Vous êtes sur la page 1sur 8

«DE NOUVEAUX MODULES HO» (N°19):

Gare de passage: un nouveau bar-tabac .

Textes & photos: Hervé LECLÈRE

Le bâtiment déjà ancien du bar-tabac «Le Heurtoir», situé juste en face la gare, devant bénéficier d'une
'réhabilitation' bien méritée, j'ai proposé la mise en place d'un bâtiment plus attrayant, du moins faisant
apparaitre plus de détails accrochant l'œil attentif des visiteurs.

Ci-dessus un premier jet de l' idée de départ par rapport au bar «le Heurtoir» (construction ancienne de mon ami
Philippe), des modifications suivront, bien entendu au cours du chantier.

Première pose d'évaluation de l'encombrement: le gabarit est là! L'intérêt principal de la substitution est de
créer des détails de qualité pour ce bâtiment de premier plan, y compris à l'arrière, qu'il ne faudra surtout pas
négliger pour autant!
À l'arrière du bâtiment, l'objectif est de rendre l'aspect
d'un mur ayant sérieusement besoin d'un ravalement!
Les angles sont faits de pierres en papier aquarelle
épais (Arches par ex.). Sur la photo, la porte d'office
reste encore à faire. Le vitrage en guichet sera
diminué par la suite des événements. Les
maçonneries sont pour la plupart en ''Redutex''.

Publicité murale peinte «CINZANO» Extraite d'une


photo trouvée sur le Net (rubrique 'publicités peintes')
imprimée sur papier 80g, découpée à la mesure
désirée, à l'échelle des briques par ex, noyée au
pinceau, au moment de la pose sur le support, dans
une eau mélangée à de la colle blanche alongée de
Gesso gris clair, en laissant au tout le temps de
s'imprégner pour laisser réapparaître le motif dans un
“brouillard décoloré”.

Après de nombreux essais visuels concernant


l'avancée, une autre version dans le même esprit
sera finalement adoptée.
Version N°2 avec positionnement de
l'avancée en marquise et sa couverture
en rotonde faite de carton-plume blanc
(2mm).

Vue de l'avancée du bâtiment,


sans sa couverture ni la
cloison basse de la façade du
bâtiment, et du carrelage sorti
d'imprimante, encore en cours
de pose. Les baies vitrées
sont déjà dressées et peintes.

Une vue en direction du mur du fond de


la salle donne la mesure de la surface à
meubler; des images publicitaires
donneront le ton juste tout en meublant
l'espace de façon adéquate.

Pour une fois, j'ai utilisé du beau rhodoïd


acheté en papeterie...et c'est bien sans
regret: je recommande ce choix!
Le corps du bâtiment principal et son
extension doivent rester démontables /
séparables pour permettre et faciliter
toute la suite des aménagements et la
pose des éclairages intérieurs.

Fabrication des équipements nécessaires à la


partie -bar- de l'établissement avec son zing
rutilant, ses pompes à bière à la pression, ses
tabourets hauts et ses nombreuses étagères
de service en verre adaptées aux bouteilles et
à la verrerie. Rien ne doit manquer à un bar
digne de ce nom pour prendre un caractère
réaliste!

Bien entendu, ce type d'endroit a besoin de quantité de sièges pour recevoir confortablement les nombreux
consommateurs, habitués d'un établissement situé juste en face de la gare, des autocars et des taxis!
La salle du bar va se remplir de multiples équipements symboliques, comme l'inévitable baby-foot, que l'on va
multiplier par le jeu des miroirs de fond de décors, astuce déjà utilisée dans d'autres maquettes précédentes.
Cette accumulation de détails mis en place va permettre de donner de la vie aux scénettes proposées au regard
du visiteur.

Premiers essais d'éclairage des


intérieurs: les angles vifs de la
rotonde sont pourvus de
tronçons de bois venus de
cure-dents, simulant des
colonnades inclues dans la
vitrine.
La couverture du bar est en
cours; l'enseigne est tirée à
l'imprimante et donne naissance
aux faux plafond enfermant une
rampe de leds qui vont illuminer
les lettrages de l'enseigne, sans
oublier la « carotte » célèbre
emblème des débits de tabac
dont l'explication suit.

Pour le coup, il s'agit d'une découpe de section d'un couvercle -rouge- de boite de mines 0,5 mm (P entel HB),
dans laquelle une led rouge est insérée, en prenant la précaution de conserver ses pattes de branchement qui
serviront par un savant pliage, de support à l' alimentation électrique

Des 'losanges' découpés dans de l'adhésif rouge sont préparés pour obturer les 2 faces. Suivent des essais de
marquages au feutre blanc sur un ruban de scotch qui sera disposé après découpe, suivi d'une protection de
scotch pour parer à tout «effaçage inopiné»!
La partie srictement -bar- reste détachable de l'étage et de l'habitation, permettant de poursuivre aisément la
suite du détaillage intérieur.

Un carrelage en papier, déjà vu plus haut, 2 portes d'accès, une ou deux gravures ici et là, un petit calfeutrage
entre la vitrine, voilà qui figure cette pièceà l'arrière du bâtiment. Le mobilier est placé sur le sol amovible, un
canapé et fauteuil en carton plume nous invitent au repos, tandis que l'on s'affaire autour de la table!
Ceci achève ce N° 19. La suite au N° 20.

Centres d'intérêt liés