Vous êtes sur la page 1sur 3

Thermodynamique _ Introduction

Introduction à la thermodynamique

La thermodynamique est une discipline ayant pour objet de définir les grandeurs qui
déterminent les transformations des systèmes matériels.

1-Système
Corps ou ensemble de corps délimité dans l’espace par des surfaces souvent matérialisées.
Les autres parties de l’espace constituent le milieu extérieur

Système + milieu extérieur = univers


Système milieux extérieur

On distingue :
#Système fermé : système n’échangeant pas de matière avec l’extérieur.
#Système ouvert : système pouvant échangeant de la matière avec l’extérieur.
#Système isolé : système ne pouvant rien échanger avec l’extérieur (ni énergie, ni matière, ni
charge,…).
#Système non isolé : système pouvant échanger avec l’extérieur .
#Système homogène :système ne comportant qu’une seule phase ; c’est à dire : toutes les
propriétés physico-chimiques sont identiques en tout points du système.
#Système hétérogène ( ou polyphasé) : système comportant plusieurs phases.

2-Paramètres d’un système, état d’un système


o Les paramètres d’état d’un système, sont les grandeurs macroscopiques susceptibles
d’être modifiées lors d’une transformation quelconque de ce système.
o La composition du système peut s’exprimer en terme de fraction molaire, pression
partiel, concentration, …etc.
Titre molaire (ou fraction molaire) :
n n : nombre de mole du constituant i
xi = i  i
n n : nombre de mole total des espèceschimiques envisagées
Pression partielle :
pi = xi .P ; P : pression totale
au sein d'une meme phase : ∑ pi = P ( Loi de DALTON )

3-Variables extensives, intensives


Variable thermodynamique : toute grandeur physique permettant de décrire les propriétés
macroscopiques d’un système.
On distingue :
# Variables thermodynamiques extensives (ou additives) : qui dépendent de la taille du système.

Exemples : masse, volume, nombre de particule…

M.Afekir (Marrakech) www.marocprepas.com


Thermodynamique _ Introduction

# Variables thermodynamiques intensives (non additives) : variables définies en chaque point


du système et indépendant de la taille de celui-ci.
Exemples : pression, température, masse volumique, fraction molaire, concentration…
Remarque : Grandeur intensive = rapport entre deux grandeurs extensives.

4-Etat d’équilibre thermodynamique


Un système est dans un état d’équilibre, lorsque toutes ses variables d’état restent constantes au
cours du temps, et qu’il n’existe aucun transfert de matière et d’énergie.
Le système doit donc se trouver dans un état :
D’équilibre mécanique :
les résultantes des forces s’exerçant sur les partie mobiles du système sont nulles.
D’équilibre thermique : la température est uniforme en chaque partie du système.

Remarque : Dans le cas d’un système chimique, il faut lui ajouter la condition d’équilibre
chimique, avec une composition uniforme.

5-Equation d’état
L’équation d’état d’un système est la relation entre ces paramètres d’état.
Exemples
o L’équation d’état d’une mole de gaz parfait monoatomique est : PV = nRT
a
o L’équation d’état d’un gaz réel est : ( P + 2 n 2 )(v − nb) = nRT
v

6-Transformation d’un système


Une transformation est l’évolution d’un système d’un état d’équilibre initial à un état d’équilibre
final.

Transformation réversible
Transformation qui se fait par une succession d’états d’équilibre infiniment voisins, la condition
d’équilibre concernant aussi bien le système étudié que le milieu extérieur avec lequel il
interagit.
Pour qu’une transformation soit réversible, il faut que le système et le milieu extérieur puissent
repasser par tout les états antérieurs lorsqu’on imagine un renversement du cours du temps.

Transformation irréversible
Transformation qui ne répond pas aux critères précédents.
C’est le cas lorsque les états intermédiaires ne sont pas des états d’équilibres
( paramètres intensifs non définis au cours de la transformation), mais aussi

lorsqu’on se trouve en présence de phénomène de frottement mécanique, de flux de la matière


ou de la chaleur.

M.Afekir (Marrakech) www.marocprepas.com


Thermodynamique _ Introduction

Exemple :
On considère un cylindre vertical contenant un gaz, et bouché à sa partie supérieure par un
piston de masse négligeable pouvant glisser sans frottement.
A l’équilibre, la pression du gaz est égale à la pression extérieure.
Posons une masse M sur le piston : le gaz subit une transformation.

Il y a deux façons de procéder :


Transformation réversible
On passe de l’état initial à l’état final en déposant progressivement sur le piston des masses
infinitésimales dm.
A chaque instant la pression interne du gaz est définie et équilibrée par celle du milieu
extérieur.
L’hypothèse de non frottement entre le cylindre et le piston, permet, en enlevant
progressivement toutes les surcharges infinitésimales de revenir à l’état initial , en repassant par
tout les états antérieurs.

Transformation irréversible
Celle-ci peut être rencontrer dans deux cas :
‰ Soit, en place brutalement la masse M sur la piston : variation rapide et inhomogène de la
pression, les états intermédiaires ne sont pas définis. Seuls l’état initial et l’état final sont
des états d’équilibres.
‰ Soit, il existe des frottement entre le cylindre et le piston lorsqu’on opère par ajout des
masses infinitésimales.

Autre exemple classique : diffusion d’une goutte d’encre dans un verre d’eau.

M.Afekir (Marrakech) www.marocprepas.com