Vous êtes sur la page 1sur 48

Le ou les systèmes de gestion de l’hygiène, la

sécurité et la médecine du travail dans les


entreprises en Algérie ?

Abdelmalek NEZZAL. Faculté de Médecine, Université BADJI


Mokhtar,
Laboratoire de Recherche Santé Environnement
Pour toutes les nations le développement est une
préoccupation constante des gouvernants.

L’intérêt se porte sur le développement durable, qui est un


« mode de développement qui satisfait les besoins des
générations présentes, sans compromettre les besoins des
générations futures, qui donc concilie les contraintes
économiques, écologiques et sociales,
en les croisant dans leur mode de gestion ».
Le développement s’appuie sur l’entreprise

L’entreprise est « une organisation ou une unité


institutionnelle, mue par un projet décliné en stratégie ou en
politiques et plans d'action, dont le but est de produire et de
fournir des biens ou des services à destination d'un ensemble
de clients ou usagers ».
La mondialisation

L’entreprise interagit avec son environnement économique,


social, culturel, politique et prend des risques pour survivre, se
développer dans un contexte concurrentiel et éviter ainsi la
faillite.
Le contexte de la mondialisation est impitoyable pour l’entreprise,
il peut constituer une opportunité comme une aussi être une
menace.
Satisfaire ces clients

L’entreprise doit pour cela veiller à satisfaire ces clients et les


parties prenantes
(propriétaires, salariés, fournisseurs, institutions…).
Qualité Sécurité Environnement

D’où l’intérêt grandissant pour les systèmes de management de la


qualité de la sécurité et de l’environnement et
la responsabilité sociale des entreprises
Normes

Le développement et la mise en place de normes internationales (ISO)


et/ou nationales (IANOR), connait une embellie qui s’étend
à tous les domaines et en particulier à celui qui nous concerne nous les
médecins du travail, la santé et la sécurité au travail (SST).
Santé Sécurité au Travail

• Le projet de norme d’ISO 45001 sur les exigences de


management de la santé et de la sécurité au travail, s’inspire
de la norme OHSAS 18001 (BS).
• Ce projet met en avant l’exigence de tenir compte du
contexte de l’organisme et de l’engagement de tout
l’encadrement.
Résistances

Ce projet rencontre, contrairement à ce qui s’est passé pour


les normes sur la qualité (ISO 9001) et l’environnement (ISO
14001), des résistances de la part de certains États qui
arguent de la disponibilité d’un arsenal juridique qui encadre
le domaine de la SST.
Objectif

• Notre propos ne vise pas à détailler le contenu et toutes les


exigences du système de management de la santé et sécurité au
travail (SMSST), tel que le BSI OHSAS 18001, d’autres orateurs après
moi y reviendront certainement plus en détail.
• Mais plutôt de tenter de cerner les déterminants du comportement
des organismes en Algérie vis-à-vis de la SST en particulier et des
SMSST en général, à travers quelques expériences vécus par nous
même au sein de certaines entreprises.
Un mythe: entreprise = organisme ?

Les concept: d’organisme (ISO


9001) pour qualifier une
entreprise et d’approche
systémique de l’organisation du
travail et du management, ne
nous sont pas étrangers en tant
que médecins.
Il dénote d’une fascination pour le
modèle d’une entreprise vivante et
adaptée qui se développe.
Processus

Il en est de même du concept de


processus avec ses intrants, les
transformations qui s’y déroulent
et ses extrants, ainsi que les feed-
back de régulation, qui nous
rappelle les processus
physiologiques qui se déroulent
dans les cellules, les tissus et
glandes endocriniennes.
Qualité de vie des organismes

Les besoins de l’organisme, les coûts énergétiques des efforts,


les demandes et leur satisfaction ainsi que les processus de
communication, la motivation, les relations sociales,
l’écologie sont autant de paramètres qui déterminent la
qualité de vie des organismes.
Dysfonctionnements

Les Entreprises sont confrontés à


des facteurs de risques internes et
externes qui déterminent des
écarts par rapport aux exigences
« normes », ceci va engendrer des
dysfonctionnements, des
incidents, des accidents et des
maladies professionnelles.
Les principaux processus

• Pour prévenir ces états de fait, les organismes doivent mettre en


place des Systèmes de Management de la Santé et Sécurité au Travail
(SMSST).

• Les principaux processus que l’on retrouve dans ces SMSST sont :
- Le processus de Management
- Le processus de Réalisation
- Le processus de Soutien
La roue de DEMING

La roue de Deming est


une méthode qui 1900-1993
s’applique à la maîtrise
de tout processus ayant
un impact sur la santé et
la sécurité au travail
(SST).
Ces cycles sont une base
universelle de
l’amélioration continue:
Shewhart cycle
Exigences réglementaires

Une des exigences du


SMSST est la mise en
conformité des
organismes avec la
réglementation et une
veille réglementaire doit
être assurée.
L’évaluation des risques

Pour le SMSST l’évaluation


des risques constitue un
préalable à la planification.
Pour toutes les entreprises
cette évaluation des risques
constitue le déclencheur, du
processus de prévention.
Planification

Autrement dit à la mise


en place de
programmes de
prévention adaptés au
contexte de l’entreprise
L’intervention des institutions de contrôle

L’exemple de nombreux pays nous montre que


l’intervention des institutions de contrôle et de
la réglementation favorise ce déclenchement.
Nous nous sommes intéressés, à ce qui se
rapporte à l’évaluation des risques
professionnels, dans la législation algérienne.
Un inventaire exhaustif sur le concept d’évaluation des risques dans
les principaux textes en vigueur en Algérie
Texte Évaluation des risques
Constitution -
Loi sur les relations de travail n°90-11 -
Loi n° 88-07 hygiène, sécurité, médecine du travail Art 12 : ..d’identifier et de surveiller, en vue de réduire ou
d’éliminer tous les facteurs qui, sur les lieux de travail,
peuvent affecter la santé des travailleurs ;
DE n° 05-11 service d’hygiène et de sécurité. Art.9 : élaborer, avec la commission PHS, les plans annuels
et pluriannuels de prévention des risques professionnels. ;
DE n° 93-120 organisation médecine du travail -
AI du 16 octobre 2001 documents médecin du travail -
D n° 85-231 interventions secours catastrophe Art. 9. - un projet de plan d'organisation des interventions
et secours…….est élaboré par le responsable de l'unité
DE n° 96-98 livres et registres obligatoires
AI du 9 juin 97 travaux exposant risques professionnels 51 travaux exposant à déclarer à l’ inspection travail
Cet inventaire met en évidence que :

1. le concept d’évaluation des risques est absent dans tous les textes
2. la responsabilisation de l’employeur pour l’évaluation des risques
n’est explicitement formulée nulle part.
3. le rôle du médecin du travail est privilégié, alors qu’il n’est qu’un
des acteurs de l’équipe.
4. le service de sécurité élabore les plans avec la CPHS, il n y’a pas de
référence à l’évaluation des risques.
5. le canevas du plan / rapport d’hygiène et sécurité, n’est pas défini,
Le contexte

Le contexte de la mise en place


du SMSST, est fortement lié aux
caractéristiques du tissu
économique en Algérie : nous
allons le présenter.
Le type d’établissements

ONS 2011
La forme économique

ONS 2011
Le secteur d’activité

ONS 2011
Les strates

ONS 2011
Le secteur Juridique

ONS 2011
L’année de création

ONS 2011
Les tranches d’effectifs

ONS 2011
Les régions

ONS 2011
Emploi 2011 Algérie: 9 599 000 salariés

16,3%
1,561,000

83,74%
8,038,000

Hommes Femmes
ONS 2011
Rapport employés/organismes = 10/1
Portrait robot de 90% des
organismes

Petites entreprises
Secteur privé
Personnes physique
Secteur tertiaire
Ces entreprises de par leur nature sont très
peu susceptibles d’exprimer une demande
pour l’implantation
d’un SMSST et pour l’écrasante majorité elles
adoptent
un mode de gestion rudimentaire.
Les 10% restants à quelques exceptions près.

Grandes Moyennes
entreprises
« Administrés »
Concurrence Absente
Protégés/hydrocarbures
Les études cas

• 1-Entreprise Publique autonome production (chimie)


• 2-Entreprise Privée (BTP)
• 3-Entreprise Association Internationale (Hydrocarbure)
• 4-Institution (santé)
1-Entreprise publique autonome production de chlore.
Grande Entreprise chimique publique autonome, multi sites
Certifiée ISO 9001, depuis 5 ans.
Encadrement de haut niveau.
Maîtrise : phase de transition entre le départ retraite anciens employés
expérimentés faible niveau scolaire et recrutement universitaires sans
expérience industrielle en phase d’induction.
Personnel d’exécution : employés niveau universitaire recrutement récent en
remplacement d’anciens employés partis à la retraite.
Technologie vétuste à risque majeur élevé.
La demande émane de la plus haute direction, très engagée dans ce
processus, vise à implanter le SMSST.
2-Entreprise Privée BTP
Petite entreprise privée, SARL, mixte Algéro-Syrienne plusieurs chantiers,
2 ans d’existence.
Management rudimentaire,
Absence d’encadrement de haut niveau hormis un ingénieur bâtiment.
Maîtrise : Personnel ancien expérimenté niveau scolaire moyen
Exécution : ouvriers jeunes diplômés.
Engins et outils archaïques, Technologie rudimentaire
La demande émane du propriétaire, pour pouvoir postuler à des appels
d’offres émanant de grandes entreprises de construction industrielle.
3-Entreprise association Internationale Hydrocarbure

• Grande entreprise multinationale en association avec une entreprise


algérienne dans le secteur des hydrocarbures, multi-sites,
• Entreprise possédant son propre Système de management intégré.
• Système de rémunération « à deux vitesses ».
• Encadrement de très haut niveau mixte avec un système de travail alterné
algérien et expatrié sur une période 4 semaines, Plus formation continue.
• Maîtrise : idem plus formation continue.
• Employés : Expérimentés, niveau universitaire plus formation continue.
• Technologie de pointe
• La demande émane de la Direction, pour un diagnostic et la mise en place
d’un manuel de sécurité.
4-Administration (santé)
• Hôpital public multi-site.
• Plus de 40 ans
• Management de type administratif
• Encadrement technique niveau universitaire, faible niveau d’encadrement
administratif, évolution par ancienneté.
• Maîtrise : encadrement technique insuffisant au plan quantitatif et
qualitatif
• Employés : paramédicaux essentiellement, les services administratifs et
techniques recrutement universitaire sans expérience.
• La demande émane de la Direction engagée pour l’amélioration de la
gestion.
Les exigences auditées: critères OHSAS 18001
4 Exigences
4.1 Exigences générales Domaine, mise à jour, pilote processus

4.2 Politique SST Mise à jour, signature, engagement direction, objectifs,


prévention, amélioration continue, communication,
Identification des dangers, Exigences légales, Objectifs et
4.3 Planification programmes,
Ressources, Compétence, Communication,
4.4 Mise en œuvre Documentation, Maîtrise des documents, Maîtrise
opérationnelle, Situations d’urgence
Surveillance et mesurage, Évaluation de la conformité,
4.5 Vérification Enquête d’incident , Maîtrise des enregistrements, Audit
interne
Données d’entrée, efficacité du système, mise à jour des
4.6 Revue de direction objectifs, besoins en ressources,
Résultats synthétiques de l’audit
Conforme Moyennement conforme Peu conforme Non conforme

4 Exigences EPA EBTP ASS HOP


4.1 Exigences générales
4.2 Politique SST
4.3 Planification
4.4 Mise en œuvre
4.5 Vérification
4.6 Revue de direction
Le prescrit et le réel

Les quatre organismes ont des non conformités à des degrés


plus ou moins variables.
Ceux qui en ont le plus sont l’Hôpital et l’Entreprise privée du BTP.

Le diagnostic met en évidence que


l’organisation prescrite est
contrebalancée par l’organisation réelle.
Les systèmes de management

En réalité les entreprises s’adaptent à leur environnement, pour tenter


de survivre et éventuellement de croître.
Pour cela

Les entreprises tolèrent la présence concomitante de plusieurs


systèmes de management.
Organisation CHAOTIQUE

CHAOS au sens
théologique:
Confusion générale
des éléments
avant leur séparation et
leur arrangement
pour former le monde
Conclusion

Le projet de code du travail


Art 569: L’employeur est tenu
de……
évaluer les risques
prévisibles, et planifier les
actions de prévention. ……..