Vous êtes sur la page 1sur 3

» Les cas d'accord

1. Le participe passé s'accorde avec le sujet du verbe, lorsque le sujet fait l'action sur lui même.
Exemples : Ils se sont aperçus de leur erreur. / Ils se sont lavés. / Ils se sont battus.

2. Le participe passé s'accorde avec son C.O.D en genre et en nombre lorsque le C.O.D. précède le
verbe (même règle qu'avec l'auxiliaire avoir).
Exemples : les mains qu'ils se sont lavées / les lettres qu'ils se sont écrites/ les billets qu'ils se sont
répartis.

» Les cas de non-accord


1. Le participe passé ne s'accorde pas lorsque C.O.D. suit le verbe.
Exemples : Ils se sont lavé les mains. / Ils se sont écrit des lettres./ Ils se sont réparti tous les billets.

2. Le participe passé ne s'accorde pas lorsque le verbe pronominal réfléchi ou réciproque admet
unC.O.I.
Les participes passés des verbes suivants sont invariables :
se plaire, se complaire, se déplaire, se rire, se convenir, se nuire, se mentir, s'en vouloir, se
ressembler, se sourire, se suffire, se survivre.
Exemples : Ils se sont plu. / Ils se sont déplu dans cet appartement. / Elles se sont ri de son erreur.

Astuces !
Pour savoir si le verbe accepte un C.O.I, il faut transformer la phrase :
Ils se sont nui. -> Ils ont nui "à eux-mêmes". -> C.O.I donc pas d'accord.
Ils se sont écrit. -> Ils ont écrit "à eux-mêmes". -> C.O.I donc pas d'accord.
Les groupes qui se sont succédé .-> Ils ont succédé "à eux-mêmes". -> C.O.I donc pas d'accord.

Le participe passé d'un verbe impersonnel est toujours invariable.


Exemples : Quelle patience il nous a fallu! / Quelle chaleur il a fait !

Pour savoir si le participe passé s'accorde ou non, il faut identifier le sujet du verbe à l'infinitif.

» A. Le sujet fait l'action indiquée par l'infinitif


Si le sujet fait l'action indiquée par l'infinitif, le participe passé s'accorde.
Exemple : Corinne, que j'ai observée coudre.
-> C'est Corinne qui réalise l'action de coudre.
-> On accorde donc le participe passé qui précède l'infinitif.
» B. Le sujet subit l'action indiquée par l'infinitif
Si le sujet subit l'action indiquée par l'infinitif, le participe passé ne s'accorde pas.
Exemple : La musique que j'ai entendu jouer.
-> La musique est jouée, mais elle ne "joue" pas.
-> La musique n'est pas le sujet du verbe jouer.
-> Pas d'accord du participe passé qui le précède.

Astuces !
Pour vérifier si le sujet fait l'action, on peut intercaler "en train de" entre le participe passé et le verbe à
l'infinitif.
Exemple : Corinne, que j'ai observée coudre.
-> On peut dire "Corinne, que j'ai observée en train de coudre".
-> On accorde donc le participe passé qui précède l'infinitif.

PARTICIPE PASSÉ
D’UN VERBE ESSENTIELLEMENT PRONOMINAL
(verbe qui n’existe qu’à la forme pronominale)
accord avec le sujet
(s’arroger s’accorde avec le COD qui précède)
La remise s’est écroulée.
Elle s’est évanouie.
Elles se sont abstenues de voter.
Ils se sont désistés.
Ils se sont arrogé des droits.
Les droits qu’elles se sont arrogés…
Elles se sont enfuies.
Elle s’est souvenue de lui.
Ils se sont doutés de tout.

PARTICIPE PASSÉ
D’UN VERBE ACCIDENTELLEMENT PRONOMINAL
(verbe qui existe aussi à la forme non pronominale)
ces verbes sont traités comme s’ils étaient conjugués avec avoir : donc,
accord avec le COD qui précède
Ils se sont donné la main. se est COI : on donne la main à qn
La réunion s’est terminée très tard. se est COD : on termine qqch
Elle s’est acheté une auto. se est COI : on achète une auto à qn
L’auto qu’il s’est achetée est rouge. qu', qui représente auto, est COD
Ils se sont menti. se est COI : on ment à qn
Ils se sont parlé. se est COI : on parle à qn
Ils se sont souri. se est COI : on sourit à qn
Ces marchandises se sont bien se est COD : on vend qqch
vendues.
Deux ouvriers se sont coupés. se est COD : on coupe qn
Deux ouvriers se sont coupé le doigt. doigt est COD : on coupe le doigt de
qn
Elle s’est bien cachée. se est COD : on cache qn
Elles se sont toujours ressemblé. se est COI : on ressemble à qn
Ils se sont téléphoné hier. se est COI : on téléphone à qn

A. Si le C.O.D. est placé après le participe passé


Le participe passé employé avec le verbe avoir ne s'accorde pas avec son C.O.D. lorsque ce C.O.D. est
placé après le verbe.
Exemple : Les petits enfants ont cueilli des fleurs.
-> Le C.O.D. "des fleurs" est placé après le participe passé. -> Pas d'accord du participe passé.

» B. Si le C.O.D est placé avant le verbe


Le participe passé employé avec le verbe avoir s'accorde avec son C.O.D. seulement si lecomplément
d'objet direct (C.O.D.) est placé devant le verbe.
Exemple : Les fleurs qu'ils ont cueillies étaient ravissantes.
-> Le C.O.D. "Les fleurs" est placé devant le participe passé. -> Accord du participe passé en genre et
en nombre avec le C.O.D. (féminin pluriel).