Vous êtes sur la page 1sur 5

Economie Générale & Statistique

Partie I : Les concepts économiques de base Enseignant :


2- Le circuit économique élargi
Larbi TAMNINE
3- Les agrégats de la comptabilité nationale
4- Les limites de la comptabilité nationale

Travaux Dirigés

Exercice 1 :
Dans ce schéma simplifié, on a retenu qu’un petit nombre d’opérations de répartition : les salaires (a), les impôts
indirects et cotisations sociales collectés par les entreprises et versées aux administrations (b), les salaires versés par
les administrations (c), les impôts indirects (d). Les flèches représentent des flux monétaires.

Ménages a = 619 Entreprise

C= 850 P = 1 168
CF= 50
Marché des I = 256 BF = 87
c =351 d = 70 Biens et
Services
G = 92
Marché X = 227 M=257
Financier CF= 30
Administrations CF = 7 Reste du
monde
b = 380
C = Consommation, P = production, I = Investissement, M= Importations, X = Exportations, CF et BF= Excédent et Besoin de
financement, G = dépenses des administrations.

Travail à faire :
1- Etablir l’équilibre sur le marché des biens et des services et sur le marché financier ;
2- Vérifiez l’égalité ressources- emplois pour chaque d’agent économique.

Exercice 2 :
Produit intérieur brut par secteur d’activité à prix courants

Secteurs d’activité (en millions de DH) 2008 2009 Variation en Structure de la VA


% en % en 2009
Activités primaires 90 690 107 183 ……………… 16,38
Activités secondaires ……………. ……………… - 0,6 …………………..
Activités tertiaires (1) 341 076 360 540 5,7 …………………..
Valeur ajoutée au prix de base 619 632 654 465 5,6 100
Impôts sur les produits nets de subventions 69 211 …………….. 18,1
Produit intérieur brut (au prix du marché) …………….. 736 206 …………….
(1) y compris les services non marchands fournis par les administrations publiques.
Les comptes de la nation 2009, www.hcp.ma

2ème Bac Sciences Economiques 2010/2011 1/5 larbitamnine@yahoo.fr


Economie Générale & Statistique
Travail à faire :
1- Déduire du tableau ci-dessus la formule et l’optique du calcul du PIB.
2- Complétez le tableau ;
3- Lisez les pourcentages soulignés.
4- Calculez le PIB au coût des facteurs pour l’année 2009.
5- Interprétez la structure de la valeur ajoutée en 2009.
6- Expliquez l’évolution du PIB en 2009 par rapport à 2008.

Exercice 3 :
Données marocaines en 2009 (à prix courants)

Eléments Valeurs en millions Variation Variation


de DH courants 2008/2007 en % 2009/2008 en %
Valeurs ajoutée au prix de base 654 465 + 13,5 + 5,6
Impôts sur les produits nets des subventions 81 741 - 1,9 + 18,1
Revenus et transferts nets de l’extérieur 43 492 +1,7 - 22,8
Dépenses de consommation finale 551 669 + 9,8 + 6,4
Formation brute du capital fixe (FBCF) 226 054 + 18,1 - 0,6
Variation de stocks + 38 783 - -
Exportations 210 459 + 17,2 - 18,5
Rapport de Bank Al-Maghrib, 2009, www.Bkam.ma

Travail à faire :
1- Calculez pour 2009 :
a) L’épargne nationale brute (ENB) ;
b) Le montant de l’investissement ;
c) Le taux d’investissement et le taux d’épargne.
2- Vérifiez l’équilibre emplois et ressources, sachant que les importations en 2009 s’élèvent à 290 759 millions de DH
3- Lisez les pourcentages soulignés dans le tableau.
4- Précisez pour chaque taux de variation en gras du tableau (variation 2009/2008), une conséquence éventuelle
sur l’économie nationale.

Exercice 4 :
Soit le PIB marocain aux prix courants (en millions de DH) ainsi que la variation annuelle moyenne des prix en %.
2007 2008 2009
PIB (en millions de DH) 615 373 688 843 732 272
Variation annuelle des prix (en %) 2,8 3,9 1,0
Ministère de l’économie et des finances, www.finances.gov.ma, consulté le 10/10/2010

Travail à faire :
1- Calculez le taux de croissance du PIB en valeur en 2008 et 2009. Interprétez
2- Calculez l’indice de l’évolution du PIB en 2009 par rapport à 2008.
3- Calculez le taux de croissance du PIB en volume entre 2008 et 2009.
4- Comparez l’évolution en valeur et en volume du PIB.
5- Conclure.

2ème Bac Sciences Economiques 2010/2011 2/5 larbitamnine@yahoo.fr


Economie Générale & Statistique
Exercice 5 :
Document 1 : Compte de capital de l’économie nationale à prix courants

(Données en millions de DH) 2008 2009


Epargne brute 226 623 228 029
Formation brut du capital fixe 227 465 226 054
Variation de stock 35 095 38 783
Transferts nets en capital - 15 -4
Les comptes de la nation 2009, www.hcp.ma

Document 2 : Formation brute du capital fixe à prix courants

Secteurs d’activité (en millions de DH) 2008 2009 Variation en %


Agriculture, forêts et services annexes 4 181 4 364 4,4
Industrie 98 053 93 686 - 4,5
Bâtiments et travaux publics 111 663 113 644 1,8
Services 13 568 14 360 5,8
Les comptes de la nation 2009, www.hcp.ma

Document 3 : L’agriculture marocaine à la croisée des chemins

……….Ce secteur représente 15 à 20 % du PIB national. L’agriculture est une source d’emploi majeure avec 3 à 4
millions de ruraux travaillant dans le secteur agricole et 60 à 100.000 emplois dans l’agroalimentaire. Ce domaine a une
contribution décisive aux grands équilibres macroéconomiques et à la balance commerciale du pays. Aujourd’hui, la
balance alimentaire est largement négative, en excluant la pêche. Sur le terrain, 70% des exploitants marocains ont une
surface inférieure à 2,1 hectares, alors qu’en Europe 80% des exploitants disposant chacun de plus de 20 hectares. Cet
important morcellement est le fruit des régimes du foncier et des successions.
Note de la conjoncture n°15, Janvier 2010, www.hcp.ma et Aujourd’hui le Maroc, Edition du 25/04/2008

Travail à faire :
1- Calculez et qualifiez, pour 2008 et 2009, les soldes du compte capital. (document 1)
2- Interprétez son évolution.
3- Etablir la structure de la FBCF et interprétez son évolution ;
4- Lisez le pourcentage souligné du document 2.
5- Déduire, du document 1, la différence entre la FBCF et l’investissement ?
6- Calculez, sachant que l’année de base est 1998:
a) les indices élémentaires de la FBCF en 2008 et 2009 (la FBCF en 1998 est de 89 905 Millions de DH)
b) la variation de l’indice 2009 par rapport à l’année de base. Interprétez
7- A partir du document 3 :
a) Appréciez la contribution de l’agriculture à l’économie nationale ;
b) Relevez les faiblesses du secteur agricole marocain.

2ème Bac Sciences Economiques 2010/2011 3/5 larbitamnine@yahoo.fr


Economie Générale & Statistique
Exercice 6 :
Document 1 : La consommation finale
La consommation finale nationale a atteint 552 milliards de dirhams en termes nominaux, en progression
de 6,4%, contribuant ainsi à hauteur de 4,2 points de pourcentage à la croissance globale contre 4,4 points en 2008. Sa
part dans le revenu national brut disponible s’est élevée à 70,8% contre 69,6% un an auparavant, tandis que la
propension marginale à consommer, calculée par rapport au produit intérieur brut, s’est maintenue au niveau observé
en moyenne durant les cinq dernières années, soit 0,7.

Note de la conjoncture n°16, Juillet 2010, www.hcp.ma et rapport de la BAM 2009

Document 2 : La formation brute du capital fixe


La formation brute de capital fixe évaluée à 226 milliards de dirhams, en termes nominaux, est restée stable
au même niveau que l’année précédente. En termes réels, elle a augmenté de 2,5% contre 11,5% en 2008, contribuant
ainsi de 0,8 point de pourcentage à la croissance globale. Cette évolution recouvre un dynamisme de l’investissement
public et un ralentissement de l’investissement privé qui a été sensiblement impacté par les répercussions de la crise
internationale, avec notamment un recul du taux d’utilisation des capacités de production et un fléchissement des
investissements directs étrangers.

Note de la conjoncture n°16, Juillet 2010, www.hcp.ma et rapport de la BAM 2009

Travail à faire :
1- Que représentent les deux graphes ci-dessus ?
2- Lire l’évolution de la FBCF et la CFN entre 2006 et 2009.
3- Déduire la formule de la demande intérieure.
4- Déduire, du document 1, le taux d’épargne pour 2009.
5- Expliquez les termes soulignés du document 1 et 2.
6- Appréciez la contribution de la FBCF et la CFN à la croissance du PIB en 2009.
7- Expliquez les raisons du recul de l’investissement, notamment l’investissement privé.

2ème Bac Sciences Economiques 2010/2011 4/5 larbitamnine@yahoo.fr


Economie Générale & Statistique
Exercice 7 :
Document 1 : Comment sortir de la dictature du PIB ?
….Le PIB est aussi la clé de voûte d'un système de aux proches, les activités bénévoles et citoyennes, mais
comptabilité nationale, qui offre une représentation aussi un air pur, une belle forêt, une mer poissonneuse,
cohérente de l'économie, en permettant d'agréger une un climat clément. Le PIB ignore ce qui est produit par
multitude d'activités de nature très diverse par le biais des du travail non rémunéré, il ne tient pas plus compte des
conventions monétaires. A ce titre, c'est un instrument services rendus par l'environnement que des ponctions
irremplaçable pour comprendre comment la richesse irrémédiables que la production de richesses
monétaire est à la fois produite (par quelles branches monétaires opère sur le stock de richesses naturelles.
d'activité, par combien de travailleurs?), utilisée (est-elle Du fait de ces imperfections, il inclut toutes sortes de
consommée, investie, exportée, stockée?) et répartie (dans dépenses qui ont certes une valeur monétaire, mais
quelle proportion rémunère-t-elle le travail et le capital?). La dont l'utilité sociale est contestable: ainsi, en termes de
croissance du PIB reste, enfin, un facteur essentiel pour PIB, produire des 4x4 est nettement plus avantageux
apprécier la croissance de l'emploi, la soutenabilité des que produire des vélos, même si les premiers polluent
finances publiques ou encore l'avenir des régimes de l'air et encombrent la chaussée des villes. Ces limites
retraites. étaient perçues par les créateurs de la comptabilité
Le PIB n'en est pas moins une mesure extrêmement nationale, mais elles n'apparaissaient pas majeures, à
partielle. Par définition, tout ce qui n'a pas de prix (ou de une époque qui était dominée par l'impératif de progrès
coût) lui échappe: le travail ménager, les soins prodigués matériel….
www.alternatives-economiques.fr, Hors- série n°84, Février 2010

Document 2 : L’OCDE relance le débat sur la mesure de la croissance


Des experts internationaux sont réunis depuis hier, 27 Selon le rapport Stiglitz (Economiste, prix Nobel
octobre, en Corée du Sud, sous la houlette de l’OCDE. Ce d’Economie en 2001) , l’évolution du PIB, étalon
forum de quatre jours a pour objectif d’étudier les moyens mondial de la puissance des Etats qui mesure la
«d’aller au-delà du PIB», en mesurant le bonheur des production de biens et de services, est «utilisé de façon
habitants. Cette nouvelle donne s’ajoutera au résultat erronée» quand il est présenté comme «une mesure du
économique de chaque pays pour mieux mesurer la qualité bien-être économique». De nouveaux indicateurs
de la vie et déceler les inégalités. doivent donc être créés pour mieux prendre en compte
La crise économique mondiale «a révélé le fossé croissant les activités non-marchandes (travaux domestiques,
entre les statistiques officielles et la perception par les gens bénévolat, loisirs...), l’accès à la santé ou l’insécurité.
de leur niveau de vie». Ce forum se tient après un appel Ceci reflétera davantage les inégalités existantes, selon
lancé par le G20 en septembre pour que les statistiques ce document.
«prennent mieux en compte les dimensions sociale et Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général de
environnementale du développement économique». l’OCDE a relevé que même pendant les années de forte
Pour rappel, cette commission a formulé en septembre 12 croissance, «le PIB progressait mais la plupart des gens
recommandations. Parmi lesquelles une qui appelle à ne ressentaient pas nécessairement d’amélioration de
proposer des indices statistiques chiffrés permettant de leur situation» […]
refléter les différentes dimensions de la qualité de vie. www.leconomiste.com, Edition du 28/10/2009

Travail à faire :
1- Relevez, des documents 1 et 2, les insuffisances du PIB en tant qu’un indicateur de mesure de la richesse
nationale.
2- Expliquez les passages soulignés dans les deux documents.
3- Q’est ce qu’on désigne par « Activités non marchandes » ?
4- Appréciez le rôle du PIB dans la mesure du bien être économique et social d’un pays.
5- Citez quelques indicateurs alternatifs au PIB.

2ème Bac Sciences Economiques 2010/2011 5/5 larbitamnine@yahoo.fr

Vous aimerez peut-être aussi