Vous êtes sur la page 1sur 12

1.

) Battu préfabriqué

- En béton armé ou précontraint

- Longueur des pieux dépendante de la fiche probable pour la charge


prévue

- Section transversale du pieu et sa résistance à la compression en


Caractéristiques
rapport avec la sévérité du battage et les sollicitations que le pieu devra
supporter

- En général, élancement de 40 à 50.

- Armatures :

* Idéalement, armatures longitudinales d’une seule longueur,


maintenues par des armatures transversales (cadres ou épingles)

* diamètre minimal : 12 mm pour armatures longitudinales, 5 mm


pour armatures transversales

* espacement courant minimal des armatures transversales : 20 cm

- Béton :

* béton compact, de résistance appropriée aux sollicitations


Dispositions développées pendant le battage et en service
constructives
* en général, dosage de 350 à 400 kg de ciment par m3 de béton

- Sabots :

* présents selon les indications des DPM

* nature et caractéristiques fixées dans les DPM

* solidarisés avec le pieu soit à l’aide de pattes ou de barres de


scellement dans le béton, soit par soudure sur les armatures du pieu
- Fabrication :

* par lots sur des aires appropriées

* marquage de chaque pieu (n° du lot et date de bétonnage).

- Manutention : à l’aide de points de suspension ou d’appui déterminés


de manière à ne pas créer d’efforts nuisibles sur le pieu

- Battage :

* le poids du mouton de battage doit être compris entre une limite


supérieure (= pieu + casque + faux pieu) et une limite inférieure (= ½ de
« pieu + casque + faux pieu »)

* en cas de risque de détérioration de la tête du pieu, obligation


Mise en œuvre d’utiliser un casque de battage

* nombre et importance des volées définis par l’entrepreneur

* pieux battus dans l’ordre du plan de pilotage, jusqu’à ce que leur


pointe atteigne une côte déterminée

* distance entre les ponts les plus rapprochés de 2 pieux voisins doit
être supérieure à 2 diamètres, avec pour valeur minimale 1 m

* mise en place d’un carnet de battage des pieux.

2.) Métal battu

- Acier conforme aux normes NF

- Section :
Caractéristiques
* en forme de H (nuance selon NF A 35-501)
* en forme quelconque (nuance selon NF A 35-520).

- Un seul des éléments constitutifs d'un même pieu peut avoir une
longueur inférieure à 5 m

- Soudure bout à bout des éléments constitutifs d’un même pieu soit en
Dispositions position à l’aide d’un carcan ou d’un gabarit, soit à plat
constructives
- Soudures conformes aux exigences de la classe de qualité 3 de la NF
P22-471.

- Mise en œuvre des pieux par battage ou vibration

- Distance d'axe en axe de 2 pieux voisins doit être supérieure à 1,75 fois
Mise en œuvre la longueur de la diagonale du rectangle enveloppant chaque pieu, avec
un minimum de 75 cm.

3.) Tubulaire précontraint

- Eléments tubulaires en béton, légèrement armé, assemblés par


précontrainte avant le battage

- Longueur : entre 1,5 et 3 m

- Diamètre intérieur : entre 70 et 90 cm


Caractéristiques
- Epaisseur : 15 cm environ

- Aménagement de passages longitudinaux de 2 à 4 cm pour l’enfilage


des câbles de précontrainte.

- Béton à haute performance, de résistance à l’écrasement supérieure ou


Dispositions
égale à 45 MPa à 28 jours
constructives
- Présence d’armatures afin de répartir les efforts de précontrainte et
éviter la fissuration suite à la manutention et au battage

- Assemblage des éléments sur bancs pour avoir un parfait alignement

- Solidarisation des éléments par câbles de précontrainte enfilés dans les


passages prévus à cet effet et liaison assurée par collage des faces de
chaque joint.

- En général, mise en œuvre par battage avec base ouverte, durant lequel
les têtes des pieux sont protégées par l’interposition de pièces en bois de
4 à 5 cm d’épaisseur

Mise en œuvre - Après achèvement du battage, contrôle de l’absence de vase et mesure


du niveau atteint par le terrain remonté dans le tube : l’espace vide doit
être rempli de sable.

4.) Battu enrobé

Ame du pieu métallique et constituée par :

* des tubes aciers de 150 à 500 mm de diamètre extérieur

Caractéristiques * des profilés H

* des caissons formés de profilés ou de palplanches à 2, 3 ou 4


éléments.

- Dosage minimal en ciment du mortier à 500 kg/m3 avec un rapport


E/C inférieur à 0,5

Dispositions - Adaptation du ciment à l’agressivité du sol et des eaux circulant


constructives dans le sol

- Utilisation d’un retardateur de prise.


- Mise en œuvre par battage
Mise en œuvre
- Distance minimale entre axes de pieux voisins : 3 diamètres.

5.) Pieu battu ou vibrofoncé injecté haute pression

- Pieu métallique de largeur supérieure ou égale à 250 mm

Caractéristiques - Armature du pieu équipée d’un système d’injection (un ou plusieurs


tubes à manchettes).

- Essais d’injection sur le premier pieu de l’ouvrage afin de s’assurer du


bon fonctionnement

- De manière générale, assemblages par soudage, à l’exception des


Dispositions
petits diamètres qui peuvent être assemblés par manchons filetés
constructives
- Dosage minimal du coulis de scellement : 1200 kg de ciment par m3
de coulis.

- Coulis ou mortier de scellement mis en œuvre à partir du système


d’injection
Mise en œuvre
- Pression d’injection moyenne égale, a minima, à la pression limite du
sol mesurée au pressiomètre normal.

II. ) PIEUX À TUBE BATTU EXÉCUTES EN PLACE

1.) Battu pilloné


- Tube enfoncé par battage sur le bouchon de béton ferme situé à sa base

- Tube primaire en une seule pièce avec épaisseur renforcée à sa base et


au maximum 2 rallonges
Caractéristiques
- Introduction du béton ferme par petites quantités pilonnées au fur et à
mesure de l’extraction du tube.

- En fonction de la compression subie ou non par les pieux, des


armatures doivent être prévues

- L’enrobage en béton des armatures doit avoir une épaisseur minimale


de 4 cm
Dispositions
constructives
- La composition et le dosage du béton seront déterminés selon la
charge intrinsèque à obtenir, avec un dosage minimal de 350 kg de
ciment par m3 de béton

- L’ensemble du tube doit être étanche

- Distance minimale entre axes de pieux voisins : 1,5 fois la somme des
diamètres des 2 pieux

- Vérifications à faire avant bétonnage :


Mise en œuvre
* bonne implantation du tube

* absence d’eau et de terre à l’intérieur du tube

- Bétonnage réalisé à sec par déversements successifs, avec pilonnage.

2.) Battu moulé

- Base du tube peut être :


Caractéristiques
* pointe métallique
* béton armé

* plaque métallique raidie

* bouchon de béton

- Battage sur casque placé en tête du tube ou sur le bouchon de béton

- Tube primaire en une seule pièce avec au maximum 2 rallonges

- Tube rempli totalement de béton d’ouvrabilité moyenne avant


extraction.

- En fonction de la compression subie ou non par les pieux, des


armatures doivent être prévues

- L’enrobage en béton des armatures doit avoir une épaisseur minimale


de 4 cm
Dispositions
constructives - La composition et le dosage du béton seront déterminés selon la
charge intrinsèque à obtenir, avec un dosage minimal de 350 kg de
ciment par m3 de béton

- Diamètre maximal des granulats : 25 mm.

- L’ensemble du tube doit être étanche

- Distance minimale entre axes de pieux voisins : 1,5 fois la somme des
diamètres des 2 pieux

- Vérifications à faire avant bétonnage :


Mise en œuvre
* bonne implantation du tube

* absence d’eau et de terre à l’intérieur du tube

- Bétonnage réalisé à sec sur toute la hauteur

III. ) Pieux forés


1.) Foré simple

- Pas de soutènement de parois

- S’applique aux sols suffisamment cohérents et au-dessus des nappes


phréatiques
Caractéristiques
- Forage préalable dans le sol par tarière, benne, etc.

- Section nominale du pieu est celle de l’outil de forage.

- Armatures non indispensables si les efforts de la construction ou du sol


traversé produisent des compressions centrées sur l’axe théorique du
pieu

- L’enrobage en béton des armatures doit avoir une épaisseur minimale


Dispositions
de 7 cm
constructives
- La composition et le dosage du béton seront déterminés selon la
charge intrinsèque à obtenir, avec un dosage minimal de 350 kg de
ciment par m3 de béton.

- Procédé strictement interdit si la longueur du pieu traverse ou est


proche d’une couche de circulation d’eau

- Utilisation obligatoire d’une virole en tête pour éviter l’éboulement du


Mise en œuvre forage en tête

- Mise en œuvre du béton à l’aide d’une colonne de bétonnage pour


éviter le rabotage des parois.

2.) Foré tubé


Exécution du forage dans le sol à l’aide d’une tarière, benne, etc. sous
protection d’un tubage dont la base est située au-dessous du fond de
Caractéristiques forage.

- Armatures non indispensables si les efforts de la construction ou du sol


traversé produisent des compressions centrées sur l’axe théorique du
pieu

- L’enrobage en béton des armatures doit avoir une épaisseur minimale


de 4 cm
Dispositions
constructives
- La composition et le dosage du béton seront déterminés selon la
charge intrinsèque à obtenir, avec un dosage minimal de 350 kg de
ciment par m3 de béton

- Diamètre maximal des granulats : 25 mm.

- Base du tubage toujours située au-dessous du fond du forage

- Forage curé moins de 2h avant le début du bétonnage

- Pendant le bétonnage, niveau de l’eau dans le forage doit être en


Mise en œuvre permanence supérieur au niveau statique le plus élevé des nappes
traversées

- Si présence d’eau dans le forage : utilisation d’une colonne de


bétonnage.

3.) Foré boue

- Exécution du forage dans le sol à l’aide d’une tarière, benne, etc. sous
protection d’une boue de forage
Caractéristiques
- Forage rempli de béton de grande ouvrabilité, en utilisant une colonne
de bétonnage.
- Armatures non indispensables si les efforts de la construction ou du sol
traversé produisent des compressions centrées sur l’axe théorique du
pieu

- L’enrobage en béton des armatures doit avoir une épaisseur minimale


Dispositions
de 7 cm
constructives
- La composition et le dosage du béton seront déterminés selon la charge
intrinsèque à obtenir, avec un dosage minimal de 350 kg de ciment par
m3 de béton.

- Niveau de la boue dans le forage toujours situé au moins 1 m au-dessus


du niveau statique le plus élevé des nappes traversées ou proches du
forage en cours d’exécution

- Boue de forage :

* composée d’eau, de bentonite et éventuellement d’argile, de ciment et


d’additifs

* doit être adaptée au maintien de la stabilité des parois du forage


pendant son exécution, jusqu’à la fin du bétonnage

* paramètres doivent pouvoir être contrôlés sur le chantier par


Mise en œuvre l’entrepreneur

- Utilisation obligatoire d’une virole en tête pour éviter l’éboulement du


forage en tête

- Forage curé moins de 3h avant le début du bétonnage

- Béton mis en œuvre à l’aide d’une colonne de bétonnage


IV. ) Puits

- Les puits sont des fondations creusées à la main dont les


caractéristiques sont :

* diamètre ≥ 1,20 m si section circulaire

* largeur minimale : 80 cm si section quelconque

* section minimale : 1,1 m2 si section quelconque


Caractéristiques

- Forage :

* parois soutenues par blindage

* bétonné à sec.

- Puits exceptionnellement armés


Dispositions
- Dosage minimal du béton : 250 kg de ciment par m3
constructives
- Composition et dosage du béton selon charge intrinsèque à obtenir.
- Réalisation de puits interdite sous la nappe phréatique dans sols peu
cohérents, à moins que la nappe soit rabattue à l’extérieur du puits

- Blindage des puits à l’aide de planches respectivement de 27 mm et 34


mm selon qu’il s’agisse de puits circulaires ou rectangulaires
Mise en œuvre

- Bétonnage :

* fond du puits curé

* béton mis en œuvre à l’aide de tubes ou gouttières.

Lors de la mise en œuvre de pieux, deux types d’essais doivent être réalisés :
 Essais de reconnaissance : ils ont pour but de compléter les résultats de reconnaissance
des sols ;
 Essais de contrôle : leur but est de vérifier la qualité des fondations exécutées.

Tolérances

La tolérance sur l’axe des pieux est de :

 15 cm en écart ponctuel (en toutes directions) ;


 5% en inclinaison.

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du DTU 13.2. Elle ne se substitue en aucun cas à ce
document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le
DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.