Vous êtes sur la page 1sur 35

Notice d’utilisation de l’application VENTURI EC1 2011 V.2.01.

POUR LE CALCUL DE LA PRESSION DYNAMIQUE DE POINTE DU VENT SELON


LA NORME FRANÇAISE NF EN 1991-1-4. ACTIONS SUR LES STRUCTURES.
PARTIE 1-4 : ‘‘ACTION DU VENT’’

CONCEPTION ET DEVELOPPEMENT

LIONEL LAFFIN SOCOTEC REUNION

WARQUIRIA RODRIGUEZ UNIVERSITE DU LITTORAL COTE D’OPALE

JACQUES ZAHAR VERTICALES ARCHITECTES

© Copyright 2011 - Tous droits réservés – Notice V.2.01 en date du 6 avril 2012 – made in La Réunion !

1/35
PREAMBULE

Le logiciel Freeware VENTURI EC1 2011 V.2.01. a pour objectif de calculer la pression dynamique de
pointe du vent selon l’Eurocode 1 (EC1).

Cette application entre dans le cadre de la norme française NF EN 1991-1-4 de novembre 2005 et son
Annexe Nationale NF EN 1991-1-4/NA de mars 2008 définissant les modalités d’application sur le
territoire français.

L’application est conçue et développée pour fournir aux ingénieurs et concepteurs de structures et
éléments d’ouvrages de bâtiments et de génie civil, un outil pratique et efficace pour la définition de
cette action climatique à l’Eurocode 1 qui, à la différence des règles Neige et Vent dites NV65, donne
des pressions largement variables en intensité selon les choix opérés par le concepteur.

Le domaine d’application s’étend aux bâtiments et ouvrages de génie civil d’une hauteur inférieure à
200 m, ainsi qu’aux ponts dont aucune travée n’est supérieure à 200 m.

Ouvrages et effets des actions exclus du domaine d’application :

- les pylônes en treillis à membrures non parallèles,


- les mâts haubanés,
- les cheminées haubanées,
- les vibrations de torsion (bâtiments élevés avec noyau central par exemple),
- les vibrations des tabliers de ponts dues à la turbulence transversale du vent,
- les ponts à câbles,
- les vibrations lorsque d’autres modes que le mode fondamental doivent être pris en compte,

L’outil est applicable pour les différentes régions de France métropolitaine et pour les Départements
d’Outre-Mer (Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et par anticipation Mayotte [travaux du
CSTB pour la définition de la vitesse de référence en cours à septembre 2011]).

NOTA IMPORTANT :

Les résultats qui ressortent des calculs dépendent des données et choix faits par le concepteur et utilisateur
de cette application, qui devra être préalablement formé à l’usage des Eurocodes pour une application
éclairée.

L’utilisation des données issues de l’application reste sous l’entière responsabilité de


l’utilisateur. Les conséquences éventuelles d’une utilisation mal appropriée de l’application
ne sauraient être imputables aux développeurs de cet outil freeware d’aide à la définition de
la pression de pointe.

2/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
PRINCIPES

Les pressions de vent s’appliquant sur les ouvrages dépendent en premier lieu de la vitesse de
l’écoulement d’air, de la région de construction, de la rugosité du terrain aux alentours et du relief
du terrain (orographie) à l’échelle du kilomètre autour de la construction.

L’application VENTURI EC1 2011 v.2.01 permet de réaliser les principales étapes suivantes :

1. la saisie des données de base du projet de construction.


2. la génération des cercles sur Google Earth pour la définition de la rose des rugosités dont dépend
Cr(z), et la récupération des données d’altitudes et distances nécessaires au calcul du coefficient
d’orographie Co(z).
3. le calcul des coefficients Cr(z) par secteurs de vent.
4. le calcul des coefficients d’orographie Co(z) pour une orographie complexe ou marquée selon les
cas.
5. le calcul de la pression dynamique de pointe qp(z) par secteurs de vent.
6. l’édition d’une note de synthèse des calculs.

L’outil graphique génère 3 cercles et une grille à maille 100 m x 100 m :

• le cercle de rugosité de rayon R = 23.H1.2 gradué de 5° en 5° sur 360° permettant de définir la rose
des rugosités en fonction des secteurs de vent.
• deux cercles 3D à 500 m et 1000 m permettant la récupération des données d’altitudes pour le
calcul du coefficient Co(z) pour la méthode de l’orographie complexe (procédure 1).
• une grille à maille 100 m x 100 m permettant de mettre en évidence le relief et d’évaluer plus
finement les distances au sol pour la méthode de l’orographie marquée (procédure 2).

Les images des cercles et de la grille sont drapées sur le relief et


les images satellite de Google Earth mises à jour périodiquement.
Il est donc indispensable, préalablement à l’utilisation de cette
application de calcul de la pression de pointe, de s’assurer que
le logiciel Freeware Google Earth est bien installé sur le poste
informatique utilisé, qui devra également disposer d’une liaison
internet efficace.
GE est accessible à l’adresse suivante : http://www.google.fr/intl/fr/earth/download/ge/agree.html

3/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Toutes les mesures d’altitude et d’élévation affichées dans Google Earth sont relatives au niveau
moyen de la mer. La précision des données d’altitude a été jugée suffisante pour permettre de
calculer avec une précision acceptable les coefficients d’orographie des deux méthodes définies dans
l’annexe nationale française [orographie complexe (procédure 1) ou marquée (procédure 2)].

On distinguera deux cas :

• Procédure 1 [orographie complexe] : Le relief est constitué d’obstacles de hauteurs et de formes


variées,
• Procédure 2 [orographie marquée] : Le relief est constitué d’obstacles bien individualisés, tels
qu’une falaise ou une colline isolée.

Pour obtenir la valeur du coefficient d’orographie Co(z) :

- dans la procédure 1 [orographie complexe], les valeurs pour le calcul de l’altitude relative du lieu de
construction sont prélevées automatiquement dans Google Earth et affichées dans les champs de
saisie qui permettent de recueillir les données pour le calcul de l’orographie complexe, après la
génération du fichier KML.

- dans la procédure 2 [orographie marquée], les valeurs de distances horizontales sont à relever par
lecture directe sur Google Earth, soit à l’aide de la grille à maille 100 m x 100 m associée aux cercles,
soit à l’aide de l’échelle figurant sur chacune des images GE en bas à gauche ; les altitudes sont à
relever en positionnant la souris immédiatement au-dessus du point à relever. L’altitude est alors
affichée en bas au centre de l’écran Google Earth.

La dernière étape est l’obtention des valeurs de la pression dynamique de pointe par secteur
angulaire pour le cas d’orographie représentatif du secteur de vent considéré.

Cet outil permet enfin d’obtenir une fiche récapitulative avec toutes les données saisies par
l’utilisateur et les résultats de calcul.

L’application est développée sous Visual Basic pour Applications, VBA dans Excel. Cette version du
logiciel VENTURI EC1 2011 v.2.01 est compatible avec Office XP, Office 2003 et Office 2007,
lesquelles ont intégré la version 6.3 de Visual Basic.

4/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
PROCEDURE POUR LE TRACE DES CERCLES
DE RUGOSITE ET D’OROGRAPHIE

Dans cette application Excel, il est employé de nombreuses macros VBA ; il est donc nécessaire de
configurer le niveau de sécurité des macros au niveau faible (exécution systématique des macros)
ou, au minimum, au niveau moyen (demande d’accord avant l’exécution des macros).

Dans toutes les fenêtres de saisie, les valeurs numériques peuvent être entrées à l’aide de virgules
ou de points. Pour passer d’une case de saisie à l’autre, la touche de tabulation peut être utilisée.

Pour chaque fenêtre, une option d’annulation est proposée, qui a pour effet de fermer la boîte de
dialogue active et de retourner à la feuille de « Mise en Route de l’Application ».

A l’ouverture du fichier sur votre ordinateur, des avertissements de sécurité sont déclenchés
automatiquement.
Excel 2007

Vous devrez cliquer sur les boutons :

Excel 2003

L’application est prête


à l’utilisation.

5/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
L’ensemble du classeur
est protégé, il est donc
impossible de saisir des
données dans les cellules.

Pour saisir des données


cliquez sur le bouton :
« Entrez dans l’Interface
utilisateur ».

La fenêtre « Données de Base du Projet » s’affiche. Dans cette boîte de dialogue vous devez spécifier
les caractéristiques générales du projet :

1. Le nom du projet (constituera en partie le nom du fichier KML sous GE),


2. La commune où se situe le projet (constituera en partie le nom du fichier KML),

6/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
3. La hauteur (h) de la construction au point le plus haut (façade ou toiture),
4. La hauteur (z) au-dessus du niveau du sol pour le calcul de la pression dynamique de pointe
reprend automatiquement la valeur saisie en (h) [cas courants de bâtiments de faible hauteur
en regard des surfaces au sol]. Il reste néanmoins possible de saisir une autre valeur dans le cas
d’un calcul pour une hauteur (z) spécifique,
5. La durée indicative d’utilisation de projet, vous trouverez un rappel important concernant à
la Durée d’utilisation de projet soumise à garantie décennale = 50 ans.

CLIQUEZ SUR CE BOUTON POUR


AFFICHER LE TABLEAU DE DUREE
INDICATIVE D’UTILISATION DE
PROJET DE L’ANNEXE NATIONALE

RAPPEL IMPORTANT : La méthode de calcul s’étend aux ouvrages de bâtiment, génie civil et ponts de hauteurs
et portées maximales de 200 m comme défini dans la partie 1-4 : actions générales – actions du vent de la NF
EN 1991-1-4. Pour les structures souples et élancées, tels que les câbles, cheminées, mâts haubanés, pylônes,
certains ponts et bâtiments de grande hauteur, les effets dynamiques du vent, sous forme d’oscillations de
toute ou partie de la construction, doivent être pris en compte à l’aide d’une méthode plus détaillée (réponse
aéroélastique).

REMARQUE : Un message d’erreur apparaît si les valeurs des hauteurs saisies par l’utilisateur sont supérieures
à 200 m.

7/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
ATTENTION : CATEGORIES
DE DUREE D’UTILISATION
DE PROJET 1, 2 ET 3 HORS
GARANTIE DECENNALE

CLIQUEZ SUR CE BOUTON


POUR REVENIR A LA BOITE
DONNEES DE BASE DU
PROJET

6. La vitesse de base du
projet. Celle-ci se
présente sous forme de
liste déroulante. En
cliquant sur la liste, le
menu fait apparaître les
vitesses . proposées
dans l’Annexe Nationale
Française.

CLIQUEZ SUR CE BOUTON POUR


AFFICHER LA CARTE DE VENT

La fenêtre « Carte des vents » rappelle la valeur des vitesses de référence Vb,0 pour toutes les régions
de France métropolitaine (carte des vents proposée dans l’Annexe Nationale Française), ainsi que les
départements d’Outre-mer. Pour retourner à l’écran de saisie de la fenêtre précédente, cliquer sur le
bouton « Retour ».

8/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
CLIQUEZ SUR CE BOUTON
POUR REVENIR A LA BOITE
DONNEES DE BASE DU
PROJET

7. En fonction du choix fait pour la vitesse de référence de base (Vb,0), s’afficheront les choix
possibles du Coefficient de Direction du Vent (Cdir). En cliquant sur la liste déroulante, vous
avez la possibilité de changer la valeur.

CLIQUEZ SUR CE BOUTON


POUR AFFICHER LA CARTE CDIR

9/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
La carte présente les valeurs pour la France métropolitaine ; pour les départements d’Outre-mer Cdir
est toujours égal à 1.00 quel que soit le secteur d’où vient le vent.

CLIQUEZ SUR CE BOUTON


POUR REVENIR A LA BOITE
DONNEES DE BASE DU PROJET

Suivant les directions de vent en France métropolitaine, C dir peut valoir 0.85 voire 0.70. Ce
coefficient minorateur, élevé au carré dans les formules, peut conduire à multiplier par 0.72 voire
0.49 les pressions dynamiques de pointes. Dans cette version v.2.01 de VENTURI EC1 2011, le
coefficient de direction Cdir n’est saisi qu’une seule fois dans les données de base, quelle que soit
la direction du vent. Il convient donc d’y faire attention pour un usage en France métropolitaine.
Une modification de l’application en tiendra compte dans la v.3.0 à venir.

8. En fonction du choix fait


pour la vitesse de
référence de base (Vb,0),
s’affichera .
automatiquement le
« Coefficient de Saison
(Csaison) » correspondant.
En cliquant sur la liste
déroulante, vous avez la
possibilité de changer la
valeur.
CLIQUEZ SUR CE BOUTON POUR
AFFICHER LA CARTE CSAISON

10/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
CLIQUEZ SUR CE
BOUTON POUR
REVENIR A LA BOITE
DONNEES DE BASE
DU PROJET

Lorsque toutes les données de base sont renseignées, il faut cliquer sur « valider » pour passer à la
prochaine interface, la boîte « Localisation de site et tracé de cercles sur Google Earth »

Le bouton « Annuler » permet de revenir à la fenêtre initiale, sans enregistrement des données. En
cliquant sur le bouton « Valider », les informations entrées dans la boîte de dialogue sont
enregistrées dans des variables pour être utilisées dans le calcul.

11/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Pour la validation des données, si vous n’avez pas
sélectionné une valeur de liste ou rentré une valeur
dans les cases, un message de rappel apparaît. La
validation ne se fait qu’une fois toutes les cases
remplies et acceptées par le programme.

Lorsqu’apparaît la boîte de dialogue « Localisation de site et tracé de cercles sur Google Earth », une
fenêtre s’ouvre avec la marche à suivre. Vous n’accédez qu’au bouton « Lancer Google Earth ». Les
autres boutons s’activent au fur et à mesure.

Au lancement de Google Earth, vous devez attendre l’ouverture de l’application qui prend quelques
secondes….Patience !

Ouverture de la fenêtre suivante


expliquant la procédure à suivre
dans Google Earth.

12/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Google Earth s’ouvrira au-dessus de la région sélectionnée (la France métropolitaine ou le
département d’Outre-mer concerné). Dans l’interface de Google Earth, il existe une barre d’outils sur
la partie supérieure. Dans cette barre vous choisirez la commande « Repère ».

BARRE
D’OUTILS
OUTIL
REPERE

Zoomez sur le site de la


construction

Ajoutez une punaise à


l’endroit désiré

13/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Positionnez la punaise :

1. Posez/glissez la punaise

2. Nommez la punaise

3. Validez par OK

Clic droit sur la punaise


et choisir « COPIER »

à Revenez sur la feuille Excel en « surbrillance clignotante » dans la barre d’outils Windows et
patientez quelques secondes si votre micro est lent.

Après avoir copié les coordonnées dans le classeur


Excel la fenêtre suivante s’affiche à l’écran après
quelques secondes. Vous devez valider par le bouton
« OK » pour continuer.
CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
CONTINUER

Si vous n’avez pas copié les


coordonnées et validez la fenêtre
« Copie de coordonnées », une boite
de dialogue « Erreur de validation »
apparait pour vous rappeler que vous
devez faire « clic droit » avec votre
souris pour copier les coordonnées.

14/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Après validation de « Copie de coordonnées » la
latitude et longitude du site s’affichent dans la fenêtre
« Données Latitude-Longitude du site », cliquez sur
« OK » pour continuer.
CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
CONTINUER

Les valeurs de la latitude - longitude sont


affichées sur la boîte de dialogue, à ce
moment le bouton « Générer le fichier
KML » s’active.

CLIQUEZ SUR LE BOUTON


« GENERER LE FICHIER KML »

Affichage de la fenêtre suivante, vous


devez attendre que la création du
fichier KML s’exécute.

Après le clic, merci de patienter,


l’application interrogeant plusieurs
CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR fois le serveur US de Google
CONTINUER

15/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
La création du fichier est
finalisée par l’enregistrement de
celui-ci. La boîte de dialogue
« Enregistrer sous » s’affiche et
propose le nom du fichier,
composé du nom du projet et
du nom de la commune entre
( ), saisis précédemment dans
les données de base.

CLIQUEZ SUR
« ENREGISTRER » POUR
CONTINUER

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
CONTINUER

CLIQUEZ SUR LE BOUTON POUR AFFICHER


LES CERCLES DANS GOOGLE EARTH

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
CONTINUER

16/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Chargement du fichier KML
et tracé des cercles sous
Google Earth

L’affichage des cercles permet de relever


les altitudes pour le calcul du coefficient
d’orographie complexe et permet aussi de
réaliser l’analyse par secteur de la direction
du vent et de la rugosité du terrain.

La rugosité du terrain à utiliser pour une


direction du vent donnée, dépend de la
rugosité du sol et de la distance sur laquelle
s’étend cette rugosité, supposée uniforme,
dans un secteur angulaire de 30° + 15° par
rapport à la direction du vent.

17/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
PARAMETRES D’AFFICHAGE DANS GOOGLE EARTH

Vous pouvez appliquer un certain nombre de paramètres aux images de Google Earth,
notamment à l'affichage des icônes, polices, libellés et autres éléments. Pour accéder à ces
paramètres, procédez comme suit:

Cliquez sur Outils > Options > Vue 3D.

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR AJUSTER
LA TAILLE DE LA POLICE

Ajustez la taille de la police et l'apparence du texte pour l'affichage dans Google Earth. Dans la plupart
des cas, utilisez le paramètre de police prédéfini, les autres tailles n’étant employées que dans les
rares cas où la police prédéfinie poserait problème. Utilisez une autre police si vos données de libellés
contiennent des caractères non disponibles dans la police par défaut (Arial).

18/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
CALCUL DES COEFFICIENTS DE RUGOSITE CR(Z)

Dans le cas particulier où il


existe plusieurs catégories de
rugosités de terrain dans le
secteur de vent considéré, si la
surface concernée représente
moins de 10% de la surface
totale du secteur, on doit alors
négliger ce changement de
rugosité et retenir la catégorie
majoritaire. Par contre, si la
surface de l’une des deux
catégories de rugosité
représente plus de 10% de la surface de ce secteur, il convient alors de retenir pour le secteur la
catégorie de rugosité de terrain la plus défavorable pour le calcul.

Il peut également y avoir un changement de terrain à proximité du site de la structure étudiée (une
forêt d’un côté et un terrain dégagé et des prairies de l’autre par exemple). Il est alors clair que d’un
côté, le vent va être en partie freiné par les arbres et de l’autre côté, rien ne s’opposera à
l’écoulement d’air.

Il convient alors d’étudier plusieurs


secteurs de vent dont la rugosité diffère (la
rugosité étant différente, la pression
dynamique de pointe sera différente d’une
façade à l’autre). L’utilisation de plusieurs
catégories de rugosité de terrain
correspondant à chacune des directions du
vent permettra de tenir compte de cette
différence (les catégories IIIb et II par
exemple). Lorsqu’il subsiste un doute quant
au choix entre deux catégories de terrain, il
convient de choisir la plus défavorable.

CLIQUEZ SUR LE BOUTON


POUR CONTINUER PAR LE
CALCUL DE RUGOSITE

19/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
La boîte de dialogue « Définition de la Rose de Rugosité du Site », se présente de la façon suivante :

Celle-ci propose une liste


déroulante (jusqu’à cinq
choix) pour la sélection des
secteurs angulaires.

Une fois sélectionné le


nombre de secteurs
angulaires, les cases de
saisie apparaîtront de
manière automatique.
CLIQUEZ SUR LE BOUTON
POUR VOIR LES TYPES DE
CATEGORIES DE TERRAIN
DE L’ANNEXE NATIONALE
FRANCAISE

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
RETOURNER A LA
FENETRE
PRECEDENTE

20/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
La saisie des angles
d’incidence des secteurs
angulaires se fait avec
l’aide du rapporteur (cercle
de rugosité jaune visible à
l’écran dans Google Earth),
la saisie de la première
valeur de l’angle
d’incidence de départ est
libre. Vous pouvez
commencer par zéro ou tout autre angle. Pour former un cercle complet (360°), la valeur du dernier
angle d’incidence d’arrivée correspondra à la valeur saisie à la valeur de départ.

Seules les valeurs des angles d’incidence d’arrivée à partir de la deuxième ligne sont renseignées ;
l’angle d’incidence de départ prendra automatiquement la valeur de celui d’arrivé précédent.

Après avoir saisi les


angles, il faut
sélectionner dans la
liste déroulante de
chaque secteur le type
de catégorie de rugosité
de terrain. Au moment
de la sélection la valeur
du coefficient de
rugosité Cr(z) apparaît.

CLIQUEZ SUR « VALIDER » POUR


VALIDER LA SAISIE DES PARAMETRES
DE RUGOSITE

CLIQUEZ SUR LE BOUTON POUR SAISIR LES


DONNES POUR LE CALCUL DES COEFFICIENTS
D’OROGRAPHIE

21/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
CALCUL DES COEFFICIENTS D’OROGRAPHIE CO(Z)

La fenêtre pour le calcul des coefficients d’orographie présente les deux procédures décrites dans
l’Annexe Nationale française NF EN 1991-1-4/NA.

La fenêtre est bloquée à l’affichage, celle-ci sera accessible quand vous ferez le choix de la procédure
la plus appropriée selon les caractéristiques du site concerné.

OPTIONS DE CAS
D’OROGRAPHIE

Dans le « Cas Orographie complexe » les valeurs des altitudes relevés dans Google Earth sont
affichées directement dans les cases. Validez pour continuer le calcul. Quand vous sélectionnez
le « Cas Orographie Complexe » la procédure 2 « Cas Orographie Marquée » reste bloquée.

Si vous faites le choix du « Cas Orographie Marquée » vous devez choisir le type d’obstacle
dans la liste déroulante et saisir les dimensions principales de l’obstacle. Si la sélection du
« Cas Orographie Marquée » est faite, la procédure 1 « Cas d’orographie Complexe » reste
bloquée.
[NOTA : Les données caractéristiques de l’obstacle sont à considérer selon le plan porté
par la normale à la façade considérée du bâtiment]

Si l’option « Les Deux Cas » est cochée, la boîte de dialogue est accessible pour les deux
procédures, vous devez saisir les valeurs pour continuer le calcul.

22/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
NOTE: La pente du terrain au vent est à apprécier sur une distance comprise entre 0 et 10 fois la
hauteur H de l'obstacle orographique. En particulier, une construction implantée sur un terrain plat
(pente localement nulle) mais sous le vent d'une falaise, reste soumise à l'effet de survitesse dû à
l'obstacle orographique, tant que la distance entre la falaise et la construction reste comprise entre 0
et 8H, où H est la hauteur de la falaise.

Pour chaque
procédure vous
avez accès à des
boîtes de dialogue
de définitions.

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
CONTINUER

23/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
24/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Procédure 1. Définition Altitudes

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
RETOURNER A LA
FENETRE PRECEDENTE

Procédure 1. Définition et conventions de repérage

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
RETOURNER A LA
FENETRE PRECEDENTE

25/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Procédure 2. Définition Cas d’Orographie Marquée

CLIQUEZ SUR LE BOUTON


POUR RETOURNER A LA
FENETRE DEFINITION DE
L’OROGRAPHIE DU SITE

Après avoir validé, la fenêtre « Définition de l’Orographie du Site » se ferme et la fenêtre


« Localisation du Site et Tracé de Cercles sur Google Earth » s’affiche avec le bouton « Valider » actif.

Cliquez sur « Valider » dans cette fenêtre


pour avoir accès aux résultats.

S’ouvre la boîte de dialogue « Edition de


récapitulatif » pour informer que la saisie
des données est finalisée. Cliquer sur
« OK » pour continuer.

CLIQUEZ SUR LE
BOUTON POUR
CONTINUER

26/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
RECAPITULATIF DES VALEURS

S’affiche la boîte de
dialogue « Note de
Synthèse » qui
contient tous les
résultats des calculs et
permet d’obtenir la
pression dynamique
de pointe selon le cas
d’orographie étudié.

VALEUR DE COEFFICIENT
D’OROGRAPHIE ET DE LA PRESSION
DYNAMIQUE DE POINTE SELON LE
CLIQUEZ SUR LE BOUTON
SECTEUR ANGULAIRE ET LE TYPE
POUR PASSER A
D’OROGRAPHIE
L’IMPRESSION DU
RECAPITULATIF

Dans la section « Type d’Orographie » il y a un bouton d’option : « Orographie Complexe » et un


bouton « Orographie Marquée » pour chaque secteur angulaire. Vous devez cocher le type
d’orographie qui concerne le secteur angulaire si vous avez coché « les deux cas ». Si l’une ou l’autre
des procédures a été retenu (et non les deux), les valeurs des coefficients d’orographie et les
pressions dynamiques de pointe correspondantes s’affichent. Après avoir cliqué sur le bouton
« Terminer » la fenêtre « Impression du Récapitulatif » s’affiche. Cette fenêtre permet l’impression
du document, ou d’enregistrer le fichier et sortir du programme.

CLIQUER SUR LE BOUTON POUR


TERMINER ET SORTIR DE
L’APPLICATION

Le bouton « Aperçu d’impression » permet d’utiliser la barre d’outils de Microsoft et profiter de ses
fonctionnalités. La barre permet d’imprimer, de faire une mise en page, de zoomer, d’afficher les
marges et les différentes pages du document. Si vous cliquez sur le bouton « Imprimer » la boîte de
dialogue « Imprimer » s’affiche. Utilisez les options les plus favorables à l’impression du document.

27/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
BARRE D’OUTILS
MICROSOFT EXCEL

BOUTON
IMPRIMER

Le bouton « Enregistrer le fichier » donne l’option d’enregistrer le récapitulatif en utilisant la boîte de


dialogue « Enregistrer sous », cette option permet d’enregistrer le fichier dans le répertoire que vous
désirez. Par défaut la boîte de dialogue propose le bureau pour l’enregistrement.

28/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
ALERTES ET INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

RELIEFS IMPORTANTS ET METHODE DE L’OROGRAPHIE COMPLEXE (procédure 1)

Les limites imposées à la procédure 1 proposée par l’Annexe Nationale Française pour le calcul du
coefficient d’orographie Co(z) du « Cas Complexe », implique que si le coefficient est supérieur à 1,15
et la case « Orographie Complexe » cochée, alors la boîte de dialogue suivante apparait
automatiquement.

Le message d’avertissement apparaît aussi dans la version imprimable du récapitulatif en dessous des
valeurs des coefficients d’orographie et des pressions dynamiques de pointe.

Dans le cas où la valeur du coefficient est inférieure à 1,15, le message n’apparaît pas dans le classeur
Excel qui contient le récapitulatif.

29/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
Si la valeur du Co(z) dans le cas d’orographie complexe sélectionné est > à 1.15. Il convient de déterminer le
coefficient Co(z) soit par la méthode de l’orographie marquée, sans doute plus appropriée, soit par des études
spécifiques du CSTB (modélisation sous Fluent ou sur maquette en soufflerie).

30/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
LIMITATIONS POUR LA PROCEDURE 2.

Les limites imposées à la


procédure 2 proposée
par l’Annexe Nationale
Française pour le calcul
du coefficient
d’orographie Co(z) du
« Cas Marquée »,
implique que si la pente de l’obstacle est supérieure à 0.05 et que vous choisissez cette option dans
la liste déroulante, alors la boîte de dialogue suivante apparait automatiquement.

Dans ce cas, vous ne pouvez pas utiliser les méthodes simplifiées définies dans l’Eurocode et devez
vous rapprocher d’un bureau d’étude spécialisé ou du CSTB de Nantes disposant des compétences
nécessaires. L’étude ne peut se poursuivre et la zone de saisie de la Procédure 2 Cas Orographie
Marquée, restera bloquée.

31/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
USAGE DU COEFFICIENT Cdir • 1.00 EN FRANCE METROPOLITAINE

AVEC LA VERSION v.2.01

La carte de l’Annexe Nationale française présente les valeurs de Cdir pour la France métropolitaine ;
pour les départements d’Outre-mer Cdir est toujours égal à 1.00, quel que soit le secteur de vent.

Suivant les directions de vent en France métropolitaine, Cdir peut valoir 0.85 voire 0.70.
Ce coefficient minorateur, élevé au carré dans les formules, peut conduire à multiplier
par 0.72 voire 0.49 les pressions dynamiques de pointes.
DANS CETTE VERSION 2.01 DE VENTURI EC1© 2011, LE COEFFICIENT DE DIRECTION CDIR N’EST SAISI
QU’UNE SEULE FOIS DANS LES DONNEES DE BASE, QUELQUE SOIT LA DIRECTION DU VENT. IL CONVIENT

DONC D ’Y FAIRE ATTENTION POUR UN USAGE EN FRANCE METROPOLITAINE. Une modification de


l’application en tiendra compte dans la version 3.0 à venir.

32/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
BUG ET DYSFONCTIONNEMENT

Nous avons fait de notre mieux pour proposer un outil le plus simple et le plus efficace possible en
freeware pour permettre au plus grand nombre de pouvoir l’utiliser sans se ruiner, de l’étudiant au
spécialiste dans l’application des Eurocodes.

Néanmoins, comme tout programme informatique dont le but est de vulgariser des méthodologies
complexes, il est toujours possible que des cas particuliers ne soient pas traités ou que des erreurs se
soient glissées malgré nos tests et contrôles.

Comme il faut bien lancer un jour l’outil, nous vous sollicitons pour nous faire remonter les
informations sur les problèmes que vous rencontrez en nous envoyant par mail un message
accompagné d’une photo de l’écran signalant les bugs de programmation éventuels ou les
incohérences. Vos observations seront prises en compte dans la version ultérieure.

Vos messages doivent être envoyés à l’adresse suivante : venturi.ec1.2011@gmail.com. Vous pouvez
également nous faire vos commentaires sur le site web https://sites.google.com/site/venturiec1/

Les améliorations et bugs déjà détectés sur la version 2.0. :

Pierre MAITRE : Directeur de l’Agence Nationale Construction du Groupe SOCOTEC

•1-1 - Quelques anomalies au niveau de la sortie imprimée (peut-être que cela dépend de l'ordinateur
que l'on utilise) : la date n'est pas la bonne / les latitudes et longitudes du point de calcul ne sont pas
reportées (seulement des 0).

à Ces corrections sont prises en compte dans la présente version V.2.01.

1-2 - •Le coefficient de direction Cdir est apparemment appliqué pour toutes les incidences de vent alors
qu'il n'est valable que pour un secteur limité (dépendant de la région où l’on se situe en métropole) ; ce
point est particulièrement dangereux, il vaudrait mieux supprimer l'option si on ne peut pas le
rectifier.

à Une alerte apparaît dans la notice d’emploi de la version V.2.01 dans l’attente d’une
modification pour un usage « sauf » en métropole.

à La refonte de l’application pour intégrer ce point nécessite de faire de lourdes


modifications dans les interfaces en laissant la possibilité de saisir un coefficient Cdir
par secteur de vent. Ces modifications verront le jour dans la version V.3.0 à venir que
nous envisageons comme un fichier auto exécutable ne faisant plus intervenir Excel et
ses macros VBA. Programmation sous le langage Visual Basic qu’est intégré dans
Microsoft Visual Studio qui permet de créer des applications basées sur le .NET
Framework.

33/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
1-3 - •Il n'est pas correct de lier directement la durée d'utilisation de projet et la période de retour de
l'action du vent ; il vaudrait mieux simplement laisser une possibilité de moduler cette période de retour,
sous la responsabilité directe de l'utilisateur (avec évidemment toujours 50 ans et Cprob=1 comme option
par défaut).

à Ces corrections sont prises en compte dans la présente version V.2.01.

Toutefois, dans la très grande majorité des cas, la période de retour de l’action (0.02) et la
durée de vie de projet pour les bâtiments courants (50 ans) devraient être la règle. Nous
avons volontairement voulu mettre en avant la notion de « garantie décennale » (même
s’il s’agît d’une simplification) pour limiter les dérives dans ces choix en rappelant le
concepteur à ses responsabilités pour les ouvrages de bâtiment.

1-4 - •Au chapitre de la rugosité, il n'apparaît pas clairement que la définition des secteurs que l'on fait,
va aussi servir pour le choix entre rugosité complexe et rugosité marquée ; cette définition de secteurs
devrait donc plutôt se faire dans une étape préalable ou, à défaut, il faudrait avertir plus clairement du
traitement qui va suivre en matière d'orographie.

à Nous verrons comment intégrer cette modification dans la version V.3.0.

Toutefois, la méthodologie prise en compte dans cette version (choix entre orographie
complexe et orographie marquée) a été imaginé pour tenir compte des variations
importantes de reliefs présents sur l’île de la Réunion (nombreuses ravines avec des
remparts abruptes creusant le relief plus homogène des pentes de l’île). Dans les régions
plus planes, il est probable que la méthode de l’orographie complexe soit la plus
employée.

1-5 - P
• our la définition du nombre de secteurs, il n'est pas vraiment utile d'avoir un menu déroulant : il
serait plus simple de saisir directement le nombre choisi.

à Nous verrons comment intégrer cette modification dans la version V.3.0.

Néanmoins, en laissant la possibilité d’aller au-delà de 5 secteurs de vent, la mise en


forme des interfaces sera nettement plus lourde. Cinq secteurs nous semblent réalistes
tout en restant compatibles avec les capacités de l’application.

1-6 - P
• etit problème de terminologie dans la définition des secteurs : les valeurs à fournir sont des
angles d'incidence et non pas des intervalles.

à La terminologie « angle d’incidence » a été retenue dans la notice et la modification


apportée dans la présente version V .2.01. Des améliorations seront apportées dans la
prochaine version V.3.0.

1-7 - •Au lancement de Google Earth, on se retrouve positionné systématiquement quelque part au large
du Ghana (coordonnées 0-0 je suppose) … ce serait plus pratique de retrouver le point de calcul
précédent ou un autre repère plus familier en tout cas.

à Bizarre, normalement Google Earth doit se positionner en fonction de la zone choisie


dans le menu déroulant (métropole, DOM/TOM, etc.). Il convient peut-être de mettre à jour
Google Earth à la dernière version disponible ? (menu Aide/Rechercher les mises à jour
en ligne...).

34/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012
1-8 - Q
• uand on a retenu une seule option de définition de l'orographie, on ne devrait plus avoir à cocher
cette option pour obtenir les résultats par secteur.

à Ces corrections sont apportées dans la présente version V.2.01, tant pour le cas
d’orographie complexe que le cas d’orographie marquée.

1-9 - •Il semble qu'à la fin, le mode aperçu ne fonctionne pas (message d'erreur).

à La correction a été apportée à la présente version V.2.01.

1-10 - I• l serait intéressant d'inclure dans la synthèse finale, les 2x8 valeurs d'altitude prises en compte
pour le traitement en orographie complexe.

à La correction a été apportée à la présente version V.2.01.

1-11 - •Dans la synthèse finale, en cas d'orographie marquée, le titre du rappel des données devrait être
"Dimensions de l'obstacle" plutôt que 'Dimensions de la colline" afin d'éviter une ambiguïté sur la nature
de l'obstacle pris en compte.

à La correction a été apportée à la présente version V.2.01.

Lionel LAFFIN : Directeur de l’Agence SOCOTEC de Saint Denis et concepteur

2-01 - •Sur un cas particulier en appliquant la méthode de l’orographie marquée, la valeur de Co(z)
renvoyée est inférieure à 1.00 alors qu’il s’agît d’une valeur plancher.

à La correction a été apportée à la présente version V.2.01. La valeur plancher de


Co=1.00 a été ajoutée dans la programmation et constitue un minimum lorsque le résultat
de calcul est inférieur à 1.00 pour une pente Φ > 5%. Pour les valeurs initialement > 1.00
de la version V.2.0, les résultats étaient conformes et validés préalablement par les tests.

2-02 - •Sur un cas particulier dans le sud de l’île de la Réunion pour un terrain situé en amont d’une
ravine, l’analyse donne une valeur de coefficient Co(z) inférieure à l’analyse spécifique du CSTB
demandée en appuis de ce cas particulier. Il a été relevé en effet que la pente amont, pente sous le vent
de l’obstacle « ravine », était >>5%. Nous arrivons donc aux limites de la procédure 2 et il est alors
indispensable, à juste titre et conformément au texte de l’Eurocode, de réaliser une étude spécifique sur
un modèle numérique ou des essais en soufflerie (cf. spécialistes du CSTB de Nantes pour la France).

à La correction a été apportée à la présente version V.2.01 en intégrant un menu


déroulant spécifique dans la fenêtre des données d’entrée de l’orographie « procédure
2 » en bas à gauche. Le choix est alors possible entre Φ • 5% et Φ > 5% relatifs à la pente
amont derrière la crête et non la pente de la crête. Une fenêtre et un rappel dans la
synthèse des résultats signalent alors les limites de la méthode selon les Eurocodes
(procédure 2).

2-03 - •La vitesse Vb ne varie pas en fonction du coefficient Cprob alors qu’elle en dépend également.

à La correction a été apportée à la présente version V.2.01.

35/35
Copyright © 2011 - Tous droits réservés – notice v.2.01 en date du 6 avril 2012