Vous êtes sur la page 1sur 1

CONDITIONS GENERALES « DYNAMO »

Article 1 – REGLEMENT DES FACTURES DE FRAIS ET D’HONORAIRES


Les factures de frais et honoraires sont payables à réception. À défaut de règlement à l’échéance, des intérêts de retard seront
légalement dus et calculés sur la base d’un taux égal à 1,5 fois de l’intérêt légal à compter de la date de l’échéance, sans qu’un
rappel soit nécessaire. Une provision est demandée et conditionne le début de la mission. À réception du paiement de la
provision, le Cabinet ouvre le dossier et la comptabilité adresse au Client une facture acquittée du montant de la provision
versée.
Article 2 – HONORAIRES
Dans le cadre de la vérification du recouvrement partiel ou total de la Taxe Intérieure sur la consommation finale d’électricité
(TICFE), le Client convient au cabinet d’avocats la mission de vérifier l’éligibilité du Client à l’exonération ou la réduction de la
TICFE et d’obtenir des services compétents la restitution du trop-perçu. Pour cette mission globale, il est prévu un honoraire
forfaitaire complété d’un honoraire de résultat (a) Frais de traitement du dossier (50 € HT soit 60 € TTC), (b)
Honoraires de base de 500 € HT (600 € TTC) et (c) Honoraire de résultat égal à 15 % HT des sommes récupérées
ou économisées par l’intermédiaire ou en raison de l’intervention de l’Avocat. Les frais de traitement seront conservés par le
Client. Si, à la réception du dossier complet, le client n’était pas éligible à la réduction de la TICFE, seuls les frais de traitement
(soit 50 € HT) seront conservés par l’avocat, l’honoraire de base de 500 € HT sera restitué sans délai.
Article 3 – DECOMPTE DEFINITIF
Avant tout règlement définitif, l’Avocat remet à son Client un compte détaillé. Ce compte doit faire ressortir distinctement les
frais et déboursés, les émoluments tarifiés et les honoraires. Il doit porter mention des sommes précédemment reçues à titre de
provisions ou autres.
Article 4 – SUSPENSION DE LA MISSION
En cas de non paiement des factures d’honoraires et de frais, l’Avocat se réserve le droit de suspendre l’exécution de la mission,
ce dont il informera son Client en attirant son attention sur les conséquences éventuelles.
ARTICLE 5 – DESSAISISSEMENT
Dans l’hypothèse où le Client souhaiterait dessaisir l’Avocat et transférer son dossier à un autre avocat, le Client s’engage à
régler sans délai les honoraires, frais, débours et dépens dus à l’Avocat pour les diligences effectuées antérieurement au
dessaisissement. Dans ces circonstances, les honoraires sont facturés au temps passé et ce, au taux horaire de l’Avocat. À titre
indicatif, le tarif horaire du cabinet est de 400 € HT pour un avocat associé et 250 € HT pour un collaborateur. Ce tarif ne
couvre ni les débours, ni les dépens, ni les frais, ni les diligences supplémentaires qui ne figurent pas dans la mission de l’Avocat.
Toutefois, si le dessaisissement de l’Avocat intervient après instruction complète du dossier, soit avant l'audience de plaidoirie
devant le Tribunal, soit lorsque l'affaire a été mise en délibéré par le Tribunal, l’honoraire de résultat restera dû à l’Avocat
dessaisi. Il en va de même si le dessaisissement de l’Avocat intervient après instruction complète du dossier, alors que l’accord
amiable (ou la transaction) est conclu mais avant la date de signature, l’honoraire de résultat restera dû à l’Avocat dessaisi.
ARTICLE 6 – CONTESTATION
Conformément aux dispositions des articles L.152-1 et suivants du Code de la consommation (transposant la directive
2013/11/UE, relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation), le Client a la possibilité, en cas de litige avec
l’Avocat, de recourir gratuitement au Médiateur de la consommation qui sera le médiateur national près du Conseil National
des Barreaux (CNB) et dont les coordonnées sont les suivantes : CNB, Médiateur à la consommation, 22 rue de Londres
75009 PARIS. Toute contestation concernant le montant et le recouvrement des honoraires, frais et débours de l’Avocat ne
peut être réglée, à défaut d’accord entre les parties, qu’en recourant à la procédure prévue aux articles 174 et suivants du
décret n°91-1197 du 27 novembre 1991 organisant la profession d’Avocat. Le BATONNIER DE L’ORDRE DES AVOCATS DE
PARIS est saisi à la requête de la partie la plus diligente. Il est expressément convenu entre les parties qu’en cas de
contestation, le montant des honoraires, frais et débours calculés comme prévu dans la Convention, et restant dus à l’Avocat,
doit être consigné entre les mains de Monsieur le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Paris dans l’attente d’une décision
définitive de fixation des honoraires, frais et débours.

Nom du client : __________________________ Identité du signataire : _____________________________

Qualité du signataire : _____________________________

Signature + Cachet du Client

LEGUEVAQUES Avocats
SELARL au capital de 155.000 €, inscrite au barreau de Paris 4 avenue Hoche 75008 Paris

CENTRE DE TRAITEMENT DU DOSSIER « DYNAMO »


76 allées Jean-Jaurès – Bal 102 - 31000 Toulouse
Tél. 05 62 309 152 – cl@mysmartcab.fr