Vous êtes sur la page 1sur 3

TD Physique - Dipôles électrocinétiques et réseaux en régime permanent

Dipôles électrocinétiques et réseaux en régime permanent

I - Équivalences de générateurs ?
1A

6A
6Ω
6V
Dénir les générateurs équivalents aux
12 V 12 Ω
circuits suivants.
3Ω
3Ω 6V 12 Ω

II - Pont de Wheatstone - calculs ?

On se place en régime de tension continue, et on prend


U1 = 4 V, U2 = 6 V, U3 = 3 V, I0 = 7 mA, I1 = 3 mA
et I2 = 5 mA. Calculer tensions et intensités manquantes.
Le dipôle central reçoit-il ou fournit-il de l'énergie ? Si le
dipôle est une résistance, préciser sa valeur.

III - Caractéristique d'un moteur ?

On considère le moteur suivant, dont les conventions


sont précisées ci-contre. Le dipôle est-il récepteur ou
générateur ? Quelle est la puissance maximale reçue
par M, puis fournie par M ; quelle est la puissance
minimale reçue par M ? Donner les paramètres équi-
valents de Thévenin et Norton de ce dipôle.

IV - Ampèremètre réel ?
K

L'ampèremètre A donne la même indication lorsque


l'interrupteur K est ouvert avec R = R1 = 50 kΩ et
lorsque K est fermé avec R = R2 = 40 kΩ. Quelle
e A
R0 = 200 Ω
est la résistance interne r de l'ampèremètre ? R
TD Physique - Dipôles électrocinétiques et réseaux en régime permanent

V - Adaptation en puissance ?
Soit un générateur réel de f.é.m. e et de résistance interne r. On branche à ses bornes une résistance variable R.
Déterminer l'intensité du courant qui circule dans le circuit, puis la puissance dissipée dans la résistance variable
en fonction de e, r et R. Tracer la courbe P = f (R) et montrer qu'elle passe par un maximum P max pour une
valeur de R à déterminer.

VI - Composant non linéaire ??


On alimente grâce à un générateur de f.é.m. e = 4 V et de résistance interne R = 1 kΩ un composant dont la loi
est I = gU + aU 3 , avec g = 2.10−3 S et a = 10−3 u.SI. Préciser l'unité de a, puis calculer l'intensité parcourant le
composant. Calculer la puissance dissipée dans ce composant puis dans la résistance, et comparer à la puissance
fournie.

VII - Encore un circuit ? ? ?


(100 V, 50 Ω) (50 V, r = 10 |i|)

On considère le schéma suivant. Établir la loi i = f (E).


i
En particulier, on verra qu'il existe trois domaines, et on
étudiera celui pour lequel −50 V 6 E 6 150 V.

(E, 50 Ω)

VIII - Transformations de Kennelly ??


La transformation suivante est parfois très utile ! On va montrer l'équivalence entre les deux circuits suivants. Pour
cela, écrire une relation entre ia ,ib et ic , puis entre Uab , Ubc et Uca Exprimer alors Uab en fonction de a, b, ia et ib ;
puis ia et ib en fonction des tensions et de A, B et C . En donnant Uab de deux façons diérentes utilisant Ubc , Uca
et les diérentes résistances, montrer nalement que
BC CA AB
a= b= c=
A+B+C A+B+C A+B+C

Uab Uab

ia a ia ib
ib
b C
B A
Uca c Ubc Ubc
Uca

ic
ic
Par un raisonnement similaire, montrer que
ab + bc + ca ab + bc + ca ab + bc + ca
A= B= C=
a b c
TD Physique - Dipôles électrocinétiques et réseaux en régime permanent

IX - Résistance itérative ??

On considère les circuits ci-dessous où toutes les résistances ont la même valeur r. Déterminer dans chaque cas la
résistance équivalente entre les points A et B, que l'on notera R1 , R2 et R∞ . Comparer R2 et R∞ .
A r A r r A r r

r r r r r r r ∞ r r

B r B r r B r r

X - Montages courte et longue dérivation ??

La mesure d'une résistance R se fait en pratique souvent grâce à un ampèremètre et à un voltmètre. Néanmoins, ces
appareils sont eux-mêmes dotés de résistances internes (que l'on notera respectivement RA et RV , avec RV À RA ),
ce qui est la cause d'erreurs systématiques de mesure. En eet, la résistance mesurée vaut Rm = U/I , où U
est la tension lue sur le voltmètre et I l'intensité lue sur l'ampèremètre. On se propose d'étudier deux montages
permettant la mesure de la valeur de la résistance R.
R R
I I
A A
i
V V

U U
Montage courte dérivation Montage longue dérivation
1. Exprimez pour chaque montage la résistance Rm et l'erreur systématique relative (Rm − R)/R en fonction
des résistances R, RA et RV .
2. Discutez du choix du montage selon la valeur de R. Vous pourrez proposer pour cela une valeur critique de
R séparant les deux possibilités.
3. Application numérique : RA = 10 Ω et RV = 1 MΩ. On sait que R est de l'ordre de 5 kΩ. Quel montage est
le plus adapté à la mesure de cette résistance ?

XI - Calculs de résistances équivalentes ? ? ??


Calculer la résistance équivalente pour chacune des congurations suivantes : A
1. un cube est composé de 12 arêtes de même résistance R. Calculer la O C
résistance totale entre deux points quelconques (il y a 3 cas à distinguer) ;
2. pour 2 points quelconques d'un octaèdre régulier ;
3. entre A et O, C et O et entre deux angles opposés du carré ci-contre ;
4. entre deux coins opposés du rectangle ci-contre.