Vous êtes sur la page 1sur 67

ACTIVITE AMONT

DIRECTION RESSOURCES HUMAINES

GUIDE PRATIQUE
DU GESTIONNAIRE

Juillet 2013

1
AVANT PROPOS

Ce guide qui est un condensé des textes en vigueur (Convention


Collective de l’Entreprise, Règlement Intérieur, Manuel de
Gestion, Circulaires d’application RHU, procédures internes, etc.)
permettra aux cadres ressources humaines et aux gestionnaires de
mener à bien leurs missions de contrôle et d’assistance à travers
les structures opérationnelles et surtout aux gestionnaires et
responsables des ressources humaines la maîtrise de
l’application de la réglementation en vigueur au sein de la
Société.

Il facilite la tâche des utilisateurs, brasse l’ensemble des actes


de gestion en accédant facilement et rapidement à l’information
souhaitée et recherchée et met à leur disposition des titres,
tableaux et barèmes en vigueur émanant des services ayant en
charge la fonction Ressources Humaines, mais ne saurait en aucun
cas remplacer les textes législatifs et réglementaires (lois,
ordonnances, décrets, etc.) qui restent le seul cadre officiel de
référence.

Vos remarques, vos observations et vos suggestions sont les


bienvenues en vue de l’enrichissement, tant dans la forme que dans
le fond, de cet outil de travail et devront être adressées à
Mr Brahim LABOUDI, Cadre Supérieur - Direction Ressources Humaines
Amont.

2
SOMMAIRE
Matières Pages

Indemnité d’ancienneté groupe (IAG)………………………. 06


Indemnité de nuisances (I.N)…………………………………. 09
Indemnité de travail posté (ITP)……………………………… 09
Indemnité spéciale de supervision (ISS)……………………. 10
Indemnité de service permanent (ISP)……………………… 10
Heures supplémentaires (H.S)………………………………. 10
Indemnité d’insalubrité (I.I)……………………………………. 11
Indemnité forfaitaire de service permanent (IFSC)…………. 11
Prime d’astreinte particulière (PAP)………………………….. 12
Prime d’astreinte complémentaire (PAC)……………………. 12
Salaire unique ………………………………………………….. 12
Indemnité d’intérim………………………………………………. 15
Indemnité de zone et de condition de vie (IZCV) ……………. 17
Frais de mission………………………………………………….. 18
Frais de route…………………………………………………….. 18
Allocation de fin de carrière (AFC)…………………………….. 29
Indemnité Compensatoire/IZCV………………………………… 32
Astreinte…………………………………………………………… 35
Echelon……………………………………………………………. 40
Revalorisation des salaires……………………………………… 41
Augmentation individuelle……………………………………….. 41
Prime de panier………………………………………………….. 42
Indemnité de nourriture………………………………………….. 42
Prime de transport……………………………………………….. 42
Indemnité forfaitaire d’amortissement (IFA)…………………... 43
Prime d’intéressement…………………………………………… 44
Prime de rendement individuelle (PRI)………………………… 45
Prime de rendement collectif (PRC)…………………………… 46
Gratification médailles…………………………………………… 47
Indemnisation des victimes du terrorisme……………………. 48
Pension de service………………………………………………. 49
Formation/apprentissage………………………………………… 50
Détachement/affectation………………………………………… 53
Prêt pour achat de véhicule…………………………………….. 55
Prêt pour achat de logement……………………………………. 56
Prêt à la construction……………………………………………. 57
Prêt social…………………………………………………………. 58
Système de relève 4x3…………………………………………... 58
Système de relève 4x4………………………………………….. 61

ANNEXES

Décompte IEP…………………………………..………………. 68

3
TABLEAU DES RUBRIQUES PAR TYPE D'ASSIETTE

ELEMENTS RUBRIQUES COTIS. IMPOS.


SALAIRE DE BASE 100 X X
I.A.G 176 X X
I.S.P ou 106.128.130.132 X X
H.SUPP. 125.127.129.131 X X
I.T.P 190.192.194.198 X X
154.158(4x4).188
NUISANCES 116 X X
SALAIRE P.R.I 105 X X
REVALORIS. DES SALAIRES 142 X X
DE AUGMENTATION INDIV. 184 X X
ECHELONS 168 X X
BASE P.R.S 152 X X
PM X X
I.C.R 112 X X
P.R.C 109 X X
P.A.P 126 X X
P.A.C 138 X X
I.S.S 162 X X
I.INTERIM 120. 148 X X
I.INSALUBRITE 172 X X
I.F.S.C 182 X X
PANIER 143 X
NOURRITURE 147 X
PRIME DE TRANSPORT 136 X
IMPOSABLES
INDEM.AMORTI. 134 X
INDEM.KILOM. 139 X
ET NON
I.T.Z.I.N ---- X
ALLOC. FIN CARRIERE ---- X (10%)
COTISABLES
PRIME INTERESSEMENT ---- X (10%)
GRATIF. MEDAILLES ---- X (10%)
INDEM. COMPENSA./IZCV …… X (10%)
IPCM X (10%)
ALLOC. FAMILIALES 206
SALAIRE UNIQUE 200
I.C.A.F 204
NON
PRIME SCOLARITE 224
IMPOSABLES
I.Z.C.V 277 à 299
ET NON
INDEM. LICENCIEMENT ---- X
COTISABLES
FRAIS DE ROUTE 256
FRAIS DE MISSION 2B3

PS : Attention aux situations particulières des handicapés reconnues comme tels par la
réglementation en vigueur.

4
TABLEAU REPARTITION CHARGES SOCIALES

(Note d’information n° 1928 DRH du 04 juin 2000)


(Décret exécutif n° 2000-50 du 04/03/2000)
NATURE RUBRIQUE TX GLOBAL EMPLOYE EMPLOYEUR
Assurances sociales 300 14,00% 1,50% 12,50%
Retraite 302 16,00% 6,50% 9,50%
Retraite anticipée 304 1,00% 0,50% 0,50%
Retenue assur. chôm. 308 1,75% 0,50% 1,25%
A.T et maladies prof. 506 1,25% - 1,25%
Quote part OSL log.soc. 516 0,50% - 0,50%
totaux 34,50 % 9,00% 25,50%

5
INDEMNITE ANCIENNETE GROUPE (IAG) rubrique : 176
Circulaire d’application n° 4.02

IAG sanctionne l’ancienneté génératrice d’expérience professionnelle acquise au sein du Groupe


Sonatrach.
Par Groupe, il faut entendre : Sonatrach (Siège + Activités) et les filiales où Sonatrach est
majoritaire.

Elle est attribuée au personnel non éligible à la rémunération variable (RVI/RVC).

Elle est attribuée au 1er janvier de chaque année en fonction du nombre de mois travaillés dans
l’exercice précédent et du taux affecté conformément au barème en vigueur (1.5% par année).

Calcul de l’IAG
A l’application de la nouvelle structure salariale, l’IAG est représentée par le montant de l’IEP
acquis à cette date.
Elle évolue ensuite conformément au nouveau barème de l’IAG mis en place, soit 1.5% du salaire
de base par an, jusqu’à un maximum de 30 années.

Elle est un élément de rémunération fixe, et intégrée dans la paie du mois et soumise à l'IRG ainsi
qu’à la Sécurité Sociale.

Cas particulier
Les années travaillées au-delà de l’âge légal de la retraite ne sont pas comptabilisées dans les
périodes validables, sauf pour les cas prévus par la loi sur la retraite concernant les travailleurs
ayant moins de quinze (15) années de cotisations (maintien en activité jusqu’à l’âge de soixante
cinq (65) ans maximum).

- Les années incomplètes de travail sont validées au prorata temporis, à raison du 1/12ème du taux
IAG par mois exercé durant l'année considérée.

PS: La mise en disponibilité est déduite du nombre d’années d’ancienneté « SH » quelque soit la
période ou celle ci a été prise.

6
LISTE DES FILIALES OU SONATRACH EST MAJORITAIRE
AU 31 DECEMBRE 2009

DENOMINATION % DE DETENTION
SOTRAZ 100%
2SP 100%
HELIOS 51%
ENIP 100%
SOMIK 100%
SOMIZ 100%
GCB 100%
ENAGEO 100%
ENAFOR 100%
ENAFOR LLC 70%
ENTP 100%
ENTP LYBIAN BRANCH 100%
ENSP 100%
HESP 51%
ENGTP 100%
ENAC 100%
NAFTEC SA MAURITANIE 51%
SPTC BVI 100%
SPC BVI 100%
SBAC 100%
SIPCO BVI 100%
SIPCO PEROU 100%
SP ASIA 100%
SPIC BV 99.9%
SGCC 100%
SPOTC 100%
HMTC 100%
SGTC 100%
SGM 100%
RNTC 100%
SPMC 100%
ALTC 100%
NADJA MAGHREB 100%
SONATRADING 100%
SIPEX 100%
SPI BVI CORP 100%
SIFID (ex.SPC NA) 100%
MEDIFRET 100%
MEDCO 100%
TAL 100%
SIP 100%
RCH 100%
SPP 100%
ACTIM 100%
COGIZ 100%
SNTM HYPROC 100%
NAFTAL 100%
SOPREP 100%
CEGIS 100%
SONATRACH - RE 100%
BAOSEM 65%
SIHC 100%
AIE 100%
NAFTOGAZ 100%
IAP 100%
SGH 100%
SVH 100%
STH 60%

8
INDEMNITE DE NUISANCES (I.N) RUBRIQUE : 116

Elle est attribuée en indemnisation de toutes nuisances conjoncturelles, engendrées par


l'environnement ou un changement anormal dans les conditions de travail.

Il existe quatre types de nuisances: salissures, pénibilité, insalubrité, danger.


Les taux de nuisances varient entre 4% (minimum) et 20% (maximum).

En raison de la diversité des montants pour chaque palier, il y a lieu de se référer au tableau ci-après
pour affecter à chaque poste de travail la lettre correspondant au taux arrêté.

A: 1% F: 6% L : 11% T : 16%
B: 2% G: 7% M: 12% W: 17%
C: 3% H: 8% P : 13% X : 18%
D: 4% J: 9% R : 14% Y : 19%
E: 5% K:10% S : 15% Z : 20%

 Les travailleurs assurant la sécurité industrielle dans les complexes industrielles ou stations,
l’indemnité de nuisances à attribuer est celle de l’activité « 09 ».
 Les travailleurs assurant la sécurité au sein des sièges de la Division, Direction, l’indemnité de
nuisances à attribuer est celle de l’activité « 18 ».

INDEMNITE DE TRAVAIL POSTE (ITP) RUBRIQUES : 190 - 192 - 194 - 198


154 -158 - 188

L'ITP est destinée à compenser forfaitairement les sujétions de travail organisé en équipes successives
et notamment le recouvrement d'horaires pour la passation de consignes, le travail durant les jours de
repos hebdomadaire. Les jours fériés chômés et payés donnent droit, en plus, à une compensation:
- soit par le paiement au taux normal des heures supplémentaires, effectivement travaillées,
- soit par un repos compensateur d'égale durée, qui peut être cumulé en cours d'année.

Types d'organisation du quart:

3 x 8 continu ( H.24 ), jours de repos hebdo. légal et jours fériés compris.


3 x 8 semi continu ( H.24 ) avec arrêt à chaque fin de semaine.
2 x 8 discontinu ( 1 quart matin, 1 quart ap.midi, avec arrêt fin de semaine ).
2 x 12 continu ( H.24 ), jours de repos hebdo. légal et jours fériés compris.

Systèmes de travail Postes de travail Postes de travail


posté sans périodes creuses avec périodes creuses

3 x 8 continu rub : 190 rub : 194


3 x 8 semi continu non retenu à SH rub : 196
2 x 8 discontinu rub : 192 rub : 198
2 x12 continu rub : 158 (4x4) rub : 188
rub : 154

Un poste de travail est dit " posté avec périodes creuses " si ce poste tout en nécessitant une présence à
temps plein du travailleur qui l'occupe, comporte des périodes d'inactivité.

9
Cette indemnité varie désormais avec l'ancienneté acquise par le travailleur dans le quart et au sein de
l'Entreprise comme suit :

. code A pour 5 ans et moins


. code B pour plus de 5 ans à 10 ans
. code C pour plus de 10 ans à 15 ans
. code D pour plus de 15 ans

INDEMNITE SPECIALE DE SUPERVISION (ISS) : rubrique : 162

Elle est destinée à compenser les contraintes et sujétions induites par la fonction de superviseur forage.
Elle est obtenue sur la base des montants de l’ITP, système 2x12 sans période creuse
(SPC). Le taux ancienneté en quart correspond à la fourchette (+05 années jusqu'à 10 années / Code
/B).
Cette indemnité ne peut être attribuée qu’au personnel ouvrant droit (cf. liste arrêtée par la note n° 006
du 31.01.96 et les circulaires du manuel de gestion 4.09).
Elle est cumulable avec la PRS
Elle est imposable et soumise à cotisation à la sécurité sociale.

INDEMNITE DE SERVICE PERMANENT (ISP)


Heures supplémentaires effectuées de façon régulière, rémunérées de façon permanente.

L'indemnité de Service Permanent est destinée à rémunérer les sujétions d'horaires de travail.

- La durée des sujétions ne doit pas dépasser un maximum de 22 heures / mois.

- L'ISP ne peut se cumuler avec le paiement des heures supplémentaires.

4 taux : 10% minimum rubrique : 106, moyenne de 10 h/mois.


14% rubrique : 128 " " 15 h/mois.
18% rubrique : 130 " " 20 h/mois.
20% rubrique : 132 " " 22 h/mois.

La suppression de l’ISP et son remplacement par les heures supplémentaires tire à sa fin, à l’exception
de certains postes.

HEURES SUPPLEMENTAIRES : rubrique : 125-127-129-131

- Le recours à la pratique des heures supplémentaires est exceptionnel (nécessité absolue de service).

Les heures supplémentaires ne peuvent être accomplies sans l'accord préalable et écrit du premier
responsable de la structure concernée (établissement d'état mensuel).

Durée des heures supplémentaires


La loi prévoit un maximum ne pouvant excéder 20% de la durée légale, soit huit (08h) heures par
semaine sans que l'amplitude journalière ne puisse dépasser 12 heures (aucune dérogation n'est prévue
par la loi, à ce sujet).

10
Rémunération

Les heures supplémentaires effectuées donnent lieu au paiement d'une majoration du salaire horaire
normal.

Il y a 4 taux d'heures supplémentaires.


- Les quatre (04) premières heures sont rémunérées au taux de 50% (rub 125)
- Les autres heures/semaine sont rémunérées au taux de 75% (rub 127)
- Les heures supplémentaires effectuées les jours de repos réglementaires sont récupérées et
rémunérées au taux de 100% (rub 129).
En plus du paiement des heures supplémentaires travaillées un vendredi, le travailleur ouvre droit à
une journée de récupération conformément aux dispositions des articles 170 et 171 de la Convention
Collective d’Entreprise
- Les heures supplémentaires effectuées de nuit (entre 21h et 05h) et les journées fériées chômées et
payées sont récupérées et rémunérées au taux de 125% (rub 131).
En plus du paiement des heures supplémentaires travaillées comme indiqué ci-dessus, le travailleur
ouvre droit à un repos compensateur d’égale durée conformément aux dispositions de l’article 171 de
la Convention Collective d’Entreprise.
- Les travailleurs bénéficiaires de l'ISP ne peuvent prétendre au paiement des heures supplémentaires
(non cumulables).

Le paiement des heures supplémentaires est calculé par la formule suivante :

Salaire horaire = salaire de base reconstitué/173,33

INDEMNITE D’INSALUBRITE : rubrique : 172


Elle est attribuée à l’ensemble du personnel exerçant sur le site de Oued Smar.

Elle est cumulable avec l’indemnité de nuisances pour les postes concernés et est égale à un montant
brut mensuel unique de 1070,63 DA.

La date d’effet du bénéfice de cette indemnité pour les travailleurs concernés est arrêtée au 07 juin
2000.

Elle doit être supprimée avec la fermeture de la décharge de Oued Smar.

INDEM. FORFAITAIRE DE SERVICE COMPLEMENTAIRE (IFSC) : rubrique :


182

Cette indemnité est destinée à rémunérer le personnel qui dépasse le seuil fixé par la loi pour les heures
supplémentaires.

1. Personnel concerné

. Personnel affecté auprès de M. le Président Directeur Général,


. Chauffeurs et secrétaires des cadres dirigeants,
. Chauffeurs des Directeurs du Siège et des Activités,
. Personnel hôtellerie des Régions de Hassi Messaoud et de Hassi R’Mel.

11
2. Montants de l’IFSC par échelle et tranche horaire

Tranches
Tranche A Tranche B Tranche C Tranche D
35 à 44 heures 45 à 54 heures 55 à 64 heures 65 à 70 heures
Echelles
10 à 14 4090.54 DA 5126.12 DA 6161.70 DA 6990.17 DA
15 à 18 5310.10 DA 6654.43 DA 7998.76 DA 9074.22 DA
19 à 22 6703.74 DA 8400.89 DA 10098.04 DA 11455.76 DA

3. Dispositions particulières

Le personnel effectuant des heures supplémentaires sans dépassement de la limite des trente quatre
(34) heures n’est pas concerné par l’IFSC

L’IFSC n’est pas cumulable avec les heures supplémentaires, l’indemnité de travail posté (ITP),
l’indemnité spéciale de supervision (ISS), et la prime de responsabilité et de sujétion (PRS).

- La date d’effet prévue est le 1er septembre 2010.

PRIME D’ASTREINTE PARTICULIERE (PAP) : rubrique : 126


PRIME D’ASTREINTE COMPLEMENTAIRE PAC : rubrique : 138
Conformément au décret 93-222, du 02.10.93, les postes :
- Agent sûreté échelle 10 à 12
- Chef d’équipe sûreté échelle 13 à 14

ouvrent droit au bénéfice des primes dénommées PAP ( prime d’astreinte particulière) et PAC ( prime
d’astreinte complémentaire ) respectivement aux taux de 30% et 20%.
L’attribution de ces primes exclut le bénéfice des indemnités de travail posté, de service permanent et
des heures supplémentaires.

Les primes PAC et PAP ne peuvent être attribuées aux éléments constituant un détachement de
sécurité et de protection - DSP - ( de l’agent de sûreté interne au chef d’équipe sûreté interne N3 ) que
si le détachement est doté en armement voir note DPP N° 350 du 12.08.97.
Dans le cas contraire, il est servi aux intéressés les différentes primes réglementaires en vigueur au
sein de l’Entreprise ; à savoir ITP et I.N (note DRH n° 3479 du 18.08.1998)

Les primes sont imposables et soumises à cotisation à la sécurité sociale.

INDEMNITE DE SALAIRE UNIQUE rubrique : 200


Circulaire N° 4.10 du 12 avril 2011

Elle est versée à tout travailleur marié dont le conjoint n’exerce aucune activité rémunérée.
Son montant est fixé mensuellement à 1 500 DA

Le montant sus visé est applicable à compter du 1er janvier 2011.

12
BAREME DE L’INDEMNITE DE TRAVAIL POSTE
MONTANT MENSUEL APPLICABLE A COMPTER DU 1er janvier 2008
SYSTEME DE TRAVAIL
196 192 194 190 188 154 158
2x12 SPC
PALIER Ancienneté en quart 2x8 APC 2x8 SPC 3x8 APC 3x8 SPC 2X12 APC 2X12 SPC
4/4
5 ans et moins 1 108.49 2 216.98 3 325.46 5 542.44 5 542.44 6373.80 7 205.17
I + 5 ans à 10 ans 1 274.76 2549.52 3824.28 6373.80 6373.80 7329.88 8285.95
6/7
8-9-10 +10 ans à 15 ans 1 330.19 2660.37 3990.56 6650.93 6650.93 7648.57 8646.20
Plus de 15 ans 1 385.61 2771.22 4156.83 6928.05 6928.05 7967.26 9006.46
5 ans et moins 1233.64 2467.28 3700.92 6168.20 6168.20 7093.43 8018.66
II + 5 ans à 10 ans 1418.69 2837.37 4256.06 7093.43 7093.43 8157.44 9221.46
11-12
8/9 +10 ans à 15 ans 1480.37 2960.74 4441.10 7401.84 7401.84 8512.11 9622.39
Plus de 15 ans 1542.05 3084.10 4626.15 7710.25 7710.25 8866.79 10023.32
5 ans et moins 1358.79 2717.58 4076.37 6793.96 6793.96 7813.05 8832.14
III + 5 ans à 10 ans 1562.61 3125.22 4687.83 7813.05 7813.05 8985.01 10156.97
13-14 +10 ans à 15 ans 1630.55 3261.10 4891.65 8152.75 8152.75 9375.66 10598.57
Plus de 15 ans 1698.49 3396.98 5095.47 8492.45 8492.45 9766.31 11040.18
5 ans et moins 1394.55 2789.10 4183.65 6972.75 6972.75 8018.66 9064.57
IV + 5 ans à 10 ans 1603.73 3207.46 4811.19 8018.66 8018.66 9221.46 10424.26
12/13
15-16 +10 ans à 15 ans 1673.46 3346.92 5020.38 8367.30 8367.30 9622.39 10877.48
Plus de 15 ans 1743.19 3486.37 5229.56 8715.93 8715.93 10023.32 11330.71
5 ans et moins 1519.70 3039.40 4559.10 7598.51 7598.51 8738.28 9878.06
V + 5 ans à 10 ans 1747.66 3495.31 5242.97 8738.28 8738.28 10049.02 11359.77
17-18
14/15 +10 ans à 15 ans 1823.64 3647.28 5470.92 9118.21 9118.21 10485.94 11853.67
Plus de 15 ans 1899.63 3799.25 5698.88 9498.13 9498.13 10922.85 12347.57
5 ans et moins 1662.73 3325.46 4988.20 8313.66 8313.66 9560.71 10807.76
VI + 5 ans à 10 ans 1912.14 3824.28 5736.42 9560.71 9560.71 10994.81 12428.92
19-20
16/17 +10 ans à 15 ans 1995.28 3990.56 5985.83 9976.39 9976.39 11472.85 12969.31
Plus de 15 ans 2078.41 4156.83 6235.24 10392.07 10392.07 11950.88 13509.70
5 ans et moins 1948.79 3897.59 5846.38 9743.97 9743.97 11205.56 12667.15
18VII
ET + 5 ans à 10 ans 2241.11 4482.22 6723.34 11205.56 11205.56 12886.39 14567.23
21PLUS
et plus +10 ans à 15 ans 2338.55 4677.10 7015.66 11692.76 11692.76 13446.67 15200.59
Plus de 15 ans 2435.99 4871.98 7307.97 12179.96 12179.96 14006.95 15833.94
BAREME DE L’INDEMNITE DE NUISANCES

MONTANT MENSUEL APPLICABLE A/C DU 1ER janvier 2008

CODE COEFFICIENT DE NUISANCES

A B C D E F G H J K L M P R S T W X Y Z
PAL ECH
1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% 9% 10% 11% 12% 13% 14% 15% 16% 17% 18% 19% 20%

I 8-9-10 110.19 220.38 330.57 440.77 550.96 661.15 771.34 881.53 991.72 1101.91 1212.11 1322.30 1432.49 1542.68 1652.87 1763.06 1873.25 1983.45 2093.64 2203.83

II 11-12 124.35 248.70 373.04 497.39 621.74 746.09 870.44 994.78 1119.13 1243.48 1367.83 1492.18 1616.52 1740.87 1865.22 1989.57 2113.92 2238.26 2362.51 2486.95

III 13-14 140.44 280.88 421.32 561.76 702.20 842.64 883.08 1123.52 1253.96 1404.40 1544.84 1685.28 1825.72 1966.15 2106.60 2247.04 2387.48 2527.92 2668.36 2808.80

IV 15-16 145.58 291.16 436.73 582.31 727.89 873.47 1019.05 1154.63 1310.20 1455.78 1801.36 1746.94 1892.52 2038.09 2183.67 2329.25 2474.83 2620.41 2765.98 2911.56

V 17-18 159.88 319.75 479.63 639.50 799.38 959.26 1119.13 1279.01 1438.88 1598.76 1758.64 1918.51 2078.39 2238.26 2398.14 2558.02 2717.89 2877.77 3037.54 3197.52

VI 19-20 175.55 351.10 526.65 702.20 877.75 1053.30 1228.85 1404.40 1579.95 1755.50 1931.05 2105.60 2282.15 2457.70 2633.25 2808.80 2984.35 3159.90 3335.45 3511.00

VII 21 et + 220.38 440.77 661.15 881.53 1101.91 1322.30 1542.68 1763.06 1983.45 2203.83 2424.21 2644.59 2864.98 3085.36 3305.74 3526.13 3746.51 3966.89 4187.28 4407.66

14
INDEMNITE D'INTERIM rubriques : 120 : poste organique
Circulaire d’application n° 4.02 148 : poste supérieur

Principes fondamentaux

En cas de vacance d'un poste de travail, suite à un départ définitif ou d'absence de longue durée du
titulaire du poste, l'attribution (pourvoi) de l'intérim se fait selon les conditions ci-après:

- Choix du remplaçant parmi les collaborateurs immédiats du titulaire du


poste de travail à pourvoir.
- Le candidat retenu doit réunir les critères (formation + expérience) exigés
- le poste d'intérim doit figurer sur l'organigramme officiellement approuvé
de la structure.
- seuls les postes organiques (chef sce, chef sct, chef d'équipe) doivent
donner lieu à des notifications d'intérim.
- pendant toute la durée d'intérim, le remplaçant sera tenu d'accomplir
toutes les tâches dévolues au titulaire.
- ces tâches peuvent s'ajouter à celles du poste de départ.

Procédure

Le remplacement au poste donnera obligatoirement lieu à l'établissement d'une note individuelle.

Indemnisation

A compter du troisième mois de remplacement (sauf pour les cas découlant des systèmes de relève
4x3 et/ou 4x4), une indemnité est servie conformément aux principes ci-après:

L'indemnité d'intérim est égale à la différence entre le salaire brut de l'intérimaire et celui
correspondant au poste de remplacement.
Elle s'obtient par la différence positive généralement entre:

Poste de travail Poste d'intérim

S/base Idem
I E P--------------------------------- "
Nuisances--------------------------- "
ITP/ISP/ISS/I.I/IFSC------------------- "
Amortissement/P.transport------- "
IZCV ou ITZIN------------------- "
PRS--------------------------------- "
Echelons---------------------------- "
P R I *----------------------------- "
P R C * ---------------------------- "
---------- --------
A B

B - A = Indemnité d'intérim

Seuls les postes organiques dont la classification est supérieure à l’échelle 21et figurant sur
l’organigramme approuvé de la structure sont concernés par l’intérim (circ. N° 7.02/1R2).
D'autres rubriques peuvent également être intégrées dans les éléments de comparaison.

si différence B-A négative ou nulle = pas d'attribution d'indemnité intérim

Eléments à exclure de la comparaison :

 L’I.C.R et la Bonification MDJ ; sont invariables quel que soit le poste.


 Le différentiel P.R.I/P.R.C est résolu par la mise à jour du S/Base sur état support.
 L’indemnité d’amortissement est à régulariser par le biais de la rubrique n° 134.
* Compte tenu des paramètres rétroactifs des PRI/PRC, il y a lieu de procéder à des redressements
d'indemnité d'intérim.

Dispositions générales

- En aucun cas un intérim ne peut dépasser une durée d'une année (article 242 de la CCE). Au
terme de cette durée, une décision doit être prise:

- confirmation du travailleur au poste d'intérim ou


- réaffectation à son poste d'origine ou à un poste de rémunération équivalente

L'indemnité d'amortissement n'est accordée à l'intérimaire que si le poste de remplacement y ouvre


droit et si l'intérimaire remplit les conditions exigées (possession du véhicule et utilisation pour les
besoins du service).

Conformément à l’accord salarial du 21 juin 1998, l’indemnité d’intérim, conséquence directe des
systèmes de relève 4x3 et /ou 4x4, pour les postes organiques est due à compter du 1 er jour
d’intérim.

La date d’effet est celle de la mise en place des systèmes de relève 4x3 et 4x4.

16
INDEMNITE DE ZONE ET DE CONDITION DE VIE (IZCV) rubrique : 277 à 299
L'IZCV est attribuée à chaque travailleur exerçant dans des conditions particulières d'isolement, de
résidence et de travail. Ces conditions propres à chacune des régions, agglomérations, stations,
chantiers, entrepôts, dépôts, base de vie, groupes de travail mobiles sont évaluées à l'aide d'un
indice de conditions de vie, et d'isolement composé de 7 critères:

* critères mesurant les conditions de vie : résidence


1/ - logement
2/ - ravitaillement
3/ - proximité d'un centre de soins

* critères mesurant les conditions d'isolement : isolement


1/ - facilité d'accès
2/ - poste et télécommunications
3/ - effectifs
4/ - rythme de relève

l'IZCV est due pour chaque journée de présence réelle sur le lieu de résidence Sud.

Elle n'est pas due dans les cas d'absences suivantes:


- congé de récupération
- congé de maladie d'une durée supérieure à deux (02) jours
- absences pour événement familiaux.
- détachement à l’étranger.

IZCV EN MISSIONS

. Le barème IZCV "missions diffère de celui des résidents.

Travailleur exerçant en zone Sud ( SR ou NSR)


S'il effectue une mission au nord du pays, d'une durée supérieure à quatre (04) jours, il perd le
bénéfice de l'indemnité de zone habituelle pendant toute la durée de la mission, sauf cas de force
majeure dûment justifiée. Par contre, il bénéficie de l'IZCV dans son intégralité si la durée de la
mission est inférieure ou égale à quatre (04) jours.

. S'il effectue une mission au Sud où l'IZCV est supérieure, il perçoit l'indemnité la plus
avantageuse
pour chaque nuit passée dans le dit site.
. S'il effectue une mission au Nord ou au Sud du pays, avec retour dans la même journée, il
bénéficie d'une journée d'IZCV en plus des frais de mission dus au titre d'un déplacement pour le
service sur une distance supérieure à 50 km.

- Travailleur exerçant au Nord

S’il effectue une mission au sud, il bénéficie du taux journalier pour chaque nuit passée dans un site
sud. Si son retour s’effectue dans la même journée, il bénéficie d’une indemnité équivalente à une
journée du barème « mission ».

17
I.T.Z.I.N

L’indemnité transitoire de zone industrielle nord est accordée au titre de chaque journée réelle de
travail, aux travailleurs affectés dans l’une des zones industrielles d’Arzew, Skikda ou Béjaïa.
(Voir barème pour les sept (07) paliers).

Elle n’est pas due en cas d’absence (repos hebdomadaire, repos légal, absence pour maladie, congé
annuel, congé de récupération, détachement sans solde, événement familial...).

I.T.Z.I.N Missions au nord du pays

A la différence de l’IZCV, il n’y a qu’un seul barème ITZIN (résidents et/ou missionnaires).

 L’agent exerçant habituellement en un lieu concerné par l’ITZIN, qui effectue une mission
inférieure ou égale à quatre (04) jours en un lieu non concerné par l’ITZIN, continuera à
percevoir l’ITZIN servie au sein de la structure d’appartenance.
 l’agent relevant d’une structure de l’Entreprise non concernée par l’ITZIN et généralement sise à
Alger, qui effectue une mission à Arzew, Skikda, ou Béjaïa, percevra pendant toute la durée de
la mission, l’ITZIN servie habituellement au sein de la structure où cet agent s’est rendu.

 Dar El Beida, Boumerdes et Oued Smar ne sont pas considérés comme


lieu de travail ouvrant droit au bénéfice de l’ITZIN.
* L’ITZIN peut se cumuler avec les frais de mission tels que prévus par la
réglementation.

FRAIS DE MISSION
Tout agent en mission commandée à l’intérieur du territoire national perçoit des frais de missions
selon les dispositions arrêtées par la circulaire y afférente et les barèmes joints au présent manuel.
Lorsque cette mission est effectuée dans un lieu concerné par une zonification, les frais de missions
se cumulent avec l’IZCV et/ou l’ITZIN.
Le bénéfice de l’indemnité compensatrice ramenée à 25% des montants arrêtés pour chaque
prestation (restauration, hébergement) est conservé pendant toute la durée du déplacement.
L’indemnité de frais de restauration n’est due que pour le travailleur en mission commandée
éloignée de 50 km ou plus de son domicile ou de son lieu de travail habituel, pendant la durée de
temps comprise entre 11H00 et 14H00, et/ou entre 18H00 et 21H00.

L’indemnité de frais d’hébergement n’est due que pour le travailleur en mission commandée
éloignée de 50 km ou plus de sa résidence ou de son lieu de travail habituel, pendant la période
comprise entre 23H00 et 06H00.

Trois types de situations peuvent se présenter :


1- Pas de structures de prise en charge (avec facture)
2- Pas d’infrastructures et sans factures
3- Hébergé et/ou nourri.

FRAIS DE ROUTE
1 - Frais de route des agents soumis à relève au sud partant en récupération :

La prise en charge commence à partir du point de ralliement : avion, bus, train.

18
Pour rejoindre son domicile, le travailleur peut emprunter un autre moyen de transport : train, bus,
avion.

Toutefois, les travailleurs peuvent se déplacer du lieu de travail jusqu'à leur domicile par leurs
propres moyens.
Les frais de transport ainsi engagés par le travailleur lui seront intégralement remboursés sur
présentation de justificatifs.

Par contre, si le travailleur emprunte un taxi ou un autre moyen, le remboursement se fera sur la
base de 2,30 DA le kilomètre et ce, à compter du 01 octobre 1998.

2 - Frais de restauration et d’hébergement des agents soumis à relève au sud partant en


récupération :

Les frais de restauration et d’hébergement engagés aux départs et aux retours de congés de
récupération sont remboursés sur la base des montants fixés par la circulaire relative aux frais de
mission n° 14/RHU du 12.4.1993.

a) - Frais de restauration :

Distance Frais de restauration Horaires


0 à 49 kms Néant
50 à 100 kms 01 repas entre 11h et 14h ou entre 18h et 21h
101 à 250 kms 01 repas
251 kms et plus 02 repas

b) - Frais d’hébergement :

Distance Frais de Horaires


restauration
0 à 150 kms Néant
151 à 350 kms 01 nuitée arrivée du moyen de transport après 19H00
351 kms et plus au delà du point
de ralliement (avion ou bus) et en 01 nuitée
fonction des programmes de
transport

NB : Au retour : si le moyen affrété décolle ou démarre à 08H00 du matin ou avant, et que la


distance séparant le domicile de l’agent du point de ralliement est comprise entre 150 km et 350 km,
les remboursements sont fixés comme suit :

Distance Heure de départ Frais d’hébergement


150 kms à 350 kms 08H00 ou avant 01 nuitée
351 kms et plus 12H00 ou avant 01 nuitée
75 kms et plus du point de Départ 06H00 ou avant 01 nuitée
ralliement (extrême sud,
Tamanrasset, Adrar, Tindouf)

3 - Frais engagés par les agents logés en famille lors des congés annuels :

L’agent logé en famille sur site et soumis au régime famille, bénéficie pour lui même, son conjoint,
ses enfants à charge (jusqu'à majorité légale) ainsi que ses parents (père et mère) à charge (au sens
19
de la sécurité sociale et résidant avec le travailleur) de deux (02) voyages aller-retour par an dont
l’un est pris à l’occasion du congé annuel.

Dans le cas ou le travailleur n’utilise pas les moyens affrétés par la société, après accord préalable
de la hiérarchie, les conditions de remboursement de frais de restauration et d’hébergement sont les
suivants :

Bénéficiaire Frais de Frais de rest. et d’héber. Observations


transport Conditions Repas Nuitée
251 à 450 kms 1 Néant
451 à 800 kms 2 Néant Le travailleur doit utiliser en
Agent 2,30 DA/Km 801 à 1499 kms 2 1 priorité les moyens affrétés
par la société.
1500 km et plus 3 1
Epouse 2,30 DA/Km Néant Néant
Enfant
 - 12 ans 1,15 DA/Km Néant Néant Néant
 12 à 20 ans 2,30 DA/Km Pour les enfants handicapés
la limite d’âge n’est pas
exigée.
Père et mère
pris en charge
selon Sécurité
Sociale et 2,30 DA/Km Néant Néant Néant
résidant avec
l’agent.

4 - Perturbation de transport (relève) :

En cas d’impossibilité d’embarquement, de vol complet, d’annulation ou de report de vol, les


dispositions suivantes sont arrêtées :

4.1 - Régions de Hassi-Messaoud et de Hassi-R’Mel

Modalités de Gestion Remboursement des frais engagés


RE PAS
Observations
Dates de Pointage Conditions Nuitée
retour sur site bureau voyage HR HMD
1er jour suivant  Journée Au delà de 50 km du 1) - nuit passée dans
la relève payée centre ville du lieu 2 3 1 la localité et/ou en
sans IZCV d’embarquement cours de route.
2 ème
jour  02 journées Au delà de 50 km du 2) - Dans le cas où
suivant la payées sans centre ville du lieu 2 3 1 l’agent rejoint le
relève IZCV d’embarquement lieu de travail par
ses propres moyens,
il lui sera
L’agent rejoint  03 journées au delà de 50 km du remboursé les frais
le 3ème jour qui payées sans centre ville du lieu 2 3 1 de transport au taux
suit la relève IZCV d’embarquement de 2,30 DA/Km.
20
4.2 - Régions d’In-Aménas.

4.2.1 - Relève d’Alger, Oran, Constantine - Ghardaia - Djanet - Tamnrasset.

Le nombre de journée payées rémunérées (sans IZCV) est fonction du programme de relève (de
relève à relève).
La journée de retour est considérée comme journée travaillée, le remboursement des frais de route,
de restauration et d'hébergement s’effectue selon la même procédure que celle retenue pour les
agents partant en congé de récupération et ce après avis du bureau de voyage.

4.2.2 - Relève à partir de Hassi-Messaoud

L’agent n’ayant pu embarquer (en raison de vol complet, annulé ou reporté) est pris en charge par
les structures concernées de Hassi-Messaoud et bénéficie de la priorité d’embarquement sur le vol
suivant à destination d’In-Aménas, sauf mise en place d’un bus assurant la liaison Hassi Messaoud -
In Aménas.

Durant son séjour dans les bases (DP/HMD), l’agent bénéficie de l’IZCV appliquée à HMD, pour
une durée limite entre deux relèves (HMD -In Aménas).

4.3 - Transport par route (car affrété) :

En cas de perturbation des relèves par route : car complet, en panne ou départ annulé, les mêmes
dispositions seront appliquées en matière de pointage et de remboursement de frais engagés en
tenant compte des horaires et des distances.
Dans tous les cas, l’agent doit rejoindre son lieu de travail, le lendemain de la relève.
Dans le cas contraire, il doit justifier son retard.

5 - Dispositions particulières

Le travailleur affecté au sud bénéficie de la prise en charge par la société du transport dans les cas
suivants :

- rendez vous prescrits par le médecin de la société.

- évacuations sanitaires ordonnées par le médecin de la société.

- absences spéciales payées prévues par la réglementation en vigueur.

- accompagnement par l’un des parents de leur enfant si nécessité l’exige.

- En cas d’hospitalisation du conjoint et/ou des enfants d’un agent exerçant en régime soumis à
relève (SR) et s’il est appelé à se déplacer pour assister sa famille ; la société le prend en charge
uniquement en matière de transport ou l’indemnise selon les dispositions prévues plus haut.

- Lorsque le conjoint de l’agent exerce à Sonatrach, chacun d’eux est pris en charge par la structure
qui l’emploie.

21
BAREMES :

A/ Barème sans exigence de justificatif

Groupe de référence Repas Nuitée Journée complète

Cadres supérieurs et
échelles 21 et plus 996 DA 1296 DA 3288 DA

Echelles 8 à 20 792 DA 1152 DA 2736 DA

B/ Barème avec exigence de justificatif

Groupe de référence Repas Nuitée Journée complète

Cadres supérieurs et
échelles 21 et plus 1800 DA 6000 DA 9600 DA

Echelles 8 à 20 1440 DA 4800 DA 7680 DA

C/ Barème des indemnités compensatrices ramenées à 25% dues aux agents en mission
à l’intérieur du territoire national en un lieu non concerné par l’IZCV et pris en
charge.

Groupe de référence Repas Nuitée Journée complète

Cadres supérieurs et
échelles 21 et plus 249 DA 324 DA 822 DA

Echelles 8 à 20 198 DA 288 DA 684 DA

Date d’effet : 15 janvier 2006


BAREME IZCV / PERSONNEL SOUMIS A RELEVE (SR)
APPLICABLE A COMPTER DU 1ER JANVIER 2008
ZONES
PALIER ECHE A B C D E F G H J K L

I 8-9-10 526.31 741.28 830.24 919.19 1008.14 1097.10 1186.05 1275.01 1363.96 1452.91 1556.69

II 11-12 592.48 834.47 934.61 1034.75 1134.88 1235.02 1335.16 1435.29 1535.43 1635.57 1752.39

III 13-14 658.64 927.66 1038.98 1150.30 1261.62 1372.94 1484.26 1595.58 1706.90 1818.22 1948.09

IV 15-16 724.80 1020.85 1143.35 1265.86 1388.36 1510.86 1633.36 1755.87 1878.37 2000.87 2143.79

V 17-18 787.96 1109.81 1242.98 1376.16 1509.34 1642.51 1775.69 1908.87 2042.04 2175.22 2330.59

VI 19-20 902.25 1270.77 1423.26 1575.76 1728.25 1880.74 2033.23 2185.72 2338.22 2490.71 2668.62

VII 21 et + 1016.53 1431.73 1603.54 1775.35 1947.16 2118.97 2290.78 2462.58 2634.39 2806.20 3006.64
BAREME IZCV / PERSONNEL NON SOUMIS A RELEVE (NSR)
APPLICABLE A COMPTER DU 1ER JANVIER 2008

ZONES
PALIER ECHE A B C D E F G H J K L

I 8-9-10 403.81 568.75 637.00 705.25 773.50 841.75 910.00 978.25 1046.50 1114.75 1194.38

II 11-12 454.58 640.25 717.08 793.91 870.74 947.57 1024.40 1101.23 1178.06 1254.89 1344.53

III 13-14 505.34 711.75 797.16 882.57 967.98 1053.39 1138.80 1224.21 1309.62 1395.03 1494.68

IV 15-16 556.11 783.25 877.24 971.23 1065.22 1159.21 1253.20 1347.19 1441.18 1535.17 1644.83

V 17-18 604.57 851.50 953.68 1055.86 1158.04 1260.22 1362.40 1464.58 1566.76 1668.94 1788.15

VI 19-20 692.25 975.00 1092.00 1209.00 1326.00 1443.00 1560.00 1677.00 1794.00 1911.00 2047.50

VII 21 et + 779.94 1098.50 1230.32 1362.14 1493.96 1625.78 1757.60 1889.42 2021.24 2153.06 2306.85

25
BAREME IZCV / PERSONNEL NON SOUMIS A RELEVE (NSR) 4 x 4
Applicable à compter du 1er JANVIER 2008

ZONES
PALIER ECHE A B C D E F G H J K L

I 8-9-10 458.26 645.43 722.88 800.33 877.78 955.24 1032.69 1110.14 1187.59 1265.04 1355.40

II 11-12 515.86 726.57 813.76 900.95 988.13 1075.32 1162.51 1249.70 1336.89 1424.04 1525.80

III 13-14 573.47 807.71 904.63 1001.56 1098.48 1195.41 1292.34 1389.26 1486.19 1583.11 1696.19

IV 15-16 631.08 888.85 995.51 1102.17 1208.84 1315.50 1422.16 1528.82 1635.48 1742.14 1866.58

V 17-18 686.07 966.30 1082.26 1198.21 1314.17 1430.13 1546.08 1662.04 1777.99 1893.95 2029.23

VI 19-20 785.58 1106.45 1239.23 1372.00 1504.77 1637.55 1770.32 1903.10 2035.87 2168.64 2323.55

VII 21 et + 885.09 1246.60 1396.13 1545.79 1695.38 1844.97 1994.56 2144.16 2293.75 2443.34 2617.86

N.B : Pour un mois normalement travaillé ( sans absence ), le travailleur NSR percevra une IZCV équivalente au nombre de jours
calendaires du mois concerné ( 365 jours / an ).

26
BAREME IZCV / MISSION
APPLICABLE A COMPTER DU 1ER JANVIER 2008

ZONES
PALIER ECHELLE A B C D E F G H J K L

I 8-9-10 527 742 831 920 1009 1098 1187 1276 1364 1453 1557

II 11-12 593 835 935 1035 1135 1236 1336 1436 1536 1636 1753

III 13-14 659 928 1039 1151 1262 1373 1485 1596 1707 1819 1949

IV 15-16 725 1021 1144 1266 1389 1511 1634 1756 1879 2001 2144

V 17-18 788 1110 1243 1377 1510 1643 1776 1909 2043 2176 2331

VI 19-20 903 1271 1424 1576 1729 1881 2034 2186 2339 2491 2669

VII 21 et + 1017 1432 1604 1776 1948 2119 2291 2463 2635 2807 3007

27
SITES/ACTIVITE AMONT

DENOMINATION DU SITE CLASS. DENOMINATION DU SITE CLASS.


IZCV IZCV
DIVISION PRODUCTION SECTEUR HORS REGIONS
DIR.REGIONALE GTL F CASERNE SECURITE HBNS J
NEZLA NORD G CHAMP SBAA - ADRAR F
CASERNE SECURITE GTL G OUED GUETERINI A
DIRECTION REGIONALE RNS G DJEBEL ONK B
BASE DE VIE HAMRA G RAS TOUMB G
CASERNE DE SECURITE HAMRA H
BASE CENTRALE ET ANNEXE G
CASENE DE SECURITE H
DIRECTION REGIONALE OHT
PK-60 H
BASE DE VIE H
EDEYEN J DIVISION DOP/HMD D
DIRECTION REGIONALE HBK
BASE DE VIE E DIVISION FORAGE/HMD D
CASERNE DE SECUR. GUELALA F DIVIS. FORAGE/TEGUENTOUR J
DIRECTION REGIONALE STAH DIRECTION MUD LOGGING D
BASE DE VIE ALRAR G
BASE DE VIE STAH H
CASERNE DE SECUTITE ALRAR H
MEREKSEN H
DIRECTION REGIONALE INA
BASE DE VIE CENTRALE F
TIGUENTOURINE H
EL ADAB LARACHE H
EDJELEH H
CASERNE SECURITE ZARZAITINE G
BASE DE VIE ESKIFAF H

DIRECTION REGIONALE TFT H ASSOCIATIONS


GROUPEMENT TFT H
CHAMP TIFERNINE J
DIRECTION REGIONALE REB F SOHANESS F
EL BORMA J CHAMP OURHOUD J
DIRECTION REGIONALE HRM BASE BRN ( BIR REBAA NORD ) J
BASE DE VIE CENTRALE D CHAMP ZARZAITINE (GSS) G
OUED NOUMER D BASE RHOURDE EL KHROUF J
BASE STONE E HASSI BERKINE SUD ( HBNS ) J
CASERNE SECUR. Oued Noumer E
CASERNE DE SECURITE HRM F
CENTRE DE FORMATION E
NUOVO PIGNON E
KOBUSTYL E
DIRECTION REGIONALE HMD
PARC A TUBES TOUGGOURT B
BASE IRARA D
BASE DU 24 FEVRIER D
CASERNE DE SECURITE F
ALLOCATION DE FIN DE CARRIERE ( AFC )
Circulaire n° 8.02 du 19 avril 2012

Dispositions conventionnelles

1 - Au moment de la mise en retraite, le travailleur recevra une allocation de fin de carrière en


fonction de son ancienneté dans l’entreprise soit :
décompte valable décompte valable décompte valable à/c
du 01.4.91 au 01.4.97 à compter du 02.4.97 du 01.09.2011
02 mois de salaire après 05 ans - 03 mois de salaire après 05 ans 08 mois de salaire après 10 ans
04 mois de salaire après 10 ans - 06 mois de salaire après 10 ans 12 mois de salaire après 15 ans
06 mois de salaire après 15 ans - 09 mois de salaire après 15 ans 16 mois de salaire après 20ans
08 mois de salaire après 20 ans - 12 mois de salaire après 20 ans 20 mois de salaire après 25 ans
10 mois de salaire après 25 ans - 15 mois de salaire après 25 ans 24 mois de salaire après 30 ans
12 mois de salaire après 30 ans - 18 mois de salaire après 30 ans 28 mois de salaire après 35 ans
(Cette allocation est servie aux travailleurs à compter du 1er novembre 1989).

2 - Pour prétendre à cette allocation, une ancienneté minimale de dix (10) années est exigée.

3 - L’ancienneté maximale à retenir pour le calcul de l’AFC est déplafonnée.

4 - Les années travaillées au delà de l’âge de départ à la retraite ne peuvent être comptabilisées dans
le calcul de l’allocation de fin de carrière, sauf pour les agents ayant moins de quinze (15) de
cotisation à la caisse de sécurité sociale.

Modalités pratiques d’attribution

Assiette de calcul
Le dernier salaire de base perçu plus l’IAG.

Remarque : Lors du décompte final de l’ancienneté, le principe suivant est à retenir :


- Toute période égale ou supérieure à six (06) mois équivaut à une année de travail.
- Toute période inférieure à six (06) mois est exclue du décompte.

Modalités pratiques d’application:

L’allocation de fin de carrière est obtenue par l’application de la formule suivante :

1er cas ( S/base + I.A.G ) x ( 0.8 x ancienneté ) ---- retraite, décès ou maladie prof.
2eme cas ( S/base + I.A.G ) x ( 12 x ancienneté ) ---- maladie prof. ou accident de travail

Modalités de versement

L’AFC est servie :


 après exécution de la décision mettant fin à la relation de travail pour l’une des causes citées plus
haut,
 après apurement des éventuels prêts accordés par l’entreprise non encore soldés.

Cette allocation est intégrée dans le solde de tout compte.

Imposition

L’AFC est imposable à l’IRG aux taux unique de 10 % et non cotisable à la sécurité sociale.

29
NOMBRE DE MOIS (valable à compter du 01 septembre 2011)

CESSATION DE LA CESSATION DE LA
ANNEES RELATION DE TRAVAIL DU RELATION DE TRAVAIL
FAIT :
VALIDABLES FAIT DUE :
- DE LA RETRAITE - A UN ACCIDENT DE
- DU DECES TRAVAIL SUIVI OU NON DE
DECES
Coef. (0.8) Coef. (1.2)
5 6.0
6 7.2
7 8.4
8 9.6
9 10.8
10 8 12
11 8.8 13.2
12 9.6 14.4
13 10.4 15.6
14 11.2 16.8
15 12 18
16 12.8 19.2
17 13.6 20.4
18 14.4 21.6
19 15.2 22.8
20 16 24
21 16.8 25.2
22 17.6 26.4
23 18.4 27.6
24 19.2 28.8
25 20 30
26 20.8 31.2
27 21.6 32.4
28 22.4 33.6
29 23.2 34.8
30 24 36
31 24.8 37.2
32 25.6 38.4
33 26.4 39.6
34 27.2 40.8
35 etc Nbre de mois X 0.8 Nbre de mois X 1.2

30
INDEMNITE COMPENSATOIRE (IC/IZCV)
Circulaire N° 4.06.1 (R1) du 28 mars 2012

Elle est instituée au profit des travailleurs percevant une IZCV non soumise aux cotisations de la
sécurité sociale.

Conditions d’attribution
Elle est attribuée aux travailleurs au moment de leur admission à la retraite quelque soit l’âge de
départ ou suite au décès du travailleur ouvrant droit à l’IC/IZCV, auquel cas elle est attribuée aux
ayants droit.
Ils doivent avoir exercé pendant une période minimale de :
- 05 années consécutives pour les travailleurs exerçant, à la date d’admission à la retraite, dans
une zone ouvrant droit à l’IZCV.
- 15 années consécutives pour les agents ayant fait l’objet d’une mutation et exerçant à la date
d’admission à la retraite dans une zone non couverte par l’IZCV.
Cette condition s’applique également aux agents NSR mutés, pour lesquels l’IZCV n’est pas
prise en compte dans l’assiette servant de base de calcul de la pension de retraite.

Modalités de calcul

1- Cessation de la relation de travail intervenue à compter du 05 juin 2001

IC= 80% x M x 60 x K

80% : représente un taux qui a été fixé par décision ministérielle N° 27/CAB/IG du 18 avril 2009.

M : Correspond au dernier montant mensuel de l’IZCV perçu par l’agent avant la cessation de la
relation de travail.
Dernier mois complet, quelque soit le nombre de jours travaillés.

60 : Nombre de mois exercés dans une zone ouvrant droit à l’IZCV, correspondant à un maximum
de 60 mois.

K : Représente un coefficient de pondération dont les valeurs sont présentées dans le tableau ci
après :

Nbre d’années exercées au sud Coefficient


15 et plus 1.00
14 0.95
13 0.90
12 0.85
11 0.80
10 0.75
09 0.70
08 0.65
07 0.60
06 0.55
05 0.50

2- Cas particuliers

Les travailleurs dont la cessation de la relation de travail est intervenue entre le 05 juin 1996 et le 04
juin 2001, pour cause d’admission à la retraite à l’âge de 60 ans pour les travailleurs et 55 ans pour
31
les travailleuses, ou en cas de décès, et n’ayant pas accompli un minimum de 05 années
consécutives dans une zone ouvrant droit à l’IZCV, bénéficient d’une indemnité compensatoire
calculée au prorata du nombre de mois(de 01 à 59 mois) ayant donné droit au bénéfice de l’IZCV.

IC = 80% x M x Nbre mois x 0.25

Périodes à valider
Voir circulaire citée plus haut

Dispositions finales

Les dispositions relatives à l’attribution de l’IC/IZCV prennent effet à compter du 05 juin 1996
pour les travailleurs dont la cessation de la relation de travail est intervenue suite à :
- L’admission à la retraite à l’âge de 60 ans pour les travailleurs et à 55 ans pour les
travailleuses,
- L’incapacité totale et permanente de travail, telle que définie par la législation,
- Aux ayants droit des travailleurs concernés par l’IC/IZCV.

L’élargissement du bénéfice de cette indemnité prend effet à compter du 06 avril 2011 pour les
travailleurs dont la cessation de la relation de travail est intervenue suite à :
- La retraite proportionnelle,
- La retraite, pour les agents ayant exercé 32 années de travail effectif et sans condition d’âge.

L’IC/IZCV est imposable au taux de 10% et est intégrée en une seule traite dans le SDTC du
travailleur concerné.

PRIME DE RESPONSABILITE ET DE SUJETION (PRS) rubrique : 152


La prime de responsabilité et de sujétion est destinée à compenser les sujétions et les responsabilités
qui n’ont pas été prises en compte ou qui dépassent exceptionnellement le seuil arrêté dans
l’évaluation du poste.

Condition d’attribution

1 - La PRS est attribuée à tout travailleur occupant un poste de travail classé à l’échelle 23 et plus, à
tout travailleur occupant un poste de chef de service classé à l’échelle 21 et plus et tout travailleur
ayant une échelle 21 ou 22 et figurant sur la liste des postes ouvrant droit par extension (cf. décision
n° 12 du 07.02.1999).
2 - L’attribution de la PRS doit être formalisée par une décision dûment signée par le responsable
habilité.
3 - le choix du palier relève de la décision du responsable habilité.

Modalités d’application

1 - cas de non cumul :

 La PRS n’est pas cumulable avec les indemnités et/ou primes qui compensent les heures
supplémentaires, le service permanent, l’astreinte, la permanence, les conditions de travail et en
particulier les nuisances. La PRS n’est pas cumulable avec l’indemnité de travail posté sauf cas
des ingénieurs et des superviseurs classés aux échelles 23 et 24.

32
 Les travailleurs soumis à l’astreinte par nécessité de service, ou appelés à effectuer une
permanence la journée ouvrable du jeudi, ne peuvent prétendre à la récupération et au paiement
de cette journée.

2 - Suspension :

La PRS peut être suspendue pendant une période n’excédant pas six (06) mois consécutifs, sur
douze (12) mois, si le travailleur ne satisfait pas à l’une des conditions justifiant son attribution.

Dans le cas de sanction du deuxième ou du troisième degré, la PRS est également suspendue dans
les mêmes conditions.

Pour tous ces cas, le travailleur concerné devra en être informé par décision dûment signée par le
responsable habilité.

3 - Révision :

La PRS peut être révisée en hausse ou en baisse par rapport aux critères arrêtés pour son attribution.
La révision doit être formalisée par une décision dûment signée par le responsable habilité.

4 - Intérim :
Elément de rémunération pris en compte dans la comparaison des deux salaires pour déterminer le
montant global brut de l’indemnité d’intérim.

Le montant de la PRS du poste d’intérim est déterminé comme suit :


* seul le poste d’intérim ouvre droit à la PRS :
- retenir le palier de l’échelle du poste d’intérim dont le montant est immédiatement
supérieur aux sommes perçues au titre des indemnités incompatibles avec la PRS.

- retenir le palier 1 du poste d’intérim si le poste d’origine n’ouvre pas droit aux
indemnités incompatibles avec la PRS

* les deux postes ouvrent droit à la PRS :


- retenir le palier de l’échelle du poste d’intérim dont le montant est immédiatement
supérieur à celui déjà perçu par l’intermédiaire.

5 - Formation :

La PRS est maintenue pour toute la durée d’un détachement pour formation.

6 - Promotion et rétrogradation :

 Promotion :

* Seul le poste de promotion ouvre droit à la PRS :


Il est attribué au travailleur le palier 1 du poste de promotion

* Les deux postes ouvrent droit à la PRS :

Il est attribué au travailleur le palier dont le montant est immédiatement supérieur à celui déjà
perçu.

Dans un second temps, le travailleur sera apprécié dans son nouveau poste et sa PRS sera
33
éventuellement révisée.

 Rétrogradation :

* Insuffisance professionnelle ou sanction du troisième degré :

Le maintien ou non, dans le nouveau poste, du montant qui se rapproche le


plus de celui déjà perçu, est du ressort de la hiérarchie.

* Réorientation, pour cause d’accident de travail ou de maladie professionnelle :


Le montant de la PRS sera celui qui se rapproche le plus de celui déjà perçu.

PRIME DE MANAGEMENT (PM)


Décision N° 060/DG du 27 janvier 2013

C’est une prime attribuée aux managers occupant effectivement des postes organiques supérieures
(groupes I et II) et dont le montant varie en fonction de l’évaluation du manager N+1.

Montants de la prime de management


- 40 000 DA, pour les postes de travail du groupe I
- 25 000 DA, pour les postes de travail du groupe II
Ils sont versés mensuellement au prorata des journées effectivement travaillées et peuvent faire
l’objet de variation en fonction des résultats de l’évaluation trimestrielle.
L’appréciation relève du Manager N+1 et est validée par le responsable N+2 et le montant de la PM
à attribuer varie selon le cas : 50%, 75% ou 100% des montants indiqués plus haut.

Maintien de cette prime


Elle est maintenue en cas de :
- Absences autorisées et rémunérées, telles que prévues par la Convention Collective
d’Entreprise,
- Congé annuel ou de récupération,
- Absence pour formation de courte durée, avalisée par l’Entreprise.

Suspension : le versement de la PM peut être suspendu, pour une période n’excédant pas un
trimestre, si le manager concerné ne répond pas aux critères fixés pour son évaluation (note globale
inférieure à 40 points).

Suppression : le versement de la PM est supprimé par le responsable habilité lorsque le


bénéficiaire :
- N’occupe plus, effectivement, un des postes organiques supérieurs, figurant à l’article 03 de
la décision sus visée.
- Est en position de détachement,
- Ne répond plus aux critères d’évaluation durant deux (02) évaluations trimestrielles
consécutives (note globale inférieure à 40 points).

Formalités
L’attribution, la suspension ou la suppression de la PM font l’objet d’une décision dûment établie
par le responsable habilité.
La révision du montant de la PM se fait sur la base du formulaire d’évaluation trimestrielle.
Son attribution prend effet à compter du 01 janvier 2013.

34
INDEMNITE FORFAITAIRE DE PRESENCE ET DE PARTICIPATION
AUX COMMISSIONS DES MARCHES DE SONATRACH (IPCM)
Décision n° 410/DG du 24 août 2011

L’IPCM est attribuée aux membres permanents et/ou suppléants et secrétaires permanents, dûment
désignés, des Commissions des Marchés, au titre de leur présence et de leur participation, aux
réunions, d’examen, de contrôle, de régularité et de conformité des marchés de Sonatrach.

Le montant brut de l’IPCM est fixé comme suit :

1- Commission des Marchés de l’Entreprise (CME) :


 Président : 3 333,33 DA
 Membre : 2 777,78 DA
 Secrétaire : 2 222,22 DA

2- Commission des Marchés Activités (CMA) :


 Président : 2 777,78 DA
 Membre : 2 333,33 DA
 Secrétaire : 1 888,89 DA

3- Commission des Marchés Activités Centrales (CMC) :


 Président : 2 777,78 DA
 Membre : 2 333,33 DA
 Secrétaire : 1 888,89 DA

4- Commission des Marchés Décentralisées (CMD) :


 Président : 2 222,22 DA
 Membre : 1 888,89 DA
 Secrétaire : 1 555,56 DA

Les travaux de la commission, objet de l’indemnisation, ne sauraient excéder quatre (04) réunions
par mois.

L’ordonnancement se fait à l’appui d’un état mensuel nominatif, signé par le président de la
commission des marchés compétente et son attribution s’opère trimestriellement.

Le versement de l’IPCM s’effectue sur fiche de paie des membres des commissions concernés.

Elle est soumise à l’impôt sur le revenu global, au taux de 10% et prend effet à compter du 17 mai
2010.

ASTREINTE :

L’astreinte est une sujétion de service imposée à domicile, à des travailleurs exerçant au nord,
désignés par le responsable habilité de l’unité, en dehors des heures réglementaires de travail et
pendant les jours chômés et payés.

Organisation de l’astreinte :

- La faculté est laissée à chaque unité de mettre en place le système d’astreinte qui s’accorde le
mieux à ses conditions d’exploitation.

- La liste des travailleurs concernés par l’astreinte est arrêtée par les responsables habilités
35
de l’unité selon les nécessités de service.

- En cas de réquisitions du travailleur pendant son tour d’astreinte, le transport est assuré
par l’unité.

- Les travailleurs concernés ne doivent pas résider dans un rayon supérieur à 20 km du lieu
de travail.

Les travailleurs concernés doivent demeurer à domicile ou à proximité immédiate pendant toute la
durée de l’astreinte.

Il est attribué au travailleur ne bénéficiant pas de la PRS, un forfait équivalent au montant de 10


heures supplémentaires au taux normal, par semaine d’astreinte effectivement accomplie.
Ce forfait n’est pas versé en cas d’absence pour quelque motif que ce soit : congé de maladie,
accident de travail, etc.

En cas de sollicitation pendant l’astreinte, le travailleur ne bénéficiant pas de la PRS, ouvre droit au
paiement des heures supplémentaires accomplies. Ce paiement s’effectue à partir de la troisième
heure, les deux premières heures étant considérées comme déjà rémunérées par le forfait.

Les travailleurs, bénéficiaires de la PRS ou non, ont droit à une (01) journée de récupération par
semaine d’astreinte effectivement accomplie.

36
Effet PRS/CADRES
Montant à/c Montant à/c
Ech. Indice Coeff. Palier
du 01/10/02 du 01/05/03
5 10971 13 165
4 10494 12 593
29 3 10017 12 020
2 9540 11 448
1 9063 10 876
0,88 5 9847 11 817
0,84 4 9400 11 280
28 746 0,80 3 8952 10 742
0,76 2 8504 10 205
0,72 1 8057 9668
0,84 5 8820 10 584
0,80 4 8400 10 080
27 700 0,76 3 7980 9 576
0,72 2 7560 9 072
0,68 1 7140 8568
0,80 5 7896 9 475
0,76 4 7501 9 001
26 658 0,72 3 7106 8 528
0,68 2 6712 8 054
0,64 1 6317 7 580
0,76 5 7057 8 468
0,72 4 6685 8 022
25 619 0,68 3 6314 7 577
0,64 2 5942 7 131
0,60 1 5571 6685
0,72 5 6275 7 530
0,68 4 5926 7111
24 581 0,64 3 5578 6 693
0,60 2 5229 6 275
0,56 1 4880 5 856
0,68 5 5559 6 671
0,64 4 5232 6 278
23 545 0,60 3 4905 5 886
0,56 2 4578 5 494
0,52 1 4251 5 101
0,46 5 3533 4 239
0,42 4 3226 3 871
22 512 0,38 3 2918 3 502
0,34 2 2611 3 133
0,30 1 2304 2 765
0,38 5 2747 3 297
0,34 4 2458 2 950
21 482 0,30 3 2169 2 603
0,26 2 1880 2 256
0,22 1 1591 1 909

37
Effet PRS Cadres supérieurs
Montant à/c Montant à/c
Ech. Indice Coeff. Palier
du 01/10/02 du 01/05/03
1.14 5 14518 17 421
1.11 4 14136 16 963
30B 849 1.08 3 13754 16 505
1.05 2 13372 16 046
1.02 1 12990 15 588
1.14 5 14056 16 867
1.11 4 13686 16 424
30A 822 1.08 3 13316 15 980
1.05 2 12947 15 536
1.02 1 12577 15 092
1.13 5 13475 16 170
1.10 4 13118 15 741
29B 795 1.07 3 12760 15 312
1.04 2 12402 14 882
1.01 1 12044 14 453
1.13 5 13052 15 662
1.10 4 12705 15 246
29A 770 1.07 3 12359 14 830
1.04 2 12012 14 414
1.01 1 11666 13 999
1.12 5 12533 15 039
1.09 4 12197 14 637
28B 746 1.06 3 11861 14 234
1.03 2 11526 13 831
1.00 1 11190 13 428
1.12 5 12146 14 576
1.09 4 11821 14 185
28A 723 1.06 3 11496 13 795
1.03 2 11170 13 404
1.00 1 10845 13 014
1.11 5 11655 13 986
1.08 4 11340 13 608
27B 700 1.05 3 11025 13 230
1.02 2 10710 12 852
0.99 1 10395 12 474
1.11 5 11305 13 566
1.08 4 11000 13 200
27A 679 1.05 3 10694 12 833
1.02 2 10389 12 466
0.99 1 10083 12 100
1.10 5 10857 13 028
1.07 4 10561 12 673
26B 658 1.04 3 10265 12 318
1.01 2 9969 11 962
0.98 1 9673 11 607
1.10 5 10527 12 632
1.07 4 10240 12 288
26A 638 1.04 3 9953 11 943
1.01 2 9666 11 599
0.98 1 9379 11 254
1.09 5 10121 12 145
1.06 4 9842 11 811
25 619 1.03 3 9564 11 476
1.00 238 9285 11 142
0.97 1 9006 10 808
PRSM
Montant à/c Montant à/c
Ech. Indice Coeff. Palier
du 01/10/02 du 01/05/03

35 1090 2.18 1 35 643 42 771

2.00 4 30 660 36 792


1.88 3 28 820 34 584
34 1022
1.76 2 26 981 32 377
1.64 1 25 141 30 169
1.64 4 23 641 28 369
1.52 3 21 911 26 293
33 961
1.40 2 20 181 24 217
1.28 1 18 451 22 141
1.52 4 21 204 25 445
1.40 3 19 530 23 436
32 930
1.28 2 17 856 21 427
1.16 1 16 182 19 418
1.41 5 19 077 22 893
1.30 4 17 589 21 107
31B 902 1.19 3 16 101 19 321
1.08 2 14 612 17 535
1.00 1 13 530 16 236
1.41 5 18 506 22 207
1.30 4 17 063 20 475
31A 875 1.19 3 15 619 18 742
1.08 2 14 175 17 010
1.00 1 13 125 15 750

39
ECHELON : rubrique : 168

L’échelon rémunère la performance dans le poste de travail. Il représente un système d’avancement


au mérite qui permet une progression du salaire dans le même poste de travail.

Conditions d’attribution :

L’octroi de l’échelon obéit à trois (03) conditions :


- L’évaluation du travailleur à son poste de travail,
- Le temps de présence dans ce même poste de travail (une année civile),
- L’effectif concerné.

L’échelon est un élément de rémunération fixe, perçu au prorata des journées travaillées.

Sont exclus du bénéfice de l’échelon :


 Les travailleurs ne totalisant pas douze (12) mois dans le nouveau poste de travail suite à un
recrutement, une promotion, une rétrogradation, une mutation ( avec changement de poste) ou
une réintégration (agents installés dans le nouveau poste de travail après le 15 janvier),
 les travailleurs détachés en formation avec solde, pour une durée égale ou supérieure à six (06)
mois consécutifs ou cumulés au cours de l’exercice considéré,
 Les travailleurs ayant fait l’objet d’une sanction du 2ème ou 3ème degré selon les dispositions du
Règlement Intérieur,

Effectif concerné :
L’avancement au choix d’un (01) échelon peut être accordé au 1 er janvier de chaque année dans la
limite maximum de 25% de l’effectif de l’unité dont 5% maximum peuvent faire l’objet d’une
proposition pour un avancement de deux (02) échelons.

Modalités d’application :

- Mise en place d’un système d’appréciation de performance permettant l’octroi d’un ou de 02


échelons.
- Un travailleur ne peut bénéficier de plus de (04) échelons sur une période d’activité de (05)
années consécutives.
- Les échelons déjà acquis sont maintenus à l’issue d’une promotion.
- Maintien des échelons acquis suite à une rétrogradation.

Formalisation :

L’attribution de l’échelon doit être formalisée par une décision, signée par le responsable habilité et
versée dans le dossier administratif du travailleur.

40
REVALORISATION DES SALAIRES rubrique 142

En application de l’accord du 29 juillet 2007 et suite aux résolutions du conseil d’Administration de


Sonatrach Spa du 28 avril 2008, il a été décidé, en commun accord avec les membres du Secrétariat
du Syndicat National, les mesures suivantes :

1- 30% de revalorisation pour les Ingénieurs, Superviseurs, et Managers des métiers de


l’exploration et de développement des hydrocarbures (sub-surface) avec date d’effet le 1er
janvier 2007 pour la filière Supervision forage et le 1er juillet 2007 pour les autres filières.

2- 25% de revalorisation pour les Techniciens Tableau, Contremaîtres, Cadres d’Etudes


Techniques, Ingénieurs et Managers des métiers d’exploitation, de Maintenance,
d’Engineering et Construction (ENC/Amont), Recherche et Développement, Traders avec
date d’effet le 1er juillet 2007.

3- 20% de revalorisation pour les Ingénieurs et Managers des métiers Etudes et


Développement, Suivi de Réalisation et HSE ; Techniciens, Opérateurs, Chefs d’Equipe et
Chefs de Section des métiers de l’exploitation et de la maintenance ; Managers des
opérations liées aux exploitations, vendeurs et managers sur le marché national avec date
d’effet le 1e’r juillet 2007.

4- 15% de revalorisation pour les cadres intervenant dans le processus opérationnel de vente et
d’exploration ; Maîtrise des métiers Etudes et Développement, Suivi de Réalisation et HSE ;
Chefs de Section du HSE, les Agents d’Intervention et les titulaires des fonctions cœurs de
métiers versés dans les structures de soutien avec date d’effet le 1er juillet 2007.

5- 18% de revalorisation pour les fonctions de :


Soutien : Finances, Organisation, Etudes Economiques et Planification, Juridique, RH,
Réseaux et Systèmes d’informations, Gestion des Stocks, Activité Santé.
Support : Activité Traduction/Interprétariat, Activité Gestion Documentaire,
Achat/transit/Transport/Magasins, Réalisation Infrastructures, Moyens Généraux, Relations
publiques, Activités socioculturelles, Activité Secrétariat, Activités externes
(Agricultures…) avec date d’effet le 1er janvier 2008.

AUGMENTATION INDIVIDUELLE rubrique : 184

Une augmentation individuelle transitoire annuelle de 6% du salaire de base en substitution des


campagnes de promotion, en attendant l’application du Nouveau Système de Rémunération (NSR),
est accordée aux travailleurs Sonatrach comme suit :

Taux salaire de Taux


Date effet Observations
base effectif
6% 28% 1er janvier 2008
6% 28% 1er janvier 2009
1er janvier 2010 2010 non attribuée
6% 33% 1er janvier 2011
6% 33% 1er janvier 2012
6% 40% 1er janvier 2013 En cours

41
PRIME DE PANIER rubrique : 143

Montant du repas : 40,00 DA

Attribuée dans 03 cas :

1 - La structure dispose d’une cantine mais le repas n’est pas gratuit.


2 - La structure ne dispose pas de cantine.
3 - Le travailleur, pour des raisons de service, ne peut prendre le repas dans la cantine de l’unité.

Récupérée dans 01 cas :


 La structure dispose d’une cantine et le repas est gratuit.

On passe en gains la rubrique 143 et en retenue la rubrique 419 afin d’imposer un avantage
en nature.

INDEMNITE DE NOURRITURE rubrique : 147

Montant : 380 DA
(réf. N° 1452/DVRS/DCG-RHU du 31 juillet 2011)

L’agent travaillant sur base ou chantier, non nourri par l’entreprise ou qui, pour les besoins de
service, est empêché de prendre ses repas à son domicile, perçoit une indemnité de nourriture.

L’indemnité de nourriture peut se cumuler avec la prime de panier.

 04 cas :
1 - Agent travaillant sur base ou chantier pendant plus de 06 heures sans interruption et non nourri
par l’Entreprise.
2 - Agent travaillant sur base ou chantier, habitant à plus de 03 km du lieu de travail et non nourri
par l’Entreprise.
3 -Agent travaillant sur base ou chantier et disposant de moins d’une heure pour se rendre à son
domicile et non nourri par l’Entreprise.
4 -Agent de l’Entreprise, quelque soit son lieu de travail et exerçant plus de 06 heures sans
interruptions, et qui, pour les besoins du service est empêché de prendre ses repas à domicile alors
qu’il n’est pas nourri par l’Entreprise.

PRIME DE TRANSPORT rubrique : 136

Cette prime est accordée en principe aux agents ne bénéficiant pas d’un moyen de transport assuré
par l’Entreprise selon la distance domicile - lieu de travail et / ou domicile - point de ralliement
selon le barème suivant :

Jusqu'à 02 KM, pas d’indemnité de transport


plus de 02 à 03 KM, 210 DA Code : E
plus de 03 à 06 KM, 480 DA Code : F
plus de 06 à 12 KM, 530 DA Code : G
plus de 12 à 20 KM, 650 DA Code : H
plus de 20 à 30 KM, 800 DA Code : J
plus de 30 KM, 1000 DA code : K
42
INDEMNITE D’AMORTISSEMENT rubrique : 134

Elle est versée à tout travailleur exerçant au Nord du pays et dont le poste de travail ouvre droit,
pour compenser les frais occasionnés par l’utilisation d’un véhicule personnel à des fins de service.

Article 116, EX- 58


La possession d’un véhicule personnel est obligatoire pour prétendre au bénéfice de cette
indemnité.

Montant
Distance Code
Effet Effet Effet
01 oct 1998 01 avril 2001 01 fév 2006

jusqu'à 10 Km J 2.611 DA 3.140 DA 3.768 DA

plus de 10 Km et jusqu'à 20 Km P 2.737 DA 3.300 DA 3.960 DA

plus de 20 Km et jusqu'à 30 Km R 3.151 DA 3.800 DA 4.560 DA

plus de 30 Km et jusqu'à 40 Km S 3.278 DA 4.000 DA 4.800 DA

plus de 40 Km et jusqu'à 50 Km T 3.726 DA 4.500 DA 5.400 DA

plus de 50 Km et jusqu'à 60 Km W 3.864 DA 4.700 DA 5.640 DA

plus de 60 Km X* 4.347 DA 5.200 DA 6.240 DA

* Lettre X remplacée par la lettre V pour 2006

Les codes T, X, F, Q, G et H sont réservés aux plans voiture des cadres supérieurs.

Catégorie Distance Code Montant


Effet Effet
01 octobre 02 01 février 06
25 - 26A - 26B - 27A - 27B = à 30 Km Code : T 4500 DA 5400 DA
> à 30 Km Code : X 5200 DA 6240 DA
28A Ŕ 28B Ŕ 29A Ŕ 29B = à 30 Km Code : F 4700 DA 5640 DA
> à 30 Km Code : Q 5500 DA 6600 DA
30A -30B - 31A - 31B - 32 et 33 = à 30 Km Code : G 5000 DA 6000
> à 30 Km Code : H 5700 DA 6840 DA
34 6200 DA 7440 DA
35 7000 DA 8400 DA

Dans certains cas, et à titre tout à fait exceptionnel les bénéficiaires de l’article 116 peuvent être
autorisés à effectuer des missions au moyen de leur propre véhicule dans un rayon supérieur à 50
kms.

L’indemnité kilométrique mission commandée ( article 114, ex article 53 bis ) est rémunérée
sous la rubrique 123, code L, au taux de 5.66 DA le kilomètre parcouru.

43
Date d’effet : 15 janvier 2006

INDEMNITE KILOMETRIQUE COMPLEMENTAIRE: rubrique : 139


( article 116 de la Convention Collective, ex article : 53 )

Cette indemnité qui peut se cumuler avec l’Indemnité forfaitaire d’amortissement (IFA) est fixée à
2,76 DA le kilomètre parcouru (code K).

Date d’effet : 15 janvier 2006

PRIME D’INTERESSEMENT
Décret 82/185 du 15.05.1982 et circulaire n° 08/SDAR/DRST du 18.01.1988
Circulaire d’&application n° 4.11 du 19 juillet 2012

Elle est attribuée aux travailleurs au titre de leur participation aux résultats de l’Entreprise pour un
exercice donné.

Le montant de la part revenant aux travailleurs au titre de la participation aux résultats, est réparti,
entre les différents collectifs de l’entreprise, sur la base du système de classification en vigueur et
du temps de présence au poste de travail.
Elle est déterminée selon les paramètres liés à la performance de l’Entreprise.

Conditions et modalités d’attribution

 sont concernés par la participation aux résultats de l’exercice considéré, au prorata du nombre de
jours effectivement travaillés :
- Les travailleurs inscrits à l’effectif du collectif au 31 décembre de chaque exercice considéré.

- Les travailleurs justifiant d’un temps de travail compris entre six (06) mois et une année,
aux cours de l’exercice considéré (recrutés avant le 01/07/de l’exercice considéré).

- Les travailleurs placés dans l’une des positions suivantes : mutation, détachement, mise en
disponibilité, en formation, appelés au service national, mis à la retraite, longue maladie,
accidents de travail, maladies professionnelles, décès, mutation vers les filiales et ce, au prorata
du temps de travail.

- Le travailleur recruté avec contrat de travail à durée déterminée (CDD), à condition que le temps
de travail soit supérieur ou égal à six (06) mois et ce au prorata temporis.

- Sont considérées comme temps effectif de travail, les périodes suivantes : missions
commandées, rappel sous les drapeaux (recyclage), congés légaux, détachement avec
solde, formation, congé de maternité, congé pour accidents de travail et/ou maladie
professionnelles.

Ne sont pas considérés comme temps de travail effectif, les périodes ci après :
- absences non rémunérées,
- arrêt de travail pour maladie non professionnelle,
- congés sans solde,
- période légale du service national,
- maintien sous les drapeaux et rappel dans le cadre de la réserve,
- mise en disponibilité,
- détachement sans solde,

44
- sanction de mise à pied.

 Sont exclus du bénéfice de cette prime :

- Les travailleurs recrutés pour formation (durée supérieure à 06 mois), les travailleurs
licenciés, les agents démissionnaires au cours de l’exercice considéré.

Cas des mutations

La structure d’accueil prendra en charge le versement du montant de la prime d’intéressement du


travailleur muté, durant l’exercice considéré, au titre des périodes effectivement travaillées au sein
de la structure d’origine et celles effectuées en son sein.

Cas de la rétrogradation

Le travailleur sanctionné par une rétrogradation perçoit une prime d’intéressement, au prorata des
périodes travaillées, correspondante à la classification du poste occupé avant et après sa
rétrogradation.

La quote-part individuelle, au titre de la participation aux résultats de l’Entreprise, est soumise à la


cotisation de la sécurité sociale et est imposable au taux fixé par la loi de finances (10%).

Les présentes dispositions prennent effet à compter de l’exercice 2011.

PRIME DE RENDEMENT INDIVIDUEL Rubrique : 105

La P.R.I est payée par référence au salaire de base correspondant au troisième mois précédent son
mois de paiement.

La P.R.I peut être une prime ou une pénalité, permettant de sanctionner la quantité et la qualité du
travail individuel selon les normes et/ou programmes préalablement définis.
La P.R.I se calcule à partir de la note individuelle et du taux de P.R.C du collectif auquel appartient
l’agent.

MODES DE DISTRIBUTION

a - MODE PRC 30 et PRI 20 (siège)

60 à 70 : taux PRI = (NI + taux PRC) x0,2


45 à 59 : taux PRI = (NI + taux PRC) x0,2
35 à 44 : taux PRI = (NI + taux PRC) x0,1
30 à 34 : PRI nulle ( zéro )

Application de la formule pour chaque palier de notation, sauf pour le 1er palier 60 à 70 et lorsque le
taux PRC est compris entre 25 et 30, le taux PRI à attribuer est le taux maximum de 20%

b - MODE PRC 40 et PRI 10 (Directions Régionales)

60 à 70 : taux PRI = (NI + taux PRC) x 0,0937


45 à 59 : taux PRI = taux PRC x 1
4
35 à 44 : taux PRI = taux PRC x 1
45
8
30 à 34 : taux PRI = taux PRC x 0,0

Application de la formule pour chaque palier de notation, sauf pour le premier palier 60 à 70 et
lorsque le taux PRC est compris entre 36 et 40, le taux PRI à attribuer est le taux maximum de 10%

P.R.I : Pénalité si :

* une sanction du 1er degré entraîne une perte de la PRI pendant un mois.
Les sanctions du 1er degré sont cumulables (ex : si 2 sanctions dans le mois, perte de la PRI pendant
2 mois.
* une sanction du 2ème degré, entraîne une perte de la PRI pendant un trimestre (03 mois).

PRIME DE RENDEMENT COLLECTIF rubrique : 109

La P.R.C est payée par référence au salaire de base correspondant au troisième mois
précédent le mois de paiement

La PRC peut être une prime ou une pénalité.

La P.R.C est liée à la réalisation des objectifs.

On distingue deux collectifs :

1- collectifs de base
2- personnel de soutien

 réalisation des objectifs > ou = 80% donne une P.R.C positive


 réalisation des objectifs entre 60% et 79% donne une P.R.C nulle (zéro)
 réalisation des objectifs < 60% entraîne une pénalisation (-5% P.R.C)
Détermination du coefficient d’assiduité.

Absences

NORD SUD

1 = 0,90% 1 = 100%
2 = 0,80% 2 = 0,90%
3 = 0,70% 3 = 0,80%
4 = 0,60% 4 = 0,70%
5 = 0,50% 5 = 0,60%
6 = 0,40% 6 = 0,50%
7 = 0,30% 7 = 0,40%
8 = 0,20% 8 = 0,30%
9 = 0,10% 9 = 0,20%
10 = 0,00% 10 = 0,10%
11 = 0,00%

46
GRATIFICATION/MEDAILLES
Circulaire n° 7.08.1 R1 du 19 avril 2009

La médaille de travail est une distinction récompensant le dévouement, la loyauté, la


fidélité du travailleur vis-à-vis de l’Entreprise et son comportement professionnel.

Types de médailles :

 médaille de bronze (25.000 DA) : 15 années de service effectif


 médaille d’argent (30.000 DA) : 20 années de service effectif
 médaille d’or (40.000 DA) : 25 années de service effectif
 médaille vermeil (50.000 DA) : 30 années de service effectif

Décentralisation de la gestion des médailles pour les cadres supérieurs (chaque structure de
l’Activité Amont doit gérer son personnel). Note N° 88/DRH/RRT du 08 février 2012.

Deux conditions essentielles régissant l’ouverture du droit aux avantages précités :

Périodes validables :

- les années de travail effectif accomplies depuis la date réelle d’engagement,


- les années de participation à la lutte de libération nationale, extrait authentifié (période à
décompter en années simples),
- les périodes de formation, recyclage ou perfectionnement inférieures ou égales à 06 mois,
- les périodes de détachement à la demande de l’Entreprise avec maintien de la rémunération
tel que prévu par la CEE et les accords d’Entreprise,
- les périodes de détachement pour accomplissement du service national ou de rappel dans le
cadre de la réserve,
- les périodes d’absences pour maladie professionnelle ou accident de travail,
- les périodes de détachement sans solde à la demande de l’Entreprise,
- les absences pour cause de maladie d’une durée inférieure ou égale à 30 jours dans l’année,
- les périodes d’activité temporaire au sein de l’Entreprise avant recrutement à titre permanent
s’il n’y a pas eu interruption entre la fin du contrat et la permanisation,
- les périodes effectuées dans le cadre de l’apprentissage au sein de l’Entreprise,
- les périodes de détachement pour activités syndicales prévues par la CEE,
- les congés légaux,
- les absences spéciales rémunérées,
- les congés et absences sans solde inférieure ou égale à 30 jours.
- les congés de maternité.

Périodes non validables :

- la mise en disponibilité,
- le détachement sans solde à la demande de l’agent,
- les absences pour maladie d’une durée supérieure à 30 jours cumulés dans l’année,
- les absences pour raison de privation de liberté,
- la suspension par mesure conservatoire ( cas disciplinaire ),
- les arrêts de travail pour fait de grève sauf si les parties en décident autrement,
- les périodes de formation, recyclage ou perfectionnement supérieure à 06 mois.

* Reprise après cessation de la relation de travail :


Il y a lieu de prendre en considération la date du dernier recrutement au sein de l’Entreprise.
Les périodes exercées au sein de l’Entreprise antérieurement à la cessation de la relation de travail
(démission ou licenciement) ne sont pas valides.

47
* Invalidité :

Les cas des travailleurs invalides, si cette invalidité est consécutive à une maladie professionnelle
ou un accident de travail, sont réglés comme suit :

- taux d’invalidité inférieur ou égal à 50% : réduction du tiers de l’ancienneté exigée.


- taux d’invalidité supérieur à 50% et inférieur ou égal à 75% : réduction de la moitié de
l’ancienneté exigée.
- taux d’invalidité supérieur à 75% : la condition d’ancienneté n’est pas exigée.

Le travailleur bénéficie de la médaille suivante à laquelle il pourrait prétendre lors de la cérémonie


de distribution de médailles qui suit la date de reconnaissance de l’invalidité par l’organisme de
sécurité sociale.

*Décès en cours d’exercice : attribution de la médaille suivante auquel aurait pu prétendre le


défunt, à condition qu’à la date du décès il n’ait pas dépassé l’âge de 60 ans.

*Travailleurs retraitables :

Le travailleur ayant atteint l’âge de départ à la retraite et ne réunissant pas les conditions
d’ancienneté requises pour ouvrir droit à une médaille, bénéficie d’une dérogation d’une année.
Il en est de même pour les agents ayant souhaité leur départ à la retraite dans le cadre des 32 ans de
travail et ayant donné lieu au versement de cotisation.

IMPOSITION :
La gratification est soumise à une imposition (IRG) de l’ordre de 10% sans application
d’abattement.

INDEMNISATION DES VICTIMES DU TERRORISME : rubrique : 220

- les agents ayant subi des dommages corporels (nationaux et étrangers)


- les ayants droit de ressortissants étrangers (décédés des suites d’attentats terroristes).

Indemnisation des dommages corporels ;

Une indemnisation aux agents ayant subi des dommages corporels suite à un attentat terroriste est
versée sous forme de pension mensuelle calculée selon le barème de la sécurité sociale en matière
d’accidents de travail.

Dés que la structure dont relève l’agent est informée des faits, les démarches en vue de le
constitution du dossier d’indemnisation doivent être entamées par la récupération en priorité de la
décision de reconnaissance de la qualité de victime du terrorisme délivrée par les services
compétents du Ministère de l’Intérieur et le dépôt au niveau de la Caisse d’Assurance Sociale,
même si le document sus cité ( décision du Ministère de l’Intérieur ) n’est pas encore disponible.
Une fois le taux d’I.P.P est fixé par cet organisme, la pension sera versée mensuellement à l’agent
concerné pendant toute la durée de son immobilisation.

48
PENSION DE SERVICE : rubrique : 210
La pension de service est un avantage pécuniaire reconnu aux ayants droit d’agents de l’Entreprise
décédés des suites d’attentats terroristes.

La reconnaissance de la qualité de victime du terrorisme est établie par décision individuelle


dûment signée par Monsieur le Ministre de l’intérieur et des collectivités locales.

Eléments de calcul de la pension de service

La pension de service est constituée du salaire de base et des indemnités soumises à retenues :
 Salaire de base
 I.EP
 P.R.I.
 P.R.C
 Echelon
 Indemnité complémentaire de revenu
et le cas échéant
 P.R.S
 Indemnité de nuisances
 I.T.P
 I.S.P ou heures supplémentaires
 Bonification moudjahid
En ce qui concerne les montants des PRI/PRC, nuisances, ITP, ISP ou heures supplémentaires, il y
a lieu de prendre en considération la situation mensuelle la plus favorable sur la base des douze (12)
derniers mois précédant le décès.

Le montant de l’ensemble ou partie de ces éléments, duquel seront déduits, de manière fictive les
montants des cotisations sociales et de l’impôt sur le revenu global (I.R.G), constituera le net à
payer aux ayants droit du de cujus.

Ce montant net est à reporter sur la fiche individuelle de gestion en colonnes 11 à 17 (salaire de
base) et précédé du code salaire 8.
Le système informatique, par ces seules informations occultera toutes les autres informations
destinées au calcul paie et générera un bulletin de paie avec le libellé « pension de service » sous le
numéro de rubrique 210.

Le nom du de cujus doit être précédé de la mention « feu ».

De plus, il est rappelé d’une part, que ce net à payer doit évoluer au fur et à mesure des
augmentations de salaire, de l’IEP au 1er janvier de chaque exercice et que d’autre part, la prime
d’intéressement annuelle doit être servie intégralement.

Ayants droit :

- le conjoint
- les enfants du de cujus âgés de moins de 18 ans ou de moins de 21 ans s’ils poursuivent leurs
études.
- les ascendants du de cujus quelque soit leur revenu.
les enfants du de cujus quelque soit leur âge, qui par suite d’infirmité ou de maladie chronique,
sont dans l’impossibilité permanente d’exercer une activité rémunérée.

49
Répartition de la pension de service

Le montant de la pension de service revenant à chaque ayant droit est fixé comme suit :
- lorsqu’il n’existe ni enfant ni ascendant. Le montant de la pension du conjoint survivant est fixé à
100% de la pension de service.
- Lorsqu’en plus du conjoint, il existe un ou plusieurs autres ayants droit, le montant de la pension
du conjoint est fixé à 50% de la pension de service ; les autres ayants droit se partageant à parts
égales les 50% restants :
- Lorsqu’il n’existe pas de conjoint, il est servi aux autres ayants droit, des pensions dont le montant
est fixé comme suit :
. pour les enfants du de cujus, 20 % du montant de la pension de service ;
. pour les ascendants du de cujus 30% du montant de la pension de service ;
- Lorsqu’il n’existe ni conjoint, ni enfants, le montant de la pension de service est fixé à 50 % pour
chaque ascendant.

Dans le cas de la présence d’un seul ascendant, le montant de la pension qui lui est servie,
est porté à 25 % de la pension de service.

FORMATION :

Plusieurs cas de figure sont à considérer :

1 - formation de longue durée (supérieure à six mois) se déroulant sur site :


Les primes et indemnités ci-dessous ne sont pas maintenues :
 L’ITP,
 L’ISP,
 L’IN.
Par contre, le travailleur bénéficie selon le cas de l’IZCV ou L’ITZIN du lieu où se déroule la
formation.

2 - formation de courte durée se déroulant sur site :


Le travailleur conserve la totalité des primes et indemnités liées au poste de travail ainsi que
l’ITZIN du lieu où se déroule la formation.

3 - formation de courte durée se déroulant hors site :


Le travailleur ne peut prétendre au maintien des primes et indemnités liées au poste de travail
( ITP, ISP et IN ). Il peut prétendre à l’IZCV, si celle-ci est habituellement servie sur le site où se
déroule la formation.

4 - formation inférieure ou égale à sept jours :


le travailleur conserve la totalité des primes et indemnités liées au poste de travail
(ITP, ISP et IN ) et bénéficie du régime « missions » si la formation se déroule hors du site habituel
de travail.

A titre exceptionnel, les lieux de formation implantés à Annaba et Bouisseville sont assimilés à
Arzew et Skikda en matière d’ITZIN.

Date d’effet : février 1997.

Présalaires :

Présalaires à attribuer aux stagiaires : ingénieurs - licenciés - techniciens supérieurs et techniciens.

50
PRESALAIRE DES STAGIAIRES *
STAGIAIRES ECHELLE A ATTRIBUER
Ingénieur d’Etat 20
Ingénieur d’application 19
Licence (4 ans) toutes options
Technicien supérieur 14
Technicien 13

* Le personnel retenu pour les formations spécifiques, en plus des titres et diplômes requis,
possède une expérience professionnelle avant recrutement.

Grille des allocations des stagiaires CADRES en inductions


( Mise situation professionnelle )

DUREE DE L’INDUCTION NIVEAU D’ACCES A Equival. ALLOCATION


STAGE DE FORMATION / L’INDUCTION Echelle *
MISE EN SITUATION
PROFESSIONNELLE
DOCTORAT 24 Ex 21 30.527
MAGISTER Ŕ D.E.A 22 Ex 19 27.170
INGENIEUR D’ETAT 20 Ex 17 24.180
12 MOIS ( 1 ) ETUDES : CYCLE LONG 5 ANNEES
INGENIEUR D’APPLICATION
LICENCE DE L’ENSEIGNEMENT 19 Ex 16 22.810
SUPERIEUR
ETUDES / CYCLE LONG 4 ANNEES
( 1 ) dont un (1) mois de congé annuel rémunéré dans la même forme.
* Le montant alloué aux cadres en induction correspond à la classification retenue pour tout nouveau
recrutement moins 02 échelles. Exemple : licencié = éch. 21, stagiaire en induction = éch. 19.

FORMATION AVANT RECRUTEMENT


MONTANT DES ALLOCATIONS MENSUELLES
Date d’effet : 01er novembre 2011

Montants des
Niveau ou diplôme Diplôme de fin de Durée de la
allocations
d’accès formation formation
(DA/brut)
TS OU DEUA Formation spécifique en
01 année 23 870
Entreprise
Magistère ou équivalent,
Ingénieur d’application 1ère année 30 001
formation spécifique en
Licence 2ème année 32 993
Entreprise
Ingénieur d’Etat
Magistère ou formation 1ère année 32 124
&
spécifique en Entreprise 2ème année 35 840
Magistère

51
MONTANTS DES INDEMNITES HORAIRES DES VACATIONS DE
FORMATION
Circulaire d’application n° 7.07.1.R2

Les dispositions de la présente circulaire s’appliquent au personnel de la Société


appelé à assurer, à titre accessoire, des actions de formation et à toute compétence
externe à la Société, sollicitée à cet effet.

I- INDEMNITE DES VACATIONS DE FORMATION

Montant brut DA/Heure


Formateurs Groupe Formateurs
Catégorie de personnel formateur
SH en activité externes
Post gradués : Formateurs justifiant d’un
2 000.00 2 500.00
diplôme universitaire de post graduation
Gradués (cycle long) : Formateurs justifiant d’un
1 000.00 1 500.00
diplôme universitaire de graduation
Experts métiers : agents possédant un savoir
1 000.00 1 500.00
faire avéré dans un domaine particulier

II- CORRECTION ET TEST D’EXAMEN

Montant net DA/copie Montant net DA/candidat


Type de tests et examens Epreuves écrites Epreuves orales
Concours et examens d’un
70.00 40.00
niveau ≤ BAC + 4
Concours et examens d’un
niveau < BAC > BAC+4 et/ou 50.00 30.00
équivalent
Concours et examens d’un
30.00 25.00
niveau < BAC

III- ENCADREMENT AU NIVEAU DE L’ENTREPRISE

Les agents de la Société bénéficient d’une indemnité d’encadrement de stagiaires. Elle est versée,
mensuellement, durant toute la durée d’encadrement prévue, aux agents désignés sur décision du
responsable habilité.

MONTANT BRUT DA/HEURE


Fonction de Cadres
l’encadreur Directeurs Supérieurs Cadres Post
Niveau de Post- gradués Sous directeurs Gradués et Autres
L’encadré et Gradués Post-gradués Gradués
Et Gradués
Post- Graduation ≤ 2 stagiaires : ≤ 2 stagiaires :
4 000.00 3 000.00
- -
> 2 stagiaires: > 2 stagiaires :
6 000.00 4 500.00

52
Graduation ≤ 2 stagiaires : ≤ 2 stagiaires : ≤ 2 stagiaires :
Induction 3 000.00 2 500.00 2 000.00
-
> 2 stagiaires: > 2 stagiaires : > 2 stagiaires :
4 500.00 3 500.00 3 000.00
Technicien Supérieur ≤ 2 stagiaires : ≤ 2 stagiaires :
2 000.00 1 500.00
- -
> 2 stagiaires : > 2 stagiaires :
2 500.00 2 500.00
Technicien ≤ 2 stagiaires : ≤ 2 stagiaires :
Apprenti 1 500.00 1 000.00
- -
> 2 stagiaires : > 2 stagiaires :
2 000.00 1 500.00

Les nouveaux montants sont applicables à compter du 07 janvier 2013.

APPRENTISSAGE :

(loi n° 90-34 du 25 décembre 1990 modifiant et complétant


la loi n° 81-07 du 27 juin 1981 relative à l’apprentissage)

Effectif concerné : jeunes âgés de 15 à 25 ans.

Prise en charge des apprentis par l’Entreprise.

Période d’apprentissage Taux SNMG Montant SNMG


présalaire
2 ème semestre (non pris
en charge par l’Etat) 30% 3000 DA 10000 DA
3 ème et 4 ème semestre 50% 5000 DA 10000 DA
5 ème semestre 60% 6000 DA 10000 DA
6 ème semestre 80% 8000 DA 10000 DA

Date d’effet : 1er janvier 2004

DETACHEMENT/AFFECTATION

A - Détachement

1 - Détachement sans solde à l’étranger

- établissement d’une décision de détachement sans solde avec toutefois maintien de l’ancienneté
Entreprise et tous les avantages dus à celles-ci.
- Assurer aux agents concernés une continuité dans les cotisations de sécurité sociale, retraite
assurance chômage et retraite anticipée ( code salaire 6 ).

Au terme du détachement les intéressés rembourseront la totalité des cotisations (part employé)
ainsi versées par l’Entreprise.

53
2 - Détachement avec solde à l’étranger

Pendant la durée du détachement ou de l’affectation en régime célibataire à l’étranger, l’agent


continue de percevoir en Algérie, un salaire comportant des éléments suivants :
. salaire de base,
. IEP,
. ICR,
. Echelon,
. PRS,
. PRI/PRC de la structure d’origine,
. Prime d’intéressement,
. Indemnités familiales.

* Les salaires perçus par les agents affectés auprès d’une Association sont fixés conformément aux
dispositions de la convention d’affectation signée avec l’Association.

* Les agents détachés auprès d’un Fournisseur ou d’un Constructeur perçoivent à l’étranger une
indemnité de séjour forfaitaire par jour de présence sur site.

Récupération/congé :

Tout travailleur détaché ou affecté en régime célibataire a droit à un billet aller - retour tous les six
(06) mois et à une récupération de quinze (15) jours effectifs en Algérie, rémunérée à l’étranger. Il
ouvre droit au congé annuel réglementaire et aux frais de transport.

3 - Détachement auprès de la CNISEP/CNISEL

Les agents appelés à faire partie des commissions de surveillance des élections
présidentielles/législatives/communales......bénéficient d’un détachement avec maintien du salaire,
des indemnités et de tout autre avantage lié à la fonction. (notes n° 046/SP/CG du 18.5.97 et
2031/99/DRH du 05.4.99).
Seuls les agents convoqués par les instances officielles (Ministères, wilaya) sont concernés.

B - Affectation

1 - Affectation auprès des filiales en Algérie

Maintien du salaire de base au moment de l’affectation ainsi que les primes et indemnités : IEP,
PRI/PRC, PRS, ITP et Nuisances, IFA/IK/IT, IZCV, P.intéressement, AFC....
Durant l’affectation, l’agent continue de bénéficier des avantages suivants :
- droits à l’ancienneté
- droits à l’avancement
- droits à la retraite
- garantie de réintégration au poste de travail d’origine ou à un poste équivalent.

La carrière des agents affectés est gérée au niveau de l’Entreprise.


Toute demande de mutation, de démission ou de mise en disponibilité de l’agent doit être transmise
à l’Entreprise avec l’avis de la structure d’accueil.
Elle doit être examinée par le responsable hiérarchique habilité au sein de l’entreprise.
La mutation, la mise en disponibilité ou la démission n’est accordée qu’après décision de
l’entreprise.

54
2 - Affectation auprès des associations en Algérie

Le salaire de base relève de la grille des salaires de l’Entreprise.

Il résulte du positionnement de l’agent par l’Association sur un poste donné. Des primes et
indemnités : IEP, PRI/PRC, PRS, ITP/Nuisances, IFA/IK/IT, IZCV, P.intéressement, AFC,....sont
maintenues aux affectés.

Toute demande de mutation, de mise en disponibilité ou de démission doit être transmise à


l’Entreprise après avis de l’association.

L’agent affecté peut bénéficier d’une promotion au sein de l’association ou au sein de l’Entreprise.
L’octroi d’échelons à un agent par l’association doit recevoir au préalable l’accord de l’Entreprise.

Les coûts des prestations du personnel affectés sont facturés à l’association conformément à la
politique de tarification de l’Entreprise ou au tarifs négociés entre l’Entreprise et l’associé.

LES PRETS :

 Prêt pour achat de véhicule


 Prêt pour achat logements neufs
 Prêt à la construction
 Prêt social

Prêt pour achat de véhicule :


Circulaire n° 013/RHU/DAR du 09.02.1994

Ce prêt peut être attribué au profit du personnel permanent.


Le montant du prêt : agent classé à l’échelle 18 et plus : 250.000 DA
" " en de ça de l’échelle 18 :200.000 DA

Délais maximum de remboursement : 60 mois


Le remboursement se fait par mensualités, la première retenue intervient le mois qui suit la date
d’octroi du prêt.

Une fois le prêt accordé, le bénéficiaire est tenu de présenter dans un délai maximum de trois (03)
mois les justificatifs suivants :
- Photocopie légalisée de la carte d’immatriculation du véhicule libellé obligatoirement
au nom du bénéficiaire.
- Photocopie de la police d’assurance.
Le délai accordé ci-dessus est porté à six (06) mois pour le personnel exerçant en permanence au
Sud.

En cas de demande de renouvellement de prêt, l’agent ne peut en solliciter un autre qu’au


terme d’un délai de cinq (05) années et ce même en cas de remboursement anticipé.

Prêts non justifiés :

Si l’agent bénéficiaire du prêt ne respecte pas l’une des conditions ci-dessus, fixées, aucun autre
prêt pour achat de véhicule ne lui sera accordé.

55
De plus et au terme du délai prescrit, la structure dont relève l’agent prendra les mesures suivantes :

1 - Récupération de facto, à titre de remboursement du prêt, des sommes dues au


travailleur en cas de rappel sur salaire de base, primes, indemnités, intéressement, ainsi
que les sommes dues en matière d’allocation de fin de carrière ou toute autre gratification.

2 - L’indemnité d’amortissement ou kilométrique devra être supprimée ( si le travailleur en


bénéficiait ) sans toutefois que cette mesure puisse être considérée comme un moyen de
remboursement du prêt consenti.

3 - Récupération par voie légale de l’intégralité du prêt sans préjudice des sanctions prévues
par le règlement intérieur en cas de :

. Fausse déclaration
. Vente du véhicule sans acquisition d’un autre véhicule dans un délai maximum de 3 mois.
. Rupture de la relation de travail.

Par note n°2212 du 18 juin 1996, il a été décidé, à titre exceptionnel et dérogatoire les mesures
suivantes :

1 - Cas de ceux qui au 1er juin 1996 ont justifié leur prêt même en retard: ces agents peuvent
prétendre à un nouveau prêt à l’issue de l’extinction de la dette.
2 - Cas de ceux qui, au 1er juin 1996, n’ont pas encore justifié leur prêt : ces agents ne pourront
prétendre à un prêt que deux ans après le remboursement de la dette non justifiée.

Ceci ne dispense pas les responsables des structures à faire régulariser les agents concernés.

Pour les prêts contractés après le 1er juin 1996, les dispositions de la circulaire 013/RHU du 9
février 94, seront appliquées strictement.

Prêt pour Prêt achat de logement et construction


Décision n° 950/ACT du 18 août 2003 portant montants, conditions d’attribution et de
remboursement des prêts pour achat de logement et construction).

Conditions générales :

- Avoir une ancienneté de trois (03) ans au minimum au sein de la société, en qualité d’agent
permanent.
- Ne pas avoir bénéficié d’un prêt pour achat de logement et/ou de construction.
- S’engager à contracter une assurance pour la couverture du prêt selon les conditions arrêtées par
la Société.
- L’agent et son conjoint exerçant au sein de la Société ne peuvent prétendre qu’à un seul prêt.

Montants du prêt :

a- Achat de logement : 400 000 DA


b- Construction : 600 000 DA (Note N° 1070/DCG-RH-DAS du 22 juin2011)

Pour les agents âgés de plus de 50 ans, le montant du prêt sera déterminé en fonction du salaire
et du nombre d’années restant à exercer par l’agent au sein de la Société.

56
Conditions pour l’obtention d’un prêt pour achat de logement :

a- Logement acquis auprès de Sonatrach :


Le prêt sera versé pour le compte de l’agent bénéficiaire par les services de la Direction
Œuvres Sociales au compte de la Société ouvert à cet effet ou au profit de la CNEP ou d’un
autre organisme bancaire au titre de remboursement anticipé du prêt contracté par l’agent
auprès de cet organisme.

b- Logement acquis auprès des organismes publics :


- Décision d’affectation du logement au profit de l’agent bénéficiaire ou de son conjoint,
- Reçu de versement
Le montant du prêt est versé pour le compte de l’agent bénéficiaire par les services de la
Direction Œuvres Sociales au profit de l’organisme attributaire du logement.

c- Logement acquis dans le cadre du programme AADL :


- Décision d’affectation du logement au profit de l’agent ou de son conjoint délivré par les
services AADL.
- Reçu de versement.
Le montant du prêt est versé au profit de l’agent bénéficiaire.

Logement acquis auprès des coopératives immobilières :


- Une copie légalisée des statuts de la coopérative,
- Une copie légalisée du permis de construire,
- Une décision de réservation,
- Un reçu de versement.
Le montant du prêt est versé pour le compte de l’agent bénéficiaire par les services de la
Direction Œuvres Sociales au profit de la coopérative immobilière.

c- Logement acquis auprès d’un particulier :


- Acte d’achat notarié publié et enregistré,
Le montant du prêt est versé directement à l’agent bénéficiaire.

Condition pour l’obtention d’un prêt construction :

- Copie légalisée de l’acte de propriété du terrain,


- Copie légalisée du permis de construire.
Le montant du prêt est versé au profit de l’agent bénéficiaire.

Conditions de remboursement :

- La durée de remboursement est fixée à 10 ans maximum.


- Les montants sont calculés sur la base de mensualités constantes sur toute la période de
remboursement.
- Les payements au titre des remboursements sont opérés directement sous forme de
retenues sur le salaire mensuel de l’agent.

La durée de remboursement ne saurait dépasser le nombre d’années restant à exercer par l’agent
âgés de plus de 50 ans.

Date d’effet : 18 août 2003 (date de signature de ladite décision)

57
Prêt social :
Le montant du prêt à attribuer au travailleur concerné est à déterminer par la Commission de Base
du personnel sur la base des justificatifs présentés par le demandeur. Il ne pourrait en aucun cas
excéder cent mille dinars (100.000 DA).
Réf : N° 1070/DCG-RH-DAS du 22 juin 2011.

Remboursement du prêt :

L’unité procédera aux retenues sur le salaire de l’agent à partir du mois suivant celui au cours
duquel elle a réceptionné la copie de l’ordre de virement.

Le montant de la retenue mensuelle ne doit pas excéder 30% du salaire et la période de


remboursement ne doit pas dépasser 36 mois.

L’agent ne peut prétendre à l’octroi d’un nouveau prêt qu’après avoir remboursé intégralement le
montant du premier prêt.

Système de relève 4 x 3
Le système de travail 4 x 3 est une organisation du travail dont la durée est répartie comme suit :
4 semaines consécutives de travail suivies de 3 semaines consécutives de congé.

Chaque cycle comprend donc 7 semaines :

- une période de travail de 29 semaines et 06 jours, soit un temps de travail de 209 jours/an,
(365 jours x 4.S = nombre de jours travaillés).
7.S
- une période de congé de 22 semaines et 02 jours, soit un total de 156 jours/an
(365 jours x 3 S = durée du congé).
7.S
Le congé de 22 semaines/an intègre l’ensemble des congés reconnus, à savoir le congé annuel, le
congé de récupération, les jours fériés, les délais de route et le congé supplémentaire Sud.

- Horaire de travail
L’horaire journalier de travail dans le cadre de ce système et de l’ordre de 09 heures 25 mn pour un
volume horaire hebdomadaire de 61 heures 15 mn qui à titre indicatif, peut être réparti comme suit :
 Samedi à jeudi : 9H 25mn
 Vendredi : 6H

IZCV / 4 x 3

Pour une présence sur site de 28 jours consécutifs par cycle, il est accordé au travailleur concerné
une IZCV de 24 jours durant 11 mois, et 23 jours, le 12ème mois.
Le travailleur percevra l’IZCV même durant le congé de récupération, soit un total annuel de 287
jours.
Le taux de l’IZCV payé par jour est obtenu par le rapport entre le nombre de jours d’IZCV/mois et
le nombre de jours du mois.

24 = 0,80 pour onze mois 23 = 0,77 le douzième mois


30 30

58
Calcul des droits à congé

Attendu que le 4 x 3 reconnaît 3 jours de congé pour 4 jours de travail, les droits à congé équivalent
donc aux ¾ des périodes réellement travaillées.

Droits à congé = nombre de jours travaillés x ¾

Maintien pour raison de service

Si les nécessités de service l’exigent, le travailleur peut être maintenu à son poste au terme du cycle
normal de 4 semaines.
Cependant, le travailleur ne pourra être retenu au delà d’une semaine.
Le maintien d’un même travailleur au delà du cycle normal de travail ne peut être autorisé qu’après
accord préalable du responsable d’unité dans la limite de 2 fois l’an.

Retenue IZCV

En cas d’absence non rémunérée, un abattement de l’IZCV est opéré comme suit, en plus de la
retenue sur le salaire et l’ensemble de ses éléments.
Nombre de jours d’IZCV/mois à prendre en considération est selon le cas 24 ou 23.

Barème d’abattement de l’IZCV en cas d’absence

24 jours de paiement d’IZCV (11 mois) 23 jours de paiement d’IZCV (12ème mois)
Nbre. de jours Abattement Nbre. de jours Nbre. de jours Abattement Nbre. de jours
d’absence I.Z.C.V I.Z.C.V à payer d’absence I.Z.C.V I.Z.C.V à payer
01 0.80 23.20 01 0.77 22.23
02 1.60 22.40 02 1.53 21.47
03 2.40 21.60 03 2.30 20.70
04 3.20 20.80 04 3.07 19.93
05 4.00 20.00 05 3.83 19.17
06 4.80 19.20 06 4.60 18.40
07 5.60 18.40 07 5.37 17.63
08 6.40 17.60 08 6.13 16.87
09 7.20 16.80 09 6.90 16.10
10 8.00 16.00 10 7.67 15.33
11 8.80 15.20 11 8.43 14.57
12 9.60 14.40 12 9.20 13.80
13 10.40 13.60 13 9.97 13.03
14 11.20 12.80 14 10.73 12.27
15 12.00 12.00 15 11.50 11.50
16 12.80 11.20 16 12.27 10.73
17 13.60 10.40 17 13.03 9.97
18 14.40 9.60 18 13.80 9.20
19 15.20 8.80 19 14.57 8.43
20 16.00 8.00 20 15.33 7.67
21 16.80 7.20 21 16.10 6.90
22 17.60 6.40 22 16.87 6.13
23 18.40 5.60 23 17.63 5.37
24 19.20 4.80 24 18.40 4.60
25 20.00 4.00 25 19.17 3.83

59
26 20.80 3.20 26 19.93 3.07
27 21.60 2.40 27 20.70 2.30
28 22.40 1.60 28 21.47 1.53
29 23.20 0.80 29 22.23 0.77
30 24.00 0.00 30 23.00 0.00

En plus de la retenue de l’IZCV pour cause d’absence non rémunérée, le travailleur concerné perd
également les droits à congé pour la période considérée.

Missions

En cas de mission commandée effectuée au sud dans des sites classés à la même zone que le lieu de
résidence habituel, la situation ne doit subir aucun changement dans la rémunération.

Par contre, si le déplacement se déroule en un lieu classé à une zone supérieure à celle du lieu
habituel, chaque journée de mission sera rémunérée au taux de 0,80.
Journée travaillées x 0,80 = journées I.Z.C.V x montant I.Z.C.V.

En cas de mission commandée à l’étranger, le travailleur perd le bénéfice de l’IZCV le premier jour.
L’IZCV lui sera rétablie dès son retour sur site (sud). Cependant, ce travailleur reprendra le cours
normal du planning. Seuls les droits à congé annuel sont préservés au titre de la période de
déplacement pour mission lorsque celle-ci est supérieure à 15 jours.

Les autres types de déplacements sont régis par les dispositions de la circulaire n° 44/RHU du 12
avril 1993.

Intérim

Les travailleurs appelés à remplacer les titulaires des postes organiques durant leur congé seront
indemnisés selon des modalités contenues dans l’accord salarial du 21 juin 1998 et rappelé dans la
page relative à l’indemnité d’intérim p.23.

Annulation de vol et débarquement

Les dispositions de la circulaire n° 016/RHU du 16 février 1994 sont à appliquer.

Congé pour événement familial (article 197 de la convention collective)

En cas de survenance d’un événement familial, le travailleur peut bénéficier d’un congé d’une
semaine.
A son retour et sur présentation de justificatif, son pointage sera établi selon l’une des deux
possibilités suivantes :

- Confirmation du pointage d’une semaine de congé et prise en compte comme reliquat le nombre
de jours d’absence autorisée sans perte de rémunération.

- Pointage du nombre de jours prévus en absence sans perte de rémunération et retenue de l'IZCV
selon le barème ci-dessus augmenté d’un délai de route d’une journée. Si l’événement familial
survient alors que le travailleur se trouve en congé et sur présentation de justificatif, son pointage se
fera selon l’une des possibilités suivantes :

60
- En maintenant le pointage initial, le congé pour la semaine et en gardant en reliquat le nombre de
jours d’absence autorisés avec maintien de salaire,

- Ou pointer le nombre de jours prévus en absence autorisés avec salaire et retenue de l’IZCV selon
le barème ci-dessus. Le délais de route n’est pas accordé dans ce cas.

Cas spécifique des travailleurs en formation

Application de la circulaire n° 14/RHU du 18.3.1997.

Système de relève 4 x 4
Le système de relève 4 x 4 ci-après dénommé 4 x 4 est un système où le travail est réparti sur quatre
semaines consécutives suivies de quatre semaines consécutives de congé.

Le 4 x 4 n’est appliqué que pour le personnel exerçant habituellement en quart selon le système 2 x
12, ainsi que le personnel chargé de l’activité supervision sur les chantiers (work Over
forage/exploitation). Il peut concerner aussi bien le personnel soumis ou non soumis à relève.
L’amplitude journalière de travail exigée par le système est de douze (12) heures consécutives.

Le congé accordé tout au long de l’année intègre la totalité des congés reconnus à savoir :

- le congé de récupération
- le congé annuel (30 jours)
- le congé supplémentaire sud (10 ou 15 jours)
- les jours fériés (12 jours)
- les délais de route

Pour six (06) mois de travail sur site, le travailleur bénéficiera de six (06) mois de congé.

Rémunération I.Z.C.V en 4 x 4

Pour une année normalement travaillée sans aucune absence, le travailleur percevra trois cent vingt
deux (322) journée d’IZCV, soit vingt sept (27) journée durant onze (11 mois) et vingt cinq (25)
journées le douzième mois pour chaque cycle effectué, soit vingt huit (28 ) jours de travail et vingt
cinq (25) journées le douzième mois pour une présence réelle sur site de 183 jours.

Maintien pour raison de service

Des travailleurs peuvent être appelés pour raison de service à exercer une semaine supplémentaire
et ce, afin d’assurer la continuité du service.

Le travailleur retenu une semaine en plus du cycle normal bénéficiera d’un congé de cinq (05)
semaines consécutives.
Sa rémunération en matière d’IZCV ne subira aucun changement.

Planning initial

T/T/T/T/R/R/R/R/T/T/T/T/R/R/R/R/T/T/T/T

Planning modifié

T/T/T/T/T/R/R/R/R/R/T/T/T/T/R/R/R/R/
61
Le recours au maintien du même travailleur au delà du cycle normal de travail n’est pas autorisé
qu’après accord du responsable d’unité et dans la limite de deux fois par an.

Absences non rémunérées

En cas d’absences non rémunérées, l’IZCV subit un abattement conformément au barème ci-
dessous.

Il est évident que l’abattement sur l’IZCV intervient en plus des retenues sur le salaire de base et
l’ensemble de ses éléments (primes et indemnités au prorata du nombre de jours d’absence).

Le congé exceptionnel est accordé au travailleur durant la période de travail entraîne


obligatoirement un abattement proportionnel de l’IZCV et du congé.

27 jours de paiement d’IZCV ( 11 mois ) 25 jours de paiement d’IZCV ( 12ème mois )


Nbre. de jours Abattement Nbre. de jours Nbre. de jours Abattement Nbre. de jours I.Z.C.V
d’absence IZCV I.Z.C.V à payer d’absence IZCV à payer
01 0.90 26.10 01 0.83 24.17
02 1.80 25.20 02 1.67 23.33
03 2.70 24.30 03 2.50 22.50
04 3.60 23.40 04 3.33 21.67
05 4.50 22.50 05 4.17 20.83
06 5.40 21.60 06 5.00 20.00
07 6.30 20.70 07 5.83 19.17
08 7.20 19.80 08 6.67 18.33
09 8.10 18.90 09 7.50 17.50
10 9.00 18.00 10 8.33 16.67
11 9.90 17.10 11 9.17 15.83
12 10.80 16.20 12 10.00 15.00
13 11.70 15.30 13 10.83 14.17
14 12.60 14.40 14 11.67 13.33
15 13.50 13.50 15 12.50 12.50
16 14.40 12.60 16 13.33 11.67
17 15.30 11.70 17 14.17 10.83
18 16.20 10.80 18 15.00 10.00
19 17.10 9.90 19 15.83 9.17
20 18.00 9.00 20 16.67 8.33
21 18.90 8.10 21 17.50 7.50
22 19.80 7.20 22 18.33 6.67
23 20.70 6.30 23 19.17 5.83
24 21.60 5.40 24 20.00 5.00
25 22.50 4.50 25 20.83 4.17
26 23.40 3.60 26 21.67 3.33
27 24.30 2.70 27 22.50 2.50
28 25.20 1.80 28 23.33 1.67
29 26.10 0.90 29 24.17 0.83
30 27.00 0.00 30 25.00 0.00

62
En plus de l’abattement proportionnel pour cause d’absence, le travailleur lors de sa reprise doit
continuer à exercer conformément au planning initial.

Les droits à congé ainsi que l’IZCV à valoir sur le cycle suivant sont calculés selon la formule ci-
après :

 Perte de droits à congé = durée de l’absence

 Abattement de l’I.Z.C.V à raison de 0,90 ou 0,83 par jour pour la période d’absence.

Mission

Le travailleur appelé à effectuer une mission sera indemnisé comme suit :

 la mission se déroule sur un site classé à la même zone que le lieu habituel de travail, aucun
changement ne doit intervenir dans la rémunération.

 la mission se déroule en différents lieux de classement supérieur : l’I.Z.C.V sera calculée au taux
de 0,90 par jour.

Exemple : un agent exerçant à HMD/DPP, zone D effectue un déplacement à :

- Gassi Touil (zone F) pendant 03 jours

- Rhourde Nouss (zone G) pendant 02 jours

- TFT (zone H) pendant 04 jours.

Le dixième jour, il réintègre le lieu de travail habituel soit la zone D.

- 3 x 0,9 = 2,7 jours zone F

- 2 x 0,9 = 1,8 jours zone G

- 4 x 0,9 = 3,6 jours zone H

le reste du cycle sera indemnisé en zone D.

Si le déplacement a lieu en plusieurs lieux de classement inférieur au site habituel, des dispositions
régissant les missions sont à appliquer.

Seuls les droits à congés annuels sont préservés au titre de la période de déplacement pour mission
lorsque celle-ci est supérieure à 15 jours.

En tout état de cause et pour tous les autres cas de déplacement, il y a lieu d’appliquer les
dispositions de la circulaire n° 014/RHU du 12.4.1993 (en ce qui concerne le cycle réglementaire).

Débarquement et annulation de vols

Application de la circulaire n° 16/RHU du 10.02.1994.

Formation
63
Application de la circulaire n° 014/RHU du 18.3.1997.

Absences pour événements familiaux

Voir système 4 x 3.

Dispositions particulières concernant le personnel (NSR)

- Le personnel NSR soumis au 4 x 4 continue de bénéficier des avantages dus, notamment le congé
hors site avec prise en charge de son transport et des membres de sa famille deux fois l’an.

- Le personnel non soumis à relève (NSR) n’est plus autorisé à changer de régime (SR) au cours de
l’année à titre temporaire.

64
ANNEXES

65
DECOMPTE IEP

Mois
JAN FEV MAR AVR MAI JUN JUL AOU SEP OCT NOV DEC
AN
2013
2012 12 11 10 09 08 07 06 05 04 03 02 01
2011 24 23 22 21 20 19 18 17 16 15 14 13
2010 36 35 34 33 32 31 30 29 28 27 26 25
2009 48 47 46 45 44 43 42 41 40 39 38 37
2008 60 59 58 57 56 55 54 53 52 51 50 49
2007 72 71 70 69 68 67 66 65 64 63 62 61
2006 84 83 82 81 80 79 78 77 76 75 74 73
2005 96 95 94 93 92 91 90 89 88 87 86 85
2004 108 107 106 105 104 103 102 101 100 99 98 97
2003 120 119 118 117 116 115 114 113 112 111 110 109
2002 132 131 130 129 128 127 126 125 124 123 122 121
2001 144 143 142 141 140 139 138 137 136 135 134 133
2000 156 155 154 153 152 151 150 149 148 147 146 145
1999 168 167 166 165 164 163 162 161 160 159 158 157
1998 180 179 178 177 176 175 174 173 172 171 170 169
1997 192 191 190 189 188 187 186 185 184 183 182 181
1996 204 203 202 201 200 199 198 197 196 195 194 193
1995 216 215 214 213 212 211 210 209 208 207 206 205
1994 228 227 226 225 224 223 222 221 220 219 218 217
1993 240 239 238 237 236 235 234 233 232 231 230 229
1992 252 251 250 249 248 247 246 247 246 245 244 243
1991 264 263 262 261 260 259 258 257 256 255 254 253
1900 276 275 274 273 272 271 270 269 268 267 266 265
1989 288 287 286 285 284 283 282 281 280 279 278 277
1988 300 299 298 297 296 295 294 293 292 291 290 289
1987 312 311 310 309 308 307 306 305 304 303 302 301
1986 324 323 322 321 320 319 318 317 316 315 314 313
1985 336 335 334 333 332 331 330 329 328 327 326 325
1984 348 347 346 345 344 343 342 341 340 339 338 337
1983 360 359 358 357 356 355 354 353 352 351 350 349
1982 372 371 370 369 368 367 366 365 364 363 362 361
1981 384 383 382 381 380 379 378 377 376 375 374 373
1980 396 395 394 393 392 391 390 389 388 387 386 385
1979 408 407 406 405 404 403 402 401 400 399 398 397
1978 420 419 418 417 416 415 414 413 412 411 410 409
1977 432 431 430 429 428 427 426 425 424 423 422 421
1976 444 443 442 441 440 439 438 437 436 435 434 433
1975 456 455 454 453 452 451 450 449 448 447 446 445
1974 468 467 466 465 464 463 462 461 460 459 458 457
1973 480 479 478 477 476 475 474 473 472 471 470 469
1972 492 491 490 489 488 487 486 485 484 483 482 481
1971 504 503 502 501 500 499 498 497 496 495 494 493