Vous êtes sur la page 1sur 3

Calcul d’une implicature à partir d’une maxime

Nous avons un locuteur a) qui dit « … » et le locuteur b) répond « … ».

Du point de vu énonciatif, on comprendra que …

Alors que du point de vu phrastique, on comprendra que…

Pour interpréter un énoncé le destinataire à tendance à supposer que le locuteur a


respecté ces lois. Il conclut de l’énonciation dont l’énoncé a été l’objet toutes les
informations impliquées par le respect.

L’interlocuteur fait l’hypothèse que le locuteur a respecté la maxime de…

La maxime de quantité : impose que la contribution d’un locuteur contienne autant


d’informations qu’il est nécessaire dans la situation ?

La maxime de qualité : suppose la sincérité du locuteur qui ne doit pas mentir et doit
avoir de bonnes raisons d’affirmer ce qu’il affirme.

La maxime de relation : impose que l’on parle à propos (en relation avec ses propres
énoncés précédents et ceux des autres).

La maxime de manière : veut que l’on s’exprime clairement et, autant que possible,
sans ambiguïté, en respectant, l’ordre dans lequel les informations doivent être
données pour être comprises.

La maxime apparente violée est la maxime de …

Ce que dit le locuteur b) est manifestement faux.

Il ne respecte pas le principe de coopération ; les participants s’attendent à ce que


chacun d’entre eux contribue à la conversation de manière rationnelle et coopérative
pour faciliter l’interprétation de ses énoncés.

On va dériver un sens énonciatif différent du sens phrastique.

J’en conclus que…


Chapitre 2 : Sémantique Lexicale

 Homonymes : deux mots de sens différents qui se prononcent de la même


manière.
 Identiques
 Non homographes : phonique  graphique
 Non homophones : graphique  phonique

1- On va considérer que l’on a des homonymes quand chacun des signifiés appartient
à une catégorie grammaticale.
2- Quand il y’a des  dans la segmentat° des constituants internes de l’express°.
3- Quand la même forme se combine avec  morphèmes de genre ou nombre.

 Polysémie : est le fait qu’un même mot peut avoir plusieurs sens.

Test d’identité
A Juan le encanta este libro y a María también (soient ils aiment tous les deux l’objet
soit ils aiment tous les deux le texte).

Test des conditions de vérités


¿Te gusta este libro? On peut répondre aussi bien de façon + que – sans manquer à
la vérité, du moment que les signifiés sont  dans chaque cas.

Test des relations sémantiques


Texte  type
Volume  types de volumes

 L’hyponymie : 1 élément qui est inclus dans le sens d’un autre élément.

Test du conditionnel
Si algo es… entonces necesariamente es…

Test du contraste
Es… pero no es…

Demande d’identification
C’est quoi comme fleur ? (hypéronyme). Une rose (hyponyme).

Anaphore
Pierre élève un crocodile (hyponyme) dans son jardin. Cet animal (hypéronyme)
effraie tous le voisinage.

 L’antonymie : ce sont des mots de sens contraire.

Complémentaires : - de l’un entre + de l’autre.


* Mas o menos
* Muy
* Par e impar
Réciproques : couples termes expriment même relat° mais qui se distignuent invers°
ordre arguments.
Si el lunes precede al martes, entonces el martes sigue al lunes.

Strictes : liée à la gradation, c’est-à-dire une comparais° entre 2 termes situés sur une
même échelle.
+ de l’un implique la – de l’autre. Cependant la – d’un terme n’implique  + de l’autre.

 Synonymie : 2 mots qui ne se ressemblent  dans le sens formel mais qui ont
un sens comparé.