Vous êtes sur la page 1sur 6

avec le

BAC S 2018
Baccalauréat S – Métropole - Juin 2018 – Mathématiques en
CORRIGÉ DE L’ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SPÉCIALITÉ
enseignement de spécialité

Exercice 1
1.
1
La largeur est 2𝑥𝑥 et la hauteur 𝑦𝑦 = 2 (𝑒𝑒 𝑥𝑥 + 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 2).

Le problème est donc équivalent à :
1 𝑥𝑥
2𝑥𝑥 = (𝑒𝑒 + 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 2)
2
4𝑥𝑥 = 𝑒𝑒 𝑥𝑥 + 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 2
𝑒𝑒 𝑥𝑥 + 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 4𝑥𝑥 − 2 = 0
2.

a.
𝑒𝑒 𝑥𝑥
𝑓𝑓(𝑥𝑥) = 𝑒𝑒 𝑥𝑥 − 4𝑥𝑥 + 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 2 = 𝑥𝑥 ( − 4) + 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 2
𝑥𝑥
b.
𝑒𝑒 𝑥𝑥 𝑒𝑒 𝑥𝑥
lim = +∞ lim 𝑥𝑥 ( − 4) = +∞
𝑥𝑥→+∞ 𝑥𝑥 𝑥𝑥→+∞ 𝑥𝑥
lim 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 = 0
𝑥𝑥→+∞

lim 𝑓𝑓(𝑥𝑥) = +∞
𝑥𝑥→+∞

3.

a.
𝑓𝑓 ′ (𝑥𝑥) = 𝑒𝑒 𝑥𝑥 − 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 4
b.
𝑒𝑒 𝑥𝑥 − 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 4 = 0
Comme 𝑒𝑒 𝑥𝑥 > 0, équivalent à :
𝑒𝑒 𝑥𝑥 (𝑒𝑒 𝑥𝑥 − 𝑒𝑒 −𝑥𝑥 − 4) = 0
(𝑒𝑒 𝑥𝑥 )2 − 4𝑒𝑒 𝑥𝑥 − 1 = 0
c.
𝑋𝑋 2 − 4𝑋𝑋 − 1 = 0

1/6
1
avec le

BAC S 2018
Baccalauréat S – Métropole - Juin 2018 – Mathématiques en enseignement de spécialité
CORRIGÉ DE L’ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SPÉCIALITÉ

4 ± √20
Δ = 20 𝑋𝑋 = = 2 ± √5
2
Comme 𝑋𝑋 = 𝑒𝑒 𝑥𝑥 > 0 et 2 − √5 < 0, la seule solution est :

𝑋𝑋 = 𝑒𝑒 𝑥𝑥 = 2 + √5
𝑥𝑥 = ln(2 + √5)
4.

a.

𝑥𝑥 0 ln(2 + √5) +∞

𝑓𝑓 ′ (𝑥𝑥) − 0 +

0 +∞

𝑓𝑓(𝑥𝑥) ↘ ↗

≅ −3,3

b.

D’après le tableau, 𝑓𝑓(𝑥𝑥) < 0 sur ]0; ln(2 + √5)]. Donc pas de solution sur

cet intervalle.

Sur ]ln(2 + √5) ; +∞[, fonction continue et strictement croissante, 0 ∈

]𝑓𝑓(ln(2 + √5)); lim 𝑓𝑓(𝑥𝑥)[, donc, d’après le corollaire du TVI, l’équation
𝑥𝑥→+∞

admet une unique solution.

5.

a.
𝑚𝑚 𝑎𝑎 𝑏𝑏 𝑏𝑏 − 𝑎𝑎
2 3 1

2,5 2 2,5 0,5

2,25 2,25 2,5 0,25

2,375 2,375 2,5 0,125

2,4375 2,4375 2,5 0,0625

2
avec le

BAC S 2018
Baccalauréat S – Métropole - Juin 2018 – Mathématiques en enseignement de spécialité
CORRIGÉ DE L’ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SPÉCIALITÉ

A la fin de l’exécution, elles contiennent respectivement les valeurs

2,4375 et 2,5.

b.

Ces valeurs forment un encadrement de 𝛼𝛼.

6.
𝑡𝑡
= 𝛼𝛼 𝑡𝑡 = 39𝛼𝛼 2𝑡𝑡 = 78𝛼𝛼
39
La hauteur est comprise entre 78 × 2,4375 = 190,125 m et 78 × 2,5 = 195 m.

Remarque : 192 m d’après Wikipédia.

Exercice 2
Partie A

1.

a.
𝑃𝑃(𝐺𝐺) = 0,2
b.

2.
𝑃𝑃(𝑉𝑉 ∩ 𝐺𝐺) = 0,4 × 0,08 = 0,032
3.
𝑃𝑃(𝐺𝐺) = 0,2 = 0,032 + 0,6 × 𝑃𝑃𝑉𝑉̅ (𝐺𝐺)
0,2 − 0,032
𝑃𝑃𝑉𝑉̅ (𝐺𝐺) = = 0,28
0,6
3
avec le

BAC S 2018
Baccalauréat S – Métropole - Juin 2018 – Mathématiques en enseignement de spécialité

CORRIGÉ DE L’ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SPÉCIALITÉ
Partie B

1.

Loi binomiale de paramètres 𝑛𝑛 et 𝑝𝑝 = 0,4.

2.

a.

D’après la calculatrice : 𝑃𝑃(𝑋𝑋 = 15) ≅ 0,123.

b.
𝑃𝑃(𝑋𝑋 ≥ 20) = 1 − 𝑃𝑃(𝑋𝑋 ≤ 19) ≅ 0,130
3.
5 5
𝑃𝑃(1450 ≤ 𝑋𝑋 ≤ 1550) = 𝑃𝑃(−50 ≤ 𝑋𝑋 − 1500 ≤ 50) = 𝑃𝑃 (− ≤ 𝑍𝑍 ≤ )
3 3
D’après la calculatrice : ≅ 0,904.

Remarque : 0,908 avec un calcul direct.

Exercice 3
Partie A

1.

a.

La hauteur issue de 𝐸𝐸 est (𝐴𝐴𝐴𝐴) et celle issue de 𝐶𝐶 est (𝐵𝐵𝐵𝐵).

b.

Non, puisque (𝐴𝐴𝐴𝐴) et (𝐵𝐵𝐵𝐵) ne le sont pas.

2.

a.
𝐴𝐴(0; 0; 0) 𝐶𝐶(1; 1; 0) 𝐻𝐻(0; 1; 1)
Les coordonnées des trois points sont bien solutions de l’équation

proposée.

b.

Le vecteur de coordonnées (1; −1; 1) est donc normal à (𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴).

𝐷𝐷(0; 1; 0) 𝐹𝐹(1; 0; 1) ⃗⃗⃗⃗⃗
𝐷𝐷𝐷𝐷 (1; −1; 1)
4
avec le

BAC S 2018
Baccalauréat S – Métropole - Juin 2018 – Mathématiques en enseignement de spécialité
CORRIGÉ DE L’ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SPÉCIALITÉ

(𝐹𝐹𝐹𝐹) est donc orthogonale à (𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴𝐴) et est ainsi la hauteur issue de 𝐹𝐹.

c.

(𝐴𝐴𝐴𝐴), (𝐶𝐶𝐶𝐶) et (𝐻𝐻𝐻𝐻).

Les quatre hauteurs sont concourantes puisque ce sont les grandes

diagonales du cube.

Partie B

1.

a.

(𝑀𝑀𝑀𝑀) orthogonale à toutes les droites de (𝑁𝑁𝑁𝑁𝑁𝑁), en particulier (𝑃𝑃𝑃𝑃).

b.

(𝑃𝑃𝑃𝑃) orthogonale à deux droites non parallèles de (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀), donc

orthogonale à ce plan.

2.

(𝑃𝑃𝑃𝑃) orthogonale à toutes les droites de (𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀𝑀), en particulier (𝑀𝑀𝑀𝑀).

Partie C
7 3
⃗⃗⃗⃗⃗
𝑅𝑅𝑅𝑅 = (−6) ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑆𝑆𝑆𝑆 = (3) ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑅𝑅𝑅𝑅. ⃗⃗⃗⃗⃗
𝑇𝑇𝑇𝑇 = 21 − 18 + 15 = 18
3 5
Donc (𝑅𝑅𝑅𝑅) et (𝑆𝑆𝑆𝑆) ne sont pas orthogonales et le tétraèdre n’est pas orthocentrique.

Exercice 4
Partie A

1.

𝑥𝑥 = 1 et 𝑦𝑦 = 0

2.

a.

• Initialisation : (𝑥𝑥0 ; 𝑦𝑦0 ) = (1; 0) est solution de l’équation.

• Hérédité : on suppose que (𝑥𝑥𝑛𝑛 ; 𝑦𝑦𝑛𝑛 ) est solution de l’équation.

Alors,
5
avec le

BAC S 2018

CORRIGÉ DE L’ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SPÉCIALITÉ
Baccalauréat S – Métropole - Juin 2018 – Mathématiques en enseignement de spécialité

𝑥𝑥𝑛𝑛+1 = 3𝑥𝑥𝑛𝑛 + 8𝑦𝑦𝑛𝑛
{
𝑦𝑦𝑛𝑛+1 = 𝑥𝑥𝑛𝑛 + 3𝑦𝑦𝑛𝑛
2 2
𝑥𝑥𝑛𝑛+1 − 8𝑦𝑦𝑛𝑛+1 = (3𝑥𝑥𝑛𝑛 + 8𝑦𝑦𝑛𝑛 )2 − 8(𝑥𝑥𝑛𝑛 + 3𝑦𝑦𝑛𝑛 )2
= 9𝑥𝑥𝑛𝑛2 + 48𝑥𝑥𝑛𝑛 𝑦𝑦𝑛𝑛 + 64𝑦𝑦𝑛𝑛2 − (8𝑥𝑥𝑛𝑛2 + 48𝑥𝑥𝑛𝑛 𝑦𝑦𝑛𝑛 + 72𝑦𝑦𝑛𝑛2 )
= 𝑥𝑥𝑛𝑛2 − 8𝑦𝑦𝑛𝑛2 = 1
b.

On peut démontrer par récurrence que (𝑦𝑦𝑛𝑛 ) est à valeur positive.

On a alors 𝑥𝑥𝑛𝑛+1 ≥ 3𝑥𝑥𝑛𝑛 > 𝑥𝑥𝑛𝑛 .

3.

Les couples sont donc tous distincts et l’équation admet une infinité de solutions.

Partie B

1.

8 et 9

2.

Un diviseur premier 𝑝𝑝 de 𝑛𝑛 divise soit 𝑎𝑎 soit 𝑏𝑏. On a donc 𝑝𝑝2 qui divise 𝑛𝑛.

3.

Un diviseur premier 𝑝𝑝 de 𝑥𝑥 2 est un diviseur de 𝑥𝑥. On a donc 𝑝𝑝2 qui divise 𝑥𝑥 2 et 𝑥𝑥 2

est puissant.
𝑥𝑥 2 − 1 = 8𝑦𝑦 2 = 𝑦𝑦 2 23
D’après la question précédente, 𝑥𝑥 2 − 1 est aussi puissant.

4.

Tous les couples (𝑥𝑥𝑛𝑛2 − 1; 𝑥𝑥𝑛𝑛2 ) sont des couples d’entiers naturels consécutifs

puissants et il y en a une infinité.
𝑥𝑥3 1 99
(𝑦𝑦 ) = 𝐴𝐴3 ( ) = ( )
3 0 35
Donc 992 − 1 = 9800 et 992 = 9801 sont puissants.

6