Vous êtes sur la page 1sur 2

Politiques territoriales contractuelles

Résumé :
Commençant par la définition de la contractualisation comme son nom l’indique c’est un
contrat qui marque donc un accord de volonté et comporte des obligations réciproques des
parties prenantes. Ce qui nous intéresse le plus est la contractualisation territoriale qui
désigne les contrats associant des acteurs publics ou privés dans l’élaboration, la mise en
œuvre et le suivi d’un programme.

Dans un deuxième lieu on va s’articuler autour de la typologie des contrats qui se subdivise
en trois :

 Contrat-objectif : se déroule entre des ministres et les centres de responsabilités


dans des administrations, là où ces parties soulignent des objectifs à atteindre et
où l’Etat à le droit de voir la manière avec laquelle les objectifs vont être atteint et
par quel moyen.
 Contrat-programme : un contrat signé entre l’Etat et les représentants d’un
secteur d’activité économique afin d’atteindre un résultat dans un horizon
temporel prédéterminé
 Contrat-plan : signé entre l’Etat et une région sur la programmation et le
financement pluriannuels de projets importants d’aménagement du territoire. Ce
type de contrat n’a pas vu le jour au Maroc.

On souligne par la suite le processus de déroulement de ce contrat. L’acheminement logique


ayant présidé à la conception de cette démarche préconise d’inscrire la contractualisation
dans un cadre global, cohérent et intégré. En effet ce n’est qu’à partir d’une vision
stratégique, claire et partagée, que seront identifiés les objectifs stratégiques à atteindre.
Par la suite, ces objectifs seront déclinés en un plan d’action réaliste et réalisable suivi par
une évaluation. On peut résumer le processus dans ce schéma :

évaluation et
Une stratégie des objectifs un plan d'action
contrôle

Mais on cherche à savoir comment peut-on considérer la


contractualisation comme un levier de la bonne gouvernance ?
La contractualisation peut, tour à tour constituer en soi un moyen de gouvernance publique,
un instrument de management administratif, un outil de concertation ou encore tout à la
fois. Afin d’atteindre ces objectifs primordiaux :

 Augmenter le potentiel de développement de chaque région au bénéfice du pays


tout entier, grâce à la synergie entre impulsion nationale et régionale
 Faire aboutir une certaine solidarité nationale au bénéfice des territoires moins
favorisés pour préserver la cohésion du pays.
 Faire vivre la décentralisation, notamment dans le champ des compétences
partagées entre l’Etat et les régions et des futurs transferts de compétences prévus
par la constitution.

Nous allons donc dédier ou encore consacrer cette partie à quelques critiques relatives aux
politiques contractuelles existantes , cependant , nous allons commencer par aborder un
point important qui n'est autre que l’inexistence d’un modèle contrat-type entre l’Etat et les
régions / collectivités territoriales . Cependant, le principe de la libre disposition des
ressources peut être considérer également comme une limite des politiques contractuelles,
il reste un dernier point, qui n'est autre que la tutelle étatique.

Vous aimerez peut-être aussi