Vous êtes sur la page 1sur 16
  De notre envoyé spécial en France : M. ZERROUKI Hachi arrive à Vichy

De notre envoyé spécial en France : M. ZERROUKI

  De notre envoyé spécial en France : M. ZERROUKI Hachi arrive à Vichy «Je

Hachi arrive

à Vichy

«Je commence les entraînements aujourd'hui» MCA (1 - 1) Grenoble Benothmane sort de son terrier
«Je commence
les entraînements aujourd'hui»
MCA (1 - 1) Grenoble
Benothmane sort
de son terrier
www.competition.dz VENDREDI 6 JUILLET 2018 30 DA N°5407 ISSN 1111
QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT
Son agent et l'entraîneur des gardiens sont arrivés la matinée
Kaci-Saïd :
Après Malabo-Casa-Alger
«Je veux le
IMPATIENT,
championnat»
DUMAS
«El-Melali, c'est
en bonne voie»
DÉBARQUE
À AIN BENIAN
L'équipe se rendra
demain à Nairobi
Engagé, joue simple et juste
et va toujours de l'avant
La semaine des
''corrections''
Thiam, le Mickael
Essien kabyle
Bougherara démissionne,
Chaouchi au CABBA
Belkalem, une prise
d'otage qui tourne mal
Le Chabab explose
Doudane : «Les portes de la JSK
lui seront toujours ouvertes»
: «Les portes de la JSK lui seront toujours ouvertes» Le 1 e r coup de
: «Les portes de la JSK lui seront toujours ouvertes» Le 1 e r coup de

Le 1 er coup de gueule de Michel

«Tout est à reconstruire»

«Je n'aime pas certaines choses» «Il me faut un grand attaquant»

pas certaines choses» «Il me faut un grand attaquant» Départ demain en Turquie Trois semaines pour

Départ demain en Turquie

Trois semaines pour être au top

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 2 LIGUE 1 MOBILIS Ce dernier a lui aussi joué le

2

LIGUE 1 MOBILIS

Vendredi 6 juillet 2018 2 LIGUE 1 MOBILIS Ce dernier a lui aussi joué le jeu,
Vendredi 6 juillet 2018 2 LIGUE 1 MOBILIS Ce dernier a lui aussi joué le jeu,

Ce dernier a lui aussi joué le jeu, il n’a pas annoncé son départ même lorsqu’on lui a parlé de la nécessi- té de baisser son salaire, qui était d’ailleurs une énième tentative de le dissuader de rester. Résultat : la JSK se retrouve avec un axe cen- tral très amoindri non pas par la quantité puisque, en présence de Saâdou, de Souyad, de Mekideche, de Tizi Bouali et de 3 des 4 espoirs promus, il y a assez d’éléments pour former une char- nière, mais il manquera toujours l’élément expérience qui allait être là si ‘’Kalou’’ était resté. En somme, cela fait presque un mois et demi que la guerre froide a commencé entre Mellal et Belkalem ; cela fait un mois et demi que la JSK pouvait regarder vers l’avant mais elle a fait du sur- place, une grosse perte de temps que le staff va essayer de surmon- ter. Reste à savoir si Dumas va exiger du renfort ou va tout sim- plement sortir sa baguette magique en dénichant l’oiseau rare dans le réservoir de jeunes qu’il aura sous la main.

S. M. A.

DOUDANE

«Les portes de la JSK seront toujours ouvertes pour Belkalem»

PAR ISLAM Z.

Alors que son cas fait couler beaucoup d’encre, le manager général de la JSK n’hésite pas une seule secon- de à défendre le capitaine d’équipe et assure que le club lui ouvrira toujours ses portes quand il le voudra. Essaïd Belkalem est un dossier qui dure depuis pas mal de temps déjà. En effet, le joueur n’a pas encore tranché par rapport à son avenir sportif et a même quitté le pays pour se rendre du côté de l’Angleterre. Cependant, cela ne veut pas dire que le club va le laisser tomber pour autant. Pour essayer de comprendre ce qu’on peut appeler l’affaire Belkalem, on a décidé de joindre le manager général de l’équipe, Karim Doudane. Dans ce sens, il a tenu à apporter des éclaircis- sements par rapport à cette histoire et il nous a confié : «Je ne comprends pas pourquoi tout ce tapage à propos de Belkalem. Le joueur a été clair avec nous, il avait un contact à l’étranger et il est parti en Angleterre pour régler cette histoire. Maintenant, je ne sais pas s’il va signer ou pas, je sais seule- ment qu’il est parti en Angleterre pour une histoire de contacts. Sinon, les portes seront toujours ouvertes pour Belkalem qui est avant tout un enfant de la JSK.»

«Si son contact n’aboutit pas, il restera à la JSK» Après avoir apporté cette précision, notre interlocuteur a tenu à faire com- prendre que le joueur a donné des assurances claires pour rester s’il ne part pas à l’étranger : «Pour nous, les choses sont claires. Belkalem a fait ce qu’il fallait pour aider la JSK. Maintenant, on sait qu’il a des contacts à l’étranger et si ça n’aboutit pas, il restera avec nous. Comme je l’ai dit, les portes lui resteront toujours ouvertes. En plus, une chose est sûre, s’il ne signe pas à l’étranger, il ne joue- ra pour aucun autre club en Algérie mis à part la JSK.»

«Certains veulent le griller à tout prix» Avant de clore son intervention, le manager général du club n’a pas man- qué de faire savoir que le joueur est visé par certains qui veulent lui nuire et il a tenu à faire savoir dans ce sens :

«Je pense que le joueur est revenu dans un moment très difficile pour le club et il a apporté ce qu’il a apporté. Maintenant, je ne comprends pas pourquoi on veut systématiquement lui nuire et le griller. On va l’attendre et même si on recrute un défenseur central, les portes de la JSK seront tou- jours ouvertes pour Belkalem qui reste un joueur important et un enfant du club.» Autant dire que le feuilleton n’est pas encore terminé. I. Z.

dire que le feuilleton n’est pas encore terminé. I. Z. La réconciliation avec Mellal a été

La réconciliation avec Mellal a été finalement préjudiciable pour le club

Affaire Belkalem :

une prise d’otage

QUI FINIT MAL

Le feuilleton Belkalem-JSK a enfin pris fin avec la séparation officielle entre les deux parties annoncée par presse interposée.

PAR SMAÏL M. A.

Alors que le dossier avait tenu en haleine la rue kabyle et que les supporters attendaient que le joueur rejoigne le groupe pour que l’équipe puisse enfin attaquer au complet la préparation de la nouvelle saison, finalement les deux camps ont annoncé presque simultanément la séparation dans la presse. Une attitude condam- nable qui n’honore ni le joueur ni le club kabyle représenté par sa nouvelle direction. Les faits sont pourtant là pour montrer que la déchirure entre les deux camps étaient assez profonde ; la chrono- logie remonte à la veille de la fina- le et ce qui s’est passé à l’hôtel Mercure. S’en sont suivies des accusations de Mellal envers son défenseur et Asselah le gardien ; des propos rapportés par la presse qui ont montré qu’entre Mellal et Belkalem la séparation était inévi- table.

Incompatibilité d’humeur Sur initiative de Berbère télévision

et Da El-Mouloud Iboud, les deux hommes se sont quand même ren- contrés dans la banlieue parisien- ne plus exactement dans les stu- dios de la chaîne satellitaire pour se réconcilier. A vrai dire, les deux hommes étaient presque contraints de dire oui, car, aux yeux du public, celui qui allait s’absenter de cette réconciliation allait être le fautif et aurait été pointé du doigt. Cela explique la présence des deux hommes sur le même plateau, où on a même vu Belkalem se lever pour faire la bise à son président. Pour la plu- part des fans ce geste ne voulait absolument rien dire, au vu du silence observé par Essaïd tout au long de l’émission. La réconcilia- tion n’était donc qu’une partie d’un protocole que les deux hommes devaient suivre mais qui n’allait rien arranger du tout entre eux. De retour au pays, les sorties médiatiques de Mellal étaient de plus en plus fréquentes, que ce soit via la radio du club (aujour- d’hui à l’arrêt) ou même dans la presse. D’ailleurs, la question rela- tive au maintien de Belkalem dans

l’effectif était sur toutes les langues et à chaque fois Mellal a trouvé des difficultés à y répondre. «Ça relève des préroga- tives de la commission de recrute- ment», disait-il. Ce qui était révé- lateur dans tout cela c’est qu’à chaque fois que Mellal utilisait cette réponse, c’était pour se démarquer de ce qui allait se pas- ser, et ce qui allait se passer était à chaque fois et pour chaque jour cité : la mise à l’écart. Djerrar, Raïah ou encore Yattou ont tous été réclamés par les fans. A chaque fois Mellal a utilisé la même réponse, qui veut dire que le sort de Belkalem était connu depuis déjà belle lurette. Le seul obstacle, c’était le public, qui pou- vait prendre très mal la mise à l’écart du capitaine, et c’est la JSK qui a fait les frais de ce retard très préjudiciable.

Temps perdu En effet, alors que la direction était sur plusieurs pistes de défenseurs, les personnes chargées du recrute- ment n’ont rien pu faire, même si l’envie était de lâcher Belkalem.

RAÏAH, ASSELAH ET BELKALEM PARTIS

La JSK sans leader pour la saison prochaine

Ce qui a aidé la JSK à se sauver la saison passée, en plus des efforts de la direction et des supporters, ce sont les leaders de l'équipe qui ont tout fait pour bien gérer la situation. Toutefois, pour la nouvelle saison, ce ne sera pas le cas puisque le club se retrouve sans patron. Dans chaque équipe, on retrouve des joueurs qui ont du charisme et l'âme même du leader annoncé. On pense notamment à un joueur comme Malik Asselah et encore, Essaïd Belkalem tout en passant par Malik Raïah. Seul bémol, les trois joueurs concernés sont partis et ne font plus partie de l'effectif même si pour Belkalem ça reste possible mais incertain par la même occasion. Dans ce cas de figure, on retrouve une

nouvelle équipe de la JSK qui a entamé la préparation et qui n'a toujours pas trouvé son leader et son futur capitaine aussi.

Benaldjia Au sein de l'effectif, le seul survivant ou presque des anciens se nomme Mehdi Benaldjia. En effet, ce der- nier peut aspirer à être le

Benaldjia. En effet, ce der- nier peut aspirer à être le leader de l'équipe la saison

leader de l'équipe la saison prochaine et à être son capitaine. Depuis qu'il est arrivé, il n'a jamais eu l'honneur de porter le bras- sard mais cela pourrait changer pour la nouvelle saison sportive surtout quand on sait qu'il n'y a plus d'éléments qui pour- raient lui disputer ce statut de capitaine d'équipe. L'ancien du Chabab, du NAHD et de l'USMA peut aspirer à être le nouveau patron de l'équipe surtout que la saison passée il a incarné tout ce que souhai- te l'âme de la JSK en étant un joueur important mais rien n'est moins sûr pour autant.

Boukhanchouche candidat, Benkhelifa sait ce qu'est être capitaine D'autres éléments sont

capables de porter le bras- sard de capitaine pour la saison prochaine. En effet, on pense à un joueur comme Salim Boukhanchouche qui a tout pour être le nouveau patron de l'équipe surtout que Mellal, lorsqu'il l'a ren- contré, lui a clairement fait comprendre qu'il comptait en faire un patron. Donc, l'ancien de Médéa pourrait lui aussi aspirer à être le futur capitaine d'équipe. Autre joueur susceptible de l'être, c'est Karim Benkhelifa. Ce dernier, en plus de qualités certaines qu'il est en train de confir- mer en ce début de prépa- ration, présente aussi l'avantage d'avoir porté le brassard durant toute la saison passée du côté du Paradou. Cependant, la pression du PAC et celle de la JSK sont incompa- rables. Outre toute cette histoire, une surprise n'est pas à exclure puisque d'autres joueurs pourraient aussi postuler pour le capi- tanat.

I. Z.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

JSK

3

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 JSK 3 Malabo - Casa, Casa - Alger FRANCK DUMAS débarque
www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 JSK 3 Malabo - Casa, Casa - Alger FRANCK DUMAS débarque

Malabo - Casa, Casa - Alger

FRANCK DUMAS

débarque à Aïn Benian

Comme on le faisait savoir dans nos précédentes éditions, le nouvel entraîneur de la JSK est arrivé à Alger mais, contrairement à ce qui était prévu, il n'est pas arrivé de Paris mais de Malabo, capitale équato-guinéenne. Il est à Aïn Benian.

PAR ISLAM Z.

Il n'y a plus de suspense désormais puisque le nouveau coach kabyle est déjà à Alger et avec ses nouveaux dirigeants et joueurs. En effet, le technicien français était attendu hier et il s'est présenté comme prévu. Cependant, le plan de vol a changé du moment qu'il devait arriver de Paris mais, finalement, il n'y est même pas allé et a rallié Alger sur un vol Malabo - Casablanca, Casablanca - Alger. C'est vers les coups de 13h que le

désormais ancien sélectionneur de la Guinée équatoriale a déjà pris sa place au centre d'Aïn Benian où il a été accueilli par Karim Doudane et les membres de son staff. C'est son agent, Karim Fortas, qui était à son accueil pour le conduire directement à l'ESHRA. Tout a été fait subtilement de la part du nouveau coach qui est arrivé dans la discrétion la plus totale et sans prévenir personne. D'après nos sources, les dirigeants de la JSK auraient même eu un petit doute sur son arrivée hier.

Fortas et Anikine étaient là à 11h Avant l'arrivée de l'entraîneur de la JSK, son agent Karim Fortas et le nouvel entraîneur des gardiens, Frédéric Anikine, se sont présentés à Alger via un vol régulier Paris - Alger. Les deux hommes sont arrivés aux environs de 11h et tout de suite après, ils ont pris un taxi, direction Aïn Benian. Fortas, pour sa part, ne s'est pas attardé puisqu'il a pris une voiture et est reparti vers l'aéroport pour attendre l'entraîneur et le conduire directement à Aïn Benian. Le coach a donc pris ses quartiers à Aïn Benian et a trouvé les dirigeants à son accueil.

Il a supervisé la séance d'hier Par ailleurs, le coach français n'est

pas resté en tant que touriste, loin de là. Il a assisté à la séance d'entraînement d'hier après-midi et n'a pas manqué de superviser les joueurs et leur serrer la main. Maintenant, en attendant qu'il débute officiellement son travail, le coach est déjà présent à Aïn Benian.

Il ne sera pas présenté aujourd'hui D'après les derniers échos qui nous sont parvenus, le premier responsable de la barre technique algéroise ne sera pas présenté aujourd'hui à la presse. D'après certaines sources, les deux parties vont encore une fois discuter de certaines choses et ce n'est qu'après que Franck Dumas sera présenté à la presse en tant que nouvel entraîneur de la JSK pour la saison prochaine.

I. Z.

«Garanti» techniquement, solide physiquement, il séduit le staff

Il y a du Mickael Essien DANS CE THIAM

Parmi les points faibles de l'effectif kabyle l'an passé, le milieu de terrain. Malgré la présen- ce de Boukhanchouche, l'expérience de Raïah et la générosité de Yattou, les stats du milieu kaby- le étaient toutes dans le rouge. La présence de Djerrar qui était régulière n'a rien apporté. En témoignent les propos de Bouzidi qui a affirmé qu'il était à deux doigts de s'en pas- ser. Il ne le trouvait pas bien impliqué dans le jeu collectif ni dans ses missions défensives. La fin de saison s'est passée fort heureusement sans dégâts mais la direction a choisi de frapper fort en libérant tous les milieux de terrain de l'équi- pe. Les recrues devaient être forcément plus fortes, plus impliquées et, bien sûr, douées technique- ment. Le choix s'est porté sur un bon cocktail de jeunes, comme El-Moueden ou Belkhelifa, en gardant des jeunes du club comme Oukaci et Renai, mais le plus gros coup frappé par la JSK et qui fera parler de lui sera sûrement le milieu de terrain guinéen Mohamed Thiam. Agé de 22 ans, celui qui est surnommé dans son pays "Garanti" porte bien son nom, car, comme on vous l'expliquait dans l'une de nos précé- dentes livraisons, le joueur a réussi à convaincre les dirigeants et même des membres du staff.

à convaincre les dirigeants et même des membres du staff. Ces derniers nous ont affirmé qu'il

Ces derniers nous ont affirmé qu'il sera l'une des révélations de l'effectif de la JSK mais aussi du championnat d'Algérie cette saison. En plus d'être à l'aise techniquement, sa présen- ce physique et son abattement sur la pelouse n'ont laissé personne indifférent. Il se bat pour récupérer le ballon et fonce tel un rouleau com- presseur vers l'avant.

On le compare déjà à Essien Avec des caractéristiques à la Essien grâce à sa capacité de jouer dans la recup', en relayeur et même en milieu offensif, ''Garanti'' va donner une autre manière de jouer à l'équipe kabyle. Cette dernière a perdu sa solidité ces dernières années, les fans n'ont plus revu des joueurs de ce genre depuis la fin du siècle précédent lorsque Hannachi dénichait Belkaïd à Bordj Menaïel. Il jouera 6 ans au club, durant lesquels l'équipe a gagné 4 titres, dont 3 coupes d'Afrique. C'est dire qu'avec un milieu solide, on peut aspirer aux plus grosses folies, un peu comme Chelsea a pu le faire grâce à la générosité sur la pelouse de son tout-terrain ghanéen Mickael Essien. La compa- raison est déjà faite. Thiam, qui n'a connu qu'un seul club dans sa carrière pro, à savoir l'AS Kaloum, attaquera sa première saison à l'étranger après un essai raté en Autriche. Il a donc une grosse envie de se rat- traper et réaliser son rêve européen. Dans ses déclarations après sa signature, il a affirmé qu'il n'a pas l'intention de rester plus d'une année en Algérie. Cela veut dire qu'il compte déjà ren- flouer les caisses de la JSK après une seule saison en traversant la mer. Pour le moment, ce ne sont que des souhaits et des rêves, mais les propos

des membres du staff sont plus que rassurants :

Thiam sera la découverte de cette période d'in- tersaison. Il est actuellement pris en charge par le préparateur physique, Sayah en l'occurrence, qui fait en sorte de ne pas l'éreinter lui qui vient de Guinée en étant actif, vu que le championnat dans ce pays est en cours. Dumas aura le plein pouvoir dès maintenant afin de modeler et façonner le joueur à sa guise et en faire peut-être un patron au milieu. Les échos en provenance de l'ESHRA ont fait état de recrues très assidues, à l'image de Benkhelifa ou El-Moueden, deux joueurs qui ont à peu près le même profil, avec un grand plus pour ''Garanti'', à savoir sa présence physique. Il n'hésite pas à aller au charbon et n'a pas peur pour ses jambes. Avec un Boukhanchouch qui est connu pour sa façon de jouer technique mais brutale à l'alle- mande, Dumas a de quoi composer un bon milieu ; il peut même colmater les brèches de sa charnière centrale avec un milieu bien regroupé devant l'axe de la défense. Un milieu mené par son nouveau maestro gui- néen, les fans ont déjà hâte de le découvrir en match amical.

S. M. A.

SEGHOUANI : L’ÉCLECTIQUE EN SPORT Cruel ! Le journaliste sportif Abdou Seghouani n'est plus de

SEGHOUANI : L’ÉCLECTIQUE EN SPORT

Cruel ! Le journaliste sportif Abdou Seghouani n'est plus de ce monde. La mort l'a arraché à sa famille, son épouse Chiraz, son fils Katib, ses amis et à la famille sportive nationale. Alors qu'il s'apprêtait à fêter le 27 juillet prochain son 59 e anniversaire, Abdou n'a pu survivre à une attaque cardiaque dans la nuit de mardi à mercredi. Il ne reste que des souvenirs. Des sou- venirs merveilleux d'un ''éclectique en sport''. Amoureux par excellence des sports de montagne, Abdou Seghouani s'est surtout fait un

nom dans l'athlétisme, un domaine qu'il maîtrise comme personne d'autre dans la corporation. On peut dire autant du football, pour preuve ses interventions des stades d'Algérie. Abderezzak méri- te bien son statut d'éclectique. Il est parmi les rares journalistes qui touchent à toutes les disci- plines, comme il est un amoureux du travail de terrain ; des kilo- mètres, il en a fait, de Aïn Fekroun à la Saoura, de Chlef à Bejaïa, de Mascara à Annaba, Abdou accep- tait toutes les missions sans

jamais se plaindre ; ce qu'il lui vaut d'ailleurs sa réputation de ''journaliste professionnel''. Abdou Seghouani a couvert plusieurs évè- nements internationaux, il méritait de faire plus, mais… Parti sans faire de bruit, fidèle à son tempé- rament calme et à sa bonté, Seghouani a fait de la presse écri- te et audiovisuelle. Ayant parfaite- ment roulé sa bosse à l'Opinion, puis le Jeune Indépendant et enfin Planète Sport, où il a exercé jus- qu'au jour de sa mort, Abdou Seghouani a marqué le monde

audiovisuel. A la radio Chaîne III, où sa voix transpirant la sincérité et la détermination était bien familière des auditeurs, Abdou Seghouani a réalisé un travail exceptionnel ; ce qu'il lui vaut les témoignages de reconnaissance de ses collègues. On ne t'oubliera jamais, tu resteras vivant dans nos esprits, particulièrement à travers nos plumes, car tu es l'exemple parfait du journaliste engagé. Repose en paix, Abdou !

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 4 LIGUE 1 MOBILIS  Il a pris part à l'entraînement

4

LIGUE 1 MOBILIS

Vendredi 6 juillet 2018 4 LIGUE 1 MOBILIS  Il a pris part à l'entraînement de



Il a pris part à l'entraînement de mercredi

Malcolm jouera contre le Mouloudia

Alors que tout le monde pensait que la star brésilienne Malcolm ne sera pas concernée par le début du stage de son équipe, le futur patron de la Sélécao sera bel et bien présent le 9 juillet contre le MCA puisqu'il s'est entraîné à Vichy avec les Girondins de Bordeaux. Le Brésilien des Girondins, qui seront l'adversaire des Mouloudéens le 9 juillet prochain, fut le joueur le plus sollicité par les supporters français et algériens présents à la séance. Malcolm, qui pourrait quitter les Girondins de Bordeaux vers Manchester United ou l'Inter de Milan, sera d'attaque le 9 juillet prochain contre le MCA, sauf si son transfert se concrétise d'ici là. Le meneur de jeu sera certainement suivi de près face au MCA par Aliou Dieng, qui, lui aussi, sera supervisé par l'entraîneur Gustavo Poyet. M. Z.



1 re séance d'entraînement des Girondins de Bordeaux hier sur le terrain du parc Omnisport

Comme prévu, les poulains de l'entraîneur Gustavo Poyet se sont entraînés mercredi soir sur l'une des meilleures pelouses du parc Omnisport de Vichy. Cette séance a été ouverte aux supporters présents sur les lieux.

De notre envoyé spécial en France :

M. ZERROUKI

Il a un décalage de 8 mm au niveau de la hanche

AROUS, INCERTAIN

face au TP Mazembe

C'est officiel, le défenseur du Mouloudia d'Alger Islem Arous ne pourra pas jouer le match de Bordeaux, ni celui du TP Mazembe puisque les résultats de l'IRM ont révélé un décalage de 8 mm au niveau de la hanche.

C'est en fin de journée de mercre-

di que le défenseur Mouloudéen

Islem Arous a connu les résultats de

l'IRM passée à la clinique de Vichy et

qui ont révélé un décalage de 8 mm

au niveau de la hanche. Une blessure

qui n'est pas grave, mais le joueur ne

pourra pas prendre part au prochain match contre Bordeaux, ni à celui de

la Ligue des champions africaine

contre le club congolais du TP Mazembe. Islem Arous est très déçu

après avoir été informé, juste à la fin

de la séance d'entraînement, qu'il ne

sera pas disponible pendant cette période du stage. La déception se lisait sur le visage d'Arous qui a misé beaucoup sur ce stage afin de réaliser une bonne préparation cet été. Il doit

mettre une semelle orthopédique

pour avoir l'équilibre. La blessure d'Arous ne date pas d'au- jourd'hui, mais depuis qu'il était au Paradou. Le médecin lui a conseillé de mettre une semelle orthopédique pour corriger l'équilibre. Avec des soins intensifs, le joueur pourra reprendre les entraînements et aussi

jouer le match retour contre le TP Mazembe au stade du 5-Juillet. Ainsi donc, un coup dur pour Bernard Casoni qui ne pourra pas compter sur sa nouvelle recrue ; c'est Abdelghani Demou qui occupera le côté gauche en attendant de voir la forme de Fares Hachoud qui devait arriver hier soir à Vichy.

M. Z.

Fares Hachoud qui devait arriver hier soir à Vichy. M. Z. «Je ferai tout pour jouer

«Je ferai tout pour jouer le match retour» Pour ce qui est de son retour à la compétition,

Arous dira à ce sujet : "Pour le moment, je ne sais pas si je serai apte à jouer le match aller du TP Mazembe ou non, mais ce qui est sûr, je ferai tout pour jouer le match retour", nous dira le joueur

mouloudéen.

M. Z.

«JE SUIS ABATTU

moralement»

Rencontré avant le départ de l'équipe à Saint-Etienne, l'ancien joueur du Paradou se

dit très déçu moralement ; il n'a même pu

s'exprimer suite aux résultats de l'IRM :

"Franchement, je ne sais plus quoi dire. J'ai le

moral à plat après avoir appris la nature de

ma blessure.

Maintenant, je n'ai pas le choix, je dois être

patient pour reprendre les entraînements et surtout jouer mon premier match officiel sous les couleurs du Mouloudia et devant les Chnaoua. J'espère du fond du cœur que mon équipe réalisera un bon résultat en Ligue des champions africaine et que le Mouloudia ira le plus loin possible dans cette compétition."

ira le plus loin possible dans cette compétition." Casoni va renforcer son milieu contre le TP
ira le plus loin possible dans cette compétition." Casoni va renforcer son milieu contre le TP
ira le plus loin possible dans cette compétition." Casoni va renforcer son milieu contre le TP

Casoni va renforcer son milieu contre le TP Mazembe

A 11 jours du choc de la troisième journée de Ligue des champions africaine contre le TP Mazembe à Lubumbashi, le premier responsable de la barre technique du Mouloudia d'Alger va renforcer son milieu de terrain, puisque l'une des forces de cette équipe congolaise, c'est son attaque et son milieu de terrain.

Les deux matchs qui oppose- ront le Mouloudia d'Alger au TP Mazembe sont très importants dans la course à la qualif. Le technicien corse du MCA veut assurer ces deux matchs en réalisant de bons résultats afin de récolter le maximum de points afin de garder toutes ses chances pour la qua- lif aux quarts de finale de la Ligue des champions africaine. Malgré un effec-

tif très réduit, le coach du MCA va mettre en place un système de jeu pour bloquer les raids des Congolais pour la première confrontation de Lubumbashi, comme il nous l'a confir- mé lors de la conférence de presse ani- mée avant-hier à la salle des confé- rences de l'hôtel Campanile : "Notre système de jeu est basé sur la défense. Lorsqu'on défend bien, on pourra construire et créer le danger dans le camp adverse. C'est ça le football moderne", dira Casoni qui a décidé de renforcer son milieu de terrain avec le trio Dieng-Amada- Bendebka et pré- server Bourdim pour le match retour.

Il a visionné leur match contre l'ESS Par ailleurs, même s'il était concentré sur le travail que fait l'équipe ici à Vichy, Bernard Casoni a pris le temps de visionner son futur adversaire en Ligue des champions africaine, le TP Mazembe.

Selon une source sûre, nous avons appris que Bernard Casoni a constaté, après avoir visionné le match qu'a perdu l'équipe sétifienne, que la force de cette équipe congolaise est son milieu de terrain et aussi l'attaque. Il a aussi relevé que le danger vient des couloirs. Au retour de l'équipe à Alger, le technicien mouloudéen compte en parler avec ses joueurs pour les prévenir du danger de cette équipe congolaise. Par ailleurs, comme chaque équipe a ses points forts et ses points faibles, Bernard Casoni a aussi constaté des faiblesses au niveau de la défense adverse, surtout l'axe central qui est le maillon faible de cette équipe. Une chose est sûre, Bernard Casoni veut entamer sa deuxième saison au Mouloudia par un bon résultat bien l'effectif soit réduit par rapport à la sai- son écoulée où il y avait des solutions comme Balegh et Karaoui. M. Z.

où il y avait des solutions comme Balegh et Karaoui. M. Z. Il ne comptera pas

Il ne comptera pas sur Bourdim à Lubumbashi

Même s'il a aligné hier d'entrée le meneur de jeu Amar Bourdim face à Grenoble dans le onze rentrant, l'ancien joueur de la JSS débutera la partie contre le TP Mazembe sur le banc, alors qu'au match retour au stade du 5-Juillet, il sera titulaire. Même s'il a de grandes qualités techniques et une bonne clairvoyance, le point faible d'Amar Bourdim, c'est la récupération. Comme les Congolais du TP Mazembe ont un milieu de terrain costaud et explosif, Bernard Casoni compte désigner un trio combatif lui aussi avec Dieng, Amada et Bendebka. Il est clair qu'en cas de besoin, le patron de l'équipe mouloudéenne fera appel au service de l'enfant d'El Eulma dans ce match, qui est important pour la suite du parcours de l'équipe en Ligue des champions africaine. Bernard Casoni veut aligner sa meilleure équipe le 17 juillet prochain à Lubumbashi, car il veut revenir avec un bon résultat et surtout éviter la défaite comme ce fut le cas des Sétifiens qui ont pris une raclée au Congo.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

MCA

5

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 MCA 5   De notre envoyé spécial en France :

De notre envoyé spécial en France : M. ZERROUKI

GRENOBLE FOOT 38 MCA

1

1

Stade : La Bargette Buts :

GF 38 : D'El Vito Nicolas (49') MCA : Ben Othmane (65')

BEN OTHMANE

sort de son terrier

deux équipes, qui se sont rendu coup pour coup, ont finalement fini la première période sans marquer de but.

Une seconde période plus mouvementée Le premier responsable de la barre technique moulou- déenne a profité de la secon- de période afin de faire plu- sieurs changements et don- ner du temps de jeu à cer- tains joueurs. Les deux équipes étaient plus en forme lors de cette deuxième mi-temps et le premier but n'a pas tardé à arriver. C'est à la 49e minute que le joueur de Grenoble Nicolas d'El Vito a inscrit un but après un tir à l'entrée de la surface de réparation. Son tir n'a laissé aucune chance à Morceli qui n'a pas réussi à s'imposer. Bernard Casoni a fait appel aux services de Ben Othmane qui, peu de temps après son entrée, a réussi à égaliser, comme l'a fait Mamoun lors du premier match. L'ex-attaquant du Club Africain a hérité d'un ballon à la 58e minute à l'in- térieur de la surface adverse après un tir raté de Nekkache et a marqué d'une belle talonnade. Ben Othmane a continué de pousser vers l'avant et rate un but tout fait à la 84e minute.

M. Z.



«Je suis

heureux

d'avoir

inscrit mon

premier but»

La nouvelle recrue mouloudéenne Ben Othmane nous a déclaré :

" Je suis heureux d'avoir réussi à inscrire mon premier but avec le club, même si ce n'est qu'un simple match amical. J'espère que je vais continuer sur cette voie et que je pourrais marquer d'autres buts lors de nos prochains matchs. "

Taravel Benguba Sanusi Sotola El Jadeyaoui Abou Demba N'goy Camara Spano Benet M'changana Ent. :
Taravel
Benguba
Sanusi
Sotola
El Jadeyaoui
Abou Demba
N'goy
Camara
Spano
Benet
M'changana
Ent. : Philippe
Hinschberger
Chaal
(Morceli 46')
Hachoud
(Derrardja 72')
Demou
(Haddouche 64')
Mebarakou
Bouhenna
(Mamoun 70')
Bendebka
Amada (CEO 64')
Bourdim
(Dieng 46')
Nekkache
(Ben Arous 68')
Souibah
(Benmensour 56')
Derrardja
(Tebbi 71')
Ent. : Bernard
Casoni
Temps : Dégagé

Casoni :
«Les joueurs ont
eu une belle
réaction»
Le premier responsable de la
barre technique
mouloudéenne s'est exprimé
après le match : " Il y a de
bonnes choses face à une
bonne équipe assez compacte.
Ça nous a fait du bien car on
a eu besoin de hisser notre
niveau de jeu. Les conditions
étaient un peu plus
compliquées que lors du
premier match avec une
pelouse qui accroche un peu.
Il faut savoir qu'on a bien fini
le match et que les entrants

ont apporté un plus lors de cette rencontre. Je n'aime pas parler d'individualités, mais l'équipe a bien répondu en deuxième mi-temps. On sait que le prochain match sera un cran au-dessus", dira-t-il avant de continuer sur Hachi :

" Hachi commencera les

entraînements dès demain (ndlr : aujourd'hui). Il est disponible, donc il peut commencer le travail. Pour sa signature, je ne saurais vous dire, car c'est avec la direction qu'il faut voir ça."

 Hinschberger :

«On est tombé sur une bonne équipe du MCA»

L'entraîneur de Grenoble Foot 38 nous a déclaré après la rencontre : " On est tombé sur une bonne équipe du Mouloudia d'Alger ; ils m'ont fait une bonne impression. Ils ont un entraîneur que je connais très bien, Bernard Casoni. C'est le premier match pour mon équipe, mais on a fait un bon match. En tout cas, j'ai vu une bonne équipe du Mouloudia aujourd'hui et je pense qu'ils peuvent aller loin. "

Après une victoire lors du premier test, le second a été plus difficile. Les Vert et Rouge ont été tenus en échec par Grenoble Foot 38, et c'est Ben Othmane qui a marqué le but égalisateur.

Les Vert et Rouge ont pris part hier à leur deuxième test depuis le début de ce stage de pré- paration qui se déroule en France. Après le premier match amical qui a été rem- porté par Abderrahman Hachoud et ses coéquipiers face à Clermont Ferrand, les Mouloudéens étaient décidés d'enchaîner une seconde vic- toire. Face à une équipe de Grenoble qui prend part à son premier match depuis le début de la préparation, les Vert et Rouge ont imposé leur jeu dès le début de la rencontre. La première action était grenobloise ; à la 2e minute, Sotola se retrouve seul face à Chaal, mais ne réussit pas à tromper le gar- dien mouloudéen qui sort le ballon en corner. Cette pre- mière action a permis aux Mouloudéens de se prendre en main. Dès la 5e minute, Derrardja tente sa chance des 20 mètres, mais finalement Taravel sort le ballon. Les

HACHI CRÉE L'ÉVÈNEMENT

au stade La Bargette

Fares Hachi était présent hier au stade La Bargette où il a rejoint l'équipe mouloudéenne afin de prendre part au stage de préparation.

Le nouvel arrière gauche de l'équipe mouloudéenne était présent hier au stade la Bargette afin de suivre le match amical entre le Mouloudia Club d'Alger et Grenoble Foot 38. Fares Hachi a créé l'évènement, notamment auprès des supporters présents. Ces derniers lui ont demandé de prendre des selfies ; le joueur s'est prêté facilement au jeu. Il faut dire que Fares Hachi était très attendu lors de cette rencontre ; même les supporters grenoblois savaient qu'il allait être présent après que la presse française a rapporté l'info concernant sa présence au stade pour suivre la rencontre. En tout cas, même s'il n'a pas encore signé de contrat, son arrivée a fait énormément

encore signé de contrat, son arrivée a fait énormément plaisir aux supporters qui ont discuté avec

plaisir aux supporters qui ont discuté avec lui.

Il a suivi le match depuis les tribunes Après son arrivée, le nouvel arrière gauche des Vert et Rouge a pris place dans les tribunes pour suivre le match amical. Il était en compagnie de Langar et Boutenoue. Il a d'ailleurs suivi la rencontre avec attention afin de voir où en est le groupe mouloudéen et mieux connaître l'effectif qu'il rejoindra la prochaine saison.

«Je vais commencer l'entraînement» Afin d'avoir ses premières réactions lors de son arrivée en France, nous avons approché Fares Hachi qui nous dira : " Je trouve qu'il n'y a pas photo entre le Mouloudia de 2014, quand je jouais à Sétif, et celui d'aujourd'hui. Je vais débuter les entraînements avec le groupe en attendant de signer mon contrat." Il faut savoir que Fares Hachi signera prochainement un contrat pour les deux prochaines saisons à l'équipe mouloudéenne.

M. Z.



L'entrée à 7 euros

Alors que lors du premier match amical, l'entrée au stade a été fixée à 5 euros, cette fois-ci, la direction du stade de La Bargette, lieu de la confrontation entre Grenoble Foot 38 et le Mouloudia Club d'Alger, a décidé de la fixer à 7euros ; ce qui n'a pas empêché plusieurs supporters de suivre la rencontre.



Les Algériens en force

Les supporters algériens étaient nombreux à se présenter hier au stade La Bargette afin de suivre le second match amical de l'équipe mouloudéenne lors de ce stage de préparation qui se déroule en France.



Azzi a déclaré forfait

Le défenseur axial mouloudéen Ayoub Azzi a déclaré forfait pour le match amical d'hier. Ce dernier a contracté une blessure au niveau de la cuisse gauche lors de la séance d'entraînement d'hier matin. Un coup dur pour le premier responsable de la barre technique mouloudéenne qui voulait aligner son équipe-type. Azzi devrait cependant reprendre rapidement ; il sera présent pour le dernier match amical.



Mebarakou

l'a remplacé

Après le forfait d'Ayoub Azzi, Bernard Casoni a désigné Zidane Mebarakou à sa place. Rappelons que ce dernier ne pourra pas jouer le match face au TP Mazembe pour cause de suspension.



Arous passera

un scanner

Le nouveau défenseur mouloudéen passera un scanner pour connaître la nature de sa blessure. Comme tout le monde le sait, Islam Arous a complétement raté sa préparation suite à des douleurs au dos. Le staff médical tente de tout faire pour le remettre sur pied rapidement. Rappelons qu'il ratera le dernier match amical lors de ce stage à Vichy.



Demou a joué en arrière gauche

Le défenseur axial mouloudéen a changé de poste lors de la rencontre d'hier face à Grenoble Foot 38. Abdelghani Demou a été testé sur le flanc gauche, alors que Bernard Casoni n'a pas d'autres solutions. Comme tout le monde le sait, l'équipe vient de s'attacher les services de Fares Hachi qui sera l'arrière gauche mouloudéen la prochaine saison.



Maxim Spano Rahou, le défenseur algérien de Grenoble

Le défenseur grenoblois Maxim Spano Rahou s'est démarqué hier lors du match amical face au Mouloudia Club d'Alger. Ce dernier a été très bon sur le terrain et a réussi une très belle prestation. Rappelons qu'il avait déjà été convoqué par Schurman en équipe nationale.



L'arbitre sort

Haddouche

A la 85e minute de jeu, le défenseur mouloudéen Haddouche commet un méchant tacle sur un joueur adverse ; l'arbitre de la rencontre lui demande de sortir. Bernard Casoni fait rentrer Abderrahman Hachoud à sa place.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

6

USMA

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 6 USMA  Reprise des entraînements hier C'est hier



Reprise des entraînements hier

C'est hier après-midi que les Rouge et Noir de Soustara ont repris le chemin des entraînements. Après avoir bénéficié d'une journée de repos mercredi dernier, les coéquipiers de Farouk Chafaï ont repris le service hier au stade Omar Hamadi de Bologhine. Une reprise qui sonne l'amorce de la dernière étape préparatoire avant le match de la Coupe de la CAF en déplacement face au Rayon Sport.



Lettre de Haddad pour la fête de l'Indépendance

A l'occasion du 56e anniversaire

de l'indépendance de l'Algérie, l'actionnaire majoritaire de l'USMA, Ali Haddad, a adressé une lettre de félicitations à l'ensemble du peuple algérien. "A cette occasion, le président Haddad, au nom de l'USMA, souhaite une joyeuse fête à tous les Algériens et tient à rendre hommage à tous nos martyrs et combattants qui ont fait de l'Algérie un pays libre et indépendant. Vive l'Algérie !" souligne le communiqué de Haddad, rendu public su le site officiel de l'USM Alger.



USMA - Rayon Sport le 29 juillet en nocturne

La Confédération africaine de football (CAF) vient de rendre publiques les dates des prochaines journées de la phase

des poules de la Coupe de la CAF. Outre le match programmé pour le 18 de ce mois à Kigali face au représentant rwandais de Rayon Sport dans le cadre de la deuxième journée, l'USMA est fixée sur la date de son troisième match contre le même adversaire. Les Rouge et Noir devront, en effet, recevoir Rayon Sport le 29 juillet prochain au stade olympique du 5-Juillet. La rencontre aura lieu en nocturne,

à partir de 20 heures.



Arbitrage burkinabé

L'instance du Malgache Ahmad Ahmad a été informée, par ailleurs, que le mach USMA - Rayon Sport sera officié par des arbitres du Burkina Faso. L'arbitre du centre n'est autre que Juste Ephrem Zio, qui sera assisté de ses compatriotes Seydou Tiama et Drissa Modeste Sessouma. Rappelons que le match du 18 juillet prochain entre les deux équipes, à Kigali, sera dirigé par des arbitres camerounais.



Young Africans - USMA le 19 août à 19h

Les Rouge et Noir de Soustara sont fixés, selon le calendrier communiqué par l'instance continentale, sur la date du déroulement du match de la quatrième journée. Ils devront évoluer en déplacement en Tanzanie. Les Koudri et consorts donneront, en effet, la réplique aux Tanzaniens de Young Africans le 19 août à 19 heures. Les arbitres du match n'ont pas encore été désignés. Notons la large victoire usmiste au match aller au stade olympique du 5- Juillet sur le score net et sans bavure de 4 buts à 0.

A. D.

L'équipe se rendra demain à Nairobi

La semaine des «corrections»

AVANT RAYON SPORT

Nairobi La semaine des «corrections» AVANT RAYON SPORT  Les Rouge et Noir de Soustara se

Les Rouge et Noir de Soustara se préparent pleinement pour la prochaine saison footballistique, mais surtout en prévision de la prochaine sortie en Coupe de la CAF face aux Rwandais de Rayon Sport, prévue le 18 du mois en cours à Kigali.

PAR ADLÈNE D.

Le match compte pour la deuxième journée de la phase des poules de l'épreuve continentale. Les Algérois ont effectué un premier stage du côté de Gammarth, province de gouvernorat de Tunis. Le nouvel entraîneur, Thierry Forger, a pleinement profité du regroupement tunisois pour apporter sa propre touche sur les doubles plans physique et technico-tactique. Outre le travail physique intense imposé aux joueurs, ces derniers ont disputé, par la même occasion, deux rendez-

vous amicaux riches en

enseignements face à des adversaires de gros calibre, à savoir l'ES Tunis, de Youcef Belaïli, et l'ES Sahel, de Sousse. Face aux coéquipiers de Belaïli, les Algérois se sont inclinés par deux buts à zéro, avant d'enchaîner par une nouvelle défaite face à l'Etoile, par un but à zéro. L'entraîneur a bien remarqué que son compartiment offensif est peu performant, contre une défense qui ne semble pas avoir trouvé encore ses équilibres après le départ du défenseur Ayoub Abdellaoui (parti vers les Suisses de FC Sion). D'où les ambitions du nouveau patron de la barre technique de

trouver la bonne ''ordonnance'' pour administrer les soins nécessaires à son team, et ce, en prévision du deuxième stage, qui devra avoir lieu cette semaine du côté de Nairobi (Kenya). La délégation algéroise se rendra, en effet, demain (samedi) vers la capitale kenyane par un vol régulier, via Dubai (EAU). Etant donné que le voyage sera long et éreintant, les coéquipiers du gardien Zemmamouche ne commenceront les entraînements que le lendemain (dimanche). Compte tenu des spécificités géographiques de Nairobi, située en altitude, l'entraîneur, Forger, a concocté un travail physique spécial à même de permettre à ses joueurs d'en bénéficier pour être au top physiquement pendant la saison prochaine. Une occasion aussi pour le coach, pendant la semaine kenyane, de trouver

A la recherche d'une étoile africaine

La Coupe de la CAF

«obsède» les joueurs

Les joueurs de l'USMA discutent beaucoup de la Coupe de la Confédération africaine. Une compétition qui "obsède" visiblement les coéquipiers du très chevronné défenseur Rabie Meftah.

Ils veulent absolument leur première étoile dans le cadre des épreuves continentales. Leurs diffé- rentes sorties médiatiques laissent percevoir leur nette détermination à réaliser le meilleur parcours possible, avec l'ambition nette et forte d'offrir aux supporters usmistes leur pre- mier sacre africain. "Peu importante que nous perdions les matches ami- caux, l'essentiel est d'être prêts pour le match de la Coupe de la CAF du 18 juillet prochain", dixit le milieu de terrain, Oussam Chita, au lendemain de la défaite concédée en amical contre l'ES Tunis. Une position repri-

en amical contre l'ES Tunis. Une position repri- se par le défenseur Mohamed Benyahia, après le

se par le défenseur Mohamed Benyahia, après le deuxième échec en amical contre l'ES Sahel. "Ce qui nous importe, c'est d'être bien pré- sents lors du match contre Rayon Sport le 18 juillet", soulignait l'ancien défenseur du MC Oran. C'est dire toute la volonté des joueurs de laisser leur impact dans la présente édition de la CAF. D'autant

plus que les "gros bras" de l'Afrique n'y sont pas. "Une occasion qui ne se présente pas à tout moment dans le cadre des compétitions africaines", affirmait le président Abdelhakim Serrar, lequel n'avait pas hésité à annoncer que la Coupe de la CAF est un objectif majeur du club phare de Bab J'did.

A. D.

les solutions tactiques nécessaires en vue de mettre tous les atouts de son côté pour revenir de Kigali avec le meilleur résultat possible.

Le match se jouera sur du synthétique Dans ce registre, il est utile de souligner que l'USM Alger donnera la réplique à son homologue rwandais de Rayon Sport le 18 de mois dans un stade doté d'une pelouse synthétique. En effet, les dirigeants rwandais ont programmé la rencontre au stage régional de Nyamirambo, d'une capacité de 22000 spectateurs. Une domiciliation qui ne devrait pas déranger les Rouge et Noir, dans la mesure où ces derniers ont l'habitude de jouer sur du synthétique, comme c'est le cas pour l'enceinte Omar Hamadi de Bologhine.

A. D.

Des joueurs recrutés puis libérés

Les premiers «couacs» de Serrar

Le président Abdelhakim Serrar trébuche-t-il en ces premiers mois de présidence de l'USMA ? La gestion du présent mercato estival suscite les interrogations des uns et des autres. Le dirigeant en question n'hésite pas à faire signer les joueurs qui seront, par la suite, priés de s'en aller pour insuffisance technique. Cinq joueurs, et pas des moindres, engagés par Serrar, viennent d'être libérés. Après Mahious, qui met fin précocement à son expérience usmiste pour rejoindre le CRB, l'USMA vient de se détacher de Bentiba (ex-MCO) et Madani (ex-JSS). Ce dernier a jeté son dévolu sur le MC El Eulma. S'y ajoute le duo subsaharien, à savoir le Zimbabwéen Charlton Mashumba, et le Rwandais Emery Bayesinge. Présentés comme des valeurs sûres, les joueurs en question n'ont pas tapé dans l'œil de Froger, qui a décidé, du coup, de s'en séparer. Une décision qui remet en cause les choix techniques du président Serrar. Toujours est-il que celui-ci aura réussi, néanmoins, à consolider son coach français, lui donnant cette carte blanche nécessaire. Même au détriment de ses propres recrues.

A. D.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

 

MOB

7

ALAINMICHEL “ Nous n'avons pas encore arrêté la liste définitive” De notre correspondant

ALAINMICHEL

Nous n'avons pas encore arrêté la liste définitive”

De notre correspondant

Soltane reprend les entraînements

Le milieu de terrain des Vert et Noir Amir Soltane a finalement repris les entraînements à la séance d’hier matin. Après avoir été soumis aux soins durant les premiers jours de la préparation, Soltane a finalement repris le travail avec ses coéquipiers durant la séance de jeudi dans la matinée.

L’infirmerie se vide

Plusieurs joueurs ont raté les pre- mières séances d’entraînement suite à quelques bobos sans gravité. Avec le retour de Soltane aux entraîne- ments, l’infirmerie du MO Béjaia se

BADR-EDDINE ZAOUCHE

manière globale la qualité de l’ef- fectif qui est en place, surtout avec l’arrivée de pas moins 12 éléments, en attendant d’autres, d’après ses dires : «Nous sommes ici depuis quelques jours. Sans, bien évidem- ment, entrer dans les détails, nous constatons certaines choses qui ne sont pas satisfaisantes pour nous. C’est essentiellement pour cette raison que je vous dis que si quel- qu’un a signé un contrat, cela ne veut aucunement dire qu’il a assu- ré sa place au sein de l’effectif. Tout peut arriver et le but de cette préparation est justement de déga- ger les éléments qui seront en mesure de donner satisfaction durant la saison.»

«Nous devons pratiquement tout reconstruire» Le coach des Vert et Noir a jugé que beaucoup de travail l’attend lui et son staff technique, surtout que le club a perdu beaucoup

d’éléments durant cet intersaison :

«

lise de bons résultats en accédant au palier supérieur, nous devons trouver des bases solides, sur les-

J’estime que quand un club réa-

d’apporter des correctifs, nous allons prendre nos responsabili- tés.»

«Accéder en Ligue 1 n’est pas une fin en soi, nous devons nous surpas- ser pour atteindre le niveau souhaité» Michel sait très bien que le groupe de la saison écoulée a subi d’énormes changements ; il devra par conséquent mettre les bou- chées doubles afin d’être prêt pour la reprise du championnat : « Nous savons déjà où l’on va ; il y a des moyens stratégiques pour essayer de former un groupe qui sera en mesure de réaliser de belles choses. Ce n’est pas parce que le club est monté que nous allons dire que nous avons atteint l’objectif et nous reposer sur ses acquis. Il faut voir qui sont les joueurs qui ont été sollicités par des clubs de Ligue 1 ; pas telle- ment, cela nous laisse penser qu’il va falloir nous surpasser pour

reconstruire le groupe et tenter de le façonner. »

«Je veux un attaquant

ver un bon attaquant ; soit il est en désaccord avec son club ou d’autres circonstances, mais nous devons bien étudier les choses avant de nous engager. Nous sommes d’ailleurs très contents d’Amokrane par son comporte- ment et par rapport à ses qualités. Mais nous avons besoin d’un élé- ment qui pourra prendre les espaces ; nous sommes exigeants par rapport à certains critères.»

«Ce qu’a fait Bencharif n’est pas normal» L’entraîneur du Mouloudia de Béjaia est aussi revenu sur le com- portement du portier Bencharif, qui boude les entraînements depuis la reprise. Ayant réalisé une saison à la hauteur, Bencharif aurait exigé une augmentation de salaire. Michel estime que le fait d’avoir boycotté les entraînements le met dans une situation délicate par rapport au groupe : « Aujourd’hui (ndlr : entretien réali- sé jeudi matin), il est là pour discu- ter avec les dirigeants. Mais concernant son comportement, c’est gênant ; la terre est grande, il faut établir des règles. Moi je ne

vide petit à petit ; le staff technique du club exprime sa satisfaction quant au retour des joueurs à l’ima- ge de Bouledieb, Semmahi et derniè- rement Soltane. En attendant, seul Naas est toujours aux soins dans l’espoir de le revoir sur les terrains dès le début du stage de Tunis.

Accosté à la fin de la séance d’entraînement dans la matinée d’hier jeudi, l’entraîneur principal des Vert et Noir Alain Michel a abordé plusieurs paramètres rela- tifs, notamment à la question du mercato et à l’effectif qui est en place, ainsi qu’à tous les aspects en relation avec le programme de préparation qui attend le club, notamment le stage qu’effectuera le club en Tunisie. « L’objectif était de voir un peu tout le monde, voir les anciens et intégrer les nou- veaux, faire la synthèse d’un nou- veau groupe parce qu’en fait, il n’y a aucune base. Normalement quand il y a une équipe qui monte, il doit y avoir un certain nombre de joueurs disponibles et compétents ; actuellement, ce n’est pas trop le cas. Il est vrai qu’il y a deux joueurs - Belkacemi et Salhi - qui ont décidé de partir ; donc il faut refaire et tester le groupe. On est encore en sélection lors de cette première semaine, rien n’est défi- nitif ; on peut libérer des joueurs comme on peut et faire venir

Les joueurs auront droit à une dernière séance d’entraînement ce samedi

Ayant entamé les entraînements dimanche dernier, le programme éta- bli par l’entraîneur Alain Michel pré- voit une dernière séance ce samedi. Les camarades de Mazari, qui ont été soumis au biquotidien depuis le début de la préparation, pourront relâcher la pression le temps d’un après-midi, avant de prendre la route ce dimanche pour Tunis. Une seule séance d’entraînement est programmée ce samedi dans la mati- née.

 

Départ dimanche pour la Tunisie

d’autres. Il ne faut pas considérer que quand on a signé un contrat, on est là pendant 12 mois. »

«Après quelques jours de préparation, je ne suis pas satisfait de certaines choses» L’entraîneur français du MO Béjaia s’est permis de juger de

quelles nous allons entamer notre travail ou du moins aller dans le sens de l’amélioration. Mais comme vous pouvez le constater, l’effectif a été sérieusement rema- nié ; cela demandera du temps pour tout reconstruire. On partira en stage avec ce groupe que nous avons sous la main et puis si nous constatons que nous avons besoin

de qualité pour renforcer ce compartiment» Le technicien français est aussi revenu sur son envie de renforcer la ligne offensive par un attaquant de qualité. Plusieurs noms ont été évoqués dans des cercles proches de la direction du club. Le coach Michel a autorisé les essais d’un

attaquant camerounais ; ce dernier continue d’espérer l’ar- rivée de n’Doye : « Pour l’attaque, n’Doye est une piste encore d’actualité, surtout que ce dernier vient de résilier son contrat avec son club. C’est des choix que nous devons faire en pre- nant en considération la situation écono- mique du club et bien sûr nos préférences à propos de la qualité du joueur lui-même. A cette période de l’an- née, il n’est pas tou- jours évident de trou-

de l’an- née, il n’est pas tou- jours évident de trou- connais pas Bencharif, il est

connais pas Bencharif, il est sous contrat avec le club et il n’est pas aux entraînements. Je pense qu’il faut faire la part des choses ; il y a le terrain et le business. Il est logique qu’il défende ses intérêts, mais ce n’est pas logique de lâcher le terrain pour uniquement discu- ter d’argent. Pour cette position

dans d’autres pays, le joueur en question risque un renvoi ou d’être relégué au banc.»

«Tout peut arriver d’ici le 8 août» Avant de conclure, l’entraîneur des Vert et Noir est revenu sur ses intentions, notamment concernant l’effectif dont il dispose : « Nous avons jusqu’au 8 août pour nous prononcer sur les joueurs dont nous disposons. Tout peut arriver d’ici là. Nous sommes en train de travailler et de voir les joueurs dont nous disposons ; bien évi- demment, si quelque chose ne nous plaît pas, nous allons prendre les mesures nécessaires. » B. Z.

Bencharif s’excuse et prolonge jusqu’en 2021

La délégation des Vert et Noir se déplacera en Tunisie ce dimanche tôt dans la matinée. Le groupe mobiste, qui a déjà entamé la préparation de la nouvelle saison à Béjaia, durant une semaine, aura droit à une deuxième phase préparatoire hors du pays. Le staff technique des Vert et Noir, conduit par le coach Michel, a décidé d’un regroupement de douze jours à Tunis. Les joueurs prendront leurs quartiers au niveau de l’hôtel Gammarth. Ce stage permettra à l’entraîneur du MOB d’entamer la deuxième phase de préparation avec plusieurs rencontres amicales au programme.

Trois matchs amicaux au programme des Crabes

D’après le programme établi par l’entraîneur Alain Michel, la forma- tion du MO Béjaia disputera trois à quatre rencontres amicales durant le stage. L’entraîneur du MOB nous a fait savoir qu’il comptait disputer au minimum trois rencontres amicales durant ce regroupement : « Nous avons programmé trois à quatre ren- contres durant le stage de Tunis. Cela va nous permettre de nous pen- cher sur la cohésion et bien évidem- ment mettre en place notre stratégie et projet de jeu. Nous avons, en com- pagnie de l’organisateur du stage, trouvé déjà deux sparring-partners qui sont l’ES Tunis et le Stade Tunisien. Des adversaires de calibre qui vont nous permettre d’évaluer le travail que nous avons effectué jusque-là.» B. Z.

L’affaire du gardien de but Bencharif Ali a connu son épilogue hier dans la matinée, quand ce dernier a rencontré les dirigeants du club de la capitale des Hammadites au siège de ce dernier. En effet, après avoir boudé l’équipe, notamment les premières séances d’en- traînement en exigeant la revalorisation de son

salaire, la direction du club a pris les devants en tentant de trouver un accord avec le manager de ce dernier. Après plu- sieurs jours d’incertitude, les deux parties ont fina- lement réussi à se mettre d’accord, notamment sur une augmentation de salaire et le prolonge- ment du contrat pour le gardien de but. Ainsi, les

choses devraient rentrer dans l’ordre après cet accord arraché par les dirigeants.

Il devra reprendre les entraînements l’après-midi d’hier Alors qu’un accord a finalement été trouvé par la direction du club avec le gardien de but

Bencharif, ce dernier avait rendez-vous dans l’après-midi d’hier pour reprendre les entraîne- ments. Après avoir raté les cinq premiers jours de préparation, Bencharif était attendu à la séance d’hier après-midi pour entamer la préparation avec ses coéquipiers. B. Z.

Bencharif était attendu à la séance d’hier après-midi pour entamer la préparation avec ses coéquipiers. B.

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018

8

COUPE DU MONDE

 Vendredi 6 juillet 2018 8 COUPE DU MONDE L'URUGUAY, ADVERSAIRE DÉTESTÉDESBLEUS L'Uruguay

L'URUGUAY, ADVERSAIRE

DÉTESTÉDESBLEUS

L'Uruguay est l'un des adver- saires qui donne le plus de fil à retordre à l'équipe de France. Démonstration en statistiques, avant le quart de finale de la Coupe du monde entre les deux équipes aujourd'hui.

0/5. La France reste sur cinq matches sans victoire face à l'Uruguay. Et c'est nor- mal : les Bleus sont restés muets lors de ces

cinq rencontres, durant lesquelles la Celeste

n'a inscrit au total

qu'un but !

DESCHAMPS, PAS ENCORE VICTORIEUX

En tant que sélectionneur de la France, Didier Deschamps n'a jamais battu l'Uruguay, avec un bilan de 1 nul (0-0 en août 2012 au Stade Océane) et 1 défaite (0-1 en juin 2013 à Montevideo).

1.

Attaquant

vedette

l'Uruguay avec Edinson Cavani, Luis Suarez a déjà marqué un but contre la France. En 2013, l'attaquant a résisté à Mangala avant de tromper Mandanda d'une frappe croisée du droit. Le gardien de l'OM est d'ailleurs l'un des trois joueurs français à avoir pris part à ce match et à dis- puter la Coupe du monde en Russie, avec

Blaise Matuidi et Olivier Giroud.

JOSÉ BARROSO :

«ATTENTION À STUANI !»

Selon toute vraisemblance, Cristhian Stuani devrait être aligné vendredi (16h00) à la place d'Edinson Cavani lors du quart de finale de la Coupe du monde entre l'Uruguay et la France. Envoyé spécial de L'Equipe, José Barroso brosse le portrait de l'atta- quant de la Celeste. Barré depuis toujours par le duo Luis Suarez-Edison Cavani, Cristhian Stuani aura une occasion inédite de jouer les premiers rôles, vendredi (16h00), si Oscar Tabarez décide de le titulariser à la pointe de l'at- taque de l'Uruguay contre la France en quart de finale de la Coupe du monde. Envoyé spécial de L'Equipe en Russie, José Barroso décrypte le jeu et la personnalité de l'attaquant de Gérone : "C'est un petit peu une des inconnues de ce match. On ne sait pas trop ce qu'il va donner à ce niveau- là parce qu'il va découvrir le très haut niveau. Il sort de la meilleure saison de sa carrière. On sait que la confiance est quelque chose de très important pour un attaquant. Il est possible qu'il sorte le match de sa vie. Attention à lui."

RUDE BILAN FRANÇAIS EN COUPE DU MONDE

La France et l'Uruguay se sont affrontés à trois reprises en Coupe du monde en phase de groupes. Et à chaque fois, les Bleus ont été impuissants à l'em- porter. Ils se sont inclinés en

(Afrique du Sud). Le bilan des Bleus en Coupe du monde face à l'Uruguay est donc de 2 nuls et 1 défaite.

re, soit une moyenne de 0,5 but par match. Des pays d'Amérique du Sud affrontés plus de deux fois, l'Uruguay s'est montré le plus imperméable face aux Bleus.

0,5. En huit rencontres, la France n'a marqué que quatre buts face à cet adversai-
0,5. En huit rencontres, la France n'a
marqué que quatre buts face à cet adversai-
1966 à Londres (1-2), et ont
fait 0-0 en 2002 à Busan
(Corée du Sud) comme en
2010 au Cap
33. La France n'a plus battu l'Uruguay
depuis 33 ans. En 1985, les champions
d'Europe avaient pris le meilleur sur les
champions d'Amérique du Sud, lors de la
Coupe intercontinentale des nations dispu-
tée à Paris (2-0). Dominique Rocheteau et
José Touré avaient été les buteurs français.
12,5 %. La France n'a dominé
qu'une fois l'Uruguay en huit confronta-
tions (pour 4 nuls et 3 défaites), soit 12,5%
de victoire. Il s'agit du taux le plus bas
face à un pays affronté plus d'une fois
par la France.
LA STATISTIQUE
RASSURANTE
de
15H
0/9. La
France n'a perdu aucun
de ses 9 derniers matches dis-
putés contre des équipes
d'Amérique du Sud en Coupe du
monde (5 victoires, 4 nuls).


Deschamps : «Je me prépare comme si Cavani allait jouer»

Qu'est-ce que Griezmann a d'Uruguayen dans son jeu ? Comparable avec Suarez ? Ce sont 2 profils totalement diffé- rents. Suarez est un pur attaquant, plus qu'Antoine. Je ne sais pas s'il a une partie d'Uruguayen mais au niveau du don de soi il est remar- quable, notamment sans ballon. De toute façon, à l'Atlético il n'a pas vrai- ment le choix (rires).

La notion de coupe du monde réussie passe-t-elle forcément par une qualifi- cation demain ? Chacun se fera son propre avis. Ce qu'on a fait a été très fort mais demain on doit remettre ça. L'objectif est de se qualifier et rien d'autre.

Quatre matches depuis votre mandat face à l'Uruguay, sans un but de notre part Il y a la qualité sud-américaine dans l'agressivité, l'utilisation du corps et le don de soi. S'ils n'ont pas le ballon, ils défen- dent tous et cela restreint les espaces. Cela a été visible également dans cette Coupe du monde.

Mbappé va-t-il récidiver ?

dans cette Coupe du monde. Mbappé va-t-il récidiver ? C'est vous qui faites que les joueurs

C'est vous qui faites que les joueurs sont des stars ou pas. Évidemment que Kylian s'est mis en valeur et même s'il fait de très bonnes choses à 19 ans, il conserve une grande marge de progression. Mais il faut éviter de penser que tout est facile. Il y a besoin d'un peu de concentration et d'ap- plication. Mais Kylian est à l'écoute et reste dans l'apprentissage. À cet âge-là, on ne peut que continuer à apprendre Que pensez-vous du jeu de l'Uruguay ? Ils savent très bien défendre, et tous ensemble. Ils sont solidaires. Cette transi- tion et ce jeu vertical de la défense à l'at- taque sont remarquables grâce notamment à Bentancur qui met du liant dans le jeu de la Celeste.

Il y a un lien Gimenez-Godin avec Griezmann… Certes la défense connaît bien Antoine, mais c'est également le cas dans le sens inverse. Ils sont amis, il y aura du respect évidemment mais pendant 90 min. Ils seront adversaires et Antoine cherchera malgré tout à être le plus performant.

Qui pour remplacer Blaise Matuidi ? Quel sytème ? Que peut apporter Nabil Fekir ? Ce ne sera pas le même profil que Blaise mais le but est que l'équipe continue d'être performante. Nabil est capable de faire marquer et de mar- quer mais ce n'est pas du tout compa- rable avec Blaise

Que pensez-vous de Tabarez ? J'ai un profond respect pour Oscar Tabarez. Depuis 12 ans, il fait un tra-

vail remarquable. Il a été demi-finalis- te du Mondial en 2010, il est toujours

Je n'irai pas jusqu'à l'admiration

mais j'ai beaucoup de respect pour ce qu'il a fait et ce qu'il continue de faire. Cavani absent, ça change quoi ? Je prépare mon équipe en faisant comme s'il y avait Cavani. Je ne le saurai qu'une heure et demi avant le match. Tabarez a d'autres options avec Stuani et Rodriguez qui sont également très bons dans leurs domaines respectifs. Si Cavani n'est pas là, ça ne changera pas le visage de l'Uruguay.

Envisagez-vous en cas de tirs au but de chan- ger de joueurs et particulièrement le gardien avec le 4e changement ? On ne peut pas recréer une situation comme celle que l'on a à l'entraînement. Je tiendrai compte de tous les paramètres en fonction de l'état de forme de chacun. Pour ce qui est du gardien, si vous estimez que Lloris ne sait pas arrêter les penaltys

Le match sera différent de celui face à l'Argentine, faudra-t-il être plus patient ? Il en faudra évidemment, l'Uruguay est une équipe qui prend peu de buts. Elle est forte dans la transition avec un joueur comme Bentancur très précieux. Il faudra faire attention aussi sur coup de pied arrê- té.

CAVANI S'EST ENTRAÎNÉ À PART AVANT FRANCE - URUGUAY

Blessé face au Portugal, l'attaquant uruguayen a effectué sa première séance en extérieur, hier après-midi. Ce qui confirme qu'il pourrait quand même être sur le banc face aux Bleus. Edinson Cavani a participé à l'entraînement de l'Uruguay, hier après-midi, au Sports Centre Borsky près de Nijni Novgorod. Après avoir effectué quelques exercices à l'intérieur, l'attaquant uruguayen est sorti sur le terrain et s'est entraîné à l'écart de ses partenaires. Il a trottiné et a légèrement touché le ballon, sans forcer. Il s'agit de sa première séance à l'extérieur depuis sa blessure au mollet gauche, samedi dernier lors du 8e de finale contre le Portugal (2-1). Cela ne devrait pas remettre en cause la décision prise mercredi - il ne débutera pas face aux Bleus - mais cela confirme qu'il pourrait prendre place sur le banc.

19H
19H



RIVALDO DÉFEND NEYMAR :

«SI TU DOIS TOMBER, TOMBE !»

NEYMAR A PASSÉ 14 MINUTES À TERRE DEPUIS LE DÉBUT DU MONDIAL

L'attitude de Neymar depuis le début de la Coupe du monde ne cesse d'exas- pérer la planète foot. Le moindre contact donne lieu à des roulades interminables sur les pelouses russes. Le média suisse RTS a passé le stade du jugement de valeur et a quantifié le temps passé au sol par le Brésilien. Lors du premier match de la Seleçao contre la Suisse, Neymar a interrompu le jeu durant 3 minutes et 40 secondes, il a ensuite baissé de ryth- me lors des rencontres de poules sui- vantes, avec respectivement 2 minutes 45 contre le Costa Rica et 1 minute 56 contre la Serbie.

23 FAUTES SUBIES

Mais cette tendance à en rajouter au fil des matches a subitement pris fin en huitième de finale contre le Mexique, où Neymar est resté allongé durant 5 minutes 30. Au total, Neymar a fait perdre 14 minutes de temps de jeu en l'espace de quatre matches. Il est aussi (il faut quand même le signaler) le joueur le plus ciblé par les défenses adverses. La star du PSG a déjà subi 23 fautes. Il met donc en moyenne 36 secondes pour "se remettre" d'une intervention fautive.

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018

COUPE DU MONDE

9

 Vendredi 6 juillet 2018 COUPE DU MONDE 9 ROBERTO MARTINEZ : «NOUS SOMMES UNE ÉQUIPE

ROBERTO MARTINEZ :

«NOUS SOMMES UNE ÉQUIPE OFFENSIVE, NOUS NE POUVONS PAS CHANGER»

Les Diables Rouges ont réussi lundi à se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du monde de football après un retournement de situation improbable face au Japon (3-2). Outre l'euphorie nationale, la rencontre a également montré une fois de plus les points faibles du onze belge. La défense à trois et les deux arrières laté- raux ont été mis en difficulté à plusieurs reprises par la vivacité des Japonais. Trois jours avant le choc face au Brésil, Roberto Martinez ne semble pas inquiet et ne compte pas effectuer des changements tactiques. Le sélectionneur national s'attend à une rencontre totalement différente. "Nous ne pouvons pas chan- ger, nous sommes désormais une équi- pe offensive", a déclaré Martinez, mardi, lors d'un point de presse informel au Country Club de Moscou.

«LE BRÉSIL EST FAVORI»

"Les deux formations sont structurées de manière

à

Contre le Brésil, il ne s'agira pas de possession de balle, mais de ce que vous en ferez. C'est la raison d'être de cette Coupe du monde. Nous savons de quoi nous sommes capables, mais le Brésil est favori et cela nous place dans un rôle très diffé- rent. C'est un match de rêve pour nos joueurs, ils sont nés pour ce genre de rencontre. Nous voulons évidemment aller plus loin, mais on ne s'attend pas à ce que nous allions plus loin de toute façon. C'est une différence importante". "Contre une équipe comme celle du Brésil, il faut attaquer et défendre à onze. Il ne s'agit pas d'un

marquer des buts et à gagner des matchs.

système, il s'agit de comprendre ce qu'il faut faire en possession du ballon. Dans le onze brésilien, il

y

avec trois ou quatre attaquants, dans un 4-3-3, où les arrières latéraux seront offensifs. Il y a une

a un équilibre fantastique : ils peuvent jouer

structure. Ils seront bien privés de Casemiro, mais son remplaçant, Fernandinho, a également beaucoup d'expérience. Je ne pense pas qu'il y ait beaucoup de secrets dans le jeu : défendre

aussi bien que possible et leur faire mal lorsque vous avez le ballon. C'est aussi simple que cela et ce groupe est prêt à le faire".

simple que cela et ce groupe est prêt à le faire". LUKAKU : «NEYMAR N'EST PAS

LUKAKU : «NEYMAR N'EST PAS UN ACTEUR»

"Ce n'est pas un acteur. Les joueurs qui

l'affrontent jouent très dur sur lui. Il a des qualités supérieures. A mon avis, c'est l'un des meilleurs joueurs du monde. C'est la deuxième fois que je l'affronterai au cours de ma carrière. Et je m'en réjouis " dira Lukaku de Neymar suite à la polémique sur "les simulations" du Brésilien, avant d'en- chainer : " On a toujours la pression. Même si on est outsider. Quand on voit

notre effectif

Mais on la gère très

bien. On va savourer. Et j'espère faire le maximum pour notre pays afin d'aller le plus loin possible."

"Neymar, joue comme tu l'as toujours fait et ne fais pas attention aux commentaires des autres pays, car beaucoup sont déjà à la maison !", a lancé Rivaldo, jeudi, avant le quart de finale de la Seleçao contre la Belgique, vendredi. "Si tu dois faire des dribbles, fais-les. Si tu dois effectuer un sombrero, fais-le. Si tu dois marquer un but, marque-le. Et si tu dois tomber par les fautes (des adversaires), tombe, et si tu dois gagner du temps sur le terrain, fais-le aussi. Parce que tout le monde fait la même chose", a ajouté l'ancien interna- tional brésilien, 46 ans, sur sa page Instagram. "Tu seras l'hom- me de la Coupe (du monde) et l'idole de notre pays, et, malheu- reusement, cela dérange beau- coup de gens. Je ne sais pas pourquoi", a conclu Rivaldo.

de gens. Je ne sais pas pourquoi", a conclu Rivaldo. TITE : «LA BELGIQUE PRODUIT UN

TITE : «LA BELGIQUE PRODUIT UN SUPERBE FOOTBALL»

Le Brésil s'apprête à jouer son jeu en quarts de finale du Mondial face à la Belgique aujourd'hui à Kazan, en Russie. Le sélectionneur de la Seleçao, Tite, compte sur la polyvalence de ses joueurs face aux Diables Rouges, qui disposent, reconnaît-il, d'une solide force de frappe offensive. Les Brésiliens en sont conscients et Tite s'at- tend à un "grand match entre deux équipes qui développent un superbe football, chacune avec ses qualités". Tite a souligné la "grande créativité des Belges", mais il veut surtout que son équipe progresse encore dans ce tournoi."Le grou- pe continue à grandir, on l'a montré lors de nos deux derniers matchs. C'est ça le plus important. C'est un défi pour moi, c'est un défi pour les joueurs. Etre meilleur chaque jour. Si cela permet d'être plus fort que l'adversaire, tant mieux. Des fois, vous gagnez en jouant mal. Je préfère produire un bon jeu, mais il faut tenir compte de la qualité de l'adversaire et la Belgique a beaucoup de qualités".

«LE BRÉSIL DEVRA REHAUSSER SON NIVEAU DE JEU»

Le Brésil sait qu'il devra rehausser encore son niveau de jeu pour venir à bout de la Belgique. Miranda l'a souligné hier lors d'un point presse avant le dernier entraînement des Brésiliens. "Nous sommes conscients de la qualité des joueurs belges. Ils possèdent une très bonne attaque, et la Belgique, ce n'est pas seulement Lukaku. Il y a beaucoup de joueurs qui ont de grandes qualités, et nous savons qu'il va falloir en faire un peu plus. Nous travaillons sur les systèmes défensifs pour contrer leur jeu. Nous sommes préparés à tout, mais nous savons aussi qu'il va falloir élever notre niveau de jeu. Il faudra être meilleur techniquement, il faudra être plus concentrés", a esti- mé le défenseur central de l'Inter de Milan, 33 ans.



WILLIAN :

«HAZARD EST LA PIÈCE CENTRALE»

Après leur succès face au Mexique, lundi à Moscou, les Brésiliens ont regagné leur camp de base à Sotchi pour analyser le jeu des Diables Rouges. "Ce sera un match compliqué, comme tous les matchs de Coupe du monde", a concédé Willian, ailier du Brésil, en conféren- ce de presse, mercredi. "Ils ont étudié notre jeu, on étudie le leur. Ce ne sera certaine- ment pas un match facile. Il y a beaucoup de joueurs qui évoluent en Premier League et que je connais très bien", a ajouté le joueur de Chelsea, coéquipier de Thibaut Courtois, Eden Hazard et Michy Batshuayi. "Hazard est la pièce centrale. C'est un des meilleurs joueurs du monde. J'ai un bon contact avec lui, cela fait cinq ans que l'on joue ensemble et c'est la première fois que je vais jouer contre lui. Il reste très humble".

KOMPANY : «LE RENDEZ- VOUS LE PLUS IMPORTANT DE NOTRE GÉNÉRATION»

Vincent Kompany, qui avait retrouvé sa place de titulaire contre le Japon en 8es de finale (3-2), a expliqué que "c'était le rendez-vous le plus important de l'actuel- le génération des Diables" et qui veut voir les Belges "franchir un cap". "Je suis objectif en disant que le Brésil, individuellement, est la meilleure équipe du Mondial", a déclaré le défenseur de Manchester City en conférence de presse à Dedovsk, près de Moscou. "Mais ça ne changera rien à notre envie et notre confiance. C'est la force de notre généra- tion, nous avons confiance, nous n'avons pas peur et nous osons. Collectivement, le Brésil est aussi très fort. Ils sont très solides, mais il y a toujours moyen de faire mal à l'adversaire, même s'il est très fort. C'est le rendez-vous le plus important de notre génération".

MARCELLO DE RETOUR DANS LE ONZE

Par rapport à la composition alignée par Tite face au Mexique, Marcelo pourrait effectuer son retour. Il avait été blessé au dos (lumbago) en tout début de la rencontre face à la Serbie lors du 3e et dernier match de poules, man- quant le 8e de finale contre le Mexique. Le défenseur du Real Madrid, 30 ans, avait repris l'entraînement la veille, tout comme Douglas Costa, qui souffrait de problèmes musculaires. Mercredi, Paulinho ne s'est pas entraîné avec ballon en compagnie du groupe brésilien, alors que Thiago Silva, capi- taine auriverde, s'est contenté d'une légère séance sur le côté.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

10

NAHD

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 10 NAHD Azzi et Moaki s’illustrent en match d’application Comme nous

Azzi et Moaki s’illustrent en match d’application

Comme nous l’avons souligné dans notre précédente édition,

l’entraîneur Bilal Dziri

a programmé mercredi

après-midi un match

d’application. La ren- contre a mis aux prises l’équipe des anciens et celle des nouveaux. Le premier responsable technique

a relevé avec beaucoup

de satisfaction la bonne réaction des nouvelles recrues Azzi et Moaki. Ces deux derniers ont laissé une forte impression chez le coach. Deux atouts supplémentaires pour Bilal Dziri, qui a besoin d’un maximum de joueurs de talent pour pouvoir faire face aux exigences de la saison prochaine, où le Nasria est appelé à conforter son progrès local tout en tenant de laisser une bonne impression dans l’épreuve conti- nentale en Coupe de la CAF.

Baâli devait signer hier soir

Après avoir obtenu l’accord de l’entraîneur Bilal Dziri, la direction du Nasria s’apprêtait à engager le joueur Baâli. Celui-ci devait signer son contrat hier en soirée. C’est ce que nous avons après de sources crédibles, d’après lesquelles le joueur en question aura charmé aussi Dziri dans le match d’application de mer- credi dernier. R. K.

Sur un biquotidien

Le Nasria boucle la

phase préparatoire

algéroise

Le NA Hussein Dey a bouclé hier sa première phase de préparation en prévision de la prochaine saison footballistique 2018/2019.

PAR RAFIK K.

L’entraîneur Bilal Dziri,

a programmé deux séances

d’entraînements pour la jour- née de clôture. Le premier a eu lieu dans la matinée au niveau du terrain annexe de l’enceinte olympique du 5-

Juillet. Une séance d’entraîne- ment qui a été marquée par un travail physique intense, comme programmé dans le plan de préparation minu- tieusement concocté par l’en- traîneur Bilal Dziri. Ce der- nier a d’ailleurs consacré la séance de l’après-midi à la récupération. Une manière pour lui de permettre à ses capés de se ressourcer quelque peu, et ce, après avoir subi depuis plusieurs jours un rythme de travail des plus soutenus. Le patron de la barre technique, Bilal Dziri, est sorti grandement satisfait du travail accompli, mais surtout de la position des joueurs ayant bien adhéré

à la politique du coach.

L’autre fait positif relevé par

à la politique du coach. L’autre fait positif relevé par le coach nahdiste est sans conteste

le coach nahdiste est sans conteste les moyens intéres- sants mis à sa disposition pour la réussite de sa straté- gie de préparation. Tous les moyens logistiques, pédago- giques et organisationnels ont

été réunis pour que les membres de la barre tech- nique puissent accomplir au

mieux leur mission et ce, en prévision de la saison pro- chaine, où les Sang et Or auront des défis à relever sur les plans local et continental.

Forme physique en amélioration Il faut souligner aussi que cette première phase prépara-

toire a été marquée par de bons résultats sur le plan physique. Les joueurs sem- blent avoir réalisé d’impor- tantes améliorations. S’y ajou- te, par ailleurs, l’état de santé favorable des joueurs. Peu de blessés sont déplorés depuis l’entame de la préparation. R. K.

Le technico- tactique la prochaine étape

Dans la feuille de route de la préparation en prévision du prochain exercice footballis- tique, l’entraîneur Bilal Dziri prévoit l’entame de l’aspect technico-tactique. Même si l’aspect restera de mise avec du travail soutenu, le coach ouvrira le dossier de la préparation technico-tac- tique. Ce dernier se poursui- vra jusqu’au début de la sai- son. Des matches amicaux pourraient d’ailleurs avoir lieu à partir de la semaine prochaine.

Deux jours de repos pour les joueurs

Après la fin du stage algé- rois, le staff technique des Sang et Or a décidé d’accor- der aux joueurs deux jours de repos. Les coéquipiers du gardien Merbah Gaya vont pouvoir, en effet, se res- sourcer auprès des leurs pour les journées d’aujour- d’hui et de demain. Un repos qui tombe à pic, après une préparation bien chargée depuis le retour au travail.

Reprise

ce dimanche

au 5-Juillet

Les joueurs du Nasria devront reprendre le chemin des entraînements à partir de ce dimanche. C’est ce que nous avons appris de sources crédibles, d’après lesquelles les joueurs devront effectuer ce dimanche du biquotidien au niveau du complexe olym- pique du 5-Juillet. Le deuxième biquotidien de la semaine aura lieu ce mer- credi dans la même structu- re sportive. R. K.

PAC

Bouchina : «Un nouveau staff, un nouveau défi»

Le défenseur axial du PAC Mustapha Bouchina pense que l'arrivée du nouvel entraîneur, le Portugais Francesco Cholé, est une bonne chose.

PAR NADJIB HARITI

"Je salue l'arrivée du nou- veau staff technique. On a fait les présentations. Saber Abed El Karim connaît très bien la maison paciste, c'est donc une bonne chose. Il y a aussi un préparateur physique portugais qui a travaillé avec plusieurs équipes ; je pense que ce staff technique va venir ici pour travailler et faire de bons résultats avec l'équipe. De notre côté, on va faire tout notre possible pour lui faciliter les choses ; on veut bien faire une bonne prépara- tion pour bien entamer la saison. On sait bien que la deuxième année en Ligue 1 sera plus difficile que la première, car toutes les équipes nous attendent vu nos

résultats de l'année passée. On doit donc se mettre au travail et réussir une bonne préparation."

«Toutes les conditions réunies pour une belle saison» Bouchina a aussi tenu à préciser qu'au Paradou, il y a tous les moyens pour réussir une bonne saison. "Certes, plusieurs joueurs- cadres nous ont quittés, mais au Paradou les bons joueurs ne man- quent pas ; cette équipe est quasi composée de joueurs de l'Académie qui se connaissent très bien. A nous les anciens d'aider les nouveaux à s'intégrer. On va viser d'autres projets et d'autres défis ensemble bien que notre premier objectif reste le maintien." N. A.

que notre premier objectif reste le maintien." N. A.  Moussaoui gère les séances en attendant

Moussaoui

gère les

séances en

attendant

Zemouli

Après un accord avec la direction du PAC, l'ancien entraîneur des gardiens de l'USMBA Zemouli, qui a déjà marqué son passage au PAC il y a quatre ans, n'a pas encore entamé le tra- vail avec son trio de gardiens de but. En attendant, c'est le keeper international Moussaoui qui a pré- paré le duo Ferrahi- Amara durant toutes les séances de mardi. Il va continuer encore pendant la période d'absence du nouvel entraîneur Zemouli. N. A.

Francesco Cholé est reparti au Portugal

Le nouvel entraîneur de l'équipe de Paradou, le Portugais Francesco Cholé, qui a signé son contrat dimanche dernier, est reparti chez lui au Portugal

pour régler des affaires personnelles. Il reviendra ce vendredi pour entamer son travail avec l'équipe

N. A.

Saber va gérer les entraînements jusqu'à son retour

En l'absence du coach portugais, son adjoint

Saber Abed El Karim gérera les entraînements ; il va continuer le programme qu'il a commencé depuis la semaine passée avec les joueurs. Le staff technique a établi sûrement un plan pour pour- suivre le travail.

N. A.

Le préparateur physique teste les joueurs

Contrairement à l'entraîneur en chef, le prépara- teur physique portugais Miguel Francé a entamé son vrai travail avec les joueurs. Depuis mardi, il soumet les joueurs à des tests après la reprise des entraînements. Son programme de préparation sera basé sur les résultats de ce test.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

CRB

11

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 CRB 11 Désappointés par la gestion du boss Les supporters préparent

Désappointés par la gestion du boss

Les supporters préparent un autre sit-in

Selon des sources généralement bien informées, il semble que les supporters du CRB sont au sommet de leur colère ; la situation du club ne les satisfait nullement. La gestion de Bouhafs, qualifiée par les mêmes supporters de " catastrophique et calamiteuse ", risque de les conduire à mener des actions pour dénoncer le dirigeant en question, en l'invitant du même coup à " dégager ". Dans les propres fiefs du Chabab, ça bouillonne et les supporters veulent tenir un nouveau sit-in pour dénoncer, d'une part, la gestion de Bouhafs et, d'autre part, le mutisme de certains membres du bureau directeur qui n'auront rien fait, selon les supporters belouizdadis, pour mettre fin à cette situation. " Nous allons tenir un sit-in dans les prochains jours. Ce sera toujours une action pacifique au terme de laquelle nous voulons faire passer le message quant à notre désappointement ", font ressortir certains supporters dépités, craignant le pire pour leur équipe favorite. Rappelons que plusieurs sit-in ont été organisés ces dernières semaines par les supporters du Chabab, dénonçant Bouhafs et sa mauvaise gestion. Sauvé de justesse la saison passée de la relégation par Taoussi, le CRB semble répondre au profil d'une équipe qui risque de jouer la saison prochaine le purgatoire.

Le mercato toujours menacé

Le mercato estival du Chabab de Belouizdad est toujours menacé. Malgré la bonne douzaine de joueurs qui ont signé au CRB, ce dernier risque toujours de ne pouvoir les valider. La menace d'un mercato raté est donc toujours là, dans la mesure où la direction actuelle du Chabab n'a pas pris de mesures concrètes pour trouver des solutions au problème de la dette du club qui sont, selon certaines indiscrétions, de 8 à 9 milliards de centimes. D'où la forte et sérieuse menace de la décision de la FAF d'interdire le recrutement estival au CRB. La FAF avait plafonné les dettes, faut-il le rappeler, à un milliard de centimes. Ce seuil dépassé, le club est interdit systématiquement de recrutement. Dans ce cas de figure, le Chabab risque de se retrouver dans une situation des plus inconfortables surtout qu'il a enregistré depuis l'ouverture un exode massif de ses joueurs. Le président Bouhafs est vraiment dans de beaux draps et la FAF ne compte nullement lui faire de cadeau. I. M.

et la FAF ne compte nullement lui faire de cadeau. I. M.  Izghouti file vers



Izghouti file vers le DRBT

Les joueurs du CRB continuent à quitter l'équipe. Parmi ceux qui ont évolué la saison écoulée au Chabab et qui viennent de changer d'air, on cite le jeune Mohamed Izghouti. Ce dernier a officialisé mercredi dernier son divorce d'avec la maison des Rouge et Blanc de Laâqiba. Le joueur en question a opté, en effet, pour l'autre pensionnaire de la Ligue 1 Mobilis, à savoir le DRB Tadjenanet ; il a paraphé, a-t-on appris, un contrat de deux ans. Rappelons que le joueur avait saisi la Chambre de résolution des litiges (CRL) pour obtenir ses arriérés de salaire, mais il a été débouté. Cela ne l'a pas empêché pour autant de jeter son dévolu sur le DRBT qui va lui offrir, sans l'ombre du moindre doute, l'opportunité de jouer plus régulièrement et avoir, du même coup, un temps de jeu suffisant. I. M.

Coup de tonnerre au Chabab

Bougherara démissionne,

CHAOUCHI S'EN VA

Que se passe-t-il au Chabab de Belouizdad ? C'est le scénario ''catastrophe'' attendu qui se réalise.

PAR ISLAM M.

Pendant que les autres clubs ont franchi d'importants pas dans la préparation estivale en prévision de la saison prochaine, le CRB fait du ''surplace''. Depuis la fin du précédent exercice, le club n'avance plus ; il inquiète ses supporters. Après la menace de ne pas reprendre les entraînements, les joueurs viennent de la mettre à exécution. Le plus compliqué dans l'histoire est la démission de l'entraîneur Liamine Bougherara. Celui-ci décide de ne pas prendre les destinées de l'équipe en prévision de la saison prochaine. Une semaine seulement après avoir signé un contrat de deux ans, Bougherara annonce, en effet, son retrait de la barre technique, dépité par la mauvaise situation qui prévaut au club. " Il m'est impossible de travailler dans des conditions pareilles. Après m'être entendu sur tout avec les dirigeants et les moyens qui devaient être mis à ma disposition, je ne trouve absolument rien en réalité. A partir de là, je dirai que je ne peux

rien en réalité. A partir de là, je dirai que je ne peux pas accomplir ma

pas accomplir ma mission ", déclare l'ancien entraîneur du CA Bordj Bou-Arréridj et du DRB Tadjenanet dont le retrait confirme on ne peut plus clairement le malaise qui règne au sein de l'équipe. C'est un vrai (triste) record que vient ainsi de réaliser le très décrié président Bouhafs. Avant même l'entame de la saison, il consomme son troisième technicien. Après avoir contraint le Marocain Taoussi à rejoindre l'Entente de Sétif, Bouhafs a poussé Aït-Djoudi vers le retrait. Il fait alors appel à Bougherara dont le passage n'a duré que quelques petites journées. Outre le retrait de Liamine Bougherar, des joueurs semblent avoir tranché définitivement en optant pour le départ. Plusieurs nouvelles recrues songent sérieusement à se retirer. Le gardien Fawzi Chaouchi vient d'ailleurs de montrer la voie. Il décide définitivement de résilier son

montrer la voie. Il décide définitivement de résilier son contrat ; il l'a fait savoir aux

contrat ; il l'a fait savoir aux dirigeants du club. L'ancien portier du MCA ne jouera pas pour le Chabab la saison prochaine, mais au CABBA. Dans les prochains jours, voire les heures, d'autres joueurs devraient lui emboîter le pas ; à leur tête l'ancien attaquant mouloudéen Balegh.

De mal en pis C'est dire la crise qui frappe de plein fouet le club algérois. Alors qu'il devait commencer les entraînements pour préparer la saison prochaine, le Chabab de Belouizdad est emporté par une grave crise qui risque de compromettre précocement ses chances la saison prochaine. En plus du malaise qui règne en son sein, le CRB est aussi secoué par le départ de plusieurs anciens joueurs. Ça sent déjà le roussi.

I. M.

USMBA

BOUOUKAZ organise un mini-tournoi

Afin de changer le rythme des entraînements et de ne pas se contenter uniquement des ateliers physiques, le premier responsable de la barre technique, ainsi que tout son staff ont organisé un mini-tournoi entre les joueurs. Le coach a divisé le groupe en trois équipes ; le groupe perdant est obligé de faire une série de pompes et d'abdominaux avant de quitter le terrain et laisser la place à l'autre équipe. Cela a créé une ambiance de compétition et de joie entre les joueurs ; chacun a fait tout son possible pour échapper à la sanc- tion du coach, tout cela dans la bonne humeur. Par ailleurs, Bououkaz est quelque peu mécontent depuis le début de la préparation, surtout vis-à-vis des retar- dataires. Au cours des ateliers d'entraînement, il ne veut rien laisser au hasard ; le Tunisien ne s'est pas privé de taquiner ses joueurs, surtout au moment de la récupération ; il a demandé à ses joueurs de s'allonger par terre et de fermer les yeux afin de bien récupérer. Mais le Tunisien a une idée derrière la tête il a rame- né une bouteille d'eau qu'il a versée sur le visage de ses protégés. Ce qui a apaisé l'atmosphère ; les joueurs ont oublié la charge des entraînements.

Touché à la tête lors d'un duel aérien avec Benayad

Zaarat évacué à l'hôpital

Bien que le mini-tournoi organisé par le coach Bououkez se déroulât dans une très bonne ambiance, un incident a failli gâcher l'ambiance. Lors d'un duel aérien entre l'attaquant Mourad Benayad et le gardien Abdelkader Zaarat, ces derniers se sont heurtés la tête ; ce qui a causé une blessure au jeune gardien. Le staff médical a pris en charge immédiatement Zaarat pour les premiers soins, avant de décider de l'évacuer à l'hô- pital pour des examens approfondis. Plus de peur que de mal pour ce joueur qui devrait se contenter de quelques heures de repos avant de reprendre les entraînements avec ses coéquipiers. Dj. A.

Petit bobo pour Guebli et Masmoudi

Malgré la joie et la bonne humeur à la dernière séance d'entraînement, les petits bobos contractés par les défenseurs recrutés dernièrement, à savoir Ishak Guebli et Abdelkader Masmoudi, ont gâché un peu l'ambiance. Guebli, lors d'un contact, a a été blessé à la cheville, tandis que Masmoudi était victime au genou. Selon le staff technique, ces derniers ne risquent rien après quelques séances de soin et des heures de repos avant de reprendre les entraînements avec le groupe.

Seguer

et Belhoucini

s'illustrent

Lors de ce tournoi, le meneur de jeu de l'USMBA ainsi que l'attaquant Iheb Belhouini se sont démarqués du groupe en inscrivant plusieurs buts. L'enfant de Relizane, ainsi que le pur produit de l'école de Sidi Bel-Abbés ont réussi plusieurs matchs et évité par la même occasion de subir la sanction de leur coach. Les bonnes performances de ces deux joueurs, qui ont repris les entraînements tardivement, prouvent qu'ils sont prêts physiquement et qu'ils auront leur mot à dire au prochain exercice.

Dj. A.

Les menaces de Hasnaoui ont porté leurs fruits

Le groupe au complet

De notre correspondant

DJ. ADEM

Quelques jours seulement après que le président Okacha Hasnaoui

a décidé de sanctionner les

joueurs retardataires, les joueurs du club phare de la ville de Sidi Bel-Abbès ont regagné la ville en se présentant aux entraînements. En effet, le nombre de joueurs étaient 14 lors de la reprise des entraînements ; on a relevé, aux séances d'entraînement, la présence des nouveaux

joueurs recrutés dernièrement et d'autres de l'équipe réserve, sans oublier quelques-uns de la

saison dernière à l'image de Lagraâ, Labani et Nadjib Ghoul. Ce qui a inquiété vraiment le coach Moez Bououkaz qui, malgré cela,

a décidé de rentrer dans le

vif du sujet en commençant par la phase d'oxygénation durant toute la semaine afin de préparer les joueurs à des séances biquotidiennes pour être prêts à fournir de grands efforts la semaine prochaine.

Tabti aux abonnés absents Bien que le groupe commence à se compléter avec le retour de presque la

commence à se compléter avec le retour de presque la majorité des joueurs, quelques-uns sont toujours

majorité des joueurs, quelques-uns sont toujours aux abonnés absents, à leur tête le meneur de jeu El Arbi Tabti. Etant le premier

à rempiler au club, l'enfant d'El-Bahia, qui est toujours en vacances, va rentrer prochainement pour rejoindre le groupe.

Bououkez a longuement discuté avec les retardataires Même s'il a montré son mécontentement vis-à-vis de leur comportement, le coach Bououkaz a préféré discuter avec les joueurs

retardataires. Le Tunisien les a pris à part en leur disant qu'ils devraient prendre leurs responsabilités pour le retard car leurs camarades sont à jour sur le plan physique. Eux doivent, cependant, encore cravacher pour être de leur niveau, surtout après plus de dix jours de retard. De leur côté, Zouari et les autres disent qu'ils seront prêts car durant leurs vacance ils s'entraînaient presque quotidiennement ; leur état physique est dans les normes. Dj. A.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

12

ESS

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 12 ESS Il a signé pour deux ans KARAOUI : «A

Il a signé pour deux ans

KARAOUI :

«A l'ESS, je reviens chez moi»

C'est fait : Amir Karaoui est officiellement ententiste. Le désormais ex-Mouloudéen a paraphé hier un contrat de deux saisons.

De notre correpondant

SOFIANE I.

''Sincèrement, je suis content de rejoindre l'ESS. Un club que je connais bien et grâce auquel je me suis fait un nom. Je ne vous cache pas que j'avais plusieurs proposi- tions. Toutefois, le discours de Hamar et le projet sportif qu'il m'a proposé m'ont beaucoup emballé et ont pesé dans mon choix final. Je tiens à dire aussi que j'aurais pu signer chez d'autres équipes qui m'ont proposé un salaire plus que celui qui j'ai conclu avec le président sétifien. Je pense aussi que le chal-

lenge que m'offre ce club m'a pous- sé à accepter cette offre'', a-t-il dit d'emblée au cours du point de pres- se qu'il avait tenu juste après avoir apposé sa signature sur son nou- veau bail. Karaoui emboîte le pasàa de nombreux autres joueurs enga- gés par la direction sétifienne cet été, à l'image de Draoui, Ferhani, Redouani, Lakroum, Bouguelmouna, Debbih, Ghacha, Boumaïza, Nemdil et le portier Boultif. Concernant son départ du MCA où il avait évolué durant trois saisons, l'ancien joueur du MCEE a avoué qu'il a quitté le club algérois par la grande porte. ''J'ai laissé ma

place propre. Je n'ai aucun problè- me avec qui ce soit. C'est juste que je n'ai pas trouvé un accord avec les dirigeants. Cela dit, je pense avoir tenu mon rôle jusqu'au bout et honoré mes engagements. Je ne garde que de bons souvenirs chez le MCA tout comme avec ses suppor- ters qui me respectaient beaucoup et avec lesquels j'entretenais d'excel- lents rapports'', a ajouté le joueur natif d'Amnéville en France.

«J'ai quitté le MCA par la grande porte, je n'ai aucun regret» Par ailleurs, concernant sa forme

n'ai aucun regret» Par ailleurs, concernant sa forme sportif, lui qui accuse maintenant un retard par

sportif, lui qui accuse maintenant un retard par rapport à ses nou- veaux équipiers, l'ancien joueur de l'UL Rombas a estimé que ceci ne va pas lui poser beaucoup de soucis. ''Je suis conscient de ce qu'on attend de moi et par conséquent je dois me mettre vite au travail. Je pense que ce n'est qu'une question de quelques semaines pour que je sois au top et à la disposition du staff technique'', a- t-il ajouté. Et d'enchaîner concernant ses objectifs : "En venant à l'ESS, je sais très bien que c'est une équipe qui joue régulièrement les premiers rôles sur le plan local. Il y a égale-

ment des challenges sur les plans continental et arabe. Je tâcherai de faire le maximum pour être d'abord à la hauteur des attentes et apporter le plus escompté."

En conclusion, il dira : "Jje tiens seu- lement à remercier les dirigeants des équipes qui ont pris attache avec moi et de leur dire que je suis désolé. C'est el mektoub qui m'a conduit à Sétif. Tout ce que je peux dire, c'est que je ferai tout ce qui est possible pour aider ma nouvelle équipe à renouer avec les victoires et pourquoi pas remporter des

titres."

S. I.

MCO

Départ demain en Turquie

Trois semaines pour être au top

PAR LYÈS S.

Mouloudia soit au ''top'' à la reprise du championnat prévu le mois prochain. Plusieurs matches amicaux sont inscrits sur la feuille de route du coach pour pou- voir créer cet ''amalgame tactique'' entre les anciens et les nouveaux. En somme, le MCO compte réaliser un beau parcours la saison pro- chaine, tout en tentant de renouer avec les sacres qui fuient les Rouge et Blanc depuis plusieurs années.

Rien de grave pour Aït-Ouamer Toujours au chapitre prépa- ration, le milieu de terrain Hamza Aït-Ouamer a mar- qué sa présence à la séance d'entraînement d'hier matin. Il s'est entraîné en solo après avoir interrompu la séance de la veille suite à sa blessure. Selon les exa- mens médiaux effectués, le transfuge sétifien ne souffre de rien de grave, ce qui va lui permettre de prendre part normalement au stage turc.

L. S.

Le MC Oran se prépa- re, sous la bonne conduite de son entraîneur marocain Badou Zaki, à la prochaine saison footballistique. Après plusieurs jours d'en- traînement dans la capitale El Bahia, pendant lesquels le staff technique a vraiment fait suer les joueurs, ces der- niers se préparent à enta- mer la deuxième phase de préparation qui doit avoir lieu en Turquie. C'est demain soir que les coéqui- piers de la nouvelle recrue Rachid Nadji se rendront en Turquie à partir de l'aéro- port international d'Alger. Le stage devra durer trois bonnes semaines, selon le programme de préparation estivale mis en place par l'ancien vainqueur de la coupe d'Algérie en 2017 avec le CR Belouizdad. Badou Zaki nourrit de réels espoirs sur l'étape turque pour permettre à ses joueurs de bien se préparer sur tous les plans technique, tactique, physique et psy- chologique pour que le

Match d'application aujourd'hui

Même si l'équipe s'apprête à se rendre demain en Turquie pour le traditionnel stage estival, l'entraîneur Badou Zaki n'accorde aucun répit à ses poulains ; ces derniers continuent à s'entraîner quotidiennement. Aujourd'hui, il sera même question d'organiser un match d'application entre les joueurs avant de partir vers le vieux continent. C'est dire toute la volonté du technicien marocain de faire de l'exercice 2018/2019 celui de toutes les réussites sur le plan sportif.

L. S.

CSC



Kaganbega

dernière

recrue

du CSC

Deux joueurs africains, l'avant- centre burkinabé Kaganbega et le Sénégalais Ndaye, devaient, hier, arriver à Constantine pour subir des tests, avant de rejoindre les Vert et Noir qui suivent un stage à Hammam Bourguiba. Mais, finalement, seul le meilleur buteur de la saison écoulée, Kaganbega, de la ligue une du Burkina Faso, a atterri, via Alger, à l'aéroport de la ville des Ponts, hier, Selon une source crédible, la direction du CSC a renoncé à recruter le Sénégalais, pour une raison qui reste à élucider, car, dit-on, elle a décidé d'engager le fer de lance international burkinabé, à la grande joie de son compatriote, Silla, qui voulait qu'il le rejoigne au CSC cet été. R. G.

LA CONCURRENCE

sera très rude chez les Vert et Noir

En renforçant l'effectif du club par des joueurs de métier et expérimentés, les places seront sûrement très chères sur l'échiquier des Vert et Noir la saison prochaine.

De notre correpondant

GATTOUCHE RABAH

La course aux 11 postes Après avoir fait suivre quinze séances d'entraînement à ses poulains pour les remettre physiquement d'aplomb, le coach, Amrani, leur a programmé, hier, une rencontre amicale contre le club tunisien de Aïn Drahem. Cette première joute amicale est un premier examen pour les joueurs clubistes, nouveaux et anciens, qui veulent tous décrocher une place de titulaire sur l'échiquier des Vert et Noir.

Huit nouveaux potentiels titulaires En mai dernier, le coach, Amrani, avait déclaré à la presse que, pour que son équipe réussisse un bon parcours en LDC, à laquelle elle va prendre part la saison prochaine, son effectif doit être renforcé par des

saison prochaine, son effectif doit être renforcé par des joueurs de qualité ayant foulé les terrains

joueurs de qualité ayant foulé les terrains africains. Et, passant à l'acte, il a fait engager par son club les arrières Chahrour et Salhi, les milieux Haddad et Beldjillali et les attaquants Belmokhtar, Djabout, Belkacemi et le Burkinabé Kaganbega, qui, dit-on, devait signer son contrat hier à Constantine. En tout, Amrani a fait recruter huit joueurs qui, tous, ont les qualités pour s'imposer sur l'échiquier des Vert et Noir, parce qu'il veut, certainement, pousser ses anciens poulains à travailler plus s'ils ne veulent pas, l'exercice prochain, se retrouver à chauffer le banc.

Préparation spéciale pour les retardataires Après avoir séché le premier stage qui s'est déroulé à Constantine le mois de juin dernier, le préparateur physique, Guerioune, a décidé que l'arrière, Benayada, et les fers de lance, Belkheir et Abid, s'entraîneront trois fois par jour. Il espère ainsi les remettre au top physiquement pour qu'ils puissent être prêts à jouer le second match amical que leur équipe va disputer contre le club qatari d'El Sailiya le 11 juillet 2018 à Tabarka. R. G.

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

USMH

13

  www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 USMH 13 Laïb tient à lui LE WA TLEMCEN

Laïb tient à lui

LE WA TLEMCEN

VEUT CHIPER BOUGUÈCHE

PAR NAOUFEL A.

L’avenir de l’attaquant de l’USM El Harrach, Hadj Bouguèche, est dans le flou. Les supporters du club s’interrogent toujours sur les intentions du joueur en question. Aux der- nières nouvelles, l’ancien atta- quant du MC Alger ne compte pas attendre éternellement pour trancher sur son avenir. A un mois de la fin du marché estival des transferts, Hadj Bouguèche devra lever le voile sur son ave- nir footballistique, très probable- ment avant la fin de la semaine prochaine. Partira, partira pas ? La possibilité de le voir changer d’air n’est pas, en tout cas, à écar- ter. Pourquoi ? Pour la simple et unique raison que des clubs sont disposés à répondre favorable- ment aux exigences financières du joueur pour s’adjoindre son expérience et son savoir- faire

avéré. A leur tête, le pensionnaire de la Ligue 2 Mobilis, le Widad de Tlemcen. Le WAT a fait une offre officielle à Bouguèche en vue de l’avoir dans ses effectifs. C’est du moins ce que nous venons d’apprendre de sources généralement bien informées, d’après lesquelles la proposition financière du WAT serait à la hauteur des revendications de l’attaquant en question. Il sem- blerait, croit-on savoir de mêmes sources, que Hadj Bouguèche aurait discuté avec des dirigeants du Widad. Même s’il n’a pas encore donné son accord défini- tif, le joueur s’est montré intéres- sé par l’offre financière et le pro- jet présenté par le WAT, qui sou- haiterait jouer la saison prochaine la carte de l’accession, et ce, après avoir réussi le maintien pour sa première saison (2017/2018) en Ligue 2 Mobilis. Pendant ce temps, nos sources ne cachent

pas que le joueur souhaiterait rester au sein des Jaune et Noir de Mohammadia, surtout qu’il entretient des relations solides avec le président Mohamed Laïb et les supporters locaux.

Un rendez-vous avec le boss D’où d’ailleurs, selon toujours les informations en notre possession, une rencontre est incessamment prévue entre Hadj Bouguèche et le président Laïb, reconduit en cours de semaine à la tête de l’USMH. Prévue aujourd’hui, ou au plus tard demain, la rencontre entre les deux hommes sera déterminante, car elle lèvera le voile sur l’avenir de Bouguèche avec l’USMH. Laïb tient au joueur, car son expérience pour- rait servir le club dans son entre- prise de retour en Ligue 1 Mobillis.

N. A.

dans son entre- prise de retour en Ligue 1 Mobillis. N. A. El Amali en bonne

El Amali en bonne voie

La direction de l’USM El Harrach redouble d’effort pour renforcer l’ef- fectif avec des joueurs de talent et surtout d’expérience. C’est ainsi que nous venons d’apprendre que des contacts sérieux et positifs sont entamés avec l’ancien attaquant de l’équipe, Amine El Amali. Ayant porté les couleurs de l’USMH entre 2012 et 2014, le joueur est bien parti pour faire son come-back, a-t-on appris de mêmes sources. Après avoir quit- té El Harrach, El Amali n’a pas connu la réussite souhaitée du côté de la JS Saoura, du MC Oran, de l’USM Bel Abbès et du NA Hussein Dey. N. A.

Laoufi quitte l’hôpital

Après avoir été victime d’un malai- se, le nouvel entraîneur de l’USM El Harrach, Salem Laoufi, s’est absenté aux dernières séances d’entraîne- ments. Le technicien en question vient de quitter l’hôpital après avoir subi une intervention réussie. Son état de santé est satisfaisant. Après avoir donc quitté hier l’hôpital, Laoufi devra reprendre son service dans les prochains jours.

Deux jours de repos

Les joueurs de l’USM El Harrach viennent de bénéficier de deux jours de repos bien mérités, et ce, après plusieurs jours d’une préparation intense. C’est ce que nous avons pu apprendre hier. Le repos a été pro- grammé pour hier et aujourd’hui. Demain (samedi), c’est le retour au travail. La reprise devra avoir lieu, apprend-on de mêmes sources, du côté du centre de la Protection civile à Dar El-Beïda (Alger).

El Harrach veut Naïli

Le défenseur latéral, Belal Naïli, intéresse fortement les dirigeants de l’USMH. D’après nos sources, le pro- fil et l’expérience du joueur intéres- sent la direction, qui veut, en effet, des éléments chevronnés en mesure de répondre aux exigences de la Ligue 2 Mobilis. Ayant porté par le passé le maillot de l’USM El Harrach avant de rejoindre les Kabyles de la JSK, puis les Algérois du Chabab de Belouizdad, le hargneux Naïli a défendu la saison écoulée les cou- leurs de la JSM Skikda. N. A.

ASO

Djahel-Benkablia

Un duo qui devrait rapporter gros

PAR ZOUBIR Z

Les supporters de la for- mation chélifienne qui suivent avec intérêt l'opération de recrutement de leur club esti- ment positivement le fait d'avoir déniché deux joueurs de qualité en les personnes de Benkablia et Djahel. Deux élé- ments qui ont joué dans plu- sieurs clubs et qui ne manquent donc pas de métier et peuvent rapporter gros à l'équipe asna- mie. Si les deux joueurs ont accepté d'opter pour l'ASO, c'est qu'ils sont conscients qu'ils ont la possibilité d'y relancer leur carrière, et cela passera par un bon parcours de l'équipe qui reposera sur beaucoup de fac- teurs, dont leur compétence commune. L'ASO, qui a souffert ces dernières années du manque de réalisme, a manqué de grands attaquants et depuis les départs de Seguer, Soudani et tout dernièrement Messaoud, l'équipe n'a pas trouvé un joueur qui peut faire la différen- ce au front de l'attaque. Malgré les tentatives des dirigeants de trouver l'oiseau rare, ce dernier était trop coté sur le plan pécu- niaire.

Z. Z

Benkablia : «L'ASO gagnera son pari»

L'ex-attaquant du CRB, Benkablia, qui projette de relancer sa carrière, promet de faire le maximum pour apporter du sien à l'équipe ché- lifienne, où il compte réussir son pas- sage.

On ne s'attendait pas à ce que vous signiez à l'ASO C'est le destin, comme on dit, et puis c'est une offre qui ne pouvait être refusée tellement le challenge sportif est intéressant, car il permet de moti- ver pour relancer la carrière. Cela me fait plaisir d'avoir opté pour un club qui voulait tellement de mes services et je ferai le maximum pour être à la hauteur des attentes des dirigeants, tout en faisant de mon mieux pour participer au retour du club parmi l'élite, un pari difficile, certes, mais pas impossible à tenir.

Qu'est-ce qui a pesé dans la balance quant au choix de l'ASO ? Il n'est un secret pour personne que la sérénité et la stabilité de ce club ne sont pas de vains mots. Les res- ponsables du club ont su me convaincre grâce à un franc-parler qui en dit long sur leurs intentions. La preuve, je suis à l'ASO Chlef et je suis certain de rebondir, les conditions y sont réunies. Avec le challenge qui est le retour parmi l'élite, c'est un bon coup à jouer.

Connaissez-vous le groupe de

joueurs ? Je pense qu'il existe un bon grou- pe de joueurs bien encadrés par les anciens, qui tente de faciliter les choses aux jeunes et aux nouveaux et c'est vraiment formidable. J'en connais quelques-uns et je suis certain d'y apporter du mien.

Le groupe semble avoir amélioré sa qualité, notamment en attaque, un mot ? Recruter des attaquants équivaut à dire que l'équipe jouera carrément l'offensive, ce qui est rassurant pour une équipe qui joue les premiers rôles, car elle en a besoin. Je souhaite vraiment y apporter du mien, car l'ef- fectif chélifien est aussi riche en jeunes attaquants et ensemble on tâchera de mener la barque à bon port. Je sens qu'il y aura de belles choses, surtout que l'objectif est de revenir parmi l'élite. Avec la déter- mination de réussir, je pense que l'SO réussira son pari. Z. Z.

Snigra et Izerghouf ne sont plus chélifiens

Selon des sources proches de la direction du club, deux joueurs auraient récupéré leurs papiers et ont donc été libérés par le club chélifien. Il s'agit de Izerghouf et de Snigra. N'ayant pas convaincu, ces deux éléments ont quitté l'ASO et on même dit qu'ils auraient trouvé des preneurs.

USMB

Abdelkrim Latreche nouvel entraîneur

des preneurs. USMB Abdelkrim Latreche nouvel entraîneur Le président du club phare de la ville des

Le président du club phare de la ville des Roses a nommé Abdelkrim Latreche comme nou- vel entraîneur durant la saison 2018/2019. Latreche, qui est un entraîneur chevronné, a déjà de l'expérience dans le championnat de Ligue 2 ; il a réalisé l'accession avec plusieurs équipes, entre autre l'USMAn sous l'ère de l'ancien pré- sident Aïssa Menadi. L'enfant de Colo, qui a déjà travaillé à Blida sous l'ère du président Mohamed Zaïm a accepté de revenir pour se relancer lui qui a été mis aux oubliettes durant les dernières années. En tout cas, la mission de Latreche ne sera aucunement faci- le. Il faut dire qu'il aura besoin de l'aide de tout le monde pour atteindre l'objectif principal qui est l'accession.

Il commencera son travail dimanche Après avoir signé son contrat, il débutera le travail dimanche pro- chain. Latreche a demandé à Alime de lui donner carte blanche pour faire un bon recrutement ; il lui a fait savoir aussi que lui et ses adjoints vont donner leur chance à certains jeunes.

«Je connais la maison» L'entraîneur Latreche nous a fait savoir que son choix a été fait sans hésitation, car il connaît la maison blideene. "L'USMB est une grande équipe ; si j'ai choisi de driver cette équipe, c'est pour réaliser une chose exceptionnelle. On va mettre la main dans la main pour remettre l'équipe à sa véritable place", nous a-t-il déclaré.

A. DJ.

QUOTIDIEN SPORTIF ÉDITÉ PAR LA SARL «TOP SPORT» Directeur de la publication Djamel Guessoum Directeur
QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»
Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi
Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Anis Sadoun, Islam Zemam
Rédaction
87, B d Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (023) 49 05 33
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3
Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger
www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 14 DÉTENTE JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE «C'est un rêve
www.competition.dz
Vendredi 6 juillet 2018
14
DÉTENTE
JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE
«C'est un rêve de gosse»
Suivi par des médecins
Plus une calom-
nie est difficile à
croire, Plus pour la
retenir les sots ont
de mémoire.
Gironde : un ancien
parachutiste veut
traverser l’Atlantique
dans un tonneau
Casimir
Delavigne
Jean-Jacques Savin a lancé une cagnotte
sur une plateforme participative pour
financer son projet. La ville d'Arès le
soutient. " Je vais traverser l'Atlantique
dans un tonneau et je suis impatient de
partir ", s'exclame Jean-Jacques Savin. A
presque 72 ans, cet ancien parachutiste,
qui vit à Arès (Gironde) prépare ce projet
avec minutie. " C'est un chantier naval
qui va réaliser ce tonneau de 3 m de
long, et 2,10 m au plus grand diamètre.
En clair, une capsule assez étroite dans
laquelle je vais vivre au moins trois
mois. Heureusement, je ne vais pas être
dans le noir car il y a une bulle en
plexiglas en haut du tonneau et 4 hublots
", explique-t-il sans la moindre hésitation
dans la voix.
Ce projet fou est né d'une lecture de son
livre fétiche " Naufragé Volontaire "
d'Alain Bombard. " Je me souviens qu'à la
fin du livre, il expliquait qu'un tonneau
mis à l'eau au large des Iles Canaries
mettrait trois mois pour atteindre les
Caraïbes. J'ai toujours su au fond de moi
que je vérifierais par moi-même. C'est un
rêve de gosse. " Pratiquant régulier de
triathlon et sportif accompli, Jean-
Jacques Savin sait qu'il va devoir
s'entraîner avant le grand départ prévu
en 2019. " J'ai prévu de me mettre dans
le tonneau cet été, durant trois jours au
moins au large du bassin d'Arcachon pour
tester le matériel et la vie à bord. "
Au menu, alimentation lyophilisée et
poisson cru ou cuit qu’il pourra préparer
avec des mini-réchauds qu’il va
embarquer dans le tonneau. Reste un
obstacle à franchir, le financement du
projet. « J’ai mis en ligne une cagnotte
sur une plate-forme participative et la
ville d’Arès me soutient activement. Je
vais également être suivi par des
médecins dans mon aventure. Si les gens
veulent m’aider, je serai vraiment
heureux », conclut Jean-Jacques Savin
en précisant que le tonneau coûte
environ 14 500 € . Il sera d’ailleurs
présenté au public, à Arès toujours, à
l’occasion de la fête de l’huître autour du
15 août.
LES FLÉCHÉS
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
LLLLAAAA BBBBLLLLAAAAGGGGUUUUEEEE
Remplissez cette grille, puis reportez les lettres dans
les cases numérotées correspondantes. Vous décou-
vrirez les nom et prénom du personnage.
forfanterie
rejet gazeux
embrigadée
condiment
lignes de
direction
individus
ville
DUDU
JJJJ OUROUR
diffamatoire
rusés
déplaçons
allemande
à demi seul
9
Une blonde à sa mère :
- Maman, maman, je suis enceinte !
innée
- Mais où avais-tu donc la tête, ma chérie ?
4
- Sur le volant de la voiture, pourquoi ?
égouttoirs
nuance
13
privions de
sans détour
commence
mordant
l’épitaphe
SUDOKU
embrassade
1
agent de
liaison
tire
4
6
9
8
poisson
danse
hongroise
1
7
4
3
richesse
profondément
enfoui
10
9
5
471
poignée
cardinal
monnaie de
Chine
1
3
4
2
écrit
authentique
5
7
6
portion
solide
7
6
1
9
lettres de
rodéo
8
7
8
1
4
2
plante
irritante
note
course de
taureaux
2
5
8
5
fin de soirée
tout jeune
anneaux de
enfant
cordage
5
4
1
condamné
aux peines
éternelles
12
deux romain
REGLE DDU JJEU
Une ggrille eest ccomposée
de pplusieurs ccarrés.
Chaque ccarré ccontient
tous lles cchiffres dde 11 àà
9. Chaque lligne ccomme
chaque ccolonne ccontient
aussi ttous lles cchiffres dde
1 àà 99. CCertains cchiffres
vous ssont ddonnés, àà
vous dde ttrouver lles
autres. PPour ccela,
procédez ppar ddéduction
et éélimination.
SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT
canton suisse
possessif
croquis
7
femme du
6
7
4
3
9
8
5
1
2
fils
levant
conteste
9
3
2
5
4
1
6
7
8
8
5
1
6
7
2
9
3
4
lettre
11
parfois
doublée
pronom
4
2
6
8
1
3
7
5
9
heureuse élue
7
8
9
4
5
6
1
2
3
3
poste au foot
5
1
3
9
2
7
4
8
6
qualifie un
certain vent
3
9
8
7
6
5
2
4
1
2
4
7
1
8
9
3
6
5
6
tel un ver
1
6
5
2
3
4
8
9
7
I
P
O
O
A
E
E
E
N
E
N
O
I
T
A
L
U
V
O
D
LES MELÉS
I
N
T
R
E
P
I
D
E
S
T
R
U
C
U
L
E
N
T
G
L
E
V
E
R
E
L
E
V
A
T
E
U
R
Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
N
E
O
N
S
O
S
I
E
E
L
B
E
I
G
I
E
T
N
A
R
V
A
N
R
U
E
R
T
G
R
D
E
V
A
N
C
E
M
O
R
U
U
U
R
S
R
A
C
A
T
H
A
R
E
ASSAINIR
HARPE
S
A
U
C
E
G
A
I
E
E
L
A
E
I
N
E
R
N
A
E
H
E
G
K
S
I
V
T
D
ATTENANT
LAME
A
L
I
E
P
I
E
BIPLACE
LAMPE
R
D
S
E
N
M
E
E
A
P
P
A
R
E
R
E
N
L
E
V
E
R
Q
BROCOLI
MESTRE
I
O
E
T
B
T
S
N
C
M
R
T
S
E
O
T
E
N
U
T
O
U
R
CATHARE
MEUBLE
G
E
I
C
I
T
E
E
CENSIVE
MINE
A
R
N
A
I
I
E
V
A
P
S
I
D
U
I
E
S
P
E
C
E
E
DOIGTIER
NAVRANTE
C
A
U
S
E
R
A
E
L
C
A
I
Y
S
T
P
L
E
E
N
I
T
L
E
DOLOMIE
NEGRE
I
R
E
N
L
T
L
DORADE
NOMINALE
E
G
M
T
T
S
U
L
M
E
L
R
O
N
I
F
R
O
I
D
E
A
C
E
ELEVATEUR
NOVICE
R
E
A
A
R
O
A
E
A
E
E
C
E
O
M
LES FLÉCHÉS
ELIDER
OUTRE
ELUE
OVULATION
P
N
H
A
R
E
M
I
R
C
O
L
M
V
O
1
2
3 5
4
6 7
8
9
LES MELÉS
FEERIE
PRAIRE
G
U
I L
L
A U
M
E
T
E
L
A
N
I
M
O
N
R
E
A
R
I
L
FERME
PRECAIRE
10
11
12
13
14
15
D
O
I
G
T
I
E
R
B
I
E
M
E
C
O
GESINE
PRESEANCE
SILVIO
GLUANT
RESISTANT
G
I
L
L
E
T
PROTO
E
C
N
A
E
S
E
R
P
F
R
E
F
E
D
HAREM
RESTITUER
Citation
INSOLITE
SOLUTIONS
DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

JSMB

15

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 JSMB 15 MADOUR, 5 e RECRUE, S'ENGAGE POUR DEUX SAISONS De

MADOUR, 5 e RECRUE, S'ENGAGE POUR DEUX SAISONS

De notre correspondant

BADR-EDDINE ZAOUCHE

La direction de la JSM Béjaïa est en train de concré- tiser les contacts entrepris depuis quelques jours avec certains joueurs dans l'op- tique de les voir intégrer l'ef- fectif pour la saison prochai- ne. Après avoir réussi à faire signer Khezri et Mekideche dans la soirée de mercredi, c'est au tour de Maddour, défenseur central du GC Mascara, de trouver un accord avec les dirigeants du club de la capitale des Hammadides. Nasser Maddour, âgé de 28 ans,

ayant porté les couleurs du RC Kouba, de l'O Médéa et du GC Mascara dernière- ment, a paraphé un contrat de deux ans en faveur de la JSMB.

«J'ai signé à la JSM Béjaïa par conviction» Aussitôt son contrat signé, Nasser Maddour a livré ses premières impressions :

"Avant toute chose, je suis très ravi d'avoir signé en faveur de la JSM Béjaïa. Le président avait fait appel à moi pour m'engager sous les couleurs du club. Je n'ai pas trouvé d'inconvénient à dis- cuter avec les dirigeants et

d'inconvénient à dis- cuter avec les dirigeants et un accord a été très vite trou- vé.

un accord a été très vite trou- vé. J'avais eu quelques contacts avec certains clubs, mais mon choix s'est porté sur la JSMB, qui est une for- mation très connue et qui veut retrouver une place

parmi l'élite. Je ne vous cache pas que mon choix a été motivé par la présence de l'entraîneur Mustapha Biskri. Ce dernier avait insisté pour que je signe à la JSMB." B. Z.

Cherif Mokhtar a négocié sans parvenir à un accord avec la direction

Le milieu de terrain du RC Kouba Cherif Mokhtar Mançaf avait été ciblé par les responsables du doyen des clubs kabyles afin d'intégrer l'effectif pour la saison prochaine. D'après les informations dont nous disposons, la direction avait pris attache avec le joueur en question dans le but d'entamer les négociations en prévision d'un éventuel transfert. Agé de 31 ans, Mançaf s'était déplacé à Béjaïa dans la matinée de ce jeudi où il avait rendez-vous avec les responsables du club. Les discussions, qui ont duré une heure, n'ont pas abouti à un accord. Alors que le coach Biskri avait tenté de convaincre le milieu de terrain du RC Kouba de faire des concessions dans l'optique de signer un contrat au profit du club, ce dernier n'avait pas été convaincu par la proposition des dirigeants.

KHAZRI : «NOUS AVONS TRÈS VITE CONCLU»

Auteur d'une saison acceptable en inscrivant 4 réalisations la sai- son écoulée sous les couleurs de la JSM Skikda, Khazri Seifeddine a donné ses premières impressions quelques instants après avoir signé son nouveau contrat au profit de la JSM Béjaïa : "Je ne vous cache pas que les choses se sont passées très vite. Après avoir discuté avec l'entraîneur Biskri, qui m'a convaincu de signer en faveur de la JSMB, je me suis entretenu avec le président Houassi qui a été convainquant avec moi. La saison passée, j'ai évolué au sein de la formation de la JSM Skikda et j'ai réussi à faire une belle saison. En signant à la JSMB, je voudrais, bien évidemment, passer au cap supérieur. Comme vous le savez, la JSM Béjaïa est un club connu et sa place n'est pas dans le championnat de Ligue 2. J'espère réussir à convaincre ceux qui m'ont permis de m'engager sous les couleurs de ce club et être à la hauteur de la confiance placée en moi par le coach Biskri."

MEKIDECHE :

«Biskri a su me convaincre pour signer à la JSMB»

Mekideche Mohamed est la 4e recrue au sein de la formation des Vert et Rouge de la JSMB. Après avoir été contacté par l'entraîneur Biskri, qui a réussi à le convaincre, il n'a pas trouvé de difficulté à se mettre d'accord avec les res- ponsables du club de la capi- tale des Hammadides. Après avoir paraphé un contrat de deux années à la JSMB, Mekideche nous livre ses premières impressions.

Vous venez de signer un bail de deux ans avec la JSMB, quelles sont vos premières impressions ?

Premièrement, je suis très content d'avoir signé en faveur d'un grand club comme la JSMB. Je pense que tous les amoureux du football et les observateurs connaissent la valeur de ce club. Après avoir reçu un coup de téléphone de la part de l'entraîneur Mustapha Biskri, qui m'avait proposé l'idée de rejoindre ce club, j'ai eu une autre discussion avec le président, M. Houassi, qui m'a convaincu de signer. Les choses se sont passées très vite et je suis satisfait du choix que je viens de faire.

Comme vous le savez, le club a raté de très peu l'accession la saison

écoulée, les supporters comptent beaucoup sur vous pour apporter un plus…

Bien sûr, on est conscients de l'importance de la tâche qui nous attend. On sait que les supporters de la JSM Béjaïa sont ambitieux et en même temps très exigeants. En signant au profit de la JSMB, je veux contribuer au succès de ce club dans ce championnat. Nous allons, en compagnie de la direction et du staff technique ainsi que celui des supporters, tout faire pour réaliser de belles choses cette saison.

Sachant que l'effectif a été remanié sérieusement, comment voyez-vous les choses pour la nouvelle saison ?

Nous allons prendre les choses comme elles viennent, nous ne devons pas nous mettre beaucoup de pres- sion. La Ligue 2 est un cham- pionnat très difficile, il va fal- loir aborder les matchs l'un après l'autre, sans toutefois penser au long terme. Les choses peuvent évoluer très rapidement et une bonne entame est nécessaire pour permettre au club de s'inscri- re dans une bonne dyna- mique.

B. Z.

RCR

Hadjar met les bouchées doubles

Pour cette cinquième séance d’entraînement au centre de Tikjda, le nouveau driver du train du Rapid et son staff ont mis les bouchées doubles en concoctant leur programme.

De notre correspondant

BOUGUELMOUNA B.

Les camarades de Zidane ont bossé durant deux heures sous l’œil très attentif du premier respon- sable de la barre technique, qui n’a rien voulu laisser passer. Le moindre détail a son importance lors de cette séance qui fut axée sur l’as- pect physique. C’est le deuxième homme de l’équi- pe, Boudraâ, qui a pris les choses en main, avec un tra- vail de vitesse, avant que Hadjar ne prenne le relais. C’est sur une pelouse de bonne qualité du centre de Tikjda que Moundji et consorts ont effectué leur cinquième jour de travail depuis qu’ils ont débarqué à Tikjda, dimanche dernier.

Les joueurs ont répondu parfaitement à la charge Alors qu’on s’attendait à ce que Hadjar programme une

septième séance de stage légère, ce dernier a pensé mettre en place des petits matches d’application, tout en insistant sur le volet phy- sique, qui reste très impor- tant. Mais ce qu’on a pu constater lors des derniers jours d’entraînements, c’est que le groupe ne rechigne pas à l’effort et qu’il est bien décidé à en profiter au maxi- mum. Il faut signaler aussi que le coach a divisé le grou- pe en trois sous-groupes, avec deux qui s’affrontaient entre eux, tandis que le troi- sième s’entraînait avec le coach adjoint, Boudraâ, avec des exercices d’endurance et de résistance. Quant aux gar- diens, ils ont été pris en char- ge par le coach Benfissa dans des exercices spécifiques.

Soulagement du staff technique La réaction de ses capés durant les dernières séances de travail, comme depuis le début de la préparation, a

soulagé le coach Chérif Hadjar, qui ne veut rien lais- ser au hasard. Ce dernier souhaite donc effectuer la majeure partie du travail ici au centre de Tikjda avant de prendre le vol vers la Tunisie pour apporter sur place les retouches et les correctifs nécessaires et chercher les mécanismes pour sortir l’équipe type pour le début du championnat. Le coach du Rapid est pour l’instant satisfait du travail accompli par ses poulains et de leur réaction positive en atten- dant donc la confirmation lors des prochains jours et surtout en championnat lors des matches officiels.

Le jeu avec et sans ballon au menu Dans le football moderne, on sait tous que le jeu sans bal- lon a autant d’importance que celui avec ballon. Et pour améliorer le jeu de per- mutations de ses joueurs et travailler les appels et les

contre-appels afin de pertur- ber l’adversaire, l’ancien boss de l’ASAM a concocté des exercices avec et sans ballon. Tout le monde a été mis à contribution, même les défenseurs, car le jeu en mouvement demande l’im- plication de tous les joueurs de champ.

La séance a duré plus de deux heures Voulant atteindre le sum- mum de la préparation durant cette période de stage, le coach relizanais n’a pas hésité donc à augmenter la charge dès le deuxième jour, qui aura duré plus de deux heures. Le coach a décelé quelques imperfec- tions dans son équipe et c’est pour cette raison qu’il en profite pour parfaire encore un peu plus la cohésion et les automatismes de son groupe afin d’être plus per- formant le plus vite possible. B. B.

ZIDANE :

«Le staff fait un travail de qualité»

Après cinq jours ici à Tikjda, comment est l’ambiance au sein du groupe ?

Malgré la grande distan- ce qui sépare Relizane de Tikjda et la fatigue, l’am- biance est vraiment excel- lente. Le plus important, c’est l’union sacrée au sein du groupe, où il n’y a pas une différence entre les enfants du club et les nou- velles recrues. Je pense que ce climat sain va nous aider dans la suite de la saison.

Ce stage sera forcément une étape importante dans votre préparation d’avant-saison, n’est-ce pas ?

Vous avez raison, puisque nous sommes en train d’effectuer un travail de qualité, ce qui va nous permettre de recharger les batteries avant le début du championnat. Le fait aussi de disputer quelques ren- contres amicales va nous permettre de découvrir nos lacunes, tout en travaillant les automatismes entre les

trois compartiments de jeu.

C’est aussi l’occasion pour le staff technique de définir ses onze titulaires, n’est-ca pas ?

L’entraîneur en chef a déjà sa propre idée sur le groupe, mais il va trancher concernant les éléments à aligner dans l’équipe type. Néanmoins, certains joueurs vont tenter de créer la surprise, surtout que nous avons un mélange de joueurs expérimentés et de jeunes éléments qui ont soif de jouer et de faire leurs preuves.

Quel est votre avis personnel sur le recrutement effectué par la direction jusqu’à présent ?

Je pense que notre direc- tion a fait de son mieux pour renforcer l’équipe, et c’est maintenant à nous, les joueurs, de faire le néces- saire pour concrétiser cela sur le terrain et à réjouir nos fans.

B. B.

www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 16 MCA KACI-SAÏD On veut se qualifier aux quarts de

www.competition.dz

Vendredi 6 juillet 2018

16

MCA

16 MCA
www.competition.dz Vendredi 6 juillet 2018 16 MCA KACI-SAÏD On veut se qualifier aux quarts de finale

KACI-SAÏD

On veut se qualifier aux quarts de finale en C1 et “remporter le championnat”
On veut se qualifier aux
quarts de finale en C1 et
“remporter le championnat”

Le directeur sportif du Mouloudia club d’Alger, Kamel Kaci-Saïd, a animé hier une conférence de presse où il a parlé de plusieurs points, notamment les objectifs pour la prochaine saison.

PAR MEHDI KABI

Les objectifs de la saison pro- chaine ont déjà été tracés pour le club mouloudéen. Kamel Kaci-Saïd a déclaré : «Nos objectifs sont à long terme. Il faut savoir que l’on fait tout afin d’avoir un camp d’entraî- nement, surtout pour les jeunes catégories. D’ailleurs, même le directeur général de la Sonatrach est d’accord sur le fait d’avoir un centre avant le centenaire du club. Je pense que les responsables sont conscients de la nécessité d’avoir toutes les infrastructures afin que ce soit vrai- ment un grand club. Donc, c’est le but principal des responsables du club.» Il a ensuite ajouté : «Pour ce qui est des objectifs de cette saison, on a quatre points et on est à la seconde place de notre groupe en Ligue des champions africaine avec quatre points. On va faire le maxi- mum afin d’atteindre les quarts de finale, et c’est la priorité du club. Le deuxième objectif est de remporter le championnat ou au minimum finir à la deuxième place. Si on a fait ce recrutement c’est pour jouer les premiers rôles. On a aussi la coupe arabe, mais on ne peut pas parler d’objectifs dans ce cas, comme pour la coupe d’Algérie. Le plus impor- tant est d’aller le plus loin possible.»

«L’argent économisé sera investi dans la formation» KSK s’est exprimé sur l’effectif mouloudéen : «On a gardé prati- quement 75% de l’effectif de la sai- son passée. Les joueurs que nous voulions afin de renforcer l’équipe ont finalement choisi le Mouloudia club d’Alger et aucun autre club. On a renouvelé les contrats des joueurs les plus importants, comme Hachoud, Bouhenna, Mebarakou, Azzi, Derrardja et Chaâl. Les autres joueurs avaient encore un contrat en cours, par exemple Dieng, Amada, Bendebka, Nekkache, Demou, Souibah, Tebbi et Cherif El- Ouazzani.» Il a ensuite ajouté : «En plus, il ne faut pas oublier que le club a économisé beaucoup d’argent ; il sera réinvesti dans la formation. On n’a pas diminué la masse sala- riale juste comme ça, on l’a fait pour investir dans un autre domaine. Il ne faut pas que le Mouloudia prête des joueurs chaque saison en prove- nance d’autres équipes. Pour quelles raisons, ce ne serait pas nous qui vendions ou qui prêtions des joueurs ? Donc, on va mettre le paquet sur les jeunes qui aiment le club.»

«On a gagné 3,5 ans de moyenne d’âge» Cette saison, la direction a visé uni- quement de jeunes joueurs lors du recrutement : «Pour ce qui est de la

moyenne d’âge, elle était de 29 ans, cette année elle est de 25,5 ans. On a donc gagné 3,5 ans de moyenne d’âge. C’est une bonne chose pour l’équipe. Les nouvelles recrues sont toutes jeunes, il n’y a que Hachi qui

a 29 ans. C’est d’ailleurs la nouvelle

philosophie du club. Il n’est plus question d’engager des joueurs de plus de 30 ans, sauf si c’est pour une question d’expérience et qui pour- rait apporter un plus à l’équipe. Hachi a une grande expérience en Afrique et c’est donc le seul joueur de 29 ans que l’on a recruté.»

«Hachi a pris en charge sa libération et il a rejoint l’équipe en France» Le boss mouloudéen s’est exprimé sur le cas de Fares Hachi : «C’est un

joueur qui avait envie de rejoindre l’Algérie et de se faire une place. Il veut surtout retrouver son meilleur niveau pour aller en équipe nationa- le. Donc, il a choisi le Mouloudia d’Alger, car il aura beaucoup de challenges avec la coupe Arab et les autres compétitions. Un autre club voulait racheter ses papiers en Afrique du Sud mais il a refusé car

il

club a demandé pratiquement 50 000 dollars pour le libérer. Hachi a donc négocié avec son équipe et a baissé le prix de sa libération et a pris en charge cette somme. On avait discuté avec lui et on avait trouvé un terrain d’entente pour lui faire dimi-

voulait rentrer en Algérie. Son

loudéenne est toujours sur le dossier de Farid El-Mellali. Ce dernier est la cible de plusieurs clubs, comme la JS Kabylie, mais sa priorité est de rejoindre l’Europe. Le directeur sportif mouloudéen a déclaré à pro- pos de l’attaquant du PAC : «Le cas d’El-Mellali est en bonne voie.»

«On a reçu des offres d’Europe pour Bendebka» Sofiane Bendebka était la cible de plusieurs clubs lors du mercato d’intersaison : «J’ai eu des offres en provenance d’Europe pour Bendebka, mais grâce aux suppor- ters mouloudéens il a décidé de res- ter. Il va continuer avec nous la pro- chaine saison mais à la fin il rejoin- dra sûrement l’Europe.»

«On nous a offert 1 mil- lion d’euros pour Dieng» Aliou Dieng a réussi une belle sai- son avec le Mouloudia club d’Alger et il a reçu des offres importantes de clubs étrangers : «On a reçu une offre d’un million d’euros pour Dieng mais on ne pouvait en aucun cas le libérer. C’est un joueur impor- tant pour l’équipe. Il constitue le milieu de terrain avec Ibrahim Amada. Si on l’avait libéré contre cette somme, on aurait du mal à atteindre nos objectifs. On a besoin de lui et il a souvent démontré qu’il pouvait faire la différence.»

Un autre club voulait racheter les papiers de Hachi en Afrique du Sud mais il a refusé

les papiers de Hachi en Afrique du Sud mais il a refusé ” «Morcely a beaucoup

«Morcely a beaucoup de talent» La signature de l’ex-gardien de l’Olympique de Médéa Morcely a fait beaucoup parler du côté des supporters : «Au contraire de ce qui a circulé comme rumeur, Morcely a de grandes capacités et beaucoup de talent. Sans oublier que l’on a Chaâl et Daâs qui est un jeune bon gar- dien. Ce sont de jeunes gardiens et qui vont assurer l’avenir du club.»

nuer encore plus le prix de sa libération. C’est un joueur qui a de grandes compétences, vous aurez l’occasion de le voir sur le terrain. En tout cas, sa libération est sur mon bureau.» Il a ensuite continué sur son manque de compétition : «Il

y

compétitifs pendant une année et qui sont revenus rapidement. Hachi n’est pas blessé et, je pense, que depuis le mois de mars ce n’est pas une longue période. En tout cas, le préparateur physique va le prendre en charge et lui faire une bonne pré- paration. En plus, il faut savoir que Hachi m’a assuré qu’il n’avait pas arrêté les entraînements et qu’il continuait le travail. Donc, on ne craint rien car c’est un joueur qui a beaucoup d’expérience et qui sait comment gérer cette période.» Il faut savoir que Fares Hachi a rejoint la France afin de prendre part au stage de préparation ; il signera à son retour à Alger un contrat qui le liera pour deux saisons au Mouloudia club d’Alger.

«Ben Othmane séduit déjà» «Ben Othmane est un joueur qui a beaucoup de qualité. C’est un jeune joueur qui peut apporter le plus. Il n’a pas beaucoup joué au Club Africain car la concurrence y était rude. En plus, il a rejoint le CA alors qu’il était très jeune. Mais moi- même je l’ai vu à l’œuvre. En tout cas, on parle beaucoup de lui au stage de préparation qui se déroule à Vichy ; je lui souhaite toute la réussite qu’il mérite ; je sais qu’il pourra aller loin», a déclaré Kaci Saïd sur la nouvelle recrue.

a des joueurs qui n’ont pas été

«Mamoun a passé des tests physiques concluants» Le jeune attaquant d’Anger, Oualid Mamoun, n’a toujours pas reçu de réponse définitive quant à son recrutement. Bernard Casoni n’a pas encore fait son choix même si les tests physiques ont été concluants : «Mamoun a passé les tests physiques avec succès, c’est un bon

«On est sur la bonne voie pour El-Mellali»

Il

faut savoir que la direction mou-

joueur et il a déjà marqué un but. Je pense qu’il a tout fait afin de rejoindre l’équipe.»

«Karaoui a tardé à nous donner une réponse, on ne pouvait plus l’attendre» «Karaoui était en fin de contrat et le salaire qu’il percevait était impor- tant. Si on avait remporté n’importe quel titre, j’aurais compris que l’on puisse continuer à donner les mêmes salaires. Mais si tu n’atteints pas tes objectifs alors pourquoi te donnerais-je beaucoup. Quand j’ai

discuté avec lui, je lui ai fait savoir que le staff technique avait besoin de lui mais que s’il voulait conti- nuer avec nous ce ne serait pas avec

le même salaire. Il était d’accord, je

lui ai fait une proposition et je lui ai dit dans 48 heures rends-moi la réponse ; finalement, il ne l’a pas fait. On a donc attendu, il est revenu vers moi après avoir eu des contacts avec d’autres clubs. Finalement, il m’a demandé plus de temps. Comme l’équipe avait démarré son stage, on ne pouvait plus attendre. C’est le problème qui s’est posé avec Karaoui et ce n’est rien d’autre», a

poursuivi le directeur sportif des Vert et Rouge.

«C’est une préparation perturbée qui nous a fait rater notre saison»

Kaci Saïd a analysé le parcours de

la

dernière saison : «On a parlé avec

le

staff technique du scénario de la

saison dernière. On a cherché à

comprendre comment se fait-il qu’il

y a eu un tel relâchement à partir du

mois de mars. On est donc tombés d’accord sur un point, qui est que la

période de préparation a été pertur- bée. C’est pour ça qu’il y a eu cet effondrement au mois de mars. Cette année, on a vraiment bien étu- dié cette période avec le préparateur physique. La saison dernière, on avait débuté la préparation vrai- ment en retard mais cette saison tout a été étudié.»

«On s’est réuni le directeur du 5-Juillet et moi» La direction mouloudéenne veut jouer ses matchs au stade olym- pique la prochaine saison : «Je me suis réuni avec le directeur général de l’OCO afin de recevoir au stade olympique. En plus, on fera des cartes d’abonnement pour les sup- porters qui voudront rester dans la tribune officielle.»

«On veut retarder le match retour face au TPM»

Le directeur sportif mouloudéen fera une demande afin de retarder

le match retour en Ligue des cham-

pions africaine face au TP Mazembe : «On a fait une demande afin de retarder le match retour face au TP Mazembe. Si ce n’est pas le cas, alors on recevra au stade Mustapha- Tchaker.»

M. K.

Évaluer