Vous êtes sur la page 1sur 3

Contrôle Continu Durée 02h

Réseaux et Télécommunications LP SIR

Documents Autorisés
I. Connaissances générales
1) Définitions : protocole, table statique, domotique, infonet, telnet, WiMAX
2) Rappeler les principes de fonctionnement des protocoles ICMP, SS7, SSH, LDAP, POP/SMTP,
SNMP
3) Quel est l’avantage de la séparation de l’adressage en deux parties dans l’adressage Internet ?
4) Pourquoi l’adresse IP ne peut-elle pas être affectée à un périphérique réseau par son fabricant?
5) Pourquoi plusieurs protocoles sont-ils nécessaires pour réaliser une communication?
6) Soit une connexion TCP identifiée par son quadruplet :
< adresse IP 123.45.67.89, port 12006, adresse IP 12.34.56.78, port 80 >.
À quoi correspond cette connexion ? Traverse-t-elle un ou plusieurs routeurs ?
7) Quel est l’intérêt du fonctionnement en mode connecté pour le protocole TCP ?
Un module TCP peut-il gérer plusieurs connexions simultanément ?
Si oui, quel en serait l’intérêt ? Comment pourrait-on distinguer ces connexions ?
8) Citer et expliquer 3 mécanismes de sécurité dans les réseaux sans fil
9) Quelle est la difficulté posée par les configurations dynamiques sur le DNS ? (La station IP qui se
connecte réclame une adresse IP, qui lui est fournie par le routeur de rattachement.) Montrer que la
sécurité devient un service prépondérant dans ce cas de gestion dynamique.
10) Quel protocole de niveau transport est-il préférable d’employer pour transporter des messages
RTP ?
11) Comment un mobile peut-il acquérir une adresse temporaire puisqu’il ne connaît rien a priori du
réseau dans lequel il entre ?
12) Une possibilité d’attaque consisterait à capturer tous les paquets qui transitent dans un tunnel sans
les comprendre, puisqu’ils sont chiffrés, puis à rejouer ce flot de paquets. Comment peut-on
contrer une telle attaque ?
13) Un pare-feu, ou firewall, est un organe qui protège l’accès d’un réseau privé et plus précisément
des ports des protocoles TCP ou UDP. Comment peut procéder le pare-feu pour empêcher les
accès à un certain nombre d’applications ?
14) Expliquer les termes commutation de circuits, commutation des paquets, commutation des
cellules, donner un exemple de réseau correspondant à chaque cas
15) Quels sont les types d’informations disponibles définis par LDAP ?
16) Quelle est la différence entre un annuaire et une base de données ?
17) Comment le DHCP permet t’il de faire la mise à jour de zone ?
18)
a. Proposer plusieurs solutions de gestion du DNS pour gérer un client mobile.
b. La micromobilité indique un changement de cellule de la part du mobile sans que l’agent mère
(Home) en soit averti. Comment considérer cette micromobilité ?
19) Après avoir dit en quoi elle consiste, proposer une architecture VoIP
20) Proposer une architecture radio mobile 3G

II. QCM
1) Parmi les adresses IP suivantes, laquelle n’est pas valide :
a) 169.36.125.0
b) 1.2.3.4
c) 147.126.256.9

2) Que désigne-t-on par "bande passante" ?


a) La quantité de données maximale transmissible par unité de temps
b) La quantité de données maximale transmise par unité de temps
c) La quantité de données minimale transmissible par unité de temps
d) La quantité de données minimale transmise par unité de temps

3) La commande « ping » sert à :


a) rien
b) vérifier le temps de réponse d'une machine distante
c) connaître le chemin pour atteindre une machine distante
d) connaître le N° IP de la machine hôte

4) Le nombre binaire 1001 vaut en héxadécimal :


a) F3
b) 9
c) 1A
d) F4

5) Le PERT (Program of Evaluation and Review Technique) ou technique d'établissement et de


remise à jour des programmes, créée en 1957 pour l'US Navy :
a) un langage de programmation
b) un outil de planification
c) un outil de « reverse ingeniering »
d) un protocole internet

6) Sous UNIX, la commande « ls » permet de :


a) changer de répertoire
b) créer un nouveau répertoire
c) lister le contenu d'un répertoire
d) déplacer un fichier

7) Un logiciel libre, quelle mention ci dessous est fausse ?


a) logiciel dont le code source est disponible
b) le code source n’est pas modifiable
c) logiciel gratuit
d) LINUX est un logiciel libre

8) L’architecture client/serveur, trouver l’affirmation fausse :


a) il est possible de supprimer ou rajouter des clients sans perturber le fonctionnement du réseau et
sans modifications majeures
b) il peut gérer des ressources communes à tous les utilisateurs, comme par exemple une base de
données centralisée, afin d'éviter les problèmes de redondance
c) les « clients » peuvent fonctionner entre eux de manière autonomes
9) Quel câble faut-il pour relier directement 2 postes en réseau (avec une carte réseau classique –
Ethernet Base-T) ?
a) c’est impossible
b) câble droit
c) câble croisé

10) Couches réseaux :


a) La couche physique définit la façon dont les données sont converties en signaux numériques
b) La couche réseau : permet de gérer les adresses et le routage des données
c) La couche session : assure l'interface avec les applications
d) La couche transport : elle est chargée du transport des données et de la gestion des erreurs

III. Exercices
Exercice 1
On veut comparer un réseau à commutation de circuits et un réseau à transfert de paquets.
a) Un paquet envoyé sur un circuit a-t-il le choix de sa destination ?
b) Un paquet envoyé en transfert de paquets a-t-il le choix de sa destination ?
c) Un nœud peut-il être saturé en commutation de circuits ? Et en transfert de paquets ?
d) Pourquoi est-ce plus facile d’acheminer de la parole téléphonique sur un circuit que dans un
transfert de paquets ?

Exercice 2

1. On considère la connexion d’un PC, appelé PCA, à un autre PC, appelé PCB, par
l’intermédiaire d’un réseau ATM. Les deux PC travaillent sous un environnement IP.
a) Expliquer comment s’effectue le transport d’un PC à l’autre.
b) Si PCA connaît PCB par son adresse logique IP, comment peut s’effectuer la communication
? Peut-on utiliser le protocole ARP ?
c) Si l’adresse de PCA est 127.76.87.4 et celle de PCB 127.76.14.228, ces deux stations étant sur
un même réseau, à quelle classe d’adresse IP appartient ce réseau ?
2. On suppose maintenant que les deux PC ne soient plus sur le même réseau mais sur deux
réseaux ATM interconnectés par un routeur. Si, comme à la question 2, PCA connaît PCB par
son adresse logique IP, comment peut s’effectuer la communication ?
On suppose que le réseau sur lequel PCA est connecté possède un serveur d’adresses, c’est-à-dire un
serveur capable d’effectuer la correspondance entre les adresses IP du réseau et les adresses physiques
des coupleurs ATM sur lesquels sont connectés les PC.
a) Que se passe-t-il si PCA lui envoie une requête de résolution de l’adresse IP de PCB ?
b) Montrer que si chaque sous-réseau qui participe au réseau Internet — sous-réseaux appelés
LIS (Logical IP Subnetwork) — possède un tel serveur d’adresses, le problème global de la
résolution d’adresse peut être résolu

Mme Tchuenbou