Vous êtes sur la page 1sur 14

Abaque de Smith

Valérie MADRANGEAS
Tél : 05 55 45 72 54
Mail: valerie.madrangeas@xlim.fr

1
Introduction

L’abaque de Smith permet une représentation graphique


synthétique des principaux paramètres caractéristiques de
la propagation le long d’une ligne

Cette étude sera limitée au cas des lignes sans pertes

2
Rappel des formules
Soit une ligne sans pertes d’impédance caractéristique Zc chargée
par ZL
i(x,t) charge
Tension et courant complexes
Oi
v(x,t) ZL
Or

x 0
Coefficient de réflexion en x

avec ρL le coefficient de réflexion sur la charge

Impédance en x

Question : comment représenter ces grandeurs


3
sur le même système d’axe ?
Comment représenter toutes ces grandeurs
sur le même système d’axe ?

En utilisant l’impédance réduite z(x)

ou

Il est donc équivalent de connaître les deux


grandeurs complexes ρ(x) ou z(x)

4
Justification

x v
M r≥0 M
x ≥ 0 ou x ≤ 0 ρ|

θ
-1 1 u
r

La représentation de toutes les valeurs La représentation de ρ(x)


ρ( ) correspondant
possibles de z(x) nécessite l’utilisation à toutes les valeurs possibles de z(x) se
d’un demi plan infini fera à l’intérieur d’un disque de rayon
unité

5
Construction de l’abaque

Recherche des lieux des points correspondant à r = cste et x = cste


ρ|, θ
dans la représentation |ρ

En séparant partie réelle et partie imaginaire :

Les lieux de r = cste sont des cercles Les lieux de x = cste sont des cercles
d’équations : d’équations :

6
Construction de l’abaque
L’abaque de Smith est constitué de deux familles de cercles orthogonaux :
les cercles représentant Re(z(x)) (partie réelle de l’impédance réduite)
les cercles représentant Im(z(x)) (partie imaginaire de l’impédance
réduite)
v v
Im(z) = 1
Re(z) = 0
Im(z) > 0
Re(z) = 1

Re(z) = ∞ Im(z) = ∞

-1 O 1 u -1 O 1 u
Im(z) = 0

Im(z) < 0 Im(z) = - 1

7
Représentation sur l’abaque de Smith

M
θ

O 1 u Le taux d’onde stationnaire (TOS


-1
ou SWR)

1
SWR ou TOS ∞
Re(z) = 1 et Im(z) = 0 z =1 ou Z(x) = Zc
ρ| E ou I

1 0

8
Utilisation de l’abaque de Smith :
déplacement sur une ligne sans pertes

+
Zg
Ligne sans pertes ZL
e(t)
-

générateur charge
ρ| est constant le long d’une ligne sans pertes
Le module du coefficient de réflexion |ρ
v

M
ρ | = cste
|ρ Les impédances réduites le long
de la ligne se trouve sur le cercle
de rayon |ρρ|

-1 O 1 u

9
Utilisation de l’abaque de Smith :
déplacement sur une ligne sans pertes
+
Zg Vers le
générateur Vers la ZL Ligne sans pertes
e(t) charge
-

générateur charge
z(x)
Point M sur l’abaque
v Vers la charge

Vers le
ρ | = cste
|ρ générateur Le déplacement autour de l’abaque est
M
gradué en fraction de longueur d’onde

Tour complet = λ/2


-1 O 1 u
Demi-tour = λ/4

10
Déplacement sur une
ligne sans pertes

Graduation
vers le
générateur

Vers le
générateur

Vers la charge

Graduation
vers la
charge

11
Utilisation de l’abaque de Smith
Variation de V(x) et I(x)
i(x,t) charge
Oi
v(x,t) ZL
Or

x 0

j β x − j β x j β x

 Vr e − jβ x 

V ( x ) = Vi e + Vr e = Vi e 1+ 
 V e jβ x 
 i 
V( x )
V ( x ) = Vi 1 + ρ ( x ) = 1 + ρ( x )
Vi
De la même façon :
I( x )
I ( x ) = I i e jβ x + I r e − jβ x = 1 − ρ( x )
Ii

12
Utilisation de l’abaque de Smith
Variation de V(x) et I(x)

ρ(x) + 1|
|ρ 1 M

O’ O
-1 R R’ 1
R u
Si M est en R, v est minimum N
est en R’, i est maximum
|1 - ρ(x)| N ρ | = cste

Si M est en R’, v est maximum N
est en R, i est minimum

Un maximum de tension correspond à un minimum de courant


et vice versa
Deux maxima ou de minima de tension sont séparés d’une
distance égale à λ/2 – Idem pour le courant
Un maximum et un minimum de tension successifs sont
séparés de λ/4 – Idem pour le courant 13
Utilisation de l’abaque de Smith
Admittance réduite

O
-1 1 u

N ρ | = cste

14