Vous êtes sur la page 1sur 7

Régime TN

Manipulation 1 :

Dans cette manipulation, nous réalisons le montage correspond à la planche 1 :

On ouvre les organes de coupure (Q1 à Q33).


Schéma équivalent :

1- On met sous tension en fermant Q1, Q21 et Q32


2- Ensuite nous avons créé un défaut franc dans le récepteur R2 en appuyant sur
le bouton poussoir Bp2.
Nous avons remarqué que - Q1 reste fermé
- Q32 et Q21 s’ouvrent

Nous constatons que lorsque le défaut d’isolement intervient entre la phase et


la masse, il y’a une forte différence de de potentiel à cause de la liaison de
masse au neutre, celle-ci a tendance à provoquer le claquage de l’isolant et à
transformer le défaut d’isolement en court-circuit phase neutre.
Alors Q1 reste en fonctionnement car le neutre n’y est pas relié,
Zd est presque nulle, et le courant est très important.

Conclusion :
On constate que l’intensité n’est limitée que par la résistance de défaut.
Donc lors d’un premier défaut l’intensité de défaut est très forte,
Donc on doit éviter les conducteurs qui ont une section inférieure à 16 mm²
(Cuivre), 10 mm² (Aluminium).
Manipulation 2

Nous réalisons le montage suivant :

On ouvre les organes de coupure (Q1 à Q33)

Schéma équivalent :

Nous utilisons un rhéostat pour avoir une résistance du câble de mise à la Terre de
25Ω .
1- On met sous tension en fermant Q1, Q21 et Q32
2- Ensuite, On crée un défaut franc dans le récepteur R2 en appuyant sur le
bouton poussoir Bp2 : nous avons remarqué que rien ne se passe (pas de
danger).

Le courant de défaut Id :
𝑉
𝐼𝑑 = = 25,4A
𝑅ℎ

On déduit que le disjoncteur ne se


déclenche pas dans le cas d’un défaut
franc, parce que le courant de défaut
est limité par la résistance du câble.

3- On mesure les tensions entre les masses des récepteurs R1 et R2 et la Terre, et


on trouve :
UC1= 0 V
UC2=127 V
 La tension de contact UC2 est la tension simple.
 UC2 est dangereuse parce que Uc>UL=25v.

D’après le tableau 48A TN (NF C 15-100)

On déduit que le temps de coupure maximale du dispositif de protection dans les


conditions mouillées ne doit pas dépasser 20ms.

0,8∗𝑉∗𝑆𝑝ℎ
4- A partir la relation𝐼𝑑 = , on conclut que la longueur du câble ne doit
𝜌∗(1+𝑚)∗𝐿
pas dépasser une certaine valeur pour un seuil de protection Ia donné par le
dispositif de protection en court-circuit. Et pour que la protection assure bien
sa fonction, il faut que Ia<Id.
Manipulation 3

1- On réalise le montage correspondant à la planche 3

On ouvre les organes de coupure (Q1 à Q33)


Schéma équivalent :

On met sous tension en fermant Q1, Q21 et Q32

Ensuite on Crée un défaut franc dans le récepteur R2 par l’appuie sur le bouton
poussoir Bp2.

• Le DDR Q32 s’ouvre, pas de danger.

Conclusion :
Si les câbles sont long, pour nous garantir la protection, il faut :

• Augmenter la section du câble du PE.


• Utilisé un autre type des Disjoncteurs.
• Ajouter Un DDR.

L’interconnexion et la mise à la Terre des masses sont des conditions nécessaires


et suffisantes pour la protection en cas de premier défaut.