Vous êtes sur la page 1sur 7

18MA2SMLR1

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

SESSION 2018

Série : Sciences et Technologies de la


Épreuve : MATHÉMATIQUES Santé et du Social (ST2S)

Durée de l’épreuve : 2 heures Coefficient : 3

ÉPREUVE DU 19 JUIN 2018

L'usage de tout modèle de calculatrice, avec ou sans mode examen, est autorisé.

Ce sujet comporte 7 pages numérotées de 1/7 à 7/7.

Ce sujet comporte une annexe située en page 7/7 à remettre avec la copie.

Le candidat doit s’assurer que le sujet distribué est complet.

Il est rappelé que la qualité de la rédaction, la clarté et la précision des raisonnements entreront
pour une part importante dans l’appréciation des copies.
Cependant, le candidat est invité à faire figurer sur la copie toute trace de recherche, même
incomplète ou infructueuse, qu’il aura développée.

1/7
 
18MA2SMLR1
EXERCICE 1 (7 points)

Suite à la loi de 2005 relative au handicap, tout employeur de plus de 20 salariés est soumis à
l’obligation d’emploi de travailleurs handicapés : il est tenu d’employer des travailleurs
handicapés dans une proportion d’au moins 6 % de l’effectif total du personnel.

Les deux parties de cet exercice peuvent être traitées de manière indépendante.

Partie A

Le taux d’emploi des personnes handicapées dans la Fonction publique progresse fortement
depuis 2010.
Le tableau ci-dessous donne la part des salariés handicapés dans le secteur public de 2010
à 2015.
Année 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Rang de l’année ( 0 1 2 3 4 5
Part des salariés handicapés ( (en %) 3,98 4,22 4,39 4,64 4,9 5,17
Source : INSEE

Le nuage de points ; correspondant est donné en annexe 1 page 7/7, à rendre avec
la copie.

1. Déterminer les coordonnées ; du point moyen de ce nuage. Placer le point sur le


graphique.

2. D’après la forme du nuage de points, on peut envisager d’effectuer un ajustement affine.


On choisit comme droite d’ajustement la droite d’équation : 0,24 3,95.
a. Justifier que le point appartient à cette droite.
b. Construire la droite dans le repère de l’annexe 1, en précisant les coordonnées
des points utilisés.
3. On utilise cet ajustement pour effectuer des prévisions au-delà de l’année 2015.
À partir de quelle année, peut-on alors estimer que l’obligation d’emploi des travailleurs
handicapés sera respectée dans la Fonction publique ?

Partie B
Le tableau ci-dessous donne, de 2015 à 2017, le nombre total de salariés ainsi que le nombre
de salariés handicapés d’une entreprise privée.
Année 2015 2016 2017
Nombre total de salariés 1 764 1 771 1 805
Nombre de salariés handicapés 60 62 65

1. Calculer, à 0,1 % près, le taux d’évolution de 2016 à 2017 du nombre de salariés handicapés
dans cette entreprise.

On suppose qu’à partir de 2017, le nombre de salariés handicapés augmente de 5 % chaque


année dans cette entreprise, et on en modélise l’évolution à l’aide d’une suite.
Ainsi, pour tout entier naturel , on note une estimation du nombre de salariés handicapés
pour l’année (2017 ). On a donc : 65.

2. Indiquer sans justification la nature de la suite . Préciser sa raison.


2/7
 
18MA2SMLR1

3. On utilise une feuille de calcul automatisé pour obtenir les termes de la suite .
Quelle formule peut-on saisir dans la cellule C2 qui, recopiée vers la droite, permet de remplir
ce tableau ? 
A B C D E
1 Année 2017 2018 2019 2020
2 Nombre de salariés handicapés 65

4. Étude de la suite
a. Pour tout entier naturel , exprimer en fonction de .
b. Calculer (on arrondira le résultat à l’unité). Interpréter le résultat.

5. Selon ce modèle, sachant que l’entreprise s’est fixé comme perspective d’employer au total
1 850 salariés en 2020, peut-on penser que l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés y
sera respectée en 2020 ?  
 
 
EXERCICE 2 (5 points)

Les maladies cardio-vasculaires sont l'une des principales causes de mortalité. L’inactivité
physique est un facteur de risque majeur dans le développement de ces maladies.
Pour évaluer la situation en France, une enquête, portant sur un échantillon de 1 000 personnes
âgées de 18 à 65 ans, a été menée. On a obtenu les résultats suivants :

 9 % des personnes sont atteintes d’une maladie cardio-vasculaire ;


 parmi les personnes atteintes d’une maladie cardio-vasculaire, 45 % pratiquent une
activité physique régulière (30 minutes par jour) ;
 parmi les personnes non atteintes d’une maladie cardio-vasculaire, 60 % pratiquent une
activité physique régulière.

On choisit au hasard une personne de l’échantillon. On note :

l’événement : « la personne est atteinte d’une maladie cardio-vasculaire » ;


l’événement : « la personne pratique une activité physique régulière ».

3/7
 
18MA2SMLR1
Les résultats seront arrondis au centième.

1. Un arbre de probabilité
a. Déterminer et .
b. Recopier et compléter l’arbre de probabilités suivant :

2. Un calcul de probabilité
a. Calculer ∩ . Interpréter cette probabilité dans le contexte de l’exercice.
b. Montrer que la probabilité, arrondie au centième, que la personne interrogée pratique
une activité physique régulière est de 0,59.

3. Sachant que la personne choisie pratique une activité physique régulière, quelle est la
probabilité qu’elle soit atteinte d’une maladie cardio-vasculaire ?

4. Montrer que ̅ 0,12 au centième près.

5. Une campagne de sensibilisation affirme qu’une activité physique régulière fait baisser de
plus de 30 % la probabilité d’être atteint d’une maladie cardio-vasculaire.
En utilisant les résultats des deux questions précédentes, que pensez-vous de cette affirmation ?

4/7
 
18MA2SMLR1

EXERCICE 3 (8 points)
 
La fréquence cardiaque est le nombre de battements du cœur par minute. Lorsqu'une personne
effectue un exercice, son système cardio-vasculaire s'adapte et la fréquence cardiaque varie.

Les deux parties de cet exercice peuvent être traitées de manière indépendante.
 
Partie A
Le graphique ci-dessous représente l’évolution de la fréquence cardiaque d’un homme de
40 ans en fonction du temps, pendant un effort physique puis pendant la phase de récupération.

Les réponses aux questions posées dans cette partie seront données à partir de la lecture du
graphique ci-dessus.

1. Pendant la phase d’effort, au bout de combien de minutes la fréquence cardiaque


dépasse-t-elle 140 battements par minute ?

2. Tracer le tableau de variations de la fonction définie sur l’intervalle 0 ; 13 et représentée


ci-dessus.

3. Quelle est la fréquence cardiaque maximale atteinte ?

5/7
 
18MA2SMLR1
Partie B
Pour un individu A, on enregistre la fréquence cardiaque pendant la phase de récupération après
un test d’effort.
On admet que cette fréquence peut être modélisée par la fonction définie sur 8 ; 13 par :

660 0,85

où le temps est donné en minutes (min) et en battements par minute.

On appelle C la courbe représentative de .

1. Justifier que la fonction est décroissante.

2. À l’aide de la calculatrice compléter le tableau de valeurs de la fonction , fourni dans


l’annexe 2 page 7/7, à rendre avec la copie. On donnera les résultats arrondis à l’unité.

3. Compléter le graphique de l’annexe 2 en traçant la courbe représentative C de la fonction


sur l’intervalle [8 ; 13].

4. Résolution d’une inéquation


a. Résoudre, dans l’intervalle [8 ; 13], l’inéquation 660 0,85 115.
b. En déduire le temps de récupération exprimé en minutes et secondes à partir duquel la
fréquence cardiaque est inférieure ou égale à 115 battements par minute.

L’étude de l’évolution de la fréquence cardiaque après un test d’effort donne des


renseignements sur le profil cardio-vasculaire d'un individu.
Ainsi, une diminution de la fréquence cardiaque inférieure à 12 battements lors de la première
minute de récupération est considérée comme anormale et peut indiquer un problème d’ordre
médical.
Par ailleurs, la rapidité de récupération cardiaque est un indice important de bonne forme, la
fréquence cardiaque diminuant plus rapidement chez un individu entraîné.

5. La fréquence cardiaque de récupération de l’individu A peut-elle être considérée comme


anormale ?

6. Comparaison de la fréquence de récupération de deux individus


Sur l’annexe 2, la courbe C représente l’évolution de la fréquence cardiaque d’un individu B
ayant été soumis au même test d’effort que l’individu A.
Quel individu présente la récupération cardiaque la plus efficace ? Justifier la réponse.

6/7
 
18MA2SMLR1
ANNEXE à rendre avec la copie

Annexe 1 : Exercice 1 Partie A

Annexe 2 : Exercice 3 Partie B


Question 2

8 8,5 9 9,5 10 11 12 13

Question 3

 
7/7
 

Vous aimerez peut-être aussi