Vous êtes sur la page 1sur 57

‫المدرسة الوطنية للمهندسين بتونس‬

Ecole nationale d’ingénieurs de Tunis

Département Génie Civil

Mémoire Ouvrages d’Arts

Réalisé par : ABDELKEFI Bilel


AYADI Ali
MAGOURI Mohamed Tarek
Classe : 3AGC1

Année universitaire 2015/2016


Table des matières
Chapitre 1 : Présentation du projet ........................................................................................ 2
I.1. Description du projet ......................................................................................... 2
I.2. Données du projet .............................................................................................. 2
I.3. Travail demandé ................................................................................................. 3
Chapitre 2 : Prédimensionnement des éléments du tablier ................................................. 4
II.1. Introduction ........................................................................................................ 4
II.2. Géométrie de l’ouvrage ..................................................................................... 4
II.2.1 Classe du pont : .............................................................................................. 4
II.2.2 Longueur de calcul ......................................................................................... 5
II.2.3 Prédimensionnement des poutres : ................................................................ 5
II.2.4 Prédimensionnement de l’entretoise ............................................................. 5
II.2.5 Prédimensionnement du hourdis ................................................................... 5
II.2.6 Nombre de poutres ......................................................................................... 5
II.2.7 Dimensionnement du talon ............................................................................ 6
Chapitre 3 : Calcul des paramètres fondamentaux ............................................................... 8
III.1. Calcul des moments d'inertie de flexion et de torsion .................................... 8
III.1.1 Moment d’inertie de flexion : ...................................................................... 8
III.1.2 -Moment d’inertie de torsion : ..................................................................... 8
III.2. Poutres centrales ............................................................................................... 8
III.3. Entretoises ......................................................................................................... 8
III.4. Paramètres fondamentaux α et θ ...................................................................... 9
Chapitre 4 : Calcul des CRT pour la poutre centrale ........................................................ 10
IV.1. Introduction : ................................................................................................... 10
IV.2. Caractéristiques du pont ................................................................................. 10
IV.3. Courbe de K .................................................................................................... 10
IV.3.1 Interpolation sur 𝜶 ..................................................................................... 10
IV.3.2 Interpolation sur  ..................................................................................... 10
IV.4. Détermination des CRT .................................................................................. 11
IV.4.1 Charge AL.................................................................................................... 12
IV.4.2 Charge qtr .................................................................................................... 13
IV.4.3 Charge Bc.................................................................................................... 14
IV.4.4 Charge Mc120 ............................................................................................ 15
Chapitre 5 : Calcul des CRT pour la poutre de rive .......................................................... 17

II
V.1. Caractéristiques du pont .................................................................................. 17
V.2. Courbe de K...................................................................................................... 17
V.2.1 Interpolation sur 𝜶 ...................................................................................... 17
V.2.2 Interpolation sur  ...................................................................................... 17
V.2.3 Interpolation sur y (la position de la poutre) .............................................. 17
V.3. Détermination des CRT ................................................................................... 18
V.3.1 Charge AL .................................................................................................... 18
V.3.2 Charge qtr ...................................................................................................... 20
V.3.3 Charge Bc ..................................................................................................... 20
V.3.4 Charge Mc120 .............................................................................................. 21
Chapitre 6 : Détermination des sollicitations ..................................................................... 23
VI.1. Sollicitations dues à la charge permanente : ................................................. 23
VI.1.1 Valeur de la charge permanente : .............................................................. 23
VI.1.2 Moments fléchissant :................................................................................. 24
VI.1.3 Efforts tranchants........................................................................................ 25
VI.2. Sollicitations dues à la charge AL .................................................................. 26
VI.2.1 Valeur de la charge AL: .............................................................................. 26
VI.2.2 Moments fléchissant ................................................................................... 26
VI.2.3 Efforts tranchants........................................................................................ 27
VI.3. Sollicitations dues à la charge du trottoir ...................................................... 28
VI.3.1 Valeur de la charge ..................................................................................... 28
VI.3.2 Moment fléchissant .................................................................................... 28
VI.3.3 Effort tranchant ........................................................................................... 29
VI.4. Sollicitations dues à la charge Bc ................................................................... 29
VI.4.1 Valeur de la charge ..................................................................................... 29
VI.4.2 Moments fléchissant ................................................................................... 30
VI.4.3 Effort tranchant ........................................................................................... 34
VI.5. Sollicitations dues à la charge militaire Mc120 ............................................. 35
VI.5.1 Valeur de la charge ..................................................................................... 35
VI.5.2 Moments fléchissant ................................................................................... 36
VI.5.3 Effort tranchant ........................................................................................... 37
VI.6. Sollicitations de calcul ................................................................................... 38
VI.6.1 Sollicitations de calcul à l’ELU ................................................................. 38
VI.6.2 Sollicitations de calcul à l’ELS : ............................................................... 39
Chapitre 7 : Calcul des sollicitations des entretoises d’about sous l’effet de vérinage ... 40

III
VII.1. Introduction : .................................................................................................. 40
VII.2. Mode de calcul : ............................................................................................. 40
VII.2.1 Charges réparties ....................................................................................... 41
VII.2.2 Charges concentrées.................................................................................. 41
VII.2.3 Modélisation avec RDM 6........................................................................ 42
Chapitre 8 : Modélisation avec SAP 2000 V17.................................................................. 44
VIII.1. Présentation du logiciel (SAP2000 v14-Bridge): ....................................... 44
VIII.2. Etapes de modélisation : .............................................................................. 44
VIII.2.1 La géométrie ............................................................................................ 44
VIII.2.2 La saisie de cas de charge ....................................................................... 45
VIII.3. Les résultats .................................................................................................. 47

IV
Liste des figures

Figure 1: Coupe transversale de l'ouvrage ................................................................................ 2

Figure 2: Coupe longitudinale de l’ouvrage ............................................................................. 2

Figure 3: Section transversale d’un tablier d’un pont à poutres en BP ................................... 4

Figure 4: Talon d'une poutre précontrainte............................................................................... 6

Figure 5: Section de la poutre principale .................................................................................. 7

Figure 6: Ligne d’influence de K pour la poutre centrale ..................................................... 11

Figure 7 : Cas de charge Al ..................................................................................................... 12

Figure 8 : Cas de charge la plus défavorable .......................................................................... 13

Figure 9 : Cas de charge 'trottoir' ............................................................................................ 13

Figure 10 : Cas de charge bc ................................................................................................... 14

Figure 11 : Cas le plus défavorable charge bc ........................................................................ 15

Figure 12 : Cas de charge Mc120............................................................................................ 16

Figure 13 : Les valeurs des CRT pour la poutre centrale ...................................................... 16

Figure 14: Ligne d’influence de K pour la poutre de rive ..................................................... 18

Figure 15 : Cas de charge al pour la poutre de rive ............................................................... 19

Figure 16 : Cas de charge ‘trottoir‘ ......................................................................................... 20

Figure 17 : Cas de charge la plus défavorable ........................................................................ 20

Figure 18 : Cas de charge bc ................................................................................................... 21

Figure 19 : Cas la plus défavorable ......................................................................................... 21

Figure 20: Diagramme des moments fléchissant sous l’effet de la charge permanente ...... 24

Figure 21: Distribution des efforts tranchants sous l’effet de gper ....................................... 25

Figure 22:Distribution des moments fléchissant sous l'effet de la charge AL ..................... 27

Figure 23: Effort tranchant dans la section x sous l'effet de la charge Al ............................ 27

Figure 24: Détermination des moments fléchissant sous l’effet de la charge Bc pour la
1ère disposition ............................................................................................................................. 31

V
Figure 25: Détermination des moments fléchissant sous l’effet de la charge Bc pour la
2ème disposition............................................................................................................................ 32

Figure 26: Représentation longitudinale de la charge Mc120 ............................................... 35

Figure 27: Détermination des moments fléchissant sous l’effet de la charge Mc120 ......... 36

Figure 28 : Détermination des efforts tranchants sous l'effet de Mc120 .............................. 37

Figure 29: Détermination des efforts tranchants sous l’effet de la charge Mc120 .............. 37

Figure 30: Section transversale d’un tablier d’un pont à poutres montrant les entretoises
d’appui ........................................................................................................................................... 40

Figure 31:Schéma du vérinage (cas de deux vérins).............................................................. 40

Figure 32: Détermination de la flèche .................................................................................... 42

Figure 33: Détermination du moment fléchissant .................................................................. 42

Figure 34: Détermination de l’effort tranchant ...................................................................... 42

Figure 35: Contrainte normal (fibre inférieur et fibre supérieur) .......................................... 43

Figure 36: La saisie de nouveau modèle ................................................................................. 44

Figure 37: La saisie de type de tablier .................................................................................... 45

Figure 38: Vue de la modélisation de l'ouvrage ..................................................................... 46

Figure 39: Vue de l’ouvrage .................................................................................................... 46

Figure 40 : Définition des charges .......................................................................................... 47

Figure 41: Deformed shape ..................................................................................................... 47

Figure 42: Déformé longitudinale ........................................................................................... 48

VI
Liste des Tableaux

Tableau 1: Paramètres du projet ................................................................................................ 6

Tableau 2: K pour  =0 ,85 (Pour la poutre centrale) ........................................................... 11

Tableau 3: K pour  =0,9 (Pour la poutre centrale) .............................................................. 11

Tableau 4: K = K(e) (Pour la poutre centrale)........................................................................ 11

Tableau 6: K pour 𝜃 = 0,85 après 2 interpolations (sur y puis sur α) .................................. 18

Tableau 7: K pour 𝜃 = 0,9après 2 interpolations (sur y puis sur α) ...................................... 18

Tableau 8: K = K(e) après trois interpolations pour la poutre de rive .................................. 18

Tableau 9: Les valeurs des CRT pour la poutre de rive......................................................... 22

Tableau 10: Moments fléchissant dus à la charge permanente ............................................. 25

Tableau 11: Efforts tranchants dus à la charge permanente .................................................. 26

Tableau 12: Moments fléchissant dus à la charge AL ........................................................... 27

Tableau 13: Efforts tranchants dus à la charge AL ................................................................ 28

Tableau 14: Moments fléchissant dus à la charge du trottoir ................................................ 29

Tableau 15: Efforts tranchants dus à la charge du trottoir ..................................................... 29

Tableau 16: Valeurs de  P.y i i pour la 1ère disposition.................................................... 31

Tableau 17: Valeurs de  P.y i i pour la 2ème disposition .................................................. 32

Tableau 18: Valeurs de  P . y pour


i i les plus défavorables ................................................ 33

Tableau 19: Moments fléchissant dus à la charge .................................................................. 33

Tableau 20: Moments fléchissant dus à la charge Bc pour tout x ........................................ 34

Tableau 21: Efforts tranchants dus à la charge Bc ................................................................. 35

Tableau 22: Moments fléchissant dus à la charge Mc120 ..................................................... 37

Tableau 23: Efforts tranchants sous l’effet de la charge Mc120 ........................................... 38

Tableau 24: Moments fléchissant de calcul à l’ELU (en KN.m) .......................................... 38

Tableau 25: Efforts tranchants de calcul à l’ELU (en KN) ................................................... 39

VII
Tableau 26: Moments fléchissant de calcul à l’ELS (en KN.m) ........................................... 39

Tableau 27: Efforts tranchants de calcul à l’ELS (en KN) .................................................... 39

VIII
Introduction

Les ponts occupent depuis toujours une place importante dans l'histoire de transport.
En effet un pont est défini comme étant une construction qui permet le franchissement d’un
obstacle naturel tel qu’une vallée un fleuve ou artificiel comme les routes, en passant par-
dessus cette séparation.

Il peut avoir également la fonction de franchir un obstacle pour une conduite d’eau, de
gaz ou autre, dans ce cas, le pont est appelé aqueduc. Généralement, Un pont doit :

 Assurer la continuité des circulations en partie supérieure, inférieure, ou supérieure et


inférieure.
 S’intégrer dans un paysage, un site.
 Etre protégé, notamment contre les affouillements (en pied d’ouvrage fluviaux) et les
intempéries (eaux de ruissellement, neige, vent…)
 Assurer la protection des usagers

Cinq classes de ponts sont définies selon leur structure : les ponts voûtés, les ponts à
poutres, les ponts en arc, les ponts suspendus et les ponts haubanés. Des critères spécifiques
conduisent pour chacune de ces classes à définir une typologie qui lui est propre. Le matériau
utilisé est un des critères de différenciation communs à l’ensemble des classes. Selon le
matériau, les modes de conception, de construction, de surveillance et d’entretien seront
différents. Chaque type de pont est adapté à une plage de portée, dans ce projet on va
s’intéresser à l’étude d’un pont à poutre.
Chapitre 1 : Présentation du projet
I.1. Description du projet
L’ouvrage est un pont à poutres sous chaussée de type VIPP constitué des poutres
identiques préfabriquées, précontraintes par post-tension moyennant deux familles de câbles.
Ces poutres, de longueur 38 m et de portée 37 m, sont solidarisées entre elles par un hourdis
et par des entretoises d’about. Le tablier est formé par une chaussée avec une largeur roulable
Lr=8m et deux trottoirs de largeur 2,5m chacun.

Figure 1: Coupe transversale de l'ouvrage

Figure 2: Coupe longitudinale de l’ouvrage

I.2. Données du projet


 Longueur de la poutre : lc = 38 m
 Largeur roulable du tablier : Lr = 8 m
 Largeur du trottoir : Ltr = 2.5 m

2
I.3. Travail demandé
 Proposer une conception de la section transversale du tablier : Prédimensionner les
éléments du tablier (poutres, hourdis, et entretoises).
 Calculer le coefficient de répartition transversale (CRT) de la poutre de rive et de la
poutre centrale.
 Calculer les sollicitations (moment fléchissant et effort tranchant) dans les poutres
principales en appliquant les surcharges de types A, B et militaires Mc120.
 Modéliser cette travée du tablier sur le logiciel SAP2000 par un modèle 3D.
 Comparer les CRT et les sollicitations obtenues analytiquement et numériquement.
 Calculer les sollicitations des entretoises d’about.
 Calculer numériquement la torsion maximale des poutres avec et sans l’effet de la
précontrainte.

3
Chapitre 2 : Prédimensionnement
des éléments du tablier
II.1. Introduction
Lors de la conception nous allons pré dimensionner les différents éléments d’une
poutre précontrainte avec talon, nous pourrions citer :

 La hauteur de la poutre hp .
 La largeur de la table de compression située au-dessus bt.
 L’épaisseur de l’âme de la poutre bs.
 L’épaisseur du hourdis h d.
 La largeur de la pré-dalle c.
 La largeur du talon bta.
 Les hauteurs h1 et h2 des parties verticales et inclinées du talon.
 L’entraxe de deux poutres b0.

Figure 3: Section transversale d’un tablier d’un pont à poutres en BP

II.2. Géométrie de l’ouvrage


L’ouvrage présente les caractéristiques suivantes :

 Largeur roulable : Lr = 8 m

 Largeur chargeable : Lch =Lr –n×0.5 (n=2) = 7m.

II.2.1 Classe du pont :


 Lr 7m  Pont de 1ère classe

 Nombre de voies : Nv= E (Lch /3) = 2 Voies

4
 Largeur d’une voie : V=Lch/Nv = 3.5 m.

II.2.2 Longueur de calcul


L’about de la poutre est :

d = 0,5 à 0,6 m On prend : d = 0,50 m

 La longueur de calcul : Lc = L – 2×d = 37m.


 La largeur de la travée : LT = Lr + 2×Ltr = 13m
II.2.3 Prédimensionnement des poutres :
 Hauteur de la poutre : hp

L'élancement habituel (hp/ lc) est de (1/16 à 1/18) tel que : lc/18 ≤ hp ≤ lc /16

Soit : 2.01≤ hp ≤ 2.31

On prendra la hauteur de la poutre hp égale à 2.2 mètres

 Epaisseur de l’âme : ba

0,18  ba  0,25m
On prendra l’épaisseur de l’âme ba égale à 0.25m.
II.2.4 Prédimensionnement de l’entretoise
 L’épaisseur : 0,15 ≤ be ≤ 0,2m  be= 0,20m

 La hauteur : 0,8 hp ≤ he ≤ 0,9 hp

1,76 ≤ he ≤ 1,98m  he = 1,8m

II.2.5 Prédimensionnement du hourdis

 Entraxe des poutres : b0 = 2,50 à 4,00 m  b0 = 3 m


b0 3
 Epaisseur du hourdis :hd =   hd = 0,19 m
16 16
 La pré-dalle : c = 0,60 à 0,80 m  c = 0,8 m
 Largeur de la table de compression : bt  b0  c (ou bt = 1,80 à 2,80 m)  bt = 2,2 m

 Largeur utile : Lt = Lr + 2 x Ltr = 8 + 2 x 2.5 = 13 m  Lt = 13 m

II.2.6 Nombre de poutres


Lt - bt 13  2.2
Lt = (n – 1). b0 + bt (avec n : nombre de poutres) n = 1  1  n = 5
b0 3

5
II.2.7 Dimensionnement du talon
Pour le dimensionnement du talon, il existe deux méthodes, nous nous allons procédés
par la deuxième méthode (méthode de SETRA) :
Le SETRA recommande de prendre les dimensions ci-après du talon :

Figure 4: Talon d'une poutre précontrainte

 Détermination de bta

LT lc2 13  37 2
bta  2 tel que Kt  1100 à 1300 avec Kt =1200 AN : bta 
hp K t n 2.22 1100  5

 bta = 0,67 m

 Détermination de h2
tg  1 à 1,5
On a 0, 6  bta  0,8 m   On prend donc : tgα = 1 (α =45°)
h2  0,1 à 0,2 m.

 h2 = 0,1 m

 Détermination de h1 :
tg 0,67  0,25
h1 = . ( b ta - b a ) =  h1 = 0,21 m
2 2

 Détermination de hta : hta = h2 + h1/2  hta = 0,205 m


Tableau 1: Paramètres du projet

Poutre principale
b0 (m) hp (m) bt (m) hd (m) ba (m) hta (m) bta (m) h1 (m) h2 (m) Lt (m)
3 2,2 2,2 0,19 0,25 0,205 0,67 0,21 0,1 13

Entretoise Predale Caracteristique du pont


he (m) be (m) c (m) d (m) d-retenue classe Lc (m)
1,8 0,2 0,8 0,06 2 1 37

6
Figure 5: Section de la poutre principale

Calcul du centre de gravité :(y1, y2)

1 b a .h p  b 0  b a h d  b ta  b a h ta 2h p  h ta 
2 2

y2   y2  0.73m
2 b a .h p  b ta  b a h ta  b 0  b a h d

y1= hp -y2= 2.2 – 0.73 = 1.47m

Calcul du moment d’inertie de flexion :

1
Ip  . b0 . y23  (b0  ba )( y2  .hd )3  bta y13   bta  ba  ( y1  .hta )3   1.025m 4
3

Calcul de l’aire de la section :

A  bta  hta  b0  hd  ba  (hp  (hd  hta ))  1.1586m2

Calcul du rendement :

v  y2 v '  y1
IP 1.025
   0.824
A.v.v 1.1586  0.73 1.47
'

7
Chapitre 3 : Calcul des paramètres fondamentaux
III.1. Calcul des moments d'inertie de flexion et de torsion
III.1.1 Moment d’inertie de flexion :
IP = IX=1.025 m4

III.1.2 -Moment d’inertie de torsion :


On décompose la section de la poutre en trois sections élémentaires, on calcule pour
chaque un moment puis on fait la somme.

11
 Г1 = b h3 = 3.43×10-3 m4
23 0 d
2(hp −hd )
 Г2 = K( ) (hp − hd ). b3a = K(16.08) × 0.0314m4
b a
(bta −ba)
 Г3 = K ( ) (bta − ba ). h3ta = K(0.627) × 0.00362m4
hta

Pour la détermination de ces deux inconnues K (16.08) et K (0.627), on utilise les


formules empiriques suivante :

K(R) = 1/3 - (0,051 +0,168/R) e - 0,13R


On obtient K (16.08) =0,3257 et K (0.627) =0,0393

D’où Г2 = 10.22 × 10−3 m4 et Г3 = 14.24 × 10−3 m4

K p = Г1 + Г2 + Г3 =13.79 ×10-3 m4

III.2. Poutres centrales


I𝑃 1.025
Rigidité de flexion 𝜌𝑝 = .𝐸 = . 𝐸 = 341.66 × 10−3 . 𝐸
𝑏0 3

𝑲𝒑
Rigidité de torsion 𝜸𝒑 = . 𝑬 = 𝟐. 𝟐𝟗𝟖 × 𝟏𝟎−𝟑𝑬
𝟐𝒃𝟎

III.3. Entretoises
En appliquant la méthode de Guyon-Massonnet à un tablier de ponts à poutres sans
entretoises intermédiaires, c'est l'hourdis qui joue le rôle des entretoises. La rigidité de flexion
est la même que la rigidité de torsion donc on aura :

ℎ𝑑3
𝛾𝐸 = 𝜌𝐸 = 𝐸 = 0,571 × 10−3 𝐸
12

Pour résumer, on a :

8
ρp ρe γp γe
0,342 0,001 0,002 0,001

III.4. Paramètres fondamentaux α et θ


Le comportement du pont est complètement défini par deux paramètres principaux :
La méthode de Guyon-Massonnet nécessite deux paramètres fondamentaux pour la
description du comportement du pont.

 p E
 Le paramètre de torsion α :  =0.1027
2   p × E
𝛾 p : rigidité à la flexion de la poutre
ρ p : rigidité à la torsion de la poutre
𝛾 E : rigidité à la flexion de l’entretoise
ρ E : rigidité à la torsion de l’entretoise

b p
 Le paramètre d’entretoisement θ :   4 =0.8688
Lc E
Avec : b : la demi-largeur active du pont. (b =LT/2 =13/2= 6.5 m)

Lc : la portée de la travée (Lc=37m)

Donc on utilise la méthode de Guyon-Massonnet pour le calcul des poutres. Cette


méthode consiste à faire le calcul du CRT pour une poutre de rive et la poutre centrale,
ensuite en prend-le cas le plus défavorable du CRT.

Parametre fondamentale
α ϴ
0,1027 0,869

9
Chapitre 4 : Calcul des CRT pour
la poutre centrale
IV.1. Introduction :
Le rôle principal des entretoises est de répartir les efforts entre les poutres principales.
Dans l'absence des entretoises, c'est le hourdis qui joue le rôle d'entretoisement.
Ainsi, pour déterminer les efforts dans une poutre, on doit tenir compte de la répartition
Transversale des surcharges et ceci à travers un coefficient correctif appelé Coefficient de
Répartition Transversale "CRT".
Comme le tablier ne comporte pas des entretoises intermédiaires alors la section
transversale est considérée comme déformable.
On utilise alors la méthode de Guyon-Massonnet Cette méthode est une méthode de
calcul des dalles ou de réseaux de poutres.
Voici les deux principes fondamentaux de la méthode :
- Le premier principe fondamental est de substituer au pont réel un pont à structure
continue qui a même rigidités moyennes à la flexion et à la torsion que l'ouvrage réel.
- Le deuxième principe est d'analyser de façon approchée l'effet de la répartition
transversale des charges en admettant que cette répartition est la même que si la distribution
x
des charges selon l'axe du pont était sinusoïdale et de la forme : p '  p sin ( )
L
Tel que p: constante & L: portée du pont.

IV.2. Caractéristiques du pont

IV.3. Courbe de K
Paramètre fondamentale
α ϴ
0,1027 0,869

IV.3.1 Interpolation sur 𝜶


0,1 ≤ 𝜃 ≤ 1 → 𝐾𝛼 = 𝐾0 + (𝐾1 − 𝐾0 )√𝛼
𝐾𝛼 = 𝐾0 + (𝐾1 − 𝐾0 )0.32
= 0.68 𝐾0 + 0.32𝐾1
IV.3.2 Interpolation sur 

10
𝐾𝜃 = 0.869= (𝐴𝑣𝑒𝑐 𝜃1 = 0,85 𝑒𝑡 𝜃2 = 0,9)

K1  K K  K2

1     2
Seule la position de la poutre change y = 0. Les tables de Massonnet donnent
directement des lignes correspondant pour y = 0, donc on n’a pas besoin d’interpoler sur y.

Pour  =0 ,85 on a :
Tableau 2: K pour  =0 ,85 (Pour la poutre centrale)

ϴ=0.85 α=0.1027
y=0 -0,06794 0,465692 1,027788 1,570276 1,854964 1,570276 1,027788 0,465692 -0,06794

Pour  =0,9 on a :
Tableau 3: K pour  =0,9 (Pour la poutre centrale)

ϴ=0.9 α=0.1027
y=0 -0,146156 0,41474 1,01784 1,621324 1,949152 1,621324 1,01784 0,41474 -0,146156

D’où, pour  =0 ,869


Tableau 4: K = K(e) (Pour la poutre centrale)

Interpolation % a ϴ
ϴ=0.869 α=0.1027
-6,5 -4,875 -3,25 -1,625 0 1,625 3,25 4,875 6,5
y=0 -0,09766208 0,44633024 1,02400776 1,58967424 1,89075544 1,58967424 1,02400776 0,44633024 -0,09766208

Donc on obtient cette courbe :


2

1,5

Série1

0,5

0
-8 -6 -4 -2 0 2 4 6 8

-0,5

Figure 6: Ligne d’influence de K pour la poutre centrale

IV.4. Détermination des CRT

11
IV.4.1 Charge AL
On place la charge AL suivant les règles de chargement de la manière la plus
défavorable. Pour cela et à cause de la variation de AL et de la largeur de chargement LAL, on
essaye différents cas (1voie ou 2voies chargées)

Figure 7 : Cas de charge Al

 1er cas : 1 voie chargée de largeur LAL = 1.V =3,5 m.

Pont de la 1ère classe et 1 voie chargée => a1=1


𝜔𝐴𝑙 1 1 𝑏 1
𝐾𝐴𝑙 = =2 [ (𝐾(0) + 𝑘(1.625)) + (𝐾(1.625) + 𝐾(1.75))0.125]
𝐿𝐴𝑙 𝐿𝐴𝑙 2 4 2
𝐾𝐴𝐿
KAl=1.727 donc  AL= =0.3454
𝑛

a1.  AL.LAL=1.2089
 2ème cas : 2 voies chargées de largeur LAL = 2.V = 7 m.

Pont de la 1ère classe et 2 voies chargées => a1=1.


A
K AL  L

LAL

𝜔𝐴𝑙 1 1 1 𝑏 1 1
𝐾𝐴𝑙 = =2 [( 𝐾 (0) + 𝐾 (1.625) + 𝐾(3.25)) + ( 𝐾 (3.25) + 𝐾(3.5) ) 0.25]
𝐿𝐴𝑙 𝐿𝐴𝑙 2 2 4 2 2

KAl=1.4819 donc  AL=0.2964

12
a1. AL.LAL=2.0746

Cas le plus défavorable:


cas 1 Al*a 1*LAl 1,2089
cas 2 Al*a 1*LAl 2,0746
Figure 8 : Cas de charge la plus défavorable

CONCLUSION :
Le 2ème cas (2 voies chargées) est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le
CRT :

 AL=0.2964 ; a1=1 et LAl =7 m et a1.  AL.LAL=2.0746

IV.4.2 Charge qtr


D’après la courbe de K, le cas le plus défavorable, est d’avoir les deux trottoirs chargés.

Les extrémités des chargements correspondent au début et la fin des trottoirs, ceci coïncide
avec e = b et e = b - Ltr pour le trottoir de droite et avec e = -b et e = -b + Ltr ; pour le trottoir
de gauche.

Figure 9 : Cas de charge 'trottoir'

1 b 1 0.875
Ktr  2[ [ K (6.5)  k (4.875)]  [ K (4.875)  K (4)] ]  0.4108
2 4 Ltr 2 Ltr
𝐾𝑡𝑟
 tr = = 0.0822
𝑛

CONCLUSION :

13
 tr= 0.0822 avec Ltr = 2.5 m

IV.4.3 Charge Bc
Pont de 1ère classe :

Figure 10 : Cas de charge bc

 1 file : bc=1,2
 2 files : bc=1,1

 1er cas : 1 file de Bc (avec bc = 1,2)


Il suffit de vérifier deux dispositions

 Une file de roue placée sur l'axe central


 Deux roues sont symétriques par rapport à l'axe central
 1ère disposition :
1
K Bc   K  0   K  2    1.6771 On trouve K Bc  1.6771
2

K Bc
Le CRT est donné par :  Bc   0.3354
n

Pour la comparaison, on utilise bc. ηBc = 0.4025


 2ème disposition :
1
K   K  1  K 1   1.7652
Bc 2

14
K
Le CRT est donné par :   Bc  0.353
Bc n

Pour la comparaison, on utilise bc. ηBc = 0.4236


 2ème cas : 2 files de Bc (avec bc = 1,1)
Il suffit de vérifier deux dispositions

 Une des files de roue adjacente au deuxième camion est placée sur l'axe central
 Les deux convois de Bc placés symétriquement par rapport à l'axe central
 1ère disposition :
1
K Bc   K  0   K  2   K (0, 5)  K (2, 5)   3.2497
2

Le CRT est donné par :

K Bc
 Bc   0.6499
n

Pour la comparaison, on utilise bc. ηBc


 2ème disposition:
Les 2 convois de Bc placées symétriquement par rapport à l’axe central.

1
K
Bc
  2  ( K (0, 25)  K (2, 25))   3.2587
2

K
Le CRT est donné par :   Bc  0.6517
Bc n

Pour la comparaison, on utilise bc. ηBc = 0.7169

cas 1 2 3 4
bc 1,2 1,2 1,1 1,1
KB 1,6771 1,7652 3,2497 3,2587
Bc 0,3354 0,3530 0,6499 0,6517
cas défavorable 0,4025 0,4236 0,7149 0,7169

Figure 11 : Cas le plus défavorable charge bc

CONCLUSION :
Le 2ème cas, la 2ème disposition est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le
CRT
 Bc=0.6517 ; bc = 1.1 et bc. ηBc = 0.7169

IV.4.4 Charge Mc120


Un seul cas qui se présente : deux chenilles symétriques par rapport à l’axe central

15
Figure 12 : Cas de charge Mc120

1
K Mc120   2  K (1.15)  K (2.15)   1.5837
4

K Mc120
Le CRT est donné par  Mc120   0.3168
n

CONCLUSION :
Le cas le plus défavorable est le 2 ème cas, à retenir donc pour le CRT :
Mc120  0.3168

Le tableau suivant donne résume les valeurs des CRT pour la poutre centrale

Figure 13 : Les valeurs des CRT pour la poutre centrale

16
Chapitre 5 : Calcul des CRT pour
la poutre de rive
V.1. Caractéristiques du pont
Le pont conserve les mêmes caractéristiques, à savoir :

 Lch =7 m
 Nv=2 voies et V= 3,5
 Pont est de la 1ere classe

V.2. Courbe de K
Parametre fondamentale
α ϴ
0,1027 0,869

V.2.1 Interpolation sur 𝜶


0,1 ≤ 𝜃 ≤ 1 → 𝐾𝛼 = 𝐾0 + (𝐾1 − 𝐾0 )√𝛼
𝐾𝛼 = 𝐾0 + (𝐾1 − 𝐾0 )0.32
= 0.68 𝐾0 + 0.32𝐾1

V.2.2 Interpolation sur 


𝐾𝜃 = 0.869est déterminé par une interpolation entre 𝜃1 = 0,85 𝑒𝑡 𝜃2 = 0,9

K1  K K  K2

1     2
V.2.3 Interpolation sur y (la position de la poutre)
6
y = 2b0 = 6 m et b = 6.5 m (b =LT/2 = 13/2= 6.5 m) donc y = b = 0,923 b
6.5
Les tableaux de Massonnet donnent les valeurs de K pour
K0,75b = Ky=3b/4 et K b = Ky=b
3b
K (0.923b)  K ( )
4  K (b)  K (0.923b) )
0.923b 
3b b  0.923b
4
3b
K y 0.923b  0, 693  K (b)  0,307  K ( )
4
En résumé, on a trois interpolations à faire. On choisit par ordre :
3b
1) K y 0.923b  0, 693  K (b)  0,307  K ( )
4
2) K α=0,1027 = 0.68K 0 + 0,32K1
3) 𝐾𝜃 = 0.869 = (𝐴𝑣𝑒𝑐 𝜃1 = 0,85 𝑒𝑡 𝜃2 = 0,9)

Il ne reste plus qu'à retrouver K =K(e). On détermine tout d’abord un tableau pour
𝜃 = 0,85 et pour 𝜃 = 0,9.

Tableau 5: K pour 𝜃 = 0,85 après 2 interpolations (sur y puis sur α)

ϴ=0.85 α=0.1027
y=6 -0,0552 -0,1247 -0,1690 -0,1309 0,0959 0,6660 1,7447 3,4005 5,4676

Tableau 6: K pour 𝜃 = 0,9après 2 interpolations (sur y puis sur α)

ϴ=0.9 α=0.1027
y=6 0,00238 -0,08999 -0,16162 -0,15979 0,02604 0,57222 1,62498 3,46634 5,74403

Tableau 7: K = K(e) après trois interpolations pour la poutre de rive

Interpolation % a ϴ
ϴ=0.869 α=0.1027
-6,5 -4,875 -3,25 -1,625 0 1,625 3,25 4,875 6,5
y=6 -0,033348404 -0,111512 -0,16620548 -0,141902845 0,069343562 0,630345748 1,69919084 3,425510539 5,572618827

5
Série1
4

0
-8 -6 -4 -2 0 2 4 6 8
-1

Figure 14: Ligne d’influence de K pour la poutre de rive

V.3. Détermination des CRT


V.3.1 Charge AL
On place la charge A1 suivant les règles de chargement de la manière la plus
défavorable. Pour cela et à cause de la variation d’A1 et de la largeur de chargement LA1 , on
essaye différents cas (1voie ou 2voies chargées)

18
Figure 15 : Cas de charge al pour la poutre de rive

 1er cas : 1 voie chargée de largeur LAL = 1.V =3,5 m.

Pont de la 1ère classe et 1 voie chargée => a1=1


𝜔𝐴𝑙 1 1 𝑏
𝐾𝐴𝑙 = = [(𝐾 (3.5) + 𝐾 (3.25))0.25 + (𝐾(3.25) + 𝐾 (1.625)) + (𝐾(1.625) +
𝐿𝐴𝑙 2 𝐿𝐴𝑙 4
𝑏
𝐾(0)) ] =0.8317
4
𝐾𝐴𝐿
 AL= 𝑛
= 0.1663

a1.  AL.LAL=0.5822
 2ème cas : 2 voies chargée de largeur LAL = 2.V = 7 m.

Pont de la 1ère classe et 2 voies chargées => a1=1


𝜔𝐴𝑙 1 1
𝐾𝐴𝑙 = = [(𝐾(3.5) + 𝐾 (3.25))0.25 + (𝐾(3.25) + 2𝐾 (1.625) + 2𝐾 (0) +
𝐿𝐴𝑙 2 𝐿𝐴𝑙
𝑏
2𝐾 (−1.625) + 𝐾(−3.25)) + (𝐾(−3.25) + 𝐾(−3.5))0.25] l=0.3664
4
𝐾𝐴𝐿
 AL= 𝑛
=0.0733

a1.  AL.LAL=0.5130
CONCLUSION
Le 1er cas est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le CRT :
 AL=0.1663 avec a1=1 et LAl =3.5m

19
V.3.2 Charge qtr

Figure 16 : Cas de charge ‘trottoir‘

cas 1 tr chargés est la Wtr= 9,8425 Ltr= 2,5000


plus défavorable Ktr= 3,9370 tr 0,7874

Figure 17 : Cas de charge la plus défavorable

D’après la courbe de K le cas le plus défavorable, est d’avoir un seul trottoir chargé.

Ltr=2.5m
1 b 1 0.875
Ktr  [ [ K (6.5)  k (4.875)]  [ K (4.875)  K (4)] ]  3.9370
2 4 Ltr 2 Ltr

CONCLUSION
 tr= 0.7874 avec Ltr = 2.5 m

V.3.3 Charge Bc

20
Figure 18 : Cas de charge bc

Pont de 1ère classe :

 1 file : bc=1,2
 2 files : bc=1,1

 1er cas : 1 file de Bc (avec bc = 1,2)


1
K Bc   K  3.25   K 1.25    1.0804
2

K Bc
Le CRT est donné par Bc   0.2161
n

Pour la comparaison, on utilise bc. ηBc =0.2593

 2ème cas : 2 files de Bc (avec bc = 1,1)


1
K Bc   K  3.25   K 1.25   K (0.75)  K ( 1.25)   1.1612
2

K Bc
Le CRT est donné par Bc   0.2322
n

Pour la comparaison, on utilise bc. ηBc = 0.2555


cas 1 2
bc 1,2 1,1
KB 1,0804 1,1612
Bc 0,2161 0,2322
cas défavorable 0,2593 0,2555
Figure 19 : Cas la plus défavorable

CONCLUSION :
Le 1er cas est le cas le plus défavorable donc à retenir pour le CRT :
 Bc=0.2161 et bc.  Bc =0.2593

V.3.4 Charge Mc120


Un seul cas qui se présente l’extrémité d’une chenille est sur l’axe central

1
K Mc120   K (3.5)  K (2.5)  K (0.2)  K (0.8)   0.7782
4

Le CRT est donné par :

K Mc120
 Mc120   0.1556
n

21
CONCLUSION :
Mc120  0.1556
Le tableau suivant donne les valeurs des CRT.

Tableau 8: Les valeurs des CRT pour la poutre de rive

22
Chapitre 6 : Détermination des sollicitations
La poutre est calculée en phase d’exploitation. En effet, nous voulons nous assurer qu’elle
puisse supporter son poids propre, le poids de la superstructure et les surcharges routières.
Nous effectuons l’évaluation des sollicitations au niveau des sections critiques et d’autres
sections intermédiaires. Cette reconnaissance de la répartition des sollicitations nous permet
de faire l’arrêt des câbles pour les moments fléchissant et de charger l’espacement des étriers
sous l’effort tranchant. En effet, nous déterminons couramment les sollicitations aux sections
l l l l l
suivantes : x  c ; x  c ; x  c ; x  c ; x  c et x  0.
2 4 6 8 10
VI.1. Sollicitations dues à la charge permanente :
VI.1.1 Valeur de la charge permanente :
On évalue la charge permanente, g per , par ml de la poutre principale. Cette charge est
composée de la somme des poids propres des éléments suivants : g per  g p  gd  gst

a) Charge due au poids propre de la poutre, gp sans hourdis :


g p  S   BA  0.5025  25

 
 S  ba . hp  hd : section de la poutre.
Avec : 
 BA  25kN .m : poids volumique du béton armé.
3

 gp = 12.563 kN/ml.
b) Charge due au poids de l’hourdis :
g d  hd  b0   BA  0.19  3  25  14.25 kN / ml

c) Charge due à la superstructure :


- Couche de roulement :
groul = 1,4 b0 hroul γroul = 1,4  3  0,07  22

b0  3.6m : entraxe des poutres


Avec : hroul  0.07m : épaisseur de la chouche de roulement
 roul  22kN.m 3
 groul= 6.468 kN/ml

- L’étanchéité :
b0  3m : entraxe des poutres
g étch =1,2.b0 .h étch .γétch
Avec : hé tan ch  0.03m : épaisseur de la chouche de roulement
 é tan ch  22kN .m3

23
 gétach  1.2  3  0.03  22  2.376kN / ml

- Le trottoir :

g tr =1,05.A tr .γ BA A tr :l'aire du trottoir.


avec : 
 γ BA :poids volumique du béton armé.

 gtr  1, 05  2.5  0.2  25  13.125kN / ml

D’après tous ces calculs on aura la charge de la superstructure :


 gst = groul + gétch + gtr = 21.969 kN/ml
D’où, la valeur de la charge permanente est :
gper = gp+gd +gst = 12.563 + 14.25 + 21.969 = 48.782 kN/ml.
gper =48.782 kN/ml
d) Charge due au poids des entretoises :
La charge d’entretoise n’intervient qu’aux appuis de la poutre de manière concentrée Ge :
Ge  be .(b0  ba ).  he  hd  . BA Avec :

 be la largeur de la section de l’entretoise = 0,2 m


 he la hauteur de l’entretoise = 1,44 m
 ba la largeur de l’âme de la poutre = 0,25m

Ge  be .(b0  ba ).  he  hd  . BA = 0.2  (3-0.25)  (1.8-0.19)  25 = 22.1375kN/ml

VI.1.2 Moments fléchissant :


On n’a pas besoin dans ce cas de déterminer la ligne d’influence, il suffit de
déterminer les sollicitations de la charge permanente uniformément répartie sur une poutre sur
appuis simple.

Figure 20: Diagramme des moments fléchissant sous l’effet de la charge permanente

24
x
L’expression du moment fléchissant est : M xper   G .g per .  lc  x 
2
𝑔𝑝𝑒𝑟 = 48.782𝑘𝑁/𝑚𝑙
On a : { 𝑙𝑐 = 37𝑚
1,35 𝐸𝐿𝑈
𝛾𝐺 = {
1 𝐸𝐿𝑆
D’où les résultats suivants :
Tableau 9: Moments fléchissant dus à la charge permanente

lc lc lc lc
x 0
8 6 4 2
M xper  kNm  ELU 0 4930.38 6260.8 8452.08 11269.44
ELS 0 3652.13 4637.63 6260.8 8347.73

VI.1.3 Efforts tranchants


De même pour les efforts tranchants, on utilise le diagramme des efforts tranchants
d’une charge répartie sur une poutre simple.

Figure 21: Distribution des efforts tranchants sous l’effet de gper

L’effort tranchant a l’expression suivante :

l 
Pour x ≠ 0 ; Txper   G .g per .  c  x 
2 
lc
Pour x = 0 ; T0per   G .g per .   G .Ge
2
D’où le tableau suivant :

25
Tableau 10: Efforts tranchants dus à la charge permanente

lc lc lc lc
x 0
8 6 4 2
Txper  kN 
ELU 1248.2 913.74 812.21 609.16 0
ELS 924.6 676.84 601.64 451.23 0

VI.2. Sollicitations dues à la charge AL


VI.2.1 Valeur de la charge AL:
360
AL  2,3  (En KN/m²).
L  12
L étant la longueur chargée longitudinalement : L=lc=37m

360
𝐴𝐿 = 2,3 + = 9.647 𝑘𝑁/𝑚 2
37 + 12

La charge par mètre linéaire :

q AL  a1.a 2 .A L .L AL

Avec : L=lc=37m (longueur en m)

En première étape, on multiplie Al par le coefficient a 1 qui dépend du nombre de voies


chargées et de la classe du pont ; Dans notre cas on a: Nv=2 et notre pont est de 1 ère classe
donc a1 =1.

En deuxième étape, la charge Al est multipliée par le coefficient a 2 où a2 = V0 /V

𝐿𝐴𝐿 = 2. 𝑉 = 2 × 3,5 = 7m

Avec V0  f  classe du pont  1ère classe   3,5


V0
a2 
V

3,5
D’où : 𝑎2 = =1
3,5

𝑞𝐴𝐿 = 1 × 1 × 9.647 × 7 = 79.1𝑘𝑁/𝑚

Al
 Coefficient de pondération :  Q  1.2 à l ' ELS. et 1.6 à l ' ELU.
1

 CRT :  AL =0.2964

VI.2.2 Moments fléchissant


Le moment est calculé en se basant sur le diagramme des moments. Ce qui donne le cas le
plus défavorable car la charge est appliquée sur toute la longueur de la poutre.

26
Le moment fléchissant sous l’effet des charges Al a pour expression :
x
M xAL   QA1L . AL .q AL . .  lc  x 
2

Figure 22:Distribution des moments fléchissant sous l'effet de la charge AL

Les moments pour les différentes positions de x sont regroupés dans le tableau suivant :
Tableau 11: Moments fléchissant dus à la charge AL

lc lc lc lc
x 0
8 6 4 2
M xAL ELU 0 2397.38 3044.3 4109.8 5479.74
(kN.m)
ELS 0 1798.04 2283.22 3082.35 4109.8

VI.2.3 Efforts tranchants


Les efforts tranchants sont calculés à partir de leurs lignes d’influence en tenant
compte de leur longueur chargée L Al

Figure 23: Effort tranchant dans la section x sous l'effet de la charge Al

27
 L’effort tranchant dans une section x sous l’effet de la charge A L :

TxAL   QA1L . AL .qxAL .wxAL

wxAL 
 lc  x  ² 
qx  a1.a2 .  2.3 
36 
Avec :  .L
2lc   lc  x   12  AL

Les résultats sont regroupés dans le tableau suivant :


Tableau 12: Efforts tranchants dus à la charge AL

x lc lc lc lc
0
8 6 4 2
qxAL (kN / m) 67.53 36.44 37.47 39.75 49.36
 AL
x
( m) 18.5 14.164 12.847 10.406 4.625
ELU 592.4 244.78 228.25 196.14 108.26
TxAL (kN )
ELS 444.3 183.59 171.19 147.11 81.19

VI.3. Sollicitations dues à la charge du trottoir


VI.3.1 Valeur de la charge
On utilise la charge générale de valeur constante :
𝑄𝑡𝑟 = 1,5𝑘𝑁/𝑚

Cette valeur est à multiplier par la largeur de chargement, qui est la largeur du trottoir Ltr :

𝑞𝑡𝑟 = 𝑄𝑡𝑟 × 𝐿𝑡𝑟 = 1,5 × 2.5 = 3.75𝑘𝑁/𝑚


 Cœfficient de pondération :

 Q1  1, 6 à l'ELU.


 Q2  1 à l'ELS.

 CRT :  tr = 0,7874

VI.3.2 Moment fléchissant


Le calcul se fait de manière analogue à celui de AL selon la formule si dessous

x
M xtr   Qtr1 .tr .qtr . .  lc  x 
2

Le tableau suivant regroupe les différents moments dus à la charge qtr :

28
Tableau 13: Moments fléchissant dus à la charge du trottoir

x lc lc lc lc
0 8 6 4 2
M xtr ELU 0 353.7 449.15 606.35 808.47
(kN.m)
ELS 0 265.28 336.86 454.76 606.35

VI.3.3 Effort tranchant


Les efforts tranchants se calculent à l’aide de leur ligne d’influence en tenant compte d’une
répartition uniforme du CRT.
𝑞𝑡𝑟 = 3.75𝑘𝑁/𝑚
Txtr   Q1 .tr .qtr .tr ; Avec :{ (𝑙 −𝑥)2
𝜔𝑡𝑟 = 𝑐
2𝑙𝑐

Le tableau suivant regroupe les différents efforts tranchants dus à la charge qtr :

Tableau 14: Efforts tranchants dus à la charge du trottoir

lc lc lc lc
x 0 8 6 4 2
xtr (m) 18.5 14.164 12.847 10.406 4.625
Txtr (kN ) ELU 87.4 66.92 60.7 49.16 21.85
ELS 65.55 50.19 54.52 36.87 16.39

VI.4. Sollicitations dues à la charge Bc


VI.4.1 Valeur de la charge
Schéma de calcul de la charge Bc dans le sens longitudinal est le suivant :

P P = 12t P/2 P P P/2 =6t

1,5m 4,5m 4,5m 1,5m 4,5m

Figure13 : Schéma de calcul de la charge dans le sens longitudinal

La valeur de la charge doit être multipliée par le coefficient bc qui dépend du nombre de fil
et de la classe du pont ; Dans notre cas on a bc =1.1 (2 files, pont 1ere classe).

De même la charge Bc sera multipliée par un coefficient de majoration dynamique  B


donné par la formule :

29
0,4 0,6
 B  1 
1  0,2  L 1  4  G
S
Avec :
L : longueur de la travée, tel que L =lc =37m
G : poids total de cette travée.
S : poids total le plus élevé du système B placé sur la travée (en tenant compte de bc et bt).
Calcul de G et de S :
𝑛 * L +2*G =9068.85 KN
G =𝑔𝑝𝑒𝑟 c E

Plong = Σpi = 2*(12+12+6) = 60 t = 600 KN


S = sup ( SBc , SBt , SBr ).
SBc =bc .Nf .P =1.1×2×600 = 1320 KN
SBt = bt .Nf .320 = 1×2×320= 640 KN.
SBr=100KN.
D’où S=SBc = 1320 KN
Ce qui donne :
 Bc =1,0687

 Q  1, 6 à l'ELU

 Les coefficients de pondération sont:  1
 Q1  1, 2 à l'ELS

 CRT :  BC  0.6517

VI.4.2 Moments fléchissant


Ces moments sont calculés à l’aide de la ligne d’influence (Li) dans la section considérée
en plaçant la charge Bc dans le sens longitudinal de manière la plus défavorable.

La ligne d’influence Li des moments est une ligne brisée formée de segments de droites. Il
en résulte que la position la plus défavorable du convoi comporte toujours la présence des
essieux arrière au droit de la section considérée.

Pour trouver le cas le plus défavorable, on a intérêt à étudier deux dispositions où l’essieu
arrière est placé au droit de la section considérée.

Les essieux arrière sont les plus chargées et les plus rapprochés. Nous avons intérêt dans le
but de trouver le cas le plus défavorable à mettre ces essieux à côté de l’ordonnée maximale
de la ligne d’influence. Pour cela deux positions sont possibles : soit le dernier essieu sur

30
l’ordonnée maximale soit l’avant dernier essieu. On essaye ces deux positions en déterminant
la somme des produits  Pi . yi pour chaque position.

lc
Pour x  :
2

 1ère disposition : Le dernier essieu sur l’ordonnée maximale de la ligne d’influence

Figure 24: Détermination des moments fléchissant sous l’effet de la charge Bc pour la 1ère disposition

y1  x.
 lc  x  ; y2  y1.
lc  x  1,5
; y3  y1.
lc  x  6
; y4  y1
lc  x  10,5
;
lc lc  x lc  x lc  x
lc  x  12 lc  x  16,5
y5  y1. ; y6  y1.
lc  x lc  x

P
  P.y i i  P.  y1  y2  y4  y5  
2
.  y3  y6 

x.P
  P.y i i 
2lc
. 10lc  10 x  70,5

Les résultats de calcul sont dans le tableau suivant :

Tableau 15: Valeurs de  P.y i i pour la 1ère disposition

lc lc lc
x 0 8 6 4

 P.y
i i (kN.m) 0 1899.38 2378.33 3105

 2ème disposition : L’avant dernier essieu sur l’ordonnée maximale de la ligne


d’influence

31
Figure 25: Détermination des moments fléchissant sous l’effet de la charge Bc pour la 2ème
disposition

x  1,5
y1  y2 .
x
avec y2  x.
 lc  x 
y3  y2 .
 lc  x  4,5 lc
lc  x

y4  y 2 .
 lc  x  9 
lc  x

y5  y2 .
 lc  x  10,5
lc  x

y6  y2 .
lc  x 15 .
lc  x

 P.y
i i  12.  y1  y2  y4  y5   6.  y3  y6 
x.P    x  1,5  lc  x   
 P.y
i i   8lc  8 x  58,5    
2lc   x 

Les résultats de calcul sont dans le tableau suivant :

Tableau 16: Valeurs de  P.y i i pour la 2ème disposition

x 0
lc lc lc
8 6 4

 P . y (kN.m)
i i 0 1667.81 2115 2801.25

 Puis on détermine le cas le plus défavorable entre les deux dispositions :

 P.y  sup   Pi . yi  ère ,   Pi . yi  ème 


i i
 1 disp 2 disp 

32
Tableau 17: Valeurs de  P . y pour les plus défavorables
i i

lc lc lc
x 0 8 6 4

 P.y i i (kN.m) 0 1899.38 2378.33 3105

 Ainsi, on détermine le moment maximal :

M xBc   Q1 .Bc . B .bc . Pi . yi

Tableau 18: Moments fléchissant dus à la charge

x lc lc lc
0 8 6 4

M xBc (kNm) ELU 0 2328.36 2915.49 3806.28


ELS 0 1746.27 2186.62 2854.71

l
 Cas particulier pour x = c
2

Avec exactitude suffisante pour la pratique, on admet que le moment maximum absolu
agit au milieu de la travée. Mais en vérité sa position est donnée par le théorème de Barré.

D’où, d’après le tableau n°1 (cours d’ouvrage d’art, M. Ben Ouézdou tome 2, page
46), qui donne l’expression du moment maximal sous l’effet du convoi Bc dans une poutre à
travée indépendante :

14,878
On a:𝑙𝑐 = 28 > 18,38𝑚 → 𝑀𝑚𝑎𝑥 = 𝑃 (1,25𝑙𝑐 + − 13,125)
𝑙𝑐

Mmax=2688,76 kN.m

Pour une approximation assez suffisante pour la pratique on suppose que ses moments
l
sont obtenus pour la mi- travée, c.à.d, à x  c , ainsi on a :
2

M lBc c 2   Q1 .Bc . B .bc .M max

On a : Bc=0.6517

D’où, les moments fléchissant pour la charge Bc :

33
Tableau 19: Moments fléchissant dus à la charge Bc pour tout x

x lc lc lc lc
0 8 6 4 2

M xBc (kNm) ELU 0 2328.36 2915.49 3806.28 4931.92


ELS 0 1746.27 2186.62 2854.71 3698.94

VI.4.3 Effort tranchant


Les efforts tranchants sont obtenus à partir la ligne d’influence de l’effort tranchant.
La position la plus défavorable est tel que : 2 essieux arrière sur le maximum de la ligne
d’influence Li .En faite, l’expression de l’effort tranchant dans une section d’abscisse x est :

TxBc   QBcr
1
.Bc . B .bc .   Pi yi 

Figure16 : Détermination des efforts tranchants sous l’effet de Bc

x l  x  1,5 l  x6 l  x  10,5


y1  1  ; y2  y1. c ; y3  y1. c ; y4  y1 c ;
lc lc  x lc  x lc  x

lc  x  12 lc  x  16,5
y5  y1. ; y6  y1. .
lc  x lc  x

P
  P.yi i  P.  y1  y2  y4  y5  
2
.  y3  y6 

P
  P.yi i 
2lc
. 10lc  10 x  70,5

Les résultats figurent dans le tableau suivant :

34
Tableau 20: Efforts tranchants dus à la charge Bc

x 0
lc lc lc lc
8 6 4 2

 P.y i i (kN) 500.27 425.27 400.27 350.27 200.27


TxBc (kN ) ELU 613.26 521.32 490.67 428.38 245.5
ELS 459.94 390.99 368 322.04 184.13

VI.5. Sollicitations dues à la charge militaire M c120


VI.5.1 Valeur de la charge

Figure 26: Représentation longitudinale de la charge Mc120

 Coefficient de majoration dynamique  M C 120 :

0, 4 0,6
M  1 
1  0, 2 L 1  4 G
S

 L : longeur de la travée L  lc .

Avec: G : poids total de cette travée.
S : surchage maximale de M correspondant placé sur la travée.
 c

G = gnper*lc +2GE

G = 1633.34 kN

Avec S = 1100KN.

 M= 1,0653

 Coefficient de pondération :

 Q1  1,35 à l'ELU.


 Q1  1 à l'ELS.

 CRT :  Mc=0.3168

35
VI.5.2 Moments fléchissant
La charge militaire étant une charge répartie. En utilisant les lignes d’influences, on
détermine les sollicitations en multipliant la charge par l’aire correspondante. Pour avoir le
cas le plus défavorable on doit chercher l’aire maximale de la ligne d’influence placé sous la
charge. La charge est placée à une distance t de l’appui gauche. Donc on doit chercher la
valeur de t pour avoir l’aire maximale

Figure 27: Détermination des moments fléchissant sous l’effet de la charge Mc120

x
Pour la charge M C120 on a : t  lc  6,1
lc

M xM c   Q1 .M c . M c .q.M c  t 

On a :

x  lc  x 
y0 
lc

t l  x  . lc  6,1
y1  y0 .  x. c
x lc lc

lc  t  6,1
y2  y0 .
lc  t

M   y1  y0  .
x t   t  6,1  x 
 y0  y2  .
c
2 2

D’où les valeurs du moment fléchissant :

36
Tableau 21: Moments fléchissant dus à la charge Mc120

x 0
lc lc lc lc
8 6 4 2
t (m) 0 3.862 5.15 7.725 15.45
y0 (m) 0 4.0468 5.139 6.9375 9.25
y1 (m) 0 3.3796 4.2917 5.7937 7.725
y 2 (m) 0 3.482 4.1439 4.7454 1.309
M(m²)
c
0 22.924 28.388 36.432 41.989
M xMc ELU 0 1879.96 2328 2987.73 3443.468
(kNm)
ELS 0 1392.56 1724.4 2213.13 2550.717

VI.5.3 Effort tranchant


Les efforts tranchants se calculent à l’aide de leur ligne d’influence, il suffit de placer
un char adjacent au sommet de la ligne d’influence pour obtenir le cas le plus défavorable.

Figure 28 : Détermination des efforts tranchants sous l'effet de Mc120

Les efforts tranchants dans la section x sous l'effet de Mc120 est:

TxMc   QMc1 .Mc . Mc .qMc .w 'Mc

x
y1  1 
lc

y2  y1.
 lc  x  6,1
 lc  x 
6,1
M'   y1  y2  .
c
2

37
Les résultats sont regroupés dans le tableau suivant :

Tableau 22: Efforts tranchants sous l’effet de la charge Mc120

x 0
lc lc lc lc
8 6 4 2
y1 (m) 1.00 0.875 0.8333 0.75 0.50
y 2 (m) 0.83514 0.7101 0.6685 0.5851 0.33513
M' c (m²) 5.597 4.8346 4.58 4.072 2.5471
TxMc ELU 459.01 396.479 375.64 333.948 208.88
(kN)
ELS 340.007 293.688 278.25 247.369 154.7309

VI.6. Sollicitations de calcul


On établira un tableau de ces sollicitations à l’ELU et un tableau à l’ELS, dans les
sections courantes.
La combinaison des actions pour les moments fléchissant et les efforts tranchants est :


M x  M per  sup M AL  M tr , M Bc  M tr , M M c . 

Tx  T per  sup T AL  T tr , T Bc  T tr , T M c . 
VI.6.1 Sollicitations de calcul à l’ELU
 Moment fléchissant

Tableau 23: Moments fléchissant de calcul à l’ELU (en KN.m)

x 0
lc lc lc lc
8 6 4 2
M xper  kNm  0 4930.38 6260.8 8452.08 11269.44
M xAL (kNm) 0 2397.38 3044.3 4109.8 5479.74
M xtr (kNm) 0 353.7 449.15 606.35 808.47
M xBc (kNm) 0 2328.36 2915.49 3806.28 4931.92
M xMc (kNm) 0 1879.96 2328 2987.73 3443.468
M x (kNm)
0 7327.76 9305.1 12561.88 16749.18

38
 Efforts tranchants :

Tableau 24: Efforts tranchants de calcul à l’ELU (en KN)

x 0
lc lc lc lc
8 6 4 2
Txper  kN  1248.2 913.74 812.21 609.16 0
TxAL (kN ) 592.4 244.78 228.25 196.14 108.26
Txtr (kN ) 87.4 66.92 60.7 49.16 21.85
TxBc (kN ) 613.26 521.32 490.67 429.38 245.5
TxMc (kN) 459.01 396.479 375.64 333.948 208.8867
Tx (Kn) 1861.46 1435.06 1302.88 1038.54 208.8867

VI.6.2 Sollicitations de calcul à l’ELS :


 Moment fléchissant :

Tableau 25: Moments fléchissant de calcul à l’ELS (en KN.m)

x 0
lc lc lc lc
8 6 4 2
M xper  kNm  0 3652.13 4637.63 6260.8 8347.73
M xAL(kNm) 0 1798.04 2283.22 3082.35 4109.8
M xtr (kNm) 0 265.28 336.86 454.76 606.35
M xBc (kNm) 0 1746.27 2186.62 2854.71 3698.94
M xM(kNm)
c
0 1392.56 1724.4 2213.134 2550.717
M x (kNm) 0 5450.17 6920.85 9343.15 12457.53

 Efforts tranchants :

Tableau 26: Efforts tranchants de calcul à l’ELS (en KN)

x 0
lc lc lc lc
8 6 4 2
Txper  kN  924.6 676.84 601.64 451.23 0
TxAL (kN ) 444.3 183.59 171.19 147.11 81.19
Txtr (kN ) 65.55 50.19 45.52 36.87 16.39
Bc
T (kN )
x
459.94 390.99 368 322.04 184.13
Mc
Tx
(kN) 340.007 293.688 278.25 247.369 208.886
Tx (KN) 1384.54 1067.83 969.64 773.27 208.886

39
Chapitre 7 : Calcul des sollicitations des entretoises
d’about sous l’effet de vérinage
VII.1. Introduction :
Lorsque les poutres sont mises en place en place, le coulage des entretoises sans
étaiement n’est aisé que pour les entretoises sur appui. Ainsi, dans ce type de pont, on ne
conçoit que des entretoises d’appui.

Figure 30: Section transversale d’un tablier d’un pont à poutres montrant les entretoises d’appui

Les entretoises sur appuis sont nécessaires surtout lors de l’opération du vérinage. Cette
opération est souvent effectuée pour un changement des appareils d’appui. Les entretoises ont
pour rôle de rigidifier le tablier lors du vérinage, et de conserver les distances entre les poutres
principales.

VII.2. Mode de calcul :


Lors du vérinage, les vérins jouent le rôle d’appui provisoire pour les entretoises. Ainsi,
l’entretoise et calculée comme une poutre supportant son poids propre (répartie) et le poids
propre de la superstructure, des hourdis et des poutres principales à travers ce dernier (charge
concentrée)

Figure 31:Schéma du vérinage (cas de deux vérins)

40
VII.2.1 Charges réparties
La charge répartie est le poids propre de l’entretoise donné par :

Ge   G  be (he  hd )   BA
 1 0, 2  (1,8  0,19)  25
 8, 05kN / m

VII.2.2 Charges concentrées


Gp  Gpp  Gd  Gst

 G pp est le poids propre d’une poutre principale et qui répartie sur les deux entretoises
d’about (x ½).
l l
G pp  g pp   bp  (hp  hd )    BA
2 2
37
 0.25  (2.2  0.19)   25
2
 232, 4kN

 G d est le poids propre du hourdis (dalle) transmis par une poutre (x bo) et qui se
répartie également sur les deux entretoises d’about (x ½).

l
Gd  b0  hd    BA
2
37
 3  0,19   25
2
 263.6kN
 Gst est le poids propre de la superstructure et qui se répartie sur les deux entretoises
d’about (x½). La superstructure comprend les couches de revêtement, les trottoirs, les
gardes corps, etc.
l
Gst  g st 
2
37
or g st est égal 21.969 on obtient G st  21.969   406.4265kN
2
Gp  Gpp  Gd  Gst

Gp  902.4265kN
Donc

41
VII.2.3 Modélisation avec RDM 6
Le calcul des sollicitations (moment fléchissant et effort tranchant), des contraintes
normales (fibre supérieur), des contraintes normales (fibre inférieur) sont calculés en utilisant
RDM6.

Les résultats de calcul sont présentés dans les figures ci-dessous :

Figure 32: Détermination de la flèche

Figure 33: Détermination du moment fléchissant

Figure 34: Détermination de l’effort tranchant

42
Figure 35: Contrainte normal (fibre inférieur et fibre supérieur)

43
Chapitre 8 : Modélisation avec SAP 2000 V17

VIII.1. Présentation du logiciel (SAP2000 v14-Bridge):


Le SAP 2000 est un logiciel de calcul et de conception des structures d’ingénieries,
particulièrement adaptée aux bâtiments, et ouvrages de génie civil. Il permet en un même
environnement la saisie graphique des ouvrages avec une bibliothèque d’éléments autorisant
l’approche du comportement de ces structures. Le SAP 2000 offre de nombreuses possibilités
d’analyse des effets statiques et dynamiques avec des compléments de conception et de
vérification des structures en béton armé et charpentes métalliques. Le post-processeur
graphique facilite l’interprétation des résultats, en offrant notamment la possibilité de
visualiser la déformée du système, les diagrammes des efforts et courbes enveloppes, les
champs de contraintes, les modes propres de vibration etc.

VIII.2. Etapes de modélisation :


VIII.2.1 La géométrie
On va commencer par une description brève des étapes de la modélisation. La première
étape dans la modélisation consiste à définir la géométrie de la structure à modéliser en
utilisant le module BRIDGE.

Figure 36: La saisie de nouveau modèle

A partir de menu bridge on définit tous les éléments constitutifs du pont, ces éléments sont
de deux classes :

 Superstructure : comporte le profil en long (layout lines), le tablier (deck section), les
entretoises (diaphragms) et les degrés de liberté (restrainers).
 Substructure : comporte la fondation (foundation springs) les culées (the abutements) et
les piles (the Bents).

44
Le tablier : le module Bridge dans SAP2000 v14 offre une bibliothèque des sections des
tabliers tel que (le pont dalle, pont à poutre, les caissons….) comme le montre le figure
suivant : (Dans notre mémoire, on choisit un pont à poutres préfabriquées)

Figure 37: La saisie de type de tablier

VIII.2.2 La saisie de cas de charge


Pour notre modèle on a deux cas des charges :

- Cas de charge statique : Cette cas de charge comporte toutes les charges permanentes
qui représentent le poids propre de la superstructure et de substructure.

- Cas de charge dynamique : cette cas de charge comporte les charges de type B et
MC120. Pour le cas de charge dynamique, SAP2000 v14, 0,0 comporte une bibliothèque des
différents types des véhicules et des camions mais selon la norme américaine.

- Ce logiciel offre la possibilité de créer des véhicules, c’est le cas de notre projet, on a
créé des camions Bc, le tandem Bt et le modèle de Mc120.

45
Figure 38: Vue de la modélisation de l'ouvrage

Figure 39: Vue de l’ouvrage

46
Figure 40 : Définition des charges

VIII.3. Les résultats


Les moments fléchissant, l’effort tranchant, les moments de torsion, les efforts normaux et
les déplacements, sont des efforts propres aux poutres qui sont calculés avec le logiciel SAP
2000.

Les figures suivantes regroupent les résultats de la modélisation :

Figure 41: Deformed shape

47
Figure 42: Déformé longitudinale

48
Conclusion

Ce projet nous a servis énormément dans la compréhension des étapes complexes de


calculs d’un pont à poutre, de plus il nous a permis de mettre en valeur nos connaissances
théoriques pour la réalisation d’un projet réel.

L’étude d’un ouvrage d’art commence par la conception et le prédimensionnement de ses


éléments de structures, ensuite on passe à la détermination des CRT (coefficient de répartition
transversale) qui présente l’étape la plus importante et la plus sensible.

Après avoir déterminé les CRT des poutres, on passe à la détermination des cas de charges
et l’identification de cas de charge le plus défavorables.

Ce rapport comporte tous les détails de calculs des différentes étapes citer précédemment
et en plus que les calculs manuels, ce rapport comporte une modélisation de l’ouvrage avec
RDM6 (pour la détermination et la vérification des moments), et une modélisation avec le
logiciel de calcul des structures SAP200.

Ce rapport est accompagné d’un CD qui comporte les différents fichiers de la modélisation
de l’ouvrage avec SAP2000.

Ce projet ne se termine pas à se stade, la continuité de ce projet est celui de précontrainte


dont on a fait l’étude de la précontrainte des poutres principales, les détails de calculs sont
illustrés dans le rapport de précontrainte.

Comme la contrainte est de classe II aucun ferraillage n’est nécessaire pour les poutres.

49