Vous êtes sur la page 1sur 17

La Chimie Verte

Marion RECHER Le 14 Décembre 2007


La Chimie Verte
„ I Généralités
1. Définition
2. Les 12 principes
3. Utilisation atomique

„ II Un exemple : l’Ibuprofène
1. Procédé traditionnel Boots
2. Procédé ‘vert’ BHC

„ III Applications
1. La chimie végétale
2. La catalyse
3
3. Les récentes découvertes
Généralités
Définition
„ La Chimie Verte a pour but la
conception des produits et des procédés
chimiques permettant de réduire ou
d’éliminer l’utilisation et la synthèse de
substances dangereuses.
dangereuses (Anastas
(Anastas,U.S
US
Environmental Protection Agency, 1991)

„ Chimie
Chi i ‘‘normale’l ’ gestion
ti d des dé
déchets
h t
produits pour réguler l’exposition au danger
„ Chimie ‘verte’ ne pas créer le danger en
arrêtant l’utilisation des substances nocives.
Les 12 principes
„ Prévention des risques

„ Economie d’atome : addition > substitution

„ Synthèse chimique moins nocives : minimisation de


l’impact de la synthèse
y sur l’environnement

„ Conception de produits chimiques plus sécuritaires:


obtention
b i d
de produit
d i moins
i toxiques
i pour lla même
ê
utilité.
Les 12 principes
„ Solvants et auxiliaires plus sécuritaires : minimiser
le nombre de substance auxiliaires à la réaction

„ Amélioration du rendement énergétique : mettre au


point des réactions dans les conditions standards

„ Utilisation de matière premières renouvelables

„ Réduction
Réd i d de lla quantité
iéd de produits
d i dédérivés
i é :
diminuer le nombre d’étapes
Les 12 principes
„ Catalyse : plus efficace que les réactions en
proportions stœchiométriques

„ Conception de substances non persistantes :


dégradation possible et non nocive

„ Analyse en temps réel : pour prévenir l’apparition


l apparition
de substances dangereuses

„ Chimie essentiellement sécuritaire : minimiser les


risques d’accidents chimiques
Utilisation atomique

Exemple:

73% de déchets à détruire

Procédé d’autant plus efficace


ff que UA proche de 100%
%
L’exemple de l’ Ibuprofène
Procédé traditionnel Boots

„ 6 réactions
stœchiométriques

„ UA=40%

„ Production annuelle :
13000 tonnes
20000 tonnes de déchets
non exploitables directement
Procédé ‘vert’ BHC
„ 3 réactions catalysées

„ UA=77,4%

„ Sous pproduit formé :


acide éthanoïque
UA=100% après la
séparation
avantages
environnementales et
économiques (moins de
traitement des déchets,
synthèse moins longue,…)
Applications
La Chimie végétale
„ Production diversifiée
„ Généralement
biodégradable, recyclable
ou compostable … mais
pas toujours
„ Moins toxique pour
l’homme
„ Mais l’énergie nécessaire
pour la transformation peut
être très importante
„ Utilisation d’engrais
„ Surface de culture limitée
La catalyse
„ Diminue l’énergie d’activation économie
d énergie
d’énergie

„ Régénération du catalyseur économie


d’atome

„ Economie de temps avantage économique


Les récentes découvertes
„ Production de nylon sans déchets (Rhodia)
„ P i t
Peinture soluble
l bl d
dans l’l’eau ett sans solvant
l t (R
(Rohm
h
et Haas)
„ Remplacement des produits pétroliers utilisés pour
le marquage routier par des produits d’origine
naturelle (Prosign)
„ Utilisation du CO2 plutôt que du Phosgène(COCl2)
dans la synthèse
y de l’uréthane(RNHCO
( 2R’),
),
monomère du polyuréthane
Conclusion

„ ‘La chimie verte ne se conçoit que dans le bilan


global d'un
d un procédé’
procédé
Jean-Claude Guillemin, directeur CNRS du
laboratoire « Synthèses
y et activations de
biomolécules » (SAB) 1 de Rennes
Bibliographie
„ culturesciences.chimie.ens.fr

„ www.linternaute.com

„ www2.cnrs.fr/presse/journal/2650.htm

„ www.lactualitechimique.org

„ www.cite-sciences.fr

Vous aimerez peut-être aussi