Vous êtes sur la page 1sur 9

ICTAAL et Guide

« échangeurs »
version 2015
Instruction du 13 juillet 2015

Réunion Club Investissement du 26/01/16

PFC, le 11 décembre 2014


Parution
 Parution du guide échangeurs en août 2013

 Réflexions lors de l’élaboration de ce guide ont conduit


à apporter quelques modifications à l’ICTAAL, notamment
pour assouplir certaines règles trop contraignantes,
d’où la parution d’une nouvelle version en mai 2015

2
Principales modifications / l’ICTAAL (1)
 Corrections d’erreurs de l’ICTAAL :
- calcul des longueurs de décélération et d’accélération Ld et La en fonction
de la déclivité p (modification du § 5.2.6 de l’ICTAAL, changement de formule)
- vitesses conventionnelles dans les bretelles (modification de l’annexe 2)

 Modifications de dispositions de l’ICTAAL :


- possibilité de réaliser une sortie en boucle à titre exceptionnel, sous réserve
de dispositions définies au § 6.2.4 (à traiter comme une voie collectrice,
développée sur 60 m minimum au-delà du tpl)
- possibilité de concevoir une branche à deux voies selon des caractéristiques
adaptées à une vitesse de 90 km/h
- modification de la règle de calcul du dévers au sein d’une bretelle à une voie
(§ 3.5, prise en compte de la vitesse)
- adaptation des conditions justifiant le dimensionnement d’une branche à
deux voies (si trafic à la mise en service entre 800 et 1200 uvp/h, étude des
perspectives d’évolution)

3
S

Principales modifications / l’ICTAAL (2)


 des dispositions complémentaires à l’ICTAAL :

- catégories de conception des bretelles/branches : “branche à deux


voies circulable à 100 km/h », branche/bretelle à deux voies ou une voie
circulable à 90 km/h” “branche/bretelle à une voie circulable à 70 km/h”,
bretelle à une voie circulable à 70 km/h

- définition des conditions justifiant le dimensionnement d’une bretelle à


deux voies (courant supérieur à 1200 uvp/h à la mise en service ou
supérieur à 1550 uvp/h d’ici 20 ans)

- description des différents types de dispositifs envisageables en entrée


et en sortie et des modalités de choix entre ces dispositifs selon les trafics

4
Autres compléments à l’ICTAAL (1)
• Trafic dimensionnant : affichage d’un horizon de 20 ans pour un
compromis satisfaisant entre incertitudes de développement et
perspective à long terme

• Vitesse : vitesse autorisée sur la voie de circulation, et non plus V85

• Introduction d’une perte de visibilité ponctuelle admissible. « Ce type


d’interruption résulte généralement d’un obstacle latéral ponctuel
(pile de pont, support de signalisation, …). Une telle interruption de
visibilité, après que l’observateur ait pu voir la cible pendant une
seconde, ne doit toutefois pas s’opérer continûment durant plus de
deux secondes de parcours de l’observateur. »

5
Autres compléments à l’ICTAAL (2)
• BDG et BAU : « elle est dégagée de tout obstacle agressif ou non,
revêtue uniformément ... »
• Longueur des implantations des ITPC avec un intervalle de 3 à 5 km
hors points singuliers
• Zone de sécurité : 8,50m pour une branche à deux voies circulable à
110km/h, 7m pour une branche/bretelle à deux voies ou à une voie
circulable à 90km/h
• Annexe sur les principales distances de visibilité complétées et
introduction d’une distance de visibilité sur marquage (correspond à
la distance parcourue durant 3 s)

6
A
VE
Parution de deux notes d’information NI
R

sur l’assainissement (1)


 Méthode de hiérarchisation de la vulnérabilité de la ressource en eau

• Proposition d’une méthode pour hiérarchiser la vulnérabilité de la ressource


en eau vis-à-vis du risque de pollution lié aux infrastructures routières et donc,
en fonction des crédits disponibles ou des programmations de travaux, de
procéder à la protection des milieux les plus « sensibles »

• Méthode simple à mettre en œuvre et applicable aux études préalables des


projets neufs comme aux infrastructures existantes

• l’étude de vulnérabilité permet de définir de manière cohérente les solutions


adaptées aux enjeux : pour les eaux souterraines, le maître d'ouvrage pourra
identifier les zones nécessitant une imperméabilisation de la plate-forme. Pour
les eaux superficielles, les ouvrages de traitement privilégieront l’infiltration
plutôt que l’imperméabilisation à chaque fois que cela est possible.

7
Parution de deux notes d’information
sur l’assainissement (2)
• Conception des ouvrages d’assainissement provisoires en phase
chantier - Retour d’expériences
– Objectif de cette note : présenter un bilan des ouvrages
d’assainissement provisoires rencontrés sur les chantiers
d’infrastructures linéaires.
– un point sur la réglementation et sur l'efficacité "qualitative" de ces
différents ouvrages accompagné de prescriptions de conception.
– un retour d'expériences sur l'efficacité "quantitative" des différents types
d'ouvrages.

8
Merci pour votre attention

PFC, le 11 décembre 2014