd. De Minuit,
1984.