Vous êtes sur la page 1sur 48

Département Génie Informatique.

Cycle d’ingénieur.

Génie industriel.

Rapport du projet de base de


données :
Gestion de production

Réalise par : Encadré par :


Yerrou Ayoub. Mme. EL MAMOUNE Soumaya

Tarhouchi Ayoub

Aouane Hamza.
Remerciement :
Nous tenons à remercier notre professeur Pr. Soumaya EL
MAMOUNE pour ses encouragements, conseils et directives
Ainsi pour toutes les informations et connaissances qu’elle a
partagées avec nous durant ce semestre qui nous ont aidés
beaucoup dans le domaine de base de données et du génie
informatique en général.

2
Sommaire
Remerciement …………………………….....................2
Sommaire…………………………………………...…..3
I. Introduction……………………………………..…..4
I.1/Présentation générale de projet ……………………..….…...5
I.2Le but…………………………………………………....…...6
II. Partie conception ……………………………….....6
1-La société HATAAY ……………………………………..….6
2- Domaine du projet……………………………………………9
3- Description du projet : ………………………………………10
4-Cahier de charge:……………………………………………..11
5-Dictionnaire de données…………………………………...…12
6-Dépendances Fonctionnelles…………………………..……..13
7- Les règles de gestion : ……………………………………….14
8- Définir le modèle conceptuel de communication (MCC)……17

9 -Définir le modèle conceptuel de traitement (MCT) …………17


10- Définir le modèle conceptuel de données(MCD). …………19
11- Définir le modèle logique de données (MLD). ……………..21
III. Partie Réalistation :……………………………….22
IV- LES REQUETES SQL :…………………………..34
V-Creation de formulaire ………………….………....41
VI-Réalisation de menu :…………………………..….46
VII- Conclusion ………………………………………..48

3
I.Introduction
La conception d'un système d'information n'est pas évidente car
il faut réfléchir à l'ensemble de l'organisation que l'on doit
mettre en place. La phase de conception nécessite des méthodes
permettant de mettre en place un modèle sur lequel on va
s'appuyer. La modélisation consiste à créer une représentation
virtuelle d'une réalité de telle façon à faire ressortir les points
auxquels on s'intéresse. Ce type de méthode est appelé analyse.
Il existe plusieurs méthodes d'analyse, la méthode la plus
utilisée étant la méthode MERISE. Le but de cette méthode est
d'arriver à concevoir un système d'information. La méthode
MERISE est basée sur la séparation des données et des
traitements à effectuer en plusieurs modèles conceptuels et
physiques. La séparation des données et des traitements assure
une longévité au modèle. En effet, l'agencement des données n'a
pas à être souvent remanié, tandis que les traitements le sont
plus fréquemment. La méthode MERISE date de 1978-1979, et
fait suite à une consultation nationale lancée en 1977 par le
ministère de l'Industrie en France dans le but de choisir des
sociétés de conseil en informatique afin de définir une méthode
de conception de systèmes d'information. Les deux principales
sociétés ayant mis au point cette méthode sont le CTI (Centre
Technique d'Informatique) chargé de gérer le projet, et le CETE
(Centre d'Etudes Techniques de l'Equipement) implanté à Aix-
en-provence. Merise étant une méthode de conception et de
développement de système d’information, l’objectif de cette

4
méthode est d’introduire la notion de système d’information et
d’en proposer une description formelle
I.1/Présentation générale de projet :
La gestion de la production repose essentiellement sur
l'utilisation de l'information à toutes les étapes de la fabrication
: prévision, décision, l’exécution et du contrôle.
Cette information est élaborée, traitée, diffusée et stockée au
sein du système d’information et de son infrastructure, le
système informatique.
Les systèmes d'information occupent aujourd’hui une place
centrale dans la gestion de la production.
Notre projet va donner une image claire sur la gestion de la
production d’une société imaginaire qu’on peut nommer
« HATAAY » qui produit des produits laitiers agricoles, on va
élaborer les différentes relations entre les clients, articles,
commandes et operateurs. Ainsi que les différentes règles de
gestion de cette société.
On sait tous que la continuité d’une chaine de production est
une chose très importante dans le domaine de l’industrie , il est
donc nécessaire d’assurer l’efficacité et la rapidité de notre
société ; c’est pour cela on doit Controller le pointage des
opérateurs ainsi que leurs production horaires( c à d gestion de
la production horaire des opérateurs, génération d’ordres de
fabrication, lancement des ordres de fabrication (vérification de

5
la disponibilité des composants), analyse des charges par poste
et par des ordres de fabrication.)

I.2Le but
Ce projet a comme objectif premier de développer les outils du
contrôle qui donnent la flexibilité quotidienne nécessaire pour
réagir aux demandes requis d’atelier. Il s’agit de réaliser une
base de données qui permet de connaître en détail le pointage
d’une journée complète de chaque opérateur pour toutes les
opérations. (C-à-d la gestion de la production).
Le travail fait intervenir les étapes suivantes :
1) Définir le modèle conceptuel de communication (MCC).
2) Définir le modèle conceptuel de traitement (MCT).
3) Définir le modèle conceptuel de données(MCD).
4) Définir le modèle logique de données (MLD).
5) Création au sein d’Access.

II. Partie conception :


1- La société HATAAY :
HATAAY est une S.A.R.L nationale moderne, avec une forte capacité
d’innovation, un réseau de distribution national.
Il propose des solutions complètes à des problèmes compliqués dans le
domaine d’agriculture.
Les problèmes sont de nature technique, économique et opérationnelle.
HATAAY est le leader en ce qui concerne la conception et le

6
développement des machines à traire, et dispose d'installations dans
plus de 8 régions du Maroc:
HATAAY est fondée en 1995, s'est engagée dans l'industrie laitière en
1999 .
Aujourd'hui, au début du 21ème siècle, HATAAY est toujours en tête,
en développant des méthodes pratiques utilisant la technologie des
microprocesseurs pour la ferme .Avec des usines de fabrication en
Tanger et en Casablanca, et des sociétés de distribution en Tétouane,
en Rabat, en CASABLANCA, en Marrakech, en Oujda et Dakhla .
HATAAY est le fournisseur idéal d'équipement de traite dans le monde
africain. Et ceci concerne non seulement les zones traditionnelles
d'élevage laitier au Maroc, mais aussi l'Afrique. L'équipement produit
par HATAAY permet de traire des vaches, des brebis, des chèvres et
des chameaux… Les systèmes de traite HATAAY conviennent à toutes
les fermes, que le troupeau soit constitué de deux mille animaux. Les
sociétés associées peuvent fournir tout autre équipement de ferme, des
pompes à purin aux citernes, des convoyeurs d'alimentation aux
racloirs
Le schéma suivant donne une image claire sur les fonctions de la
société

7
HATAAY

Deriction
Génerale

Direction de Deriction
l'ingénierie D.g
regional

Le siège du HATAAY est situé à Zone franche de TANGER et elle est


divisée en six départements supervisés par le directeur général :
- Ingénierie ;

8
- Commerce extérieur ;
- Administrative et Finances ;
- Production ;
- Approvisionnement ;
- Commerce.
2- Domaine du projet
Le domaine du projet concerne le Service de production. Il s’occupe
de:
Planification- gestion de la production horaire des opérateurs,
génération d’ordres de fabrication, lancement des ordres de fabrication
(vérification de la disponibilité des composants),analyse des charges
par poste et par des ordres de fabrication.
Ordonnancement- ordonnancement par règles de priorité des ordres
de fabrication.
Suivi de production- sortie des composants, enregistrement des
quantités fabriquées (pièces bonnes et rebutées)
et des temps passés, clôture des ordres.

9
Valorisations- calcul du coût réel des ordres de fabrication terminés.

3-Description du projet :
notre base de données va être capable à décrire :
- Outil de contrôle de la production horaire de chaque opérateur
pour toutes les opérations réalisées dans. Ceci permettra de prévenir
les dérives et de faire les corrections nécessaires aussi de mettre en
évidence les problèmes d’outillage et donc d’y remédier ;
- Outil permettent de connaître en détail le pointage d’une journée
complète d’un opérateur afin de contrôler l’utilisation des différents
codes à barres à leur disposition. (Temps pour le rangement, pour
aller chercher le matériel)
- Outil de lancement des commandes atelier par ajout d’un point
10
de réapprovisionnement aussi de commander au bon moment les
matières nécessaires. (Si on a ces pièces en stock, les assemblages
peuvent être effectué rapidement et il n’est donc pas nécessaire de
stocker des sous-ensembles.) ;
- Outil de gestion « Charge machine ». Ce permet de connaître les
commandes à réaliser pour chaque poste de travail (ou machine).
Ceci indispensable pour une bonne gestion des commandes atelier.
Des informations supplémentaires sont nécessaires : Ajouter le
mois pour lequel doit être fabriquer l’article afin d’éviter de
produire un article qui n’est pas nécessaire tout de suite.

4-Cahier de charge:
Notre objectif est de gérer la chaine de production pour la
société HAATAY, pour cela on définit l’enchainement de la
production :

-La direction indique les commandes que chaque operateur va


réaliser.

-Les commandes choisis par la direction sont classée selon une


classe de priorité.

-L’opérateur commence par la première commande d’une


façon descendant jusqu'à la dernière commande.

-L’operateur travaille par commande, celle-ci contient des


différents articles.

11
-La commande à opérer, peut être réaliser par plusieurs façons,
elle n’a pas un ordre précis.

-Pour commencer leur travaille, l’opérateur doit pointer (il peut


pointer plusieurs fois par jour). Quand l’opérateur termine leur
travaille quotidienne, on obtient une quantité de production :
produit par jour

-Produit par jour c’est la quantité produit par l’opérateur a un


jour c’est un ensemble des articles.

-Produit par jour à un seul ordre, un seul ensemble des


opérations effectuées par l’opérateur pour le réaliser.

- Après une durée du temps pour la production, la commande


va être accomplir.et sachant que dans ce domaine de production,
il existe toujours des défauts on effectue à chaque commande
une référence de retouche . .

5-Dictionnaire de données
Nom de donnée Abréviation
Identité de client IdClient

Libellé de client Libellé

Nom du client Nom

Prénom du client Prenom

Numéro de téléphone du client Num_TEL

Ville du client Ville

Code de cause de rebut IdRet

12
Libellé des pièces rebutées Libellé

Code classe par priorité IdPrior

Libellé de commandes classées par priorité Libellé

Numéro de commande Nocmd

Date d’émission d’ordres de fabrication DateEms

Numéro d’article NoArt

Libellé d’article Libellé

Poids brute d’article PBrut

Poids net d’article PNet

Langueur Lg
Largeur La

Temps de montage Tp Mont

Identifiant de pointage Id_Poin

Description de l’opération Deser

Production horaire des opérateurs ProHor

Date de debut de retouchement de l’article Debut


Quantité d’articles à produire QntAprod

Hauteur Ht

Date de début de pointage DÉBUT_P

Date de fin de pointage FIN_P

Temps de fabrication(Retoucher) Temps

Code produire par jour ID_Pro_jr

Quantite de chaque articles dans une Qunite


commande

13
Quantité fabriquée par un operateur Quantite_produit
chaque jour

Code de l’opérateur NbrMat

Nom de l’opérateur Nom

Statut (grade) de l’opérateur Status

Nombre d’opération pour chaque NbrOper


commande

Numero d’ordre NoOrd

Date de transmission de commande DateTR

Date de fin de retouchement de l’article Fin

6-Dépendances Fonctionnelles
• Nocmd, IdRet Debut,Fin,Temps
• NoMatr,Nocmd Date TR
• NoMatr,ID_Produit_J,ID_Pointage Quantite_Produit
• Nocmd,NoOrd NbrOper
• Nocmd,NoArt qunté
• Nocmd IdClient,IdPrior,NoMatr,DateEms
• NoOrd Descr,ProHor ,TpMont,QntAprod

14
• IdClient Libellé
• IdRet Libelle
• IdPrior Libellé
• NoMatr Nom,Statut
• NoArt Libellé,Lg,La,Ht,PBrut,PNet
• IdRet Libelle
• IdPrior Libellé

7- Les règles de gestion :


P1-un client peut demander une ou plusieurs commandes.
P2-une commande peut être commander par un et un seul client.
P3-une commande peut être lier à une seule classe de priorité.
P4-une classe de priorité peut contenir une ou plusieurs
commandes.
P5-un ordre comporte une ou plusieurs commandes.
P6-une commande peut être comporter par un ordre ou
plusieurs.
P7-une commande compose d'un article ou plusieurs.
P8-un article peut appartenir à aucune commande, ou peut
appartenir à plusieurs commandes.
P9-une commande peut effectuer aucune ou une seule retouche.

15
P10-une retouche peut être faire par aucune commande ou
plusieurs.
P11-une commande peut être effectuer par un et un seul
opérateur.
P12-un opérateur peut effectuer une ou plusieurs commandes.
P13-un operateur peut produire aucun ou plusieurs produits par
jour.
P14-un produit a un jour donné peut être produire par aucun ou
plusieurs opérateurs.
P15- un opérateur peut pointer aucun ou plusieurs fois par jour.
P16- un pointage peut être effectuer par un et un seul operateur
P17- un produit à un jour donné est fabriquée selon un seul
ordre.
P18-un et un seul ordre pour chaque produit fabriqué.

16
8- Définir le modèle conceptuel de
communication (MCC).
Production

Direction Plan de production Operateur Respecter Ordres

Charger des ordonnancements Produit

Article

Poste de travail

9 -Définir le modèle conceptuel de


traitement (MCT)
Au début d’une période de travail (Exemple : une semaine), un
responsable d’atelier reçoit des ordres de fabrication (Mode opératoire
de fabrication). Les dates limites des périodes sont entrées dans un plan
de production (Rôle de direction).
Le service de Commerce vérifie les statuts de composants (Exemple :
DISP -disponible, REFA - réservé à la fabrication, ENC - en cours
de fabrication). La vérification permet d’éviter les ruptures de stock
par l’ordonnancement des opérations de fabrication qui doivent
permettre de satisfaire les ventes. Une fois que les ordres sont
ordonnancés, il est possible de passer à la phase de lancement de

17
certains ordres en fabrication (à condition que les matières et
composants nécessaires soient disponibles).
Après la vérification (à condition – positive, si négatif – passer OF à
la file d'attente) le responsable donne un ordre de fabrication à
l’opérateur. L’opérateur doit pointer le début de travail.
Le responsable d’atelier doit contrôler de la production de chaque
opérateur pour toutes les opérations (Fabrication). A la fin d’une
période de travail, le responsable d’atelier doit envoyer un rapport à la
direction (OF lancé/clôturé, quantité, productivité).
OF – Ordre de fabrication
On se focalise sur la vérification pour le MCT

18
10- Définir le modèle conceptuel de
données(MCD).
Commande - Document donnant instruction a la fabrication de
produire dans un délai fixé, une quantité donnée d'un article (Mode
opératoire de fabrication).
Ordre - Opération de la production ou du réglage de la machine.
Opérateur - Personne qui doit faire des travaux. Pour suivre l'activité
de la main-d’œuvre, on doit indiquer le code de l'opérateur dans les
déclarations de production.
Retouche - Lorsque l'on déclare des pièces rebutées lors des
déclarations de production, on doit indiquer un code de cause de rebut.
Cela permet d'établir des statistiques de causes de rebut.
Article - Produits finis,
ClassPrior - Le code classe ABC permet de classer les commandes
par leur priorité (Définir dans le plan production)

19
Client - Promoteur de la commande

Comporter - Commande porte sur une ou plusieurs opérations.


Fabriquer - C'est l'intervalle de temps d’occupation pour chaque
opération (temps de préparation et réglage - Setup ou temps opératoires
- Production).
PRODUIRE : c’est l association qui relie l’operateur et le pointage
avec la quantité produit par jours

20
Pointage : chaque operateur pointe l’entrée et la sortie .

11- Définir le modèle logique de


données (MLD).
On peut voir le MLD selon les tableaux suivants :

21
Ou on peut l’écrire suivant la forme quotidienne :
Article (NoArt# , Libellé, Lg, La, Ht, PBrut, PNet)

22
Operateur (NoMatr#, Nom, Statut)
Ordre (NoOrd#, Deser, ProHor, Tp Mont, QntAprod, Debut,
Fin, Temps, SetProd, Qnt, Clot , NoMatr#, NoOrd)
Comporter (NbrOper, NoCmd#, NoOrd#)
Composer (Qunité, NoCmd#, NoArt#)
Lier (NoCmd, IdPrior)
Commande (NoCmd, DateEms, IdClient#, Debut, Fin, Temps,
IdRet#, IdPrior#, DateTR, NoMatr#)
Client (IdClient#, Libellé,CIN,Nom,Prenom,Num_Tel,Ville)
Retouche (IdRet#, Libellé)
ClassPrior (IdPrior#, Libellé)
Pointage (ID_POIN#,DEBUT_P,fin du pointage )
Produire (NoMatr#, ID_POIN#,ID_Pro_jr#,Quantité
produit).
Produit_jour (ID_Pro_jr#,NoOrd).

III. Partie Réalistation :


Création des tables de MLD sur MICROSOFT
ACCESS 2016

23
Les Enregistrements :
La table Article

24
La table ClassPrior

25
La table de Client

26
La table de commande

27
La table Comporter :

La table Composer

28
Pour la table Opérateur

29
La table Ordre

30
La table Pointage

La table Produire

31
La table produit_Jour

32
La table Retouche

33
IV- LES REQUETES SQL :
Pour la table Client :
➢Affichage de : IdClient ,Nom et Prenom

34
➢Affichage des clients qui habitent a Tanger

➢Nombre des clients spéciaux

35
Pour la table Article :
➢ Numéro des articles qui ont un poids brut supérieur
ou égal a 350

➢Classement des articles selon le poids Brut :

36
➢Affichage des clients et le nombre de leurs
commandes :

37
Pour la table ClassPrior
➢Affichage de la classe Priorité qui a comme ID
« PRx0001 »

Pour la table Commande :

38
➢ Affichage de NoCmd et IdClient des commandes
ayant DateEms entre 01/01/2017 et 01/05/2018 :

➢Suppression d’une commande :


On veut par exemple supprimer la commande
numéro Cmd-0033

En utilisant la requête suivante :

Message de vérification

Donc l’enregistrement est bien supprimé

39
Pour la table Produire :
➢Affichage de NoMatr, Id_poin , ID_Pro_jr et
Quantité_Produit >5

40
V-Creation de formulaires
• Pour la table Article :

Pour la table Client :

Pour la table Commande :


41
Pour la table ClassPrior :

42
Pour la table Comporter :

Pour la table Comporter :

43
Pour la table Ordre :

Pour la table Pointage :

Pour la table Produire :

44
Pour la table produit_jour :

Pour la table Retouche :

45
VI-Réalisation de menu :

46
47
VII- Conclusion :
Dans ce projet nous avons touché la réalité de
notre base de données sur un SGBD
MICROSOFT ACESS et ça a amélioré notre
compréhension de ce domaine.

48