Vous êtes sur la page 1sur 2

La maison verte, c'est l'avenir !

Dans un article du Monde, une phrase est sortie du lot : la maison du futur est “verte, zen et
hyperconnectée”. On arrive dans cette nouvelle ère où tous les objets sont connectés, où les
nouvelles technologies sont au service de notre planète. Afin que vous puissiez avoir une
vision globale de la maison verte, voici quelques explications.

Qu’est-ce qu’une maison verte ?

Quand on parle de maison, cela implique d’avoir une forte sensibilité à respecter notre
environnement et trouver des solutions alternatives à la consommation d’énergies fossiles.
La maison verte doit avoir une ​parfaite isolation thermique​. Cela va de paire avec une très
bonne isolation phonique. Elle n’aura pas de pont thermique, c’est-à-dire que l’air ne
passera pas entre l’intérieur et l’extérieur ni l’inverse.

Voici les principales caractéristiques d’une maison verte :


● Une ventilation performante : la VMC est très importante dans un logement, c’est
ce qui permet de renouveler l’air ambiant. Cela va assainir l’air. De plus, en optant
pour une ventilation à double flux, c’est l’occasion d’avoir une récupération de
chaleur. En effet, en été, il fait souvent très chaud. Cet air est récupéré pour qu’en
hiver l’air extérieur soit préchauffé afin d’être diffusé dans l’habitation par la suite.
Vous pouvez opter pour un système aérovoltaïque.
● Des bonnes ouvertures : il faudra bien faire attention aux emplacements et au
pourcentage de vitrage. Privilégiez la lumière naturelle.
● L’étanchéité à l’air : une maison verte se doit d’avoir une parfaite étanchéité, sinon,
c’est ce qui crée des ponts thermiques et des déperditions d’énergie.
Pour être encore plus dans l’optique du respect de l’environnement, privilégiez des
matériaux éco-responsables comme le bois. Ce matériau est très résistant, ne produit pas
de déchets et vous permet d’avoir un isolant naturel.

Une maison passive voire active

Les maisons BBC (basse consommation) sont en train de pousser un peu partout pour
respecter la ​réglementation thermique​ en vigueur (RT2012).

Une maison verte doit pouvoir être quasiment autonome voire même productrice d’énergie.
Pour cela, il y a plusieurs moyens d’y arriver.

● Le photovoltaïque : avec le développement des panneaux photovoltaïques, il est


désormais possible de produire sa propre énergie. Votre maison sera d’autant plus
verte, puisque vous produirez de l’électricité verte qui vous servira pour votre
consommation, mais également pour d’autres foyers. Il vous suffira de la revendre à
EDF (seul fournisseur à qui vous pouvez vendre l’électricité verte). Pour en savoir
plus sur l'électricité verte avec les différents fournisseurs d’énergie, vous pouvez
vous rendre sur ce ​site​.

● La domotique : bientôt, vous pourrez dialoguer avec un conseiller virtuel qui vous
donnera les solutions pour réaliser encore plus d’économies d’énergie. Pour le
moment, vous pouvez dès à présent utiliser des équipements connectés pour
l’éclairage, le chauffage, les volets,etc… Cela vous permettra de gérer au mieux
votre consommation d’énergie. C’est l’occasion d’optimiser au mieux votre maison
pour qu’elle soit passive si ce n’est pas déjà le cas. Si vous avez la possibilité d’avoir
une maison verte active avec une plus une box domotique, vous avez le combo
gagnant ! N'oubliez pas avant d'arriver dans votre nouvelle maison, après avoir
effectué le raccordement au gaz de faire votre mise en service de gaz. Cet ​article
pourra vous aider dans vos démarches.