Vous êtes sur la page 1sur 6

Université d’Oran - Faculté de Médecine Service d’Histologie & Embryologie

Année universitaire : 2017/2018 1ère année de médecine


- Dr Seddiki-Bougrassa D. & Dr Messala N. -

L’ O S S I F I C AT I O N
Se déroule en plusieurs étapes : MOTS CLES
Ossification primaire
 Ossification primaire: Ossif. endomembranaire
-à partir d’un tissu conjonctif (ossification de membrane) Ossification enchondrale
-à partir d’une ébauche cartilagineuse (cartilage hyalin) Ossification secondaire
(ossification endochondrale) Ligne d'ossification
 Ossification secondaire: à partir d’un tissu osseux déjà Centre d'ossification
constitué (os primaire) Cartilage sérié
 Ossification tertiaire : chez l’adulte. Correspond au Cartilage hypertrophié
remodelage osseux permanant Cartilage de conjugaison
Lacune de Howship
A)-OSSIFICATION PRIMAIRE:
Les mécanismes d’ossification primaire sont ceux permettant la fabrication d’un
nouveau tissu osseux de type réticulaire

1)- Ossification de membrane ou endomembraneuse:

le processus:
A partir du tissu conjonctif, les
fibroblastes(ou ₵ mésenchymateuses) se
différentient en ostéoblastes, qui élaborent
une substance pré-osseuse (ostéoïde),
rapidement minéralisée.

Les ostéocytes s’entourent ainsi de


matrice osseuse au sein de travées osseuse
plus au moins anastomosées (os primaire
primitif non lamellaire).

Le lamélisation de ces travées par


réabsorption ostéoclastique puis par
reconstruction, aboutissent ultérieument à
la constitution d’os spongieux (voir
ossification secondaire).

Le lieu de l’ossification :
( Du fœtus et du nouveau né)

* Les os plats de la voute du crâne


* Les petits os de la face

1
Université d’Oran - Faculté de Médecine Service d’Histologie & Embryologie
Année universitaire : 2017/2018 1ère année de médecine
- Dr Seddiki-Bougrassa D. & Dr Messala N. -
2)-Ossification endochondrale:
L’ossification se fait à partir du cartilage hyalin:
 L’ossification enchondrale se développe à partir d’un centre d’ossification diaphysaire
puis se poursuit au niveau des deux centres d’ossification épiphysaire
 Au niveau des cartilages de conjugaison métaphysaire des os longs: la croissance en
longueur des os est assurée (les cartilages de conjugaison sont situés entre la
métaphyse et l’épiphyse des os longs)
Processus:
 Au niveau diaphysaire, au centre, suite à la pénétration vasculaire, un premier centre
d’ossification apparaît :
- les chondrocytes deviennent globuleux et hypertrophiés, avec un cytoplasme qui se
charge de glycogène, de lipides et des phosphatases alcalines; ils deviennent
vacuolaires par la suite et finissent par dégénérer.
- Les chondroplastes augmentent de volume en même temps que les cellules, aux
dépens de la matrice interterritoriale cartilagineuse qui est réduite à de très minces
travées irrégulières, qui se chargent de calcium et de phosphastases.
- Le cartilage, qui n'était pas vascularisé, est pénétré par des vaisseaux sanguins qui se
capillarisent au niveau des cellules hypertrophiées. Ces capillaires sont accompagnés
de tissu conjonctif, contenant des cellules conjonctives peu différenciées ou pré-
ostéoblastes.
- Les pré-ostéoblastes détruisent la paroi des chondroplastes et se différencient en
ostéoblastes qui vont élaborer de la matrice osseuse et constituer un os primaire.
- L'ensemble de ces phénomènes constitue la pré-ossification, qui va se développer et
progresser de façon ordonnée. Il existe alors une ligne d'ossification très nette à la
limite entre le tissu cartilagineux hyalin et le tissu osseux primaire néoformé.

Au niveau diaphysaire, en périphérie, une ossification primaire endomembranaire a lieu


dite ossification périostique. Elle permettra la formation d’une gaine osseuse ou virole
périostique (os primaire primitif non lamellaire).
2
Université d’Oran - Faculté de Médecine Service d’Histologie & Embryologie
Année universitaire : 2017/2018 1ère année de médecine
- Dr Seddiki-Bougrassa D. & Dr Messala N. -
 Au niveau des deux épiphyses, la pénétration vasculaire, induit la formation de deux
centres d’ossification épiphysaire suivant les mêmes étapes décrites précédemment
aboutissant à la constitution d’un os primaire au niveau des deux épiphyses.
 Au niveau des deux métaphyses, face à la ligne d'ossification :
- le cartilage hyalin a subi une réorganisation permettant de distinguer :
 une zone de réserve de cartilage banal (dit aussi basal)
 une zone de cartilage sérié, où les chondrocytes se disposent en
groupements isogéniques axiaux (perpendiculaire à la ligne d'ossification)
 une zone de cartilage hypertrophique.
- Entre les chondrocytes, les travées cartilagineux deviennent progressivement plus
minces, irréguliers et se chargent de calcium.
- Au niveau de la ligne d'ossification (ligne d'érosion), le cartilage est en contact avec
des axes conjonctivo-vasculaires qui pénètrent les logettes cartilagineuses
(chondroplastes vidés de leur chondrocyte). Les pré-ostéoblastes se différencient alors
en ostéoblastes qui élaborent de la matrice osseuse et contribuent à sa minéralisation.
- Ce processus aboutit à la formation de travées d'un os primaire, bordées en périphérie
d'ostéoblastes et contenant dans leur épaisseur des ostéocytes.
- A distance de la ligne d'ossification, des ostéoclastes (voir ossification secondaire)
viennent rapidement résorber l'os primaire (ligne de résorption)

Remarque: après la puberté, les chondrocytes arrêtent de se multiplier, les cartilages de


conjugaison disparaissent: la croissance est terminée.

3
Université d’Oran - Faculté de Médecine Service d’Histologie & Embryologie
Année universitaire : 2017/2018 1ère année de médecine
- Dr Seddiki-Bougrassa D. & Dr Messala N. -
B-L’OSSIFICATION SECONDAIRE :

Les mécanismes d’ossification secondaire correspondent aux phénomènes aboutissant à la


laméllisation osseuse par succession de résorption ostéoclastique et de reconstruction
osbléoblastique.
Ils permettent le remplacement d’un tissu osseux préexistant (issu de l’ossification
primaire : os non lamellaire, primitif, primaire, immature) par un nouveau tissu osseux de type
lamellaire (secondaire, mature) qui peut être de 2 types:

1) le tissu osseux spongieux = Trabéculaire


ou aréolaire
a) localisation:
Epiphyse et métaphyse des os longs
Partie médullaire (interne) des os plats et des os
courts.
b) Processus :
L’ossification secondaire par laméllisation osseuse, donnera l’aspect de l’os spongieux
avec plusieurs cavités médullaires.
2) le tissu osseux compact = Haversien
a) localisation:
Diaphyse des os longs
partie corticale (externe) des os plats et des os courts
b) Processus:
L’ossification secondaire importante surtout au niveau de la corticale
diaphysaire (issue de la virole osseuse périositique), suite à la
laméllisation osseuse, on remarque une organisation des lamelles sous
forme concentrique
Donnant le modèle connu de l’os compact formé des Ostéones, des
premiers systèmes de Havers, des Canaux de Havers, des Canaux de
Volkmann , des Systèmes interstitiels , des Systèmes circonférentiels
externe et interne.
La répétition de ce processus dans le cadre de l’ossification secondaire,
puis tertiaire aboutit à la constitution de la corticale diaphysaire adulte.

4
Université d’Oran - Faculté de Médecine Service d’Histologie & Embryologie
Année universitaire : 2017/2018 1ère année de médecine
- Dr Seddiki-Bougrassa D. & Dr Messala N. -

remarque: ossification périostique: au niveau du périoste des os long, pendant la croissance


de l’enfant assure une croissance en épaisseur des os.

C. OSSIFICATION TERTIAIRE OU REMODELAGE


OSSEUX

Comprend l’ensemble des mécanismes modifiant la structure des os lamellaires par


destruction puis resynthèse osseuse, permettant l’adaptation du squelette :
• A la croissance
• Au maintien de l’équilibre phosphocalcique
• Aux nouvelles contraintes mécaniques qui peuvent apparaitre au cours de la vie
(augmentation du poids, conditions de travail particulières)

1) Le remodelage comporte 4 phases:

1. Activation:
a. Différenciation des pré ostéoclastes en ostéoclastes
b. Rétraction des cellules bordantes, ce qui libère l’acces à la surface osseuse pour les
ostéoclastes
2. Ostéorésorption:
a. Fixation des ostéoclastes à la MEC, grâce à un système d’ancrage particulier=
podocytes.

5
Université d’Oran - Faculté de Médecine Service d’Histologie & Embryologie
Année universitaire : 2017/2018 1ère année de médecine
- Dr Seddiki-Bougrassa D. & Dr Messala N. -
b. Cet anneau périphérique de scellage aboutit à l’isolement d’une chambre étanche=
lacune de howship, entre la membrane plasmique de l’ostéoclaste et la surface de
la MEC osseuse
c. Sécrétion par les ostéoclastes de:
 Proton H+ : acidification du milieu
 Enzymes lytiques: Collagénase , Métaloprotéinase , Phosphatase acide, Cathepsine
Ces molécules sont libérées dans la lacune de howship et entraînent la dégradation
de la MEC osseuse
3. Inversion:
a. Mort des ostéoclastes par apoptose
b. Remplacement par des macrophages qui viennent nettoyer les débris
4. Ostéoformation du tissu osseux :
a. Apposition de cellules ostéoprogénitrices contre la MEC
b. Division et différenciation de ces cellules en ostéoblastes
c. Synthèse d’une MEC non minéralisée (ostéoÏde)
d. Minéralisation de la MEC
e. Cristallisation de la MEC en hydroxyapatite (une fois la saturation en Calcium et
phosphatase atteinte)
5. Repos ou quiescence

2) Réparation après une fracture:

Au niveau de la fracture, on observe une destruction tissulaire et une hémorragie


(hématome) qui attirent sur place des granulocytes neutrophiles et des macrophages pour le
nettoyage des débris tissulaires.
La zone lésée sera comblée successivement par:
- Du tissu conjonctif
- Du tissu cartilagineux
- De l’os immature (ossification primaire )
- De l’os mature lamellaire (cal osseux =ossification secondaire)

3) Capital osseux et perte osseuse:


Jusqu’à l’âge de 20-21ans, la masse osseuse augmente, puis elle reste stable pendant
plusieurs années, et elle diminue ensuite régulièrement avec l’âge.
L’ostéoporose: diminution de la masse osseuse/ augmentation des capacités de résorption
osseuse.