Vous êtes sur la page 1sur 40

NOUVELLE C OLLECTION

GENIES DES MATHEMATIQUES

LEIBNIZ
EN VENTE UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

VENDREDI 13 AVRIL 2018 · 74 EANNÉE · NO 22784 · 2,60 € · FRANCE MÉTROPOLITAINE · WWW.LEMONDE.FR FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY · DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Syrie : la chute de la Ghouta LE MONDE DES LIVRES

renforce l’emprise russe VIVRE APRÈS


CHARLIE HEBDO
▶ Philippe Lançon a été gra-
▶ Après cinq ans de siège, le régime syrien a repris, vement blessé dans l’atten-
jeudi 12 avril, le contrôle de la Ghouta orientale, tat contre « Charlie Hebdo »,
dans la banlieue de Damas le 7 janvier 2015
▶ La police militaire russe s’est déployée dans ▶ Le récit brûlant
la ville de Douma, l’ultime poche de résistance de « celui qui n’était pas tout
à fait mort » et de « celui
▶ Cette victoire a été obtenue au prix d’une offensive qui allait devoir survivre »
de huit semaines d’une très grande brutalité, ▶ Les bonnes feuilles
qui a causé la mort de plus de 1 600 civils du « Lambeau », chez
▶ La tension monte entre Moscou et Washington, Gallimard, en exclusivité
S U P P L É ME NT
qui étudie sa réponse à l’attaque chimique du 7 avril
PAGE S 2 - 3

Immigration
Richard Ferrand
rappelle à l’ordre
les députés LRM
Le président du groupe
majoritaire à l’Assemblée
nationale a rappelé à l’or-
dre les députés de La Répu-
blique en marche. A mots
couverts, il a menacé d’ex-
clusion ceux qui rechigne-
raient à soutenir la ligne
du gouvernement sur le
texte asile-immigration
PAGE 8

Société
En Guadeloupe,
un hôpital en crise,
des soignants
Vue de la Ghouta orientale,
mardi 10 avril. AFP
à bout
PAGE S 1 0 - 1 1

L’écologie intégrale, nouveau concept de la droite Banque


Les start-up de la

L’ écologie, longtemps asso-


ciée à la gauche, est en
train de passer à droite,
avec une idée phare, l’« écologie
intégrale ». Appuyée par le pape
grité de la « Création », parce que
la nature est un don de Dieu.
Dans le sillage de La Manif pour
tous, une jeune garde catholique
et néotraditionaliste s’est empa-
d’autres formes de rébellion. La
philosophe Elisabeth Badinter
s’alarme de l’offensive grandis-
sante de cette nouvelle droite
identitaire contre les libertés des
finance rentrent
dans le rang
CAHIER ÉCO – PAGE 2

François dans son encyclique rée du concept, avec la revue femmes, et notamment le droit à
Laudato si (2015), elle se veut glo- Limite, et tente une recomposi- l’avortement. Politique
bale et entend préserver l’inté- tion idéologique en rejoignant PAGE S 1 8 - 1 9
Mélenchon
LE REGARD DE PLANTU veut reprendre
l’initiative
PAGE 7

Dopage
Comment
la Russie a acheté
le biathlon
PAGE 1 3

1
ÉD ITO R IAL
FACEBOOK :
CE N’EST PAS
UN ACCIDENT
DE PARCOURS
P A GE 2 1

Algérie 220 DA, Allemagne 3,30 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,30 €, Belgique 2,90 €, Cameroun 2 200 F CFA, Canada 5,40 $, Chypre 2,70 €, Côte d'Ivoire 2 200 F CFA, Danemark 34 KRD, Espagne 3,10 €, Gabon 2 200 F CFA, Grande-Bretagne 2,60 £, Grèce 3,20 €, Guadeloupe-Martinique 3,10 €, Guyane 3,20 €, Hongrie 1 050 HUF,
Irlande 3,10 €, Italie 3,10 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 2,90 €, Malte 2,70 €, Maroc 19 DH, Pays-Bas 3,20 €, Portugal cont. 3,10 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 200 F CFA, Slovénie 3,20 €, Saint-Martin 3,20 €, Suisse 4,00 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,20 DT, Afrique CFA autres 2 200 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

L A GUERRE EN SYRIE

Bachar Al-Assad
et son allié russe
reprennent la Ghouta
Le régime syrien revendique le contrôle
de la banlieue rebelle de Damas après cinq ans
de siège, alors que l’attaque chimique
du 7 avril contre ces quartiers suscite
de vives tensions entre la Russie et les Etats-Unis,
qui menacent de frappes punitives

beyrouth - correspondant à l’évidence accélérer la manœuvre pour Cette opération constitue l’épilogue de la

E
rendre sa victoire irrémédiable. chute de la Ghouta, amorcée mi-mars, lors-
ncerclement, bombardements, Dans les jours précédents, en vertu d’un ac- que les deux autres groupes anti-Assad pré-
négociations, reddition. La stra- cord avec Moscou, les combattants de Jaïch sents sur ce territoire, Ahrar Al-Cham et Fay-
tégie contre-insurrectionnelle Al-Islam, le groupe armé d’inspiration sala- laq Al-Rahman, avaient hissé le drapeau
du régime syrien, testée et fiste aux commandes de la ville depuis 2013, blanc. Les premiers, d’obédience salafiste Des soldats de l’armée syrienne,
éprouvée à de multiples repri- avaient commencé à être transférés par bus aussi, avaient consenti à abandonner leur à Douma, au nord-est de Damas,
ses, a une nouvelle fois porté ses vers la région de Djarabulus, une zone rebelle fief de Harasta le 19 mars et les seconds, de le 8 avril. STRINGER/AFP
fruits. Après la vieille ville de Homs en du nord de la Syrie, sous protection turque. tendance islamiste modérée, ont quitté les
mai 2014, les localités de Daraya et Mouada- communes du sud de la Ghouta qui for-
miya, au sud de Damas, à l’été 2016, et les « DÉFI INTOLÉRABLE » maient leur place forte – Zamalka, Aïn
quartiers est d’Alep en décembre 2016, la « L’armée syrienne n’est pas encore rentrée Terma, Jobar et Erbin – deux jours plus tard.
Ghouta orientale, dans la périphérie est de la dans Douma, mais on peut dire que la ville Leurs hommes, accompagnés de leurs pro-
capitale syrienne, a succombé à son tour à est tombée, témoigne Baraa Abdel Rahman, ches ainsi que de militants révolutionnaires Si la reprise des quartiers orientaux d’Alep
cette mécanique implacable. un journaliste proche de l’opposition sy- non armés, ont été convoyés vers la province LE BLITZ VISAIT avait sonné le glas définitif des espoirs des
Jeudi 12 avril, après cinq années de siège et
huit semaines d’offensive marquées par un
rienne, qui a évacué Douma il y a quelques
jours. Les rebelles qui ne sont pas encore par-
d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, une
zone sous la coupe d’une myriade de milices,
À SEGMENTER LA insurgés, délogés de la ville dont ils avaient
rêvé de faire la tête de pont de l’insurrec-
pilonnage incessant, qui a causé la mort de tis sont passés de facto sous le contrôle des souvent radicales, comme les djihadistes de GHOUTA ET À BRISER tion, la reprise de la Ghouta couronne, elle,
plus de 1 600 civils et s’est conclu sur une at- Russes. » Selon l’Observatoire syrien des Hayat Tahrir Al-Cham, issu d’Al-Qaida. Plu- le processus de rétablissement du régime
taque chimique présumée, la police mili- droits de l’homme (OSDH), le leader de Jaïch sieurs dizaines de milliers de personnes, LE MORAL DES Assad. Bien que moins célèbre que la métro-
taire russe s’est déployée dans Douma, la ca-
pitale et l’ultime poche de résistance de
Al-Islam, Issam Bouwaïdani, se trouvait
jeudi matin dans une zone rebelle du nord
combattants et civils mélangés, ont ainsi été
évacuées de la Ghouta à la suite d’accords
CIVILS POUR LES pole du nord, cette région recélait une
grande importance pour le pouvoir syrien,
cette région rebelle, scellant sa capitulation de la Syrie, après avoir quitté Douma. Les dictés par Moscou. Près de 100 000 civils ont RETOURNER CONTRE du fait de sa proximité immédiate avec Da-
définitive. Face aux menaces d’intervention derniers combattants encore présents dans aussi été déplacés par les combats, sur une mas. En regagnant ce vaste territoire, utilisé
militaire occidentale à la suite du bombar- la ville ont entrepris de remettre leurs ar- population totale estimée par l’ONU, avant le LES REBELLES par les rebelles pour lancer des mortiers sur
dement chimique du 7 avril, Moscou a voulu mes lourdes aux Russes. début de l’assaut le 19 février, à 400 000. la capitale, les forces pro-gouvernementa-

Le régime en position de force face aux derniers bastions rebelles


Le pouvoir syrien alterne combats et négociations pour vaincre les opposants qui lui résistent encore dans le reste du pays

beyrouth - correspondant a déjà reçu une offre du pouvoir non-armés préfèrent souvent au début de mois, une offre de du régime dans cette région fron- comme Hayat Tahrir Al-Cham,
en forme d’ultimatum : soit le embarquer dans des bus à desti- « réconciliation ». Leur ralliement talière. La rupture du fragile une émanation d’Al-Qaida, la

L a débauche de violence
employée par l’armée sy-
rienne durant la bataille de
la Ghouta n’avait pas qu’un ob-
jectif tactique. L’écrasement pro-
désarmement, soit l’évacuation.
Des négociations ont aussi été
ouvertes avec trois petites com-
munes du sud de Damas, Yalda,
Babila et Beït Sahm, tenues par
nation des territoires rebelles du
nord de la Syrie, que de se lancer
dans cette procédure risquée,
soumise à une période proba-
toire de six mois.
à Damas accentue la pression sur
la poche de Rastan, vingt kilomè-
tres plus au sud. Cette petite en-
clave, dernière possession des an-
ti-Assad dans la province de
cessez-le-feu qui y est en vigueur
pousserait des milliers de Sy-
riens à fuir en direction du
royaume hachémite. Une pers-
pective peu réjouissante pour un
donne est encore plus complexe.
L’armée syrienne ne pourra pas
se risquer sur ce terrain sans un
appui aérien massif de son allié
russe. Or, dans son face-à-face
grammé du bastion rebelle a été des groupes rebelles dont l’acti- C’est l’option qu’ont choisie les Homs, pourrait se retrouver très pays qui accueille déjà plus d’un avec les Occidentaux, Moscou a
conçu comme un avertissement vité militaire est gelée depuis insurgés de Qadam, une autre pe- vite confrontée au même di- million de réfugiés. besoin d’Ankara, qui a fait du nord
envoyé aux autres poches de ré- plusieurs années. Là comme tite banlieue de Damas, qui ont lemme : la reddition ou l’écrase- de la Syrie sa sphère d’influence.
sistance. Les autorités syriennes ailleurs, en plus de la menace été évacués à la mi-mars, pen- ment. « Le régime a les moyens de Zone tampon La Turquie dispose de postes d’ob-
espèrent que leur victoire sans d’une intervention militaire ex- dant les combats de la Ghouta. récupérer tous ces territoires de Israël, autre acteur de la scène po- servation militaires dans la pro-
appel, à laquelle la communauté péditive, le régime Assad use de Quelques jours plus tard, une petite taille à brève échéance », litico-militaire du sud de la Syrie, vince d’Idlib, qu’elle a entrepris de
internationale n’a opposé que promesses de « réconciliation ». trentaine de soldats, venus inves- convient Noah Bonsey, analyste à a encore moins intérêt à une telle relier avec le canton kurde d’Afrin,
des protestations de pure forme tir le territoire abandonné, ont l’International Crisis Group. offensive. Les territoires tenus par plus au nord, récemment conquis
avant d’agiter la menace de frap- Procédure risquée été tués par un petit groupe de Pour les deux dernières grandes la rébellion sur le plateau du par son armée, avec la bénédic-
pes à la suite à l’attaque chimique Ce processus, baptisé « Taswiyat combattants affiliés à l’organisa- zones rebelles, Idlib au nord- Golan servent de zone tampon de tion du Kremlin.
du 7 avril, devrait inciter d’autres Al Awdaa » (régularisation de sta- tion Etat islamique, postés en ouest, et Deraa, au sud-ouest, la facto à l’Etat hébreu avec les uni- « Damas voit la présence turque
groupes armés à capituler, sans tut), permet aux suspects de sub- embuscade. Les djihadistes sont tâche des autorités syriennes sera tés du Hezbollah et les milices dans le nord comme une occupa-
même que les forces loyalistes version, qu’il s’agisse d’hommes désormais seuls en contrôle de beaucoup plus ardue. Contraire- chiites pro-Téhéran présentes tion, alors que la Russie au con-
n’aient à passer à l’assaut. armés ou de simples dissidents cette commune. ment à la Ghouta, dont la maîtrise dans la province de Deraa. Israël traire la facilite », résume Noah
Les zones les plus susceptibles politiques, d’être amnistiés en Dans le sud de Hama, la tactique était un enjeu purement syro-sy- redoute qu’un redéploiement des Bonsey. Le régime Assad reste
de céder, si la dynamique se échange d’un renoncement de de la carotte et du bâton, em- rien, ces deux espaces frontaliers troupes du régime dans cette obligé de composer avec les inté-
poursuit en dépit des menaces leur part à toute activité anti- ployée par le pouvoir syrien, lui a sont imbriqués dans un grand jeu zone ne conduise à la création rêts de ses voisins et de son pro-
occidentales, sont les réduits re- gouvernementale. Dans les faits, permis de reprendre trois villages géopolitique régional. d’un Sud-Liban bis, c’est-à-dire à tecteur russe. La reconquête to-
belles des environs de Damas, de faute de confiance envers le ré- sans tirer de coups de feu. Selon le La Jordanie, qui a sponsorisé un l’implantation, sur sa frontière, tale de la Syrie, antienne de
Hama et de Homs. Une faction gime et en raison de la terreur site d’informations pro-régime temps les rebelles de Deraa, ne de forces ouvertement hostiles. Bachar Al-Assad, est encore loin
du Qalamoun, le chaînon monta- qu’inspirent ses geôles, les com- Al-Masdar, les édiles de Taqsis, verrait sûrement pas d’un très Dans le cas d’Idlib, fief de grou- d’être achevée. p
gneux au nord-est de la capitale, battants et même les militants Imarah et Jamaqiliah ont accepté, bon œil une attaque généralisée pes radicaux très aguerris, b. ba.
international | 3
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Trump menace puis


temporise après
l’attaque chimique
Le président américain entend frapper
l’armée syrienne tout en ménageant
la Russie, mais le Pentagone hésite

washington - correspondant soin que toutes les nations tra-


vaillent ensemble. Arrêter la

U ne atmosphère de drôle
de guerre s’est imposée
à Washington, mercredi
11 avril. La journée a débuté une
nouvelle fois par une salve de
course aux armements ? », a es-
timé le président qui venait pour-
tant de promettre une pluie de
missiles sur des objectifs en Syrie.
Selon le quotidien russe Kom-
messages publiés sur le compte mersant, « la Russie s’attend à rece-
Twitter de Donald Trump, qui voir du Pentagone les coordon-
laissait augurer d’une riposte nées des cibles visées par les Etats-
imminente des Etats-Unis à l’at- Unis, comme ça s’est passé le
taque chimique imputée au ré- 7 avril 2017 avant la frappe améri-
gime syrien contre la ville rebelle caine sur la base d’Al-Chayrat. Ceci
de Douma, dans la banlieue de est nécessaire pour éviter des per-
Damas, le 7 avril. Cette menace tes côté russe, car les officiers rus-
s’est cependant dissipée au fil de ses sont présents sur des dizaines
la journée. de sites syriens ».
« La Russie promet d’abattre Mardi, l’impasse constatée au
tous les missiles lancés contre la Conseil de sécurité des Nations
Syrie. Prépare-toi, Russie, parce unies (ONU) avait rendu inélucta-
qu’ils arrivent, beaux, nouveaux ble une riposte justifiée par les
et “intelligents” ! », a assuré le pré- Etats-Unis au nom du refus de la
sident, tôt dans la matinée, en ré- banalisation du recours à des ar-
ponse à des propos de l’ambassa- mes non conventionnelles.
deur de Russie au Liban. Ce der-
nier avait affirmé, sur la chaîne Ambivalence vis-à-vis de Moscou
du Hezbollah – la milice chiite La temporisation constatée le len-
alliée au régime de Bachar Al-As- demain renvoie sans doute au bi-
sad – qu’en cas de frappe des lan négatif tiré des frappes de
Etats-Unis, « les missiles seront missiles de croisière décidées par
détruits, de même que les équipe- Donald Trump le 7 avril 2017 après
ments d’où ils ont été lancés ». une attaque similaire à celle de
« Vous ne devriez pas vous asso- Douma, également prêtée au ré-
cier à un animal tueur au gaz, qui gime syrien. Ces représailles
tue son peuple et qui aime ça », a avaient pour objectif de le dissua-
assuré M. Trump dans une allu- der d’employer de telles métho-
sion à Bachar Al-Assad. « Nous ne des contre les bastions de l’oppo-
participons pas à la tweeto-diplo- sition armée. Le bombardement
matie. Nous sommes partisans de Douma a souligné la vanité de
d’approches sérieuses », a rétor- cette ambition, alors que le ré-
qué un porte-parole du Kremlin. gime de Bachar Al-Assad s’était
La formulation du président pourtant engagé, en 2013, à re-
évoquait une réponse américaine noncer à ses armes chimiques,
dans les plus brefs délais. Elle a sous supervision russe. La prépa-
les sanctuarisent de nouveau le cœur né- SYRIE rompu avec l’engagement main- ration d’une riposte plus élaborée
vralgique du système Assad. Alep tes fois répété de ne jamais dévoi- qu’il y a un an pourrait expliquer
« Même si Jaïch Al-Islam et les autres grou- Homs Harasta Douma ler ses intentions à l’avance au l’absence de réponse immédiate.
pes ne constituaient pas une menace militaire nom d’une imprévisibilité érigée L’interpellation de la Russie par
importante, leur présence à quelques kilomè- Damas en valeur cardinale de sa prési- M. Trump, puis ses propos plus
tres de Damas représentait un défi intolérable Deraa
Erbin
dence. « Si nous attaquons, alors pacifiques, ont rappelé ensuite
GHOUTA
pour les autorités, décrypte Sinan Hatahet, prenons-les par surprise », avait-il l’ambivalence du président vis-à-
Jobar Zamalka ORIENTALE
un analyste proche de l’opposition, basé en ainsi estimé en août 2013, alors vis de son homologue russe, Vla-
Turquie. Les tirs de mortier perturbaient à in- DAMAS Vieille Ein Terma simple citoyen, lors d’une phase dimir Poutine. Son administra-
tervalles réguliers la vie à Damas et leur arrêt ville d’extrême tension entre Washing- tion a érigé la Russie en rivale des
était demandé par toute la population de la ton et Damas. Etats-Unis dans sa vision stratégi-
capitale. En balayant les rebelles comme il l’a que publiée en décembre 2017,
fait, le pouvoir remporte une victoire specta- Qadam « Toutes les options sur la table » puis sanctionné Moscou en ren-
2 km
culaire. » La monarchie saoudienne, long- Ces intentions belliqueuses ex- voyant des diplomates et en
temps à l’avant-garde du front anti-Assad, ne primées publiquement ont sem- adoptant des mesures punitives
s’y est pas trompée. Fin mars, en tournée aux blé prendre de court le Penta- pour avoir interféré dans des élec-
Etats-Unis, le prince héritier du royaume, gone qui, interrogé, a renvoyé tions occidentales.
Mohammed Ben Salman, a reconnu l’évi- pondant aux fiefs des trois principaux grou- Les médias officiels y ont vu la preuve que vers la Maison Blanche. Tout en Donald Trump a pourtant féli-
dence : « Bachar va rester au pouvoir. » pes armés, de façon à les soumettre plus faci- le régime conservait, jusque dans la Ghouta, s’en tenant à une prudente ré- cité Vladimir Poutine après sa réé-
Pour les rebelles, c’est un pas de plus vers lement, l’un après l’autre ; et d’autre part, une base importante prête à se mobiliser au serve, la porte-parole, Sarah San- lection au terme d’une présiden-
une disparition programmée. Leur rétrogra- châtier les civils, cibles prioritaires de l’offen- moindre signe de faiblesse des rebelles. Ils ders, y a assuré en début d’après- tielle étroitement contrôlée, et ne
dation au rang de petite guérilla rurale, com- sive, pour briser leur moral et les inciter à se ont monté en épingle le rôle joué par un pré- midi que « le président tient la cesse de mettre en avant les avan-
mencée après la chute d’Alep-Est, s’accélère. retourner contre les rebelles. « C’est de la tac- dicateur soufi, Bassam Difdaa, présenté Syrie et la Russie pour responsa- tages d’une relation normalisée.
Les derniers secteurs qu’ils contrôlent dans la tique militaire classique, diviser pour mieux comme une taupe du pouvoir et l’instiga- bles de cette attaque aux armes La première réaction virulente
banlieue de Damas sont de petits faubourgs, régner », relève Sinan Hatahet. teur d’une « contre-insurrection ». Les mili- chimiques », mais que si « toutes du président des Etats-Unis doit
au sud, comme Qadam, dont la reprise ne de- En attaquant par l’est rural de la Ghouta, tants anti-Assad et certains observateurs ju- les options sont sur la table », « la enfin être replacée dans le con-
vrait pas demander beaucoup d’efforts aux une zone de champs et de petites fermes, dif- gent au contraire que ces mobilisations pro- décision finale n’a pas été prise ». texte des tensions créées par la
autorités. « La route Damas-Homs est désor- ficile à défendre, l’armée régulière et ses sup- régime de la onzième heure témoignent Le secrétaire à la défense, James perquisition par la police fédérale
mais sûre, comme la route de Deraa [au sud] et plétifs ont pu rapidement progresser. Dès la d’un simple réflexe de survie de la part d’ha- Mattis, s’est pour sa part aussi em- (FBI), lundi, des bureaux de son
celle de Tartous [sur la côte], s’enthousiasme mi-mars, les trois secteurs urbanisés de cette bitants à bout de forces. ployé à dissiper toute impression avocat personnel, Michael Cohen.
Taleb Ibrahim, un commentateur proche du banlieue déshéritée – Douma, Harasta et Za- « Ce sont des gens qui ont vécu cinq ans sous d’urgence. L’ex-général des mari- Une opération parallèle à l’en-
régime. L’économie va pouvoir repartir. » malka-Erbin – se sont retrouvés isolés les uns les bombes, qui voient les soldats approcher, nes a assuré être « prêt à fournir quête du procureur spécial, Robert
des autres, ce qui a accentué la discorde et la se sentent abandonnées par les groupes ar- des options militaires appropriées, Mueller, consacrée aux interféren-
MOBILISATIONS DE LA ONZIÈME HEURE méfiance préexistant entre les factions. més et décident de sauver leur peau en comme le président l’a déter- ces russes dans la campagne prési-
Ce succès a été obtenu au prix d’une offen- En 2016, puis en 2017, de violents combats ouvrant des négociations avec les Russes », es- miné », tout en assurant n’en avoir dentielle de 2016. Recevant briève-
sive d’une très grande brutalité. Le gros du avaient opposé les salafistes de Jaïch Al-Is- time Sinan Hatahet. La vérité se situe proba- pas encore terminé avec l’analyse ment la presse au début d’une ren-
travail a été accompli par l’aviation sy- lam, accusés de prétentions hégémoniques, blement entre ces deux thèses, avec comme de l’attaque du 7 avril : « Nous éva- contre avec les principaux respon-
rienne et son homologue russe, qui ont lar- aux membres de Faylaq Al-Rahman, affilié à résultat qu’à Kfar Batna et Saqba, la popula- luons toujours le renseignement, sables militaires américains, le
gué sur la Ghouta une palette complète l’Armée syrienne libre, la branche modérée tion a conclu un accord de réconciliation nous-mêmes et nos alliés, nous même jour, Donald Trump s’était
d’engins de mort : des barils explosifs rudi- de l’insurrection. avec le régime, contre l’avis de Faylaq Al-Rah- travaillons encore sur ce point. » d’ailleurs emporté contre ce qu’il
mentaires aux bombes « bunker-buster » C’est aussi à la mi-mars que des manifesta- man, qui a tenté en vain de s’y opposer. Le président lui-même avait ra- avait qualifié de « honte » et d’« at-
ultra-perfectionnées, destinés à perforer tions pro-régime sans précédent ont éclaté « En définitive, ce qui a permis au régime de pidement changé de ton sur la taque contre notre pays ».
des fortifications souterraines, en passant dans les communes agricoles du centre de la l’emporter, c’est sa tactique punitive, selon Russie dans la matinée. Cin- Le président a relié mercredi les
par des bombes et des roquettes conven- Ghouta encore tenues par les rebelles. A Sa- Noah Bonsey, spécialiste de la Syrie à l’Inter- quante minutes après son mes- deux dossiers, toujours sur
tionnelles, des projectiles remplis de chlore qba, Hammouriya, Mesraba et Kfar Batna, des national Crisis Group. La brutalité choquante sage vindicatif, il a voulu se mon- Twitter. « L’animosité avec la Russie
et diverses armes bannies par les traités in- cortèges relativement fournis ont défilé dans avec laquelle la bataille a été menée atteste trer plus conciliant. « Notre rela- est largement causée par l’enquête
ternationaux, comme des bombes incen- les rues, aux cris de « Allah, Syria, Bachar wa une érosion flagrante des normes internatio- tion avec la Russie est pire mainte- russe, fausse et corrompue,
diaires et à fragmentation. Le 7 avril, une at- bass » (« Dieu, la Syrie, Bachar et c’est tout »), nales. Passés les premiers jours, plus personne nant qu’elle ne l’a jamais été, y aiguillée par des démocrates », a as-
taque chimique d’une ampleur inhabituelle l’une des rengaines favorites des loyalistes, et ou presque n’a réagi dans la communauté in- compris pendant la guerre froide. suré M. Trump. Cette animosité ne
a tué une cinquantaine de personnes et en a en appelant au départ des combattants. Les ternationale. C’est une manière évidente d’in- Il n’y a pas de raison à cela. La Rus- pourra pourtant que s’accentuer si
blessé plusieurs centaines d’autres. troupes pro-gouvernementales se trouvant citer le régime à continuer. Mais cela aura des sie a besoin que nous l’aidions le président des Etats-Unis finit
Ce blitz visait deux objectifs : d’une part alors en lisière de ces localités, il est difficile de conséquences bien au-delà de la Syrie. » p pour son économie, ce qui serait par passer à l’action en Syrie. p
segmenter la Ghouta en trois zones, corres- jauger la sincérité de ces rassemblements. benjamin barthe très facile à faire, et nous avons be- gilles paris
4 | international 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

En Irak, la Turquie intensifie sa guerre contre le PKK


Des troupes turques sont désormais envoyées dans le nord irakien pour contrer les forces kurdes

istanbul - correspondante
Bagdad a réagi

L’
aviation turque ne à mots feutrés, le
cesse d’intensifier ses
bombardements aé-
ministère irakien
riens sur les positions des affaires
tenues par les rebelles kurdes
du Parti des travailleurs du
étrangères
Kurdistan (PKK) dans le nord de condamnant
l’Irak, notamment dans leur re- Un officier
doute de Qandil, dans les monta-
« des violations » de l’armée
gnes situées non loin de la fron- ayant conduit à turque
tière avec l’Iran. Des opérations détruisant
sont également menées dans les
la mort de civils une affiche
montagnes du sud-est de la Tur- du PKK,
quie pour tenter d’en déloger les à Afrine
rebelles kurdes armés. de manœuvres dans la région. Des (Syrie),
Considérés comme terroristes milliers de militaires turcs − repré- le 18 mars.
par la Turquie, l’Union euro- sentants des forces spéciales, NAZEER
péenne et les Etats-Unis, les au- agents du renseignement – y sont AL-KHATIB/AFP
tonomistes du PKK, en guerre présents. Les contacts sont plutôt
contre l’Etat turc depuis 1984, ont cordiaux avec certaines factions
établi depuis plusieurs dizaines du gouvernement régional du
d’années leur base arrière dans les Kurdistan (KRG) puisque les
monts Qandil, à la frontière entre Turcs ont même entraîné des
l’Irak et l’Iran. Ils sont plus que ja- peshmergas par le passé.
mais dans le viseur d’Ankara. L’incursion terrestre de l’armée
Après s’être emparée, le 18 mars, turque marque une nouvelle
de l’enclave d’Afrine tenue par les étape dans la guerre menée
milices kurdes syriennes YPG, contre le PKK. Elle n’a pu se faire
l’une des ramifications du PKK sans l’aval des autorités kurdes
dans le nord-ouest de la Syrie, l’ar- irakiennes. Toutes les zones où les
mée turque a multiplié les bom- commandos turcs ont pénétré
bardements des places fortes de au nord de l’Irak sont placées E
l’organisation kurde dans le nord sous le contrôle du Parti démo- existent entre les partis. La concur- Istanbul Mer Noire GÉORGIE dit de régler le problème faute de
AZERBAÏDJAN
de l’Irak. Ces attaques aériennes cratique du Kurdistan (PDK) di- rence n’est pas une mauvaise chose, ARMÉNIE quoi c’est nous qui le ferons », a me-
ne sont pas nouvelles. Depuis la rigé par Massoud Barzani, l’actuel c’est un signe de pluralisme démo- Ankara nacé M. Erdogan dans une allu-
fin du processus de paix avec le président de la région kurde. cratique. Mais lorsqu’elle est exa- TURQUIE sion à l’invasion, par l’armée tur-
PKK, en 2015, Ankara envoie régu- cerbée, cela conduit à ce que nous que, de l’enclave d’Afrine, en Syrie.
lièrement son aviation frapper « Tirer les leçons » avons vu à Kirkouk, à Afrine, à Cizre Qandil IRAN Le 23 mars, le PKK a annoncé avoir
Gaziantep
les positions des rebelles kurdes Alors que l’aviation turque bom- et à Sur [Diyarbakir]. Il nous faut ti- retiré ses combattants du Sinjar,
dans le nord de l’Irak. bardait le fief du PKK à Qandil, rer les leçons de ce qui s’est passé », a Afrine Kurdistan un fief yézidi (une minorité kur-
Alep irakien
La nouveauté tient à l’envoi de une délégation du Parti de la dé- confié Osman Baydemir, député Sinjar Mossoul dophone non musulmane) où ils
CHYPRE autonome
forces terrestres dans la région. mocratie des peuples (HDP, pro- du HDP pour la région d’Urfa au Mer SYRIE étaient déployés depuis la campa-
Selon l’agence de presse kurde kurde) dirigée par Pervin Buldan, sud de la Turquie, à l’agence Ru- Méditerranée LIBAN IRAK gne d’extermination menée par le
Rudaw et des témoins locaux, des la coprésidente du parti, était en daw, dimanche 8 avril. Damas groupe Etat islamique contre les
commandos turcs ont récem- visite à Erbil du 7 au 9 avril au nom Les médias turcs progouverne- Peuplement kurde Bagdad 200 km
populations locales en 2014.
ment pénétré sur une profondeur « du renforcement des liens avec les mentaux gardent le silence sur ces Estimant « avoir atteint ses ob-
d’environ 20 kilomètres en terri- autres partis kurdes ». Reçus par le opérations. Les autorités de Bag- jectifs », l’organisation a laissé la
toire irakien, établissant plusieurs président Barzani, les représen- dad ont réagi à mots feutrés, le mi- militaire turque de Bachika, à l’est monts Sinjar, proche de la fron- place aux forces irakiennes. « Sin-
avant-postes et consolidant les tants du HDP ont évoqué avec lui nistère irakien des affaires étran- de Mossoul, que les autorités ira- tière syrienne, dès lors que Bagdad jar et ses environs sont devenues
routes dans la zone de Sidekan, sur les problèmes régionaux. gères condamnant « des viola- kiennes voudraient voir évacuée. ne faisait rien pour déloger les for- sûres et le gouvernement irakien
les contreforts des monts Qandil. « Les populations kurdes ont tions » ayant conduit à la mort de La tension a encore failli monter ces du PKK déployées sur place. semble prêt à répondre aux de-
L’armée turque, qui dispose de beau être dispersées sur quatre civils. Les relations entre Ankara d’un cran à la fin du mois de mars, « Si cette affaire traîne davan- mandes des Yézidis », dit un com-
bases dans le nord de l’Irak depuis Etats [Iran, Irak, Syrie et Turquie], et Bagdad sont sujettes à des ten- lorsque le président Recep Tayyip tage, il y aura un nouveau “Ra- muniqué émis le 23 mars par le
le milieu des années 1990, s’est elles n’ont pas de problèmes entre sions. Des désaccords subsistent, Erdogan a promis une offen- meau d’olivier” là-bas. Nous avons KCK, la vitrine politique du PKK. p
toujours arrogé une grande liberté elles, en revanche les problèmes notamment à propos de la base sive turque dans la région des prévenu Bagdad, nous leur avons marie jégo

ALGÉR I E
257 morts dans le crash
d’un avion militaire
EX- YOU GOSL AVI E
Le Serbe Seselj condamné
à dix ans en appel
Face à la montée en puissance de la Chine,
Un avion de l’armée algé- L’ultranationaliste serbe Vojis-
rienne, un Iliouchine-76 de fa-
brication russe, s’est écrasé, le
11 avril, peu après son décol-
lav Seselj a été condamné
en appel à dix ans de réclu-
sion pour crimes contre
le Japon renforce sa défense maritime
lage d’une base au sud d’Alger, l’humanité, mercredi 11 avril,
faisant 257 morts, surtout des à La Haye, par un tribunal
Tokyo se dote d’équipements de réponse à l’éventuelle occupation d’une de ses îles
militaires et des membres de de l’ONU qui le jugeait pour
leurs familles. C’est la pire ca- sa responsabilité dans les
tastrophe aérienne en Algérie. conflits des années 1990 en tokyo - correspondance débarquement, comme 52 véhi- administrés par Tokyo mais re- révision, les dernières datant de
Aucune hypothèse n’a encore ex-Yougoslavie. Il reste libre, la cules d’assaut amphibies AAV-7. vendiqués par Pékin et Taïpei, et 2013. L’objectif est de sortir d’une
été avancée pour expliquer
l’accident. – (AFP.)
peine étant couverte par la dé-
tention déjà effectuée. – (AFP.)
E n inaugurant, le 7 avril, sa
première brigade de dé-
ploiement rapide amphi-
bie, le Japon a ajouté un élément
déterminant au dispositif d’inter-
Dans le même temps, les
deux porte-hélicoptères de classe
Izumo, plus gros navires de la
flotte nippone, pourraient deve-
nir, a confirmé le 2 mars le minis-
sur leur frontière maritime.
A cela s’ajoute un questionne-
ment sur l’avenir de l’engage-
ment américain dans la région
depuis l’élection de Donald
culture du maintien des FJA prê-
tes au « minimum nécessaire ».
Partant du constat que leurs
247 000 membres ne sont ni équi-
pés ni entraînés pour des opéra-
vention destiné à répondre à tre de la défense Itsunori Onodera, Trump. Dans ce contexte, le gou- tions durables, le rapport préco-
l’éventuelle occupation d’îles re- des porte-avions capables d’ac- vernement du premier ministre nise un accroissement des coopé-
culées de son territoire, principa- cueillir des chasseurs furtifs F-35B. Shinzo Abe a décidé de renforcer rations internationales, avec le
lement en mer de Chine orientale. Il s’agirait, selon une source au les moyens de la défense nippone. Royaume-Uni, la France, l’Inde ou

CULTURESMONDE.
Forte au départ de 1 500 hommes sein des FJA citée par le quotidien Il l’a fait en modifiant l’interpréta- encore l’Australie, en plus du
– elle en comptera à terme 3 000 –, Mainichi, de « disposer d’une base tion de l’article 9 de la Constitu- renforcement de l’alliance avec
cette unité similaire aux troupes pour des opérations aériennes au tion, qui affirme le renoncement les Etats-Unis. Il prône égale-
du lundi de marines françaises ou aux ma- cas où une nation étrangère s’em- à la guerre et prévoit pour cela ment une intensification des
rines américains, est placée sous parerait d’aéroports des îles japo- qu’« il ne sera jamais maintenu de manœuvres et la constitution
au vendredi administration des Forces japo- naises ». L’un de ces nouveaux forces terrestres, navales et aérien- d’une réserve solide.
11H – 11H5 naises d’autodéfense (FJA) terres- « porte-avions » pourrait être af- nes, ou autre potentiel de guerre ». De quoi faire réagir la Chine.
tres. Elle est basée à Sasebo, sur l’île fecté dans les eaux proches des Il a fait adopter en 2015 un texte Quand la rumeur a commencé à
Florian de Kyushu de l’ouest du Japon. îles Nansei, dans l’extrême sud- autorisant les FJA à participer à circuler, fin 2017, que le Japon
« La défense de nos îles est deve- ouest du Japon. des alliances de sécurité. pourrait se doter de porte-avions,
Delorme nue une mission critique en raison La nouvelle tendance montre Pékin lui a demandé d’« agir pru-
de la dégradation de la situation que le Japon s’éloigne de la doc- « Agir prudemment » demment ». « Nous exhortons le
sécuritaire autour du Japon », a dé- trine strictement défensive qui Dans le même temps, Tokyo aug- Japon à faire plus pour renforcer
claré le vice-ministre de la défense, prévalait depuis la formation des mente depuis 2012 son budget la confiance mutuelle et promou-
Tomohiro Yamamoto. Fruit d’un FJA en 1954. L’idée de les équiper de défense. Pour l’exercice 2018, voir la paix et la stabilité régio-
projet initié en juin 2017, l’unité est d’une force à vocation offensive commencé le 1er avril, le gouverne- nale », avait déclaré Hua Chu-
franceculture.fr/ la première du genre depuis la était exclue jusqu’à il y a une di- ment l’a établi à 4 938 milliards de nying, la porte-parole du minis-
@Franceculture deuxième guerre mondiale. zaine d’années. yens (37 milliards d’euros). Il reste tère chinois des affaires étrangè-
© Radio France/Ch. Abramowitz

Sa formation sera complétée Le Japon s’inquiète des tirs de bien inférieur à celui de la Chine, res. Elle avait estimé qu’une telle
par la mise en service de nou- missiles nord-coréens, du renfor- fixé en 2018 à 1 110 milliards de initiative susciterait l’attention
En
veaux matériels, principalement cement de la présence militaire yuans (143 milliards d’euros). des voisins du Japon « pour des
partenariat
avec
L’esprit de fabrication américaine. Il russe en Extrême-Orient et sur- A la mi-mars, le Parti libéral-dé- raisons historiques », une allu-
d’ouver- s’agira notamment de 17 avions tout de celle de la Chine en mer de mocrate (PLD au pouvoir) a dé- sion à l’attaque aéronavale sur-
de transport Osprey à rotors Chine orientale. Avec ce pays, l’Ar- voilé ses propositions pour les di- prise de 1941 sur la base améri-
ture. basculants permettant des décol- chipel a des différends sur les îlots rectives de défense à moyen caine de Pearl Harbour. p
lages verticaux, et d’engins de Senkaku – Diaoyu en chinois –, terme, actuellement en cours de philippe mesmer
international | 5
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Le pape confesse Le pape François,


le 11 avril, au Vatican.
EVANDRO INETTI/ZUMA WIRE/DPA

ses « erreurs »
sur la pédophilie
au Chili
En janvier, François avait défendu
Mgr Juan Barros, accusé d’avoir
couvert des agressions sexuelles

C’ François impute,
est un mea culpa
qui fera date dans
l’histoire de ce pon- au moins en
tificat. Le pape Fran- partie, son erreur
çois reconnaît « avoir commis de
graves erreurs d’appréciation et d’appréciation
de perception » dans la crise qui à un « manque
secoue l’Eglise chilienne à propos
d’accusations d’actes de pédo- d’information
philie et d’agressions sexuelles fiable et
portées contre certains des avoué s’être sentis « accablés par Quelles seront les conséquen- rarchie catholique laisse à penser Aux personnes qui tentaient
membres du clergé. équilibrée » la douleur de tant de victimes de ces de la reconnaissance sans que l’exercice d’autocritique d’alerter le pape sur le trouble
Le Vatican a rendu publique, graves abus de conscience et de faux-fuyant de ce dysfonction- auquel est conviée la hiérarchie dans lequel cette nomination
mercredi soir 11 avril, la lettre tout pouvoir et, en particulier, des abus nement majeur de la hiérarchie chilienne dépassera largement avait plongé le diocèse, le pape
à fait inhabituelle que le chef de l’innocence de Mgr Barros. Il avait sexuels commis par plusieurs per- catholique ? Dans sa lettre, son cas. François répondait qu’il ne fallait
l’Eglise catholique a adressée aux accusé les victimes d’avoir proféré sonnes consacrées (…) à l’encontre François invite les trente-deux pas se laisser manipuler par les
évêques chiliens, et dans laquelle des calomnies et leur avait repro- de mineurs ». François impute, au évêques chiliens à se rendre à « Gauchistes » « gauchistes ». Toutes les cour-
il reconnaît ses torts. Datée du ché de n’apporter aucune preuve moins en partie, son erreur d’ap- Rome, à une date encore indéter- Le pape pourrait aussi tirer les roies de transmission entre le
8 avril, cette missive – et sa publi- à l’appui de leurs accusations. préciation à un « manque d’infor- minée, pour « dialoguer » sur la conséquences de ce que, comme Chili et le Saint-Siège sont donc
cation, encore plus hors du com- Le pape François a écrit sa lettre mation fiable et équilibrée ». base des conclusions de ce rap- il le mentionne lui-même, il a le potentiellement en difficulté,
mun – est un nouvel épisode dans aux évêques après avoir pris con- « Après une lecture attentive du port et pour en tirer des consé- sentiment d’avoir manqué, dans qu’il s’agisse de la Conférence
cette affaire qui avait tourné au naissance des 2 300 pages du rap- rapport, je crois pouvoir affirmer quences pour l’avenir. Le nom de cette affaire, d’« information fia- épiscopale chilienne ou de la
désastre pour le pape François, port que lui ont remis ses deux que tous les témoignages recueillis l’évêque Barros n’est pas cité ble et équilibrée ». Or, la crise chi- nonciature. En attendant cette
lors de sa visite au Chili, en janvier. envoyés spéciaux au Chili, parlent de manière crue, sans ad- dans la lettre, mais il est peu dou- lienne touche le Vatican au réunion, François a suggéré aux
Au cours de ce déplacement, le Mgr Charles Scicluna, archevêque ditif ni édulcorant, de beaucoup de teux qu’il soit sur la sellette. Ce- moins depuis janvier 2015 et la évêques chiliens de mettre leur
pape avait pris la défense de l’évê- de Malte, et le père Jordi Berto- vies crucifiées, et je vous confesse pendant, l’ampleur de la recon- nomination de Mgr Barros dans le Eglise « en état de prière ». p
que Juan Barros. Nommé par meu Farnos, membre de la Con- que cela m’a causé douleur et naissance des erreurs de la hié- diocèse d’Osorno. cécile chambraud
François, en janvier 2015, à la tête grégation pour la doctrine de la honte », écrit le pape.
du diocèse méridional d’Osorno, foi. Les deux ecclésiastiques « Je demande à présent pardon à
il est accusé par plusieurs person- avaient été dépêchés en catas- tous ceux que j’ai offensés et
nes d’avoir couvert les agressions trophe par le pontife lorsque, de j’espère pouvoir le faire person-
sexuelles commises pendant des retour à Rome, celui-ci s’était nellement, dans les prochaines
années par un prêtre charismati- rendu compte des dégâts occa- semaines, dans des rencontres
que de Santiago, Fernando Kara- sionnés par ses propos au Chili. que j’aurai avec des représentants
dima, condamné par l’Eglise pour Les deux envoyés spéciaux, in- des personnes rencontrées [par
pédophilie en 2011. En janvier, dique le pape, ont collecté soixan- ses envoyés spéciaux] », ajoute
François s’était dit convaincu de te-quatre témoignages et lui ont Jorge Bergoglio.

Angela Merkel cherche à surmonter 12 AVRIL 2018


les divisions au sein de sa coalition AFRICAN COUNSEL RETREAT 2018
L’opposition dénonce l’inertie du cabinet en place depuis un mois DE CLIFFORD CHANCE
Thème : “Investissements étrangers en Afrique :
berlin - correspondant Olaf Scholz, vice-chancelier et mi- divergences entre conservateurs Regards croisés”
nistre des finances, affichait la et sociaux-démocrates.

E tablir le calendrier des ré-


formes : tel était l’objectif
initial du séminaire de tra-
vail qui a réuni Angela Merkel et
ses ministres, mardi 10 et mer-
même sérénité. « Ce fut un bon sé-
minaire », s’est félicité l’ancien
maire de Hambourg, avant d’ajou-
ter : « Pour ce qui est du “team buil-
ding”, c’est réussi. Maintenant, on
Rien de très clair, non plus, sur le
diesel, grand sujet d’inquiétude en
Allemagne depuis que le tribunal
administratif fédéral de Leipzig a
jugé, le 27 février, que les grandes
En présence de son Excellence Anna Bossman, Ambassadrice de la République
du Ghana en France.
Dans le cadre de la quatrième édition de l'African Counsel Retreat, le cabinet
Clifford Chance organise une conférence pour ses clients autour des grands
credi 11 avril, au château de Mese- va pouvoir passer au reste. » villes avaient le droit d’interdire la
berg, à une soixantaine de kilomè- Ce « reste » demeure pour l’ins- circulation des voitures diesel les enjeux pour aujourd’hui et demain de l’investissement sur le continent africain.
tres au nord de Berlin. Comme elle tant assez flou. Sur le fond, plus polluantes. Le ministre des
l’avait expliqué avant l’entrée en M. Scholz et Mme Merkel se sont en transports, Andreas Scheuer,
A cette occasion, les associés de la pratique Afrique du cabinet Clifford
fonction de son nouveau gouver- effet contentés de répéter ce que membre de la CSU bavaroise, ex- Chance sont heureux et fiers d’accueillir leurs confrères associés des grands
nement, ce séminaire devait servir l’on savait déjà. Comme il ne cesse clut l’idée d’équiper les véhicules cabinets d'avocats africains pour une journée de réflexion et d’échanges.
à fixer enfin les priorités de ce- de le marteler depuis sa prise de concernés de dispositifs visant à
lui-ci à travers un agenda précis, fonction, le premier a ainsi promis réduire leurs émissions de gaz pol-
après six mois interminables pen- que le budget qu’il présentera le luants. Mme Merkel semble être du
dant lesquels Mme Merkel a consa- 2 mai sera sans déficit, conformé- même avis, mais elle s’est bien gar-
cré l’essentiel de son énergie à ment au principe du « zéro noir » dée de dire précisément comment
former une coalition. cher au conservateur Wolfgang elle entendait concilier sa volonté
En réalité, ces deux jours de re- Schäuble, ministre des finances de de ne pas pénaliser les automobi-
traite bucolique au bord d’un lac 2009 à 2017. De son côté, Mme Mer- listes avec ses objectifs en matière
du Brandebourg auront servi à kel a notamment confirmé que d’environnement.
autre chose. Après un premier l’engagement de la Bundeswehr En se contentant de propos gé-
mois chaotique, au cours duquel dans le cadre de l’opération néraux sur des sujets consensuels,
plusieurs ministres ont étalé leurs Minusma, au Mali, serait prolongé Mme Merkel voulait sans doute évi-
désaccords en public, ce séminaire d’au moins un an, jusqu’en ter d’attiser les différends qui se
semble avoir surtout été l’occasion mai 2019. sont déjà exprimés dans son
d’insuffler un peu d’esprit de collé- équipe, que ce soit sur l’islam,
gialité au sein de l’équipe. « Le but Grande prudence l’avortement ou l’assurance-chô-
était de mieux se connaître, d’éta- Sur les dossiers les plus brûlants mage par exemple. Ce faisant, elle
blir notre capacité à travailler et politiquement, les deux diri- a toutefois pris un risque : celui de
d’apprendre ce que le monde exté-
rieur attend de nous », a déclaré
geants se sont en revanche mon-
trés d’une grande prudence. Rien
donner le sentiment d’un gouver-
nement sans réelle boussole.
www.cliffordchance.com
Mme Merkel, mercredi midi, lors de précis, par exemple, sur la fu- Exactement ce que lui reproche
d’une conférence de presse. « Nous ture loi concernant le regroupe- l’opposition. « La “grande coali-
ne nous réveillons pas le matin avec ment familial pour les réfugiés tion” se chamaille mais ne répond à Clifford Chance
les mêmes idées. Mais ce que je re- bénéficiant d’une protection aucune des questions que les gens
tiens [de ces deux jours], c’est que « subsidiaire » (ceux qui ont ob- se posent », a commenté Christian
la volonté de trouver des compro- tenu un titre de séjour d’un an re- Lindner, le président du Parti libé-
mis est bien là », a-t-elle assuré. A nouvelable). Ce texte, qui doit être ral-démocrate, mercredi. p
ses côtés, le social-démocrate adopté à l’été, fait l’objet de vives thomas wieder
6 | planète 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

En Russie,
la décharge
de la colère Manifestation
Volokolamsk est empoisonné par pour la
fermeture de
des déchets toxiques de Moscou la décharge, à
Volokolamsk,
le 1er avril.
ARTYOM GEODAKYAN/
volokolamsk (russie) kine, un juriste local qui dit lui- TASS/GETTY IMAGES
- envoyée spéciale même avoir envoyé son fils de
6 ans à 300 kilomètres de là, chez

L
e tribunal est minuscule ses grands-parents, pour le met-
mais ils n’étaient que tre à l’abri. Il n’est pas le seul.
cinq, quatre femmes et Volokolamsk vit dans l’angoisse
un homme, à se serrer sur depuis qu’une partie de la popula-
un banc, mardi 10 avril, face à la tion a été prise de malaises au
juge. Des premiers plaignants, début de l’année. En mars, 67 en-
bientôt suivis par d’autres. Cin- fants, saisis de nausées, ont dû
quante-six personnes à ce jour se être brièvement hospitalisés.
disent prêtes à aller jusqu’au bout « Les miens ont commencé à tous-
pour obtenir la fermeture de l’im- ser, ils avaient du mal à respirer et
mense décharge à ciel ouvert qui dès qu’ils sont allés à Moscou, ils
borde leur ville, Volokolamsk. n’avaient plus rien, témoigne
Depuis des mois, la paisible Polina Elisseïeva, une jeune mère
bourgade de 20 000 habitants, si- de famille au foyer. C’est bizarre, il
tuée à 129 kilomètres à l’ouest de y a par moments une odeur indéfi- privatisée en 2008, indiquait un aîné dit qu’il ressent un goût de Alors, les uns collectent les ex-
Moscou, est entrée en rébellion nie, un peu sucrée. » volume de 560 000 mètres cubes.
En mars, métal dans la bouche. » pertises sur les produits toxiques,
ouverte contre la montagne de dé- « En février, j’ai commencé à Un an plus tard, en 2018, cette ca- 67 enfants saisis Cette trentenaire dynamique a d’autres se documentent, y com-
chets accusée de répandre des m’étouffer la nuit, puis j’ai eu des pacité est passée à 2,1 millions de rejoint début mars le collectif pris à l’étranger, sur les questions
émanations toxiques. Une nou- marques rouges partout sur la mètres cubes. Tout autour de la ca-
de nausées ont « Nous sommes Volokolamsk » techniques relatives à la proposi-
velle manifestation est prévue, sa- peau, le médecin m’a dit : “Ce n’est pitale russe, il existe quinze autres été brièvement formé par de simples citoyens ac- tion d’installer une « coque » sur
medi 14 avril, deux semaines après rien, c’est juste une dermatite.” décharges qui absorbent un cin- tifs, mais soucieux aujourd’hui de les déchets. D’autres encore tien-
un précédent rassemblement qui Avant je n’avais jamais ce genre de quième des déchets de la Russie,
hospitalisés. préserver leur anonymat. Trois nent le décompte des gros
a poussé près d’un résident sur problèmes », se désole Kristina où l’on ignore toujours le tri sélec- Des parents ont militants ont déjà été arrêtés et camions-bennes hermétiques
quatre à sortir dans la rue. Koumitcheva, 23 ans, enseignante tif. Celle de Volokolamsk est située purgent des peines de dix à quinze qui vont et viennent à Iadrovo
Dans la salle, l’audience prélimi- dans un lycée technique. « J’ai à moins de 3 kilomètres de la ville
décidé d’éloigner jours de prison pour avoir défié les – « plus de 300 par jour, sans
naire est expédiée en quelques mi- 38 ans et pourtant j’ai du mal à et sa rivière, Gorodenka, est conta- leur progéniture autorités. Le 21 mars, jour de l’hos- aucun contrôle », assure Alexeï.
nutes. Tous les dossiers vont être monter jusqu’à mon appartement minée par des infiltrations. pitalisation des enfants, le gouver- Leur détermination, visible sur
joints, annonce la magistrate en au cinquième étage, je dois m’arrê- neur Andreï Vorobiev, qui s’était les pare-brise des voitures qui ar-
fixant le prochain rendez-vous ter deux fois », râle Vitali Rasteraïev, « Goût de métal dans la bouche » « Tenez, on va demander à cet rendu sur place, a été chahuté. De- borent des autocollants de la dé-
au 7 mai. Avant de s’éclipser, le re- un autre enseignant qui a, lui De loin – il n’est pas possible d’y homme ce qu’il en pense », suggère puis, l’un de ses subordonnés a été chetterie stylisée cerclée de rouge,
présentant de l’entreprise Iadrovo, aussi, choisi d’éloigner ses enfants. pénétrer –, Iadrovo ressemble à Valentina, membre d’un collectif démis de ses fonctions. ne faiblit pas. Elle s’étend même.
gestionnaire de la déchetterie, Tout a commencé en juin 2017, une montagne nauséabonde au qui lutte pour la fermeture de Ia- Un mouvement identique contre
conteste les certificats médicaux semble-t-il, après que le prési- sommet de laquelle s’affaire une drovo, en avisant une silhouette « Aucun contrôle » des décharges et des sites pollués
brandis par les plaignants qui ré- dent russe, Vladimir Poutine, in- pelleteuse de guingois. Le long de sur le chemin. « Ça dépend du « Ce n’est pas nous qui politisons la a démarré dans quatre autres lo-
clament chacun 100 000 roubles terpellé dans une émission en di- la route qui mène au site, des mo- vent, si ça va dans ce sens ou dans situation », souligne Alexeï, calités situées dans la grande
(1 250 euros) de dédommagement. rect à la télévision par une habi- numents rappellent qu’autrefois l’autre », marmonne le vieux 40 ans, un membre du collectif. ceinture de la capitale, à Kolomna,
« Ils ne sont pas fiables », dit-il. tante de Balachikha, à l’est de l’armée d’Hitler était parvenue monsieur en affichant un sourire Rarissime en Russie, le mouve- Kline, Dmitrov et Serpoukhov,
« Nous avons des preuves, des ex- Moscou, qui se plaignait des nui- jusqu’ici, sur cette dernière ligne sans dents. « Exactement, reprend ment de Volokolamsk s’est orga- à Moscou même, dans les nou-
pertises de l’eau, de l’air, qui mon- sances de la décharge locale, a de front. De modestes demeures, Valentina. Mais les plus grandes nisé autour des habitants de la veaux quartiers, à Smolensk, non
trent la présence de métaux donné l’ordre de fermer ce site. sans gaz ni eau courante, jouxtent concentrations d’émanations ville. Et ceux-ci sont d’autant plus loin de la frontière biélorusse, et
lourds, par exemple du lithium, du A cette époque, le cahier des la décharge. Sur l’une d’elles, un toxiques surviennent surtout la remontés qu’une immense fosse a depuis mardi, à Rostov, dans la ré-
baryum, du cadmium », proteste charges de Iadrovo, tel qu’il figure panneau annonce « maison et nuit avec les changements de pres- été creusée en bas de la montagne gion de Iaroslav. p
sur le parvis du tribunal Ilia Lap- sur le site Internet de l’entreprise, business à vendre ». sion et de température. Mon fils d’ordures pour agrandir le site. isabelle mandraud

Le transport maritime, maillon faible du climat NOTRE-DAME-DES-LANDES


Les forces de l’ordre
maintiennent la ZAD
sous pression
Réunis à Londres, 173 pays négocient les premiers objectifs chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre Mercredi 11 avril, lors de leur
troisième jour d’intervention,
les gendarmes mobiles ont
intensifié leurs opérations

L e transport maritime sera-


t-il, cette fois, au rendez-
vous ? Réunis à Londres, les
173 Etats membres de l’Organisa-
tion maritime internationale
tuelle semaine de négociations,
l’OMI prévoit une augmentation
de ses émissions de 50 % à 250 %
au mitan du siècle, suivant les
perspectives de croissance. A
Le secteur agrège
près de 90 % du
transport mondial
Paris dans le texte final », poursuit
ce négociateur. Le 11 avril au soir,
un compromis semblait toutefois
émerger autour d’une motion de
synthèse invitant les Etats à ré-
comme carburant des bateaux
naviguant en Arctique. La mesure
est déjà effective dans la zone An-
tarctique. « Ce fioul très polluant
fait peser un risque écologique
d’évacuation et de destruction
des habitats des occupants
de la ZAD de Notre-Dame-des-
Landes. Leurs interventions
« vont se poursuivre dans
(OMI) doivent s’entendre, d’ici au cette date, la pollution due au de marchandises duire les émissions d’au moins majeur et contribue au dérègle- le même esprit, avec la même
13 avril, sur des objectifs chiffrés de transport maritime pourrait at- 50 % en 2050 puis à « poursuivre ment climatique », rappelle Anti- fermeté et avec la même
réduction de leurs émissions de teindre 17 % des émissions mon-
et est promis à un les efforts… en vue de respecter les dia Citores, de Surfrider. L’ONG mesure », a déclaré le premier
gaz à effet de serre. Le sujet, inscrit diales de CO2, alors qu’elle ne dé- avenir florissant objectifs de température de l’ac- soutient la demande portée par ministre, Edouard Philippe,
au calendrier des négociations de passe pas 3 % aujourd’hui. cord de Paris ». 90 compagnies maritimes, croi- à l’Assemblée nationale, ex-
l’agence des Nations unies depuis « Nous sommes à la croisée des siéristes, ports ou associations. cluant toute pause. Mercredi,
deux ans, est d’autant plus pres- chemins, répète David Paul, mi- Pacifique, Australie et Nouvelle- « Risque écologique majeur » « L’interdiction pourrait intervenir les gendarmes ont chargé les
sant que le transport maritime est nistre de l’environnement des Zélande compris, quelques na- Des arguments techniques nour- en 2021, mais des pays riverains, la opposants et leurs soutiens
le dernier segment de l’économie îles Marshall, présent à Londres. tions latino-américaines et plu- rissent aussi les débats, notam- Russie et le Canada en tête, récla- qui participaient à un pique-
mondiale à rester à l’écart de l’ac- Les décisions qui seront prises par sieurs pays européens. ment ceux développés par ment des précisions techniques nique. Selon la préfecture,
cord de Paris sur le climat. l’OMI dans les jours qui viennent La France, et plus largement l’Organisation de coopération et pour retarder l’échéance », déplore 13 nouveaux squats ont été
Lorsque la communauté inter- seront cruciales pour notre survie l’Union européenne, relaie la re- de développement économiques la porte-parole de Surfrider. évacués, soit un total
nationale a pris l’engagement, et pour le respect de la promesse vendication centrale de la (OCDE) dans un rapport publié Le fonctionnement suranné de de 29 depuis lundi, dont
lors de la COP21, en décem- faite dans l’accord de Paris. » De- coalition : une baisse de 70 % à fin mars. Le document soutient l’OMI installé au cœur de la City 26 ont été rasés. Les heurts
bre 2015, de contenir le réchauffe- puis plusieurs semaines, les îles 100 % des émissions annuelles de qu’une décarbonation profonde ajoute encore un peu plus d’in- ont causé des blessés dans
ment sous le seuil des 2 0C grâce Marshall se font l’écho des Etats CO2 des navires d’ici à 2050 par est possible dès 2035. Il passe en certitude sur l’issue des débats. Le les deux camps. – (AFP.)
aux contributions volontaires des insulaires menacés de submer- rapport à 2008. Cet « objectif de revue des mesures technologi- vote y est l’exception et le lob-
Etats et des acteurs non étatiques, sion avec l’élévation du niveau de zéro émission est réfuté par plu- ques et d’autres plus opération- bying la règle. « Les décisions se C LI MAT
deux secteurs manquaient à l’ap- la mer provoquée par la hausse sieurs nations, constatait mer- nelles, comme le choix de dimi- prennent par consensus, confie La Nouvelle-Zélande
pel, le fret maritime et le trans- des températures. credi soir un négociateur. Le Bré- nuer la vitesse des bateaux, qui un acteur du système. Un vote ris- n’accordera plus de
port aérien. Depuis, l’organisa- sil, l’Arabie saoudite ou l’Inde, pourrait réduire jusqu’à 60 % les querait de révéler les divisions au permis pétroliers offshore
tion internationale de l’aviation Alliance hétéroclite hostiles à cet objectif, peuvent en- émissions de CO2. grand jour. On y a eu recours une La première ministre de
civile a adopté en octobre 2016 un Alors qu’il représente l’un des traîner dans leur sillage des pays A plus long terme, c’est « le rem- seule fois, cela a eu pour effet de Nouvelle-Zélande, Jacinda
programme de réduction et de premiers pavillons mondiaux plus silencieux, comme la Chine ou placement des carburants actuels bloquer les négociations suivantes Ardern, a annoncé que
compensation de carbone qui de- par l’importance de sa flotte, le Singapour ». par des énergies alternatives de pendant cinq ans ! ». son gouvernement renonce
vrait entrer progressivement en petit archipel du Pacifique ap- Au sein de cette alliance hétéro- type biocarburants, hydrogène ou Dans une étude publiée début à toute nouvelle exploration
vigueur à partir de 2021. L’institu- pelle à « un transport maritime clite, chacun défend ses intérêts ammoniaque, qui aura le plus d’ef- avril, l’ONG Transparency Inter- pétrolière ou gazière offshore
tion équivalente dans le transport décarboné d’ici à 2050 » dans la particuliers. Le Brésil estime que fet sur la courbe des émissions, national note des « failles de gou- au nom de la lutte contre
maritime reste en revanche frap- « déclaration Tony deBrum » (du le coût de la décarbonation frei- analyse Olaf Merk, expert du vernance », tel que le financement le changement climatique.
pée d’immobilisme. nom de l’ancien dirigeant des îles nerait les échanges des pays transport maritime à l’OCDE. Une de l’OMI, assuré pour 43 % par Des ONG ont salué
Une position de plus en plus dif- Marshall mort en 2017), pronon- émergents. L’Arabie saoudite s’in- réflexion sur la tarification carbone cinq petits pays où sont enregis- cette décision favorable
ficile à tenir pour un secteur qui cée pendant le sommet sur le cli- quiète des effets d’une telle tran- est indispensable aussi pour avan- trés le plus grand nombre de navi- à l’environnement,
agrège près de 90 % du transport mat d’Emmanuel Macron, le sition sur ses débouchés pétro- cer vers un modèle décarboné ». res commerciaux : le Panama, le tandis que l’opposition
mondial de marchandises et est 12 décembre 2017, à Paris. Cette liers. « Les Etats-Unis, discrets du- Dans le huis clos des discus- Liberia, les îles Marshall, Malte et conservatrice accuse
promis à un avenir florissant. Si coalition rassemble 44 pays, dont rant les sessions précédentes, refu- sions, l’OMI réfléchit par ailleurs à les Bahamas. p Mme Ardern de « vandalisme
aucune avancée ne conclut l’ac- de nombreux Etats de la zone sent toute mention de l’accord de une interdiction du fioul lourd simon roger économique ». – (AFP.)
|7
FRANCE
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Jean-Luc Mélenchon,
lors de la
manifestation
de cheminots,
le 22 mars, à Paris.
JEAN-CLAUDE COUTAUSSE/
FRENCH POLITICS
POUR « LE MONDE »

Mélenchon prend l’initiative sur la contestation


Le leader de LFI veut tirer parti du mouvement social et répondre à l’activité médiatique de Macron

I
l est un mot de François Mit- rapport de force afin de faire « Cette marche a une valeur La marche du 5 mai est-elle une Pour Guillaume Balas, bras
terrand que Jean-Luc Mé- plier le gouvernement. Pas sûr, exemplaire : la CGT en est à l’ori-
« Nous sommes manœuvre de la part de LFI ? Les droit de M. Hamon, « le 5 mai doit
lenchon a sûrement lon- en revanche, que les forma- gine, SUD Solidaires, la FSU l’ont re- trop gros pour « insoumis » le nient, mais recon- être massif, et que tout le monde
guement mûri ces derniè- tions politiques jouent la même joint », se félicite-t-il. M. Mélen- naissent qu’ils n’y sont pas étran- s’y retrouve. Le mouvement social
res semaines : « Les pièges que partition, malgré les multiples chon a invité les chefs des autres
pouvoir nous gers. « Tout se fait en bonne intelli- et les forces politiques. Ça se tra-
vous tendent vos ennemis sont appels à l’unité. partis de gauche (MM. Laurent, abstenir[d’agir] gence avec François [Ruffin]. Les vaille. Il faut une discussion avec
autant d’incitation au combat. » Le député des Bouches-du- Hamon et Besancenot) à défiler initiatives sont complémentaires », les syndicats. » Philippe Martinez,
Après un mois de mars dominé Rhône et ses camarades « insou- avec lui sur le Vieux-Port.
et pas assez reconnaît un député « insoumis ». secrétaire général de la CGT, a
par Olivier Besancenot et son mis » ont en effet été échaudés François Ruffin, quant à lui, a pour frapper d’ores et déjà indiqué dans un en-
« initiative unitaire » de la gau- par l’initiative « unitaire » lancée lancé son idée de faire « la fête à Réticences tretien au Monde qu’il n’y partici-
che, le chef de file de La France in- par M. Besancenot à la mi-mars. Macron » lors d’une réunion à la
à notre guise » « Marseille est un enjeu régional, le perait pas. « Multiplier les dates
soumise (LFI) compte bien re- Le leader du Nouveau Parti anti- Bourse du travail à Paris, le 4 avril. JEAN-LUC MÉLENCHON 14 avril est une journée de mobilisa- génère de la division et n’est pas
prendre la main, à la faveur du capitaliste (NPA) a très vite été re- Devant une foule nombreuse, le tion sur tout le territoire, avec plu- efficace », estime-t-il.
mouvement social. Une ma- joint par Benoît Hamon, du député, accompagné de l’intellec- sieurs thèmes, décrypte Manuel Mardi soir a eu lieu une réunion
nière aussi de répondre à l’omni- mouvement Génération.s, et par tuel Frédéric Lordon, y a expliqué Quand on interroge les « insou- Bompard, le chef d’orchestre de de toutes les organisations de
présence médiatique d’Emma- Pierre Laurent, secrétaire natio- sa démarche. « La plus grosse ques- mis » sur cette marche, tous jurent LFI. On laisse le temps à la marche gauche signataires de l’appel uni-
nuel Macron, qui s’exprimera nal du Parti communiste (PCF). tion, c’est : “Qu’est-ce qu’on fait le que c’est une initiative de M. Ruf- du 5 mai de respirer, de grandir. taire de mars. François Ruffin
deux fois à la télévision, jeudi Ils ont contraint LFI à rejoindre 5 mai au soir ?” Il faut une inversion fin − qui ne souhaite pas s’expri- Mais cela fait longtemps que nous était également présent. « La to-
et dimanche. un front unique que le mouve- du rapport de force, que la peur mer −, sorte d’électron libre. appelons à une grande marche le nalité générale est d’appeler à tou-
La difficulté majeure pour ment populiste de gauche voit change de camp, que le 5 mai au « On a tiré les conséquences de la week-end pour permettre à tout le tes les initiatives. Si on ne les op-
M. Mélenchon est d’éviter toute comme une survivance du soir soit le point de départ » d’un marche du 23 septembre [2017], monde de rentrer dans la lutte », pose pas les unes aux autres », rap-
accusation de « récupération » et passé ; le piège de l’« unité de la grand mouvement contre la poli- explique Ugo Bernalicis, député y compris les salariés du privé. porte M. Besancenot.
de ne pas répéter son erreur de gauche » se refermant ainsi sur tique du gouvernement. LFI du Nord. Quand on propose Face à cela, les autres leaders de la Un comité de pilotage pour le
septembre 2017, quand il est ap- les « insoumis ». Mais, pendant M. Ruffin est revenu sur sa pro- quelque chose, il y a un plafond de gauche ne sont pas dupes. Et mon- 5 mai réunissant tout le monde de-
paru comme court-circuitant les que les trois leaders de gauche position lors de l’assemblée repré- verre avec un tir de barrage des trent quelques réticences. « Avant vrait également être mis en place.
initiatives syndicales. Il doit désor- mettaient en scène leur proxi- sentative de LFI (le « parlement » partis de gauche et d’une partie le 5 mai, il y a deux dates à ne pas Dans ce moment « fascinant et
mais devenir un point d’équilibre. mité, LFI préparait la riposte. du mouvement), le 7 avril : « Il faut des syndicats contre LFI. Si LFI ap- oublier, le 19 avril, qui est une mobi- motivant », selon M. Mélenchon,
« Un travail de dentelle », selon tenter quelque chose qui va au-delà pelle, c’est un frein. » Pour le parle- lisation interprofessionnelle, et le où la gauche veut faire plier l’exé-
lui. « C’est une nouvelle séquence « Manif pot-au-feu » de la convergence des luttes. On a mentaire, il faut que ce genre 1er mai. On ne peut pas les ignorer, cutif, toutes ses composantes ont
par rapport à la rentrée, explique L’idée est simple : contraindre à réussi à poser une date. C’est une d’initiative prospère pour renfor- tacle Olivier Dartigolles, porte-pa- un objectif : feindre de ne pas orga-
M. Mélenchon. La différence, c’est leur tour leurs « camarades » de manif pot-au-feu, on met tout dans cer le mouvement social. Ce n’est role du PCF. Le 5 mai doit être dis- niser les événements pour mieux
qu’elle part d’en bas. L’objectif des les rejoindre dans une démarche la marmite. On invite tout le monde pas antinomique, mais bien cuté avec les syndicats. Il faut aussi les contrôler. p
syndicats est d’enraciner le mou- unitaire qui corresponde, cette à se mettre dans la danse. » complémentaire. discuter de l’objectif politique. » abel mestre
vement, il faut les y aider. On a fois, à leurs objectifs. Cette ré-
changé de braquet. On arrête ponse est venue de manière coor-
d’être le déclencheur pour se met-
tre au service du mouvement. »
donnée : une réunion des dépu-
tés LFI et du Parti de gauche a eu
Hamon veut être la cheville ouvrière de l’unité de la gauche
LFI connaît pourtant une crise lieu début avril pour mettre en
de croissance qui lui complique la musique la marche du 5 mai, lan- il a fait 6,36 % à l’élection présidentielle. « Je suis un jardinier, je plante des petites s’unir. Pourtant les écarts étaient grands,
tâche. Visant à être « hégémoni- cée par François Ruffin, député Un score qui lui colle à la peau. « C’est un graines », répond Benoît Hamon, qui veut mais on considérait qu’on était tous dans la
que » à gauche et à « fédérer le peu- (LFI) de la Somme, et celle du personnage sympathique mais pas un ac- « faire passer [s]es idées ». Dimanche 8 avril, gauche. » Une pique à peine voilée à Jean-
ple », le mouvement n’a pas en- 14 avril, à laquelle participera teur majeur », tacle le député de La France il n’a pas écouté le discours d’Olivier Faure à Luc Mélenchon, qui n’utilise plus le terme
core atteint une masse critique M. Mélenchon à Marseille. insoumise Ugo Bernalicis. « Il a fait 6 % avec Aubervilliers, lors du congrès du Parti so- et qui ne vient pas dans ces déplacements.
suffisante pour pouvoir changer Cette dernière est à l’initiative de les Verts et le PS, combien fera-t-il sans eux ? » cialiste (PS). Il y est pourtant étrillé à plu- « Qu’on ne m’explique pas que les différen-
seul les choses. Il lui faut donc la CGT des Bouches-du-Rhône − et s’interroge Manuel Bompard, possible chef sieurs reprises, notamment sur sa démar- ces sont insurmontables. Ce sont des histoi-
composer avec ses concurrents : de près d’une vingtaine d’associa- de file de LFI aux européennes. che qui serait « individuelle » et non « collec- res de personnes. Cette culture de la différen-
« Nous sommes trop gros pour tions, partis et syndicats. Ils veu- Les petites phrases n’atteignent pas, du tive », selon le nouveau premier secrétaire ciation est préjudiciable », poursuit-il, sans
pouvoir nous abstenir [d’agir] et lent organiser une marche « Stop moins en façade, Benoît Hamon. « Quand du PS, son ancien colocataire. jamais attaquer frontalement le chef de file
pas assez pour frapper à notre Macron » dans la cité phocéenne. Jean-Luc Mélenchon faisait le même score de LFI mais tout en louant ses relations avec
guise », résume M. Mélenchon. C’est l’occasion pour M. Mélen- avec le Front de gauche, heureusement qu’il « Naturel » de travailler avec Besancenot Olivier Besancenot : « C’est naturel de tra-
L’ancien candidat à la présiden- chon de se rabibocher avec les y a cru », répond l’ex-candidat à la présiden- « Ce n’est pas vrai », répond le fondateur du vailler avec lui, on se parle, les choses sont
tielle pointe également l’unité syndicats et de montrer qu’il peut tielle, après une conférence à l’université de mouvement Génération.s, avant de mettre simples, on n’est pas dans la paranoïa… »
syndicale retrouvée par rapport se mettre en retrait, au nom de Créteil où il a lancé l’un de ses comités lo- en avant ses initiatives pour tenter de ras- M. Hamon, qui a décliné l’invitation de
au mouvement contre la ré- l’intérêt général… Tout en jouant caux. Après plus de deux heures d’échanges sembler la gauche, notamment à bord des M. Mélenchon pour le rassemblement du
forme du code du travail, où les un rôle majeur dans la mobilisa- avec les étudiants et une journée de dépla- trains ou dans les gares, avec Olivier Besan- 14 avril à Marseille, se rendra à la marche
centrales étaient parties en ordre tion, puisque c’est sa circonscrip- cement dans le Val-de-Marne sur le thème cenot et Pierre Laurent, pour soutenir le « anti-Macron » organisée à Paris par le dé-
dispersé. Il lui faut donc tout tion et que ses troupes marseillai- de l’accueil des étrangers, difficile de ne pas mouvement des cheminots. « Dans l’his- puté de LFI François Ruffin. p
faire pour maintenir intact ce ses sont nombreuses. voir un candidat en campagne. toire, on a déjà réussi entre le PS et le PCF à astrid de villaines
8 | france 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Asile-immigration : le ton CHRONIQUE


PAR FRANÇOISE FRESSOZ

se durcit au sein de LRM La social-démocratie


Le patron du groupe a rappelé à l’ordre les élus les plus critiques envers le texte entre en résistance

D P
es députés libres de se range derrière le compromis en tés LRM, les propos du président ar une coïncidence for- France et ils se sont réveillés avec
leur parole mais en cours de négociation avec Gérard
« Quand on n’est de groupe ne visaient toutefois tuite, François Hollande Juppé », ou qu’il résume le macro-
même temps discipli- Collomb, une grappe de députés plus solidaire, pas l’ensemble des récalcitrants réapparaît dans le débat nisme en trois mots : « Libéralisme,
nés. Le délicat équili- s’est, elle, détachée du collectif sur le projet de loi asile-immigra- public au moment où Emmanuel individualisme, bonapartisme ».
bre sur lequel repose la vie du lors de l’examen en commission
on peut se poser tion. « Il y a des gens qui portent Macron rencontre ses premières La cassure s’est produite en trois
groupe La République en marche des lois la semaine dernière. Une la question des convictions mais qui n’ont pas difficultés sociales. La publication occasions : lors de la remise en
(LRM) à l’Assemblée nationale su- quinzaine de macronistes ont la volonté de fracturer le groupe. des mémoires de l’ancien prési- cause des emplois aidés et de
bit depuis quelques semaines ainsi défendu de nombreux
de sa légitimité D’autres le font avec d’autres in- dent, Les leçons du pouvoir (Stock, l’aide personnalisée au logement
d’importantes turbulences. A tel amendements opposés à un texte à exister dans tentions », observe Aurélien 288 p., 22 euros) intervient alors l’été dernier, lors du débat budgé-
point que Richard Ferrand, prési- dont ils estiment qu’il manque Taché. Selon lui, « il y a deux trois que la SNCF est en grève, que des taire de l’automne où le PS a ba-
dent du groupe majoritaire, a « d’humanité ».
le groupe » personnes qui le font dans une lo- universités sont bloquées et que taillé ferme contre la suppression
durci le ton à l’égard de ses trou- Cette attitude n’a pas été du PACÔME RUPIN gique politique assumée. Ça ne l’actuel président perd en popula- de l’ISF et l’instauration de la « flat
pes ces derniers jours. A mots goût du président de groupe, vice-président du groupe LRM peut pas durer cinq ans ». rité chez les retraités et parmi les tax », et lors de la préparation du
couverts, il a menacé d’exclusion d’autant que le risque de voir plu- classes moyennes et populaires. projet de loi sur l’asile et l’immi-
ceux qui rechigneraient à soute- sieurs lignes s’opposer au sein de Voix hostile Cette concomitance simplifie le gration au cours duquel les socia-
nir la ligne politique du gouverne- la majorité existe également sur vaient être défendus. Or les dé- Sur la loi asile-immigration, travail de réhabilitation que mène listes ont relayé l’indignation des
ment. « On ne fait jamais d’omelet- d’autres textes. C’est le cas du pro- putés s’affranchissent de plus en Jean-Michel Clément, député de M. Hollande en instruisant le pro- associations d’aide aux migrants.
tes sans casser des œufs, et s’il faut jet de loi sur l’agriculture et l’ali- plus de cette consigne, d’où ce la Vienne, ancien socialiste, fait cès en trahison de son successeur : Sur les deux premiers sujets,
casser des œufs, je le ferai ! », a pré- mentation, pour lequel des dépu- rappel à l’ordre, mardi, du patron partie des plus contestataires. Il Emmanuel Macron a beau avoir François Hollande est sorti très tôt
venu le député du Finistère lors tés de sensibilité écologiste dé- de la majorité : « Quand on n’a pas est l’un des pilotes du petit été nourri en son sein, il a beau de sa réserve, comme lors d’un dé-
d’une réunion du groupe qui s’est fendent de nombreux amende- réussi à convaincre en réunion de groupe de députés qui ont porté avoir été l’un des personnages- placement à Séoul en octobre 2017
tenue mardi 11 avril. ments. Certains ont été adoptés groupe, on n’a pas réussi… Sinon, une voix hostile au texte la se- clés du précédent quinquennat, il pour mettre en garde contre le ris-
La raison de ce sec rappel à l’or- en commission du développe- on devient autoentrepreneur, maine dernière en commission ne peut apparaître, aux yeux de que d’un creusement des inégali-
dre réside dans une situation iné- ment durable malgré le désaccord c’est-à-dire non inscrit ! » Une al- des lois. « On ne m’a jamais me- l’ex-président, comme le transfor- tés. Cette prise de distance marque
dite à l’échelle de la courte his- de Stéphane Travert, ministre de lusion directe aux députés qui ne nacé d’exclusion quand j’ai voté la mateur d’une social-démocratie la première année du quinquen-
toire du groupe LRM. Depuis plu- l’agriculture, ce qui n’a pas non sont rattachés à aucun groupe et déchéance de nationalité [lors du qui aurait échoué, il ne peut être nat : élu sur un positionnement
sieurs semaines, les tensions sont plus été apprécié. dont fait partie M’jid El Guerrab, mandat précédent] », rétorque l’héritier de la gauche. « et de gauche et de droite » qui vi-
vives au sujet du projet de loi asi- seul exclu de la majorité jus- l’intéressé, qui rappelle que « le sait à effacer « l’ancien monde »,
le-immigration en cours d’exa- « Beaucoup sont ingérables » qu’ici, après sa mise en examen droit d’amendement est person- Risque calculé Emmanuel Macron s’est éloigné,
men à l’Assemblée. « C’est encore « Il ne faut pas qu’on laisse le bor- pour violences volontaires. nel ». « Quand on n’est plus soli- Le ralliement d’une grande partie en se déportant à droite, de ceux
plus difficile de convaincre que del s’installer à la maison », justi- Le rappel à l’ordre de M. Ferrand daire, on peut se poser la question de l’électorat socialiste à la ban- qui l’avaient vu naître en politique
pour l’ISF », relate un pilier de la fie un pilier de la majorité. « On a est accueilli plutôt favorable- de sa légitimité à exister dans le nière macroniste lors du premier et peut-être même fait naître.
majorité en référence au débat des débats importants qui arri- ment par ses troupes. « C’est salu- groupe », estime pour sa part Pa- tour de la présidentielle aurait pu Le risque est calculé car le prési-
déjà délicat qui a eu lieu sur la vent, on est dans un moment de taire, on a trop reproché à Bruno côme Rupin. le laisser croire. De même que l’en- dent table sur les divisions de la
suppression de l’impôt de solida- contestation sociale, il faut se ser- Le Roux [ancien patron du « Le nucléaire ça marche quand trée au gouvernement d’ancien- gauche, cette mosaïque qui va de
rité sur la fortune à l’automne. rer les coudes », abonde Pacôme groupe PS] de ne pas le faire avec on ne l’utilise pas, ils ne vont ex- nes figures du PS comme Gérard Jean-Luc Mélenchon à Olivier
Une partie des députés bataille Rupin, vice-président du groupe. les frondeurs », estime Sacha clure personne », croit savoir un Collomb et même d’anciens hol- Faure en passant par Benoît Ha-
pour adoucir le texte qu’ils ju- « Ils avancent à l’aveugle ! Plus le Houlié, député de la Vienne. Pour membre haut placé de la majo- landais comme Jean-Yves Le mon, pour tenir la social-démo-
gent trop ferme à l’égard des de- temps passe, plus les sujets con- Pacôme Rupin, « 95 % des députés rité. « Exclure, il faut le faire s’il n’y Drian. Ou encore la difficulté cratie dans un état structurelle-
mandeurs d’asile. Certains me- sensuels sont derrière nous et plus respectent les règles, ceux qui sont a pas d’autre solution », nuance éprouvée par le Parti socialiste à se ment faible et parachever la re-
nacent également de s’y opposer les risques de lézarde sont impor- minoritaires ne peuvent pas s’ex- en effet M. Rupin. L’attitude des positionner face au nouveau pou- composition qui le laisserait seul
lors de l’examen en Hémicycle tants car le ciment qui unit les En primer à tort et à travers dans les députés lors de l’examen du texte voir lors du vote de confiance au face à Marine Le Pen. Mais lorsque
qui débutera le 16 avril. « S’il n’y a marche ! manque », observe pour médias et dans l’Hémicycle. » asile-immigration et notamment gouvernement Philippe. François Hollande affirme : « L’an-
pas d’avancées significatives, je sa part le député Les Républi- Les mots de Richard Ferrand la nature de leur vote seront Mais au fil des mois, la social-dé- cien monde c’est le mien, il a de
voterai contre », a ainsi prévenu cains Philippe Gosselin. ont marqué les députés. « Il a été néanmoins scrutées de très près, mocratie est entrée en résistance. l’avenir », on comprend que la re-
le député du Maine-et-Loire Mat- Pour se préserver de telles si- un peu abrupt, ça a pu effrayer autant que l’attitude des députés En dépit de son affaiblissement conquête, millimètre après milli-
thieu Orphelin, proche de Nico- tuations, qui s’enracinent dans certains collègues mais ça a été contestataires sur les textes à ve- historique, elle a signifié qu’elle ne mètre, du terrain perdu est lancée,
las Hulot, lors de la même réu- les parcours politiques et profes- mal compris », estime un élu nir. « On verra si c’est une pro- se laisserait pas fondre dans le so- à partir des fautes de l’adversaire,
nion de groupe. Il assure pour sionnels très divers des députés, LRM. « Nos frondeurs, ils savaient chaine étape pour la suite », se cial-libéralisme. C’est ce qu’Olivier mais pas que. Il faudra aussi un
l’heure travailler à de « nouvelles Richard Ferrand avait fixé une rè- jusqu’où ils pouvaient aller, mais projette également Jean-Michel Faure, le nouveau patron du PS, dit réarmement idéologique dont on
avancées » sur le texte, sans gle en début de mandat : seuls les là beaucoup sont ingérables », Clément, comme s’il était prêt à lorsqu’il constate qu’« avec Ma- peine aujourd’hui à percevoir les
s’avancer sur son vote. amendements approuvés par la analyse un parlementaire socia- de nouvelles batailles. p cron, les Français de gauche pen- contours. C’est tout le problème
Si la majorité des députés LRM majorité du groupe LRM pou- liste. De l’avis de plusieurs dépu- manon rescan saient avoir voté pour Mendès de la social-démocratie. p

PAR LEMEN T
Valérie Rabault élue
présidente des députés PS
A Mayotte, l’exorbitant train de vie du conseil départemental
Valérie Rabault, députée du
Tarn-et-Garonne, a été élue, Un rapport de la chambre régionale des comptes, rendu public le 6 avril, énumère les abus des élus de l’île
mercredi 11 avril, présidente
du groupe Nouvelle Gauche
à l’Assemblée. Mme Rabault,
44 ans, l’a emporté par 21 voix
contre 7 face à Guillaume Ga-
rot. L’ancienne rapporteuse
générale du budget remplace
Olivier Faure, nouveau pre-
L e conseil départemental de
Mayotte est une imposante
bâtisse située sur les hau-
teurs de Mamoudzou. Le départe-
ment croule sous la misère et les
pas d’avoir recours à des presta-
tions extérieures de gardiennage.
Là où les règles de la fonction pu-
blique territoriale (FPT) prévoient
5 collaborateurs de cabinet et
Carrière et formation profes-
sionnelle A Mayotte, la totalité
des avancements d’échelon est
effectuée à la durée minimale
d’ancienneté chaque année. Il en
agents, alors que le montant for-
faitaire est fixé à 90 euros dans les
départements d’outre-mer, con-
dition applicable aussi bien aux
élus qu’aux agents.
de tickets de barge – reliant
Petite-Terre à Grande-Terre –, soit
une consommation moyenne de
huit par jour pour les tickets pié-
tons et de trois par jour pour les
mier secrétaire du PS. – (AFP.) difficultés : 84 % de la population 5 agents contractuels ou titulaires est de même de l’avancement de En 2014, 35 missions ont été véhicules. « L’utilisation de ces tic-
vit sous le seuil de pauvreté, le rattachés au cabinet du président, grade. Le département ne dis- organisées à Madagascar, dont kets dont aucun suivi n’a été effec-
Impôts : tous les députés taux de chômage est de 27,1 %. Le celui-ci en compte 35. pose pas de plan de formation et 8 pour un seul conseiller départe- tué rend difficile toute justifica-
à jour sauf un élu train de vie du conseil départe- le contrôle s’avère pour le moins mental, pour des missions aux tion par le département », note la
Un seul député (sur 577) n’a mental, lui, est exorbitant par Temps de travail La durée effec- lacunaire. Ce qui a permis à la di- intitulés peu précis. Il s’y est ainsi chambre.
pas reçu d’« attestation de con- rapport aux règles de la fonction tive de travail est de 1 549 heures rectrice adjointe chargée de la rendu 10 jours en juin au festival
formité fiscale », comme le publique territoriale, comme le par an – alors qu’elle est théori- formation de bénéficier en 2013, de Douna, puis 14 jours en août Véhicules La composition du
prévoient les lois de moralisa- révèle le rapport de la chambre quement de 1 607 heures dans la jusqu’en mai 2016, d’une forma- à une rencontre avec un chef de parc de véhicules n’est pas exac-
tion de la vie politique : il régionale des comptes rendu pu- fonction publique territoriale –, tion de « praticien en relation région. Les deux présidents suc- tement connue : entre 169 et
s’agit de Thierry Robert, élu blic le 6 avril. soit un peu plus de 33 heures par d’aide et sophro-relaxation » pro- cessifs ayant exercé durant la 173 véhicules, dont 43 n’ont
(MoDem) de la Réunion. Les semaine. Le département accorde diguée à… Paris. A l’inverse, des période examinée voyagent aucune consommation de carbu-
résultats de cette « vérification Effectifs En 2016, les effectifs du en outre des autorisations d’ab- agents seraient inscrits contre systématiquement en classe « af- rant en 2016. Plus de 50 agents
inédite (…) permettent de lever conseil départemental s’éle- sence dérogatoires du droit com- leur gré, sans information préala- faires », les conseillers départe- sont affectés au garage, soit
tous les doutes sur la situation vaient à 3 219 (dont 571 emplois mun : 5 jours au lieu de 3 pour ma- ble, ce qui entraîne un taux d’ab- mentaux en classe supérieure, un agent pour trois véhicules
fiscale des députés », a indiqué, aidés) pour une population de ladie grave du conjoint, 12 jours sentéisme de plus de 30 % aux occasionnellement en classe « af- – contre un agent pour 28 véhi-
mercredi 11 avril, la présidence 256 000 habitants. Avec une au lieu de 6 pour garde d’un formations délivrées. faires ». En septembre 2014, le cules en moyenne dans les autres
de l’Assemblée. population quasiment équiva- enfant malade, 5 jours pour cir- département a pris en charge collectivités. Seuls deux ont la
lente, le département des Hautes- concision. Indemnités, bonifications et le déplacement de 42 personnes qualification de mécanicien. Des
COLLECT I VI T ÉS LOC ALES Pyrénées dispose par exemple de « En l’absence de système de frais de mission Selon la cham- à l’occasion du Forum des ré- réparations et des entretiens
Le maire de Bobigny deux fois moins d’agents contrôle des horaires de travail, bre, le surcoût des indemnités gions ultrapériphériques à sont réalisés par des prestataires
exflitré du conseil (1 685 employés). Entre 2012 et le département n’est pas en me- forfaitaires pour travaux supplé- Bruxelles, pour un coût total de extérieurs, y compris pour des
municipal par la police 2016, les effectifs à Mayotte ont sure de s’assurer de la présence mentaires attribuées aux seuls 147 000 euros. interventions simples comme
Le maire UDI de Bobigny, augmenté de 18 %. Les charges des agents à leur poste », indique cadres de la filière administrative Le département a également des vidanges ou des change-
Stéphane de Paoli, a été briè- de personnel représentent 41 % le rapport. De même que l’ab- « peut être estimé à 530 000 euros acheté en 2015 pour 23 463 euros ments de filtre. Ainsi, le coût de la
vement exfiltré, mercredi des dépenses de fonctionne- sence de suivi individuel par la par an ». Près de 20 % des agents maintenance du matériel rou-
11 avril, de la séance du conseil ment, contre 21 % en moyenne direction des ressources humai- (446 en 2016 contre 288 deux ans lant a augmenté de 500 % entre
municipal qui a tourné à la dans les départements. Dans cer- nes a pu conduire à ce qu’un plus tôt) ont bénéficié de la nou- 2012 et 2015.
foire d’empoigne entre oppo- taines fonctions, les sureffectifs agent parti à la retraite en octo- velle bonification indiciaire. « En
Sur les 50 agents Mayotte est en crise. Les élus, la
sants et partisans de la majo- sont « disproportionnés ». Ainsi, bre 2015 perçoive son traitement se conformant à la réglementa- sont affectés population appellent l’Etat au
rité. Escorté par la police, le 279 agents d’entretien ont la intégral jusqu’en mars 2017. tion, les charges de personnel se- secours. Mais les élus mahorais
maire a ensuite pu revenir. charge de 28 000 m², soit un ratio Un autre, absent depuis raient réduites de 130 000 euros »,
au garage, sont eux-mêmes loin d’être
L’équipe dirigeante de la mai- de 100 m² par agent. juillet 2016 et recruté par le centre notent les magistrats. Le départe- seuls deux ont exemplaires, tant dans leurs pra-
rie a été épinglée dans un rap- Le conseil départemental em- hospitalier de Mayotte, a été ré- ment rembourse des frais de dé- tiques que dans la gestion des
port officiel pour des recrute- ploie 134 agents d’accueil et munéré par le département jus- placement de 200 euros par jour
la qualification fonds publics. p
ments illégaux. – (AFP.) 219 gardiens, ce qui ne l’empêche qu’en juin 2017. aux élus et de 150 euros aux de mécanicien patrick roger
france | 9
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Europe: les transgressions de Wauquiez passent mal


L’eurosceptique président de LR doit mesurer son discours pour ne pas diviser la droite française et le PPE

L
a transgression peut-elle « prendre acte » du résultat. La de nombreuses figures de LR L’élection est un test de la straté- retrouver, peut-être provisoire-
rencontrer des limites ? députée européenne Nadine Mo- – Gérard Larcher, Virginie Cal-
« Ne jouez pas gie de M. Wauquiez consistant à ment, peut-être de manière struc-
Laurent Wauquiez dis- rano y est tout de même allée de mels, Damien Abad, Brice Horte- avec Schengen, ramener à lui les électeurs du FN. turelle, notre souveraineté », pré-
pose d’un peu moins ses félicitations, décrivant le diri- feux – considèrent aussi que leur Ce qui le contraint à ne pas donner vient Geoffroy Didier (LR). « Le
d’un an pour répondre à cette geant magyar comme « réaliste et parti ne doit pas se laisser aller à
ne jouez pas avec l’impression de se dédire. « Son li- programme de Wauquiez, c’est du
question de bac de philo. Le courageux face à la vague mi- un discours eurosceptique dé- l’euro », a prévenu vre, c’est ce qu’il pense de l’Europe. Dupont-Aignan exprimé avec une
temps qu’il lui reste pour définir gratoire de masse ». Le président bridé. Tout comme les anciens Après, le projet du parti peut être langue de bois pro-européenne »,
le projet que le parti Les Républi- du groupe PPE au Parlement premiers ministres Alain Juppé et
un poids lourd enrichi », résume-t-on chastement raille le député européen Alain La-
cains (LR) va défendre durant la européen, l’Allemand Manfred Jean-Pierre Raffarin, qui en ont du Parti populaire dans l’entourage du président de massoure, qui a quitté LR en 2017.
campagne des élections euro- Weber, s’attirait de son côté des fait la condition de leur maintien LR. Qui a déjà dessiné quelques Un discours dur contre l’immigra-
péennes de mai 2019. critiques pour avoir lui aussi salué dans la « famille ».
européen évolutions : pas question de faire tion devrait faire consensus en in-
L’apôtre du parler « cash », qui la victoire de M. Orban, dont le « Si nous tenons un discours exploser l’espace Schengen, une terne. « Dans beaucoup de pays oc-
vient de fêter ses 43 ans, a jalonné parti Fidesz appartient au PPE. Le eurosceptique, ça sera une ligne « refondation radicale » suffira ; cidentaux, les campagnes ont été
sa carrière de bravades et de coups chantre de la démocratie « illibé- rouge absolue pour moi. Et je ne d’ailleurs Christian Jacob, prési- l’UE à six, elle, devient une Europe dominées par la question migra-
d’éclat, en particulier sur l’Union rale » sent le soufre. serai pas le seul, prévient un diri- dent du groupe LR à l’Assemblée des « cercles concentriques », avec toire, note un proche de M. Wau-
européenne (UE), qu’il qualifie de geant de LR. Si on tourne le dos au nationale, qui a déjà noué des différents niveaux d’intégration. quiez. Ça n’a pas été le cas en
« rêve perdu ». Mais sa nouvelle Lignes rouges PPE, on est morts. Je pense que liens avec certains de ses homolo- « C’est parce que nous sommes France en 2017 à cause des affaires.
responsabilité de président de LR M. Wauquiez conserve une dis- Laurent a compris qu’il ne fallait gues. Notre projet ne peut pas être profondément européens que Aux européennes, il y a des chances
l’oblige, en théorie, à mesurer son tance respectueuse, mais cela ne pas mener une campagne de la constitué de positions françaises nous avons le devoir de modifier que ce soit le sujet. » Ce qui laisse
propos sur le sujet, maintenant l’empêche pas de se poser, comme sorte. » « Nous préparons cette isolées de tout, comme l’a fait Em- certaines règles, et de ne pas hésiter de la place pour transgresser. p
qu’il dirige une famille politique le Hongrois, en féroce contemp- campagne avec le PPE, reconnaît manuel Macron. » sur certains défis de société à olivier faye
attachée à l’idée européenne. teur de l’espace Schengen et de la
Elle le place sous la pression politique migratoire européenne.
conjointe d’une partie de ses trou-
pes – rétive aux envolées euros-
Dans un livre publié en 2014, Eu-
rope : il faut tout changer (Odile Ja-
La mise en garde des macronistes aux « constructifs » de LR
ceptiques – et du Parti populaire cob), l’ancien ministre délégué
européen (PPE), la formation euro- aux affaires européennes se la- en apparence, il ne restait plus qu’à for- tacher au Parti populaire européen (PPE) Orban en Europe. » « Si nous faisons une liste
péenne à laquelle appartient LR et mentait des « frontières passoires » maliser leur accord. Toutes les conditions – dont fait déjà partie LR – et donc de siéger commune, c’est pour siéger ensemble après,
dont M. Wauquiez accueille les di- entourant cette zone de libre circu- semblaient réunies pour une alliance entre au sein de ce groupe au Parlement euro- abonde son collègue Pieyre-Alexandre An-
rigeants à Lyon, du mercredi 11 au lation des biens et des personnes, La République en marche (LRM) et Agir, péen. Se considérant comme « un parti de glade. Il faut une délégation compacte au
vendredi 13 avril, pour une réu- affirmant ne pas croire à la possi- parti de centre droit issu d’une scission droite », M. Riester juge ce choix « logique ». Parlement européen pour peser, et non re-
nion sur le thème de la sécurité. bilité de la réformer efficacement. avec Les Républicains (LR), dans l’optique créer le morcellement des forces qui a affai-
Il est une transgression, en tout « Alors que faire ? Tout simplement des élections européennes. Le 28 février, « Coup de billard » bli la France ces dernières années. »
cas, que le président d’Auvergne- assumer ce qui doit être fait, c’est-à- M. Macron a invité à déjeuner à l’Elysée ces Pas les macronistes, qui entendent agréger Du côté d’Agir, on évoque « un coup de
Rhône-Alpes n’a pas franchie ces dire sortir de Schengen », écrivait-il ex-LR « constructifs » pour leur indiquer un maximum d’élus dans leur futur billard à plusieurs bandes ». Avec un double
derniers jours : celle d’adresser dans cet ouvrage où il défend aussi qu’ils étaient les bienvenus sur une liste groupe au Parlement européen. « Nous ne objectif : « affaiblir le poids de LR au sein du
ses félicitations au premier mi- le « protectionnisme » et le principe centrale rassemblant des élus pro-euro- pouvons pas partir à la bataille avec des PPE », en montrant que M. Wauquiez n’est
nistre hongrois Viktor Orban d’une Europe resserrée autour péens (écologistes, centristes, droite modé- candidats qui rejoindraient le PPE après pas le porte-parole unique de la droite fran-
pour sa réélection, le 8 avril. d’un noyau de six Etats. rée…). En face, le député Franck Riester, l’élection, met en garde le député LRM çaise, et surtout créer un rapport de force
En France, c’est le Front national Aujourd’hui, M. Wauquiez est cofondateur d’Agir siégeant dans le même Pierre Person. Les choix doivent être clairs et avec LRM pour peser dans les négociations
(FN) qui s’est réjoui de la victoire encerclé de lignes rouges. « Ne groupe que les centristes de l’UDI à l’As- il ne faut pas entretenir une confusion. à venir sur l’attribution des 79 candidats de
du « défenseur de l’identité jouez pas avec Schengen, ne jouez semblée, s’est dit favorable à une telle pers- Il n’est pas possible d’être allié avec Emma- la liste. « Les places seront limitées, donc il
hongroise et de la protection des pas avec l’euro », l’a notamment pective. Mais un élément complique les né- nuel Macron en France et de siéger dans le faut négocier », explique un dirigeant. p
frontières ». LR s’est contenté de prévenu un poids lourd du PPE. Et gociations : le fait qu’Agir a décidé de se rat- groupe où se trouvent des élus de Viktor alexandre lemarié
10 | france 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

SANTÉ

Le CHU de Pointe-à-Pitre, le 5 avril.


à gauche, le service de maternité.
Au centre, la façade de l’hôpital.
A droite, les tentes dressées à l’entrée
des urgences. LOU VÉHACHE POUR « LE MONDE »

En Guadeloupe, le CHU en pleine crise


Depuis l’incendie de novembre, la prise en charge des patients est chaotique et les soignants sont à bout

REPORTAGE « Au début, on était dans la survie.


Ce qui est scandaleux, c’est que ce
Clinique des
OCÉAN
ATLANTIQUE
Une première analyse toxico-
logique avait conclu, en janvier, à LES DATES
pointe-à-pitre - envoyée spéciale Eaux claires La
soit toujours le cas », affirme Mona l’absence de danger. Face aux in-

L’
Désirade
immense bâtisse à l’al- Hedreville, cardiologue et porte- Le Moule quiétudes croissantes, Valérie
lure défraîchie se dresse parole du collectif de défense du CHU Denux, la toute nouvelle direc-
vers le ciel au bout d’une CHU. Elle dénonce une situation trice de l’ARS de Guadeloupe, a 2017
allée plantée de pal- « indigne, qui aggrave la situa- Pointe-à-Pitre demandé une deuxième exper- 28 novembre Incendie d’une
Mer des
miers. A l’entrée des urgences, tion des patients ». Les urgences, Caraïbes tise. « La conclusion est la même : il partie du CHU de la Guadeloupe.
deux grandes tentes ont été instal- centre névralgique de l’hôpital, Polyclinique y a des particules fines de suie, des 30 novembre Visite sur place
lées sur le parking. Une feuille col- sont en première ligne. « On fait GUADELOUPE traces de chlore et des produits de de la ministre de la santé,
lée sur la bâche indique les heures une médecine de catastrophe. Il combustion du PVC, mais pas de Agnès Buzyn.
des visites. Depuis l’incendie qui a manque encore beaucoup de ma- Marie- Guadeloupe danger grave et imminent », as- 4 décembre Un hôpital de cam-
ravagé une partie du CHU de la tériel, le personnel est épuisé physi- Basse-Terre sure la médecin militaire, arrivée pagne (déployé en cas de catas-
Galante
Guadeloupe, le 28 novembre 2017, quement et nerveusement, et le DOMINIQUE mi-mars pour gérer la crise. « Pour trophe naturelle ou de guerre)
Mer des
et le départ de l’hôpital de campa- nombre de lits disponibles a chuté. autant, il n’est pas question de lais- est installé sur le site du CHU.
Îles Caraïbes
gne, fin janvier, c’est là que les pa- Ces conditions dégradées rendent 20 km des Saintes Martinique ser ça pendant des années, il faut Il y restera jusqu’à fin janvier.
25 km
tients sont gardés en observation. notre travail encore plus com- nettoyer », ajoute-t-elle aussitôt. 7 décembre Les locaux sont
Ils peuvent y rester jusqu’à deux plexe », explique Serge Ferracci, Des analyses sont en cours progressivement réinvestis,
jours, à la vue des pompiers, des chef de service des urgences. pour connaître l’impact du feu avant le nettoyage et la déconta-
ambulanciers, du personnel soi- La prise en charge des patients de danger vital, il doit être monté res susceptibles de venir de la mé- sur le bâti, et pour voir si le net- mination des zones touchées.
gnant et des visiteurs qui s’y croi- s’en ressent. « La semaine dernière, au deuxième étage pour le décho- tropole pour remplacer les ab- toyage et la décontamination,
sent en permanence. une personne est arrivée avec une cage. Il sera ensuite transféré dans sents : ils refusent de venir, crai- suspendus, peuvent reprendre en
Ce spectacle inhabituel ne ras- plaie de cinq centimètres provo- une clinique, à plusieurs kilomè- gnant pour leur santé. site occupé avec un confinement 2018
sure guère les Guadeloupéens. « Il quée par une tronçonneuse, ra- tres, afin d’être opéré, avant de re- Depuis que les locaux ont été strict. A l’hôpital, beaucoup re- Janvier Une plainte contre X
y a des patients perfusés là-dedans, conte un brancardier posté devant venir au CHU pour la réanimation. réinvestis à partir de décem- grettent le temps perdu et le man- est déposée par la direction
ça me fait flipper », confie Robert, les tentes. Elle ne sait toujours pas bre 2017 – avant le nettoyage et la que de transparence jusqu’à la re- du CHU. Une analyse conclut
venu accompagner sa sœur aux quand elle va être opérée parce qu’il « Les rats quittent le navire » décontamination des zones tou- prise en main de la situation par par ailleurs que la qualité de l’air
urgences. Cet ancien aide-soi- n’y a pas de bloc disponible, alors Les bébés subissent le même sort. chées par l’incendie, malgré la Valérie Denux. de l’hôpital est normale.
gnant à Paris, de retour sur l’île de- qu’on ne doit jamais laisser une « Il faut les transporter sur trois si- mise en garde du préfet –, des sala- « On ne nous entendait pas. S’il y Mars Jusqu’à 400 soignants
puis sa retraite, se dit éberlué par blessure ouverte aussi longtemps. tes différents. C’est une déperdition riés se sont effectivement plaints avait eu une telle catastrophe en sont en arrêt maladie. Une cen-
« le décalage du niveau de soins en- Tout se fait au jour le jour. » d’énergie, avec des répercussions de malaises, de céphalées, de ver- métropole, les autorités se seraient taine exerce son droit de retrait.
tre ici et la métropole ». « Je n’arrive Un bloc opératoire a été mis en sur les soins », dit Jean-Marc Rosen- tiges et de maux de gorge. Sur les bougées plus vite, et n’auraient ja- Avril Une deuxième analyse
pas à croire qu’on est en France. On place au CHU pour les cas d’ex- thal, chef de service de médecine 3 200 salariés que compte le CHU, mais accepté une baisse de qualité de la qualité de l’air conclut
a l’impression d’être à Bagdad. On trême urgence, mais pour la majo- néonatale. La route défoncée jusqu’à 400 étaient en arrêt des soins. Mais on est loin », re- à l’« absence de danger grave
voulait absolument éviter de venir rité des patients le parcours est menant à l’une des cliniques a été maladie en mars, et plus d’une grette Jean-Marc Rosenthal. et imminent ».
dans cet hôpital, mais on n’a pas eu pour le moins chaotique. Les listes refaite en mars pour éviter les se- centaine d’entre eux avaient Au ministère de la santé, à Paris,
le choix », lance sa voisine, dont le d’attente s’allongent vertigineu- cousses lors du transport : un en- exercé un droit de retrait – des on dit « comprendre les inquié-
père attend depuis cinq heures sur sement, quand les malades ne fant s’était retrouvé extubé pen- chiffres redescendus respective- tudes, légitimes », mais on récuse
un brancard. La comparaison est sont pas carrément transférés sur dant le trajet à cause des nids-de- ment à 185 et 77 début avril. tout manque de transparence.
excessive, mais elle témoigne du les îles voisines, faute de pouvoir poule. Une analyse commandée « Danger grave ! Que respirons- « C’est une situation exception-
malaise qui règne au CHU, plus de être soignés sur place. par l’agence régionale de santé nous ? », interroge une affichette nelle, insiste-t-on. La première
quatre mois après le sinistre. « Ils sont brinquebalés à droite et (ARS) de Guadeloupe est en collée sur la porte d’entrée de phase d’urgence et de sidération
à gauche », déplore Mona Hedre- cours pour savoir si des décès l’hôpital. Les services dévastés par est passée. Celle de la reconstruc-
Une situation « indigne » ville. Si les pompiers amènent un sont imputables à la désorganisa- le feu et la suie ont été confinés tion commence. »
Le feu, a priori d’origine humaine accidenté de la route, il passe tion de l’hôpital. avec les moyens du bord, sans par- Le CHU de Pointe-à-Pitre,
– une enquête est en cours –, a dé- d’abord aux urgences, réaména- Le personnel soignant, déjà venir à stopper les allées et ve- déjà vétuste avant l’incendie,
vasté la maternité, les urgences, la gées tant bien que mal dans l’an- éprouvé par les cyclones Irma et nues, favorisant la propagation paye aussi le prix de plusieurs
réanimation et les blocs opératoi- cien local des consultations. En cas Maria en septembre 2017, est des odeurs et des particules. La cli- décennies d’entretien insuffi-
res, restés tels quels, dans un à bout. Au moins six médecins ont matisation a été coupée et les gai- sant. La crise n’a fait qu’aggraver
amoncellement de matériaux démissionné depuis l’incendie, nes d’aération bouchées pour li- la situation. Médecins et habi-
noircis. L’hôpital ne tourne plus déstabilisant encore davantage les miter les dégâts, mais des moisis- tants vont malgré tout devoir
qu’à 60 % de ses capacités. « Au début, services, et des dizaines d’autres sures, dues à l’intervention des s’armer de patience : les travaux
En attendant les travaux, une menacent chaque jour de le faire. pompiers, ont fait leur apparition ne seront pas terminés avant au
partie de l’offre de soins a été délo-
on était dans « Les rats et les moutons quittent et ont contaminé l’air à leur tour. moins un an. En attendant, un
calisée dans d’autres locaux au la survie. Ce qui le navire, peste Christophe La- « On n’a pas mesuré à quel point plan d’action a été lancé début
sein de l’établissement et dans place, chef de service de chirurgie ce serait compliqué de revenir dans avril pour réorganiser l’ensemble
deux cliniques voisines, où le CHU
est scandaleux, pédiatrique, entre deux consulta- le CHU, notamment en ce qui con- du système de soins sur l’île et
loue des salles d’opération pour c’est que ce soit tions. Mais sachez que ceux qui res- cerne l’impact de l’incendie sur la éviter aux patients toute « perte
100 000 euros chacune par mois – tent se battront jusqu’au bout pour qualité de l’air. C’est une situation de chance » de guérir ou de survi-
des négociations sont en cours
toujours le cas » assurer au maximum la qualité des hors norme, on avance au coup par vre. Son budget est en cours
avec les assurances pour qu’elles MONA HEDREVILLE soins. » Il devra compter sans le coup », concède Pierre Thépot, le d’évaluation. p
prennent le coût en charge. cardiologue soutien des médecins intérimai- directeur de l’établissement. faustine vincent
france | 11
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

La pénalisation des clients


met en difficulté les prostituées
Des associations dressent un bilan sévère de la loi de 2016

L e constat est cinglant. « La


loi sur la prostitution met en
difficulté les personnes
qu’elle était censée protéger
mieux », résume Hélène Le Bail,
L’un des principaux ensei-
gnements de l’enquête est que
les clients, visés par une amende
de 1 500 euros maximum, sont
moins nombreux – cela en dépit
Les « bons clients », qui respec-
tent les règles établies au départ, se
raréfient. « On n’a pas d’argent
donc si on rencontre des mauvais
clients, on prend quand même le
chercheuse au CNRS et au Centre du faible nombre de verbalisa- risque », témoigne Min, une Chi-
de recherches internationales de tions, puisqu’un peu plus de 2 000 noise. Marie, une française, a réflé-
sciences. Cette dernière a effectué, ont été sanctionnés. C’était l’objec- chi à « accepter à nouveau des gens
depuis le vote de la loi le tif de la loi : lutter contre la pros- de [s]a black list ». Afin de rassurer
13 avril 2016 et pour le compte titution en décourageant la de- leurs clients, les prostituées inter-
d’une douzaine d’associations, mande. Cependant, l’effet est rogées attendent dans des lieux
une enquête fouillée auprès des moins net sur la prostitution qui plus isolés, plus sombres, aug-
personnes prostituées, rendue pu- passe par les annonces en ligne. En mentant les risques de violence.
blique jeudi 12 avril. outre, la diminution de cette clien- L’abrogation du délit de racolage
Ces associations – parmi lesquel- tèle de rue s’accompagne d’une dé- n’a pas amélioré la situation.
les Médecins du monde, les Amis gradation importante des condi- Beaucoup restent inquiétées par la
du bus des femmes, le planning fa- tions de vie déjà très précaires des police, soit parce qu’elles n’ont pas
milial, le Syndicat des travailleurs prostituées (des femmes dans 85 % de papiers (la grande majorité est
du sexe (Strass) – ont toujours été des cas) : revenus en baisse, diffi- étrangère), soit parce que les mu-
opposées au texte, en particulier à cultés à se loger, voire à se nourrir… nicipalités où elles travaillent ont
la pénalisation des clients. « Nous pris des arrêtés anti-prostitution.
sommes partis sur des hypothèses « On prend le risque » Dernier volet de la loi, les par-
d’impacts négatifs de la loi sur la Des problèmes que confirment les cours de sortie de la prostitution,
santé et la sécurité des person- témoignages rapportés, comme qui permettent d’octroyer une in-
nes, rapporte Hélène Le Bail, elle- celui de Yacine (les prénoms sont demnité et un titre de séjour tem-
même bénévole à Médecins du modifiés), un travesti algérien. « Il poraire si la personne arrête son
monde. Ces hypothèses se sont demande : “combien c’est ?” Je lui activité, ont mis longtemps à
malheureusement confirmées. La dis : “30 euros”. Il me dit : “Ah non je démarrer. Ils apparaissent peu at-
réalité va même au-delà. » n’ai que 10.” Avant, je n’acceptais tractifs, notamment en raison du
Au total, 70 entretiens indivi- pas. Même mes copines n’accep- faible montant (330 euros par
duels ont été menés, 38 person- taient pas 10 euros. Maintenant je mois). Seule une cinquantaine a
nes supplémentaires ont été l’accepte. » Ou celui de Grace, une été lancée. Des dossiers ont été re-
interrogées au cours de réu- Nigériane : « C’est différent parce fusés en raison de réticences à dé-
nions ciblées, une enquête qu’ils savent qu’il n’y a pas beau- livrer des titres de séjour.
quantitative a permis de re- coup de clients. Ils prennent des ris- Les associations favorables au
Le risque de surmortalité cueillir l’opinion de 583 per-
sonnes prostituées et 25 asso-
ciations ont été interrogées. Un
ques en venant, donc ils veulent que
je baisse les prix. » Les demandes de
rapports sans préservatifs sont
texte (Mouvement du Nid, collec-
tif Abolition 2012) continuent à dé-
fendre sa philosophie, et ont

au cœur des préoccupations échantillon non représentatif,


mais significatif, en particulier
pour une population assez dif-
plus nombreuses et plus accep-
tées. Pour compenser la perte de
revenus, certaines font beaucoup
prévu des rassemblements jeudi
pour réclamer « son application
pleine et entière ». p
ficile à contacter. plus d’heures dans la rue. gaëlle dupont
Une analyse doit déterminer si l’augmentation du nombre de morts
constatée est due à la désorganisation des soins depuis l’incendie

C e n’est pas le moment de


tomber malade ou d’avoir
un accident. » Depuis l’in-
cendie qui a détruit une partie du
centre hospitalier universitaire
Selon les chiffres
de l’ARS, la
morgue a
de plus rien qu’entre le 1er et le
11 mars. Valérie Denux remarque
que « cela correspond à la période
où on a vraiment eu des difficultés,
en raison de l’absentéisme du per-
(CHU) de la Guadeloupe, le 28 no- enregistré dix sonnel soignant et de la perte de
vembre 2017, la réflexion revient confiance de la population ».
en boucle sur l’île antillaise. L’in-
morts de plus Des malades préfèrent attendre
quiétude de la population s’est en- en février, et vingt le dernier moment avant de se
core aggravée après la diffusion, le présenter à l’hôpital, au risque
26 mars, d’un reportage d’Europe 1
de plus entre d’entraîner un retard de diagnos-
rapportant « 43 décès supplémen- le 1er et le 11 mars tic et d’aggraver leur état. D’autres
taires en deux mois et demi », dont ne viennent pas, persuadés qu’ils
dix bébés, soit une « augmenta- ne pourront pas être pris en
tion de 31 % par rapport à la même état était trop grave pour qu’il charge faute de place. La diminu-
période l’an dernier ». bénéficie d’une opération. Les chi- tion de l’offre de soins et la délo-
Ces chiffres ont été calculés par le rurgiens ont donc décidé de ne pas calisation partielle de certains
syndicat UTS-UGTG du CHU en se la faire. Voilà comment on trans- services, disséminés sur trois si-
fondant sur une copie du registre forme une mort attendue en mort tes en attendant les travaux, sont
de la morgue entre le 1er janvier et suspecte », s’agace-t-il. aussi des facteurs de risque.
le 19 mars. « Le nombre de morts a Le chef de service de médecine Une analyse est en cours
augmenté à cette période par rap- néonatale, Jean-Marc Rosenthal, a, concernant les seize « événements Quelle drôle d’idée. Il faut juste produire mieux et changer
port à l’année précédente. C’est bien lui aussi, mené son enquête pour indésirables graves », correspon- pour une démarche Nature! Chez Savéol, par exemple, 100 % des serres
qu’il y a un problème de prise en en savoir plus sur la mort des dix dant à des dysfonctionnements
charge des patients et de matériel bébés. Depuis le 28 novembre 2017, (panne de climatisation, de maté-
de tomates sont équipées de systèmes de récupération des eaux,
depuis l’incendie », affirme Véroni- il en a recensé quinze. Pour deux riel, erreur humaine…) relevés de- 90 % des déchets de conditionnements sont recyclés et
que Courtois, secrétaire adjointe d’entre eux, il affirme qu’il y a ef- puis la catastrophe, contre neuf à 85 % des producteurs sont équipés d’écrans thermiques pour maîtriser
du syndicat et membre du collectif fectivement eu une « perte de la même époque l’an dernier. « Evi- leur consommation d’énergie. Pas de gaspillage ! Nos maraîchers
de défense du CHU. chance » (de guérir ou de survivre) demment, quand un CHU fonc-
à cause de la crise que traverse tionne mal, il y a des pertes de chan- cultivent ainsi des tomates pour tous… tout en préservant
Suspicion des habitants l’hôpital – mais pas pour les autres. ces et des conséquences sur la notre planète.
La question est cruciale, tant la « Le premier bébé a été transporté santé », reconnaît Pierre Thépot, le
crise qui secoue l’établissement vers la Martinique parce qu’on ne directeur. Les médecins s’atten-
depuis plus de quatre mois a gé- pouvait pas le prendre en charge, dent eux aussi à une surmortalité Retrouvez notre démarche sur www.saveol.com
néré la suspicion des habitants. détaille-t-il. Cela a augmenté les et une morbidité plus importante
L’agence régionale de santé (ARS) risques. L’autre, grand prématuré, à l’issue des expertises et dans les
de Guadeloupe met toutefois en est né à la polyclinique [où le CHU prochains mois, notamment en
garde contre les conclusions hâti- a été partiellement délocalisé] cancérologie à cause d’éventuels
ves. Sa directrice, Valérie Denux, alors qu’il aurait dû naître ici en retards de diagnostic et du report
insiste : « Ce chiffre de 43 morts ne temps normal, comme tous les bé- des opérations moins urgentes.
veut rien dire ! Il faut corréler le bés de moins de 32 semaines. » Dans ce climat de tension, des fa-
taux de mortalité avec les causes Une analyse, commandée par milles sont tentées par la voie judi-
des décès ; le registre de la morgue l’ARS, est en cours pour savoir si ciaire. « Très remonté », Francky B.
ne suffit pas. Des personnes qui y des décès sont effectivement im- envisage de porter plainte après la
sont enregistrées peuvent aussi putables à la désorganisation du mort de son père, en mars, à la
être décédées ailleurs. » CHU depuis l’incendie, et dans suite d’une occlusion intestinale.
De son côté, la commission mé- quelle proportion. Selon nos in- « Il est venu trois fois au CHU en
dicale d’établissement, qui re- formations, les premiers résultats quelques jours, raconte-t-il. La pre-
groupe les médecins du CHU, s’est indiquent qu’aucun décès supplé- mière fois, on lui a dit qu’il n’avait
émue dans un communiqué de la mentaire n’est à déplorer entre la rien, la deuxième, que c’était des
diffusion « d’informations faus- date de l’incendie et la mi-février gaz. La troisième fois, il est mort.
ses et non vérifiées ». Scandalisé, par rapport à la même période un L’hôpital aurait pu le sauver s’il
2018 – CMO SCA – Siren 777626722RCS Brest

Michel Carlès, chef de service de an plus tôt. Les données concer- avait eu une échographie dès le dé-
réanimation et anesthésie, cite le nant les semaines suivantes mon- but. » Le chef de service des urgen-
cas d’un patient qu’il a suivi, et trent, en revanche, une augmen- ces, Serge Ferracci, répond que
dont la fille a témoigné sur la ra- tation du nombre de morts, mais « l’échographie n’est pas indiquée
Crédits photos : 3D Studio.

dio nationale. « Selon la famille, il doivent encore être analysées. en cas de syndrome occlusif », et
serait mort à cause d’un défaut Selon les chiffres fournis au fait valoir le secret médical concer-
de moyens chirurgicaux. Or, ce Monde par l’ARS, la morgue a en- nant d’autres examens qui ont pu
patient, âgé de 75 ans, a eu tous registré dix morts de plus en fé- être pratiqués sur le patient. p
les examens nécessaires, mais son vrier par rapport à 2017, et vingt f. v.
12 | france 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Le pouvoir sième division. » Il a expliqué avoir


subi des « coups de Trafalgar » en
détention depuis qu’il essaie

de l’argent à la
d’améliorer les conditions de vie
des détenus.
« Considérez-vous que votre com-
portement avec Fabrice Touil était
inapproprié ? », lui demandent les

prison de Fresnes policiers. « Oui, admet-il. J’étais pris


d’empathie pour Fabrice Touil. C’est
un détenu intelligent qui ne corres-
pond pas aux autres, J’ai commis
Les conversations d’un directeur des erreurs mais à côté de certaines
choses qui se passent à Fresnes, ce
mis en examen lèvent le voile n’est rien. » Contacté, son avocat,
Me Philippe Ohayon, n’exclut pas
sur une série de passe-droits l’hypothèse d’un règlement de
comptes interne à l’administra-
tion pénitentiaire et indique avoir
demandé le dessaisissement de la

A
u téléphone depuis sa un moyen d’obtenir du sur- police judiciaire de Versailles, l’un
cellule de la division 3 veillant d’autres traitements de fa- des deux services enquêteurs, au
à Fresnes (Val-de- veur ? Entendu fin mars en garde à motif que son client aurait subi
Marne), Arnaud Mi- vue, Arnaud Mimran a assuré que des remarques vexatoires et des
mran discute avec un ami détenu rien n’était vrai dans ces échanges. propos à caractère raciste au cours
à Fleury-Mérogis (Essonne) : « Je te « Il s’agit de délire que j’avais avec de sa garde à vue.
dis franchement, ici en vérité c’est Farid B. pour lui faire regretter
la meilleure taule, on peut dire ce d’être parti de la maison d’arrêt de « Ils ont la planche à billets »
qu’on veut, hein. » La conversation Fresnes », a-t-il dit. L’affaire a aussi valu au responsa-
est interceptée par la police en Ces explications apparaissent ble régional de l’aumônerie israé-
novembre 2017. toutefois bien légères face aux lite, Philippe Chelly, d’être en-
L’un des acteurs de la gigan- autres accusations qui pèsent sur tendu en garde à vue sans avoir
tesque fraude à la TVA sur le mar- Khalid El Khal. Le 28 mars, celui-ci été mis en cause jusqu’ici. Les en-
ché du carbone, pour laquelle il a a été mis en examen pour « cor- quêteurs s’intéressaient notam-
été condamné en 2016 à huit ans ruption passive de personne dé- ment à la comptabilité de l’asso-
de prison, raconte son quotidien positaire de l’autorité publique, ciation israélite d’entraide et de
sous les verrous de l’une des plus blanchiment de corruption pas- solidarité qu’il dirige et qui vient
vieilles prisons de France, vé- sive et association de malfai- en aide aux détenus. Il ne nie pas
tuste, insalubre et surpeuplée. Il teurs », avant d’être incarcéré puis des relations professionnelles
fanfaronne, se gausse de ce que hospitalisé compte tenu de ris- avec M. El Kahl, explique avoir
l’argent permet, ment aussi, sûre- ques suicidaires. Khalid El Khal, respecté toutes les règles enca-
ment, et décrit une détention 49 ans, est soupçonné d’avoir usé drant la fourniture de colis casher
faite de privilèges octroyés par de sa fonction pour rendre plus aux détenus et s’interroge sur les
certains membres du personnel agréable la détention de certains relents antisémites à l’œuvre
pénitentiaire, au premier rang détenus qui ont pour la plupart en dans cette affaire. « La commu-
desquels Khalid El Khal, le direc- commun de faire partie de la com- nauté juive est la moins bien logée
teur de la division 3 (D3), et Frédé- munauté juive et d’être impliqués en milieu carcéral. Ça oblige l’ad-
ric N., le chef de détention. dans des escroqueries financières. ministration à s’adapter, indique-
A l’en croire, il obtiendrait la vi- Plus grave encore, les enquêteurs t-il. A cause de cette affaire, il y a
site de prostituées dans le cadre pensent qu’il a tenté d’influer sur aujourd’hui des détenus qui n’ont
de ses parloirs, passerait à travers des décisions de l’administration pas de quoi se nourrir. »
les fouilles de cellule sans ris- pénitentiaire et donné des con- Khalid El Khal, sorti de l’Ecole na-
quer de sanctions si des objets in- seils judiciaires en échanges de tionale d’administration péniten-
terdits, comme le téléphone, ve- menues rétributions en espèces. tiaire avec le titre de directeur des
naient à y être découverts, et pro- Van Ruymbeke contre son ami, reconnu avoir donné de l’argent à services pénitentiaires, était passé
fiterait de sa proximité avec « L’acharnement »du juge lui donne quelques conseils pour
Les enquêteurs Khalid El Khal à trois reprises par les prisons de Saint-Maur (In-
Khalid El Khal – qui lui apporterait L’autre homme qui l’a fait chuter « embrouiller » tel juge de la dé- pensent que pour une somme avoisinant les dre) et de la Santé à Paris. Il avait
régulièrement des croissants et est lui aussi un acteur de la fraude tention et des libertés, l’encou- 5 000 euros. « Ce n’est pas de la rejoint Fresnes en 2013 alors que la
des pains au chocolat – pour faire à la TVA sur le marché du carbone. rage à ne pas verser l’intégralité
Khalid El Khal a corruption mais une bêtise. J’ai maison d’arrêt parisienne fermait
pression sur les surveillants qui Joueur de poker invétéré, Fabrice de sa caution et insulte le par- tenté d’influer sur seulement voulu lui faire plaisir. Je pour travaux. Au sein de l’admi-
seraient tentés de le contrarier. Touil a fait de la détention provi- quet : « Ils ont du poids [sur les ju- suis honnête en vous expliquant nistration pénitentiaire, on recon-
Arnaud Mimran n’apparaît tou- soire à Fresnes où il a connu Kha- ges de la détention et des libertés]
des décisions de que je ne voyais pas le caractère dé- naît qu’il y avait des remontées
tefois guère reconnaissant de ce lid El Khal et attend, depuis sa re- ces fils de pute. » l’administration lictuel lors de mes gestes de parcellaires et contradictoires sur
traitement de faveur. Il a en effet mise en liberté il y a deux ans, la Les deux hommes parlent bonté », s’est-il défendu. M. El Khal. Mais l’on se dit surpris
prévu de piéger un surveillant. Il tenue de son procès. Il est soup- « JAP » (juge d’application des pei-
pénitentiaire Contacté, son avocat, David-Oli- par les éléments sortis de l’en-
s’en ouvre à son interlocuteur. çonné avec deux de ses frères, Ri- nes), « CRI » (compte rendu d’in- vier Kaminski, assure qu’« il quête et le caractère apparem-
« Hé dis-moi, je t’ai appelé tout à chard et Mike, d’avoir escamoté cident), « CAP » (commission n’existe aucun pacte de corruption ment très organisé du réseau.
l’heure, je voulais faire une rigo- plusieurs dizaines de millions d’application des peines) « DO » veux dire ? A un moment où tu entre une personne mise en exa- C’est en effet, note-t-on, la pre-
lade. Je vais t’appeler mardi, je vais d’euros de TVA. Depuis sa sortie (demande d’orientation). Le sur- sais tout ça, tu fais attention, tu men libre et un directeur de prison. mière fois que l’on voit dans une
te passer quelqu’un au téléphone et de prison, il a rencontré régulière- veillant se vante de son in- sais, t’élimines des trucs. » Que pourrait-il concrètement lui affaire de corruption d’éventuel-
toi tu dis que t’es banquier au CIC. ment l’agent de la pénitentiaire fluence, raconte qu’il a fait accé- apporter hormis lui prodiguer des les pressions sur des magistrats
Tu sais qui c’est le mec que je vais sur les Champs-Elysées. A chaque lérer les démarches de réduction « Coups de Trafalgar » conseils, ce qui n’entre pas sous le pour des remises de peine.
te passer ? C’est un surveillant qui rendez-vous, ce dernier prenait de peine en faveur d’un autre dé- La proximité entre les deux hom- coup de la loi pénale ? » « Ils ont la planche à billets. Si
veut un crédit (rires). (…) Oui tu lui soin de couper son téléphone. Il tenu de Fresnes. Puis, ils échan- mes est si grande que Khalid El De son côté, l’agent de la péni- vous avez une faille, ils vous emmè-
dis tout, tu lui dis ben étant donné ignorait que sa voiture avait été gent sur la dernière arnaque dite Khal assure qu’il est prêt à chan- tentiaire s’est dit victime d’une nent dans la nasse », notait il y a
que vous êtes un ami d’une per- sonorisée par la police. « au faux Jean-Yves Le Drian ». ger d’établissement pour s’occu- « cabale » de certains cadres de la plusieurs mois un avocat péna-
sonne heu connue, donc bien évi- Lors de ces rencontres, Fabrice Plusieurs escrocs se faisaient per de l’un des frères Touil, actuel- prison de Fresnes depuis qu’il a liste parisien pour décrire le fonc-
demment on vous donnera les con- Touil s’inquiète de l’évolution de passer pour l’ancien ministre de lement en fuite, si celui-ci venait à dénoncé des faits de violence au tionnement des acteurs de la
ditions les plus avantageuses. (…) ses affaires judiciaires. Il doit en- la défense afin d’obtenir de leurs être incarcéré ailleurs. « Tiens, contrôleur général des lieux de fraude à la TVA carbone. Ces mots
Le mec il va parler, il va parler d’un core s’acquitter d’une impor- victimes fortunées le versement prends ça, il y a pas beaucoup. Il y a privation de liberté en octo- pourraient résumer l’affaire de
taux à un autre taulard (rires). Tu tante caution de deux millions d’importantes sommes d’argent 1 500 mais déjà pour le petit, le bre 2016. « Ma méthode est basée corruption qui vient de frapper le
sais ce qui est bon, tu sais ce qui est d’euros et redoute de devoir re- dans le cadre de prétendues trac- week-end », lâche à un moment sur le respect de la dignité hu- centre pénitentiaire de Fresnes
bon ? C’est que si on est sur écoute, il tourner en détention, mais il a tations pour la libération d’ota- Fabrice Touil, chez qui l’on retrou- maine, le dialogue, la croyance en tant elle dit la capacité financière
va faire une garde à vue direct. » trouvé chez Khalid El Khal une ges. M. El Khal rapporte à Fabrice vera plus tard en perquisition la rédemption. Toutes les commu- de ces hommes et le risque corrup-
S’agit-il alors simplement de se oreille compatissante. Le direc- Touil que son frère pourrait être 254 550 euros en espèces et des nautés de France peuvent vivre en- tif qui peut exister à les côtoyer.
moquer de lui et de montrer à son teur de la division 3 de la pri- soupçonné. « Tu lui apprends pièces d’horlogerie estimées à un semble. C’est la raison pour la- Jusque derrière les barreaux. p
ami combien il est facile de cor- son de Fresnes critique en effet qu’il est suivi (…) mais dis-lui de total d’environ 650 000 euros. En- quelle les détenus de toutes confes- jean-baptiste jacquin
rompre ? Envisage-t-il cela comme « l’acharnement » du juge Renaud faire attention. Tu vois ce que je tendu par la police, Fabrice Touil a sions se sentent mieux en troi- et simon piel

Forte mobilisation des avocats contre la réforme de la justice U N I VERS I T É


Montpellier : la salle des
serveurs « vandalisée »
L’hypothèse d’un report à l’automne de la discussion au Parlement du projet de Nicole Belloubet est posée à Paul-Valéry
La salle des serveurs informaieur,
cela «vise à empêcher les étudiants
de passer leurs examens».tiques de

I l sera difficile pour la garde


des sceaux d’ignorer le succès
de la mobilisation contre le
projet de réforme de la justice,
mercredi 11 avril. La manifesta-
et les organisations représentati-
ves des avocats (Conseil national
des barreaux et Conférence natio-
nale des bâtonniers) était destinée
à demander le retrait du projet de
l’organisation des tribunaux sont
la caractéristique de ce projet de
réforme. Les professionnels y
voient de nombreuses sources
d’inquiétude.
tieux dans les grands tribunaux.
Quel est l’intérêt pour le justiciable ?
Les gens risquent de renoncer à la
justice plutôt que d’aller à Lille. »
Reconnaissable grâce à une ban-
avec les tribunaux de grande ins-
tance, car les besoins énormes de la
justice sont au pénal, qui va aspirer
les moyens. C’est sûr, une affaire de
poules du voisin, cela ne semble pas
l’université bloquée Paul-Valéry, à
Montpellier, a été «vandalisée»,
mercredi 11 avril. Pour le ministère
de l’enseignement supérieur, cela
« vise à empêcher les étudiants de
tion nationale organisée à Paris, loi de programmation de la justice derole aux couleurs de l’Union une affaire de grande justice, mais passer leurs examens ».
qui a réuni essentiellement des que Nicole Belloubet, garde des « Justice du quotidien sacrifiée » syndicale des magistrats, Aurore si elle n’est pas prise au sérieux, cela
avocats venus de toute la France et sceaux, doit présenter le 18 avril Hugo Van Cauwenberge, avocat à Docquincourt, juge d’instance à peut se finir en coups de fusil. » MI GRAN TS
quelques magistrats et fonction- en conseil des ministres. Avesnes-sur-Helpe (Nord), est Dreux (Eure-et-Loire), voit dans la La forte mobilisation pourrait Le Conseil d’Etat rejette
naires de la justice, a compté En contrepartie d’une hausse du venu à Paris avec la moitié des réforme « la mort lente de la justice peser dans le calendrier parle- un recours contre
4 000 personnes, selon la police, budget de la justice de 24 % sur 34 avocats de son barreau. Il s’in- de proximité », malgré la promesse mentaire, alors que le gouverne- la « circulaire Collomb »
7 000, selon les organisateurs. Des cinq ans, cette loi cherche à sim- quiète d’une réforme qui entraîne- du gouvernement de ne fermer ment va devoir arbitrer entre Le Conseil d’Etat a définitivement
rassemblements ont également plifier les procédures, en particu- rait, selon lui, un recul de l’accès à aucun lieu de justice. Selon cette les nombreux projets de loi cen- rejeté, mercredi, le recours déposé
été organisés devant des palais de lier pour les petits litiges de la justice. « Si je dépose une requête magistrate, « la justice du quoti- sés être débattus avant l’été. Cer- par des associations contre la «cir-
justice en région. masse, afin que les magistrats se en divorce à Lille, je serai convoqué dien [les litiges de consommation, tains évoquent l’hypothèse d’un culaire Collomb» de décembre
Cette journée « justice morte », concentrent sur les affaires civiles dans neuf mois, contre trois mois à de bail, le surendettement, les tu- report à l’automne du texte de 2017 organisant un recensement
appelée par une large intersyndi- ou pénales les plus complexes. La Avesnes-sur-Helpe, et le gouverne- telles, etc.] va être sacrifiée lors de Mme Belloubet. p des migrants dans les structures
cale (magistrats, greffiers, avocats) numérisation et la souplesse dans ment veut regrouper les conten- la fusion des tribunaux d’instance j.-b. j. d’hébergement d’urgence.
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018 sports | 13

Comment la Russie a acheté le biathlon


« Le Monde » révèle les méthodes de Moscou pour corrompre les cadres de la Fédération internationale

ENQUÊTE

C
ombien de grosses cou-
pures peut-on faire en-
trer dans une petite va-
lise diplomatique ? Le
débat n’est pas tranché quand Gri-
gori Rodchenkov, le directeur du
laboratoire antidopage de Mos-
cou, pénètre dans la pièce.
Alexander Tikhonov, vice-prési-
dent de la Fédération internatio-
nale de biathlon (IBU), soutient Viktor
qu’une telle mallette peut renfer- Maygurov, vice-
mer entre 200 000 et 300 000 dol- président de la
lars (entre 160 000 et 240 000 Fédération russe
euros). Alexander Kravtsov, chef de biathlon
de mission de la Russie pour les (à gauche),
Jeux olympiques de Sotchi, s’entretient
en 2014, estime qu’on peut y faire avec Anders
tenir jusqu’à 400 000 dollars. Besseberg,
La question est importante : il à la tête de
s’agit d’estimer le montant qui a la Fédération
été remis au Norvégien Anders internationale,
Besseberg, président de l’IBU, en janvier 2016,
pour s’assurer de son soutien des à Ruhpolding
intérêts russes dans le biathlon. (Allemagne).
La scène est présumée avoir eu ANDREI IVANOV/
lieu à l’été 2013. Elle a été relatée TASS VIA GETTY IMAGES
aux enquêteurs de l’Agence mon-
diale antidopage (AMA) par Gri-
gori Rodchenkov lui-même, dé-
sormais lanceur d’alerte réfugié
aux Etats-Unis. Selon un rapport
confidentiel de l’AMA, que Le
Monde a pu consulter, la Russie a
noyauté depuis plusieurs années
l’IBU, selon un schéma similaire à
celui éprouvé dans l’athlétisme.
Les enquêteurs ont recueilli les
témoignages d’un informateur des accusations dont il fait l’objet. ner des contrôles hors compétition ders Besseberg, pour des chasses an : il était donc demandé aux fé-
anonyme puis de Grigori Rod- En 2009, pour la première fois, le dans le cadre du passeport. »
Le train de vie notamment, depuis plus de dérations internationales de tout
chenkov sur les relations entre les lanceur d’alerte Grigori Rodchen- Au moment de la rédaction du fastueux de quinze ans. Et sur son train de vie faire pour ne pas attribuer de
dirigeants du sport russe et ceux kov a entendu parler d’une rela- rapport de l’AMA, fin 2017, onze fastueux – « superbe maison », grande compétition à la Russie.
de l’IBU : le président Anders Bes- tion privilégiée entre la Russie et dossiers de passeport biologique
M. Besseberg, trois voitures de luxe – peu en Pourtant, face aux candidatures
seberg et sa secrétaire générale, l’IBU. Dans la bouche d’un vété- apparaissaient comme atypiques, peu en rapport rapport avec ses revenus officiels slovène et tchèque, la Russie avait
l’Allemande Nicole Resch. ran du KGB, chargé lui-même de dont six appartenant à des athlè- d’agriculteur et de président de été désignée à l’issue d’un vote
Mardi 10 avril, les polices autri- « superviser » cette relation. De- tes russes. Mais seul Ustyugov fai-
avec ses revenus l’IBU, qui lui garantit une indem- ayant surpris jusqu’au sein même
chienne et norvégienne ont pro- puis, les biathlètes russes ont sait l’objet d’une procédure. d’agriculteur nité de 20 000 à 30 000 euros par de l’IBU. Sur 56 électeurs, 49
cédé à des perquisitions, a an- remporté huit médailles olympi- Hormis de fréquents voyages en an. L’enquête policière devra dé- avaient voté, dont 25 en faveur de
noncé l’AMA dans un communi- ques et cinquante courses de Russie et des rapports de proxi-
et de président terminer si des fonds russes, par la Russie : juste ce qu’il fallait pour
qué, respectivement au siège de Coupe du monde. mité avec la fédération russe, de la Fédération exemple transmis dans une valise passer au premier tour. Selon l’in-
l’IBU à Salzbourg et au domicile Avec quel « moteur » ? La place l’AMA ne dispose pas d’élément diplomatique, ont pu aider à amé- formateur anonyme de l’AMA, la
d’Anders Besseberg. L’IBU a pré- centrale du biathlon dans le pro- accablant contre Nicole Resch, se-
internationale, liorer ses fins de mois. Fédération russe avait proposé
cisé dans un communiqué que gramme russe de dopage orga- crétaire générale de l’IBU depuis interroge Depuis 2002, M. Besseberg a entre 25 000 et 100 000 euros à
Nicole Resch avait demandé à se nisé était déjà connue. L’enquête 2008. Mais elle constate que l’Alle- toujours été épaulé par un vice- des membres du congrès. Et avant
mettre en retrait de ses fonctions de l’AMA explique désormais mande est la gestionnaire exclu- président russe. « Besseberg est le scrutin à bulletin secret,
pour la durée de l’enquête, qui comment il est passé au travers sive des passeports biologiques sous mon contrôle », aurait un M. Besseberg « s’est levé et a de-
pourrait remettre en cause le re- des contrôles, et notamment au sein de la fédération et que jour dit Alexander Tikhonov à mandé à toute l’assemblée de vo-
tour en grâce de la Russie dans le d’une nouvelle méthode de détec- ceux-ci sont gérés avec un éton- boratoire, alors contraint de les Grigori Rodchenkov. Tikhonov, ter pour la Russie ».
sport international. tion, le passeport biologique. nant laxisme. déclarer non valables en vertu des légende de la discipline, a tenu le Il fallut cinq mois et des cour-
Anders Besseberg et Nicole Comme la Fédération internatio- règles de l’AMA. Quatre de ces cinq poste de vice-président de 2002 à riers pressants de l’AMA pour que
Resch n’ont pas répondu aux sol- nale d’athlétisme, l’IBU a tout fait Echantillons non valables échantillons appartenaient au re- 2010, années durant lesquelles il l’IBU, menacée d’être déclarée
licitations du Monde. Deux de- pour qu’aucune procédure ne soit Les enquêteurs ont par ailleurs lais masculin russe, qui rempor- fit l’objet en Russie d’une enquête non conforme à son tour, accepte
mandes à la Fédération russe de ouverte contre des Russes. été mis au courant d’un étonnant tera l’or huit jours plus tard. De pour complicité de tentative de d’annuler cette décision. Avant
biathlon concernant MM. Krav- L’IBU, d’après Grigori Rodchen- dysfonctionnement lors des Jeux nouvelles analyses ont ensuite meurtre, puis d’une condamna- cela, M. Besseberg a pris ses pré-
tsov et Tikhonov, deux des prota- kov, transférait les profils sus- de Sotchi. Le 14 février 2014, l’IBU permis d’identifier de forts indi- tion en 2007. L’odeur de soufre cautions : il s’est enquis de la pos-
gonistes de la fameuse scène de la pects de biathlètes russes à Ru- prélève des échantillons de vingt ces de dopage dans deux de ces qui l’accompagnait n’avait jamais sibilité que la Russie soit de nou-
mallette, n’ont pas abouti. sada, l’agence russe antidopage, biathlètes de différentes nationa- quatre échantillons invalidés. poussé M. Besseberg à s’en sépa- veau candidate dans l’éventualité
et ainsi « s’assurait que les athlè- lités et souhaite les analyser avec L’IBU est de longue date perçue rer, malgré les demandes répé- où l’agence antidopage russe (Ru-
« Machination » tes dopés ne puissent pas être re- sa propre machine – une pratique comme favorable à la Russie, qu’il tées d’autres dirigeants du sport. sada) serait réintégrée par l’AMA.
« Le but premier de la corruption pérés ». Les profils étaient étudiés fortement déconseillée par s’agisse de son inertie après des Et il a repoussé la décision au con-
est de protéger les athlètes russes dans le bureau d’Alexander Kra- l’AMA. Ce jour-là, pourtant, la ma- affaires de dopage, de l’attribution Preuve de favoritisme grès de 2018, afin de lui laisser
dopés, écrit l’AMA dans son rap- vtsov, président de la Fédération chine portable casse et l’IBU est répétée de grands événements ou Autre preuve du favoritisme dont une ouverture.
port bouclé fin 2017. La Russie a russe de biathlon, en sa présence contrainte d’envoyer les échan- du choix du vice-président de aurait bénéficié la Russie ces der- Mais le lieu des Mondiaux de
ciblé avec succès l’IBU, plus spé- et par quatre spécialistes dont tillons au laboratoire du Comité l’instance. Les accusations du doc- nières années : l’attribution, le biathlon 2021 est désormais le
cifiquement M. Besseberg et M. Rodchenkov lui-même. « Les international olympique. teur Rodchenkov et de l’informa- 4 septembre 2016, des champion- moindre des soucis de M. Besse-
Mme Resch, afin qu’ils fassent profils envoyés par l’IBU révé- Seulement, cinq des vingt teur anonyme de l’AMA éclairent nats du monde 2021 à Tioumen berg, de la Fédération russe de
avancer les intérêts russes. M. Bes- laient que près de 50 % des biathlè- échantillons sont mystérieuse- ces faits d’un jour nouveau. (Sibérie). L’agence russe antido- biathlon et de l’IBU dans son
seberg et Mme Resch sont complices tes russes se dopaient », explique ment retardés : ils mettent plus de L’AMA s’interroge sur les fré- page était alors déclarée non con- ensemble. p
à parts égales et sont très proba- M. Rodchenkov, qui assure les trente-six heures à rejoindre le la- quents voyages en Russie d’An- forme par l’AMA depuis près d’un clément guillou
blement chacun au courant du avoir vus trois fois.
rôle de l’autre dans la machina- Le profil le plus suspect était, se-
tion. (…) L’efficacité de cette straté-
gie est mise en évidence par :
lon lui, celui du biathlète Evgeny
Ustyugov. Malgré des valeurs san-
La position de Moscou encore fragilisée
– le soutien inaltérable de M. Bes- guines anormales depuis 2010,
seberg aux intérêts russes ; Ustyugov n’avait jamais été in- après l’enquête judiciaire française sée alors qu’elle revenait progressivement dopage dans le contexte des révélations
– la gestion suspecte des obliga- quiété par l’IBU. Entre-temps, le sur la Fédération internationale d’athlé- en odeur de sainteté. A l’issue des Jeux sur la corruption du biathlon mondial. Il
tions du passeport biologique par Russe a remporté deux titres tisme et les rapports McLaren et Schmid sur olympiques de Pyeongchang, elle avait rapi- est peu probable, en revanche, que la réin-
Mme Resch ; olympiques et une médaille de le programme de dopage des Jeux olympi- dement été réintégrée par le Comité inter- tégration du Comité olympique russe soit
– l’attribution initiale des Mon- bronze. Il a pris sa retraite à seule- ques de Sotchi, on pensait tout savoir de la national olympique après avoir été con- remise en cause.
diaux 2021 à la Russie. » ment 28 ans, en 2014. machination russe pour corrompre le sport trainte de disputer les Jeux sous une ban- Au moins ces nouvelles révélations ne
Les seize pages de ce rapport, si- Une procédure pour dopage mondial. Le rapport confidentiel de nière – relativement – neutre. touchent-elles pas le football : dans deux
gné de la main de Günter Youn- vient d’être ouverte à son encon- l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mois commence en Russie la Coupe du
ger, chef du service investigation tre à la demande de l’AMA et elle dans nos colonnes montre que le docteur Réintégration politiquement délicate monde. C’est le temps qu’il reste à la FIFA
de l’AMA, sont dévastatrices pour pourrait déboucher sur un retrait Grigori Rodchenkov avait un autre atout L’AMA avait aussi exprimé son satisfecit sur pour clarifier la situation des footballeurs
M. Besseberg, premier et unique de ses résultats, notamment de dans sa manche, et pas des moindres. les opérations d’une Rusada (agence russe russes dont le nom apparaît dans le rap-
président de l’IBU depuis 1993. son titre olympique de la mass- C’est dorénavant aux autorités alleman- antidopage) renouvelée dans sa direction port McLaren.
Artisan de l’explosion médiati- start à Vancouver (Canada), des, autrichiennes et norvégiennes, tra- et, paraît-il, dans son mode de fonctionne- L’IBU, de son côté, s’apprête à vivre des
que de ce sport, le Norvégien de en 2010, acquis devant le Français vaillant de concert avec l’AMA, d’établir la ment. Manquaient deux éléments cruciaux moments compliqués. Soutenir coûte que
72 ans est, parmi les présidents de Martin Fourcade. véracité des faits allégués par l’ancien direc- avant de déclarer à nouveau conforme Ru- coûte son président Anders Besseberg re-
fédérations olympiques, le plus « Sous le contrôle de Mme Resch, teur du laboratoire antidopage de Moscou sada : la reconnaissance officielle des faits viendrait à se décrédibiliser un peu plus
ancien à son poste. Son sixième l’IBU a le programme de passeport et par un informateur tenu secret par décrits dans le rapport d’enquête de Richard aux yeux de l’AMA, au moment où celle-ci
mandat expire cette année. An- biologique le plus problématique l’Agence. Et de cerner l’ampleur des compli- McLaren et l’accès aux échantillons mis vient d’élargir ses pouvoirs de sanction vis-
ders Besseberg est aussi membre parmi les sports d’hiver en endu- cités dont ont bénéficié, au sein de la Fédé- sous séquestre au laboratoire de Moscou. à-vis des organisations ne respectant pas
du conseil de fondation de l’AMA, rance, constatent les enquêteurs ration internationale de biathlon (IBU), les Quand bien même ces conditions se- ses règles. Des décisions fortes devront être
son « gouvernement », depuis sa de l’AMA. Elle a été la dernière fédé- dirigeants du biathlon russe. raient remplies dans les semaines à venir, prises sans attendre le congrès de l’IBU, tra-
création en 2000 ; une fonction ration internationale à introduire Dans l’attente des progrès de l’enquête, la il serait politiquement délicat de réinté- ditionnellement organisé en fin d’année. p
loin d’être anodine compte tenu le programme biologique et à me- Russie voit de nouveau sa position fragili- grer Rusada dans l’Agence mondiale anti- cl. gu.
14 | horizons 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

beyrouth - correspondant

L
a presse libanaise la présentait
comme « une grande et belle
brune aux yeux verts ». Une enjô-
leuse, fausse Suédoise et vraie
Israélienne, rompue aux techni-
ques de communication clandes-
tine et à l’art de l’effeuillage sur Skype. Tout, y
compris son identité, « Colette Vianvi », nim-
bée d’un exotisme suranné, faisait d’elle une
parfaite Mata Hari proche-orientale. Sa vic-
time ? Un modeste comédien libanais, Ziad
Itani. Grâce à un chantage à la sex-tape, la ten-
tatrice venue de Tel-Aviv l’avait, paraît-il,
convaincu de collecter des informations sur
des figures politiques de premier plan,
comme le ministre de l’intérieur, Nohad Al-
Machnouk, en vue d’un possible assassinat.
Le service de sécurité ayant mené l’enquête
disposait de messages électroniques incrimi-
nants mais aussi d’aveux circonstanciés. L’af-
faire était entendue : Ziad Itani, arrêté en
novembre 2017, avait trahi son pays au profit Le comédien Ziad Itani, à sa sortie de prison, le 13 mars, à Beyrouth. ANWAR AMRO/AFP
du Mossad, infamie suprême au pays du

A Beyrouth,
Cèdre, où les dix-huit années d’occupation
israélienne (1982-2000) et les trente-trois
jours de bombardements de 2006, lors de la
guerre entre Tsahal et le mouvement chiite
Hezbollah, ont laissé de profondes cicatrices. « C’est un cirque, grimace Hossam Itani,
L’affaire commence fin novembre 2017 journaliste au quotidien Al-Hayat. Ceux qui
quand se répand dans les médias nationaux ont enterré Ziad en novembre l’applaudissent

l’espion
la rumeur qu’une tentative d’assassinat vi- aujourd’hui. Mais il est évident que le gouver-
sant Nohad Al-Machnouk, l’un des barons du nement va tout faire pour étouffer ce scan-
mouvement du Futur, le parti à dominante dale. Dans un autre pays, le général Saliba
sunnite du premier ministre, Saad Hariri, aurait déjà démissionné. » « Le premier minis-
vient d’être déjouée. La Sécurité de l’Etat, l’un tre veut préserver l’intégrité de l’Etat, se justi-
des quatre services de renseignement du fie une source gouvernementale, tout en
pays, annonce dans la foulée avoir capturé la assurant que, si la torture est prouvée, des

qui mimait
cheville ouvrière de ce complot ourdi par mesures seront prises. La justice a fait dans
« l’ennemi israélien ». C’est un certain Ziad cette affaire la preuve de son honnêteté. »
Itani, auteur et interprète de monologues
comiques, doté d’une petite notoriété dans « UN SYSTÈME À LA DÉRIVE »
les milieux de gauche. A en croire l’agence de Les bons connaisseurs de l’appareil d’Etat
presse officielle libanaise, il aurait été libanais sont moins optimistes. Les déboires
confondu « après plusieurs mois de sur- de Ziad Itani confirment une rumeur insis-
veillance et d’enquête, menées par une unité tante, à savoir qu’au lieu de protéger les
spécialisée, placée sous les ordres du général citoyens des hackeurs, les bureaux de lutte
Tony Saliba », le chef de la Sécurité de l’Etat. Le
président Michel Aoun félicite aussitôt le haut
Des services de sécurité qui se font concurrence, contre la cybercriminalité en nourrissent en
leur sein, à des fins de règlement de comptes
gradé, qui est l’un de ses protégés, et contacte,
bien sûr, le ministre pour se réjouir qu’il soit
un comédien qui improvise et une mystérieuse personnels ou politiques. Des noms de Liba-
nais, possiblement piégés comme Ziad, com-
sain et sauf. Ce dernier devient ainsi
« l’homme qui a réchappé à un projet d’atten-
Mata Hari aux yeux verts… Cette étrange affaire mencent à circuler. « Cette histoire abracada-
brante est un révélateur de la décrépitude de
tat israélien », un titre de gloire au Liban.
a fait grand bruit au Liban ces derniers mois nos institutions, s’indigne Nadim Houry, de
l’ONG Human Rights Watch. Elle met en
LE COSTUME ÉTAIT TROP LARGE lumière l’incompétence des services de sécurité,
Abreuvés de fuites par le bureau du général le manque de garde-fous et l’ineptie de la classe
Saliba, les journaux déballent dans les jours politique. Le Liban n’est pas une dictature, mais
suivants tous les détails de « l’affaire Itani » : la bre des trois autres agences de renseigne- des quelques éléments dont disposent ses un système à la dérive qui happe des gens. Com-
rencontre supposée, sur les réseaux sociaux, ments, n’est pas remis en question. interrogateurs sur une supposée complice. bien d’autres Ziad dorment en prison ? »
entre le comédien et la fameuse « Colette », Au bout de quelques semaines, les premiers Objectif : gagner du temps. C’est ainsi, pour Pour Nizar Saghieh, le directeur de l’ONG
officiellement membre d’une association doutes surgissent tout de même. On parle de aller en quelque sorte dans leur sens, qu’il Legal Agenda, ce dernier a été « livré en
pour l’amitié entre les peuples ; leur conver- tortures et d’aveux extorqués devant le juge. invente le personnage de la vénéneuse Colette pâture à l’opinion publique par des policiers
sation, d’abord badine, qui tourne en séances Dans l’affaire bis qui émerge peu à peu, deux Vianvi, les virements bancaires et les galipet- en quête de publicité, des médias avides de
de masturbation devant la webcam ; le nouveaux protagonistes font leur appari- tes sur Internet. Et c’est ce scénario rocambo- scoops et des politiciens flattés de se retrouver
coming out israélien de la belle, qui oblige sa tion : la major Suzanne Al-Hajj, chef du lesque que le général Saliba, pressé de faire dans le collimateur d’Israël ». Le journaliste
proie à collaborer sous peine de balancer sur bureau de lutte contre la cybercriminalité briller son service, livre sans ciller à la presse. Radwan Mortada, qui a couvert ce dossier
Internet leurs cinq à sept électroniques ; le des Forces de sécurité intérieures (FSI), et le Lorsque les enquêteurs comprennent, trois pour Al-Akhbar, se défend : « Quand vous
transfert de 10 000 dollars pour que l’homme pirate informatique Elie Ghabash, l’un de ses jours plus tard, que l’artiste s’est moqué regardez le profil des Libanais recrutés par le
de théâtre se relooke, infiltre l’élite politico- acolytes de l’ombre. Dans le courant du mois d’eux, la farce vire au tragique. Ziad Itani est Mossad, vous découvrez qu’il y a de tout, des
médiatique libanaise et y promeuve les ver- de février, on apprend que la première a passé à tabac par ses geôliers, qui persistent à concierges, des chauffeurs de taxi, etc. Ce
tus de la normalisation avec Israël. demandé au second de fabriquer de fausses prendre au sérieux le dossier bidon qu’on n’était donc pas absurde qu’il s’intéresse à
Le quotidien à la pointe de ces « révélations » discussions sur Internet impliquant une « CETTE HISTOIRE leur a transmis. La famille du comédien et les Ziad. Les plus hautes autorités avaient félicité
est Al-Akhbar, le porte-voix de la gauche anti-
impérialiste arabe, favorable au Hezbollah.
agente israélienne fictive et Ziad Itani. Dès
lors, le vrai rôle des différents protagonistes
ABRACADABRANTE quelques personnes qui ont découvert le pot
aux roses désespèrent d’être entendues par
la Sécurité de l’Etat. N’importe quel journa-
liste aurait publié ces informations. »
L’affaire tombe à point nommé pour ce jour- commence à se préciser, obligeant les médias EST UN RÉVÉLATEUR les autorités. Le déblocage intervient fin L’inquiétude des observateurs est d’autant
nal, qui mène une campagne effrénée – du à revenir aux origines de l’affaire… février lorsque, après un long bras de fer plus grande que la conférence de Rome,
« maccarthysme », disent ses détracteurs – A priori, tout est parti de la major Al-Hajj, DE LA DÉCRÉPITUDE entre services, le juge d’instruction dessaisit mi-mars, au cours de laquelle la commu-
contre l’intelligentsia libérale arabe, suspecte,
à ses yeux, de faiblesse à l’égard d’Israël. Dans
une femme mue par la vengeance. Au mois
d’octobre, elle a été mise à pied après qu’un
DE NOS la Sécurité de l’Etat du cas Itani et le confie à
la branche des renseignements des FSI, à
nauté internationale a promis des centaines
de millions de dollars d’aide à l’armée et aux
L’Orient-Le Jour, un quotidien francophone de site d’information a publié une capture INSTITUTIONS » l’expertise beaucoup plus pointue. Le fait FSI, a remis au goût du jour la sacro-sainte
centre droit, Colette Vianvi est érigée en suc- d’écran d’un Tweet qu’elle avait « liké », tour- qu’Achraf Rifi, rival sunnite de Saad Hariri, se antienne de la « stabilité du Liban ». « Pour nos
cesseure d’Erika Chambers et Sylvia Rafael, nant en dérision la décision d’accorder aux NADIM HOURY soit mis à crier à l’erreur judiciaire, à quelques hommes politiques, cette idée signifie qu’aussi
deux des plus célèbres agentes du Mossad Saoudiennes le droit de conduire. L’artisan membre de l’ONG mois des législatives du mois de mai, n’est longtemps qu’ils ne se battent pas, la corrup-
ayant sévi au Liban. On lit même, frisson de sa disgrâce est un journaliste nommé lui Human Rights Watch peut-être pas étranger à cette décision. En tion et les violations des droits de l’homme
ultime, que l’ensorceleuse – toujours invisi- aussi… Ziad Itani. Qui, de la major ou de son quelques jours, la machination est éventée. peuvent continuer », déplore Ayman Mhanna,
ble – s’apprêterait à séjourner dans un palace complice Ghabash, s’est pris les pieds dans Ce qui a débuté comme un mauvais film directeur de SKeyes, un centre de défense de
sur les hauteurs de Beyrouth. cette homonymie ? On ne le sait pas. La égyptien tourne alors au scandale d’Etat… la liberté d’expression.
Il n’y a pas grand monde, alors, pour s’éton- méprise est en tout cas totale : le 23 novem- Le 3 mars, la major Al-Hajj est arrêtée et, dix Des zones d’ombre persistent dans cette
ner du fait que le costume de « super-collabo » bre, à la sortie d’une représentation, le mal- jours plus tard, Ziad Itani est libéré. Il est histoire, à la fois grotesque et kafkaïenne, et
taillé à Ziad Itani paraisse un peu trop large heureux comédien est arrêté par la Sécurité conduit illico au bureau de Saad Hariri, qui un ultime rebondissement n’est pas impossi-
pour ses frêles épaules. Le fait qu’après son de l’Etat, dans les mains de laquelle un dos- l’embrasse devant les caméras et se félicite ble. Dans l’attente de sa relaxe officielle, Ziad
arrestation, il a été privé pendant vingt jours sier a atterri, attestant de contacts Internet un peu vite que l’Etat ait « corrigé par lui- Itani se fait discret. Avant de fermer son por-
de tout contact avec sa famille et son avocat, entre lui et une mystérieuse Israélienne. même l’erreur commise ». Dans la foulée, table, il a livré au journal Al-Akhbar un détail
en violation du code de procédure pénale, Jeté dans une cellule obscure, rudoyé par Nohad Al-Machnouk visite le héros du cocasse : c’est dans un documentaire télévisé,
passe également à la trappe. Le récit de la une armoire à glace qui le menace de « dé- moment à son domicile de Tariq Al-Jdeïdé, visionné quelques jours avant son arresta-
Sécurité de l’Etat, petit service affecté à la monter [sa] fille devant [lui] s’[il] n’avoue pas », un quartier sunnite de Beyrouth, fief du tion, qu’il a pioché l’idée de « Colette », l’éphé-
protection des ambassades, sans compéten- Ziad Itani fait ce qu’il sait faire : il improvise, puissant clan des Itani, où, drôle de coïnci- mère vamp aux yeux verts. p
ces informatiques, désireux de sortir de l’om- joue la comédie, développe une fable à partir dence, il se présente au scrutin de mai. benjamin barthe
| 15
CULTURE
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Clément
Hervieu-Léger,
héritier affranchi
L’homme de théâtre marqué par Patrice
Chéreau met en scène « L’Eveil du printemps »,
de Wedekind, à la Comédie-Française

RENCONTRE arrêté le théâtre pendant plusieurs


années. Ce soir-là, il était là. Après

U
n visage, un corps, un la représentation, je suis resté dis-
regard, des mots. Elé- cuter avec des amis, Patrice
ments d’un portrait. Chéreau s’est joint à nous, et nous
Le visage, chez Clé- avons entamé une conversation
ment Hervieu-Léger, est à la fois qui ne s’est jamais interrompue. »
masculin et féminin. Le corps, gra- Le décès du metteur en scène
cieux, plus athlétique qu’il n’y pa- en 2013 n’interrompt pas cette Clément Hervieu-
raît. Le regard, brûlant et clair. Les relation, précise le comédien : « Le Léger, à Paris,
mots, précis et fiévreux, viennent travail est pour moi une manière le 4 juillet 2017.
à la fois de la tête et du cœur. de prolonger ce dialogue avec lui. » AÏ BARREYRE/HANS LUCAS
A 40 ans et toujours un air d’en- Clément Hervieu-Léger joue dans
fance accroché comme une om- Gabrielle, un film que Chéreau si-
bre, il s’est taillé un joli chemin à la gne en 2005, et assiste le metteur
Comédie-Française, où il est entré en scène-réalisateur au théâtre et
en 2005 comme pensionnaire. à l’opéra, sur Cosi fan Tutte, Tris-
Rapidement, il signe des specta- tan, De la Maison des morts, de Ja-
cles remarqués et devient socié- nacek, ou Rêve d’automne, de Jon
taire le 1er janvier. Aujourd’hui, il Fosse. Il collabore avec lui à l’écri- Théâtre de l’Odéon la saison pro- Pour cet Eveil, Clément Hervieu- comme en profil perdu. Souvent,
fait entrer dans la vénérable mai- ture de deux livres, J’y arriverai un chaine. Mais aussi, dans le registre Léger travaille pour la première les psychanalystes disent qu’il L’Eveil du printemps,
son un invité sulfureux, qui jus- jour et Les Visages et les Corps. du théâtre musical et de l’opéra, fois avec Richard Peduzzi, le ne faut pas seulement savoir de Frank Wedekind.
que-là n’avait pas eu droit à cet Monsieur de Pourceaugnac, de scénographe historique de Pa- transmettre, dans la vie, mais Mise en scène :
honneur : l’Allemand Frank Wede- Leurs mots, notre vie Molière et Lully, La Didone, de trice Chéreau. « Avant, cela serait également savoir hériter. De Clément Hervieu-Léger.
kind (1864-1918), son monde de dé- Jeune chevalier adoubé par le sei- Cavalli, avec William Christie, et venu trop tôt, tant son univers est toute évidence, Clément Hervieu- Comédie-Française, salle
sirs incandescents et réprimés, et gneur, le risque était grand pour lui Mitridate, re di Ponto, de Mozart, fort », constate-t-il. Chéreau, en- Léger a su. p Richelieu, du 14 avril au 8 juillet.
cette pièce magnifique qu’est de subir l’influence trop forte du avec Emmanuelle Haïm. core et toujours, jamais très loin, fabienne darge www.comedie-francaise.fr
L’Eveil du printemps. Ce classique maître. « Mais j’ai eu la chance, là Qui a dit que le répertoire était
de la modernité va bien à Clément aussi, d’être appelé par Marcel Bo- une chose poussiéreuse ? Clément
Hervieu-Léger, qui semble tou- zonnet, alors administrateur, pour Hervieu-Léger sait qu’il n’en est
jours tenir l’équilibre entre deux entrer à la Comédie-Française rien et qu’on peut dire autant sur
pôles. Il ne se destinait pas au théâ- en 2005, se souvient-il. En tant aujourd’hui avec une œuvre du

LA VILLA
tre, lui le fils de deux sociologues, qu’acteur du Français, on joue beau- XVIIe siècle qu’avec un texte écrit
Bertrand Hervieu, spécialiste du coup et on est sans cesse confronté hier. « En tant que comédien
monde agricole, et Danièle Her- à des esthétiques différentes, ce qui comme en tant que metteur en
vieu-Léger, labourant le champ re- m’a permis de me construire, y com- scène, j’ai la même obsession : trou-
ligieux et spécifiquement celui du pris a contrario d’ailleurs. J’ai adoré ver l’équilibre entre la manière dont
catholicisme, et dont la voix, forte jouer dans Les Fables de La Fon- l’œuvre ou le personnage se rappro-
et précise, s’est plusieurs fois ex- taine montées par Bob Wilson et j’ai che de moi et la manière dont je me
primée, dans les colonnes du adoré certains de ses spectacles en rapproche d’eux, analyse-t-il. Si
Monde notamment, pour démon- tant que spectateur. Mais ce n’est vous vous intéressez à la vie de Mo-
ter les approximations anthropo- pas du tout le théâtre que j’ai envie lière ou de Jean-Luc Lagarce, ce n’est
logiques des adversaires du ma- de faire comme metteur en scène. » pas pour faire leur biographie sur
riage pour tous. Clément Hervieu-Léger reste scène. C’est parce que cela vous
profondément marqué par Ché- oblige à mettre de votre propre vie
« Bon élève » reau, avec qui il partage « un goût dans le spectacle que vous montez.
« Je me voyais plutôt faire Sciences du répertoire et des textes et une En tant qu’artiste, vous ne pouvez
Po ou l’ENA et devenir fonction- même obsession du rapport entre pas faire l’économie de vous- ÉDITION SPÉCIALE
naire : la notion de service public
m’a été inculquée de naissance, et
le corps et le mot, de l’incarnation,
de l’engagement des corps ». Mais
même. » Un fil ténu mais tenu, avec
autant de constance que de discré- FNAC
m’a toujours importé, note-t-il. il a su trouver sa propre identité de tion, court donc tout au long des
Mais l’univers de la scène n’a ja- metteur en scène, au fil de specta- spectacles de Clément Hervieu-Lé- EN DVD ET BLU-RAY TM

mais été loin : ma grand-mère, pro- cles toujours raffinés et profonds, ger, et notamment à travers les INCLUS IMPRESSIONS DE TOURNAGE (23 MN),
fesseure de lettres et passionnée de signés à la Comédie-Française ou trois personnages d’Alceste (Mo- LE MAKING OF DE LA VILLA,
KI LO SA ?, LONG-MÉTRAGE
théâtre, m’y a beaucoup emmené, ailleurs : La Critique de l’école des lière), de Florimond (Marivaux) et DE ROBERT GUÉDIGUIAN (1985 - 85MN)
ma mère a fait l’école du Théâtre femmes et Le Misanthrope de Mo- de Louis (Lagarce), tous trois inter-
national populaire (TNP) en même lière, L’Epreuve et Le Petit-Maître prétés par Loïc Corbery, son ami,
temps que Sciences Po, et j’ai fait de corrigé de Marivaux, Le Pays loin- son double, son alter ego de
la danse classique dès l’âge de tain de Jean-Luc Lagarce, créé au théâtre. Un fil tendu sur la diffi-
6 ans. » Le théâtre l’a attrapé à Théâtre national de Strasbourg à culté de dire le désir homosexuel
peine son bac en poche. Le « bon l’automne 2017 et programmé au ou « anormal », de l’assumer
élève » n’a même pas eu le temps auprès de sa famille et de la société,
de suivre une formation de comé- et sur la solitude qui s’ensuit. SUR LES ÉDITIONS
dien. « Mais j’ai eu la chance inouïe SPÉCIALES FNAC
d’avoir une autre école », sourit-il. « Il y a de votre Chéreau toujours Du 03 au 16 avril
Un soir de l’hiver 2003, alors Cette question du désir est égale-
qu’il vient juste de terminer les re-
vie dans un ment au cœur de L’Eveil du prin-
présentations d’Antoine et Cléo- spectacle. En tant temps. Wedekind y met en scène
pâtre, sous la direction de Daniel une bande de jeunes gens tra-
Mesguich, il prend un billet pour
qu’artiste, vous vaillés par des appétits sexuels en
aller voir Phèdre, de Racine, mis en ne pouvez pas butte à une société et des adultes
scène par Patrice Chéreau aux Ate- dressés sur leurs certitudes. « La
liers Berthier. « Je n’avais jamais vu
faire l’économie pièce a été écrite en 1890, mais elle
de spectacle de Chéreau, il avait de vous-même » est d’une modernité et d’une cru-
dité inouïes, observe-t-il. Cette “in-
sensée cochonnerie”, comme l’ap-
pelait Wedekind avec dérision, a
d’ailleurs été rapidement censurée,
après sa création au début du siè-
0123
hors-série
DANS LA TÊTE
cle. Elle a inspiré à Freud ses Essais
sur la théorie sexuelle, et à Lacan
DES ROBOTS un texte célèbre. Avec elle, c’est la
INTELLIGENCE ARTIFICIELLE première fois que la sexualité des
ET ROBOTIQUE jeunes est le sujet d’une œuvre dra-
matique. Wedekind y aborde, sans
intelligence

Dans
artificielle tabous ni enjolivements, le maso-
et robotique

la tête
chisme, l’autoérotisme, la mastur- *Ofres réservées aux adhérents du 03 au 16 avril 2018 sur présentation de la carte adhérent FNAC en cours de validité. Le compte de fidélité de l’adhérent sera automatiquement crédité
de 5 euros Fnac. Le cumul de 10€ sur le compte de fidélité donne droit à un chèque cadeau de 10€ valable pour un achat de plus de 10€. Le chèque cadeau Fnac est valable en magasin
Un hors-série du « Monde » FNAC et sur fnac.com pour un achat de plus de 10€ hors livre, cofrets et cartes cadeaux, tirages photos, cartes de téléphonie, abonnements téléphoniques et internet, billetterie et voyage.
bation collective, l’homosexualité,
Des
Ofre valable dans les magasins Fnac participant à l’opération et sur fnac.com (produits vendus et expédiés par fnac.com). Ofre non cumulable avec toute autre remise ou promotion
réservée ou non aux adhérents. Dans la limite des stocks disponibles.
100 pages - 8,50 €
le suicide et l’avortement, menant
robots Chez votre marchand de journaux
et sur Lemonde.fr/boutique
au passage une charge implacable CAHIERS
CINEMA
DU

contre les principes éducatifs en


cours à son époque. »
16 | culture 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

« Luisa Miller », de Verdi, de la scène au cinéma


L’œuvre, donnée au Metropolitan Opera, à New York, sera diffusée en direct le 14 avril dans 164 salles françaises

LYRIQUE teur dans Don Carlos, le deuxième


acte de Luisa Miller offre au comte
Walter et à son âme damnée, le
new york
courtisan Wurm, un moment

U
ne armada de caméras hautement dramatique. Les deux
a envahi la salle du méchants de l’opéra, complices
Metropolitan Opera dans le meurtre qui a assuré au
de New York, qui comte sa position sociale, sont
accueille, ce lundi 9 avril, la tout simplement impression-
quatrième représentation de nants. Alexander Vinogradov,
Luisa Miller, de Verdi, dans la grain serré et voix de stentor, qui
production créée en octobre 2001 campe un Walter d’une sauvage-
par le metteur en scène australien rie inouïe et fait des débuts
Elijah Moshinsky. Elle n’avait pas Placido remarqués dans le rôle, et l’igno-
été reprise depuis seize ans. Domingo ble Wurm de Dmitry Belosselskiy,
L’objectif : assurer, avec une ver- et Sonya qui pousse l’art de la perversion
sion de secours, la diffusion du sa- Yoncheva au sommet du cynisme. Pour être
medi 14 avril dans les cinémas du dans « Luisa un personnage secondaire, la du-
monde entier. Le dernier jalon ver- Miller » chesse Federica d’Olesya Petrova
dien, créé en 1849 au San Carlo de CHRIS LEE frappe par la noblesse de son beau
Naples, avant la « Trilogie popu- timbre légèrement voilé. Quant à
laire » (Rigoletto, Il Trovatore et la jeune mezzo Rihab Chaieb, en
La Traviata), sera projeté en direct Laura (l’amie de Luisa), encore
et en HD. Luisa Miller fait en effet membre du Lindemann Young
partie des dix productions de la Artist Development Program
saison 2017-2018 sélectionnées destiné aux jeunes chanteurs, elle
pour le programme « The Met : charme par la grâce de son main-
Live in HD ». En France, l’opéra sera tien et la rondeur prometteuse
diffusé dans quelque 164 salles du d’une voix ample et bien timbrée.
réseau Gaumont Pathé et associés. Au pupitre, le Français Bertrand
Ceux qui relèvent le manque de Billy a remplacé James Levine,
d’appétence du Met pour les ancien directeur musical hono-
mises en scène d’avant-garde ne raire à vie limogé le 12 mars après
seront pas contredits. Le travail de quarante ans de carrière en raison
Moshinsky se conforme visuelle- Wurm, prétendant éconduit, à – notamment l’impressionnant par la cruauté du monde. Mais ront de lui dénier ce passage au de preuves crédibles de harcèle-
ment au synopsis, tiré par le écrire une lettre de rupture à Ro- salon seigneurial aux grands pan- plus que la révolte, c’est le déses- registre plus grave, arguant que la ment et d’abus sexuels. Après une
librettiste Salvadore Cammarano dolfo pour sauver son père empri- neaux de bois gris, avec feu de poir et la résignation qui l’empor- voix n’en possède pas les couleurs lecture vive et svelte de l’ouver-
de la pièce Kabale und Liebe, de sonné et promis à la mort, Luisa, cheminée, du comte Walter – sont tent dans un touchant « Tu punis- spécifiques, notamment dans les ture, laissant la part belle aux
Schiller : l’histoire des amours pour prix de son parjure, se verra cependant un régal visuel. cimi, O Signore » digne de la victi- graves, il est vrai le plus souvent vents (la clarinette solo
impossibles de la belle Luisa, fille empoisonnée par son amoureux, Plus encore que les yeux, les maire Desdemona d’Otello. Le effleurés. Mais la projection reste d’Inn-Hyuck Cho), le chef
du vieux soldat Miller, avec Ro- lequel mourra avec elle, non sans oreilles sont à la noce. La Luisa de troisième acte, qui fait d’elle une puissante, l’énergie intacte. Et d’orchestre conduit avec élégance
dolfo, le noble fils du comte avoir poignardé son rival. Lumiè- Sonya Yoncheva se révèle idéale. martyre en robe blanche, sied à la comment résister à une telle et précision une partition riche et
Walter, promis à la duchesse Fede- res classiques, costumes d’époque Innocente et fraîche au premier chaste volupté d’un chant élégia- musicalité, un tel naturel dans la contrastée, qui accorde encore la
rica. Contrainte par le sinistre et magnifiques décors réalistes acte, elle est peu à peu rattrapée que et lumineux, plus mystique ligne, une telle sincérité d’incar- suprématie aux voix. p
que terrestre. La vaillance lumi- nation quand la tristesse d’un marie-aude roux
neuse de Piotr Beczala en Rodolfo, père tenant dans ses bras sa fille
son endurance exceptionnelle mourante dans l’acte final vous Luisa Miller, de Verdi. Avec Sonya
jusque dans le célèbre « Quando le fait venir les larmes aux yeux ? Yoncheva, Piotr Beczala, Placido
sere al placido » font de la prise de Sans atteindre à l’effroi telluri- Domingo, Olesya Petrova,

ENCORE
rôle du Polonais un événement. que provoqué par le duo de basses Alexander Vinogradov, Dmitry
La précédente mise en scène de de Philippe II et du Grand Inquisi- Belosselskiy, Elijah Moshinsky
Nathaniel Merrill avait vu défiler (mise en scène), Bertrand de Billy
dans le rôle de Miller, à partir de (direction). Metropolitan Opera,
1968, Carlo Bergonzi, José Carre- Le chef Lincoln Center Plaza, New York.
ras, Luciano Pavarotti et Placido Jusqu’au 21 avril.
Domingo, applaudi ici spontané-
d’orchestre Tél. : +33-212-362-60-00. De
conduit avec

UN DIMANCHE
ment dès sa première apparition. 24,30 € à 388,30 €. Metopera.org

Placido Domingo puissant


élégance Diffusion dans 164 salles
Un 51e rôle sur la scène du Met une partition de cinéma du réseau Gaumont
pour le grand ténor espagnol Pathé et associés. Le samedi
devenu baryton, et le 149e rôle de
riche 14 avril à 18 h 30. De 20 € à 35 €.
sa carrière ! Les puristes continue- et contrastée Liste sur Pathelive.com

BIEN REMPLI. Une série de Netflix accusée de faire


le jeu des escadrons de la mort
« Amo », de Brillante Mendoza, est vivement critiquée aux Philippines

L e vice-président des acqui-


sitions de contenus de
Netflix, Robert Roy, la dé-
crit comme « une série audacieuse
et à suspense qui a le potentiel
n’a pas fait mystère de son soutien
à M. Duterte.
La série de Netflix suscite l’indi-
gnation des organisations de la so-
ciété civile et de familles de victi-
Joint par What’s App, M. Men-
doza s’excuse de ne pas pouvoir
donner d’interviews ces jours-ci
mais s’est défendu auprès du Tele-
graph en disant s’intéresser aux
pour saisir les spectateurs ama- mes. Elles accusent M. Mendoza, « deux facettes de la médaille » : un
teurs de sensations fortes de par le qui, certes, n’élude ni la corruption gouvernement devenu « vrai-
monde ». Amo (« maître » ou ni la violence des policiers, d’avoir ment dur » sur le problème de la
« boss », en philippin), dont les laissé de côté l’aspect le plus cen- drogue, qui « doit être réglé », mais
premiers épisodes ont été mis en tral de cette guerre : très souvent, aussi une police corrompue.
ligne le 9 avril aux Etats-Unis et les escadrons de la mort sont les Ses critiques l’accusent de glori-
dans plusieurs pays – cet été en policiers eux-mêmes, qui enfilent fier la campagne de M. Duterte et
France –, se déroule aux Philippi- des cagoules à la nuit tombée afin de ne pas montrer que le policier
nes sous la présidence de Rodrigo de liquider les revendeurs qui les de jour et le tueur à moto de nuit
Duterte et sa sanglante campagne savent mouillés dans le trafic et sont souvent la même personne.
contre la drogue, qui a fait des mil- pourraient les dénoncer ou les « Lui présente les meurtres comme
liers de morts – les chiffres offi- faire chanter, ou par appât pour les le résultat avant tout de conflits en-
ciels ne sont pas fiables. Ces petits primes qui leur sont versées. tre gangs. Ça ne représente pas la
revendeurs, toxicomanes ou voi- réalité, ça ne montre pas le fait que
sins dénoncés à tort tombent sans « Une réécriture des faits » Duterte a transformé la police en
autre forme de procès. Une mère de famille dont le fils a une machine de mort. En ça, il con-
Le réalisateur, Brillante Men- été tué en avril 2017 au lendemain tribue directement à la propa-
doza, a déjà évoqué dans ses films d’une dénonciation, infondée, se- gande de Duterte, s’insurge l’acti-

NOUVELLE FORMULE
l’ultraviolence à Manille. Il re- lon elle, a lancé une pétition, si- viste Justine Balane. A voir la série,
prend ce thème dans Amo, avec gnée par 7 400 personnes cette se- le public international pourrait
CHAQUE ses propres convictions. Il a expli- maine. « Je voudrais vous deman- croire que ces morts sont justifiées.
AVEC BEAUCOUP TROP DE CHOSES DIMANCHE qué qu’il voyait la campagne anti-
drogue comme une « nécessité »,
der d’annuler cette série. La guerre
contre la drogue n’est pas la solu-
C’est une réécriture des faits com-
plice et indécente pour les familles
INTÉRESSANTES À LIRE DEDANS et ce malgré les condamnations
des Nations unies et un examen
tion. Pour moi, tuer n’est pas juste.
Chacun mérite une chance de vivre
de victimes », dit-il au téléphone.
Pour Netflix, il revient au specta-
préliminaire de la procureure de et de changer sa vie », écrit Luzvi- teur de se forger un jugement. p
la Cour pénale internationale. Il minda Siapo à Netflix. harold thibault
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018 télévision | 17
Jackie Kennedy VOTRE
SOIRÉE
TÉLÉ
ou l’art
de la représentation VE N D R E D I 13 AVR IL
Pablo Larrain évoque le stupéfiant sens TF1
de la mise en scène de l’ancienne « First 21.00 Koh-Lanta,
le combat des héros
Lady », sur un mode délicat et aérien Divertissement présenté par
Denis Brogniart.
23.20 Vendredi,
tout est permis avec Arthur
CANAL+ CINÉMA à reproduire les chromos d’épo- Divertissement présenté par Arthur.
VENDREDI 13 – 20H50 que pour mieux les retourner.
FILM Ce déploiement formel, d’une France 2
intense délicatesse, raconte une 20.55 Caïn

J
ackie a l’art de substituer des histoire à certains égards aussi Série. Avec Bruno Debrandt,
semelles de vent au plomb froide que la mort : à savoir, jus- Julie Delarme (Fr., saison 6, ép. 9 et
du biopic intégral et illustra- que dans son affliction, le stupé- Natalie Portman interprète la première dame dans le film « Jackie ». BAC FILMS 10/10 ; S5, ép. 1 et 2/10 ; S6, ép. 7/10).
tif. Sa formule tient dans une fiant sens de la mise en scène de
réduction tous azimuts. Mo- Jackie Kennedy, veuve éplorée qui France 3
ment historique précis et aigu : va se battre sur tous les fronts gende d’un autre président que visite télévisée des appartements vérité dans le show-business, 20.55 Les Rois de la parodie,
une semaine après l’assassinat de pour commencer à écrire comme son assassinat a contribué à sanc- privés du bâtiment dans une puisqu’elle est motivée par miroirs de leur époque
JFK. Instance narrative circonstan- elle l’entend la légende du défunt tifier : Abraham Lincoln. émission de CBS du 14 février 1962 l’amour que le couple Kennedy Documentaire de Sonia Gonzales
ciée : Jackie reçoit, sur la terrasse président. C’est sa confrontation Deux mythes, dont l’idéalisme qui casse la baraque, le soin ma- aurait porté à la comédie musicale (Fr., 2018, 125 min).
de la maison de vacances des Ken- au rasoir avec le journaliste politi- serait le point commun, se super- niaque qu’elle porte à sa propre Camelot (écrite par Alan Jay Lerner 23.00 La Vie secrète
nedy, un journaliste pour sa pre- que Theodore H. White, chargé de posent ici. Celui, proprement image, sa volonté enfin de trans- et Frederick Loewe), qui triompha des chansons
mière interview dans le magazine consigner ce tout premier témoi- américain et démocratique du férer publiquement le corps des à Broadway de 1960 à 1963. Le sexe en chanson
Life. Focalisation extrême sur l’hé- gnage pour Life. président Lincoln. Et celui, anglais deux enfants morts du couple Prenant le risque d’être consi- Documentaire de Chloé Chovin
roïne : Natalie Portman, en mode et monarchique, du roi Arthur. dans le tombeau présidentiel et déré pour le meilleur comme une (Fr., 2018, 55 min).
mimétique absolu, est de tous les Président Lincoln et roi Arthur Cette collusion résume peut-être familial d’Arlington. hagiographie, pour le pire comme
plans. A partir de ce noyau dur, le C’est son introduction dans cet mieux que tout la personne Il y a là, entre émotion et calcul, un exercice formaliste, Jackie est Canal+
film rayonne librement dans le entretien du motif de Camelot, qu’était Jackie Kennedy, qui avait tragédie et comédie, une manière infiniment mieux que cela : un 21.00 Le Roi Arthur :
temps et l’espace, cultive la frag- qui compare le mandat de JFK au compris très tôt et mieux que per- d’inscrire le président John Ken- film réflexif qui montre que le la légende d’Excalibur
mentation narrative, mélange règne du roi Arthur dans ce séjour sonne que la politique, est aussi, nedy et sa famille dans une pers- style est une affaire politique. p Film d’aventures de Guy Ritchie.
avec une intelligence souveraine légendaire et édénique. C’est en- et peut-être surtout, une affaire pective idéalisée qui ne corres- jacques mandelbaum Avec Charlie Hunman
reconstitution et archives, s’em- fin sa lutte avec le service de sécu- de symbole et de design. En té- pond évidemment pas à ce que (GB-EU, 2017, 125 min).
ploie dans un 16 millimètres chro- rité présidentiel pour obtenir des moignent sa prise en charge im- fut la réalité politique et familiale Jackie, de Pablo Larrain. 23.05 Logan
matiquement explosif, et sur une funérailles à pied et à cheval, dans médiate de la décoration de la des Kennedy. Même la référence à Avec Natalie Portman, Film d’action de James Mangold.
composition funèbre magnifi- un décorum délibérément em- Maison Blanche qu’elle dit vouloir la légende arthurienne, en dépit Peter Sarsgaard, Billy Crudup, Avec Hugh Jackman, Patrick Stewart
quement dissonante de Mica Levi, prunté aux obsèques et à la lé- « partager avec les Américains », sa de son marquage royal, puise en Greta Gerwig (EU, 2017, 1 h 40). (EU, 2017, 130 min).

France 5
20.50 La Maison France 5
Magazine présenté par

Jean Yanne, ce trublion visionnaire Stéphane Thebaut.


22.20 Silence, ça pousse !
Magazine présenté par
L’acteur et réalisateur dressait, en 1972, un tableau férocement drôle et prémonitoire du PAF Stéphane Marie et Carole Tolila.

Arte
20.55 Lendemain de fête
CINÉ + CLASSIC qui se révélera, et de loin, le médias audiovisuels dans les gluant ; Michel Serrault, l’intello dans la peau d’un patron aux Drame d’Asli Ozge.
VENDREDI 13 – 20 H 45 meilleur de sa filmographie en décennies à venir. qui vit de subventions publiques, idées neuves. En clair : tenter l’ex- Avec Sebastian Hülk, Julia Jentsch
FILM tant que réalisateur. Bien plus effi- Il faut dire que cet acteur, amu- Daniel Prévost, animateur prêt à périence d’une station sans lan- (All.-PB, 2016, 105 min).
cace et percutant que les pochades seur, mais aussi chroniqueur à la tout pour garder son poste, et gue de bois ni publicité. La musi- 22.40 Personne ne bouge !

S tupidité des programmes


proposés à l’antenne, bru-
talité des relations entre
employeurs et employés, pres-
sions politiques sur les dirigeants
bâclées qui suivront, du type Les
Chinois à Paris, Chobizenesse, Je te
tiens, tu me tiens par la barbichette
ou Liberté, égalité, choucroute.
En imaginant le quotidien
radio et à la télévision, connaît
parfaitement les coulisses du PAF
ainsi que les faiblesses humaines.
Avec son coscénariste, Gérard
Sire, il réussit un film incisif, aidé
Marina Vlady, lumineuse épouse
du boss, sont aussi de la partie.

Plaisir intact
Tout comme Yanne, qui, avec son
que, omniprésente, fait partie du
spectacle, les séquences de quasi-
comédies musicales aussi. Et si,
comme souvent chez Yanne, la
réalisation est un concept plutôt
Sting
Magazine présenté par Philippe
Collin et Frédéric Bonnaud.

M6
d’une grande station de radio, d’une grande station commer- par une distribution de haut sourire de « je-m’en-foutiste », flou, le plaisir que procure ce film 21.00 MacGyver
poids de la publicité, conformisme ciale, Radio plus, Jean Yanne niveau. La bande de copains réu- incarne Gerber, journaliste de reste intact. p Série. Avec Lucas Till, George Eads
ambiant, hypocrisie générale, tout dresse un tableau aussi féroce nie ici a de quoi faire rêver : Ber- Radio plus mis au placard avant alain constant (EU, 2017, S2, ép. 9 et 10/23 ; S1, ép.
y est. En 1972, Jean Yanne (1933- que crédible du paysage audiovi- nard Blier incarne un détestable d’être nommé superviseur des 15/21).
2003) signe, avec Tout le monde il suel français du début des an- affairiste à la tête de la station ; programmes. Effaré par la nullité Tout le monde il est beau, 23.35 NCIS : Los Angeles
est beau, tout le monde il est gen- nées 1970. Mieux : il préfigure ce Jacques François, veule à souhait, des émissions, il quitte la station, tout le monde il est gentil, Série. Avec Chris O’Donnell, LL Cool J
til, son premier long-métrage, que deviendront certains grands est un directeur de programmes avant de revenir aux commandes, de Jean Yanne (Fr., 1972, 100 min). (EU, S2, ép. 14 à 16/24).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Ses électeurs n’ont pas à se plaindre Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 18 - 087
PAR PHILIPPE DUPUIS
de ses largesses. II. Diicile à arrêter
quand elle circule. Mis en barre sur
N°18-087 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
votre écran. III. Ne laissait rien traî- 1 5 7 8 4 6 9 3 2
Abonnements par téléphone : de France 3289
6 9 4 3 2 7 8 5 1
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 ner. Points. IV. La première ne laisse (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
3 2 8 9 1 5 4 6 7 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
pas de temps pour la rélexion. Prête
I 4 8 2 3 5 6 7 9 1 8 4 abojournalpapier@lemonde.fr.
sa tête à Thot. Met in à la discussion. 7 8 9 1 3 4 6 2 5 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
II V. Problème d’impression. Premier 7 1 2 4 1 6 5 8 2 7 9 3 Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
9 7 3 4 5 8 2 1 6
set d’un jeu de table. VI. Démonstra- Par courrier électronique :
8 4 1 2 6 3 5 7 9
III tif. Causasse du tort. VII. Station-ser- 5 6 2 7 9 1 3 4 8 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
vice dans les sables. Bien au large Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV dans leurs habits. VIII. Enfant d’An-
5 7 6 1 Difficile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Finances : http://finance.lemonde.fr ;
Complétez toute la
V
chise et d’Aphrodite. Tri mal fait. Per- 2 1
grille avec des chiffres
6 3 7 4 Emploi : www.talents.fr/
sonnel. IX. Ouverture musicale. Prête Immobilier : http://immo.lemonde.fr
allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI à tout avaler. Spectacle d’hommes 6 2 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
masqués. X. Nécessaire, si personne être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII ne peut comprendre. 4 9 3 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60

VIII
VERTICALEMENT 2 3 9 8 6 par colonne et par
carré de neuf cases.
La reproduction de tout article est interdite
sans l’accord de l’administration. Commission
1. Profond déchirement. 2. Abon- Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX dante et débordante. 3. Protection
supericielle. Personnel. 4. Zone de

Chaque jeudi,
X
libre-échange. Dérangé dans la boîte.
Italie 5 € Japon 840 ¥ Maroc 40 DH
Espagne 5 € G-B 4,40 £ Grèce 5 €
Algérie 530 DA Allemagne 5,20 €

Pays-Bas 5 € Portugal cont. 5 €


Canada 7,50 $CAN DOM 4,90 €

Suisse 6,50 CHF TOM 850 XPF


Andorre 4,70 € Autriche 5 €

No 1432 du 12 au 18 avril 2018

5. Permettent de croquer de belles


Afrique CFA 3 300 FCFA

courrierinternational.com
Tunisie 6,90 DTU

France : 3,90 €

l’essentiel
Présidente :
académies. Vert et droit. 6. Rassem- Géants du Net Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 18 - 086 blements familiaux et traditionnels.
LA FÊTE
de la presse
80, bd Auguste-Blanqui,
Petit ilet. 7. Finit accroché sur le ré- 75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Cérémonieuse. II. Oméga. Ilotes. III. NB. Alevin. EST FINIE Tél : 01-57-28-39-00

étrangère
frigérateur. 8. Sont passées à tables. La crise que traverse Facebook
s’étend à tout le secteur : citoyens
Fax : 01-57-28-39-26
Cc. IV. Taurine. Ara. V. Rune. Flasher. VI. Ecimaient. Tc. VII. Chrême. Aé- Perçu au passage. 9. Prépare rapide-
et politiques veulent reprendre
le contrôle
L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
rée. VIII. Ho. Neva. Ré. IX. Oint. Rixe. Cl. X. Cristallerie. 93290 Tremblay-en-France
ment au travail. Club parisien. Assure Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Contre-choc. 2. Embauchoir. 3. Ré. Unir. Ni. 4. Egare- la liaison. 10. En reste. Rejetées globa- Montpellier (« Midi Libre »)

ments. 5. Mali. Ame. 6. Eniévra. 7. Nivelé. Ail. 8. Ili. Ana. XL. 9. Eon.
lement. 11. Bois brûlé. Compositeur
HORS-SÉRIE FRANCE — MACRON MÈNE LA BATAILLE
DU RAIL SYRIE — LA LIGNE ROUGE
CHEZ VOTRE MARCHAND Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
DE JOURNAUX
postsériel italien. 12. Met ligament chez votre marchand
de journaux DE L’OCCIDENT BRÉSIL — UNE ÉLECTION
PRÉSIDENTIELLE SANS LULA M 03183 - 1432 - F: 3,90 E durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
Stérée. 10. Ut. Ah. Ré. 11. Secrète. Ci. 12. Escarcelle. 3’:HIKNLI=XUX^U\:?b@e@d@m@k";
et muscle à mal. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
18 |
DÉBATS & ANALYSES
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

L’ O F F E N S I V E D E S N O U V E A U X C O N S E R VAT E U R S

Elisabeth Badinter CARTE BLANCHE – SERGUEI | Un monde artificiel

« La sainte alliance
des réactionnaires »
La philosophe s’inquiète de l’offensive menée
par les mouvements antiavortement au nom
d’une idéologie qui déifie la nature et interdit à la femme
le droit de contrôler librement sa procréation

Entretien dénonciation par les réseaux sociaux me


heurte. Le lynchage médiatique ne peut
pas se substituer à la justice, c’est un prin-

P hilosophe, Elisabeth Badinter n’a


cessé de questionner les rapports
entre les hommes et les femmes et
de promouvoir un féminisme progres-
siste et républicain. Essayiste, elle s’atta-
cipe sacré de la démocratie.

Que reprochez -vous aux militantes


« néoféministes » ?
Les néoféministes se sont emparées de
che à réfuter l’idée d’un amour maternel la parole des femmes qui ont spontané-
inné (L’Amour en plus, Flammarion, 1980), ment lancé ce mouvement pour asseoir
à défendre une ressemblance entre les l’idée selon laquelle la plupart des hom-
sexes (L’un est l’autre, Odile Jacob, 1986), à mes sont porteurs de violence à leur l’avortement. Regardez l’influence de l’as- Les Etats généraux de la bioéthique
étudier les racines de l’emprise des reli- égard. Sans compter qu’elles ont minoré sociation Sens commun, qui est une éma- « LE PRÉSIDENT réactivent les débats idéologiques
gions sur le corps des femmes ou bien en-
core à critiquer les impasses du néofémi-
la question sociale. Selon une statistique
du ministère du travail [« Dares analy-
nation de La Manif pour tous, sur la droite
française. Je n’ai pas immédiatement fait
MACRON VIENT sur la gestation pour autrui (GPA),
combattue par la droite, mais aussi
nisme (Fausse route, Odile Jacob, 2003). ses », no 002], sortie en janvier, les fem- le lien avec les anti-IVG. Il y a un immense HÉLAS DE DONNER par une partie de la gauche. Pour
Pour Le Monde, Elisabeth Badinter revient mes qui exercent un travail précaire ont réservoir de catholiques très à droite et quelles raisons y êtes-vous favorable ?
sur le mouvement #metoo et s’alarme de 78 % de plus de risques d’être harcelées qui n’ont pas oublié leur engagement AUX BERNARDINS Je suis bien entendu pour la PMA et éga-
l’offensive d’une nouvelle droite catholi-
que et identitaire contre les libertés des
que les femmes qui ont un travail stable.
Or, cette affaire de différences sociales a
contre le mariage pour tous. D’ailleurs,
c’est intéressant de voir la différence de
LE SIGNAL LE PLUS lement favorable à une GPA encadrée, qui
protège toutes les parties contre les déri-
femmes, comme le droit à l’avortement. été très peu abordée. Il fallait, pour les méthodologie pour un même combat en- INQUIÉTANT ves commerciales possibles. Ce qui signi-
néoféministes, que toutes soient dans la tre la France, République laïque, et l’Italie, fie : un salaire modeste pour la mère por-
Interdiction des relations sexuelles même situation. De fait, tous les chiffres pays marqué par l’influence du pape. En DU GRAND RETOUR teuse et le remboursement de tous ses
entre majeurs et moins de 15 ans, al- ou remarques de ce genre ont été consi- Italie, d’une part, il y a un mouvement de frais. Par ailleurs, les enfants nés dans ces
longement des délais de prescription dérés comme un coup de couteau porté à culpabilisation (70 % de médecins en ap- EN ARRIÈRE » conditions, nous le savons par des études
pour les crimes sexuels sur les mi- l’unité, à l’union des femmes. Selon elles, pellent aux cas de conscience face aux de- américaines, ne sont pas plus que les
neurs, élargissement de la définition toutes les femmes pourraient être de po- mandes d’avortement, ce qui étouffe peu autres un gibier pour psy. D’autre part, les
du harcèlement sexuel et moral… tentielles agressées ou victimes, et un à peu la possibilité pour une femme ignorants de ce qui est en train de se jouer, femmes qui acceptent de porter un en-
Le projet de loi présenté par Marlène homme sur deux ou un sur trois des d’avorter), et, d’autre part, l’essor d’une et c’est pour cela que je suis très recon- fant pour un couple homo ou hétéro, sans
Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de agresseurs. Mais cette vision du monde, philosophie écolo-globale, radicale, dé- naissante à Alexandra Jousset et Andrea donner leurs ovocytes, ne sont pas trau-
l’égalité entre les femmes et les hom- victimaire et essentialiste, et qui oublie la fendue par le pape. Rawlins-Gaston d’avoir réalisé ce docu- matisées par cette expérience. Elles sont
mes, et Nicole Belloubet, ministre question sociale, ne me convient pas. mentaire. Elles ont tiré le signal d’alarme. des nourrices bienveillantes. Elles ont
de la justice, va-t-il dans le bon sens ? Quels sont les ressorts de cette nou- beau le clamer, on refuse de les entendre.
Je suis contente que l’on ait tenu Prend-on suffisamment la mesure velle écologie politique de droite ? Comment expliquez-vous l’éclosion Certes, leur nombre est limité, mais pour-
compte des avertissements du Conseil du retour du religieux qui s’opère Le pape, dans ses discours, appelle à la de cette génération conservatrice et quoi ne pas admettre qu’elles le ressen-
d’Etat contre les condamnations auto- sur tous les fronts, de l’avortement à protection de la nature, qui va de l’em- parfois même ultraréactionnaire ? tent comme un acte gratifiant de généro-
matiques de jeunes majeurs qui auraient la procréation médicalement assistée bryon à l’écosystème global, prône le res- Le vent souffle à droite. Et cette nouvelle sité. Pourquoi méconnaître le cas des fem-
des relations sexuelles avec une adoles- (PMA), et remet en cause nombre pect de l’environnement comme celui du génération en appelle à des repères mes qui aiment être enceintes sans pour
cente de moins de 15 ans. En revanche, je de conquêtes des femmes ? corps de la femme. On explique alors aux qu’elle croit neufs, mais qui sont fort an- autant vouloir élever un enfant ? Pour-
regrette que l’âge du consentement soit Non. On sait que l’avortement est con- femmes que, si elles sont prêtes à défen- ciens : Dieu et la nature. Ce qui est quoi nier que l’« instinct » maternel n’est
fixé si tard et souhaite vivement que l’on damné par l’Eglise catholique. Mais, au dre la moindre des espèces animales, elles étrange, c’est qu’une partie de la droite et pas universel, notamment durant la gros-
tienne compte des observations du plan- fond, depuis la loi Veil, on ne l’entendait ne peuvent donc admettre que l’on sup- de la gauche se retrouve parfois sur cer- sesse et parfois même après la naissance
ning familial concernant les différences plus vraiment sur cette question. Chaque prime un embryon, qui serait un humain tains points. L’extrême droite et une par- de l’enfant ? Il faut en finir avec l’idée que
de maturité entre adolescents de 13 à année, quelque 30 ou 40 militants s’en- en puissance. En 2010, dans Le Conflit, la tie de l’extrême gauche sont devenues les l’amour maternel est automatique.
14 ans. Enfin, la notion d’« outrage chaînaient devant l’Assemblée nationale femme et la mère (Flammarion), je met- avocats les plus passionnés de la parole
sexiste » me paraît englober des compor- pour dénoncer l’avortement, mais ça tais déjà en garde contre ces propos écolo- religieuse, qu’elles veulent remettre au Emmanuel Macron a-t-il eu raison
tements très différents. Il me semble que n’allait pas plus loin. Or, en 2016, un ma- giques radicaux qui appellent à une révé- centre du débat public. Et force est de de déclarer à la Conférence des
l’on ne devrait sanctionner que les situa- tin, j’ai entendu à la radio un évêque con- rence totale à l’égard de la nature. Je vou- constater que ça ne marche pas si mal. Au évêques de France qu’il fallait
tions dangereuses, telles un homme qui damner clairement l’avortement. Il disait lais lutter contre la réactualisation du dis- sein des trois religions monothéistes, le « réparer » « le lien entre l’Eglise et
vous suit de façon agressive ou des gestes que c’était un crime, un homicide, que cours rousseauiste et de son message de radicalisme monte en puissance. L’ex- l’Etat » qu’il juge « abîmé » ?
inconvenants sur le corps des femmes. l’on tuait un enfant. Je n’avais pas en- soumission aveugle à la nature. Je suis trême droite se présente aujourd’hui Cette attaque frontale de la loi de 1905
Mais pas les sifflements et paroles dépla- tendu ce type de discours de la part d’un cartésienne et l’idée d’être « comme maî- comme pratiquante, l’extrême gauche, est une grande première. Jusqu’à ce jour,
cées qui relèvent de l’éducation. homme d’Eglise haut placé depuis long- tres et possesseurs de la nature » me sem- elle, défend le plus souvent les libertés re- tous les présidents de la République,
temps. Et, au moment des primaires de la ble plus libératrice que celle prônée par la ligieuses, parce qu’elle considère que criti- quelle que soit leur conviction spiri-
Ces mesures s’inscrivent dans le pro- droite, lors de la campagne présidentielle, sainte alliance des réactionnaires. Ce qui quer une religion, en l’occurrence l’islam, tuelle, se sont fait un devoir de défendre
longement de l’affaire Weinstein et je me suis rendu compte que l’on com- ne signifie pas, bien sûr, qu’il ne faille pas est une forme de racisme. Et, au milieu de les institutions et les principes républi-
des mouvements #metoo et #balan- mençait aussi, chez certains politiques, protéger l’environnement. tout cela, il y a une majorité muette et cains. La laïcité qui sépare le temporel du
cetonporc. Ont-ils été salutaires ? tel François Fillon, à remettre la question inconsciente du danger qui pèse sur ses spirituel et traite à égalité croyants et
Au tout début, l’initiative me semblait de l’avortement sur la place publique. Des pays – la Pologne, la Hongrie, droits. Un ventre mou qui n’a pas réalisé non-croyants est l’un de ces principes qui
vraiment intéressante, c’était du ja- les Etats-Unis… – limitent progressi- qu’il n’y a pas de féminisme sans laïcité. fondent l’identité de notre pays et nous
mais-vu. Les réseaux sociaux ont permis Lors de la campagne présidentielle, vement le droit à l’avortement. La permet de vivre paisiblement les uns
l’émergence de ces voix de femmes étouf- François Fillon a déclaré que, à titre France échappera-t-elle à cette vague ? Dans ces conditions, comment avec les autres. Par ailleurs, il est difficile
fées qui pouvaient enfin dénoncer les personnel, il n’était pas favorable à Ce qui m’inquiète le plus, c’est de consta- défendre un féminisme à la fois de comprendre en quoi les catholiques
agressions sexuelles dont elles étaient l’avortement, reprenant les convic- ter que l’on ne sait pas vraiment ce qui se républicain et progressiste ? sont maltraités. Ces derniers, de gauche
l’objet. Et puis j’ai trouvé que ça commen- tions d’une partie de son électorat passe et ce qui menace le droit à l’avorte- Il faut défendre la laïcité, or les troupes ou de droite, ont toute latitude d’expri-
çait à déraper, comme en témoigne la vio- porté par le succès de La Manif pour ment. Dans le documentaire Avortement, ne sont pas là. Il est impératif de relier la mer leurs convictions. Alors pourquoi
lence incroyable suscitée par la publica- tous. Avez-vous mesuré l’ampleur de les croisés contre-attaquent, diffusé le question des libertés personnelles, indivi- cet appel aux catholiques à faire de la po-
tion dans le Monde, en janvier, de la tri- ce mouvement social ? 6 mars sur Arte, j’ai découvert le mouve- duelles, féminines, à la neutralité absolue litique, comme si je ne sais quelle force
bune dite des 100 femmes. Que l’on criti- J’aurais dû me dire, après avoir vu des ment Les Survivants, qui explique, dans d’un Etat laïque qui n’a pas à se conformer les bâillonnait ? Est-ce le désir qu’un com-
que certains passages du texte, je le centaines de milliers de gens manifester une vidéo consultable sur Internet, qu’il à la parole religieuse. On aimerait voir des munautarisme religieux s’installe dans
conçois très bien, mais il y avait quelque en 2014 contre le mariage pour tous, qu’il ne faut surtout pas condamner l’avorte- jeunes gens enthousiastes du côté des notre pays ? Laissons la politique gérer la
chose de haineux dans les réactions de était logique que les plus jeunes créent ment, mais convaincre autrement. Leur progressistes de gauche engagés pour la cité et les religions s’occuper des
certaines, notamment à l’égard de Cathe- des réseaux pour défendre leurs idées. Il y cible : les moins de 35 ans. Pourquoi « Les défense de ces libertés, qui ont été si diffi- croyants. C’est bien grâce à cette sépara-
rine Deneuve. C’est une femme de ma gé- a aujourd’hui une force militante toute Survivants » ? Parce que, selon eux, seule- ciles à acquérir. Je trouve les hommes poli- tion de l’Eglise et de l’Etat que les femmes
nération et je lui ai toujours été reconnais- nouvelle qui se bat pour la suppression de ment un enfant sur cinq a pu survivre aux tiques si peu courageux sur cette question ont acquis des libertés et des droits que
sante, comme aux 343 femmes, d’avoir si- ravages de l’IVG. Ils se disent des « resca- de la position à adopter face aux Eglises. Il l’Eglise leur a si longtemps refusés, tels le
gné en 1971 le manifeste sur l’avortement. pés ». Les Survivants détournent les slo- y a quand même le livre de Marlène vote, la contraception ou l’avortement.
On peut être féministe et farouchement gans féministes avec talent, au point Schiappa, Laïcité, point ! (L’Aube, 2017), qui Les Eglises interdisent au nom de Dieu,
contre les dérives de #balancetonporc.
« LES DROITS DES même de s’être servis de Simone Veil
pour leur propagande. A vomir.
est impeccable sur le sujet, mais je la
trouve bien seule. Certaines féministes
alors que la laïcité est libératrice. Sans
cette dernière, les femmes seraient tou-
Quelles sont-elles ? FEMMES NE SONT Ils utilisent le marketing contemporain ont déjà essayé de nous mettre en garde jours des citoyennes de seconde zone,
Les hommes doivent se remettre en pour apparaître comme un mouvement sur la difficulté grandissante d’avorter. On soumises à leur mari, et les homosexuels
question. C’est essentiel. Et, en même PAS INSCRITS DANS de jeunesse, généreux, qui se revendique ne les a pas entendues et peut-être s’est-on des parias. Force est de constater que le
temps, je me suis demandé comment je de l’écologie intégrale. C’est beaucoup dit qu’elles exagéraient. Or il faut garder président Macron vient, hélas, de donner
prendrais tout cela si j’étais un homme. A LE MARBRE plus subtil que la culpabilisation ita- en tête les avertissements de Simone de aux Bernardins le signal le plus inquié-
en écouter certains de moins de 40 ans, ET PEUVENT ÊTRE lienne et redoutablement efficace. Lors Beauvoir et de Benoîte Groult : les droits tant du grand retour en arrière. p
j’ai compris qu’ils étaient « tétanisés » par de leur manifestation en juin 2016, ils des femmes ne sont pas inscrits dans le propos recueillis par
cette situation. D’autre part, l’appel à la REMIS EN CAUSE » étaient des milliers. Nous sommes assez marbre et peuvent être remis en cause. nicolas truong
débats & analyses | 19
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Pour une alternative radicale La nouvelle écologie


au monde des technosciences politique de droite
Face au règne des technologies qui remplacent
ce qui est naturel et gratuit en biens artificiels et demandes sociétales ne naissent pas ex
marchands, l’« écologie intégrale » est une idée nihilo : elles sont induites par les possibi-
lités techniques. Les femmes, contrain-
Analyse sayiste Marianne Durano, agrégée de
philosophie – qui se trouve être son
salutaire, explique l’essayiste Marianne Durano, tes de dompter leurs ovaires à coups de épouse à la ville –, publie Mon corps
nicolas truong
car elle propose d’accepter enfin nos limites pilule – quitte à reprendre des hormones Service Débats
ne vous appartient pas (Albin Michel,

L’
pour procréer quand l’horloge tourne –, 304 pages, 19 euros), où elle se sou-
en savent quelque chose. Les médecins, écologie est un mot lève, au nom d’une « écologie incar-
big data (mégadonnées) pour le diagnos- devenus prestataires de services, som- accroché aux lam- née », contre « la soumission du corps
Par MARIANNE DURANO tic médical. Parallèlement, Emmanuel més de répondre à notre quête de per- beaux d’un parti en à la technique » à laquelle conduisent
Macron annonçait un plan d’investisse- fection – antidépresseurs, chirurgie es- haillons. C’était notamment la PMA et la GPA.

I l faut trouver la limite car la société est


ouverte à tous les possibles, mais la
manipulation et la fabrication du vi-
vant ne peuvent s’étendre à l’infini sans re-
mettre en cause l’idée même de l’homme
ments publics de 1,5 milliard d’euros pour
développer l’intelligence artificielle (IA).
Nous sentons confusément que tous
ces événements participent d’une même
dynamique, à laquelle la France parti-
thétique, dépistage d’embryons non
conformes – le savent bien aussi. Les in-
dustriels et les entrepreneurs, ravis de
nous vendre des solutions clés en main,
ne l’ignorent pas non plus.
pourtant un beau
trou de verdure dans
une vie politique presque exclusive-
ment teintée de bleu, de rouge et de
brun. C’est une idée qui court tou-
Au « No limit » des libéraux-liber-
taires, ces zadistes de droite répon-
dent « nos limites » ; au « No border »
des militants promigrants, ces con-
servateurs des Biocoop opposent
et de la vie. » Cette phrase n’est pas tirée cipe à marche forcée. La définir, c’est C’est plus qu’une dépossession démo- jours, du géographe Elisée Reclus à « nos frontières ». Mais l’écologie in-
de l’encyclique Laudato si’ (« loué mettre au jour les nouveaux clivages po- cratique, c’est l’avènement d’un monde l’agronome René Dumont ; une uto- tégrale se déploie bien au-delà de ce
sois-tu ») du pape François, mais du dis- litiques qui structurent notre monde. où le progrès technique remplace le pro- pie qui se propage, du « contrat na- couple de jeunes normaliens, qui
cours du président Macron devant la C’est l’un des buts de l’écologie intégrale grès humain. Un monde où la « bonne turel » de Michel Serres au mouve- manie aussi bien la critique sociale
Conférence des évêques de France. Com- que nous défendons. mort » est une mort assistée – et non en- ment des Colibris de Pierre Rabhi. que l’ancrage national. Quelque part
ment nier en effet que notre puissance tourée –, un monde où l’égalité des uns En France, le destin de l’écologie est entre l’« humanisme intégral » du
technique grandissante bouleverse nos DES ARTIFICES COÛTEUX passe par l’aliénation des autres – les mè- associé à celui d’un parti politique, philosophe chrétien et démocrate
conditions d’existence ? De la PMA au big data, en passant par la res porteuses en témoignent –, un monde Europe Ecologie-Les Verts, qui de- Jacques Maritain (1882-1973) et le
En novembre 2017, quinze mille scienti- catastrophe écologique dont nous com- où la consommation des plus riches dé- vrait être porté par la lutte contre le « nationalisme intégral » de l’écrivain
fiques lançaient un cri d’alarme sur l’état mençons péniblement à prendre cons- truit l’environnement des plus pauvres : réchauffement climatique ou la pré- d’extrême droite Charles Maurras
de la planète, pointant huit domaines où cience, c’est le même système technico- les millions de réfugiés climatiques de servation de la biodiversité, mais qui (1868-1952), l’écologie intégrale s’im-
les limites de ce que la biosphère est capa- marchand qui étend son empire et ses ra- l’année 2018 en sont la preuve navrante. agonise de ses querelles intestines, pose comme l’idéologie des nou-
ble de supporter ont déjà été franchies. vages. Partout, la même logique. Ce qui Face à ce système technique et mar- tiraillé entre culture de gouverne- veaux catholiques décroissants.
Deux mois plus tard, s’ouvraient en était naturel et gratuit – la naissance, l’in- chand qui colonise nos esprits et nos ment et activisme Pendant ce temps, les écologistes
France les Etats généraux de la bioéthi- telligence, la croissance des plantes – est corps, l’écologie intégrale propose une al- LA MOUVANCE citoyen. L’écologie progressistes regardent passer les
que, intégrant officiellement au débat pu- remplacé par des artifices coûteux : les ternative radicale. Celle de la décroissance reste toutefois un trains. Souvent égarés dans le narcis-
blic de nouvelles transgressions anthro- FIV, les ordinateurs, les OGM. Partout, on et de la convivialité, des low techs et du GAGNE terme que l’on re- sisme des petites différences, les
pologiques : utilisation d’embryons hu- répond aux défis sociaux et politiques localisme. Au démiurgisme technicien, vendique en politi- « écolos » perdent du terrain. La per-
mains pour la recherche médicale, par des solutions techniques et mercan- nous préférons la sagesse de Descartes EN INFLUENCE que, de Jean-Luc maculture et les Associations pour le
sélection génétique préimplantatoire, dé- tiles. Le marché du travail et du désir qui, à la suite de tous les auteurs antiques, DANS LES Mélenchon à Nico- maintien d’une agriculture pay-
veloppement des interfaces cerveau-ma- oblige les femmes à repousser l’âge du nous invite à « changer ses désirs plutôt las Hulot. Mais éga- sanne (AMAP) sont parfois noyau-
chine, ouverture de la procréation médi- premier enfant ? Proposons-leur de que l’ordre du monde ». Contempler la na- CERCLES lement – et c’est tées par des groupes identitaires
cale assistée (PMA) à des femmes fécon- congeler leurs ovules et remboursons ture et non la réduire à un tas de ressour- plus nouveau – du pour qui « la terre ne ment pas »,
des, autoconservation ovocytaire, insé- leurs PMA. L’hôpital est en crise, les soi- ces ; respecter notre corps et non l’instru- POLITIQUES côté de Laurent leurs auteurs de référence – de
mination post mortem, légalisation du
suicide assisté, gestation par autrui, etc.
gnants en souffrance, les campagnes de-
viennent des déserts médicaux ? Vive la
mentaliser : accepter nos limites, au lieu
de rêver à un « nouveau monde » siliconé,
ET MÉDIATIQUES Wauquiez. « Il y a
une écologie de
George Orwell à Simone Weil, de
Hans Jonas à Jacques Ellul – sont ré-
Au programme également, le recours au « medtech » et l’IA ! Le sol, dévasté, ne bétonisé. « Tout est lié », répète le pape droite à construire », a ainsi assuré le cupérés, presque sans sourciller.
produit plus de quoi nourrir une popula- François dans Laudato si’: à l’artificialisa- président des Républicains lors de Après tout, il peut y avoir conver-
tion croissante gangrenée par les inégali- tion globale de nos vies, il est temps d’ap- l’ascension du mont Mézenc (Haute- gence des luttes entre la gauche et la
DE LA PMA AU BIG tés galopantes ? Développons les OGM,
les pesticides et les aliments synthéti-
porter une réponse intégrale. C’est la rai-
son d’être d’une revue comme Limite. p
Loire), le 3 septembre 2017.
Le local contre le global, les pro-
droite sur ces sujets.

DATA, C’EST LE MÊME ques. Les familles sont soumises à des duits du terroir contre les cultures RÉVOLUTION CONSERVATRICE
rythmes épuisants, les hommes et les hors-sol, l’intégrité de la nature hu- Ancien militant du Larzac, le député
SYSTÈME TECHNICO- femmes désertent leur foyer pour faire ¶ maine contre la démiurgie des ma- européen José Bové n’a-t-il pas, préci-
des heures sup et croulent sous le poids Mariane Durano, philosophe, nipulations génétiques : il est possi- sément dans la revue Limite, pris à
MARCHAND QUI de leur charge mentale ? Vendons-leur est membre fondatrice de « Limite, ble de tisser bien des liens entre nouveau position contre la PMA
ÉTEND SON EMPIRE un frigo connecté et une poupée interac- revue d’écologie intégrale » et auteure l’écologisme et le conservatisme. ainsi que contre la GPA en affirmant
tive pour occuper leurs enfants. Car a de « Mon corps ne vous appartient pas » Longtemps restée à gauche, l’écolo- que « la PMA et la GPA, c’est la boîte de
ET SES RAVAGES technique crée le marché et le public. Les (Albin Michel, 304 pages, 19 €) gie est une idée en train de passer à Pandore : eugénisme, homme aug-
droite. Et s’implante au cœur de sa menté » ? (mai 2017). Sur le terrain,
frange la plus radicale. Avec un con- toutefois, les tentatives des Veilleurs
cept phare, l’« écologie intégrale ». de prendre contact avec les occu-
Utilisé par le pape François dans son pants de Notre-Dame-des-Landes ou

Portrait d’une génération antimoderne


encyclique Laudato si’ (« loué avec le mouvement Nuit debout se
sois-tu ») sur la « sauvegarde de la sont soldées par des échecs cuisants.
maison commune » (2015), la notion Mais cette tentative des catholiques
d’écologie intégrale signifie qu’« il décroissants d’établir une jonction
est fondamental de chercher des so- avec d’autres formes de rébellion té-
lutions intégrales qui prennent en moigne d’une volonté. Celle d’activer
Le livre gagner », assure Pascale Tournier. Contre la « décons-
truction anthropologique » qui serait en cours
compte les interactions des systèmes
naturels entre eux et avec les systè-
la recomposition idéologique. Une
tentative de dépassement des an-
avec les révolutions dans la filiation, des mères por- mes sociaux ». Si l’écologie intégrale ciens clivages politiques qui n’est pas
teuses à l’homoparentalité, ces nouveaux « tories » se veut globale, puisque « tout est pour déplaire à la Nouvelle Droite

U
ne révolution est en cours, mais elle n’est conquièrent l’espace public. lié » (crise sociale et environnemen- d’Alain de Benoist, qui articule écolo-
pas de velours. En France, des jeunes néo- Certains sont des têtes de pont médiatiques, tels la tale), elle invite à préserver l’inté- gisme (Demain, la décroissance ! Pen-
conservateurs veulent changer le monde journaliste du Figaro Eugénie Bastié ou l’essayiste grité de la Création : « L’homme aussi ser l’écologie jusqu’au bout, Edite,
et le repenser à nouveaux frais. Ces François-Xavier Bellamy, également maire adjoint de possède une nature qu’il doit respec- 2007) et néopopulisme (Droite-gau-
« anarchrists » et « catholiques identitaires » méthodi- Versailles. D’autres comme la philosophe Bérénice ter et qu’il ne peut manipuler à vo- che, c’est fini ! : Le moment populiste,
quement décrits par Pascale Tournier, rédactrice en Levet ou l’essayiste Mathieu Bock-Côté sont en train lonté », comme l’a dit le pape Benoît Pierre-Guillaume de Roux, 2017).
chef adjointe au service actualité de La Vie, ne rêvent d’émerger. La diversité de la galaxie va de la « ligne so- XVI, cité par le pape François. La na- Car, si l’encyclique papale est la
pas de Mai 68 mais de nouvelles limites. Leurs enne- ciale-conservatrice » (Paul Piccarreta, directeur de la ture est un don de Dieu, il faut la pré- principale référence des partisans
mis ? Le progressisme, le multiculturalisme et le libé- revue d’écologie intégrale Limite) aux « anciens de server, de la pollution comme des de l’écologie intégrale, ce n’est pas la
ralisme. Leurs racines ? Chrétiennes, assurément. l’Action française » (comme Jacques de Guillebon, techniques de reproduction. seule ni la première occurrence du
Leurs combats ? La lutte contre le mariage homo- directeur de la rédaction du magazine L’Incorrect), C’est pourquoi, dans le sillage de La terme. En France, c’est sous la plume
sexuel, la PMA, la GPA et l’islamisation de la France, en passant par ceux qui se définissent « contre-révo- Manif pour tous et du mouvement du Groupement de recherche et
ou la défense des chrétiens d’Orient. Leur doctrine ? lutionnaires » (Guillaume de Thieulloy, directeur du des Veilleurs, une jeune garde catho- d’études pour la civilisation euro-
L’« enracinement », concept puisé non sans abus site Le Salon beige), sans oublier les « conservateurs lique et néotraditionaliste s’est em- péenne (Grece), le laboratoire de
chez la philosophe Simone Weil, réduit à l’idée que so british » qui, telle Lætitia Strauch-Bonart, considè- parée du concept. Notamment réu- l’extrême droite différentialiste,
nous sommes des héritiers avant d’être des pion- rent qu’une partie de cette mouvance – avec qui cette nie au sein de la revue Limite, la alors codirigé par Alain de Benoist,
niers, qu’il y a des legs du passé (les racines, la culture, dernière prend ses distances – est composée mouvance gagne en influence dans qu’elle apparaît vraisemblablement
LE VIEUX MONDE les territoires), et que tout n’est pas construit ou à in- d’authentiques « réactionnaires ». les cénacles catholiques, dans les pour la première fois, dans son Ma-
EST DE RETOUR. venter. Sans oublier les notions plus habituelles de Outre sa typologie, la vertu du livre consiste à cercles politiques et médiatiques. nifeste pour une renaissance euro-
ENQUÊTE SUR « souveraineté » et d’« identité ». Leur éthique ? Une montrer que ces « nouveaux conservateurs » sont En 2014, Gaultier Bès (de Berc), péenne. Cette alliance entre la nou-
LES NOUVEAUX décroissance qu’ils pratiquent en « révoltés BCBG ». organisés, qu’ils disposent d’une doctrine, de cou- agrégé de lettres et cofondateur des velle radicalité chrétienne et l’an-
CONSERVATEURS rants, de théoriciens discrets et de polémistes Veilleurs, publie son manifeste, Nos cienne extrême droite païenne peut
de Pascale Tournier, DIVERSITÉ DE LA GALAXIE NÉOCONSERVATRICE médiatiques ainsi que d’établissements d’enseigne- limites. Pour une écologie intégrale sembler iconoclaste. Mais c’est mé-
Stock, 280 pages, Orphelins de François Fillon et échaudés par les revi- ment, comme cet Institut de formation politique (avec Marianne Durano et Axel Nor- connaître l’ampleur des mutations
19 euros rements de l’association Sens commun, ils se cher- (IFP), situé dans le 16e arrondissement de Paris, « de- gaard Rokvam, éditions Le Centu- idéologiques en cours qui font voler
chent de nouveaux présidentiables, entre Laurent venu le point de passage incontournable pour toute rion), dans lequel il oppose la « me- en éclats les contradictions les plus
Wauquiez et Marion Maréchal-Le Pen. Surtout can- une génération d’activistes de droite ». Un nouveau sure » et la « sobriété » à l’hybris des apparentes. C’est dire s’il devient
tonné à la sphère des idées, le combat de certains « vieux monde » est donc « de retour », s’inquiète désirs illimités d’une société régie important de discerner l’écologie
d’entre eux, ouvertement identitaires, « peut flirter l’auteure, un archipel de conservateurs auquel par l’idéologie du « toujours plus », et progressiste du naturalisme régres-
rapidement avec les thèses racistes du FN », explique Emmanuel Macron, maniant la symbolique appelle à empêcher la disparition sif, au moment où se propage une
l’auteure. Moins catastrophiste, mélancolique, dé- monarchiste et le vocable d’un certain catholicisme, d’une civilisation « dans laquelle révolution conservatrice dont l’éco-
sespérée, outrancière ou déplorative que la précé- a compris qu’il fallait s’adresser. p l’homme assumait d’être borné par logie intégrale est devenue l’une des
dente génération, la nouvelle « estime qu’elle peut n. t. les lois de la nature ». En 2018, l’es- matrices. p
20 | disparitions & carnet 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Les Amis de Radio Londres Patrick Edel, Sa famille,

Cecil Taylor /H &DUQHW


s’associent au chagrin de tous ceux
que la disparition de leur cher

Franck BAUER
son époux,

Patricia et Aymeric de Poncins,


Le lieutenant-colonel Frédéric Edel
Ses amis,

ont la douleur de faire part du décès de

9RV JUDQGV pYpQHPHQWV


Pianiste de jazz 1DLVVDQFHV EDSWrPHV
plonge dans la peine.

Ici Londres, les Français parlent


et Cécile,
Mareva Edel,
ses enfants,
François MEUNIER,
avocat honoraire
au Barreau de Paris,
Ses petits-enfants,
ILDQoDLOOHV PDULDJHV aux Français ! survenu le 31 mars 2018,
DQQLYHUVDLUHV GH QDLVVDQFH dans sa soixante-dix-septième année.
ont la grande tristesse de faire part du
Mme Serge Boidevaix, décès de
$YLV GH GpFqV UHPHUFLHPHQWV son épouse, Il repose au cimetière de Dieulefit
PHVVHV FRQGROpDQFHV M. et Mme Carsten Burth, (Drôme).
KRPPDJHV sa ille et son gendre, Chantal EDEL,
DQQLYHUVDLUHV GH GpFqV M. et Mme Renaud Signoret, née ECHINARD, 176, rue de Rivoli,
sa ille et son gendre, 75001 Paris.
VRXYHQLUV Alexander, Nina, Alix, Noémie, Zoé, survenu le 9 avril 2018.
ses petits-enfants,
&ROORTXHV FRQIpUHQFHV Du Beausset (Var).
VpPLQDLUHV WDEOHVURQGHV ont la grande douleur de faire part du La cérémonie religieuse sera célébrée
SRUWHVRXYHUWHV IRUXPV rappel à Dieu de le vendredi 13 avril, à 10 heures, en Ses enfants,
MRXUQpHV G·pWXGHV FRQJUqV l’église Saint-Pierre de Neuilly-sur-Seine. Ses petits-enfants
Serge BOIDEVAIX,
QRPLQDWLRQV ambassadeur de France, Et arrière-petits-enfants,
DVVHPEOpHV JpQpUDOHV L’inhumation aura lieu dans les
commandeur de la Légion d’honneur,
grand’croix de l’ordre du Mérite Landes. ont la tristesse de faire part du décès de
6RXWHQDQFHV GH PpPRLUH WKqVHV de la République fédérale d’Allemagne,
+'5 8, rue du Commandant-Pilot, Mme Arlette SANCHEZ,
GLVWLQFWLRQV IpOLFLWDWLRQV le 6 avril 2018, 92200 Neuilly-sur-Seine. née CHABANE,
dans sa quatre-vingt-dixième année,
([SRVLWLRQV YHUQLVVDJHV survenu à l’âge de quatre-vingt-onze ans.
La cérémonie religieuse sera célébrée le Frédéric,
VLJQDWXUHV OHFWXUHV Emmanuel
vendredi 13 avril, à 10 h 30, en l’église
FRPPXQLFDWLRQV GLYHUVHV Notre-Dame-de-Grâce-de-Passy, 10, rue et son amie, Christèle, La cérémonie aura lieu le lundi 16 avril
de l’Annonciation, Paris 16e, suivie de 2018, à 15 heures, au cimetière de
Laurence,
l’inhumation dans le caveau familial du Lagoubran à Toulon.
3RXU WRXWH LQIRUPDWLRQ &DUQHW  ses enfants,
cimetière de Passy, Paris 16e.
    
Nicole Strelkoff-Cachin,
     Adrien et son épouse, Alice,
Brigitte et Didier Millet, son épouse,
FDUQHW#PSXEOLFLWHIU sa sœur et son beau-frère,
Alexis, Alice et son amie, Marion,
Jordan, Quentin, Benjamin, Ella, David, Nathalie et Tatiana,
Benedict et Philippe Royer ses enfants,
et leurs enfants, Aude et Marc, ses petits-enfants,
Elsa, Boris, Maïlis et Gaspar,
En 1966. LASZLO RUSZKA/INA Flore et Laurent Cassin
AU CARNET DU «MONDE» et leurs enfants, Noémi et Eliott, ses petits-enfants,
ont la douleur de faire part du décès de
Hawa et Evan,
Agnès Hontebeyrie, ses arrière-petits-enfants,
Décès sa sœur, Michel GRIVEAU, Antoine et Martine Cachin,
Antoine et Olivia Hontebeyrie leurs enfants et petits-enfants,

N
et leurs enfants, Joseph, Emile et Colette, survenu à Paris, le 7 avril 2018,
é à Long Island City 25 MARS 1929 Naissance Claudine ALLEGRA, Marie-Maud et Olivier Tonneau à l’âge de soixante-dix-huit ans. ont la peine de faire part de la mort de
(New York) le 25 mars à Long Island City (New York) danseuse et chorégraphe, et leurs ils, Maxime,
1929, compositeur de 1955 Premier quartet La cérémonie religieuse a été célébrée Sacha STRELKOFF,
est décédée le 2 avril 2018. ont l’immense tristesse de faire part
l’instant, athlète du d’avant-garde (avec Steve
de la mort de leur frère, beau-frère, oncle ce jeudi 12 avril, à 10 h 30, en l’église
piano, poète et danseur, Cecil Lacy puis Archie Shepp) et grand-oncle, Saint-Leu-Saint-Gilles, place de l’Église, survenue le dimanche 8 avril 2018,
Taylor est mort jeudi 5 avril, à 1964 Participe à la Jazz Michel, Stéphane et Philippe Amidieu, à Thiais (Val-de-Marne), suivie de à l’âge de quatre-vingt-six ans.
l’âge de 89 ans, à Brooklyn (New Composers Guild Georges Michaud Philippe BOUCHER, l’inhumation à 11 h 30, au cimetière
Et la famille Lambertin, communal de Thiais, 8, avenue du Général Ses obsèques auront lieu
York). Improvisateur impétueux, 1969 Nuits de la Fondation survenue le 31 mars 2018, à Paris,
de Gaulle. au crématorium du cimetière du Père-
activiste des révolutions de la Maeght ont le regret d’annoncer le décès de dans sa soixante-dix-septième année. Lachaise, Paris 20e, le vendredi 13 avril,
musique africaine-indienne- 5 AVRIL 2018 Mort à 14 h 30.
américaine, praticien de yoga à Brooklyn (New York) Nicole AMIDIEU, Une cérémonie civile sera célébrée La famille souhaite remercier
née MICHAUD, le vendredi 13 avril, à 10 h 30, chaleureusement les équipes de la clinique
préparant chaque performance au crématorium du cimetière du Père-
professeur agrégée de géographie, Alleray-Labrouste et de l’hôpital Cognacq- Communication diverse
comme un exercice total : il se- Lachaise, 71, rue des Rondeaux,
Jay.
rait aussi stupide que contraire à Collaborations choisies ou diri- Paris 20 e , suivie de l’inhumation,
survenu le 9 avril 2018, à 16 heures, au cimetière Notre-Dame
ses volontés de réduire Cecil gées : Coltrane, Archie Shepp ; à la clinique Sainte-Elisabeth, de Versailles. Ses enfants,
Taylor au sinistre cliché de « jazz- Jimmy Lyons et Sunny Murray à Marseille 4e. Ses petits-enfants,
man », ou, pis encore, de « musi- l’accompagnent à Copenhague Brigitte et Didier Millet, Sa famille,
Les obsèques auront lieu le 13 avril, 4, cité Martignac,
cien de free jazz », cet introuva- (1962). Grande aventure de la Jazz
au temple d’Aubagne, à 11 heures. 75007 Paris. Ses amis,
ble fourre-tout. Composers Guild animée par Bill SOS AMITIE
Cecil Taylor est un acteur consi- Dixon et soliste invité par le Jazz Agnès Honteberyrie, ont la tristesse d’annoncer le décès, Envie d’être utile ? Venez nous rejoindre
Tours. Oran. 25, rue Saint-Jacques,
dérable de l’avant-garde et de Composers Orchestra, que corna- à Paris, de dans un centre proche de chez vous !
l’amour des musiques. Cette quent Mike Mantler et Carla Bley. 75005 Paris.
Jérôme et Anne,
énergie débridée, ces déferlantes C’est tout d’un coup les lois de Louis, Bernadette LASSERRE, Les bénévoles de SOS Amitié écoutent
qu’on ne connaît à personne, d’où l’Univers qui changent. Ce que Christophe et Michiyo, Le docteur Brigitte Millet, née MIREAUX, par téléphone et par internet
sa sœur aînée,
ses ils, ceux qui souffrent de solitude, mal-être
surgissaient-elles en lui ? consacreront les Nuits de la Fon- Le docteur Didier Millet,
Corona, Long Island : père do- dation Maeght. Les grands labels Laura, Juliette, Frédéric, son beau-frère, à l’âge de quatre-vingt-quatorze ans. et pensées suicidaires.
ses petits-enfants,
mestique d’un sénateur blanc manifestant peu d’entrain, il crée Sa famille, rendent un hommage affectueux, à Les obsèques ont lieu au Nous ne répondons qu’à 1 appel sur 7
– conteur, chanteur, diseur d’his- le sien propre, Unit Core. Ses amis, crématorium du cimetière du Père- et recherchons des écoutants bénévoles.
toires du peuple afro-américain. Il enseigne dans trois universités M. Philippe BOUCHER Lachaise, Paris 20e, ce jeudi 12 avril 2018, L’écoute peut sauver des vies
Mère indienne. Grands-parents… et multiplie les collaborations avec ont le chagrin de faire part du décès de ancien journaliste au journal Le Monde, à 15 h 30. et enrichir la vôtre.
écossais. Et pour faire bonne me- danseuses et danseurs (Dianne ancien conseiller d’Etat,
Gisèle ASSÉMAT, chevalier de la Légion d’honneur,
sure, l’autre grand-mère, égale- McIntyre…). Deux duos marquent née PASTOR, 16, avenue Paul-Appell, Horaires lexibles, formation assurée.
ment indienne. La mère lui les années 1976-1979 : avec Frie- décédé en son domicile, 75014 Paris. RDV sur www.sosamitieidf.asso.fr
donne une professeure de piano, drich Gulda et Max Roach. Son all- survenu le 5 avril 2018, le samedi 31 mars 2018, à Paris.
Mme Hodgkinson. Dont l’époux stars (Enrico Rava, Frank Wright, en son cher Mortier,
Ils saluent sa rigueur morale, son sens Société éditrice du « Monde » SA
est percussionniste (blanc) au Gunter Hampel, William Parker…) à l’âge de quatre-vingt-seize ans. de la justice, son ouverture au monde. Président du directoire, directeur de la publication Louis Dreyfus
Directeur du « Monde », directeur délégué de la publication, membre du directoire Jérôme Fenoglio
NBC Symphony Orchestra, que parcourt l’Europe. Après la mort Directeur de la rédaction Luc Bronner
dirige Arturo Toscanini. du fidèle Jimmy Lyons (1986), il Mireille Martinet, Ils rappellent la mémoire de ses grands-
Marie-Catherine et Pierre Pacault, parents, Directrice déléguée à l’organisation des rédactions Françoise Tovo
Direction adjointe de la rédaction Philippe Broussard, Alexis Delcambre, Benoît Hopquin, Franck Johannes,
Sa passion des percussions se forme le Feel Trio (William Parker
Monique et Jean-Marie Boyer, Marie-Pierre Lannelongue, Virginie Malingre, Caroline Monnot, Cécile Prieur
double de celle des imitations et Tony Oxley). ses illes et gendres, Mme Henriette BOUCHER Direction éditoriale Gérard Courtois, Alain Frachon, Sylvie Kauffmann
et Rédaction en chef numérique Philippe Lecœur, Michael Szadkowski
(Chick Webb, Cab Calloway…). Un A l’été 1995, il est appelé par Ber- Colas et Maïdelin Martinet, M. Louis BOUCHER,
Rédaction en chef quotidien Michel Guerrin, Christian Massol
oncle violoniste, proche du bat- nard Lubat pour la Hestejada Nancy et Edouard Tsoungui, son époux,
Directeur délégué au développement du groupe Gilles van Kote
Directeur du développement numérique Julien Laroche-Joubert
teur Sonny Greer, un autre oncle d’Uzeste musical. Récital éblouis- Lucie Martinet,
Rédacteur en chef chargé des diversifications éditoriales Emmanuel Davidenkoff
pianiste, un cousin que l’on tient sant, danses comprises. Pour lui, Roberto Pacault et Camille Dupuy, instituteurs laïcs et socialistes du début du Chef d’édition Sabine Ledoux
Elisa Boyer et Enguerran Dupré, vingtième siècle. Directeur artistique Aris Papathéodorou
pour le premier Noir à avoir joué à jouer est un acte total. Ce qui ne Marion Boyer et Jonathan Jeremiasz, Photographie Nicolas Jimenez
Infographie Delphine Papin
la radio : chez les Taylor, les struc- manque jamais de dérouter son ses petits-enfants, (Le Monde du 6 avril.) Médiateur Franck Nouchi
tures de la parenté s’apparente- auditoire, moins par son inassi- Emma Rosa, Thaïs, Secrétaire générale du groupe Marguerite Moleux
raient à d’amusants tropiques ir- milable bouillonnement que par Adrien, Audrey, Marie et Maud, M. Jacques Blanc, Secrétaire générale de la rédaction Christine Laget
riguant quelque big band. ses rites et ses manières : petites Margaux, son ils
Conseil de surveillance Jean-Louis Beffa, président, Sébastien Carganico, vice-président
Maxime, Clémentine, Et Catherine,
En 1954, Cecil Taylor joue avec danses gracieuses, apprivoise-
Gary, Maurice, Patricia, Sophie
Bill Bailey et Buck les illustres tap- ment du piano, incantations du ses arrière-petits-enfants, et Béatrice,
dancers. Sport, batterie, premier secret. A moins que l’auditoire ad- ses petites-illes
gig : le big band d’un hôtel des mît de recevoir ce que Cecil Taylor ont la douleur de faire part du décès, Et David,
monts Catskill. Mais le patron offrait sans compter : amphithéâ- le lundi 9 avril 2018, de Emmanuel, Rémi, Thomas, Constance Le Carnet
et Fanny,
n’aime pas les musiciens noirs. tre d’Assas (1967), Nuits de la Fon-
Jean BASTIÉ, ses arrière-petits-enfants,
Trois ans de conservatoire : il tra-
vaille l’orchestration et l’har-
dation Maeght (1969), Newport à
New York (1973), Châteauvallon
né le 6 mars 1919,
professeur émérite à la Sorbonne,
ont la douleur de faire part du décès de Annoncez vos événements culturels
monie. Découverte du be-bop (1973), Uzeste musical (1995), Ban- président d’honneur Mme Marcelle DENIS,
grâce au saxophoniste Andrew lieues bleues (2002), etc. de la Société de géographie de Paris, professeur émérite
McGhee. Nat Hentoff, formidable Durant ses deux semaines avec oficier de la Légion d’honneur. de l’université de Dijon,
passeur, l’invite à son micro. Sonny Rollins au Village Van- chevalier de la Légion d’honneur,
La cérémonie civile sera célébrée croix du combattant volontaire
Au Hi-Hat Club, Cecil Taylor voit guard, « M. Rollins m’a dit un soir, en la salle de la Coupole du crématorium de la Résistance, Expositions
Charlie Parker. dans la cuisine du club, surtout ne du cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e, commandeur
le samedi 14 avril, à 10 heures. dans l’ordre des Palmes académiques,
Ce n’est que plus tard qu’il dé- change rien, sous aucun prétexte,
médaille Comenius. Vernissages
couvre Lennie Tristano, et sa pra- rien ! » Il se chargera de faire pas-
tique mentale du piano en est ser. Phénomène du solo, déni- Le président Les obsèques ont eu lieu dans l’intimité Communications
Et les membres de sa famille, au cimetière de la Fouillouse
chamboulée. Petits boulots de cheur de duos, pratiquant tous
de la Société de Géographie, (Loire).
diverses
survie et, ici ou là, un orchestre : formats et toutes rencontres, Ce-
musique antillaise, Johnny Hod- cil Taylor n’a jamais imité per- ont la tristesse de faire part du décès du Marcelle Denis a enseigné les sciences
ges, quelques leçons de musique. sonne. « Suivez les arbres, les sai- de l’éducation et l’histoire de la pédagogie,
Steve Lacy, avec qui il joue, est l’un sons, les étoiles. Je suis vivant. J’ai en devenant, sur les conseils du philosophe
professeur Jean BASTIÉ, tchèque Jan Patocka, l’un des meilleurs
de ses « élèves ». Une belle ren- connu le malheur, mais je suis un
président spécialistes de l’œuvre de Jan Amos Pour toute information :
contre, celle du bassiste Buell Nei- être vivant. Ma musique est la célé- Komenski (Comenius), penseur de la
dlingler, avec qui il forme un bration des forces vitales. L’appro- de la Société de Géographie
de 1995 à 2009.
didactique et de l’humanisme. 01 57 28 28 28
groupe. Denis Charles en fait par- bation de la vie jusque dans la
14, passage Bullourde, 01 57 28 21 36 Tarif : 29,50 € TTC
75011 Paris.
carnet@mpublicite.fr
tie. Engagé au Five Spot, il en fait mort », nous disait-il dans un hô-
avec Steve Lacy le rendez-vous tel de la porte de Pantin. p Ils présentent à sa famille leurs plus Prix à la ligne
des artistes du Village. francis marmande vives condoléances. 21320 Arconcey.
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018 0123 | 21

INTERNATIONAL | CHRONIQUE FACEBOOK :


CE N’EST PAS
par al ain fr achon

UN ACCIDENT sidentielle américaine. Comme un enfant reux récidiviste ? M. Zuckerberg s’est fixé la
Syrie, les missiles DE PARCOURS
pris la main dans le sac, M. Zuckerberg s’est
contenté de dire pardon en promettant
« mission » de connecter la planète et de
« rapprocher » les hommes. Mais, quatorze

et après qu’il ne recommencerait pas.


Mais le patron de Facebook est-il davan-
tage désolé qu’en 2003, lorsque, étudiant à
ans après la création de Facebook, force est
de constater qu’il a consacré son énergie à
utiliser la vie privée des gens à des fins
Harvard, il avait créé Facemash, un site qui commerciales, plus qu’à la protéger.
se proposait d’évaluer les étudiantes sur Dire que le créateur a été dépassé par sa
leur physique ? Les excuses de M. Zucker- créature serait bien indulgent. Le comporte-
berg sont-elles plus sincères que celles qu’il ment de Facebook n’est ni une erreur de jeu-

M LES ÉTATS-UNIS
ême si les mis- avait présentées en 2006, en lançant News nesse ni un accident de parcours. La collecte
siles que Donald Feed, une fonctionnalité qui permet à cha- des données des utilisateurs est au cœur du
Trump promet de N’ONT EN SYRIE cun de traquer les faits et gestes de ses modèle économique du réseau social. Le
tirer sur la Syrie « amis » ? Que vaut ce nouveau mea culpa PDG a eu beau répéter au cours des audi-
sont « beaux, nouveaux et intelli- QUE DES comparé à celui de 2007, lorsque le réseau tions que Facebook ne les vend pas, ce sont
gents », comme il les a décrits
mercredi 11 avril, cela ne change
rien à cette réalité : les Etats-Unis
n’ont pas de politique syrienne.
L’avenir de ce petit pays du
OBJECTIFS
CIRCONSCRITS I’ m sorry. » Voilà les trois mots qui ré-
sument le mieux les auditions de
Mark Zuckerberg devant le Sénat des
Etats-Unis puis face à la Chambre des repré-
sentants, les 10 et 11 avril. A 33 ans, l’âge du
social avait créé Beacon, une plate-forme
publicitaire qui collectait des données à
partir d’achats effectués sur des sites parte-
naires de Facebook ?
Quid de l’acte de contrition de 2009 à pro-
bien elles qui ont permis au groupe de peser
480 milliards de dollars (390 milliards d’eu-
ros) en Bourse et à M.Zuckerberg d’amasser
une fortune de 64 milliards de dollars.
Ces auditions ont au moins démontré
Moyen-Orient ne les intéresse pas convaincu que la région pré- Christ, le fondateur de Facebook s’est livré à pos de la tentative de s’approprier à vie les une chose : au regard de ce qui s’est passé
que marginalement. Donald sente pour l’Amérique un intérêt une expiation qui s’est bornée à de plates contenus postés par les utilisateurs ? Que ces dernières années, l’autorégulation ne
Trump se situe à cet égard dans la stratégique majeur. La grande excuses à propos du scandale Cambridge penser des regrets exprimés en 2010 après permettra pas de sécuriser les données des
continuité de Barack Obama. affaire de Trump sur la scène in- Analytica, esquivant les questions les plus avoir transféré leurs données à Microsoft et utilisateurs. Jusqu’à présent, l’Europe était
Le conflit syrien est, certes, l’un ternationale est l’Asie, plus pré- gênantes par une litanie de « Mon équipe Yelp ? Enfin, M. Zuckerberg se sent-il plus accusée d’adopter une attitude défensive
des éléments importants de la re- cisément la Chine. La bataille reviendra vers vous avec plus de précisions. » fautif qu’en 2017, quand il était venu à rési- en tentant de mieux contrôler les géants
lation entre Washington et Mos- commerciale avec Pékin est la Le jeune milliardaire n’a en effet apporté piscence après avoir servi de vecteur à la du Web, faute de pouvoir les concurrencer
cou. Il y a une bonne raison à cela : poursuite trumpienne du « pi- que peu d’explications sur ce que le réseau propagande russe et de diffuseur de faus- avec ses propres entreprises. Les Etats-Unis
la possibilité d’un affrontement votement » vers l’Asie de la diplo- social entend mettre en place pour proté- ses nouvelles lors de l’élection présiden- se rendent compte à présent que ce com-
direct entre les forces que les matie américaine. ger les données personnelles de ses utilisa- tielle américaine ? bat n’est ni naïf ni hostile à l’innovation. Il
deux pays ont déployées en Syrie. Le problème est que les Russes teurs. En 2016, celles de 87 millions d’entre A force, ce chapelet de regrets ne fait est seulement la condition sine qua non
Quand les armes parlent, elles – qui, avec les Iraniens, ont assuré eux ont été utilisées à leur insu par ce cabi- qu’entretenir une suspicion d’insincérité. pour que celle-ci se développe en harmo-
ont leur logique propre, qui peut la « victoire » de Bachar Al-Assad net d’études afin de peser sur l’élection pré- Et si l’éternel pénitent n’était qu’un dange- nie avec la démocratie. p
entraîner les protagonistes bien sur l’opposition armée – n’ont pas
au-delà ce qu’ils souhaitent. Cer- de politique syrienne non plus.
tes, encore, le président républi- Plus exactement, ils voudraient
cain paraît plus sensible à la sin- bien organiser une forme de dia-
gularité de l’arme chimique que logue entre les parties syriennes,
son prédécesseur démocrate. mais n’y arrivent pas. Le régime
Trump a déjà ordonné, il y a un sabote leurs efforts. Ils sont pri-
an, des représailles militaires sonniers de Bachar Al-Assad. Ils
après que l’aviation de Bachar Al- sont captifs de l’écheveau de
Assad eut gazé un quartier d’une conflits ethniques et régionaux
localité du nord du pays. Au len- qui déchirent la Syrie. Vladimir
demain d’une deuxième attaque Poutine – l’immense stratège célé-
chimique, samedi 7 avril à bré à longueur de « unes » par les
Douma, dans la banlieue de Da- magazines occidentaux – navigue
mas, Trump incrimine indirecte- à vue, au gré des intérêts de ses

DÈS VENDREDI EN KIOSQUE


ment la Russie. Pour la première partenaires locaux – tel un tanker
fois, il s’en est pris, mercredi, à croisant dans des eaux minées.
Poutine : « Vous ne devriez pas Pourtant, l’image affichée mer-
vous associer à un animal qui tue credi 4 avril, à Ankara, de la nou-
avec du gaz. » Toutefois, réagir à velle « triple entente » chargée de
l’emploi d’un type d’arme ne fait la Syrie se voulait rassurante. Pou-
pas une politique syrienne. tine entouré de ses homologues
iranien, Hassan Rohani, et turc,
Intérêts contradictoires Recep Tayyip Erdogan, tels étaient
Les Etats-Unis n’ont en Syrie que les nouveaux parrains de la Syrie
des objectifs circonscrits : depuis et, pour ce chromo de famille his-
2014, la lutte contre les djihadis- torique, ils souriaient à la caméra.
tes de l’organisation Etat islami- Osera-t-on relever qu’il n’y avait
que et, depuis 2016, contre l’em- pas de Syrien à ce sommet d’An-
ploi de l’arme chimique. Mais kara consacré à l’avenir de la Sy-
l’avenir du peuple syrien, l’arrêt rie ? La difficulté avec ce trio est
négocié des combats, la partici- qu’il est constitué de gens ayant
pation à une solution politique des ambitions syriennes très dif-
à Damas, le dialogue avec Mos- férentes, sinon contradictoires.
cou sur le chaos régional, rien de Allié de Bachar Al-Assad, qui l’a
tout cela ne fait partie d’une poli- légitimement appelé à son se-
tique américaine cohérente au cours, le Russe entend garder la
Moyen-Orient. Une telle appro- Syrie en point d’appui tradition-
che n’existe pas. nel de sa politique arabe, garant
Le 29 mars, le président dit : « On du retour de Moscou sur la scène
va bientôt sortir de Syrie, très vite. stratégique régionale. Le Turc est
On va laisser les autres [other peo- l’ennemi de Bachar Al-Assad : Er-
ple] s’en occuper. » Le même jour, dogan hait le président syrien et a
le Pentagone dit le contraire : longtemps cherché à le renverser.
nos forces sont là-bas « pour y res- Alors que le Kremlin « couvre »
ter ». Il s’agit des 2 000 soldats Bachar Al-Assad, Ankara a, cette
américains dépêchés auprès de semaine, immédiatement accusé
la coalition kurdo-arabe qui a le régime de Damas d’être respon-
chassé l’EI de la ville de Rakka, le sable de l’attaque chimique con-
dernier bastion urbain des djiha- tre Douma. Erdogan ne s’inté-
distes. Alors, retrait, pas retrait : resse à la Syrie que dans la guerre
rien n’est décidé. qu’il mène aux Kurdes. L’Iran
Les nouveaux grands manitous veut étendre en Syrie une zone
de la politique étrangère améri- d’influence dans le monde arabe
caine – le secrétaire d’Etat, Mi- qui présente deux avantages pour
chael Pompeo, et le conseiller à la Téhéran : un accès à la Méditerra-
sécurité, John Bolton – n’ont pas née et la possibilité d’une pré-
de politique syrienne non plus. sence militaire permanente. Mais
Ce qui les intéresse en Syrie, c’est celle-ci est une ligne rouge pour
l’Iran, pas les Syriens. Bolton et Israël, ennemi désigné de l’Iran et
Pompeo veulent enrayer la pous- qui a, une nouvelle fois, mené un
sée iranienne dans le monde raid, lundi, contre une base ira-
arabe. Mais leur patron est nienne en Syrie.
comme Obama : n’était son iné- Avec de tels alliés, la Russie aura
branlable fidélité à l’adresse d’Is- bien du mal à définir une politi-
raël et de l’Arabie saoudite, Trump que cohérente. Missiles ou pas, les
se méfie du Moyen-Orient. Il n’est Etats-Unis, eux, se préoccupent
peu de l’avenir des Syriens. Les
Européens ne font pas le poids.
LE PROBLÈME Dans les camps de réfugiés, à l’ex-
térieur de la Syrie et dans les rui-
EST QUE LES nes de l’intérieur, se prépare sans
doute une nouvelle génération de
RUSSES N’ONT djihadistes. Le fracas du face-à-
face Poutine-Trump masque cette
PAS DE POLITIQUE vérité : personne n’a encore « ga-
SYRIENNE gné » les guerres de Syrie. p
LEMONDE.FR/M-LE-MAG
NON PLUS frachon@lemonde.fr

Tirage du Monde daté jeudi 12 avril : 185 859 exemplaires


Conflit à Air France : PERTES & PROFITS | DOW JONES-CAC 40-DAX
TRUMP RÉVEILLE
négociations sous surveillance L’« INDICE DE LA PEUR »
Les boursiers de la planète moyenne de l’indice VIX, qui
▶ L’intersyndicale ▶ Les grévistes, qui récla- ▶ En dépit de ces ont lu avec un peu de gour- mesure cette volatilité sur la
mandise et beaucoup d’in- base de l’évolution du S&P-
de la compagnie aérienne ment une augmentation discussions, les préavis quiétude le message tweeté 500, les 500 grandes sociétés
a rejeté l’offre de la direc- générale de 6 %, devaient de grève des 17, 18, 23 et par Donald Trump, mercredi cotées aux Etats-Unis, a été la
11 avril, vers 6 heures du ma- plus forte, ont coïncidé avec
tion d’une hausse salariale participer à une réunion de 24 avril sont maintenus tin (heure de Washington) : des gains d’au moins 20 %. Et
de 2 % au lieu de 1 % négociation, jeudi 12 avril PAGE 4 le président américain préve- les perspectives des entreprises
nait les Russes de se tenir restent bonnes.
« prêts » car ses « missiles
beaux et neufs et “intelli- Un jeu de yoyo
gents !” » allaient s’abattre Cet « indice de la peur » est bel
sur leurs alliés syriens pour et bien orienté à la hausse.
les punir d’avoir utilisé des Ainsi le S&P 500 a-t-il connu
armes chimiques contre les huit séances de variation su-
rebelles de la Ghouta orien- périeure à 1 % depuis début fé-
tale. Les grandes places ont vrier. Autant que sur toute
accusé le coup sans céder à la l’année 2017. La veille des dé-
panique pour autant. New clarations va-t-en-guerre de
York a terminé en baisse de Trump, le Dow Jones avait ga-
0,9 %, Paris de 0,56 %, Franc- gné 1,79 % et le Nasdaq 2,07 %.
fort de 0,83 %, alors que Lon- C’était la réponse enthousiaste
dres restait stable (– 0,13 %). de Wall Street à la promesse
La dégradation des relations du président chinois, Xi
de la Russie avec les Occiden- Jinping, d’ouvrir davantage
taux est, en effet, un facteur son pays à ses partenaires éco-
de plus de déstabilisation de nomiques. Les deux reculaient
l’économie mondiale. L’œil dès le lendemain. Et ce jeu de
des opérateurs n’est bien sûr yoyo va continuer, alimenté
pas uniquement braqué sur par les incertitudes du monde.
les troubles politiques. Début janvier, Ian Bremmer,
Ces derniers surveillent président de la société d’éva-
aussi les tensions commercia- luation des risques politiques
les sino-américaines, le retour Eurasia Group, jugeait que
de l’inflation aux Etats-Unis « 2018 présente les risques géo-
avec l’augmentation des salai- politiques les plus dangereux
res, la hausse des taux de la depuis vingt ans ». Il en dres-
Réserve fédérale américaine, sait la liste dans son étude
la perspective d’une régula- annuelle « Top Risks » : une
tion des géants d’Internet « guerre froide technologi-
après les scandales Facebook, que », la déstabilisation de
un possible ralentissement de l’Afrique, les crises identitaires
la croissance mondiale… en Asie du Sud, les poussées
Mais le climat, marqué populistes et protectionnistes,
Au siège d’Air France, à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), mercredi 11 avril. CHRISTOPHE ENA/AP en 2017 par une forte valorisa- les incertitudes après les élec-
tion des actions dans un mar- tions allemandes et italien-
ché serein, s’est détérioré nes, un Brexit dur, une dénon-
depuis février. L’année 2018 ciation par Washington de
ENTRETIEN MÉDIAS s’annonce incertaine, de l’avis
de tous les experts. C’est la vo-
l’accord sur le nucléaire ira-
nien, la Corée du Nord… On y
LE PATRON DE LA CDC S’ATTAQUE PAS DE TROISIÈME MANDAT latilité – plus qu’une baisse –
qui risque de s’emparer des
ajouterait volontiers le pro-
chain Tweet de Donald

À LA FRACTURE TERRITORIALE PAGE 3 POUR LE PDG DE L’AFP PAGE 4


places boursières. Car les trois
années (1999, 2003, 2009) où la
Trump. p
jean-michel bezat

TENDANCES FRANCE | CHRONIQUE PAR THIBAULT GAJDOS


« Bullshit » et autres croyances économiques
présentent
L aurent Wauquiez, prési-
dent du parti Les Républi-
cains (LR), a vendu la mè-
che lors d’un cours aux élèves de
l’Ecole de management de Lyon
quiez, de son propre aveu, en sert
à longueur d’entretien. Mais il
n’est pas le seul. Le président de la
République, par exemple, ne les
dédaigne pas : « La démocratie est
terrogées aux billevesées, ils leur
ont demandé d’indiquer dans
quelle mesure elles trouvaient
que ces phrases avaient un sens
profond. Ils ont par ailleurs sou-
fait que les participants à l’expé-
rience adhérant à un libéra-
lisme modéré faisaient davan-
tage confiance (à tort) à leur in-
tuition, et avaient une capacité
le 15 février : les discours qu’il dé- le système le plus “bottom up” de mis les participants à une batte- plus faible que les autres à raison-
bite habituellement aux journa- la terre » (Tweet du 29 mars) ; « Ce rie de questionnaires visant à ner de manière abstraite.
listes sont du « bullshit ». En choi- qui nous est demandé par le peu- mesurer d’une part des traits psy- Ces résultats suggèrent que le
sissant ce terme anglais signi-
fiant à peu près (en moins poli)
ple, c’est de renouer avec l’esprit de
conquête qui l’a fait pour, enfin, le
chologiques, d’autre part leurs
opinions et croyances.
simplisme pourrait être non du
côté des partisans et des adversai- LAISSEZ-VOUS
« billevesées », il ne cédait pas à
une trivialité démagogique, et
réconcilier avec lui-même » (dis-
cours devant le Parlement réuni Simplisme et billevesées
res radicaux du libéralisme, mais
bien plutôt de celui des adeptes GUIDER DANS
encore moins à une coupable
paresse linguistique ; il faisait de
en Congrès le 3 juillet 2017).
Si leur usage est donc assez lar-
Ces données très riches ont per-
mis à Joanna Sterling (université
du libéralisme « centriste » domi-
nant ; et c’est ce même simplisme UN MUSÉE
fait référence aux travaux du
philosophe américain Harry
Frankfurt (On Bullshit, Princeton
gement répandu, on peut cepen-
dant se demander si nous som-
mes tous égaux devant les bille-
de Princeton), John Jost (uni-
versité de New York) et Gordon
Pennycook de montrer que les
qui exposerait les citoyens à go-
ber les billevesées que certains
leur servent. On comprend
UNIQUE !
University Press, 2005). vesées. C’est la question que se participants faisant confiance mieux pourquoi Laurent Wau-
sont posée Gordon Pennycook au marché économique étaient, quiez a choisi d’évoquer le
Trente phrases creuses (université Yale) et ses collègues plus que les autres, réceptifs « bullshit » devant des étudiants
Ce dernier définit les billevesées (« On the Reception and Detec- aux billevesées (« Are Neoliberals d’une respectable école de com-
comme des déclarations ayant tion of Pseudo-Profound More Susceptible to Bullshit ? », merce. Il voulait sans doute atti-
pour objectif d’impressionner Bullshit », Judgment and Decision Judgment and Decision Making, rer subtilement l’attention des Le n°14, Delacroix, Une liberté... toute romantique
l’auditeur, mais sans contenu Making, 2015). S’inscrivant dans 2016). Mais, et cela peut surpren- futurs cadres sur les travaux de
réel. Sans aucun rapport avec la le prolongement des travaux de dre, cette corrélation moyenne Gordon Pennycook et de ses col- Pour découvrir un extrait gratuit du n°1, Van Gogh, rendez-vous sur :
vérité, elles ne peuvent même Frankfurt, ces chercheurs ont cache une relation plus subtile : lègues, et les encourager à dé-
pas – et c’est précisément leur rai- soumis trente phrases creuses et les défenseurs modérés du mar- ployer leur esprit critique contre www.lemuseeidealgeo.fr
son d’être – être contestées. Harry pompeuses à un échantillon de ché sont plus sensibles aux bille- les idées (libérales) reçues. C’est
Frankfurt note qu’elles abondent deux cents personnes (par exem- vesées que ceux qui ont des posi- une leçon dont nous pouvons
en particulier dans les sphères de ple : « La conscience est la crois- tions extrêmes sur ce sujet. tous profiter. p
la communication, de la publicité
et de la politique. Il est difficile
sance de la cohérence, et de
nous-mêmes »). Afin de mesurer
Les chercheurs ont, de plus,
montré que ces résultats s’ex- Thibault Gajdos est chercheur
Toutes les 2 semaines chez votre marchand de journaux
de lui donner tort. Laurent Wau- la réceptivité des personnes in- pliquaient essentiellement par le au CNRS

Cahier du « Monde » No 22784 daté Vendredi 13 avril 2018 - Ne peut être vendu séparément
2 | plein cadre 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

M
ardi 10 avril, devant le
gratin des start-up de
la finance réuni à la
Station F (campus de
start-up) pour l’événe-
ment FinTech Revolu-
tion, la secrétaire d’Etat auprès du ministre
des finances, Delphine Gény-Stephann, s’ex-
clame : « Vous avez encore grandi, vous êtes
plus compétitifs et de mieux en mieux finan-
cés. » A ces acteurs qui veulent ubériser la fi-
nance – les néobanques, cagnottes en ligne,
inventeurs du transfert d’argent à prix cassé
et autres porte-drapeaux des cryptomon-
naies –, elle donne également des gages, en
promettant de « faire évoluer l’environne-
ment législatif et réglementaire pour faciliter
l’essor de [leurs] projets ».
Ces « fintechs » (néologisme issu de la
contraction de « finance » et de « technolo-
gie »), fondées par des petits génies de l’in-
formatique impatients de repenser la ban-
que et l’assurance avec des services simples
et bon marché, saturent aujourd’hui l’espace
du microcosme financier. Leurs levées de
fonds, leurs acquisitions, leurs partenariats,
leur lobbying à Bruxelles et à Bercy pour sti-
muler la concurrence avec les banques, le
lancement début mars de leur nouvel incu-
bateur (le Swave) ou, en début de semaine,
d’un lieu collaboratif consacré aux fintechs
dans le palais Brongniart, rythment l’actua-
lité de la place de Paris.
Parmi les plus populaires figurent les
néobanques Compte-Nickel, N26 ou Revo-
lut ; l’application de paiement mobile Lydia,
la cagnotte Leetchi, les agrégateurs pour con-
sulter ses comptes bancaires Linxo et Ban-
kin’, ou l’assureur santé Alan. Au total, la
France compte plusieurs centaines de ces
jeunes entreprises, créées pour la plupart
après le tournant des années 2010, et bien
décidées à s’emparer d’un petit morceau du
juteux marché bancaire.
Pourtant, cette nouvelle industrie finan-
cière a encore du mal à se faire une place
auprès du grand public. Le dernier baromè-
Les rebelles de la finance
rentrent dans le rang
tre du cabinet Deloitte sur « Les Français et
les nouveaux services financiers », publié
jeudi 12 avril, est sans appel : 7 % des Français
« savent à peu près » ce qu’est une fintech, et
seulement 5 % en moyenne font confiance
à ses services pour les produits et services
les plus usuels (crédits, épargne, assurance,
produits du quotidien…). L’étude pointe par
ailleurs « un intérêt – une fois ces services
Après une phase d’euphorie créative, la majorité pas se tromper de cible, il faut acheter la
molécule à un stade un peu avancé, quitte à
connus – en baisse par rapport à 2017 ». des fintechs, ces start-up de la finance, cherchent ce que la fintech coûte un peu plus cher », note
le patron d’un géant bancaire européen. Sans
CRITIQUES DES BANQUIERS
En coulisse, quelques pontes de la finance ne
aujourd’hui à se vendre ou à collaborer aller jusqu’à l’étape ultime de l’absorption,
la collaboration entre les fintechs et les
se montrent pas tendres. « La plupart des
fintechs vont aller au tapis d’ici à deux ans.
avec les banques. Beaucoup vont disparaître banques et assureurs est devenue monnaie
courante. Au lieu de concurrencer les acteurs
La bulle va finir par éclater », pronostique de la finance traditionnelle, de nombreu-
un banquier parisien. Il a décidé de vendre la ses start-up cherchent à leur proposer leurs
part que son établissement avait prise dans services. La Société générale indique par
une start-up de la finance, pourtant très pri- L’hécatombe constatée parmi les sociétés signes « de maturité », selon le jargon des exemple travailler aujourd’hui avec pas
sée puisqu’elle vient de lever 45 millions de de crowdfunding en est la meilleure illus- spécialistes. C’est-à-dire qu’il s’assagit. Le moins de 47 fintechs.
dollars (36,4 millions d’euros). « Au bout de tration. Lorsque le gouvernement a décidé nombre de nouvelles fintechs fléchit et le Les rebelles de la finance finissent donc par
sept ans de pertes, j’ai estimé que ça suffisait. » en 2014 de déréglementer l’activité de crédit, financement des premiers tours de table di- rentrer dans le rang. Un régulateur bancaire
Aucun banquier n’émet publiquement ses pour permettre à des plates-formes de finan- minue fortement, tout comme la participa- européen indiquait au Monde en février que
doutes sur ce nouveau secteur en plein essor, cer des projets en faisant appel à « la foule », tion des business angels, moteurs à ce stade « le seul vrai business model des entrepre-
sous peine d’apparaître « has been ». Mais 60 start-up se sont positionnées sur la ligne de développement des start-up. « On n’a pas neurs est de faire pousser leur start-up et de
loin des micros le ton est volontiers critique. de départ. Aujourd’hui, seulement cinq vu grand-chose de nouveau depuis 2016. Le la revendre. Beaucoup le tentent, mais tous
« Parmi les fintechs, très rares sont celles qui d’entre elles ont un volant d’affaires digne flux n’est pas tari, mais il y a plus d’exigence ne réussiront pas ».
auront un modèle économique éprouvé, et en de ce nom et Lendix réalise cinq fois le vo- « LE SECTEUR aujourd’hui, il faut aller au-delà des modèles Comme toujours lorsque l’innovation
mesure de se stabiliser, note le patron d’un
grand établissement français. Et il est rare
lume d’activité du numéro deux de ce jeune
secteur, Credit.fr.
FINANCIER AIGUISE évidents créés au départ », estime Cédric Cur-
til, responsable de l’innovation pour l’acti-
vient percuter un pan de l’économie, plu-
sieurs chapelles se disputent la vision de
qu’une idée ne soit pas dans les mains de « Dans les mois qui arrivent, on va constater L’APPÉTIT. TOUT vité de banque de détail de Société générale. l’avenir. Si pour la plupart des banquiers,
plusieurs équipes à la fois : en termes d’inven- davantage de faillites de fintechs, c’est le sens « Les tickets moyens pris par les investisseurs l’affaire est entendue – les fintechs les ont
tions et de talents, nous ne sommes pas au de l’histoire, car au début tous les acteurs sont LE MONDE A LA augmentent, cela signifie qu’ils préfèrent les réveillés, les poussent à évoluer, mais ne les
niveau des biotechs. » Au final, « il y aura
beaucoup d’argent investi à perte », ajoute-
financés pendant deux ou trois ans », souli-
gne encore M. Goy. Or nombre de fintechs
MÊME ENVIE, LES fintechs plus matures », confirme Mikaël Pta-
chek, responsable du secteur des fintechs
menacent pas –, des fonds et des investis-
seurs croient toujours à la révolution des
t-il. Un autre joue les cassandres : « Tant que lancées en 2015 ou 2016 ne parviendront pas MÊMES AMBITIONS, chez KPMG. fintechs, qui pourrait reléguer les acteurs tra-
les banques achèteront des fintechs, parce à boucler un nouveau tour de table. Dans ce contexte, il n’est donc pas étonnant ditionnels au second plan.
qu’elles comblent un besoin ou par effet A ce stade, l’argent afflue toujours. La pho- AU MÊME MOMENT » que nombre de sociétés cherchent active- Certes, aucun champion n’a encore émergé
moutonnier, les fonds de capital investisse- tographie globale montre même une nette OLIVIER GOY
ment à se vendre à des institutions financiè- en Europe. « Mais c’est normal, le phénomène
ment se diront qu’ils peuvent faire le saut. hausse des investissements captés par les président du directoire res. Compte-Nickel a décroché en 2017 la plus est encore tout récent. En 2002, on ne pensait
Mais le jour où cela s’arrêtera, il n’y aura fintechs dans le monde, à 31 milliards de de Lendix belle « sortie » réalisée à ce jour en Europe. pas qu’Amazon raflerait tout le marché de la
quasiment plus de perspective de sortie. » dollars en 2017, contre 25 milliards en 2016, La fintech atypique (le compte sans banque distribution !, réagit Bernard-Louis Roques,
Les banquiers traditionnels n’ont-ils rien selon les derniers chiffres publiés par le s’ouvre dans un bureau de tabac), lancée cofondateur de Truffle Capital. Une nouvelle
compris ? Ou bien la fête sera-t-elle bientôt cabinet KPMG. En France, 318 millions en 2014, qui devait à l’origine s’appe- ère de l’industrie financière s’amorce, la trans-
finie ? « Le secteur financier aiguise l’appétit d’euros de fonds ont été levés (84 % de plus ler No Bank s’est finalement vendue à BNP formation s’opérera dans la durée, sur dix à
de nombreux prétendants. Tout le monde a la qu’en 2016), en dépit des parts de marché Paribas pour plus de 200 millions d’euros. quinze ans. » Alors que les GAFA (Google,
même envie, les mêmes ambitions, au même maigrichonnes de ces start-up et d’un hori- Dans la foulée, La Banque postale a racheté Apple, Facebook, Amazon) s’intéressent de
moment, c’est logique dans le marché de l’in- zon de rentabilité lointain. le pionnier du crowdfunding KissKissBank- plus en plus aux services financiers, Alain
novation, tempère Olivier Goy, le fondateur Les lignes commencent toutefois à bouger. Bank, pour, selon une source bien informée, Clot, président de France Fintech, le lobby
et président du directoire de Lendix, le lea- En Asie, les investissements dans les fintechs 50 millions d’euros. de ces start-up, affirme que « les fintechs ne
deur des sociétés de financement participa- piquent du nez, en raison du tour de vis ré- En rachetant une petite structure qu’elles sont pas un problème pour les banques, elles
tif (crowdfunding). Il est donc normal que glementaire des autorités chinoises. Au-delà, laissent pousser à leur côté, les institutions sont une solution ». p
beaucoup d’acteurs disparaissent. » le marché dans son ensemble présente des financières y trouvent leur intérêt. « Pour ne véronique chocron
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018 économie & entreprise | 3

La CDC « veut
lutter contre
les inégalités
territoriales »
Le nouveau patron de la Caisse
des dépôts, Eric Lombard, détaille le
rôle de la « banque des territoires »

ENTRETIEN un guichet unique l’ensemble


des offres que nous proposons

A
l’occasion de la présen- aux élus et aux organismes de
tation, jeudi 12 avril, logement social. Cela va du
des résultats 2017 de conseil à l’investissement. Cha-
la Caisse des dépôts et que élu aura un correspondant à
consignations (CDC), qui se sont sa disposition.
traduits par un bénéfice de Eric Lombard,
1,906 milliard d’euros, en hausse Quels seront les moyens ? en novembre 2017,
de 7 %, le nouveau directeur géné- Les moyens sont avant tout hu- à Paris. VINCENT ISORE/
ral, Eric Lombard, détaille les mis- mains. A mon arrivée, en décem- IP3 PRESS/MAXPPP
sions de la « banque des territoi- bre 2017, j’ai été impressionné par
res » créée en février. la richesse des talents, par le pro-
fessionnalisme et l’engagement
Pourquoi lancer une « banque des équipes de la Caisse des dé- accompagnons dans leurs projets, Quels sont les projets concernés ? un retour des habitants dans le Je ne suis pas inquiet pour l’ave-
des territoires » ? pôts, qui, au quotidien, s’efforcent soit en conseil, soit en participant Les premières initiatives portées centre. Autre exemple, nous al- nir de La Poste. La baisse du métier
La priorité est de lutter contre de trouver des solutions aux pro- au financement. par cette nouvelle entité seront le lons très prochainement proposer courrier se poursuit, mais il est
les inégalités entre les territoires, jets les plus complexes. Les initia- Nous accorderons, dans les cinq déploiement d’« actions cœur de au conseil d’administration du compensé par la montée en puis-
car, aujourd’hui, le risque de dé- tives viennent des élus et nous les ans à venir, 5 milliards d’euros villes », destinées à faire revivre les bailleur Maisons et cités de parti- sance d’autres activités, notam-
crochage est important entre, d’investissements. Or il faut sa- centres des 222 villes moyennes, ciper à la rénovation d’une partie ment celle du colis. Le chiffre d’af-
d’un côté, les métropoles et les voir que, lorsque nous mettons où habite le quart de la population importante des 63 000 logements faires du groupe a d’ailleurs en-
villes qui vont bien et, de l’autre, un euro de capital dans un projet, française. Nous allons doubler no- du bassin minier dans le Nord. Là core progressé en 2017, en dépit
celles qui vont mal, mais aussi les « Ce serait une les investisseurs privés en ajou- tre investissement en capital pour est bien notre rôle. des taux bas qui pèsent sur les re-
banlieues ou les espaces ruraux. chance pour la tent six. Notre présence les ras- le porter à 1 milliard d’euros sur venus de La Banque postale. Les
La Caisse, qui est le principal fi- sure. Avec l’effet de levier es- cinq ans, en multipliant les projets Vous êtes actionnaire stratégi- collaborateurs de La Poste ont fait
nanceur du logement social et Caisse des dépôts compté, cela représentera au to- permettant de faire revivre les que de La Poste et de CNP Assu- un travail exceptionnel, et ils sont
des collectivités locales, a un rôle de devenir tal 35 milliards d’euros. D’autre centres urbains. Nous sommes rances. Où en est le projet d’ap- engagés dans le projet de transfor-
important à jouer. D’où la créa- part, la banque accordera, durant confiants, au regard des effets po- porter CNP à La Poste, pour créer mation [du PDG], Philippe Wahl.
tion de la « banque des territoi- le premier cette période, 15 milliards de sitifs d’initiatives précédentes. un groupe de bancassurance ? Ce serait une chance pour la
res ». Ce n’est pas une banque à actionnaire prêts par an. Il s’agit d’efforts très Ainsi, à Roanne, dans la Loire, Plusieurs schémas sont à l’étude Caisse des dépôts de devenir le
proprement parler, mais une importants, mais indispensables comme à Libourne, en Gironde, au ministère des finances, et premier actionnaire de La Poste, si
marque. Nous regroupons dans de La Poste » au vu des enjeux. nous assistons, depuis deux ans, à aucune décision n’est prise. Sur ce cette option est retenue. Les coo-
dossier, nous ne sommes ni dans pérations sont plus faciles, lors-
l’urgence ni dans la nécessité. Le qu’on est un grand actionnaire.
Un désengagement d’Icade n’est pas à l’ordre du jour pacte qui lie les grands actionnai-
res de CNP que sont la CDC, La Ban- Bercy souhaite des économies.
que postale, BPCE et l’Etat court Allez-vous suivre cette recom-
les banquiers d’affaires, qui rêvaient de la Caisse des dépôts dans Icade, sur le d’hébergement pour personnes âgées dépen- jusqu’à fin 2019. Si un projet est re- mandation ?
déjà aux nombreux « deals » qu’allait pro- long terme », a indiqué au Monde le nou- dantes, ou l’aménagement du Grand Paris. » tenu, il faudra qu’il le soit dans l’in- Les dépenses de la Caisse des dé-
voquer l’arrivée d’Eric Lombard à la tête de veau directeur général de l’institution De même, l’établissement public entend térêt de la Caisse des dépôts. Le pôts ne consomment pas de res-
la Caisse des dépôts et consignations financière publique. Une manière de re- « rester l’actionnaire de référence de La Com- statu quo est aussi possible. sources publiques, mais tout euro
(CDC), en sont pour leurs frais. Dans la froidir les ardeurs du Crédit agricole, qui pagnie des Alpes, prévient Eric Lombard. Les en moins est un euro qui n’est pas
feuille de route du ministre de l’économie se montre très intéressé par cette fon- élus de la région y sont attachés, compte Dans ce scénario, La Poste investi ou qui ne finance pas une
et des finances, Bruno Le Maire, envoyée cière. Après avoir renforcé sa présence tenu du poids des stations de sports d’hiver pourrait être amenée à lancer activité d’intérêt général. Il est
en décembre 2017, il était certes demandé dans Icade à la mi-2017, devenant le dans l’aménagement du territoire, et le tou- une offre publique d’achat sur donc impératif d’être extrême-
au nouvel homme fort de la CDC de se re- deuxième actionnaire, sans en avertir la risme fait partie de nos missions. » L’institu- CNP Assurances, une opération ment économe de ces fonds. De-
centrer sur ses filiales impliquées dans des CDC, la banque verte demande désormais tion de la rue de Lille discute toutefois ac- à plus de 6 milliards d’euros… puis trois ans, nous avons cons-
missions d’intérêt général. quatre administrateurs au conseil d’ad- tuellement du plan de développement de Cette question est prématurée, taté une inflexion très forte des
Mais le nouveau patron a décidé de ministration, contre un aujourd’hui. Là sa filiale avec le management, et pourrait dès lors qu’aucun scénario n’est coûts de fonctionnement de la
prendre son temps avant de faire tourner aussi, sans concertation. faire évoluer sa participation, qui s’établit arrêté. Ensuite, nous verrons s’il CDC, à l’initiative de mes prédé-
le portefeuille de ses nombreuses partici- aujourd’hui à près de 40 %. faut faire une offre, à quelle con- cesseurs, qui ont mis en place,
pations dans de grandes entreprises fran- « La valorisation a fortement augmenté » Quant à Transdev, dont la CDC détient dition elle pourrait être réali- avec beaucoup de vigueur, une
çaises, qu’il s’agisse de la foncière Icade, « Il y a des discussions en cours », répond 70 % aux côtés de Veolia (30 %), il est con- sée. Toute opération sera sou- gestion très efficace de la Caisse. Il
du groupe de transport public de voya- brièvement M. Lombard, préférant insister venu que la Caisse trouve un actionnaire mise aux règles de l’Autorité des faut poursuivre, mais moi qui
geurs Transdev, de la société de conseil sur les trois critères qui font d’Icade une pour reprendre la part de Veolia ou la ra- marchés financiers, et son col- viens de maisons du secteur privé
et d’ingénierie Egis ou de La Compagnie participation stratégique : « L’entreprise a un chète elle-même. « Si nous devons racheter lège est souverain. réputées très efficaces, je peux
des Alpes (qui gère des domaines skiables projet ambitieux et est même en avance sur des parts, cela ne me pose pas de problème, vous le dire : il n’y a pas d’argent à
et des parcs à thème). sa réalisation, sa valorisation a fortement car Transdev est une très belle compagnie, Quel serait votre intérêt à ramasser à tous les étages. p
Les rumeurs allaient pourtant bon train, augmenté, et elle se développe dans des do- et la mobilité fait écho à nos sujets d’intérêt prendre le contrôle de La Poste, propos recueillis par
à l’été 2017, sur une vente prochaine maines privilégiés par la Caisse, comme la général », estime M. Lombard. p à la place de l’Etat, alors que véronique chocron
d’Icade. « Il n’y aura pas de désengagement santé, avec l’acquisition d’établissements vé. ch. et d. g. l’activité courrier s’effondre ? et dominique gallois

Face à l’essor du colis, La Poste revoit son organisation industrielle


Les facteurs seront redéployés au plus près des territoires, et des « îlots » seront recréés au cœur des villes moyennes

C ompenser la chute inexo-


rable du courrier et soute-
nir la croissance effrénée
des colis tout en se redéployant
sur l’ensemble du territoire. Telle
tié des revenus du groupe. Pour
atteindre cet objectif, l’entreprise
publique souhaite « livrer plus de
colis, et plus vite », poursuit
M. Dorge. Alors qu’en 2015 La
colis. Trois sont en cours d’ouver-
ture pour porter le total à 17 plates-
formes sur l’ensemble du terri-
toire », indique M. Dorge.
Alors qu’en 2015
La Poste livrait
278 millions
« En 2020, cela pourrait tomber en-
tre 7 milliards et 9 milliards de
plis », complète M. Dorge. Ce cons-
tat est d’autant plus cruel que La
Poste avait investi, à partir de
Aujourd’hui, ces derniers prépa-
rent leur tournée au sein des pla-
tes-formes de préparation du
courrier, quelquefois à plus d’une
heure du territoire à desservir.
est l’équation compliquée à la- Poste en livrait 278 millions, elle Baisse du nombre de courriers de colis, elle 2004, plus de 3 milliards d’euros Demain, 3 000 îlots irrigueront
quelle doit répondre la direction en a distribué 318 millions Dans le même temps, La Poste va pour se doter d’un réseau d’une l’ensemble du pays.
de La Poste. Le groupe a dévoilé, en 2017. Elle vise désormais transformer sa centaine de pla- en a distribué cinquantaine de plates-formes in- Un îlot rassemblera moins d’une
mercredi 11 avril, le volet indus- 400 millions de colis par an, du tes-formes de préparation et de 318 millions dustrielles du courrier (PIC) pour dizaine de facteurs. Ils pourront
triel de son nouveau plan straté- fait de l’essor de l’e-commerce. distribution du courrier en pla- faire face à la croissance de la li- mener leur tournée de courriers et
gique. « Nous prévoyons d’investir Le tout, avec une part de plus en tes-formes mixtes courrier et co- en 2017 vraison de plis… de colis toujours plus nombreux
450 millions d’euros pour redé- plus importante de colis livrés en lis. « Nous avons d’ores et déjà con- Au contraire, depuis 2012, rap- dans de meilleures conditions, as-
ployer notre outil industriel » sur « J + 1 », soit un jour après l’envoi. verti quinze sites », précise Benja- pelle le syndicat FO, le groupe a sure La Poste, tout en effectuant
les trois prochaines années, indi- « C’est la nouvelle norme de ce min Demogé, le directeur du dé- lions d’euros pièce, et dans l’ac- multiplié les fermetures, fusions des prestations de service, que le
que Philippe Dorge, le directeur marché ultraconcurrentiel », cons- veloppement industriel, de la compagnement logiciel. et autres restructurations de PIC. groupe est en train de développer
général adjoint chargé de la bran- tate M. Dorge. La Poste n’est pas logistique et des systèmes d’infor- Pour le courrier, La Poste doit D’ici à 2020, il ne devrait en rester pour diversifier ses revenus (li-
che services-courrier-colis. encore en capacité physique d’at- mation du groupe. Cette transfor- toujours faire face à la baisse du que vingt-huit, soit cinq de vraison de repas, collecte de dé-
D’ici à 2020, La Poste souhaite teindre ces volumes ou ces délais mation du réseau logistique de La nombre de plis transportés. Alors moins qu’en 2017. En parallèle, chets…). « Notre force et notre ave-
porter le chiffre d’affaires de cette raccourcis. « Pour y arriver, nous Poste nécessite d’investir avant que, en 2002, 18,5 milliards de plis l’entreprise publique entend réin- nir, résume M. Dorge, c’est avant
branche de 11,9 milliards à avons décidé d’augmenter le nom- tout dans des machines de tri, qui étaient acheminés, ils n’étaient vestir les territoires en y créant tout notre réseau de facteurs ! » p
12,3 milliards d’euros, soit la moi- bre de nos plates-formes de tri des coûtent plusieurs dizaines de mil- plus que 10,5 milliards en 2017. des « îlots » pour les facteurs. philippe jacqué
4 | économie & entreprise 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

L’intersyndicale d’Air France Le PDG de l’AFP,


Emmanuel Hoog,
maintient la grève jette l’éponge
Les organisations ont rejeté la proposition de la compagnie d’une Faute de soutien de l’Etat, le patron de l’agence
a retiré sa candidature à un troisième mandat
augmentation de 2 %. Mais ils devaient négocier avec la direction jeudi

L
e mouvement de grève
perlée qui affecte Air
France depuis mainte-
nant deux mois risque de
« Le préalable à
toute discussion,
SNPL. Selon lui, les sept jours de
grève ont « commencé à fissurer le
discours de fermeté de la direc-
tion ». Les 2 % avancés par l’entre-
croire Air France, ils ne seraient
plus que 9 % contre 22 % au début
du conflit. « Magouilles », répon-
dent les syndicats, qui accusent la
C oup de théâtre, place de la
Bourse, à Paris, au siège
de l’Agence France-Presse
(AFP), la troisième agence de
presse mondiale. Mercredi
volontariste ». Alors que l’Etat a,
en janvier, versé la moitié de sa
contribution annuelle, ce qui a
permis à l’entreprise de sortir
d’une situation de trésorerie dif-
se prolonger encore. Réunie mer-
c’est 6 % prise semblent ne satisfaire aucun direction d’incorporer notam- 11 avril, son PDG, Emmanuel ficile, elle réclamait aussi un
credi 11 avril, à Roissy, l’intersyndi- d’augmentation syndicat. « On verra ce qu’elle nous ment dans son chiffrage, Hop ! et Hoog, en lice pour un nouveau « contrôle plus rigoureux du suivi
cale, qui regroupe dix organisa- propose demain », pour l’instant, Transavia, deux filiales d’Air mandat de cinq ans, a annoncé, à de l’exécution budgétaire ».
tions représentant toutes les caté-
de salaire » cela n’est « pas grand-chose » à part France non concernées par le con- la surprise générale, le retrait de Dans l’entourage de M. Hoog,
gories de personnels, a rejeté d’un KARINE MONSEGU « augmenter légèrement les 0,56 % flit. Selon eux, « la mobilisation et sa candidature, invoquant une toutefois, on ne cache pas son in-
revers de main la proposition de porte-parole de la CGT qu’elle nous a royalement accordés l’impact de la grève ne vont pas en absence de soutien de l’Etat. Selon compréhension. On exprime éga-
la direction, adressée la veille par cette année », a ironisé Grégoire faiblissant ». Ils en veulent pour nos informations, M. Hoog s’était lement un sentiment de gâchis,
mail à tous les salariés, d’une Aplincourt, président du Syndicat preuve le nombre grandissant de entretenu le matin même par voire des inquiétudes, alors que
hausse générale des salaires de Pourtant, les sept syndicats re- des pilotes d’Air France (SPAF). vols annulés. Curieusement, alors téléphone avec la ministre de la l’agence mène une politique de
2 % (au lieu de 1 %). Un effort fi- présentatifs d’Air France ont dit qu’Air France revoit à la baisse le culture, Françoise Nyssen. contrôle des coûts et de la masse
nancier de 40 millions d’euros. qu’ils se rendraient au rendez- Davantage de vols annulés pourcentage de grévistes, elle a M. Hoog, 55 ans, qui dirigeait salariale depuis plusieurs années.
« Cette offre est hors sujet. La vous fixé, jeudi 12 avril, par la direc- « Le préalable à toute discussion, abaissé son programme de vols l’agence de presse depuis 2010, a On souligne enfin que la somme
grève est maintenue », s’est écrié tion de la compagnie aérienne. c’est 6 % d’augmentation de sa- notamment long-courriers. Mer- fait part de cette décision inatten- de 4,8 millions de perte est liée à
Philippe Evain, président du Syn- Outre un coup de pouce pour les laire », rappelle Karine Monsegu, credi, la compagnie prévoyait de due dans une lettre adressée aux un contentieux introduit par les
dicat national des pilotes de ligne salaires dès 2018, Franck Terner, le l’une des porte-parole de la CGT. n’assurer que 70 % de ses vols et membres du conseil d’adminis- organisations syndicales. En dé-
(SNPL). Les grévistes réclament, directeur général, a proposé Même fermeté pour Karim Taïbi, seulement 60 % de ses destina- tration (CA) – outre les trois mem- cembre 2017, l’AFP a été condam-
sans faiblir, une augmentation l’ouverture de négociations sala- délégué FO : « hors de question tions long-courriers. Selon l’inter- bres nommés par le gouverne- née en première instance à s’ali-
générale de 6 %. Elle ne constitue- riales pluriannuelles couvrant la qu’on se couche pour 1 % (de syndicale, « près de 59 % des vols ment, des représentants de la gner sur les augmentations sala-
rait que « le simple rattrapage de période 2019-2021. Elles pour- plus). On ira chercher nos 6 %, c’est sont impactés » par les grèves. presse écrite, de l’audiovisuel pu- riales du Syndicat de la presse
l’inflation » après que les salaires raient déboucher, selon lui, sur un dû ». Sandrine Techer, secré- Paradoxalement, après la « main blic et du personnel, auxquels quotidienne nationale, ce qu’elle
ont été bloqués pendant six ans. l’élaboration d’un « pacte de crois- taire de section du Syndicat natio- tendue » de la direction, les grévis- s’ajoutent des personnalités qua- ne faisait plus depuis 2012. D’où
Par comparaison, l’intersyndicale sance » avec les salariés. Mais pour nal du personnel navigant com- tes semblent sûrs de leur victoire lifiées – qui devaient l’audition- une obligation de provisionner
pointe du doigt « la hausse de 29 % les syndicats, il n’est pas question mercial (SNPNC), fustige « la poi- prochaine. La direction « a un ge- ner : « Jusqu’à ces dernières heures, qui est tombée juste avant de bou-
de la rémunération moyenne des d’une « suspension du conflit » gnée de graviers que nous a jetée M. nou à terre », veut croire un délé- j’ai cherché à avoir un soutien cler le budget à la fin de l’année.
membres du Comex (comité exé- comme le demandait la direction. Terner et qui a été reçue comme gué CGT, et « nous comptons bien clair, précis et engagé de la part Mercredi, le rival de M. Hoog,
cutif) entre 2012 et 2016 », qui se- « Cela n’aurait aucun sens de lever telle ». « En nous offrant 1 % de plus finir le travail ». Pour Mme Techer, de la majorité des administra- Fabrice Fries, 58 ans, énarque et
rait passée, selon eux, de la grève alors que les négociations à titre d’avance sur 2019-2021, la direction porterait la responsa- teurs. Aujourd’hui, je n’ai pu obte- normalien, ancien dirigeant de
« 393 333 euros à 507 692 euros ». n’ont pas commencé », a fait valoir M. Terner nous propose d’hypothé- bilité d’un durcissement du con- nir cette réponse du premier sou- Publicis Consultants, n’a pas ob-
En réponse, Air France signale M. Evain. Pour l’heure, les préavis quer l’avenir plutôt que de solder le flit. Et de prévenir : « si cela se tien de l’AFP », écrit-il, avant de tenu les 13 voix nécessaires (sur les
que « la rémunération moyenne de grève déposés pour les 17, 18, 23 passé », a asséné M. Evain. Inter- passe mal jeudi », elle n’exclut pas mettre en avant son bilan – « C’est 18 membres), lors des deux pre-
des membres du Comex a baissé de et 24 avril sont maintenus. rogé mercredi sur Europe 1, Jean- « d’ajouter des jours de grève ». De sous ma présidence que l’AFP a miers tours, après avoir été audi-
plus de 10 % de 2016 à 2017 ». La di- Après sept journées de grève, Marc Janaillac, PDG d’Air France- son côté, le président du SNPL ne connu le meilleur chiffre d’affaires tionné. Lors de la réunion, certains
rection estime qu’une augmenta- l’intersyndicale ne semble pas KLM, a jugé la proposition de la di- veut pas insulter l’avenir et sou- de son histoire. » représentants, dont ceux des sala-
tion générale de 6 % coûterait avoir l’intention d’assouplir ses rection « forte et raisonnable ». haite donner sa chance à la négo- riés, ont réclamé que le vote soit
240 millions par an – soit une positions. Au contraire, ce premier Avant de se retrouver jeudi, l’in- ciation. « Il n’est de l’intérêt de per- Bilan critique ajourné et qu’un nouveau proces-
bonne part des 590 millions lest lâché par la direction paraît tersyndicale et la direction sonne de mettre le feu dans l’entre- La position de M. Hoog, qui esti- sus de désignation soit enclenché.
d’euros de bénéfices réalisés par l’avoir galvanisée. « Il faut conti- s’écharpent sur l’importance de la prise », tempère M. Evain. p mait à 60 millions d’euros les be- Mais leur demande a été rejetée.
la compagnie en 2017. nuer », a lancé le président du mobilisation des grévistes. A en guy dutheil soins de financement de l’AFP et Finalement, le conseil a accepté de
avait énormément développé suspendre ses travaux jusqu’à
l’activité vidéo, tout comme le jeudi 12 avril, en début d’après-
sport, avait été fragilisée par l’an- midi. Soit M. Fries finit par re-
nonce d’une perte de 4,8 millions cueillir les 13 voix nécessaires lors

Agriculture : Bruxelles s’attaque aux d’euros en 2017, après 5 millions


en 2016. Dans une note diffusée
mardi 10 avril, lors d’un conseil
du troisième et dernier tour et de-
vient le nouveau PDG de l’AFP, soit
il échoue. Dans ce cas, le conseil
d’administration qui devait vali- supérieur de l’AFP, autre instance

pratiques déloyales de la grande distribution der les comptes de l’AFP, la prési-


dente de la commission finan-
cière de l’agence a dressé un bilan
de gouvernance, devra proposer
d’ici huit jours deux candidats
au CA, qui se prononcera alors à
critique, jugeant que les prévi- la majorité simple. Dans un com-
Un projet de directive pour aider les exploitants à mieux vivre de leur travail est présenté sions de recettes pour 2018 muniqué, la Société des journalis-
étaient très ambitieuses, alors tes s’est étonnée et inquiétée « de
que l’agence ne réalise pas ses ob- la décision de maintenir le proces-
bruxelles - bureau européen rissables (ou la réception de la fac- être l’Autorité de la concurrence jectifs commerciaux depuis 2016. sus d’élection qui s’apparente à un
ture) soient définitivement inter- en France. Bruxelles a en tête le
« Le commissaire Avec un objectif de 17 %, la crois- passage en force ». Elle juge « in-

A près des années d’immo-


bilisme, la Commission
de Bruxelles s’attaque à
un problème assez général dans
l’Union européenne (UE) : elle
dits. Le fait d’annuler au dernier
moment une commande de biens
périssables, alors que le produc-
teur ne peut pas « raisonnable-
ment trouver un autre débouché »,
modèle du « Groceries Code Adju-
dicator » britannique, qu’elle juge
plutôt efficace, et qui peut traiter
les plaintes des producteurs en
préservant leur anonymat, de
à l’agriculture
a réussi contre
vents et marées à
sance prévue de l’activité vidéo,
grande priorité de l’entreprise,
était jugée « particulièrement
dispensable de prendre le temps de
la réflexion ». p
françois bougon

veut rétablir un peu d’« équité » sera aussi prohibé. manière à éviter d’éventuelles re-
imposer ce texte
dans la relation particulièrement présailles des distributeurs. Une à l’intérieur de
déséquilibrée entre exploitants Cadre légal et protecteur vingtaine de pays membres dis- HÔT ELLER I E ming serait absent cette an-
agricoles et grande distribution. Un acheteur ne devrait pas non posent déjà de législations contre
la Commission » Paris assigne en référé née du Festival de Cannes, en
Jeudi 12 avril, le commissaire à plus pouvoir changer unilatérale- les pratiques commerciales dé- MICHEL DANTIN Airbnb et Wimdu raison de la nouvelle règle in-
l’agriculture, l’Irlandais Phil Ho- ment les termes d’un contrat, ni loyales, mais Bruxelles entend eurodéputé Les Républicains Jeudi 12 avril, la Ville de Paris terdisant à tout film sans dis-
gan, devait présenter un projet de modifier la fréquence ou le vo- fournir un cadre légal et protec- a annoncé à l’AFP qu’elle assi- tribution en salle, en France,
directive visant à interdire des pra- lume des livraisons. Ni faire payer teur minimum à l’échelle de l’UE. gnait en référé, devant le tri- d’être en compétition.
tiques commerciales déloyales et ses fournisseurs pour des pro- « Cela va permettre d’éviter litant leurs regroupements en bunal de grande instance de
aider ainsi les agriculteurs à mieux duits qui se sont gâtés dans ses lo- qu’un distributeur d’un pays coopératives. L’Irlandais compte Paris, Airbnb et Wimdu. Les S ERVI C ES
vivre du fruit de leur labeur. caux. Les pratiques consistant à moins regardant contourne les rè- encore, d’ici à l’été, boucler un deux plates-formes n’ont pas Nouveau tandem
L’initiative était très attendue faire payer les producteurs pour gles françaises et se fournisse chez texte qui permettrait d’introduire retiré de leurs sites Internet à la tête du PMU
par les lobbies agricoles. Elle vient des promotions, des invendus ou un producteur hexagonal », souli- une plus grande transparence, au les annonces de locations Le tandem composé de Ber-
en complément du projet de loi, des frais de marketing seraient gne le député européen Les Répu- niveau européen, dans les prix sans numéro d’enregistre- trand Meheut et Cyril Linette
actuellement discuté en France, à également interdites, à moins blicains Michel Dantin. L’élu ap- des denrées agricoles. ment, comme le prévoit la a été nommé, jeudi 12 avril, à
l’Assemblée nationale, « pour que ces charges supplémentaires précie l’initiative du commissaire Luc Vernet, membre du think loi depuis le 1er décem- la tête du PMU. Le premier,
l’équilibre des relations commer- n’aient été précisées clairement Hogan. « Il faut saluer son cou- tank bruxellois Farm Europe, es- bre 2017. – (AFP.) qui a dirigé Canal+, devient
ciales dans le secteur agricole et dans les contrats. rage : il a réussi contre vents et ma- time cependant que la directive président, le second, ex-direc-
alimentaire, et une alimentation La Commission propose par rées à imposer ce texte à l’intérieur sur les pratiques déloyales man- I N D UST R I E teur général de L’Equipe, di-
saine et durable ». ailleurs que chaque Etat désigne de la Commission », assure que d’ambition : « La liste des pra- Electrolux : nouvelle recteur général.
Bruxelles réclame que les délais une autorité indépendante char- M. Dantin. Il est vrai que Bruxel- tiques interdites est extrêmement audience le 2 mai
de paiement aux producteurs al- gée de faire appliquer la future di- les a, ces dernières années, lancé limitée, essentiellement aux pro- Le tribunal de commerce de R ECT I F I C AT I F
lant au-delà de trente jours ouvrés rective et d’enquêter sur les plain- une vaste libéralisation de la poli- duits fortement périssables, es- Compiègne (Oise) a rouvert « Paris-Riyad, le
après la livraison des produits pé- tes des producteurs : ce pourrait tique agricole commune (PAC), time l’expert. Il n’y a rien non plus les débats, mercredi 11 avril, désenchantement »
abandonnant complètement le sur les annulations soudaines et dans le dossier de l’ex-usine Contrairement à ce que nous
principe des quotas et des sub- non justifiées de contrat pour les Electrolux de Revin (Arden- avons écrit par erreur dans
Améliorer le droit à la consommation ventions, et que toute tentative de denrées qui ne sont pas fortement nes). Une nouvelle audience l’article intitulé « Paris-Riyad,
réintroduire de la régulation dans périssables, ou sur les problèmes est prévue le 2 mai pour exa- le désenchantement », publié
La Commission européenne a adopté, mercredi 11 avril, un plan ce secteur désormais livré aux de transparence des enchères élec- miner l’unique offre de re- dans Le Monde daté diman-
qui devrait notamment permettre aux Etats de punir plus sévère- lois du marché, est considérée troniques. » prise, très partielle, de ce site. che 8 et lundi 9 avril, le fo-
ment les entreprises qui se rendraient coupables d’infractions. avec une certaine méfiance au Pour être adopté, le texte doit rum des affaires franco-saou-
Les sociétés pourraient être taxées à hauteur de 4 % de leur chif- sein de la Commission, surtout être approuvé par le Parlement de C I N ÉMA dien qui s’est tenu lundi au
fre d’affaires dans un pays, voire davantage, si celui-ci le décide. dans ses directions générales de Strasbourg et le Conseil (Etats Netflix n’ira pas ministère français des affai-
En France, aux Pays-Bas et en Pologne, des dispositions légales la concurrence et des entreprises. membres). La France montera-t- en compétition res étrangères, à l’occasion de
autorisent des amendes à hauteur de 10 % en cas d’entorses aux M. Hogan, un conservateur libé- elle au créneau pour le muscler, au Festival de Cannes la venue du prince héritier
bonnes pratiques commerciales. Mais, en Lituanie, l’amende ral, a aussi proposé, fin 2017, une sachant qu’il s’inscrit dans la Le directeur des contenus de Mohammed Ben Salman, à
maximale est fixée à 8 600 euros seulement, 13 000 en Croatie… simplification de la PAC permet- droite ligne des Etats généraux de Netflix, Ted Sarandos, a an- Paris, n’a pas été « organisé
Bruxelles entend aussi permettre aux personnes flouées de lan- tant de renforcer le pouvoir de né- l’alimentation ? p noncé à Variety, mercredi par le spécialiste de l’événe-
cer, partout dans l’Union européenne, des recours collectifs. gociation des agriculteurs en faci- cécile ducourtieux 11 avril, que le géant du strea- mentiel, Richard Attias ».
économie & entreprise | 5
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Euribor : un procès privé des principaux prévenus


Seuls quatre des onze inculpés sont présents. Deux Français sont accusés d’être au cœur de la fraude

londres - correspondance l’une des plus importantes frau- Libor, un taux similaire, égale- Les banquiers répliquent qu’il Aucune explication officielle
des financières récentes. Selon ment au cœur d’un scandale. Cha- ne s’agissait pas de manipula-
Les banquiers n’est donnée. Mais une telle ap-

D
ans la salle numéro James Waddington, un avocat du que jour, quarante-huit banques tion, mais d’appréciation à la mis en cause proche peut potentiellement lui
six du tribunal de SFO, un groupe de banquiers a soumettent le taux auquel elles marge : les taux d’intérêt sur les permettre de réduire sa peine, y
Southwark, à Londres, « manipulé le système financier empruntent aux autres, dans le marchés ne sont pas une science
assurent avoir compris la confiscation finan-
le box aux parois de pour arnaquer de nombreuses cadre de la gestion de leurs liqui- exacte, et peuvent évoluer à quel- agi en fonction cière. Pour lui qui a touché des
verre blindé semblait bien vide, personnes ». Les « principaux dités. A 11 heures, la moyenne ques points de base près (un bonus annuels qui allaient de
mercredi 11 avril, au procès de la protagonistes » : deux Français, pondérée est réalisée et sert de ré- point de base est égal à 0,01 %).
des règles 3 millions de livres sterling à
manipulation de l’Euribor, un Christian Bittar, ancien tradeur férence à des millions de produits Surtout, il s’agissait d’une prati- de marché 47 millions de livres (de 3,5 à
taux d’intérêt de référence. Seules star de Deutsche Bank, et « son financiers à travers la planète. que généralisée à tout le système 54 millions d’euros) entre 2005 et
quatre des onze personnes incul- vieil ami » Philippe Moryoussef, Ce système de calcul a rapide- financier. Les banques citées
de l’époque 2009, l’enjeu est important.
pées au début de la procédure, ancien tradeur à Barclays. ment ouvert la possibilité à la dans le procès incluent d’ailleurs Cette décision implique par ri-
en 2012, sont présentes. Quatre Du côté des banquiers accusés, « manipulation » dénoncée par le la Société générale, le Crédit agri- cochet tous les autres protagonis-
Allemands et deux Français ont l’avocat de M. Moryoussef, SFO. Au sein des banques, certains cole, HSBC ou encore Citibank. tour rejeté les mandats d’arrêt tes. « La condamnation de M. Bit-
refusé de se déplacer, estimant Me François de Castro, dénonce au employés sont chargés de décla- Mais dans le cas du Libor, copie européens émis par le Royaume- tar est un raccourci, qui prouve le
que les faits étaient prescrits ou contraire des « violations graves et rer le taux du jour. D’autres sont, conforme du problème de l’Euri- Uni, estimant que les faits étaient complot, souligne M. Wadding-
qu’ils ne constituaient pas une in- réitérées aux principes du procès au contraire, chargés de spéculer bor, le SFO a obtenu en 2015 de prescrits ou ne constituaient pas ton, du SFO. Il ne reste qu’à savoir
fraction dans leurs pays. Un troi- équitable ». Selon lui, la justice bri- sur l’Euribor et le Libor. Assez vite, très sévères condamnations. La un délit. Les accusés ne peuvent si les autres protagonistes étaient
sième Français, considéré par l’ac- tannique approche cette affaire les seconds ont donc demandé plus spectaculaire est celle de Tom cependant plus sortir de leur impliqués. » Dès lors, son ami
cusation comme le personnage de façon biaisée, refusant notam- aux premiers de les aider dans Hayes, qui purge une peine de pays, au risque d’être arrêtés. M. Moryoussef, a décidé de ne
central de la fraude, a, au contraire, ment le témoignage-clé des créa- leur tâche, en augmentant ou onze ans de prison ferme. Face à MM. Bittar et Moryoussef ont, pas se rendre au procès. Il va res-
plaidé coupable au dernier mo- teurs de l’Euribor, que les deux baissant artificiellement leur taux une telle menace, dès le début de au contraire, tenté de se battre, ter en France et va probablement
ment, début mars, dans un coup Français voulaient utiliser. du jour. Le SFO a retrouvé de nom- la procédure de l’Euribor, quatre plaidant non coupables. Jusqu’au devoir se battre contre un man-
de théâtre qui a chamboulé breux messages électroniques en- Allemands de la Deutsche Bank et coup de théâtre de début mars, dat d’arrêt européen des autori-
l’audience. Les quatre qui restent Comme « truquer un match » tre les banquiers qui le prouvent. un Français, ancien de la Société quand le premier a finalement tés britanniques. Le procès de
pour comparaître apparaissent Etrangement, les faits, qui se si- Pour M. Waddington, du SFO, générale, Stéphane Esper, ont re- décidé de plaider coupable et l’Euribor – ou ce qu’il en reste –
comme des seconds couteaux de tuent entre 2005 et 2009, ne sont c’était l’équivalent de « truquer un fusé de se présenter. Les justices d’aller immédiatement en déten- doit durer trois mois. p
l’affaire : Achim Kraemer, qui tra- guère contestés. Mais les ban- match pour un pari sportif ». allemande et française ont tour à tion provisoire. Pourquoi ? éric albert
vaillait pour Deutsche Bank, et quiers estiment que ce qui leur est
Carlo Palombo, Colin Bermin- reproché ne constitue pas un dé-
gham et Sisse Bohart, anciens de lit. Ils disent avoir agi en fonction
Barclays. des règles des marchés de l’épo-
C’est un bien curieux procès qui que, utilisant les mêmes pratiques
s’est ouvert lundi. Car pour le Se- que tous leurs collègues. Et esti-
rious Fraud Office (SFO), l’équiva- ment servir de boucs émissaires
lent britannique du Parquet na- pour la crise financière.
tional financier en France, le L’Euribor est un taux d’intérêt
scandale de l’Euribor constitue interbancaire, proche cousin du

HORS-SÉRIE

Vivarte cède Naf Naf


2018

à un consortium chinois
Le distributeur de mode La Chapelle
reprend l’enseigne fondée en 1973 à Paris

L’HISTOIRE
L’HISTOIRE DES AMÉRIQUES

N af Naf passe sous pa-


villon chinois. Vivarte a
annoncé, mercredi
11 avril, la cession de l’enseigne au
Patrick Puy, PDG de Vivarte, va
poursuivre ce plan en cédant
deux autres filiales de moindre
notoriété : Besson, réseau de ma-

DES
« grand méchant look » à un con- gasins de chaussures, et Chevi-
sortium d’investisseurs chinois gnon, marque de mode mascu-
emmené par La Chapelle, leadeur line. Le premier aurait « déjà ob-

AMÉRIQUES
du marché chinois de l’habille- tenu » des marques d’intérêt, as-
ment féminin à petits prix. Ce dis- sure une porte-parole. Le second
tributeur – son réseau de 9 448 « repart dans un processus de
magasins dans le pays a généré vente », ajoute cette dernière.
1,2 milliard d’euros de chiffre d’af-
faires – signe sa première acquisi- Lourdes pertes
tion à l’étranger, fait valoir Vivarte. Le produit de ces différentes ven-
Le montant de l’opération tes doit financer un plan d’inves-
s’élève à 52 millions d’euros, a pré- tissement de 70 millions d’euros.
cisé La Chapelle à l’agence Reu- Le distributeur dont les pertes
ters. En 2007, après avoir bataillé nettes s’élèvent à 305 millions
des mois, Vivarte, alors présidé d’euros doit notamment relancer
par Georges Plassat, avait racheté et moderniser sa filiale La Halle.
cette enseigne fondée par Patrick L’enjeu est d’importance : à elle
Pariente et son frère Gérard, seule, cette enseigne représente
en 1973, pour un montant de 1 milliard d’euros de chiffre d’af-
l’ordre de 200 millions d’euros. Le faires, sur le 1,8 milliard d’euros
réseau Naf Naf comprend que pèse désormais Vivarte. Or
aujourd’hui 474 points de vente. l’enseigne, née de la fusion des
Cette fois, contrairement aux magasins La Halle aux vête-
dispositions prises lors de la ces- ments et La Halle aux chaussu-
sion d’André, spécialiste de la res, est sévèrement concurren-
chaussure, à Spartoo, Vivarte n’a cée par Kiabi, en périphérie des
pas eu à abonder cette vente. villes, par les H&M et autres Pri-
« L’enseigne Naf Naf est profita- mark, dans les centres commer-
ble », rappelle une porte-parole. ciaux, et par nombre de spécialis-
En janvier, le groupe avait conclu tes de la mode à petits prix ven- De l’Alaska à la Terre de Feu, de la préhistoire à aujourd’hui, de Toronto à Ushuaia,
un accord avec les dirigeants du dus sur le Net. Après un plan de
site grenoblois de vente en ligne fermetures et un plan social l’épopée de ce continent est fascinante et bouleversante. Marquées par le faste des
pour leur accorder une enveloppe mené en 2017, elle exploite 900 civilisations précolombiennes, la colonisation européenne, l’esclavage, la discrimination
de « quelques millions d’euros » magasins en France.
pour reprendre André et sa cen- Vivarte se félicite d’avoir cédé
raciale, les Amériques c’est aussi, le tango, le cinéma, le jazz ou les chefs-d’œuvre de la
taine de magasins déficitaires. Naf Naf à La Chapelle et à ses coin- littérature sud-américaine : un insatiable esprit de liberté et de conquête.
Confronté à de grandes difficul- vestisseurs également chinois, les
tés et affecté par des dettes colos- fonds Star Platinum Capital et Une invitation inédite à explorer, avec les meilleurs spécialistes, les lointains et
sales, Vivarte, groupe détenu par East Links. A en croire M. Puy, cité nouveaux méandres de l’éternel « rêve » américain.
des fonds d’investissement, a en- dans un communiqué, cet accord
trepris un vaste plan de restructu- « garantit à Naf Naf et à ses colla-
ration financière et de cessions borateurs les meilleures condi-
pour se concentrer sur cinq ensei- tions de reprise aujourd’hui et les
gnes seulement : La Halle, Minelli,
San Marina, Cosmoparis et Caroll.
meilleures perspectives de crois-
sance demain ».
L’HISTOIRE DES AMÉRIQUES
A l’été 2017, 172 de ses créanciers La Chapelle envisage d’ouvrir
avaient abandonné 864 millions des magasins Naf Naf en Chine, à
Un hors-série
d’euros de créances, ramenant la raison de 500 dans les cinq ans à 188 pages - 12 €
dette de Vivarte a près de venir, et d’inaugurer une tren- Chez votre marchand de journaux
600 millions. Outre André, l’en- taine de points de vente en Eu-
et sur Lemonde.fr/boutique
seigne Kookaï et les chaussures rope, assure Vivarte. p
Pataugas ont été cédées. juliette garnier
6 | mutations 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

Installation de
l’hydrolienne
sur son site
d’essai dans
la Garonne.
SEENEOH

A Bordeaux, la filière hydrolienne se jette à l’eau


Dans la Garonne, un site teste le potentiel de l’énergie des courants. Un marché émergent mais prometteur

bordeaux - envoyé spécial de quatre turbines d’une puis- « Cette énergie Jean-François Simon, président tions sont aujourd’hui approvi- centaine de réacteurs nucléai-
sance totale de 80 kilowatts, fonc- d’HydroQuest, en est le premier sionnées par des groupes élec- res de type EPR.

S
ous le vieux Pont de tionnant aussi bien au flot (marée a très peu convaincu. Sa société s’est déjà trogènes brûlant du fuel, coûteux Sur ce marché émergent – aucun
pierre aux voûtes cui- montante) qu’au jusant (ma- d’impact sur fait la main avec des prototypes et polluant, et l’hydrolien pour- parc commercial n’est encore en
vrées, la Garonne charrie rée descendante). De quoi fournir expérimentés à Orléans, dans la rait leur apporter une alternative service dans le monde –, la France
des eaux limoneuses. en électricité verte, ou plutôt l’environnement, Loire, et en Guyane, dans le fleuve plus écologique. est bien placée, avec un potentiel
L’histoire – l’ouvrage, dû à Napo- bleue, près d’une centaine de elle est Oyapock. Elle commencera à faire D’un coût de 3 millions d’euros, de l’ordre de 3 GW et de nombreux
léon, fut le premier à enjamber le foyers. Symboliquement, les pre- tourner cet été à Caluire-et-Cuire, l’installation Seeneoh a été finan- acteurs prêts à se lancer dans le
fleuve et reste l’un des emblèmes miers postes de consommation, prédictible, dans le Rhône, une ferme de cée aux deux tiers par des fonds bain. La petite société quimpéroise
de la capitale girondine – rejoint sur le réseau auquel la plate-forme et la ressource quatre hydroliennes, et prévoit de publics, dont la part princi- Sabella a été pionnière, avec un dé-
ici l’innovation. Amarrée en aval est raccordée par un câble sous- déployer, fin 2018 ou début 2019, pale (700 000 euros) émane de la monstrateur plongé en 2015-2016
des piles dont le passage étréci marin, sont une « maison écoci- est immense » une flottille de trente-neuf région Nouvelle-Aquitaine. « Nous dans le passage du Fromveur (Fi-
accélère l’écoulement, une plate- toyenne » et une borne de re- MARC LAFOSSE machines, dans le Rhône tou- nous sommes fixé l’objectif ambi- nistère), l’un des deux « spots » na-
forme flottante oscille douce- charge électrique. président du bureau d’études jours, en aval du barrage de Gé- tieux de 32 % d’énergies renouvela- tionaux, avec le Raz Blanchard au
ment. En son centre, un parallélé- Mais plus que pour générer des Energie de la Lune nissiat. Ce parc, d’une puissance bles en 2021, explique Françoise large du cap de La Hague (Manche),
pipède de huit tonnes est im- électrons, la machine est là pour de 2 mégawatts, serait capable Coutant, vice-présidente (EELV) traversés par de très puissants cou-
mergé : une hydrolienne, dont être testée. « Pendant un an, nous d’alimenter en électricité plus de du conseil régional chargée du cli- rants. Elle va réitérer l’expérience
les pales sont actionnées par le allons étudier sa courbe de pro- turgeon européen, le saumon 1 200 foyers. mat et de la transition énergéti- avec une machine améliorée, à
courant comme celles d’une éo- duction, son comportement dans atlantique, ou la lamproie marine. que. Cela passe par la réduction de partir de l’été 2018, et participe à
lienne le sont par le vent. l’eau et son impact environnemen- Il y a peu de risques qu’ils soient La France est bien placée la consommation et par le dévelop- un programme soutenu par la ré-
Et du courant, il y en a à revendre. tal », précise Marc Lafosse, océano- hachés menu par des pales dont la A Bordeaux, dans l’estuaire de la pement de toutes les ressources, gion Bretagne, qui vise à couvrir
« Jusqu’à 3,5 mètres par seconde, graphe de formation et président vitesse maximale de rotation est Gironde, il s’agit de valider un sys- photovoltaïque, éolien, méthanisa- 80 % des besoins électriques des
avec un marnage [différence de ni- du bureau d’études Energie de la de 40 tours par minute. Mais pour tème conçu non pas pour le flux tion, géothermie, stockage, éner- près de 900 habitants de l’île
veau entre la pleine et la basse Lune, principal actionnaire de le vérifier, il est prévu de lâcher continu d’un fleuve, mais pour gies marines renouvelables… L’es- d’Ouessant, en combinant deux
mer] de plus de 5 mètres en période Seeneoh. Le milieu saumâtre et quelques centaines de spécimens l’alternance des marées. « Ce type tuaire de la Gironde, le plus vaste hydroliennes, une éolienne à terre
de vives-eaux », indique Marlène turbide, corrosif et chargé de ma- d’une espèce témoin, le mulet de machine n’est pas destiné aux d’Europe occidentale, offre à cet et une centrale photovoltaïque.
Kiersnowski, responsable du tières en suspension abrasives, va porc, dans le « moulin à eau ». seuls estuaires, mais aussi aux égard un potentiel important. » D’autres initiatives restent pour-
développement du Site expéri- soumettre l’hydrolienne à rude « L’énergie hydrolienne a très atolls, des Maldives ou de Polynésie D’ailleurs, Bordeaux n’en est pas tant à quai, lorsqu’elles n’ont pas
mental estuarien national pour épreuve. De son côté, celle-ci va peu d’impact sur l’environnement, française par exemple », souligne à son coup d’essai. Une PME locale, capoté. EDF-Energies nouvelles at-
l’essai et l’optimisation d’hydro- modifier la dynamique sédimen- assure Marc Lafosse. Surtout, à la Jean-François Simon. Les passes Hydrotube Energie, a mis à l’eau à tend les résultats d’une expéri-
liennes (Seeneoh). taire et pourrait avoir des effets – différence du solaire ou de l’éo- par lesquelles les lagons de ces an- l’été 2015 un premier modèle d’hy- mentation menée au Canada par
Inaugurée début mars, cette ins- mécaniques, acoustiques ou élec- lien, elle est prédictible, les marées ciennes îles volcaniques commu- drolienne flottante. Depuis fin son partenaire Naval Group pour
tallation accueille sa première ma- tromagnétiques – sur les poissons, pouvant être calculées un millier niquent avec l’océan sont en effet 2017, ses bureaux sont alimentés, décider de l’implantation d’une
chine, conçue par la société isé- dont la Garonne abrite des espèces d’années à l’avance. Et la ressource soumises au régime des courants en autoconsommation, par le cou- ferme pilote de sept turbines dans
roise HydroQuest. Un ensemble rares ou vulnérables, comme l’es- est immense. » entrants et sortants. Leurs popula- rant puisé dans la Garonne. « Nous le Raz Blanchard. Quant au projet
avons des contacts avec plusieurs concurrent porté par Engie et Als-
pays africains, comme le Came- tom, il a été emporté par le rachat
Le gisement inexploité des énergies marines roun, la Côte d’Ivoire, la République
démocratique du Congo ou le Séné-
de ce dernier par General Electric.
Les industriels disent avoir désor-
gal, où l’accès à l’électricité est une mais besoin de « visibilité » pour
avec plus de 11 millions de km2 d’espace 3 gigawatts, au large des côtes normandes, prototype français, Floatgen, doit être ins- première nécessité, indique son di- une filière qui n’est pas encore par-
océanique sous sa juridiction en métropole bretonnes et vendéennes. EDF-Energies tallé prochainement au large du Croisic. Et recteur général, Antoine Mialocq. venue à maturité. Ils espèrent
et dans les outre-mers – soit le deuxième nouvelles (EDF-EN), associé aux trois pro- quatre fermes pilotes, portées par EDF-EN, Une hydrolienne fluviale peut four- donc le lancement rapide d’appels
domaine maritime après celui des Etats- jets les plus avancés – Saint-Nazaire (Loire- Engie, Eolfi et Quadran, sont prévues d’ici à nir à un village non seulement d’offres commerciales annoncés
Unis –, la France dispose d’un gisement Atlantique), Fécamp (Seine-Maritime) et 2020, dont trois en Méditerranée et une l’éclairage, mais aussi le moyen de par le gouvernement.
d’« or bleu » presque inépuisable. Il reste Courseulles-sur-Mer (Calvados) –, espère dans l’Atlantique, près de l’île de Groix. conserver des produits agricoles ou Avec une production à grande
pourtant inexploité. L’ambition affichée néanmoins pouvoir lancer cette année les D’autres technologies en sont au stade de pomper de l’eau potable. » échelle, le coût du mégawattheure
par François Hollande, en 2012, de faire du fabrications, ce qui permettrait une mise exploratoire : l’énergie houlomotrice (pro- Dans les prochaines semaines, la marin pourrait à terme se situer
pays « le leadeur européen des énergies ma- en service… en 2021. Cela, alors que plus de duite par le mouvement des vagues), société irlandaise DesignPro vien- « entre 100 et 150 euros », pense le
rines renouvelables » s’est enlisée. A l’excep- 4 000 éoliennes tournent déjà sur les côtes l’énergie thermique des mers (échange de dra à son tour éprouver sa techno- président de Sabella, Jean-Fran-
tion de l’unique usine marémotrice de la européennes. Mais la profession attend chaleur entre les eaux superficielles et pro- logie sur le site girondin, adapté çois Daviau. Un coût élevé par
Rance (Ille-et-Vilaine), en fonctionnement toujours l’appel d’offres promis dans la fondes, un procédé pour lequel existe un aux turbines de petite taille mais rapport à celui des autres énergies,
depuis 1966, l’Hexagone ne tire aucun kilo- zone de Dunkerque (Nord) et celui annoncé projet de démonstrateur en Martinique), aussi aux modèles réduits de ma- aujourd’hui deux ou trois fois
wattheure de ses ressources marines. au large d’Oléron (Charente-Maritime). l’énergie osmotique (utilisant la différence chines géantes destinées au mi- moindre, mais qui permettrait à
En cale sèche, l’éolien offshore, déjà en- Tandis que la filière hydrolienne es- de salinité entre eau douce et eau de mer)… lieu océanique. Car si le poten- l’électricité des courants de trou-
travé par de multiples recours, est compte elle aussi des appels d’offres pour Le Syndicat des énergies renouvelables es- tiel mondial de l’hydrolien flu- ver un débouché sur les sites in-
aujourd’hui plongé dans la tourmente par prendre le large, une autre énergie marine time qu’en pressant l’allure les ressources vial ou estuarien est estimé à 50 gi- sulaires ou isolés non raccordés.
la volonté du gouvernement de renégocier se profile pourtant : l’éolien offshore non marines pourraient couvrir 10 % des be- gawatts (GW), celui de l’hydrolien De la Garonne aux premiers parcs
à la baisse, voire d’annuler, les contrats des pas posé, mais flottant, qui donne accès à soins de la France en électricité en 2030, maritime est évalué, lui, entre 75 et industriels, le chemin n’est peut-
six premiers parcs attribués en 2012 et des sites plus éloignés et plus ventés, tout soit autant que le solaire photovoltaïque. p 100 GW. Soit, en puissance cu- être plus si long. p
en 2014 par appels d’offres, pour un total de en réduisant l’impact visuel. Le premier p. l. h. mulée, l’équivalent d’une petite pierre le hir
0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018 idées | 7

Déployons une Pour un aggiornamento de la politique


énergie sans barrages d’aide au développement
Yvon Chouinard, créateur québecois
Les économistes Luc Behaghel et
de la marque Patagonia, part en croisade
Esther Duflo prônent une fonctionnement ou des investissements de faire cela, mais ils ne garantissent pas l’effi-
contre ces équipements coûteux « évidents ». Ni pour donner des leçons et des cacité de l’argent dépensé.
« modernisation » de l’aide prescriptions depuis l’extérieur. D’où la né- La France devrait pouvoir choisir de n’in-
et écologiquement dangereux
publique aux pays en cessité d’une modernisation en profondeur. vestir que dans des programmes qui ont déjà
Moderniser l’APD nécessite à la fois des été testés rigoureusement et ont fait leurs
développement qui soit évaluée changements institutionnels, avec de nou- preuves. Pour approuver un projet, une revue
Par YVON CHOUINARD L’HYDROÉLECTRICITÉ scientifiquement velles formes de partenariat entre l’Etat fran- sérieuse de la littérature existante et des
çais, les ONG, les entreprises et les Etats aidés ; expériences passées serait exigée, et seuls les
PROVOQUE de nouvelles priorités (éducation, lutte projets qui pourraient satisfaire un seuil d’ef-

L es dernières rivières sauva-


ges d’Europe courent un
grave danger. Le risque ne
provient pas d’une sécheresse
L’EXTINCTION DE
CERTAINES ESPÈCES,
Par LUC BEHAGHEL et ESTHER DUFLO
contre le changement climatique, égalité
entre les femmes et les hommes, santé) ; et de
nouveaux outils, notamment financiers.
Aucun de ces ingrédients n’est révolution-
ficacité promise sur la base de travaux solides
seraient admissibles. Ce serait une politique
prudente et un grand progrès par rapport à la
méthodologie d’aujourd’hui, qui se fonde sur
DÉPLACE DES
E
excessive ou des déchets toxiques mmanuel Macron a confié au naire, et certains peuvent même passer pour l’intuition et la mode du moment.
des usines, mais des barrages député Hervé Berville (LRM) une des effets de mode, voire des slogans. Une seconde approche, plus novatrice,
hydroélectriques qui prétendent COMMUNAUTÉS mission de réflexion sur la moder- L’APD ne restera justifiée que si elle peut serait d’assumer la prise de risque, tout en se
nous apporter une énergie propre, nisation de la politique d’aide publi- aider les pays bénéficiaires à faire des choses soumettant à des tests scientifiques. Il n’y a
verte et écologique. En réalité, ces ET CONTRIBUE que au développement (APD). Economistes qu’ils ne pourraient pas faire sans elle. Par pas trente-six méthodes pour cela : il faut éva-
barrages sont sales et leur impact du développement, nous pensons que c’est exemple, la réponse aux catastrophes natu- luer, dès le stade de la conception (du « pi-
destructeur dépasse de loin leur AU CHANGEMENT une opportunité à saisir pour que le rapport relles, qui demande une coordination inter- lote »), mais aussi après-coup, en mesurant
utilité. De nos jours, l’électricité CLIMATIQUE de cette mission ne trouve pas sa place, nationale rapide. Autre exemple, le support l’impact sur les bénéficiaires finaux avec des
qu’ils génèrent pourrait être obte- comme les précédents, sur le plus haut financier et technique à l’innovation sociale. protocoles aussi rigoureux que ceux de la
nue beaucoup plus efficacement à rayon de la bibliothèque. Les deux mots pha- L’APD pourrait devenir le « capital patient » de médecine. Sous l’administration Obama,
partir d’autres sources qui ne per- res de la réflexion semblent être « moderni- l’innovation dans les pays en développe- l’Agence américaine d’aide publique, l’USAID,
turbent pas les rivières, ne détrui- depuis des générations de ces ri- sation » et « redevabilité » (accountability, en ment. De la recherche et développement avait ainsi créé une petite agence de capital-
sent pas les habitats et ne dépla- vières pour l’eau potable, l’irriga- anglais). Qu’entend-on par là ? (R&D) pour le développement, si l’on peut risque pour le développement, Development
cent pas les habitants. Si ces pro- tion des jardins et des petites fer- La nécessité de moderniser l’aide au déve- dire, pour lancer, tester et diffuser des inno- Impact Venture (DIV). DIV lançait des appels
jets malveillants ne sont pas stop- mes. Or, plus de 3 000 nouveaux loppement est reconnue au-delà de nos fron- vations efficaces contre la pauvreté. d’offres pour l’innovation sociale, où chacun
pés, le dommage écologique et barrages sont actuellement en tières : jusqu’en 2018, la coauteure de cette tri- pouvait se porter candidat (y compris les
l’impact sur les communautés lo- projet, de la Slovénie à la Grèce. bune appartenait à une commission chargée PROTOCOLES RIGOUREUX membres de la société civile dans les pays en
cales seront dévastateurs. Près de la moitié des projets sont par le président Barack Obama de plancher Ces innovations peuvent être technologi- développement) à trois stades : pour identi-
C’est mon intérêt pour les riviè- prévus dans des zones protégées. sur cette question. Nos propositions s’inspi- ques, comme l’adaptation des technologies fier à petite échelle de nouvelles approches ;
res, en tant que pêcheur pas- Ces barrages pourraient détruire rent d’une partie des recommandations de de l’information aux contraintes locales (les pour en tester rigoureusement l’efficacité ;
sionné, qui m’a fait prendre cons- la plus grande et la dernière rivière cette commission, qui n’ont pas eu le temps limites des réseaux électriques, par exemple), pour généraliser à l’échelle d’un pays un pro-
cience des dommages causés par sauvage d’Albanie, provoquer l’ex- d’être mises en œuvre aux Etats-Unis mais ou comme le développement de semences jet reconnu comme efficace.
les barrages. Les rivières ne sont tinction du saumon du Danube en qui restent pertinentes. améliorées adaptées aux conditions locales L’effet de levier de DIV a été impression-
pas juste magnifiques ; elles sont Bosnie-Herzégovine (espèce déjà Le constat de départ est clair : l’APD des pour permettre l’intensification écologique nant. En suivant systématiquement le deve-
les artères de la planète. Elles menacée), compromettre la sur- anciens pays riches est en passe de devenir de la production agricole. Elles peuvent être nir des innovations testées grâce à son sou-
transportent, de la terre vers les vie du lynx des Balkans en Macé- marginale. Même si l’objectif de consacrer sociales, voire politiques, comme la mise au tien financier, nous avons pu montrer que
océans, des nutriments vitaux doine (espèce en danger critique 0,55 % puis 0,7 % du PIB français à l’APD était point de mécanismes d’implication des com- des investissements limités (souvent moins
pour nourrir le plancton et les d’extinction), et déplacer des com- atteint, les ressources apportées sont de plus munautés locales dans la définition et l’éva- de 100 000 dollars) permettaient d’identifier
poissons. Elles fournissent de munautés dans toute la région. en plus modestes face aux ressources luation des services de santé, d’éducation, etc. des interventions qui se sont ensuite diffu-
l’eau propre à des millions de per- domestiques, publiques et privées, dont ces Elles peuvent déboucher sur des marchés sées à des millions de personnes, avec essen-
sonnes. Chaque année, près de PROJETS DÉSASTREUX pays disposent, et aux sommes de plus en rentables à terme, ou simplement sur une tiellement des fonds privés. Par exemple, en
200 millions de tonnes de carbone Il n’est pas trop tard pour arrêter plus importantes qui leur sont consacrées action publique plus efficace. Inde, une évaluation expérimentale contrô-
sont éliminées de l’atmosphère et ces projets désastreux. Trois par des pays émergents (Brésil, Inde, Chine). L’aide publique étrangère est nécessaire à lée a montré qu’une refonte du système de
transportées par les rivières jus- mesures doivent être prises dès Si nous continuons à faire ce que nous fai- ces innovations parce qu’elles prennent du versement de l’aide sociale dans l’Etat de
que dans les océans, contribuant maintenant. sons, nos efforts deviendront un détail sans temps, parce qu’elles sont beaucoup moins Bihar permettait de réduire les pertes dues à
ainsi à la lutte contre le change- D’abord, nous devons lutter avec conséquences. Pourquoi s’encombrer d’une simples qu’il n’y paraît et que les incitations la corruption et les retards liés à la complexité
ment climatique (« How rivers les activistes des Balkans qui s’op- aide au développement, dans ces condi- des autres acteurs – gouvernements locaux, bureaucratique, avec à la clé une baisse de
regulate global carbon cycle », posent aux barrages. Par exemple, tions ? Pas pour se substituer aux ressources capitaux privés – ne sont pas ou pas toujours 24 % des coûts de gestion du programme et
Woods Hole Oceanographic Insti- en 2017, la police antiémeute a domestiques afin de payer des dépenses de en faveur de l’investissement dans le bien des versements plus rapides. Le gouverne-
tution, 13 mai 2015). violemment interrompu une pro- public à long terme : les prochaines élections ment indien s’est appuyé sur ce succès pour
Les barrages menacent cet équi- testation de femmes bosniaques sont toujours au coin de la rue… en généraliser l’approche dans 21 des 29 Etats
libre. Contrairement à l’énergie so- sur la rivière Kruscica, mais la po- Cette forme de modernisation s’articule du pays, pour 74 millions de bénéficiaires.
laire ou éolienne, l’hydroélectri- pulation s’est réorganisée et blo- L’AIDE PUBLIQUE naturellement avec la nécessité de la « rede- Moderniser l’aide publique au développe-
cité provoque l’extinction de que de nouveau deux projets de vabilité », au cœur de la R&D pour le dévelop- ment et accroître sa redevabilité sont deux
certaines espèces, déplace des barrage qui menacent leur appro- AU DÉVELOPPEMENT pement. La redevabilité est souvent enten- belles ambitions pour la « start-up nation ».
communautés et contribue au
changement climatique. De nou-
visionnement en eau potable.
Deuxièmement, nous devons
NE RESTERA JUSTIFIÉE due comme une exigence interne : il s’agirait
de rendre compte aux électeurs français de
A condition de ne pas se payer de mots ! p

velles recherches scientifiques faire pression sur les banques in- QUE SI ELLE PEUT AIDER l’usage de fonds publics qui représentent tout
montrent que les réservoirs créés ternationales de développement de même 0,55 % du PIB (même si c’est ¶
par les barrages ajoutent près de pour qu’elles arrêtent ces projets. LES PAYS BÉNÉFICIAIRES soixante fois moins que les 31,5 % consacrés Luc Behaghel est chercheur
un milliard de tonnes d’équivalent La Banque européenne pour la re- aux dépenses sociales en France). Il faut donc
en dioxyde de carbone dans l’air construction et le développement À FAIRE DES CHOSES s’assurer que cette aide n’est pas dépensée en
à l’Ecole d’économie de Paris et
à l’Abdul Latif Jameel Poverty Action Lab (J-PAL)
chaque année (« Greenhouse Gas (BERD), la Banque européenne QU’ILS NE POURRAIENT armement, n’alimente pas la corruption, Esther Duflo est chercheuse
Emissions from Reservoir Water d’investissement (BEI) et la Société atterrit bien dans des écoles et non dans de la à l’Ecole d’économie de Paris, au Massachusetts
Surfaces : A New Global Syn- financière internationale (SFI) de PAS FAIRE SANS ELLE « com », etc. Les audits financiers permettent Institute of Technology et au J-PAL
thesis », BioScience n° 66/11, 1er no- la Banque mondiale ont versé plus
vembre 2016). De plus, les barra- de 700 millions de dollars dans
ges ne sont pas fiables et sont à la des projets hydroélectriques dans
merci des niveaux d’eau. En rai- les Balkans. Persuader ces ban-
son des faibles précipitations en ques d’arrêter de financer les bar-
Europe en 2017, la génération
d’hydroélectricité est tombée à
son niveau le plus bas depuis un
rages enverrait un signal fort aux
autres investisseurs. Le finance-
ment de près de 1 000 projets hy-
Un mauvais coup porté aux sciences sociales
siècle sur tout le continent. droélectriques dans les Balkans
n’est pas encore finalisé, il est Onze chercheurs, parmi lesquels entre les sciences dites dures et les lettres, cul- deuxième baccalauréat par ses effectifs et a
TECHNOLOGIE DÉPASSÉE donc temps d’agir. Christian Baudelot, Philippe tivent cette ambition depuis maintenant fait ses preuves – les taux de réussite sont
Les barrages sont aussi très chers. Enfin, en Europe et dans le plus de cinquante ans. satisfaisants dans l’enseignement supérieur
Les erreurs de planification, les monde, nous devons accélé- Meirieu et Thomas Piketty, Pourtant, le projet de réforme du lycée pré- et les débouchés professionnels sont variés –,
problèmes techniques et la cor- rer le déploiement d’alternatives s’élèvent contre le projet senté par le ministre de l’éducation nationale le risque de marginalisation et de dénatura-
ruption provoquent des retards énergétiques plus propres et rabote l’enseignement des SES : réduit au sta- tion des SES au lycée est grand.
moyens de 44 % et des surcoûts de plus économiques. L’Albanie a la de rabotage de l’enseignement tut de spécialité – donc en dehors des ensei- C’est pourquoi nous demandons au minis-
96 % (« Should we Build More chance de bénéficier d’environ de l’économie, de la sociologie gnements communs des élèves – et amputé tre de l’éducation nationale que les élèves de
Large Dams ? The Actual Costs of 300 jours d’ensoleillement par de la « science politique » en classe de pre- lycée aient accès à un enseignement de SES
Hydropower Megaproject Develo- an. Etendre l’électricité solaire et des sciences politiques au lycée mière et terminale générale, il ne représen- associant véritablement l’économie, la socio-
pment », Energy Policy, SSRN, serait plus judicieux. tera que des horaires faméliques en classe de logie et la science politique. En seconde, les
11 mars 2014). Au total, on estime à Il est temps de dire la vérité sur seconde (1 h 30 par semaine), où la sociologie SES doivent être, en tant qu’enseignement
2 milliards de dollars (1,61 milliard le coût réel de ces barrages. pourrait être réduite à portion congrue. commun, suffisamment dotées en temps
d’euros) les dépenses liées aux bar- Aux Etats-Unis, nous payons à Collectif pour développer les outils intellectuels per-
rages depuis 1950. En comparai- présent le prix de notre propre DISCIPLINES PIVOTS mettant aux élèves d’appréhender des
son, les projets solaires et éoliens
sont plus propres, plus efficaces, et
peuvent être construits plus rapi-
dement que les barrages.
Pour toutes ces raisons, c’est une
essor des constructions de barra-
ges, avec des communautés dé-
connectées de leurs rivières, des
espèces menacées d’extinction et
une liste interminable de pro-
P anne de la croissance et persistance
du chômage dans la vieille Europe,
aggravation des inégalités de revenu
et de patrimoine en France et au Royaume-
Uni, montée des votes protestataires en
Pour les rédacteurs des premiers program-
mes de cette discipline scolaire, à la fin des
années 1960, il s’agissait de « créer chez les
élèves une certaine attitude intellectuelle »
en adoptant une distance critique vis-à-vis
enjeux démocratiques essentiels, tout en
préservant, en première et en terminale, la
possibilité pour les lycéens généraux qui le
souhaitent de suivre un enseignement
approfondi de SES. Dans notre monde, gros
perte d’argent et une fumisterie jets de démantèlement coûteux. Europe, remise en cause de la domination de ses propres préjugés et de certaines de tensions et lourd de menaces, il importe
morale que certaines des plus J’espère que l’Europe ne commet- masculine, essor de la Chine, effets contrastés représentations collectives plus ou moins plus que jamais de former au lycée des
grandes institutions financières tra pas les mêmes erreurs. p de la mondialisation, défis de la transition erronées, grâce aux savoirs et aux outils citoyennes et citoyens curieux, ouverts sur le
au monde adoptent cette techno- écologique… Chaque jour, l’actualité nous des sciences sociales (analyses statistiques, monde, capables de discernement et aptes à
logie dépassée et abusive et rappelle la nécessité de disposer des outils observation, entretiens, etc.), mais aussi appréhender les grands enjeux économiques
financent de nouveaux barrages ¶ d’analyse proposés par l’économie, la sociolo- grâce à la hiérarchisation et au questionne- et sociaux de leur temps, et, plus encore, de
dans certains des derniers lieux Yvon Chouinard est gie et la science politique afin de pouvoir ment des sources. Qui peut ignorer que ce s’y émanciper. p
sauvages d’Europe. le fondateur de la marque mieux saisir les grandes questions type d’apprentissage est on ne peut plus
Hormis la Russie, la péninsule de vêtements de plein air contemporaines. Les sciences économiques d’actualité, à l’heure où prolifèrent les
des Balkans abrite le plus grand Patagonia et producteur et sociales (SES), dont l’objectif affirmé était « fake news » ? ¶
nombre de rivières sauvages d’Eu- exécutif des films DamNation d’ouvrir l’école sur le monde contemporain Alors que le baccalauréat ES, dont les SES Retrouvez la liste complète
rope. Les habitants dépendent et Blue Heart et de reconnaître une « troisième culture » sont la discipline pivot, est aujourd’hui le des signataires sur Lemonde.fr
8 | 0123 0123
VENDREDI 13 AVRIL 2018

2017, une année


succède à celui négocié sept ans
plus tôt, au moment du rachat. ACTIF
Certes marginales, d’autres sour- montants en milliers d’euros
ces de financement existent. Trois MONTANTS
sont à distinguer. Les subventions

de croissance pour
au 31 décembre
publiques directes : pour 2017, el- 2016 2017
les s’élevaient à 2,7 M€ pour le
groupe ; les financements par des ACTIF IMMOBILISÉ
fondations sur des projets précis,

le groupe Le Monde
Ecarts d’acquisition 22 175 18 539
notamment en direction de l’Afri-
que, pour environ 750 000 euros ; Autres immobilisations incorporelles 130 372 128 278
et, enfin, des financements avec
Immobilisations corporelles 9 851 11 439
des dispositifs de mécénat réser-
vés aux médias par Facebook et Immobilisations financières 5 837 6 016
« Le Monde » a vu sa diffusion payée Google sur des projets ponctuels,
Titres mis en équivalence
pour un montant total largement
progresser de 5,6 % en 2017, grâce, notamment, inférieur à 1 % de nos revenus. TOTAL ACTIF IMMOBILISÉ 168 235 164 272
Au sein du directoire, nous res-
à une hausse de 44 % des abonnés numériques tons vigilants à ce que ces finance-
ACTIF CIRCULANT
ments alternatifs, utiles car contri-
buant à consolider notre redresse-
Stocks et en-cours 1 747 1 900
ment, ne puissent jamais infléchir

E
n ce début 2018, notre notre stratégie ou éroder l’indé- Impôts différés actifs 977 877
COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ
distributeur Presstalis pendance de nos contenus. Dans
en millions d’euros Créances d’exploitation 96 362 88 515
n’a pu éviter la liquida- ce domaine, comme dans de nom-
tion qu’au prix d’un ef- breux autres, nous nous ap- Créances diverses 7 792 9 267
31 décembre
fort financier conjoint de l’en- puyons sur les discussions et les
semble des éditeurs, une partie de 2016 2017 avis rendus au sein de notre co- Disponibilités et valeurs mobilières de placement 10 327 10 997
la presse magazine française est Chiffre d’affaires 327,2 321,2 mité d’éthique et de déontologie, Comptes de régularisation 3 526 3 508
en passe de changer de main, et qui vient d’être élargi à des repré-
les mastodontes américains du Ebitda +11,8 +17,1 sentants de tout le groupe. TOTAL ACTIF CIRCULANT 120 731 115 064
numérique bouleversent le mar- Résultat opérationnel + 6,9 +11,4
ché publicitaire sans pour autant La trésorerie Le cash-flow opéra- TOTAL ACTIF 288 966 279 336
garantir un environnement sûr Résultat financier – 2,1 – 1,7 tionnel (ebitda) dégagé par le
aux lecteurs et aux annonceurs. groupe en 2017 a atteint 17 M€ et a
Résultat exceptionnel – 4,8 – 1,8
Dans ce contexte, alors que le con- été consacré à nos investisse-
seil de surveillance a approuvé, Résultat net avant IS et impôts différés + 0,1 + 7,9 ments (4,5 M€), mais surtout à
PASSIF
jeudi 5 avril, nos comptes pour l’apurement de la dette sociale liée
IS et impôts différés – 1,1 – 0,9 montants en milliers d’euros
l’année 2017, il nous a semblé utile à la fermeture de notre imprime-
de partager avec vous les princi- Résultat net des sociétés intégrées – 1,1 + 7,0 rie (10 M€/an) et au rembourse- MONTANTS
pales informations chiffrées sur ment de crédits liés au rachat de
Amortissement des écarts d’acquisition – 3,6 – 3,6 au 31 décembre
notre groupe, son modèle écono- participations minoritaires dans
mique, sa diffusion et ses sources Résultat net de l’ensemble consolidé – 4,7 + 3,4 des actifs stratégiques (Lemonde.fr CAPITAUX PROPRES 2016 2017
de financement. et M Publicité). Nous avons aussi Capital social 94 610 124 610
Résultat net - minoritaires + 1,0 + 0,9 réussi à réduire de manière nota-
Les résultats Les comptes 2017 Résultat net - part du groupe – 5,8 + 2,5 ble notre encours fournisseurs, et Réserves consolidées – 110 691 – 116 459
confirment tout d’abord le redres- cela restera encore pour nous une
Résultat consolidé – 5 768 2 468
sement du groupe, avec un cash- priorité pour 2018. L’apurement
Source : Le Monde
flow opérationnel de + 17 millions définitif de notre dette sociale re- TOTAL DES CAPITAUX PROPRES (part du groupe) – 21 849 10 619
d’euros (M€), un résultat opéra- lative à l’imprimerie à l’hori-
tionnel de + 11,4 M€ (soit 4 % du zon 2020 et celui des crédits liés INTÉRÊTS HORS GROUPE
chiffre d’affaires) et un résultat zine du Monde » (274 000 exem- tent d’aller à la rencontre de nou- aux différents rachats nous don-
net de + 7 M€. C’est une bonne per- plaires), que pour Télérama veaux publics. neront de nouvelles ressources Réserves 5 383 6 403
formance, en progression sur les (523 000), La Vie (88 000) ainsi que Parmi les projets les plus mar- pour réinvestir et éviter toute nou-
dernières années et en avance sur Courrier international (180 000), quants, citons ainsi en exemple velle tension de trésorerie. Résultat 1 022 938
les objectifs budgétaires. qui a vu sa diffusion croître ceux qui se sont déployés sur le TOTAL INTÉRÊTS MINORITAIRES 6 405 7 341
Pour l’année 2017, la marque en 2017 grâce à un important dé- numérique : le Huffington Post L’équilibre hommes-femmes
« Le Monde » aura représenté 55 % veloppement de ses abonne- (8e site d’actualité français et 6e Dans un groupe qui compte dé-
AUTRES FONDS PROPRES - -
du chiffre d’affaires total, avec, ments numériques (+ 31 %), supé- site sur mobile), lancé il y a cinq sormais près de 1 500 salariés,
pour ce périmètre, un premier bé- rieurs désormais à la vente au nu- ans, ou, depuis dix-huit mois, nous continuons d’œuvrer pour
néfice opérationnel depuis long- méro. Enfin, Le Monde diplomati- l’édition du Monde sur Snapchat, que la parité entre les hommes et TOTAL DES CAPITAUX PROPRES, INTÉRÊTS – 15 444 17 960
temps, grâce aux performances que connaît une progression de que suivent chaque jour plus de les femmes se reflète dans les sa- MINORITAIRES ET AUTRES FONDS PROPRES
conjointes de ses activités numé- 3 % de ses ventes, avec également 900 000 jeunes. laires comme dans les postes oc-
riques, de sa diffusion et de son une hausse remarquable de sa dif- Autre axe de diversification : l’or- cupés. Fin 2017, après les dernières
supplément magazine. fusion numérique (+ 24 %). ganisation de grandes conféren- augmentations salariales, l’écart PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES 20 794 23 969
ces ou d’événements. Le groupe a de salaire moyen entre hommes
Les diffusions Nos publications La publicité Alors que les investis- ainsi créé au fil des dernières an- et femmes au Monde est passé DETTES
ont su tirer parti en 2017 d’une an- sements publicitaires ont ten- nées une série de rencontres, à Pa- d’un peu moins de 4 % à environ
née particulièrement fertile en dance à privilégier Google et Face- ris, en régions mais aussi à l’étran- 2 %. Aujourd’hui, 46 femmes pour
Emprunts et dettes financières diverses 26 149 35 558
événements, à commencer par la book, les équipes de M Publicité ger, tels que Le Monde Festival, 49 hommes occupent des fonc-
campagne présidentielle. Elles y ont réussi à maintenir les parts de O21 (S’orienter au XXIe siècle), Télé- tions d’encadrement, dont Dettes d'exploitation 151 284 129 208
sont parvenues grâce à nos inves- marché de nos titres. Soutenus par rama Dialogue, Festival cinéma 15 femmes et 15 hommes à la di-
tissements dans un journalisme les performances du quotidien, Télérama enfants et adultes, rection de la rédaction et dans les Dettes diverses 73 801 42 584
de haute qualité, et à une stratégie dont les recettes étaient en légère Le Monde/Smart Cities ou le Club postes de rédacteur en chef. Provisions pour impôts différés 0 0
numérique désormais bien en hausse en 2017, nos revenus publi- de l’économie du Monde, qui ras-
place. Le Monde aura ainsi vu sa citaires représentent toujours un semblent un nombre croissant de Ces bons résultats du groupe Comptes de régularisation 32 382 30 057
diffusion payée progresser de quart de notre chiffre d’affaires, participants et de partenaires. En Le Monde en 2017, tels qu’ils appa-
+ 5,6 % en 2017, grâce, notam- tout en s’inscrivant strictement plus de ces manifestations, le raissent dans ce bilan, contredi- TOTAL DES DETTES 283 616 237 407
ment, à une hausse de 44 % de nos dans le cadre défini par notre co- groupe Le Monde est devenu tout sent deux des idées reçues qui cir-
abonnés numériques. Cet essor, mité d’éthique et de déontologie récemment opérateur du Festival culent sur la situation de l’infor-
qui se maintient à un rythme et prescrit par nos chartes publici- international de journalisme, qui mation en France. La crise de la TOTAL PASSIF 288 966 279 336
élevé en ce début d’année, est tel taires. La publicité apporte ainsi sa se déroulera du 13 au 15 juillet à presse écrite n’est pas une fatalité :
que ces abonnements numéri- part au modèle économique équi- Couthures-sur-Garonne (Lot-et- la très nette hausse de la diffusion
ques constituent désormais la libré, qui est celui de notre groupe, Garonne). payée du Monde en France, tout au
première source de diffusion du sans remettre en cause l’indépen- Enfin, depuis trois ans, Le Monde long de l’année dernière, démon-
Monde, suivis par les abonne- dance de la rédaction. développe une couverture très tre que l’essor du numérique, loin
ments « papier » et, enfin, par les Plus encore, nous avons veillé à large de l’actualité du continent de nous affaiblir, offre des moyens
ventes au numéro. garantir aux annonceurs et aux africain avec la chaîne du « Monde variés de nous adresser à des nou- ABONNÉS
Cette croissance transforme lecteurs une stricte séparation des Afrique » sur notre site et, là en- veaux lecteurs et de convaincre un Evolution du nombre d’abonnés depuis 2012
progressivement notre modèle formats et un environnement de core, des rencontres organisées et nombre croissant d’entre eux de (Abonnement porté ou postal payé par l’abonné destinataire
économique, modifie nos organi- lecture de meilleure qualité que animées par la rédaction. En 2017, s’abonner. La défiance entre les ci- 250 000 et diffusion version numérique individuelle) 12
sations et récompense un inves- celui proposé par les GAFA. Cette « Le Monde Afrique » revendiquait toyens et les journalistes n’est pas
tissement important dans nos stratégie de montée en gamme de plus de 7 millions de visiteurs uni- générale. Les lecteurs des publica-
moyens rédactionnels (le nombre nos formats publicitaires s’est no- ques mensuels et continuait à être tions du groupe Le Monde sont de 202 519
de journalistes est passé de 310 à tamment traduite par un partena- un de nos vecteurs de développe- plus en plus nombreux à faire 200 000
430 entre 2010 et 2017) et un souci riat avec Le Figaro au sein d’une al- ment auprès des audiences fran- confiance à nos informations,
constant de toujours mieux tirer liance baptisée « Skyline », qui a cophones. produites de manière non parti-
parti de nos contenus exclusifs déjà séduit plus de 85 annonceurs. sane et indépendante par des ré- 150 000
sur nos publications numériques. C’est un premier succès qui en ap- Les financements Lors de cette dactions protégées de toute pres-
Cet effort nous permet de tenir pelle d’autres. dernière année, le groupe sion des pouvoirs politiques et
nos engagements de grand média Le Monde a largement assaini son économiques à la fois par notre
généraliste, engagé sur tous les La diversification Depuis plu- bilan, qui affiche désormais des gouvernance, des dispositifs dé- 100 000 12
fronts, tous les formats et toutes sieurs années, le groupe a entamé capitaux propres positifs. Il a été sormais statutaires, une exigence
les temporalités de l’actualité. une politique de diversification renforcé par une augmentation de quotidienne et une histoire de 12
Nos magazines ont conservé de ses activités et de ses revenus capital à laquelle ont souscrit nos plus de soixante-dix ans.
une structure de diffusion plus en tenant compte de trois critè- actionnaires pour un montant de Nous vous remercions pour
classique, essentiellement portée res. Cette stratégie doit être fidèle 30 M€, par le biais d’une conver- cette confiance qui nous porte et 50 000
par le papier et notamment par aux valeurs portées par les diffé- sion d’une grande partie des avan- nous oblige. p
les abonnements, mais affichent rents titres. L’indépendance des ces en compte courant, et doté louis dreyfus (président
une rentabilité qui fortifie l’en- rédactions doit être strictement d’un nouvel emprunt long terme du directoire du « monde ») 0
semble du groupe, avec une large protégée. Ces développements auprès d’un pool bancaire désor- et jérôme fenoglio 2012 2013 2014 2015 2016 2017
diffusion tant pour « M le maga- sont justifiés s’ils nous permet- mais élargi à trois banques, qui (directeur du « monde ») Source : ACPM
Philippe Lançon
Réparer les morts
L’auteur est un
miraculé de l’attentat
contre « Charlie ».
Dans « Le Lambeau »,
il raconte comment
il a survécu depuis
janvier 2015. De ce
magistral journal
de deuil, nous
publions la critique
et des extraits

SYLVIE SERPRIX

il avait rendez-vous à la fin de la ble, puisque, en apparence, rien n’avait si l’auteur appartenait encore à notre Hebdo. Le voilà maintenant allongé au
semaine. « Cela laisse du champ, samedi, changé : nous avons vu Teresa Cremisi, monde ordinaire, celui des vivants rivés milieu des morts amis, la gueule cassée
pour un entretien que j’espère plus l’éditrice de Philippe Lançon, qui nous a à leur fausse sécurité, à leur sotte insou- et la conscience séparée : désormais,
raisonnable et précis », se félicitait-il. remis les épreuves du Lambeau ; nous ciance. Et pourtant, à mesure que nous « celui qui n’était pas tout à fait mort »
Trois ans ont passé et Lançon y revient avons appelé Pascale Richard, son atta- avancions dans le livre, il devenait clair devra cohabiter avec « celui qui allait
jean birnbaum aujourd’hui sans grande fierté : « Ces chée de presse chez Gallimard, pour lui que la frivolité n’avait aucune place : les devoir survivre ».
phrases anodines, plutôt méprisantes et ponts étaient coupés. Commence alors le récit de ce face-à-

A
u matin du 7 janvier 2015, non dépourvues d’autosatisfaction, je les Désormais, « celui qui Le Lambeau décrit cette béance. Sous face qui met en ruine la vie d’avant – ha-
peu de temps avant de ai écrites comme si la vie allait continuer la plume de Lançon, la rupture avec le bitudes, rêves, amours, idées. Parce que
se trouver collé au sol, (…). Ce sont les derniers mots d’un journa- n’était pas tout à fait vieux monde n’est ni une pensée ni un le seul parti encore ouvert, pour Lançon,
la tête dans une mare liste ordinaire et d’un inconscient », note- mort » devra cohabiter slogan. Elle s’impose d’emblée comme est celui de l’absolue sincérité, ce face-à-
de sang, Philippe Lançon t-il dans Le Lambeau, livre magistral, une vérité physiologique, surgie en deçà face avec lui-même sera tout sauf une
était assis chez lui. Il écri- brûlant journal de deuil.
avec « celui qui allait du langage, essaim de sensations à partie de cache-cache. Il ne s’agit pas de
vait un e-mail à Claire Devarrieux, qui Brûlant ? Magistral ? Nous écrivons ces devoir survivre » même la chair. C’est le corps, cet autre minauder, mais de faire front. Avec
dirige le service « Livres » au quotidien mots et déjà la honte rôde. Ce texte moi en moi, qui est au poste de com- les moyens du bord, c’est-à-dire avec les
Libération. Dans ce message, le critique revenu d’entre les morts, allons-nous mande et trace les nouvelles lignes de armes de la critique, cet exercice de
littéraire raillait les « bavardages » de ses le traiter depuis l’autre rive, dans les dire notre souhait de publier les bonnes front. Il y a quelques secondes encore, le lecture qui est également, quand il se
confrères à propos de Michel Houelle- termes et selon les usages du journaliste feuilles ; nous avons collectivement chroniqueur Philippe Lançon blaguait respecte, un art du tranchant.
becq, dont le nouveau roman, Soumis- ordinaire, cet inconscient dont la vie, décidé d’en faire la « une » et fixé une avec ses camarades dans les locaux
sion, sortait le jour même, et avec lequel elle, a continué ? Cela s’annonçait possi- date de parution. Tout s’est passé comme sinistres d’un journal appauvri, Charlie lire la suite page 2

LA « UNE », SUITE LITTÉRATURE LITTÉRATURE HISTOIRE CHRONIQUES RENCONTRE

2 I3 v LES BONNES FEUILLES


DU « LAMBEAU »,
DE PHILIPPE LANÇON 4 FRANÇAISE
v Jacques Jouet
et Jérôme Leroy

Cahier du « Monde » No 22784 daté Vendredi 13 avril 2018 - Ne peut être vendu séparément
5 ÉTRANGÈRE
v Yoko Ogawa et
Nona Fernandez 6 D’UN LIVRE
v « Dictionnaire des
philosophes antiques » 8 v LE FEUILLETON
Claro, embarqué
par Daniel Fohr 10 v Tomi Ungerer,
éternel Peter
Pan
2 | .. à la « une » | Bonnes feuilles 0123
Vendredi 13 avril 2018

suite de la première page

Si bien qu’entre le Lançon


vivant et le Lançon revenant,
le lien est assuré par les livres
élus, les textes sauveurs, ceux
qui volent à la rescousse parce
qu’on les a choisis. Là encore, cela
n’a rien d’abstrait. Tout juste
défiguré par les frères Kouachi, et
alors qu’il découvre autour de lui
les cadavres de ses compagnons,
celui qui devra survivre se cram-
ponne aux livres tant chéris, il y a
peu, par celui qui n’est pas vrai-
ment mort : « J’ai tendu un bras
vers mon sac à dos, qui traînait
par terre à quelques centimètres,
et je l’ai collé contre moi comme
une petite vieille dame inquiète.
Dedans, il y avait mes papiers
et mes livres, il y avait donc ma vie
à cet instant. »
Quatre cents pages et de multi-
ples opérations plus loin, la
reconstruction de son visage
coïncidera avec la construction
d’une bibliothèque dans l’appar-
tement qu’il avait quitté au matin
du 7 janvier : « La nouvelle biblio-
thèque donnait une seconde vie
aux milliers de livres que vingt ans
de foutoir avaient dévorés et dont
j’avais oublié l’existence. Ils réap-
paraissaient comme des vieux
amis au coin d’une rue, sans
m’effaroucher. Ils étaient silen-
cieux, patients. Ce que j’avais vécu
ne pouvait que nourrir les vies
qu’ils m’offraient. » Entre-temps,
chaque instant où se débat la vie,
la vie survivante, aura été traversé
grâce à la poésie de Baudelaire, Autour du 10, rue Nicolas-Appert, à Paris, les hommages aux victimes de l’attentat se sont multipliés, comme sur la place de la République. CYRIL MARCILHACY/ITEM. DOMINIQUE FAGET/AFP. SAMUEL BOLLENDORFF POUR « LE MONDE »
aux lettres de Kafka ou aux
romans de Proust.
Avant de descendre au bloc
opératoire, le revenant aime lire

«Le temps était haché


les passages de La Recherche où
le narrateur raconte la mort de
sa grand-mère. Suspendu à ces
lignes, Philippe Lançon renoue
avec ses souvenirs de jeunesse
et rend hommage à ses propres
aïeules, notamment à sa mamie

par chaque balle»


Marguerite, cet autre visage ef-
facé, qui dut subir de nombreu-
ses opérations maxillo-faciales
après un accident de voiture,
en 1940. On ne peut pas lire ces
pages, comme toutes celles que
Lançon consacre à son frère, aux
policiers ou aux infirmières qui
veillent sur lui, sans être envahi
par des sursauts de vérité. La lit-
térature coïncide avec un cri. Ro- « Le Monde possible ce que j’avais vu ou lu,
land Barthes l’affirmait dans un comme ces gens qui tiennent leur
texte consacré, on y revient tou- des livres » La veille, journal pour débarrasser quotidien-
jours, à la mort de la grand-mère
chez Proust : ici, les enjeux auto- publie en au théâtre
Je suis devenu
nement leur mémoire de ce qu’ils
ont vécu. Je me le demandais, du
biographiques font du narrateur
« le lieu d’une réflexion souve-
exclusivité critique par ha-
sard, je le suis resté par habitude
moins, jusqu’au 7 janvier 2015.
Pendant la représentation, j’ai sorti
raine sur le monde, l’amour, l’art,
le temps, la mort ».
les bonnes et peut-être par insouciance. La
critique m’a permis de penser – ou
mon carnet. Le dernier mot que j’ai
noté ce soir-là, dans le noir et de tra-
De la même manière, Philippe
Lançon hisse chaque évocation
feuilles du d’essayer de penser – ce que je
voyais, et de lui donner une forme
vers, est de Shakespeare : « Rien de ce
qui est n’est. » Le suivant est en espa-
intime au niveau d’une médita-
tion universelle sur notre temps,
« Lambeau », éphémère en l’écrivant. (…)
La critique me permet-elle de lutter
gnol, en lettres beaucoup plus grosses
et tout aussi incertaines. Il a été écrit
nos existences, nos aveugle-
ments : sa renaissance exige une
de Philippe contre l’oubli ? Bien sûr que non. J’ai
vu bien des spectacles et lu bien des
trois jours plus tard dans un autre type
d’obscurité, à l’hôpital. Il est adressé
nouvelle pratique d’écriture ; sa Lançon livres dont je ne me souviens pas, à Gabriela, mon amie chilienne, la
plume nous en met plein la même après leur avoir consacré un femme dont j’étais amoureux : « Hable
gueule ; son visage défait exhibe article, sans doute parce qu’ils con el medico. Un año para recuperar.
tout ce que nous ne voulons pas n’éveillaient aucune image, aucune ¡ Paciencia ! » [« J’ai parlé au médecin.
regarder en face ; sa lucidité est émotion véritable. Pire : il m’arrive Un an pour récupérer. Patience ! »]
une fidélité à l’enfant qu’il fut ; ses souvent d’oublier que j’ai écrit des- Un an pour récupérer ? Rien de ce qu’on
souvenirs d’enfance ressemblent sus. Quand par hasard l’un de ces vous dit n’est, quand vous entrez
déjà à nos souvenirs de guerre. p articles fantômes remonte à la sur- dans le monde où
Jean Birnbaum face, je suis toujours un peu effrayé, ce qui est ne peut
comme s’il avait été écrit par un autre plus être vraiment
le lambeau, qui porterait mon nom, un usurpa- dit.
de Philippe Lançon, teur. Je me demande alors si je n’ai
Gallimard, 512 p., 21 €. pas écrit pour oublier le plus vite Page 12
0123
Vendredi 13 avril 2018
Bonnes feuilles | .. à la « une » | 3

deurs plutôt minces, et il lui fai-


sait dire quelque chose de drôle,
Pendant la d’inattendu, d’absurde, qui lui L’attentat
conférence avait été inspiré par ce que venait Mais déjà la suite
de rédaction de dire quelqu’un qui, drôle, était là. J’entendais de
à « Charlie » l’était moins. (…) mieux en mieux le
Quand je suis arrivé, la confé- J’insiste, lecteur : ce matin-là bruit sec des balles une par une et, après
rence avait commencé. J’ai voulu comme les autres, l’humour, m’être recroquevillé, ne voyant plus rien
prendre un exemplaire de l’édi- l’apostrophe et une forme théâ- ni personne, coincé comme au fond d’un
tion du jour, mais il n’y en avait trale d’indignation étaient les caisson, je me suis agenouillé puis allongé
plus, et je me suis de nouveau juges et les éclaireurs, les bons et doucement, presque avec soin, comme
énervé. Je suis rentré en râlant les mauvais génies, dans une tra- pour une répétition, en pensant que je ne
dans la salle où tout le monde dition bien française qui valait ce devais pas, en plus du reste – mais quel
était assis. Une place m’attendait qu’elle valait, mais dont la suite reste ? – me faire mal en tombant. C’est
au fond, entre Bernard Maris et allait montrer que l’essentiel du sans doute dans ce mouvement par palier
Honoré. Je me rappelle avoir plus monde lui était étranger. J’avais vers le sol que j’ai été touché, à trois repri-
ou moins dit : « C’est quand mis du temps à me débarrasser ses au moins, légèrement à distance, direc-
même incroyable qu’il n’y ait pas de mon esprit de sérieux pour tement ou par balles perdues. Je n’ai rien
assez d’exemplaires du journal l’accepter, et je n’y étais d’ailleurs senti et n’en ai pas pris conscience. Je me
pour chacun de nous le jour où il pas tout à fait parvenu. Je n’avais croyais indemne. Non, pas indemne.
est publié et où nous devons en pas été programmé pour le com- L’idée de blessure n’avait pas encore fait
parler. » Charb a eu un sourire prendre, et puis, comme la plu- son chemin jusqu’à moi. J’étais mainte-
ironique et bienveillant qui si- part des journalistes, j’étais un nant à terre, sur le ventre, les yeux pas en-
gnifiait : « Tiens, Lançon fait son bourgeois. Autour de cette table, core fermés, quand j’ai entendu le bruit
caca nerveux ! » Honoré, avec sa il y avait des artistes et des mili- des balles sortir tout à fait de la farce, de
gentillesse habituelle, a sorti de tants, mais il y avait peu de jour- l’enfance, du dessin, et se rapprocher du
son sac l’un de ses deux exem- nalistes et encore moins de caisson ou du rêve dans lequel je me trou-
plaires et me l’a donné. Nous bourgeois. Bernard Maris était vais. Il n’y avait pas de rafales. Celui qui
étions une bande de copains plus sans doute resté à Charlie, ces avançait vers le fond de la pièce et vers moi
ou moins proches dans un petit dernières années, pour la même tirait une balle et disait : « Allah akbar ! »
journal désormais fauché, pres- raison que moi : parce qu’il s’y Il tirait une autre balle et répétait : « Allah
que mort. Nous le savions, mais sentait libre et insouciant. akbar ! » Il tirait encore une autre balle et
nous étions libres. Nous étions là Raconter n’importe quoi sur tel répétait encore : « Allah akbar ! » Avec ces
pour nous amuser, nous en- écrivain ou tel événement était mots, l’impression de vivre une farce est
gueuler, ne pas prendre au sé- sans importance, du moment une dernière fois revenue pour se super-
rieux un monde désespérant. J’ai que ça conduisait à quelque poser à celle de vivre cette chose
eu honte de ma réaction et j’ai chose qui le métamorphosait : qui m’avait fait voir et revoir Franck
regardé la « une ». Luz, en retard une idée, une blague ou un des- [Brinsolaro, le garde du corps de Charb]
ce matin-là, l’avait dessinée. sin. Les mots couraient comme dégainer quelques secondes plus tôt, quel-
On voyait Houellebecq en demi- des chiens affamés d’une bouche ques secondes mais déjà beaucoup plus,
clochard blafard et allumé, clope et d’un corps à l’autre. Dans le car le temps était haché par chaque pas,
à la main, nez d’ivrogne et bon- meilleur des cas, ils trouvaient chaque balle, chaque « Allah akbar ! », la
net étoilé sur la tête, genre lende- une proie. Dans le pire, ils se per- seconde suivante chassant la précédente
main de fête trop et mal arrosée. daient et on les oubliait entre un et la renvoyant dans un lointain passé
Au-dessus, cette inscription : gobelet vide et un papier plus ou et même très au-delà, dans un monde
« Les prédictions du mage Houel- moins gras. Les gens que leur qui n’existait plus. (…)
lebecq ». Au-dessous, les pré- compétence obsède écrivent Il y a eu encore des balles, des secondes,
dictions : « En 2015, je perds mes des articles rigoureux, certes, des « Allah akbar ! » Tout était à la fois bru-
dents… En 2022, je fais mais ils finissent par manquer meux, précis et détaché. Mon corps était
ramadan ! » Il avait tout prévu, d’imagination. Ici, on disait ou allongé dans l’étroit passage entre la table
vraiment, sauf l’attentat. l’on criait beaucoup de choses de conférence et le mur du fond ; ma tête,
vagues, fausses, banales, idiotes, tournée vers la gauche. J’ai ouvert un œil
Page 48 spontanées, on les disait comme et vu apparaître, sous la table, de l’autre
on se dérouille le corps, mais, côté, près du corps de Bernard, deux jam-
Pourquoi étais-je toujours en quand la sauce prenait, l’imagi- bes noires et un bout de fusil qui flottaient
retard à la conférence, moi qui nation suivait. Elle avait assez plus qu’ils n’avançaient. J’ai fermé les
ne le suis presque jamais ? Il y de mauvais goût pour ne nous yeux, puis je les ai de nouveau ouverts,
avait une sorte de brioche devant épargner comme un enfant qui
Cabu. Wolinski dessinait sur son aucune de croit que nul ne le
carnet tout en regardant d’un air ses consé- verra s’il fait le mort ;
amusé tel ou tel intervenant. quences. car je faisais le mort.
En général, il dessinait plutôt
une femme, plutôt nue, aux ron- Page 50 Pages 77-78

j’étais, et j’ai répondu, oui, il est journaliste]. Comme moi jusque-là,


sens linéaire, établi, comme si mort, et nous nous sommes unis il faisait sans doute le mort ou il
ce théâtre était une mission. Entre sur lui, sur le point de sortie de cette attendait le coup de grâce, ou il flot-
Le matin Les revenants liraient leurs no- les morts cervelle que j’aurais voulu remettre tait dans cet espace qui n’était pas
de l’attaque tes, regarderaient vivre les J’étais couché à l’intérieur du crâne et dont je n’ar- encore tout à fait un univers de dou-
Je suis tou- autres, frotteraient leurs sou- sur le ventre, la rivais plus à me détacher, car c’est leur. Ma tête a continué de tourner
jours agacé venirs et leurs vies. Ils compa- tête tournée vers la gauche, c’est par elle, à ce moment-là, que j’ai en- et elle s’est posée doucement sur la
par les écrivains qui disent reraient le tout dans l’étincelle donc l’œil gauche que j’ai ouvert en fin senti, compris, que quelque joue gauche. J’ai vu que la manche
écrire chaque phrase comme si produite et, en s’y réchauffant, premier. J’ai vu une main gauche chose d’irréversible avait eu lieu. du caban de mon autre bras, le droit,
c’était la dernière de leur vie. ils se rappelleraient peut-être ensanglantée sortant de la manche Combien de temps ai-je regardé la était déchirée, puis j’ai vu l’avant-
C’est accorder trop d’impor- qu’un jour ils ont vécu. (…) de mon caban, et il m’a fallu une se- cervelle de Bernard ? Assez long- bras fendu du coude au poignet.
tance à l’œuvre, ou trop peu à Ce ne serait pas exactement conde pour comprendre que cette temps pour qu’elle devienne une « Comme par un poignard », a dit
la vie. Ce que j’ignorais, c’est Les Choses de la vie, ce film de main était la mienne, une nouvelle partie de moi-même. J’ai dû faire un celui qui n’était pas tout à fait mort,
que l’attentat allait me faire vi- Claude Sautet où le héros re- main, taillée sur le dos et décou- effort pour m’en détourner et tour- et il a vu un poignard à la Rambo,
vre chaque minute comme si voit les moments importants vrant sa blessure entre deux articu- ner la tête vers l’autre côté, vers long, dentelé, bien aiguisé. (…) J’ai
c’était la dernière ligne : de son existence tandis que lations dites métacarpo-phalan- mon autre bras. Ce fut très lent. Je tourné la langue dans ma bouche et
oublier le moins possible de- dans un accident il va la per- giennes, celles de l’index et du ma- ne crois pas que nous étions d’ac- j’ai senti des morceaux de dents qui
vient essentiel quand on dre. Non, il ne s’agirait pas de jeur. Ce sont des mots que j’ai cord, celui d’avant et moi-même, flottaient un peu partout. Après
devient brutalement étranger noter les choses essentielles, appris ensuite, parce qu’il m’a fallu sur la nécessité et la nature de ce quelques secondes de panique, celui
à ce qu’on a vécu, quand on se les grandes étapes, cela c’est apprendre à nommer les parties du mouvement. Il y avait débat. Celui qui n’était pas tout à fait mort a
sent fuir de partout. J’en suis une perspective d’homme vi- corps blessées, les soins qu’on leur d’avant ne voulait pas découvrir les pensé, « Tu as la bouche pleine d’os-
donc venu à penser à peu près vant et bien portant. Il n’y apportait et les phénomènes secon- conséquences de ce qui avait eu selets », et il a revu toute son en-
la même chose que ceux qui aurait d’abord que les toutes daires qui s’y développaient. Les lieu, il était assez sage pour deviner fance à travers les parties d’osselets,
m’agaçaient, même si c’est petites choses, celles des der- nommer, c’était les apprivoiser et que les mauvaises nouvelles peu- jouées dans des chambres ou dans
pour des raisons et dans des nières minutes, les toutes peti- pouvoir vivre un peu mieux, ou un vent attendre lorsque les bonnes ne des tas de poussière. Puis les dents
circonstances différentes : il tes cendres de la dernière ciga- peu moins mal, avec ce qu’ils dési- viennent pas les tempérer, mais il ont remplacé les osselets, chacune
faudrait noter les plus petits rette du condamné, celui qui gnaient. L’hôpital est un lieu où était bien obligé de suivre celui qui avait son histoire liée depuis vingt-
détails de ce qu’on vit, la moin- ne sait pas encore que la sen- chacun, en paroles comme en actes, les vivait, il n’avait pas la main, il cinq ans à mon dentiste, nous avi-
dre des choses moindres, tence est prononcée et que le a pour mission d’être précis. s’éteignait peu à peu sans le savoir ons vieilli ensemble et, ai-je pensé,
comme si on allait mourir bourreau est en route, avec ar- La voix de celui que j’étais encore dans la conscience nouvelle qui, il avait fait tout ce boulot pour rien.
dans la minute qui suit ou mes et bagages dans le coffre m’a dit : « Tiens, nous sommes tou- comme d’un sommeil confondu La panique est revenue et j’ai
changer de planète – la sui- d’une voiture volée. Evidem- chés à la main. Pourtant, nous ne avec l’existence, émergeait. préféré tout oublier, les osselets,
vante n’étant pas plus hospita- ment, je ne l’ai pas fait. Je n’ai sentons rien. » Nous étions deux, J’ai tourné la tête très lentement, les dents, le dentiste, parce que je
lière que celle qu’on a quittée. pas pris ces notes sur les heu- lui et moi, lui sous moi plus exacte- de nouveau comme si le tueur était n’étais pas assez vivant pour retom-
Ce serait utile pour le voyage, res qui ont précédé l’appari- ment, moi lévitant par-dessus, lui là : comme un enfant qui continue ber tout à fait en enfance ou dans
et comme un souvenir pour tion des tueurs, puisque c’était s’adressant à moi par-dessous en de faire le mort après le départ des ma jeunesse, dans la vie qu’on mord
les survivants ; plus utile en- une matinée comme les disant nous. L’œil est passé sur la méchants qui le cherchent et qui à pleines dents, expression qui
core pour les revenants, ceux autres, mais j’ai l’impression main et il a vu au-delà, à un mètre, ne peut s’empêcher de regarder prenait un sens comique au
qui, n’étant pas plus morts que que quelqu’un l’a fait pour le corps d’un homme allongé sur le à travers ses doigts ce que, s’il était moment où je perdais les unes
les autres, sont allés suffisam- moi, un farceur qui s’est fait la ventre dont j’ai reconnu la veste à mort comme il feint de l’être, il ne en ayant failli perdre l’autre, pas
ment loin ailleurs pour n’être malle et carreaux et qui ne bougeait pas. Il pourrait voir : les morts autour de assez vivant ni
plus tout à fait de retour ici, que j’essaie, est remonté jusqu’au crâne et il a vu lui, après l’attaque. assez mort pour
dans le monde où chacun con- en écrivant, entre ses cheveux la cervelle de cet J’ai vu devant moi les jambes d’un affronter ce qui
tinue de vaquer à ses occupa- de coincer. homme, de ce collègue, de cet ami, homme qui ne bougeait pas et que m’attendait.
tions comme si la répétition qui sortait un peu du crâne. j’ai cru mort, lui aussi, alors qu’il ne
des jours et des gestes avait un Pages 27-28 Bernard est mort, m’a dit celui que l’était pas : c’était Fabrice [Nicolino, Pages 84-86
4 | Littérature | Critiques 0123
Vendredi 13 avril 2018

Un frère et une sœur héritent d’une bibliothèque fort embarrassante. APARTÉ


Jacques Jouet en fait une épopée, qu’il pique d’une goûteuse version courte
Trauma
Le gigot et la gousse d’ail de docteur
S’ANNONÇANT comme le premier volume
d’une trilogie dévolue à la mémoire trau-
matique du médecin, Avant tout ne pas
nuire marque une rupture avec les quatre
livres publiés par Patrick Froehlich depuis
Le Toison (Seuil, 2006). Malgré son carac-
tère de fiction, ce bref et saisissant roman
de l’éveil repose sur l’exercice d’introspec-
denis cosnard tion abrasif auquel se livre le narrateur
dans son rapport à la douleur – la sienne,

T
out commence par un mais aussi celle des autres, à laquelle il se
jeu. « Peux-tu me dire… dit particulièrement sensible : « Ce par-
quels sont, dans le sens des tage procure, quand on soigne, l’avantage
aiguilles d’une montre, de la compréhension et l’inconvénient
à compter du sud, les pays limitro- d’une trop grande sensibilité. » Car rien ne
phes de… par exemple, la Bolivie ? » pèse autant que la douleur qu’il a pu être
Lémoni, le personnage central de amené à infliger dans l’exercice de la chi-
La Dernière France, est de ceux rurgie pédiatrique, d’autant qu’il a tardé
capables de répondre du tac au à en prendre clairement conscience : d’où
tac : l’Argentine, le Chili, le Pérou, les longues nuits alcoolisées qu’il lui fallut
le Brésil et le Paraguay. Il est même traverser pour se supporter, étudiant, puis
l’inventeur de ce drôle de jeu de une vie de famille blessée par une irritabi-
société. Un as de la géographie, lité incontrôlable.
alors qu’il n’a jamais quitté l’Hexa- C’est d’ailleurs une question de sa fille
gone, précise Jacques Jouet dès les adolescente, Véga, qui déclenche le récit,
premières pages de son roman. à propos d’une enfant que son père a dû
Tout continue par un jeu. Au opérer plusieurs fois, et qu’il a sauvée
bout de 430 pages, arrivé aux deux – non sans mal. « Tu n’as jamais fait mal à
tiers de son récit, l’écrivain insère un enfant ? Dis-moi que tu n’as jamais fait
un curieux intermède : une mal à un enfant que tu soignes. » Son père
version courte du roman. La s’entend répondre d’un non « peu articulé,
même histoire, mais ramassée en guère audible, et dans ce manque d’affir-
67 petites pages, et présentée mation il y avait, contenue, je ne peux le
comme un livre en tant que tel, nier, une honte à laquelle j’étais confronté ».
avec sa propre couverture et, au
dos, un prix lui aussi rétréci : PLAINPICTURE/MILLENNIUM/LOUISE O’GORMAN Reproduction
15 euros au lieu de 25 ! « J’étais Les métaphores médicales s’inviteraient
arrivé presque au bout de La Der- à foison, à lire une écriture qui vise l’os,
nière France, qui grossissait, qui quitte à mettre, certaines pages, le nerf
grossissait, me demandant si ce faire ? Comment se dépatouiller monde, à la recherche d’une Allez, lisons-la, cette version de l’émotion à vif. Aux yeux de l’auteur,
n’était pas trop », explique l’auteur. d’un tel héritage auquel rien ne les amorce d’explication. A défaut de courte. Rédigée par l’auteur en de même que le médecin doit avant tout
Plutôt que de couper, « je décidai avait préparés ? Plus de 650 pages la trouver, il sort profondément s’imposant « de ne rigoureusement ne pas nuire, selon l’apocryphe serment
alors de composer une version sont nécessaires à Lémoni pour se transformé de cette odyssée, au pas recourir à la version longue », d’Hippocrate, l’écrivain doit avant tout
courte » et de publier les deux délester de ce fardeau, sans réussir cours de laquelle il rencontre un elle ne constitue en aucun cas le ne pas mentir : la fiction n’a de sens qu’à
textes, l’un dans l’autre, « comme à en élucider l’origine. homme qui veut réinventer le résumé attendu. Le sens est là. maintenir une tension constante dans le
la gousse d’ail dans le gigot ». Car, même dans sa version théâtre, une fausse Marocaine, Mais on y découvre des dialogues rapport à une vérité existentielle, certes
Tentons un résumé encore plus raccourcie, La Dernière France n’a une vraie rexiste, un Argentin originaux, de nouveaux person- fuyante, mais qu’il convient de chercher
succinct que la version courte rien d’un thriller. Plutôt qu’un aveugle rappelant Borges, etc. nages, et même un « livre dans le inlassablement sous le discours commun
(et pour un prix cette fois-ci bradé, détective de choc, l’attachant livre » inconnu de la version lon- qui œuvre à la dissimuler. Avant tout ne
disons les 2,60 euros du Monde). Lémoni est un contemplatif. Ni garder ni jeter gue… Jacques Jouet n’est pas pour pas nuire est d’ailleurs, et peut-être en pre-
La Dernière France conte l’histoire Comme le Bartleby de Herman Mais, évidemment, c’est la rien membre de l’Oulipo, ce repère mier lieu, un roman sur la reproduction, à
d’un frère et d’une sœur, Lémoni Melville, il « préférerait ne pas ». gousse d’ail qui donne son goût de joyeux adeptes de la contrainte tous les sens du terme : le narrateur, pour
et Clotilde, dont les parents meu- Ne pas hériter. Ne pas travailler. au gigot. Autrement dit la sur- en littérature, où il a côtoyé être médecin, n’en est pas moins homme
rent et qui découvrent dans la Ne pas peser sur les autres. Rester prenante version courte piquée Georges Perec, Jacques Rou- la dernière et, dès lors, le fruit d’une éducation parfois
maison de famille une bibliothè- dans sa chambre à réfléchir. au cœur du récit. Le lecteur com- baud et bien d’autres. france, coercitive qu’il a eu tendance à reconduire
que d’extrême droite incroyable- L’embarrassante « bibliothèque mence par s’interroger : en pleine L’existence de cette ver- de Jacques avec ses enfants sans même y penser ;
ment complète : Brasillach, Céline, brune » reçue de ses parents épopée, faut-il mettre la narration sion abrégée modifie aussi Jouet, de même, il lui faudra accomplir un long
Drumont, Maurras, Rebatet, pres- le pousse néanmoins à quitter sa en pause et s’infliger ce résumé la lecture de la suite du P.O.L, chemin pour ne pas reproduire sans les
que tous les numéros de Je suis coquille et à entamer un long des chapitres tout justes avalés, ou roman. Il ne s’agit plus 672 p., 25 €. interroger les gestes de ses maîtres, qui
partout, de La Gerbe, etc. Qu’en voyage à travers la France et le plutôt sauter directement à la de découvrir le fin mot de longtemps ont nié toute importance à
suite ? Flottement. Perplexité. Cet l’histoire : la version courte l’a la douleur au regard du soin qu’ils appor-
EXTRAIT objet incongru place le lecteur
dans le même doute, la même
déjà fourni. L’œil devient alors
attentif à d’autres éléments, en
taient – et plus encore à celle des enfants,
comme si l’absence de parole gommait
« Le corps de Lémoni parla quand il découvrit les livres de la collection gêne que Lémoni et sa sœur face particulier aux inévitables écarts d’avance toute forme de traumatisme.
parentale. Lémoni eut un élancement au côté qu’il ne connaissait pas. à la bibliothèque nauséabonde par rapport au texte princeps. La honte larvée de celui qui fut, un jour
Jusque-là, il n’avait jamais éprouvé la moindre douleur. On lui avait parlé de qui leur tombe dessus, et qu’ils Soudain, les deux jeux n’en font au moins, un « chirurgien fou » aux yeux
douleurs, il n’avait pas réagi en mentionnant son inexpérience de la douleur. ne souhaitent ni garder ni jeter. plus qu’un. Tandis que Lémoni d’une enfant, fournit le cocon dont sont
Il prenait connaissance de la douleur au côté. Là, rétrospectivement, il com- Un peu comme la France explore les pays limitrophes, tramées ces pages rythmées par les
prenait. Douleur, douleur… Il avait mal au flanc, sans raison véritable, ne d’aujourd’hui face à la littérature Jouet invente le jeu des pages et échanges du père et de la fille. La très
s’imaginait pas le cancer tout de suite. C’était sa douleur. C’était désagréable, nationaliste et antisémite des des chapitres limitrophes. Ce sin- belle scène finale les réconciliant dans
évidemment, mais surtout par l’occupation permanente de son esprit. (…) années 1930-1940, ainsi que le gulier roman ouvre ainsi une une plénitude inédite en devient une
La douleur de Lémoni était de celles qui entêtent : on voudrait donner à montrent les atermoiements double réflexion sur la France sorte de chrysalide : le livre que l’on vient
quelqu’un d’autre un morceau de son corps, comme un cadeau empoisonné, autour de la republication des face à son passé et à son voisin de lire en est le fruit. p bertrand leclair
bien sûr, mais aussi bien le jeter sur un fumier à soi, pour la régénérescence. » pamphlets de Céline ou de la com- allemand, mais aussi sur la littéra-
mémoration du 150e anniversaire ture et ses frontières. Et, à la fin, a Avant tout ne pas nuire. Corps étrangers,
la dernière france, pages 62-63 de Charles Maurras… c’est la littérature qui gagne. p de Patrick Froehlich, Les Allusifs, 112 p., 11 €.

Jeu de massacre contre les institutions


Jérôme Leroy place sa « Petite Gauloise » sous la menace du terrorisme et de la déliquescence sociale. Anxiogène, féroce et brillant

du pays, aux mains d’un parti gagne les lycéens, à l’exception de taire (« Fallait pas attaquer la démocratie, romancier a la férocité jubilatoire et la
d’extrême droite. La police est sous la mystérieuse Stacy Billon, unique Slimane, après elle est tout de suite moins lucidité des plus grands. Déroulant le fil
tension. Une nuit, une fusillade éclate bonne élève de la classe, lectrice de démocratique », assène le flic à son indic). reliant l’intime et le collectif, l’accidentel
dans un bar, la cité des 800 menace Rimbaud et objet des fantasmes de son Dans son précédent roman (Un peu et le structurel, Leroy conduit une
de s’enflammer et un attentat est entourage. Quand la sirène retentit tard dans la saison, La Table ronde, 2017), profonde réflexion sociale et politique
stéphanie dupays à craindre. Avec sa troublante amie annonçant une alerte attentat, la situa- Leroy imaginait déjà une France mena- sur les dérives de la démocratie, quand
surnommée « la Petite Gauloise », qui tion dérape de façon inattendue. cée par le terrorisme et la déliquescence la peur l’emporte sur la capacité à

J
érôme Leroy aime imaginer le pire. sous des airs sages cache une rage sociale, mais cette crise ouvrait sur un rassembler et quand l’absence d’horizon
Placé sous le double patronage de sourde, le Combattant, un musulman Rire salvateur avenir plus doux. Ici, l’espoir a déserté commun fait le lit d’un nihilisme
Debord (« Cette démocratie si parfaite radicalisé, trame quelque chose. En moraliste déçu, Leroy dépeint une et la douceur n’est qu’un paradis perdu, violent. Son sens de la formule et son
fabrique elle-même son inconcevable C’est dans cette atmosphère électrique humanité peu reluisante. Dans La Petite celui de « la France d’avant, une clarté ironie démystificatrice alliés à un sens de
ennemi, le terrorisme ») et de Pasolini qu’Alizé Lavaux, une auteure jeunesse, Gauloise, on croise des flics dépassés, un douce sur toutes les choses, un goût de l’observation aigu enrobent le désastre
(« Peut-être est-ce moi qui me trompe. Mais débarque pour une rencontre avec les proviseur neurasthénique, un prof frus- Malabar et papa avec son crayon derrière d’un rire salvateur. Il livre ainsi le roman
je continue à dire que nous sommes tous élèves du lycée Charles-Tillon, coincé tré, des jeunes déboussolés. Mais le jeu l’oreille ». Et si Leroy laisse certains le plus subversif, le plus caustique et
en danger »), son nouvel opus s’annonce entre une autoroute et un centre com- de massacre vise moins ses personnages personnages déjouer leur destin – deux le plus excitant que l’on ait lu depuis
aussi anxiogène qu’incisif. mercial. Flavien Dubourg, le professeur que les institutions : l’école, impuissante flics s’échappent vers la poésie ou longtemps. p
Comme souvent chez l’écrivain, habile de français, l’a invitée moins pour ses à contrecarrer les déterminismes so- l’humanitaire –, le trait est si forcé qu’on
à mêler polar et anticipation, l’action romans que pour son physique d’« elfe ciaux ; l’Etat limitant les libertés indivi- n’y croit pas vraiment. la petite gauloise,
se situe dans un futur très proche. roux ». Dans le préfabriqué renommé duelles sous couvert d’antiterrorisme ; la Tant de misère humaine pourrait de Jérôme Leroy,
Le cadre : une grande ville de l’ouest classe provisoire, la tension de la ville police profitant de cette psychose sécuri- lasser le lecteur ; ce n’est pas le cas, car le La Manufacture de livres, 142 p., 12,90 €.
0123
Vendredi 13 avril 2018
Critiques | Littérature | 5
Une étrange mère coupe ses SANS OUBLIER
enfants du monde. Yoko Ogawa, Satire universelle
dissonante et métaphorique Le « syndrome de l’écrivain étran-
ger » est cette curieuse maladie qui
frappe les auteurs écrivant dans

Faute d’extérieur un autre idiome que leur langue


maternelle. Aleksandra Lun, qui
le définit avec beaucoup d’humour
dans Les Palimpsestes, en est mani-
festement atteinte puisque, polo-
naise et traductrice polyglotte, elle
mière décrit un des nombreux écrit en espagnol depuis la Belgique
faits merveilleux qui constituent où elle vit. Le même mal ronge le
l’univers des Instantanés d’Am- héros de ce livre loufoque : Czeslaw
bre. Trois mômes y sont enfer- Przesnicki, un Polonais interné
més par leur mère derrière un dans un asile psychiatrique de
éric loret mur de briques. Elle essaie d’effa- Liège. Il a écrit un premier livre raté
cer la vie d’avant, ayant perdu la en langue « antarctique » et doit

L
a petite musique de Yoko plus jeune de ses quatre enfants : se soumettre à une thérapie
Ogawa, ici une grande le monde extérieur est selon elle « bartlebienne » de réinsertion lin-
symphonie, est toujours habité par un « chien maléfique ». guistique. Dans ce premier roman
diabolique. En intervalles C’est le thème des parents pas étourdissant, d’une drôlerie impa-
de quarte augmentée, méfiante, tout à fait ogres mais surprotec- rable, Aleksandra Lun se joue des
comme si deux mondes zig- teurs qu’on trouve chez Boris PHILIPPE MATSAS/LEEMAGE replis nationalistes susceptibles
zaguaient l’un dans l’autre, et ce, Vian (L’Arrache-cœur, 1953) ou d’affecter la littérature. Incorporant
depuis La Piscine, son premier dans le film Canine (2009) de au récit une galerie d’écrivains
récit traduit en français – déjà Yorgos Lanthimos. La mère a (Nabokov, Beckett, Cioran, Conrad,
par Rose-Marie Makino-Fayolle, changé leurs prénoms en noms malgré leur légèreté des éléments avec le liquide digestif, ou si la tête Karen Blixen ou encore Agota
chez Actes Sud. C’était il y a vingt- de pierres, si bien qu’en français il prépondérants : et toute la cos- dégénère avalée par les flots, Kristof) s’exprimant eux aussi dans
trois ans, l’histoire d’une jeune est difficile de connaître leur mogonie est renversée. est-on désespéré quand on com- une langue d’adoption, cette satire
voyeuse dont la frustration se genre, mais Ambre, le héros, est prend que l’on ne pourra jamais enlevée oppose la fraîcheur de leur
retourne en sadisme contre l’en- un garçon. Toutes les bizarreries Fétiche revenir à ce que l’on a été ? » regard et de leur verbe à la rigidité
fant dont elle a la garde. Depuis, de la mère (coudre des ailes ou Il faut dire que la vie des Les relations si fréquen- d’une société qui serait figée,
Ogawa a accumulé tous les prix des queues en os de poulet aux enfants, faute d’extérieur, se tes dans l’œuvre de l’écri- instantanés d’ambre jalouse de son patrimoine. Ces
littéraires possibles au Japon, habits des enfants) et les visions développe à partir d’une « Ency- vaine entre vieillards et (Kohaku no matataki), inclassables Palimpsestes, basés
a été adaptée en manga et au de sa progéniture prennent cu- clopédie illustrée des sciences », enfants (ici on verra de Yoko Ogawa, sur de savoureuses répétitions
cinéma. Dans ce douzième rieusement chair dans ce huis dans laquelle ils apprennent tout Ambre devenir « monsieur traduit du japonais de motifs, d’obsessions et de situa-
roman traduit, on retrouve des clos performatif. On peut donc et à partir de laquelle ils inven- Amber ») sont ainsi une par Rose-Marie tions absurdes, disent le plaisir et la
enfants mal aimés (l’héroïne de bien avoir un professeur dans tent leur raison d’exister. Les figure de cette dialectique Makino-Fayolle, nécessité de transgresser les conve-
La Piscine se sentait orpheline l’oreille, d’autant qu’Ambre, ap- encyclopédies sont un autre féti- de l’identité et du souvenir. Actes Sud, nances et les frontiè-
sans l’être) et un style volontiers prend-on, porte sa sœur morte che d’Ogawa (on en trouve dans Quant à l’encyclopédie, ou « Lettres japonaises », res : un ébouriffant
dissonant, donc, nourrissant une dans l’œil gauche. trois des nouvelles de La Bénédic- le travail d’écriture, dont 301 p., 22,50 €. geste littéraire. p
narration proche du genre heroic La pulsion scopique – le désir de tion inattendue, 2007, par exem- Ogawa nous offre avec les ariane singer
fantasy. Le lecteur est plongé voir – est reine chez Ogawa. Ici, ple). On sait depuis sa semi-auto- Instantanés d’Ambre une nou- a Les Palimpsestes
dans une imagination gamine, les enfants cherchent désespéré- biographie littéraire, Manuscrit velle métaphore, elle apparaît (Los palimpsestos),
ramifiée et ratiocinante à la fois. ment à regarder ce qui se passe zéro (2011), que ce sont pour elle moins comme un moyen de pré- d’Aleksandra Lun,
hors du jardin où ils sont enclos. des sources d’inspiration pal- server la continuité de l’être que traduit de l’espagnol
Os de poulet Ce qui n’est pas sans créer un dé- liant le problème de l’oubli (la d’en assurer, au contraire, l’infi- (Pologne) par Lori
« Leur mère, Ambre et Opale règlement de tous les sens, ou transmission est un de ses thè- nie mutabilité, y compris de Saint-Martin, Editions
exprimèrent du respect envers plutôt un problème d’accommo- mes essentiels) : « J’aime le style genre et d’espèce. p du Sous-Sol, 126 p., 15 €.
ce professeur qui vivait au creux dation : le très grand devient très des encyclopédies. Désintéressé et
de l’oreille d’Agate. Pendant ce petit et vice-versa. Quoique étant simple, décrivant une réalité
temps-là le benjamin continuait pour le coup figurée, la phrase extraordinaire comme si de rien
son corps-à-corps avec sa cuisse « le benjamin continuait son n’était », écrit-elle dans ce livre,
de poulet sauté. » Vous n’êtes corps-à-corps avec sa cuisse de avant de conclure son chapitre

14 AUTEURS DE POLAR
qu’à la page 42 et, déjà, vous avez poulet sauté » donne un assez par une méditation ductile : « Je
trébuché sur des dizaines de bon aperçu des variations me demande ce que l’on ressent à
phrases comme celles-ci, dont on d’échelle sensorielles au sein du se perdre petit à petit soi-même

S’ENGAGENT
ignore si elles sont à prendre litté- roman. Insectes, souffles d’air au fond des mers (…). Si la
ralement ou au figuré. La pre- et « gratterons » y deviennent nageoire caudale se met à fondre

Le repentir du tortionnaire chilien


« La Quatrième Dimension », de Nona Fernandez, reconstitue avec
précision la violence de la dictature, et rend justice aux victimes

Reconstituant le parcours de 1960, rediffusé dans les années


Valenzuela Morales, qu’elle sur- 1980, qui explorait un « monde se-
nomme « l’homme qui torturait » cret, un univers qui existait au-delà
pour bien dissocier sa fonction de des apparences, derrière les limites
sa véritable personnalité, Nona de ce que nous étions habitués
ariane singer Fernandez, dans ce troisième à voir », son livre s’aventure de
roman traduit en français, relate l’autre côté du miroir de l’histoire

L
e visage de cet homme à sa rocambolesque défection : ses officielle. De l’autre côté de l’intel-
grosse moustache la hante aveux circonstanciés, auprès ligible et de l’humainement
depuis une trentaine d’an- d’une journaliste puis d’un avocat, acceptable. Multipliant les points
nées et ce jour de 1984 et son exfiltration, au péril de sa de vue – celui du gouvernement,
où elle l’a découvert en « une » vie, en Argentine puis en France. celui du soldat, celui de son avo-
d’un magazine. La narratrice de cat, celui de la romancière (et de la
La Quatrième Dimension, comme Cercles concentriques documentariste qu’elle est) –,
son auteure, la romancière et Remarquable de précision, avec Nona Fernandez reconstitue très
scénariste Nona Fernandez, avait ses phrases lapidaires et son écri- précisément le déroulement de
13 ans. La dictature militaire ture dépouillée, le roman, entière- certains des assassinats les plus
d’Augusto Pinochet (1973-1990) ment narré au présent, frappe par marquants de cette période pour
battait son plein dans son pays, la proximité entre la narratrice et rendre justice aux victimes, trop
le Chili. L’homme en question, le tortionnaire repenti, bien vite oubliées. Comme ces cinq
Andrés Antonio Valenzuela Mora- qu’elle ne l’ait jamais rencontré. militants communistes qui fu-
les, un soldat de première classe, C’est que l’homme fait partie inté- rent tués en représailles au meur-
confessait ses crimes dans ce jour- grante de sa vie, à l’égal de ces tre d’un dignitaire de l’armée
nal. Devenu agent des services de images liées à l’histoire du Chili, auquel ils n’avaient pourtant pas
sécurité de l’armée, alors qu’il se qui constituent ses premiers sou- participé. Procédant par cercles
rêvait simple marin, il avait été venirs. « La Moneda bombardée, concentriques, le récit de Nona
contraint, dès sa conscription à les groupes militaires, la junte et Fernandez s’attache d’abord aux
18 ans, de traquer les dissidents au les arrestations, détaille-t-elle, je victimes puis à leurs tortionnai-
régime, de les torturer ou de faire suis née avec [ces scènes], elles res, avant de se focaliser sur la
disparaître les corps de ceux qui sont installées dans mon corps, narratrice et de dévoiler la façon

1 livre acheté = 1€ reversé à l’association ELA


avaient été exécutés. intégrées dans un album de famille dont les crimes la touchèrent per-
Ce sont ces scènes de cauche- que je n’ai ni choisi ni organisé. » sonnellement. Un spectaculaire
mar, qui ne l’ont jamais quittée de- Cette histoire de toute une géné- voyage dans la mémoire collec-
puis qu’elle en a lu le récit, que la ration qui a grandi pendant la dic- tive et individuelle des Chiliens. p L’Association Européenne contre les Leucodystrophies (ELA)
narratrice rappelle à la mémoire tature, spectatrice, sans la com- regroupe des familles qui se mobilisent pour vaincre ces maladies
du monde, et surtout à celle du prendre, de la lutte entre le régime la quatrième dimension génétiques rares qui affectent le système nerveux et qui entraînent
Chili : un pays qui, au nom de la et ses opposants, Nona Fernandez (La dimension desconocida), progressivement la perte des fonctions vitales : la vue, l’ouïe, la
transition démocratique, menée l’apparente, de manière particu- de Nona Fernandez, mémoire, la locomotion…
en la présence tutélaire de Pino- lièrement captivante, à d’autres traduit de l’espagnol (Chili)
chet, souligne-t-elle avec ironie, images encore : celles de la série par Anne Plantagenet, Le combat continue plus que jamais ! Plus d’informations : www.ela-asso.com
l
a longtemps occulté la violence La Quatrième Dimension. Comme Stock, « La cosmopolite »,
de sa politique de répression. dans ce feuilleton des années 288 p., 19,50 €.
6 | Histoire d’un livre 0123
Vendredi 13 avril 2018

2 491 résurrections SANS OUBLIER


La peau des écrans
Il y a bientôt quarante ans, Richard Goulet entreprit de répertorier les philosophes Les défenseurs de la culture sous le
règne déshumanisant de la commu-
antiques dans un dictionnaire, dont le septième et dernier tome vient de paraître nication doivent lire cet essai. Quant
aux amants des belles lettres qui dou-
tent que l’on puisse penser la littéra-
ture en contemplant des lignes de co-
de sur l’écran de démarrage d’un ordi-
nateur, qu’ils l’ouvrent à la page 25 :
« Ce que nous prenons pour des ima-
ges, des sons ou des déplacements
dans le monde des écrans n’est qu’une
roger-pol droit peau très fine sous laquelle s’empilent
des kilomètres et des kilomètres de lan-

C’
est un peuple d’om- gage. » S’appuyant sur le rapport des
bres que répertorie arts visuels contemporains au maté-
ce monumental Dic- riau « ready made » ou sur la figure du
tionnaire des philo- « génie non original », le poète améri-
sophes antiques, dont le dernier cain Kenneth Goldsmith, théoricien
volume vient de paraître. Sil- de « l’uncreative writing », propose de
houettes juste entrevues, œuvres percer la peau des écrans pour mesu-
perdues dont seul subsiste le titre, rer le potentiel poétique de la fonc-
penseurs ne survivant que par tion des mots à l’ère numérique : « Le
une phrase, une anecdote, une matériau de base qui a soutenu l’écri-
mention sur une stèle ou un ture depuis qu’elle est une forme stable
papyrus… Au premier regard, rien est maintenant ce qui est à la base de
qu’une poussière de détails. Mais tous les médias. » p david zerbib
ce sable est si abondant, parfois si a L’Ecriture sans
coloré, qu’il finit par dessiner des écriture. Du langage
dunes, des paysages parlants. On à l’âge numérique
y entend des voix, on y discerne (Uncreative Writing.
des courants, des écoles, une Managing Language
immense vie intellectuelle, diver- in the Digital Age),
sifiée, fourmillante, bigarrée. de Kenneth Goldsmith,
Personne n’en avait mesuré ni traduit de l’anglais (Etats-
l’ampleur ni la diversité. Unis) par François Bon,
Imaginez : 2 491 philosophes Jean Boîte Editions,
antiques ! Combien en connais- 248 p., 24 €.
sez-vous ? La liste est courte. Pres-
que tous, nous sommes bien en
peine d’en nommer plus de vingt
ou trente. Or ils sont ici cent fois Problèmes et solutions
plus nombreux, enseignant du
VIe siècle avant notre ère au « Une rame actuelle de train résume
VIe siècle de notre ère, parlant Buste du philosophe grec Zénon de Citium exposé à la Glyptothèque Ny Carlsberg de Copenhague. OLIVIER ROLLER plus de cent ans de travail novateur et
grec, latin, arabe, hébreu, syria- d’inventions », lit-on dans le résumé
que, nés dans des cités dispersées, d’un cours professé par le philosophe
du Péloponnèse à l’Asie mineure, Gilbert Simondon (1924-1989)
de Rome à l’Egypte. En presque permettait de s’orienter vite et en 1974-1975 sur le thème « L’homme
quarante ans de travail (le projet
est né en 1981) et trente ans de
bien dans l’océan des sources.
Donc, il fallait construire… EXTRAIT et l’objet ». La machine est témoin des
problèmes élaborés et surmontés,
publication (le premier volume « L’idée m’est venue après avoir parce que la technique est intelligence
est paru en 1989), la gigantesque constaté que l’historien de la philo- « Leur statut particulier pouvait être confirmé par des lois qui leur confé- concrétisée et non destin asservis-
masse d’informations réunies par sophie était comme un chimiste raient (…) des immunités par rapport aux charges civiques. Même sans sant : voilà l’une des grandes leçons
ce Dictionnaire a transformé l’ap- sans table des éléments ou comme détenir un poste officiel, tout philosophe pouvait rassembler des disciples de ce penseur. On mesure de mieux
proche de la philosophie antique. un géographe sans atlas », précise et dispenser un enseignement chez lui ou dans des locaux publics. (…) en mieux son originalité, sa perti-
Est-ce un livre ? Les huit volu- le maître d’œuvre. Il ne se doutait nence et sa grandeur, grâce aux édi-
mes, et le Supplément, 9 340 pages, certes pas, au début, de l’ampleur Pour 418 philosophes, une profession complémentaire (ou principale) est tions posthumes de ses cours et tra-
occupent une étagère entière. qu’allait prendre ce projet. En signalée : certains furent poètes, musiciens, historiens, libraires, grammai- vaux dispersés. Ce volume, septième
Au point de départ de cette aven- effet, au milieu des années 1980, riens, mathématiciens, astronomes, sophistes et, dans 76 cas, médecins. et dernier de la série entamée en 2013,
le Dictionnaire ne devait avoir Mais on rencontre également des auriges, des tanneurs, des architectes, est centré sur la notion de problème
qu’un seul volume. Il devait indi- des alchimistes (…), des pantomimes, des lutteurs, des boxeurs, (cognitif, technique, perceptif, philo-
« L’idée m’est venue quer, pour chaque auteur réperto- des cordonniers, des barbiers et plusieurs évêques chrétiens. » sophique) et sur les types de résolu-
rié, les informations disponibles tion propre à chaque registre. En tout,
après avoir constaté sur sa personne (dates, lieux, dictionnaire des philosophes antiques, « epimetrum », ce sont aujourd’hui
que l’historien de la famille, maîtres, honneurs décer- pages 1177 et 1188 près de 2 000 pages
philosophie était comme nés, etc.), les titres des ouvrages qui permettent d’ex-
qui lui sont attribués et les sour- plorer une œuvre ma-
un chimiste sans table ces qui nous les font connaître, jeure, que menaçait
des éléments ou comme enfin une bibliographie mention- pour le grec ancien et plusieurs retrouve les signatures du gotha injustement l’oubli.
un géographe sans atlas » nant toutes les éditions ou tra- logiciels), l’ensemble n’aurait pu des experts aussi bien que celles p r.-p. d.

Richard Goulet ductions disponibles, toutes les exister sous sa forme actuelle. de jeunes chercheurs. a La Résolution

directeur de recherche au CNRS études relatives à cet auteur. Faute d’ordinateurs et d’Inter- La fameuse formule de Mark des problèmes,
Ce qui a changé ? Ni le projet ni net, il eût été pratiquement Twain, « ils ne savaient pas que de Gilbert Simondon,
ses intentions premières, mais insurmontable de coordonner le c’était impossible, alors ils l’ont PUF, 360 p., 25 €.
ture, l’exigence d’un chercheur, bien l’ampleur des données trai- travail de 236 universitaires et fait », s’applique bien à cet exploit
Richard Goulet, aujourd’hui direc- tées. « Un élargissement considé- chercheurs issus de vingt pays éditorial. Personne n’aurait jugé
teur de recherche émérite au rable du corpus s’est produit, mais différents. « Ce dictionnaire est réalisable un ouvrage de 9 000 pa-
CNRS. Au milieu des années 1970, aussi une modification en profon- le résultat d’une amicale et totale- ges, rassemblant 3 000 notices Marchand d’épouvante
élève de Pierre Hadot à l’Ecole deur des exigences et des métho- ment bénévole collaboration rédigées en quatre langues par
pratique des hautes études, des de travail chez les historiens de entre historiens de la philosophie tant d’auteurs. D’autant plus que L’historien Christian Delporte retrace
membre de l’équipe de recherche la philosophie antique, devenus de antique, hellénistes et latinistes, ce travail de titan n’est pas le fruit non sans ironie l’ascension d’un
de Jean Pépin au CNRS, il tra- plus en plus spécialisés, ainsi qu’un spécialistes des littératures byzan- d’une structure internationale, traître. Philippe Henriot (1889-1944),
vaillait sur le concept de « sympa- déploiement inattendu d’outils tines, médiévales ou orientales d’un centre créé à cet effet, avec écrivain sans talent, entré tardive-
thie cosmique » dans la pensée informatiques et de sites docu- (en arménien, géorgien, syriaque, crédits, administration et person- ment en politique au sein de la droite
antique. Son souhait : pouvoir lire mentaires facilement accessibles. » arabe, hébreu et autres), mais nel. Richard Goulet a tenu l’en- catholique, est élu député de Bor-
tous les textes grecs et latins qui Sans l’informatique, dont Richard aussi archéologues, épigraphistes, semble à bout de bras, presque deaux en 1932. Vilipendé pour ne pas
se rapportaient à ce thème. Goulet est aussi un expert (il a éla- papyrologues, iconographes, seul, tout en poursuivant son avoir combattu pendant la Grande
Mais rien, à cette époque, ne boré des polices de caractères etc. » Parmi les contributeurs, on œuvre personnelle et ses nom- Guerre, giflé en public par un député
breuses publications savantes. communiste, il finit par basculer
Ce fabuleux outil de travail n’est du côté de l’extrême droite anti-
certes pas un ouvrage de vulga- parlementaire, xénophobe et antisé-
Ce que découvrent les chiffres risation, ni même une lecture mite. Munichois, il se rallie à Pétain.
qu’on puisse s’offrir aisément. Devenu, grâce à Radio Paris, le maître
CE DERNIER TOME, de 8 590 entrées qui couvre la totalité philosophes (86 en tout, soit 3,45 %), Mais de très nombreuses biblio- absolu de la propagande de Vichy,
au premier regard, des volumes publiés. les pythagoriciennes du Ve siècle avant thèques en disposent, et rien n’est Henriot, « l’homme le plus écouté de
ne réserve guère Il y a toutefois une quarantaine notre ère sont les plus nombreuses. plus utile aux professeurs, étu- France », déclenche « une guerre des
de surprises aux de pages, dues à Richard Goulet, En politique, les philosophes ayant diants, chercheurs et curieux que ondes » avec Radio Londres, où Pierre
utilisateurs habitués qui apportent des éléments vraiment joué un rôle attesté ne sont pas cette somme où s’entrecroisent Dac le ridiculise. Quelques semaines
du Dictionnaire. nouveaux et singuliers. En effet, moins de 290, soit 11,64 %. pratiquement toutes les pistes et plus tard, la Résistance exécute « ce
On y trouve, comme en croisant les données recueillies Ces recoupements statistiques, les informations disponibles sur marchand d’épouvante », épisode que
on pouvait s’y atten- sur 2 491 philosophes antiques (classés intitulés « Epimetrum » (le terme les philosophes de l’Antiquité. Delporte, au terme de
dre, les dizaines de notices corres- par siècle, par école, par sexe, par signifie « surcroît », « supplément »), Alors que le dernier volume paraît, cette biographie me-
pondant aux dernières lettres de région d’origine, de formation ou sont les premiers du genre. Les l’histoire de ce dictionnaire n’est née avec brio, raconte
l’alphabet, les plus volumineuses d’activité), il obtient d’étonnants perspectives qu’ils ouvrent valent pas pour autant terminée. L’aven- comme un roman
étant consacrées à Marius Victori- résultats. Les stoïciens représentent d’être creusées. p r.-p. d. ture se poursuivra-t-elle sous la policier. p
nus, Xénophon et aux trois Zénon par exemple 12 % du total, contre 6 % forme d’une version accessible en antoine flandrin
(d’Elée, de Citium, de Sidon). pour les disciples d’Aristote et 2 % pour dictionnaire des philosophes ligne ? Débouchera-t-elle, à terme, a Philippe Henriot. La
Suivent plusieurs centaines de les sceptiques. On découvre encore antiques (tome vii). sur la création d’un serveur inter- Résistible Ascension
pages de compléments, dont plus qu’au Ier siècle avant notre ère, l’école d’ulpien à zoticus, national collaboratif ? Pour l’heure, d’un provocateur,
de 400 consacrées à Pythagore épicurienne est à son sommet, et Sous la direction de Richard Goulet, rien n’est arrêté. Mais la philoso- de Christian Delporte,
de Samos, et un index général décline ensuite. Et chez les femmes CNRS Editions, 1 472 p., 95 €. phie antique a de l’avenir. p Flammarion, 416 p., 25 €.
0123
Vendredi 13 avril 2018
Critiques | Essais | 7
L’historien Florian Michel a mis au jour des trésors d’archives pour alimenter SANS OUBLIER
le portrait lacunaire mais intense d’un philosophe au destin foisonnant Le « krach » catholique

Les incarnations d’Etienne Gilson


Dans les années 1950, l’Eglise
catholique se prit de passion pour
la sociologie. Le terrain avait été
préparé par Gabriel Le Bras qui, dès
les années 1930, avait commencé
à collecter des données sur la prati-
que religieuse des Français. Le
chanoine Boulard en fit remonter
de nouvelles de tous les diocèses.
Guillaume Cuchet retrace dans ce
livre l’histoire de ce moment socio-
logique du catholicisme français
pour comprendre le mystère qui
entoure cette religion depuis le
florent georgesco mitan des années 1960 : celui de
son effondrement. La communion

L
e plus bel hommage d’un biogra- obligatoire, la confession, le jeûne,
phe à son sujet est peut-être, en fidèlement appliqués jusque-là,
renonçant à tracer la perspective disparaissaient en effet au même
qui révélerait l’unité d’une vie, moment de l’horizon des nouvelles
de rendre les armes face à l’inachèvement générations. L’historien prolonge
et au trop-plein. On ne peut s’empêcher la démarche du chanoine Boulard
de le penser quand on referme, dans un en faisant témoigner prêtres et
mélange d’admiration et de frustration, paroissiens de l’époque sur ce
l’« essai biographique » que Florian Michel « krach » collectif. Il en situe l’origine
consacre à Etienne Gilson (1884-1978), le en grande partie dans l’overdose
premier en français sur ce penseur capi- de rites et de croyances à laquelle
tal, « découvreur », selon le philosophe ceux-ci avaient succombé. Alors
Jean-Luc Marion, du « continent » de la que le catholicisme refait surface
philosophie médiévale, et particulière- comme un fait idéologique, cette
ment de la métaphysique de Thomas plongée dans la matrice de prati-
d’Aquin (1225-1274). Où est « la soudure », ques qui furent à la fois sa colonne
se demandait Marc Bloch (1886-1944), vertébrale et la
dont Gilson fut proche, entre tous les cause de sa chute
pans de cette vie bouillonnante ? Com- est salutaire. p
ment saisir ensemble l’érudit, le méta- gilles bastin
physicien, le catholique, le républicain, a Comment notre
le patriote, le cosmopolite, le théoricien monde a cessé d’être
de la « chrétienté » et le promoteur d’une chrétien. Anatomie
« société universelle » fondée sur la raison ? d’un effondrement,
Grâce au remarquable travail de recher- ROGER-VIOLLET de Guillaume Cuchet,
che accompli par l’historien, directeur du Seuil, « La couleur
Centre Pierre-Mendès-France à l’univer- des idées », 276 p., 21 €.
sité Paris-I, qui met au jour des dizaines de
documents inédits ou rarissimes, les L’engagement dans la vie universitaire puis de l’UNESCO, ou son élection au
incarnations d’Etienne Gilson se multi- représente une de ces séries. Gilson, qui Conseil de la République, parmi les démo-
plient sans se résumer en aucune, laissant écrivait aussi bien en anglais qu’en fran- crates-chrétiens du MRP, en 1947. Speer par Speer
le « cher et inoubliable Gilson », comme çais, fut professeur à la Sorbonne, au Il est beaucoup moins prolixe, en
l’écrivait Umberto Eco (1932-2016) dans la Collège de France, à Harvard ou à l’Insti- revanche, ce qu’il reconnaît d’ailleurs, Albert Speer (1905-1981) eut deux
préface du Nom de la rose (Grasset, 1982), à tut pontifical d’études médiévales de sur la troisième série des préoccupations vies. Dans la première, la vraie, le
sa réalité, à son mystère, pôle magnétique Toronto, qu’il fonda. Lui qui se comparait gilsoniennes, foyer ardent de toutes les ministre de l’armement du
de ces trésors d’archives. Des lignes de aux « maîtres itinérants du Moyen Age » autres, ici un peu refroidi : la pensée IIIe Reich, proche de Hitler, fit dé-
force apparaissent cependant, qui per- avait trouvé dans la « coopération intel- métaphysique. Ainsi ne cite-t-il qu’une porter les derniers juifs berlinois et
mettent de ranger les éléments en quel- lectuelle entre les peuples du monde » pro- fois, sauf erreur, L’Etre et l’Essence (Vrin, supervisa l’exploitation de millions
ques séries dont ressort, à défaut d’une pre, selon lui, à cette période, un modèle 1948), fascinante et importante d’esclaves. Mais dans la seconde,
vérité définitive, l’esquisse convaincante, pour la pensée du XXe siècle, soit, écrit étude de la manière dont l’esprit hu- étienne gilson. mise en scène dans ses livres, il
vivante, d’un homme et d’un destin. Florian Michel, « un remède transnatio- main n’a cessé, à travers l’histoire de une biographie réussit après sa sortie de prison
nal aux maux nationalistes de l’époque ». la philosophie, d’éviter de penser ce intellectuelle en 1966 à se présenter comme un
EXTRAIT Mais il y avait d’autres voies pour aborder
les tourments du monde, et d’abord, bien
qui est en tant que tel, au profit du et politique,
concept qu’on peut en former. Cette de Florian Michel,
« bon nazi », architecte humaniste
victime des circonstances. Hélas,
sûr, la voie politique, qu’il emprunta longue glissade du simple fait d’être Vrin, 462 p., 35 €. c’est cette version que les éditions
« Les morts s’accumulent (…) ; une race entière aussi par éclats – ligne de force d’un enga- – les « actes particuliers d’exister » Fayard ont choisi d’accréditer, en
vouée à la destruction, sauvagement anéantie, gement lucide, souvent courageux. qui sont « ce qu’il y a de plus réel dans publiant sans la moindre distance
poursuivie d’une haine savante et féroce comme la réalité même » – à son oubli, dont critique son journal de captivité.
l’homme seul est capable d’en éprouver pour Foyer ardent procéderait la croyance moderne en Aucune note, aucune référence aux
l’homme. L’Allemagne a ouvert pour les juifs Chargé de mission en Ukraine en 1922, il une disponibilité absolue des choses nombreux travaux ayant contredit
et refermé sur eux des charniers dont on ignore en rapporta l’un des premiers témoigna- à l’esprit humain, est pourtant au cœur les mensonges de Speer. Ses justifi-
encore le nombre. Et sans doute tout devait se ges français sur le totalitarisme soviéti- de son œuvre, et s’il y avait une cations sont même précédées d’une
terminer par une libération, mais nous savons que, de même qu’il signa, en 1933, l’un des « soudure » à trouver, il faudrait sans préface confondante où François
ce qu’elle devait coûter d’autres morts et d’autres premiers manifestes contre les persécu- doute chercher de ce côté-là. Kersaudy loue un « homme d’action
ruines, jusqu’à cette bombe d’Hiroshima, dont tions antisémites qui s’annonçaient dans Les éditions Vrin annoncent pour et de décision », et ose suggérer que
la détonation solennelle annonçait au monde l’Allemagne nazie. Florian Michel entre en l’automne 2019 les premiers tomes des « les ouvriers travaillant pour ses
épouvanté (…) l’avènement d’une ère nouvelle, détail dans chacun de ses engagements, Œuvres complètes du philosophe. Cette industries n’ont pas été maltraités » !
où la science, naguère notre espoir et notre joie, publiant des documents aussi bien sur nouvelle atténue les regrets sur lesquels On voit une nouvelle fois qu’en
sera la source de la plus grande terreur. » ses combats, souvent auprès de son ami nous laisse la belle et lacunaire biogra- matière de nazisme, entre l’histoire
Étienne Gilson, « Les terreurs de l’an 2000 », Jacques Maritain (1882-1973), au sein phie de Florian Michel, et permet de com- et la mythologie, la partie n’est
Revue de l’université d’Ottawa, 1949 d’une Eglise de France qu’il a contribué à prendre la nature du travail malgré tout jamais gagnée. p andré loez
réconcilier avec la République, que sur sa accompli. Même les résurrections ont a Journal de Spandau, d’Albert Speer,
étienne gilson. une biographie résistance intellectuelle sous l’Occupa- besoin d’étapes. L’aventure Gilson ne fait préface de François Kersaudy,
intellectuelle et politique, page 243 tion, son rôle dans la création de l’ONU que recommencer. p Fayard, « Pluriel », 640 p., 15 €.

Overdose de neurosciences cognitives et comportementales


Alain Ehrenberg corrèle l’engouement pour la mythologie cérébrale à l’individualisme contemporain, sans parvenir à étayer sa thèse

L’affirmation d’une efficacité NSCC : étendre son pouvoir bien vivre bien, d’obéir à des exercices politique ou neuro-journalisme, résultats objectifs des sciences du
thérapeutique quantifiée par des au-delà du domaine de la science visant à évacuer de soi les souf- et qu’on installera partout des cerveau suffisent à expliquer leur
évaluations ne suffit pas, selon et du traitement des pathologies. frances, les désirs, les souvenirs, scanners afin de mesurer en position prépondérante. Mais ce
lui, à expliquer cette fascination afin d’accéder à une sagesse céré- direct la mécanique passionnelle n’est pas une croyance aussi uni-
qui a conduit de nombreux Catéchisme neuronal bralement correcte, centrée sur la de tous les cerveaux humains. versellement partagée qu’il sem-
élisabeth roudinesco chercheurs à ajouter le préfixe A travers une enquête menée compétence et la performance. Cependant, on continue de se ble le penser. En témoigne le fait
« neuro » à leur discipline : neuro- avec les instruments d’une socio- Mais pour cela, note curieuse- demander pourquoi l’auteur sup- que les individus contemporains

S
ociologue, directeur de économie, neuro-histoire, neuro- logie non encore neuronale, Alain ment Alain Ehrenberg, de même pose que ce catéchisme neuronal, – des milliers de patients – ne se
recherches au CNRS, Alain psychologie, neuro-ceci ou cela. Ehrenberg relate les modalités que les cas choisis par Freud ont dont il souligne qu’il est en passe tournent pas, pour assurer leur
Ehrenberg étudie dans ce Tout se passe comme si l’on ne d’implantation de ce nouveau pu, parce qu’ils confirmaient ses de réduire à néant les composan- bien-être, vers les NSCC, mais vers
nouveau livre les raisons pouvait plus penser la condition récit, né dans les universités de la hypothèses, assurer la domina- tes sociales, psychiques et histori- les médecines ou les thérapies
pour lesquelles les neurosciences humaine sans une référence obli- Côte ouest des Etats-Unis et qui a tion de la psychanalyse, les NSCC ques de la subjectivité humaine, alternatives (homéopathie, kiné-
cognitives et comportementales gée à une plasticité cérébrale cen- envahi nos sociétés depuis une doivent encore découvrir les serait le reflet de l’individualisme siologie, etc.), répondant ainsi,
(NSCC) suscitent un tel engoue- sée expliquer à elle seule nos trentaine d’années. Cette lame de patients dont les « cerveaux pour- contemporain. spontanément, aux excès du
ment qu’elles ont supplanté la manières de vivre, de boire, de fond, qu’il considère comme le raient incarner [leurs] ambi- Ehrenberg ne parvient jamais à scientisme par le recours à
psychanalyse et la psychiatrie manger, de faire l’amour, de réus- principal « baromètre » de l’indi- tions ». Mais comment trouver un le démontrer, parce que, chose l’obscurantisme. p
dans l’approche des maladies sir ou d’échouer. Plus besoin de vidualisme contemporain, serait sujet dont l’histoire se résumerait étrange pour un sociologue, son
de l’âme et des comportements parler, il suffirait de regarder des liée à la transformation de la sub- à celle de ses neurones ? Difficile… enquête ne s’intéresse pas aux la mécanique des passions.
humains normaux, depuis flux synaptiques pour connaître jectivité, paradigme des angois- En achevant La Mécanique des pratiques réelles des individus. cerveau, comportement,
l’observation des enfants scolari- le « potentiel caché » de chaque ses infantiles et généalogiques. passions, on est pris de vertige. L’engouement pour cette mytho- société,
sés jusqu’à celle des adultes individu. Tel serait, selon l’auteur, Plus besoin de savoir qui l’on est On imagine qu’un jour on parlera logie cérébrale est incontestable d’Alain Ehrenberg,
en bonne santé. le programme de cette « tribu » ni d’où l’on vient, il suffirait, pour de neuro-management, neuro- dans le champ des savoirs, où les Odile Jacob, 336 p., 23,90 €.
8 | Chroniques 0123
Vendredi 13 avril 2018

Chair rouge et cendres grises POÉSIE RÉACTIVE


CÉLINE MINARD
écrivaine

serviettes en éponge et nettoyé la surface


LE FEUILLETON de l’urne que j’ai ensuite séchée. Elle
ressemblait à une voiture accidentée
Cartes
CLARO propre. » Très vite, entre l’homme et le
défunt, s’établit un dialogue : « J’étais
dans cet état flottant où l’esprit saute
au trésor
ON AURAIT TORT de d’une pierre à l’autre sans effort, et il m’est
croire que dans le apparu en regardant l’urne cabossée qu’il CE LIVRE EST UNE
domaine de la fiction, n’y avait que d’infimes différences molé- COLLECTION de bouts
simplicité égale insipi- culaires entre ma chair rouge et les de papier. Un recueil
dité. On le voit bien avec cendres grises de l’Aviateur. » Flottant, de morceaux de nappes,
certains auteurs, qui sans effort, infime : oui, mais pour que ça tickets, reçus, contre-
parviennent à ladite insipidité à force flotte ainsi, pour que les efforts soient marque, pages de
de contorsions gênantes (la place me invisibles, pour qu’on puisse palper carnets, lettre oubliée, de tout ce qui,
manque ici pour donner des noms), l’infime, Daniel Fohr a su épurer sans à un moment donné, parfois oublié,
et confondent style et nougatine. Certes, assécher, resserrer sans étouffer. aussi fragile que le support sur lequel
il en est pour qui la simplicité est une Finalement, à bord du porte-conteneurs, il s’inscrit, est tombé sous la main
pure affaire d’économie, et qui pensent autrement dit dans cet immense conte- d’un autochtone pour griffonner à la
donc l’atteindre en laissant la phrase nant qui contient lui-même d’autres va-vite et à la demande un itinéraire
traverser la pièce (la page) à petits pas vers un point précis et ainsi « parer
(petits mots), comme sur des patins, au plus urgent ».
histoire de ne rien salir – las, leur écriture Finalement, dans cet Ces plans subjectifs, dont la justesse
alors n’est nullement blanche, juste immense contenant cartographique est le plus souvent
transparente. Heureusement, et certains discutable, en disent long sur leurs
auteurs l’ont compris, la simplicité est
qui contient lui-même auteurs, la perception de cet espace
avant tout affaire de grâce, d’équilibre. d’autres énormes qu’ils connaissent, décrivent et par-
De même que marcher sur un fil tendu contenants, le vide courent en pensée dans le geste même
au-dessus du vide exige davantage de le dessiner. Ils en disent long aussi
qu’une aptitude à la marche et un certain devient une sorte sur celui qui les a reçus et conservés,
courage, ne pas faire de vagues (inutiles) de décor mental quelle bibliothèque, quel magasin de
demande de solides connaissances en permettant de mieux mangas, quelle gare, quel restaurant,
mécanique des fluides. C’est sans doute quels cinémas, quels pays, quelle
la raison pour laquelle les histoires « détourer » les êtres enfance il a traversée, et de quel pas.
simples racontées simplement ratent
souvent leur but : le vertige que leur ins- Double détachement
pire leur propre vide les rend indigestes. énormes contenants, le vide devient une Ce sont tous bien sûr des palimpses-
Leur réduction à l’os a un goût de craie, sorte de décor mental permettant de tes, et des cartes au trésor, des énigmes,
scolaire qui plus est. Mais cessons de mieux détourer les êtres, les sensations, des bouteilles jetées dans la mer du
tourner autour du pot. Ce que je veux les pensées. Oui, vous l’avez compris, temps, porté par des courants mémo-
dire – plus simplement, donc –, c’est trimballer les cendres d’un aviateur sur riels enfouis aux trajectoires et aux
qu’on prend une belle leçon de simplicité mer n’a rien d’anodin. On n’incarne pas revirements inconnus. Leur qualité
en lisant l’impeccable Retour à Buenos impunément un mythe ou une allégorie. poétique, hautement mélancolique,
Aires, de Daniel Fohr. En Charon attentif, le narrateur a tout de émane du double détachement qui
Le fil tendu ici est limpide : un homme, même une idée précise de ce qu’il ne veut les a produits, d’abord arrachés à la
bibliothécaire de son état, embarque sur pas : « Je ne voulais pas mourir dans la table, au petit cahier, au pragmatique
un porte-conteneurs au Havre afin métaphore d’un monde en perdition. Je quotidien, ils se sont lentement défaits
d’aller répandre à Buenos Aires les voulais bien mourir, mais pas comme ça. » de leur fonction première. La cueillette
cendres d’un parent, « l’Aviateur ». Il On le suit comme une ombre, de salle réitérée qui les présente ici ensemble
emporte également les quelques lettres en salle, d’un pont sur l’autre, d’une idée et permet à l’hétérogène de s’organiser
échangées entre l’Aviateur et la femme à une autre. Et tandis que rien ne semble dans une forme trouée, souple et vaga-
que ce dernier aimait et qu’il devait possible entre lui et les autres passagers, bonde est clairement une invitation
rejoindre en Argentine – une histoire entre lui et l’urne mutique, mille petits à la promenade, à la mémoire,
d’amour intense, brisée dans l’œuf au ILLUSTRATION FRANÇOIS OLISLAEGER, PHOTO JÉRÔME DAYRE détails, de par leur délicate vibration, aux aventures et aux hypothèses
dernier moment par un télégramme nous permettent d’assister, sereinement, fictionnelles que l’oubli permet.
laconique. Seul avec son urne dans cet environne- à la naissance et à la maturation d’une On traverse avec eux des quartiers
Voilà. Cent soixante-quinze pages sur ment dépouillé, le narrateur séduit vite émotion. Car ce que le narrateur décou- de Paris à l’heure actuelle, une Prague
le porte-conteneurs, vingt-cinq pages le lecteur par sa vision légère et flottante vre, entre Le Havre et Buenos Aires, c’est sous la neige, des lieux abandonnés
à Buenos Aires, c’est parti. La question des choses, sa façon discrète de chercher ni plus ni moins – mais il serait dommage entre les deux Allemagnes, la linéarité
qui se pose d’emblée est la suivante : sa place dans un monde en apparence de dévoiler ici le secret de la simplicité. d’un paysage américain, toute la Médi-
qu’est-ce qui peut bien se passer à bord neutre, mais qui, justement, parce que Sachez juste que l’auteur recourt souvent terranée entre Bagdad et l’île de Beauté
d’une « muraille d’acier rouge feu, de neutre, stimule son imagination et son au passé composé, une façon de ralentir pour tenter de résoudre la question
trois cent quarante mètres de long humour. Croisant le chef cuisinier, il retour à buenos aires, le pouls du temps, de laisser les gestes d’un faux suicide, Civitella, Ostia et
et cinquante de large » ? On pourrait commente : « Il est fréquent qu’une figure de Daniel Fohr, prendre la mesure de leur inévitable Rome sur un bon quart de page, la rue
répondre, pour faire vite : rien. Pas de d’autorité déclenche une forme d’inquié- Slatkine & Cie, 224 p., 18 €. achèvement. Didot, la maison d’un ami, le pont de
drame. Un quotidien assez rodé, tude, à la douane, à la banque ou chez En mer, quand on franchit l’équateur, Sète jusqu’à c’est là, une croix, on ne sait
une communication avec l’équipage le médecin, surtout armée d’un hachoir. » a lieu une cérémonie, une sorte de plus quoi. Parce qu’évidemment ce qu’il
proche du zéro, au mieux un karaoké A propos d’un tatouage : « La vierge sur baptême. Eh bien, dans les livres, ça y avait ici d’important n’est pas marqué.
et une très légère tempête. Et pourtant, son avant-bras avait l’air de mâcher du arrive parfois aussi. Un équateur hante L’urgence s’est dissoute. Elle a fondu
Retour à Buenos Aires est aussi excitant chewing-gum chaque fois qu’il bougeait. » le texte, invisible, mais, une fois franchi, et laissé sur la feuille sa petite marque
que le film Titanic, qu’il semble prendre L’urne, au cours du livre, se prend pas on perçoit autrement les choses… plus énigmatique et ce qui apparaît, lessi-
en risible contrepoint. mal de gnons. « J’ai humecté une des simplement. On lit mieux. p vées, ce sont les bordures semi-circulai-
res en pierre blanche autour des arbres
du corso à Lupa, la liberté avec laquelle
on invente les lieux qu’on habite,

Comme Nietzsche, pensons poétique le tissage dont tout espace est fait,
comme nous, cette étoffe de brume
dont on ne sait pas si elle est en train
de se former ou de disparaître.
sophie en classes préparatoires, la perspective d’un « éternel livre, consiste à affirmer qu’il n’y a Ce petit livre est un manifeste, une
auteur notamment de Nietzsche. retour » de ce que nous désirons, rien, dans cette vie, qui la rende contre-cartographie, le contraire d’un
FIGURES LIBRES Philosophie de la légèreté décidons et fabriquons. digne d’être aimée et désirée (…) signal GPS, il parle de l’œil et du corps
ROGER-POL DROIT (De Gruyter, 2007), on se dit qu’il sinon ce que je crée pour la rendre dans l’espace personnel, il parle aussi
n’a peut-être pas tort d’utiliser Tableau cubiste digne d’être aimée : rien, sinon mes et fondamentalement du partage. Ces
cette formule au premier regard Très finement, Olivier Ponton pensées. » Olivier Ponton évoque bouts de papier qui sont nécessairement
POUR UNE FOIS, curieuse. met en lumière les liens subtils alors une « institution imaginaire intimes, ces bouts d’histoire, on se les
commençons par Car il est bien beau, le gai savoir entre ces affirmations et les de la pensée » qui s’inspire libre- passe, c’est une transmission, un contact
la fin. Dernière de Nietzsche ! D’une beauté styles multiples de Nietzsche, ment de « l’institution imaginaire plein de mots et de gestes entre incon-
page, dernière inverse, en fait, à celle de la qui change de ton, de voix, de de la société » de Cornelius Casto- nus et étrangers. Ils sont lacunaires,
phrase : « Le Gai connaissance chez Platon. Ici, perspective et combine toutes riadis (1922-1997). Le point com- maladroits, infantiles et peuvent ne pas
Savoir est le plus aucun ciel des Idées, pas d’arrière- les formes littéraires. Il ne tra- mun est que le sens n’est donné remplir leur fonction d’orientation mais
beau livre du monde. » Voilà qui monde, nul dehors vaille pas seulement à faire voir nulle part – pas plus celui de la ils sont tracés comme sur la peau du
peut faire sourire. Décerner ce le gai savoir de de la caverne. le réel sous plusieurs angles à la cité que celui de nos vies person- temps. Comme toute écriture, ils relè-
genre de médaille est même nietzsche. une manière Au contraire, un fois, comme dans un tableau nelles. Tout est donc à créer, vent (de) la trace, ils la notent et la repro-
un exercice si vain, par définition divine de penser, savoir mobile, plu- cubiste. Il s’ingénie aussi à le radicalement, de toutes pièces. duisent pour fournir à l’autre de quoi
si contestable, que pareille affir- d’Olivier Ponton, riel, joyeusement « poétiser » – ce qui ne signifie Tragiquement, sans doute, mais s’orienter quand même et nous rappel-
mation, au début de l’ouvrage, CNRS Editions, « Philosophie » , dissonant – celui pas l’enjoliver, mais bien le créer, sans en faire un drame – gai lent que ni le temps, ni le trajet, ni la
pourrait dissuader de poursuivre. 396 p., 26 €. qu’engendre le en pensant ce réel à partir du savoir oblige. lecture ne sont des affaires linéaires. p
Mais elle arrive ici au terme de corps, au gré de ses corps. Nietzsche ne se contente Toutefois, il appartient à cha-
400 pages. Elles sont consacrées, pensées organiques, pulsionnel- donc pas de juxtaposer philoso- cun, pour son propre compte, i wouldn’t start from here.
on l’a compris, à une exploration les, individuelles. Dire que « Dieu phie et poésie. Il les transforme de frayer son chemin, de créer histoires égarées,
– lumineuse et sensible – de ce est mort », ce n’est pas affirmer et les fusionne, pour recréer sa vie et son monde. Et comme de Hanns Zischler,
texte central, publié par Nietzsche qu’il n’existe pas mais plutôt indéfiniment du monde et de la personne ne vit une autre exis- traduit de l’allemand par Jean Torrent,
en 1882, où il formule deux intui- constater que le monde est désor- vie. « Etre le poète de sa vie » veut tence que la sienne, chaque lec- Macula, « Opus Incertum », 120 p., 16 €.
tions majeures de sa pensée : mais dépourvu de sens. Il nous donc dire la même chose que teur va devoir écrire, pour lui-
« la mort de Dieu » et « l’éternel appartient donc de lui vouloir un « penser », qui se révèle sembla- même, Le Gai Savoir de Nietzsche. Les écrivaines Céline Minard et Leïla Slimani,
retour ». Après avoir suivi le sens, de le forger par nos propres ble également à « inventer la vie ». Plutôt qu’un texte, c’est une la dessinatrice Pénélope Bagieu et le philosophe
voyage que propose Olivier moyens. Non pas une fois pour « Toute la singularité du gai machine à vivre. Le plus beau Bruno Latour tiennent ici à tour de rôle une chronique.
Ponton, professeur de philo- toutes, mais indéfiniment, dans savoir, souligne l’explorateur du livre du monde ? p PHOTOS : THIBAUT CHAPOTOT, ELIZABETH CARECCHIO, SIMONÉ EUSEBIO
0123
Vendredi 13 avril 2018
Images | 9

Dessiner sans entrave


Il y a cinquante ans, dans l’effervescence du mois de mai, s’affirmait une esthétique contestataire.
Cinq ouvrages restituent la place de l’iconographie au cœur de ce mouvement social

L’amour militant
Mari et femme dans la vie, Jacques Tardi et Dominique Grange produisent
de temps en temps ensemble des livres-CD. Lui au dessin, elle au chant.
Cette dernière livraison diffère légèrement des précédentes, puisque la par-
frédéric potet tie musicale a été gravée sur un disque vinyle 33-tours, objet adéquat pour
ressusciter l’esprit du « joli mois de Mai 68 ». Ancienne membre du Comité

L
es arts visuels (dessin, peinture, révolutionnaire d’action culturelle (CRAC), créé à la Sorbonne, et ex-mili-
photographie, cinéma…) ont pour tante maoïste entrée en clandestinité après la dissolution de la Gauche
habitude d’accompagner les mou- prolétarienne (GP), Dominique Grange interprète onze chansons de sa
vements contestataires et les composition, qui ne se limitent pas aux manifestations étudiantes et aux
changements politiques. Mai 68 en reste grèves générales d’il y a cinquante ans mais traitent plus largement de
l’exemple le plus éclatant, avec sa produc- l’action militante à travers d’autres luttes, d’autres événements et d’autres
tion d’images sur les murs et les palissa- époques (les catastrophes du bassin minier, la souffrance animale dans les
des, dans les amphithéâtres et les usines, abattoirs…). Plus à l’aise que jamais dans le dessin de foule (reliquat de son
sur les affiches, les tracts et les pages des travail autour de la première guerre mondiale), Tardi offre des tableaux à
journaux satiriques. Cinquante ans plus l’italienne qui témoignent de son art de la composition. On regrettera seu-
tard, ce vaste travail d’invention iconogra- lement la présence d’un long texte inutile, tiré d’un échange entre les deux
phique n’a rien perdu de sa force d’évoca- auteurs, qui retrace un demi-siècle d’histoire de révoltes et de contestation.
tion. Toute une grammaire de motifs a Chacun de vous est concerné, de Dominique Grange (scénario), Tardi (des