Vous êtes sur la page 1sur 16

Juin 2018

LIVRE :
LES CHIFFRES-CLÉS DU SECTEUR

Marché stable et production en hausse

SOMMAIRE

1. RESSOURCES & MÉTHODOLGIE


2. INTRODUCTION & CONTEXTE

3. LE MARCHÉ DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE (2017)

4. PRODUCTION DU LIVRE BELGE EN FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES (2017)

5. OBSERVATION DES MARCHÉS NUMÉRIQUES DU LIVRE (2017-2018)

6. LES CHIFFRES CLÉS DE LA LECTURE PUBLIQUE (2016)

7. LA PRODUCTION EN UN CLIN D’OEIL (2017)

8. CONCLUSIONS

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE
EN BELGIQUE ET PRATIQUES DE LECTURE
1  SOURCES &
MÉTHODOLOGIE
LE MARCHÉ DU LIVRE DE STATISTIQUES DE OBSERVATION DES MARCHÉS
LANGUE FRANÇAISE EN PRODUCTION DU LIVRE BELGE NUMÉRIQUES DU LIVRE
BELGIQUE DE LANGUE FRANÇAISE
Cette étude a été commandée par le PILEn à
L’étude a été réalisée par l’ADEB à la de- Les statistiques relatives à la production IPSOS sous l’égide de l’ADEB pour le Service
mande du PILEn pour le Service général sont réalisées annuellement par l’ADEB général des Lettres et du Livre du Ministère
des Lettres et du Livre du Ministère de la avec le soutien du Service général des de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Fédération Wallonie-Bruxelles. Lettres et du Livre du Ministère de la Fédé-
ration Wallonie-Bruxelles. Il s’agit d’une étude de marché sur base
L’étude se fonde sur l’analyse des question- d’un échantillon de 1.000 personnes, repré-
naires envoyés par l’ADEB et le PILEn non Les données 2017 sont récoltées sur la sentatif de la population francophone belge
seulement en amont de la chaîne, auprès base de questionnaires en ligne complétés en termes de sexe, d’âge et de région.
des éditeurs belges et étrangers (majori- par les éditeurs belges de langue française,
tairement français) et des diffuseurs/dis- membres de l’Association des éditeurs L’enquête ayant été réalisée en mai 2018
tributeurs, mais également en aval auprès belges (ADEB) ou d’Espace Livres & Créa- online, les répondants ont donc par défi-
des libraires. Le Syndicat des libraires fran- tion (EL&C). nition l’usage de l’écrit. Le taux de lecteurs
cophones de Belgique (SLFB) s’est chargé obtenu est celui de la population alphabé-
de rendre anonymes les chiffres récoltés Pour 2017, 54 éditeurs membres de l’ADEB tisée.
auprès des libraires. ou d’Espace Livres & Création ont répondu
au questionnaire.
Les éditeurs, diffuseurs/distributeurs et
détaillants ayant participé à l’enquête en
2017 sont : Carrefour, Casterman, Dar-
gaud-Lombard, Dilibel, Dupuis, ELS Bel-
gium, Groupe Lemaitre, Interforum Bene-
lux, Luce Wilquin, Van In - De Boek ainsi
2
que 13 libraires.
Retrouvez ces études sur les sites du
Ministère de la Fédération Wallonie-
Sur base des informations récoltées qui ne
Bruxelles (www.lettresetlivre.cfwb.be),
représentent pas la totalité de la réalité,
du PILEn (www.futursdulivre.be) et de
des mécanismes de correction et d’extra- l’ADEB (www.adeb.be).
polations ont été appliqués.

Ces trois sources présentent trois informations différentes et permettent une richesse de l’approche.

NN Marché du livre : absorption par les clients ; par disciplines éditoriales (ou genres), par canaux de commercialisation.
NN Production : création et production de livres en Fédération Wallonie-Bruxelles, chiffres d’affaires des éditeurs
(vente indirecte, directe, droits, numérique).
NN Observation des marchés numériques : sondage, livre papier/numérique.

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
PRATIQUES DE LECTURE
2  INTRODUCTION
& CONTEXTE
En France, 2017 est une année « Astérix » ! Avec 1,6 million d’exemplaires vendus, ce seul titre fait la différence dans le Top des ventes.

Le marché du livre est marqué par deux autres phénomènes :

NN Top 50  (France) : hausse du nombre NN Forte baisse du nombre d’auteurs figu- comprends que tu n’en as qu’une » en
d’exemplaires (+ 8 %), hausse limitée rant dans le Top 20 (France) : quatre Pocket et chez Eyrolles ; Elena Ferrante
du chiffres d’affaires (+ 1 %)  ! Donc auteurs s’y placent deux à trois fois avec « L’amie prodigieuse » tome 1, 2 et
(Guillaume Musso avec «  Un appar- 3 ; Aurélie Valognes avec « Mémé dans
baisse sensible du prix de vente
tement à Paris  » & «  La fille de Broo- les orties » et « En voiture, Simone ! »).
moyen (dix formats « poches » dans le
klyn  »  ; Raphaëlle Giordano avec «  Ta
Top 20). deuxième vie commence quand tu

3  LE MARCHÉ DU LIVRE
DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE (2017)
Le marché du livre imprimé de langue française en Belgique est marqué par une double caractéristique :

NN Forte influence de la France NN Contrepoids possible des disciplines


ŒŒ 74% du marché est constitué de éditoriales locales : scolaire, parasco-
livres importés. ÉVOLUTION Àlaire,
PRIX COURANTS
sciences humaines. DU MARCHÉ DU LIVRE
ŒŒ Les phénomènes français y sont DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
le plus souvent répercutés.
3

ÉVOLUTION À PRIX COURANTS DU MARCHÉ DU LIVRE

Marché (milliers €) - variation annuelle en euros courants

- 0,4 % - 1,5 % - 2,8 % - 3,2 % + 0,6 % - 2,3 % + 1,1 %

2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : marché du livre


264.313

263.263

259.327

252.124

244.155

245.705

240.016

242.671

100 99 98 95 92 93 90,8 91,8


=
indice
Source : marché du livre
Le marché du livre de langue française en Belgique reste stable en Un examen sur une période plus longue (2010-2017) révèle :
2017 (+ 1,1 %).
NN Contraction très importante entre 2010 et 2014 : - 7,5 %.
Évolution globale en dents de scie NN Stabilisation entre 2014 et 2017 : 240 à 244 millions €.
Une vision année par année montre une évolution en dents de scie. NN 2017  : seules deux (trois  avec les dictionnaires) disciplines
L’étude réalisée l’an dernier constatait une rechute en 2016 après tiennent le marché :
l’espoir suscité en 2015. L’étude de cette année montre que le mar- ŒŒ Livre scolaire
ché enregistre en 2017 une progression de 1,1 % ! ŒŒ BD
ÉVOLUTION À PRIX CONSTANTS DU MARCHÉ DU LIVRE
DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE

ÉVOLUTION À PRIX CONSTANTS DU MARCHÉ DU LIVRE

Marché (milliers €) - variation annuelle en euros constants

- 3,8 % - 4,2 % - 3,8 % - 3,5 % + 0,1 % - 4,2 % - 1,0%


2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : marché du livre


264.313

254.292

243.576

234.201

226.027

226.260

216.745

214.517
100 95 91 87 84 86 82 81,2
=
indice
Source : marché du livre

Le secteur est malgré tout en contraction. L’évolution du marché du Après correction de l’index sur la période 2010 - 2017, on note une
livre en euros constants (c’est-à-dire après neutralisation du taux évolution de - 19 % !
d’inflation, de 2,15 % en 2017 d’après les données du S.P.F. Écono-
mie) a donc été négative en 2017 : - 1,0 %.

PARTS DE MARCHÉ PARTS DE MARCHÉ


PARTS DE MARCHÉ DU LIVRE BELGE / DU LIVRE IMPORTÉ
4 PARTS DE MARCHÉ
On constate une stabilisation de l’import à 74 % en 2017.

ÉDITEURS BELGES ÉDITEURS BELGES


ÉDITEURS ÉTRANGERS ÉDITEURS BELGES ÉDITEURS ÉTRANGERS
ÉDITEURS ÉTRANGERS
- 0,3 % - 2,3 % - 0,2 % - 0,2 % -- 0,4
0,3 %
% --2,3
1,5%% - 0,2=% - 0,2 % -
- 0,3 % - 2,3 % 2010 - 0,2 % 2011 - 0,2 % 2012 - 0,4 % 2013 - 1,5 % 2014
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017

Source : marché du livre


2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
% %%

% %%

% %

% %

26 %27,9 %
69,1 % 30,9 %

69,4 % 30,6 %

71,7 % 28,3 %

%%

30,9

30,6

27,928,3

27,528,1
26 %

26 %
69,1 % 30,9 %

28,1

27,9

27,5
%% 30,6

28,3

28,1
%% %

% %

% %

% %

74 %72,1 %
72,5 %
69,1

71,969,4

72,171,7

72,571,9
74 %

74 %
71,9

72,1
69,4

71,7

Source : marché du livre

Source : marché du livre


Source : marché du livre

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
PRATIQUES DE LECTURE
BALANCE COMMERCIALE DU LIVRE

MARCHÉ INTÉRIEUR

179 Source :
MILLIONS € marché du livre

Source : marché du livre

EXPORT

83
MILLIONS €

Source :
stat. de production
Source : stat. de production
5
Globalement, la part des éditeurs belges dans le marché du livre se Comparaison avec la France :
maintient entre 2016 et 2017. Leurs ouvrages représentent aux alen-
tours de 26 % des achats de livres en langue française en Belgique. NN Évolution globale différente : en France - 1,4 % (en euros cou-
rants) ; marché tiré vers le bas par le scolaire et la jeunesse.
La relative stabilité du marché du livre de langue française en Bel- NN Évolution par « discipline » :
gique cache mal les différences entre «  disciplines  » ou catégo- ŒŒ BD : secteur locomotive.
ries éditoriales. Leur poids reste très inégal selon les secteurs. ŒŒ La littérature générale est également en difficulté mal-
gré l’évolution du livre « poche » à + 6 % !
NN Après une diminution en 2015 (- 6 %), la bande dessinée, sec-
teur locomotive, enregistre une augmentation de 6,9 %.
NN La littérature générale est sous pression : les ventes « grands
formats » ont diminué de - 5,0 % en 2017. Mais les ventes de
livres de poche augmentent (+ 6,7 %).
NN Après une petite diminution en 2016 (- 1,2 %), les livres sco-
laires/parascolaires augmentent de 1,1 % en 2017.
NN Les ventes de livres scientifiques/techniques/médicaux aug-
mentent de 1,6 % en 2017, continuant leur croissance.
LES CANAUX DE COMMERCIALISATION
DU LIVRE IMPRIMÉ

Les plus fortes baisses, par rapport à 2016, sont ob- (+ 6,9 %) et les succursalistes (+ 10,8 %) enregistrent
servées au niveau des clubs de livres (- 7,8 %) et des
ventes directes (- 5,4 %). Les librairies de 2e niveau
par contre une belle augmentation.
50,7
LIBRAIR
DE 1ER NIV

-1,5 % 28,1
LEXIQUE
ÉVOLUTION DE
génér
Les « librairies de 1 niveau » re-
er
2016 À 2017 spécia
groupent les librairies dont au moins
90% du chiffre d’affaires est réalisé +1,1 %
par la vente de livres, proposant
des conseils de lecture, offrant une 10,8 %
grande diversité de titres et permet-
tant de commander des ouvrages.
2
Parmi celles-ci, on distingue les s
librairies générales ou spécialisées
et les librairies succursalistes (qui
fonctionnent en achats centralisés).

L’appellation « librairies de 2e ni-


veau » désigne les librairies qui
vendent majoritairement des titres
100 %
de presse, mais consacrent éga-
lement une partie de leur surface 7,5 % -
6 commerciale à la vente d’autres
produits, dont des livres.
CLUBS
Les « grandes surfaces non spé-
DE LIVRES
cialisées » couvrent les différentes
enseignes d’hypermarchés qui
décident d’investir de manière im-
portante ou non dans des rayons
« livre », ainsi que dans une équipe
dédiée à la librairie.

Par « ventes directes », on entend

10,4 %
les ventes sans intermédiaire, de
l’éditeur ou l’auteur à l'acheteur
final.

Le « club de livres » est un système 18,3 % - 1,6 %


VENTES
d’adhésion par lequel les adhérents
DIRECTES
commandent les livres sur base d’un
catalogue.
GRANDES SURFACES
Enfin, les « points de ventes divers »
NON SPÉCIALISÉES
rassemblent les canaux non repris
ci-dessus (par exemple, des animale-
ries vendant des livres sur les chiens). Source : marché du livre

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
PRATIQUES DE LECTURE
PRIX DU PANIER MOYEN

Sur base des chiffres déclarés par les librairies, il ressort que le prix
total du panier moyen par visite en librairie physique est de 26,83 €,

% en augmentation de 0,83 € par rapport à 2016. On peut observer


dans le tableau ci-dessous une certaine stabilité depuis 2014.

RIES
VEAU
% 2014 12,3 €
rales ou
alisées
26,90 €

22,6 %
succursalistes
6,9 % 2015 13,1 €
3,2%
POINTS 28,40 €
-7,8 % DE VENTES
DIVERS 7

2016 13,4 €
10 % 6,9 %
LIBRAIRIES
29,03 €
DE 2E NIVEAU
%
- 5,4 % Il est sans doute intéressant aussi de se pencher sur
Source : marché du livre
2017
l’évolution à plus long terme des canaux de vente. 12,8 €
On note ainsi :

NN 2010-2014 : chute des librairies, grandes 26,83 €


surfaces et ventes directes.
NN 2014-2017 : reprise des librairies. Source : marché du livre

Comparaison avec la France :


évolution divergente des canaux
PRIX MOYEN DES LIVRES ACHETÉS
Source : marché du livre
NN France : baisse des librairies de 1er niveau et
librairies succursalistes en 2017. Le prix moyen des livres achetés est de 12,8 € (- 0,6 % en 2017 par
NN Évolution identique pour les grandes sur- rapport à 2016).
faces : le livre est de moins en moins pré-
sent au milieu des biens culturels (mais tou-
jours numéro 1).
4 PRODUCTION DE LIVRES PAR
LES ÉDITEURS BELGES FRANCOPHONES
Rappels
NN La production de livres en Fédération La production totale augmente de 6,6 % Mais :
Wallonie-Bruxelles est tirée par trois sec- (+ 17 millions €). NN Production papier :
teurs éditoriaux-clés  : la BD, les sciences Cela s’explique par : ŒŒ La BD, le scolaire et les sciences
humaines et le scolaire couvrent ensemble NN Hausse du chiffre d’affaires papier (+ 12 mil- humaines augmentent ensemble
90 % de la production. lions €) et numérique (+ 5 millions €). le chiffre d’affaires de 14 millions €
NN Notre secteur éditorial bénéficie d’un NN Hausse du chiffre d’affaires papier en (baisse ou statu quo pour toutes les
rayonnement important : 62 % de la pro- langue française (+ 9 millions €) et néerlan- autres catégories éditoriales).
duction en langue française est exportée. daise (+ 3 millions €).
NN La Belgique présente une production nu- NN Hausse des ventes en Belgique (+ 3,5 mil-
mérique atypique : lions €) et à l’export (+ 8,5 millions €) .
ŒŒ Elle engrange 25 % du chiffre d’af-
faires total (contre 8,6 % en France,
livre audio inclus !)
ŒŒ Les sciences humaines (les bases
de données, les codes juridiques...) CHIFFRE D’ AFFAIRES DU LIVRE BE
représentent 97 % du total !

Hors cession de droits, 2017 s’est révélée une 100 % = 134,52 MILLIONS €
excellente année pour nos éditeurs belges fran- (hors cessions de droits)
cophones.

76,51 millions €

BD
GRAND TOTAL 2014 2015 2016 2017 56,87 %
8 Total (million €) 253,93 249,77 249,53 266,13
9,98 millions €
Éditions propres (numérique) 2014 2015 2016 2017 13,04 % pour la BELGIQUE
Français 13,00 13,51 17,50 16,20 66,53 millions €
Néerlandais 26,94 29,89 39,76 43,47 86,96 % pour l’EXPORT
Autres 0,70 2,34 2,72 4,99
Total 40,63 45,74 59,99 64,66

Éditions propres (papier) 2014 2015 2016 2017


Belgique 114,84 109,16 95,81 99,44
Export 89,45 82,45 83,32 92,24
Total 204,29 191,61 179,13 191,68

Cessions de droits 2014 2015 2016 2017


Belgique 0,75 1,65 0,63 0,53
Export 8,26 10,77 9,78 9,26
Total 9,01 12,42 10,41 9,79

NN Faiblesse des droits !


ŒŒ Baisse régulière.
ŒŒ Les cessions de droits représentent actuellement 3,6 % du chiffre d’af-
faires éditeur total (contre 4,6 % en France).

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
PRATIQUES DE LECTURE
PRODUCTION DU LIVRE BELGE EN LANGUE FRANÇAISE
2014 2015 2016 2017
MARCHÉ INTÉRIEUR
39,5 % 60,5 % 41,1 % 58,9 % 39,6 % 60,4 % 37,5 % 62,4 % EXPORT
Source : stat. de production

NN Production numérique : NN Production par langue : NN Production par destination :


ŒŒ Les sciences humaines augmentent ŒŒ La production du livre belge de ŒŒ En Belgique : scolaire et sciences
leur chiffre d’affaires de 6,5 mil- langue française  a augmenté de 9 humaines.
lions € (donc baisse ou statu quo de millions € (entièrement réalisé par ŒŒ À l’export : surtout la BD en langue
tous les autres secteurs). la BD). française, et dans une moindre
ŒŒ Production numérique essentielle- ŒŒ En néerlandais : uniquement sco- mesure le scolaire (en néerlandais).
ment pour les publications en néer- laire et sciences humaines.
landais des éditeurs belges franco-
phones.

ELGE EN LANGUE FRANÇAISE PAR CATÉGORIES EN % ET MILLIONS € (PAPIER)

Au niveau de la production belge en langue en 2017). Elle est suivie par les livres de
française (hors cession de droits), on sciences humaines et scientifiques, les livres
constate une augmentation du chiffre d’af- scolaires et les livres de jeunesse.
faires global de 7,45 % de 2016 à 2017. No-
tons globalement l’augmentation du chiffre
PARASCOLAIRE
PRATIQUE &

d’affaires en BD, livres scolaires, beaux 1,08


livres, ouvrages scientifiques et techniques,
0,80
& TECHNIQUES
SCIENTIFIQUES

livres jeunesse et syllabi, et une diminution 3,73


du chiffre d’affaires des agendas, des livres 2,77 0,8 9
pratiques et des codes.
74,07 B

& RÉPERTOIRES
CODES, ANNUAIRES
Depuis plus d’une décennie, la BD reste lea- 0,55 2,03
der (avec 56,87 % du chiffre d’affaires global
14,75 B 0,28 1,5
NOTES DE COURS
de l’édition en langue française
3,18 25,93 E 1,75
HUMAINES
SCIENCES

24,54 85,25 E 86,21 B


SYLLABI &

17,60
SCOLAIRES

19,71 0,28
17,87 14,65 13,79 E
75,46 B 19,11
96,96 B 0,3 0,30 BEAUX ARTS
5,81
0,22 0,22
24,54 E 0,6
3,04 E 0,3
0,15
100 B 50 B
0,15
50 E
AGENDAS, CARTES

0,3
81,08 B
0,07
18,92 E
0,37
0,27
GÉNÉRALE
LITT.
JEUNESSE

6,64 0,42 6,22


Source : 4,9 6,33 B 93,67 E 0,09 0,08 0,17
stat. de production 52,94 B 47,06 E 0,12
COMPARAISON DES CHIFFRES
PAPIER NUMÉRIQUE
PAPIER & NUMÉRIQUE
FR 90,34 % PAPIER 9,66 %
NUMÉRIQUE FR
NL 69,55 % 2015 30,45 % NL
FR 90,34 % 9,66 % FR
toutes langues 80,73 % 19,27 % toutes langues
NL 69,55 % 2015 30,45 % NL
87,73 %80,73 %
FR langues
toutes 12,27 %19,27
FR % toutes langues
NL 57,53 % 2016 42,47 % NL
FR 87,73 % 12,27 % FR
toutes langues 74,92 % 25,08 % toutes langues
NL 57,53 % 2016 42,47 % NL
toutes langues%74,92 %
FR 89,25 10,75 %25,08
FR % toutes langues
NL 56,75 % 2017 43,25% NL
FR 89,25 % 10,75 % FR
toutes langues 74,78 % 25,23% toutes langues
NL 56,75 % 2017 43,25% NL
toutes langues 74,78 % 25,23% toutes langues
Source : stat. de production
Source : stat. de production
Source : stat. de production

CHIFFRE D’AFFAIRES NUMÉRIQUE


(EN MILLIONS €)
10 La production globale numérique
en chiffre d’affaires (offline et on-
0 0,02 BEAUX LIVRES
line) s’élève à 64,66 millions € en
2017 et se répartit comme suit : 0,02 0,02 LITT. GÉNÉRALE
1,26 million en offline et 63,4 mil- 0,06 0,07 JEUNESSE
lions en online. 0,02
1,58 DIVERS codes, annuaires, repertoires,
agendas, cartes, plans, calendrier, ...
0,46 BD
0,40
1,54 SCOLAIRES
1,79 + notes & syllabi
+ pratiques & parascolaire

SCIENCES
HUMAINES
+ scientifiques
& techniques
(bases de données...)

56,14 62,53
59,99 MIO 64,66 MIO
2016 NUMÉRIQUE 2017
(OFFLINE + ONLINE)
Source : stat. de production
Source : stat. de production

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
PRATIQUES DE LECTURE
5 
EMPLOI
MARCHÉS NUMÉRIQUES
RÉPARTITION DES TRAVAILLEURS & PRATIQUES DE LECTURE
DANS LES MAISONS D’ÉDITION

DE 0 À 1 DE 2 À 3 PROFIL DES LECTEURS


N
= NN 52 % lectrices et 48 % lecteurs (papier et numérique).
43 MAISONS
D’ÉDITION NN Les lecteurs sont plus nombreux parmi les 15-34 ans, les Bruxel-
lois, de niveau d’éducation et de classe sociale supérieurs et
actifs.
DE 4 À 5 DE 6 À 10 DE 11 À 100 + DE 100
ÉVOLUTION

NN 93 % lisent sous format imprimé, dont 51 % exclusivement.


Quatre lecteurs sur dix lisent sous les deux formats (44% contre
Source : stat. de production
43 % en 2017).
NN Près de cinq lecteurs sur dix lisent en numérique (51 % contre
EMPLOYÉS DANS LES MAISONS 48 % en 2017).
D’ÉDITION BELGES FRANCOPHONES NN 24 % des lecteurs exclusifs en imprimé envisagent de lire en nu-
mérique à l’avenir (23 % en 2017).
2017
NN Depuis qu’ils lisent en numérique, un lecteur sur quatre lit plus
de livres qu’avant, alors qu’au moins deux sur dix achètent ou
Concernant l’emploi, l’étude* montre que 1.719 travail-
leurs - tous statuts confondus - travaillent dans les maisons dépensent plus qu’avant.
d’éditions belges francophones. NN 7 % lisent exclusivement en numérique (5 % en 2017).

Remarque : il est probable que les maisons renseignant plus


de 100 travailleurs sont adossées à des groupes étrangers.
NON-LEC
TEU
TEMPS TEMPS

RS
52 % 48 % 17 %
PLEIN PARTIEL 11

N NON-LEC
= TEU
1024

RS
52 %51 % 48 % 17 %

67% 22% CT
83 %
=
N
LE

EURS 1024
51 %
83 =N%
1.719 CT
LE

849
EURS
7 % numérique
(exclusif)
N
imprimé =
849
7% 4% (exclusif)
44 % les 2
7 % numérique
49 %
(exclusif)
imprimé
(exclusif) LECTEURS
44 % les 2
49 %
STAGIAIRES INTÉRIMAIRES
Source : pratiques de lecture

LECTEURS
Source : stat. de production

*Questionnaire indépendant via SurveyMonkey – 43 maisons d’édi- Source : pratiques de lecture


tion y ont participé – prenant en compte uniquement les emplois
directs (c’est-à-dire liés à l’activité d’édition du livre) se rapportant Source : Observation
à la production du livre de langue française des marchés numériques du livre
PRATIQUES DE LECTURE

NN Les livres au format papier sont lus majoritairement mériques lus dans le cadre des études (47 % contre 34 % en
dans le cadre des loisirs (88 % contre 89 % en 2017). 2017), ce qui confirme les données relatives aux statistiques
On remarque cependant une nette progression des livres nu- de production.

PRATIQUES D’ACQUISITION
NN Lecteurs de livres imprimés : 15 livres lus pour 10 achetés (16 illégale représente 26 % contre 30 % en 2017. Les applications
lus pour 10 achetés en 2017). de lecture et leurs plateformes numériques internationales
NN Lecteurs de livres numériques : trois livres achetés pour sept sont les principaux canaux d’acquisition (marchands). Amazon
lus (idem qu’en 2017). reste le canal privilégié pour l’achat de livres numériques (64 %
NN Le budget moyen annuel pour l’achat de livres numériques a contre 63 % en 2017).
légèrement augmenté, passant de 68,50 € à 69,60 €. Le bud- NN L’achat de livres imprimés en ligne est en général plus impor-
get moyen annuel pour l’achat de livres imprimés a quant à lui tant auprès des hommes, de moins de 35 ans et résidant à
baissé de 134,2 € à 129,0 €. Bruxelles.
NN Le budget moyen annuel pour l’achat de livres imprimés est NN Les canaux d’acquisition principaux pour les livres numériques
plus élevé chez les hommes, les plus de 45 ans et de niveau sont les applications de lecture et les plateformes numériques
d’éducation supérieure. Alors que le budget moyen annuel internationales.
pour l’achat de livres numériques est plus élevé chez les NN Les hommes de moins de 35 ans, résidant à Bruxelles et de
hommes, les plus jeunes et les Bruxellois. classe sociale supérieure privilégient encore plus que les
NN Les canaux d’acquisition principaux pour les livres imprimés autres, les téléchargements gratuits illégaux.
sont les librairies physiques et les grandes surfaces spéciali- NN iBooks est davantage apprécié par les plus jeunes, les Bruxel-
sées (librairies succursalistes), tout comme en 2017. lois et ceux de classe sociale supérieure.
NN Parmi les téléchargements gratuits, la part des contenus lé- NN Notons la croissance de Librel comme plateforme d'acquisition
gaux est majoritaire (45% contre 44% en 2017). La voix d'accès (6 % en 2018 contre 3 % en 2017).

12
CADRE DE CONSULTATION
DES LIVRES (EN %)

2018 2017
NUMÉRIQUES

Loisirs
2018 2017
Loisirs 64 67
Loisirs

64 67 travail
Loisirs

travail 50 51
travail

50 51
ÉTUDES
travail

ÉTUDES
ÉTUDES

ÉTUDES
47 34
47 34
IMPRIMÉS

201820182017
2018 2017 20172018
2018 2017
2017 2018 2017
88 8988 428942 4238 42
39 38 39
Source : Observation
Source : pratiques de lecture des marchés numériques du livre
Source : pratiques de lecture

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
PRATIQUES DE LECTURE
27 %
38 %
45 % 21 %
27 %

USAGES DU LIVRE NUMÉRIQUE

NN L’ordinateur portable est l’équipement préféré pour la lecture


de livres numériques. L’usage de la tablette numérique a si-

EMPRUNTÉ gnificativement baissé (38 % contre 45 % en 2017).


ACHETÉ NN Plus de cinq lecteurs sur dix en numérique téléchargent le
livre dans son intégralité (55 % comme en 2017) afin d’être lu
ÉCHANGÉ sous format PDF (61 % comme en 2017).
NN En 2018, 10 % des lecteurs en numérique téléchargent des
livres audio.
NUMÉRIQUES
PAPIER

40 %
64 %

45 % téléchargement légal
60 %
36 % 13

27 %
38 %
45 % 21 %
GOOGLE PLAY (*)

27 %
AMAZON

AUTRES
iBOOKS

LIBREL

CANAUX PRIVILÉGIÉS
IZNEO

POUR L’ACHAT DU NUMÉRIQUE

6 3 32
9
14
19 23
31 30
2018
2017

Source : Observation 6463


des marchés numériques
du livre

* En 2018, Google Play remplace Google Books

Source : pratiques de lecture


6  LES CHIFFRES-CLÉS
DE LA LECTURE PUBLIQUE (2016)
Personnel des réseaux locaux 2015 2016 Les usagers des réseaux locaux 2015 2016
ETP qualifiés et non qualifiés 1273,19 1269,3 Usagers individuels 437.026 411.959
ETP qualifiés 1113,28 1090,2 Nombre de collectivités 18.093 23.933
ETP non qualifiés 159,91 179,1 Personnes au sein des collectivités 358.160 384.879
Total des usagers 795.186 796.838
La population et 2015 2016
le Réseau public de Lecture Les activités 2014 2015
Population Globale de la FWB * 4.571.072 4.594.672 Total d’heures de consultation 14.830 16.495
Population des communes des- 3.771.273 3.790.998 Internet proposées/sem. pour
servies par une bibliothèque fixe l’ensemble du réseau
Réseaux locaux 149 149 Usagers ayant reçu une initiation à 29.429 23.532
Bibliothèques 500 500 Internet et au multimédia

Bibliothèques itinérantes 6 5 Nombre d’animations 51.105 51.805

Bibliothèques spéciales 3 3 > Nombre de participations 820.149 865.339


Nombre de prêts 9.145.494 9.310.109
Les collections pour 2015 2016
l’ensemble des réseaux locaux
Documents disponibles 11.641.755 12.093.849 * Population totale au 1/1/2016, moins les communes
germanophones, moins 10 % de la Région de Bruxelles-capitale
Documents élagués 536.244 545.453 pour les néerlandophones.

CHIFFRES-CLÉS DE LA LECTURE PUBLIQUE


14
Données collectées par le Service de la Lecture publique, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, 2016

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE EN BELGIQUE
PRATIQUES DE LECTURE
7  LA PRODUCTION EN LANGUE FRANÇAISE
EN UN CLIN D’OEIL (2017)
TOTAL VENTE EN BELGIQUE VENTE À L’EXPORT
NOUVELLES
ÉDITIONS chiffre chiffre
2017 d’affaire d’affaire
en million d’€ + 1,19 % en million d’€ + 10,39 %
(mio) (mio)

. 0 77
3 ES R
vente de livres cession des droits vente de livres cession des droits

TIT %)
,5
(+2
51,29 mio € 0,43 mio € 83,23 mio € 2,72 mio €
(+ 1,04 %) (+ 22,85 %) (+ 11,83 %) (- 20,69 %)

nombre nombre
3,72 mio 13,01 mio
d’exemplaires d’exemplaires
(3,72 %) (+ 20,34 %)
vendus vendus

8 
15

CONCLUSIONS

NN Le livre reste le premier bien culturel NN Données économiques : NN Quelques données sociologiques :
ŒŒ De très loin la première dé- ŒŒ Marché de la Fédération Wal- ŒŒ Secteur «  culturel  » sous in-
pense, la plus haute valeur lonie-Bruxelles est stabilisé de- fluence : besoin d’une loco-
ajoutée. puis 2014. motive (Astérix, Harry Potter,
ŒŒ Mais en contraction continue, ŒŒ Rôle retrouvé des librairies (en 50 nuances…).
mis sous pression par les sup- contradiction avec la France). ŒŒ Secteur sous pression, confirmé
ports dématérialisés (au pre- ŒŒ Production en Fédération Wal- par la croissance du livre de
mier rang desquels : les jeux). lonie-Bruxelles  : excellente poche et du pouvoir d'achat
année. que le public accorde aux livres.
ŒŒ Mais grâce aux trois secteurs-
clés : BD, sciences humaines et
scolaire.
ŒŒ Production numérique en crois-
sance, exclusivement autour
des sciences humaines.
ŒŒ Faiblesse des droits : gisement
de croissance ?
CONTACT PRESSE ADEB
Christelle Dyon
+ 32 (0)2 241 65 80
c.dyon@adeb.be

STATISTIQUES 2017
MARCHÉ & PRODUCTION DU LIVRE DE LANGUE FRANÇAISE
EN BELGIQUE ET PRATIQUES DE LECTURE

Centres d'intérêt liés