Vous êtes sur la page 1sur 9

LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page1

vendredi 05 MAi 2017 - nUMerO 01


LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page2

2 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

Diamniadio :
De l'Université à
la cité du savoir

vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316


LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page3

3 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

Les activités de formation, de re-


cherche et d’innovation occupe-
ront une place de choix à Amo-
diation. Comme énoncé dans le
Plan Sénégal émergent (PSE), les
autorités du pays ambitionnent de
faire de Dakar le « campus régio-
nal de référence » en Afrique de
l’Ouest.
Pratiquement tout le deuxième ar-
rondissement du nouveau pôle ur-
bain y sera consacré, puisque y
seront implantés l’université
Amadou-Mahtar-Mbow, le centre
hospitalier universitaire et le cen- nombreuses structures consacrées sciences du vivant (biologie fon-
tre de traumatologie. Entre au- à la formation, la recherche ou damentale, biotechnologie, etc.),
tres… L’université Amadou- l’innovation. C’est également dans les sciences fondamentales
Mahtar-Mbow (du nom du d’ici que seront pilotés les do- et appliquées (modélisation ma-
directeur général de l’Unesco en- maines de l’enseignement supé- thématique, informatique, robo-
tre 1974 et 1988), dont les ensei- rieur et de la recherche pour l’en- tique, etc.), ainsi qu’en médecine
gnements seront essentiellement semble du pays. nucléaire et en physique des par-
tournés vers les sciences et qui Le Quartier des écoles abritera ticules.
accueillera 30 000 étudiants, sera par exemple les extensions de Elle comprendra également des
au cœur de ce futur pôle scienti- nombreux établissements privés incubateurs, un parc scientifique,
fique et technologique. d’enseignement supérieur. le nouveau siège du Conseil pour
L’École supérieure de commerce le développement de la recherche
Retard de livraison de Dakar (Sup de Co), pionnière en sciences sociales en Afrique
des business schools du pays, y (Codesria), etc.
Le second établissement univer- prévoit notamment la construc- Son cluster baptisé Espace Infra-
sitaire public de la capitale séné- tion d’un nouveau campus. structures techniques, de partage
galaise après l’université Cheikh- et d’apprentissage regroupera le
Anta-Diop a accusé un retard Rayonnement Centre national de calcul scienti-
important dans sa livraison. Alors fique, l’espace numérique ouvert
que son ouverture était initiale- Pour le volet gouvernance et éva- (Eno), l’Institut supérieur d’en-
ment prévue pour la rentrée aca- luation de l’enseignement supé- seignement professionnel (Isep),
démique 2016-2017, elle ne de- rieur, la Cité du savoir accueillera l’Université virtuelle du Sénégal
vrait finalement pas accueillir ses les sièges du ministère de l’En- (UVS), ou encore l’Institut afri-
premiers étudiants avant octobre seignement supérieur, de la Re- cain des sciences mathématiques
2019. C’est le cabinet ivoirien cherche et de l’Innovation ; celui (AIMS).
DNK (de Dominique Doumi- de l’Autorité nationale d’assu- Enfin, un espace tourné vers la
Kouakou) qui a remporté l’appel rance qualité de l’enseignement promotion de la culture scienti-
d’offres international pour la réa- supérieur, ou encore celui de l’Of- fique abritera, lui, la Maison de
lisation de ce campus, dont le coût fice du baccalauréat. Elle abritera la science, qui comprend un pla-
est estimé à 75 milliards de F CFA également, dans sa composante nétarium, un aquarium, un obser-
(114 millions d’euros). recherche, innovation et transfert vatoire astronomique, un espace
La Cité du savoir constitue l’autre de technologies, le Centre natio- de démonstration scientifique et
complexe scientifique essentiel nal de recherche scientifique technique. De quoi assurer le
du dispositif. Il s’étend sur un es- (CNRS), plusieurs laboratoires rayonnement de Diamniadio bien
pace de 14 ha et regroupera de mutualisés et spécialisés dans les au-delà du Sénégal.
vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316
LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page4

4 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

Getran, le nouveau géant


du Btp sénégalais

Fondée en 1998, la Générale de l’Ivoirien Adama Bictogo, Getran sur le continent est
de travaux publics et de né- y est actuellement en compé- impressionnante, notamment
goce (Getran) est davantage tition sur de « très grands au Tchad et au Congo.
connue sur le reste du conti- projets immobiliers », assure « Mes deux pays de cœur »,
nent que sur ses propres Mar Thiam, le patron fonda- avoue ce panafricaniste re-
terres sénégalaises. Jusqu’à teur de cette entreprise pré- vendiqué.
l’année dernière, elle réalisait sente dans les secteurs de À N’Djamena, sa société a
plus de la moitié de son chif- l’ingénierie, du BTP, des bâti l’Arche du cinquante-
fre d’affaires à l’étranger, no- transports ou du négoce, et naire, la faculté de médecine
tamment en Côte d’Ivoire. qui compte aujourd’hui et l’Hôpital de la mère et de
Cette année, l'entreprise de- parmi les principaux opéra- l’enfant. À Brazzaville, l’im-
vrait réaliser un chiffre d'af- teurs privés du Sénégal. meuble Elbo, « le plus beau
faires de 60 milliards au Sé- de la capitale », selon le chef
négal, ce qui le place parmi Des réalisations de l’État, Denis Sassou
les peloton de tête des entre- emblématiques Nguesso, l’American Inter-
prises de Btp au Sénégal. Ge- national School et la LCB
tran, en duo avec la Snedai, La liste des réalisations de Bank portent sa signature.

vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316


LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page5

5 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

Des réalisations embléma- construction du siège de la


tiques sont également mar- Banque internationale pour
quées de son empreinte au le commerce et l’industrie du
Cameroun (université de Sénégal (Bicis), filiale locale
Dschang) et dans divers pays du français BNP-Paribas.
d’Afrique de l’Ouest (Gam- Getran enchaîne ensuite les
bie, Togo, Guinée-Bissau). contrats et monte encore en

Cette C’est d’ailleurs en Guinée-


Bissau qu’il a réalisé sa pre-
puissance avec l’arrivée du
président Wade aux affaires,
mière commande internatio- en 2000.
année, le nale : l’agence nationale de
la BCEAO.
Pourtant, jusqu’en 2014, le
Sénégal représentait moins
Sénégal Les équipes de Getran sont
aussi cosmopolites que ses
de 10 % du chiffre d’affaires
du groupe, qui tente au-

contribuera carnets de commandes,


puisque les Sénégalais y cô-
jourd’hui de muscler sa pré-
sence sur le marché national.
toient des Gambiens, des Il est ainsi devenu l’un des
aux Guinéens, des Ivoiriens et
des Congolais, ainsi que des
principaux acteurs de la réa-
lisation du nouveau pôle ur-
résultats Turcs et des Italiens. bain de Diamniadio, dont le
train express régional, qui re-

du groupe Montée en puissance liera Dakar à l’aéroport in-


ternational Blaise-Diagne, et

pour 50%
Des rencontres déterminantes plusieurs complexes immo-
expliquent le « tropisme afri- biliers.
cain » de Mar Thiam. Et avec un carnet de com-
contre En 1995, alors qu’il est
conducteur de travaux au
mandes évalué à une soixan-
taine de milliards de francs
moins Consortium d’entreprises, un
groupe de BTP sénégalais
CFA, le groupe réalisera cette
année 50 % de ses résultats

de 10% très actif en Afrique de


l’Ouest, l’architecte Pierre
au Sénégal.
Pour répondre à la demande,
Goudiaby Atepa, sénégalais Mar Thiam a mis en place la
jusqu’en lui aussi, lui propose de diri-
ger Gamsen, une entreprise
filiale Getran Industries, un
groupement de sociétés ca-
2014. chargée de construire l’aéro-
port international de Banjul.
pable d’intervenir tout au
long de la chaîne de valeur
Goudiaby lui ouvre alors son de la filière.
riche carnet d’adresses et, Le même schéma a été ap-
trois ans plus tard, Mar pliqué en Côte d’Ivoire, en
Thiam crée Getran. direction des marchés burki-
En 1999, il remporte son pre- nabè, malien et nigérien.
mier chantier, avec la

vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316


LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page6

6 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

Entretien avec l’ecrivain Moustapha Ndéné


Ndiaye, auteur de 68, neige sur Dakar
L’auteur thièssois,
qui a été nominé
cette année à
l’occasion du
grand prix du
chef de l’Etat
pour les Lettres
pour son nou-
veau roman Un
Indigène à Gorée
revient sur les
événements qui
se sont emparés
du campus de
Dakar à l’instar
de Paris.
Mais c’est un au-
tre point de vue
développé par cet L’auteur thièssois, qui a été no- revendique un droit d’inven-
miné cette année à l’occasion taire…
auteur qui a vécu du grand prix du chef de l’Etat
pour les Lettres pour son nou- Êtes-vous un héritier de
68 par procura- veau roman Un Indigène à Go- soixante huit ?
tion et qui reven- rée revient sur les événements Cela dépend de ce qu’on ap-
qui se sont emparés du campus pelle héritier. Si cela est com-
dique un droit de Dakar à l’instar de Paris. pris par le fait que « les événe-
d’inventaire… Mais c’est un autre point de vue ments »ont une dimension
développé par cet auteur qui a mythique et fantasmagorique,
vécu 68 par procuration et qui je suis un héritier de 68. Aussi,

vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316


LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page7

7 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

étant un grand lecteur dès mon dance d’ailleurs, vivait en har- traduit par l’image de la Neige
plus jeune âge, j’ai rencontré monie culturelle avec la France sur Dakar qui s’est grandement
mon sujet dans un volume si bien que sa jeunesse pourrait produit à Dakar. Et regardons
d’encyclopédie qui étudiait la avoir les mêmes réactions que bien l’arrière plan culturel de
jeunesse française des années celle française. Dakar à cette époque, il n’y
60 et 70. Naturellement, les avait que les avatars d’un
événements de 68 y occupaient Certains soixante-huitards monde colonial encore bien an-
une grande place et à l’arrière soutiennent que le mai séné- cré dans sa culture et ses ensei-
plan l’étude une société dite de galais avait ses propres causes gnements en France. L’Univer-
consommation et de sa morale ? sité, qui était le théâtre de ces
bourgeoise. Il est vrai qu’on a souvent sou- évènements ne faisait à
Etant donné aussi qu’au Séné- tenu et pour vrai que le mai 68 l’époque qu’environ 3000 étu-
gal ces mêmes événements sénégalais avait ses propres res- diants parmi lesquels de nom-
nous marquent de par la narra- sorts, du moins ses propres ori- breux ressortissants français.
tion de nos parents ou grands- gines, de par le fractionnement Sans compter les enseignants,
parents, on est très vite pris des bourses, signe d’une crise pour l’essentiel des Blancs.
dans le tourbillon de toutes les d’un pays, où la chape de C’est pour vous dire que même
idées et slogans d’une période plomb imposée par Senghor de- le Dakar-Matin de l’époque
qui se veut porteuse de grandes puis l’arrestation de Mamadou, était encore écrit par des Blancs
idées ou valeurs. Bien que… s’accommodait mal des signes bon teint. Les émissions radio-
de crise d’une jeunesse qui phoniques et les cinémas, ces
Vous sous entendez ? avait une conscience avancée moyens de culture de masse
Autant 68 porte des valeurs de de la chose politique. La vérité, diffusaient encore la France et
progrès démocratiques en le mai sénégalais s’est nourri et sa pensée. Pour la petite histoire
Afrique, marquée par le mono- fortifié de tous les slogans bran- Johny Hallyday venait de jouer
partisme, Senghor n’y échappe dis à Paris. à Sorano. Aussi le mouvement
pas. Même si son pouvoir Aussi, il est remarquable que hippies avait se adeptes. La
n’avait pas des habits militaires. la simultanéité des évènements mort de Che la contre culture
Cette période reste le pa- et la ressemblance très forte de qu’on essayait de construire dit-
roxysme d’une libération des la réaction aussi bien de De on n’était qu’un avatar de celle
mœurs formidable qui s’atta- Gaulle que de Senghor qui vont que la jeunesse française es-
quait au vieux monde occiden- recourir tours deux aux peuple sayait d’asseoir dans l’anarchie
tal incarné en France par De profond et aux notables de l’or- souvent complète.
Gaulle contre lequel s’insur- dre ancien montre aisément que
geait la jeunesse française dans nous étions aussi dans un autre Un simple phénomène
les barricades à Nanterre ou ail- épisode de l’idée que la France de déracinement alors ?
leurs en France. s’enrhume le Sénégal éternue. On aurait bien compris ces évé-
C’est l’invention de la pilule et C’était la même nourriture in- nements dans une analyse du
l’expression de la liberté la plus tellectuelle, les mêmes pro- déracinement, thème majeur de
absolue « Il est interdit d’inter- grammes scolaires, la même la littérature de cette époque et
dire » Et pourquoi pas ni Dieu, manière de penser le monde et qui l’est resté d’ailleurs. Mon
ni maitre ? Mais il ne faut pas de réagir. L’idée dans mon ro- roman se situe au sein de la fa-
oublier que le Sénégal qui ve- man 68, Neige sur paru d’ail- mille qui fait l’objet de telle-
nait juste de connaitre l’indé- leurs depuis 2007, est que c’est ment de contestations. Sangoné
pendance, et quelle indépen- un phénomène de mimétisme Alé Diop qui arrive à Dakar est

vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316


LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page8

8 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

fasciné par ce nouveau monde jamais étaient plus de que de


aux antipodes de celui du vil- mise à cette époque. Je pense
lage. Il s’oppose dans le huis- très sincèrement pour nous au-
clos d’une chambre d’Université tres africain nous célébrons une
à son grand-frère qui fait figure période magnifique dans la-
de l’étudiant ringard. Mais jus- quelle nous exprimons aussi for-
tement Sangoné Alé Diop a un tement notre acculturation.
mentor Mass qui est dirigeant La préoccupation d’un roman-
dans le mouvement étudiant et cier n’est pas de relater forcé-
en même temps appartiendrait ment dans le détail les moindres
au parti dans la clandestinité. Il faits de la grande Histoire mais
passe souvent sa vie avec la mi- de saisir l’esprit d’un temps ou
litante Soukey, résistante de la d’un peuple. Oui, je reste
cité Claudel, et militante du convaincu que cette époque
parti, « ce Dieu de peine auquel malgré les célébrations qui vou-
cette jeunesse qui vivait si mal draient qu’elle soit sublimée partis de gauche toujours dans
donnait chaque jour de son dans la marche pour la liberté et la clandestinité, Senghor accep-
âme.… » On voit si facilement la démocratie même en Afrique tera d’avoir une opposition lé-
les contradictions d’une société reste une illusion dans laquelle gale à travers un homme modéré
dans le cadre universitaire qui l’homme africain nouvellement et légaliste : Abdoulaye Wade.
est un véritable laboratoire du indépendant manifestait son ar- On connait la suite. L’ouverture
sénégalais moderne perdu dans rimage culturel vis-à-vis de la démocratique avec la loi des
ces boîtes d’allumettes qu’on France, comme l’économie, trois et une année plus tard des
appelle la Sicap. La ville, avatar comme la politique l’étaient quatre courants.
du monde colonial est aussi un aussi. Mais je crois pour ceux qui ont
personnage anthropomorphe du vécu soixante huit par procura-
livre... Elle fascine et fascine et La morale dans cette tion ont un droit d’inventaire. A
façonne tout le monde… C’est affaire ? ce titre je ne revendiquerais pas
pourquoi, je m’attache beaucoup Mais la morale dans cette his- 68. L’homme africain qui se
dans les descriptions à replanter toire est que lorsqu’on regarde construisait et qui ne finit de le
l’arrière plan culturel et politique ceux qui ont vécu soixante huit faire devrait avoir d’autres rêves
du pays… ou simplement par procuration, conformes à ses traditions et à
on se rend compte qu’ils rem- sa culture. L’échec de Sangoné
Et 68 ne serait pas alors un plissent les mosquées ou les da- Alé Diop du point de vue de son
moment de progrès ? hiras comme un retour à l’ordre mariage le montre suffisam-
Il faut bien admettre que ce qui ancien. Cela ne m’amène à dire ment. Aussi, il faut admettre
s’est passé était aux antipodes que 68 n’a pas eu quelque chose globalement le bourbier idéolo-
de la culture traditionnelle pa- de bon. Il est évident que sur le gique a dû avaler nombre de mi-
ternaliste et autoritariste. Pour plan politique, les évènements litants de cette époque. Derrière
autant cela n’en fait pas des lu- ont secoué les cocotiers. Et ce ceux qui se montrent au-
mières porteuses de progrès n’est pas par hasard que Abdou jourd’hui pour incarner une cer-
pour notre société qui a eu tou- Diouf deviendra premier minis- taine lutte victorieuse se cachent
jours du mal à se situer par rap- tre et peut-être pour mieux neu- toutes les tragédies d’une jeu-
port à l’Occident. L’accultura- traliser les rêveurs de révolution nesse qui avait vraiment du mal
tion, le déracinement n’ont disséminés dans beaucoup de à bien vivre.

vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316


LE SOIR N°316:Mise en page 1 31/05/2018 23:59 Page9

9 LE SOIR LE PREMIER QUOTIDIEN NUMERIQUE SENEGALAIS

Les condoléances de la
En Hausse
gendarmerie chez Mar Thiam
l'étudiant Fallou Sène
Directeur de la justice militaire
s’est notamment rendu à Pattar,
village natal du défunt, dans la
région de Diourbel (centre), où
il a présenté les ’’condoléances
de la gendarmerie’’ à la famille
du défunt étudiant.
Le Haut commandant de la
gendarmerie, qui a dit s’être dé-
placé en tant que musulman
pour "réconforter" la famille de Le patron du groupe Ge-
la victime, a "déploré" cette tran va réaliser avec son
Le général Meissa Niang, Haut perte en vie humaine dans des entreprise plus de 60 mil-
commandant de la gendarmerie "conditions regrettables". liards de chiffre d'affaires
nationale, a présenté jeudi au Mouhamadou Fallou Sène a été cette année
nom de ses troupes ses condo- mortellement atteint par balle
léances à la famille de Mouha- lors d’affrontements avec des
madou Fallou Sène, un étudiant hommes en bleu intervenus En Baisse
d’une vingtaine d’années tué dans le campus pour empêcher
lors d’échauffourées avec des l’accès gratuit des étudiants aux Meer
forces de l’ordre survenues le restaurants de l’Université de
15 mai dernier dans le campus Saint-Louis.
social de l’Université Gaston Les étudiants étaient alors res-
Berger de Saint-Louis (UGB), tés deux semaines sans perce-
a constaté l’APS. voir leurs bourses scolaires et
Le général Niang, également allocations d’études.

Le chiffre du jour 930 milliards


Les migrants sénégalais ont annuellement transférés
entre 2008 et 2017 quelque 930 milliards FCFA qui ont
Les élèves et étudiants ré-
contribué au bien-être des ménages bénéficiaires, a in-
publicains se sont donnés
diqué, jeudi à Saly-Portudal (Mbour), Lanfia Diané,
en spectacle mercredi soir
coordonnateur du processus d’élaboration de la politique
devant le palais de la Ré-
nationale des migrations du Sénégal (PNMS).
publique

vendredi 1er jUin 2018 - nUMerO 316