Vous êtes sur la page 1sur 2

Grâce au Ministère de l’Economie des Finances et du Plan, avec l’appui de l’UNICEF et

des partenaires, pour la première fois au Sénégal, se tient du 27 au 28 juin à Dakar, un


Dialogue Politique de Haut Niveau centré sur l’enfant, l’adolescent et le jeune où ces
derniers apportent également leur contribution à la formulation de la Phase II du Plan
Sénégal Emergent.

Le « Dialogue Politique de Haut Niveau » de la Phase II du Plan Sénégal Emergent (PSE),


représente une opportunité inédite, unique et stratégique de s’assurer que les défis majeurs
qui affectent le bien-être de l’enfant, de l’adolescent et du jeune sont abordés et intégrés dans
ce document de référence national qui guidera toutes les planifications et programmes
stratégiques et sectoriels du pays de 2019 à 2023.

L’évènement organisé le 27-28 juin dans l’amphithéâtre du Conseil Economique Social et


Environnemental par le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, avec le soutien de
l’UNICEF et des autres partenaires, coïncide avec la célébration du 60ème anniversaire de
l’accompagnement et la présence de l’UNICEF au Sénégal.

Les travaux de deux jours de réflexion stratégique constituent-il, un évènement majeur et


unique en son genre car totalement consacré et centré sur les politiques publiques et les
investissements quant à la place de l’enfant, de l’adolescent et du jeune dans les priorités de
la phase II du PSE et le développement du capital humain. En outre, cet événement ouvre un
cadre d’échange multi acteurs (Gouvernement, Société Civile, Secteur Privé, Partenaires au
Développement et les jeunes) propice aux débats et aux échanges sur les réalisations et les
défis liés à la réalisation des droits des enfants, adolescents et jeunes.

Enfin, cet évènement porte un regard critique et constructif visant à accélérer l’atteinte des
Objectifs de Développement Durables et renforce la nécessité et l’impératif moral de ne
laisser aucun enfant, adolescent et jeune en rade en résonnance avec le thème choisi par
l’Union Africaine pour célébrer la journée de l’enfant africain en 2018.

Il est primordial de rappeler que la phase I du PSE (2014-2018) a permis de lancer et de


mettre en œuvre des programmes majeurs ayant amélioré les conditions de vie des familles et
des enfants. Malgré les investissements et les acquis indéniables, il persiste des défis qui
interpellent le Gouvernement et les partenaires au développement à investir davantage dans
des programmes stratégiques ciblant spécifiquement les enfants, les adolescents et les jeunes
afin de consolider les acquis et renforcer le développement du capital humain dans la phase II
du PSE.

Ces investissements accrus devraient viser les domaines de la survie de la mère et du


nouveau-né, de l’inclusion sociale des enfants hors de l’école formelle, de la protection de
l’enfant contre les pratiques néfastes, l’augmentation du taux d’enregistrement des naissances
à l’état civil et de l’amélioration de la couverture en services sociaux de base.

« L’UNICEF se félicite de l’intérêt politique de haut niveau à l’endroit des enfants et des
jeunes et reste confiant que les réflexions émanant de ce dialogue vont nourrir les choix
stratégiques de la phase II du PSE et se matérialiser à travers des investissements à fort
rendement en faveur d’un développement équitable des enfants et des jeunes en vue de
construire un capital humain robuste et durable pour un Sénégal émergent » a-t-elle conclue
Laylee MOSHIRI, la Représentante de l’UNICEF au Sénégal.

Contacts :
Amsata SENE, Tel. + 77 422 44 69, amsata.sene@gmail.com
Omar HABIB, Tel : +221 77 529 88 62, ohabib@unicef.org

Centres d'intérêt liés