Vous êtes sur la page 1sur 90

RÉPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION & DE LA FORMATION


DIRECTION GÉNÉRALE DES PROGRAMMES
& DE LA FORMATION CONTINUE
Direction des Programmes & des Manuels Scolaires

PROGRAMMES
DE
FRANÇAIS
Enseignement secondaire

Septembre 2008
Statut et finalités ................................................................................... 03
Principes généraux ............................................................................... 03
Repères culturels et thématiques .................................................... 04

Programme de 1ère année secondaire .......................................... 05


L’oral ............................................................................... 06
La lecture ........................................................................ 09
L’écriture ........................................................................ 11

Programme de 2ème année secondaire......................................... 15


L’oral ............................................................................... 16
La lecture ........................................................................ 20
L’écriture ........................................................................ 23

Programme de 3ème année secondaire......................................... 28


Section Lettres.............................................................................. 29
L’oral ............................................................................... 30
La lecture ........................................................................ 34
L’écriture ........................................................................ 38
Sections scientifiques & économiques .................................... 44
L’oral ............................................................................... 45
La lecture ........................................................................ 49
L’écriture ........................................................................ 52

Programme de 4ème année secondaire......................................... 59


Section Lettres.............................................................................. 60
L’oral ............................................................................... 61
La lecture ........................................................................ 65
L’écriture ........................................................................ 69
Sections scientifiques & économiques .................................... 76
L’oral ............................................................................... 77
La lecture ........................................................................ 81
L’écriture ........................................................................ 84

2/90
Statut et finalités
Les langues étrangères sont enseignées dès le premier cycle de l'enseignement en tant
qu'outils de communication et moyens d'accès direct aux productions de la pensée
universelle : valeurs civilisationnelles, théories scientifiques et technologies. Les jeunes sont
ainsi préparés à suivre les progrès enregistrés dans ces domaines et à y contribuer d'une
manière qui permette à la fois d'enrichir la culture nationale et d'assurer son interaction avec
la culture universelle.
C'est en référence à cette finalité énoncée dans la Loi d'orientation qu'est défini le
statut du français.
Etant la première langue étrangère étudiée par l'élève tunisien, le français devra
contribuer à sa formation intellectuelle, culturelle et scientifique.
Il sera pour l'élève un moyen complémentaire pour :
 communiquer avec autrui ;
 découvrir d'autres civilisations et cultures et se situer par rapport à elles ;
 accéder à l'information scientifique et technique.

Les objectifs de l’enseignement du français, dans le cycle secondaire, s’articulent


autour de trois grandes orientations :
 développer la compétence de lecture chez les élèves ;
 affiner leurs capacités d’expression à l’oral et à l’écrit ;
 développer leur autonomie par l’acquisition de méthodes de travail appropriées.

Principes généraux
L’enseignement du français prend appui sur l’apport des théories d’apprentissage qui
mettent l’accent sur le rôle de l’élève dans la construction progressive des savoirs, savoir-
faire et savoir-être.
Ainsi conçus, ces différents savoirs ne se réduisent pas à des contenus disciplinaires
mais intègrent aussi les démarches de pensée nécessaires à leur acquisition. Ils deviennent,
donc, des ressources à mobiliser dans des situations variées et de plus en plus complexes.
L’application du présent programme suppose la prise en compte des principes
méthodologiques suivants :
– le décloisonnement des différentes activités de la classe de français en vue de les
articuler de façon cohérente ;
– le recours à une pédagogie active impliquant l’élève et favorisant sa participation ;
– la prise en compte des pré-requis des élèves et de leurs besoins dans le choix des
stratégies d’enseignement/apprentissage ;
– l’exploitation de l’erreur en vue d’une régulation constante des démarches et d’une
gestion plus efficace des contenus ;
– la mise en œuvre de projets (disciplinaires ou interdisciplinaires) dans le but de
développer, chez l’élève, l’autonomie et l’esprit d’initiative, de favoriser
l’intégration des différents apprentissages et d’utiliser les technologies de
l’informatique et de la communication ;
– un enseignement de la grammaire favorisant la pratique de la langue et qui
s’attache, en priorité, à développer et à affiner les capacités d’expression des
élèves tant à l’oral qu’à l’écrit.
3/90
Repères culturels et thématiques

THÈMES
DOMAINES 3ème année 3ème année 4ème année 4ème année
1ère année 2ème année Section Lettres Sections scientifiques Section Lettres Sections scientifiques
ensemble
Vivre

1  Rencontres  Toi…mon semblable  Récits de voyages  Invitation au voyage  Partage  Guerre et paix
 Jeunesses sans frontières
défendre
Causes à

 Sauvons la planète Terre  Femme et société  Le droit à la différence  Le droit à la  L’engagement en  «Liberté, j’écris ton
2 différence littérature nom»
Regards sur la

d’aujourd’hui

 La société de consom-  Image(s) d’ici, image(s)  Mythes d’hier, mythes  Le mythe aujourd’hui  l’appel de la modernité  L’homme et la science
société

mation d’ailleurs d’aujourd’hui  Le pouvoir de l’image  A la lumière de la


3
 Scènes de la vie en raison
France
Raison et
émotions

 Passions  Pages d’amour  Portraits comiques  Scènes comiques  Poésies  Histoires d’amour
4  Progrès et bonheur  Travail et bien-être  Ecrits autobiogra-  Souvenirs et nostalgie
phiques

4/90
5/90
L’oral
Communiquer oralement

1/ Au terme de l’enseignement de base, l’élève doit être capable de


comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour
informer/s’informer, présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans
des situations de communication liées aux contextes scolaire et social.

2/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de


comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour
informer/s’informer, présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans
des situations de communication liées aux contextes scolaire et social.

3/ Au terme du cycle secondaire, l’élève doit être capable de comprendre


des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses
acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de
communication liées aux contextes scolaire et social.

Remarques :

 Au niveau de l’enseignement de base et en 1ère année secondaire, la capacité


“discuter” vise essentiellement le dialogue et la conversation. En 4ème année, elle
portera sur l’expression d’un point de vue personnel et sera donc mise en rapport
avec l’argumentation.

 Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un
apprentissage structuré et/ou d’une consolidation. En 4 ème année, une importance
particulière sera accordée à la capacité “exposer” : l’exercice de l’exposé appelle
un travail plus élaboré que la simple présentation mise en place et développée
dans les niveaux antérieurs.

6/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
9ème année 1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité langagière

Informer/s’informer A C I I I

Présenter A C I I I

Exposer S A C C

Expliquer/justifier A C I I I

Discuter S A C I

S = Sensibilisation
A = Apprentissage structuré
C = Consolidation
I = Intégration

Remarque :

Ces capacités seront développées de manière évolutive. Leur maîtrise


progressive et intégrée permettra ainsi de mobiliser des ressources diversifiées
ainsi que les différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) à
travers des situations de communication orale de plus en plus complexes.

7/90
Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour
informer/s’informer, présenter/exposer, expliquer / justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans
des situations de communication liées aux contextes scolaire et social.
Critères
Activité Capacités communicatives Contenus et supports d’évaluation
 Contenus :
Ecouter : adopter une attitude d’écoute favorable à la  Règles et spécificités de la communication orale :
Réception réception des propos d’ autrui – respect de l’autre
Comprendre : – écoute attentive
– comprendre le message dans sa globalité – respect des tours de parole
– retenir les informations essentielles – prise en compte des propos d’autrui 1. efficacité de
– saisir l’intention de communication l’écoute
– recours au non-verbal (regard, geste, attitude…)
 Contenu thématique et culturel : 2. adéquation des
Prendre la parole : - Sujets en rapport avec les textes lus : œuvres intégrales ou extraits propos à la
– s’exprimer d’une manière claire et audible - documents audiovisuels : sketchs, extraits d’émissions télévisées ou situation de
– recourir au non-verbal pour maintenir et faciliter la radiophoniques… communication
communication - Sujets en rapport avec les thèmes au programme
– s’exprimer en utilisant le registre de langue approprié -Sujets d’actualité, problèmes de société adaptés aux préoccupation de 3. clarté des propos
– choisir les éléments prosodiques adéquats (élocution, l’élève
intonation, rythme…) 4. utilisation d’élé-
 Contenu linguistique et lexical :
Réagir / interagir : - Les présentatifs, les déictiques, les anaphoriques ments prosodiques
Production – se situer par rapport aux propos entendus en - La forme emphatique / Les éléments prosodiques appropriés (élo-
Interaction exprimant un sentiment, une opinion… - Le système phonologique du français cution, débit,
– rendre compte de sa compréhension - L’interrogation directe et indirecte / Le discours rapporté intonation…)
– exploiter les informations véhiculées par les propos - Les registres de langue (courant et familier)
entendus 5. correction lin-
 Vocabulaire relatif à la communication orale
– réguler et/ou reconsidérer son point de vue en guistique et
- l’expression de l’opinion et la modalisation (verbes, substantifs,
fonction des interactions en cours phonétique
adverbes modalisateurs…)
– savoir demander des explications pour vérifier et/ou - la reformulation (les moyens d’expression d’ordre métalinguistique)
améliorer sa compréhension
 Vocabulaire relatif aux thèmes traités
 Supports :
S’auto-évaluer - Documents audio-visuels variés : chansons, enregistrements divers,
– relever les éléments qui ont contribué à la réussite de affiches publicitaires, séquences de films, B.D., tableaux de peinture,
son intervention supports multimédias
– apprécier sa contribution à l’échange - Textes et faits d’actualité : œuvres littéraires, articles de presse,
manifestations culturelles, exploits scientifiques ou sportifs…

8/90
La lecture
Lire des textes variés

 La compétence de lecture sera développée de manière évolutive. Sa


maîtrise progressive permettra ainsi de mobiliser et d’intégrer les acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques en vue d’appréhender des écrits
aux enjeux thématiques et discursifs de plus en plus complexes.

1/ Au terme de l’enseignement de base, l’élève doit être capable de lire


différents types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes
documentaires, textes journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce,
en mobilisant ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

2/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de lire


différents types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes
documentaires, textes journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce,
en mobilisant ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

3/ Au terme du cycle secondaire, l’élève doit être capable de lire différents


types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), articles de presse,
documents scientifiques et techniques… à des fins diverses et ce, en mobilisant
ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte
oralement et/ou par écrit.

9/90
Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres
intégrales), textes documentaires, textes journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

CAPACITES CONTENUS CRITERES D’EVALUATION

LIRE : EXTRAITS :
– Lire couramment
– Lire de façon expressive – Textes littéraires (poésie, roman, théâtre, essai) - distinguer différents types d’écrit
COMPRENDRE : – Articles de presse, petites annonces, messages
– Choisir une stratégie de lecture adaptée au publicitaires, Bandes dessinées, etc. - saisir le sens global d’un écrit
type d’écrit, à ses attentes de lecteur – Textes scientifiques et techniques, documents
– Saisir le sens global d’un texte ou de tout multimédia
autre type d’écrit - interpréter de façon pertinente
– Dégager les composantes et les spécificités ŒUVRES INTEGRALES :
d’un texte - Justifier sa réaction au texte
– Interpréter et construire le sens d’un texte  Nouvelles, récits biographiques, récits de fiction,
APPRECIER ET RENDRE COMPTE : pièces de théâtre (2 œuvres)
– Saisir l’intérêt documentaire d’un type - Réinvestir ses acquis
d’écrit
– Réagir aux idées exprimées dans un texte
– Apprécier la qualité d’écriture d’un texte
littéraire et rendre compte de cette
appréciation
S’AUTO-EVALUER :
– Décrire sa propre démarche de
compréhension
– Justifier ses choix de lecteur
EXPLOITER SES LECTURES : Remarque :
– Réinvestir ses acquis culturels et lexicaux Les textes à étudier appartiennent à la littérature
– Etablir des rapports entre les textes lus française et francophone mais le recours à quelques
– Elargir son champ de lecture textes traduits n’est pas à exclure.

10/90
L’écriture
Écrire des textes variés

1/ Au terme de l’enseignement de base, l’élève doit être capable de produire


des textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif),
de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en
mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

2/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de produire


des textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et
argumentatif), de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de
communication. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires
et culturels, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

3/ Au terme du cycle secondaire, l’élève doit être capable de produire des


textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en
mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Remarque : Seules les capacités mises en relief ( en caractères gras) font l’objet d’un apprentissage
structuré et/ ou d’une consolidation.

11/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
9ème année 1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité
en décrivant
Raconter en faisant parler A C I I I

Informer A C I I I

Expliquer S A C I I

Argumenter S A A C I

Résumer S A C I

Rendre compte S A C I

S = Sensibilisation
A = Apprentissage structuré
C = Consolidation
I = Intégration

Remarque :

Ces capacités seront développées de manière évolutive. Leur maîtrise


progressive et intégrée permettra ainsi de mobiliser des ressources diversifiées ainsi
que les différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) à travers des
situations d’écrit de plus en plus complexes.

12/90
Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de produire des textes de types variés (narratif, descriptif,
informatif, explicatif et argumentatif), de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à
cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.
Capacités Contenus discursifs Contenus linguistiques
Produire un texte
narratif intégrant :
- une description - - Temps du récit et du discours
- un dialogue (morphologie et valeur d’emploi)
- Indicateurs de temps et de lieu
Préciser la situation de - Les paramètres de la situation de communication : le destinateur - Verbes d’action et verbes attributifs
communication (statut et mode d’implication), le destinataire, le référent, le lieu,
- Expansions nominales
le temps, l’intention de communication
- Champs lexicaux et relations
Planifier lexicales
Rechercher les idées - Les éléments du récit à produire : cadre spatio-temporel, - Vocabulaire des sentiments
événements, personnages - Substitution (pronominale et
- Les éléments à décrire lexicale)
- L’objet du dialogue - Discours rapporté et modalisateurs

Élaborer un plan - structure du récit (schéma narratif)


- place, fonction et organisation de la description et/ou du
dialogue à l’intérieur du récit
Rédiger :
l’introduction
Mettre en - Enchaînement des actions et articulation des parties du récit
Le développement - Insertion de séquences descriptives et / ou dialoguées
texte
la conclusion

13/90
Capacités Contenus discursifs Contenus linguistiques
Produire un texte
explicatif/argumentatif

Préciser la situation de - Relations logiques : cause,


communication - Les paramètres de la situation de communication : le destinateur conséquence, but, opposition,
(statut et mode d’implication), le destinataire, le référent, le lieu, hypothèse, concession
Planifier le temps, l’intention de communication
Rechercher les idées - Expression du jugement
- Les éléments constitutifs de l’explication et/ou de
l’argumentation
Élaborer un plan - choix des arguments et des exemples
- Modes : conditionnel, subjonctif
- organisation de l’explication / progression de l’argumentation
- Vocabulaire de l’explication et
Rédiger :
- développement et articulation des différentes parties du texte les de l’argumentation
l’introduction unes avec les autres
Mettre
en texte Le développement
la conclusion

- Adéquation de la production avec la situation de communication


- Cohérence textuelle
Réviser - Correction linguistique
Réécrire S’auto-évaluer - Présentation matérielle
- Réécriture totale ou partielle du texte en fonction des critères
élaborés collectivement

Remarque : Sachant que le classement des textes par type ne rend pas compte de la complexité de l’écrit, le professeur veillera à
proposer des situations d’écriture favorisant l’intégration dans une même production de séquences appartenant à des types
de textes différents.

14/90
15/90
L’oral
Communiquer oralement

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de


comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour
informer/s’informer, présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans
des situations de communication liées aux contextes scolaire et social.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de


comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour
informer/s’informer, présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans
des situations de communication liées aux contextes scolaire et social.

3/ Au terme du cycle secondaire, l’élève doit être capable de comprendre


des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses
acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de
communication liées aux contextes scolaire et social.

Remarques :
 En 1ère année secondaire, la capacité “ discuter” vise essentiellement le
dialogue et la conversation. En 2ème année, elle sera développée à travers la
prise de position et la participation à un débat. En 4ème année, elle portera
sur l’expression d’un point de vue personnel et sera donc mise en rapport
avec l’argumentation.

 Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un
apprentissage structuré et/ou d’une consolidation. En 4ème a²nnée, une
importance particulière sera accordée à la capacité “exposer” : l’exercice
de l’exposé appelle un travail plus élaboré que la simple présentation mise
en place et développée dans les niveaux antérieurs.

16/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité

Informer/s’informer C I I I

Présenter C I I I

Exposer S A C C

Expliquer/justifier C I I I

Discuter S A C I

S = Sensibilisation
A = Apprentissage structuré
C = Consolidation
I = Intégration

Remarque :

Ces capacités seront développées de manière évolutive. Leur maîtrise


progressive et intégrée permettra ainsi de mobiliser des ressources diversifiées
ainsi que les différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) à
travers des situations de communication orale de plus en plus complexes.

17/90
Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour
informer/s’informer, présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans des
situations de communication liées aux contextes scolaire et social.

Critères
Capacités Contenus et supports d’évaluation

Ecouter : adopter une attitude d’écoute favorable à la  Contenus :


réception des propos d’ autrui  Règles et spécificités de la communication orale :
Comprendre : – respect de l’autre
Réception – comprendre le message dans sa globalité – écoute attentive
– retenir les informations essentielles – respect des tours de parole 1. efficacité de
– saisir l’intention de communication l’écoute
– prise en compte des propos d’autrui
– identifier et apprécier la stratégie mise en oeuvre
– recours au non-verbal (regard, geste, attitude…)
2. adéquation des
Prendre la parole : propos à la
 Contenu thématique et culturel :
– s’exprimer d’une manière claire et audible situation de
- Sujets en rapport avec les textes lus : œuvres intégrales ou extraits
– recourir au non-verbal pour maintenir et faciliter la communication
- Sujets en rapport avec les thèmes au programme
communication
- Sujets d’actualité, problèmes de société adaptés aux préoccupations
– s’exprimer en utilisant le registre de langue approprié 3. clarté des propos
de l’élève
– choisir les éléments prosodiques adéquats (élocution,
intonation, rythme…) 4. utilisation d’élé-
– exposer : annoncer et suivre le plan de l’exposé,  Contenu linguistique propre au code oral:**
ments prosodi-
présenter des informations de manière à intéresser son -
Les présentatifs, les déictiques, les anaphoriques*
ques appropriés
public, se détacher de ses notes écrites, gérer le temps -
Le système phonologique du français / Les éléments prosodiques*
Production ( élocution, débit,
de parole -
L’interrogation directe et indirecte / Le discours rapporté*
Interaction intonation…)
-
Les registres de langue (courant et familier)*
Réagir / interagir : - Les procédés de reprise
5. correction lin-
– se situer par rapport aux propos entendus en - Les relations logiques et les transitions guistique et
exprimant un sentiment, une opinion… - L’emploi des temps verbaux
phonétique
– rendre compte de sa compréhension
– exploiter les informations véhiculées par les propos  Vocabulaire relatif à la communication orale
entendus - l’expression de l’opinion et la modalisation (verbes, substantifs,
– réguler et/ou reconsidérer son point de vue en adverbes modalisateurs…)
fonction des interactions en cours - la reformulation (expressions permettant de reprendre les propos
– savoir demander des explications pour vérifier et/ou du locuteur ou de l’interlocuteur)
améliorer sa compréhension  Vocabulaire relatif aux thèmes traités

18/90
Critères
Capacités Contenus et supports d’évaluation
– prendre position : soutenir un point de vue de  Supports :
manière à obtenir l’adhésion de son auditoire, - Documents audio-visuels variés : chansons, enregistrements
reformuler l’opinion d’autrui en vue de la défendre, divers, affiches publicitaires, séquences de films, B.D.,
critiquer, préciser, nuancer… tableaux de peinture, supports multimédia
- Textes et faits d’actualité : œuvres littéraires, articles de
S’auto-évaluer presse, manifestations culturelles, exploits scientifiques ou
– relever les éléments qui ont contribué à la réussite de sportifs…
son intervention
– apprécier sa contribution à l’échange
* Reprise et consolidation

** Ce contenu linguistique ne donnera pas lieu à un


apprentissage systématique mais à de simples mises au
point

19/90
La lecture
Lire des textes variés

 La compétence de lecture sera développée de manière évolutive.


Sa maîtrise progressive permettra ainsi de mobiliser et d’intégrer les
acquis linguistiques, culturels et méthodologiques en vue
d’appréhender des écrits aux enjeux thématiques et discursifs de plus
en plus complexes.

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de lire


différents types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes
documentaires, textes journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce,
en mobilisant ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire


différents types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes
documentaires, textes journalistiques, B.D… à des fins diverses et ce, en
mobilisant ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

3/ Au terme du cycle secondaire, l’élève doit être capable de lire différents


types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), articles de presse,
documents scientifiques et techniques… à des fins diverses et ce, en mobilisant
ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte
oralement et/ou par écrit.

20/90
Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres
intégrales), textes documentaires, textes journalistiques, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis linguistiques,
culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

CAPACITÉS CONTENUS / SUPPORTS CRITÈRES D’ É VALUATION

LIRE :
– Lire couramment - Prononciation, volume de la voix, respect des pauses,
– Lire de façon expressive liaisons, versification, prosodie, etc. Identification du type d’écrit

COMPRENDRE : Pertinence de l’interprétation


– Choisir une méthode de lecture adaptée au
type d’écrit, à ses attentes de lecteur - Genre littéraire / Non littéraire Efficacité de la démarche
(lecture cursive, lecture analytique) - Typologie des textes
– Comprendre globalement un texte ou tout Correction linguistique
autre type d’écrit (Qui parle ? A qui ? De
quoi ?)
– Dégager les composantes et les spécificités
d’un texte - Niveaux énonciatif, organisationnel, référentiel,
– Interpréter : dégager la signification du stylistique
texte en mettant en relation ses diverses
composantes (niveaux énonciatif,
référentiel, organisationnel, stylistique, EXTRAITS :
etc.), en saisir la portée
– Textes littéraires (poésie, roman, théâtre, essai)
APPRÉCIER ET RENDRE COMPTE : – Articles de presse, petites annonces, messages
– Réagir au texte en exprimant oralement publicitaires, Bandes dessinées, etc.
et/ou par écrit un point de vue personnel – Textes scientifiques et techniques, documents
sur l’un ou l’autre de ses aspects (contenu, multimédia
écriture, portée générale)
– Apprécier la qualité d’écriture d’un texte
littéraire et rendre compte de cette
appréciation.

21/90
CAPACITÉS CONTENUS / SUPPORTS CRITÈRES D’ É VALUATION

S’AUTO-EVALUER : ŒUVRES INT ÉGRALES :

– Décrire sa propre démarche de  Nouvelles, récits biographiques, récits de fiction,


compréhension
– Justifier ses choix de lecteur  Roman (XIXème et XXème siècles), roman policier,
de science fiction
EXPLOITER SES LECTURES :  Théâtre (XXème siècle) (2 œuvres)

– Réinvestir ses acquis culturels et lexicaux


– Etablir des rapports entre les textes lus
– Elargir son champ de lecture

Remarque :

Les textes à étudier appartiennent à la littérature


française et francophone mais le recours à quelques
textes traduits n’est pas à exclure.

22/90
L’écriture
Écrire des textes variés

ère
1/ Au terme de la 1 année secondaire, l’élève doit être capable de produire
des textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif),
de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en
mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire


des textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif),
de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en
mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

3/ Au terme du cycle secondaire, l’élève doit être capable de produire des


textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en
mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Remarque : Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un apprentissage
structuré et/ ou d’une consolidation.

23/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité
en décrivant
Raconter en faisant parler C I I I

Informer C I I I

Expliquer A C I I

Argumenter A A C I

Résumer S A C I

Rendre compte S A C I

S = Sensibilisation
A = Apprentissage structuré
C = Consolidation
I = Intégration

Remarque :

Ces capacités seront développées de manière évolutive. Leur maîtrise


progressive et intégrée permettra ainsi de mobiliser des ressources diversifiées ainsi
que les différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) à travers des
situations d’écrit de plus en plus complexes.

24/90
Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et
argumentatif), de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs,
littéraires et culturels, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Critères
Capacités Contenus discursifs Contenus linguistiques
d’évaluation
PRODUIRE UN TEXTE - Temps du récit et du discours* - Adéquation de la
EXPLICATIF / (morphologie et valeur d’emploi) production avec la
ARGUMENTATIF - Champs lexicaux et relations lexicales situation de
- Expression de l’opinion communication
Préciser la situation de - Les paramètres de la situation de - Substitution (pronominale et lexicale) - Cohérence textuelle
communication communication : le destinateur (statut - Discours rapporté : (fonctionnement - Correction linguistique
et mode d’implication), le destinataire, syntaxique) * - Présentation matérielle
le référent, le lieu, le temps, l’intention dimension énonciative : neutralité ou
de communication implication de l’énonciateur
- Modalisateurs
- Relations logiques** : cause,
conséquence, but, opposition,
Planifier - Éléments constitutifs de l’explication hypothèse, concession
Rechercher les idées et/ou de l’argumentation : thèse, - Expression du jugement : vocabulaire
arguments, citations, exemples appréciatif / dépréciatif
- Choix des arguments et des exemples - Modes : conditionnel, subjonctif
- Vocabulaire de l’explication et de
l’argumentation

- Organisation de l’explication /
* Consolidation en cas de besoin
Élaborer un plan progression de l’argumentation (parties ** Consolidation et enrichissement
du texte à produire, idées, arguments,
etc.)

25/90
Critères
Capacités Contenus discursifs Contenus linguistiques
d’évaluation

REDIGER :
- développement et articulation des
Mettre l’introduction différentes parties du texte les unes avec les
en texte autres (assurer convenablement les
Le développement transitions)
la conclusion

RESUMER UN TEXTE
- Analyser le texte source
de façon à :
 en saisir l’idée générale
Planifier
 en dégager l’organisation
 en reconnaître le système
- Les champs lexicaux
d’énonciation - l’organisation du texte source (schéma - Les articulateurs (logiques,
narratif, stratégies argumentatives) temporels)
- le système énonciatif - Les temps verbaux
REDIGER LE RESUME
- conserver les éléments
Mettre essentiels du texte
en texte source
- en suivre la
progression

26/90
Critères
Capacités Contenus discursifs Contenus linguistiques
d’évaluation

FAIRE UN COMPTE-
RENDU
- sélectionner les infor-
mations essentielles
Planifier - La nominalisation
(événements, enjeux)
- La substitution
- classer les éléments - Reformulation - Les termes génériques
retenus - Enchaînement des idées - Les tournures impersonnelles
- prendre en compte la - La passivation
visée informative

REDIGER LE COMPTE
Mettre en
RENDU
texte
(procéder à des synthèses)

- Correction des erreurs repérées


Réviser - Réécriture totale ou partielle du texte en
Réécrire
S’auto-évaluer
fonction des critères élaborés
collectivement

Remarque : Sachant que le classement des textes par type ne rend pas compte de la complexité de l’écrit, le professeur veillera à
proposer des situations d’écriture favorisant l’intégration dans une même production de séquences appartenant à des types
de textes différents.

27/90
28/90
Section :

Lettres

29/90
L’oral
Communiquer oralement

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire, pour informer/s’informer, présenter/exposer,
expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et
méthodologiques dans des situations de communication liées aux contextes scolaire et
social.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire, pour informer/s’informer, présenter/exposer,
expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et
méthodologiques dans des situations de communication liées aux contextes scolaire et
social.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire, pour informer/s’informer, présenter/exposer,
expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et
méthodologiques dans des situations de communication liées aux contextes scolaire et
social.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire, pour informer/s’informer, présenter/exposer,
expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et
méthodologiques dans des situations de communication liées aux contextes scolaire et
social.

Remarques :

 En 1ère année secondaire, la capacité « discuter » vise essentiellement le dialogue et la


conversation. En 2ème année, elle est développée à travers la prise de position et la participation à
un débat. En 3ème et 4ème années, elle porte sur l’expression d’un point de vue personnel et se
rattache, donc, à l’argumentation.
 Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un apprentissage structuré et
/ ou d’une consolidation. En 4ème année, une importance particulière sera accordée à la capacité
« exposer » : l’exercice de l’exposé appelle un travail plus élaboré que la simple présentation mise
en place et développée dans les niveaux antérieurs.

30/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité

Informer/s’informer C I I I

Présenter C I I I

Exposer S A C C

Expliquer/justifier C I I I

Discuter S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I = Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :

Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’oral de plus en plus complexes.

31/90
Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre et de produire des énoncés oraux variés, pour informer / s’informer,
présenter / exposer, expliquer / justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de
communication liées aux contextes scolaire et social.
Critères
Capacités Contenus et supports
d’évaluation
Ecouter et comprendre :  Contenus :
- Identifier et retenir les informations essentielles  Règles et spécificités de la communication orale :
- Saisir l’intention de l’interlocuteur - respect de l’autre
- écoute attentive
- Interpréter les indices linguistiques et extra- - respect des tours de parole
linguistiques - prise en compte des propos d’autrui
- recours au para-verbal (intonation, débit, ton, etc.) et au non-verbal
Exposer (regard, geste, attitude…)
- Produire un discours clair et cohérent  Contenu thématique et culturel :
- S’exprimer dans une langue correcte - Sujets en rapport avec les textes lus : œuvres intégrales ou extraits
- Maintenir le contact avec l’auditoire en mettant à - Sketchs, extraits d’émissions télévisées ou radiophoniques…
profit le non-verbal et le para-verbal - Sujets en rapport avec les thèmes au programme
- Utiliser judicieusement des auxiliaires de la parole - Sujets d’actualité, problèmes en rapport avec les préoccupations de l’élève
(tableaux, schémas, graphiques, matériel  Contenu linguistique à mobiliser*:
audiovisuel , documents iconographiques) - Modalisateurs (verbes, adjectifs, adverbes, modes et temps)
- Registres de langue
- Types et formes de phrases et actes de langage
- Formules d’adresse (officielle, formelle, neutre, familière, intime)
- Déictiques (marques renvoyant à la situation d’énonciation que partagent
les interlocuteurs)
- Accents et pauses
- Connecteurs (d’énumération, argumentatifs et de reformulation)
- Appuis du discours
- Vocabulaire relatif aux thèmes traités

* Ce contenu ne fera pas l’objet d’un apprentissage systématique . Il constitue une ressource que l’élève peut mobiliser pour réaliser les actes de parole
programmés.

32/90
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation

Discuter  Supports :
- Tenir compte des spécificités de la - Documents iconographiques ou audiovisuels variés :
situation de communication (statuts des chansons, affiches publicitaires, séquences de films, B.D., - Adéquation des propos à la
interlo-cuteurs, effet recherché, etc.) tableaux de peinture, supports multimédias, enquêtes, situation de communication
- Respecter les tours de parole entretiens, interviews, sketchs, extraits d’émissions télévisées
- Intervenir de manière appropriée ou radiophoniques, images… - Cohérence du discours
- Demander ou fournir des informations - Textes et faits d’actualité : œuvres littéraires, articles de
supplémentaires presse, manifestations culturelles, exploits scientifiques ou - Clarté des propos
- Faire des mises au point sportifs…
- Correction de la langue
S’auto-évaluer
- Relever les éléments qui ont contribué à la
réussite de son intervention
- Apprécier sa contribution à l’échange

33/90
La lecture
Lire des textes et des documents variés

 La compétence de lecture sera développée de manière évolutive. Sa maîtrise


progressive permettra ainsi de mobiliser et d’intégrer les acquis linguistiques,
littéraires, culturels et méthodologiques en vue d’appréhender des écrits aux enjeux
thématiques et discursifs de plus en plus complexes.

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis linguistiques,
culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et
des documents variés : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), documents
scientifiques et techniques, documents iconographiques… à des fins diverses et ce, en
mobilisant ses acquis linguistiques, littéraires, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et
des documents variés : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), documents
scientifiques et techniques, documents iconographiques… à des fins diverses et ce, en
mobilisant ses acquis linguistiques, littéraires, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

34/90
Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de :
comprendre, analyser et apprécier un texte littéraire (extraits et œuvres intégrales) en le rattachant à son contexte (genre, époque, courant
littéraire…) ;
appréhender d’autres types de documents ( textes documentaires, articles de presse, documents iconographiques) ;
mobiliser ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques pour mieux comprendre et interpréter des textes variés.

Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation


LIRE ET COMPRENDRE : Volume de la voix, débit, accentuation, pauses, liaisons,
– Lire couramment prosodie, ton, etc.
– Lire d’une manière expressive
– Saisir le sens global du texte Les genres littéraires : roman, théâtre, poésie, littérature d’idées
– Livrer ses premières impressions sur le texte
 Roman :
ANALYSER ET INTERPRETER :
- auteur / narrateur / personnage
– Choisir une méthode d’analyse adaptée au type
d’écrit, à ses attentes de lecteur (lecture cursive, - histoire (personnages, événements, temps, lieux)
lecture analytique) - narration : l’organisation narrative et ses modifications - Pertinence de l’analyse
– Décrire le mode de fonctionnement du texte (récit linéaire, retour en arrière, anticipation) - Cohérence de l’interprétation
( organisation, système énonciatif…) - récit/ discours - Correction et précision de la
– Dégager la thématique du texte ( champs - le point de vue langue d’analyse
lexicaux, mots-clés, thèmes récurrents...) - références historiques et culturelles - Efficacité de la démarche
– Caractériser la tonalité du texte ( épique,  Théâtre :
lyrique, pathétique, comique, etc.) - genres théâtraux : tragédie, comédie, drame
– Interpréter les principales figures de style - spécificités du texte théâtral :
– Construire une interprétation cohérente et - actes, scènes, tableau
pertinente - didascalies
- dialogue, monologue, aparté, tirade, réplique
- actes de langage ( menacer, avertir, protester…)
- action dramatique : prologue, intrigue, dénouement
- personnages - effets comiques et effets dramatiques

35/90
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
 Poésie :
- forme fixe et vers libre
- strophe : quatrain, tercet, distique /refrain
- métrique et versification : mètre, accent, rimes
- langue poétique : sons, syntaxe, rythmes ,sens et figures de
style

 Texte d’idées :
- contexte de la réflexion
- thèses en présence
- types de raisonnement ( déductif, analogique, etc.)
- stratégies argumentatives
- types d’arguments et d’exemples

- mots abstraits / mots concrets


- vocabulaire commun, vocabulaire spécifique
MAITRISER LE VOCABULAIRE : - champs lexicaux et champs notionnels
- relations sémantiques (synonymie, antonymie, polysémie)
S’approprier le vocabulaire d’analyse et celui en - vocabulaire de l’affectivité
rapport avec le thème étudié - registres de langue
- sens propre, sens figuré

- Exemples de figures de style* :


comparaison, métaphore, périphrase, métonymie,
accumulation, gradation, antiphrase, etc.

* Ces figures sont données à titre indicatif. Par conséquent, elles ne feront pas l’objet d’un apprentissage systématique. Elles seront étudiées en contexte et
mises au service de la construction du sens.

36/90
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation

APPRÉCIER ET RENDRE COMPTE : Remarque :


Exprimer oralement et/ou par écrit un point de vue
personnel sur l’un ou l’autre des aspects du texte Les textes à étudier appartiennent à la littérature française et
(contenu, écriture, portée générale) francophone mais le recours à quelques textes traduits n’est pas
à exclure.
S’AUTO-EVALUER :
Décrire et justifier ses démarches de lecture et de Œuvres intégrales :
compréhension  Module de lecture
EXPLOITER SES LECTURES : - une pièce de théâtre du 17e siècle : une comédie de Molière
– Réinvestir ses acquis lexicaux et culturels - un conte philosophique du 18e siècle ou un récit du 20e siècle.
– Etablir des rapports entre les textes lus  Bibliothèque de classe : œuvres
– Elargir son champ de lecture variées

LIRE L’IMAGE :

– Lire et interpréter l’image ( dégager les


spécificités de l’image, en analyser les
fonctions)
– Prendre conscience de l’impact de l’image - affiches et spots publicitaires, séquences de films…
– Mettre en relation texte et image - formes et couleurs
- jeux de lignes et de lumière
- rapport texte / image

37/90
L’écriture
Écrire des textes variés

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes argumentatifs, de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de
communication. Il mobilise, à cet effet, ses connaissances littéraires ses acquis
linguistiques, discursifs et culturels, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la
situation d’écrit.

Remarque : Seules les capacités indiquées en caractères gras font l’objet d’un apprentissage structuré et/
ou d’une consolidation.

* En 3ème A. Lettres, l’accent sera mis sur le texte explicatif

38/90
Répartition des capacités à développer

Niveau 1ère année 2ème année 3ème année 4ème année


Capacité

Raconter
en décrivant
en faisant parler C I I I

Informer C I I I

Expliquer A C I I

Argumenter A A C I

Résumer S A C I

Rendre compte S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I = Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :
Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’écrit de plus en plus complexes.

39/90
Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des textes argumentatifs, de faire des résumés et
des compte rendus à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet effet, ses connaissances littéraires, ses acquis culturels,
linguistiques et discursifs, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Critères
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques
d’évaluation
REDIGER UN TEXTE
ARGUMENTATIF / EXPLICATIF :
Comprendre le sujet
- distinguer les parties du sujet
- identifier le problème posé / le phénomène - Les paramètres de la situation de
à analyser communication : le destinateur (statut et
- repérer les mots clés mode d’implication), le destinataire, le
- identifier les tâches à accomplir référent, le lieu, le temps, l’intention de
- déterminer le type de texte à produire communication
Rechercher les idées
Planifier Élaborer le plan
- sélectionner les contenus thématiques et les
- thèses / arguments / exemples
matériaux linguistiques
- Informations (données chiffrées, tableaux….)
- structurer sa pensée
- classer et hiérarchiser les arguments
- prévoir les moments d’insertion des
Organisation des idées :
citations et des exemples
- progression de l’argumentation (parties du
texte à produire, idées, arguments, exemples,
citations, etc.)
- selection et organisation des informations

40/90
Capacités Contenus discursifs et Supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
Rédiger : - Introduction Toutes les ressources de la langue et du discours - Adéquation avec la
- Développement des différentes parties du texte sont mises en œuvre pour la cohésion et la situation de communi-
- Conclusion cohérence du texte à produire. On insistera cation
- Transitions cependant sur les contenus suivants : - Cohérence textuelle
- Pertinence des
Mettre - types de phrases
arguments et des
en texte - relation lexicale (synonymie, antonymie, - formes de phrases et effets de sens (forme exemples
polysémie) passive, forme négative) - Correction linguistique
- champs lexicaux - adverbes d’énonciation - Présentation matérielle
- type de vocabulaire ( abstrait/concret) - discours rapporté ( direct, indirect)
- substituts lexicaux et pronominaux - registres de langue
- connecteurs logiques et connecteurs d’énumération - modes et temps ( concordance des temps)
- figures d’analogie ( comparaison, métaphore) - interrogation indirecte
- figures de substitution ( périphrase, métonymie) - subordination et relations logiques (cause,
conséquence, hypothèse, concession,
Relire et - Correction des erreurs repérées comparaison)
réécrire - Réécriture totale ou partielle du texte en fonction - vocabulaire de l’explication et de
Reviser (s’auto- des critères élaborés collectivement (suppression, l’argumentation
corriger) déplacement , ajout, substitution) - vocabulaire en rapport avec les thèmes étudiés
- l’organisation du texte source (schéma narratif,
stratégies argumentatives)
- le système énonciatif

41/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
Planifier Répondre à des questions dans
le cadre d’une étude de texte.
- Comprendre la question / la o aspects interrogés : contenu sémantique et
consigne : techniques d’écriture
 saisir l’objet de la question o idées en rapport avec la question
 identifier la tâche demandée
- Vocabulaire en rapport avec
- Repérer les éléments de réponse
le thème
- Vocabulaire d’analyse
- Organiser les éléments retenus o indices textuels
Mettre en Rédiger la réponse - réponse justifiée
texte - insertion des indices textuels
Réviser Relire la réponse - adéquation de la réponse à la question
- correction linguistique
- présentation matérielle
Faire un compte rendu o œuvres intégrales, extraits, textes
- La nominalisation - fiabilité des informa-
- réunir les informations en documentaires, documents audio-visuels,
- La caractérisation tions
prenant des notes débats
- La substitution - cohérence textuelle
- sélectionner les informations
- Les termes génériques - correction linguistique
Planifier essentielles (événements,
- Les tournures imper- - présentation matérielle
enjeux)
sonnelles
- classer les éléments retenus en
- La passivation
prenant en compte la visée
- Le présent intemporel
informative
- Vocabulaire et tournures
Rédiger le compte rendu - récit, synthèse de documents, description, en rapport avec le texte
Mettre en
(procéder à des synthèses) analyse source
texte

42/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
- Fidélité au support
RESUMER UN TEXTE - Fiabilité des
Comprendre le texte source : Textes variées : narratifs, argumentatifs, informations
- en saisir les idées essentielles explicatifs : - Cohérence textuelle
Planifier
- identifier le système d’énonciation - Correction linguistique
- organisation du texte source
- en dégager l’organisation - Présentation matérielle
- système énonciatif
- enchaînement des idées
- Les champs lexicaux
- respecter le système énonciatif
- Rédaction du résumé - Les articulateurs (logiques,
-
conserver les éléments essentiels - reformulation temporels)
Mettre
du texte source - organisation du texte source (schéma - Les temps verbaux
en texte
- rester fidèle à l’intention de narratif, stratégies argumentatives)
communication - système énonciatif
- reformuler dans sa propre langue
- Correction des erreurs repérées
- Reformulation (suppression, dépla-
Réviser S’auto-évaluer
cement, ajout, substitution)
- Réécriture totale ou partielle du texte
Remarques :
1) Sachant que le classement des textes par type ne rend pas compte de la complexité de l’écrit, le professeur veillera à proposer des situations d’écriture favorisant
l’intégration dans une même production de séquences appartenant à des types de textes différents.
2) Le développement des capacités en rapport avec les types d’écrits au programme suppose l’entraînement des élèves à la réécriture (Imitation, transformation, etc.) de
textes lus et/ou étudiés.
Exemples d’exercices d’imitation et de transformation :
- changer la tonalité d’un texte ;
- reprendre une forme (une structure, une stratégie, un mode d’énonciation, un champ lexical…) pour traiter d’un autre sujet, pour défendre ou rejeter une thèse
différente ;
- imiter un poème en reprenant les structures syntaxiques récurrentes ;
- transformer en amplifiant ou en condensant une séquence narrative ;
- etc.
3) Dans le cadre du travail sur le résumé, on se limitera à des exercices de réduction et de reformulation tout en évitant les dérives technicistes.

43/90
Sections :

Sciences expérimentales
Mathématiques
Sciences techniques
Sciences de l’informatique
Economie & Gestion

44/90
L’oral
Communiquer oralement

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

Remarques :

 En 1ère année secondaire, la capacité « discuter » vise essentiellement le dialogue et la


conversation. En 2ème année, elle est développée à travers la prise de position et la participation
à un débat. En 3ème et 4ème années, elle porte sur l’expression d’un point de vue personnel et se
rattache, donc, à l’argumentation.
 Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un apprentissage structuré
et / ou d’une consolidation. En 4ème année, une importance particulière sera accordée à la
capacité « exposer » : l’exercice de l’exposé appelle un travail plus élaboré que la simple
présentation mise en place et développée dans les niveaux antérieurs.

45/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité

Informer/s’informer C I I I

Présenter C I I I

Exposer S A C C

Expliquer/justifier C I I I

Discuter S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I =Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :

Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’oral de plus en plus complexes.

46/90
Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer /
s’informer, présenter / exposer, expliquer / justifier et discuter. Il mobilise à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques dans des
situations de communication liées aux contextes scolaire et social.
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
Réception  Contenus :
Ecouter : adopter une attitude d’écoute favorable à la réception  Règles et spécificités de la communication
des propos d’ autrui orale :
- respect de l’autre - Adéquation des
Comprendre : propos à la situation
- comprendre le message en tenant compte des composantes - écoute attentive
- respect des tours de parole de communication
verbales, para-verbales et non verbales ;
- prise en compte des propos d’autrui - Cohérence du
- saisir l’implicite dans le discours d’autrui
- recours au para-verbal ( intonation, débit, ton, etc.) discours
- identifier et apprécier la stratégie argumentative adoptée
et au non-verbal (regard, geste, attitude…) - Clarté des propos
- distinguer arguments / opinions / exemples
- reformuler les propos d’autrui  Contenu thématique et culturel :
- saisir l’intention de communication - Sujets en rapport avec les textes lus : œuvres
- saisir les spécificités de la situation de communication (débat – intégrales ou extraits - Correction de la
entretien – enquête – exposé – etc.) - Sujets en rapport avec les thèmes au programme langue
- distinguer l’essentiel de l‘accessoire - Sujets d’actualité, problèmes de société adaptés
aux préoccupations de l’élève
- hiérarchiser les informations et/ou les arguments
Production Prendre la parole :  Contenu linguistique propre au code oral*:
Interaction - s’exprimer d’une manière claire et audible - Les éléments prosodiques
- prendre en compte les règles spécifiques à chaque situation de - L’interrogation directe et indirecte / Le discours
communication (débat – entretien – enquête – exposé – etc.) rapporté
- se servir de ses notes - Les registres de langue (courant et familier)
- rester dans le sujet - Les procédés de reprise
- recourir à différents procédés permettant de maintenir et de Les relations logiques
-
faciliter la communication (éléments assurant la fonction - L’emploi des modes et des temps verbaux
phatique) - L’expression de la comparaison
- s’exprimer en utilisant le registre de langue approprié - La concordance des temps
- choisir les éléments prosodiques adéquats (élocution, intonation, - La nominalisation
rythme…) - La caractérisation
* Ce contenu ne fera pas l’objet d’un apprentissage systématique . Il constitue une ressource que l’élève peut mobiliser pour réaliser les actes de
parole programmés.

47/90
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
Exposer : ♦ Contenu lexical :
▪ annoncer, suivre (et éventuellement) rappeler le plan, - Vocabulaire relatif à la communication orale
▪ intégrer les arguments et/ou les exemples d’autrui dans - L’expression de l’opinion et de la
sa propre stratégie argumentative modalisation (verbes, substantifs, adverbes
▪ présenter des informations et exprimer son point de vue de modalisateurs…)
manière à susciter et à maintenir l’intérêt de son public,
- La reformulation (les moyens d’expression
▪ choisir, classer et mettre en valeur des arguments et des
exemples,
d’ordre métalinguistique)
▪ se détacher de ses notes écrites - Vocabulaire relatif aux thèmes traités
▪ gérer le temps de parole
▪ se servir d’outils et techniques pour convaincre son
auditoire : utiliser judicieusement des auxiliaires (tableaux,
schémas, graphiques, documents multimédias, etc. )

Réagir / Interagir :
– se situer par rapport aux propos entendus en exprimant un  Supports :
sentiment, une opinion… - Documents iconographiques ou audiovisuels
– rendre compte de sa compréhension variés : chansons, affiches publicitaires, séquences
– reformuler les propos d’autrui de films, B.D., tableaux de peinture, supports
– réguler et/ou reconsidérer son point de vue en fonction des multimédias, enquêtes, entretiens, interviews,
interactions en cours sketchs, extraits d’émissions télévisées ou
– savoir demander des explications pour vérifier et/ou améliorer radiophoniques, images…
sa compréhension - Textes et faits d’actualité : œuvres littéraires,
– prendre position : soutenir un point de vue de manière à articles de presse, manifestations culturelles,
obtenir l’adhésion de son auditoire, reformuler l’opinion exploits scientifiques ou sportifs…
d’autrui en vue de la défendre, la critiquer, la préciser, la
nuancer …

S’auto-évaluer
– relever les éléments qui ont contribué à la réussite de son
intervention
– apprécier sa contribution à l’échange
– mesurer l’impact de la stratégie argumentative mise en œuvre

48/90
La lecture
Lire des textes et des documents variés

 La compétence de lecture sera développée de manière évolutive. Sa maîtrise


progressive permettra ainsi de mobiliser et d’intégrer les acquis linguistiques,
littéraires, culturels et méthodologiques en vue d’appréhender des écrits aux enjeux
thématiques et discursifs de plus en plus complexes.

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis linguistiques,
culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et
des documents variés : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), documents
scientifiques et techniques, documents iconographiques… à des fins diverses et ce, en
mobilisant ses acquis linguistiques, littéraires, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et
des documents variés : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), documents
scientifiques et techniques, documents iconographiques… à des fins diverses et ce, en
mobilisant ses acquis linguistiques, littéraires, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

49/90
Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et des documents variés : textes littéraires
(extraits, œuvres intégrales), documents scientifiques et techniques, documents iconographiques (caricatures, affiches publicitaires,
films...) à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement
et/ou par écrit

Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation


LIRE ET COMPRENDRE :
– Lire de façon expressive - Volume de la voix, débit, accentuation, pauses,
– Choisir une méthode de lecture adaptée au type liaisons, prosodie, etc.
d’écrit et à ses attentes de lecteur (lecture cursive,
lecture analytique)
- Pertinence de l’analyse
– Situer le texte dans son contexte historique et
- Grands repères historiques, littéraires et culturels
culturel
– Caractériser le texte (genre, type,) - Cohérence de l’interprétation
- Genre littéraire / non littéraire
– Comprendre globalement un texte
ANALYSER ET INTERPRETER :
- Typologie des textes - Correction linguistique
– Dégager les composantes d’un texte et en saisir les
spécificités (niveaux énonciatif, référentiel,
- Niveaux énonciatif, organisationnel, référentiel,
organisationnel, stylistique, etc.)
stylistique
– Construire la signification du texte en mettant en
EXTRAITS :
relation ses diverses composantes
- Textes littéraires (poésie, roman, théâtre, essai)
– Saisir la portée du texte (littéraire, culturelle,
éthique, etc.) et / ou son intérêt documentaire - Articles de presse, petites annonces, messages
APPRÉCIER ET RENDRE COMPTE : publicitaires, etc.
– Réagir au texte en exprimant oralement et/ou par - Textes scientifiques et techniques, documents
écrit un point de vue personnel sur l’un ou l’autre multimédia
de ses aspects (contenu, écriture, portée) Remarque :
– Apprécier la singularité du texte ou du document Les textes à étudier appartiennent à la littérature
(thème, information, stratégie argumentative, mode française et francophone mais le recours à quelques
d’organisation, écriture…) textes traduits n’est pas à exclure.

50/90
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
S’AUTO-EVALUER :
– Décrire sa propre démarche de compréhension ŒUVRES INTÉGRALES :
– Justifier ses choix de lecteur  Module de lecture :
- Contes et nouvelles
- Roman (XIXème et XXème siècles), roman policier,
EXPLOITER SES LECTURES : de science fiction
- Théâtre (XVIIème siècle) : une comédie de
– Réinvestir ses acquis littéraires, culturels, Molière
lexicaux et méthodologiques - Deux œuvres : - une nouvelle ou un roman
– Etablir des rapports entre les textes lus - une pièce de théâtre
– Elargir son champ de lecture (motivation à la Sections : Mathématiques / Sciences expérimentales /
lecture et autonomie) Economie et gestion / Sciences techniques.
- Deux œuvres :
 une nouvelle ou un roman
 une pièce de théâtre
Section Sciences de l’informatique :
- Une œuvre : un roman ou une pièce de théâtre.
LIRE L’IMAGE  Bibliothèque de classe : Œuvres variées
– Identifier le genre de l’image
– Identifier globalement les techniques de l’image
(cadre, plan, point de vue, couleurs…) Caricature, affiche ou spot publicitaire, séquence
– Expliciter les fonctions de l’image (raconter, filmique…
informer, expliquer, illustrer, séduire,
émouvoir…)
– Prendre conscience de l’impact de l’image

51/90
L’écriture
Écrire des textes variés

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à
cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre
des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise,
à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en
œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Remarque : Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un
apprentissage structuré et/ ou d’une consolidation.

52/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité

Raconter en décrivant
en faisant parler C I I I

Informer C I I I

Expliquer A C I I

Argumenter A A C I

Résumer S A C I

Rendre compte S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I =Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :
Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’écrit de plus en plus complexes.

53/90
Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des textes de types variés (narratif, descriptif,
informatif, explicatif et argumentatif), de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à
cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation

PRODUIRE UN TEXTE
EXPLICATIF/ARGUMENTATIF
Préciser la situation de
communication - Les paramètres de la situation - Temps du récit et temps du
de communication : le discours (morphologie et
valeur d’emploi) - Adéquation avec la situation
destinateur (statut et mode
- Expression de l’opinion de communication
d’implication), le destinataire,
- Substitution (pronominale et
le référent, le lieu, le temps, - Cohérence textuelle
lexicale)
l’intention de communication
- Enonciation : neutralité ou
implication de l’énonciateur - Correction linguistique
Planifier (modalisateurs)
- Pertinence des arguments et
- Objet de l’explication : un - Liens logiques : cause, consé- des exemples
phénomène (social, naturel…), quence, but, opposition,
un fait (fait divers, fait hypothèse, concession - Présentation matérielle
scientifique…), une idée, un
concept, un mode de - Vocabulaire appréciatif /
fonctionnement (entreprise, dépréciatif
machine…), un concours, un - Modes : conditionnel,
site web… subjonctif

54/90
Critères
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques
d’évaluation
Planifier Rechercher les idées / les informations - Informations (données chiffrées, schémas,
tableaux…)
- Éléments constitutifs de l’argumentation :
• thèse : défendre / rejeter une thèse, exprimer un
point de vue nuancé
• arguments : types d’arguments (arguments
logiques, arguments d’autorité, etc.)
• exemples et citations : illustrer, renforcer,
confirmer
- Variété et pertinence des arguments et des
exemples
- Vocabulaire de l’explication
Mettre Elaborer un plan - Sélection et organisation des informations et de l’argumentation
en texte (parties du texte à produire, idées, informations) - Vocabulaire servant à
insérer des exemples, des
- Organisation / progression de l’argumentation arguments et des citations
(parties du texte à produire, idées, arguments, etc.) - Vocabulaire en rapport avec
en fonction de la stratégie adoptée les thèmes étudiés
Rédiger : - Classement des arguments et des exemples
- l’introduction - Développement et articulation des diffé-rentes
- Le développement parties du texte les unes avec les autres
- la conclusion - Les transitions
Réviser - Correction des erreurs repérées (orthographe,
syntaxe, conjugaison, répétitions inutiles)
S’auto- évaluer - Ponctuation
- Réécriture totale ou partielle du texte en fonction
des critères élaborés collectivement (suppression,
déplacement, ajout, substitution)

55/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
Planifier REPONDRE A DES QUESTIONS
DANS LE CADRE D'UNE ETUDE
DE TEXTE.
- Comprendre la question :
 saisir l’objet de la question
- aspects interrogés : contenu sémantique et
 identifier la tâche demandée techniques d’écriture
- Repérer les éléments de réponse
- idées en rapport avec la question
- indices textuels
- Organiser les éléments retenus - Vocabulaire en rapport
avec le thème
- Vocabulaire d’analyse

Mettre en Rédiger la réponse - réponse justifiée


texte - insertion des indices textuels

Réviser Relire la réponse - adéquation de la réponse à la question


- correction linguistique
- présentation matérielle

56/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation

RESUMER UN TEXTE
Planifier Analyser le texte source de façon
à: Textes variés : narratifs, argumentatifs,
- en saisir les idées essentielles explicatifs
- en dégager l’organisation - organisation du texte source (schéma
- en reconnaître le système narratif, stratégies argumentatives)
d’énonciation système énonciatif
.. - enchaînement des idées - Fidélité au support
- Fiabilité des informa-
Mettre en Rédiger le résumé - Les champs lexicaux tions
texte - respecter le système énonciatif - Les articulateurs (logiques, - Cohérence textuelle
- conserver les éléments essentiels temporels) - Correction linguistique
du texte source - Les temps verbaux - Présentation matérielle
- en suivre la progression - reformulation
Réviser - Correction des erreurs repérées
S’auto- évaluer (orthographe, syntaxe, conjugaison,
répétitions inutiles)
- Ponctuation
- Réécriture totale ou partielle du texte
en fonction des critères élaborés
collectivement (suppression, dépla-
cement, ajout, substitution)

Remarque : Dans le cadre du travail sur le résumé, on se limitera à des exercices de réduction et de reformulation tout en évitant les dérives technicistes.

57/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
œuvre intégrale, extrait, lectures
documentaires, documents iconographiques
Planifier FAIRE UN COMPTE RENDU
- sélectionner les informations – La nominalisation
essentielles (événements, - Fiabilité des
– La caractérisation informa-tions
enjeux) – La substitution
- Cohérence textuelle
- classer les éléments retenus – Les termes génériques
- Correction
- prendre en compte la visée – Les tournures imper-
linguistique
informative du texte sonnelles
- Présentation
Mettre en Rédiger le compte rendu : - Correction des erreurs repérées – La passivation matérielle
texte - procéder à des synthèses (orthographe, syntaxe, conjugaison, – Le présent intemporel
– Vocabulaire et tournu- - Volume du texte à
- prendre en compte l’intention de répétitions inutiles)
res en rapport avec le produire
communication - Ponctuation
- Réécriture totale ou partielle du texte en texte source
S’auto-évaluer
Réviser - respecter la forme du texte à imiter fonction des critères élaborés
collectivement (suppression, déplacement,
ajout, substitution)

Remarques :
1) Sachant que le classement des textes par type ne rend pas compte de la complexité de l’écrit, le professeur veillera à proposer des situations d’écriture
favorisant l’intégration dans une même production de séquences appartenant à des types de textes différents.
2) Le développement des capacités en rapport avec les types d’écrits au programme suppose l’entraînement des élèves à la réécriture (Imitation,
transformation, etc.) de textes lus et/ou étudiés.
Exemples d’exercices d’imitation et de transformation :
- changer la tonalité d’un texte ;
- reprendre une forme (une structure , une stratégie, un mode d’énonciation, un champ lexical …) pour traiter d’un autre sujet , pour défendre
ou rejeter une thèse différente ;
- imiter un poème en reprenant les structures syntaxiques récurrentes ;
- transformer en amplifiant ou en condensant une séquence narrative ;
- etc.

58/90
59/90
Section :

Lettres

60/90
L’oral
Communiquer oralement

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

Remarques :

 En 1ère année secondaire, la capacité « discuter » vise essentiellement le dialogue et la


conversation. En 2ème année, elle est développée à travers la prise de position et la participation à
un débat. En 3ème et 4ème années, elle porte sur l’expression d’un point de vue personnel et se
rattache, donc, à l’argumentation.
 Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un apprentissage structuré et
/ ou d’une consolidation. En 4ème année, une importance particulière sera accordée à la capacité
« exposer » : l’exercice de l’exposé appelle un travail plus élaboré que la simple présentation mise
en place et développée dans les niveaux antérieurs.

61/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité

Informer/s’informer C I I I

Présenter C I I I

Exposer S A C C

Expliquer/justifier C I I I

Discuter S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I =Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :

Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’oral de plus en plus complexes.

62/90
Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre et de produire des énoncés oraux variés, pour
informer / s’informer, présenter / exposer, expliquer / justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et
méthodologiques dans des situations de communication liées aux contextes scolaire et social.
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
Ecouter et comprendre :  Contenu thématique et culturel :
- Identifier et retenir les informations - Sujets en rapport avec les textes lus : œuvres intégrales ou
essentielles extraits
- Saisir l’intention de l’interlocuteur - Documents audiovisuels : sketchs, extraits d’émissions télévisées
- Interpréter les indices linguistiques et ou radiophoniques…
extra-linguistiques
- Saisir la part de l’implicite (sous-entendu, - Sujets en rapport avec les thèmes au programme
présupposé ) - Sujets d’actualité, problèmes de société en rapport avec les
préoccupations de l’élève - Adéquation des propos à la
situation de communication
Exposer
- Produire un discours clair et cohérent  Contenu linguistique à mobiliser :*
- Modalisateurs (verbes, adjectifs, adverbes, modes et temps) - Cohérence du discours
- S’exprimer dans une langue correcte
- Se détacher de ses notes - Registres de langue
- Types et formes de phrases et actes de langage - Clarté des propos
- Maintenir le contact avec l’auditoire en
mettant à profit le non-verbal et le para- - Formes d’adresse (officielle, formelle, neutre, familière, intime)
- Déictiques (marques renvoyant à la situation d’énonciation que - Correction de la langue
verbal
- Utiliser judicieusement des auxiliaires partagent les interlocuteurs)
(tableaux, schémas, graphiques, matériel - Accents et pauses
audiovisuel) - Relations logiques
- Bien gérer le temps imparti à l’exposé - Connecteurs (d’énumération, argumentatifs et de reformulation)

* Ce contenu ne fera pas l’objet d’un apprentissage systématique . Il constitue une ressource que l’élève peut mobiliser pour réaliser les actes de
parole programmés.

63/90
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
Discuter
- Tenir compte des spécificités de la situation - Appuis du discours
de communication (statuts des interlocuteurs, - Vocabulaire relatif aux thèmes traités
effet recherché, etc.)

- Respecter les tours de parole


- Intervenir de manière appropriée et faire Supports :
progresser l’échange
- Demander ou fournir des informations - Enregistrements divers : séquences de films, publicité, émission
supplémentaires télévisées, chansons, etc.
- Faire des mises au point - Textes variés : textes en rapport avec les thèmes aux programmes,
œuvres lues ;
- Sujets d’actualité : événements culturels, scientifiques, sportifs, etc.
S’auto-évaluer
- Relever les éléments qui ont contribué à la
réussite de son intervention
- Apprécier sa contribution à l’échange

64/90
La lecture
Lire des textes et des documents variés

 La compétence de lecture sera développée de manière évolutive. Sa maîtrise


progressive permettra ainsi de mobiliser et d’intégrer les acquis linguistiques,
littéraires, culturels et méthodologiques en vue d’appréhender des écrits aux enjeux
thématiques et discursifs de plus en plus complexes.

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis linguistiques,
culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de :


- comprendre, analyser et apprécier un texte littéraire (extraits et œuvres intégrales) en le
rattachant à son contexte (genre, époque, courant littéraire…) ;
- appréhender d’autres types de documents (textes documentaires, articles de presse,
documents iconographiques) ;
- mobiliser ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques pour mieux comprendre
et interpréter des textes variés.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de :


- comprendre, analyser et apprécier un texte littéraire (extraits et œuvres intégrales) en le
rattachant à son contexte (genre, époque, courant littéraire…) ;
- appréhender d’autres types de documents ( textes documentaires, articles de presse,
documents iconographiques) ;
- mobiliser ses connaissances littéraires, ses acquis culturels, linguistiques et
méthodologiques pour mieux comprendre et interpréter des textes variés.

65/90
Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de :
comprendre, analyser et apprécier un texte littéraire (extraits et œuvres intégrales) en le rattachant à son contexte (genre, époque, courant littéraire…) ;
appréhender d’autres types de documents ( textes documentaires, articles de presse, documents iconographiques) ;
mobiliser ses connaissances littéraires, ses acquis culturels, linguistiques et méthodologiques pour mieux comprendre et interpréter des textes variés.

Capacités Contenus Critères d’évaluation


LIRE ET COMPRENDRE :
- Lire d’une manière expressive Volume de la voix, débit, accentuation, pauses,
- Saisir le sens global du texte liaisons, prosodie, ton, etc.
- Livrer ses premières impressions sur le texte
Les genres littéraires : roman, théâtre, poésie

ANALYSER ET INTERPRETER :  Roman :


- Choisir une méthode d’analyse adaptée au type - auteur / narrateur / personnage
d’écrit, à ses attentes de lecteur (lecture cursive, - histoire (personnages, événements, temps, lieux)  Pertinence de l’analyse
lecture analytique) - narration : l’organisation narrative et ses  Cohérence de l’interprétation
- Décrire le mode de fonctionnement du texte modifications (récit linéaire, anticipation, retour  Exactitude des connaissances littéraires
(organisation, système énonciatif…) en arrière, ellipse narrative)  Correction et précision de la langue
- Dégager la thématique du texte ( champs - modes d’insertion et fonctions de la description d’analyse
lexicaux, mots-clés, thèmes récurrents...) - récit/ discours  Efficacité de la démarche
- Caractériser la tonalité du texte ( épique, lyrique, - le point de vue
pathétique, comique, etc.) - références littéraires, historiques et culturelles
- Mettre le texte en relation avec :
 Le contexte historique et littéraire
 La biographie de l’auteur
 D’autres textes du même auteur ou non
- Identifier et interpréter les figures de style les
plus importantes.

66/90
Capacités Contenus Critères d’évaluation
 Théâtre
- genres théâtraux : tragédie, tragi-comédie, comédie et drame
- caractéristiques du texte théâtral
- actes, scènes et tableaux
- didascalies
- dialogue, monologue, aparté, tirade, réplique
- actes de langage ( menacer, avertir, protester…)
– Construire une interprétation cohérente et - action dramatique : prologue, intrigue, dénouement
pertinente - personnages ( désignation et symbolique)
– Rattacher le texte à l’actualité - effets comiques et effets dramatiques
 Poésie
- forme fixe ( sonnet, ballade…) et vers libre
- strophe : quatrain, tercet, distique /refrain
- métrique et versification : mètre, accent , rimes
- vers et syntaxe : enjambement, rejet et contre-rejet
- langue poétique : sons, syntaxe, rythmes ,sens et figures de style
- poème en prose
MAITRISER LE VOCABULAIRE :  Texte d’idées :
- contexte de la réflexion
S’approprier le vocabulaire d’analyse et celui en - thèses en présence
rapport avec le thème étudié - types de raisonnement ( déductif, analogique,
etc.)
- stratégies argumentatives
- types d’arguments et d’exemples
- dénotation, connotation
- mots abstraits / mots concrets
- vocabulaire commun, vocabulaire spécifique
- champs lexicaux et champs notionnels
- relations sémantiques (synonymie, antonymie,
polysémie)
- vocabulaire de l’affectivité
- registres de langue
- sens propre, sens figuré
67/90
Capacités Contenus Critères d’évaluation
S’AUTO-EVALUER :
Décrire et justifier ses démarches de lecture Exemples de figures de style*: litote, euphémisme, antiphrase
et de compréhension hyperbole, gradation, oxymore, antithèse, chiasme
EXPLOITER SES LECTURES :
– Réinvestir ses connaissances littéraires, ses
acquis lexicaux et culturels Remarque :
– Etablir des rapports entre les textes lus Les textes à étudier appartiennent à la littérature française et
– Elargir son champ de lecture francophone mais le recours à quelques textes traduits n’est pas à
exclure.
Œuvres intégrales :
 Module de lecture
- un roman du 19e siècle
- un roman ou une pièce de théâtre du 20e siècle
LIRE L’IMAGE :  Bibliothèque de classe : œuvres variées
– Lire et interpréter l’image (dégager les
spécificités de l’image, en analyser les
fonctions) - affiches et spots publicitaires
– Prendre conscience de l’impact de l’image - séquences de films…
– Mettre en relation texte et image - formes et couleurs
- jeux de lignes et de lumière
- rapport texte / image

* Ces figures sont données à titre indicatif. Par conséquent, elles ne feront pas l’objet d’un apprentissage systématique. Elles seront étudiées en contexte et
mises au service de la construction du sens.

68/90
L’écriture
Écrire des textes variés

ère
1/ Au terme de la 1 année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à
cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre
des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise,
à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en
œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes argumentatifs, de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de
communication. Il mobilise, à cet effet, ses connaissances littéraires ses acquis
linguistiques, discursifs et culturels, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la
situation d’écrit.

Remarque : Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un
apprentissage structuré et/ ou d’une consolidation.

* En 4ème A. Lettres, l’accent sera mis sur le texte explicatif.

69/90
Répartition des capacités à développer

Niveau 1ère année 2ème année 3ème année 4ème année


Capacité

Raconter
en décrivant
en faisant parler C I I I

Informer C I I I

Expliquer A C I I

Argumenter A A C I

Résumer S A C I

Rendre compte S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I =Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :
Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’écrit de plus en plus complexes.

70/90
Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des textes argumentatifs, de faire des résumés et
des compte rendus à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet effet, ses connaissances littéraires, ses acquis culturels,
linguistiques et discursifs, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Capacités Contenus discursifs et Supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation


PRODUIRE UN ESSAI
Comprendre le sujet
- distinguer les parties du sujet - Les paramètres de la situation de
- identifier le problème posé communication : le destinateur (statut et
- repérer les mots clés mode d’implication), le destinataire, le
- identifier les tâches à accomplir référent, le lieu, le temps, l’intention de
- déterminer le type de texte à produire communication
Rechercher les idées
rechercher les idées, les citations, les - Thèses / arguments / exemples
arguments et les exemples - Informations (données chiffrées,
Planifier tableaux….)
Élaborer un plan
- sélectionner les contenus thématiques et
les matériaux linguistiques - Organisation des idées :
- structurer sa pensée  progression de l’argumentation (parties du
- classer et hiérarchiser les arguments texte à produire, idées, arguments,
- prévoir les moments d’insertion des exemples, citations, etc.)
citations et des exemples  sélection et organisation des informations

71/90
Capacités Contenus discursifs et Supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
Toutes les ressources de la langue et du discours sont - Adéquation avec la
mises en œuvre pour la cohésion et la cohérence du texte situation de communica-
à produire. On insistera cependant sur les contenus tion
suivants : - Cohérence textuelle
- Pertinence des arguments
- formes de phrases et effets de sens (forme passive, et des exemples
forme emphatique) - Correction linguistique
- discours rapportés (indirect, indirect libre) - Présentation matérielle
- Introduction
- conditionnel et subjonctif dans la phrase simple)
Mettre en - Développement
Rédiger - registres de langue
texte - Conclusion
- Transitions
- subordination ( vue d’ensemble)
- subordonnées de cause introduites par ‘’puisque’’,
‘’sous prétexte que’’, ‘’ non que… mais…’’
- subordonnées de concession introduites par ‘’quand
bien même’’, ‘’quelque …que…’’, ‘’tout…que…’
- subordonnées de conséquence introduites par
‘’trop…pour que…’’, ‘’assez…pour que…’’
- modes et concordance des temps

72/90
Critères
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques
d’évaluation
- substitution totale, substitution partielle
Réviser Relire et réécrire - champs lexicaux
(s’auto-corriger ) - dénotation/ connotation
- réécrire totalement et/ou en partie le - connecteurs logiques,
texte ( déplacement, suppression, - Correction des erreurs repérées
ajout, substitution) - Réécriture totale ou partielle du texte en fonction
- corriger des erreurs ponctuelles des critères élaborés collectivement ( suppression,
déplacement , ajout, substitution)
Planifier Répondre à des questions dans le
cadre d’une étude de texte.
- Comprendre la question :
 saisir l’objet - vocabulaire en rapport
de la avec le texte
question - vocabulaire d’analyse
 identifier la - aspects interrogés : contenu sémantique et
tâche techniques d’écriture
demandée - idées en rapport avec la question
- Repérer les éléments de réponse - indices textuels

- Organiser les éléments retenus


Mettre en Rédiger la réponse - réponse justifiée
texte - insertion des indices textuels
Réviser Relire la réponse - adéquation de la réponse à la question
- correction linguistique
- présentation matérielle

73/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
FAIRE UN COMPTE RENDU : - fiabilité des informations
- réunir les informations en prenant œuvres intégrales, extraits, textes - cohérence textuelle
des notes, documentaires - correction linguistique
- sélectionner les informations - présentation matérielle
Planifier essentielles (événements, enjeux)
- classer les éléments retenus en -
La nominalisation
prenant en compte la visée -
La caractérisation
informative -
La substitution
Rédiger le compte rendu (procéder à -
Les termes génériques
des synthèses) -
Les tournures imperson-
nelles
Mettre
- La passivation
en texte - récit, synthèse de documents,
- Présent intemporel
description, analyse
- Vocabulaire et tournures
en rapport avec le texte
S’auto-évaluer Cohérence d’ensemble
source
- Contenu thématique
- Vocabulaire
Réviser - Connecteurs syntaxiques
- Orthographe et conjugaison
- Présentation matérielle (ponctuation,
alinéa…)

74/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
RESUMER UN TEXTE
Comprendre le texte source : - Fidélité au support
- identifier le système d’énonciation Textes variées : narratifs, - Fiabilité des informations
- dégager la thèse, les arguments et argumentatifs, explicatifs : - Cohérence textuelle
Planifier
les exemples - organisation du texte source - Correction linguistique
- dégager la visée argumentative - système énonciatif - Présentation matérielle
(schéma argumentatif, relations - enchaînement des idées
logiques explicite et/ou implicites)
- Les champs lexicaux
- respecter le système énonciatif - Les articulateurs (logiques,
- reformulation temporels)
Mettre - conserver les éléments essentiels du
- organisation du texte source - Les temps verbaux
en texte texte source
(schéma narratif, stratégies
- rester fidèle à l’intention de
argumentatives)
communication
- système énonciatif
- reformuler dans sa propre langue
Correction des erreurs repérés
- Reformulation (suppression,
S’auto-
déplacement, ajout, substitution)
évaluer
- Réécriture totale ou partielle du
texte
Remarques :
1) Sachant que le classement des textes par type ne rend pas compte de la complexité de l’écrit, le professeur veillera à proposer des situations d’écriture favorisant
l’intégration dans une même production de séquences appartenant à des types de textes différents.
2) Le développement des capacités en rapport avec les types d’écrits au programme suppose l’entraînement des élèves à la réécriture (Imitation, transformation, etc.) de
textes lus et/ou étudiés.
Exemples d’exercices d’imitation et de transformation :
- changer la tonalité d’un texte ;
- reprendre une forme (une structure , une stratégie, un mode d’énonciation, un champ lexical …) pour traiter d’un autre sujet , pour défendre ou rejeter une
thèse différente ;
- imiter un poème en reprenant les structures syntaxiques récurrentes ;
- transformer en amplifiant ou en condensant une séquence narrative ;
- etc.
3) Dans le cadre du travail sur le résumé, on se limitera à des exercices de réduction et de reformulation tout en évitant les dérives technicistes.

75/90
Sections :

Sciences expérimentales
Mathématiques
Sciences techniques
Sciences de l’informatique
Economie & Gestion

76/90
L’oral
Communiquer oralement

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des
énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour informer/s’informer,
présenter/exposer, expliquer/justifier et discuter. Il mobilise, à cet effet, ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques dans des situations de communication liées aux
contextes scolaire et social.

Remarques :

 En 1ère année secondaire, la capacité « discuter » vise essentiellement le dialogue et la


conversation. En 2ème année, elle est développée à travers la prise de position et la participation à
un débat. En 3ème et 4ème années, elle porte sur l’expression d’un point de vue personnel et se
rattache, donc, à l’argumentation.
 Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un apprentissage structuré et
/ ou d’une consolidation. En 4ème année, une importance particulière sera accordée à la capacité
« exposer » : l’exercice de l’exposé appelle un travail plus élaboré que la simple présentation mise
en place et développée dans les niveaux antérieurs.

77/90
Répartition des capacités à développer

Niveau
1ère année 2ème année 3ème année 4ème année
Capacité

Informer/s’informer C I I I

Présenter C I I I

S A C C
Exposer

Expliquer/justifier C I I I

Discuter S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I =Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :

Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’oral de plus en plus complexes.

78/90
Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de comprendre des énoncés oraux variés et d’en produire à son tour, pour
informer / s’informer, présenter / exposer, expliquer / justifier et discuter. Il mobilise à cet effet, ses acquis linguistiques, culturels et
méthodologiques dans des situations de communication liées aux contextes scolaire et social.
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
Ecouter : adopter une attitude d’écoute favorable à la  Contenus :
réception des propos d’ autrui  Règles et spécificités de la communication orale :
Réception Comprendre : - respect de l’autre
- comprendre le message en tenant compte des - écoute attentive
composantes verbales, para-verbales et non verbales ; - respect des tours de parole
- saisir l’implicite dans le discours d’autrui
- prise en compte des propos d’autrui
- identifier et apprécier la stratégie argumentative adoptée
- reformuler les propos d’autrui - recours au para-verbal (intonation, débit, ton, etc) et au non-
verbal (regard, geste, attitude…) - adéquation des propos
- saisir l’intention de communication
 Contenu thématique et culturel : à la situation de
- distinguer l’essentiel de l‘accessoire
- Sujets en rapport avec les textes lus : œuvres intégrales ou communication
- hiérarchiser les informations et/ou les arguments
extraits - clarté des propos
Prendre la parole :
- Sujets en rapport avec les thèmes au programme cohérence des propos
- s’exprimer d’une manière claire et audible - correction de la langue
- Sujets d’actualité, problèmes de société adaptés aux
- prendre en compte les règles spécifiques à chaque
préoccupations de l’élève
situation de communication (débat – entretien – enquête –
exposé – etc.)  Contenu linguistique propre au code oral :*
- se servir de ses notes - Les éléments prosodiques
- rester dans le sujet - L’interrogation directe et indirecte / Le discours rapporté
- recourir à différents procédés permettant de maintenir et - Les registres de langue (courant et familier)
de faciliter la communication (éléments assurant la - L’emploi des modes et des temps verbaux
fonction phatique) - L’expression de la comparaison
- s’exprimer en utilisant le registre de langue approprié - La concordance des temps
- choisir les éléments prosodiques adéquats (élocution, - La nominalisation
intonation, rythme…) - La caractérisation
Production exposer :  Contenu lexical :
Interaction - annoncer, suivre (et éventuellement) rappeler le plan - Vocabulaire relatif à la communication orale
- présenter des informations et exprimer son point de - L’expression de l’opinion et de la modalisation (verbes,
vue de manière à susciter et à maintenir l’intérêt de substantifs, adverbes modalisateurs…)
son public - La reformulation (les moyens d’expression d’ordre
métalinguistique)
* Ce contenu ne fera pas l’objet d’un apprentissage systématique . Il constitue une ressource que l’élève peut mobiliser pour réaliser les actes de
parole programmés.
79/90
Critères
Capacités Contenus et supports
d’évaluation
▪ choisir, classer et mettre en valeur des arguments et des
exemples - Vocabulaire relatif aux thèmes traités
▪ se détacher de ses notes écrites
▪ gérer le temps de parole
▪ se servir d’outils et techniques pour convaincre son  Supports :
auditoire : utiliser judicieusement des auxiliaires - Documents iconographiques ou audiovisuels variés :
(tableaux, schémas, graphiques, documents multimédias, chansons, affiches publicitaires, séquences de films, B.D,
etc. ) tableaux de peinture, supports multimédias, enquêtes,
Réagir / interagir : entretiens, interviews, sketchs, extraits d’émissions
– se situer par rapport aux propos entendus en exprimant un télévisées ou radiophoniques, images (fixes ou mobiles)…
sentiment, une opinion… - Textes et faits d’actualité : œuvres littéraires, articles de
– rendre compte de sa compréhension presse, manifestations culturelles, exploits scientifiques ou
– reformuler les propos d’autrui de façon objective ou sportifs…
subjective / les condenser ou les amplifier
– réguler et/ou reconsidérer son point de vue en fonction
des interactions en cours
– savoir demander des explications pour vérifier et/ou
améliorer sa compréhension
– prendre position : soutenir un point de vue de manière à
obtenir l’adhésion de son auditoire, reformuler l’opinion
d’autrui en vue de la défendre, la critiquer, la préciser, la
nuancer …
– intégrer les arguments et/ou les exemples d’autrui dans sa
propre stratégie argumentative

S’auto-évaluer
– relever les éléments qui ont contribué à la réussite de son
intervention
– apprécier sa contribution à l’échange
– mesurer l’impact de la stratégie argumentative mise en
œuvre

80/90
La lecture
Lire des textes et des documents variés

 La compétence de lecture sera développée de manière évolutive. Sa maîtrise


progressive permettra ainsi de mobiliser et d’intégrer les acquis linguistiques,
littéraires, culturels et méthodologiques en vue d’appréhender des écrits aux enjeux
thématiques et discursifs de plus en plus complexes.

1/ Au terme de la 1ère année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, annonces, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis
linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire différents
types d’écrit : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), textes documentaires, textes
journalistiques, B.D… à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis linguistiques,
culturels et méthodologiques. Il en rendra compte oralement et/ou par écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et
des documents variés : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), documents
scientifiques et techniques, documents iconographiques… à des fins diverses et ce, en
mobilisant ses acquis linguistiques, littéraires, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et
des documents variés : textes littéraires (extraits, œuvres intégrales), documents
scientifiques et techniques, documents iconographiques… à des fins diverses et ce, en
mobilisant ses acquis linguistiques, littéraires, culturels et méthodologiques. Il en rendra
compte oralement et/ou par écrit.

81/90
Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de lire des textes et des documents variés : textes littéraires
(extraits, œuvres intégrales), documents scientifiques et techniques, documents iconographiques (tableaux de peinture, caricatures,
affiches publicitaires, films...) à des fins diverses et ce, en mobilisant ses acquis linguistiques, culturels et méthodologiques. Il en
rendra compte oralement et/ou par écrit.

Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation

LIRE ET COMPRENDRE :
– Lire de façon expressive - Volume de la voix, débit, accentuation,
– Choisir une méthode de lecture adaptée au type pauses, liaisons, prosodie, etc.
d’écrit et à ses attentes de lecteur (lecture cursive,
lecture analytique) - Pertinence de l’analyse
– Situer le texte dans son contexte historique et culturel - Grands repères historiques, littéraires et
– Caractériser le texte (genre, type, ton) culturels - Cohérence de l’interprétation
– Comprendre globalement un texte -
ANALYSER ET INTERPRETER : - Genre littéraire / non littéraire - Correction linguistique
– Dégager les composantes d’un texte et en saisir les
spécificités (niveaux énonciatif, référentiel, - Typologie des textes
organisationnel, stylistique, etc.)
– Construire la signification du texte en mettant en
relation ses diverses composantes
– Saisir la portée du texte (littéraire, culturelle, éthique, - Niveaux énonciatif, organisationnel,
etc.) et / ou son intérêt documentaire référentiel, stylistique
APPRÉCIER ET RENDRE COMPTE :
– Réagir au texte en exprimant oralement et/ou par écrit EXTRAITS :
un point de vue personnel sur l’un ou l’autre de ses - Textes littéraires (poésie, roman, théâtre,
aspects (contenu, écriture, portée) essai)
– Apprécier la singularité du texte ou du document - Articles de presse, petites annonces, messages
(thème, information, stratégie argumentative, mode publicitaires, etc.
d’organisation, écriture… - Textes scientifiques et techniques, documents
multimédia

82/90
Capacités Contenus et supports Critères d’évaluation
Remarque :
Les textes à étudier appartiennent à la littérature
française et francophone mais le recours à
quelques textes traduits n’est pas à exclure.
S’AUTO-EVALUER :
- Décrire sa propre démarche de compréhension ŒUVRES INTÉGRALES :
- Justifier ses choix de lecteur Module de lecture :
- Contes et nouvelles
- Roman (XIXème et XXème siècles), roman
EXPLOITER SES LECTURES : policier, de science fiction
- Réinvestir ses acquis littéraires, culturels, lexicaux et - Théâtre (XXème siècle)
méthodologiques - Deux œuvres :
- Etablir des rapports entre les textes lus  une nouvelle ou un roman
- Elargir son champ de lecture (motivation à la lecture  une pièce de théâtre
et autonomie) Sections : Mathématiques / Sciences
expérimentales / Economie et gestion / Sciences
techniques.
- Deux œuvres :
 une nouvelle ou un roman
 une pièce de théâtre
Section Sciences de l’informatique :
LIRE L’IMAGE - Une œuvre : un roman ou une pièce de théâtre.
- Dégager les spécificités du langage de l’image
- Expliciter les fonctions de l’image (raconter, Bibliothèque de classe : Œuvres variées
informer, expliquer, illustrer, séduire, émouvoir…)
- Mettre en relation langage verbal et langage visuel
Tableau de peinture, caricature, affiche ou spot
- Prendre conscience de l’impact de l’image
publicitaire, séquence filmique…

83/90
L’écriture
Écrire des textes variés

ère
1/ Au terme de la 1 année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise,
à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en
œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

2/ Au terme de la 2ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de
faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il
mobilise, à cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en
mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

3/ Au terme de la 3ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

4/ Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des
textes de types variés (narratif, descriptif, informatif, explicatif et argumentatif), de faire
des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à cet
effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des
stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Remarque : Seules les capacités mises en relief (en caractères gras) font l’objet d’un apprentissage
structuré et/ ou d’une consolidation.

84/90
Répartition des capacités à développer

Niveau 1ère année 2ème année 3ème année 4ème année


Capacité

Raconter en décrivant
en faisant parler C I I I

Informer C I I I

Expliquer A C I I

Argumenter A A C I

Résumer S A C I

Rendre compte S A C I

S = Sensibilisation
La sensibilisation vise un premier niveau d’acquisition de la capacité à mettre en place.
L’évaluation sommative ne portera pas sur les capacités ayant fait l’objet d’une simple sensibilisation.

A = Apprentissage structuré
L’apprentissage structuré suppose un travail d’entraînement systématique visant le développement
de la capacité en question.

C = Consolidation
Avec la consolidation, il s’agit de renforcer la maîtrise de la capacité préalablement installée.

I =Intégration
L’intégration est la mise en œuvre d’une capacité suffisamment maîtrisée par l’élève et constituant
pour lui, une ressource à mobiliser dans diverses situations de communication.

Remarque :
Le tableau ci-dessus donne un aperçu sur l’acquisition progressive des capacités à développer chez
l’élève.
Ces capacités seront développées de manière évolutive et intégrée. Elles constitueront avec les
différents acquis (linguistiques, méthodologiques et culturels) des ressources diversifiées à mobiliser dans
des situations d’écrit de plus en plus complexes.

85/90
Au terme de la 4ème année secondaire, l’élève doit être capable de produire des textes de types variés (narratif, descriptif,
informatif, explicatif et argumentatif), de faire des résumés et des comptes rendus, à diverses fins de communication. Il mobilise, à
cet effet, ses acquis linguistiques, discursifs, littéraires et culturels, en mettant en œuvre des stratégies adaptées à la situation d’écrit.

Critères
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques
d’évaluation
PRODUIRE UN TEXTE
EXPLICATIF/ARGUMENTATIF
Préciser la situation de - Les paramètres de la situation de
communication communication : le destinateur (statut et
mode d’implication), le destinataire, le
référent, le lieu, le temps, l’intention de
communication Temps du récit et temps du discours
(morphologie et valeur d’emploi)
Planifier Rechercher les idées / les
informations - Objet de l’explication : un phénomène - Expression de l’opinion
(social, naturel…), un fait (fait divers, fait - Substitution (pronominale et lexicale)
scientifique…), une idée, un concept, un - Enonciation : neutralité ou implication
mode de fonctionnement (entreprise, de l’énonciateur (modalisateurs)
machine…), un concours, un site web… - liens logiques : cause, conséquence,
- Informations (données chiffrées, schémas, but, opposition, hypothèse, concession
tableaux…) - vocabulaire appréciatif / dépréciatif
- Éléments constitutifs de l’argumentation : - Modes : conditionnel, subjonctif
 thèse : défendre / rejeter une thèse, - Vocabulaire de l’explication et de
exprimer un point de vue nuancé l’argumentation
 arguments : types d’arguments
(arguments logiques, arguments
d’autorité, etc.)
 exemples et citations : illustrer,
renforcer, confirmer

86/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
- Variété et pertinence des arguments et des
exemples
- Sélection et organisation des informations
Elaborer un plan (parties du texte à produire, idées, informations) - Adéquation avec la
situation de communi-
cation
- Organisation /progression de l’argumentation - Cohérence textuelle
Rédiger : (parties du texte à produire, idées, arguments,
Mettre en - l’introduction etc.) en fonction de la stratégie adoptée - Correction linguistique
texte - Le développement
- la conclusion - Classement des arguments et des exemples - Pertinence des argu-
- Vocabulaire servant à
ments et des exemples
insérer des exemples, des
- Développement et articulation des différentes
arguments et des citations - Présentation matérielle
parties du texte les unes avec les autres - Vocabulaire en rapport avec
les thèmes étudiés
- Les transitions

- Correction des erreurs repérées (orthographe,


Réviser S’auto- évaluer syntaxe, conjugaison, répétitions inutiles)
- Ponctuation
- Réécriture totale ou partielle du texte en fonction
des critères élaborés collectivement (suppression,
déplacement, ajout, substitution)

87/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
Répondre à des questions
dans le cadre d’une étude de
texte.
- Comprendre la question :
 saisir l’objet de la question
Planifier  identifier la tâche demandée
- Repérer les éléments de - aspects interrogés : contenu sémantique et
réponse techniques d’écriture
- Vocabulaire en
- Organiser les éléments - idées en rapport avec la question rapport avec le texte
retenus - indices textuels
- Vocabulaire d’analyse

Mettre en - réponse justifiée


Rédiger la réponse
texte - insertion des indices textuels

- adéquation de la réponse à la question


Réviser Relire la réponse - correction linguistique
- présentation matérielle

88/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
RESUMER UN TEXTE
Analyser le texte source de
façon à :
Planifier - en saisir les idées
essentielles Textes narratifs, argumentatifs, explicatifs
- en dégager l’organisation - organisation du texte source (schéma
- en reconnaître le système narratif, stratégies argumentatives)
d’énonciation - système énonciatif
- Fidélité au support
- enchaînement des idées
- Fiabilité des informations
Rédiger le résumé - Cohérence textuelle
- respecter le système - Les champs lexicaux - Correction linguistique
Mettre énonciatif - reformulation - Les articulateurs (logiques, - Présentation matérielle
en texte - conserver les éléments temporels)
essentiels du texte source - Les temps verbaux
- en suivre la progression

Réviser S’auto- évaluer - Correction des erreurs repérées


(orthographe, syntaxe, conjugaison,
répétitions inutiles)
- Ponctuation
- Réécriture totale ou partielle du texte en
fonction des critères élaborés
collectivement (suppression,
déplacement, ajout, substitution)

Remarque : Dans le cadre du travail sur le résumé, on se limitera à des exercices de réduction et de reformulation tout en évitant les dérives technicistes.

89/90
Capacités Contenus discursifs et supports Contenus linguistiques Critères d’évaluation
FAIRE UN COMPTE RENDU Texte, œuvre intégrale, extrait,
Planifier- sélectionner les informations lectures documentaires,
essentielles (événements, enjeux) documents icono-graphiques
- classer les éléments retenus
- prendre en compte la visée
informative du texte - La nominalisation
Mettre en Rédiger le compte rendu : - La caractérisation
texte - procéder à des synthèses - Fiabilité des informations
- La substitution
- respecter la forme du texte à imiter - Cohérence textuelle
- Les termes génériques
- prendre en compte l’intention de - Correction linguistique
- Les tournures impersonnelles
communication - Présentation matérielle
- La passivation
Réviser S’auto-évaluer - Correction des erreurs repérées - - Volume du texte à
Présent intemporel
(orthographe, syntaxe, conjugaison, - produire
Vocabulaire et tournures en
répétitions inutiles) rapport avec le texte source
- Ponctuation
- Réécriture totale ou partielle du
texte en fonction des critères
élaborés collectivement
(suppression, déplacement, ajout,
substitution)
Remarques :
1) Sachant que le classement des textes par type ne rend pas compte de la complexité de l’écrit, le professeur veillera à proposer des situations d’écriture
favorisant l’intégration dans une même production de séquences appartenant à des types de textes différents.
2) Le développement des capacités en rapport avec les types d’écrits au programme suppose l’entraînement des élèves à la réécriture (Imitation,
transformation, etc.) de textes lus et/ou étudiés.
Exemples d’exercices d’imitation et de transformation :
- changer la tonalité d’un texte ;
- reprendre une forme (une structure , une stratégie, un mode d’énonciation, un champ lexical …) pour traiter d’un autre sujet , pour défendre
ou rejeter une thèse différente ;
- imiter un poème en reprenant les structures syntaxiques récurrentes ;
- transformer en amplifiant ou en condensant une séquence narrative ;
- etc.

90/90